François-Marie Arouet, dit VOLTAIRE (1694 - 1778)

Citations

L'enfer a trouvé cette invention de distribuer, chaque matin, à 20 ou 30 mille abonnés une feuille où se lit tout ce que le monde dit et pense, I, 211 dans ABONNÉ, ÉE
Cours, assemble au drapeau nos braves combattants, Scyth. IV, 4 dans À
À ce fatal berceau l'instinct m'a rappelé, Orphel. II, 3 dans À
D'Assas, capitaine au régiment d'Auvergne, S. de L. XIV, chap. 34 dans À
Zamore vit encore au coeur de son amante, Alz. I, 4 dans À
C'est avec éclat Que je veux aujourd'hui me venger au sénat, Catil. II, 3 dans À
Pour languir aux déserts de l'antique Arabie, Zaïre, III, 1 dans À
Unis pour le butin, divisés au partage, Cat. III, 1 dans À
C'était au temps même que le roi de Prusse vers la Saxe et le prince de Conti vers le Rhin empêchaient que les forces autrichiennes ne pussent secourir l'Italie, S. de L. XIV, III, 302 dans À
On fit mourir au même mois soixante-dix personnes, ib. III, 389 dans À
On vit encore à cette journée quelle était l'inimitié naturelle entre les Suédois et les Danois, Hist. de Russ. II, 4 dans À
À ton ordre suprême, ils se rendent ici, M. de Cés. I, 2 dans À
Guzman, du sang des miens ta main déjà rougie Frémira moins qu'une autre à m'arracher la vie, Alz. III, 5 dans À
Ce n'était pas un homme à conquérir des royaumes, S. de L. XIV, IV, 155 dans À
L'Inde esclave et timide et l'Égypte abaissée, Mah. II, 5 dans ABAISSÉ, ÉE
Vous avez vu ma honte et mon abaissement, Brut. IV, 1 dans ABAISSEMENT
Aujourd'hui devant vous abaissant sa hauteur, Brut. I, 1 dans ABAISSER
Une esclave chrétienne et que j'ai pu laisser Dans les plus vils emplois languir sans l'abaisser, Zaïre, IV, 5 dans ABAISSER
Ils abaissent les Grecs, ils triomphent du Maure, Tancr. II, 1 dans ABAISSER
Pensez-vous abaisser les rois dans leurs ministres ?, Brut. V, 2 dans ABAISSER
Plutôt que jusque-là j'abaisse mon orgueil...., Zaïre, I, 2 dans ABAISSER
Je rougis que mon père, Pour l'intérêt d'un fils, s'abaisse à la prière, Alz. I, 1 dans ABAISSER
Voudra - t- il qu'on s'abaisse à ces honteux moyens ?, Zaïre, II, 1 dans ABAISSER
D'un coeur tel que le sien l'audace inébranlable Ne sait point s'abaisser à des déguisements, Ad. II, 5 dans ABAISSER
Ne vous abaissez pas à soupirer pour elle, Orphel. IV, 2 dans ABAISSER
Il y aurait un lâche abandon de moi-même à souffrir qu'on me déshonore, dans Laveaux. dans ABANDON
Mes mains désespérées Dans ce grand abandon seront plus assurées, Oed. IV, 4 dans ABANDON
Loin de ses parents, aux fers abandonnée, Zaïre, III, 4 dans ABANDONNÉ, ÉE
Aux bourreaux se vit abandonné, Alz. III, 4 dans ABANDONNÉ, ÉE
C'est un de ces mortels du sort abandonnés, Mérope, II, 1 dans ABANDONNÉ, ÉE
Si nous étions assez abandonnés pour vouloir persuader au public...., Moeurs, Moïse. dans ABANDONNÉ, ÉE
La reine l'avait aimée [la duchesse de Marlborough] avec une tendresse qui allait jusqu'à la soumission et à l'abandonnement de toute volonté, S. de L. XIV, chap. 22 dans ABANDONNEMENT
Votre abandonnement à d'infâmes passions qui corrompent le sang, Jenni, 9 dans ABANDONNEMENT
J'abandonnai ma vie à des malheurs certains, Oed. V, 2 dans ABANDONNER
Tandis qu'à la frayeur j'abandonnais mon âme, ib. IV, 1 dans ABANDONNER
La Grèce et la Sicile ont vu des citoyennes Abandonner nos lois pour ces fiers Musulmans, Tancr. II, 4 dans ABANDONNER
Plus il s'abandonnait, plus il était terrible, Tancr. V, 1 dans ABANDONNER
Anne de Boulen eut l'adresse de ne se pas abandonner entièrement et d'irriter la passion du roi, Moeurs, 135 dans ABANDONNER
Sous le glaive étranger j'ai vu tout abattu, Orphel. I, 2 dans ABATTRE
Sous le joug étranger j'ai vu tout abattu, Orph. I, 2 dans ABATTU, UE
.... Et le peu qui m'en reste [d'amis] Sous un joug étranger baisse un front abattu, Mér. v, 4 dans ABATTU, UE
C'était une chose assez rare qu'un philosophe turc qui abdiquait la couronne, Moeurs, 89 dans ABDIQUER
J'abdique pour jamais le rang de sénateur, Catil. IV, 2 dans ABDIQUER
Est-il bien vrai que, chez des nations un peu plus policées, comme les Juifs et demi-Juifs, il y ait eu des sectes entières qui n'aient voulu adorer Dieu qu'en se dépouillant de tous leurs habits ? Telles ont été, dit-on, les adamites et les abéliens, Dict. phil. Nudité. dans ABÉLIEN
L'étoile pouvait donner quelque marque d'aberration, Newton, II, 1 dans ABERRATION
Le nom de Polyphonte est partout abhorré, Mér. v, 8 dans ABHORRÉ, ÉE
.... Oracles que j'abhorre, Sans vos ordres, sans vous, mon fils vivrait encore, Oed. IV, 1 dans ABHORRER
Je hais le monde entier, je m'abhorre moi-même, Zaïre, v, 6 dans ABHORRER
L'Hébreu.... invoque l'abîme et les cieux et Dieu même, Henr. v. dans ABÎME
Ses yeux s'étaient fermés sur les bords de l'abîme, Alz. v, 2 dans ABÎME
Dans l'abîme effroyable où je suis descendu, Tancr. II, 6 dans ABÎME
.... sur le bord de l'abîme Où votre aveuglement vous conduit par le crime, Catil. I, 5 dans ABÎME
Des plus affreux complots il perce les abîmes, Sém. I, 3 dans ABÎME
Le roi [Charles XII] paraissait abîmé dans une rêverie profonde, Ch. XII, 1 dans ABÎMÉ, ÉE
J'abolis les faux dieux, Mah. II, 5 dans ABOLIR
Tu juras toi-même D'abolir pour jamais l'autorité suprême, M. de Cés. I, 3 dans ABOLIR
Ce qui contribua le plus à l'abolissement du duel, ce fut la nouvelle manière de faire combattre les armées, Moeurs, 100 dans ABOLISSEMENT
Le duc de Bourgogne [l'assassin du duc d'Orléans] daigna prendre des lettres d'abolition, Moeurs, 79 dans ABOLITION
Fourbe abominable, Zaïre, IV, 5 dans ABOMINABLE
L'abominable arrêt de ce conseil farouche, Alz. v, 4 dans ABOMINABLE
Au sein de l'abondance, Brut. III, 1 dans ABONDANCE
Je suis sûr que cela a été écrit d'abondance de coeur, Roi de Pr. 2 dans ABONDANCE
Ces rapides coursiers, qui sous eux font la guerre, Pouvaient à leur abord épouvanter la terre, Alz. II, 4 dans ABORD
D'abord modeste et simple, il voulut nous servir, Tanc. I, 1 dans ABORD
Ils se flattaient que rien ne leur résisterait ni dans le nouveau monde ni sur nos mers ; leurs espérances furent d'abord trompées, Louis XIV, 31 dans ABORD
Si mon frère, abordé sur cette terre impie, M'eût confié plus tôt le secret de sa vie, Orest. v, 2 dans ABORDÉ, ÉE
Eh quoi ! deux malheureux, en ces lieux abordés, D'un oeil si soupçonneux seraient-ils regardés ?, ib. II, 3 dans ABORDÉ, ÉE
Deux inconnus armés m'ont abordé soudain, Mér. II, 2 dans ABORDER
Tout le monde s'abordait, s'interrogeait dans les églises, sans se connaître, L. XIV, I dans ABORDER
Jean-Jacques.... En nouveau Diogène aboie à nos beautés, Ép. XCIV dans ABOYER
Quelque Fréron.... Vient l'entamer de sa dent mercenaire ; à l'aboyeur il reste abandonné, Ép. LXXX. dans ABOYEUR
Le cardinal de Richelieu avait abrégé ses jours par les inquiétudes qui le dévorèrent, Moeurs, 177 dans ABRÉGER
Et le jour me retrouve abreuvé de mes larmes, Oed. I, 1 dans ABREUVÉ, ÉE
Et j'ai sur ces chemins de carnage abreuvés...., Mér. I, 2 dans ABREUVÉ, ÉE
Eusèbe, son abréviateur [de Moïse], qui entasse tant de fables, Dial. 24, 17 dans ABRÉVIATEUR
J'essuyai les mépris qu'à l'abri du danger L'orgueilleux citoyen prodigue à l'étranger, Orph. II, 6 dans ABRI
Je voudrais bien que les Turcs fussent chassés du pays des Périclès et des Platon ; il est vrai qu'ils ne sont pas persécuteurs, mais ils sont abrutisseurs ; Dieu nous défasse des uns et des autres, dans LAVEAUX dans ABRUTISSEUR
Avais-tu résolu d'opprimer ta patrie, D'abandonner ton père au pouvoir absolu ?, Brutus, V, 7 dans ABSOLU, UE
Un témoin dont le nom vous eût absous du crime, Cat. III, 4 dans ABSOUDRE
Là votre voix décide ; elle absout ou condamne ; Ici vous périrez...., Scyth III, 1 dans ABSOUDRE
Un point géométrique est une supposition, une abstraction de l'esprit, Memm. XI dans ABSTRACTION
Je sais tout ce qu'on a dit sur cette matière abstruse, Dial. 24, 17 dans ABSTRUS, USE
Il mentait à son coeur en voulant expliquer Ce dogme absurde à croire, absurde à pratiquer, IIe Disc. sur l'homme, 123 dans ABSURDE
Mais qui peut arrêter l'abus de la victoire ?, Alz. I, 1 dans ABUS
Nous préservent les cieux d'un si funeste abus, Berceau de la mollesse et tombeau des vertus, Brut. II, 4 dans ABUS
Philippe Auguste saisit le temporel des évêques d'Orléans et d'Auxerre pour n'avoir pas rempli cet abus devenu un devoir [conduire leurs vassaux à la guerre], Moeurs, 50 dans ABUS
Ce qu'il y eut de plus intéressant, ce fut l'appel comme d'abus que le parlement introduisit, Moeurs, 75 dans ABUS
En vain du sang des rois dont je suis l'oppresseur, Les peuples abusés m'ont cru le défenseur, Mér. I, 4 dans ABUSÉ, ÉE
Je vous remets ce droit dont j'allais abuser, Orphel. V, 6 dans ABUSER
Vous ne voudrez jamais, abusant de mon âge..., Brut. II, 4 dans ABUSER
Il abuse en ces lieux de son pouvoir fatal, Sém. II, 1 dans ABUSER
Ils ont tous abusé de leur nouveau pouvoir, Alz. II, 2 dans ABUSER
Nous flétrissons du nom d'incestueux le frère qui abuse de sa soeur, Métaph. 9 dans ABUSER
Alexandre VI était accusé d'abuser de sa propre fille Lucrèce, Moeurs, 110 dans ABUSER
Est-ce ainsi qu'on m'abuse et qu'on croit me jouer !, Orphel. III, 3 dans ABUSER
Penses-tu que je sois moins épouse que mère ? Tu t'abuses, cruel...., Orphel. IV, 6 dans ABUSER
Mais qu'il est accablant de parler de sa honte !, Brut. II, 1 dans ACCABLANT, ANTE
Lusignan, ce vieillard accablé de douleurs, Zaïre, III, 6 dans ACCABLÉ, ÉE
Ne rougissez-vous pas d'accabler ma misère ?, Orphel. IV, 4 dans ACCABLER
L'ambition, l'amour, le dépit, tout m'accable, Brut. II, 1 dans ACCABLER
Ces accents de la mort sont la voix de Ninus, Sém. I, 3 dans ACCENT
Son aspect, ses accents Ont fait trembler mon bras, ont fait frémir mes sens, Oreste, IV, 5 dans ACCENT
En citoyen zélé, j'accepte votre fille, Tancr. I, 1 dans ACCEPTER
Acceptez aujourd'hui Rome pour votre mère, Son vengeur pour époux, Brutus pour votre père, Brut. III, 5 dans ACCEPTER
J'entre, je me présente, on accepte ma foi, Fanat. II, 1 dans ACCEPTER
Le Dieu du ciel et de la terre qui n'a acception de personne, Zad. 7 dans ACCEPTION
De ce triste chemin, route affreuse, homicide, Un voyageur osa me disputer l'accès, Oed. III, 4 dans ACCÈS
De ce dépôt sacré, tu sais quel est l'asile ; Tu n'es point observé ; l'accès t'en est facile, Orphel. I, 6 dans ACCÈS
Quelque accès m'est ouvert en ce séjour sacré, Sémir. I, 1 dans ACCÈS
Je vois de vos chagrins les funestes accès, Adél. II, 7 dans ACCÈS
Les acclamations de ce puissant empire, Sémir. I, 5 dans ACCLAMATION
Les Allemands s'étaient donnés à Charlemagne par acclamation, Moeurs, 32 dans ACCLAMATION
Je suis bien aise, en vérité, De cette honorable accointance, Épît. XII dans ACCOINTANCE
Il ne fallait point avoir reçu l'accolade pour entrer aux diètes de l'Empire, Moeurs, 97 dans ACCOLADE
Promets au roi Louis, à l'Europe, à ton père, De ne point accomplir cet hymen odieux, Avant que le pontife ait éclairé tes yeux, Zaïre, III, 4 dans ACCOMPLIR
J'ai reçu ta parole ; il faut qu'on l'accomplisse, Alz. I, 4 dans ACCOMPLIR
Si le ciel veut se faire obéir, Qu'il me donne des lois que je puisse accomplir, Orph. IV, 6 dans ACCOMPLIR
J'en ai fait le serment, il faut qu'il s'accomplisse !, Fanat. III, 7 dans ACCOMPLIR
Quand deux personnes qui pensent sont d'accord sans s'être donné le mot, il y a beaucoup à parier qu'elles ont raison, Lettre à d'Alembert. dans ACCORD
Je devrais bien plutôt d'accord avec les dieux...., Oed. V, 2 dans ACCORD
Près du temple sacré, les Grâces demi-nues Accordent à leurs voix leurs danses ingénues, Henr. IX dans ACCORDER
Tous deux jaloux de plaire et plus de commander, Ils sont montés trop haut pour pouvoir s'accorder, Catil. I, 6 dans ACCORDER
[Ils] rapprocheront trois coeurs qui ne s'accordaient pas, Irène, V, 3 dans ACCORDER
Les Anglais avec moi pourraient mal s'accorder, Adél. IV, 5 dans ACCORDER
Cette république [l'Europe chrétienne], quoique divisée, s'était accordée longtemps dans les projets des croisades, Ess. sur l'hist. gén. I, 333 dans ACCORDER
L'accortise italienne calma la vivacité française, Louis XIV, 37 dans ACCORTISE
N'ayant point dîné, Je m'accostai d'un homme à lourde mine, P. Diable. dans ACCOSTER
Nourri dans l'abondance, au luxe accoutumé, Henr. X dans ACCOUTUMÉ, ÉE
À ces viles grandeurs ton âme accoutumée, Fanat. I, 4 dans ACCOUTUMÉ, ÉE
Mon âme à la vengeance est trop accoutumée, Orphel. V, 4 dans ACCOUTUMÉ, ÉE
Ma raison, chaque jour, s'y voit accoutumée, Zaïre, I, 1 dans ACCOUTUMÉ, ÉE
David jouait de la harpe devant Saül comme à l'accoutumée, Phil. IV, 315 dans ACCOUTUMÉ, ÉE
L'avocat ou conseil qu'on avait accoutumé de donner aux accusés, L. XV, chap. 42 dans ACCOUTUMER
Le soin qu'on eut de garnir la salle d'une foule de docteurs, moines et mendiants, qui n'étaient pas accoutumés de s'y trouver, fit dire à Pascal...., L. XIV, chap. 37 dans ACCOUTUMER
Bientôt on s'accoutume à des maîtres nouveaux, Irène, v, 6 dans ACCOUTUMER
Descends du haut des cieux, auguste vérité, Que l'oreille des rois s'accoutume à t'entendre, Henr. I dans ACCOUTUMER
Vos dangers sont accrus, Adél. IV, 5 dans ACCROÎTRE
Elle m'a fait sentir à ce premier accueil Autant d'humanité qu'Assur avait d'orgueil, Sém. II, 1 dans ACCUEIL
On m'accueille, on me flatte, Mér. III, 4 dans ACCUEILLIR
On y voit avec joie, on accueille, on honore Tous ceux qu'à votre nom le zèle attache encore, Tancr. III, 1 dans ACCUEILLIR
Sa race accumulant d'immenses héritages, Tanc. I, 1 dans ACCUMULER
Je l'ai vu contre vous accumuler les crimes, Mér. III, 5 dans ACCUMULER
Quels maux sont en ces lieux accumulés sur moi ?, Mér. III, 1 dans ACCUMULER
Le père le plus tendre est son accusateur, Tancr. IV, 2 dans ACCUSATEUR, TRICE
Quand vous devez la vie aux soins de ce grand homme, Vous osez l'accuser d'avoir trop fait pour Rome, Catil. V, 1 dans ACCUSER
D'Egmont.... De l'incertain Mayenne accusait la lenteur, Henr. VIII dans ACCUSER
Mais avec quel courroux, avec quelle tendresse Mahomet de mes sens accusa la faiblesse !, Fanat. IV, 3 dans ACCUSER
Devant les dieux vengeurs, mon désespoir m'accuse, Sémir. I, 5 dans ACCUSER
M. Plet ne nous accusa ni la réception de cette lettre ni celle d'un assez gros paquet que je lui avais adressé, Lettr. Prusse, 35 dans ACCUSER
St Augustin assure qu'il a vu des acéphales, Oreilles, 5 dans ACÉPHALE
Un serpent blessait Zadig au coeur de sa langue acérée, Zadig, 7 dans ACÉRÉ, ÉE
Il fallait bien des cérémonies, bien du temps pour achalander un oracle, Moeurs, Oracle. dans ACHALANDER
D'un peuple d'assassins les troupes effrénées, Par devoir et par zèle au carnage acharnées, Henr. II dans ACHARNÉ, ÉE
On dit que ces brigands aux meurtres acharnés...., Orphel. I, 5 dans ACHARNÉ, ÉE
Puisse leur liberté, préparant leur ruine, Acharnant les époux, les pères, les enfants...., Scyth. V, 4 dans ACHARNER
On s'acharne, on combat sur le corps d'Indatire, Scyth. IV, 7 dans ACHARNER
Vous achetiez sa mort avec mon hyménée, Mér. IV, 2 dans ACHETER
Que les jours de mon fils n'achètent point ses jours, Orphel. II, 3 dans ACHETER
Ah ! Madame, empêchez qu'on n'achève le crime, Mér. III, 4 dans ACHEVER
Il vit pour achever le malheur de Zamore, Alz. V, 4 dans ACHEVER
Parle, achève, ô mon Dieu ! Ce sont là de tes coups, Zaïre, II, 3 dans ACHEVER
J'aurais loin de Jocaste achevé mon destin, Oed. I, 1 dans ACHEVER
Qu'il m'aime ou me haïsse, il est temps d'achever Des jours que sans horreur je ne puis conserver, Orphel. V, 1 dans ACHEVER
Cet horrible attentat ne s'achèvera pas, Tancr. III, 3 dans ACHEVER
Cette mère [au siége de Paris] Enfonce, en frémissant, le parricide acier, Henr. X dans ACIER
La fureur d'acquérir corrompit leur justice, Scyth. IV, 2 dans ACQUÉRIR
Quelle gloire il acquit dans ces tristes combats !, Zaïre, I, 1 dans ACQUÉRIR
Ma foi lui fut acquise et lui fut enlevée, Irène, I, 1 dans ACQUÉRIR
Mes exploits près du roi parleront pour moi-même ; Il me rendra l'estime acquise à mon devoir, Zaïre, II, 3 dans ACQUIS, ISE
On n'en fit qu'une commémoration fort légère et par manière d'acquit au concile de Nicée, Phil. II, 353 dans ACQUIT
Allons, il faut partir, il faut que je m'acquitte Des funestes tributs que sa cendre mérite, Oed. V, 2 dans ACQUITTER
Je m'acquitte en tremblant de cet affreux devoir, Tancr. V, 5 dans ACQUITTER
La mort a respecté ces jours que je te doi, Pour me donner le temps de m'acquitter vers toi, Alz. II, 2 dans ACQUITTER
Non-seulement on fit des vers sibyllins, mais on les fit en acrostiches, Moeurs, Sibyll. dans ACROSTICHE
On fit des vers grecs acrostiches imputés à une sibylle, Phil. V, 49 dans ACROSTICHE
Les pinacles, les acrotères du temple, Phil. V, 44 dans ACROTÈRE
Le don de mon empire et de ma liberté Est l'acte le plus grand de mon autorité, Sém. II, 7 dans ACTE
D'indignes passions Ne doivent pas souiller les nobles actions, Mariane, II, 5 dans ACTION
Dans nos grands intérêts souvent nos actions Sont (vous le savez trop) l'effet des passions, Olymp. I, 5 dans ACTION
La monade de Dieu qui n'a que des idées adéquates, Newt. I, 9 dans ADÉQUAT, ATE
Les miracles, dernière ressource des adhérents d'un chef malheureux, Moeurs, 108 dans ADHÉRENT, ENTE
Jules II excommuniait Jean d'Albret, comme adhérent du concile de Pise, Moeurs, 114 dans ADHÉRENT, ENTE
Vous avez entendu son adieu magnanime, Oedipe III, 4 dans ADIEU
Digne épouse, reçois mes éternels adieux, Orphel. V, 5 dans ADIEU
C'est ainsi qu'elle parle, et j'ai dû lui promettre Qu'à vos pieds en ces lieux vous daigneriez l'admettre, Orphel. III, 1 dans ADMETTRE
Respectant ce vieillard qui daigne ici t'admettre, Tancr. III, 6 dans ADMETTRE
.... devant moi je veux qu'il soit admis, Mér. IV, 1 dans ADMETTRE
Admettons-nous quelque autre à cet honneur suprême ?, Mort de Cés. II, 4 dans ADMETTRE
Digne, un jour, d'être admis parmi nos citoyens, Orphel. I, 1 dans ADMETTRE
.... Mon coeur, qui s'ignore, Peut-il admettre un Dieu que mon amant abhorre ?, Zaïre, I, 1 dans ADMETTRE
C'est à nous de répondre à l'admiration Que Rome en expirant conserve à notre nom, Mort de César, II, 4 dans ADMIRATION
Qu'à l'univers surpris cette grande action Soit un objet d'horreur ou d'admiration, ib. III, 2 dans ADMIRATION
J'admire avec horreur ce dessein généreux, Orphel. I, 6 dans ADMIRER
On aurait.... obligation A qui pourrait.... Admonéter par nom et par surnom Ces ennemis jurés de la raison, Étrennes aux sots. dans ADMONÉTER ou ADMONESTER
Il [Bertrand du Guesclin] fait à la fois le rôle de protecteur d'Henri, d'admoniteur de don Pèdre, d'ambassadeur de France et de général, Lett. d'Argental, 29 juin 1761 dans ADMONITEUR
Vous étiez des enfants dans son coeur adoptés, M. de Cés. III, 3 dans ADOPTÉ, ÉE
L'Amérique à genoux adoptera nos moeurs, Alz. I, 1 dans ADOPTER
Tu n'as de fils qu'Octave, et nulle adoption N'a d'un autre César appuyé ta maison, M. de Cés. I, 1 dans ADOPTION
Et de leur chaîne antique adorateurs heureux, Brut. I, 2 dans ADORATEUR, TRICE
De l'ombre de Ninus l'oracle est adoré, Sémir. V, 1 dans ADORER
J'adore avec dépit cet excès de courage, Orphel. IV, 4 dans ADORER
Ne pourrai-je adoucir vos inflexibles moeurs ?, Alz. IV, 1 dans ADOUCIR
Vous seule adouciriez le destin des vaincus, Orphel. IV, 5 dans ADOUCIR
Je l'irritais encore au lieu de l'adoucir, Orph. I, 3 dans ADOUCIR
Votre coeur malgré vous s'émeut et s'adoucit, Alz. I, 1 dans ADOUCIR
J'ose même espérer Des adoucissements à leur arrêt funeste, Scyth. V, 4 dans ADOUCISSEMENT
Grégoire thaumaturge écrit une lettre au diable ; la lettre parvient à son adresse, Phil. II, 371 dans ADRESSE
Je fixe ses regards à moi seul adressés, Zaïre, I, 1 dans ADRESSÉ, ÉE
Ce beau nom que l'amour grava dans votre coeur N'est point dans cette lettre à Tancrède adressée, Tancr. II, 1 dans ADRESSÉ, ÉE
Quoi ! c'est lui dont les voeux vous furent adressés !, Orphel. I, 1 dans ADRESSER
Où suis-je ? c'est ici qu'on adresse mes pas, Orphel. IV, 3 dans ADRESSER
.... Dieu, maître des rois, à qui mon coeur s'adresse, Orphel. V, 6 dans ADRESSER
Quelle est donc cette pompe où s'adressent tes pas ?, Alz. II dans ADRESSER
Et, s'adressant aux siens d'une voix oppressée, Orphel. V, 1 dans ADRESSER
De leur malheureux roi lâches adulateurs, Marianne, I, 2 dans ADULATEUR, TRICE
Un sang aigri et aduste qui les rend fous [les hommes] en cent manières différentes, Babyl. 3 dans ADUSTE
J'ai tué justement un injuste adversaire, Mér. IV, 2 dans ADVERSAIRE
Ne croyant pas que son adverse partie eût des armes, Cand. 9 dans ADVERSE
Ma gloire me suivra dans mon adversité, Oed. V, 1 dans ADVERSITÉ
Pour avoir comme moi vaincu l'adversité, Mér. IV, 2 dans ADVERSITÉ
Je jouis d'une maison plus aérée que n'était celle de Hugues-Capet, Dial. 4 dans AÉRÉ, ÉE
De Molière oublié le sel s'est affadi, Ép. CI dans AFFADIR
Mes yeux, mes tristes yeux, affaiblis par les ans, Hélas ! avez-vous pu le chercher si longtemps ?, Alz. II, 2 dans AFFAIBLI, IE
La loi de l'histoire ne nous a permis ni de rien déguiser ni de rien affaiblir dans le récit de cette tragique aventure, Russie, II, 10 dans AFFAIBLIR
.... Mes maux m'ont affaibli plus encor que mes ans, Zaïre, II, 3 dans AFFAIBLIR
Vous qui du poids des ans n'êtes point affaiblis, Tancr. V, 2 dans AFFAIBLIR
Le czar en partant de Paris avait d'autres affaires qu'à vérifier des passages de saint Épiphane, Hist. de Russ. II, 9 dans AFFAIRE
Ce dieu fripon ressemble assez aux rois, Le bien servir n'est pas petite affaire, Poés. mêl. 150 dans AFFAIRE
Il composa un livre fort curieux, mais qui lui fit quelques affaires, Microm. I dans AFFAIRE
Vous trouverez un statuaire ; Mais vous n'en avez plus affaire, Ép. 79 dans AFFAIRE
C'était du grand Henri la redoutable armée.... lasse du repos et de sang affamée, Henr. VI dans AFFAMÉ, ÉE
Quel droit as-tu reçu d'enseigner, de prédire, De porter l'encensoir et d'affecter l'empire ?, Fanat. II, 5 dans AFFECTER
N'affectez point ici des soins si généreux, Mér. I, 3 dans AFFECTER
Le tremblement de terre de Lisbonne empêche-t-il que vous n'ayez fait le voyage de Madrid à Rome sur la terre affermie ?, Dial. XXIV, 4 dans AFFERMI, MIE
L'Ésope des Français.... A de la Champmeslé vanté la voix aimable, Ses accents amoureux et ses sons affétés, Ép. 85 dans AFFÉTÉ, ÉE
Vous abjureriez la philosophie pour afficher la dévotion, Dial. 30 dans AFFICHER
Étoiles de justice, qui avez beaucoup d'affinité avec l'or, Zadig, 3 dans AFFINITÉ
Je viens de l'affliger, c'est à moi d'adoucir Le déplaisir mortel qu'elle a dû ressentir, Zaïre, III, 1 dans AFFLIGER
Voyez-vous pas de tous côtés De très décrépites beautés.... S'affoler de dévotion ?, Ép. 31 dans AFFOLER
Il m'est affreux, seigneur, de vous déplaire, Zaïre, III, 6 dans AFFREUX, EUSE
Charles XII projetait de passer l'hiver dans l'Ukraine, afin que, s'étant assuré de ce pays, il pût conquérir la Moscovie au printemps prochain, Ch. XII, 4 dans AFIN
Mme du Châtelet ne sait comment répondre à ces agaceries séduisantes, Lettres, Pruss. 46 dans AGACERIE
Il faut, quand on fait le repas des agapes, envoyer les meilleurs plats à l'évêque, Phil. II, 225 dans AGAPE
Ces pierres, soit agates, soit espèces de marbres et de cailloux, sont fort communes, Sing. dans AGATE
L'empereur Charles VI mourut au mois d'octobre 1740, à l'âge de 55 ans, Louis XIV, 5 dans AGE
Le prieur, déjà un peu sur l'âge, était un très bon ecclésiastique, Ingénu, 1 dans AGE
La grandeur musulmane est à son dernier âge, Tancr. I, 1 dans AGE
Mon âme et mon corps Sont-ils d'un autre agent les aveugles ressorts ?, Disc. 2 dans AGENT
La main du Seigneur s'aggrava sur les Azotiens, Phil. IV, 283 dans AGGRAVER
On fit agir tant de femmes, qu'il y eut, après la bulle, plus de jansénistes que jamais, Louis XIV, 37 dans AGIR
Agissez donc, seigneur, de puissance absolue, sur Pertharite, a. IV, sc. 3 dans AGIR
Les conjurés en agissent rondement les uns avec les autres, Lett. à d'Argental, 16 juill. 1764 dans AGIR
On s'en rapporta.... à la pluralité des voix, et on ne pouvait en agir autrement, t. XLVI, p. 412, éd. Beuchot. dans AGIR
Il fut agité dans Versailles si le roi se retirerait à Chambord sur la Loire, S. de L. XIV, 23 dans AGITER
Chercher à la fois Et les agnus de Rome et les faveurs des rois, Lett. vers. 76 dans AGNUS
Il y a une vieille édition du Samson agoniste de Milton, précédée d'un abrégé de l'histoire de ce héros, Dict. phil. Samson. dans AGONISTE
Vous avez entendu des femmes faire les agréables sur l'histoire des évangiles, Phil. III, 256 dans AGRÉABLE
Louis XIV s'occupait à lire des livres d'agrément dans ce loisir, S. de Louis XIV, 25 dans AGRÉMENT
Construire un vaisseau et le munir de tous ses agrès, Russie, I, 9 dans AGRÈS
Choiseul est agricole et Voltaire est fermier, Temps présent. dans AGRICOLE
Ah ! que la renommée est injuste et trompeuse !, dans Girault-Duvivier. dans AH !
Chloris, Églé me versent de leur main D'un vin d'Aï dont la mousse pressée, De la bouteille avec force élancée, Comme un éclair fait voler le bouchon, Mondain dans
En quels lieux sommes-nous ? aidez mes faibles yeux, Zaïre, II, 3 dans AIDER
Qui sert bien son pays n'a pas besoin d'aïeux, Mér. I, 3 dans AÏEUL
Plus d'honneur, plus de lois ; Rome est anéantie ; De l'univers et d'elle il [César] triomphe aujourd'hui ; Nos imprudents aïeux n'ont vaincu que pour lui, M. de César, II, 3 dans AÏEUL
Il est de ces esprits favorisés des cieux, Qui sont tout par eux-mêmes et rien par leurs aïeux, Fanatisme, I, 4 dans AÏEUL
Et l'insecte insensible enseveli sous l'herbe, Et l'aigle impérieux qui plane au haut des cieux, Fanat. I, 4 dans AIGLE
Le plus médiocre jésuite est un aigle chez eux [les Malabares], Lett. Pruss. 57 dans AIGLE
Mais bientôt, à son tour, Une aigle au bec tranchant dévore le vautour ; L'homme, d'un plomb mortel, atteint cette aigle altière, Lisbonne. dans AIGLE
L'aigle altière et rapide aux ailes étendues, Disc. 1 dans AIGLE
Pourquoi, malgré nos chaînes, Avons-nous combattu sous les aigles romaines ?, Guèbres, I, 1 dans AIGLE
Connaissez donc Titus, voyez toute son âme, Le courroux qui l'aigrit, le poison qui l'enflamme ; Il brûle pour Tullie...., Brut. I, 4 dans AIGRIR
Je vous plains de servir sous ce maître farouche, Que le mérite aigrit, qu'aucun bienfait ne touche, ib. II, 2 dans AIGRIR
Allons, suivons ses pas, aigrissons ses ennuis, Brutus, II, 3 dans AIGRIR
Il n'y a rien à craindre en les excommuniant comme les sauterelles et comme ceux qui nouent l'aiguillette, Dial. 21 dans AIGUILLETTE
Je montrai le premier aux peuples du Mexique L'appareil, inouï pour ces mortels nouveaux, De nos châteaux ailés qui volaient sur les eaux, Alz. I, 1 dans AILÉ, ÉE
Aimable pitié, Zaïre, III, 6 dans AIMABLE
J'aurais mieux aimé qu'elles eussent été des lanternes que non pas qu'elles fussent des carrières, Dict. phil. Monde dans AIMER
Des taureaux auxquels ils [les bourreaux] mirent dans l'aine des fers ardents, Phil. V, 81 dans AINE
Ainsi mes ennemis sentiront mon courroux, Ainsi je punirai les erreurs insensées, Les révoltes du coeur et les moindres pensées, Fanat. V, 4 dans AINSI
L'un et l'autre parti, cruel également, Ainsi que dans le crime, est dans l'aveuglement, Henr. II dans AINSI
Hercule ainsi que moi commença sa carrière, Mérope, IV, 2 dans AINSI
Je réponds de son coeur ainsi que de moi-même, Fanat. III, 3 dans AINSI
Ses foudres impuissants se perdaient dans les airs, Henr. v. dans AIR
Elle a l'air bien furibond, L'Écoss. I, 5 dans AIR
Elle avait l'air timide, embarrassé, L'Enf. prod. IV, 7 dans AIR
La duchesse de Bourgogne avait un grand air, une taille noble, Louis XIV, 27 dans AIR
Avec cela, on fait le fier, on se donne des airs, L'h. aux 40 écus. dans AIR
Cette proposition n'a pas l'air sérieuse, Remarque sur les Horaces dans AIR
J'entends l'airain tonnant de ce peuple barbare, Alz. II, 6 dans AIRAIN
Toute planète décrit des aires égales en temps égaux, Newt. III, 2 dans AIRE
Sans doute il est aisé de s'en laisser troubler, Zaïre, IV, 7 dans AISÉ, ÉE
Mon fils, que la clémence ajoute à votre gloire, Alz. IV, 1 dans AJOUTER
Peut-être êtes-vous occupé à présent autour d'un alambic ?, Lett. vers, 3 dans ALAMBIC
Ces discours commencés, ce visage interdit Pourraient de quelque ombrage alarmer mon esprit, Mérope, III, 6 dans ALARMER
Il [Dieu] se plut à pétrir d'incarnat et d'albâtre Les charmes arrondis du sein de Pompadour, Ép. 75 dans ALBÂTRE
Il y a très peu de ces albinos, dont un a été présenté à l'Académie des sciences de Paris, Russie, I, 1 dans ALBINOS
Une peau albugineuse sortit de ses yeux [de Tobie], Phil. IV, 438 dans ALBUGINEUX, EUSE
La glace factice aurait autant de feu que l'alcool le plus pur, Feu, II, 2 dans ALCOOL
Le glaive et l'Alcoran dans mes sanglantes mains Imposeraient silence au reste des humains, Fanat. II, 5 dans ALCORAN
Des postes d'alentour il faut te rendre maître, Catilina, IV, 3 dans ALENTOUR ou À L'ENTOUR
Canillac trouve le duc d'Orléans versant des larmes, aliéné par le désespoir, Louis XIV, 27 dans ALIÉNÉ, ÉE
Ah ! seigneur, pardonnez à mes sens éperdus, d'horreur aliénés, Guèbres, II, 7 dans ALIÉNÉ, ÉE
Je trouverai partout l'aliment de ma haine, Triumv. II, 1 dans ALIMENT
Dans l'ivresse, l'orgueil et le luxe allaité, Triumv. IV, 4 dans ALLAITÉ, ÉE
Il se trouva 198 vaisseaux de guerre en comptant les alléges, Louis XIV, 29 dans ALLÉGE
Comme on allégorisait tout, on avait dit que...., Phil. V, 364 dans ALLÉGORISER
Je descendrai au tombeau très allégrement, Roi de Prusse, 218 dans ALLÉGREMENT
Les citoyens en Perse payent une taxe qui ne va pas à un écu par an, Moeurs, 158 dans ALLER
Je m'en vais t'étonner : son superbe courage...., Zaïre, I, 1 dans ALLER
Ce n'est pas d'aujourd'hui que tu sais allier La vertu, les forfaits, l'amant, le meurtrier, Catil. II, 2 dans ALLIER
Dis-lui que je lui donne Celui que la naissance allie à sa couronne, Zaïre, III, 1 dans ALLIER
La dévotion chez elles [les femmes] s'allie avec l'amour, avec la politique, avec la cruauté même, Louis XIV, 4 dans ALLIER
J'allonge les visages de ceux qui attristaient le mien, Lett. à Cath. 48 dans ALLONGER ou ALONGER
Cette secte [des Manichéens] avait des charmes pour les imaginations allumées, Phil. II, 375 dans ALLUMÉ, ÉE
Benserade faisait des allusions délicates et piquantes aux caractères des personnes, Louis XIV, 25 dans ALLUSION
Le 1er chapitre de saint Jean, que les alogiens ont cru n'être pas de lui, Phil. III, 285 dans ALOGIEN
On n'a point d'amis alors qu'ils sont payés, Scythes, IV, 2 dans ALORS
Je n'aime point Thalie, alors que sur la scène Elle prend gauchement l'habit de Melpomène, Les deux siècles. dans ALORS
Je vois ces fiers chrétiens, de rapine altérés, Zaïre, I, 2 dans ALTÉRÉ, ÉE
Mais quel triste mélange altère ce bonheur !, Zaïre, II, 1 dans ALTÉRER
Je ne sais quelle métaphysique de Platon s'amalgame avec la secte nazaréenne, Phil. II, 69 dans AMALGAMER
Hors Céthégus et toi, dignes de mon estime, Le reste est un amas élevé dans le crime, Catil. I, 1 dans AMAS
Toutes les provisions de guerre et de bouche amassées par les ennemis pour la campagne, Louis XIV, 23 dans AMASSÉ, ÉE
La princesse lui fit sentir qu'elle était indignée que son frère lui dépêchât une telle ambassadrice, S. de Louis XV, 3 dans AMBASSADRICE
Je suis ambitieux ; tout homme l'est sans doute, Fanat. II, 5 dans AMBITIEUX, EUSE
Henri V [d'Angleterre] nomma son très amé fils Henri, héritier, régent du royaume, Moeurs, 185 dans AMÉ, ÉE
En y comptant les femmes, vous trouverez près de vingt millions d'âmes, Russie, I, 2 dans ÂME
Toi, pour qui j'ai tout fait ; toi, l'âme de ma vie, Alz. II, 3 dans ÂME
Jouis de mes travaux, mais crains d'empoisonner Ce bonheur difficile où j'ai su t'amener, Alz. I, 4 dans AMENER
Ma plus grande amertume, en ce funeste sort, C'est d'entendre Alvarez prononcer notre mort, Alz. V, 4 dans AMERTUME
Il meurt dans l'amertume, et son âme incertaine Demande en soupirant si vous êtes chrétienne, Zaïre, II, 5 dans AMERTUME
D'une heure encore, ami, mon bonheur se diffère, Zaïre, III, 1 dans AMI, IE
Et j'aurais les mortels et les dieux pour amis, En révérant le père et punissant le fils, Alz. III, 5 dans AMI, IE
Beaumanoir dit qu'il fallait combattre pour savoir qui avait la plus belle amie, Moeurs, 76 dans AMI, IE
L'amitié d'un grand homme est un bienfait des dieux, Oedipe, I, 1 dans AMITIÉ
Quand la fougue de la jeunesse sera amortie, Ingénu, 13 dans AMORTI, IE
Si d'une égale amour votre coeur est épris, Zaïre, I, 2 dans AMOUR
Et mes premiers amours, et mes premiers serments, Oedipe, II, 2 dans AMOUR
Est-ce que vous croyez qu'on puisse faire l'amour sans proférer une parole ?, Microm. 6 dans AMOUR
Raimond fit publiquement l'amour à cette princesse [Éléonore, femme de Louis le Jeune], Moeurs, 55 dans AMOUR
Henri IV fut couronné à Chartres et oint de l'ampoule de saint Martin, Moeurs, 13 dans AMPOULE
Le roi des Indes en eut des ampoules pour quinze jours, Babyl. 1 dans AMPOULE
Si vous saviez ce que c'est que d'amuser un esprit qui n'est plus amusable, Dial. 3 dans AMUSABLE
Dans la nuit du tombeau les ans l'ont fait descendre, Oedipe, V, 2 dans AN
Tous nos livres en ana ont répété l'historiette, Moeurs, 123 dans ANA
Pour distinguer le sens anagogique des phrases hébraïques chez les prophètes, Phil. IV, 455 dans ANAGOGIQUE
Josué immola au Seigneur 31 rois du pays tous soumis à l'anathème, Moeurs, Vict. humaines. dans ANATHÈME
L'eau du baptême Ne vous apporte point la mort et l'anathème, Zaïre, III, 4 dans ANATHÈME
Personne ne doute que des anatomies en cire colorée ne soient des ouvrages d'habiles artistes, Princ. d'action, 1 dans ANATOMIE
Le barbare [Newton] a montré aux hommes ce que c'est que la lumière, et il a su anatomiser les rayons du soleil, Dial. XXIX, 8 dans ANATOMISER
Ces sept rayons de lumière échappés du corps de ce rayon qui s'est anatomisé au sortir du prisme, Phil. Newt. II, 8 dans ANATOMISER
Quitte un vain préjugé, l'ouvrage de nos prêtres, Qu'à nos peuples grossiers ont transmis nos ancêtres, Alz. I, 4 dans ANCÊTRES
C'était justement un duc de Parme, ancêtre du duc régnant, dans LEGOARANT dans ANCÊTRES
Un ancêtre important de ce prince, le grand Henri IV, ib. dans ANCÊTRES
Villars avait avec lui le maréchal de Boufflers, son ancien, Louis XIV, 21 dans ANCIEN, IENNE
Nous ancrâmes, nous descendîmes, Jenni, 7 dans ANCRER
On imagina des androgynes possédant les deux sexes à la fois, Dial. 25 dans ANDROGYNE
Après avoir rendu mes devoirs aux androgynes de Platon, Ph. ignor. dans ANDROGYNE
Il n'y a qu'un bonnet d'âne à mettre sur la tête d'un savant qui croit savoir bien ce que c'est que la dureté, la cohérence, etc., Lett. Pruss. 57 dans ÂNE
Le reste de la terre anéanti pour moi, Zaïre, I, 1 dans ANÉANTI, IE
Mais laissez-nous le temps d'éveiller un parti Qui, tout faible qu'il est, n'est point anéanti, Mérope, V, 3 dans ANÉANTI, IE
Ô ciel ! anéantis ma fatale existence, Alz. V, 3 dans ANÉANTIR
Si les plus savants ont dit de telles âneries, Princ. d'act. 23 dans ÂNERIE
Il y a dans l'organe de l'ouïe un artifice bien sensible ; c'est une hélice à tours anfractueux, Mallebr. Mécanique des sens. dans ANFRACTUEUX, EUSE
Je vous avoue, mon divin ange [M. d'Argental], et vous aussi, ma divine ange [Mme d'Argental], que je trouve vos raisons pour ne pas venir à Genève, extrêmement mauvaises, Lett. à d'Argental, 24 janv. 1766 dans ANGE
Ces angles, ces fossés, ces hardis boulevards, Alz. II, 6 dans ANGLE
L'aveugle-né, opéré, ne pouvait distinguer ce qu'il avait jugé rond d'avec ce qu'il avait jugé angulaire, Newt. II, 5 dans ANGULAIRE
Des nègres et des négresses transportés dans les pays les plus froids y produisent toujours des animaux de leur espèce, Moeurs, races. dans ANIMAL
Il fallut savoir si, quand il faisait les fonctions animales de l'homme...., Phil. II, 408 dans ANIMAL, ALE
Instinct de fureur purement animal et mécanique qui obéit à la voix des officiers, L. XIV, 18 dans ANIMAL, ALE
Il y avait là, par malheur, un petit animalcule en bonnet carré, Microm. 7 dans ANIMALCULE
Les rognons, les animelles, les gésiers, Dict. phil. Bulle dans ANIMELLE
Chaque diocèse se gouverna par son évêque ; on ne paya plus d'annates, Moeurs, 71 dans ANNATE
Quelle est cette dame qui entre à ma toilette sans se faire annoncer ?, Dial. 13 dans ANNONCER
Moins il peut souffrir Qu'on vous ose annoncer un Dieu qu'il doit haïr, Zaïre, IV, 1 dans ANNONCER
Tout annonce le Dieu qu'ont vengé tes ancêtres, Zaïre, II, 3 dans ANNONCER
Et tout de Syracuse annonçait la ruine, Tancr. I, 1 dans ANNONCER
L'adultère n'annulait pas le sacrement du mariage, Moeurs, 55 dans ANNULER
Le titre de haut et puissant seigneur a été pris par des anoblis, par des roturiers qui avaient acheté chèrement des offices, Hist. de Russ. II, 7 dans ANOBLI, IE
Les deux papes [Clément, Urbain] se traitaient mutuellement d'antechrist, Moeurs, 75 dans ANTECHRIST
Cette fameuse réponse se trouve presque mot à mot dans l'antépénultième chapitre du Koran, Moeurs, 7 dans ANTÉPÉNULTIÈME
Les plus barbares des mortels étaient ces rechercheurs anthropokaies [les inquisiteurs], Babyl. 11 dans ANTHROPOKAIE
Ces savants se fondent sur des anticipations, sur des contradictions apparentes, Moeurs, Moïse. dans ANTICIPATION
Si les Esquimaux venaient nous donner des annales antidatées de plusieurs siècles...., Moeurs, premiers peuples qui ont, etc. dans ANTIDATÉ, ÉE
Gerson osait s'opposer aux fureurs de quatre antipapes, Phil. II, 221 dans ANTIPAPE
Cette allégation [qu'un seigneur ne saura où les placer, s'il ne fait ses filles religieuses] est inhumaine, antipatriotique, l'H. aux 40 écus, sur les moines. dans ANTIPATRIOTIQUE
Saint Paulin vit un possédé qui marchait la tête en bas comme un antipode, Phil. III, 297 dans ANTIPODE
Heureux Helvétiens, Nos antiques amis et nos concitoyens, Fontenoy. dans ANTIQUE
Les élèves de Rome sont entretenus aux frais du roi ; ils y dessinent les antiques, Louis XIV, 32 dans ANTIQUE
Sa main creusa les traits de ton visage étique [de Voltaire], Et plus d'un connaisseur le prend pour une antique, Pégase. dans ANTIQUE
De nos arts, de nos lois l'auguste antiquité, Orphel. de la Chine, I, 1 dans ANTIQUITÉ
L'usage qu'en a fait [des ruines de l'antiquité] Warburton pour bâtir son système antiraisonnable, Phil. III, 99 dans ANTIRAISONNABLE
Aucun de mes antiraisonneurs ne m'a intimidé pendant quatre ans, Lett. à Cath. 111 dans ANTIRAISONNEUR
J'ai un antitonnerre à Ferney dans mon jardin, Lett. d'Argental, 8 mars 1775 dans ANTITONNERRE
Ces antres, ces trépieds qui rendent les oracles, Oedipe, II, 5 dans ANTRE
Le fanatisme et les contradictions sont l'apanage de la nature humaine, Moeurs, Inde. dans APANAGE
Le présent seul est de notre apanage, Et l'avenir peut consoler le sage, Mais ne saurait altérer son repos, Épît. XLI, 22 dans APANAGE
La liberté, la paix, qui font notre apanage, Scythes, IV, 2 dans APANAGE
Le sceau de la divinité est dans les aperceptions d'un ciron, Colim. 3 dans APERCEPTION
Les éléments du plus vil excrément n'ont pas l'aperception, Newt. I, 9 dans APERCEPTION
Montant chevaux à poil et faisant autres apertises que jeunes filles n'ont point accoutumé à faire, Moeurs, 80 dans APERTISE
On a de Mahomet quelques aphorismes de médecine, Moeurs, 6 dans APHORISME
Vous avez su du trône aplanir le chemin, Mér. I dans APLANIR
Ce voyage [à Cayenne] a été la première origine de la connaissance de l'aplatissement de la terre, Louis XIV, 31 dans APLATISSEMENT
Vous devez, mon cher aplatisseur de ce globe...., Lettre à Maupertuis, 6 octobre 1741 dans APLATISSEUR
Alexandre, si l'anecdote n'est pas apocryphe, conjura l'hiérophante de brûler la lettre, Moeurs, Myst. dans APOCRYPHE
La lune a son apogée et son périgée, Newt. II, 6 dans APOGÉE
Faire boire du sang d'un enfant aux vieillards apoplectiques, Moeurs, 94 dans APOPLECTIQUE
C'est dire qu'il ne faut ni faire diète dans la pléthore, ni être saigné dans l'apoplexie, Dial. 24, 10 dans APOPLEXIE
Les magistrats de Genève le décrétèrent de prise de corps comme imposteur apostat qui avait fait apostasier sa femme, Louis XIV, Écrivains, Saurin. dans APOSTASIER
Les placets étaient reçus par un maître des requêtes qui les rendait apostillés, Louis XIV, 29 dans APOSTILLÉ, ÉE
Les sages feront votre apothéose de votre vivant, Lett. à Cath. 10 dans APOTHÉOSE
L'ange du Seigneur s'apparut à lui [Jochin] avec une grande lumière, Phil. V, 110 dans APPARAÎTRE
.... ont de ce grand hymen suspendu l'appareil, Zaïre, III, 1 dans APPAREIL
Le tyran règle tout ; il semble qu'il apprête L'appareil du carnage et non pas d'une fête, Mérope, IV, 5 dans APPAREIL
Je montrai le premier au peuple du Mexique L'appareil inouï pour ces mortels nouveaux De nos châteaux ailés qui volaient sur les eaux, Alz. I, 1 dans APPAREIL
Nous appareillâmes le lendemain pour retourner en Angleterre, Jenni, 12 dans APPAREILLER
Le peuple pilla plusieurs maisons appartenantes aux sénateurs soupçonnés de favoriser les Autrichiens, Louis XV, 21 dans APPARTENANT, ANTE
Le pape avait pris les duchés de Castro et de Ronciglione appartenants à Odoard Farnèse, duc de Parme, ib. 39 dans APPARTENANT, ANTE
D'Estrée à son amant prodiguait ses appas, Henr. IX dans APPAS
Seigneur, ainsi qu'à vous la liberté m'est chère ; Quoique né sous un roi, j'en goûte les appas, Brutus, II, 2 dans APPAS
Ta funeste bonté, qui fait aimer tes fers, Et qui n'est qu'un appât pour tromper l'univers, M. de Cés. II, 5 dans APPÂT
Et nos champs, malheureux par leur fécondité, Appellent l'avarice et la férocité Des brigands du midi, du nord et de l'aurore, Tancr, I, 1 dans APPELER
L'infidèle en nos murs appelle l'étranger, Tancr. II, 4 dans APPELER
C'est ce qui est rapporté dans l'appendix des actes de ce concile, Phil. II, 390 dans APPENDICE
Il est dit que les prêtres logeaient dans des appentis de bois adossés à la muraille, Moeurs, Temples. dans APPENTIS
Consumé de travaux, appesanti par l'âge, Alz. I, 1 dans APPESANTI, IE
César a-t-il jamais De son pouvoir sur vous appesanti le faix ?, Mort de Cés. III, 8 dans APPESANTIR
Au lieu de s'appesantir [nos historiens] sur les siéges de quelques châteaux...., Moeurs, 50 dans APPESANTIR
Pensez-vous que le libre arbitre soit une puissance appétitive ?, Phil. ign. 13 dans APPÉTITIF, IVE
....Je m'applaudissais de retrouver en vous, Ainsi que les vertus, le coeur de mon époux, Oedipe, IV, 4 dans APPLAUDIR
Son grand coeur s'applaudit d'avoir au champ d'honneur Trouvé des ennemis dignes de sa valeur, Henr. ch. VIII dans APPLAUDIR
Plusieurs de nos symphonies et surtout nos airs de danse ont trouvé plus d'applaudissements chez les autres nations, Louis XIV, Musiciens. dans APPLAUDISSEMENT
Louis XIV voyait les choses avec des yeux moins appliqués, Louis XIV, 18 dans APPLIQUÉ, ÉE
Des liens, des bourreaux.... ces apprêts d'infamie, Tancr. II, 7 dans APPRÊT
Bientôt il s'apprête à mériter son trône en marchant à leur tête, Henr. I dans APPRÊTER
Il était naturel de penser qu'Albani, devenu pape, ferait au moins contre les approbations données à Quesnel ce qu'on avait fait contre les approbations données à Sfondrate, Louis XIV, Jansénisme. dans APPROBATION
Au nom de Tamerlan, on s'imagine un barbare approchant de la brute, Moeurs, 87 dans APPROCHANT, ANTE
Maximes plus approchantes de la république de Platon que de la manière dont il faut gouverner les hommes, Louis XIV, 38 dans APPROCHANT, ANTE
Chez les poissons, la femelle est féconde sans les approches du mâle, Newt. I, 8 dans APPROCHE
Ce petit approchement du soleil rétablit le dérangement que les planètes opèrent, Newt. III, 8 dans APPROCHEMENT
Ce malheureux combat ne fit qu'approfondir L'abyme dont Valois voulait en vain sortir, Henr. III dans APPROFONDIR
Enfin de Mahomet les sublimes desseins Que n'ose approfondir l'humble esprit des humains, Fanat. II, 1 dans APPROFONDIR
À force de vouloir approfondir un coeur, Catil. I, 1 dans APPROFONDIR
Sur son jugement seul ce grand homme appuyé, Tancr. IV, 5 dans APPUYÉ, ÉE
César que Cicéron appuyait au sénat, Catil. I, 2 dans APPUYER
Tu n'as de fils qu'Octave, et nulle adoption N'a d'un autre César appuyé ta maison, M. de Cés. I, 1 dans APPUYER
Un homme savant appuya ce que disait la marquise, Cand. 22 dans APPUYER
Leur âpre austérité que rien ne peut gagner, N'est dans ces coeurs hautains que la soif de régner, Brut. I, 4 dans ÂPRE
Tel on déteste avant, que l'on adore après, Catil. I, 1 dans APRÈS
L'âpreté de la saison, Hist. de Russie, I, 17 dans ÂPRETÉ
Auteur de tous mes maux, dont l'âpreté rigide, Dont le coeur inflexible à ce coup m'a porté, Scythes, IV, 5 dans ÂPRETÉ
[Ils] Préféraient de nos moeurs la grossière âpreté Aux attentats commis avec urbanité, ib. I, 5 dans ÂPRETÉ
Cette gravitation est la cause de la révolution des apsides de la lune en neuf ans, Newton, III, 10 dans APSIDE
Onésiphore reconnut Paul à sa taille courte, ses sourcils joints et son nez aquilin, Phil. V, 75 dans AQUILIN
Un rocher.... Défend aux aquilons d'en troubler le repos [de cet asile], Henr. I dans AQUILON
Ils descendent assurément de ces aragnes carnassières, Lett. vers, 82 dans ARAGNE
Qu'on soit juste, il suffit : le reste est arbitraire, Loi nat. 2 dans ARBITRAIRE
Ce rigide ennemi du pouvoir arbitraire, Mort de Cés. I, 1 dans ARBITRAIRE
On les appelle [ces pierres] herborisées ou arborisées, lorsqu'elles ne figurent que de petites plantes, Singul. 1 dans ARBORISÉ, ÉE
On leur [aux nègres] fait tourner à bras l'arbre des moulins à sucre, Moeurs, 152 dans ARBRE
Le peuple rassemblé sous ces arcs triomphaux...., Brut. II, 3 dans ARC
Cou de travers, omoplate en arcade, Un dos cintré propre à la bastonnade...., Crépinade. dans ARCADE
Les Russes se servaient, pour leurs calculs, de petites boules enfilées dans des fils d'archal, Charl. XII, 1 dans ARCHAL
Ce monde, suivant Platon, était composé d'idées archétypes qui demeuraient toujours au fond du cerveau, Phil. III, 197 dans ARCHÉTYPE
Toutes les causes seminales et formes archétypes étant véritablement en Dieu, Moeurs, 134 dans ARCHÉTYPE
Alexis Petrowitz s'était accusé à l'archiprêtre d'avoir souhaité la mort de son père, Russie, II, 10 dans ARCHIPRÊTRE
Il n'y a point d'archirabbin juif qui ne soit astrologue, Phil. V, 355 dans ARCHIRABBIN
Les rois tiendront l'arçon de notre selle, Dial. 25 dans ARÇON
Dom Ruis de Martanza fit perdre les arçons à son adversaire, Moeurs, 45 dans ARÇON
Je l'avouerai, mon coeur ne veut rien qu'ardemment, Zaïre, I, 2 dans ARDEMMENT
Une ardente vengeance A souvent confondu le crime et l'innocence, Triumv. II, 1 dans ARDENT, ENTE
D'un génie ardent, mais limité, Catil. II, 3 dans ARDENT, ENTE
De l'ardeur d'obéir son âme est dévorée, Fanat. IV, 1 dans ARDEUR
Quoi ! l'ardeur de régner en sa place Rend déjà Xipharès ennemi de Pharnace, Mithr. I, 1 dans ARDEUR
J'attends avec ardeur Cette eau sainte, cette eau qui doit guérir mon coeur, Zaïre, III, 4 dans ARDEUR
Soit Anne Dubourg, soit tous ceux qui furent ards sous Philippe II, Jenni, 2 dans ARDS ou ARS, ARSE
Esprits versés dans cette science ardue du pour et du contre, Jenni, 8 dans ARDU, UE
Le jeune inconnu, touché du péril d'un si brave prince, se jette dans l'arène, plus prompt que l'éclair, Pr. de Babyl. 1 dans ARÈNE
C'est à vous de donner le prix, Vous êtes mon aréopage, Trois manières. dans ARÉOPAGE
Les arcades étaient ornées de cinq cents girandoles vertes et argent, Louis XIV, 25 dans ARGENT
Philippe III anoblit Raoult son argentier, Moeurs, 58 dans ARGENTIER
Le voyage des argonautes n'était en comparaison [avec un voyage de circumnavigation] que le passage d'une barque d'un bord de rivière à l'autre, Louis XIV, 34 dans ARGONAUTE
Je suis ce juge intègre Qui toujours parle, arguë et contredit, Goût. dans ARGUER
Les Carmes prouvèrent contre tout argumentant que Pythagore était un moine de leur ordre, Phil. V, 26 dans ARGUMENTANT
L'empereur chinois ne paya jamais des argumentants, Phil. III, 29 dans ARGUMENTANT
Pour languir aux déserts de l'aride Arabie, Zaïre, III, 1 dans ARIDE
J'aimerais mieux vous envoyer cette espèce d'histoire générale, que mon petit poëme ariostin ; c'est un ouvrage plus honnête, Lett. à Fromont, 13 juin 1756 dans ARIOSTIN
Il est à croire que les arithméticiens s'y opposèrent, Phil. III, 209 dans ARITHMÉTICIEN
Cette arlequinade a été écrite par Abdias, Phil. III, 375 dans ARLEQUINADE
Le peuple est aux autels, vos soldats sont en armes, Semir. V, 1 dans ARME
Eusèbe, qui fait armes de tout, eût cité ce passage avec emphase, Phil. III, 53 dans ARME
On a perdu l'habitude de faire peindre ses armes aux portières de son carrosse, Jeannot. dans ARME
Fonseca, évêque de Burgos, intendant des armements, Moeurs, 145 dans ARMEMENT
L'armure que Narbas apporta de ces lieux, Mérope, II, 5 dans ARMURE
Il sentit son coeur s'amollir et se dissoudre, comme les aromates de son pays fondent doucement à un feu modéré et s'exhalent en parfums délicieux, Pr. de Babyl. 10 dans AROMATE
Ses terres, il les fera arpenter pour son argent, Jeannot. dans ARPENTER
Vous avez arpenté quelque faible partie Des flancs toujours glacés de la terre aplatie, Disc. 4 dans ARPENTER
L'amiral Bing fut condamné par une cour martiale à être arquebusé, S. de Louis XV, 31 dans ARQUEBUSÉ, ÉE
Il y avait peu de jours où un prêtre corse n'allât arquebuser son ennemi, Phil. II, 420 dans ARQUEBUSER
Leurs camarades [de ceux qui avaient fui] les arquebusèrent pour joindre la honte au supplice, Russie, I, 12 dans ARQUEBUSER
On les condamna à la corde, et par grâce on les arquebusa, ce qui est, dit-on, plus honorable, S. de Louis XV, 35 dans ARQUEBUSER
Vous m'avez arraché cet affreux sacrifice, Alz. I, 4 dans ARRACHER
Mes bienfaits, mon respect, mes soins, ma confiance Ont arraché de vous quelque reconnaissance, Zaïre, IV, 6 dans ARRACHER
Ce secret m'importune, il faut que je l'arrache, Mérope, IV, 1 dans ARRACHER
En considérant l'arrangement de l'univers entier, Memnon. dans ARRANGEMENT
L'exprès leur apprend qu'il faut se réfugier dans la maison d'un pauvre gentilhomme, et que là on verra les arrangements que l'on pourra prendre pour leur sûreté, Louis XV, 25 dans ARRANGEMENT
Tel est le sort du monde entre nous arrêté, Triumv. I, 3 dans ARRÊTÉ, ÉE
Dans la première enceinte il arrête ses pas, Zaïre, I, 3 dans ARRÊTER
Non, c'est trop sur Zaïre arrêter un soupçon, Zaïre, III, 1 dans ARRÊTER
Le ciel et Mahomet ainsi l'ont arrêté, Fanat. IV, 3 dans ARRÊTER
Louis XIV fut conseillé de faire marcher le ban et l'arrière-ban, Louis XIV, 12 dans ARRIÈRE-BAN
Vous n'étiez pas encore arrivé vers l'autel, Scythes, III, 1 dans ARRIVER
Ton arrogance insigne Ne mériterait pas qu'on te fît cet honneur, Tancr. III, 6 dans ARROGANCE
D'un peuple trop heureux l'indocile arrogance, Brutus, III, 1 dans ARROGANCE
Et sans avoir pour lui les lois et la naissance, César ose des rois s'arroger la puissance, Triumv. II, 2 dans ARROGER (S')
L'art le plus innocent tient de la perfidie, Zaïre, IV, 2 dans ART
Elle eût avec plus d'art trompé ma confiance, ib. III, 7 dans ART
Quand, à l'article de la mort, il persiste dans la soif du sang, Phil. II, 106 dans ARTICLE
Ses cris plaintifs et sourds, et mal articulés, Sémiram. V, 6 dans ARTICULÉ, ÉE
Ce même juge équitable ne se lassera point de rendre justice à l'artificieuse et fine contexture des tragédies de Racine, Dict. phil. Anciens et modernes dans ARTIFICIEUX, EUSE
Quoi ! ce même Lépide, De nos derniers malheurs sacrilége artisan, Triumv. I, 4 dans ARTISAN
Trop crédule artisan de mes tristes destins, Oedipe, V, 2 dans ARTISAN
Villars avait été l'artisan de sa fortune, Louis XIV, 18 dans ARTISAN
