ASTRE

Prononciation : a-str'
Nature : s. m.

1Tout corps cheminant régulièrement dans les espaces célestes. Astres de Bourbon, petits corps qu'on a dit avoir vus circuler autour du soleil, au-delà de Mercure. L'astre des nuits, la lune. L'astre du jour, le soleil.
L'astre du jour a vu ma course vagabonde Jusqu'aux lieux où, cessant d'éclairer nos climats.... , VOLT. , Alz. II, 1
Prends garde que jamais l'astre qui nous éclaire Ne te voie en ces lieux mettre un pied téméraire , RAC. , Phèd. IV, 2
Il voit l'astre qui nous éclaire , RAC. , Esth. II, 3
Le soir est près de l'aurore ; L'astre à peine vient d'éclore Qu'il va terminer son tour , LAMART. , Harm. II, 1
Poétiquement, au pluriel, le ciel.
Ta gloire montera jusqu'aux astres , FÉN. , Tél. II
2Terme d'astrologie. Les astres, les corps célestes considérés par rapport à leur influence prétendue sur la destinée des hommes.
Sous quel astre ennemi faut-il que je sois née ! , RAC. , Mithr. I, 2
Sous quel astre cruel avez-vous mis au jour Le malheureux objet d'une si tendre amour ? , RAC. , Iphig. V, 3
De son astre opposé telle est la violence , CORN. , Sertor. I, 1
Quel astre agit sur vous avec tant de rigueur ? , CORN. , D. San. III, 1
Hymen !... sous quel astre odieux Mon père a-t-il formé tes redoutables noeuds ! , VOLT. , Alz. III, 2
Sous quel astre, bon Dieu, faut-il que je sois né ? , MOL. , Fâch. I, 1
Mon astre me disait ce que j'avais à craindre , MOL. , Mis. IV, 3
Si son astre en naissant ne l'a formé poëte , BOILEAU , Art. p. I
3Fig. et poétiquement, personne illustre.
On vit paraître Guise, et le peuple, inconstant, Tourna bientôt ses yeux vers cet astre éclatant , VOLT. , Henr. III, 65
Il est l'astre naissant qu'adorent nos États , CORN. , Nicom. II, 1 Familièrement. Cette femme est belle comme un astre, elle est très belle. C'est un astre.
Dès que ces nouveaux astres parurent à la cour.... , HAMILT. , Gram. 9
XVIe s.
Non pas qu'au vrai nous croyons que les astres, Qui sont reiglez, permanans en leurs atres.... , RABEL. , Épître à Jehan Bouchet, 1837, p. 358
Provenç. astre ; espagn. et ital. astro ; de astrum ; angl. star ; allem. Stern ; grec; persan, stare ; zend, astu ; sanscrit védique, stri. Tous ces mots sont fondamentalement les mêmes, et paraissent se rapporter à un radical sanscrit str, qui signifie disperser : de sorte que les astres sont la dispersion, la dissémination.