egide

Prononciation : é-ji-d'
Nature : s. f.

1Terme de mythologie. Le bouclier que Pallas reçut de Jupiter et sur lequel ce dieu fit étendre la peau de la chèvre Amalthée.
Que Pallas les défende et vienne en leur faveur Opposer son égide à ma juste fureur , LA FONT. , Filles de Minée.
Minerve se montra pour me couvrir de son égide , FÉN. , Tél. IV
J'ai reconnu Pallas et sa terrible égide , L. DE LANCIVAL , Hector, V, 5
2Fig. Protection, sauvegarde. Placé sous l'égide des lois.
Ce généreux appui, le seul qui m'est resté, Me servirait d'égide et serait respecté , VOLT. , Sophon. III, 3
Et nous redouterions d'atteindre en ce saint lieu Nos ennemis couverts de l'égide de Dieu , LEMERC. , Fréd. et Bruneh. V, 1
En grec, bouclier de Minerve, proprement peau de chèvre, venant du mot chèvre. ÉGIDE. Ajoutez : - REM. L'égide n'est pas, à proprement parler, un bouclier ; c'était une pièce défensive fixée en haut de l'épaule gauche, et retombant sur le bras qui pouvait la soulever pour en protéger le corps.