elocution

Prononciation : é-lo-ku-sion ; en vers, de cinq syllabes
Nature : s. f.

1Manière de s'exprimer. Élocution nette, facile, élégante, triviale. Manière de prononcer un discours. L'élocution fait une des principales parties de l'éloquence. 2Élocution est quelquefois synonyme de style.
Nous ne savons rien des commencements ni des progrès de la langue grecque ; les poëmes d'Homère sont le plus ancien ouvrage que nous ayons en cette langue et l'élocution y est si parfaite, que tous les siècles suivants n'y ont pu rien ajouter , ROLLIN , Hist. anc. Oeuvres, t. XI, 2e part. p. 605
Ouvrez le traité de Cicéron, intitulé Orator, et dans lequel il s'est proposé de former ou plutôt de peindre un orateur parfait ; vous verrez non-seulement que la partie de l'élocution est celle à laquelle il s'attache principalement, mais que, de toutes les qualités de l'élocution, l'harmonie qui résulte du choix et de l'arrangement des mots, est celle dont il est le plus occupé , D'ALEMB. , Mél. litt. Oeuv., t. III, p. 246, dans POUGENS
3Partie de la rhétorique qui traite du choix et de l'arrangement des mots. Lat. elocutionem, de eloqui (voy. ÉLOQUENT).