ebrecher

Prononciation : é-bré-ché. La syllabe bré prend l'accent grave, quand la syllabe qui suit est muette : j'ébrèche, ex
Nature : v. a.

1Faire une brèche à un instrument tranchant.
[Une éclanche de mouton d'une grande dureté] Ébréchant le couteau, témoignait son courage , RÉGN. , Sat. X
A-t-il donc ébréché le sabre de son père ? , V. HUGO , Orient. 7 S'ébrécher une dent, en faire sauter un morceau.
2Fig. Entamer, diminuer. Ébrécher sa fortune par le jeu. Cela a ébréché sa réputation. 3S'ébrécher, v. réfl. Le couteau s'ébréchera, si vous coupez un corps si dur. XIIIe s.
Nus [nul] boutonier ne doit vendre ne avoir oevre esbrechiée, c'est à savoir fendue où elle se doit sauder [souder] , Liv. des mét. 185
XVIe s.
On scie les dents esbrechées, noires et pourries , PARÉ , Introd. 2
É- pour es- préfixe, et brèche ; picard, éberker ; génev. ébercher, éberchure.