Remarquez, pour la consolation des grands artistes, que les persécuteurs sont assurés du mépris et de l'horreur du genre humain, Lettr. Albergati, 23 déc. 1760 dans ARTISTE
Houel et Jeanfin avaient un démon familier qui leur donnait toujours des as quand ils jouaient aux cartes, Phil. III, 148 dans AS
Son coeur indépendant Sur mes sens étonnés prend un fier ascendant, M. de César, I, 1 dans ASCENDANT
Et la cour de Louis est l'asile des rois, Zaïre, II, 3 dans ASILE ou ASYLE
Il vaudrait mieux qu'on lui mît au cou une meule asinaire, Dict. philos. dans ASINAIRE
J'ai acheté, moitié sur le territoire de France, moitié sur celui de Genève, un domaine assez agréable, dans le plus bel aspect de la nature, Lettr. à Pilavoine, 25 septembre 1758 dans ASPECT
Ce qui semble un forfait dans un homme ordinaire, En un chef de parti prend un aspect contraire, Catil. I, 1 dans ASPECT
Je vous estime trente aspres, dit un poëte au grand kan, Moeurs, 58 dans ASPRE
Dans la sombre épaisseur de ces profonds taillis, Où bientôt, sans retour, ils seront assaillis, Scythes, IV, 8 dans ASSAILLI, IE
Un moine noir a par dévotion Saisi le tout quand j'assaillis Marthon, Ce qui pl. aux dames. dans ASSAILLIR
On assassina Luc [le roi de Prusse Frédéric II], et on l'a manqué ; on prétend qu'on sera plus heureux une autre fois, Lett. à d'Alembert, fév. 1762 dans ASSASSINER
Je vois à l'amour seul ma maîtresse asservie, Zaïre, I, 5 dans ASSERVI, IE
Ces astres asservis à la loi qui les presse, S'attirent dans leur course et s'évitent sans cesse, Henr. VII dans ASSERVI, IE
César asservit son pays.... Mon père asservit le Jourdain, Zaïre, I, 2 dans ASSERVIR
Cet hymen m'asservit et le fils et la mère, Mérope, IV, 1 dans ASSERVIR
Ma frugalité Asservit la nature à mon austérité, Fanat. II, 4 dans ASSERVIR
Soit aigreur contre Fénelon, soit asservissement au parti contraire, Louis XIV, quiétisme. dans ASSERVISSEMENT
Son goût pour s'instruire, son assiduité à l'étude, Lettr. Schouvalof, 11 nov. 1759 dans ASSIDUITÉ
Mais se mêler ici parmi les assiégeants, Adélaïde, I, 3 dans ASSIÉGEANT, ANTE
Le révérend père vint assiéger ses derniers moments, L'h. aux 40 écus. dans ASSIÉGER
Non qu'après tout Valois [Henri III] ait un coeur inhumain, Mais l'exemple du crime assiégeait sa jeunesse, Henr. II dans ASSIÉGER
Jacob force son frère de lui céder son droit d'aînesse pour une assiette de lentilles, Phil. II, 47 dans ASSIETTE
Newton a montré que l'incrément naissant d'une quantité mathématique est moindre que la plus petite assignable, Instit. ph. 113 dans ASSIGNABLE
Un curé qui procure des assistances aux pauvres, Dial. XXVI, 3 dans ASSISTANCE
J'associai ma vie à ses travaux immenses, Fanat. I, 4 dans ASSOCIER
Ils répondirent à cette question assommante par...., Phil. III, 201 dans ASSOMMANT, ANTE
La formalité dont on assomme une ambassade, Ép. 26 dans ASSOMMER
Les gardes assoupis dans leur infâme ivresse Laissaient un libre accès à ma main vengeresse, Trium. IV, 6 dans ASSOUPI, IE
Si dans notre querelle à jamais assoupie...., Tancr. I, 2 dans ASSOUPI, IE
Vos yeux ne sont-ils pas assouvis des ravages Qui de ce continent dépeuplent les rivages ?, Alz. I, 1 dans ASSOUVI, IE
Enfin les destins désormais Ont assouvi leur haine, ont épuisé leurs traits, Tancr. V, 5 dans ASSOUVIR
Serment qui pour jamais m'avez assujettie, Alz. III, 2 dans ASSUJÉTIR et aussi ASSUJETTIR
Dans vos prospérités mettez plus d'assurance, Oedipe, III, 4 dans ASSURANCE
Je la vis retenir dans ses mains assurées De l'État chancelant les rênes égarées, Sémir. II, 4 dans ASSURÉ, ÉE
Il s'assura du landgrave de Hesse et de la maison de Brunswick, S. de L. XV, 32 dans ASSURER
L'astre du jour a vu ma course vagabonde Jusqu'aux lieux où, cessant d'éclairer nos climats...., Alz. II, 1 dans ASTRE
Hymen !... sous quel astre odieux Mon père a-t-il formé tes redoutables noeuds !, Alz. III, 2 dans ASTRE
On vit paraître Guise, et le peuple, inconstant, Tourna bientôt ses yeux vers cet astre éclatant, Henr. III, 65 dans ASTRE
Ce même Halley eut, quoique simple astronome, le commandement d'un vaisseau du roi, en 1698, Louis XIV, 34 dans ASTRONOME
N'êtes-vous pas forcés d'admettre les asymptotes en géométrie ?, Dial. VII, 1 dans ASYMPTOTE
Il y a asyndète dans ces vers : Français, Anglais, Lorrains, que la fureur rassemble, Avançaient, combattaient, frappaient, mouraient ensemble, Henr. VI dans ASYNDÈTE
Arianisme et athanasianisme, Éxam. important de milord Bolingbroke, ch. XXXI. dans ATHANASIANISME
Les princes francs furent athanasiens, Exam. important de milord Bolingbroke, ch. XXXV. dans ATHANASIEN
Croirait-on qu'un jésuite irlandais a fourni des armes à la philosophie athéistique, en prétendant que les animaux se formaient tout seuls ?, dans LAVEAUX dans ATHÉISTIQUE
Le corps d'un athlète et l'âme d'un sage, voilà ce qu'il faut pour être heureux, Lettre à Helvétius, 1740, 27 octobre. dans ATHLÈTE
La petite fumée de la vaine gloire dont il n'arrive pas un atome dans mon ermitage, Lett. Mme du Deffant, 3 sept. 1758 dans ATOME
La reine Anne se tourna du côté de milady Mesham, sa dame d'atour, Louis XIV, 22 dans ATOUR
Les gens que nous allons voir sont fort atrabilaires, Cand. 23 dans ATRABILAIRE
Douze parlements jansénistes sont capables de faire des Français un peuple d'atrabilaires, Lettr. Damilaville, 30 janv. 1764 dans ATRABILAIRE
Et c'est un crime affreux dont on doit vous punir, Qu'à tant d'atrocités l'amour ait pu servir, Catil. III, 2 dans ATROCITÉ
Quelle politique, quel intérêt d'État, de seconder les atrocités d'un scélérat !, Moeurs, 111 dans ATROCITÉ
Puissions-nous imiter les Anglais dans leur marine, dans leur commerce, dans leur philosophie, mais jamais dans leurs atrocités dégoûtantes [de théâtre] !, Lettr. Le Kain, 26 oct. 1760 dans ATROCITÉ
.... Chez qui je ne vois qu'un orgueil inflexible, Une atrocité morne, Scythes, V, 4 dans ATROCITÉ
Et ne voilà-t-il pas une intrigue bien attachante que l'embarras de quatre chevaliers... ?, Lettr. d'Argental, 22 oct. 1759 dans ATTACHANT, ANTE
Et je verrais leurs fronts attachés à la terre, Fanat. II, 5 dans ATTACHÉ, ÉE
Il faut finir ses jours comme on les a commencés ; il y a tantôt quarante-cinq ans que je me compte parmi vos attachés, Lettr. à d'Argenson, 1748, 19 juill. dans ATTACHÉ, ÉE
L'un à l'autre attachés depuis notre naissance, Zaïre, II, 2 dans ATTACHÉ, ÉE
Plus fier de t'attacher ce nouveau diadème, Plus grand de te servir que de régner moi-même, M. de Cés. I, 4 dans ATTACHER
Sur les deux combattants tous les yeux s'attachèrent, Henr. X dans ATTACHER
Le sort dont la rigueur à m'accabler s'attache, Brut. III, 5 dans ATTACHER
Votre coeur par un maître attaqué chaque jour, Zaïre, IV, 6 dans ATTAQUÉ, ÉE
La découverte du calcul infinitésimal, que Newton a faite, a donné lieu de dire au savant Halley qu'il n'est pas permis à un mortel d'atteindre de plus près à la divinité, Louis XIV, ch. 34 dans ATTEINDRE
De quel trouble nouveau tous mes sens sont atteints !, Zaïre, II, 3 dans ATTEINT, EINTE
Concurrent malheureux à cette place insigne, Votre orgueil l'attendait ; mais en étiez-vous digne ?, Catin. I, 5 dans ATTENDRE
Pour ces deux étrangers laissez-vous attendrir, Oreste, IV, 8 dans ATTENDRIR
Le monologue de Mme Denis attendrit tout le monde, parce que Mme Denis a la voix tendre, Lettr. d'Argental, 23 sept. 1760 dans ATTENDRIR
Je m'attendris sur elle, Sémir. II, 1 dans ATTENDRIR
Il faut [dans Tancrède] un vieillard vert, chaud, à voix moitié douce, moitié rauque, attendrissante, tremblotante, Lettr. Mlle Clairon, 24 sept. 1760 dans ATTENDRISSANT, ANTE
Mme Denis joue à peu près comme Mlle Clairon, excepté qu'elle a dans la voix un attendrissement que Clairon voudrait bien avoir, Lettr. Thiriot, 23 sept. 1760 dans ATTENDRISSEMENT
Cela jette dans l'acte un attendrissement, un intérêt qui manquait, Lettr. d'Argental, déc. 1760 dans ATTENDRISSEMENT
Certaines répétitions, certains vers lâches et décousus qui sont des pierres d'attente, Lett. au roi de Prusse, 104 dans ATTENTE
Guise attenta, quel que fût son projet, Trop peu pour un tyran, mais trop pour un sujet, Henr. III dans ATTENTER
À ses seules fureurs Thèbes fut attentive, Oedipe, I, 3 dans ATTENTIF, IVE
Cet heureux ascendant que les soins, la souplesse, L'attention, le temps savent si bien donner, Sémir. II, 4 dans ATTENTION
Ce dernier coup du sort Atterre mon esprit luttant contre la mort, Triumv. III, 1 dans ATTERRER
Il semble que la consternation qui avait si longtemps atterré l'esprit des Génois eût passé dans les Allemands, Louis XV, 21 dans ATTERRER
Voici ce Capitole et ces mêmes autels Où jadis attestant tous les dieux immortels...., Brutus, I, 2 dans ATTESTER
Plaisanteries qui n'avaient rien de l'atticisme grec, Jenni, 7 dans ATTICISME
Au sel attique, au riant badinage, Il faut mêler la force et le courage, Ép. 3 dans ATTIQUE
L'Exode représente les sorciers attitrés de Pharaon, Phil. II, 16 dans ATTITRÉ, ÉE
Il ne faut jamais sacrifier l'élocution et le style à l'appareil et aux attitudes, Lettr. le Kain, 16 déc. 1760 dans ATTITUDE
N'allez pas vous attendre à de belles tirades, à de ces grands vers ronflants, à des sentences, à des attrape-parterre ; style médiocre, marche simple, voilà ce que vous y trouverez ; mais s'il y a de l'intérêt, tout est sauvé, Lettr. d'Argental, 28 mai, 1759 dans ATTRAPE-PARTERRE
Voyez si j'ai attrapé la ressemblance de César, Roi de Pr. 102 dans ATTRAPER
Le roi défendit aux princes et aux pairs d'aller opiner dans le parlement de Paris sur des affaires dont il attribuait la connaissance à son Conseil privé, Louis XV, chap. 36 dans ATTRIBUER
Nous verrons s'il y a lieu de demander l'attribution d'un nouveau tribunal, Lettr. Damilaville, 27 mars, 1765 dans ATTRIBUTION
Mais ce jeune inconnu me tourmente et m'attriste, Mérope, II, 1 dans ATTRISTER
Les métaux, quelque attrition qu'ils puissent éprouver, n'attirent point les corps minces à eux, Feu, I, III, 5 dans ATTRITION
Ainsi qu'on les voit tous s'attrouper sans effroi Contre les fiers assauts des tigres d'Hyrcanie, Scythes, I, 1 dans ATTROUPER
Lefranc fait bien tout ce qu'il peut pour m'attirer cette aubade [les sifflets], Lett. vers.... 45 dans AUBADE
Hubert me faisait rire avec ses pasquinades, Et j'entrais dans la tombe au son de ses aubades, Ép. 102 dans AUBADE
Les Genevois ne sont point aubains en France ; ils jouissent de tous les priviléges des Suisses, Lettr d'Argental, 2 mars, 1766 dans AUBAIN
Pour Gabrielle, en son apoplexie, Aucuns diront qu'elle parle longtemps, Stances, 17 dans AUCUN, UNE
Aucun de nos grands écrivains n'a travaillé dans le genre de l'épopée, Essai s. la poésie ép. ch. IX dans AUCUN, UNE
Le parlement défendit en même temps qu'on prît aucuns deniers dans les recettes publiques pour les soudoyer, S. de Louis XIV, 5 dans AUCUN, UNE
La république n'avait ni aucunes troupes régulières aguerries, ni aucun officier expérimenté, S. de Louis XV, 21 dans AUCUN, UNE
Je n'ose faire aucuns projets, Microm. chap. 2 dans AUCUN, UNE
Cet homme [Améric Vespuce] ne méritait certainement aucuns honneurs, Moeurs, 145 dans AUCUN, UNE
Aucun ne me soutient au bord de cet abîme, Aucun ne m'encourage ou ne m'arrache au crime, M. de Cés. III, 2 dans AUCUN, UNE
Le succès fut toujours un enfant de l'audace, Catil. III, 5 dans AUDACE
Loin d'ici les mortels assez audacieux Pour juger par eux-même et pour voir par leurs yeux, Fanat. III, 6 dans AUDACIEUX, EUSE
Un jeune audacieux que les arrêts du sort Et ses propres fureurs ont conduit à la mort, Mérope, II, 2 dans AUDACIEUX, EUSE
Formidable au dehors, méprisable au dedans, Le sénat n'est enfin qu'un amas de brigands, Catil, III, 1 dans AU DEHORS
Ma maison qui a le lac en miroir au bout du jardin, et la Savoie par delà ce lac, et les Alpes au delà de cette Savoie, Lettr. d'Argental, 8 janvier, 1758 dans AU DELÀ
Le gouvernement chinois montrait aux hommes, il y a fort au delà de 4000 ans, qu'on peut les régir sans les tromper, Ph. Ignor. 41 dans AU DELÀ
Mon âme est au-dessous d'un si cruel effort, Orph. III, 3 dans AU-DESSOUS
Mais tant de grandeur d'âme est au-dessus de moi, Alz. V, 7 dans AU-DESSUS
Les Juifs lui coururent au-devant, Phil. V, 234 dans AU-DEVANT
Vous courez au-devant avec tant de franchise, D. San. V, 5 dans AU-DEVANT
Soudain Potier se lève et demande audience [à être écouté], Henr. VI dans AUDIENCE
César, les sénateurs attendent audience, M. de César. I, 2 dans AUDIENCE
Des audiences qui sont à peu près ce que sont nos parlements, étaient établies, Moeurs, 148 dans AUDIENCE
Il est très vraisemblable que Cléopatre parlait souvent dans ce goût, mais ce n'est point cette indécence qu'il faut représenter devant une audience respectable, Ép. dédic. de Zadig. dans AUDIENCE
Frère Thiriot augmentera-t-il de paresse ?, Lettr. Damilaville, 6 déc. 1721 dans AUGMENTER
César est désigné souverain des augures, Catil. I, 1 dans AUGURE
Allez, Catilina ne craint pas les augures, Catil. I, 3 dans AUGURE
Vous que tant de constance, et quinze ans de misère Font encor plus auguste et nous rendent plus chère, Mérope, I, 1 dans AUGUSTE
Il ne faut jamais s'appesantir sur les petits détails qui ôtent aux grands événements tout ce qu'ils ont d'important et d'auguste, Lettr. Schouvaloff, 14 nov. 1761 dans AUGUSTE
Ces paquets étaient du commencement du mois d'auguste, Lett. Pruss. 31 dans AUGUSTE
Le roi ordonna au cardinal de Bouillon, par ses lettres du mois d'auguste, que nous nommons si mal à propos août...., Louis XIV, Quiétisme. dans AUGUSTE
Ces margouillistes, dérivés des jansénistes, lesquels sont engendrés des augustinistes, ont-ils produit Pierre Damiens ?, Lett. à d'Alembert, 22 fév. 1757 dans AUGUSTINIEN
Ce n'est pas d'aujourd'hui que tu sais allier La vertu, les forfaits, l'amant, le meurtrier, Catil. II, 2 dans AUJOURD'HUI
D'aujourd'hui je commence à sentir tout le poids de ma triste puissance, Orphel. IV, 1 dans AUJOURD'HUI
Le contrôleur du domaine se justifiait d'avoir réduit vingt familles à l'aumône, L'h. aux 40 écus, aud. du contr. gén. dans AUMÔNE
Louis XI demanda au pape la permission de porter le surplis et l'aumusse, Moeurs, 94 dans AUMUCE et AUMUSSE
Ta rage auparavant sera seule punie, Mérope, IV, 2 dans AUPARAVANT
Une compagnie qui prenait des partis auxquels elle n'avait pas pensé le jour d'auparavant, et dont elle s'étonnait ensuite, S. de Louis XIV, 5 dans AUPARAVANT
Au lieu de trente vaisseaux qu'on avait joints l'année d'auparavant à la flotte anglaise, on en joignit quarante, ib. 11 dans AUPARAVANT
Le cardinal Alberoni autrefois curé de village auprès de Parme...., S. de Louis XV, 1 dans AUPRÈS
Les ravages, l'exil, la mort, l'ignominie, Dès ma première aurore, ont assiégé ma vie, Mérope, V, 1 dans AURORE
Apprenez que Ninus, à sa dernière aurore, Sûr qu'un poison mortel en terminait le cours...., Sémiram. IV, 3 dans AURORE
Les Français, sous Louis XIII, commencèrent à se rendre recommandables par les grâces et les politesses de l'esprit ; c'était l'aurore du bon goût, Moeurs, 176 dans AURORE
Le jour qui vous éclaire est pour vous à l'aurore, Zaïre, III, 4 dans AURORE
Les brigands du midi, du nord et de l'aurore, Tancr. I, 1 dans AURORE
La prunelle est chez eux [les Albinos] d'une couleur aurore très brillante, Ch. de notre globe, 177 dans AURORE
Mon attachement pour votre excellence et mon goût pour l'ouvrage entrepris sous vos auspices, Lettr. Schouvalof, 9 nov. 1761 dans AUSPICE
Les pierres ont été formées pour être taillées et pour en faire des châteaux ; aussi monseigneur a un très beau château, Candide, 1 dans AUSSI
Mais la franchise plaît, et non l'austérité, Tancr. I, 2 dans AUSTÉRITÉ
Songez bien seulement à vivre s'il se peut heureuse autant que belle, Ép. 4 dans AUTANT
Mais autant que son âme est bienfaisante et pure, Autant leur cruauté fait frémir la nature, Alz. II, 11 dans AUTANT
Autant que ses armées navales [de la Hollande] étaient disciplinées, autant ses troupes de terre étaient mal tenues et méprisables, S. de L. XIV, 10 dans AUTANT
Vous qui ne respirez qu'autant que mon courroux, Retenu trop longtemps, s'est arrêté sur vous., Mort de Cés. I, 3 dans AUTANT
A l'égard de votre Linant, Il vous approuve et dort d'autant, Lett vers, 49 dans AUTANT
Nous sommes trois, Diderot, d'Alembert et moi, qui vous dressons des autels, Lett. à Cath. 8 dans AUTEL
Tout se passa avec la plus grande authenticité, Russ. II, 10 dans AUTHENTICITÉ
Une histoire de Charles XII, une de Pierre le Grand, fondées toutes les deux sur les monuments les plus authentiques, Lettr. Albergati, 3 déc. 1760 dans AUTHENTIQUE
Ce discours [de Pierre le Grand], s'il est authentique, est un morceau très précieux, ib. Schouvalof, 11 nov. 1759 dans AUTHENTIQUE
Je ne savais pas que vos auteurs [espagnols] eussent jamais rien pris, même aux Italiens ; je les croyais autochthones en fait de littérature, Lettr. Mayans, 15 juin, 1762 dans AUTOCHTHONE
Les Asiatiques qui viennent contempler l'admirable autocratrice, Lett. à Cath. 140 dans AUTOCRATE
On n'a exécuté aucun criminel sous l'empire de l'autocratrice Élisabeth, Comment. sur le livre des délits et des peines dans AUTOCRATE
Son conseil aura l'honneur d'envoyer à votre cour les dernières volontés de cette auguste autocratrice, Lettr. d'Argental, 10 nov. 1761 dans AUTOCRATE
Impuissantes machines, Automates pensants mus par des mains divines, Disc. 2 dans AUTOMATE
Nous sommes dans l'automne du bon goût et au temps de la chute des feuilles, Lett. vers, 42 dans AUTOMNE
Un chef autorisé d'une juste puissance Soumet tout d'un coup d'oeil, Catil. I, 1 dans AUTORISÉ, ÉE
Un évêque de Rome était quelque chose de plus saint, de plus autorisé qu'un évêque d'Allemagne, Moeurs, 13 dans AUTORISÉ, ÉE
Faudra-t-il donc toujours que Titus autorise Ce sénat de tyrans dont l'orgueil nous maîtrise ?, Brutus, II, 1 dans AUTORISER
Non, non, l'autorité ne veut pas de partage, Alz. I, 1 dans AUTORITÉ
D'autres temps, d'autres moeurs, Orph. V, 2 dans AUTRE
Bon, dit Climène, en voici bien d'une autre ; Ma chère soeur, quelle idée est la vôtre, Filles de Minée. dans AUTRE
Je me suis fait une petite destinée à part, avec laquelle je ne puis regretter aucune des folies des autres, attendu que je suis trop occupé des miennes, Lett. à Mme du Deffant, 17 sept. 1759 dans AUTRE
Ceux qui ont trouvé le secret de ruiner la France en deux ans, dans une guerre auxiliaire [où elle n'est qu'auxiliaire], Lettre à Mme du Deffant, 25 avril 1760 dans AUXILIAIRE
On juge au hasard, on n'examine rien, on avale la calomnie comme du vin de Champagne, Lettr. Damilaville, 15 oct. 1762 dans AVALER
Louis XIV avait déjà fait quelques avances pour la paix, Louis XIV, 21 dans AVANCE
L'impératrice [Marie d'Aragon, femme d'Othon III] ayant fait des avances à un jeune comte italien qui les refusa par vertu, Moeurs, 45 dans AVANCE
Je vous souhaite l'avancement que vous méritez, et au roi beaucoup d'officiers qui pensent comme vous, Lettr. La Motte-Geffard, 25 juillet 1762 dans AVANCEMENT
Un art que j'ai cultivé toute ma vie aux dépens de ma fortune et de mon avancement, Lettr. d'Argental, 21 juin 1761 dans AVANCEMENT
Par mon ordre en ces lieux elle avance vers vous, Tancr. I, 2 dans AVANCER
Avancez dans la nuit qui couvre vos destins, Sémir. IV, 2 dans AVANCER
Tel on déteste avant, que l'on adore après, Catil. I, 1 dans AVANT
Le roi voulut voir ce chef-d'oeuvre [le Tartuffe] avant même qu'il fût achevé, S. de Louis XIV, 25 dans AVANT
Avant que d'expirer, qu'il nomme ses complices, Mérope, III, 4 dans AVANT
Avant que de quitter Ce jour, ce monde affreux que je dois détester, Tancr. V, 5 dans AVANT
Mais avant de mourir elle sera vengée, Tancr. III, 2 dans AVANT
Avant de vous venger, Polyphonte, dit-il, prétend l'interroger, ib. III, 5 dans AVANT
Le juste aussi bien que le sage Du crime et du malheur sait tirer avantage, Zaïre, II, 1 dans AVANTAGE
Charles XII était d'une taille avantageuse et noble, Charles XII, 8 dans AVANTAGEUX, EUSE
Le nom de petits-maîtres qu'on applique à la jeunesse avantageuse et mal élevée, Louis XIV, 4 dans AVANTAGEUX, EUSE
.... Ces pleurs Du sang qui va couler sont les avant-coureurs, Zaïre, V, 8 dans AVANT-COUREUR
Virgile fait voir dans le vestibule, dans l'avant-scène [6e livre de l'Énéïde], les enfants que leurs parents avaient laissés périr, Moeurs, Introd. Myst. de Cerès. dans AVANT-SCÈNE
Et quand il n'y aurait qu'un vers heureux à se voler à soi-même, il ne faut rien négliger : les vieillards sont un peu avares, Lett. à d'Argental, 27 oct. 1760 dans AVARE
Marius de leur sang eût été moins avare, M. de Cés. I, 4 dans AVARE
À quels maux me livra sa barbare avarice, Alz. II, 4 dans AVARICE
Ces Scythes malheureux ont connu l'avarice, Scythes, IV, 2 dans AVARICE
Pierre.... libre d'inquiétude avec l'Angleterre et avec ses voisins, Hist. de Russ. II, 15 dans AVEC
Je me flatte en mourant qu'un Dieu plus équitable Réserve un avenir pour les coeurs innocents, Fanat. V, 4 dans AVENIR
Celui-ci, qui ne passa que pour un aventurier audacieux, parce qu'il ne réussit pas, Louis XIV, 3 dans AVENTURIER, RIÈRE
Ces faubourgs aujourd'hui si pompeux et si grands, D'une immense cité superbes avenues, Henr. VI dans AVENUE
Ah ! tout est avéré, Tout est approfondi dans cet affreux mystère, Tancr. IV, 2 dans AVÉRÉ, ÉE
De cent siècles de gloire une suite avérée, Orphel. I, 1 dans AVÉRÉ, ÉE
Vous êtes convaincu, le crime est avéré, Catil. IV, 2 dans AVÉRÉ, ÉE
D'un grand événement je me vois avertie, Sémir. I, 5 dans AVERTI, IE
Une telle aventure [Philippe III soumis à l'inquisition] n'est rapportée que dans des livres sans aveu, Moeurs, 140 dans AVEU
Dieu, reçois son aveu du sein de ton empire, Zaïre, II, 3 dans AVEU
Ce n'est pas l'amour qu'il fallait peindre aveugle, c'est l'amour-propre, Lettr. Damilaville, 11 mai 1764 dans AVEUGLE
[Il] Déchaîne contre moi ce prophète imposteur, Aveugle sur mon sort, sur le sort de l'empire, Mais non sur l'intérêt, le seul dieu qui l'inspire, Oedipe, II, 2 dans AVEUGLE
Mais me réponds-tu bien de leur aveugle zèle ?, Mérope, I, 4 dans AVEUGLE
Si pourtant il est permis à un aveugle de chercher son chemin à tâtons, Memmius, XI dans AVEUGLE
Les coeurs si troublés Sur les vrais intérêts sont toujours aveuglés, Zulime, I, 2 dans AVEUGLÉ, ÉE
Ô juges malheureux, qui dans nos faibles mains Tenons aveuglément le glaive et la balance, Tancr. IV, 6 dans AVEUGLEMENT
Il aime aveuglément sa patrie et son père, Brutus, II, 4 dans AVEUGLEMENT
Mais cet espoir m'anime et ne m'aveugle pas, M. de Cés. I, 1 dans AVEUGLER
Mon désespoir m'aveugle, il m'emporte trop loin, Mérope, II, 1 dans AVEUGLER
Le bonheur m'aveugla ; la mort m'a détrompé, Alz. V, 7 dans AVEUGLER
[Il] Attend votre hyménée avec avidité, Mérope, IV, 5 dans AVIDITÉ
Est-il un homme plus avili ? Si notre scène devient anglaise, nous sommes bien avilis ; nous ne sommes déjà que les traducteurs de leurs romans, Lett. Mlle Clairon, 18 oct. 1760 dans AVILI, IE
Ils dressent d'une main dans les fers avilie Ce siége de l'orgueil et de la tyrannie, Alz. II, 6 dans AVILI, IE
Dans un sort avili noblement élevée, Tancr. I, 4 dans AVILI, IE
La vertu s'avilit à se justifier, Oedipe, II, 4 dans AVILIR
On peut, sans s'avilir, S'abaisser sous les dieux, les craindre et les servir, Sémir. II, 7 dans AVILIR
Moi, jaloux ! qu'à ce point ma fierté s'avilisse !, Zaïre, I, 5 dans AVILIR
Ô de la servitude effets avilissants, Scythes, I, 3 dans AVILISSANT, ANTE
As-tu vu sa froideur altière, avilissante ?, Tancr. IV, 5 dans AVILISSANT, ANTE
L'insolence absurde et avilissante avec laquelle on affecte encore de ne pas distinguer le théâtre de la foire du théâtre de Corneille, Lett. d'Argental, 21 juin, 1761 dans AVILISSANT, ANTE
Sans avilissement, à tout elle s'abaisse, Scythes, I, 1 dans AVILISSEMENT
Je vous supplie instamment de vous joindre à moi pour empêcher l'avilissement le plus odieux qui puisse déshonorer la scène française et achever notre décadence, Lett. Mlle Clairon, 18 oct. 1760 dans AVILISSEMENT
Les belles-lettres sont dans un étrange avilissement à Paris, Lettr. Damilaville, 30 mars 1764 dans AVILISSEMENT
Jouez ces pièces à Nankin ; mais ne vous avisez pas de les représenter aujourd'hui à Paris ou à Florence, Lett. à l'Acad. franç. dans AVISER
Un avocat savant et estimé est certainement au-dessus de ceux qui ont acheté pour un peu d'argent le droit d'être injustes ; un tel avocat serait un excellent conseiller ; mais où est le conseiller qui serait un bon avocat ?, Lett. Lavaisse, 4 juillet, 1762 dans AVOCAT
Il a fini par être l'avocat bavard de la superstition, Lettr. Damilaville, 8 nov. 1762 dans AVOCAT
Ils n'étaient que des avocats subtils et véhéments de la plus mauvaise de toutes les causes, Lettr. Mme du Deffant, mars 1765 dans AVOCAT
Maximilien, gagné par le pape, fit publier les avocatoires impériaux, Moeurs, 113 dans AVOCATOIRE
Les archipels qui avoisinent l'Inde à l'orient et au midi, Moeurs, 3 dans AVOISINER
Monterey, sans être avoué du conseil d'Espagne, renforça l'armée du prince d'Orange, Louis XIV, 11 dans AVOUÉ, ÉE
Constantinople était divisée pour savoir s'il fallait se servir ou non de pain azyme, Moeurs, 91 dans AZYME
Les passions sont un peu babillardes, Lettr. Schouvalof, 11 juin 1761 dans BABILLARD, ARDE
La pièce où j'unis hardiment Et la babouche et le bas blanc, Lett. vers, 20 dans BABOUCHE
Les jeunes gens étaient bacheliers, ce qui voulait dire chevaliers, ou varlets et écuyers, Moeurs, 97 dans BACHELIER
Il vous faudra un jour réprimer les bacheliers en fourrure, ainsi que les gens en bonnet à trois cornes, Lettr. la Chalotais, 9 juin 1763 dans BACHELIER
Et la vieille badaude, au fond de son quartier, Dans ses voisins badauds voit l'univers entier, Vanité dans BADAUD, AUDE
Un troisième, moine et seigneur, dont les paysans sont mainmortables, attendait un arrêt du conseil qui le mît en possession de tout le bien d'un badaud de Paris qui, ayant par inadvertance demeuré un an et un jour dans une maison sujette à cette servitude, y était mort au bout de l'année, l'Homme aux quarante écus, aud. du contr. gén. dans BADAUD, AUDE
Le tout glacé, verni, blanchi, doré, Et des badauds à coup sûr admiré, Temple du goût. dans BADAUD, AUDE
Vous lirez cela quand vous n'aurez rien à faire du tout, quand votre âme aura besoin de bagatelles ; car point de plaisir sans besoin, Lett. Mme du Deffant, 13 oct. 1759 dans BAGATELLE
On le [Candide] fait tourner à droite, à gauche, hausser la baguette...., Cand. 2 dans BAGUETTE
Gens tout nourris de flatteries Sont un bijou qui n'entre pas Dans son baguier de pierreries, Ép. LVII dans BAGUIER
Une femme éperdue et de larmes baignée, Orph. II, 7 dans BAIGNÉ, ÉE
Vengez-vous, baignez-vous au sang du criminel, Mér. IV, 2 dans BAIGNER
Dans le sang innocent ta main va se baigner, Alz. V, 5 dans BAIGNER
Le baile de Venise s'est longtemps défendu dans sa maison, Lett. à Cath. 52 dans BAILE
Lorsqu'on mit un bâillon à Lalli et qu'on lui eut coupé la tête pour avoir été malheureux et brutal, Lettr. d'Argental, 23 mai 1769 dans BÂILLON
Les décollés, les bâillonnés, les brûlés, les incarcérés, Lettr. d'Argental, 6 août 1766 dans BÂILLONNÉ, ÉE
L'usage de la baïonnette au bout du fusil est de son institution [Louis XIV] ; avant lui on s'en servait quelquefois ; mais il n'y avait que quelques compagnies qui combattissent avec cette arme ; le premier régiment qui eut des baïonnettes et qu'on forma à cet exercice, fut celui des fusiliers, établi en 1671, Louis XIV, 29 dans BAÏONNETTE
Louis XV nous délivrant du scandale des sacrements conférés la baïonnette au bout du fusil, Phil. II, 234 dans BAÏONNETTE
Chacun baise en tremblant la main qui nous enchaîne, M. de Cés. II, 2 dans BAISER
Les colonels [russes] ainsi traités [battus de verges] par leurs soldats, furent encore obligés de les remercier, selon l'usage oriental des criminels, qui, après avoir été punis, baisent la main de leurs juges, Russie, 4 dans BAISER
Tu pleures, malheureuse, et tu baisses les yeux, Zaïre, II, 3 dans BAISSER
Qui ! moi, baisser les yeux devant ces faux prodiges, Fanat. I, 1 dans BAISSER
Je suis bien malade : tout baisse chez moi, hormis mes tendres sentiments pour vous, Lettr. Damilaville, 5 avr. 1765 dans BAISSER
C'est un baladinage que deux tomes de lettres dans lesquelles il n'y en a pas une seule d'instructive, S. de L. XIV, 32 dans BALADINAGE
Le plus aimable des hommes qui me fait des balafres et crie qu'il est égratigné, Roi de Prusse, 129 dans BALAFRE
Grands compositeurs de riens, pesant gravement des oeufs de mouche dans des balances de toile d'araignée, Lettr. Trublet, 27 avr. 1761 dans BALANCE
Penses-tu qu'un instant ma vertu démentie Eût mis dans la balance un homme et la patrie ?, M. de César, III, 2 dans BALANCE
Le vainqueur de Rhodes tint la balance dans l'Inde, Moeurs, 157 dans BALANCE
Le système de la balance de l'Europe n'a été développé que dans les derniers temps, Moeurs, 51 dans BALANCE
Si nous attrapions de l'étranger dix millions par an pour la balance du commerce, l'Homme aux quarante écus, Entretien avec un géomètre dans BALANCE
Laissez à mes mains Le soin de balancer le destin des humains, Tancr. V, 2 dans BALANCER
.... Les deux partis.... Avaient plus d'une fois balancé les hasards, Henr. I dans BALANCER
Tu balançais son Dieu dans son coeur alarmé, Zaïre, V, 10 dans BALANCER
Lanfranc balançait la réputation de Bérenger, Moeurs, 45 dans BALANCER
M. Tronchin a déclaré qu'il y allait de votre vie, mais que vous ne balanceriez pas de la risquer, Lettr. Mlle Clairon, 16 septembre 1765 dans BALANCER
Il n'est point un ivrogne à balbutiement et à hoquets, Lettr. d'Argental, 4 juin 1770 dans BALBUTIEMENT
Dès que Mme d'Argental sera en pleine convalescence, et qu'elle pourra s'amuser de balivernes, Lett. d'Argental, 18 août, 1767 dans BALIVERNE
Un libraire en dépêche à Paris une balle de 2000 exemplaires, Lett. à Cath. 84 dans BALLE
Voilà comme les hommes sont ballottés par la fortune, Lettr. Mariott, 26 février 1767 dans BALLOTTER
Les comédiens sont des balourds de commencer la pièce du Cid par la querelle du comte et de don Diègue, Lett. d'Argental, 15 août 1761 dans BALOURD, OURDE
Les docteurs de la comédie italienne qui choisissent des arlequins pour leurs confidents, parce que les arlequins sont des balourds, Lettr. Miranda, 10 août 1767 dans BALOURD, OURDE
J'avais fait une balourdise énorme en ajoutant à la réponse...., Lett. d'Argental, 27 nov. 1764 dans BALOURDISE
La plate-forme était entourée d'une balustrade de marbre blanc de cinquante pieds de hauteur qui portait les statues colossales de tous les rois et de tous les grands, Babyl. 1 dans BALUSTRADE
Quand madame sa femme Vint baiser le bambin, Lett. vers, 181 dans BAMBIN, INE
Le parlement sédentaire à Paris était ce que la cour du banc du roi était à Londres, Moeurs, 76 dans BANC
.... De ce front guerrier les nobles cicatrices Ne peuvent se couvrir que du bandeau des rois, Mér. I, 3 dans BANDEAU
La main des Dieux sur moi si longtemps suspendue Semble ôter le bandeau qu'ils mettaient sur ma vue, Oedipe, IV, 1 dans BANDEAU
Ils sont tous dans cet âge où la maturité Fait tomber le bandeau de la crédulité, Fanat. II, 6 dans BANDEAU
Aux superstitions j'arrache le bandeau, Pour et contre. dans BANDEAU
Ces zélés faquins qui excitent le peuple à se bander contre nous, Moeurs, 134 dans BANDER
Le bandeur de l'arc, le vainqueur du lion devait terrasser tous ses rivaux, Babyl. 1 dans BANDEUR
Les Samoïèdes n'ont jamais tué personne en front de bandière, Dial. XXIV, 3 dans BANDIÈRE
De simples milices qui n'avaient que des cordes pour bandoulières, Russie, II, 4 dans BANDOULIÈRE
Il y avait dans Autun et dans sa banlieue 25000 chefs de famille, Moeurs, 17 dans BANLIEUE
Banni de mon pays par le meurtre d'un père, Banni du monde entier par celui de ma mère, Oreste, V, 9 dans BANNI, IE
Contre le croissant déployant leur bannière, Tancr. III, 4 dans BANNIÈRE
Les processions se battaient les unes contre les autres pour l'honneur de leurs bannières, Louis XIV, 2 dans BANNIÈRE
Charles II, roi d'Angleterre, non content de l'argent de la France, venait de faire banqueroute à ses sujets, S. de L. XIV, 10 dans BANQUEROUTE
C'était une chose inouïe autrefois qu'un notaire pût être banqueroutier, Lettr. Damilaville, 27 janvier 1764 dans BANQUEROUTIER, IÈRE
Répandre sur son front l'eau sainte du baptême, Zaïre, II, 3 dans BAPTÊME
C'est à Breslau, à Londres et à Dordrecht qu'on commença, il y a environ trente ans, à supputer le nombre des habitants par celui des baptêmes ; on multiplia dans Londres le nombre des baptêmes par 35 ; à Breslau, par 33, Lettr. La Michodière, novemb. 1757 dans BAPTÊME
Les goguenards dirent qu'il ne fallait pas baptiser son vin, Ingénu, 4 dans BAPTISER
Jean le baptiseur avait déjà été condamné au supplice, Phil. II, 282 dans BAPTISEUR
Fléaux du nouveau monde, injustes, vains, avares, Nous seuls de ces climats nous sommes les barbares, Alz. I, 1 dans BARBARE
Quelque respect que j'aie pour ce barbare de grand homme [Pierre 1er], Lett. d'Argental, 15 juin 1759 dans BARBARE
Les Turcs ne traitent pas toujours les Chrétiens aussi barbarement que nous nous le figurons, Moeurs, 91 dans BARBAREMENT
Que diraient les Despréaux, les Racine, s'ils voyaient les barbaries de nos jours ?, Lettr. Damilaville, 4 sept. 1767 dans BARBARIE
Le pâtissier aura beaucoup d'honneur, si ses perdrix sont arrivées sans barbe, par le temps pourri que nous essuyons depuis un mois, Lettr. d'Argence, 29 janv. 1769 dans BARBE
Circé.... changeait en chiens barbets les compagnons d'Ulysse, Ép. 97 dans BARBET, ETTE
Les chiens barbets ont beau avoir la réputation d'être les meilleurs amis du monde, ils ne nous valent pas, Lettr. Schomberg, 31 août 1769 dans BARBET, ETTE
Avant qu'un Allemand trouvât l'imprimerie, Dans quel cloaque affreux barbotait ma patrie !, Épît. C, 117 dans BARBOTER
Les descendants des Camille, des Brutus, barbotaient dans la fange, Phil. II, 409 dans BARBOTER
Vous me demandez le portrait d'un homme qui vous aime autant qu'il vous estime ; je n'ai plus qu'une mauvaise copie.... je vous enverrai ce barbouillage, Lettre Damilaville, 5 avril 1765 dans BARBOUILLAGE
Je me reproche fort d'avoir barbouillé deux tomes pour un seul homme, quand cet homme n'est pas vous, Lett. Prusse, 21 dans BARBOUILLER
Le barbouilleur des murs d'un cabaret critiquait les tableaux des grands peintres, Babyl. 10 dans BARBOUILLEUR
Un bavard en robe.... de papiers timbrés barbouilleur mercenaire, Ép. 50 dans BARBOUILLEUR
Un vieux barbouilleur de papier, Lettr. Cideville, 10 mai 1764 dans BARBOUILLEUR
Il fit connaissance à Siam avec un premier commis du barcalon, Dial. 21 dans BARCALON
La plupart des ariettes de Lulli sont des airs du Pont-neuf et des barcarolles de Venise, Lettr. Chabanon, 18 déc. 1767 dans BARCAROLLE
Je ne peux vous mener qu'en Basse-Normandie, dit le barigel, Cand. 22 dans BARIGEL ou BARISEL
Le haut baronnage en France était jaloux de la puissance de son roi, Moeurs, 46 dans BARONNAGE
Il est prouvé que la pairie est la vraie noblesse et la vraie juridiction suprême du royaume ; c'est l'ancien baronnage, c'est le vrai parlement, aussi ancien que la monarchie, Lettr. Richelieu, 11 mars 1771 dans BARONNAGE
Le plus beau des châteaux qui renfermait la plus belle des baronnettes, Cand. 2 dans BARONNETTE
Un conquérant trouve des forteresses et des armées qui lui barrent le passage, Newt. I, 5 dans BARRER
Une montagne barra la caravane saisie de crainte, Blanc et noir. dans BARRER
Tandis que le légat était confiné à Macao, le pape lui envoyait la barrette, Louis XIV, 39 dans BARRETTE
Les tournois, les combats à la barrière sont peut-être de l'invention de ces Arabes, Moeurs, 43 dans BARRIÈRE
De ce trône sanglant je m'ouvris les barrières, Mér. I, 4 dans BARRIÈRE
Il est bien à désirer qu'on transporte ailleurs les barrières et les commis qui rendent ce petit pays de Genève ennemi du nôtre, Lettr, d'Argental, 20 janv. 1766 dans BARRIÈRE
Ce mot, pris figurément au sens de toute espèce de massacre, peut être dit au pluriel ; on l'écrit sans s : Soixante artistes huguenots vivent avec des catholiques comme des frères ; il serait impossible à un étranger de deviner qu'il y a deux religions dans ce petit canton-là.... en conscience, messieurs les moines, cela ne vaut-il pas mieux que vos Saint-Barthélemy ?, Lett. à Schomberg, 28 mai 1770 dans BARTHÉLEMY (SAINT-)
Mlle Clairon va jouer, à basse note, Aménaïde et Électre sur notre petit théâtre de Ferney, Lettr. d'Argental, 12 août 1765 dans BAS, BASSE
Je n'attendais pas Un courage aussi grand dans un rang aussi bas, Mér. IV, 1 dans BAS, BASSE
Le bas peuple en vaudra certainement mieux, quand les principaux citoyens cultiveront la sagesse et la vertu, Lettr. Damilaville, 13 avril 1766 dans BAS, BASSE
C'est la même négligence qui lui a fait dire que tout le bas commerce était infâme chez les Grecs, Lettr, Linguet, 15 mars 1767 dans BAS, BASSE
Ta secte obscure et basse avilit les mortels, Fanat. II, 5 dans BAS, BASSE
Ah ! Velches, quand je vous donne du grand, vous dites que je suis boursouflé ; et, quand je vous donne du simple, vous dites que je suis bas, Lettr. d'Argental, 15 mai 1767 dans BAS, BASSE
N'admirez-vous pas comme cette vie est mêlée de haut et de bas, de blanc et de noir ?, Lettr. Damilaville, 9 février 1767 dans BAS, BASSE
Le trivial et le bas défigurent la tragédie, Lettr. Walpole, 15 juillet 1768 dans BAS, BASSE
Mais, malgré ses efforts, il frémissait tout bas Qu'on applaudît en lui des vertus qu'il n'a pas, M. de Cés. II, 4 dans BAS, BASSE
On les suspendait [les corps] à de longues bascules, qu'on élevait et qu'on baissait tour à tour, Phil. II, 24 dans BASCULE
Un ministre est toujours un homme en spectacle à l'Europe ; son honneur est la base de son crédit, Russie, II, 1 dans BASE
Les Zingari [Bohémiens] allaient par troupes avec des tambours de basque, Moeurs, 104 dans BASQUE
Lulli fut le premier en France qui fit des basses, Louis XIV, 33 dans BASSE
David Rizzio avait une voix de basse agréable, Moeurs, 169 dans BASSE
Petites jalousies, petites intrigues, tout est petit, tout est bassement méchant, Lettr. Richelieu, 29 avril 1772 dans BASSEMENT
Si vous voulez avoir un modèle de récitatif mesuré italien, avant Lulli, absolument dans le goût français, faites-vous chanter par quelque basse-taille le Sunt rosae mundi breves de Carissimi, Lettr. Chabanon, 8 janv. 1773 dans BASSE-TAILLE
Vous préférez les bords de la Seine au beau bassin de nos Alpes, Lett. Cideville, 4 janv. 1761 dans BASSIN
Il fait un temps assez doux dans notre bassin, entre les Alpes et le mont Jura, Lett. d'Argental, 19 déc. 1764 dans BASSIN
Charles XII fait débarquer son canon et forme sa bataille, Charles XII, 2 dans BATAILLE
D'un bataillon nombreux le fastueux rempart, Oedipe, IV, 1 dans BATAILLON
Un bâtard échappé des pirates du Nord A soumis l'Angleterre, D. Pèdre, I, 1 dans BÂTARD, ARDE
Il y a des gens qui substituent leurs vers aux miens ; je ne fais pas grand cas de mes vers ; mais enfin j'aime mieux mes enfants tortus et bossus que les beaux bâtards que l'on me donne, Lett. Richelieu, 22 juill. 1767 dans BÂTARD, ARDE
Vala, abbé de Corbie, parent de Louis le Faible par bâtardise, Moeurs, 23 dans BÂTARDISE
Je me jette aux pieds de Mme d'Argental, et je la remercie du bateau qui parera la table de Tronchin, Lett. d'Argental, 4 août 1762 dans BATEAU
Je n'aime pas qu'on fasse un batelage de la foire, du temple de Corneille, Lettr. d'Argental, 27 avril 1760 dans BATELAGE
J'ai, entre les Alpes et le mont Jura, une terre grande comme la main, très joliment bâtie de ma façon, Lettr. d'Argental, 1er févr. 1764 dans BÂTI, IE
Laissons le peuple recevoir un bât des bâtiers qui le bâtent, mais ne soyons pas bâtés, Lettr Duclos, 22 oct. 1760 dans BÂTIER
Ce bâton d'aveugle avec lequel marchait le modeste Locke, cherchant son chemin et le trouvant, Lettr. à M*** 1740 dans BÂTON
L'analyse, qui est le bâton que la nature a donné aux aveugles, Métaph. 4 dans BÂTON
Je vois d'ici Mlle Clairon enchanter tous les coeurs ; et, si les sifflets sont pour moi, les battements de mains sont pour elle, Lett. d'Argental, 30 janv. 1761 dans BATTEMENT
En doublant le cap Horn, après avoir passé le détroit de Le Maire, des tempêtes extraordinaires battent les vaisseaux d'Anson et les dispersent, Louis XV, 27 dans BATTRE
Vous prenez votre flûte, lorsque vos tambours battent aux champs, Roi de Prusse, 272 dans BATTRE
Il faut prendre son parti, sans pusillanimité, dans toutes les occasions de la vie, tant que l'âme bat dans le corps, Lett. Richelieu, 9 févr. 1767 dans BATTRE
J'attends quelque chose de vous comme un baume sur toutes ces blessures, Lett. vers, 42 dans BAUME
La tolérance sera regardée dans quelques années comme un baume essentiel au genre humain, Lett. Helvétius, 26 juin 1765 dans BAUME
Des eaux assez bonnes pour les vieillards cacochymes qui ont besoin de mettre du baume et de la tranquillité dans leur sang, Lett. d'Argental, 29 mai 1765 dans BAUME
Je vous écrirais bien au long si j'en croyais mon coeur, qui est bavard de son naturel, Lett. Rochefort, 4 fév. 1767 dans BAVARD, DE
Pardonnez à mes arguments, à ma morale, à ma bavarderie, Lett. au roi de Prusse, 37 dans BAVARDERIE
Que V. M. I. daigne agréer les bavarderies de l'ermite du mont Jura, Lett. à Cath. 107 dans BAVARDERIE
Et aurez-vous d'autres reproches à me faire que celui de vous ennuyer par mon énorme bavarderie ?, Lett. Mme du Deffant, 15 janv. 1761 dans BAVARDERIE
L'or de cette terre est excellent ; on y trouve le bdellium et l'onyx, Phil. IV, 12 dans BDELLIUM
Tu cours chez ta béate à son cinquième étage, Disc. 7 dans BÉAT, ATE
Le pape [Jean XXII] ayant prêché que les saints ne jouiraient de la vision béatifique qu'après le jugement dernier...., Moeurs, 68 dans BÉATIFIQUE
Le clergé demandait la protection de Sa Béatitude [du pape] auprès du gouverneur, Moeurs, 12 dans BÉATITUDE
J'aime encore les beaux morceaux de Lulli, malgré tous les Glucks du monde, Lettr. Mme du Deffant, 25 janv. 1775 dans BEAU ou BEL, BELLE
Voiture est le premier qui fut en France ce qu'on appelle un bel esprit, Louis XIV, Écrivains, Voiture. dans BEAU ou BEL, BELLE
Qu'il est beau de périr dans des desseins si grands !, Mort de Cés. II, 4 dans BEAU ou BEL, BELLE
Hélas j'ai cru ce jour le plus beau de ma vie, Brutus, III, 5 dans BEAU ou BEL, BELLE
Un vieillard qui succombe au poids de ses années Peut-il troubler ici vos belles destinées ?, Zaïre, III, 6 dans BEAU ou BEL, BELLE
Vous y cherchiez le vrai, vous y goûtiez le beau, Loi nat. dans BEAU ou BEL, BELLE
Le pays n'est pas peuplé à proportion de son étendue, il s'en faut de beaucoup, Hist. de Russ. I, 2 dans BEAUCOUP
Il s'en fallait beaucoup, avant Pierre le Grand, que la Russie fût aussi puissante, Hist. de Russie, I, 2 dans BEAUCOUP
L'auteur n'est pas l'ami du comte Lally, il s'en faut beaucoup, S. de Louis XIV, ch. 34 dans BEAUCOUP
Beaucoup en ont parlé, mais peu l'ont bien connue, Henr. ch. II dans BEAUCOUP
De nos arts, de nos lois, la beauté les offense, Orphel. I, 1 dans BEAUTÉ
Il se peut aussi que les autres morceaux de ce Gluck ne soient pas de la même beauté, Lettr. Mme du Deffant, 25 janv. 1775 dans BEAUTÉ
Le maraud a quelquefois le bec retors et la griffe tranchante, Lettr. d'Argental, 19 octobre 1768 dans BEC
Lauzun, le dernier qui fut capitaine d'une compagnie de cent gentilshommes au bec-de-corbin, qui ne subsiste plus, Louis XIV, 26 dans BEC-DE-CORBIN
Figurez-vous un passereau qui becquèterait le bout des plumes d'un vautour, Amabed, 5 dans BECQUETER ou BÉQUETER
Apollon présidait au jour qui m'a vu naître ; Au sortir du berceau j'ai bégayé des vers, dans GIRAULT-DUVIVIER dans BÉGAYER
Non, mon cher, je ne suis pas si bégueule ; je vous aime de tout mon coeur ; je travaille pour vous, Correspond. dans LAVAUX dans BÉGUEULE
Philippe III envoie consulter une béguine pour savoir si sa femme est innocente, Moeurs, 82 dans BÉGUINE
On nommait ces jeux béhourdis du nom d'une armure qui couvrait le poitrail des chevaux, Moeurs, 99 dans BÉHOURDIS
Je n'ai pas reçu de nouvelles de M. de Richelieu touchant son bellâtre de Bellecour [un acteur], Lett. d'Argental, 10 avril 1764 dans BELLÂTRE
Ce nom sacré pour eux se mêle dans les airs à ce bruit belliqueux des barbares concerts, Alz. III, 6 dans BELLIQUEUX, EUSE
On me soutient que leur musique [des rossignols] Cède aux bémols des Monsignis, Ép. 97 dans BÉMOL
La mémoire de M. de Thou est en bénédiction chez les Français, Métaph. 9 dans BÉNÉDICTION
Il était le seul bénéficier qu'on ne fût pas obligé de porter dans son lit quand il avait soupé, Ingénu, 1 dans BÉNÉFICIER
Le bailli pressait le mariage de son grand benêt de fils avec la belle St-Yves, Ingénu, 13 dans BENÊT
En tels procès la reine est très experte ; Bénignement elle vous recevra, Ce qui plaît aux dames. dans BÉNIGNEMENT
Mes divins anges, lisez mes remontrances avec attention et bénignité, Lett. d'Argental, 21 juin 1761 dans BÉNIGNITÉ
Sa dernière prière a béni nos tendresses, Tancrède, V, 3 dans BÉNIR
De mon nom, s'il se peut, bénissez la mémoire, Alz. V, 7 dans BÉNIR
Ce règne, qui commence à l'ombre des autels, Sera béni des Dieux et chéri des mortels, Olymp. I, 1 dans BÉNIT, ITE ou BÉNI, IE
.... C'est dans le pourpris Du brillant palais de la lune, Non dans le benoît paradis, Lett. vers, 104 dans BENOÎT, OÎTE
Un voyageur jeune ? - Nenni vraiment ; Un béquillard, un vieux ridé sans dent, Enf. prod. I, 5 dans BÉQUILLARD
Je sortais du berceau...., Zaïre, II, 1 dans BERCEAU
Pour moi, des Sarrasins esclave en mon berceau, ib. I, 1 dans BERCEAU
Je ne regarde la vie que comme un songe ; mais, de toutes les idées flatteuses qui peuvent nous bercer dans ce rêve d'un moment...., Lett. Mme du Deffant, mars 1765 dans BERCER
Les vers sont donc durs, raboteux ? non, rapportez-vous-en à ce diable qui m'a bercé, Lett. D'Argental, 19 nov. 1766 dans BERCER
Je sais que Moustapha n'a pas trouvé avec vous l'heure du berger, Lett. à Cath. 12 dans BERGER, ÈRE
Ceux qui ne voyagent qu'en chaise de poste ou en berline, Microm. 1 dans BERLINE
Adolescent qui s'érige en barbon, Jeune écolier qui vous parle en Caton Est à mon sens un animal bernable, Enf. prod. I, 1 dans BERNABLE
Et que, partant, il est clair que le berné n'a manqué à aucun de ses devoirs envers son héros le berneur, Lett. Richelieu, 19 déc. 1764 dans BERNEUR
Pierres précieuses enchâssées dans l'or, sardoine, onyx et béryl, Phil. IV, 160 dans BÉRYL
Les émirs s'en tinrent aux 800 000 besants d'or auxquels le soudan avait voulu se restreindre, Moeurs, 58 dans BESANT
Parce que les besicles ont été enfin inventées, doit-on dire que Dieu a fait nos nez pour porter des lunettes ?, Newt. III, 11 dans BESICLES
Presque tous les citoyens ont été persuadés que si le parlement s'était toujours borné à faire sentir au souverain, en connaissance de cause, les malheurs et les besoins du peuple...., Louis XIV, 30 dans BESOIN
Mais le reste du monde, esclave de la crainte, A besoin qu'on l'opprime, et sert avec contrainte, Alz. I, 1 dans BESOIN
Cet homme qui avait tant de besoin de tolérance pour lui, Lett. Pezai, 5 janv. 1767 dans BESOIN
La bestialité était estimée 250 livres, Moeurs, 127 dans BESTIALITÉ
Un des conjurés eut la bêtise de se confesser à un des prêtres de la fronde, Louis XIV, 4 dans BÊTISE
On inventa des charges de conseillers du roi contrôleurs aux empilements des bois, des contrôleurs-visiteurs de beurre frais, des essayeurs de beurre salé, Louis XIV, 30 dans BEURRE
La bibliothèque royale, déjà nombreuse, s'enrichit, sous Louis XIV, de plus de trente mille volumes, Louis XIV, 31 dans BIBLIOTHÈQUE
Ils se seraient coupé la gorge pour quelques querelles de bibus, Lett. d'Argental, 17 janv. 1765 dans BIBUS
Cet hyménée Était un bien suprême à mon âme étonnée, Zaïre, III, 6 dans BIEN
Un rival odieux, Seigneur, vous enlevait le bien de vos aïeux, Tancr. III, 3 dans BIEN
Est-ce à moi que l'on parle ? ai-je bien entendu ?, Zaïre, III, 7 dans BIEN
De ce trait généreux serait-il bien capable ?, Zaïre, V, 10 dans BIEN
Ô malheureux mortels ! ô terre déplorable ! Philosophes trompés qui criez : tout est bien !, Dés. de Lisbonne. dans BIEN
Le vautour acharné sur sa timide proie De ses membres sanglants se repaît avec joie ; Tout semble bien pour lui...., ib. dans BIEN
Il [Léopold de Lorraine] a eu la prudence d'être toujours bien avec la France, Louis XIV, 17 dans BIEN
L'essentiel est d'être bien avec soi-même, Lett. Richelieu, 25 mars 1775 dans BIEN
La misère avait affaibli les ressorts de l'âme de M. André ; le bien-être leur a rendu leur élasticité, l'Homme aux quarante écus, le bon sens de M. André dans BIEN-ÊTRE
Certain législateur [l'abbé de St-Pierre].... Vient de créer un mot qui manque à Vaugelas, Ce mot est bienfaisance, il me plaît...., Disc. 7 dans BIENFAISANCE
César bienfaisant est mort assassiné, Triumv. V, 5 dans BIENFAISANT, ANTE
Les bienfaits peuvent tout sur une âme bien née, Tancr. II, 6 dans BIENFAIT
Ciel ! pourquoi Mahomet fut-il son bienfaiteur ?, Fanat. III, 8 dans BIENFAITEUR, TRICE
Je chante en secret ma bienfaitrice, dans le fond de nos déserts, Lett. Mme de Choiseul, 9 avril 1770 dans BIENFAITEUR, TRICE
La Marche Trevisane, le Frioul étaient à la bienséance de l'empereur, Moeurs, 113 dans BIENSÉANCE
Ces Banians et les Guèbres sont bienvoulus partout, Moeurs, 102 dans BIENVOULU, UE
Ont-ils pu démêler toutes les nuances qui bigarrent la vie commune ?, Lett. Prusse, 79 dans BIGARRER
Si vous êtes bigle, vous verrez que je deviens aveugle et sourd, Lett. Pictet, sept. 1763 dans BIGLE
Cirey est charmant, c'est un bijou, Lett. vers, 80 dans BIJOU
Il n'y a que la méchanceté orgueilleuse et hypocrite qui m'a quelquefois ému la bile, Lett. Berger, 25 févr. 1765 dans BILE
L'un dans la main vous glisse un billet doux, L'autre à Passy vous propose une fête, Épît. 80 dans BILLET
Billets de change étaient mes billets doux, Pauvre diable. dans BILLET
Je n'ai parlé de ces sublimes billevesées que pour faire savoir les opinions de Newton, Lett. vers, 80 dans BILLEVESÉE
Je suis accablé de tant de riens, si surchargé de billevesées, Lett. d'Argental, 1er mai 1761 dans BILLEVESÉE
On servit deux potages, l'un de bisque, l'autre à la reine, Taureau, 6 dans BISQUE
Quand il arrive à un nègre de faire l'amour à une personne de cette espèce blafarde [Albinos], il est tourné en ridicule, Relat. 178 dans BLAFARD, ARDE
L'homme n'a pu vivre comme les blaireaux et les lièvres, Moeurs, Sauv. dans BLAIREAU
Je ne puis exciter ni blâmer son courage, Alz. V, 2 dans BLÂMER
Dans ce beau bois.... nous avons des nuits blanches comme à Sceaux, Lett. vers, 6 dans BLANC, BLANCHE
On se mange dans Paris le blanc des yeux fort mal à propos, Lett. Mme du Deffant, 24 oct. 1772 dans BLANC
La patente de premier ministre que le roi [Louis XIII] écrivit de sa main, laissant en blanc les appointements de la place, Moeurs, 176 dans BLANC
Il est bien honteux qu'une trentaine de blanc-becs aient l'impertinence de vous aller faire la guerre, Lett. à Cath. 95 dans BLANC-BEC
Ce père des chrétiens Resserré loin de nous, blanchi dans les liens, Zaïre, II, 5 dans BLANCHI, IE
Je me connais ; je sais que, blanchi sous les armes...., Mérope, I, 3 dans BLANCHI, IE
Les papes sont presque toujours des Italiens blanchis dans les affaires, Louis XIV, 2 dans BLANCHI, IE
Ce globe qui des nuits blanchit le sombre voile, 6e Discours. dans BLANCHIR
