ecrin

Prononciation : é-krin
Nature : s. m.

1Petit coffret pour serrer les pierreries, les bijoux. Fig. C'est le plus beau joyau de son écrin, c'est ce qu'il possède de plus précieux. 2Les joyaux que renferme l'écrin. Un riche, un bel écrin. XIIe s.
E li ordené [prêtres] receurent l'arche, e l'escrin ù esteit li presenz, les anels.... , Rois, 22
XIIIe s.
Je trovai jà en un escrin Un livre.... , Ren. 28
Et por ce qu'acoustuméement on ne revele pas volentiers ce c'on met en huces ne en escrins, à estranges gens , BEAUMANOIR , XXXIX, 79
Et furent ses os gardés en un escrin et enfouis à Saint Denis en France , JOINV. , 303
XIVe s.
Par dedens mon hostel sont bien mille florin ; Maintenant vous donrai les clés de mon escrin , Beaud. de Seb. VII, 751
XVe s.
Et ces brigands brisoient maisons, coffres et escrins, et prenoient quant qu'ils trovoient, puis s'en alloient leur chemin chargés de pillage , FROISS. , I, I, 324
Wallon, skrinay, layette ; provenç. escrin ; ital. scrigno ; du latin scrinium.