eglise

Prononciation : é-gli-z'
Nature : s. f.

1L'assemblée des chrétiens ; toute communion ou secte chrétienne. L'Église primitive. Les Pères de l'Église. L'Église catholique. Les Églises réformées. L'Église anglicane. L'Église d'Orient ou l'Église grecque. L'Église d'Occident ou l'Église latine. L'Église gallicane, l'Église de France. 2Il se dit particulièrement de l'Église catholique et romaine. Le pape est le chef visible de l'Église.
Dieu, qui rapporte tous ses conseils à la conservation de sa sainte Église , BOSSUET , Reine d'Anglet.
Quand, pour punir les scandales ou pour réveiller les peuples et les pasteurs, il permet à l'esprit de séduction de tromper les âmes hautaines et de répandre partout un chagrin superbe, une indocile curiosité et un esprit de révolte, il détermine dans sa sagesse profonde les limites qu'il veut donner aux malheureux progrès de l'erreur et aux souffrances de son Église , BOSSUET , ib.
L'Église romaine, la mère des Églises, qui, durant neuf siècles entiers, en observant, la première, avec une exactitude exemplaire, la discipline ecclésiastique, la maintenait de toute sa force par tout l'univers, n'était pas exempte de mal , BOSSUET , Var. I, § 1
De sorte que l'Église ressemble à un riche bienfaisant dont la table est toujours ouverte et toujours servie, encore que les conviés n'y viennent pas , BOSSUET , ib. III, § 56
Une vraie fille de l'Église, non contente d'en embrasser la sainte doctrine, en aime les observances, où elle fait consister la principale partie des pratiques extérieures de la piété , BOSSUET , Marie-Thér.
L'Église, inspirée de Dieu et instruite par les saints apôtres, a tellement disposé l'année, qu'on y trouve, avec la vie, avec les mystères, avec la prédication et la doctrine de Jésus-Christ, le vrai fruit de toutes ces choses dans les admirables vertus de ses serviteurs et dans l'exemple de ses saints, et enfin un mystérieux abrégé de l'Ancien et du Nouveau Testament et de toute l'histoire ecclésiastique , BOSSUET , ib.
Par le nom de la sainte cité de Dieu la nouvelle Jérusalem, vous voyez bien, messieurs, qu'il faut entendre le nom de l'Église catholique, cité sainte dont toutes les pierres sont vivantes, dont Jésus-Christ est le fondement, qui descend du ciel avec lui, parce qu'elle y est renfermée comme dans le chef dont tous les membres reçoivent leur vie , BOSSUET , ib.
D'un ciment éternel ton Église est bâtie, Et jamais de l'enfer les noirs frémissements N'en pourront ébranler les fermes fondements , BOILEAU , Lutr. VI L'Église militante, l'assemblée des fidèles sur la terre. L'Église souffrante, les âmes des fidèles qui sont dans le purgatoire. L'Église triomphante, les bienheureux qui sont dans le ciel. Retrancher de l'Église, déclarer hérétique, excommunier.
Vous me retranchez de l'Église , PASC. , Prov. 15
En face de l'Église, solennellement et selon le rit. Se marier en face de l'Église.
3Autorité ecclésiastique.
Mais l'Église a le droit de juger ses ministres , LEMERC. , Frédég. et Bruneh. II, 5 Cour d'Église, la juridiction de l'archevêque ou de l'évêque. Conseiller d'Église, conseiller en cour laïque, mais appartenant à l'ordre ecclésiastique.
4L'état ecclésiastique. Entrer dans l'Église.
On me mit au collége de Pau dans la vue de me faire d'Église , HAMILT. , Gramm. 3
Il avait étudié pour être d'Église , HAMILT. , ib. 10
Son père marchand d'une petite ville eut douze enfants qui vécurent tous, et il ne fut soulagé d'aucun d'eux par l'Église , FONTEN. , Littre.
Qu'on destine mon élève à l'Église , J. J. ROUSS. , Ém. I Se faire d'Église, prendre l'état ecclésiastique. Les gens d'Église, et quelquefois, absolument, l'Église, les ecclésiastiques, le clergé. Un homme d'Église.