Quand les neiges viennent blanchir les Alpes et le mont Jura, Lettr. Mme du Deffant, 25 janv. 1775 dans BLANCHIR
Ces pères des Romains, vengeurs de l'équité, Ont blanchi dans la pourpre et dans la pauvreté, Brut. I, 2 dans BLANCHIR
Nos blanc-poudrés sont convaincus De tout ce que vous savez faire, Roi de Prusse, 114 dans BLANC-POUDRÉ, ÉE
Mon Dieu ! que je fus aise, quand j'appris que le théâtre était purgé de blanc-poudrés coiffés à l'oiseau royal !, Lettr. d'Argental, 18 juin 1759 dans BLANC-POUDRÉ, ÉE
Auguste donna à son ambassadeur ses pleins pouvoirs et son blanc-signé, Charles XII, 3 dans BLANC-SIGNÉ
Se nourrir d'une blanquette de veau, Dial. 16 dans BLANQUETTE
Vous ne ramènerez pas au vin de Bourgogne des gens blasés qui s'enivrent de mauvaise eau-de-vie, Lettr. Touraille, 5 juill. 1774 dans BLASÉ, ÉE
Ainsi l'ont dit les malins huguenots, Qui du papisme ont blasonné l'histoire, Mule du pape. dans BLASONNER
Ne crains point les paroles blasphématoires des officiers du roi d'Assyrie, Phil. IV, 419 dans BLASPHÉMATOIRE
Nos frères gémissants, notre Dieu blasphémé, Fanat. I, 4 dans BLASPHÉMÉ, ÉE
Ton Dieu que tu trahis, ton Dieu que tu blasphèmes, Zaïre, II, 3 dans BLASPHÉMER
Ce malheureux amour dont votre âme est blessée, Zaïre, V, 3 dans BLESSÉ, ÉE
Ah ! sans doute, l'horreur d'une action si noire Vous guérit d'un amour qui blessait votre gloire, Zaïre, IV, 5 dans BLESSER
Malheur à qui, du ciel blessant les priviléges, Foule aux pieds ses décrets arbitres des humains !, Oedipe, III, 1 dans BLESSER
....Il est des blessures Dont un coeur généreux peut rarement guérir ; La cicatrice en reste...., Tanc. V, 3 dans BLESSURE
Il va percer mon coeur et rouvrir ma blessure, Alz. III, 3 dans BLESSURE
Louis XIV fit lever le blocus de Luxembourg, en 1682, Louis XIV, 14 dans BLOCUS
Votre Majesté fournira les coiffures de blondes aux dames du palais, Lettr. à Cath. 119 dans BLONDE
L'ami des hommes, ce M. de Mirabeau, qui fait tant d'écarts, qui se belouse si souvent, Lett. à Cideville, 25 nov. 1758 dans BLOUSER
Sais-tu que ces Persans venus sur ces rivages Veulent voir notre fête et nos riants bocages ?, Scyth. II, 2 dans BOCAGE
Son Moustapha n'était qu'un gros boeuf appelé sultan, Lett. à Cath. 71 dans BOEUF
Prononcez seulement ces mots in, cum, sub, et buvez du meilleur, Dial. 10 dans BOIRE
Élevé loin des cours et nourri dans les bois, Il ne sait pas encor ce qu'on doit à des rois, Mér. IV, 2 dans BOIS
Quoi ! vous voudriez faire rentrer un vieux boiteux dans la salle du bal ?, Lett. Chabanon, 3 août 1775 dans BOITEUX, EUSE
On canonna et on bombarda la ville [de Stralsund] presque sans relâche, Charles XII, 8 dans BOMBARDER
Menzikoff, lieutenant dans la compagnie des bombardiers, Russie, I, 11 dans BOMBARDIER
On entendait gronder ces bombes effroyables, Henr. VI dans BOMBE
Il y a et il y aura toujours à Paris beaucoup de jeunes gens qui font et qui feront très joliment des vers, mais ce n'est pas assez de les faire bons, il y faut un je ne sais quoi qui force à les retenir par coeur, Lettr. Mme du Deffant, 30 mars 1775 dans BON, BONNE
Vous dites des bons mots et moi je fais de mauvais contes, Lett. Mme du Deffant, 7 mars 1764 dans BON, BONNE
Vous dites que tous les hommes ne peuvent pas être grands, mais que tous peuvent être bons, Lett. Marmontel, 1er nov. 1769 dans BON, BONNE
Nos petits enfants nous traiteront de bonnes gens, comme nous traitons nos pères d'imbéciles, Dial. 21 dans BON, BONNE
Mme du Châtelet va vous en écrire sur cela de bonnes, Lett. vers, 51 dans BON, BONNE
Votre Majesté lui en dirait de bonnes sur l'horreur d'avoir excité une guerre civile, Lettr. à Catherine, 20 dans BON, BONNE
La critique a du bon, je l'aime et je l'honore, Ép. 104 dans BON
Vraiment oui, c'est là le bon de l'affaire, Dial. 27 dans BON
Style incohérent, qui va par sauts et par bonds, Phil. IV, 480 dans BOND
Plus la nature humaine, abandonnée à elle-même ou à la superstition, inspire des idées tristes et fait bondir le coeur, plus...., Lettr. d'Argental, 15 août 1766 dans BONDIR
Dans le cours de nos ans, étroit et court passage, Si le bonheur qu'on cherche est le prix du vrai sage, Qui pourra me donner ce trésor précieux ?, 2e Discours. dans BONHEUR
Mais quel bonheur honteux, cruel, empoisonné...., Orphel. III, 4 dans BONHEUR
C'est de cette retraite que je vous dis que votre procédé me désarme pour jamais, que bonhomie vaut mieux que raillerie, Lettr. Trublet, 27 avril 1761 dans BONHOMIE
Notre jeune marquis, que la bonne a nourri, Est un grand garnement, et j'en suis bien marri, Charlot, I, 1 dans BONNE
Pour colorer, comme on put, cette affaire, Le roi fit choix du conseiller Bonneau, Confident sûr et très bon tourangeau : Il eut l'emploi qui, certes, n'est pas mince, Et qu'à la cour, où tout se peint en beau, Nous appelons être l'ami du prince, Et qu'à la ville, et surtout en province, Des gens grossiers ont nommé maquereau, Puc. I dans BONNEAU
Voilà trois bonnes têtes dans un bonnet, la vôtre, celle de l'empereur des Romains et celle du roi de Prusse, Lett. à Cath. 119 dans BONNET
Antigone disputait le bonnet de grand prêtre et même le vain titre de roi des Juifs, Phil. V, 8 dans BONNET
Henri victorieux voyait de tous côtés Les ligueurs sans défense implorant ses bontés, Henr. VIII dans BONTÉ
Ce Dieu.... Méconnu par le bonze, insulté par vos maîtres, Orphel. I, 6 dans BONZE
La Mort auprès de lui [Dieu], fille affreuse du Temps, De ce triste univers conduit les habitants ; Elle amène à la fois les bonzes, les brachmanes, Du grand Confucius les disciples profanes, Henr. VII dans BONZE
Les Chinois et les Japonais seuls ont quelques bonzesses, Moeurs, 139 dans BONZE
Mon lac est le premier ; c'est sur ses bords heureux Qu'habite des humains la déesse éternelle, L'âme des grands travaux, l'objet des nobles voeux, Que tout mortel embrasse ou désire ou rappelle, La liberté...., Épît. 76 dans BORD
Cette bouteille donna la mort au pape, et mit son fils au bord du tombeau, Moeurs, 111 dans BORD
M. le duc, le prince de Conti trouvaient les chemins bordés de peuple, L. XIV, 16 dans BORDÉ, ÉE
Le royaume d'Astracan bordé d'un côté par la mer Caspienne, de l'autre par les montagnes de Circassie, Russie, I, 1 dans BORDÉ, ÉE
L'un des vaisseaux lâcha à l'autre une bordée, Cand. 20 dans BORDÉE
L'amiral [Blake] lui lâche [à Jean de Bragance] une bordée à boulets rouges, Dial. XXIV, 9 dans BORDÉE
M. Freind laissa passer cette première bordée [d'objections] qui frappait toutes les imaginations, Jenni, 9 dans BORDÉE
Nous ne pouvons border tous ces retranchements, Louis XIV, 19 dans BORDER
Des légions entières Marchent sur son passage et bordent les frontières, Triumv. II, 2 dans BORDER
Si un mobile en une minute borde l'espace ACB qui contiendra 100 milles d'aire, il doit border en deux minutes un espace BCD de 200 milles, Newt. III, 4 dans BORDER
Autrefois nos nations de la zone tempérée n'imaginaient pas que la terre fût habitée au delà du cinquantième degré de latitude boréale, Lettr. Bailly, 9 février 1776 dans BORÉAL, ALE
La philosophie pénètre dans le Nord ; l'impératrice de Russie dit que ce n'est qu'une aurore boréale ; et moi je pense que cette nouvelle lumière sera permanente, Lettr. Marmontel, 20 déc. 1766 dans BORÉAL, ALE
Astracan est la borne de l'Asie et de l'Europe et peut faire le commerce de l'une et de l'autre, Russie, I, 1 dans BORNE
Quand la gloire t'appelle aux bornes de l'Asie...., M. de César, I, 1 dans BORNE
Ce n'est pas à mon âge, aux bornes de la vie...., Fanat. I, 1 dans BORNE
Le cardinal Fleury, haïssant tout système parce que son esprit était heureusement borné, Louis XV, 3 dans BORNÉ, ÉE
Borneriez-vous ainsi la suprême puissance ? Lui défendriez-vous d'exercer sa clémence ?, Désastre de Lisbonne. dans BORNER
Je me borne à vous dire simplement les faits, Lett. Trudaine, 23 déc. 1775 dans BORNER
Il demandait des housses, des aigrettes, Un beau harnois, de l'or sur les bossettes, Étr. aux sots. dans BOSSETTE
Par la hardiesse d'un peuple nouveau que le hasard composa d'Anglais et surtout de Normands, on les a nommés boucaniers...., Moeurs, 152 dans BOUCANIER
La bouche obéit mal lorsque le coeur murmure, Tancr. I, 4 dans BOUCHE
Que ne puis-je aller à mon gré Dans l'Olympe.... Mais le chemin m'en est bouché, Épîtres, 48 dans BOUCHÉ, ÉE
Vous avez [à Paris] des boucheries dans de petites rues sans issue, qui répandent en été une odeur cadavéreuse, capable d'empoisonner tout un quartier, Lett. Paulet, 22 avril 1768 dans BOUCHERIE
La boucherie qu'on fit de plus de 600 citoyens, Moeurs, 130 dans BOUCHERIE
Pendant que M. de Contades mène à la boucherie tous les descendants de nos anciens chevaliers et leur fait attaquer quatre-vingts pièces de canon, comme don Quichotte attaquait des moulins à vent, Lettr. Mme d'Argental, 15 août 1759 dans BOUCHERIE
Votre Majesté a peut-être cru que je la boudais, Lettr. à Cath. 113 dans BOUDER
J'ai eu un petit moment de bouderie [avec le roi de Prusse] ; mais l'explication a bientôt tout raccommodé, dans LAFAYE, ib. dans BOUDERIE
Nous sommes juifs comme vous, ne mangeant point de cochon, point de boudin, Phil. III, 174 dans BOUDIN
Atomes tourmentés sur cet amas de boue, Que la mort engloutit et dont le sort se joue, Mais atomes pensants...., Désastre de Lisb. dans BOUE
Et les petits tyrans bouffis de vanité Dont mon indépendance irritait la fierté, Disc. 7 dans BOUFFI, IE
Si Horace est le premier des faiseurs de bonnes épîtres, Rabelais, quand il est bon, est le premier des bons bouffons, Lettr. Mme du Deffant, 12 avril 1760 dans BOUFFON
Ils voulurent enfin tout voir et tout connaître, Les boulevards, la foire et l'opéra bouffon, Trois emper. dans BOUFFON, ONNE
Il ne me faut tant de cérémonies ; Je suis content de mon bouge, et les dieux Dans mon taudis m'ont fait un sort tranquille, La Bastille. dans BOUGE
Son sang [de Charles IX] à gros bouillons de son corps élancé, Vengeait le sang français par ses ordres versé, Henr. III dans BOUILLON
Boulevard hardi, Alz. II, 6 dans BOULEVARD ou, orthographe qu'admet aussi l'Académie, BOULEVART
Le mémoire que vous m'avez envoyé fait verser des larmes et bouleverse l'âme, Lettr. Damilaville, 6 août 1766 dans BOULEVERSER
La cour de Londres reprochait au prétendant d'être né catholique romain et de venir bouleverser la religion et les lois du pays, Louis XV, 24 dans BOULEVERSER
J'ai déjà fait bouquer messieurs du domaine, je l'emporterai encore sur eux, car j'ai raison, Lett. d'Argental, 17 mars 1760 dans BOUQUER
Et nous assemblons pour lui plaire, Dans ses vallons et dans ses bois, Les fleurs dont Horace autrefois Faisait des bouquets pour Glycère, Ép. 45 dans BOUQUET
. Corneille est comme les bouquetins et les chamois de nos montagnes, qui bondissent sur un rocher escarpé et descendent dans des précipices, Lett. d'Argental, 25 févr. 1763 dans BOUQUETIN
Quand les voix des onagres répondent au cornet à bouquin qui appelle...., Babouc. dans BOUQUIN
Au fond de son bourbier je fais rentrer Fréron, Ép. 83 dans BOURBIER
Cette naïveté embarrassait le bonhomme ; il faisait de vains efforts pour se tirer de ce bourbier, Ingénu, 10 dans BOURBIER
Robert Guiscard et ses frères vont en pèlerinage à Rome le bourdon à la main, Moeurs, 39 dans BOURDON
Cette divine abeille [Émilie] va porter son miel aux bourdons de Versailles, Lettr. vers, 30 dans BOURDON
On vit des échevins se qualifier bourgeois du roi, Moeurs, 98 dans BOURGEOIS, OISE
Des personnages qui ne sont point dans la nature, des amours bourgeois et insipides, Lett. Damilaville, 24 août 1764 dans BOURGEOIS, OISE
Le domaine, ayant fait mettre en prison les pères de famille, avait acheté leurs meilleures possessions sans bourse délier, L'Hom. aux 40 écus, audience. dans BOURSE
Ce cinquième sera pris dans les bourses que Mustapha sera obligé de vous payer, Lett. à Cather. 114 dans BOURSE
D'un côté [à Alexandrie] la bourse et l'allée du change, de l'autre la société royale et le muséum, Phil. V, 354 dans BOURSE
Il faut soutenir [au parlement] son droit par beaucoup d'argent ; je m'en souviens et j'ai boursillé moi-même, Moeurs, 175 dans BOURSILLER
Quels seront les heureux poëtes, Les chantres boursouflés des rois ?, Ép. 56 dans BOURSOUFLÉ, ÉE
Un mélange du style poétique et boursouflé avec le langage de la philosophie, Lett. Thieriot, 7 février 1759 dans BOURSOUFLÉ, ÉE
Je ne peux plus souffrir le boursouflé et une grandeur hors de nature, Lett. Voisenon, 23 févr. 1763 dans BOURSOUFLÉ, ÉE
C'est la confession d'Augsbourg qui devint la boussole des luthériens, Moeurs, 132 dans BOUSSOLE
Notre principal avantage est au bout de nos doigts : nos paysans ont eu l'industrie de travailler en horlogerie pour les Génevois, Lett. Fargès, 25 février 1776 dans BOUT
L'aridité des calculs est presque toujours l'ennemie mortelle de la littérature ; heureux les esprits bien faits qui touchent à la fois à ces deux bouts !, Lettr. de Vaines, 18 mars 1771 dans BOUT
Ils furent admis à sa table au bas bout, sans que le seigneur du château les honorât du regard, Zadig, 20 dans BOUT
On dit que le contrôleur général a fait retrancher.... ces ménages de bouts de chandelle ne sont peut-être pas ce qui fait fleurir un État, Lettr. Damilaville, 15 février 1764 dans BOUT
Je ne me suis connu qu'au bout de ma carrière, Alz. V, 7 dans BOUT
Il est dans la bouteille, vous lui avez fait jurer le secret ; ce secret est essentiel, Lett. d'Argental, 1er août 1763 dans BOUTEILLE
Ces bouteilles de savon que font les enfants, Newton, II, 10 dans BOUTEILLE
Il faut que chaque enfant, vieux ou jeune, fasse ses bouteilles de savon, Lett. Mme du Deffant, 22 juillet 1761 dans BOUTEILLE
Celui qui fournissait le vin du roi s'appela grand bouteiller de France, Moeurs, 70 dans BOUTEILLER
L'Angeli [le fou de Louis XIV] dit qu'il n'aimait pas le brailler, Louis XIV, 24 dans BRAILLER
Je serais curieux de savoir s'il reste encore quelque trace de l'ancienne langue des brachmanes ; les bramines d'aujourd'hui se vantent de la savoir, Lett. Pilavoine, 23 avr. 1760 dans BRAMINE
Je disais que je me ferais porter en brancard, du mont Caucase où je demeure, sur les bords de l'Oronte, chez le grand Barmécide, Mme de Choiseul, 11 févr. 1771 dans BRANCARD
Ce fut encore [les pelleteries] une branche de commerce enlevée à Venise, Moeurs, 119 dans BRANCHE
L'envie de commander est une des branches de l'orgueil, Métaph. 8 dans BRANCHE
Encore eût-il fallu qu'il [le bourreau] eût été ivre de brandevin, Dial. XXIV, 3 dans BRANDEVIN
Des brandons du bûcher qui va le mettre en cendres Embrasons les palais de ces fiers conjurés, Mort de César, III, 8 dans BRANDON
Des enfants d'Uranie un essaim curieux, D'un tube de cent pieds braqué contre les cieux, Observait les secrets du monde planétaire, 1er Discours. dans BRAQUÉ, ÉE
Je me trouvai une violente affaire sur les bras, Scarmentado. dans BRAS
Le dieu que vous servez vous adopta pour fille, Vous êtes dans ses bras, il parle à votre coeur, Zaïre, IV, 1 dans BRAS
Dieu, appuyant les fausses religions par des miracles, jetait l'univers entre les bras de ses ennemis, Moeurs, Oracles. dans BRAS
Les cabestans enlèvent des fardeaux que les hommes n'auraient pas pu remuer à bras, Dial. IV dans BRAS
On leur [aux nègres] fait tourner à bras l'arbre des moulins à sucre, Moeurs, 152 dans BRAS
Des hommes extrêmement ignorants condamneront au brasier un livre qu'ils n'auront pas lu, Lettr. d'Argental, 25 avril 1763 dans BRASIER
Itobal ne doutait pas qu'étant casqué, brassardé, il ne vînt à bout du champion, Zadig, 21 dans BRASSARDÉ, ÉE
Le brave la défie [la mort] et marche au-devant d'elle, Orphel. I, 5 dans BRAVE
Vous bravez ma bonté qui vous était offerte, Alz. V, 5 dans BRAVER
Il vient braver les morts, il vient braver les dieux, Sémiram. V, 2 dans BRAVER
Les Normands firent brèche et donnèrent trois assauts, Moeurs, 25 dans BRÈCHE
Essex monte à la brèche où combattait d'Aumale, Henr. VI dans BRÈCHE
Clément XI envoya des brefs à tous les prélats de Pologne, Charles XII, 5 dans BREF
Deux fripons à brevet, brigands accrédités, Disc. 5 dans BREVET
Jamès et Mambrès étaient les sorciers à brevet de Pharaon, Moeurs, Magie. dans BREVET
Je sais qu'un homme qui fait des vers mieux que moi a récité des bribes fort jolies d'un petit poëme...., Lett. Schomberg, 5 janv. 1770 dans BRIBE
Depuis ma dernière lettre, je vais bride en main sur la louange, Lett. en vers, 102 dans BRIDE
Les brigands du midi, du nord et de l'aurore, Tancr. I, 1 dans BRIGAND
Une compagnie qui, dans son administration indienne, n'a subsisté que d'un secret brigandage, Louis XV, 35 dans BRIGANDAGE
La régie était un chaos, l'ignorance extrême, le brigandage au comble, Louis XIV, 4 dans BRIGANDAGE
L'or et les diamants brillent sur ses habits, Scythes, I, 1 dans BRILLER
Tel brille au second rang qui s'éclipse au premier, Henr. I dans BRILLER
Je ne désire que les brimborions dont vous me faites l'honneur de me parler, Lettr. Roi de Prusse, 121 dans BRIMBORION
Il faut me fournir de la paille, si on veut que je cuise des briques, Lett. d'Argental, 1er nov. 1760 dans BRIQUE
Vous ne doutez pas, monsieur, de l'honneur et du plaisir que je me fais, de mettre quelquefois une ou deux briques à votre grande pyramide, Lett. Diderot, 26 juin 1758 dans BRIQUE
Que n'ai-je point tenté ? Que pouvais-je plus faire Pour fléchir, pour briser ton cruel caractère ?, Oreste, II, 5 dans BRISER
On est un peu trop expéditif chez vous : on y roue les gens de broc en bouche, avant que le voisinage même en soit informé, Lett. Beaumont, 26 sept. 1765 dans BROC (DE BROC EN BOUCHE)
Quelques enfants couverts de brocarts d'or tout déchirés, Cand. 17 dans BROCART
Le mal n'est pas de les mettre à la broche [ses ennemis], le mal est de les tuer, Lettr. Prusse, 31 dans BROCHE
Nous risquons à tout moment d'être mis à la broche, Cand. 17 dans BROCHE
L'âme de l'empereur Antonin n'est point à la broche dans l'enfer, L'homme aux 40 écus, grande querelle dans BROCHE
J'ai été à la mort ; un petit tour de broche de plus, on aurait dit : il est mort, Lett. en vers, 158 dans BROCHE
Et qui vous dit, mes divins anges, que je brochais un drame ?, Lettr. d'Argental, 13 juillet 1763 dans BROCHER
Des mauviettes enfilées dans des brochettes d'or, Babyl. 3 dans BROCHETTE
Ils font contre vous des brochures que vous ne lisez pas, Jeannot. dans BROCHURE
Presque toutes les brochures de nos jours ressemblent à cette foule innombrable de moucherons qui meurent après avoir bourdonné un jour ou deux, Lett. Pierre Rousseau, 19 nov. 1764 dans BROCHURE
Qu'un autre.... Brode encor des fables antiques, Je veux de neuves vérités, Ép. 47 dans BRODER
Un charme qui fait tomber les portes de fer et qui amollit les coeurs de bronze, Ingénu, 18 dans BRONZE
Ces affreux préjugés qu'ils appellent devoir Ont sur ces coeurs de bronze un absolu pouvoir, M. de Cés. I, 1 dans BRONZE
Il a plu à la Providence de bronzer les hommes aux Grandes Indes, Relat. 179 dans BRONZER
Sans nous plonger dans les brouillards de la métaphysique, Jenni, 9 dans BROUILLARD
.... Un docteur orgueilleux Qui, le cerveau troublé des vapeurs d'un système, Prend ces brouillards épais pour le jour du ciel même, 2e Discours. dans BROUILLARD
En faisant le métier de délateur et d'homme un peu brouillé avec la vérité, Lett. Hume, 24 octob. 1766 dans BROUILLÉ, ÉE
Est-il possible qu'aucun de mes serviteurs ne me vengera de ce brouillon de prêtre ?, Moeurs, 50 dans BROUILLON, ONNE
....son cheval ombrageux Au loin s'écarte et fuit dans la broussaille, Ce qui plaît aux dames. dans BROUSSAILLES
Une rosée qui ressemblait à la bruine qui tombe sur la terre, Phil. IV, 143 dans BRUINE
Gardez-moi un profond secret ; il ne faut pas que mon nom paraisse ; je n'ai pas bon bruit, Lettr. Vernes, 2 janv. 1763 dans BRUIT
Ces messieurs ont affecté d'imprimer le livre le plus dangereux et le plus brûlable, Lettres vers, 20 dans BRÛLABLE
Je m'aperçois que cette lettre est plus brûlable que...., Lettr. d'Argental, 16 février 1761 dans BRÛLABLE
Deux tomes très condamnables et très brûlables que de charitables âmes m'ont fait la grâce de m'imputer, ib. 13 avril 1773 dans BRÛLABLE
N'imputez qu'à ce feu qui brûle encor mon âme...., Zaïre, IV, 6 dans BRÛLER
On prétend qu'il y a un conflit de juridiction, entre le Parlement et le Châtelet, à qui fera brûler le livre et l'auteur, Lett. Morellet, 23 fév. 1776 dans BRÛLER
La première fois que je lus votre ouvrage, je fus frappé d'une lumière qui éclairait mes yeux et qui devait brûler ceux des sots et des fanatiques, Lett. Chatellux, 7 déc. 1772 dans BRÛLER
Mon frère, ayez pitié d'une soeur égarée. Qui brûle, qui gémit, qui meurt désespérée, Zaïre, III, 4 dans BRÛLER
Près d'un amant qu'elle aime et qui brûle à ses pieds, Zaïre, IV, 3 dans BRÛLER
Voici cet étranger Que vos tristes soupçons brûlaient d'interroger, Mérope, II, 1 dans BRÛLER
Et du peuple et des grands la colère insensée Brûlait de le punir de sa faveur passée, Oedipe, I, 3 dans BRÛLER
Est-il vrai que la flotte russe ait brûlé toute la flotte turque dans le port de Lemnos ? Le commerce de Marseille ne souffre-t-il pas un peu de toutes ces brûlures et de tous ces ravages ?, Lett. Audibert, 2 oct. 1771 dans BRÛLURE
Avanthier, advint que de fortune Je rencontrai ce Guignard sur la brune, Hypocr. dans BRUN, BRUNE
Que lui reviendrait-il de ces brutes ouvrages ?, De la liberté. dans BRUT, BRUTE
Moi ! complaire à ce peuple, aux monstres de Scythie, À ces brutes humains pétris de barbarie !, Scyth. V, 4 dans BRUT, BRUTE
Fuyons leurs dieux, leurs moeurs et leurs bruyantes villes, Minos, III, 1 dans BRUYANT, ANTE
C'est un des bons convives que nous ayons ; son humeur est douce et vive, sa gaieté n'est point bruyante, l'Homme aux 40 écus, Grande querelle dans BRUYANT, ANTE
Le dîner vient ; la délicate chère, L'oiseau du Phase et le coq de bruyère, De vingt ragoûts l'apprêt délicieux Charment le nez, le palais et les yeux, Puc. I dans BRUYÈRE
Palissy a cru que les mines calcaires de Touraine étaient des couches de buccins, Colim. 3 dans BUCCIN
Romains, priverez-vous des honneurs du bûcher Ce père, cet ami qui vous était si cher ?, M. de Cés. III, 8 dans BÛCHER
Les barbares [Turcs] méritent un châtiment qui fasse impression sur ces têtes de buffles, Lett. à Cath. 99 dans BUFFLE
On commettait dix mille meurtres, soit sur des échafauds, soit derrière des buissons, Philos. V, 421 dans BUISSON
Je sens bien qu'elle a voulu prendre un rôle tout neuf ; mais, quand on prend un habit neuf, il ne faut pas le prendre de bure, Lettre d'Argental, 22 oct. 1766 dans BURE
Si on nous rogne les ongles, il nous sera impossible de marcher ; d'ailleurs le vent du bureau n'est pas pour nous, Lettr. d'Argental, 24 novembre 1772 dans BUREAU
Une histoire du prince de Condé sortie de ces mêmes bureaux d'ignorance, Louis XIV, 27 dans BUREAU
Il y avait une burette de vin contenant un demi-setier, Phil. V, 357 dans BURETTE
Ces tables de vengeance où le fatal burin Épouvantait nos yeux d'une liste de crimes, Triumv. I, 1 dans BURIN
S'il est un magistrat injuste.... Il verra sa honte éternelle Dans les traits d'un burin fidèle, Que le temps ne peut effacer, Odes, 13 dans BURIN
Ils ne se cachent pas sous ces bustes d'acier, Des anciens chevaliers ornement honorable, Henr. X dans BUSTE
Unis pour le butin, divisés au partage, Catil. III, 1 dans BUTIN
Qu'on se hâte de butiner, Phil. II, 62 dans BUTINER
Vous me parlez de l'histoire universelle ou plutôt de l'essai sur les sottises de ce globe ; je ferais un gros volume des miennes ; mais je me console en parcourant les butorderies de cet univers, Lett. d'Argental. 15 oct. 1754 dans BUTORDERIE
Je suis bien las d'être en butte aux discours des hommes, Lett. Damilaville, 30 mai 1765 dans BUTTE
Je connus la canaille écrivante et la canaille cabalante, Cand. 21 dans CABALANT, ANTE
De Zopire éperdu la cabale impuissante...., Fanat. II, 2 dans CABALE
L'évêque de Pamiers avait cabalé contre le roi dans son pays, Moeurs, 65 dans CABALER
Les disputeurs de ce temps-là étaient des cabaleurs comme ceux de ce temps-ci, Phil. II, 390 dans CABALEUR
Le Jupiter d'Homère avec ses deux tonneaux me fait lever les épaules ; je n'aime point Jupiter cabaretier donnant, comme tous les autres cabaretiers, plus de mauvais que de bon, Memmius, IX dans CABARETIER, IÈRE
100 paquets de raisins secs et 200 cabas de figues, Phil. IV, 319 dans CABAS
Ferdinand III fit la guerre de son cabinet, Louis XIV, 2 dans CABINET
C'est une douzaine de faiseurs et de faiseuses de cabrioles que V. M. fait venir dans ses États, Roi de Prusse, 49 dans CABRIOLE
.... Le Dieu d'Israël Daignera me prêter.... Un beau cabriolet des remises du ciel, Poésies mêl. 221 dans CABRIOLET
Quand je vois la cacade devant Dantzick, l'incertitude dans mille démarches...., Lettr. Pruss. 109 dans CACADE
Que nous avons bien fait de sortir de notre cache !, Voy. de la rai. son. dans CACHE
Quand on se vante de t'avoir [le bonheur], On en est privé par l'envie : Pour te garder il faut savoir Te cacher et cacher sa vie, Thélème et Macare. dans CACHER
Dans un cachot affreux abandonné vingt ans, Mes larmes t'imploraient pour mes tristes enfants, Zaïre, II, 3 dans CACHOT
Croyez qu'un vieillard cacochyme Doit mettre, s'il a quelque sens, Son âme et son corps au régime, Ép. 88 dans CACOCHYME
Mon âme est très mal à son aise dans mon corps cacochyme, Lett. Cideville, 10 mai 1764 dans CACOCHYME
Si personne n'a vu ni farfadets ni démons.... ni cacodémons, on a vu souvent des prédictions d'astrologues réussir, Dict. phil. Astrologie dans CACODÉMON
Il y avait [dans l'armée de Luxembourg] beaucoup de jeunes cadets sans paye, Louis XIV, 9 dans CADET, CADETTE
Je consacre à mon Dieu, négligé trop longtemps, De ma caducité les restes languissants, Alz. I, 1 dans CADUCITÉ
À table hier, par un triste hasard, J'étais assis près d'un maître cafard, Apol. du luxe. dans CAFARD, CAFARDE
Vous vous appelez Fabrice ? - Oui, monsieur ; en quoi puis-je vous servir ? - Vous tenez un café et des appartements ? - Oui, l'Écossaise, III, 4 dans CAFÉ
Voilà ce que j'ai dit en voyant le cafetan dont V. M. m'a honoré, Lett. à Cath. 18 dans CAFETAN
Louis XI fit enfermer le duc de Nemours dans une cage de fer à la Bastille, Moeurs, 94 dans CAGE
Il y avait dans la chaise roulante un jeune homme grossièrement vêtu ; sa petite femme était cahotée à côté de lui, Jeannot. dans CAHOTÉ, ÉE
L'établissement de la caisse d'amortissement, Lett. Tabareau, octobre 1768 dans CAISSE
Le roi de Prusse ayant offert.... je lui ai repondu avec la cajolerie qu'il faut mettre dans les lettres qu'on écrit à des rois victorieux, Lett. Richelieu, 19 août 1766 dans CAJOLERIE
Après ces jours de sang et de calamités, Zaïre, II, 1 dans CALAMITÉ
Une pointe de roche escarpée lui [à Annibal] fermait le passage, il la rendit calcinable, Sing. 9 dans CALCINABLE
100 livres de plomb produisent, après la calcination, jusqu'à 110 livres de minium, Feu, I, 2 dans CALCINATION
Il dit que D'Alembert a le premier résolu, d'une manière générale, le problème des cordes vibrantes et qu'il a inventé le calcul des différences partielles, Lettre d'Argental, 17 août 1774 dans CALCUL
Tristes calculateurs des misères humaines, Ne me consolez point, vous aigrissez mes peines, Dés. de Lisbonne. dans CALCULATEUR
Vous faites un bel éloge du jour de l'an, mais je vous aime toute l'année, et tous les jours sont pour moi les calendes de janvier, Lettr. Cideville, 4 févr. 1765 dans CALENDES
Les lois sont faites après coup, comme on calfate des vaisseaux qui ont une voie d'eau, Lett. à Cather. 45 dans CALFATER
Ferdinand 1er demandait que le calice fût accordé aux laïques, Moeurs, 172 dans CALICE
Quoi ! du calice amer d'un malheur si durable Faut-il boire à longs traits la lie insupportable ?, Alz. V, 3 dans CALICE
Pour éclairer ses yeux, pour calmer son esprit, Il ne faudra qu'un mot...., Tancr. V, 3 dans CALMER
Meurtrier d'un vieillard et calomniateur, Cat. IV, 4 dans CALOMNIATEUR, TRICE
Vous faites autant d'honneur aux belles-lettres que tous ces écrivains mercenaires et calomniateurs y jettent de honte et d'opprobre, Lett. Laus de Boissi, 6 avril 1773 dans CALOMNIATEUR, TRICE
Il n'est pas mal de couper une tête de l'hydre de la calomnie dès qu'on en trouve une qui remue, Lett. Damilaville, 8 nov. 1762 dans CALOMNIE
La reine de Suède disait que la gloire d'un souverain consiste à être calomnié pour avoir fait du bien, Lettr. Rochefort, décembre 1771 dans CALOMNIER
Les calomniographes, t. 81, p. 420 dans CALOMNIOGRAPHE
Que dites-vous d'une infâme calotte qu'on a faite contre M. de la Poplinière ?, Lettr. vers, 87 dans CALOTTE
Je viens leur apporter le calumet de la paix, Jenni, 7 dans CALUMET
Le seul produit de la terre cultivée par des mains laborieuses, endurcies de calus et mouillées de larmes, doit des tributs à la puissance législatrice et exécutrice, l'Homme aux 40 écus, aventure avec un carme. dans CALUS
Louis XIV, qui avait proscrit le calvinisme avec tant de hauteur, fit la paix, sous le nom d'amnistie, avec un garçon boulanger [chef des protestants insurgés dans les Cévennes], Louis XIV, 36 dans CALVINISME
Eh, mon Dieu ! s'écria-t-il, je crois que c'est là Jeannot ; le petit homme rebondi ne fait qu'un saut et court embrasser son ancien camarade, Jeannot et Colin. dans CAMARADE
Il lui offre une place dans sa cambiature, Dict. phil. Évêque. dans CAMBIATURE
On fut bien étonné de voir un camérier du pape qui ordonna à Charles VIII de retirer ses troupes, Moeurs. 107 dans CAMÉRIER
Près de la Mehaigne, et vers les sources de la petite Ghette, le maréchal de Villeroi avait campé son armée, Louis XIV, 20 dans CAMPER
Les Philistins se campèrent à Machmus, à l'orient de Betharen, Phil. IV, 297 dans CAMPER
Ils déclarent qu'on ne peut être camus sans avoir de nez, Phil. II, 169 dans CAMUS, CAMUSE
Les Vaudois furent appelés par Maimbourg une canaille révoltée, Moeurs, 138 dans CANAILLE
La canaille littéraire est ce que je connais de plus abject au monde, Lett. Damilaville, 24 sept. 1766 dans CANAILLE
Je sais que, dès qu'on a donné un ouvrage passable, la canaille de la littérature jette les hauts cris, ib. 17 déc. 1766 dans CANAILLE
Le voyage, l'exercice des eaux qui lavent le sang et qui débouchent les canaux rétablissent presque toujours la machine, Lett. Damilaville, 2 avril 1764 dans CANAL
Menzikoff flatta le Czar de l'idée de percer un canal du Holstein dans la mer Baltique, Russie, II, 4 dans CANAL
Plusieurs rivières entre lesquelles on peut tirer des canaux qui serviraient de lit aux inondations, ib. I, 1 dans CANAL
Le roi donna l'exemple : il se priva de toutes ces tables d'argent, de ces candélabres, de ces grands canapés d'argent, qui étaient des chefs-d'oeuvre de ciselure des mains de Ballin, Louis XIV, 30 dans CANAPÉ
Les dieux ont sur son front imprimé la candeur, Mérop. II, 2 dans CANDEUR
De l'innocence en vous que j'aime la candeur, Olymp. II, 3 dans CANDEUR
Si ce canevas vous paraît raisonnable, vous le broderez, Lett. Damilaville, 28 mai 1765 dans CANEVAS
Ce conte a servi de canevas à un fort joli opéra bouffon, Moeurs, Joseph. dans CANEVAS
Corneille ne fut pas choisi pour remplir ce mauvais canevas, ib. dans CANEVAS
Nous avions la matière cannelée et la matière rameuse de Descartes, Dict. phil. Newton et Descartes. dans CANNELÉ, ÉE
Pour la maison que mon âme habite, elle sera bientôt en cannelle ; mais tant que j'y logerai, je vous serai tendrement attaché, Lettr. Morellet, 14 nov. 1775 dans CANNELLE
Les querelles des théologiens sont devenues des guerres de cannibales, Moeurs, 128 dans CANNIBALE
Le prince de Bade, après avoir perdu trois cents hommes, son canon, son champ de bataille...., Louis XIV, 18 dans CANON
Les Juifs n'ont jamais inséré le livre de Tobie dans leur canon, Phil. IV, 432 dans CANON
Le stilet et la cantarelle, Phil. XII, 229 dans CANTARELLE
De ce canton l'espérance et l'honneur, Scythes, III, 1 dans CANTON
Toute la noblesse cantonnée à la campagne dans des donjons entourés de fossés, Louis XIV, 1 dans CANTONNÉ, ÉE
Et, dans ces belles querelles, les partis se cantonnent, les factions se heurtent, Lettr. Albergati, 23 déc. 1760 dans CANTONNER
Capable d'une erreur, il ne l'est point d'un crime, Alz. V, 2 dans CAPABLE
Apprenez qu'Orosmane est capable de tout, Zaïre, IV, 2 dans CAPABLE
Trop capable déjà de sentir son malheur, Zaïre, II, 3 dans CAPABLE
Les calvinistes étaient déclarés capables de toutes les charges et dignités de l'État, Louis XIV, 36 dans CAPABLE
Que les chevaux des clercs soient toujours ornés de caparaçons blancs, Moeurs, 10 dans CAPARAÇON
Ainsi mangeaient les princesses [sous François 1er] couvertes d'une cape de toile cirée, Moeurs, 121 dans CAPE
Rire sous cape de toutes les sottises du public, Lett. d'Argental, déc. 1760 dans CAPE
On ne sait si on a réussi à corriger, par quelques beautés de détail, un vice si capital [dans une tragédie], Lettr. Richelieu, 19 juill. 1773 dans CAPITAL, ALE
Don Juan d'Autriche et Veniero attaquèrent la capitane ottomane, Moeurs, 160 dans CAPITANE
Votre Vésuve et votre Etna sont pleins de caprices ; ils ressemblent aux petits hommes qui se mettent souvent en colère sans raison, Lettr. Hamilton, 17 juin 1773 dans CAPRICE
Gama n'avait pas encore repassé le capricorne, Moeurs, 141 dans CAPRICORNE
La vengeance à ce point a pu vous captiver, Mérop. IV, 2 dans CAPTIVER
Pour charmer le vulgaire, Pour captiver un peuple inquiet et jaloux, Sophon. V, 1 dans CAPTIVER
Je la vis captiver et le peuple et l'armée, Sémir. II, 4 dans CAPTIVER
Arts trop pernicieux dont l'éclat les captive, Tancr. I, 1 dans CAPTIVER
Je n'ai jamais vu sur notre théâtre un vieillard attendrissant ; Sarazin même ne jouait Lusignan [dans Zaïre] que comme un capucin, Lettr. d'Argental, 16 mai 1767 dans CAPUCIN, INE
...Dès que monsieur l'abbé Terrai A su ma capucinerie, De mes biens il m'a délivré ; Que servent-ils dans l'autre vie ?, Stances, 22 dans CAPUCINERIE
Comme il retournait à son camp, il reçut un coup de carabine qui lui perça la botte et lui fracassa l'os du talon, Charles XII, 4 dans CARABINE
Corneille en cheveux blancs sur moi [Pégase] caracola, Pégase. dans CARACOLER
.... Voici ces sacrés caractères, Les garants trop certains de ces cruels mystères, Sémir. IV, 2 dans CARACTÈRE
Un agent sans caractère d'un roi suédois réfugié chez les Turcs, Charl. XII, 5 dans CARACTÈRE
Des chevaliers français tel est le caractère, Zaïre, II, 3 dans CARACTÈRE
La nature a tracé dans ses regards mourants Un si grand caractère et des traits si touchants, Mahom. IV, 4 dans CARACTÈRE
Son mors doit être d'or à vingt-trois carats, Zadig, 3 dans CARAT
Ces riches carcans, ces colliers Et cette pompe enchanteresse Ne valent pas un des baisers Que tu donnais dans ta jeunesse, Épître 28 dans CARCAN
Les quatre vertus cardinales ont disparu avec les temps d'innocence, Moeurs, 141 dans CARDINAL, ALE
Dans ce concile il y eut des cardinaux ; on nommait ainsi des prêtres et des diacres qui servaient de conseil aux métropolitains, Moeurs, 31 dans CARDINAL
Le pape Urbain VIII fit dire au cardinal de la Valette qu'il le dépouillerait du cardinalat, Louis XIV, 2 dans CARDINALAT
Les Anglais travaillaient à établir des chantiers où l'on pût caréner les vaisseaux à sec, Russie, I, 10 dans CARÉNER
Les Français chantaient, buvaient, caressaient les filles dans les cathédrales, Moeurs, 57 dans CARESSER
Quand de vos ennemis caressant l'insolence, Tancr. IV, 6 dans CARESSER
Par des soumissions caresser son orgueil, Alz. I, 1 dans CARESSER
Votre oiseau [flamant] ressemble assez aux caricatures que M. Hubert a faites de moi, Lett. à Cath. 122 dans CARICATURE
J'aurais mieux aimé qu'ils [les horlogers] nous eussent envoyé quelques carillons pour Sainte-Sophie, Lett. à Cath. 81 dans CARILLON
Pour quelle fête a-t-on carillonné ? Une aiguille montre les heures pendant que mon corps carillonne, Microm. 7 dans CARILLONNER
Posséder trois bénéfices pour douze tournois, trois ducats et six carlins, Moeurs, 127 dans CARLIN
Comme une bête en rut et carnassière, Phil. II, 419 dans CARNASSIER, IÈRE
Les hospodars de Valachie et de Moldavie ne feront pas leur carnaval à Venise, Lett. à Cath. 34 dans CARNAVAL
Mes chars et mes coursiers, mes flèches, mon carquois, Orphel. III, 4 dans CARQUOIS
Tous les soldats avaient le bouclier carré long, Moeurs, 19 dans CARRÉ, ÉE
On trouve une partie carrée tout établie dans l'Électre de Crébillon, Lett. Pruss. 40 dans CARRÉ, ÉE
Charles, pour n'être point vu de cette multitude, se mit un carreau sur la tête, Charles XII, 7 dans CARREAU
Le mathématicien qui carre une courbe à double courbure, Dial. XXIX, 11 dans CARRER
J'aime mieux votre Anti-Machiavel que toutes ces courbes qu'on carre ou qu'on ne carre pas, Lett. Pruss. 94 dans CARRER
On l'a mille fois fustigé, Il se carre encor dans la boue, Ép. 86 dans CARRER
Ô vous qui de l'honneur entrez dans la carrière, Disc. 3 dans CARRIÈRE
Je touche au dernier pas de ma longue carrière, Alz. I, 1 dans CARRIÈRE
Je veux qu'il pousse sa carrière aussi loin que Fontenelle, et que dans son agréable vie...., Lett. Mme du Deffant, 9 mai 1764 dans CARRIÈRE
Il est vrai que cela est écrit du style d'un cheval de carrosse, Lett. Helvétius, 1er mai 1763 dans CARROSSE
On fit en 1662 un carrousel vis-à-vis les Tuileries, Louis XIV, 25 dans CARROUSEL
Si on vous avait dit dans votre enfance qu'il y avait à Moscou des carrousels d'hommes et de femmes plus magnifiques et plus galants que ceux de Louis XIV, Lett. Richelieu, 20 avril 1770 dans CARROUSEL
Charles donna carte blanche à son ministre, Charl. XII, 8 dans CARTE
Un roi peut ignorer ce que fera un général à qui il aura donné carte blanche, Lett. Pruss. 37 dans CARTE
Les cartes emploient le loisir de la prétendue bonne compagnie, d'un bout de l'Europe à l'autre, Lett. Mme du Deffant, 12 sept. 1760 dans CARTE
On ne voit jamais le dessous des cartes, Microm. 4 dans CARTE
Le mauvais politique est celui qui ne sait que filer la carte et qui tôt ou tard est reconnu, Dial. XIV, 12e entretien. dans CARTE
Il n'y eut jamais de cartel d'échange entre Charles et le czar, Charles XII, 4 dans CARTEL
Vous aurez de la peine à donner pour les couches de Mme la Dauphine un spectacle aussi noble et aussi galant que celui qu'on prépare à Berlin : un carrousel composé de quatre quadrilles nombreuses, carthaginoises, persanes, grecques et romaines, conduites par quatre princes, Lett. à d'Argental, 7 août 1750 dans CARTHAGINOIS, OISE
Je prierai Joce de mettre quelques cartons aux exemplaires qu'il a chez lui, Lett. vers, 20 dans CARTON
Les anges [M. et Mme d'Argental] doivent avoir reçu les roués [sa tragédie du Triumvirat] cartonnés en cent endroits, Lettr. d'Argental, 3 mai 1764 dans CARTONNÉ, ÉE
Malheureusement, l'auteur [J. J. Rousseau] fait des cartons, et c'est ce qui retarde la publication de ce modeste ouvrage [la Lettre à Christophe de Beaumont].... enfin il cartonne, et moi je cartonne aussi l'histoire générale, Lett. d'Argental, 13 avril 1763 dans CARTONNER
Ces noms que la gloire a tracés Dans un cartouche de lumière, Ép. 56 dans CARTOUCHE
Le canon tirait sur eux à cartouche ; mais le roi, qui se découvrait davantage, était le plus exposé, Charles XII, 8 dans CARTOUCHE
Je demande la permission à l'académie de prendre cette tâche [commenter Corneille], en cas que personne ne s'en soit emparé, Lett. Duclos, 10 avril 1761 dans CAS
On portait alors des casaques par-dessus un pourpoint orné de rubans, Louis XIV, 25 dans CASAQUE
On me mande qu'il m'a tourné casaque publiquement, Lett. vers, 36 dans CASAQUE
Quand les ordres de Votre Altesse faisaient tant de cascades de Paris à Bar-le-Duc, Lettres, Prusse, 51 dans CASCADE
Votre paquet m'est venu à Paris, après bien des cascades, Lett. Tressan, 28 fév. 1767 dans CASCADE
Ce simple bouclier, ce casque sans couleurs, Tancr. III, 1 dans CASQUE
Istobad ne doutait pas qu'étant casqué, brassardé, il ne vînt à bout du champion, Zadig, 21 dans CASQUÉ, ÉE
Le pape [Jules II], cassé de vieillesse, était sous les armes, Moeurs, 113 dans CASSÉ, ÉE
Songez que les boulets ne vous respectent guère, Et qu'un plomb, dans un tube entassé par des sots, Peut casser d'un seul coup la tête d'un héros, Ép. LII, Au roi de Prusse. dans CASSER
Que je traite avec vous des choses où Aristote, Platon, St Thomas et St Bonaventure se sont cassé le nez, Lett. d'Argenson, 14 déc. 1770 dans CASSER
Le czar défendit aux officiers sous peine d'être cassés, et aux soldats sous peine de mort, de s'écarter pour piller, Charles XII, 4 dans CASSER
Une troupe d'habitants des montagnes bleues qui descendaient armés de casse-tête, Jenni, 7 dans CASSE-TÊTE
La progression en nombres impairs dans laquelle tombent les corps graves, et autres casse-tête, Lett. vers, 53 dans CASSE-TÊTE
Les Zingari allaient par troupes avec des tambours de basque et des castagnettes, Moeurs, 104 dans CASTAGNETTES
Les castagnettes des bohémiens sont les cymbales des prêtres syriens, ib. dans CASTAGNETTES
J'ai une autre nièce que Mme Denis, qui se mêle aussi de jouer quelquefois la comédie dans son castel, Lett. Richelieu, 18 sept. 1769 dans CASTEL
Les empereurs d'Orient gouvernaient la Pouille et la Calabre par un catapan, Moeurs, 39 dans CATAPAN
La fièvre au minois catarrheux, Épître XXXII dans CATARRHEUX, EUSE
Leur législateur [des évêques] fut un pauvre qui catéchisa des pauvres, Moeurs, 12 dans CATÉCHISER
Comptez-vous pour peu de chose que les découvertes de Newton soient devenues le catéchisme de la noblesse de Moscou ?, Dialogues, XXIV, 7 dans CATÉCHISME
Dona Marina était la catéchiste [des Mexicains], Moeurs, 147 dans CATÉCHISTE
Il y a une différence essentielle entre catégorématique et syncatégorématique, Dial. XXIV, 10 dans CATÉGORÉMATIQUE
L'une bégueule avec caprices, L'autre débonnaire et catin, Roi de Prusse, 26 dans CATIN
Cette liberté mitigée N'étant ni prude, ni catin, Ép. 31 dans CATIN
Demoiselle Labuté, comédienne assez médiocre, mais assez jolie catin, Lett. vers.... 22 dans CATIN
Cette petite Vénus en abrégé [Mme de Choiseul] me paraît un Caton pour les sentiments, et son catonisme est plein de grâces, Lett. Mme du Deffant, 19 janv. 1771 dans CATONISME
Ce principe [l'égalité des angles d'incidence et de réflexion] est le premier fondement de tous les mystères de la catoptrique, Newt. II, 4 dans CATOPTRIQUE
Cet avocat sans cause [sans clientèle], nommé Duménil, Lett. à Cath. 143 dans CAUSE
Je ne peux vous aimer, je ne peux à ce prix, Accepter un combat pour ma cause entrepris, Tanc. II, 6 dans CAUSE
Si une horloge n'est pas faite pour montrer l'heure, j'avouerai alors que les causes finales sont des chimères ; et je trouverai fort bon qu'on m'appelle causefinalier, c'est-à-dire un imbécile, Dict. phil. Causes finales, 2 dans CAUSEFINALIER
Le duc d'Orléans régent daigna un jour causer avec moi au bal de l'Opéra ; il me fit un grand éloge de Rabelais, Lett. Mme du Deffant, 13 oct. 1759 dans CAUSER
.... L'ennui vient à pas comptés à la table d'un cavagnole S'asseoir entre des majestés, St. 13 dans CAVAGNOLE
Nous [Constantin] ordonnons que cette notre donation demeure ferme jusqu'à la fin du monde, Moeurs, 10 dans CE, CET ; CETTE ; CES
C'est vous, digne Français, à qui je viens parler, Zaïre, II, 1 dans CE
Ce n'était plus ces jeux, ces festins et ces fêtes, Où de myrte et de rose ils couronnaient leurs têtes, Henr. X dans CE
Ce serait bien mal connaître le coeur humain de soupçonner qu'il soit possible...., Moeurs, Introduct. dans CE
Le marquis de Seignelay ayant demandé au doge de Gênes ce qu'il trouvait de plus singulier à Versailles, il répondit : c'est de m'y voir, Louis XIV, 14 dans CE
Le seul moyen d'obliger les hommes à dire du bien de nous, c'est de leur en faire, Charles XII, Disc. prélim. dans CE
Mais me voir à ce point trompé par ce que j'aime, Zaïre, V, 8 dans CE
Et depuis ce [depuis lors] il n'est pédant...., Cadenas. dans CE
Poussin, rappelé de Rome à Paris, y céda à l'envie et aux cabales ; il se retira, Louis XIV, Peintres. dans CÉDER
L'univers a cédé ; cédons, mon cher Zamore, Alz. II, 4 dans CÉDER
Ce nom si redoutable à qui tout autre cède, Tanc. II, 1 dans CÉDER
On ne doit servir un plat à son hôte que pour qu'il en mange, et il est fort injuste de se brouiller avec lui parce qu'il aura entamé un cédrat qu'on lui aura présenté, Lett. d'Autré, 6 sept. 1765 dans CÉDRAT
Le sage Louis XII, au milieu de ces rois, S'élève comme un cèdre, et leur donne des lois, Henr. VII dans CÈDRE
Les princes à qui ces chevaliers s'engageaient, leur ceignaient le baudrier, Moeurs, 43 dans CEINDRE
J'avais imaginé que la ceinture des Alpes et du mont Jura serait une barrière contre les vents, Albergati, 27 octobre 1762 dans CEINTURE
Lorsque de leur naissance on célébrait la fête, Zaïre, II, 3 dans CÉLÉBRER
.... Cet enfant l'objet du céleste courroux, Oed. IV, 1 dans CÉLESTE
Ceux qui font des heureux sont les vrais conquérants, Lett. à Christian VII dans CELUI
Tel est l'avantage ordinaire Qu'ont sur la beauté les talents ; Ceux-ci plaisent dans tous les temps ; Celle-là n'a qu'un temps pour plaire, dans GIRAULT-DUVIVIER dans CELUI-CI
Mes lettres se font avec une si véritable affection que, si vous les jugez bien, vous les estimerez davantage que celles que vous me redemandez ; celles-là ne partaient que de mon esprit, celles-ci partent de mon coeur ; celles-là m'étaient à charge, et celles-ci me soulagent extrêmement ; n'est-il pas vrai, madame, que je vous aurais fait grand dépit, si j'avais mis encore cinq ou six fois celles-ci et celles-là et que vous vous seriez étonnée de la nouveauté de ce style ?, Lettr. 15 dans CELUI-CI
Boniface, donnant les cendres à un archevêque de Gênes, les lui jeta au nez, Moeurs, 65 dans CENDRE
J'ai donné comme toi des larmes à sa cendre, Alz. I, 4 dans CENDRE
Les peuples étaient de couleur cendrée au septentrion, Moeurs, 141 dans CENDRÉ, ÉE
Les Vaudois prirent à cens les héritages des environs, Moeurs, 138 dans CENS
Les Lapons moscovites sont aujourd'hui censés de l'église grecque, Russie, I, 1 dans CENSÉ, ÉE
Si j'achetais une toise de terrain dans la censive de monseigneur l'abbé, je deviendrais serf de monseigneur, et tout mon bien lui appartiendrait, fût-il situé à Pondichéry, Lett. Dupont, 23 févr. 1776 dans CENSIVE
La Suède et la Finlande composent un royaume large d'environ deux cents de nos lieues, et long de trois cents, Charles XII, 1 dans CENT
Je souhaite à M. le président Hénault la centaine au moins de Fontenelle, Lett. Mme du Deffand, 14 févr. 1762 dans CENTAINE
Mon grand-père, qui est mort centenaire, était apothicaire de Cromwell, les Oreilles, 7 dans CENTENAIRE
Dieu a voulu que le centre de notre petit monde fût le soleil, Dial. 25 dans CENTRE
Christine se retira à Rome, où elle passa le reste de ses jours dans le centre des arts, Charles XII, 1 dans CENTRE
Vous, madame, qui vivez dans le centre des plaisirs et des grandes affaires, Lett. Mme du Deffand, 26 nov. 1775 dans CENTRE
Si l'amiral Vernon, qui avait assiégé Carthagène sur la mer opposée, eût réussi, il pouvait donner la main au commodore Anson ; l'isthme de Panama était pris à droite et à gauche par les Anglais, et le centre de la domination espagnole perdu, Louis XV, 27 dans CENTRE
Je vois que, dans toutes les affaires, il y a un centre, un point principal contre lequel toutes les chicanes doivent échouer, Lett. Delisle, 25 mars 1775 dans CENTRE
Dieu a donné à la matière brute la force centrifuge, Dial. 25 dans CENTRIFUGE
Dieu a donné à la matière brute la force centripète, Dial. 25 dans CENTRIPÈTE
Tous les courtisans faisaient un cercle autour d'eux, Blanc et noir. dans CERCLE
Ne sortons point encore du cercle de notre existence, Ph. ignor. 13 dans CERCLE
Ah ! la vie est pour vous un cercle de douleur, Oreste, III, 4 dans CERCLE
Dire que l'étendue est la raison suffisante de l'étendue, c'est faire un cercle vicieux, Newton, I, 9 dans CERCLE
Les Huguenots avaient déjà établi en France des cercles, à l'imitation des Allemands, Louis XIV, 36 dans CERCLE
Comme je ne connais aucun cérémonial, Dieu merci, je n'ai jamais imaginé qu'il y en eût dans l'amitié, Lettre à Thiriot, 26 août 1740 dans CÉRÉMONIAL
Louis XV meurt, la nuit du 10 de mai ; on couvre son corps de chaux, et on l'emporte sans aucune cérémonie à St-Denis, auprès du caveau de ses pères, Louis XV, 41 dans CÉRÉMONIE
Le trône, les festins et la cérémonie, Tout est prêt, Zaïre, III, 5 dans CÉRÉMONIE
Les jurisconsultes portèrent le manteau de cérémonie des chevaliers, Moeurs, 85 dans CÉRÉMONIE
Que cette amitié commence par bannir les cérémonies, Lettres, Le Clerc, 16 mai 1764 dans CÉRÉMONIE
Pour décider si Sommonacodom avait joué au cerf-volant, Dial. 22 dans CERF-VOLANT
Paul IV avait le cerveau encore plus blessé que Charles-Quint, Moeurs, 126 dans CERVEAU
Ce Telliamed me paraît un peu blessé du cerveau, Dial. XXIX, 11 dans CERVEAU
Un seigneur comme M. le marquis ne doit pas se dessécher le cerveau dans ces vaines études, Jeannot et Colin. dans CERVEAU
Les esprits animaux se filtrent dans le cervelet, Oreilles, 7 dans CERVELET
Les prélats s'étaient donné la liberté de faire un César, Moeurs, 51 dans CÉSAR
La cessation de presque tout le commerce qui ne se fait plus que par des contrebandiers, Lett. d'Argental, 22 décembre 1766 dans CESSATION
Les orages Ont cessé de gronder sur ces heureux rivages, Ériph. II, 3 dans CESSER
Le même arrêt invita l'archevêque à faire cesser lui-même le scandale, Louis XV, 36 dans CESSER
Le généreux vainqueur a cessé le carnage, Henr. VIII dans CESSER
La Sorbonne menaçait de cesser ses leçons ; et le parlement, qui avait lui-même cessé ses fonctions plus importantes, ordonnait à la faculté de continuer les siennes, Louis XV, 36 dans CESSER
Cettui pays n'est pays de cogagne, Conte du Bourbier. dans CETTUI
Vivez, philosophez avec vos amis ; qu'ils égayent avec vous le chagrin secret de la vieillesse, Lett. Mme du Deffant, 21 sept. 1765 dans CHAGRIN
Léon IV fit élever des tours, tendre des chaînes sur le Tibre, Moeurs, 28 dans CHAÎNE
Ces religieux se consacrent à briser les chaînes des chrétiens, Moeurs, 139 dans CHAÎNE
Celle qui par la douceur, par un amour vrai et même par les chaînes de l'habitude, l'avait subjugué [Louis XIV], Louis XIV, 26 dans CHAÎNE
J'ai préparé la chaîne où tu mets les Romains, M. de César, I, 1 dans CHAÎNE
Ils tiennent sous leurs pieds tout un peuple à la chaîne, Henr. VII dans CHAÎNE
Donc, ne présentez plus à mon coeur agité Ces immuables lois de la nécessité, Cette chaîne des corps, des esprits et des mondes, Dés. de Lisbonne. dans CHAÎNE
Il y a des chaînons si déliés qu'on craint qu'ils ne se rompent, Lett. Prusse, 16 dans CHAÎNON
Les autres [prêtres] à l'État rendus plus nécessaires, Ont éclairé l'Église, ont monté dans les chaires, Henr. V dans CHAIRE
Sidrac assura que [le principe de tout] c'était la chaise percée, Oreilles, 7 dans CHAISE
Ainsi le dieu des bois enflait ses chalumeaux, Disc. 5 dans CHALUMEAU
Ce chamaillis de cent propos croisés Ressemble aux vents l'un à l'autre opposés, Ép. 64 dans CHAMAILLIS
Je n'ai point reçu la lettre par laquelle vous me faisiez part de votre chambellanie, Lett. Albergati, 1er octobre 1767 dans CHAMBELLANIE
Les soldats ne disposent, à quatre sous par jour, que de 73 livres, et ils vivent gaiement en s'associant par chambrées, l'Homme aux 40 écus, entretien avec un géomètre dans CHAMBRÉE
