ecorcer

Prononciation : é-kor-sé. Le c prend une cédille devant a et o : écorçant, écorçons
Nature : v. a.

Dépouiller de l'écorce. Écorcer des aunes, des peupliers.
Tantôt lisant, tantôt écorçant quelque tige, Suivant d'un oeil distrait l'insecte qui voltige , LAMART. , Joc. IV, 37 Par extension. Écorcer le riz, le débarrasser de son enveloppe. S'écorcer, v. réfl. Se dépouiller de son écorce. Un arbre qui s'écorce.
XVIe s.
Decoction de figues seiches, lentilles escorcées [excortiquées].... , PARÉ , XXII, 2
On ne peut arracher les feuilles à poignées que souvent les branches n'en soient escorcées et quelquefois esclatées , O. DE SERRES , 466
Écorce ; provenç. escorsar ; ital. scorzare. Escorcer vient d'escorce, et escorcher vient du latin excorticare ; mais ces deux mots sont si voisins par l'étymologie que l'ancien usage les a quelquefois confondus : XIVe s.
Escorchez les amandes, et les broyez , Ménagier, I, 5 ; XVIe s.
Il n'est qu'ung fol qui veult vendre ses chesnes pour en faire du fuaille [combustible] avant qu'il les escorche , PALSGRAVE , p. 444