CONSOMMATEUR

Prononciation : kon-so-ma-teur
Nature : s. m.

1Terme de théologie. Celui qui achève.
Jésus-Christ.... l'auteur et le consommateur de la vertu aussi bien que de la foi , BALZ. , 2e Disc. s. la cour.
Ce qu'il y a de principal à mettre sans cesse devant les yeux des enfants, c'est Jésus-Christ, auteur et consommateur de notre foi , FÉN. , t. XVII, p. 67
Jetant les yeux sur Jésus comme sur l'auteur et le consommateur de la foi , Nouv. Testam. dans RICHELET
2Celui qui achète pour son usage, dit par opposition à producteur.
Les matières premières qu'on travaille dans les manufactures passent par bien des artisans et par bien des marchands, avant d'arriver aux consommateurs ; et à chaque artisan, à chaque marchand, elles prennent un accroissement de prix, parce qu'il faut remplacer successivement les taxes qui ont été payées , CONDILLAC , Comm. gouvern. part. II, chap. 8
Les besoins des consommateurs déterminent en tout pays les créations des producteurs , J. B. SAY , Traité, 1841, p. 439
Dans une société quelconque tout le monde est consommateur, parce qu'il n'est personne qui puisse subsister sans satisfaire des besoins, quelques bornés qu'on les suppose , J. B. SAY , ib. Se dit aussi en parlant des cafés et cabarets. À minuit on ne reçoit plus de consommateurs.
Consommer. CONSOMMATEUR. Ajoutez : - HIST. XVIe s.
Et pourtant nous aussi que avons si grande nuée de tesmoings mise au devant,... courons par pacience à la bataille qui nous est proposée, regardans à l'auteur de la foy et consommateur Jesus , Hebr. XII, Nouv. Testam. éd. Lefebre d'Étaples, Paris, 1525