Si vous pouvez donner quatre ou cinq représentations de la pièce avant la fin du carême, je vous conseille de ne pas perdre ces quatre ou cinq bonnes chambrées, Lett. le Kain, 2 mars 1767 dans CHAMBRÉE
La torture à laquelle de vieux grands chambriers appliquent si légèrement les innocents comme les coupables, Lett. Servan, 27 sept. 1769 dans CHAMBRIER
M. l'abbé d'Espagnac arriva trop tard [pour une représentation] ; il eût été agréable d'avoir un grand chambrier pour spectateur, Lett. Mme d'Argental, 25 oct. 1760 dans CHAMBRIER
Vois l'homme en Mahomet, juge avec moi ton maître ; Tu verras de chameaux un grossier conducteur...., Fanat. I, 4 dans CHAMEAU
Ceux qui perdaient le champ étaient les vaincus, Moeurs, 107 dans CHAMP
On a planté plus de vignes et on les a mieux travaillées : on a fait de nouveaux vins qu'on ne connaissait pas auparavant, tels que ceux de Champagne, Louis XIV, 30 dans CHAMPAGNE
Ce vieillard au héros.... offre un festin champêtre, Henr. I dans CHAMPÊTRE
Elle [une jeune fille] brille surtout dans nos champêtres jeux, Scythes, I, 1 dans CHAMPÊTRE
Il était si naturel d'opposer les moeurs champêtres aux moeurs de la cour, Lett. d'Argental, 19 déc. 1766 dans CHAMPÊTRE
Et d'un pas chancelant marche vers on vainqueur, Alz. I, 1 dans CHANCELANT, ANTE
Les chanceliers n'étaient pas nobles par leur charge, ils avaient besoin de lettres d'anoblissement, Lett. Damilaville, 13 févr. 1763 dans CHANCELIER
Sous Frédéric II [Barberousse] la bougie était inconnue et la chandelle un luxe, Moeurs, 81 dans CHANDELLE
Les chevaux furent bardés de fer, leur tête fut armée de chanfreins, Moeurs, 38 dans CHANFREIN
Sous prétexte d'un pèlerinage qui ne fit prendre le change à personne, Louis XIV, 17 dans CHANGE
Les choses sont bien changées de ce que vous les avez vues, Lett. à Collini, 29 déc. 1760 dans CHANGÉ, ÉE
Mais croyez qu'en mourant mon coeur n'est point changé, Catil. V, 7 dans CHANGER
Il changera de moeurs en changeant de fortune, M. de César, I, 1 dans CHANGER
Les dieux de l'amoureux délire Avec toi dansent aux chansons, Ép. 45 dans CHANSON
Ces bagatelles sont comme les chansons de table qu'il ne faut chanter qu'en pointe de vin, Lett. Villette, 1er sept. 1765 dans CHANSON
Tous l'un de l'autre ennemis obstinés, Mordus, mordants, chansonneurs, chansonnés, P. diable. dans CHANSONNÉ, ÉE
Tous l'un de l'autre ennemis obstinés, Mordus, mordants, chansonneurs, chansonnés, Pauvre diable. dans CHANSONNEUR
Je voulais.... Réveiller l'enjouement badin De Votre Altesse chansonnière, Ép. 13 dans CHANSONNIER, IÈRE
Il ne danse, ni ne chante, ni ne joue ; il est pour la conversation, Lettr. d'Argental, 13 déc. 1762 dans CHANTER
Lorsque les chantres du printemps Réjouissent de leurs accents Mes jardins et mon toit rustique, Lorsque mes sens en sont ravis, On me soutient que leur musique Cède aux bémols des Monsignis Qu'on chante à l'Opéra-Comique, Épîtr. CVII dans CHANTER
Je chante ce héros qui régna sur la France Et par droit de conquête et par droit de naissance, Henr. I dans CHANTER
Que le chantre flatteur du tyran des Romains, L'auteur harmonieux des douces Géorgiques...., Épît. LXXVI dans CHANTRE
C'est au règne de Henry l'oiseleur que se débrouilla le chaos de l'Allemagne, Moeurs, 33 dans CHAOS
D'ailleurs, en ce chaos, à qui garder ma foi ?, Catil. III, 1 dans CHAOS
Si quelque chose peut nous convaincre de cette fatalité qui entraîne tous les événements dans ce chaos des affaires politiques de ce monde, Louis XV, 34 dans CHAOS
Faisant des tragédies bonnes ou mauvaises, débrouillant le chaos des archives de Pétersbourg, Lett. Mme du Deffant, 15 janv. 1761 dans CHAOS
Un désordre éternel, un chaos de malheurs Mêle à nos vains plaisirs de réelles douleurs, Dés. de Lisbonne. dans CHAOS
Nous vous souhaitons une vie heureuse dans ce chaos de malheurs et de peines qu'on appelle le monde, Lett. La Harpe, 28 juill. 1766 dans CHAOS
L'évêque de Ptolémaïs portait la chape par-dessus la cuirasse, Moeurs, 56 dans CHAPE
Innocent XI refusait un chapeau de cardinal que Jacques II demandait pour son confesseur, Louis XIV, 15 dans CHAPEAU
Il m'écrivit en homme qui attendait le chapeau, et m'ordonna...., Lett. Richelieu, 13 mars 1765 dans CHAPEAU
Et quels sont en effet ses véritables droits [du diadème] ? .... De ne plus distinguer ni bonnets ni chapeaux, Dans un trouble éternel infortunés rivaux, au roi de Suède, Épît. CV dans CHAPEAU
Si cette autorité des empereurs avait duré, les papes n'eussent été que leurs chapelains, Moeurs, 36 dans CHAPELAIN
Cinq cents ans d'une si pure illustration ne pourraient faire recevoir un homme dans le moindre chapitre d'Allemagne, Moeurs, 98 dans CHAPITRE
Je pardonne tout au plus qu'on chaponne des coqs, Dial. XV, 5 dans CHAPONNER
À Naples.... on y chaponne deux ou trois mille enfants par an, Cand. 12 dans CHAPONNER
Au char de ma fortune il est temps qu'on l'enchaîne, Mérope, IV, 1 dans CHAR
Examinez, avec le sentiment de ce qu'on doit à la vérité et aux bienséances, si j'ai marché avec quelque sûreté sur ces charbons ardents, Lett. Schouvalof, 9 nov. 1761 dans CHARBON
Femme pour laquelle Louvois eut le crédit de faire ériger une charge chez la reine. on la fit dame du lit, Louis XIV, 26 dans CHARGE
Ils furent obligés de se défaire de leurs charges et de quitter la cour, ib. dans CHARGE
Les théologiens eurent le sort de ceux qui sonnent la charge et ne partagent point les dépouilles, Moeurs, 134 dans CHARGE
Qu'il tremble, il est chargé du secret de son maître, Fanat. IV, 1 dans CHARGÉ, ÉE
De péculat, il n'y en avait pas davantage, puisqu'il ne fut jamais chargé ni de l'argent du roi ni de celui de la Compagnie, Louis XV, 34 dans CHARGER
Je me charge de tout, fût-ce encor de ta haine, Catil. III, 3 dans CHARGER
J'honore, je chéris ces charitables lois, Ces lois qui, de la terre écartant les misères, Des humains attendris font un peuple de frères, Zaïre, I, 1 dans CHARITABLE
Il me semble que je vois deux charlatans en plein marché, dont l'un distribue des poisons et l'autre des antidotes, Memmius, IX dans CHARLATAN
C'étaient les parents ou les amis qui faisaient les oraisons funèbres chez les Romains ; l'étranger qui s'en mêle a toujours l'air charlatan, Lett. Tressan, 28 fév. 1767 dans CHARLATAN
Ce que j'ai toujours aimé en vous, madame, parmi plusieurs autres genres de mérite, c'est que vous n'êtes point charlatane, Lett. Mme du Deffant, 18 mai 1772 dans CHARLATANE
J'aime mieux la charlatane Mlle Durancy [une actrice] qui enchante le public, Lett. Chabanon, 3 nov. 1766 dans CHARLATANE
Le duc d'Orléans curieux de cette charlatanerie qui séduisit l'antiquité [tirer l'horoscope], Louis XIV, 26 dans CHARLATANERIE
Toute l'antiquité se servait de charmes contre la morsure des serpents, Moeurs, préj. dans CHARME
Vous plaignez mon exil, il a pour moi des charmes, Oedipe, V, 1 dans CHARME
La vie a ses attraits, mais la mort a ses charmes, Triumv. I, 2 dans CHARME
Il enchante ces lieux par un charme invincible, Henr. IX dans CHARME
Il [l'amour] croit charmer ses sens [de Mornai], il croit blesser son coeur, Henr. IX dans CHARMER
L'heureux talent dont vous charmez la France, Épît. XXV, 1 dans CHARMER
On me jettera dans les charniers Saint-Innocent et on ne mettra sur ma fosse qu'une croix de bois, Préf. de Cath. Vadé. dans CHARNIER
Ses jambes me parurent d'un charnu, d'un fini qui approche de l'Apollon du Belvéder, Jenny, 1 dans CHARNU, UE
Ma pièce [Tancrède] est fort différente de celle qu'il a plu aux comédiens de charpenter sur le théâtre, Lett. Thiriot, 19 nov. 1760 dans CHARPENTER
Un de ces vaisseaux avait été construit de ses propres mains [du czar] ; il était le meilleur charpentier, le meilleur amiral, le meilleur pilote du Nord, Charles XII, 7 dans CHARPENTIER
Richard enleva à Philippe-Auguste son chartrier qui le suivait partout, Moeurs, 50 dans CHARTRIER
Son père, chassé, au berceau, du palais des rois et de sa patrie, dont il avait été reconnu l'héritier légitime, Louis XV, 25 dans CHASSÉ, ÉE
On fit promener dans Paris la châsse de sainte Geneviève, Louis XIV, 5 dans CHASSE
Il eût fallu 150 livres de poudre pour chasser de tels boulets, Moeurs, 91 dans CHASSER
Chassez de vos regards la plainte et le reproche, Zaïre, II, 1 dans CHASSER
Les calvinistes sont bien aises de jeter le chat aux jambes des papistes, Lett. vers et prose, 176 dans CHAT, CHATTE
Il n'y a pas moyen que quelqu'un trouve un chat à l'hôtel de Clermont, Lett. vers et prose, 25 dans CHAT, CHATTE
Mon dévot se croirait un sacrilége s'il laissait un enfant et un chat en vie dans le territoire de Mercure, Dial. XXIX, 1 dans CHAT, CHATTE
Si les chats fourrés de la Sorbonne étaient assez fous pour lâcher un décret, Lett. Damilaville, 11 nov. 1767 dans CHAT, CHATTE
Quand on sait se préserver du poison mortel de l'ennui, on se trouve bien plus à son aise dans son château que dans le tumulte de Paris, Lett. Florian, 29 nov. 1764 dans CHÂTEAU
L'appareil inouï pour ces mortels nouveaux De ces châteaux ailés qui volent sur les eaux, Alz. I, 1 dans CHÂTEAU
Autrefois les seigneurs châtelains de Picardie n'allaient guère voir les seigneurs châtelains du pays des Allobroges ; mais à présent que la société est perfectionnée...., Lett. Florian, 29 nov. 1764 dans CHÂTELAIN, AINE
Le Breton a été obligé de faire assigner ses accusateurs au Châtelet, Lett. Souverains, 31 dans CHÂTELET
Raton [Voltaire travaillant à une réponse à Guénée] joue actuellement avec la souris nommée Guénée ; mais ses pattes sont bien faibles ; je ne sais si ce combat du chat et du rat d'église pourra amuser les spectateurs ; le parti du rat est bien fort, il est toujours prêt à étrangler Raton ; et on voudrait le prendre dans sa chatière, si on ne disait pas quelquefois que ce n'est pas la peine, et que Raton est mort ou autant vaut, Lett. à d'Alembert, 18 nov. 1776 dans CHATIÈRE
Ce factum accompagné de notes un peu chatouilleuses, Lett. d'Argental, 4 janv. 1773 dans CHATOUILLEUX, EUSE
Voyant un châtré fredonner le rôle de César, Cand. 25 dans CHÂTRÉ, ÉE
On proposa à cet Attale de châtrer Honorius, Moeurs, 11 dans CHÂTRER
Les renards, autres chattemites, Se glissant dans nos basses-cours, Épîtr. XCVII dans CHATTEMITE
Dans ces climats chauds, les hommes n'imaginèrent point de plus grande béatitude que les ombrages et les murmures des eaux, Pr. de Babyl. 4 dans CHAUD, CHAUDE
Les plaisanteries ne sont bonnes que quand elles sont servies toutes chaudes, Lett. Chalotais, 21 mars 1763 dans CHAUD, CHAUDE
être chaud de vin [être ivre], Pr. de Babyl. 4 dans CHAUD, CHAUDE
Les Cévennes, pays peuplé d'ignorants et de cervelles chaudes, Louis XIV, 36 dans CHAUD, CHAUDE
On craint que quelques têtes chaudes n'attaquent quelques articles auxquels il est si aisé de donner un mauvais sens, Lett. Damilaville, 28 avril 1766 dans CHAUD, CHAUDE
Les trois sorcières [dans Macbeth] arrivent au milieu des éclairs et du tonnerre, avec un grand chaudron dans lequel elles font bouillir des herbes, Lettr. Duclos, 25 déc. 1761 dans CHAUDRON
La devise de René était une chaufferette pleine de charbon, Moeurs, 99 dans CHAUFFERETTE
Du chaume ! des roseaux ! voilà donc sa retraite !, Scythes, III, 1 dans CHAUME
Les grands peintres savent également exercer leurs talents sur les palais et sur les chaumières, Lettr. Mme du Bocage, 19 sept. 1764 dans CHAUMIÈRE
Le chef orné de longs cheveux en tresses, Ingénu, 1 dans CHEF
Il y a grande apparence que vous gagnerez un chef de votre procès, Dial. 2 dans CHEF
Jean Chatel n'a pas mis à chef son entreprise, Moeurs, 174 dans CHEF
J'ai eu soin d'avertir plusieurs fois qu'on ne doit juger les grands hommes que par leurs chefs-d'oeuvre, Lettr. Maillet, 20 nov. 1768 dans CHEF-D'OEUVRE
La tragédie de Macbeth qu'on regarde comme un chef-d'oeuvre de Shakspeare, Lettr. Duclos, 25 déc. 1761 dans CHEF-D'OEUVRE
Ils vous auront beaucoup d'obligation, et vous avez fait là un beau chef-d'oeuvre, Platon. dans CHEF-D'OEUVRE
Et si l'envoyé moscovite à Vienne n'avait adroitement fait évader ces malheureux par divers chemins, ils étaient tous livrés à leurs ennemis, Charles XII, 3 dans CHEMIN
Je fuyais avec lui le fer des assassins Qui de Rome sanglante inondaient les chemins, Triumv. II, 4 dans CHEMIN
Tout décrépit que vous êtes, on ne dira pas que vous êtes vieux comme un chemin, Lett. Choiseul, 16 mars 1768 dans CHEMIN
Puis il faut vous dire que je suis découragé, affligé, malade, vieux comme un chemin, Lett. d'Argental, 26 sept. 1773 dans CHEMIN
Ce vieillard chenu qui s'avance, Le temps dont je subis les lois, Ép. XLV dans CHENU, UE
À tous les coeurs bien nés que la patrie est chère !, Tancr. III, 1 dans CHER, CHÈRE
Cette grandeur sans borne à ses désirs si chère, Henr. ch. III dans CHER, CHÈRE
On avait vendu les vivres trop chers à ses ambassadeurs [de Pierre le Grand], Charles XI dans CHER, CHÈRE
Vous qui vivez dans ces demeures, êtes-vous bien, tenez vous-y, Et n'allez pas chercher midi À quatorze heures, Inscript. pour un cadran solaire dans CHERCHER
La cour ne voulut pas les [Coligni et Bouteville] acheter assez chèrement, Louis XIV, 6 dans CHÈREMENT
Alzire, jusque-là chérissions-nous la vie ?, Alz. V, 5 dans CHÉRIR
J'ai chéri plus que toi la gloire de ta vie, M. de Cés. I, 1 dans CHÉRIR
Très sots enfants de Dieu, chérissez-vous en frères, Ép. 97 dans CHÉRIR
Éryphile n'est encore digne ni de vous ni du public, ni même de moi, chétif, Lett. vers et prose, 17 dans CHÉTIF, IVE
On avait préparé des chevaux de relais, sur lesquels ils furent sur-le-champ conduits à Leipsic, où on les enferma étroitement, Charles XII, 2 dans CHEVAL
Il en est ainsi de poste en poste dans le royaume ; vous changez de jurisprudence en changeant de chevaux, Dial. 2 dans CHEVAL
Athamare est un jeune cheval échappé, amoureux comme un fou, Lett. d'Argental, 27 avril 1767 dans CHEVAL
Mon esclave travaille comme un cheval, je le nourris mal, je l'habille de même, Dial. XXIV, 8 dans CHEVAL
Voilà où aboutit une aventure [descente du prince Édouard en Écosse] qui eût réussi dans les temps de la chevalerie, mais qui ne pouvait avoir de succès dans un temps où la discipline militaire, l'artillerie et surtout l'argent décident de tout à la longue, Louis XV, 25 dans CHEVALERIE
Rodrigue, à la tête de sa chevalerie, subjugua le royaume de Valence, Moeurs, 44 dans CHEVALERIE
Des chevaliers français tel est le caractère, Zaïre, II, 3 dans CHEVALIER
Ce beau nom de machine ronde, Que nos flasques auteurs, en chevillant leurs vers, Donnaient à l'aventure à ce plat univers, Ép. XXXIX. dans CHEVILLER
Ma vieille voix chevrotante ne sera pas entendue au milieu des concerts de ses louanges, Lett. Chabanon, 3 août 1775 dans CHEVROTANT, ANTE
Certain fat.... En se mirant, chevrotait, fredonnait, Goût. dans CHEVROTER
Vous feriez un voyage charmant ; mais je voudrais que vous passassiez par chez nous, Lett. Marmontel, 23 avr. 1766 dans CHEZ
Cela rend mélancolique, mais cela fait aussi un grand bien ; car on en aime mieux son chez-soi, Lett. Villette, 8 juillet 1765 dans CHEZ
Pendan que nous sommes la chiasse du genre humain, Lett. d'Argental, 4 avril 1762 dans CHIASSE
Je défie votre chicane de Rouen d'être plus chicane que celle de Bruxelles, Lett. en vers et en prose, 74 dans CHICANE
Si l'auteur m'émeut, s'il m'intéresse, je ne le chicane pas, je ne sens que le plaisir qu'il m'a donné, Lett. Laharpe, décembre 1775 dans CHICANER
.... Un bavard en robe, apprenti chicaneur, Ép. 50 dans CHICANEUR, EUSE
Que Madame avait été empoisonnée dans un verre d'eau de chicorée, Louis XIV, 26 dans CHICORÉE
Si vous voulez des nouvelles de nos armées, le régiment de Champagne s'est battu comme un lion et a été battu comme un chien, Lettr. d'Argent. 24 fév. 1761 dans CHIEN, CHIENNE
M. le duc de Villars ne s'y connaît-il point ? ma nièce est-elle sans goût ? suis-je un chien ? que coûte-t-il d'essayer ce qui fait chez nous le plus grand effet ?, Lett. d'Argental, 27 sept. 1760 dans CHIEN, CHIENNE
Quiconque veut vivre sans boire Fera très bien de voyager Dans votre chien de territoire, Ép. 65 dans CHIEN, CHIENNE
Je vous serai attaché tout le temps de ma courte et chienne de vie, Lett. vers et prose, 33 dans CHIEN, CHIENNE
Voilà une bonne chienne de condition, direz-vous, Lett. Mme du Deffant, 24 mai 1764 dans CHIEN, CHIENNE
Ces occupations sont satisfaisantes ; combien elles consolent de ces chiens de bureaux, de ces chiens de commis !, Lett. d'Argental, 15 févr. 1760 dans CHIEN, CHIENNE
Ne sachant pas votre adresse, j'ai prié M d'Argental de vous rendre ce chiffon, Lettr. en vers et en prose, 35 dans CHIFFON
Avouez, mon ancien ami, que la destinée de ce chiffon d'enfant [la descendante de Corneille] est singulière, Lettr. Cideville, 26 janv. 1763 dans CHIFFON
Ces légats ont un chiffre avec le pape : c'était une invention alors très peu commune, Moeurs, 172 dans CHIFFRE
Quelques crins blancs couvrent son noir chignon, Ce qui plaît aux dames. dans CHIGNON
Un petit peigne orné de diamants De son chignon surmontait la parure, le Pauvre diable dans CHIGNON
Autant de sectes, autant d'imaginations, autant de chimères, Memmius, XII dans CHIMÈRE
Qui l'aurait dit eût passé pour le plus chimérique des hommes, Hist. Russ. I, 6 dans CHIMÉRIQUE
Le roi, après la conversation [avec Fénelon], dit qu'il avait entretenu le plus bel esprit et le plus chimérique de son royaume, Louis XIV, 38 dans CHIMÉRIQUE
L'art de faire subsister ensemble l'intempérance et la santé est un art aussi chimérique que la pierre philosophale, Zadig, 18 dans CHIMÉRIQUE
Le public fut étonné de voir une chimie dans laquelle on ne cherchait ni le grand oeuvre ni l'art de prolonger la vie au delà des bornes de la nature, Louis XIV, 31 dans CHIMIE ou CHYMIE
Vive les gens faciles en affaires ! la vie est trop courte pour chipoter, Lett. Chauvelin, 3 octobre 1760 dans CHIPOTER
Ceux qui chipotent et qui s'en vont disant : l'aurons-nous in-4°, l'aurons-nous in-8° (Corneille avec le commentaire) ? aurons-nous pour deux louis huit ou dix volumes...., Lett. d'Argental, 24 août 1761 dans CHIPOTER
M. le président Hénault ne veut point que je donne Pierre [l'histoire de Russie] chiquette à chiquette, Lett. Mme du Deffant, 10 oct. 1760 dans CHIQUETTE
Quelques prêtres égyptiens exerçaient la chiromancie, Moeurs, 104 dans CHIROMANCIE
D'abord deux filles jolies et proprement mises servirent du chocolat, qu'elles firent très bien mousser, Cand. 25 dans CHOCOLAT
Pourquoi une actrice des choeurs discordants de l'Académie royale de musique a-t-elle été trois jours dans sa cave [avant d'être enterrée] ?, Dial. XX dans CHOEUR
Ainsi qu'on voit, sous cent mains diligentes, Choir les épis des moissons jaunissantes, dans GIRAULT-DUVIVIER dans CHOIR
Mais vous me choisirez si vous savez choisir, Triumv. II, 1 dans CHOISIR
Et de ses ennemis se défaire à son choix, Triumv. II, 2 dans CHOIX
Que Votre Majesté fasse seulement apporter une chopine de vin rouge, Dial. 27 dans CHOPINE
J'ignore comment il faut présenter au roi le détail de Fontenoi et les autres événements qui ne peuvent choquer que sa modestie, Lett. duc de Choiseul, mars 1762 dans CHOQUER
S'ils choquent les bonnes moeurs, ils seront notés d'infamie, Lett. à Mlle Clairon, 27 août 1761 dans CHOQUER
Il conçut que ces grands corps, qui semblaient en se choquant préparer leur communes ruines, étaient au fond des institutions salutaires, Babouc. dans CHOQUER
Les petites considérations sont le tombeau des grandes choses, Lett. Damilaville, 6 août 1766 dans CHOSE
La nation est capable d'aussi grandes choses et de plus grandes encore que sous Louis XIV, parce que le génie et le commerce se fortifient toujours quand on les encourage, Louis XIV, 30 dans CHOSE
Il leur promit de leur faire un beau livre de philosophie, écrit fort menu pour leur usage, et que dans ce livre ils verraient le bout des choses, Microm. 7 dans CHOSE
C'est en cela que consiste tout l'agrément de la chose, Lett. d'Argental, 1er août 1763 dans CHOSE
Mes vers sont durs, d'accord, mais forts de choses, Goût. dans CHOSE
Ma vie est peu de chose et je vous l'abandonne, Henr. ch. II dans CHOSE
Tavernier.... interrogé par Louis XIV pourquoi il avait choisi une terre en Suisse, répondit : Sire, j'ai été bien aise d'avoir quelque chose qui ne fût qu'à moi, Lett. Moncrif, 27 mars 1757 dans CHOSE
Les Français ont, dans leur caractère et trop souvent dans leur gouvernement, quelque chose qui ne leur permet pas de former de grandes associations heureuses, Pol. et lég. Fragm. sur l'Inde, 20 dans CHOSE
Ces outrages n'ont rien de philosophique, je dirai plus, ils n'ont rien de chrétien, Phil. II, 227 dans CHRÉTIEN, IENNE
Salomon avait été oint et christ à la place de son père, Phil. IV, 359 dans CHRIST
Il [le roi de Prusse] perdra ses États pour avoir fait des épigrammes ; ce sera du moins une aventure unique dans les chroniques de ce monde, Lettr. Chauvelin, 3 octobre 1760 dans CHRONIQUE
Comment vous trouvez-vous des trois vingtièmes et de la chute des actions sur les fermes ?, Lettres, Mme de Fontaine, 5 novembre 1759 dans CHUTE
Insensible à sa chute et grand dans ses misères, Zaïre, II, 1 dans CHUTE
Biron.... Un trépas si fameux, une chute si belle Rendait [eût rendu] de ta vertu la mémoire immortelle, Henr. VIII dans CHUTE
J'ai soixante et six ans, et je ne veux plus mourir de la chute d'une pièce de théâtre, Lett. d'Argental, 11 janv. 1760 dans CHUTE
Il y a force tragédies, force comédies ; vous aurez le plaisir de voir des succès et des chutes, Lett. d'Argental, 10 déc. 1762 dans CHUTE
Vous daignez employer dans les chutes des strophes les trois petits vers de trois pieds, Roi de Prusse, 87 dans CHUTE
Ce sang dépend de la formation du chyle, Oreilles, 7 dans CHYLE
Et de ce front guerrier les nobles cicatrices Ne peuvent se couvrir que du bandeau des rois, Mérope, I, 3 dans CICATRICE
Il est des blessures Dont un coeur généreux ne peut jamais guérir ; La cicatrice reste, Tancr. V, 3 dans CICATRICE
Par delà tous ces cieux le dieu des cieux réside, Henr. VII dans CIEL
Ce n'est pas le ciel ouvert, mais enfin on n'a pas mieux, et c'est un parti forcé, Lett. Mme du Deffant, 6 janv. 1764 dans CIEL
Nous préservent les cieux d'un si funeste abus !, Brut. II, 4 dans CIEL
La tendre hypocrisie, aux yeux pleins de douceur, Le ciel est dans ses yeux, l'enfer est dans son coeur, Henr. VII dans CIEL
Ce monstre craint la raison, comme les serpents craignent les cigognes, Lett. d'Argental, 13 juin 1763 dans CIGOGNE
Cette philosophie va tout droit à la ciguë, Lett. Prusse, 12 dans CIGUË
Du Taurus escarpé nous franchissons la cime, Scythes, I, 3 dans CIME
Nos communs ennemis cimentent ma puissance, Zaïre, III, 1 dans CIMENTER
Verra-t-on cimenter leurs portiques durables Du sang des misérables Devant eux immolés ?, Odes, II dans CIMENTER
C'est de temps immémorial la coutume des Tartares de porter plus de cordes que de cimeterres, pour lier les malheureux qu'ils surprennent, Russie, II, 1 dans CIMETERRE
Déjà brille en leurs mains [d'Ailly et son fils] le fatal cimeterre, Henriade, VIII dans CIMETERRE
Nous admettons les comédiens à nos tables, et nous leur fermons nos cimetières, Lett. Damilaville, 18 juillet 1762 dans CIMETIÈRE
Je pardonnais aux Grecs d'avoir placé les ténèbres cimmériennes précisément vers le cinquantième degré, Lett. Bailly, 9 fév. 1776 dans CIMMÉRIEN, IENNE
Prenez 250 sicles de cinnamome, Phil. IV, 152 dans CINNAME ou CINNAMOME
Les Hébreux se figuraient le ciel comme un demi-cintre couvrant la terre, Newt. III, 9 dans CINTRE
Ce cintre bleu n'est autre chose qu'une étendue de vapeur, Jenni, 80 dans CINTRE
Faites mordre la poussière Aux circoncis insolents [Turcs], Ép. VIII dans CIRCONCIS, ISE
Il n'y a point de prêtre grec qui soit plus enchanté de votre supériorité sur les circoncis que moi, Lett. à Cath. 39 dans CIRCONCIS, ISE
Il y a des vieillards doucereux, circonspects, pleins de ménagements, comme s'ils avaient leur fortune à faire, Lett. Mme du Deffant, 15 janv. 1761 dans CIRCONSPECT, ECTE
Topaze tâcha de l'en détourner avec le zèle circonspect d'un serviteur qui ne voulait pas déplaire, Le blanc et le noir. dans CIRCONSPECT, ECTE
On a circonstancié le meurtre de Cassandre qui doit s'exécuter au sortir du temple, Lett. d'Argental, 24 février 1762 dans CIRCONSTANCIER
Si la pièce réussit, peu de plaisir m'en revient ; si elle tombe, force tribulations me circonviennent, Lett. d'Argental, 11 janvier 1760 dans CIRCONVENIR
Ce qui s'est exhalé d'une forêt embrasée s'est répandu dans l'air et dans les corps circonvoisins, Feu, II, 6 dans CIRCONVOISIN, INE
On a écrit secrètement une lettre circulaire à tous les intendants du royaume : on leur recommande de traiter les protestants avec une grande indulgence, Lett. Pomaret, 18 déc. 1767 dans CIRCULAIRE
Il paraît que la France n'était environ que d'un sixième plus riche en espèces circulantes depuis la mort de Colbert, Louis XIV, 30 dans CIRCULANT, ANTE
Si, dans un État purement monarchique, on pouvait introduire ces papiers circulants qui doublent au moins la richesse de l'Angleterre, ib. dans CIRCULANT, ANTE
Certainement il n'y a pas deux milliards quatre cents millions d'espèces circulantes dans la France, l'Homme aux 40 écus, entretien avec un géomètre dans CIRCULANT, ANTE
Les richesses, répandues par le faste, rentraient dans la circulation, Moeurs, 127 dans CIRCULATION
Lorsqu'un État puissant ne doit qu'à lui-même, la confiance et la circulation suffisent pour payer, Louis XIV, 30 dans CIRCULATION
Les arts circulent dans le monde comme le sang dans le corps humain ; peut-être ils établiront leur empire parmi nous, Russ. II, 5 dans CIRCULER
Je vois la paix renaître dans l'intérieur du royaume, l'argent circule...., Lett. Damilaville, 4 fév. 1764 dans CIRCULER
Je lui crois [à Duclos] un zèle actif qui me va comme de cire, d'Argental, 8 juillet 1761 dans CIRE
Votre jolie relation du mariage du jeune Dupuis nous vient comme de cire, Lett. Cideville, 26 janvier 1763 dans CIRE
La nature se moque des individus : pourvu que la grande machine de l'univers aille son train, les cirons qui l'habitent ne lui importent guère, Lett. Mme du Deffant, 8 fév. 1768 dans CIRON
Et je vais façonner la pierre Sous le dur tranchant du ciseau, Lett. en vers et en prose, 40 dans CISEAU
Je ne me console pas qu'un si beau génie [Diderot], à qui la nature a donné de si grandes ailes, les voie rognées par le ciseau des cafards, Lett. Damilaville, 19 nov. 1760 dans CISEAU
Jamais Lise à souper ne prie Un pédant à citations, Lett. en vers et en prose, 81 dans CITATION
Persécuteur nouveau de cette cité sainte [la Mecque], D'où vient que ton audace en profane l'enceinte ?, Mahomet, I, 4 dans CITÉ
On citait d'Apollon l'oracle solennel ; On menaçait ce fils du meurtre paternel, Oedipe, III, 4 dans CITER
Les comédiens n'avaient qu'à déclarer qu'ils n'exerceraient plus leur profession, jusqu'à ce qu'on eût traité les pensionnaires du roi comme les autres citoyens qui n'ont pas l'honneur d'appartenir au roi, Lett. à Mlle Clairon, 27 août 1761 dans CITOYEN, ENNE
Les citoyens de Paris et tout ce qui tenait à la robe voyait dans le parlement un corps auguste qui...., Louis XIV, 4 dans CITOYEN, ENNE
Vous pensez en excellent citoyen, et vous vous exprimez en grand poëte, Lett. Abbé Delille, 19 juin 1761 dans CITOYEN, ENNE
Nous sommes tranquilles, et tous ces gens-là sont des perturbateurs ; nous sommes citoyens, et ils sont séditieux, Lett. Helvétius, 27 oct. 1760 dans CITOYEN, ENNE
Enfin le prince de Condé se résolut à une guerre qu'il eût dû commencer du temps de la Fronde, s'il avait voulu être le maître de l'État, ou qu'il n'aurait dû jamais faire s'il avait été citoyen, Louis XIV, 5 dans CITOYEN, ENNE
Les excellentes méthodes que vous avez données pour élever des jeunes gens en citoyens, Lett. la Chalotais, 27 sept. 1764 dans CITOYEN, ENNE
Je me suis avisé de devenir citoyen, après avoir été longtemps rimailleur et mauvais plaisant, Lett. l'Abbé Irail, 4 déc. 1761 dans CITOYEN, ENNE
On lui sut à Paris beaucoup plus mauvais gré de la suppression de quelques rentes, qu'on ne fut sensible au bien général qu'il faisait : il y avait plus de bourgeois que de citoyens, Louis XIV, 29 dans CITOYEN, ENNE
.... Que je ne conseillerais ni à une Parisienne d'aller dans les Alpes ni à une citoyenne de nos rochers d'aller à Paris, Lett. Mme du Deffant, 22 juillet 1761 dans CITOYEN, ENNE
On ordonnait, sous peine de la vie, à tous les citoyens de sortir en armes hors de leurs maisons, et de se ranger sous les drapeaux de leurs quartiers, Louis XV, 21 dans CITOYEN, ENNE
Nous voyons cent fois plus de diamants aux oreilles, au cou, aux mains de nos citoyennes de Paris et de nos grandes villes qu'il n'y en avait chez toutes les dames de la cour de Henri IV, L'homme aux 40 écus, Préambule dans CITOYEN, ENNE
Il y avait beaucoup plus de gens de robe et de simples citoyens que d'officiers, Louis XV, 1 dans CITOYEN, ENNE
Tout le monde est comme Mathieu Garo qui recherche pourquoi les citrouilles ne viennent pas au haut des chênes, Lett. Mme du Deffant, 19 fév. 1766 dans CITROUILLE
Je civilise autant que je peux les Allobroges, Lett. Albergati, 5 sept. 1760 dans CIVILISER
La France a été longtemps barbare, et, aujourd'hui qu'elle commence à se civiliser, il y a encore des gens attachés à l'ancienne barbarie, Dialogues, 21 dans CIVILISER
Les députés de Hollande ne furent point reçus des ministres de Louis XIV avec cette politesse française, qui mêle la douceur de la civilité aux rigueurs mêmes du gouvernement, Louis XIV, 10 dans CIVILITÉ
Demandez à votre écuyer si vous n'aviez pas votre chapeau en clabaud et si vous n'étiez pas noir comme un diable et poudreux comme un courrier, à la bataille de Fontenoi, Lettr. Richelieu, 16 juillet 1756 dans CLABAUD
Il jura qu'il s'en vengerait, et clabaude aujourd'hui contre moi chez monsieur le procureur général, Lett. d'Argental, 20 oct. 1764 dans CLABAUDER
Un peuple aimable et vain [les Parisiens].... Qui vole au moindre bruit, et qui tourne à tout vent, Y juge les guerriers, les ministres, les princes, Rit des calamités dont pleurent les provinces, Clabaude le matin contre un édit du roi, Le soir s'en va siffler quelque moderne ou moi, Ép. CIX. dans CLABAUDER
Bruquement et Cavagnes furent traînés à la Grève sur la claie, Moeurs, 171 dans CLAIE
Son plus clair revenu consistait en bon vin, Finances. dans CLAIR, CLAIRE
Un système suivi, méthodique, clair, marchant de conséquence en conséquence, Dict. phil. Philosophie. dans CLAIR, CLAIRE
Ne doit-on pas interpréter des édits vagues et obscurs par des lois claires et reconnues qui les expliquent ?, Lett. de la Voute, 4 février 1766 dans CLAIR, CLAIRE
Détaillons un peu les obligations que je vous ai : premier acte [de Tancrède], premier remercîment ; la première scène du second, supprimée, profit tout clair, Lett. d'Argental, 24 sept. 1760 dans CLAIR, CLAIRE
Les Italiens ignoraient l'art de la perspective et du clair-obscur, Moeurs, 121 dans CLAIR-OBSCUR
J'entends de tous côtés les clameurs des soldats, Adelaïde, I, 1 dans CLAMEUR
À ces vaines clameurs on ne répondait pas, Oedipe, V, 1 dans CLAMEUR
Il m'est très important que Genève, qui n'est qu'à une lieue de mon séjour, ne passe point pour un magasin clandestin d'éditions furtives, Lett. Damilaville, 2 févr. 1761 dans CLANDESTIN, INE
Le roi Charles IX s'amusant à chasser des lapins dans un clapier, Moeurs, 171 dans CLAPIER
De tous les yeux vous êtes remarquée ; De mille mains on vous verrait claquée, Ép. LXXX. dans CLAQUÉ, ÉE
Ô Marc René [d'Argenson, lieutenant de police], de qui la faveur grande Fait ici-bas tant de gens murmurer, Vos beaux avis m'ont fait claquemurer ; Que quelque jour le bon Dieu vous le rende, Bastille. dans CLAQUEMURER
L'un claque, l'autre siffle ; et l'antre du parterre, Et les cafés voisins sont le champ de la guerre, Cabales. dans CLAQUER
Je vous avertis que je joue le grand prêtre dans Sémiramis et que je suis fort claqué, Lett. d'Argental, nov. 1762 dans CLAQUER
Il s'en fallait de beaucoup que la ville de Paris fût ce qu'elle est aujourd'hui ; il n'y avait ni clarté, ni sûreté, ni propreté, Louis XIV, 29 dans CLARTÉ
Vos yeux sur cette nuit répandront la clarté, Orph. II, 7 dans CLARTÉ
Cet astre si brillant, si longtemps respecté, Penche vers son déclin sans force et sans clarté, Sémiram. II, 3 dans CLARTÉ
Aux clartés des chrétiens si son âme est ouverte...., Alz. V, 7 dans CLARTÉ
Et si Dieu ne te donne une clarté nouvelle, Ta probité te parle, il faut n'écouter qu'elle, ib. V, 5 dans CLARTÉ
Le plus vil témoin et les moindres clartés Nous montrent quelquefois de grandes vérités, Mérope, II, 1 dans CLARTÉ
La clarté dans les affaires est le premier devoir auquel il faut s'attacher, en quelque genre que ce puisse être, Lett. Richelieu, 25 mars 1775 dans CLARTÉ
Vous me faites grand plaisir en m'apprenant que l'Académie va rendre à la France et à l'Europe le service de publier un recueil de nos auteurs classiques, avec des notes qui fixeront la langue et le goût, Lett. Duclos, 10 avril 1761 dans CLASSIQUE
Le parlement de Toulouse ordonna une procession annuelle pour célébrer la mémoire de Jacques Clément, en ajoutant la clause qu'on pendrait quiconque parlerait jamais de reconnaître pour roi Henri IV, Lett. d'Argental, 7 août 1762 dans CLAUSE
Toutes ces désinences heureuses [en e muet dans le français] laissent dans l'oreille un son qui subsiste encore après le mot prononcé, comme un clavecin qui résonne quand les doigts ne frappent plus les touches, Lett. Tovazzi, 24 janvier 1761 dans CLAVECIN
J'écris à Cramer et je lui mande qu'il mette les autres exemplaires sous la clef, Lett. Richelieu, 19 juillet 1773 dans CLEF ou CLÉ
Utrecht envoya ses clefs et capitula avec toute la province, Louis XIV, 9 dans CLEF ou CLÉ
Songez que ma clémence a surpassé mes crimes, Alz. V, 7 dans CLÉMENCE
Ainsi mourut César ; il fut clément et brave, Triumv. IV, 2 dans CLÉMENT, ENTE
Elle calma souvent la colère du czar, et le rendit plus grand encore en le rendant plus clément, Russie, II, 1 dans CLÉMENT, ENTE
Il n'était pas permis [sous Charlemagne] de se dire clerc sans l'être, Moeurs, 20 dans CLERC
Le parlement de Toulouse, qui voit qu'il a fait un horrible pas de clerc, empêche que la vérité ne soit connue, d'Argental, 15 mai 1762 dans CLERC
Le bénéfice de clergie par lequel un criminel obtenait sa grâce, en cas qu'il sût lire, Moeurs, 73 dans CLERGIE
Le nom d'un pareil avocat fera bien de l'honneur à son client, Lett. d'Argental, 15 juin 1765 dans CLIENT
Nul ange n'a jamais eu, depuis le démon de Socrate, un si importun client : tantôt tragédies, tantôt farces, Lett. d'Argental, 14 août 1763 dans CLIENT
Un homme enivré.... Dont la clignotante et débile paupière Lui laisse encore à peine entrevoir la lumière, Disc. 2 dans CLIGNOTANT, ANTE
Si le climat avait tant de puissance, la Grèce porterait encore des Platon et des Anacréon, Lett. Somarokof, 26 février 1769 dans CLIMAT
Je n'ai jamais conçu qu'on ait abandonné le plus beau climat de la terre [la Louisiane] dont on peut tirer du tabac, de la soie...., Lett. d'Argental, 1er nov. 1760 dans CLIMAT
L'âge avance ; on n'est pas plus tôt sorti du collége qu'on a soixante ans ; en un clin d'oeil on en a soixante et dix, Lett. d'Argental, 25 févr. 1763 dans CLIN
La clique Fréron crie que je suis l'auteur de je ne sais quel dictionnaire philosophique, Lett. Mme d'Argental, 19 oct. 1764 dans CLIQUE
Un pays qui est le cloaque de la nature, Amabed, 10e lettre d'Amabed. dans CLOAQUE
Un dieu aurait-il pu former ce cloaque de misères et de forfaits ?, Memmius, V dans CLOAQUE
Je vous plains de remuer, dans l'horrible château [la Bastille] où vous allez tous les jours, le cloaque de nos malheurs, Lett. Chardon, 5 avril 1767 dans CLOAQUE
Il est vrai que j'ai été fort malade ; ces petits avertissements sont des coups de cloche que bientôt il n'y aura plus d'heure pour nous, Lett. Schomberg, 31 août 1769 dans CLOCHE
D'autres allaient toujours à cloche-pied, Bababec. dans CLOCHE-PIED (À)
Les cloîtres renfermaient plus de cinq cent mille personnes, Moeurs, 139 dans CLOÎTRE
J'écris quelques pages sur votre compte ; vous clorez, s'il vous plaît, le siècle de Louis XIV ; car vous êtes né sous lui, Lett. duc de Richelieu, 25 oct. 1761 dans CLORE
Et malgré notre usage antique et solennel De défendre en champ clos le sexe qu'on outrage, Tancr. III, 4 dans CLOS, CLOSE
La clôture de la princesse Sophie, Hist. de Russie, 9 dans CLÔTURE
Mais à quoi les voeux d'un blaireau des Alpes peuvent-ils servir ? Ceux de l'univers entier ne servent pas d'un clou à soufflet, Lett. d'Argental, 24 nov. 1774 dans CLOU
Nous sommes cloués par la destinée chacun chez nous, Lettres, Mme de Champbonin, 17 nov. 1764 dans CLOUER
La montagne du Seigneur est une montagne coagulée, une montagne grasse, Moeurs, prières. dans COAGULÉ, ÉE
Pourquoi ces sels se coagulent-ils dans un air que la chaleur dilate ?, Feu, III, 1 dans COAGULER
Je ne veux pas me trouver dans la même ville où ce crapaud noir coasse, Lett. d'Argental, 21 juin 1761 dans COASSER
Je vois des cocagnes pour un peuple immense, des feux d'artifice..., Lett. à Cath. 147 dans COCAGNE
Souvent, pour abîmer l'auteur, on emploie plus d'intrigues que les whigs n'en ont tramé contre les torys, les Guelfes contre les Gibelins, les molinistes contre les jansénistes, les coccéiens contre les voétiens, Lett. à Albergati Capelli, 23 déc. 1760 dans COCCÉIENS
Il n'y avait sous François 1er que deux coches dans Paris, Moeurs, 121 dans COCHE
Fallut partir ; je fus bientôt conduit, En coche clos, vers le royal réduit Que près Saint-Paul ont vu bâtir nos pères Par Charles cinq...., la Bastille. dans COCHE
Richelieu avait été réduit à taxer les portes cochères de Paris, Louis XIV, 2 dans COCHÈRE
On leva douze mille hommes par arrêt du parlement ; chaque porte cochère [de Paris] fournit un homme et un cheval ; cette cavalerie fut appelée cavalerie des portes cochères, ib. 4 dans COCHÈRE
Quel est ce gros cochon qui me disait tant de mal de la pièce ?, Cand. 22 dans COCHON
Toutes les gazettes disent que ce gros cochon [Moustapha] va se mettre à la tête de 300 mille hommes, Lett. à Cath. 37 dans COCHON
Plus de cochons [jeunes porcs] porte et nourrit une truye, plustost envieillit, 333 dans COCHON
Ces maximes, je l'avoue, doivent être le code du genre humain, Dial. XV, 2e entretien. dans CODE
Je le lui donne par un codicille, révoquant à cet effet tous les testaments antérieurs, Lett. d'Argental, 17 janv. 1763 dans CODICILLE
Y a-t-il rien de plus sot que de vouloir porter continuellement un fardeau qu'on veut toujours jeter par terre ; d'avoir son être en horreur et de tenir à son être ; enfin de caresser le serpent qui nous dévore, jusqu'à ce qu'il nous ait mangé le coeur ?, Candide, 11 dans COEUR
Je sais que tous les lieux sont égaux pour les esprits bien faits ; mais il n'en est pas de même quand les esprits bien faits ont des coeurs sensibles, Lett. Chauvelin, 25 août 1763 dans COEUR
Avec des vers bien faits, bien compassés, on ne tient rien si le coeur n'est ému, Lett. d'Argental, 16 déc. 1760 dans COEUR
Les coeurs sont-ils donc faits à Paris autrement que chez moi ?, Lett. d'Argental, 17 sept. 1760 dans COEUR
Le bel art de la déclamation, c'est-à-dire l'art de se rendre maître des coeurs, Lett. Albergati, 14 fév. 1763 dans COEUR
Qui la cherche de coeur [la vérité] un jour peut la connaître, Henr. I dans COEUR
Une femme à qui l'on joue ce tour dit volontiers à son adverse partie ce qu'elle a sur le coeur, Lett. d'Argental, 23 déc. 1762 dans COEUR
Plus on vieillit, dit-on, plus on a le coeur dur, Lett. Mme du Deffant, 20 nov. 1765 dans COEUR
C'est l'affaire dont vous avez parlé à Mme la duchesse de la Rochefoucauld, qui occupe actuellement ma vieille tête et mon jeune coeur, Lett. Mme du Deffant, 31 déc. 1774 dans COEUR
C'est dans cette simplicité champêtre que se trouve la vérité et l'effusion du coeur, Lett. Schouvalof, 19 déc. 1762 dans COEUR
Un roi fait ce qu'il veut des coeurs : tous les protestants sont prêts à mourir pour son service, Lett. Damilaville, 16 avril 1765 dans COEUR
Si vous faites ce petit voyage que vous avez projeté dans nos cantons, vous verrez tous les coeurs voler au-devant de vous, Lett. Thiroux, mars 1763 dans COEUR
Les Suédois faisaient la guerre au coeur de l'hiver comme dans l'été, Charles XII, 2 dans COEUR
Ma foi, sire, on ne veut plus faire crédit à Votre Majesté ni à moi non plus ; et nous pourrions bien être coffrés cette nuit vous et moi, Cand. 26 dans COFFRER
Je serais mort en quatre jours, s'il me fallait vivre en homme du monde : je suis tranquille au milieu du tintamarre et solitaire dans la cohue, Lett. Mme Florian, 12 oct. 1767 dans COHUE
Sous les ombrages toujours cois De Sully, ce séjour tranquille, Lett. en vers et en prose, 7 dans COI, COITE
Nous devenons chrysalides dans l'utérus, lorsque nous sommes dans cette enveloppe qu'on nomme coiffe, Newton, I, 8 dans COIFFE
Madame Aubert paraît avec un air modeste, Bien coiffée en cheveux, un déshabillé leste, le Dépositaire, III, 2 dans COIFFÉ, ÉE
C'est un goût vif dont je me sens coiffé, Bégueule. dans COIFFÉ, ÉE
Mlle de St-Yves fit venir une coiffeuse de St-Malo, Ingénu, 3 dans COIFFEUR, EUSE
Cet argent va aux marchands, aux coiffeuses et aux brodeuses, Dialect. dans COIFFEUR, EUSE
C'est presque le seul ouvrage marqué au bon coin, depuis trente ans, Lettr. Cideville, 4 février 1765 dans COIN
Les orages sont venus des quatre coins du monde, et ont fondu sur ma petite barque que j'ai bien de la peine à sauver, Lett. Damilaville, 31 déc. 1764 dans COIN
M. Cromelin est un peu ardent ; on aurait dit que le feu était aux quatre coins de Genève, Lett. d'Argental, 4 février 1766 dans COIN
Le géomètre dit qu'il en fallait parler au théologien du coin, l'Homme aux 40 écus, Mariage. dans COIN
Je me suis livré dans cette lettre au plaisir de causer avec vous, comme si j'étais au coin de votre feu, Lett. Mme du Deffant, 20 nov. 1765 dans COIN
Au théâtre, il faut parler au coeur plus qu'à l'esprit ; Tacite est fort bon au coin du feu, mais ne serait guère à sa place sur la scène, Lettr. Chauvelin, 9 oct. 1764 dans COIN
Je voudrais être caché dans un coin de Toulouse, le jour que l'innocence de Sirven sera reconnue, Lettr. Audra, 5 mai 1769 dans COIN
Supplier le roi de daigner mettre la paix une seconde fois dans ce petit coin de terre [Genève] dont il a déjà été le bienfaiteur, Lett. Richelieu, 13 mars 1765 dans COIN
Je ne suis qu'un laboureur malade qui défriche des champs incultes et qui marie des filles dans un coin de terre ignoré, ib. 23 août 1765 dans COIN
Le prince Eugène était entré dans le Dauphiné par le col de Tende, Louis XIV, 21 dans COL
L'empereur de la Chine envoie ses ordres par des colao, Dial. XV, 2 dans COLAO
Le tyran est toujours dans une colère à faire pouffer de rire, Lett. d'Argental, 27 févr. 1765 dans COLÈRE
On servit quatre potages garnis chacun de deux perroquets, un vautour bouilli, qui pesait deux cents livres, deux singes rôtis d'un goût excellent, trois cents colibris dans un plat et trois cents oiseaux-mouches dans un autre, Candide, 17 dans COLIBRI
Comment se peut-il que vous soyez si fidèle et si généreux, après n'avoir pas eu de honte de me vendre des colifichets quatre fois au-dessus de leur valeur ?, Babouc. dans COLIFICHET
J'ai coupé la tête à des colimaçons ; leur tête est revenue au bout de quinze jours, Lett. d'Argental, 27 juillet 1768 dans COLIMAÇON
Que puis-je leur répondre ? c'est jouer à colin-maillard, Lett. en vers et en prose, 135 dans COLIN-MAILLARD
Grégoire VII avait conçu le dessein d'ôter à tous les collateurs séculiers le droit d'investir les ecclésiastiques, Moeurs, 46 dans COLLATEUR
On dîne, et, après le repas, on fait une collecte pour les pauvres, Phil. II, 43 dans COLLECTE
Une lettre pastorale qui demande une collecte pour nos soldats qui sont esclaves à Maroc, Lett. d'Argental, 10 fév. 1766 dans COLLECTE
Un de ses bâtards [à Bernard Van-Gallen] trouva le moyen d'être chanoine d'une collégiale, Phil. II, 419 dans COLLÉGIAL, ALE
Plusieurs de ces églises des grecs sont des collégiales, Moeurs, 91 dans COLLÉGIAL, ALE
Ma vertu souffre trop en ce funeste lieu, Dont je ne puis chasser mes collègues impies, Triumv. I, 3 dans COLLÈGUE
Il [le prince Eugène] prit ensuite le petit collet, Louis XIV, 17 dans COLLET
Un fanatique qui a donné à plein collier dans les billets de confession, Lett. d'Argental, 7 juill. 1769 dans COLLIER
Je vois paraître au bout de ma ruelle Non un pigeon, non une colombelle, Mais vingt corbeaux de rapine affamés, la Bastille. dans COLOMBELLE
Après avoir en grand courrier Voyagé pour chercher un sage, J'ai regagné mon colombier, Lettres en vers et en prose, 72 dans COLOMBIER
Est-ce la vessie ou le côlon qui vous tourmente ?, Oreilles, III dans CÔLON
Auprès d'une colonne et loin de la clarté Qui suffisait à peine à ce lieu redouté, Sémir. V, 6 dans COLONNE
D'un pas ferme et pressé, d'un front toujours égal, S'avance vers nos rangs la profonde colonne Que la terreur devance et la flamme environne, Fontenoi. dans COLONNE
Des raisons dont la flatteuse adresse à mes yeux éblouis colorant vos refus...., Zaïre, IV, 2 dans COLORER
Il ne s'agira plus que de retoucher le tableau et de lui donner du coloris, Lett. d'Argental, 12 sept. 1764 dans COLORIS
De sa main triomphante il [le roi de Prusse] me trace une épître, Une épître où son coeur a paru tout entier ; Je vois le bel esprit, et l'homme et le guerrier ; C'est le vrai coloris de son âme intrépide, Ép. LI dans COLORIS
Ce colosse effrayant dont le monde est foulé, Mort de César, III, 4 dans COLOSSE
Cette vie est un combat perpétuel, et la philosophie est le seul emplâtre qu'on puisse mettre sur les blessures qu'on reçoit de tous côtés, Lettr. Mme du Deffant, 3 oct. 1764 dans COMBAT
Je combattais, Seigneur, avec Montmorency, Zaïre, II, 3 dans COMBATTRE
Mon Dieu, j'ai combattu soixante ans pour ta gloire, ib. II, 3 dans COMBATTRE
C'est ainsi que M. de Beaumont défend à Paris l'innocence des Sirven, après avoir si glorieusement combattu pour les Calas, Lett. à M***, mars 1767 dans COMBATTRE
Les maladies qui désolèrent l'armée ennemie combattirent pour Louis XIV, Louis XIV, 21 dans COMBATTRE
Les agitations d'un coeur combattu par la tendresse et le repentir, Lett. Cailleau, 1772 dans COMBATTU, UE
.... Je sais tout ce que j'ai commis, Et combien de devoirs en un jour j'ai trahis, Zulime, IV, 5 dans COMBIEN
Toutes les combinaisons que ce plan exige demandent beaucoup de temps, Lett. d'Argental, 18 août 1763 dans COMBINAISON
Toutes les combinaisons sont parties de l'être combinateur de toute éternité, Dial. XXIV, 17 dans COMBINATEUR
Le comble à cette vraisemblance était que les marées sont plus hautes à la nouvelle et à la pleine lune, Newt. III, 10 dans COMBLE
Les temps étaient changés, la mesure était comble, Moeurs, 128 dans COMBLE
Du temple tout à coup les combles s'entr'ouvrirent, Oedipe, IV, 1 dans COMBLE
Quand le ciel en colère De ceux qu'il persécute a comblé la misère, Orphel. V, 1 dans COMBLER
Jean Jacques, que vous avez si bien réfuté, met tout en combustion dans sa petite république, Lett. de Bordes, 4 janv. 1765 dans COMBUSTION
La comédie larmoyante qui, à la honte de la nation, a succédé au seul vrai genre comique, porté à sa perfection par l'inimitable Molière, Lett. Somarokof, 26 février 1769 dans COMÉDIE
Ainsi, quand Richelieu revenait de Mahon, Partout sur son passage il eut la comédie, Les trois manières. dans COMÉDIE
Je ne connais pas Mlle Dubois ; je ne savais pas même quelle sorte d'emploi elle avait à la Comédie, Lett. Richelieu, 16 mars, 1767 dans COMÉDIE
Que la comédie était, comme beaucoup d'autres choses, fort en décadence, Lett. d'Argental, 4 janvier 1767 dans COMÉDIE
Se donner dans l'église la comédie de son propre enterrement, Moeurs, 126 dans COMÉDIE
Un misérable libraire de Paris a imprimé mes pièces de la façon détestable dont les comédiens les jouent, Lett. d'Argental, 19 déc. 1765 dans COMÉDIEN, IENNE
Je conclus donc qu'il faut faire imprimer sa drogue ; ensuite les comédiens donnent notre orviétan sur leur échafaud, s'ils le veulent, Lett. Chabanon, 22 déc. 1766 dans COMÉDIEN, IENNE
Quand la meurtrière de Marie Stuart parlait de la crainte de Dieu, cette reine faisait la comédienne, Moeurs, 174 dans COMÉDIEN, IENNE
Je suis très persuadé qu'aucune comète ne peut prendre aucune planète en flanc, Lett. Dionis du Séjour, 18 janv. 1775 dans COMÈTE
Tout Paris, en dernier lieu, était en alarmes ; il s'était persuadé qu'une comète viendrait dissoudre notre globe le 20 ou 21 de mai, Lett. Hamilton, 17 juin 1773 dans COMÈTE
Il est vrai qu'elle a fait plus de progrès dans la comète et le trictrac que dans l'orthographe, et qu'elle met la comète pour neuf plus aisément qu'elle n'écrit une lettre, Lett. d'Argental, 23 janv. 1763 dans COMÈTE
Et quel est aujourd'hui l'ordre de vos comices ?, Catil. IV, 2 dans COMICES
Il est comique que le bien d'un Parisien soit en Souabe ; mais la chose est ainsi, Lett. Florian, 11 avril 1767 dans COMIQUE
Il y a deux acteurs excellents, mais rien pour le tragique ni pour le haut comique, Lett. d'Argental, 19 sept. 1766 dans COMIQUE
Dites-moi si vous divisez à Siam le ton majeur en deux comma et deux semi-comma, Dial. 22 dans COMMA
L'hospitalité n'est point de commande aux musulmans envers les infidèles, Charles XII, 6 dans COMMANDE
On m'a mandé qu'il [Fréron] allait être secrétaire des commandements de la reine, Lett. en vers et en prose, 144 dans COMMANDEMENT
S'énoncer clairement et avoir toujours le mot propre à commandement, Lett. en vers et en prose, 37 dans COMMANDEMENT
On n'a pas toujours des idées à commandement ; c'est un coup de la grâce : elle vient quand il lui plaît, Lett. d'Argental, 27 juillet 1763 dans COMMANDEMENT
Ce kan de la petite Tartarie ne commandait point les armées du grand seigneur, Russie, II, 1 dans COMMANDER
Le duc d'Enghien joint à la gloire de commander encore Turenne celle de réparer sa défaite, Siècle de Louis XIV, 3 dans COMMANDER
Commande à mes tyrans d'épargner ma mémoire, Mariamne, V, 3 dans COMMANDER
Le droit de commander n'est plus un avantage Transmis par la nature ainsi qu'un héritage, Mérope, I, 3 dans COMMANDER
Tu veux commander seul à mes sens éperdus, Zaïre, IV, 2 dans COMMANDER
Les chevaliers de Malte menèrent Zizin dans une de leurs commanderies, Moeurs, 107 dans COMMANDERIE
Nous sommes voisins d'un commandeur de Malte.... Une partie des terres de la commanderie est enclavée dans celle de notre gendre Dupuits, Lett. d'Argental, 29 oct. 1764 dans COMMANDERIE
Vouloir être justes et ne voir, autant qu'on le peut, les choses que comme elles sont, Lett. Mme du Deffant, 29 juillet 1771 dans COMME
Rien ne rafraîchit le sang comme de secourir les malheureux, Lett. Boisgelin, mars 1767 dans COMME
[Ils] Nous ont assez appris comme on peut la dompter, Tancr. I, 1 dans COMME
Je ne sais point encor comme on manque de foi, Oedipe, III, 2 dans COMME
Et par la fermeté dont ce coeur est armé, Titus, tu connaîtras comme il t'aurait aimé, Brutus, IV, 3 dans COMME
Les Béotiens en faisaient commémoration [de Cadmus] dans leurs cérémonies, Moeurs, déluge. dans COMMÉMORATION
L'auteur du Spectacle de la Nature est tombé dans une méprise qui peut égarer les commençants, Newt. II, 1 dans COMMENÇANT, ANTE