L'avarice et le luxe entre les gens d'Église , RÉGNIER , Sat. VI
Me voici bien savant sur ce chapitre, et je connais parfaitement qu'il n'y a plus que les gens d'Église qui s'abstiendront de tuer ceux qui leur feront tort en leur honneur ou en leur bien , PASC. , Prov. 7
5Temple chrétien. Bâtir une église. Aller à l'église. Église cathédrale. Église à bas côtés, celle qui a de chaque côté une galerie voûtée. Église à doubles côtés, celle qui a un double rang de galeries. Église en croix grecque, celle qui a une croisée qui la coupe par le milieu et qui a la même longueur que la nef, par exemple Sainte-Geneviève à Paris. Église en croix latine, celle dont la croisée est moins longue que la nef, par exemple Notre-Dame, Saint-Sulpice, à Paris. Église simple, église sans bas côtés, comme, à Paris, la Sainte-Chapelle, la Madeleine. Église souterraine, église construite au-dessous du rez-de-chaussée d'une autre église. Église basse, église qui se trouve au rez-de-chaussée sous une autre église construite au premier étage.
Il est constant que les Sociniens ont eu des églises en Pologne, et ils en ont encore en Transylvanie , BOSSUET , Var. XV, § 79
En entrant dans nos églises nouvellement bâties et qu'on a rendues si claires, sent-on ce frémissement religieux, ce même recueillement qu'inspirait l'obscurité des anciennes ? , SAINT-FOIX , Ess. Paris, Oeuvres, t. IV, p. 221, dans POUGENS Honneurs d'église, honneurs réservés aux patrons et aux fondateurs de l'église. Il est gueux comme un rat d'église, il est si pauvre qu'il n'a pas de quoi manger. Pilier d'église, dévot qui ne bouge pas de l'église. Balayer l'église, en sortir le dernier. Au lieu d'église, les protestants français disent temple.
6Diocèse, cure. Il passa de l'Église de Noyon à celle de Paris. 7Petite Église, classe d'ecclésiastiques et de catholiques qui se refusèrent à reconnaître le concordat de 1801. Fig. Petite Église se dit aussi très souvent d'une coterie peu nombreuse. Ils ont formé entre eux une petite Église. La petite Église des doctrinaires. 8Prieur de l'Église, l'une des principales charges de l'ordre de Malte 9Nom d'une espèce de girouette de fer-blanc, qui se met sur les cheminées pour empêcher la fumée. Près de l'église et loin de Dieu, se dit d'un homme qui loge près de l'église et qui n'y va guère. Église ne prend un é minuscule que quand il signifie un temple ; partout ailleurs il prend un é majuscule. XIe s.
Et il peut venir à sainte yglise , Lois de Guill. I
XIIe s.
Tuit furent detranchié dedans la maistre eglise , Sax. XXIII
De ce dist li angeles à la glise de Pergami , Job, 441
Lai [laisse] saint iglise aveir ses decrez e ses leis [lois] ; Ele est espuse Deu, qui est sire des reis ; Il s'en corecera, se de rien la descreis , Th. le mart. 29
Ce que Deus a sacré, ne puet nuls dessacrer, Ne nul cristien humme nuls descritianer ; Mais que de saint iglise le puet um bien sevrer [séparer] , ib. 31
XIIIe s.
Quant il virent [à Constantinople] ces haus murs et ces riches tours dont ele estoit close, et ces riches palais et ces riches yglises, dont il avoit tant que nus nel peüst croire.... , VILLEH. , LXI
Li cors le roi fu embaumés et fu portés à Roem en Normandie, et fu ensevelis en la mere eglise , Chron. de Rains, p. 17
En Antioche avoit de vieille ancesserie Une eglise fondée el non sainte Marie , Chans. d'Ant. VII, 419
XIVe s.
Lors veïssez maint chevalier.... Plourer et faire testamens ....Et faire aux yglises grans lès [legs] , Liv. du bon Jeh. 814
XVe s.
Tant ayme-on Dieu, qu'on suyt l'eglise , VILLON , Ball.
Commencerent trois petits enfants d'eglise [enfants de choeur], avec un teneur, une très douce chançon , MATH. DE COUCY , Hist. de Charles VII, p. 669, dans LACURNE.
Provenç. gleiza, glieyza, glicia ; espagn. iglesia ; portug. igreja ; ital. chiesa ; du latin ecclesia, le terme qui en grec correspond à église signifie proprement assemblée et vient du verbe convoquer. ÉGLISE. - REM. Ajoutez : 2. Le XVe siècle avait un singulier proverbe sur les biens que les ecclésiastiques laissaient après leur mort : Avoir d'homme d'église et fromage fondu, S'il n'est pas chaud, il est perdu (1474) (c'est-à-dire : si on ne se hâte de se mettre en possession d'un tel héritage, il disparaît rapidement), MARCHEGAY, Lettres-missives originales du chartier de Touars, p. 44.