economiser

Prononciation : é-ko-no-mi-zé
Nature : v. a.

1Administrer avec économie. Ce régisseur a bien économisé la propriété qui lui était confiée.
On économise son temps, son crédit, sa santé, aussi bien que ses richesses , J. B. SAY , Cours, 1840, t. II, p. 237
2Faire des épargnes sur la dépense, sur la consommation. Économiser le bois, la chandelle. Absolument. Qui économise s'enrichit. 3Fig. Économiser son temps, ses forces.
Venez apprendre de moi à économiser les ressources de notre âme et les bienfaits de la nature , GRAFFIGNY , Lett. péruv. 38
ÉCONOMISER, ÉPARGNER, Bien que ces deux mots proviennent d'une origine toute différente, ils ont un sens dans lequel on ne discerne qu'à peine quelque nuance précise. Économiser, épargner, faire des économies, faire des épargnes, c'est toujours faire que la recette l'emporte sur la dépense et que cet excès soit mis de côté, en réserve. La petite différence qu'on peut apercevoir entre ces deux mots, c'est que épargner s'applique plus particulièrement aux petites sommes recueillies une à une, et économiser à leur ensemble ; de là l'idée de petitesse pour les épargnes, tandis que les économies s'entendent aussi de fortes sommes. Économie.