Je suis au comble de ma joie de voir l'affaire des Sirven commencée, Lett. Beaumont, 15 sept. 1766 dans COMMENCÉ, ÉE
Pour persécuter un homme légalement, il faut du moins quelques preuves commencées, Lett. d'Argental. 13 sept. 1766 dans COMMENCÉ, ÉE
On commence en Europe à la moins redouter, Tancr. I, 1 dans COMMENCER
Le Vésuve ne commença d'être un volcan dangereux que quand l'Etna cessa de l'être, Moeurs, Introd. chang. dans COMMENCER
Les abbayes commendataires allaient à 4 500 000 livres, Louis XIV, 35 dans COMMENDATAIRE
Cette compilation [livres sibyllins] fut publiée plusieurs fois avec d'amples commentaires, surchargés d'une érudition presque toujours étrangère au texte, que ces commentaires éclaircissent rarement, Dict. phil. art. Sibylle. dans COMMENTAIRE
On n'est entré ici dans aucun détail des victoires du roi de Prusse, il les a écrites lui-même ; c'était à César à faire ses commentaires, Louix XV, 17 dans COMMENTAIRE
Madame, votre mari [Dacier] n'est pas le seul traducteur et commentateur, et vous êtes la seule traductrice et commentatrice, Dictionn. phil. art. Scoliaste. dans COMMENTATEUR, TRICE
Vous aurez incessamment le Corneille commenté, Lett. Damilaville, 26 mars 1764 dans COMMENTÉ, ÉE
On sait combien l'intérêt particulier fascine les yeux et rétrécit l'esprit ; je ne dis pas seulement l'intérêt d'un commerçant, mais d'une compagnie, mais d'une ville, Louis XIV, 29 dans COMMERÇANT, ANTE
On peut juger avec quelle idolâtrie le czar Pierre fut reçu [en Hollande] par un peuple de commerçants et de gens de mer dont il avait été le compagnon, Russie, II, 7 dans COMMERÇANT, ANTE
Les marchands portaient encore de petites robes lorsqu'ils s'assemblaient et qu'ils allaient chez les ministres ; et les plus grands commerçants étaient alors des hommes grossiers, ib. dans COMMERÇANT, ANTE
Les Anglais et encore plus les Hollandais faisaient, par leurs vaisseaux, presque tout le commerce de la France, Louis XIV, 29 dans COMMERCE
Le génie de Colbert se tourna principalement vers le commerce, qui était faiblement cultivé et dont les grands principes n'étaient pas connus, ib. dans COMMERCE
La mort de Colbert et la guerre avaient beaucoup diminué le commerce, ib. dans COMMERCE
Je suis bien persuadé avec vous que le pays où le commerce est le plus libre sera toujours le plus riche et le plus florissant, proportion gardée, Lett. Roubaud, 1er juill. 1769 dans COMMERCE
Je crois très fermement que, si ce ministre [Colbert] avait vécu de nos jours, il aurait été le premier à presser la liberté du commerce, Lett. Roubaud, 1er juillet 1769 dans COMMERCE
Vous devez avoir une consolation bien touchante dans le commerce de Mme de Choiseul, Lett. Mme du Deffant, 8 mars 1769 dans COMMERCE
Le commerce des pensées est un peu interrompu en France ; on dit même qu'il n'est pas permis d'envoyer des idées de Lyon à Paris, Lett. Beaumont, 13 janv. 1765 dans COMMERCE
Quelques-uns osaient douter que le pape pût déposer un roi, pour avoir épousé sa commère ou sa parente au 7e degré, Phil. II, 414 dans COMMÈRE
Le roi commit des membres de son conseil d'État pour vider les procès en dernier ressort, Siècle de Louis XV, 36 dans COMMETTRE
Enfin ils étaient prêts d'en venir aux mains et de commettre leur réputation au sort d'une bataille, Louis XIV, 12 dans COMMETTRE
Quoi ! vous osez commettre un homme tel que moi Avec des malheureux si peu dignes de foi !, Catil. I, 3 dans COMMETTRE
Henri IV [d'Allemagne] ne fit que commettre son autorité en écrivant au pape qu'il le déposait, Moeurs, 46 dans COMMETTRE
Le sultan ne voulait point commettre son honneur et celui de l'empire ottoman, en exposant le roi à être pris sur la route par ses ennemis, Charles XII, 6 dans COMMETTRE
Si mon coeur eût commis cette horrible injustice, Tanc. V, 6 dans COMMETTRE
Un seul officier supérieur qui eût voulu profiter de la confusion pour faire battre son général, le pouvait aisément sans se commettre, Siècle de Louis XIV, 16 dans COMMETTRE
Je veux bien avec toi descendre à me commettre, Tanc. III, 6 dans COMMETTRE
Que revient-il de se commettre avec le public ? des tracasseries de comédiens, des jalousies d'auteurs...., Lett. à Mme du Bocage, 3 sept. 1758 dans COMMETTRE
Il voulait, par cet arrêt comminatoire qui ne fut jamais imprimé, effrayer la cupidité des gens d'affaires, Louis XIV, 30 dans COMMINATOIRE
C'est aux mains de Bourbon que leur sort est commis, Henr. ch. I dans COMMIS, ISE
Je voudrais savoir quel est le premier commis [aux affaires étrangères] qui a la correspondance de Gênes, Lett. d'Argental, 28 juin 1773 dans COMMIS
Nous donnerions, nous autres pauvres Suisses, quarante à cinquante mille francs à des Parisiens [les fermiers généraux], pour nous avoir vexés jusqu'à présent par une armée de commis, Lett. Dupont, 10 oct. 1775 dans COMMIS
Louis XI pour apaiser le cri public nomme des commissaires, ils ne décident rien, Moeurs, 94 dans COMMISSAIRE
Il est vrai que le comte Montecuculli, qui était au service du dauphin [fils de François 1er], fut condamné par des commissaires à être écartelé, comme coupable d'avoir empoisonné ce prince, Dict. phil. art. Supplices. dans COMMISSAIRE
N'est-ce pas un amusement pour l'Académie de juger Corneille de petit commissaire, sur mon rapport ?, Lett. d'Argental, 3 octobre 1761 dans COMMISSAIRE
Ce n'est point l'or et l'argent qui procurent une vie commode, c'est le génie ; un peuple qui n'aurait que ces métaux, serait très misérable, Louis XIV, 30 dans COMMODE
Ce fut en ce temps-là qu'on inventa la commodité magnifique de ces carrosses ornés de glaces et suspendus par des ressorts, Louis XIV, 29 dans COMMODITÉ
L'art de diriger les grands chemins à travers la montagne, en conciliant la commodité avec l'économie, Louis XIV, 29 dans COMMODITÉ
On fit Anson commodore, c'est-à-dire chef d'escadre ; on lui donna cinq vaisseaux, une espèce de petite frégate de huit canons, et deux navires chargés de provisions et de marchandises, Louis XV, 27 dans COMMODORE
Qu'auraient donc de commun cette secte et ma flamme ?, Zaïre, III, 4 dans COMMUN, UNE
Eh ! qui n'éprouve hélas ! dans la perte commune Les tristes sentiments de sa propre infortune ?, Orphel. I, 1 dans COMMUN, UNE
C'est le commun peuple qui veut que ses maîtres soient les esclaves des évêques, Moeurs, 46 dans COMMUN, UNE
Les grands talents sont rares ; mais la science et la raison sont communes, Lett. Gallitzin, 14 août 1767 dans COMMUN, UNE
J'ai vérifié qu'année commune il n'y naît [à Rome] que 3500 enfants, Phil. III, 346 dans COMMUN, UNE
Il y avait les jésuites du grand commun et surtout les jésuites des femmes de chambre, Ingénu, 13 dans COMMUN, UNE
Les Perses eurent des communautés de cénobites, Moeurs, 139 dans COMMUNAUTÉ
Nous avons ici un vieillard retiré de la cour, qui est le plus savant homme du royaume et le plus communicatif, Cand. 18 dans COMMUNICATIF, IVE
Mon préservatif est de n'avoir aucune communication avec les pestiférés, de tenir mes boeufs dans la plus grande propreté, Lett. Bourgelat, 18 mars 1775 dans COMMUNICATION
On a conservé la carte sur laquelle le czar Pierre traça la communication de la mer Caspienne et de la mer Noire qu'il avait projetée, Russie, I, 9 dans COMMUNICATION
Le parlement de Paris ordonna que le malade serait communié, Louis XV, 36 dans COMMUNIÉ, ÉE
Il faut que le prêtre avertisse les mourants soupçonnés de jansénisme qu'ils seront damnés, et les communie à leurs risques et périls, Louis XV, 36 dans COMMUNIER
La seule chose qui me fasse un peu de peine [dans un mémoire d'avocat sur des mainmortables], c'est ce malheureux aveu de vingt-quatre communiers en 1684 ; j'ai toujours peur que cette pièce ne serve de prétexte contre vos excellentes raisons, Lett. Christin, 12 août 1775 dans COMMUNIER
Tobie est regardé comme apocryphe par toutes les communions protestantes, Phil. II 8 dans COMMUNION
Ces Ostrogoths n'étaient pas de la communion des empereurs d'Orient, Moeurs, 27 dans COMMUNION
Vous élèverez les âmes en leur communiquant la vôtre, Lett. Miranda, 10 août 1767 dans COMMUNIQUER
D'autres canaux devaient faire communiquer par des lacs le Tanaïs avec la Duna, dont la mer Baltique reçoit les eaux à Riga, Russie, I, 12 dans COMMUNIQUER
L'attention de tous les législateurs fut toujours de rendre les hommes sociables ; mais, pour l'être, ce n'est pas assez d'être rassemblés dans une ville, il faut se communiquer avec politesse ; cette communication adoucit partout les amertumes de la vie, Russie, I, 10 dans COMMUNIQUER
Compagnes d'un époux et reines en tous lieux, Zaïre, I, 1 dans COMPAGNE
Les bergers pleins d'effroi dans les bois se cachèrent, Et leurs tristes moitiés, compagnes de leurs pas, Emportent leurs enfants gémissants dans leurs bras, Henr. VIII dans COMPAGNE
La démence de la magie est toujours compagne de la fureur religieuse, Phil. II, 20 dans COMPAGNE
On le porta en silence dans la chambre où il devait être enfermé ; cette chambre [à la Bastille] était occupée par un vieux solitaire de Port-Royal, qui y languissait depuis deux ans : tenez, lui dit le chef des sbires, voilà de la compagnie que je vous amène, Ingénu, 9 dans COMPAGNIE
Il voit que le nom de bonne compagnie n'est pas un vain nom, quoiqu'il soit souvent usurpé, Princ. de Babyl. 10 dans COMPAGNIE
Ces croquants-là vous disent plus de sottises dans une brochure de deux pages, que la meilleure compagnie de Paris ne peut dire de choses agréables et instructives dans un souper de quatre heures, l'H. aux 40 écus, Souper. dans COMPAGNIE
Nos petits-maîtres et nos petites-maîtresses s'y seraient ennuyés sans doute, ils prétendent être la bonne compagnie ; mais ni M. André ni moi ne soupons jamais avec cette bonne compagnie-là, ib. dans COMPAGNIE
La bonne compagnie chez vous ne déjeune pas, parce qu'elle a trop soupé, Lettr. Mme Du Deffant, 24 avril 1769 dans COMPAGNIE
La compagnie des Indes, fondée avec des peines extrêmes par le grand Colbert, fut pendant quelques années une des plus grandes ressources du royaume, Louis XIV, 39 dans COMPAGNIE
Lalli fut persécuté par plusieurs membres de la compagnie des Indes et sacrifié par le parlement, Lett. Tolendal, 28 avril 1773 dans COMPAGNIE
Venez, dignes soutiens de la grandeur romaine, Compagnons de César...., Mort de César, I, 3 dans COMPAGNON
Ce petit madrigal fut critiqué par quelques seigneurs de la vieille cour, qui dirent qu'autrefois, dans le bon temps, on aurait comparé Bélus au soleil et Formosante à la lune, Babyl. I dans COMPARER
Une table de compartiments qui figuraient des fleurs et des fruits, Babyl. 3 dans COMPARTIMENT
C'était le discret Fontenelle ; Avec Mairan il raisonnait, Avec Quinault il badinait ; D'une main légère il prenait Le compas, la plume et la lyre, Temple du Goût. dans COMPAS
Qui ne sait compatir aux maux qu'on a soufferts ?, Zaïre, II, 2 dans COMPATIR
Cette âme bienfaisante Que l'approche des dieux rend si compatissante, Catil. I, 2 dans COMPATISSANT, ANTE
Pour aimer à donner des soins compatissants, Fanat. III, 8 dans COMPATISSANT, ANTE
Il faut bien quelquefois se battre contre ses voisins, mais il ne faut pas brûler ses compatriotes pour des arguments, Lett. Gallitzin, 19 juin 1773 dans COMPATRIOTE
Je suis muet quand on ne m'interroge pas : je suis un vieux polichinelle qui a besoin d'un compère, Lett. Mme du Deffant, 30 juillet 1768 dans COMPÈRE
Du moins devrait-il se taire sur les choses qui ne sont pas de sa compétence, Lett. en vers et en prose, 43 dans COMPÉTENCE
Pour l'achever [l'écrivain], quelque compilateur, Froid gazetier, jaloux d'un froid auteur, Vient l'entamer de sa dent mercenaire, Ép. 82 dans COMPILATEUR
Vous avez raison, les compilations de Grotius ne méritaient pas le tribut d'estime que l'ignorance leur a payé, Dial. XXIV, 1er entretien. dans COMPILATION
Au peu d'esprit que le bonhomme avait, L'esprit d'autrui par supplément servait ; Il entassait adage sur adage, Il compilait, compilait, compilait...., le Pauvre diable. dans COMPILER
Dieu se complaît, ma fille, à voir du haut des cieux Ces grands combats d'un coeur sensible et vertueux, Agathocle, II, 1 dans COMPLAIRE
Il est bon d'avoir votre suffrage, mais je veux l'avoir par la force de la vérité, et je ne vous prierai pas même d'avoir la plus légère complaisance, Lett. Mme du Deffant, 30 juillet 1773 dans COMPLAISANCE
Non-seulement tous les régiments étaient complets, mais il y avait, dans chaque compagnie, plusieurs surnuméraires, Charles XII, 4 dans COMPLET, ÈTE
Rien n'est si inutile qu'une lettre de compliments, Lett. d'Argental, 8 mai 1773 dans COMPLIMENT
Plus le procès devient compliqué, plus il semble que les préjugés augmentent, Lett. Morangiès, 30 oct. 1772 dans COMPLIQUÉ, ÉE
Soyez aussi heureux que la pauvre espèce humaine le comporte, Lett. Chabanon, 31 déc. 1774 dans COMPORTER
Il [le corps] n'a reçu que sa vitesse, qui n'est qu'un des composants, un des instruments de la force, Force motr. 2 dans COMPOSANT, ANTE
Il fit faire par le meilleur fondeur de la ville une petite statue composée de tous les métaux, des terres et des pierres les plus précieuses et les plus viles, Babouc. dans COMPOSÉ, ÉE
Le roi était à la tête de sa maison et de ses plus belles troupes qui composaient trente mille hommes, Louis XIV, 10 dans COMPOSER
Loin de mériter la confiance du duc de Milan, les Suisses composèrent avec les Français et rendirent Novarre, Moeurs, 110 dans COMPOSER
Infatigables auteurs de pièces médiocres, grands compositeurs de riens, Lett. Trublet, 17 avril 1761 dans COMPOSITEUR
Vous voyez, madame, que je suis de meilleure composition que vous, et cependant c'est vous qui vous plaignez, Lett. Mme du Deffant, 25 juin 1774 dans COMPOSITION
Mes yeux en compote m'obligent à remettre mon voyage, Lett. d'Argental, 5 nov. 1764 dans COMPOTE
Tenez-moi lieu d'un Dieu que je ne comprends pas, Fanat. IV, 3 dans COMPRENDRE
Si nous ne comprenons pas certaines choses un peu délicates, c'est apparemment qu'il n'était pas nécessaire que nous les comprissions, Lett. d'Argenson, 6 nov. 1770 dans COMPRENDRE
Si Mlle de St-Yves était là, elle me mettrait une compresse, Ingenu, 7 dans COMPRESSE
Ce corps à ressort perd, dans l'instant de la compression, une quantité de sa vitesse, Déf. du Newtonian. dans COMPRESSION
Je ne demande, pour assurer nos succès, que ces bontés générales qui ne compromettent personne, Lett. Richelieu, 23 sept. 1771 dans COMPROMETTRE
Il se peut que le ministère ne veuille pas se compromettre, en demandant grâce pour ceux dont l'entreprise n'a pas été avouée par lui, Lett. Richelieu, 30 mai 1772 dans COMPROMETTRE
Que vous avilissiez l'honneur de votre rang Jusqu'à vous compromettre avec un misérable, Scythes, IV, 1 dans COMPROMETTRE
Les droits disputés étaient en compromis depuis douze années, Moeurs, 125 dans COMPROMIS
Il doit savoir que ce n'est point ainsi qu'on écrit l'histoire, qu'on est comptable de la vérité à toute l'Europe, Lett. Schouvalof, 9 nov. 1761 dans COMPTABLE
Les jeter tout vivants dans un bûcher composé de deux voies de bois de compte et de deux voies de fagots à doubles liens, Lett. d'Argental, 22 janv. 1775 dans COMPTE
N'avez-vous pas dans votre Église sept sacrements de compte fait ?, Jenni, 3 dans COMPTE
Vous faites donc à la fin votre compte De me donner la baronne pour bru, Nan. II, 12 dans COMPTE
Oui, croyez ma cousine, et faites votre compte Que ce jeune éventé vous couvrira de honte, Indiscr. sc. 18 dans COMPTE
Leurs fronts sont couronnés de ces fleurs que la Grèce Aux champs de Marathon prodiguait aux vainqueurs ; C'est là leur diadème ; ils en font plus de compte Que d'un cercle à fleurons de marquis ou de comte, Ép. 76 dans COMPTE
Le prélat ayant répondu selon sa coutume qu'il ne devait compte qu'à Dieu seul, son temporel fut saisi, Louis XV, 36 dans COMPTE
Les services et non les aïeux furent comptés, ce qui ne s'était guère vu encore, Louis XIV, 8 dans COMPTÉ, ÉE
Vous comptez tous vos jours et marquez tous vos pas Par des plaisirs affreux ou des assassinats, Catilin. I, 5 dans COMPTER
Je trouve vos résultats si probables que je ne compte pas après vous, Lett. Dionis du Séjour, 18 janv. 1775 dans COMPTER
Nous comptons tous sur toi, comme si dans ces lieux Nous entendions Caton, Rome même et nos dieux, Mort de César, III, 3 dans COMPTER
Venise avait eu des comptoirs autrefois sur les bords du Tanaïs, Moeurs, 119 dans COMPTOIR
L'âme, dit Leibnitz, est une concentration, un miroir vivant de tout l'univers, Newt. I, 7 dans CONCENTRATION
Votre monade, ainsi que la mienne, est un miroir concentré de cet univers, Phil. ignorant, 27 dans CONCENTRÉ, ÉE
Sa conception était d'autant plus vive et plus nette que, son enfance n'ayant point été chargée des inutilités et des sottises qui accablent la nôtre, les choses entraient dans sa cervelle sans nuage, Ingénu, 3 dans CONCEPTION
Mais surtout qu'un concert unanime et parfait De nos vastes desseins assure en tout l'effet, Catil. II, 6 dans CONCERT
Derrière la table s'éleva un théâtre chargé de concertants, Louis XIV, 25 dans CONCERTANT, ANTE
Pourquoi changer l'ordre entre nous concerté ?, Mort de César, III, 5 dans CONCERTÉ, ÉE
Les faux témoins qui ont déposé contre lui, ayant eu le temps de se concerter et de s'affermir dans leurs iniquités, Lett. Mme de St-Julien, 4 juin 1773 dans CONCERTER
N'en aurions-nous conçu qu'une vaine espérance ?, Zaïre, I, 1 dans CONCEVOIR
Vois l'homme en Mahomet ; conçois par quel degré Tu fais monter aux cieux ton fantôme adoré, Fanat. I, 4 dans CONCEVOIR
Ah ! laissez-moi l'honneur de vous concilier, Catil. III, 4 dans CONCILIER
Un intérêt si cher nous doit concilier, Triumv. II, 2 dans CONCILIER
Hercule, sois le dieu de tes concitoyens !, Oedipe, I, 1 dans CONCITOYEN, ENNE
Ils conclurent à faire baptiser l'ingénu, l'Ingénu, 2 dans CONCLURE
De vingt-deux juges, il n'y en eut que neuf qui conclurent à la mort, Louis XIV, 25 dans CONCLURE
Les conclusions du procureur général contre l'Encyclopédie n'ont-elles pas été plus fortes que le mandement de notre archevêque ?, Dial. 30 dans CONCLUSION
L'avocat général Marigny prend des conclusions contre l'héritier de la couronne [Charles VII], Moeurs, 79 dans CONCLUSION
Le chancelier Duprat fit ce fameux concordat, Moeurs, 138 dans CONCORDAT
Par lui seul d'entre nous la concorde est bannie, Catil. IV, 2 dans CONCORDE
Et si de la valeur le succès doit dépendre, J'espère que la mienne y pourra concourir, Triumv. II, 6 dans CONCOURIR
Il [Philippe IV] envoya le comte de Fuentes déclarer au roi que les ministres espagnols ne concourraient plus dorénavant avec ceux de France [pour la préséance], Louis XIV, 7 dans CONCOURIR
Henri VIII ne pouvait déclarer la tante de l'empereur concubine, Moeurs, 135 dans CONCUBINE
C'est vous qui leur gagnez sur moi la préférence, Moi que déshonorait la seule concurrence, Catil. II, 1 dans CONCURRENCE
Concurrent malheureux à cette place insigne, Catil. I, 5 dans CONCURRENT, ENTE
L'oracle est accompli dans tous ses points, excepté dans celui qui exige qu'il terrasse ses rivaux ; mais il a fait plus, il a sauvé la vie du seul concurrent qu'il pouvait craindre, Princesse de Babyl. 2 dans CONCURRENT, ENTE
Vous voulez voir encor cet objet condamnable, Tancr. II, 5 dans CONDAMNABLE
Ces innocentes et respectables créatures [les époux Montbailli, condamnés au bûcher par le tribunal d'Arras] avaient été accusées de parricide, et jugées sur des allégations qui auraient paru ridicules aux condamnateurs mêmes des Calas, Comm. hist. sur les Oeuv. de l'aut. de la Henr. dans CONDAMNATEUR
Ma condescendance N'avait point reconnu tant de prééminence, Sophon. III, 1 dans CONDESCENDANCE
Permettez que je joigne mes compliments de condoléance à vos jolis vers sur la goutte de M. de Kayserling, Lett. Pruss. 109 dans CONDOLÉANCE
Tu verras de chameaux un grossier conducteur...., Fanat. I, 4 dans CONDUCTEUR, TRICE
J'ai un antitonnerre à Ferney dans mon jardin ; vous savez que cela s'appelle un conducteur, Lett. d'Argental, 8 mars 1775 dans CONDUCTEUR, TRICE
Apelle un jour vint entre cinq et six Confabuler chez son ami Zeuxis, Poésies mêlées, 42 dans CONFABULER
Tant de victoires avaient donné aux Suédois une si grande confiance qu'ils ne s'informaient jamais du nombre de leurs ennemis, mais seulement du lieu où ils étaient, Charles XII, 4 dans CONFIANCE
Soyez très sûr que vous ne risquez rien, et qu'on vous renverra la pièce sans tarder et sans abuser de la confidence, Lett. Laharpe, 31 mars 1775 dans CONFIDENCE
Malheureux confident d'un horrible secret, Fanat. IV, 5 dans CONFIDENT, ENTE
Le roi ne souffrit plus que les séculiers possédassent des bénéfices sous le nom de confidentiaires, Louis XIV, 35 dans CONFIDENTIAIRE
On confie aisément les malheurs qu'on surmonte, Brutus, II, 1 dans CONFIER
J'ai idée de la couleur verte, et d'un corps tellement configuré, Métaph. 3 dans CONFIGURÉ, ÉE
Je plains tout être faible, aveugle en sa manie. Qui dans un seul objet confina son génie, Épît. L. dans CONFINER
Quoique je me sois confiné au pied des Alpes, entre la Savoie et la Suisse, Lett. de Vaines, 18 mars 1775 dans CONFINER
Mais ceux dont les États entourent mes confins, Sémiram. III, 6 dans CONFINS
Othon pouvait-il donner par cet acte, confirmatif de celui de Charlemagne, la ville même de Rome ?, Moeurs, 36 dans CONFIRMATIF, IVE
Lorsque ta raison par l'âge confirmée...., Zaïre, I, 1 dans CONFIRMÉ, ÉE
L'autorité fatale est trop bien confirmée, Guèbr. I, 1 dans CONFIRMÉ, ÉE
Un bruit trop confirmé se répand sur la terre, Mort de Cés. I, 3 dans CONFIRMÉ, ÉE
Du dieu de Mahomet la puissance invoquée Confirme mes serments et préside à mes feux, Zaïre, III, 6 dans CONFIRMER
Ce territoire avait été confirmé à la France par la paix d'Utrecht, Louis XV, 28 dans CONFIRMER
Lisez ; il vous confirme un secret si funeste, Sémir. IV, 2 dans CONFIRMER
Le bien que ce jeune homme héritait de sa mère ayant été confisqué, le père en a demandé et obtenu la confiscation, dont il jouit, sans secourir son malheureux fils, Lett. Maupeou, 14 mars 1774 dans CONFISCATION
Je ne pense pas.... que les éléments paraissent confondus Pour qu'un mortel ici respire un jour de plus, Mort de Cés. III, 5 dans CONFONDU, UE
Esclave dans la foule où j'étais confondue...., Zaïre, II, 2 dans CONFONDU, UE
Viens voir tout cet amour devant toi confondu, Sémiram. IV, 1 dans CONFONDU, UE
Vous êtes consterné, mon âme est confondue, Tancrède, IV, 4 dans CONFONDU, UE
Les fondations [des couvents] ne sont que pour la jeunesse et les personnes bien conformées, L'h. aux 40 écus, Raisonnement sur les moines dans CONFORMÉ, ÉE
Conformez-vous aux temps, conformez-vous aux lieux, Tancr. I, 4 dans CONFORMER
Ces moeurs sont vos devoirs, il faut s'y conformer, Alz. IV, 2 dans CONFORMER
Il doit se conformer aux moeurs de ses complices, Catil. I, 1 dans CONFORMER
J'ai encore une bonne raison de l'aimer, c'est qu'il a à peu près la même maladie qui m'a toujours tourmenté : les conformités plaisent, Lett. Mme du Deffant, mars 1765 dans CONFORMITÉ
Je vous donnerai une bouchée de pain, confortez-vous, Phil. IV, 45 dans CONFORTER
Je me conforte dans mes disgrâces en buvant de meilleur vin que...., Lett. en vers et en prose, 77 dans CONFORTER
La nouvelle manière de faire la guerre contribua à abolir ce qu'on appelait la chevalerie, espèce de dignité et de confraternité, Moeurs, 97 dans CONFRATERNITÉ
Enfin on lui confronta Lesage, et un autre prêtre nommé d'Avaux, Louis XIV, 26 dans CONFRONTER
On confronta plusieurs témoins au prince, Russie, 10 dans CONFRONTER
Pressentiments confus, faut-il que je vous croie ?, Fanat. III, 3 dans CONFUS, USE
Un confus souvenir vient encor m'affliger, Oedipe, IV, 4 dans CONFUS, USE
Hier confusément j'en appris la nouvelle, Tancr. III, 4 dans CONFUSÉMENT
S'il était nécessaire de demander les bons offices du roi de Prusse auprès de la cour de France, j'y serais d'autant plus autorisé, que, n'étant absent que par congé, vous seriez toujours à son service, Lett. d'Étallonde, 20 déc. 1773 dans CONGÉ
Cinquante degrés au-dessous de la congélation, Lett. à Cath. 127 dans CONGÉLATION
Il y avait 8000 Juifs à Rome qui recevaient les libéralités congiaires de blé, Phil. V, 304 dans CONGIAIRE
La matière du soleil, longtemps écartée dans l'espace, s'est conglobée, Dial. VII, 1 dans CONGLOBER
Colin lui fit [à Jeannot] ces lignes pour le congratuler, Jeannot. dans CONGRATULER
Un curé de campagne dont les travaux pénibles ne lui procurent que sa portion congrue de 300 livres de droit, Louis XIV, 35 dans CONGRU, UE
Pourquoi M. l'archevêque de Tolède a-t-il un million de ducats de rente, tandis que je suis réduit à une portion congrue ?, Phil. III, 336 dans CONGRU, UE
Les jésuites ne travaillaient qu'à établir la grâce suffisante, le congruisme et les lettres de cachet, Phil. II, 233 dans CONGRUISME
Molina fut inventeur de la science moyenne et du congruisme, Louis XIV, 37 dans CONGRUISME
Un événement arrivait sous la conjonction de deux planètes, Moeurs, Magie. dans CONJONCTION
Les marées doivent être un peu plus fortes dans la conjonction que dans l'opposition, Newt. III, 11 dans CONJONCTION
L'on ne voyait que des prêtres qui conjuraient des démons, Louis XIV, 2 dans CONJURER
Va porter tes présents aux autels des Furies, Conjure leurs serpents prêts à te déchirer, Oedipe, IV, 1 dans CONJURER
Tout le peuple avec lui, conduit par le grand prêtre, Vient des dieux irrités conjurer les rigueurs, ib. I, 1 dans CONJURER
C'est loin d'ici qu'il faut conjurer un orage, Sémir. III, 1 dans CONJURER
Quand par des soins prudents j'ai conjuré l'orage, Triumv. I, 4 dans CONJURER
Sa mère.... La conjure en tremblant de presser son départ, Mariamne, III, 1 dans CONJURER
Portier, lecteur, conjureur, acolythe, Dial. 27 dans CONJUREUR
Hélas ! De mes enfants auriez-vous connaissance ?, Zaïre, II, 3 dans CONNAISSANCE
M. Turgot est le protecteur de tous les arts, et il l'est en connaissance de cause, Lett. de Lalande, 19 déc. 1774 dans CONNAISSANCE
François 1er ôta au parlement la connaissance de ce qui concerne les évêchés, Moeurs, 138 dans CONNAISSANCE
Attribuer aux anciens des connaissances astronomiques dont ils n'ont jamais eu que des soupçons très vagues, Lett. de Lalande, 6 fév. 1775 dans CONNAISSANCE
Il y a trois mois que je suis dans mon lit, et sans vous je n'aurais renouvelé connaissance avec aucune planète, Lett. de Lalande, 6 fév. 1775 dans CONNAISSANCE
Il devait me connaître, Il devait respecter un coeur tel que le mien, Tancr. IV, 5 dans CONNAÎTRE
Un vieux conteur de voyage, Qui vous dit d'un air ingénu Ce qu'on n'a ni vu ni connu, Goût. dans CONNAÎTRE
Mais si la vérité par toi se fait connaître, Zaïre, V, 10 dans CONNAÎTRE
Adam connut sa femme ève, qui conçut et enfanta Caïn, Phil. IV, 21 dans CONNAÎTRE
Je connais que ces mages sont très utiles, Babouc. dans CONNAÎTRE
Racine, c'est-à-dire l'homme qui après Virgile, a le mieux connu l'art des vers, Mariamne, préface. dans CONNAÎTRE
Mon bras.... Ingrat, va me punir de t'avoir mal connu, Brutus, IV, 3 dans CONNAÎTRE
J'ai mal connu les dieux ; j'ai mal connu les hommes, J'en attendais justice, ils la refusent tous, Mérope, II, 3 dans CONNAÎTRE
Au sortir du berceau, j'ai connu les revers, Tancr. I, 4 dans CONNAÎTRE
Antoine, tu le sais, ne connaît point l'envie, Mort de Cés. I, 1 dans CONNAÎTRE
Les dieux qui vengent le parjure, Sont témoins si ma bouche a connu l'imposture, Mérope, III, 4 dans CONNAÎTRE
Vos destins sont comblés, vous allez vous connaître, Oedipe, III, 4 dans CONNAÎTRE
Je ne me suis connu qu'au bout de ma carrière, Alz. V, 7 dans CONNAÎTRE
Guide-moi, Dieu puissant, je ne me connais pas, Zaïre, V, 10 dans CONNAÎTRE
Le clergé s'en plaignit [de l'appel comme d'abus], et le roi [Philippe de Valois] se contenta de conniver à cet usage, Moeurs, 75 dans CONNIVER
Il [Arnauld] vécut jusqu'en 1694, dans une retraite ignorée du monde, et connue à ses seuls amis, Louis XIV, 37 dans CONNU, UE
Il a été le premier qui ait eu l'ambition d'être conquérant, sans avoir l'envie d'agrandir ses États : il voulait gagner des empires pour les donner, Charles XII, 8 dans CONQUÉRANT
Et conquérant des coeurs vaincus par ma clémence, Mort de Cés. I, 1 dans CONQUÉRANT
Et n'apprendrez-vous point à conquérir des coeurs ?, Alz. IV, 1 dans CONQUÉRIR
A-t-on de l'univers affermi la conquête ?, Triumv. I, 4 dans CONQUÊTE
Ce n'est pas que, dans le cours de ses conquêtes passées, il n'eût pris plusieurs places, Charles XII, liv. VIII dans CONQUÊTE
Et l'on porta sa tête aux pieds de Médicis, Conquête digne d'elle et digne de son fils, Henr. II dans CONQUÊTE
D'un autre cependant Jocaste est la conquête, Oedipe, II, 3 dans CONQUÊTE
Tremblant, saisi d'effroi, j'ai plongé dans son flanc Ce glaive consacré qui dut verser son sang, Fanat. IV, 4 dans CONSACRÉ, ÉE
Cessez de mutiler tous ces grands monuments, Ces prodiges des arts consacrés par le temps, Orphel. II, 5 dans CONSACRÉ, ÉE
Elle tombe à genoux vers ces lieux retirés, à la nuit, au silence, à la mort consacrés, Sémir. I, 2 dans CONSACRÉ, ÉE
Thèbes depuis longtemps aux horreurs consacrée, Oedipe, I, 1 dans CONSACRÉ, ÉE
Le peuple a jusqu'ici consacré ma bonté, Vois ce temple que Rome élève à la clémence, Mort de Cés. I, 4 dans CONSACRER
Je vous ai consacré mes sentiments, ma vie, Tancr. I, 4 dans CONSACRER
À ses conseils secrets je fus associé, Scythes, I, 3 dans CONSEIL
Phorbas était du roi le conseil et l'appui, Oedipe, I, 3 dans CONSEIL
Vous faut-il d'autre conseil que moi quand il s'agit de donner bataille ?, Louis XIV, 18 dans CONSEIL
L'abominable arrêt de ce conseil farouche, Alz. V, 4 dans CONSEIL
Quand l'arrêt est porté, qui conseille est coupable, Orphel. V, 2 dans CONSEILLER
Le vieil Ozius conseilla l'empereur [Constantin] d'assembler un concile, Phil. II, 388 dans CONSEILLER
Ne me conseille pas de me faire haïr, Mort de Cés. I, 4 dans CONSEILLER
Ceux qui disent que, si la matière pouvait recevoir le don de la pensée, l'âme ne serait pas immortelle, raisonnent-ils bien conséquemment ?, Newt. I, 7 dans CONSÉQUEMMENT
Si l'Inde est la contrée la plus anciennement policée, elle doit conséquemment avoir eu la plus ancienne forme de religion, Moeurs, 4 dans CONSÉQUEMMENT
Cette île était d'une conséquence extrême pour Charles, Charles XII, liv. VIII dans CONSÉQUENCE
Pour assurer l'exécution de ce traité, on proposa d'assembler une armée conservatrice de cette neutralité singulière, Charles XII, 5 dans CONSERVATEUR, TRICE
L'Élisabeth et la frégate, voguant de conserve, rencontrèrent trois vaisseaux de guerre anglais, Louis XV, 24 dans CONSERVE
Chaque seigneur un peu considérable faisait battre monnaie, Moeurs, 39 dans CONSIDÉRABLE
Un théatin qui ne dirigeait que des femmes de la première considération, Jeannot. dans CONSIDÉRATION
Il s'arrêta dans un endroit où le boyau faisait un angle avec la parallèle ; il se mit à genoux sur le talus intérieur, et, appuyant ses coudes sur le parapet, resta quelque temps à considérer les travailleurs qui construisaient les tranchées à la lueur des étoiles, Charles XII, 8 dans CONSIDÉRER
Mon esprit, peu jaloux de vivre en la mémoire, Ne considère point le reproche ou la gloire, Mort de Cés. III, 2 dans CONSIDÉRER
Et la félicité des coeurs tels que les nôtres Consiste à tout quitter pour le bonheur des autres, Zaïre, II, 1 dans CONSISTER
La somme totale des rentes de tous les bénéfices consistoriaux sera portée à environ seize millions, Louis XIV, 35 dans CONSISTORIAL, ALE
Sa loi, sa morale est consolante et pure, Alz. I, 4 dans CONSOLANT, ANTE
L'honneur consolant de mourir à vos yeux, Tancr. I, 1 dans CONSOLANT, ANTE
Nous n'avons d'espérance qu'en ma consolatrice ; nous devions tout à la chaleur qu'elle met dans ses bons offices, Lett. Mme de St-Julien, 21 sept. 1775 dans CONSOLATEUR, TRICE
Ceux qui dans leurs tourments me baignent de leurs larmes et cherchent un Dieu consolateur, Memmius, VI dans CONSOLATEUR, TRICE
Votre douleur même porte avec elle la plus flatteuse des consolations, le secret témoignage de ne souffrir que parce que vous avez une belle âme, Lett. d'Argental, 23 déc. 1774 dans CONSOLATION
L'amitié est la consolation de ceux qui se trouvent accablés par les sots et par les méchants, Lett. Helvétius, 11 mai 1761 dans CONSOLATION
Ce n'est pas une médiocre consolation pour moi de voir mon opinion sur cet ouvrage si bien confirmée, Lett. Chatellux, 10 mars 1775 dans CONSOLATION
Quand on rampe dans un petit coin de notre Occident et quand on n'a que deux jours à vivre, c'est une consolation de laisser promener ses idées dans l'antiquité et à six mille lieues de son trou, Lett. Mme du Deffant, 13 août 1773 dans CONSOLATION
Vous connaissez Brutus et l'osez consoler !, Brutus, V, 8 Consolez-le du sort, des hommes et de lui, DELILLE, Imag. VI. dans CONSOLER
Doutes Le crime est consommé, Mérope, II, 5 dans CONSOMMÉ, ÉE
Près de voir consommer mon destin déplorable, Triumv. I, 4 dans CONSOMMER
... Sa main consommant ces tristes sacrifices, Elle tombe, elle expire...., Brut. V, 5 dans CONSOMMER
Tu veux donc jusqu'au bout consommer ta fureur, Alz. V, 7 dans CONSOMMER
Ces divisions consommèrent du temps, Moeurs, 57 dans CONSOMMER
Tu veux qu'on t'applaudisse et qu'on te récompense, Artisan de la guerre, affreux conspirateur, Catil. IV, 4 dans CONSPIRATEUR, TRICE
Toute la nature Conspire à t'avertir par un sinistre augure, Mort de Cés. III, 5 dans CONSPIRER
Seigneur, ou je me trompe ou Messala conspire, Pour changer ses destins plus que ceux de l'empire, Brut. I, 3 dans CONSPIRER
Et qui sait conspirer sait se taire et mourir, ib. V, 1 dans CONSPIRER
Chassé, battu, détesté pour ses crimes, Honni, berné, conspué pour ses rimes, Poésies mêlées, 84 dans CONSPUÉ, ÉE
Les curieux conservent encore des anneaux constellés de ces temps-là [Henri IV], Moeurs, 173 dans CONSTELLÉ, ÉE
D'où vient ce morne accueil et ce front consterné ?, Brut. III, 5 dans CONSTERNÉ, ÉE
Déjà cette horrible nouvelle Consterne vos amis et glace tout leur zèle, Mérope, II, 5 dans CONSTERNER
Nous ne devons pas tant nous dépiter d'être un peu constipés, c'est ce qui m'a fait vivre quatre-vingt et un ans, et c'est ce qui vous fera vivre beaucoup plus longtemps, Lett. Mme du Deffant, 19 avril 1775 dans CONSTIPÉ, ÉE
Dieu, étant nécessairement partout, constitue par cela seul l'espace immense et le lieu, Newt. I, 2 dans CONSTITUER
Non, non, le consulat n'est point fait pour son âge, Brutus, II, 4 dans CONSULAT
On ne voit point l'or seul présider au sénat, Et de profanes lois fixer le consulat, Catil. I, 2 dans CONSULAT
Mais on n'en doit pas moins consulter la prudence, Fanat. II, 6 dans CONSULTER
.... Sortons, et, sans plus consulter, De ce trouble inouï songeons à profiter, Sémir. I, 5 dans CONSULTER
Je consulterai sur votre mal avec les philosophes, Dial. 3 dans CONSULTER
Arsace, c'est à toi de te bien consulter, Sémir. IV, 1 dans CONSULTER
Consumé de travaux, appesanti par l'âge, Alz. I, 1 dans CONSUMÉ, ÉE
Toutes leurs provisions furent consumées, Cand. 17 dans CONSUMER
Je vais seule en ces lieux, où l'horreur me consume...., Alz. IV, 4 dans CONSUMER
J'ai consumé mon âge au sein de l'Amérique, Alz. I, 1 dans CONSUMER
Nous autres hommes c'est souvent par vanité, quelquefois par intérêt, que nous consumons notre vie dans la culture des arts, Épît. à Mme du Châtelet, sur Alz. dans CONSUMER
Je cours, je me consume, et le peuple m'entraîne, Mérope, V, 6 dans CONSUMER
Je voudrais qu'on cherchât des préservatifs contre les maladies contagieuses de nos bestiaux, dans le temps qu'ils sont en bonne santé, afin de les essayer quand ils sont malades, Lett. Bourgelat, 18 mars 1775 dans CONTAGIEUX, EUSE
.... La contagion Jusqu'au pied de son trône a porté son poison, Oedipe, I, 1 dans CONTAGION
Ce sont apparemment mes ennemis, madame, qui vous ont fait ces contes ; ils vont criant que je suis mal en cour, le Taureau blanc. dans CONTE
Chacun veut contempler son auguste visage, Mérope, V, 8 dans CONTEMPLER
D'un oeil plus recueilli contemplant ma fortune, Zaïre, IV, 2 dans CONTEMPLER
On ne s'entend jamais en disputant de vive voix ; un des contendants s'explique mal, l'autre répond plus mal encore, Dial. XXIX, 12 dans CONTENDANT, ANTE
Le peuple à contenir, ces vainqueurs à conduire, Orphel. V, 7 dans CONTENIR
Quand il eut lu le second volume, il ne fut plus si content, et il conclut qu'il est plus aisé de détruire que de bâtir, Ingénu, 10 dans CONTENT, ENTE
Va contenter des dieux l'inhumaine justice, Sémiram. V, 1 dans CONTENTER
César, contentez-vous de la toute-puissance, Triumv. V, 3 dans CONTENTER
Il y avait une cour de boyards qui décidait en dernier ressort des affaires contentieuses, Russie, II, 13 dans CONTENTIEUX, EUSE
Il faut trop de contention d'esprit pour démêler ces preuves, Lett. Richelieu, 25 mars 1775 dans CONTENTION
Ne lui conteste point [à Fulvie] un coup digne de toi, Triumv. V, 3 dans CONTESTER
Je sens avec déplaisir toutes les fautes qui sont dans la contexture de cette pièce aussi bien que dans la diction, Mariamne, préface. dans CONTEXTURE
Les germes ne s'accroissent probablement que par assemblage, par contiguïté, Newt. I, 8 dans CONTIGUÏTÉ
Vos yeux ne sont-ils pas assouvis des ravages Qui de ces continents dépeuplent les rivages ?, Alz. I, 1 dans CONTINENT
Ils raisonnaient sur les événements contingents ou non contingents de cet univers, Cand. 29 dans CONTINGENT, ENTE
Vous avez une étrange opinion des futurs contingents, Diable, 6 dans CONTINGENT, ENTE
La masse anglaise nourrissait ce feu continu quand elle était attaquée, Louis XV, 15 dans CONTINU, UE
Louis XIV voulut que le doge qui viendrait lui demander pardon fût continué dans sa principauté, malgré la loi perpétuelle de Gênes qui ôte cette dignité à tout doge absent un moment de la ville, Louis XIV, 14 dans CONTINUER
Il [le roi d'Égypte] essaye [de tendre l'arc], il fait des contorsions qui excitent le rire, Babyl. 1 dans CONTORSION
Ces matelas, ces amas de plumes, ces rideaux à double contour, Moeurs, 3 dans CONTOUR
Lotharinge, nommée depuis par contraction Lorraine, Moeurs, 24 dans CONTRACTION
Duclos recule tant qu'il peut, tout contraignable qu'il est, Lett. en vers et en prose, 80 dans CONTRAIGNABLE
Contraindre ses soupçons au silence, Catil. I, 3 dans CONTRAINDRE
Libres sans déshonneur et sages sans contrainte, Zaïre, I, 1 dans CONTRAINTE
Mais le reste du monde, esclave de la crainte, A besoin qu'on l'opprime et sert avec contrainte, Alz. I, 1 dans CONTRAINTE
Emporté malgré moi par de contraires voeux, Je frémis et j'ignore encor ce que je veux, Orphel. III, 6 dans CONTRAIRE
Si les sages mortels à qui je dois la vie N'avaient fait à mon coeur un contraire devoir, ib. IV, 4 dans CONTRAIRE
Ah ! Dieu nous envoyait, par un contraire choix, Pour annoncer son nom, pour faire aimer ses lois, Alz. I, 1 dans CONTRAIRE
Le feu se répand en tous sens, au contraire des autres éléments, Newt. II, concl. dans CONTRAIRE
Quand un ange descendrait de la voie lactée pour venir concilier ces contrariétés, Phil. II, 179 dans CONTRARIÉTÉ
Nageant dans le reflux des contrariétés Qui pousse et qui retient mes faibles volontés, Fanat. IV, 3 dans CONTRARIÉTÉ
J'aurais aimé à voir le contraste de la tyrannie insolente et du noble orgueil de l'indigence vertueuse, Lett. Chabanon, 13 janv. 1766 dans CONTRASTE
Le dialogue plus vif, plus raisonné, plus contrasté, Lett. d'Argental, 10 juill. 1765 dans CONTRASTÉ, ÉE
Prends une poêle de fer et mets-la contre un mur de fer, Phil. IV, 462 dans CONTRE
L'autorité de Sigismond fut presque toujours contre-balancée par les priviléges des princes et des villes, Moeurs, 119 dans CONTRE-BALANCER
Il est plaisant que le Machiavel soit permis et que l'antidote soit de contre-bande, Lett. en vers et en prose, 72 dans CONTREBANDE
J'étais bien pressé avant-hier en vous écrivant toutes mes contre-critiques, Lett. Thiriot, 1er déc. 1738 dans CONTRE-CRITIQUE
Enclin à contredire, Catil. II, 3 dans CONTREDIRE
Ah ! c'est trop contredire Le dépit qui me ronge et l'ardeur qui m'inspire, Scythes, II, 5 dans CONTREDIRE
Quel métier de passer son temps avec des chicanes et des contredits !, Lett. en vers et en prose, 74 dans CONTREDIT
Je partis, je courus de contrée en contrée, Oedipe, IV, 1 dans CONTRÉE
Vous ne me parlez plus de ces belles contrées Où d'un peuple poli les femmes adorées Reçoivent cet encens que l'on doit à vos yeux, Zaïre, I, 1 dans CONTRÉE
Ce sont des contre-édits dont on se moquait à Constantinople, Ingénu, 11 dans CONTRE-ÉDIT
Prenez de mes pilules, gardez-vous des contrefaites, Phil. II, 275 dans CONTREFAIT, AITE
Je me souviens d'avoir entendu dire à vos ministres, au cardinal Dubois, que le czar n'était qu'un extravagant, né pour être contre-maître d'un navire hollandais, Lett. Chauvelin, 3 oct. 1760 dans CONTRE-MAÎTRE
Je veux expliquer pourquoi un poids de quatre livres est contre-pesé par un poids d'une livre, Newt. I, 10 dans CONTRE-PESER
Une foule de volontaires courut attaquer la contrescarpe, Louis XIV, 9 dans CONTRESCARPE
Je voudrais que Dieu lui envoyât des lettres patentes contre-signées Mathusalem, Lett. à Cath. 132 dans CONTRE-SIGNÉ, ÉE
Il le fera contre-signer par M. le duc de Praslin ou par quelque autre contre-signeur, Lett. Chalotais, 21 mars 1763 dans CONTRE-SIGNEUR
Loi [sur les galions d'Amérique] qui n'est utile qu'autant qu'on y contrevient, Moeurs, 145 dans CONTREVENIR
De 6 640 000 contribuables, on en trouve environ 900 000 appartenants au clergé, Russie, I, 2 dans CONTRIBUABLE
Le général Steinbock se fit donner de force plus qu'il n'avait demandé ; on exigea même de la ville [Dantzick] une contribution de cent mille écus, par laquelle elle paya son refus imprudent [de donner passage aux Suédois], Charles XII, 2 dans CONTRIBUTION
Le surintendant Émeri créa des charges de contrôleurs de fagots, Louis XIV, 4 dans CONTRÔLEUR, EUSE
Quelques jurisconsultes, à la vérité, ont assuré que le contumax ne devait pas être condamné si le crime n'était pas clairement prouvé, Louis XV, 42 dans CONTUMAX
La lettre pathétique et convaincante que vous nous avez envoyée, Lettres, Damilaville, 19 sept. 1766 dans CONVAINCANT, ANTE
La bonté convient mal à ton autorité, Mort de Cés. I, 4 dans CONVENIR
J'ai commandé qu'on porte à votre père Les faibles dons qu'il convient de vous faire, le Droit du seigneur, III, 6 dans CONVENIR
Il lui expliqua fort au long ce que c'était qu'un couvent ou un convent ; que ce mot venait du latin conventus, qui signifie assemblée, l'Ingénu, ch. VI dans CONVENT
Les Sociniens auront en Lithuanie quelque conventicule public, Let. à Cath. 124 dans CONVENTICULE
Les moines de Cîteaux amenèrent leurs frères convers avec plusieurs écuyers, Moeurs, 64 dans CONVERS, ERSE
Il a de la fécondité dans la conversation, simple, naturel, mettant les gens à leur aise, Lett. Mme d'Argental, 18 avril 1766 dans CONVERSATION
De beaux seigneurs qui n'ont point de conversation, Taureau, 2 dans CONVERSATION
Les grands hommes sont mes rois ; mais la converse n'a pas lieu ici ; les rois ne sont pas mes grands hommes, Lett. à Maupertuis, 1740 dans CONVERSE
On n'a jamais vu de convertisseurs si zélés, Scarmentado. dans CONVERTISSEUR
Cette bonne oeuvre [la conversion de Law] avait valu au convertisseur beaucoup d'argent, Louis XIV, 37 dans CONVERTISSEUR
Le condamné pria Dieu pour le convertisseur jusqu'à l'âge de 94 ans, ib. dans CONVERTISSEUR
Il [Ériban] avait une fort Jolie femme qui convola avec un marchand arménien, Dial. 6 dans CONVOLER
De quoi vous plaignez-vous, quand c'est vous seul, ingrat, Qui voulez aujourd'hui convoquer le sénat ?, Catil. III, 4 dans CONVOQUER
L'inflexible Zopire.... Veut convoquer le peuple et s'en faire un appui, Fanat. II, 2 dans CONVOQUER
Ces convulsions d'une liberté mourante ne furent pas efficaces, Moeurs, 68 dans CONVULSION
Huet a prétendu que Bacchus est une copie de Moïse et de Josué, Moeurs, Bacch. dans COPIE
Nous ne sommes déjà que les traducteurs de leurs romans [des Anglais] ; n'avons-nous pas assez baissé pavillon devant l'Angleterre ? C'est peu d'être vaincus, faut-il être copistes ?, Lett. Mme d'Argental, 18 oct. 1760 dans COPISTE
Je ne crois pas que la puissance législative soit, de droit divin, copropriétaire de mes petites chaumières, Lett. à Cath. 14 dans COPROPRIÉTAIRE
Il y a beaucoup d'animaux qui engendrent sans copulation, l'Homme aux 40 écus, Mariage. dans COPULATION
Si mes paons de leur beau plumage Me font admirer les couleurs, Je crois voir nos jeunes seigneurs Avec leur brillant étalage ; Et mes coqs d'Inde sont l'image De leurs pesants imitateurs, Ép. CVII dans COQ
Viens, parais, jeune prince, et qu'on te reconnoisse Pour le coq de notre paroisse, Fête de Bellebat. dans COQ
J'ai écrit dans les interlignes des coq-à-l'âne si ridicules, Lett. Roi de Prusse, 8 dans COQ-À-L'ÂNE
Chaque planète est entourée de son atmosphère comme d'une coque, et roule dans l'espace autour de son soleil, Dial. XV, 1er entretien. dans COQUE
Figurez-vous un ver à soie qui s'enterre dans sa coque en filant, Lett. d'Argental, 23 janv. 1763 dans COQUE
Toute métaphysique ressemble assez à la coquecigrue de Rabelais, Lett. en vers et prose, 80 dans COQUECIGRUE
Il y eut entre Madame et le roi [Louis XIV] beaucoup de ces coquetteries d'esprit, Louis XIV, 25 dans COQUETTERIE
Vous savez les coquetteries que me fait le roi de Prusse, dans le Dict. de DOCHEZ. dans COQUETTERIE
Ma doctrine est si belle qu'il faudroit l'acheter aux dépens de la vie de tous les hommes ; c'est vendre cher ses coquilles, Dial. XXVIII, 2 dans COQUILLE
Je vous nommerai, quand vous voudrez, vingt belles âmes qui ne sont ni sottes ni coquines, Lett. Mme du Deffant, 15 janv. 1761 dans COQUIN, INE
Ah ! que ce coquinet [de libraire] ôte mon nom [d'une édition] ! Il ne faut pas être brûlé tous les six mois, Lett. d'Argental, 19 mars 1761 dans COQUINET
Cette réponse se trouve dans l'antépénultième chapitre du Coran, Moeurs, 7 dans CORAN
Il faudra, dit Ornik, qu'il envoie fouiller dans la gueule d'un poisson pour payer son corban, Dict. phil. Évêque. dans CORBAN
Édouard III exigea que six bourgeois vinssent lui demander pardon la corde au cou, Moeurs, 75 dans CORDE
Tout est tiré au cordeau dans Saturne et dans Jupiter, Microm. 4 dans CORDEAU
Ce petit bel esprit, orateur du barreau, Alignant froidement ses phrases au cordeau, la Vanité. dans CORDEAU
Louis le Hutin fit périr sa femme Marguerite de Bourgogne par le cordeau, Moeurs, 75 dans CORDEAU
Le prix de tant de peines [du vizir] a été souvent l'exil ou le cordeau, ib. 93 dans CORDEAU
Elles s'embrassèrent en pleurant ; et il y eut même entre elles de la cordialité et de la franchise, attendu que l'entrevue ne se faisait pas dans un palais, Babylone, 5 dans CORDIALITÉ
La communication étant interdite par un cordon de troupes, Roi de Pr. 159 dans CORDON
Parouba se mit à genoux et dit : Les cieux annoncent Dieu ; tout l'équipage était autour du vénérable Freind, regardait et admirait ; le coriace Birton avança sans rien regarder et parla ainsi...., Jenni, 10 dans CORIACE
Il y avait en Normandie un abbé de conards qu'on promenait sur un char, Moeurs, 82 dans CORNARD
Une femme qui ait déjà planté cornes au front de son mari, Phil. III, 329 dans CORNE
Le capuce et la toque à trois cornes Ont extorqué des hommages sans bornes, P. diable dans CORNE
Voilà deux grandes cornes [le Péloponnèse et l'Égypte] arrachées au croissant des Turcs, Lett. à Cath. 45 dans CORNE
J'ai ôté toutes les dissertations cornéliennes qui anéantissent l'intérêt, Lett. Chauvelin, 25 sept. 1764 dans CORNÉLIEN, IENNE
Chaque joueur cornait ses cartes, Cand. 22 dans CORNER
Donner un cornet pour du vin N'est pas grande reconnaissance, Lett. Prusse, 117 dans CORNET
Je marie Mlle Corneille à un jeune cornette de dragons, gentilhomme très aimable, Lett. d'Argental, 23 janv. 1763 dans CORNETTE
Ces jeunes gens conduits par un cornette se mirent en bataille, Louis XIV, 13 dans CORNETTE
Du fond de cet antre pierreux, Entre deux montagnes cornues, Ép. XXVI dans CORNU, UE
L'illustre Robert Boyle avait longtemps tenu de l'eau dans une cornue à un feu égal, Newt. I, 8 dans CORNUE
Arnobe parle positivement de la corporalité des âmes, Phil. II, 336 dans CORPORALITÉ
Quoi ! vous doutez, dit-il, qu'avec mes huit mille braves Suédois je ne passe sur le corps à quatre-vingt mille Moscovites ?, Charles XII, 2 dans CORPS
Suis-je libre en effet ? ou mon âme et mon corps Sont-ils d'un autre agent les aveugles ressorts ?, 2e Discours. dans CORPS
Ce corps vil et mortel est-il donc si sacré Que l'esprit qui le meut ne le quitte à son gré ?, Alz. V, 3 dans CORPS
Ces modes étaient extravagantes ; c'était un corps qu'on laçait par derrière, Moeurs, 82 dans CORPS
Vois l'empire romain tombant de toutes part, Ce grand corps déchiré dont les membres épars Languissent dispersés sans honneur et sans vie, Fanat. II, 8 dans CORPS
Pierre le Grand reçut les respects du corps de ville, Russie, II, 8 dans CORPS
Nos dragons, notre corps d'artillerie, Lett. Mme de St-Julien, 21 sept. 1775 dans CORPS
Ce qu'on appelait il y a quelques années la philosophie corpusculaire, Dial. XXIX, 10 dans CORPUSCULAIRE
L'intérieur de mon corps ne peut être pénétré que par des corpuscules très déliés, Dial. VII, 2 dans CORPUSCULE
Boileau, correct auteur de quelques bons écrits, Ép. XCV dans CORRECT, ECTE
La Sophonisbe de Mairet est plus correctement écrite [que celle de Corneille], quoique antérieure de près de quarante ans, Lett. Richelieu, 5 juil. 1773 dans CORRECTEMENT
Le cardinal de Noailles et sept évêques ne voulurent ni de la bulle ni de ses correctifs, Louis XIV, 37 dans CORRECTIF
On ajoute qu'il est d'une âme noire de ne louer personne sans un petit correctif, et que, dans cet ouvrage dangereux, nous n'avons jamais manqué de faire quelque égratignure à ceux que nous avons caressés, Temple du goût, lett. à Cideville. dans CORRECTIF
La délation la plus infâme, la superstition l'appelle correction fraternelle, Phil. II, 128 dans CORRECTION
Deux horloges qui vont un certain temps dans une correspondance parfaite, Newt. IV, 7 dans CORRESPONDANCE
Assez insensé pour imaginer que le bain dans le sang des enfants pouvait corriger le sang des vieillards, Phil. V, 12 dans CORRIGER
Belle Aréthuse, ainsi ton onde fortunée Roule, au sein furieux d'Amphitrite étonnée, Un cristal toujours pur et des flots toujours clairs, Que ne corrompt jamais l'amertume des mers, Henr. IX dans CORROMPRE
Vous avez corrompu tous les dons précieux Que pour un autre usage ont mis en vous les dieux, Catil. I, 1 dans CORROMPRE
L'effroi qui me saisit, corrompant mon espoir...., Triumv. IV, 6 dans CORROMPRE
Vous comprenez assez quelle amertume affreuse Corrompait de mes jours la durée odieuse, Zaïre, I, 2 dans CORROMPRE
Deux coeurs nés généreux qu'un traître a corrompus, Fanat. III, 11 dans CORROMPRE
Quelus et Saint-Maigrin, Joyeuse et d'Espernon, Jeunes voluptueux qui régnaient sous son nom, D'un maître efféminé corrupteurs politiques, Plongeaient dans les plaisirs ses langueurs léthargiques, Henr. I dans CORRUPTEUR, TRICE
Toutes les nouveautés utiles lui semblaient des sacriléges, et tous les étrangers dont le czar se servait pour exécuter ses grands desseins lui paraissaient des corrupteurs, Russie, II, 10 dans CORRUPTEUR, TRICE
Nous avons rejeté ces présents corrupteurs, Trop étrangers pour nous, trop peu faits pour nos moeurs, Scythes, I, 1 dans CORRUPTEUR, TRICE
