eclaboussure

Prononciation : é-kla-bou-su-r'
Nature : s. f.

1Boue qui a rejailli sur quelqu'un ou sur quelque chose. Un manteau couvert d'éclaboussures. S. f. pl. Terme de vénerie. Gouttes d'eau que la bête fait jaillir sur les branches, les herbes et les pierres qui sont des deux côtés du ruisseau qu'elle longe ou traverse. 2Par extension, fragment détaché d'un corps. D'après Buffon, les comètes sont des éclaboussures du soleil. 3Fig. Désagrément qui arrive par contre-coup. Il a fait une sottise, et j'en ai eu les éclaboussures. Quand deux hommes se battent, on dit que celui qui s'approche d'eux s'expose à recevoir des éclaboussures, c'est-à-dire quelqu'un des coups qu'ils se destinaient. XVe s.
Si c'estoit maladie contagieuse, vous ne seriez pas surement si près sans avoir des esclabotures , LOUIS XI , Nouv. XXVI
Esclabousseure, Perceforest, t. V, f° 10, dans LACURNE. La dite moulleure [mouillure] et esclaboteure , DU CANGE , ellutare.
XVIe s.
Si vostre cerf y a passé, il n'aura pas manqué d'y faire sauter de l'eau comme sur des pierres, s'il y en a qui excedent, que vous verrez mouillées par endroits, ce qui est plus ordinaire dans les rivieres et torrents.... c'est ce qui se doit appeller eclaboussure , SALNOVE , Vénerie, p. 187, dans LACURNE
Éclabousser.