echancrer

Prononciation : é-chan-kré
Nature : v. a.

Tailler, évider de l'étoffe, du cuir ou du bois en forme de croissant. Par extension.
Le temps, qui toujours marche, avait pendant deux nuits Échancré, selon l'ordinaire, De l'astre au front d'argent la face circulaire , LA FONT. , Fabl. XI, 6
S'échancrer, v. réfl. Être échancré. Le rivage s'échancrait en cet endroit.
É- pour es- préfixe, et chancre : entamer comme fait un chancre. On trouve chancrer dans Ronsard, 948 : La robe estoit de pourpre meonine, Perse en couleur, chancrée à la poitrine. ÉCHANCRER. - ÉTYM. Ajoutez : L'étymologie par es et chancre devient douteuse en présence de cet exemple-ci : XIIe s.
La kule [il] out sus les dras ; cel ordre volt celer ; Mes de pans et de maunches l'aveit fet ecrancer , Thomas le martyr, p. 23, édit. Hippeau Écrancer a évidemment le sens de échancrer. Quant à la forme (comp. écrancher au Dictionnaire), on n'est plus disposé à y voir une simple métathèse de l'r, déterminée par chancre ; l'étymologie est autre (voy. ÉCRANCHER au Supplément).