Et que m'importe à moi que le sénat m'outrage, Que la corruption mette à prix son suffrage ?, Catil. I, 2 dans CORRUPTION
Voilà qu'un corsaire de Salé fond sur nous et nous aborde, Cand. 11 dans CORSAIRE
Je ne vous dirai point combien il est dur pour une Jeune princesse d'être menée esclave à Maroc avec sa mère ; vous concevez assez tout ce que nous eûmes à souffrir dans le vaisseau corsaire, Cand. 11 dans CORSAIRE
Ce cortége nombreux d'amis vendus au crime Sentira comme vous l'équité qui m'anime, Catil. I, 5 dans CORTÉGE
Celui [Turgot] qui vient de supprimer les corvées pourrait bien supprimer l'esclavage [mainmorte], Lett. Christine, 12 août 1775 dans CORVÉE
Aucune nation n'eut une cosmogonie qui eût le moindre rapport à celle des Juifs, Dial. XXIV, 17 dans COSMOGONIE
Cette louange qui vous est due d'avoir appris le costume aux Français, Lett. Mlle Clairon, 23 juillet 1765 dans COSTUME
Le jeune homme répondit qu'il avait voulu voir comment les côtes de France étaient faites, qu'il était venu et allait s'en retourner, l'Ingénu, 1 dans COTE
L'hôte et l'hôtesse éclatèrent de rire et se tinrent longtemps les côtés, Cand. 17 dans CÔTÉ
Ils regardaient l'affaire par cent côtés, dont aucun n'était dans son vrai jour, Babouc. dans CÔTÉ
Je veux voir à quel point une femme hardie Saura de son côté pousser la perfidie, Zaïre, IV, 5 dans CÔTÉ
Peut-être Babylone, honorant ma mémoire, Mettra Sémiramis à côté des grands rois, Sémiram. II, 7 dans CÔTÉ
On dirait que je suis le savetier qui raccommode toujours les vieux cothurnes de Crébillon, Lett. d'Argental, 17 sept. 1763 dans COTHURNE
Je me suis fait faire une paire de sabots ; mais, si vous faites jouer Oreste, je les troquerai contre deux cothurnes, sous l'ombrage de vos ailes, ib. 19 mars 1761 dans COTHURNE
Vraiment sur votre menton La main de l'aimable jeunesse N'a mis encor que son coton, Ép. 42 dans COTON
Le prieur remarqua que l'Ingénu avait un peu de barbe ; il savait très bien que les Hurons n'en ont point ; son menton est cotonné ; il est donc fils d'un homme d'Europe, l'Ingénu, 2 dans COTONNÉ, ÉE
On fit faire par les Cosaques des bateaux légers auxquels ils sont accoutumés et qui peuvent côtoyer aisément les rivages de la Crimée, Russ. I, 8 dans CÔTOYER
Cette révolte n'empêcha pas Antiochus de faire couper le cou au grand prêtre Onias, Phil. III, 139 dans COU ou COL
Ce peuple [juif] était d'un cou roide et dur d'entendement, Phil. II, 136 dans COU ou COL
Huet, Fontenelle ont écrit à quatre-vingts ans ; il y a de très beaux soleils couchants, Lett. Hénault, 7 sept. 1768 dans COUCHANT, ANTE
Tant de choses éclatantes ont eu leur orient et leur couchant, Louis XIV, 19 dans COUCHANT, ANTE
La raison a fait bien des fausses couches avant de mettre ces deux enfants au jour, Roi de Prusse, 164 dans COUCHE
Zadig suivit l'ermite à la dernière couchée, Zadig, 20 dans COUCHÉE
Jupiter, en couchant avec Alcmène, fait une nuit de 24 heures, Moeurs, miracles. dans COUCHER
De vos yeux attendris je vois des pleurs couler, Orph. I, 6 dans COULER
Henri voit ces beaux lieux, et soudain à leur vue Sent couler dans son âme une joie inconnue, Henr. VII dans COULER
Apprends que ton ami plein de gloire et d'années Coule ici près de moi ses douces destinées, Alz. II, 2 dans COULER
Longtemps sans mouvement, sans couleur et sans vie, Orphel. II, 7 dans COULEUR
Cunégonde était haute en couleur, fraîche, grasse, Cand. 1 dans COULEUR
Les filles malades des pâles couleurs se croyaient possédées, Phil. V, 358 dans COULEUR
Qu'il est doux de lire Virgile et Homère en foulant à ses pieds les Bavius et les Zoïle, et de se nourrir d'ambroisie, quand l'envie mange des couleuvres !, Lettre à Albergati, 23, déc. 1760 dans COULEUVRE
Deux dindonneaux au coulis d'écrevisses, Taureau, 6 dans COULIS
Les actions ne sont pas d'une malice de coulpe quand l'intention est pure, Ingénu, 15 dans COULPE
Bannis toute imposture, et d'un coup d'oeil plus sage Regarde ce prophète à qui tu rends hommage, Fanat. I, 4 dans COUP
Quel coup vient nous confondre !, Zaïre, II, 4 dans COUP
Parle, achève, ô mon Dieu ! ce sont là de tes coups, ib. II, 3 dans COUP
Frère Giroflée buvait un coup en attendant le dîner, Cand. 24 dans COUP
Dans tous les autres États les lois sont faites après coup, Lettres à Cath. 45 dans COUP
Pour un fils téméraire et coupable envers vous, Sémiramis, III, 5 dans COUPABLE
Vous sentez-vous coupable, et pouvez-vous répondre ?, Alz. III, 5 dans COUPABLE
Non, si je suis aimé, non, tu n'es pas coupable, ib. III, 4 dans COUPABLE
Tout coupable est timide, Sémiram. V, 6 dans COUPABLE
Moabdar est devenu fou, Babylone est un grand coupe-gorge, Zadig, 15 dans COUPE-GORGE
Si vous voulez couper d'une race odieuse Dans ses derniers rameaux la tige dangereuse, Orphel. III, 4 dans COUPER
Samuel prend un saint couperet et il hache en morceaux le roi Agag, Phil. II, 269 dans COUPERET
C'est la vie des voleurs d'aujourd'hui et des coupeurs de bourse, Moeurs, av. propos. dans COUPEUR, EUSE
Il [Charles XII] faisait faire des coupures et des retranchements derrière les murailles, Charles XII, 8 dans COUPURE
Adieu, il y a une dame de la cour qui m'attend, Jeannot. dans COUR
Gengis tint dans les plaines de Toncat une cour plénière générale, Moeurs, 59 dans COUR
Nous pouvons condamner à la potence ou renvoyer hors de cour, Dial. 22 dans COUR
C'est Fontainebleau et point de cour à faire... plût à Dieu que je pusse vous faire la mienne, Corresp. générale, 13 mars 1741 dans COUR
Un étranger, Fatime, un captif inconnu Promet beaucoup, tient peu, permet à son courage Des serments indiscrets pour sortir d'esclavage, Zaïre, I, 1 dans COURAGE
Le premier qui se présenta [au tournoi] était un seigneur très riche, fort vain, peu courageux, très maladroit et sans esprit, Zadig, 19 dans COURAGEUX, EUSE
M. [le roi de Prusse] passera, Roi de Prusse, 14 dans COURANT, ANTE
C'était [300 florins d'or] tout au plus 200 livres de la monnaie de France courante de nos jours, Moeurs, 81 dans COURANT, ANTE
Les lettres phéniciennes étaient le caractère courant de leur nation [les Cutéens], Phil. II, 255 dans COURANT, ANTE
Un torrent n'a jamais causé plus de ravage Que lorsqu'à son courant on ferme le passage, Triumv. IV, 2 dans COURANT, ANTE
Nous ne sommes point nés pour mesurer des courbes, Lettr. Prusse, 19 dans COURBE
Et notre dernier roi, courbé du faix des ans, Zaïre, II, 1 dans COURBÉ, ÉE
Des sacrificateurs courbés par la vieillesse, Oedipe, I, 1 dans COURBÉ, ÉE
Courbés sous nos tyrans nous attendons leurs coups, Orphel. V, 5 dans COURBÉ, ÉE
Que les enfants de ta mère soient courbés devant toi, Phil. IV, 77 dans COURBÉ, ÉE
Je suis charmé que vous ayez eu le prix, et qu'il ait eu l'accessit ; quiconque vous suit de près est un très bon coureur, Lett. Gaillard, 23 janv. 1769 dans COUREUR, EUSE
Peuple, vengez mon père et courez à ce traître, Fanat. V, 4 dans COURIR
Il y avait d'autres écrits de Picolomini qui couraient dans le monde, Moeurs, 96 dans COURIR
Il fallait courir quatre lances ; ceux qui seraient assez heureux pour vaincre quatre chevaliers...., Zadig, 19 dans COURIR
Une fille guerrière De son guerrier chéri court la noble carrière, Scythes, II, 2 dans COURIR
J'ai l'honneur de courir ma 50e année, Lett. en vers et en prose, 80 dans COURIR
Je cours actuellement ma soixante et dix-huitième année, Lett. Richelieu, 18 fév. 1771 dans COURIR
D'où vient qu'ayant voulu courir notre fortune, Il ne partage point l'allégresse commune ?, Tancr. V, 1 dans COURIR
Le roi [Louis XIII] traita avec le duc d'Épernon de couronne à couronne, Moeurs, 175 dans COURONNE
Je ne sais ce que c'est qu'un reproche qu'on fait à nos petits États [de Gex], d'avoir traité de couronne à couronne avec la république de Berne, pour saler notre pot [acheter du sel], Lett. Dupont, 23 février 1776 dans COURONNE
Dans ces demi-lunes était un grand ouvrage à couronne, Louis XIV, 13 dans COURONNE
La victime était prête et de fleurs couronnée, Mérope, V, 6 dans COURONNÉ, ÉE
D'esclaves couronnés à toute heure entourée, Scythes, II, 1 dans COURONNÉ, ÉE
J'ai préféré Pompée, errant, abandonné, à César tout-puissant, à César couronné, Triumv. V, 3 dans COURONNÉ, ÉE
....Les fertiles champs couronnés par l'Etna, Tancr. I, 1 dans COURONNÉ, ÉE
Leurs fronts sont couronnés de ces fleurs que la Grèce Aux champs de Marathon prodiguait aux vainqueurs, Épît.LXVI dans COURONNER
Jamais aucun succès n'a couronné mes voeux, Tanc. I, 4 dans COURONNER
De ce mois malheureux [août, la St-Barthélemy] l'inégale courrière [la lune] Semblait cacher d'effroi sa tremblante lumière, Henr. II dans COURRIÈRE
Prompt à se courroucer, enclin à contredire, Catil. II, 3 dans COURROUCER
Je voudrais que du ciel le barbare secours De mon sang dans mon coeur eût arrêté le cours, Zaïre, III, 3 dans COURS
Il m'apprend un jargon qui a cours dans l'Europe, Amabed, 1 dans COURS
Nous n'allions jamais en course qu'accompagnés de vieilles sorcières, Ph. ignor. 53 dans COURSE
C'était beaucoup pour les chrétiens [espagnols] de pouvoir se réfugier dans ces montagnes et d'y vivre de leurs courses, Moeurs, 27 dans COURSE
Monseigneur, vous avez d'autres affaires que celles du pays de Gex, ainsi je serai court, Lett. Turgot, 22 déc. 1775 dans COURT, COURTE
D'un regard étonné j'ai vu sur les remparts Ces géants court-vêtus, automates de Mars, Voy. à Berlin. dans COURT, COURTE
Les Juifs commencèrent à exercer le commerce, le courtage et l'usure, Phil. V, 306 dans COURTAGE
Les Juifs allaient faire le métier de courtiers en Asie, Moeurs, 58 dans COURTIER
Vous dormez dessous les courtines Des trois Grâces et des neuf soeurs, dans le Dict. de DOCHEZ. dans COURTINE
Bellone va réduire en cendres Les courtines de Philipsbourg, Ép. XXX dans COURTINE
Ce vieux Crésus, en sablant du champagne, Gémit des maux que souffre la campagne Et, cousu d'or, dans le luxe plongé, Plaint le pays de tailles surchargé, Épît. LXIV dans COUSU, UE
Un gentilhomme fera son loyal devoir à mes coûts et dépens, Moeurs, 100 dans COÛT
Comment mettre le couteau dans le coeur de ses parents ?, Blanc et noir. dans COUTEAU
Rien n'est changé, je suis encor sous le couteau, Tancr. III, 7 dans COUTEAU
Au mousquet réuni le sanglant coutelas [baïonnette] Déjà de tous côtés porte un double trépas, Henr. VIII dans COUTELAS
Le monstre [J. Clément] au même instant tire son coutelas, ib. V dans COUTELAS
Vous, cruels, vous, tyrans, qui lui coûtez la vie, Tancr. V, 6 dans COÛTER
Il pourra m'en coûter ; mais mon coeur s'y résout, Zaïre, IV, 2 dans COÛTER
Je sais ce qu'il en coûte, Tancr. V, 3 dans COÛTER
Il paraît en effet digne de vos bontés ; Il mérite surtout les pleurs qu'il m'a coûtés, Comtesse de Givry, II, 2 dans COÛTER
La coutume, la loi plia mes premiers ans à la religion des heureux Musulmans, Zaïre, I, 1 dans COUTUME
Cet avocat qui vient enseigner la coutume de Paris à St-Pétersbourg, Lett. à Cath. 143 dans COUTUME
Les Anglais ont la coutume de finir presque tous les actes par une comparaison, Lett. à M. Maffei en tête de Mérope. dans COUTUME
L'armée les battit à plate couture, Oreilles, 7 dans COUTURE
C'est le feu de l'Etna qui couvait sous la cendre, Catil. V, 3 dans COUVER
Le chancelier Guy de Rochefort était assis et couvert, Moeurs, 110 dans COUVERT, ERTE
Ces portiques, ces lieux que vous voyez déserts, De nombreux citoyens seront bientôt couverts, Tancr. III, 3 dans COUVERT, ERTE
Tu gémis et tes yeux de larmes sont couverts, Alz. IV, 7 dans COUVERT, ERTE
Nous mourrons, je le sais, mais tout couverts de gloire, Orphel. IV, 6 dans COUVERT, ERTE
Aimé du souverain, de ses rayons couvert, Vous ne servez qu'un maître, et le reste vous sert, Brut. II, 2 dans COUVERT, ERTE
Ce feu, tantôt couvert, tantôt soufflé avec violence, désolait ces beaux climats, Scarmentado. dans COUVERT, ERTE
Des hommes ayant souvent à peine le couvert et la pâture, Moeurs, 144 dans COUVERT
Je supplie V. A. R. d'adresser les ordres sous le couvert de M. du Breuil, Lett. Prusse, 12 dans COUVERT
Mazarin prit ses mesures pour mettre à couvert ses richesses, Louis XIV, 6 dans COUVERT
Pour mettre son héros à couvert de surprise, Catil. II, 1 dans COUVERT
Elles [les princesses] mangèrent à leur petit couvert, Babyl. 4 dans COUVERT
Je couvrirai plafonds, voûte, voussure Par cent magots...., Goût. dans COUVRIR
Ce fut lui qui voulut que son fils, encore enfant, montât sur l'échafaud et qui lui dit : Soyez couvert de mon sang, et apprenez à mourir pour vos rois, Louis XV, 25 dans COUVRIR
Tout imita Paris [lors de la St-Barthélemy] ; la mort, sans résistance, Couvrit en un moment la face de la France, Henr. II dans COUVRIR
Le ciel, qui dans mes mains a remis votre enfance, D'une profonde nuit couvre votre naissance, Oedipe, V, 2 dans COUVRIR
Couvrant leurs intérêts de l'intérêt des cieux, Henr. II dans COUVRIR
Lorsque les brebis étaient couvertes par les mâles, Phil. IV, 85 dans COUVRIR
La fière Fulvie Se couvre, sans rougir, d'un vil déguisement, Catil. II, 1 dans COUVRIR
Ses sept collines Se couvrent à vos yeux de meurtres, de ruines, Catil. IV, 3 dans COUVRIR
Le héros, à ce discours flatteur, Sentit couvrir son front d'une noble rougeur, Henr. III dans COUVRIR
L'accepter [la vie], ce serait me couvrir d'infamie, Catil. V, 6 dans COUVRIR
En le voyant, l'esprit le plus bouché Y reconnut mon portrait tout craché, Crépinade. dans CRACHÉ, ÉE
L'envieux en eut un crachement de sang, Zadig, VI dans CRACHEMENT
Clotaire, prince très pieux, très craignant Dieu, Moeurs, 1er peuple. dans CRAIGNANT
Viens régner avec nous si tu crains de servir, Fanat. I, 4 dans CRAINDRE
Craignant surtout qu'à rougir on l'expose, Zaïre, IV, 2 dans CRAINDRE
Les Espagnols sont craints, mais ils sont en horreur, Alz. I, 1 dans CRAINT, CRAINTE
Comme il était sans crainte, il était sans défenses, Oedipe, IV, 1 dans CRAINTE
Craintive je te sers, aveugle je te suis, Fanat. III, 2 dans CRAINTIF, IVE
De faux brillants, trop de magie Mettent le Tasse un cran plus bas, Goût. dans CRAN
Les Scythes qui s'abreuvaient de sang dans le crâne de leurs ennemis, Phil. I, 467 dans CRÂNE
Demandez à un crapaud ce que c'est que le beau, le to kalon ? Il vous répondra que c'est sa crapaude, avec deux gros yeux sortant de sa petite tête, une gueule large et plate, un ventre jaune, un dos brun, Dict. Philos. au mot Beau dans CRAPAUDE
Je n'aime ni le pigeon à la crapaudine ni le pain qui n'a pas de croûte, Lett. d'Autré, 6 sept. 1765 dans CRAPAUDINE
Cet homme n'avait jamais voulu se marier ; il ne reconnut aucun de ses parents, vécut dans la crapule et mourut d'indigestion, l'H. aux 40 écus, entret. avec le chirurg. dans CRAPULE
Nous apprîmes qu'il menait une vie débordée et crapuleuse, Jenni, 4 dans CRAPULEUX, EUSE
Né malheureux, de la crasse tiré, Pauvre diable. dans CRASSE
Les hommes portaient alors des cravates de dentelle, qu'on arrangeait avec assez de peine, Louis XIV, 16 dans CRAVATE
Crayon noir, blanc Si au milieu des tableaux de Rubens ou de Paul Veronèse, quelqu'un venait placer ses dessins au crayon, n'aurait-il pas tort de s'égaler à ces maîtres ?, Brutus, Préface dans CRAYON
Ces portraits colorés par la flatterie ou crayonnés par le bel esprit, Moeurs, 160 dans CRAYONNÉ, ÉE
Insipide écrivain, qui crois à tes lecteurs Crayonner les portraits de tes trois Imposteurs, D'où vient que, sans esprit, tu fais le quatrième ?, Ép. 97 dans CRAYONNER
Ce Corneille qui crayonna L'âme d'Auguste, de Cinna, De Pompée et de Cornélie, le Temple du goût. dans CRAYONNER
Les soins qu'on prend de notre enfance Forment nos sentiments, nos moeurs, notre créance, Zaïre, I, 1 dans CRÉANCE
Créateur incréé de la nature entière, Guèbr. III, 5 dans CRÉATEUR, TRICE
Corneille qui fut parmi nous le créateur de la tragédie, même en copiant le Cid espagnol, Lett. Faugères, 3 mai 1776 dans CRÉATEUR, TRICE
Je relis Corneille ; c'est un créateur ; il n'y a de gloire que pour ces gens-là, Lett. d'Argental, 26 juin 1761 dans CRÉATEUR, TRICE
Notre siècle vit sur le crédit du siècle de Louis XIV, Lett. à Mme Dubocage, 3 sept. 1758 dans CRÉDIT
Alvarez aurait-il assez peu de crédit ?, Alz. IV, 3 dans CRÉDIT
Ce crédit si vanté doit-il durer toujours ?, Tancr. I, 4 dans CRÉDIT
[Il faut] De la crédulité donner à tous l'exemple, Fanat. II, 5 dans CRÉDULITÉ
Les prêtres ne sont pas ce qu'un vain peuple pense, Notre crédulité fait toute leur science, Oedipe, IV, 1 dans CRÉDULITÉ
Il avait une armée et j'en forme aujourd'hui, Il m'a fallu créer ce qui s'offrait à lui, Catil. II, 3 dans CRÉER
Cette Zulime [tragédie] que je n'ai jamais regardée que comme de la crème fouettée, Lett. à d'Argenson, 18 juin 1740 dans CRÈME
Je jouis peu, mais j'aime encore ; Je verrai du moins vos amours ; Le crépuscule de mes jours S'embellira de votre aurore, Ép. 73 dans CRÉPUSCULE
Préparons son supplice ou creusons mon cercueil, Fanat. I, 4 dans CREUSER
Je me creuse la cervelle pour savoir comment un corps en pousse un autre, l'Homme aux 40 écus, mariage. dans CREUSER
Feu sacré dont brûla ton âme généreuse Qui s'épurait encore au creuset du malheur, Odes, XI dans CREUSET
Des gens ingénieux et profonds, des creuseurs d'antiquité, dans le Dict. de DOCHEZ. dans CREUSEUR
Comment donc, point de nature et tout est art ? quelle idée creuse !, Dial. XXIX. dans CREUX, CREUSE
[ô Boileau] J'embrasserai Quinault, en dusses-tu crever, Ép. 95 dans CREVER
Les Juifs faisaient boire d'une eau mêlée de cendre à leurs femmes soupçonnées d'adultère ; les coupables ne manquaient pas d'en crever, Moeurs, 22 dans CREVER
Soit qu'on meure de faim ou qu'on se crève, on dit toujours : ah ! si M. de Formont était là !, Lett. en vers et en prose, 19 dans CREVER
Ces chants vont se changer en des cris de tristesse, Tancr. V, 5 dans CRI
Sont autant de témoins dont le cri glorieux A déposé pour vous au tribunal des Dieux, Sémiram. I, 5 dans CRI
Les cris du sang, sa force et ses impressions, Fanat. IV, 1 dans CRI
De ses mânes sanglants j'apaiserai les cris, Oedipe, III, 5 dans CRI
Il ne fait que criailler Criaillez tant que vous voudrez contre les encyclopédistes, Lett. Richelieu, 23 août 1765 dans CRIAILLER
Non-seulement il faut crier, mais il faut faire crier les criailleurs en faveur de la vérité, Lett. Damilaville, 29 sept. 1764 dans CRIAILLEUR, EUSE
À condition que toutes les dettes criardes qu'il a faites dans ce pays-ci seraient préalablement acquittées, Lett. Beaumont, 16 février 1770 dans CRIARD, ARDE
Il faut cribler le froment et rejeter l'ivraie, Sing. de la nat. 186 dans CRIBLER
Le mal nous crible et nous pénètre de tous côtés, Memmius, X dans CRIBLER
Il leur criait vengeance et changeait de pensée, Orphel. V, 1 dans CRIER
Et ce peuple, en tout temps chargé de vos bienfaits, Crie encore à son père et demande la paix, Fanat. I, 1 dans CRIER
Le clergé d'un côté, les pasteurs de l'autre criaient à la religion, Moeurs, 171 dans CRIER
A-t-on tant de vertus après un si grand crime ?, Sémiram. IV, 2 dans CRIME
.... Les crimes secrets ont les dieux pour témoins, ib. V, 8 dans CRIME
Le crime est d'obéir à des ordres injustes, Orphel. III, 3 dans CRIME
Mais les républicains ne se font pas un crime D'immoler un tyran, Triumv. II, 2 dans CRIME
Le crime quelques fois suit de près l'innocence, Fanat. III, 3 dans CRIME
M. le Noir, qui est, dit-on, le meilleur criminaliste du royaume, Lett. Damilaville, 24 sept. 1766 dans CRIMINALISTE
Je mouille devant lui de larmes criminelles Ces lieux où tu m'as dit qu'il choisit son séjour, Zaïre, IV, 1 dans CRIMINEL, ELLE
Zaïre n'a point vu ce billet criminel, ib. IV, 7 dans CRIMINEL, ELLE
Ce même prince ordonna qu'on n'exécutât personne à mort, avant que le procès criminel lui eût été envoyé et même présenté trois fois, Louis XIV, 39 dans CRIMINEL, ELLE
L'ordonnance criminelle ne devait-elle pas être aussi favorable à l'innocent que terrible au coupable ?, Louis XV, 42 dans CRIMINEL, ELLE
La procédure criminelle des Romains, ib. 42 dans CRIMINEL, ELLE
Les criminels tremblants sont traînés au supplice, Orphel. V, 5 dans CRIMINEL, ELLE
Les malfaiteurs ont été condamnés aux mines, aux travaux publics ; leurs châtiments sont devenus utiles à l'État : institution non moins sage qu'humaine ; partout ailleurs on ne sait que tuer un criminel avec appareil, sans jamais avoir empêché les crimes, Russie, I, 8 dans CRIMINEL, ELLE
Les réfractions que la lumière éprouve dans le cristallin, Dial. 25 dans CRISTALLIN, INE
Le grand reproche que tous les critiques anglais nous font, c'est que tous nos héros [de tragédie] sont des Français, des personnages de roman, des amants tels qu'on en trouve dans Clélie, dans Astrée et dans Zaïde, Dict. phil. Goût, § 2 dans CRITIQUE
Autrefois, dans le XVIe siècle et bien avant dans le XVIIe, les littérateurs s'occupaient beaucoup dans la critique grammaticale des auteurs grecs et latins ; et c'est à leurs travaux que nous devons les dictionnaires, les éditions correctes, les commentaires des chefs-d'oeuvre de l'antiquité, Dict. philosophique ; gens de lettres dans CRITIQUE
Les histoires manuscrites n'étaient pas à la portée de la critique universelle, comme elles sont aujourd'hui, Russie, II, 10 dans CRITIQUE
Les cris des pédants annoncent ce grand changement comme les croassements des corbeaux annoncent le beau temps, Lett. Gallitzin, 14 août 1767 dans CROASSEMENT
Vainement de Dijon l'impudent écolier Croassa contre lui [Delille] du fond de son bourbier, Ép. XCIV dans CROASSER
Si quelque chose justifie ceux qui croient une fatalité à laquelle rien ne peut se soustraire...., Louis XIV, 25 dans CROIRE
Vous croyez tous les maux que votre âme redoute, Mérope, I, 2 dans CROIRE
Ah ! si vous m'en croyez, ne m'interrogez pas, Oedipe, III, 4 dans CROIRE
J'obéis sans rien craindre et j'en crois les oracles, Sémiram. V, 4 dans CROIRE
Je connais mal peut-être une loi si nouvelle, Mais j'en crois ma vertu qui parle aussi haut qu'elle, Alz. III 5 dans CROIRE
Et j'en croyais trop tôt un déplaisir mortel, Zaïre, IV, 7 dans CROIRE
Ciel ! que vois-je ! en croirai-je ma vue ?, Triumv. II, 4 dans CROIRE
N'en croyez pas, madame, un orgueil téméraire, Mérope, I, 3 dans CROIRE
Un malheureux sans nom, si l'on croit l'apparence, Mérope, II, 1 dans CROIRE
Je me croirais haï d'être aimé faiblement, Zaïre, I, 2 dans CROIRE
Cette province qu'on appelle aujourd'hui Turcomanie, tomba bientôt après sous le pouvoir du turc Soliman, qui, maître de la plus grande partie de l'Asie Mineure, établit le siége de sa domination à Nicée et menaçait de là Constantinople au temps où commencèrent les croisades, Moeurs de l'Orient au temps des croisades dans CROISADE
Tel était l'état de l'Asie Mineure lorsqu'un pèlerin d'Amiens suscita les croisades, ib. De la 1re croisade. dans CROISADE
Il y a environ quatre ans que je prêche cette petite croisade, Lett. à Cath. 119 dans CROISADE
Voici le commencement de la belle ode de Pétrarque à la fontaine de Vaucluse en vers croisés, Moeurs, 82 dans CROISÉ, ÉE
On fit la revue près de Nicée, et il se trouva cent mille cavaliers et six cent mille hommes de pied, en comptant les femmes ; ce nombre, joint avec les premiers croisés qui périrent sous l'hermite Pierre et sous d'autres, fait environ onze cent mille, Moeurs, 1re croisade dans CROISÉ
Jérusalem fut prise par les croisés le 5 juillet 1099, tandis qu'Alexis Comnène était empereur d'Orient, Henri IV, d'Occident, et qu'Urbain II, chef de l'Église romaine, vivait encore, ib. dans CROISÉ
Le plus politique de tous ces croisés et peut-être le seul, fut Bohémond, fils de ce Robert Guiscard conquérant de la Pouille, ib. dans CROISÉ
Le sort longtemps barbare Me fit quitter bientôt l'empire du croissant, Zaïre, II, 3 dans CROISSANT
Contre le croissant déployant leur bannière, Tancr. III, 4 dans CROISSANT
Quel parti prendre ? où suis-je ? Et qui dois-je être ? Sur quel terrain puis-je espérer de croître ?, Pauvre diable dans CROÎTRE
Une passion qui ne fait que croître et embellir, Lett. à Cath. 63 dans CROÎTRE
Paris va révérer le martyr de la croix, Zaïre, II, 3 dans CROIX
Cette croix dont cent fois mes soins vous ont parée, Peut-être entre vos mains est-elle demeurée Comme un gage sacré de la fidélité Que vous deviez au Dieu que vous avez quitté, Zaïre, I, 1 dans CROIX
Ces croquants-là vous disent plus de sottises dans une brochure de deux pages que la meilleure compagnie de Paris ne peut dire de choses agréables et instructives dans un souper de quatre heures, L'homme aux 40 écus, un bon souper dans CROQUANT
Je leur jurerais, de mon côté, que les Thiriot et autres n'en croqueraient que d'une dent, Lett. d'Argental, 13 juillet 1763 dans CROQUER
Je prends la liberté de donner quelques croquignoles à leur maître [des janissaires], Lett. à Cath. 76 dans CROQUIGNOLE
Ils prétendent que je me mets à genoux pour leur donner des croquignoles, Roi de Prusse, 187 dans CROQUIGNOLE
Lekain a une vieille Éryphile de moi ; c'est une esquisse assez mauvaise de la Sémiramis ; il serait ridicule que ce croquis parût, Lett d'Argental, 8 mars 1775 dans CROQUIS
Renvoyez ce croquis, afin qu'on tâche de vous présenter un tableau, Lett. Chauvelin, 28 août 1765 dans CROQUIS
Il n'y avait ni évêque, ni abbé crossé, Phil. III, 300 dans CROSSÉ, ÉE
Je vois crouler sur moi le fatal édifice Que mes mains élevaient avec tant d'artifice, Marianne, II, 1 dans CROULER
Tous leurs systèmes [à ceux-ci ou à ceux-là] croulent par quelque endroit, Newt. II, 7 dans CROULER
Les guerriers du roi très chrétien à qui vous taillez des croupières, Roi de Prusse, 114 dans CROUPIÈRE
Dans quelle ignorance avaient croupi les peuples d'Occident, Moeurs, 73 dans CROUPIR
Ils veulent absolument qu'on mange un croûton à certains jours, Lettr. Mme du Deffant, 24 avril 1769 dans CROÛTON
Je le vois trop ; les soins qu'on prend de notre enfance Forment nos sentiments, nos moeurs, notre croyance, Zaïre, I, 1 dans CROYANCE
Un surtout emprunté Vêtit à cru ma triste nudité, P. diable. dans CRU, CRUE
Partout environnés des cruautés du sort, Des fureurs des méchants, des piéges de la mort, Dés. de Lisbonne. dans CRUAUTÉ
Je plain Gusman, son sort a trop de cruauté, Alz. V, 2 dans CRUAUTÉ
Le chirurgien me fit d'abord une incision cruciale, Cand. 28 dans CRUCIAL, ALE
Nos sibylles ont prédit le crucifiement de cet ami de la vérité, Phil. V, 264 dans CRUCIFIEMENT ou CRUCIFÎMENT
Je ne sais qui a pu imaginer que nous demandions à prendre le sel de la ferme à bas prix, pour en tirer un petit profit qu'on appelle crue, Lett. Dupont, 10 oct. 1775 dans CRUE
Je suis persuadé plus que jamais de l'innocence des Calas et de la cruelle bonne foi du parlement de Toulouse, Lett. d'Argental, 21 juin 1761 dans CRUEL, ELLE
Tous deux haïs du peuple, et tous deux admirés ; Enfin, par leurs efforts ou par leur industrie, Utiles à leurs rois, cruels à la patrie, Henr. VII dans CRUEL, ELLE
Cruellement docile aux leçons de ton maître, Fanat. III, 8 dans CRUELLEMENT
Cruellement blessé, mais trop fier pour me plaindre, Zaïre, IV, 2 dans CRUELLEMENT
Cruellement trompé, je t'ai trompé toi-même, Tancr. V, 6 dans CRUELLEMENT
Cet être Suprême n'a pas pris des cubes, de petits dés pour en former la terre, Dial. 25 dans CUBE
Dieu a ordonné que toutes nos planètes tournassent autour du soleil, de façon que les cubes de leurs distances seraient toujours comme les carrés de leurs révolutions, Dial. 25 dans CUBE
Qu'on mette dans un vivier cent pieds cubiques d'eau, Newt. III, 11 dans CUBIQUE
Mayenne.... Songe à cueillir le fruit sans en être complice [du crime de J. Clément], Henr. V dans CUEILLIR
Il prit, quitta, reprit la cuirasse et la haire, Henr. IV dans CUIRASSE
C'était [ma nation] un composé d'ignorance, de superstition, de bêtise, de cruauté et de plaisanterie ; on commença par pendre et par faire cuire tous ceux qui parlaient sérieusement contre les papegauds, Dial. 10 dans CUIRE
Chagrins toujours cuisants ! honte toujours nouvelle !, Sémiram. II, 4 dans CUISANT, ANTE
J'étais assis près d'un maître cafard, Lequel me dit : Vous avez bien la mine D'aller un jour échauffer la cuisine De Lucifer ; et moi, prédestiné, Je rirai bien quand vous serez damné, Défense du mondain. dans CUISINE
Les seigneurs avaient imaginé le droit de cuissage, Moeurs, 51 dans CUISSAGE
Depuis la nuque du col jusqu'au cul, Cand. 2 dans CUL ou CU
On vous a déjà reproché de dire.... un cul d'artichaut, un cul-de-lampe, un cul-de-sac ; à peine vous permettez-vous de parler d'un vrai cul devant des matrones respectables, et cependant vous n'employez pas d'autre expression pour signifier des choses auxquelles un cul n'a nul rapport, Disc. aux Velches. dans CUL ou CU
Ne savez-vous pas que, parmi les Velches, il y a des tigres acharnés à dévorer les hommes, comme il y a des singes occupés à faire la culbute ?, Lett. Richelieu, 18 févr. 1771 dans CULBUTE
On dit que toutes les pièces nouvelles à Fontainebleau ont fait la culbute, dans le Dict. de DOCHEZ. dans CULBUTE
La médaille représente un combat, avec un soleil qui culmine sur la tête des combattants, Siècle de Louis XIV, 9 dans CULMINER
Je lui dirai le culte où mon coeur est lié, Zaïre, V, 3 dans CULTE
Pour un de ces tyrans que notre culte abhorre, Tancr. II, 6 dans CULTE
Les pays les plus aisément cultivables sont nécessairement les premiers peuplés et les premiers florissants, Moeurs, introd. Syrie. dans CULTIVABLE
Si ce siècle n'est pas celui des grands talents, il est celui des esprits cultivés, Lett. Mme du Deffant, 24 sept. 1766 dans CULTIVÉ, ÉE
Combien de citoyens aujourd'hui prévenus Pour ces arts séduisants que l'Arabe cultive !, Tancr. I, 1 dans CULTIVER
Ce malheureux Brutus Dont Caton cultivait les farouches vertus, M. de Cés. I, 1 dans CULTIVER
Ces semences de haine Que mes soins en secret cultivaient avec peine, Sémir. II, 4 dans CULTIVER
La culture des champs, la guerre sont nos arts, Minos, II, 1 dans CULTURE
Des premiers ans du roi [Charles IX] la funeste culture N'avait que trop en lui corrompu la nature, Henr. III dans CULTURE
Je reverrai Mariamne et Zulime quand je retrouverai ma tête, j'entends ma tête poétique ; à présent je suis tout en prose ; me voilà cunctateur ; attendons ; Zulime, Mariamne, Olympie, tout cela viendra si je vis, Lett. d'Argental, 10 déc. 1762 dans CUNCTATEUR
La curiosité, cette faiblesse si commune aux hommes, cesse presque d'en être une, quand elle a pour objets des temps et des hommes qui attirent les regards de la postérité, Louis XIV, 28 dans CURIOSITÉ
Memnon cuve un peu son vin et il envoie chercher de l'argent, Memnon. dans CUVER
Les peuples de Syrie n'avaient point le nom de cybéliens, Dict. philos. Pourquoi (les). dans CYBÉLIEN
Les Chinois inventèrent un cycle qui commence 2602 ans avant le nôtre, Moeurs, 1 dans CYCLE
Le public vous a l'obligation de connaître le Vésuve et l'Etna beaucoup mieux qu'ils ne furent connus du temps des cyclopes, Lett. Hamilton, 17 juin 1773 dans CYCLOPE
Les trois lettres sur le gouvernement sont d'un style dur, cynique et plus insolent que vigoureux, Lett. Damilaville, 19 sept. 1766 dans CYNIQUE
L'aisé, le tendre Saint-Aulaire, Plus vieux encor qu'Anacréon, Avait une voix plus légère ; On voyait les fleurs de Cythère Et celles du sacré vallon Orner sa tête octogénaire, Temple du goût. dans CYTHÈRE
Quant au titre de czar, il se peut qu'il vienne des tzars ou tchars du royaume de Casan ; quand le souverain de Russie Jean ou Ivan Basilidès eut, au seizième siècle, conquis ce royaume subjugué par son aïeul, mais perdu ensuite, il en prit le titre, qui est demeuré à ses successeurs, Russie, I, 2 dans CZAR
Près de lui [le légat], pour Mayenne un dais est préparé, Henr. VIII dans DAIS
Les flammes du bûcher se divisent et forment un dais sur sa tête sans le toucher, Moeurs, 9 dans DAIS
Amis reposons-nous sur ce siége sauvage, Sous ce dais qu'ont formé la mousse et le feuillage, Scythes, I, 3 dans DAIS
Amazan s'arme d'une cuirasse d'acier damasquiné d'or, Babyl. 11 dans DAMASQUINÉ, ÉE
On damasquinait [sous Charlemagne] le fer, on fabriquait le verre, Moeurs, 19 dans DAMASQUINER
Son avidité, par des lois inhumaines, Impose des tributs jusqu'aux dames romaines, Triumv. IV, 2 dans DAME
Chez les unes [nations], le roi [aux échecs] peut faire deux pas, chez d'autres il n'en fait qu'un ; ici on va à dame, là on n'y va pas, Sing. 31 dans DAME
Ce rêveur fanatique Damnant le genre humain qu'il prétend convertir, Disc. 5 dans DAMNER
Ami, ne préviens point le jugement céleste ; Respecte ces mortels, pardonne à leur vertu : Ils ne t'ont point damné ; pourquoi les damnes-tu ?, Loi natur. 3e part. dans DAMNER
Ta gloire est en danger, ta tombe est entr'ouverte, Fanat. IV, 1 dans DANGER
Dangereux secrets, Catil. II, 1 dans DANGEREUX, EUSE
Rien n'est si dangereux dans un État naissant Que ces hommes de bien que le public admire, Triumv. II, 1 dans DANGEREUX, EUSE
Dangereux à lui-même, à ses voisins terrible, Henr. ch. I dans DANGEREUX, EUSE
Ce sexe dangereux qui veut tout asservir, S'il règne dans l'Europe, ici doit obéir, Zaïre, III, 6 dans DANGEREUX, EUSE
Dans un sang odieux elle a reçu la vie, Soph. IV, 2 dans DANS
J'ai vieilli dans la misère et dans l'opprobre, Candide, 12 dans DANS
Tous les chiens de ses basses-cours composaient une meute dans le besoin, Candide, 1 dans DANS
Et pour nous élever, descendons dans nous-mêmes, Loi nat. Exorde dans DANS
Tous ces objets utiles adoucirent dans eux [les protestants] la fureur épidémique des controverses, t. XX, p. 376, édit. Beuchot. dans DANS
Je ne relève pas dans eux les pointes...., t. XXIX, p. 214 dans DANS
Puissions-nous marier ainsi une fille de Sirven ! mais la pauvre diablesse n'a pas l'air à la danse, Lett. Damilaville, 2 févr. 1767 dans DANSE
Quand Louis XIV et toute sa cour dansèrent sur le théâtre, quand Louis XV dansa avec tant de jeunes seigneurs dans la salle des Tuileries, Dial. 21 dans DANSER
Un antiquaire, nommé d'Ouvrier, imagina pour Louis XIV l'emblème d'un soleil dardant ses rayons sur un globe, avec ces mots : Nec pluribus impar, Louis XIV, 25 dans DARDER
Les Chinois ont eu des monnaies longtemps avant que les dariques fussent fabriquées en Perse, Moeurs, 1 dans DARIQUE
Ce fut peut-être aussi dans le même temps que furent frappées ces fameuses pièces d'or appelées dariques, du nom de Darius Medus, lesquelles pour leur beauté et leur finesse, furent préférées pendant plusieurs siècles à toutes les autres monnaies dans tout l'Orient, ib. p. 278 dans DARIQUE
Boniface [VIII] et son dataire ne songeaient pas que la puissance papale était fort inutile, Moeurs, 65 dans DATAIRE
Nous datons, nous autres, notre philosophie de cent quinze mille six cent cinquante-deux ans, Amabed, 7e lettre. dans DATER
Freind fit apporter une trentaine de poulardes à la daube, Jenni, 7 dans DAUBE
J'ai une drôle d'idée dans la tête, Corresp. génér. 26 janv. 1740 dans DE
Je n'aime point ces rois qui ont des trois cents femmes, Dial. XV, 5 dans DE
Je suis un paresseux, mon cher philosophe ; je crois que c'est une mauvaise qualité attachée au peu de santé que j'ai ; je passe des six mois sans écrire à mes amis, Lett. Pitot, 19 juin 1741 dans DE
Qu'ils jugent en partant qui méritait le mieux, Des Français ou de moi, l'empire de ces lieux, Zaïre, I, 4 dans DE
Son fils Ferdinand III qui hérita de sa politique et fit comme lui la guerre de son cabinet, Louis XIV, 2 dans DE
Toi qui prétendais me défendre, tu ne m'as servi de rien, Le blanc et le noir. dans DE
L'esprit de curiosité donné de Dieu à l'homme, Louis XIV, 37 dans DE
Je me croirais haï d'être aimé faiblement, Zaïre, I, 2 dans DE
De préférer la raison à la félicité, c'est être très insensé, Bramin. dans DE
De savoir si Constantin fut cause de la ruine de l'Empire, c'est une recherche digne de votre esprit, Moeurs, 10 dans DE
De vous dire précisément s'il y a plus de gens à lier dans un pays que dans un autre, c'est ce que mes faibles lumières ne me permettent pas, Cand. 23 dans DE
Voilà, ce me semble, de ces cas où il est doux d'avouer qu'on a tort, Lett. Maupertuis, 1er juillet 1741 dans DE
Il est très rare que des premiers ministres s'abaissent à de si honteuses lâchetés, découvertes tôt ou tard par ceux qui ont donné l'argent ou par les registres qui ont fait foi, Russie, II, 1 dans DE
Vous jugerez que le critique a de profondes et de singulières connaissances de notre histoire, Lett. Hénault, 31 oct. 1768 dans DE
Elle peut vous valoir beaucoup, elle peut vous valoir très peu ; tout est coup de dé dans ce monde, Lett. Thiriot, 4 mars, 1769 dans
Si l'on me prive de la belle Saint-Yves, sous prétexte de mon baptême, je vous avertis que je l'enlève et que je me débaptise, Ingénu, 5 dans DÉBAPTISER
Il faut que nous lui ayons obligation d'être débarbarisés, Lettr. d'Argental, 18 août 1762 dans DÉBARBARISÉ, ÉE
Nos Welches du parterre, qu'on a eu tant de peine à débarbariser, se doutent très rarement si une pièce est bien écrite, Lett. St-Lambert, 7 mars 1769 dans DÉBARBARISER
Elle [la nation] commence à se débarbouiller ; presque tout le ministère est composé de philosophes, Lett. roi de Pr. 277 dans DÉBARBOUILLER
Considérez que nos guerres civiles avaient fait verser en France les trésors du Mexique, lorsque Philippe II voulait acheter la France, et que depuis ce temps-là les guerres étrangères nous ont débarrassés de la moitié de notre argent, l'H. aux 40 écus, Préambule. dans DÉBARRASSER
Vainqueurs de nos débats, nous marchons réunis, Brutus, II, 2 dans DÉBAT
Et quand ces longs débats qui troublèrent nos jours...., Tancr. I, 3 dans DÉBAT
Les papes se sont débattus contre l'authenticité de ce canon, Phil. III, 377 dans DÉBATTRE
Alexis [fils du czar Pierre], âgé de vingt-deux ans, se livra à toutes les débauches de la jeunesse et à toute la grossièreté des anciennes moeurs qui lui étaient si chères, Russie, II, 10 dans DÉBAUCHE
Je vous remets, mon fils, ces honneurs souverains Que la vieillesse arrache à mes débiles mains, Alz. I, 1 dans DÉBILE
Dans mon âge débile Les dieux ne m'ont donné qu'un courage inutile, Brutus, IV, 6 dans DÉBILE
Débile audace, Triumv. IV, 1 dans DÉBILE
Aucun ne se présente à ma débile vue, Mérope, III, 1 dans DÉBILE
C'est pour vous-même ici que ma débile voix Vous implore aujourd'hui pour la première fois, Fanat. IV, 4 dans DÉBILE
Les libraires ne m'ont ni envoyé le livre, ni averti qu'ils le débitaient, Lett. Prusse, 52 dans DÉBITER
Ces Scythes vagabonds, débordés dans nos champs, Irène, I, 1 dans DÉBORDÉ, ÉE
Jenni, dans sa vie débordée, avait un profond respect pour son père et même de la tendresse, Jenni, 5 dans DÉBORDÉ, ÉE
Il ne put d'abord arrêter le torrent qui se débordait sur sa patrie, Louis XIV, 10 dans DÉBORDER
C'est de la Suède que se débordèrent ces multitudes de Goths qui inondèrent l'Europe, Charles XII, 1 dans DÉBORDER
Son esprit.... commençant à s'ouvrir, n'était point débouché, Éducation d'un prince. dans DÉBOUCHÉ, ÉE
L'infanterie russienne débouchant de ses lignes venait attaquer celles de Charles [XII], Charles XII, 4 dans DÉBOUCHER
Les contes à dormir debout, dont vous me régalâtes l'année passée, Préf. de Cath. Vadé. dans DEBOUT
Misérables débris de la grandeur humaine, Triumv. I, 1 dans DÉBRIS
J'attends de votre génie le débrouillement de tout ce chaos, Lett. à Cath. 126 dans DÉBROUILLEMENT
S'il veut débrouiller l'antiquité de sa noblesse qui remonte aux temps les plus reculés, il enverra chercher un bénédictin, Jeannot et Colin. dans DÉBROUILLER
Tout le monde paraît content du débusquement [renvoi d'une place] de M...., Lett. Tabareau, octobre 1768 dans DÉBUSQUEMENT
La décadence de nos forces entraîne celle de notre jugement, Dial. VII, 2 dans DÉCADENCE
César pour rétablir l'État en décadence, Triumv. II, 1 dans DÉCADENCE
N'espérez pas rétablir le bon goût ; nous sommes en tout sens dans le temps de la plus horrible décadence, Lett. la Harpe, 23 avril 1770 dans DÉCADENCE
Villars eut au moins l'honneur de faire décamper Marlborough, c'était beaucoup alors ; le duc de Marlborough lui écrivit en décampant, L. XIV, 19 dans DÉCAMPER
La décence, dont on fut redevable principalement aux femmes qui rassemblèrent la société chez elles, rendit les esprits plus agréables, et la lecture les rendit à la longue plus solides, Louis XIV, 29 dans DÉCENCE
Il voulait que tous les curés eussent un nombre de quarante écus suffisant pour les faire vivre avec décence, l'Homme aux 40 écus, Impôts payés à l'étranger dans DÉCENCE
Le parlement décerna que, si quelqu'un entreprenait de le délivrer, Richard II serait digne de mort, Moeurs, 78 dans DÉCERNER
Les organes des lois, les ministres des dieux Vont, libres dans leur choix, décerner la couronne, Mérope, I, 1 dans DÉCERNER
Le diable est déchaîné, mon cher ami ; et, quand on n'est pas aussi fort que l'archange Michel, qui le battit si bien, il faut faire une honnête retraite, Lett. Christine, 14 mars 1767 dans DÉCHAÎNÉ, ÉE
Que les morts déchaînés du séjour ténébreux...., Sémiramis, IV, 4 dans DÉCHAÎNÉ, ÉE
L'infanterie espagnole qui s'ouvrait pour laisser partir la décharge de 18 canons, Louis XIV, 3 dans DÉCHARGE
On se préparait à décharger l'éléphant qui portait le dîner et le service, Le blanc et le noir. dans DÉCHARGER
Les étrangers se plaignent que le dictionnaire de notre Académie est sec et décharné, Lett. Damilaville, 28 mai 1762 dans DÉCHARNÉ, ÉE
Dès qu'on m'eut appris que ce palais était le couvent des révérends pères Carmes déchaussés, je conçus de grandes espérances, l'H. aux 40 écus, Aventure avec un carme. dans DÉCHAUSSÉ, ÉE
Les Moustapha ne sont pas dignes de vous déchausser, Lett. à Cather. 26 dans DÉCHAUSSER
M. de Thibouville m'écrit une lettre peu déchiffrable, Lett. d'Argental, 10 juin 1767 dans DÉCHIFFRABLE
Entre Zamore et vous mon âme déchirée Succombe au repentir dont elle est dévorée, Alz. V, 7 dans DÉCHIRÉ, ÉE
Ses remords, ma pitié, son aspect, son absence, à mes sens déchirés font trop de violence, Fanat. III, 10 dans DÉCHIRÉ, ÉE
Il n'est plus ? Quelles mains ont déchiré son flanc ?, Mérope, II, 5 dans DÉCHIRER
Mais tant que je verrai des tigres en furie Déchirer les enfants de ma triste patrie, Triumv. IV, 4 dans DÉCHIRER
Pourquoi, renouvelant ma honte et ton injure, De tes funestes mains déchirer ma blessure ?, Scythes, III, 4 dans DÉCHIRER
Moi, j'irais de mon fils, le seul bien qui me reste, Déchirer avec vous l'héritage funeste !, Mérope, I, 3 dans DÉCHIRER
Tant de ménagement me déchire et m'irrite, Scythes, V, 3 dans DÉCHIRER
De quel ressouvenir mon âme est déchirée ?, Zaïre, II, 3 dans DÉCHIRER
Mon épouse, mon fils me déchirent le coeur, Orphel. I, 7 dans DÉCHIRER
De quelque grand remords tu sembles déchiré, Fanat. III, 8 dans DÉCHIRER
.... L'amour est déchu de son autorité Dès qu'il veut de l'honneur blesser la dignité, Catilina, I, 3 dans DÉCHU, UE
Un moine, gros décimateur, avait intenté un procès à des citoyens qu'il appelait ses paysans, L'h. aux 40 écus. audience. dans DÉCIMATEUR
Clément IV accordait à saint Louis une décime sur le clergé, Moeurs, 58 dans DÉCIME
Il y a des monstres qui mériteraient d'être décimés, Lett. Florian, 3 avril 1767 dans DÉCIMÉ, ÉE,
Ce fut le 17 juillet 1709 que se donna cette bataille décisive de Pultawa entre les deux plus singuliers monarques qui fussent alors dans le monde, Charles XII, IV dans DÉCISIF, IVE
Il fallut bien enfin dire un mot des acteurs et des actrices, sujet éternel des entretiens de table de Versailles et de Paris ; on convint qu'un bon déclamateur est aussi rare qu'un bon poëte, l'H. aux 40 écus, d'un bon souper. dans DÉCLAMATEUR
Leurs sermons sont moins compassés, moins affectés, moins déclamateurs qu'en France, Louis XIV, 34 dans DÉCLAMATEUR
Je ferai un feu de joie, lorsque Diderot sera nommé [à l'Académie française], et je l'allumerai avec le réquisitoire de Joly de Fleury et le déclamatoire de Lefranc de Pompignan, Lett. à d'Alembert, 9 juill. 1760 dans DÉCLAMATOIRE
Qu'il déclame à son gré jusqu'à sa dernière heure, Qu'il triomphe en parlant, qu'on l'admire et qu'il meure, Catil. II, 1 dans DÉCLAMER
Les théologiens, déclarateurs des commandements célestes, dans LAVEAUX dans DÉCLARATEUR
Le vieillard fit en bégayant une déclaration tendre, Zadig, 17 dans DÉCLARATION
Les coupables soutiens de ces complots atroces Sont tous vos partisans déclarés ou secrets, Catilina, I, 5 dans DÉCLARÉ, ÉE
Le mariage secret de Pierre et de Catherine fut déclaré le jour même que le czar partit avec elle pour aller éprouver sa fortune contre l'empire ottoman, Russie, II, 1 dans DÉCLARER
Déclarer rebelle, Tancr. I, 3 dans DÉCLARER
Déclarant les complices, Brutus, III, 7 dans DÉCLARER
À peine fus-je vendue que cette peste, qui a fait le tour de l'Afrique, de l'Asie et de l'Europe, se déclara dans Alger avec fureur, Candide, ch. 12 dans DÉCLARER
Il faut entre nous deux que vous vous déclariez, Olympe, V, 6 dans DÉCLARER
Cet astre si brillant, si longtemps respecté, Penche vers son déclin, sans force et sans clarté, Sémiram. II, 2 dans DÉCLIN
Par égard au déclin de mes ans, Tancr. I, 1 dans DÉCLIN
Qu'il est doux d'employer le déclin de son âge Comme le grand Virgile occupa son printemps !, Ép. LXXXIII dans DÉCLIN
L'un à la fleur des ans, l'autre vers son déclin, Mérope, II, 2 dans DÉCLIN
Ptolémée avait fixé la plus grande déclinaison du soleil trop au septentrion, Moeurs, 1 dans DÉCLINAISON
Gênes déclina de jour en jour et Venise s'éleva, Moeurs, 74 dans DÉCLINER
S'il est ainsi, je me décloître ; ô ciel ! Faut-il rentrer dans mon état cruel ?, Pauvre diable. dans DÉCLOÎTRER
Ils [les athées] décocheront contre nous tous les arguments des Stratons, âme, 5 dans DÉCOCHER
Nicéphore pris par les Bulgares fut décollé, Moeurs, 28 dans DÉCOLLÉ, ÉE
Lamberti rapporte que le czar Pierre avait décollé de sa propre main son fils aîné, Russie, II, 10 dans DÉCOLLER
La mort décolorait son front sans diadème, Oedipe, V, 1 dans DÉCOLORER
Tout le monde sent bien qu'il a une intelligence, qu'il reçoit des idées, qu'il en assemble, qu'il en décompose, les Oreilles, 4 dans DÉCOMPOSER
Le président lui a fait son décompte, et lui a prouvé qu'en vivant sobrement il en aurait encore de reste [de son argent] à son arrivée, Lett. d'Argental, 9 mars 1763 dans DÉCOMPTE
Si vous avez imaginé que.... je vous conseille de décompter, Lett. Mme du Deffant, 18 août 1761 dans DÉCOMPTER
On vous avait trompé sur les quatre cents hommes pris en débarquant en Corse ; c'est bien, par tous les diables, au milieu de la terre ferme qu'ils ont été déconfits, Lett. Vernes, 13 nov. 1768 dans DÉCONFIRE
Voyez, s'il vous plaît, quelle est ma déconvenue (car ce terme est très bon), Préf. de Cath. Vadé. dans DÉCONVENUE
C'est dans ces lieux sacrés, Décorés avec faste, au fond peu révérés, Catil. III, 1 dans DÉCORÉ, ÉE
Décorés de la pourpre et du sceptre du maître, Irène, II, 1 dans DÉCORÉ, ÉE
Et les flatteurs tremblants, sur un tas de victimes, Déjà du nom d'Auguste ont décoré tes crimes, Triumv. III, 1 dans DÉCORER
Chaque joueur cornait ses cartes et les faisait décorner avec une attention sévère, Cand. 22 dans DÉCORNER
Vous éprouvez l'attendrissement comme nous ; mais vous gardez votre décorum, Roi de Pr. 216 dans DÉCORUM
Il y a de petits dieux qui font descendre la lune dans le décours, Dial. XV, 4 dans DÉCOURS
Un homme tel que lui doit-il à découvert Se montrer sans prudence au grand jour qui le perd ?, Catil. II, 1 dans DÉCOUVERT, ERTE
Il leur fallait tous les jours des voitures pour aller à la découverte, et ils ne découvraient rien, l'Ingénu, 13 dans DÉCOUVERTE
Quel fut le prix des services inouïs de Cortez ? Celui qu'eut Colomb : il fut persécuté ; et le même évêque Fonseca, qui avait contribué à faire renvoyer le découvreur de l'Amérique chargé de fers, voulut faire traiter de même celui qui en était le vainqueur, Moeurs, 147 dans DÉCOUVREUR
Toi qui nous découvris ces immenses contrées, Alz. I, 1 dans DÉCOUVRIR
Retire-toi.... surtout ne me découvre pas, Tancr. III, 3 dans DÉCOUVRIR
Hélas ! s'il est ainsi, pourquoi me découvrir ?, Mérope, III, 2 dans DÉCOUVRIR
Ce monde, fort mauvaise machine qui a besoin d'être décrassée, Newton, I, 6 dans DÉCRASSER
N'allez-vous pas dans le temple du goût vous décrasser ?, Goût. dans DÉCRASSER
Nous étions de grands ignorants et de misérables barbares quand les Arabes se décrassaient, Lett. Paulet, 21 avril 1768 dans DÉCRASSER
Bientôt, changeant de moeurs et de langage, Je me décrasse ; et m'étant dérobé à cette fange où j'étais embourbé, Je prends mon vol...., Pauvre diable. dans DÉCRASSER
Je soupçonne que des gens qui avaient un autre système à débiter ont voulu décréditer les oeufs [le système de la génération par des oeufs], l'H. aux 40 écus, Mariage. dans DÉCRÉDITER
Il est vrai que presque tous les officiers de cette armée en ont été longtemps persuadés [que La Feuillade, assiégeant Turin, avait promis à la duchesse de Bourgogne de respecter la capitale du duc de Savoie, son père] ; mais c'était un de ces bruits populaires qui décréditent le jugement des nouvellistes et qui déshonorent les histoires, Louis XIV, 20 dans DÉCRÉDITER
Voyez-vous pas de tous côtés De très décrépites beautés ?, Ép. XXX dans DÉCRÉPIT, ITE
L'objet de la terre le plus hideux est une décrépite, Dict. phil. Homme. dans DÉCRÉPIT, ITE
Mes sentiments pour vous ne se ressentent point de ma décrépitude, Lett. Chabanon, 8 janv. 1776 dans DÉCRÉPITUDE
Il est par un décret chassé de nos remparts, Tancr. I, 4 dans DÉCRET
Les théologiens ne donnent des décrets ni en Angleterre ni en Prusse ; aussi les Anglais et les Prussiens nous ont bien battus, Lett. Marmontel, 1er janv. 1768 dans DÉCRET
Je le déterminerai à venir purger son décret [de prise de corps au parlement de Toulouse], et à voir, sans mourir de peur, la place où Calas est mort, Lett. Audra, 3 janvier 1769 dans DÉCRET
Ainsi en décrétant le cardinal de Bouillon et en donnant ordre qu'on le mît dans les prisons de la conciergerie...., Louis XIV, 33 dans DÉCRÉTER
La duchesse de Bouillon ne fut décrétée que d'ajournement personnel, ib. 26 dans DÉCRÉTER
Pensez-vous affaiblir ma gloire et ma puissance En décriant mes soins, mon état, ma naissance ?, Catil. I, 5 dans DÉCRIER
Un pauvre particulier doit se défendre, il doit décrier au moins le témoignage de son ennemi, Lett. Damilaville, 12 août 1767 dans DÉCRIER
Charles, abandonné par le grand vizir, vaincu par l'argent du czar en Turquie après l'avoir été par ses armes dans l'Ukraine, se voyait trompé, dédaigné par la Porte, presque prisonnier parmi des Tartares, Charles XII, 5 dans DÉDAIGNÉ, ÉE
On dédaignait un Scythe ; et la honte et l'outrage De mes voeux mal conçus devinrent le partage, Orphel. II, 6 dans DÉDAIGNER
Le pavillon d'Antoine est auprès du rivage : Passez et dédaignez de venger mon outrage, Triumv. IV, 3 dans DÉDAIGNER
D'un peuple industrieux les talents mercenaires De mon goût dédaigneux ne sont plus tributaires, Scythes, II, 1 dans DÉDAIGNEUX, EUSE
Il se trompait pourtant sur le caractère de Formosante, elle n'était pas si dédaigneuse qu'elle le paraissait, Princ. de Babyl. 3 dans DÉDAIGNEUX, EUSE
Silence dédaigneux, Triumv. II, 4 dans DÉDAIGNEUX, EUSE
Courroux dédaigneux, Tanc. IV, 5 dans DÉDAIGNEUX, EUSE
Le portier, qu'on aurait pris pour un grand seigneur, les introduisit avec une espèce de bonté dédaigneuse, Zadig, 20 dans DÉDAIGNEUX, EUSE
Tout monarque indolent, dédaigneux de s'instruire, Est le jouet honteux de qui veut le séduire, Ép. XLVI, 45 dans DÉDAIGNEUX, EUSE
