emerveillement

Prononciation : é-mèr-vè-lle-man, ll mouillées, et non é-mèr-vè-ye-man
Nature : s. m.

Action de s'émerveiller.
Mon émerveillement dure toujours, que le fils de Samuel nous ait fait banqueroute six mois après nous avoir pris notre argent, et qu'il ait trouvé le secret de fricasser huit millions obscurément et sans plaisir , VOLT. , Lett. d'Argental, 15 mai 1758
XIIe s.
Cant nos esgardons totes ces choses ki creies [créées] sunt, si nos ellevons à l'esmervilhement [admiration] de nostre creator , Job, p. 478
XIIIe s.
Voiz comme elles se chaucent bien et faitiscement [avec élégance] ; Voiz du col en amont grant esmerveillement , J. DE MEUNG , Test. 1240
XVe s.
De ce fut moult esmerveilés le chevalier ; mais son esmerveillement luy doubla en peu d'heure , Perceforest, t. VI, f° 50
Émerveiller.