elevateur

Prononciation : é-lé-va-teur
Nature : adj.

Terme d'anatomie. Qui a pour fonction d'élever certaines parties. Le muscle élévateur, ou, substantivement, l'élévateur de l'oeil. Appareil élévateur, et, substantivement, un élévateur, appareil destiné à soulever les navires.
Au-dessous du ponton, un immense gril, formé principalement par seize poutres transversales en fer forgé, se manoeuvre au moyen d'un appareil élévateur disposé sur les deux quais [des bassins de radoub] , ZURCHER , Presse scientifique, 1863, t. I, p. 613
À Marseille, on va construire, à côté de deux bassins ordinaires de 110 et 120 mètres de longueur, un bassin du nouveau système, avec un élévateur du plus grand modèle, et douze bassins latéraux pour les pontons chargés de navires , ZURCHER , ib. p. 614
Lat. elevator, de elevare, élever. ÉLÉVATEUR. Ajoutez : 2Nom donné, en Amérique, à des engins qui montent le grain dans les greniers, et, par suite, aux greniers eux-mêmes.
Les grains.... sont reçus dans d'immenses édifices en briques rouges, dont l'un peut contenir jusqu'à 500 000 hectolitres de blé, et s'emplir ou se vider en trois ou quatre jours.... on les appelle, dans la langue du pays, des elevators, parce que le grain y est reçu élevé, vanné, nettoyé dans des monte-charge ou élévateurs mus par la vapeur , L. SIMONIN , Revue des Deux-Mondes, 1er nov. 1871, p. 239