On doit à Huyghens, sinon la première invention des horloges à pendule, du moins les vrais principes de la régularité de leurs mouvements, principes qu'il déduisit d'une géométrie sublime, Louis XIV, 31 dans DÉDUIRE
Il suivit l'espace de quatre lieues le char de sa déesse, Crocheteur. dans DÉESSE
Ce jeune inconnu.... Me répondez-vous bien qu'il m'ait défait d'Égisthe ?, Mér. IV, 1 dans DÉFAIRE
J'ai été théologien, et on ne se défait pas tout d'un coup de ses habitudes, Oreilles de Chest. 2 dans DÉFAIRE
Ceux qui n'avaient pas voulu se défaire de leur argent comptant en faveur des frères Hiéronymites, Voy. de Scarmentado. dans DÉFAIRE
Le divan résolut de le renvoyer, non plus comme un roi qu'on voulait secourir, mais comme un hôte dont on voulait se défaire, Charles XII, 6 dans DÉFAIRE
Mon père dans l'excès de sa douleur me dit : ne va pas répandre le bruit que ton frère s'est défait lui-même ; sauve au moins l'honneur de ta misérable famille, Lett. Damilaville, oct. 1762 dans DÉFAIRE
Dire qu'il était mort d'apoplexie, lorsqu'il était évident qu'il s'était défait lui-même, Lett. Audra, 4 sept. 1769 dans DÉFAIRE
Ceux qui sont destinés aux grandes places sont défaits des préjugés qui avilissent une nation, Lett. Helvétius, 15 sept. 1763 dans DÉFAIT, AITE
Guillaume fut bientôt défait du duc d'Anjou comme de l'archiduc Mathias, Moeurs, 164 dans DÉFAIT, AITE
Quand les Scythes vaincus, réparant leurs défaites, S'élancèrent sur nous de leurs vastes retraites, Sémiram. II, 1 dans DÉFAITE
Non, ma défaite, ami, ne fait point mon malheur, Adélaïde, III, 1 dans DÉFAITE
Le même testament qui, au défaut des puînés du sang de Louis XIV, rappelait l'archiduc Charles, Louis XIV, 17 dans DÉFAUT
Il n'y a point de guerrier si bien armé qu'on ne puisse percer au défaut de la cuirasse, Lett. en vers et en prose, 28 dans DÉFAUT
Il ne faut pas regarder ces éloges de Clément XI [au sujet du livre du P. Quesnel] et les censures qui suivirent comme une contradiction ; on peut être très touché, dans une lecture, des beautés frappantes d'un ouvrage, et en condamner ensuite les défauts cachés, Louis XIV, 37 dans DÉFAUT
Ce livre très défectueux [l'Esprit des lois] est plein de choses admirables dont on a fait de détestables copies, Dial. XXIV, 1 dans DÉFECTUEUX, EUSE
Aussi nul chevalier ne cherche à la défendre, Tancr. III, 1 dans DÉFENDRE
Le fameux Arnauld défendait le jansénisme avec l'impétuosité de son éloquence, Louis XIV, 37 dans DÉFENDRE
J'étais si affligée de cette perte, de la mort de mon mari, du départ précipité de mon fils, que j'avais fait défendre ma porte, Princesse de Babyl. 4 dans DÉFENDRE
Pour plus de sûreté, il fit mettre des gardes aux portes de tous les prélats, et défendit qu'aucun étranger entrât dans la ville, Charles XII, liv. III dans DÉFENDRE
D'un noir pressentiment je ne puis me défendre, Fanat. III, 2 dans DÉFENDRE
Eh bien ! ferme Caton, Rome est-elle en défense ?, Catil. I, 6 dans DÉFENSE
J'ai recouru dans ces premiers moments à l'art de plaire, aux égards séduisants, Aux doux propos, à cette déférence Qui fait souvent pardonner la licence, Droit du Seigneur, III, 11 dans DÉFÉRENCE
Viens, tu vois des ingrats, mais Rome te défère Les noms, les sacrés noms de père et de vengeur, Catil. V, 2 dans DÉFÉRER
Pourquoi donc au sénat ne pas me déférer ?, Catil. II, 3 dans DÉFÉRER
Allons, dites-moi sans façon tout ce que vous pensez ; je vous promets de ne vous point battre et de ne vous point déférer au sacrificateur de Cérès, Dial. 29 dans DÉFÉRER
J'ai été un peu émerveillé que M. Séguier, ci-devant avocat général, fût venu me voir à Ferney pour me dire qu'il serait obligé de déférer l'Histoire du parlement et que Messieurs le pressaient fort, Lett. Mme du Deffant, 12 mai 1772 dans DÉFÉRER
Tout m'importe et de tout je suis en défiance, Mérope, IV, 1 dans DÉFIANCE
Venise ne fonda sa fière autorité Que sur la défiance et la sévérité, Tancr. I, 1 dans DÉFIANCE
Tout défiant qu'il est, Caton ne l'ose croire, Catil. II, 3 dans DÉFIANT, ANTE
Toi, superbe Orbassan, c'est toi que je défie, Tancr. III, 6 dans DÉFIER
Instruite à défier le péril et la mort, Scythes, I, 1 dans DÉFIER
Le brave la défie [la mort] et marche au-devant d'elle, Orphel. I, 5 dans DÉFIER
Vous croyez à l'abri de votre caractère Pouvoir impunément défier ma colère, Catil. II, 1 dans DÉFIER
La mort dans les regards, pâle, défigurée, Tancr. V, 1 dans DÉFIGURÉ, ÉE
Il avait un très beau front, de grands yeux bleus remplis de douceur, un nez bien formé, mais le bas du visage désagréable, trop souvent défiguré par un rire fréquent qui ne partait que des lèvres, Charles XII, VIII dans DÉFIGURÉ, ÉE
Après cinq jours de marche, il se trouve sur le rivage du fleuve Hypanis, aujourd'hui nommé le Bogh par les barbares, qui ont défiguré jusqu'au nom de ces pays que des colonies grecques firent fleurir autrefois, Charles XII, 4 dans DÉFIGURER
Après que les troupes eurent défilé, on vit sur un char fait exprès paraître le brancard de Charles XII, trouvé sur le champ de bataille de Pultava tout brisé de deux coups de canon, Charles XII, 5 dans DÉFILER
Notre académie défile, dans le Dict. de POITEVIN. dans DÉFILER
Locke le définisseur, dans LAVEAUX dans DÉFINISSEUR
En attendant que le conquérant barbare déflore la fille du bon homme dont il dévore la subsistance, Dial. XXIX, 12 dans DÉFLORER
Monsieur, mettez-vous à table, nous vous défrayerons, Cand. II dans DÉFRAYER
Mme André, prenant la parole, dit au savant que, s'il voulait défrayer sa table pour dix fois autant, il lui ferait grand plaisir, l'H. aux 40 écus, Un bon souper. dans DÉFRAYER
De vos indignes fers à jamais dégagée..., Fanat. V, 2 dans DÉGAGÉ, ÉE
De ces chagrins mortels son esprit dégagé, Sémiram. I, 1 dans DÉGAGÉ, ÉE
Je reviens dégager mes serments et les tiens, Zaïre, I, 4 dans DÉGAGER
Trop de reconnaissance est un fardeau peut-être ; Mon coeur vous en dégage...., Tancr. IV, 4 dans DÉGAGER
Heureux si je pouvais en ce désordre extrême Du parti que je hais me dégager moi-même, Catil. III, 1 dans DÉGAGER
Une guerre de plume entre tant de partis, pendant que l'État était occupé de grandes choses, et que le gouvernement était tout-puissant, ne pouvait devenir en peu d'années qu'une occupation de gens oisifs, qui dégénère tôt ou tard en indifférence, Louis XIV, 36 dans DÉGÉNÉRER
Je vous prie de ne pas croire que j'aie fait Tancrède comme on le joue à Paris ; les comédiens m'ont cassé bras et jambes ; vous verrez que la pièce n'est pas si dégingandée, dans LAVEAUX dans DÉGINGANDÉ, ÉE
J'attends que mon coeur soit un peu dégonflé de la joie inexprimable...., Lett. Damilaville, 23 mars 1765 dans DÉGONFLÉ, ÉE
Il faut laisser les Velches dégorger leur Roméo et leur Juliette, Lett. d'Argental, 21 sept. 1772 dans DÉGORGER
J'élève un acteur de province qui a de la figure, de la noblesse et de l'âme ; quand je lui aurai fait dégorger le ton provincial, je vous l'enverrai, Lett. d'Argental, 20 juin 1767 dans DÉGORGER
J'ai peur que M. le duc de Praslin n'aime pas mon impératrice de Russie ; j'ai peur qu'on ne la dégote, Lett. d'Argental, 13 août 1763 dans DÉGOTER
Je n'ai lu qu'avec un extrême dégoût ses vers grossiers [d'Horace] contre des vieilles et contre des sorcières, Cand. 25 dans DÉGOÛT
Les confrères [les conseillers] les accablaient de dégoûts, Louis XIV, 4 dans DÉGOÛT
Je suis vieux, malade et dégoûtant, mais je ne suis point du tout dégoûté, Lett. Mme de St-Julien, 30 sept. 1768 dans DÉGOÛTÉ, ÉE
Vous savez que le parlement aime un peu à dégraisser tout fermier du roi, Lett. Tabareau, juillet 1770 dans DÉGRAISSER
Entre ton trône et moi je ne vois qu'un degré, Sémir. II, 2 dans DEGRÉ
Mon culte épuré De ma grandeur naissante est le premier degré, Fanat. II, 5 dans DEGRÉ
Il avait passé par tous les degrés de la débauche et de la misère, l'Ingénu, 19 dans DEGRÉ
J'ai tenté par degré d'effacer cette horreur, Brutus, III, 2 dans DEGRÉ
À Bourge, un écolier peut percer ce mystère ; Je n'ai point mes degrés...., Disc. 6 dans DEGRÉ
Si deux ou trois personnes ne soutenaient le bon goût dans Paris, nous dégringolerions dans la barbarie, Cité dans CORBLET, Glossaire picard dans DÉGRINGOLER
Nos ministres dégringolent l'un après l'autre comme les personnages de la lanterne magique, Lett. Mme du Deffant, 3 déc. 1759 dans DÉGRINGOLER
Mlle Clairon et Mme du Chappe soutiennent la gloire de la France ; mais ce n'est pas assez : nous dégringolons furieusement, Lett. Duc de Richelieu, 25 oct. 1761 dans DÉGRINGOLER
Nous ne considérons le monde que comme informe et à peine dégrossi, Moeurs, Conn. de l'âme. dans DÉGROSSI, IE
Quand une nation se dégrossit, elle est d'abord émerveillée de voir l'aurore ouvrir de ses doigts de rose les portes de l'orient, et semer de topazes et de rubis le chemin de la lumière, Zéphyre caresser Flore...., Dict. phil. Lieux communs. dans DÉGROSSIR
Et la fière Fulvie Se couvre, sans rougir, d'un vil déguisement, Catil. II, 1 dans DÉGUISEMENT
Par là, malgré la fraude et les déguisements, Vos yeux démêleront ses secrets sentiments, Zaïre, IV, 5 dans DÉGUISEMENT
Ils ne se servent de la pensée que pour autoriser leurs injustices, et n'emploient les paroles que pour déguiser leurs pensées, Dial. XI dans DÉGUISER
Je déguisai partout ma naissance et mon nom, Oedipe, IV, 1 dans DÉGUISER
Qui peut se déguiser pourrait trahir sa foi, Alz. I, 5 dans DÉGUISER
Soit qu'un dehors heureux Me cachât de son coeur les replis dangereux, Fanat. III, 1 dans DEHORS
Par des dehors plus doux vous devez l'attendrir, Alz. IV, 1 dans DEHORS
Les peuples de l'antiquité déifiaient leurs défenseurs, Moeurs, 46 dans DÉIFIER
À force de forfaits tu t'es déifié, Fanat. V, 4 dans DÉIFIER
.... Déités immortelles ! Mon fils serait vengé ! n'est-ce point une erreur ?, Scythes, IV, 8 dans DÉITÉ
Un pauvre juif déjudaïsé [Spinoza], vivant avec trois cents florins de rente dans l'obscurité la plus profonde, Dict. phil. Dieu, dieux. dans DÉJUDAÏSÉ, ÉE
Par delà tous ces cieux le Dieu des cieux réside, Henr. VII dans DELÀ
Presque toutes ses actions [de Charles XII], jusqu'à celles de sa vie privée et unie, ont été bien au delà du vraisemblable, Charles XII, 8 dans DELÀ
Mon héros est doyen de notre délabrée Académie, Lett. Richelieu, 25 mai 1772 dans DÉLABRÉ, ÉE
Ces papiers me seront très utiles dans le délabrement des affaires de M. le duc de Virtemberg, Lett. Damilaville, 2 nov. 1767 dans DÉLABREMENT
J'ai permis vos délais, mais non pas vos refus, Tancr. I, 4 dans DÉLAI
Le sang d'un époux crie et ton délai l'offense, Scythes, V, 1 dans DÉLAI
En vain sur son crédit un délateur s'appuie ; Sous son bonnet carré, que ma main jette à bas, Je découvre en riant la tête de Midas, Epît. 83 dans DÉLATEUR
Descartes a délayé cette pensée [le doute est la source de la sagesse], Phil. ignor. dans DÉLAYER
Fruit d'un aspect délectable, Phil. IV, 17 dans DÉLECTABLE
Le coeur ému, [il] prêtait ses deux oreilles Tout délecté quand sa femme parlait, Ce qui pl. aux dames dans DÉLECTÉ, ÉE
L'ambassadeur m'attend ; consulte, délibère ; Dans une heure avec moi tu reverras mon père, Brutus, IV, 3 dans DÉLIBÉRER
.... Un homme téméraire Confond en agissant celui qui délibère, Triumv. II, 2 dans DÉLIBÉRER
La chose est possible, mais délicate, Voyage de la raison. dans DÉLICAT, ATE
Cette délicatesse importune, étrangère, Dément votre fortune et votre caractère, Orph. III, 4 dans DÉLICATESSE
Il a gouverné Rome au milieu des supplices ; Il en était l'effroi, j'en serai les délices, Mort de César, I, 4 dans DÉLICE
Les Suisses n'étaient pas réputés les hommes les plus déliés, Moeurs, 128 dans DÉLIÉ, ÉE
Métaphysicien assez délié pour vouloir réconcilier la théologie avec la métaphysique, Louis XIV, 34 dans DÉLIÉ, ÉE
Le médecin Fonseca, Portugais, Juif établi à Constantinople, homme savant et délié, capable d'affaires et le seul philosophe peut-être de sa nation, Charles XII, 5 dans DÉLIÉ, ÉE
Les ayant condamnées [ces familles] à l'amende du triple, les ayant ruinées en frais, et fait mettre en prison les pères de famille, il [le contrôleur] avait acheté leurs possessions sans bourse délier, l'H. aux 40 écus, Audience du contrôleur général dans DÉLIER
Je vois l'emportement de cet affreux délire, Irène, V, 3 dans DÉLIRE
N'auriez-vous pas voulu pour gouverner l'empire, Que j'eusse de Caton consulté le délire ?, Catil. V, 6 dans DÉLIRE
Le gouverneur [de la Bastille] aimait son prisonnier ; il fut très aise de sa délivrance, l'Ingénu, 18 dans DÉLIVRANCE
Le soudan, comme lui, gouverné par l'honneur, Croit en vous délivrant égaler son grand coeur, Zaïre, II, 3 dans DÉLIVRER
Un franciscain reçut secrètement les brefs pour les délivrer en mains propres aux prélats, Charles XII, 3 dans DÉLIVRER
Il faut que tout déloge, pièce à pièce, jusqu'à ce qu'on retombe dans l'état où l'on était avant de naître, Lett. Mme du Deffant, 30 oct. 1777 dans DÉLOGER
Pourquoi entre-t-il [le serpent, le démon] tous les jours dans le corps des gens par sa seule vertu, et tant de gens sages prétendent-ils l'en déloger par des paroles ?, Taureau blanc, 5 dans DÉLOGER
Il se peut que longtemps avant les empires de la Chine et des Indes il y ait eu des nations instruites, polies, puissantes, que des déluges de barbares auront ensuite replongées dans le premier état d'ignorance et de grossièreté qu'on appelle l'état de pure nature, Moeurs, Avant-propos. dans DÉLUGE
Les imans emploient un déluge de paroles pour pallier ces fautes, Moeurs, 7 dans DÉLUGE
Il y a depuis longtemps un déluge de pareils livres, Lett. Mme du Deffant, 26 déc. 1768 dans DÉLUGE
Je demande en tremblant une grâce de vous, Zaïre, IV, 2 dans DEMANDER
Je n'aurais point aux cieux demandé d'autre père, Mérope, V, 1 dans DEMANDER
Cette femme éperdue à vos sacrés genoux demande à se jeter, Orphel. III, 1 dans DEMANDER
Ce vieillard le suivait d'une démarche lente, Scythes, III, 1 dans DÉMARCHE
J'ose me flatter Qu'après cette démarche, après cette entreprise, Un coeur qui m'était dû saura me mériter, Tancr. II, 6 dans DÉMARCHE
On nous fait coucher ce soir à bord, pour démarrer demain au lever du soleil, Amabed, 1re lettre. dans DÉMARRER
Comme elle a démasqué, vilipendé le traître !, le Déposit. V, 5 dans DÉMASQUER
On trouve quelques traces de cette vérité [partage de l'Espagne entre Léopold et Louis XIV] dans les mémoires de Torcy, mais elles sont peu démêlées, L. XIV, 8 dans DÉMÊLÉ, ÉE
... Je démêle mal ce que je puis penser, Scythes, III, 1 dans DÉMÊLER
Oui, j'ai cru démêler quelques traits de Cresphonte, Mér. II, 2 dans DÉMÊLER
Vos yeux démêleront ses secrets sentiments, Zaïre, IV, 5 dans DÉMÊLER
J'ai démêlé son âme et j'en vois la noirceur, Sémiram. II, 1 dans DÉMÊLER
.... Dans ses entretiens j'ai souvent démêlé Que d'une cour ingrate il était exilé, Scythes, I, 1 dans DÉMÊLER
Je saurai démêler un pareil artifice, Orphel. II, 7 dans DÉMÊLER
Ces lettres étaient conçues en termes si ambigus et si généraux, qu'il était difficile de démêler si le but du roi Auguste était seulement de...., Charles XII, 6 dans DÉMÊLER
Marlborough, qui ne se hâtait jamais de faire ses propositions et qui avait, par une longue habitude, acquis l'art de démêler les hommes, Charles XII, 3 dans DÉMÊLER
Il fallait la maturité de César pour se démêler de tant d'intrigues, Réfl. sur les pensées de Pascal. 49 dans DÉMÊLER
Ils se réunirent pour prévenir le démembrement de la monarchie, Louis XIV, 17 dans DÉMEMBREMENT
C'est [la Flandre hollandaise] un démembrement des domaines de cette même Autriche dont ils prenaient la défense, Louis XV, 23 dans DÉMEMBREMENT
Des huissiers déménagent la maison de M. Jeannot, Jeannot et Colin. dans DÉMÉNAGER
On dit que ce Mahmoud [prince persan] tomba ensuite en démence, Russie, II, 16 dans DÉMENCE
Rustan suait, se démenait, se désespérait, Blanc et noir. dans DÉMENER (SE)
Et ma bouche, abjurant les dieux de ma patrie, Par mon âme en secret ne fut pas démentie, Alz. V, 5 dans DÉMENTI, IE
Ordonne à mon courroux, à mes sens interdits Ces dédains affectés tant de fois démentis, Zaïre, IV, 2 dans DÉMENTI, IE
Et je sens qu'à l'instant, prompte à me démentir, Je fais des voeux secrets pour n'en jamais sortir, Zaïre, V, 3 dans DÉMENTIR
Cette fierté qu'en nous soutient la modestie, Dans mon coeur à ce point ne s'est point démentie, Zaïre, I, 1 dans DÉMENTIR
Mais je connais le sort, il peut se démentir, Mérope, I, 4 dans DÉMENTIR
L'atome à qui Dieu aura donné la pensée peut mériter ou démériter, Ph. ignor. 29 dans DÉMÉRITER
L'amante sauta par la fenêtre et se démit le pied, Les deux consolés. dans DÉMETTRE
Il veut rentrer chez lui ; il y trouve des huissiers qui démeublaient sa maison de la part de ses créanciers, Memnon. dans DÉMEUBLER
Ils pénètrent en foule à la demeure auguste...., Orphel. I, 2 dans DEMEURE
En faisant revenir pour sa propre défense quelques troupes demeurées en Espagne, S. de Louis XIV, 22 dans DEMEURÉ, ÉE
Auprès du fils des rois si j'étais demeurée...., Orphel. II, 3 dans DEMEURER
L'opiniâtreté de son caractère se joignant à toutes ces vraisemblances, il demeura ferme dans l'opinion qu'on voulait le trahir et le livrer à ses ennemis, Charles XII, 6 dans DEMEURER
Quoi ! madame, en vos mains elle [une croix] était demeurée ?, Zaïre, II, 3 dans DEMEURER
Ecbatane est du moins sous mon obéissance ; C'est tout ce qui demeure aux enfants de Cyrus, Scythes, II, 4 dans DEMEURER
Tout s'imprime, tout s'écrit, rien ne demeure, l'Écossaise, III, 3 dans DEMEURER
Je n'aime ni les demivengeances, ni les demi-fripons, l'Écoss. II, 3, variante. dans DEMI, IE
Près du temple sacré les Grâces demi-nues, Henr. IX dans DEMI, IE
C'est ne vivre qu'à demi que de n'oser penser qu'à demi, Lett. Mme du Deffant, 13 oct. 1759 dans DEMI, IE
Il fallait d'abord attaquer [à Valenciennes] deux demi-lunes, Louis XIV, 13 dans DEMI-LUNE
Après sa démission du protectorat, Richard Cromwell voyagea en France, Louis XIV, 6 dans DÉMISSION
Nous ne voulons pas vous démitrer, dans LAVEAUX dans DÉMITRER
On démolit ce temple et ces autels chéris, Alz. II, 4 dans DÉMOLIR
Je suis grand démolisseur, Lett. Mme du Deffant, 1er juin 1770 dans DÉMOLISSEUR
Les trois Furies, les trois Parques, les mauvais démons, la roue d'Ixion sont des chimères absurdes, Dial. 23 dans DÉMON
On distinguait parmi les auteurs une classe de démonographes, Louis XIV, 31 dans DÉMONOGRAPHE
Je lui apprendrai l'astrologie, la démonomanie, Zadig, 6 dans DÉMONOMANIE
Les chevaliers bien armés ne couraient guère d'autre risque que d'être démontés, Moeurs, 51 dans DÉMONTÉ, ÉE
La cavalerie du czar, presque toute démontée, ne pouvait plus être d'aucun secours, à moins qu'elle ne combattît à pied, Russie, II, 1 dans DÉMONTÉ, ÉE
Huet le démontreur vous démontre que Minos est visiblement Moïse, puisqu'un de ces noms est visiblement l'anagramme de l'autre en retranchant les lettres n et e, Dict. phil. Térélas. dans DÉMONTREUR
Ah ! coeur dénaturé qu'endurcit ma tendresse !, M. de Cés. II, 5 dans DÉNATURÉ, ÉE
On appelle ces pierres figurées dendrites, quand elles représentent des arbres, Singul. 1 dans DENDRITE
Le monde se déniaise furieusement, et les cuistres du seizième siècle n'ont pas beau jeu, Lett. d'Argental, 20 janv. 1766 dans DÉNIAISER
Le denier était la deux-cent-quarantième partie d'une livre d'argent, Moeurs, 19 dans DENIER
Les bossettes de son mors sont d'or à vingt-trois carats ; ses fers sont d'argent à onze deniers, Zadig, 3 dans DENIER
La Basse-Bretagne, à laquelle Dieu a dénié la vigne, l'Ingénu, 4 dans DÉNIER
J'ai loué les sots, j'ai dénigré les talents, l'Écossaise, I, 1 dans DÉNIGRER
Il est prouvé que la France ne contient qu'environ vingt millions d'âmes tout au plus, par le dénombrement des feux exactement donné en 1751, Dial. 24, 1er entretien. dans DÉNOMBREMENT
Joseph et Marie vinrent se faire dénombrer à Bethléem, Phil. II, 177 dans DÉNOMBRER
Le maître des jeux veut qu'on ne l'envoie [une tragédie] qu'à lui seul, il me dénonce expressément cette volonté despotique, Lett. d'Argental, 19 juillet 1773 dans DÉNONCER
St Louis regardait ce voeu comme un lien qu'il n'était pas permis aux hommes de dénouer, Moeurs, 58 dans DÉNOUER
Il tira un fer de son petit sac, arracha les quarante dents du lion et mit à leur place quarante diamants d'une égale grosseur, Princ. de Babyl. 1 dans DENT
Parmi les génies qui président aux empires du monde, Ituriel tient un des premiers rangs, et il a le département de la haute Asie, Babouc. dans DÉPARTEMENT
M. le duc abandonna tout le département de l'Église à l'évêque de Fréjus, Louis XV, 3 dans DÉPARTEMENT
Je ne prends point, madame, tant de liberté avec M. le duc qu'avec vous ; mais c'est que j'imagine que vous avez un peu plus de temps que lui, quoique vous n'en ayez guère, et que votre département de faire du bien vous occupe beaucoup, Lett. Mme de Choiseul, 2 sept. 1770 dans DÉPARTEMENT
Il m'appelle commissaire départi par le roi auprès des fermiers généraux, pendant que je suis opprimé départi par ces messieurs, Lett. Mme du Deffant, 26 nov. 1775 dans DÉPARTI, IE
Il n'y aurait qu'à faire mettre dans les gazettes que V. M. va à Spa pour dépayser les nouvellistes, Roi de Prusse, 14 dans DÉPAYSER
Avec la vive dépêche d'une faim très réelle, Dict. philos. Epopée (de Milton). dans DÉPÊCHE
Ayant dépêché toutes ces bonnes actions avec ce sang-froid actif qui m'étonnait toujours, Jenni, 5 dans DÉPÊCHER
Un vieille tante qu'un grand médecin dépêcha dans l'autre monde, l'H. dans DÉPÊCHER
Cet accord étant fait, les deux rois dépêchèrent chacun dans leur pays un ordre exprès d'assembler une armée de trois cent mille hommes pour enlever Formosante, Princ. de Babyl. 1 dans DÉPÊCHER
Si mon frère était mort, doutez-vous que son roi, Pour m'apprendre sa mort, eût dépêché vers moi ?, Adélaïde, I, 3 dans DÉPÊCHER
Narbas leur est dépeint comme un traître, un transfuge, Mérope, I, 4 dans DÉPEINT, EINTE
Tout ton être en un mot est dans ma dépendance, Mérope, V, 2 dans DÉPENDANCE
L'homme était-il donc né pour tant de dépendance ?, Orphel. V, 5 dans DÉPENDANCE
Croissy prit congé du roi de Suède qu'il laissa au milieu des ruines de Stralsund avec une garnison dépérie des deux tiers, Ch. XII, 8 dans DÉPÉRI, IE
Peut-être y aura-t-il enfin des âmes raisonnables qui rougiront de cet exemple de barbarie au XVIIIe siècle, et qui tâcheront d'effacer cette flétrissure en faisant dépersécuter le compagnon de cet infortuné, dans LAVEAUX dans DÉPERSÉCUTER
Le pape choisit St Bernard pour être l'organe d'un nouveau dépeuplement [une croisade, que Voltaire nomme ainsi par dénigrement], Moeurs, 54 dans DÉPEUPLEMENT
Quoi ! ces tyrans cruels.... Qui dépeuplent la terre...., Alz. II, 2 dans DÉPEUPLER
On avait banni, dans tous ces États, un usage insensé qui énervait et dépeuplait plusieurs pays méridionaux, Princ. de Babyl. 6 dans DÉPEUPLER
Je me suis dépiqué avec le roi de Prusse, qui est beaucoup plus régulier [à écrire] que lui [le maréchal de Richelieu], Lett. Mme de Graffigny, 22 mars 1758 dans DÉPIQUER
Philippe le Bel, pour se dépiquer, chassa tous les Juifs du royaume et s'empara de leur argent, Moeurs, 65 dans DÉPIQUER
C'est à quoi [jouer la comédie] nous avons passé notre hiver, pour nous dépiquer du malheur de nos armées, Lett. Voisenon, mars 1758 dans DÉPIQUER
Et en vérité, un homme qui a le malheur d'avoir lu la cosmologie de Christian Wolf, a besoin de la vôtre pour se dépiquer, Lett. Maupertuis, 10 août 1741 dans DÉPIQUER
Pour faire dépit au maître des choses, Taur. 3 dans DÉPIT
Ces cabales que l'on voit dans toutes les cours et qui se terminent d'ordinaire dans les nôtres par quelque déplacement de ministre ou tout au plus par quelque exil, Charles XII, 6 dans DÉPLACEMENT
Qu'ai-je donc fait, Tancrède ? ai-je pu vous déplaire ?, Tancr. IV, 5 dans DÉPLAIRE
Vous n'irez point, ô mère déplorable, Mérope, III, 5 dans DÉPLORABLE
Lorsqu'on vit déployer ces drapeaux suspendus, Sémiram. I, 1 dans DÉPLOYER
On déploie aujourd'hui l'étendard de la guerre [on déclare la guerre], Alz. III, 2 dans DÉPLOYER
Vous pouviez déployer, sincère impunément, La fierté d'un héros et le coeur d'un amant, Sémiram. II, 1 dans DÉPLOYER
Non, je n'ai point assez déployé ma colère, Orphel. V, 4 dans DÉPLOYER
Madame, il faut enfin que mon coeur se déploie, Mérope, I, 3 dans DÉPLOYER
Cet esprit d'orgueil était si fort enraciné dans eux [les jésuites], qu'il se déployait avec la fureur la plus indécente, dans le temps même qu'ils étaient tenus à terre sous la main de la justice, Dict. phil. jésuites. dans DÉPLOYER
Quand les petits garçons déplument leurs moineaux...., Dial. XXIV, 4 dans DÉPLUMER
Si quelque autre personne veut déplumer le hibou [tracasser, persécuter le hibou, Voltaire], il ira tout doucement mourir ailleurs, Lett. Mme de St Julien, 3 mars 1769 dans DÉPLUMER
Imposer des taxes sur les bénéfices sous le nom de successions, déports, incompatibilités, Louis XIV, 35 dans DÉPORT
Mustapha fut pris, déposé en cérémonie, et son frère tiré du sérail pour devenir sultan, Charles XII, 5 dans DÉPOSÉ, ÉE
Ce monument [un Mémoire écrit par Louis XIV à propos de la guerre de la succession] dépose à la postérité en faveur de la droiture de son âme [de Louis XIV], Louis XIV, 28 dans DÉPOSER
.... Sont autant de témoins dont le cri glorieux A déposé pour vous au tribunal des dieux, Sémiram. I, 5 dans DÉPOSER
Ensuite venaient les étendards, les timbales, les drapeaux gagnés à ces deux batailles, portés par les officiers et les soldats qui les avaient pris : toutes ces dépouilles étaient suivies des plus belles troupes du czar, Charles XII, 5 dans DÉPOUILLE
Le comte de Toulouse signa son dépouillement, moyennant quoi il fut reconnu pour bon catholique, Moeurs, 62 dans DÉPOUILLEMENT
Zamore au même instant dépouillant sa colère, Alz. V, 2 dans DÉPOUILLER
Celui-ci [le czar] n'ayant pas dépouillé la rudesse de son éducation et de son pays, aussi terrible à ses sujets qu'admirable aux étrangers, Charles XII, 4 dans DÉPOUILLER
Je n'aurais point pour eux dépouillé l'orphelin, Tancr. I, 1 dans DÉPOUILLER
On dit que c'est là [la sauvagerie] la véritable vie de l'homme, et que la société n'est qu'une dépravation artificielle, Dial. 8 dans DÉPRAVATION
Déprédateurs du peuple et fiers tyrans des rois, Sophon. IV, 3 dans DÉPRÉDATEUR, TRICE
Je sais bien qu'il y a de fameux déprédateurs qui redoutent la vertu éclairée ; je sais que des fripons murmurent contre le bonheur public, Lett. Vaines, 11 janv. 1776 dans DÉPRÉDATEUR, TRICE
Elle [la Grande-Bretagne] avait été longtemps esclave des héros déprédateurs des sept montagnes [les Romains], Princ. de Babyl. 10 dans DÉPRÉDATEUR, TRICE
Louis XIV s'attendait encore moins que son arrière-petit-fils [sur le trône d'Espagne] abandonnerait les Français pendant quatre ans aux déprédations de l'Angleterre, maîtresse de Gibraltar, Lett. Choiseul, 13 juillet 1761 dans DÉPRÉDATION
Il est vrai que faire le procès du surintendant [Fouquet], c'était accuser la mémoire du cardinal Mazarin ; les plus grandes déprédations dans les finances étaient son ouvrage, Louis XIV, 25 dans DÉPRÉDATION
Superstitieux que tu es, tu trembles au sabbat des déprépucés, Phil. V, 322 dans DÉPRÉPUCÉ
Ces déprépucés d'Israël, Lett. de Lisle, 15 déc. 1773 dans DÉPRÉPUCÉ
Le gouvernement turc a déprimé les Grecs et abruti les Égyptiens, Moeurs, 3 dans DÉPRIMER
Je ne prétends pas dépriser Corneille ; mon commentaire n'est ni un panégyrique ni une censure, Sur Poly. dans DÉPRISER
Se mettre dans un cercueil et chanter son De profundis, Moeurs, 126 dans DE PROFUNDIS
L'un à l'autre attachés depuis notre naissance, Zaïre, II, 2 dans DEPUIS
Il me fallut depuis gémir de votre absence, Zaïre, II, 2 dans DEPUIS
Depuis que je suis né, j'ai vu la calomnie...., Tancr. II, 3 dans DEPUIS
Non, depuis qu'en ces lieux mon âme fut vaincue, Depuis que ma fierté fut ainsi confondue...., Orphel. II, 6 dans DEPUIS
La petite vérole n'était qu'une simple dépuration du sang, Jenni, 9 dans DÉPURATION
Les députés du peuple et les chefs des soldats, Irène, IV, 2 dans DÉPUTÉ
Ils furent assez inconsidérés pour prêcher la raison déraisonnablement, Voy. de la raison. dans DÉRAISONNABLEMENT
Les courtisans assurèrent que l'abbé de Savoie serait toujours un esprit dérangé, Louis XIV, 18 dans DÉRANGÉ, ÉE
Ce coup dérangea les mesures de Charles, du cardinal et de l'assemblée de Varsovie, Charles XII, 2 dans DÉRANGER
C'est bien dommage que son chagrin lui dérange quelquefois l'esprit, Prinç. de Babyl. 5 dans DÉRANGER
On prétend que son esprit [de Charles-Quint] se dérangea dans la solitude de St-Just, Moeurs, 126 dans DÉRANGER
Des chefs sans art conduisaient dans des pays inconnus des multitudes déréglées, Moeurs, 54 dans DÉRÉGLÉ, ÉE
Le titre de chevalerie que les rois d'Angleterre donnent aux citoyens est une dérivation de l'ancienne chevalerie, Moeurs, 97 dans DÉRIVATION
Mon dernier fils, ma fille, aux chaînes réservés, Zaïre, II, 3 dans DERNIER, IÈRE
Conserve au moins le jour au dernier de mes fils, Orphel. I, 2 dans DERNIER, IÈRE
Il est temps que mon coeur De ses derniers replis t'ouvre la profondeur, Fanat. II, 4 dans DERNIER, IÈRE
Cet effort généreux que je n'attendais pas Porte le dernier coup à mon âme éperdue, Tancr. II, 6 dans DERNIER, IÈRE
Ramper au dernier rang des derniers citoyens, Fanat. I, 4 dans DERNIER, IÈRE
L'espoir de deux maisons, le destin le plus beau, Par le dernier supplice enfermés au tombeau, Tancr. IV, 3 dans DERNIER, IÈRE
On doit tout quelquefois au dernier des humains, Tancr. II, 1 dans DERNIER, IÈRE
Elle mène Candide, par un escalier dérobé, dans un cabinet doré, Candide, 7 dans DÉROBÉ, ÉE
Et je reprends ma gloire et ma félicité En dérobant mon sang à l'infidélité, Zaïre, II, 3 dans DÉROBER
À dérober vos jours au fer des assassins, Triumv. III, 2 dans DÉROBER
Mes larmes malgré moi me dérobent sa vue, Zaïre, II, 2 dans DÉROBER
À la proscription peu se sont dérobés, Triumv. I, 4 dans DÉROBER
Quoi ! vous voulez vous dérober à moi ?, Nan. II, 3 dans DÉROBER
On m'assure que les comédiens ne laisseront pas de donner la pièce au 1er de mars ; il n'y a autre chose à faire qu'à y travailler encore pour dérouter les polissons, Lettr. Richelieu, 1er févr. 1773 dans DÉROUTER
Allons, mon maître, suivons le conseil de la vieille ; partons et courons sans regarder derrière nous, Candide, 14 dans DERRIÈRE
Le baron chassa Candide à grands coups de pied dans le derrière, Cand. 1 dans DERRIÈRE
Cependant le sénat.... Dès hier vous nomma gouverneur de l'Asie, Catil. II, 3 dans DÈS
Il [Descartes] commence par supposer que l'âme ne peut avoir aucune influence sur le corps, et dès là il s'avance trop, Newton, 1 dans DÈS
Dès là qu'il [Dieu] existe, il est nécessaire que son existence remplisse tout l'espace et tous ses ouvrages, Dial. XV, 1 dans DÈS
Seigneur, vous serez roi dès que vous voudrez l'être, Brutus, III, 7 dans DÈS
Monstres désaltérés dans le sang des mortels, Alz. II, 2 dans DÉSALTÉRÉ, ÉE
La doctrine des philosophes cyniques qui était l'esprit de désappropriation, Phil. III, 360 dans DÉSAPPROPRIATION
Secourons sa valeur qui devient imprudente Et cet emportement que nous désapprouvons, Tancr. V, 2 dans DÉSAPPROUVER
Le premier chevalier qui courut contre lui le désarçonna, Zadig, 19 dans DÉSARÇONNER
Tu me vois désarmé ; comment puis-je répondre ?, Mér. V, 2 dans DÉSARMÉ, ÉE
Mais seuls et désarmés, esclaves et victimes...., Orph. V, 5 dans DÉSARMÉ, ÉE
Vous n'êtes point ici sous vos antiques rois Qui laissent désarmer la rigueur de leurs lois, Orphel. V, 2 dans DÉSARMER
Il [Clément XI] arma, et s'en repentit bientôt ; il vit que les Romains, sous un gouvernement tout sacerdotal, n'étaient pas faits pour manier l'épée ; il désarma, Louis XIV, 21 dans DÉSARMER
Nous désavouons tous le meurtre de Zopire, Fanat. V, 1 dans DÉSAVOUER
Et quel autre jamais qu'un descendant d'Alcide...., Mérope, V, 7 dans DESCENDANT, ANTE
Vous serez bien étonné en voyant les descendants de nos vainqueurs, Princ. de Babyl. 8 dans DESCENDANT, ANTE
Un prêtre de ce pays déclara de la part de Dieu le descendant de tant de rois incapable d'hériter, Louis XV, 39 dans DESCENDANT, ANTE
Et des dieux quelquefois la longue patience Fait sur nous à pas lents descendre la vengeance, Mérope, I, 4 dans DESCENDRE
Dieu tout-puissant, éclate en ta bonté, Fais descendre ta grâce en ce séjour profane, Zaïre, V, 2 dans DESCENDRE
Un plus noble chemin pour descendre au tombeau, Orphel. IV, 6 dans DESCENDRE
Je veux bien avec toi descendre à me commettre, Tancr. III, 6 dans DESCENDRE
La honte où je descends de me justifier, Zaïre, IV, 6 dans DESCENDRE
Jamais les grands rois n'ont descendu à ces bassesses [les confiscations], Moeurs, 117 dans DESCENDRE
Je vois la vérité dans ton coeur descendue, Zaïre, II, 3 dans DESCENDU, UE
Dans l'abîme effroyable où je suis descendue, Tancr. II, 6 dans DESCENDU, UE
Ne crois pas qu'à ce point de mon rang descendue, Sémiram. III, 1 dans DESCENDU, UE
Vingt siècles descendus dans l'éternelle nuit T'ont dit comme tout change...., Ép. CII dans DESCENDU, UE
Ce héros malheureux de Bouillon descendu...., Zaïre, II, 1 dans DESCENDU, UE
Ô vous qui êtes l'apôtre de la vérité, recevez les hommages du petit coin de mon esprit purifié de la rouille de la superstition, et déséborgnez mes compagnons, Lettre au roi de Prusse, dans LAVEAUX dans DESÉBORGNER
Le couvent que j'ai bâti pour vivre en solitaire ne désemplit pas d'étrangers, Lett. d'Argental, 3 nov. 1766 dans DÉSEMPLIR
Pour me désenivrer, je viens vite à la prose, Lett. Pruss. 39 dans DÉSENIVRER
Dans des sables brûlants, sur des rochers déserts, Fanat. II, 4 dans DÉSERT, ERTE
Ces portiques, ces lieux que vous voyez déserts, De nombreux citoyens seront bientôt couverts, Tancr. III, 3 dans DÉSERT, ERTE
Enfants infortunés d'une ville déserte...., Triumv. III, 1 dans DÉSERT, ERTE
De déserts en déserts errant, persécuté, Mérope, V, 1 dans DÉSERT
Ces murs sont encor pleins de tes premiers exploits, Déserteur de nos Dieux, déserteur de nos lois, Mahom. I, 4 dans DÉSERTEUR
[Un sénat] Qui, lâche déserteur de son autorité, N'en a plus que l'orgueil pour toute dignité, Catil. IV, 2 dans DÉSERTEUR
Ô de ma passion fureur désespérée !, Brutus, III, 6 dans DÉSESPÉRÉ, ÉE
Ce coup désespéré peut vous être funeste, Triumv. IV, 3 dans DÉSESPÉRÉ, ÉE
.... Mon bras désespéré N'a porté dans son sein qu'un coup mal assuré, Alz. V, 4 dans DÉSESPÉRÉ, ÉE
Ainsi de le fléchir Messala désespère, Brutus, III, 2 dans DÉSESPÉRER
J'ai pu désespérer le coeur de son amant, Zaïre, IV, 1 dans DÉSESPÉRER
Le désespoir tient lieu de force et de courage, Orphel. III, 4 dans DÉSESPOIR
[Les femmes de l'Occident] Libres sans déshonneur et sages sans contrainte, Zaïre, I, 1 dans DÉSHONNEUR
Cela vaut mieux que de cuire des hommes et de déshonorer des filles, comme a fait mon cousin don Carocucarador, inquisiteur pour la foi, Jenni, 3 dans DÉSHONORER
On ne me verra point déshonorer sa cendre Par d'inutiles cris...., Triumv. IV, 5 dans DÉSHONORER
Ces imaginations déshonorent la physique, Moeurs, Chang. dans DÉSHONORER
Mon père veut un gendre, Il désigne Indatire, et je sais trop entendre, Scythes, II, 1 dans DÉSIGNER
Dans nos derniers temps, les hommes ont été désinfatués des sortiléges, Moeurs, 104 dans DÉSINFATUER
Après toutes les scènes de carnage dont il venait d'être témoin, Birton était aussi gai et aussi désinvolte que s'il était revenu de la comédie, Jenni. 7 dans DÉSINVOLTE
Ne suis-je pas un grand politique ? et cette politique n'est-elle pas très désinvolte ?, Lett. d'Argental, 17 sept. 1760 dans DÉSINVOLTE
Un vain désir de gloire a séduit mes esprits, Mérope, II, 2 dans DÉSIR
.... Un bien si désirable Est trop prompt et trop grand pour être vraisemblable, Triumv. II, 2 dans DÉSIRABLE
On ne peut désirer ce qu'on ne connaît pas, Zaïre, I, 1 dans DÉSIRER
Il faudra saisir aux fermes générales sans difficulté et ne donner son désistement que quand il aura payé tout ce qu'il doit, Lett. Dutertre, 18 janv. 1777 dans DÉSISTEMENT
Eh bien ! est-il puni ? - Il ne l'est pas encor. - Je suis désobéi, Oreste, V, 4 dans DÉSOBÉI, IE
Égisthe va se perdre à force de courage : Il désobéira : la mort est son partage, Mérope, V, 5 dans DÉSOBÉIR
Vous connaissez la malédiction Qui punit à jamais la désobéissance, Fanat. IV, 3 dans DÉSOBÉISSANCE
Que n'employez-vous aux édifices publics, pendant cent jours, les artistes désoccupés ?, Dial. 1 dans DÉSOCCUPÉ, ÉE
Ils [les Romains] comptent leur argent, courent au spectacle ou chez leurs maîtresses ; c'est la vie des désoccupés, Memmius, XII dans DÉSOCCUPÉ, ÉE
De ce monde usurpé désolateurs perfides, Alz. II, 1 dans DÉSOLATEUR
Se peut-il qu'en ce temps de désolation...., Orphel. I, 1 dans DÉSOLATION
Il lui restait bien des griefs ; et surtout les galanteries des dames, et les désolations qui en devaient être la suite le remplissaient d'inquiétude et d'effroi, Babouc. dans DÉSOLATION
Vois du nord au midi l'univers désolé, Fanat. II, 5 dans DÉSOLÉ, ÉE
À mes sens désolés, ombre à jamais présente, Alz. III, 1 dans DÉSOLÉ, ÉE
Colbert trouva l'administration des finances dans tout le désordre où les guerres civiles et trente ans de rapine l'avaient plongée, Dial. 4 dans DÉSORDRE
Je vois qu'il a été un peu désorienté par deux causes malheureuses qu'il a perdues coup sur coup, Lett. d'Argental, 8 oct. 1766 dans DÉSORIENTER
Ces despotes altiers partagent l'univers, Tancr. I, 1 dans DESPOTE
Le hardi Japonais n'attend pas qu'au cercueil Un despote insolent le plonge d'un coup d'oeil, Orphel. V, 5 dans DESPOTE
On entendait autrefois par un despote un petit prince d'Europe vassal du Turc et vassal amovible, une espèce d'esclave couronné gouverneur d'autres esclaves, Dial. XXIV, 1 dans DESPOTE
Tu vois de ces tyrans la fureur despotiqu, Alz. IV, 3 dans DESPOTIQUE
Ce monsignor me paraît bien dessalé ; je me forme beaucoup avec lui, Amabed, 14e lettre. dans DESSALÉ, ÉE
Un moine que le repentir dessèche dans son cloître, Moeurs, 139 dans DESSÉCHER
Cent beautés que vos appas font dessécher de jalousie, Goût. dans DESSÉCHER
Le chagrin desséchait la fleur de son printemps, Guèbr. IV, 6 dans DESSÉCHER
Avant que la Vallière eût aucun dessein sur le coeur du roi, Louis XIV, 25 dans DESSEIN
Qui change ses desseins découvre sa faiblesse, M. de César, III, 5 dans DESSEIN
On appelait ministres les desservants des églises protestantes, Moeurs, 138 dans DESSERVANT
L'on commença à dessiller les yeux du peuple sur les superstitions, Louis XIV, 25 dans DESSILLER
La nature féconde Varie à l'infini les traits de ses dessins, Scythes, IV, 1 dans DESSIN
Le chapitre 27 du livre XIX [de l'Esprit des lois] est un portrait de votre Angleterre, dessiné dans le goût de Paul Véronèse, des couleurs brillantes, de la facilité de pinceau et quelques défauts de costume, Dial. XXIV, 1er entretien. dans DESSINÉ, ÉE
Les gazettes dirent que leur vaisseau [des philosophes qui étaient allés faire des observations sous le cercle polaire] échoua aux côtes de Bosnie, et qu'ils eurent bien de la peine à se sauver ; mais on ne sait jamais dans ce monde le dessous des cartes, Micromégas, 4 dans DESSOUS
Les pinsons chantaient le dessus avec les bergères, Babyl. 4 dans DESSUS
Mettez le pied dessus le cou des rois, Phil. IV, 224 dans DESSUS
Solamir veut tenter le destin des batailles, Tancr. III, 5 dans DESTIN
J'ignore du combat quel sera le destin, Scythes, IV, 7 dans DESTIN
Connais-tu ton destin ? sais-tu quelle est ta mère ?, Zaïre, II, 3 dans DESTIN
Si dans mes alarmes Le ciel me permettait d'abréger un destin...., Orphel. I, 5 dans DESTIN
Et puis qu'on dise qu'il n'y a pas de destinée ; c'est vous, madame, qui m'avez valu cette destinée-là ; c'est à vous que je dois votre grand-maman [la duchesse de Choiseul qui rendit des services à Voltaire], Lett. Mme du Deffant, 1er juin 1770 dans DESTINÉE
Votre plus jeune fils, à qui les destinées Avaaient à peine encore accordé quatre années, Zaïre, II, 3 dans DESTINÉE
Mon coeur est à vous, mais la destinée n'est à personne ; elle se moque de nous tous, Lett. Richelieu, 8 nov. 1769 dans DESTINÉE
La mort de cet homme, tué précisément au lieu de lui et parce qu'il l'avait voulu sauver.... lui fit croire que sa destinée, qui le conservait si singulièrement, le réservait à l'exécution des plus grandes choses, Charles XII, 2 dans DESTINÉE
Ce destructeur des rois, de leur sang abreuvé, Orphel. I, 1 dans DESTRUCTEUR, TRICE
Et tout nous abandonne aux mains des destructeurs, ib. I, 1 dans DESTRUCTEUR, TRICE
Ils avaient fait en chaire le panégyrique des destructeurs nommés conquérants, Dial. XXVIII, 1 dans DESTRUCTEUR, TRICE
.... Ce chef arrogant d'un peuple destructeur, Tancr. I, 1 dans DESTRUCTEUR, TRICE
Éteins entre leurs mains leurs foudres destructeurs, Alz. I, 4 dans DESTRUCTEUR, TRICE
Cette idée seule est destructive de toute administration, Phil. II, 303 dans DESTRUCTIF, IVE
De là les scènes les plus honteuses et les plus destructives de la subordination et de la discipline, Louis XV, 34 dans DESTRUCTIF, IVE
Souvenez-vous de ce que Platon nous apprend de la destruction de l'île Atlantique, abîmée il n'y a pas plus de dix mille ans, Dial. 29 dans DESTRUCTION
Se peut-il qu'en ce temps de désolation, En ce jour de carnage et de destruction...., Orphel. I, 1 dans DESTRUCTION
À deux consuls jaloux et désunis sans cesse, Catil. III, 1 dans DÉSUNI, IE
C'est un beau cheval dont le pas est presque toujours désuni, Lett. en vers et en prose, 63 dans DÉSUNI, IE
Par leur désunion Rome sera sauvée, Catil. I, 6 dans DÉSUNION
Ardents à désunir le peuple et le sénat, Brutus, IV, 7 dans DÉSUNIR
Son confesseur l'avait assujetti à ces pratiques peu convenables et aujourd'hui désusitées, Louis XIV, 28 dans DÉSUSITÉ, ÉE
Il fondit sur la cavalerie du roi, qui, n'étant point soutenue par le détachement de Creuts, fut rompue à son tour, Charles XII, 4 dans DÉTACHEMENT
Ce Dieu a détaché [à ces peuples] des lions, et voilà que ces lions les tuent, Phil. IV, 416 dans DÉTACHER
Portez ailleurs les dons que vous me proposez, Détachezvous d'un coeur qui les a méprisés, Orphel. IV, 4 dans DÉTACHER
Cette proposition [d'aller délivrer Charles XII à Bender], qui marquait plus de courage et d'affection qu'elle n'était utile, fut écoutée avec plaisir quoique rejetée, et on ne manqua pas d'en instruire le roi en lui envoyant le détail de la bataille d'Helsinbourg, Charles XII, 5 dans DÉTAIL
Vous savez les projets que votre amant médite ; En pénétrez-vous bien les détails et la suite ?, Catil. II, 1 dans DÉTAIL
Le temps, la triste adversité Détend les cordes de ma lyre, Épît. 38 dans DÉTENDRE
Notre sort sans retour est-il déterminé ?, Orphel. I, 1 dans DÉTERMINÉ, ÉE
À ce héros armé contre la tyrannie Dont le coeur inflexible au bien déterminé...., M. de Cés. III, 2 dans DÉTERMINÉ, ÉE
Patience, je suis un déterminé ; j'ai peu de temps à vivre ; je dirai la vérité, Lett. d'Argental, 17 nov. 1761 dans DÉTERMINÉ, ÉE
Parlez, déterminez ma fureur égarée, Fanat. IV, 3 dans DÉTERMINER
Le savant qui m'a déterré cette édition prodigieusement rare, Lett. Duclos, 23 avril 1762 dans DÉTERRER
Colbert déterrait le mérite dans l'obscurité, Louis XIV, 14 dans DÉTERRER
Essayons de déterrer quelques monuments précieux sous les ruines des siècles, Moeurs, Introd. Changements dans le globe. dans DÉTERRER
Il eut le bonheur de déterrer que lui [le roi de Prusse] se joindrait à la France, Lett. d'Argental, nov. 1759 dans DÉTERRER
Or oiez des barons que Diex a tant amés, Qui en la cité furent dont li murs est pavés ; Les portes desterrerent à grans pels acerés, VI, 843 dans DÉTERRER
Oubliez-vous que notre détestable Marie, fille de Henri VIII, fut heureuse jusqu'à sa mort ?, Jenni, 7 dans DÉTESTABLE
On m'a mandé que Nanine avait été jouée détestablement et reçue de même, Lett. Richelieu, 27 févr. 1765 dans DÉTESTABLEMENT
Quel événement et quels dieux irrités Ont amené Julie en ces lieux détestés ?, Triumv. II, 4 dans DÉTESTÉ, ÉE
Nous ne voulons pas vous démitrer, vous détiarer, dans LAVEAUX dans DÉTIARER
Parfiler c'est effiler une étoffe, la détisser fil à fil et en séparer l'or, Dial. 13 dans DÉTISSER
J'errais dans les détours de ce grand monument, Sémiram. V, 6 dans DÉTOUR
Comme on envoie un piqueur détourner un cerf avant qu'on aille au rendez-vous de chasse, Lett. d'Argental, nov. 1759 dans DÉTOURNER
Levez le bras, frappez ; je détourne les yeux, M. de Cés. III, 2 dans DÉTOURNER
Il faut détourner les yeux de ces temps sauvages qui sont la honte de la nature, Moeurs, Avant-propos. dans DÉTOURNER
Dieu, détourne de moi ces noirs pressentiments, Zaïre, V, 3 dans DÉTOURNER
Ciel, détourne les coups que ce moment prépare, Alz. III, 5 dans DÉTOURNER
Mais quoi ! cet intérêt et si juste et si tendre De tout autre intérêt peut-il vous détourner ?, Mérope, I, 1 dans DÉTOURNER
....Non, demeurez, ne vous détournez pas, De vos regards du moins honorez mon trépas, Scythes, III, 2 dans DÉTOURNER
Si ton coeur encore D'un père infortuné ne s'est pas détourné, Tancr. IV, 6 dans DÉTOURNER
Maint rimailleur indigent Dont la cervelle est détraquée, Lett. en vers et en prose, 98 dans DÉTRAQUÉ, ÉE
Je vous avoue que j'avais déjà été un peu fâché pour le duc de Bourgogne qu'il eût écrit à Mme de Maintenon contre le duc de Vendôme, et qu'il se fût amusé à détraquer une montre avant la bataille d'Oudenarde, Lett. à Villevieille, 30 avril 1777 dans DÉTRAQUER
Me voici donc en ce lieu de détresse Embastillé, logé fort à l'étroit, la Bastille. dans DÉTRESSE
Ne donnons point le temps aux mortels détrompés De rassurer leurs yeux de tant d'éclat frappés, Fanat. II, 4 dans DÉTROMPÉ, ÉE
La diète fut bientôt détrompée de la fausse nouvelle de la mort du roi de Suède, Charles XII, 2 dans DÉTROMPER
Le bonheur m'aveugla ; la mort m'a détrompé, Alz. V, 7 dans DÉTROMPER
Sur cent rois détrônés, accablés de ma gloire, Orph. III, 4 dans DÉTRÔNÉ, ÉE
Le roi Auguste détrôné ne craignait plus d'irriter les Polonais en abandonnant leur pays aux troupes moscovites, Charles XII, 3 dans DÉTRÔNÉ, ÉE
Tous ces succès étaient les avant-coureurs du détrônement du roi Auguste, Charles XII, 2 dans DÉTRÔNEMENT
La Turquie accoutumée à voir la mort de ses princes suivre toujours leur détrônement, ib. 5 dans DÉTRÔNEMENT
Quand je devrais rester ici cinquante ans, je n'en sortirai point que je n'aie détrôné le roi de Pologne [paroles de Charles XII], Charles XII, 2 dans DÉTRÔNER
Le czar aspirait à plus qu'à détruire des villes ; il en fondait une alors peu loin de Nerva même, au milieu de ses nouvelles conquêtes, c'était la ville de Pétersbourg...., Charles XII, 3 dans DÉTRUIRE
Les Russes ne l'attendirent pas, ils décampèrent et se retirèrent vers le Borysthène, gâtant tous les chemins, et détruisant tout sur leur route pour retarder au moins les Suédois, Charles XII, 4 dans DÉTRUIRE
Dans cette extrémité, le mémorable hiver de 1709, plus terrible encore sur ces frontières de l'Europe que nous ne l'avons senti en France, détruisit une partie de son armée, ib. dans DÉTRUIRE
Gengis-khan, que le ciel envoya pour détruire, Vient toujours implacable, Orphel. I, 3 dans DÉTRUIRE
Il conclut qu'il est plus aisé de détruire que de bâtir, l'Ingénu, 10 dans DÉTRUIRE
J'ai détruit l'instrument qu'employa ta vengeance, Fanat. V, 1 dans DÉTRUIRE
Des périls à prévoir, des complots à détruire, Orphel. IV, 1 dans DÉTRUIRE
Héritier de l'ingrat qui détruisit mon père, Triumv. III, 4 dans DÉTRUIRE
Il est vrai qu'en son coeur j'ai voulu le détruire, Catil. II, 2 dans DÉTRUIRE
Et de vos murs détruits rétablissant la gloire, Alz. V, 7 dans DÉTRUIT, ITE
Il est étonnant, mais il est vrai, que cette immense dette [2 600 000 000, à la fin de Louis XIV] n'aurait point été un fardeau impossible à soutenir, s'il y avait eu alors un commerce florissant, un papier de crédit établi, et des compagnies solides qui eussent répondu de ce papier comme en Suède, en Angleterre, à Venise et en Hollande, Louis XIV, 30 dans DETTE
Il a crié le premier au voleur, comme Arlequin dévaliseur de maisons, Lett. d'Argental, 2 nov. 1764 dans DÉVALISEUR, EUSE
Devançant la raison, croissant avec notre âge, Fanat. III, 3 dans DEVANCER
Tous les coeurs des Romains.... Dans ces solemnités volent devant Titus, Brutus, III, 2 dans DEVANT
Devant de tels objets l'amour a peu de charmes, Tancr. I, 2 dans DEVANT
Et devant que je meure, Consolez mes vieux ans dont vous faites l'espoir, Tancr. I, 4 dans DEVANT
Cet excès de démence, accrédité pendant des siècles, avait dévasté la terre autant que les guerres les plus cruelles, Princ. de Babyl. 6 dans DÉVASTER
Un coeur comme le mien, qui ne vous a jamais été assez développé [connu], Roi de Pr. 111 dans DÉVELOPPÉ, ÉE
Les moindres circonstances deviennent essentielles quand il s'agit de la mort d'un homme tel que Charles XII, Charles XII, 8 dans DEVENIR
Plus que jamais confus, humilié, Devers Paris je m'en revins à pié, Pauv. diable. dans DEVERS
Lorsqu'à Berlin vous commençâtes à prendre ce vol immortel Devers la gloire où vous volâtes, Ép. LV dans DEVERS
Apprends qu'on devine Dans ces rustiques lieux ton illustre origine, Scythes, I, 3 dans DEVINER
On n'avait jamais fait en France de dénombrement [sous Charles IX] ; on était trop ignorant pour soupçonner seulement qu'on pût deviner le nombre des habitants par celui des naissances et des morts, Dial. XXIV, 1er entr. dans DEVINER
Jeanne d'Arc fut qualifiée de superstitieuse, devineresse du diable, Moeurs, 80 dans DEVINEUR, ERESSE
Voilà leurs boucliers, leurs lances, leurs devises, Tancr. III, 1 dans DEVISE
Il prit pour sa devise : malheur est bon à quelque chose, Ingénu, 20 dans DEVISE
Un dévoiement rend souvent un homme pusillanime, Oreilles, 7 dans DÉVOIEMENT
Eh bien ! à vos regards mon âme est dévoilée, M. de Cés. III, 2 dans DÉVOILÉ, ÉE
Si Menzikoff fit cette manoeuvre de lui-même, la Russie lui dut son salut ; si le czar l'ordonna, il était un digne adversaire de Charles XII, Charles XII, 4 dans DEVOIR
Les chrétiens vous devraient une tête si chère, Zaïre, II, 2 dans DEVOIR
L'un tient de moi la vie, à l'autre je la dois, Alz. III, 5 dans DEVOIR
Devrai-je au dépit qui le presse Ce que j'aurais voulu devoir à sa tendresse ?, Brutus, III, 4 dans DEVOIR
Les nations avaient déjà donné à Pierre Alexiovitz le nom de grand, qu'une défaite ne pouvait lui faire perdre, parce qu'il ne le devait pas à des victoires, Charles XII, 4 dans DEVOIR
Que pouviez-vous ? hélas ! - J'ai fait ce que j'ai dû, Orphel. V, 1 dans DEVOIR
Mon âme tout entière Se doit aux grands objets de ma vaste carrière, Orphel. II, 6 dans DEVOIR
La mort a respecté ces jours que je te doi, Pour me donner le temps de m'acquitter vers toi, Alz. II, 2 dans DEVOIR
Mon devoir me suffit, tout le reste n'est rien, M. de Cés. III, 2 dans DEVOIR
Laisse-moi les honneurs du devoir qui me lie, Alz. IV, 4 dans DEVOIR
Tremblez en contemplant tout le devoir des rois, Brutus, III, 6 dans DEVOIR
Que son corps.... Des vautours dévorants devienne la pâture, Oedipe, I, 3 dans DÉVORANT, ANTE
Portant partout le glaive et les feux dévorants, Orphel. I, 2 dans DÉVORANT, ANTE
Quels soucis dévorants viennent nous consumer !, Triumv. I, 5 dans DÉVORANT, ANTE
Nous avons fait un lieu considérable d'un méchant hameau où il n'y avait que quarante misérables dévorés de pauvreté et d'écrouelles, Lett. d'Argental, 20 sept. 1771 dans DÉVORÉ, ÉE
De l'ardeur d'obéir son âme est dévorée, Fanat. IV, 1 dans DÉVORÉ, ÉE
Mon âme déchirée Succombe au repentir dont elle est dévorée, Alz. V, 7 dans DÉVORÉ, ÉE
La fière ambition dont il est dévoré Est inquiète, ardente, et n'a rien de sacré, Mérope, V, 1 dans DÉVORÉ, ÉE
