emerveiller

Prononciation : é-mèr-vè-llé, ll mouillées, et non é-mèr-vè-yé
Nature : v. a.

1Étonner par une sorte de merveille. Cela a émerveillé tout le monde.
Je fais émerveiller tous les yeux de la terre De voir.... , MALH. , IV, 7
2S'émerveiller, v. réfléchi. Il n'y a pas de quoi s'émerveiller.
Aussi je m'émerveille au feu que tu recèles , RÉGNIER , S at. v.
XIIe s.
E chascuns d'els aveit l'un l'altre reguardé, Dunc s'esmerveilla mult li bers qu'il n'unt parlé , Th. le mart. 138
Mult m'esmerveil pur quei li reis si le haï, Se pur ço nun qu'il ot son servise guerpi , ib. 37
Molt m'esmervel del fort roi Loeys ; Molt longuement l'avez ore servi ; Ne ton service ne t'a de rien meri , Raoul de Cambr. 39
XIIIe s.
Et quant il li baillerent les lettres lor seigneurs, si s'esmerveilla moult por quel afaire il estoient venu en la terre , VILLEH. , X.
XVIe s.
Et ne se fault pas trop esmerveiller de l'incertitude de sa mort , AMYOT , Rom. 43
É- pour es- préfixe, et merveille ; bourg. emorvaillai.