Quand voulez-vous donc, disait-elle quelquefois au sultan son fils, aider mon lion [Charles XII] à dévorer ce czar ?, Charles XII, 5 dans DÉVORER
César jouit de tout et dévore le fruit Que six siècles de gloire à peine avaient produit, Mort de César, II, 3 dans DÉVORER
Mes soins l'ont enfermé [un orphelin] dans ces asiles sombres Où des rois ses aïeux on révère les ombres ; La mort, si nous tardons, l'y dévore avec eux, Orphel. IV, 6 dans DÉVORER
Grecs, Arabes, Français, Sarrasins nous dévorent, Tancr. I, 1 dans DÉVORER
Le souvenir affreux dont l'horreur me dévore, Zaïre, II, 1 dans DÉVORER
Dans les villes qui paraissent jouir de la paix et où les arts fleurissent, les hommes sont dévorés de plus d'envie, de soins et d'inquiétudes qu'une ville assiégée n'éprouve de fléaux, Candide, 20 dans DÉVORER
D'un oeil d'impatience il dévorait sa proie, Henr. X dans DÉVORER
Il dévore des yeux le fruit de tous ses crimes, Catil. IV, 4 dans DÉVORER
Sous un maître odieux dévorant ma tristesse, Mérope, II, 7 dans DÉVORER
Comment avez-vous pu dévorer si longtemps Une douleur plus tendre et des maux plus touchants ?, Brutus, II, 1 dans DÉVORER
Dévorant mon dépit et mes soupirs honteux, Orphel. III, 4 dans DÉVORER
Il est juste qu'une espèce si perverse se dévore elle-même, Dial. 14 dans DÉVORER
Sainte Barbe à qui son frère Jetser avait une grande dévotion, Moeurs, 129 dans DÉVOTION
Les Juifs massacrèrent les enfants et les femmes, parce qu'ils avaient été dévoués [dévoués à la mort], Moeurs, 147 dans DÉVOUÉ, ÉE
Victime dévouée à notre État vengé, Tancr. V, 4 dans DÉVOUÉ, ÉE
Ce moment vous dévoue à leur haine fatale, Oreste, III, 2 dans DÉVOUER
Lâche qui se dévoue aux amours de Tullie, Catil. II, 1 dans DÉVOUER
Le jeune inconnu se jette dans l'arène ; il coupe la tête du lion avec la même dextérité qu'on a vu depuis, dans nos carrousels, de jeunes chevaliers adroits enlever des têtes de maures ou des bagues, Babyl. 1 dans DEXTÉRITÉ
Il vient rempli d'orgueil ou de dextérité, Brutus, I, 1 dans DEXTÉRITÉ
Si vous ne daignez vous en informer, le Temple du Goût ira à tous les diables, Lett. en vers et en prose, 25 dans DIABLE
Tout va au diable, mes anges, et moi aussi, Lett. d'Argental, 4 mai 1767 dans DIABLE
Je ferai le diable à quatre, pour faire accepter sa pancarte, Lett. en vers et en prose, 185 dans DIABLE
Les Anglais disent que toutes nos tragédies sont à la glace ; il pourrait bien en être quelque chose ; mais les leurs sont à la diable, Lett. Cideville, 22 fév. 1764 dans DIABLE
Ils ne sont pas capables d'une telle diablerie, Lett. d'Argental, 19 juin 1772 dans DIABLERIE
À Sans-Souci ? mais qu'y fera votre diablesse d'imagination ?, Roi de Prusse, 129 dans DIABLESSE
Voilà ce roi des rois [l'empereur Charles VI], et ses grandeurs suprêmes ; La mort a déchiré ses trente diadèmes, Ode VII dans DIADÈME
Dialecte a été d'abord féminin suivant le genre que ce mot a dans le grec d'où il est tiré ; et on ne voit pas pourquoi on ne l'a pas laissé féminin : Les dialectes du langage celtique étaient affreuses, Moeurs, Avant-propos (éd. de 1757) dans DIALECTE
Un premier acte plus poli que n'était l'autre, plus dialogué et plus convenable, Lett. d'Argental, 13 août 1763 dans DIALOGUÉ, ÉE
Il me paraît entendre à merveille ce que personne n'entend : c'est l'art de dialoguer, Lett. Chabanon, 20 nov. 1767 dans DIALOGUER
L'or et les diamants brillent sur ses habits, Scythes, I, 1 dans DIAMANT
J'étais le grain de sable, je résolus de devenir diamant, Zadig, 16 dans DIAMANT
Il est impossible que ces philosophes, quoique diamétralement opposés, se trompent dans leurs calculs, Newton, I, 10 dans DIAMÉTRALEMENT
Combien comptez-vous d'ici à la lune ? - Soixante demi-diamètres de la terre en nombres ronds, Micromégas, 7 dans DIAMÈTRE
Comme un gredin que la main de Thémis A diapré de nobles fleurs de lis, Pauvre diable. dans DIAPRER
L'Anti-Caton de César était un libelle ; mais César fit plus de mal à Caton par la bataille de Pharsale et par celle de Thapsa que par ses diatribes, Dict. phil. Libelle. dans DIATRIBE
. Le roi scythe rentra dans son quartier pour appliquer le dictame sur ses blessures, Babyl. 1 dans DICTAME
Je choisis alors, et je ne suis pas le dictamen de mon entendement qui me représente le meilleur, Newt. I, 4 dans DICTAMEN
Sylla fut honoré du nom de dictateur...., M. de Cés. I, 3 dans DICTATEUR
Brutus, par ce seul mot ton devoir est dicté, M. de César, III, 2 dans DICTÉ, ÉE
Quoi ! ces affreux serments qu'on vient de te dicter...., Zaïre. III, 4 dans DICTER
César aurait dicté cet arrêt sanguinaire !, Triumv. IV, 2 dans DICTER
Votre coeur a-t-il pu, sans être épouvanté, Avoir un sentiment que je n'ai pas dicté ?, Fanat. III, 3 dans DICTER
Peut-être l'amour même avait dicté ce choix, Tancr. II, 6 dans DICTER
Je corrigerai jusqu'à ce que la force de la diction puisse faire passer l'atrocité du sujet, Lett. d'Argental, 22 juin 1766 dans DICTION
Racine qui a mis dans la diction un charme inconnu jusqu'à lui, Lett. Somarokof, 26 fév. 1769 dans DICTION
Le Dictionnaire de l'Académie, ouvrage d'autant plus utile que la langue commence à se corrompre, Lett. Duclos, 1er mai 1761 dans DICTIONNAIRE
Il me semble aussi qu'on s'était fait une loi [dans le Dictionnaire de l'Académie] de ne point citer ; mais un dictionnaire sans citation est un squelette, Lett. Duclos, 11 août 1760 dans DICTIONNAIRE
La police a supprimé l'Encyclopédie ; peut-être y avait-il des choses qui n'étaient pas de l'essence d'un dictionnaire et qu'il aurait été plus convenable de ne pas y mettre, Dial. 30 dans DICTIONNAIRE
Un profond philosophe [Malebranche] et qui aurait saisi la vérité s'il n'avait voulu la mêler avec les mensonges des préjugés, a dit que nous voyons tout en Dieu ; mais c'est plutôt Dieu qui voit tout en nous, qui fait tout en nous, puisqu'il est nécessairement le grand, le seul, l'éternel ouvrier de toute la nature, Dial. 25 dans DIEU
Du Dieu que nous servons le tombeau profané, Zaïre, II, 1 dans DIEU
Au delà de leur cours [des astres] et loin dans cet espace Où la matière nage et que Dieu seul embrasse, Sont des soleils sans nombre et des mondes sans fin ; Dans cet abîme immense il leur ouvre un chemin ; Au delà de ces cieux le Dieu des cieux réside, Henr. VII dans DIEU
Ô serments, ô Palmire ! ô vous dieu des vengeances !, Fanat. III, 8 dans DIEU
La parole des dieux n'est point vaine et trompeuse, Leurs desseins sont couverts d'une nuit ténébreuse, Oreste, I, 2 dans DIEU
S'il est des dieux cruels, il est des dieux propices, Guèbr. IV, 6 dans DIEU
Je ne vous demande pas si une planète est dieu, si le bélier d'Ammon est dieu, si le boeuf Apis est dieu, et si Cambyse a mangé un dieu en le faisant mettre à la broche, Dial. 29 dans DIEU
Des dieux que nous servons connais la différence, Alz. V, 7 dans DIEU
Agir, parler, punir ou pardonner en dieu, Fanat. I, 4 dans DIEU
J'ai vu ce demi-dieu [Alexandre] devenu le plus cruel des barbares, après avoir été le plus humain des Grecs, Dial. XXIX, 1 dans DIEU
[Essex, d'Aumale] Tels qu'aux remparts de Troie on peint les demi-dieux, Henr. VI dans DIEU
Antoine est-il pour eux un dieu plus favorable ?, Triumv. IV, 4 dans DIEU
Que je hâtais l'assaut si longtemps différé !, Fanat. II, 1 dans DIFFÉRÉ, ÉE
Si tout cela n'était pas arrivé, vous sentez que les affaires des maisons de France et d'Autriche auraient tourné différemment ; le système de l'Europe aurait changé, Dial. 6 dans DIFFÉREMMENT
Des dieux que nous servons connais la différence, Alz. V, 7 dans DIFFÉRENCE
Les mortels sont égaux, ce n'est pas la naissance, C'est la seule vertu qui fait la différence, Fan. I, 4 dans DIFFÉRENCE
Leurs yeux, leurs oreilles, leur nez les [les Lapons] différencient de tous les peuples, Moeurs, 119 dans DIFFÉRENCIER
Mon amant m'adorait et j'ai tout différé, Zaïre, V, 3 dans DIFFÉRER
Qui pourra différer de venger la querelle ?, Catil. II, 2 dans DIFFÉRER
D'une heure encore, ami, mon bonheur se diffère, Zaïre, III, 1 dans DIFFÉRER
La musique aujourd'hui n'est plus que l'art d'exécuter des choses difficiles, et ce qui n'est que difficile ne plaît point à la longue, Candide, 25 dans DIFFICILE
Il fut, quelque temps après, obligé de répudier Azora, qui était devenue trop difficile à vivre, Zadig, 3 dans DIFFICILE
Malgré toutes les difficultés que le mal répandu sur la terre fait naître dans mon esprit, je m'affermis pourtant dans l'idée qu'un Dieu préside à notre globe, Dial. XXIX, 5 dans DIFFICULTÉ
J'ai des amis, je les conserverai, puisqu'ils n'auront rien à me disputer ; je n'aurai jamais d'humeur avec eux ni eux avec moi, cela est sans difficulté, Memnon. dans DIFFICULTÉ
La faculté digérante étant absolument anéantie chez moi, je ne m'expose plus au danger, Lett. Mme du Deffant, 8 fév. 1768 dans DIGÉRANT, ANTE
Il a tout : il a l'art de plaire, L'art de nous donner du plaisir, L'art si peu connu de jouir, Mais il n'a rien, s'il ne digère, Lett. en vers et en prose, 81 dans DIGÉRER
Les tempéraments chez qui la digestion est un peu lente et l'esprit prompt et à qui la casse fait un bon effet, durent d'ordinaire plus longtemps que les corps frais et dodus, Lett. Mme du Deffant, 17 mai 1775 dans DIGESTION
Dis-leur que j'ai donné la mort la plus affreuse à la plus digne femme, à la plus vertueuse, Zaïre, V, 10 dans DIGNE
Quand, à la fin du repas, il [Pierre 1er] vit son portrait qu'on venait de peindre, placé tout d'un coup dans la salle, il sentit que les Français savaient mieux qu'aucun peuple du monde recevoir un hôte si digne, Hist. de Russie, II, 8 dans DIGNE
Le plus froid mépris De vos caprices vains sera le digne prix, Zaïre, IV, 2 dans DIGNE
Vous daignâtes bientôt, soit grandeur, soit pitié, Soit plutôt digne effet d'une pure amitié...., ib. II, 2 dans DIGNE
Ils [les Pharisiens] étaient des hommes constitués en dignité, Phil. II, 165 dans DIGNITÉ
Je sais peu de mes droits quelle est la dignité, Mérope, IV, 2 dans DIGNITÉ
J'aimerais beaucoup mieux le roman de Télémaque, s'il n'était pas tout en digressions et en déclamations, Dial. XXIV, 12e entretien. dans DIGRESSION
Je vais faire mes diligences pour être payé de mes gages, Jeannot. dans DILIGENCE
De Narbas à mes yeux l'adroite diligence, Mérope, I, 4 dans DILIGENCE
Je suis toujours très languissant, mon âge avance, ma force diminue, mais mon attachement pour vous ne diminuera jamais, Lett. d'Argence, 21 mars 1767 dans DIMINUER
Ma tête est plus pesante [par le vin] ; mes idées ne sont plus si nettes ; je n'ai jamais éprouvé cette diminution de moi-même dans mon pays, Dial. 8 dans DIMINUTION
Il a raison de faire grand cas du dîner et du dormir, Lett. Damilaville, 8 nov. 1762 dans DÎNER
La raison [de les quitter] qu'il [Fleury, évêque de Fréjus] allégua à ses diocésains était l'état de sa santé, Louis XV, 3 dans DIOCÉSAIN, AINE
Presque tous ces seigneurs avaient des diplômes de vicaires du saint-siége, Moeurs, 65 dans DIPLÔME
César, que me dis-tu de tes fils, de partage ?, M. de Cés. I, 1 dans DIRE
Nous sommes dans un siècle de raison ; nous trouvons aisément ce qui nous paraît la vérité, et nous osons le dire, Les oreilles, 4 dans DIRE
On peut avec ce revenu assuré dire tout ce qu'on pense de la compagnie des Indes, du parlement, de nos colonies, du roi, de l'être en général, de l'homme et de Dieu, ib. 3 dans DIRE
En disant ce secret ou faux ou véritable, M. de Cés. III, 2 dans DIRE
C'est un particulier qui a dit son avis dans un gros livre qu'on ne lit point, Dial. 2 dans DIRE
Dans ce conseil de sages, de héros, On entendait les plus nobles propos : Le bien public, la vertu les inspire.... Ils disaient d'or et ne concluaient rien, Puc. I dans DIRE
Mais, mon cher Sidrac, pourquoi dites-vous toujours ma faculté pensante ? que ne dites-vous mon âme tout court ?, Les oreilles, 4 dans DIRE
Charles exigea une lettre d'Auguste à Stanislas : le roi détrôné se le fit dire plus d'une fois ; mais Charles voulait cette lettre, et il fallut l'écrire, Charles XII, 3 dans DIRE
Le genre humain pensant, c'est-à-dire la cent-millième partie du genre humain tout au plus, Aventure de la mémoire. dans DIRE
Ne commettre aucun désordre, et ne faire aucune action qui tende directement ou indirectement à violer cette paix et amitié, Charles XII, 6 dans DIRECTEMENT
Vous persuadez à vos dirigés de vous donner leur bien !, Phil. II, 369 dans DIRIGÉ, ÉE
L'inquisition ayant fait mettre Ignace en prison parce qu'il dirigeait des dévotes, Moeurs, 139 dans DIRIGER
Vos yeux ont discerné les hommages du mien [coeur], Zaïre, I, 2 dans DISCERNER
C'est au temps à aguerrir les troupes, et à la discipline à les rendre invincibles, Charles XII, 2 dans DISCIPLINE
La discipline, la subordination, l'expérience lui manquent [à la pospolite polonaise] ; mais l'amour de la liberté qui l'anime la rend toujours formidable, ib. 2 dans DISCIPLINE
La discipline militaire donna l'empire aux Césars dont tu connais l'histoire ; la discipline monastique donne une autre espèce d'empire à ces vice-Dieu qu'on appelle papes, Amabed, 15e lettre. dans DISCIPLINE
Recevoir à genoux.... De son prieur cloîtré vingt coups de discipline, Disc. 1 dans DISCIPLINE
Il [Pierre 1er] fit petit à petit de nouveaux régiments ; et enfin, se sentant maître de troupes disciplinées, il cassa les strélitz, qui n'osèrent désobéir, Charles XII, 1 dans DISCIPLINÉ, ÉE
Le czar poursuivant toujours le dessein de discipliner ses troupes, pendant qu'il civilisait ses sujets, Charles XII, 2 dans DISCIPLINER
L'artillerie ayant fait peu d'effet à Crecy, on en avait discontinué l'usage, Moeurs, 76 dans DISCONTINUER
Je pourrais vous en parler un mois de suite sans discontinuer, Dial. VIII, 1 dans DISCONTINUER
Je crois que les idées du juste et de l'injuste sont aussi claires que les idées de convenance et de disconvenance, Phil. ignor. 32 dans DISCONVENANCE
Les Épicuriens vous disent froidement qu'ils ne disconviennent pas que la nature a tout fait, que c'est là le grand être, Dial. 29 dans DISCONVENIR
La discorde civile est partout sur sa trace [suit partout Mahomet], Fanat. II, 5 dans DISCORDE
Voilà une roupie pour réparer le mal que j'ai fait.... m'étant ainsi tiré d'affaire discrètement...., Bababec. dans DISCRÈTEMENT
Un innocent qui n'a pas encore l'âge de discrétion, Phil. III, 118 dans DISCRÉTION
Les convives [dans l'Eldorado] étaient pour la plupart des marchands et des voituriers, tous d'une politesse extrême, qui firent quelques questions à Cocambo, avec la discrétion la plus circonspecte, Candide, 17 dans DISCRÉTION
Les troupes allemandes vécurent neuf mois à discrétion dans Rome, Moeurs, 24 dans DISCRÉTION
Vous vantez avec raison l'extrême richesse de votre langue [italienne] ; mais permettez-nous de n'être pas dans la disette, Lett. Tovazzi, 24 janv. 1761 dans DISETTE
Quelques-uns ont voulu réparer notre disette [en fait de poésie épique] en donnant au Télémaque le titre de poëme épique ; mais rien ne prouve mieux la pauvreté que de se vanter d'un bien qu'on n'a pas, Ess. poésie ép. ch. 9 dans DISETTE
Pour languir dans l'éclat d'une illustre disgrâce, Sémiram. II, 4 dans DISGRÂCE
Nous sommes tombés d'un tourbillon dont nous étions le centre, dans le tourbillon du soleil d'aujourd'hui ; d'astres que nous étions nous sommes devenus lune, ayant par faveur autour de nous une autre petite lune pour nous consoler dans notre disgrâce, Dial. XXIX, 10 dans DISGRÂCE
Ce fut une fortune pour Mîle d'Aubigné d'épouser cet homme disgracié de la nature, Louis XIV, 27 dans DISGRACIÉ, ÉE
Je ne crois pas qu'on le condamne à être disloqué et brûlé à petit feu, Roi de Prusse, 159 dans DISLOQUER
Malheureusement on ne convient pas trop quels sont les indices assez puissants pour engager un juge à commencer par disloquer les membres d'un citoyen, son égal, par le tourment de la question, Pol. et législ. La méprise d'Arras. dans DISLOQUER
.... Disparaissant à mon oeil désolé, Vous avez traversé cette foule sanglante, Scythes, V, 4 dans DISPARAÎTRE
Prince, ne croyez pas que ces hommes vulgaires Soient les dispensateurs de l'immortalité, Ép. 12 dans DISPENSATEUR, TRICE
Il [le soleil] dispense les jours, les saisons et les ans à des mondes divers autour de lui flottants, Henr. VI dans DISPENSER
Le général Stenau fit ferme un moment avec deux régiments ; le moment d'après, il fut lui-même entraîné dans la fuite générale de son armée, qui se dispersa avant d'être vaincue, Charles XII, 2 dans DISPERSER
Le czar apprit, à moitié chemin, la bataille de Nerva et la dispersion de tout son camp, Charles XII, 2 dans DISPERSION
Cette princesse chrétienne qui passa la mer avec un évêque de Soissons, disposa son mari à recevoir le baptême, comme Clotilde avait soumis Clovis, Moeurs, Religion du temps de Charlemagne dans DISPOSER
Le dépit, la vengeance et la honte et l'amour, De mes sens soulevés disposent tour à tour, Brutus, I, 1 dans DISPOSER
Steinbock profita de cette disposition des esprits qui, dans un jour de bataille, vaut autant que la discipline militaire, Charles XII, 5 dans DISPOSITION
Il ne fut plus question des trois hypostases entre les disputants, Phil. II, 387 dans DISPUTANT
Je distinguai toujours de la religion Les malheurs qu'apporta la superstition.... J'ai dit aux disputants, l'un sur l'autre acharnés : Assez, impertinents, assez, infortunés, Très sots enfants de Dieu, chérissez-vous en frères, Et ne vous mordez point pour d'absurdes chimères, Ép. 97 dans DISPUTANT
Les disputes métaphysiques ressemblent à des ballons remplis de vent que les combattants se renvoient ; les vessies crèvent, l'air en sort, il ne reste rien, Jenni, 7 dans DISPUTE
Nous disséquons des mouches, dit le philosophe, nous mesurons des lignes, nous assemblons des nombres, nous sommes d'accord sur deux ou trois points que nous entendons, et nous disputons sur deux ou trois mille que nous n'entendons pas, Microm. 7 dans DISPUTER
Je viens pour vous combattre et non pour disputer, D. Pèdre, IV, 2 dans DISPUTER
On se querellait depuis longtemps sur la Trinité, lorsque Arius se mêla de la querelle dans la disputeuse ville d'Alexandrie, dans LAVEAUX dans DISPUTEUR, EUSE
On faisait dans son Académie [de Pierre le Grand] des dissections de quelques morts, Charles XII, 1 dans DISSECTION
Un vicaire, un dissenter assiégent leurs derniers moments [des Anglais], Phil. II, 238 dans DISSENTER
J'ai lu deux ou trois cents dissertations sur ce grand objet [l'âme] ; elles ne m'ont jamais rien appris, Dial. XXIV, 2 dans DISSERTATION
Ne craignez point de faire la disserteuse, ne craignez point de joindre aux grâces de votre personne la force de votre esprit, Corresp. dans LAVEAUX dans DISSERTEUR, EUSE
Le ministère est trop occupé des parlements pour songer à persécuter les dissidents de France, Lett. Pomaret, 24 oct. 1771 dans DISSIDENT, ENTE
Hors dix ou douze amis, à qui je puis parler, Avec toute la cour je vais dissimuler, Indiscr. 2 dans DISSIMULER
[Il] Rassemble les débris d'un parti dissipé, Sémiram. V, 1 dans DISSIPÉ, ÉE
Cet archiduc, qui était venu conquérir le royaume d'Espagne, n'avait pas de quoi payer son chocolat ; tout ce que la reine Anne lui avait donné était dissipé, Jenni, 4 dans DISSIPÉ, ÉE
La tempête ayant dissipé la moitié de leurs vaisseaux, une partie de ces conquérants, échappés au naufrage, furent mis à la chaîne, Moeurs de l'Esp. et des Musulm. dans DISSIPER
Tancrède a dissipé Le reste d'une armée au carnage échappé, Tancr. V, 4 dans DISSIPER
Adieu, madame, dissipez-vous, soupez, mais surtout digérez, Lett. Mme du Deffant, 30 mars 1775 dans DISSIPER
Cet official ne pensa pas comme celui de Strasbourg, que le mariage de Lévi avec Mendel-Cerf fût nul ou dissoluble, Dict. phil. Mariage. dans DISSOLUBLE
Au lever de Sejan.... Il distille à longs traits son absurde malice, Disc. 3 dans DISTILLER
Tous ces gens-là se distillent le cerveau pour faire accroire que...., Phil. II, 258 dans DISTILLER
Je me suis avisé de mettre par écrit les raisons qui pourraient justifier ces juges ; je me suis distillé la tête pour trouver de quoi les excuser, Lett. Damilaville, 24 janv. 1763 dans DISTILLER
Toutes les petites distinctions furent pour lui, Zadig, 10 dans DISTINCTION
Mais celui que vos yeux justement distinguèrent, Tancr. I, 6 dans DISTINGUER
[Il] S'est distingué dans Rome en ces jours de carnage, Triumv. III, 4 dans DISTINGUER
Tout cela nous a encouragés à demander la distraction de notre petit pays d'avec les fermes générales, Lett. Dupont, 10 sept. 1775 dans DISTRACTION
Les hommes dans un grand temple de cèdre ; les femmes dans un autre, de peur des distractions, Princ. de Babyl. 3 dans DISTRACTION
C'était [le pape Jules Il] un vieux soldat turbulent qui aimait la guerre comme un fou, toujours à cheval, toujours le casque en tête, distribuant des bénédictions et des coups de sabre, Amabed, 17e lettre. dans DISTRIBUER
Le sultan indigné fit assembler un divan extraordinaire, et y parla lui-même, ce qu'il ne fait que très rarement, Charles XII, 6 dans DIVAN
Un troisième vous déférera au petit divan d'une petite province, et vous serez légalement empalé, Dict. phil. Sens commun. dans DIVAN
Pour engager le divan à déclarer la guerre au czar, Russie, I, 19 dans DIVAN
La nature féconde, ingénieuse et sage, Par ses dons partagés ornant cet univers, Parle à tous les humains, mais sur des tons divers, Temple du goût. dans DIVERS, ERSE
Le divin Cicéron, dont le nom glorieux...., Triumv. II, 1 dans DIVIN, INE
Sa tasse divinatoire [de Joseph] dans laquelle il prend ses augures, Phil. IV, 110 dans DIVINATOIRE
Esther est divinement écrite, et ne peut être jouée, Lett. Chabanon, 13 janv. 1766 dans DIVINEMENT
Platon divinisa le monde en lui donnant une âme, Dial. XXIX, 6 dans DIVINISER
Vos yeux ne verront plus tous ces chefs ennemis Divisés d'intérêt et pour le crime unis, Mér. I, 1 dans DIVISÉ, ÉE
Ce mage divisa en plusieurs parties ce qui n'avait pas besoin d'être divisé, Babouc. dans DIVISER
À ce tendre dépôt du sort abandonné Je divisai le pain que le sort m'a donné, Guèb. IV, 6 dans DIVISER
Mais que notre intérêt jamais ne nous divise, Triumv. I, 4 dans DIVISER
Et laissant Rome heureuse et sans divisions, M. de César, I, 3 dans DIVISION
Il est trop vrai que les divisions Ont régné trop longtemps entre nos deux maisons, Tancr. I, 1 dans DIVISION
On n'osa imposer le dixième que dans l'année 1710 ; mais ce dixième, levé à la suite de tant d'autres impôts onéreux, parut si dur qu'on n'osa pas l'exiger avec rigueur ; le gouvernement n'en retira pas vingt-cinq millions annuels, à quarante francs le marc, Louis XIV, 30 dans DIXIÈME
Des dizeniers, des centeniers furent astreints à des devoirs journaliers, Moeurs, 59 dans DIZENIER ou DIZAINIER
Je voudrais qu'à mes voeux heureusement docile...., Fanat. I, 1 dans DOCILE
Sous votre joug heureux baisser un front docile, Alz. I, 1 dans DOCILE
Ibrahim, dont le bras docile à l'Éternel...., Fanat. III, 6 dans DOCILE
Éclairez seulement ma docile ignorance, ib. III, 6 dans DOCILE
Le peuple se façonne à la docilité, Orphel. III, 4 dans DOCILITÉ
Annat n'était ni docteur, ni docte, Louis XIV, 37 dans DOCTE
De vrais doctes quoique docteurs, Louis XV, 43 dans DOCTE
C'est ce schisme [entre les chrétiens d'Orient et ceux d'Occident] que quelques docteurs de l'université de Paris crurent éteindre tout d'un coup en donnant un mémoire à Pierre le Grand, Russie, II, 9 dans DOCTEUR
Que Dieu se proposa d'arranger les quatre éléments suivant les dimensions d'un dodécaèdre, Dial. XXIX, 6 dans DODÉCAÈDRE
Les tempéraments chez qui la digestion est un peu lente et l'esprit prompt et à qui la casse fait un bon effet, durent plus longtemps que les corps frais et dodus, Lett. M. du Deffant, 17 mars 1775 dans DODU, UE
Mes notes au bas des pages des pièces de Corneille pourront former une poétique complète, sans avoir l'insolence et l'ennui du ton dogmatique, Lett. d'Argental, 26 juin 1761 dans DOGMATIQUE
Bolingbroke a séparé le dogmatique d'avec l'historique, Philos. III, 5 dans DOGMATIQUE
Ceux qui dogmatisent sur ce qu'ils n'entendent pas, Moeurs, 45 dans DOGMATISER
Du faubourg Saint-Médard les dogues aboyèrent, Et les renards d'Ignace avec eux se glissèrent, Ép. XCV dans DOGUE
Nous ajoutons que les fanatiques ignorants qui ont écrit contre lui [ Montesquieu] avec tant d'amertume et d'insolence n'ont connu aucune de ses véritables erreurs, et que nous révérons avec les honnêtes gens de l'Europe tous les passages après lesquels ces dogues du cimetière Saint-Médard ont aboyé, Dict. phil . Lois ( Esprit des). dans DOGUE
Songez qu'Harpocrate, l'un de nos plus grands dieux, a toujours le doigt sur la bouche, Taureau blanc, ch, I dans DOIGT
Sire, Votre Majesté a mis le doigt dessus, Dial. 27 dans DOIGT
Je répondis en lui couvrant la face De mes cinq doigts...., Pauvre diable. dans DOIGT
Je vois le doigt de Dieu marqué dans nos malheurs, Alz. V, 7 dans DOIGT
... Que ma fille Va ranimer ta dolente famille !, Enf. prod. I, 1 dans DOLENT, ENTE
Fidèle ou musulman, Vêtu d'un justaucorps ou bien d'un doliman, Loi nat. 2 dans DOLIMAN
Le bon Calmet ou dom Calmet (car les bénédictins veulent qu'on leur donne du dom)...., Dict. phil. Job. dans DOM
Pepin n'avait pas eu le domaine direct de tous les États que posséda Charlemagne, Moeurs, 15 dans DOMAINE
Grégoire VII prétendait être le seigneur suzerain et domanial de l'Espagne, Moeurs, 46 dans DOMANIAL, ALE
Le domanier leur avait prouvé généreusement qu'elles n'avaient pas assez estimé leur héritage, l'Homme aux 40 écus, Audience. dans DOMANIER
Les détails de la fondation d'une ville leur plaisent moins [aux esprits superficiels] que la témérité d'un homme [Charles XII] qui brave dix mille Turcs avec ses seuls domestiques, l'Homme aux 40 écus, Un bon souper dans DOMESTIQUE
Il l'aimait trop pour que l'aventure des diamants eût fait sur son coeur une impression dominante, l'Ingénu, 19 dans DOMINANT, ANTE
Ces brigands sacriléges, De cent peuples vaincus dominateurs cruels, Tancr. V, 1 dans DOMINATEUR, TRICE
Ces insulaires étaient plus robustes et plus braves que leurs dominateurs, Louis XV, 40 dans DOMINATEUR, TRICE
L'Arabe impérieux domine en Italié, Tancr. IV, 2 dans DOMINER
Le czar partageait avec Charles XII la gloire de dominer en Pologne, Russie, I, 14 dans DOMINER
Le hardi Soliman insolemment domine Sur les fertiles champs couronnés par l'Etna, Tancr. I, 1 dans DOMINER
Vos lois laissent tout à l'aîné et rien aux cadets, c'est l'intérêt qui a dicté cette loi bizarre ; apparemment les aînés l'ont faite, ou les pères ont voulu que les aînés dominassent, Dial. 8 dans DOMINER
Notebourg était une place très forte, bâtie dans une île du lac Ladoga, et qui, dominant sur ce lac, rendait son possesseur maître du cours de la Neva, Russie, I, 12 dans DOMINER
Les plus grandes contradictions que le czar éprouva quand il voulut créer un empire et former des hommes, vinrent de sa femme ; elle était dominée par la superstition, si souvent attachée à son sexe, Russie, II, 10 dans DOMINER
C'est bien dommage qu'elle soit devenue si laide, Candide, 27 dans DOMMAGE
Et tous deux ajoutèrent : c'eût été grand dommage qu'il eût été pendu, Zadig, 7 dans DOMMAGE
Tu m'as prêté ton bras pour dompter les humains ; Dompte aujourd'hui Brutus ; adoucis son courage, M. de Cés. I, 1 dans DOMPTER
Je sais, pour dompter les plus impérieux, Qu'il faut souvent moins d'art que de mépris pour eux, Catil. III, 5 dans DOMPTER
Apprends à te dompter, Alz. I, 4 dans DOMPTER
Il avait le don des langues aussi bien que le Sirien, Microm. 6 dans DON
Mais pourquoi donc ces pleurs, ces regrets, cette fuite ?, Zaïre, III, 7 dans DONC
Qu'est-ce donc que l'amour ? a-t-il donc tant d'empire ?, Orphel. III, 4 dans DONC
L'arrangement que les planètes gardent entre elles selon leurs distances données, Dial. XXIV, 17 dans DONNÉ, ÉE
Tout Corneille commenté en cinq ou six volumes in-4°, c'est marché donné pour deux louis, Lett. d'Argental, 9 août 1761 dans DONNÉ, ÉE
Il dit au comte Piper qu'il était plus flatté de donner que de gagner des royaumes, Charles XII, 2 dans DONNER
Ce prince, qui ne perdait jamais une occasion d'honorer le mérite dans ses ennemis, lui [à un officier qui avait défendu contre lui une place] donna une épée de sa main, lui fit un présent considérable d'argent, et le renvoya sur parole, ib. 2 dans DONNER
Et il n'y a pas un être appelé la vie qui donne le sentiment à un corps organisé ?, Dial. VIII, 2 dans DONNER
Impatient de donner un roi à la Pologne, il proposa au prince Alexandre de monter sur le trône, dont la fortune s'opiniâtrait à écarter son frère, Charles XII, 2 dans DONNER
Cette considération universelle qu'il s'était donnée par sa victoire, il l'augmentait en ne perdant pas un moment pour en profiter, Russie, I, 19 dans DONNER
Tancrède en se donnant un maître despotique, Tancr. I, 1 dans DONNER
Ne sentez-vous pas, si vous êtes de bonne foi, que les hommes ne se donnent rien et qu'ils sont sous la main d'un maître absolu ?, Dial. VII, 2 dans DONNER
Je voudrais qu'il me battît encore, reprit la dame en poussant des cris ; je le méritais bien, je lui avais donné de la jalousie, Zadig, 9 dans DONNER
Ceux qui avaient prévenu le danger mortel de la petite vérole en se la donnant, Louis XIV, 41 dans DONNER
Les Espagnols enfin t'ont donné leur fureur, Alz. V, 5 dans DONNER
Ce jour va vous donner la naissance et la mort, Oedipe, III, 4 dans DONNER
Le mis-tu [un enfant] dans ses bras ? - Oui, je le lui donnai, Oedipe, V, 3 dans DONNER
Steinbock se fit donner de force plus qu'il n'avait demandé ; on exigea même de la ville une contribution, Charles XII, 2 dans DONNER
Nonnius par ce traître est mort assassiné ; N'avons-nous pas sur lui le droit qu'il s'est donné ?, Catil. IV, 4 dans DONNER
.... Palmire, à mes pieds, par un arrêt fatal Insulte à Mahomet et lui donne un rival, Fanat. II, 4 dans DONNER
C'est une répétition que je fais faire en province, pour donner la pièce à Paris, quand vous le jugerez à propos, Lettres en vers et en prose, 73 dans DONNER
Je ne donne pas deux années aux ennemis de la raison et de l'État pour rentrer dans le bon sens [avant deux ans ils seront rentrés], Lett. abbé Mignot, 24 juin 1771 dans DONNER
[Ils] Se disputent l'honneur de nous donner des fers, Tancr. I, 1 dans DONNER
Ils donnent des enfants à l'État, et les élèvent avec honnêteté, Dial. XXVI, Pensées détachées. dans DONNER
C'est maintenant qu'on donne un combat véritable, Catil. V, 3 dans DONNER
Elbing, bâtie sur un bras de la Vistule, ne profita pas de la faute des Dantzickois ; elle balança trop à donner passage aux troupes suédoises, Charles XII, 2 dans DONNER
Je ne me souviens point du tout d'avoir donné aucun rôle cette année ; je n'ai aucun ambassadeur au tripot, et vous êtes maître absolu, Lett. Richelieu, 15 juillet 1763 dans DONNER
Ils vous ont donné des ridicules ; que ne leur en donnez-vous ?, Dial. 9 dans DONNER
Il n'est pas donné à l'homme de porter plus loin la vertu [que saint Louis], Moeurs, 58 dans DONNER
Vous donnez votre main, vous donnez vos États, Sémiramis, III, 5 dans DONNER
Les Suédois s'avancèrent la baïonnette au bout du fusil, ayant au dos une neige furieuse qui donnait au visage des ennemis, Charles XII, 2 dans DONNER
Si le fils de François 1er donnait dans les opinions des réformés, Phil. II, 25 dans DONNER
Hélas ! peut-on deux fois se donner en sa vie ?, Alz. III, 7 dans DONNER
Il [Bossuet] s'était déjà donné aux oraisons funèbres, Louis XIV, 32 dans DONNER
Le roi Auguste demandait pardon de la victoire, protestant que la bataille s'était donnée malgré lui ; que les Russes et les Polonais de son parti l'y avaient obligé, Russie, I, 15 dans DONNER
Opprobre malheureux du sang dont vous sortez, Zaïre, III, 4 dans DONT
Les méchants servent à éprouver un petit nombre de justes répandus sur la terre, et il n'y a point de mal dont il ne naisse un bien, Zadig, ch. XX dans DONT
Le premier pas, mon fils, que l'on fait dans le monde Est celui dont dépend le reste de nos jours, l'Indiscr. I, 1 dans DONT
Quel pouvoir a brisé l'éternelle barrière Dont le ciel sépara l'enfer et la lumière ?, Sémir. III, 2 dans DONT
Abîmes redoutés dont Ninus est sorti, Sémir. V, 5 dans DONT
Ma vie est dans les camps dont vous m'avez tiré, Fanat. II, 1 dans DONT
N'avons-nous pas dans l'Église grecque la fable des sept dormants ?, Phil. IV, 441 dans DORMANT, ANTE
Je me suis bien douté que ma petite demi-dormeuse, que j'appelle ma commode, et que j'avais fait faire exprès dans mon village, me serait inutile, Lett. Richelieu, 29 juillet 1774 dans DORMEUSE
Tout dort, tout est tranquille ; et l'ombre de la nuit...., Zaïre, V, 8 dans DORMIR
Tu dors, Brutus, et Rome est dans les fers, M. de Cés. II, 2 dans DORMIR
Chaque homme a sa dose d'imperfection et de démence, Princ. d'Act. 24 dans DOSE
Ce n'est qu'au meurtrier que Mahomet te donne, Quelle effroyable dot !, Fanat. IV, 3 dans DOT
Il me paraît que la douane des pensées est plus sévère que celle des fermiers généraux, et qu'il est plus aisé de faire passer des étoffes en contre-bande que de l'esprit et de la raison, Lett. Damilaville, 16 avril 1765 dans DOUANE
Si Orphée Rameau veut couvrir cette misère de doubles croches, Lett. en vers et en prose, 4 dans DOUBLE
Genève fut plus peuplée du double, plus industrieuse, plus commerçante, Moeurs, 125 dans DOUBLE
Lorsqu'un acteur de province se présente pour doubler les premiers rôles, Lett. Richelieu, 27 mai 1767 dans DOUBLER
J'approche tout doucement du moment où les philosophes et les imbéciles ont la même destinée, Lett. d'Argence, 3 sept. 1770 dans DOUCEMENT
Il y a des vieillards doucereux, circonspects, pleins de ménagements, comme s'ils avaient leur fortune à faire, Lett. Mme du Deffant, 15 janv. 1761 dans DOUCEREUX, EUSE
Et la douceur peut tout sur notre volonté, Alz. IV, 1 dans DOUCEUR
La modeste douceur Donne un prix aux vertus et sied à la valeur, Tancr. I, 2 dans DOUCEUR
Le voilà [le roi de Prusse] ce savant que la gloire environne, Qui préside aux combats, qui commande à Bellone, Qui, du fier Charles Douze égalant le grand coeur, Le surpasse en prudence, en esprit, en douceur, Épître LII dans DOUCEUR
Le coeur peut se tromper, l'amour et ses douceurs Pourront coûter, Palmyre, et du sang et des pleurs, Fanat. III, 3 dans DOUCEUR
J'oublierai dans la douceur de leur société [de mes amis] la sottise que j'ai faite ce matin, Memnon. dans DOUCEUR
La douceur de te voir ne m'est donc point ravie, Tancr. II, 7 dans DOUCEUR
Bon, bon, messieurs, dit-il, vous êtes des douillets, Roi de Prusse, 66 dans DOUILLET, ETTE
Votre lettre, que la douleur a écrite, pénètre mon coeur, Lett. d'Argental, 23 déc. 1774 dans DOULEUR
Mais il faut vous quitter, ma mort est douloureuse, Tancr. V, 6 dans DOULOUREUX, EUSE
Hélas ! sur son visage J'entrevis de la mort la douloureuse image, Mérope, III, 4 dans DOULOUREUX, EUSE
Hélas ! il m'observait d'un regard douloureux, Fanat. IV, 4 dans DOULOUREUX, EUSE
Le doute est un blasphème, Fanat. IV, 3 dans DOUTE
Il doute de sa fille et de ses sentiments, Zaïre, II, 4 dans DOUTER
Et vous doutez encor d'asservir ses fureurs, Orphel. V, 1 dans DOUTER
Du douteur et de l'adorateur, Dial. 20 dans DOUTEUR
Ô doux espoir à mon coeur éperdu, Alz. II, 3 dans DOUX, DOUCE
Les dieux me seraient-ils plus doux ?, Oedipe, I, 1 dans DOUX, DOUCE
Héros terrible et doux à tous tes ennemis, Triumv. III, 7 dans DOUX, DOUCE
Vous qu'un astre plus doux semblait avoir formée, Adélaïde, I, 2 dans DOUX, DOUCE
Philosophe comme Spinosa, doux comme une fille, Lett. d'Argental, 22 déc. 1771 dans DOUX, DOUCE
Une seconde volée mit le brancard en pièces et renversa le roi ; de vingt-quatre drabans qui se relayaient pour le porter, vingt et un furent tués, Charles XII, 4 dans DRABAN
Charles [XII] dit qu'il s'appelait Carl et qu'il était draban, ib. 3 dans DRABAN
Bientôt vole après eux ce corps fier et rapide, Qui, semblable au dragon qu'il eut jadis pour guide, Toujours prêt, toujours prompt, de pied ferme, en courant, Donne de deux combats le spectacle effrayant, Fontenoy. dans DRAGON
M. de Louvois nous envoie de tous côtés des jésuites et des dragons, l'Ingénu, 8 dans DRAGON
Le jugement des Calas n'a fait souffrir qu'une famille ; mais la dragonnade de M. de Louvois a fait le malheur du siècle, Lett. Vernes, sept. 1766 dans DRAGONNADE
Outre ces troupes tenues sous le drapeau, chaque village entretenait un franc archer, Moeurs, 80 dans DRAPEAU
Dites-moi dans quels lieux ces tentes sont dressées, Triumv. IV, 3 dans DRESSÉ, ÉE
C'est quelquefois un drogoman, c'est-à-dire un interprète du divan qui obtient cette place, Russie, XI, 1 dans DROGMAN
On a tant fait de ces drogues [odes], que je n'ai pas voulu donner la mienne, Lett. en vers et en prose, 53 dans DROGUE
Notre droguet [notre littérature] ne vaut pas le velours d'Athènes ; mais on l'a si bien brodé qu'il est à la mode dans toute l'Europe, Lett. Arnaud, 1er juin 1771 dans DROGUET
Le cercle étant composé d'une infinité de droites infiniment petites, Newt. II, 9 dans DROIT, DROITE
Il faut le dire à l'honneur des lettres, la philosophie fait un coeur droit, comme la géométrie fait l'esprit juste, Dict. philos. Locke. dans DROIT, DROITE
Leurs usages, leurs droits ne sont point mon exemple, Zaïre, I, 2 dans DROIT
Quel droit as-tu reçu d'enseigner, de prédire ? - Le droit qu'un esprit vaste et ferme en ses desseins A sur l'esprit grossier des vulgaires humains, Fanat. II, 5 dans DROIT
Il pense, en m'immolant à ses secrets desseins, Appuyer de mes droits ses droits trop incertains, Sémiram. II, 1 dans DROIT
Je perds le plus beau droit, celui de faire grâce, Guèb. IV, 2 dans DROIT
De quel droit les Français portant partout leurs pas... ?, Tancr. I, 1 dans DROIT
Vous lirez dans nos livres nouveaux de philosophie que les éclipses sont en droit d'effrayer le peuple, Dict. phil. Langues. dans DROIT
De l'hymen, de l'amour il faut venger les droits, Alz. III, 5 dans DROIT
Qui connaissaient les droits de l'hospitalité, Oreste, IV, 5 dans DROIT
Ses titres n'étant pas de droit humain, il prétend qu'ils sont de droit divin ; mais nous sommes assurés qu'ils sont de droit diabolique, Lett. Mille, 13 sept. 1771 dans DROIT
Un fou de cour prenait un droit sur les filous et sur les filles publiques, Moeurs, 82 dans DROIT
Combien voulez-vous pour me mener en droiture à Venise ?, Cand. 19 dans DROITURE
Les espérances de négocier en droiture avec les Persans s'évanouirent, Russie, II, 12 dans DROITURE
J'ai une drôle d'idée dans la tête, c'est qu'il n'y a que des gens qui ont fait des tragédies, qui puissent jeter quelque intérêt dans notre histoire sèche et barbare, Lett. d'Argenson, 26 janv. 1740 dans DRÔLE
Il est comique que le bien d'un Parisien soit en Souabe ; mais la chose est ainsi ; la destinée est une drôle de chose, Lett. Mme de Florian, 11 avril 1767 dans DRÔLE
Imaginez toutes les contradictions, toutes les incompatibilités possibles, vous les verrez dans le gouvernement, dans les tribunaux, dans les spectacles de cette drôle de nation, Candide, 22 dans DRÔLE
Je n'ai rencontré au lieu d'elle qu'une drôlesse et un abbé périgourdin, Candide, 24 dans DRÔLESSE
Vous ne me parlez point de l'autre tripot sur lequel on doit jouer Pandore ; j'ai tâté dans ma vie à peu près de tous les maux qui furent renfermés dans la boîte de cette drôlesse, Lett. d'Argental, 6 juin 1768 dans DRÔLESSE
La fureur druidale [des prêtres] surtout a été extrême quand les vérités annoncées par le grand Léeliga [Galilée] ont été démontrées aux yeux dans une république voisine, Dial. XXIX, 7 dans DRUIDAL, ALE
Et notre dernier roi courbé du faix des ans, Zaïre, II, 1 dans DU
On fabrique le papier, on file les métaux ductiles, Russie, I, 9 dans DUCTILE
On dépêcha un second courrier avec un duplicata, Russie, II, 1 dans DUPLICATA
Il fit quatre duplicata de cette lettre, Taureau, 5 dans DUPLICATA
Il y aura toujours des gens riches qui diront que le temps est dur, Lett. Damilaville, 26 févr. 1766 dans DUR, DURE
Jamais homme ne fut plus compatissant avec une physionomie plus dure, Jenni, 6 dans DUR, DURE
Cette grande puissance temporelle des papes en Italie ne fut pas de durée, Moeurs, 49 dans DURÉE
Mes amis, l'hiver dure, et ma plus douce étude Est de vous raconter les faits des temps passés, Gertrude. dans DURER
Je tombe des nues quand vous m'écrivez que je vous ai dit des duretés, Roi de Pr. 128 dans DURETÉ
Je sais de votre loi la dureté barbare, Tancr. II, 6 dans DURETÉ
Pour adoucir en moi cette âpre dureté Des climats où mon sort en naissant m'a jeté, Orphel. IV, 4 dans DURETÉ
Il avait comparé ses mains nerveuses et converties en durillons avec deux petites mains, plus blanchettes, plus délicates que le lis, le Crocheteur borgne. dans DURILLON
Il y a quelques vers duriuscules, je ne hais pas qu'un Spartacus soit quelquefois un peu raboteux, Lett. Saurin, 5 mai 1760 dans DURIUSCULE
Vous nous reprochez nos e muets comme un son triste et sourd qui expire dans notre bouche, mais c'est précisément dans ces e muets que consiste la grande harmonie de notre prose et de nos vers ; empire, couronne, diadème, flamme, tendresse, victoire, toutes ces désinences heureuses laissent dans l'oreille un son qui subsiste encore après le mot commencé, comme un clavecin qui résonne quand les doigts ne frappent plus les touches, Lett. Tovazzi, 24 janv. 1761 dans E
J'allais moi-même Répandre sur son front l'eau sainte du baptême, Zaïre, II, 3 dans EAU
Je suis émerveillée, Toute ébaubie et toute consolée, Enfant prod. V, 7 dans ÉBAUBI, IE
Or, diamants, émeraudes, rubis, Tout disparaît à ses yeux ébaubis, Bégueule. dans ÉBAUBI, IE
On bat des mains, et l'auteur ébaudi Se remercie et pense être applaudi, Ép. 80 dans ÉBAUDI, IE
J'ébaudirai Votre Excellence Par des airs de mon flageolet, Lett. en vers et en prose, 1 dans ÉBAUDIR
Laissez-le devenir historiographe, instituteur, correcteur, éberneur des enfants de France et tout ce qu'il voudra, Lett. à d'Alembert, dans LAVEAUX dans ÉBERNEUR
Quand ils l'eurent ébêti, dans LAVEAUX dans ÉBÊTIR
Et du peuple ébloui maîtrisant les suffrages, Tancr. I, 1 dans ÉBLOUI, IE
Promets, donne, conjure, intimide, éblouis, Mérope, I, 4 dans ÉBLOUIR
Je l'ai vu s'éblouir, je l'ai vu s'ébranler, Brut. III, 2 dans ÉBLOUIR
Cet argument, très éblouissant, dans le fond n'est qu'un sophisme, Métaph. 7 dans ÉBLOUISSANT, ANTE
J'ai fait sur cette pièce un commentaire qui est extrêmement profond et merveilleux ; M. Joli de Henri pourrait en être tout ébouriffé, Lett. d'Argental, 7 août 1762 dans ÉBOURIFFÉ, ÉE
Mon pauvre Damilaville est tout ébouriffé de la crainte de...., Lett. d'Argental, 4 janv. 1767 dans ÉBOURIFFÉ, ÉE
Les uns dans leurs greniers, fondant des républiques, Les autres ébranchant les verges monarchiques, Pégase. dans ÉBRANCHER
Le despote arrache l'arbre, le sage monarque l'ébranche, Moeurs, 64 dans ÉBRANCHER
Et des Césars un jour la puissance ébranlée, Guèbr. I, 1 dans ÉBRANLÉ, ÉE
Et si de vos flatteurs la funeste malice Jamais dans votre coeur ébranlait la justice, Brut. III, 6 dans ÉBRANLER
Ainsi périt, à l'âge de trente-six ans et demi, Charles XII, roi de Suède, après avoir éprouvé ce que la prospérité a de plus grand et ce que l'adversité a de plus cruel, sans avoir été amolli par l'une ni ébranlé un moment par l'autre, Charles XII, 8 dans ÉBRANLER
Les Suédois consternés s'ébranlèrent, et, le canon ennemi continuant à les écraser, la première ligne se replia sur la seconde, et la seconde s'enfuit, Charles XII, 4 dans ÉBRANLER
Les esprits s'ébranlaient, Fanat II, 2 dans ÉBRANLER
Une si énorme bévue aurait ouvert les yeux des chrétiens, si l'ignorance ne les avait pas couverts d'écailles, Phil. V, 368 dans ÉCAILLE
Je ne peux croire que des anges [M. et Mme d'Argental, que Voltaire appelait ses anges] qui écrivent si bien aient tort sur ce Droit du seigneur [comédie de Voltaire] ; cependant les écailles ne sont pas encore tombées de mes yeux, Lett. d'Argental, 14 janv. 1761 dans ÉCAILLE
Il y a beaucoup d'espèces d'animaux qui engendrent sans copulation, comme les poissons écaillés, les huîtres, les pucerons, L'homme aux 40 écus, mariage. dans ÉCAILLÉ, ÉE
La vieille leur parla en ces termes : Je n'ai pas eu toujours les yeux éraillés et bordés d'écarlate, Candide, 11 dans ÉCARLATE
Il rencontra vers les plaines de Sennaar l'armée persane qui allait combattre l'armée indienne ; il s'adressa d'abord à un soldat qu'il trouva écarté, Babouc. dans ÉCARTÉ, ÉE
Les joueurs n'ont pas mal écarté, et la rentrée a fait gagner la partie, Lett. Prusse, 60 dans ÉCARTER
Euryclès, écoutez : écartez la victime, Mérope, III, 4 dans ÉCARTER
Ces lois qui de la terre écartant les misères...., Zaïre, I, 1 dans ÉCARTER
Ceux qui veillaient sur vous se sont tous écartés, Soph. II, 1 dans ÉCARTER
Qu'aucun d'eux ne s'écarte, Orphel. II, 7 dans ÉCARTER
De là ces entités, ces quiddités, ces eccéités et toutes les barbaries de l'école, Dialogues, XXIV, 2 dans ECCÉITÉ
Les pièces justificatives sont l'échafaud avec lequel on bâtit, mais l'échafaud ne doit plus paraître quand on a construit l'édifice, Lett. Schouvalof, 14 nov. 1761 dans ÉCHAFAUD
Je conclus donc, et je conclus bien qu'il faut faire imprimer sa drogue [une pièce] ; ensuite les comédiens donnent notre orviétan sur leur échafaud, s'ils le veulent ou s'ils peuvent, Lett. Chabanon, 22 déc. 1766 dans ÉCHAFAUD
J'oubliais de vous dire que le paresseux Linant échafaude son Sabinus, Lett. en vers et en prose, 28 dans ÉCHAFAUDER
Il paraît par les échancrures de toutes les terres que l'Océan baigne, que les deux hémisphères ont perdu plus de 2000 lieues de terrain, Moeurs, changements. dans ÉCHANCRURE
Vous couriez par le monde comme des échappés, Dial. XXVIII, 3 dans ÉCHAPPÉ, ÉE
Avec un seul guerrier de la mort échappée, J'ai [moi Julie] marché quelque temps dans cette île escarpée, Triumv. II, 4 dans ÉCHAPPÉ, ÉE
Des espérances vagues, quelques paroles échappées au dépit, nul dessein formé, Lett. Schouvaloff, 22 nov. 1759 dans ÉCHAPPÉ, ÉE
Sans cette petite échappée dont vous vous accusez si galamment, Lett. Dorat, 8 janv. 1767 dans ÉCHAPPÉE
Quand on lit pour s'instruire, on voit tout ce qui a échappé lorsqu'on ne lisait qu'avec les yeux, Lett. Mme du Deffant, 13 oct. 1759 dans ÉCHAPPER
Sa redoutable épée échappe de sa main, Henr. X, 156 dans ÉCHAPPER
Ce mot m'est échappé, pardonnez ma franchise, Henr. II dans ÉCHAPPER
MM. Cramer m'ont rendu un très mauvais service, en publiant les fadaises qui me sont souvent échappées, Lett. Boissy, 7 déc. 1770 dans ÉCHAPPER
Ce feu que j'avais su contraindre S'irrite en s'échappant et ne peut plus s'éteindre, Brut. II, 1 dans ÉCHAPPER
Et mon coeur qui le suit s'échappe loin de moi, Fanat. III, 10 dans ÉCHAPPER
Le nain monte sur des échasses ; Que de nains couronnés paraissent des géants !, Lett. Prusse, 111 dans ÉCHASSE
Quoique chat échaudé ait la réputation de craindre l'eau froide...., Lett. en vers et en prose, 105 dans ÉCHAUDÉ, ÉE
Échauffés par l'espoir ou glacés par la crainte, Mérope, I, 4 dans ÉCHAUFFÉ, ÉE
Le premier ministre des Indes et le nôtre soutinrent dignement les droits de leurs maîtres ; la querelle s'échauffa, Babouc. dans ÉCHAUFFER
Le roi qu'on n'osait ni secourir ni abandonner fut échec et mat, Lett. Prusse, 57 dans ÉCHEC
Tous les hommes étaient montés au dernier échelon de la folie, Dial. 10 dans ÉCHELON
Un maître ordonne qu'on échenille les arbres de son jardin, Babouc. dans ÉCHENILLER
Cette madone [N., -D., de Lorette] plus riche qu'aucun roi de la terre, car il ne sort jamais un schelling de son échiquier, Phil. V, 371 dans ÉCHIQUIER
J'écoute peu ces bruits que le peuple répète, Échos tumultueux d'une voix plus secrète, Sémir. II, 3 dans ÉCHO
On a vu trop d'auteurs échos des erreurs accréditées de l'antiquité, Moeurs, 144 dans ÉCHO
Hobbes n'a été que l'écho de tous les gens sensés, Dial. XXIV, 3 dans ÉCHO
Il est des temps où tout l'effort humain Tombe sous la fortune et se débat en vain, Où la prudence échoue, où l'art nuit à soi-même, Marianne, II, 1 dans ÉCHOUER
Je ne veux ni main morte, ni échute dans ce petit coin de terre que j'habite ; je ne veux être ni serf ni avoir des serfs, Lett. Perret, 28 déc. 1771 dans ÉCHUTE
Les éclairs sont moins prompts, Mérope, V, 6 dans ÉCLAIR
Ramenez-moi comme un éclair à Constantinople, et vous serez payé sur-le-champ, Cand. 27 dans ÉCLAIR
Écoutez-moi, voyez d'un oeil mieux éclairci Les desseins, la conduite et le coeur de Coucy, Adélaïde, I, 1 dans ÉCLAIRCI, IE
Catilina.... Dans nos rangs éclaircis a terminé ses jours, Catilina, V, 3 dans ÉCLAIRCI, IE
Eh bien ! madame, il faut que vous m'éclaircissiez, Zaïre, IV, 6 dans ÉCLAIRCIR
Je réponds à votre lettre du 17 de mars, et je vous demande en grâce qu'après ce dernier éclaircissement il ne soit plus jamais question entre nous d'une affaire si désagréable, Lett. Dorat, 23 mars 1767 dans ÉCLAIRCISSEMENT
Allons dans cette immense région hyperborée [la Russie], qui était si barbare il y a quatre-vingts ans et qui est aujourd'hui si éclairée et si invincible, Voyage de la raison. dans ÉCLAIRÉ, ÉE
J'espère que bientôt ces voûtes embrasées Du sénat et du peuple éclairant le tombeau...., Brut. II, 2 dans ÉCLAIRER
Les cieux à nous nuire attachés, Ont éclairé la nuit où nous étions cachés, Orph. I, 3 dans ÉCLAIRER
Lorsque ta raison par l'âge confirmée, Pour éclairer ta foi te prêtait son flambeau, Zaïre, I, 1 dans ÉCLAIRER
Que la foudre en éclats ne tombe que sur moi, Zaïre, II, 3 dans ÉCLAT
Entends-tu ces clameurs, entends-tu ces éclats ?, Fanat. V, 2 dans ÉCLAT
L'outrage et le danger Du malheureux éclat d'un amour passager, Zaïre, I, 1 dans ÉCLAT
Arts trop pernicieux dont l'éclat les captive, Tancr. I, 1 dans ÉCLAT
Le nom de Solamir, l'éclat de sa vaillance, ib. IV, 5 dans ÉCLAT
C'est le frivole honneur d'un refus éclatant, Triumv. II, 4 dans ÉCLATANT, ANTE
Terriblement Blanford éclatera, Prude, II, 9 dans ÉCLATER
Cet amour si puissant, ce charme de ma vie, Dans toute son ardeur n'avait point éclaté, Zaïre, IV, 1 dans ÉCLATER
Mon ami, j'ai toujours suivi la méthode de l'éclecticisme ; j'ai pris dans toutes les sectes ce qui m'a paru le plus vraisemblable, Dial. 23 dans ÉCLECTICISME
L'épicurien, l'éclectique goûtaient ensemble les douceurs de la société, Phil. II, 187 dans ÉCLECTIQUE
Des murs de Constantin la splendeur éclipsée, Fanat. II, 5 dans ÉCLIPSÉ, ÉE
Tu connais, cher ami, mes grandeurs éclipsées, Scythes, I, 3 dans ÉCLIPSÉ, ÉE
Stanislas [Leczinsky] s'était éclipsé de son armée, Charles XII, 7 dans ÉCLIPSER
Tel brille au second rang qui s'éclipse au premier, Henr. I dans ÉCLIPSER
Le point où l'écliptique de la terre coupe l'équateur, Newton, III, 10 dans ÉCLIPTIQUE
Ces végétaux puissants qu'en Perse on voit éclore, Sémir. IV, 2 dans ÉCLORE
Chaque instant fait éclore une nouvelle horreur, Orph. I, 5 dans ÉCLORE
Il y en eut [des prisonniers suédois transportés en Sibérie] qui enseignèrent les langues, les mathématiques ; ils y établirent même des écoles publiques qui, avec le temps, devinrent si utiles et si connues, qu'on y envoyait des enfants de Moscou, Charles XII, 4 dans ÉCOLE
Dans l'école du crime et dans l'art des tyrans, M. de Cés. III, 7 dans ÉCOLE
Son grand bonheur [de Newton] a été non-seulement d'être né dans un pays libre, mais dans un temps où, les impertinences scolastiques étant bannies, la raison seule était cultivée ; le monde ne pouvait être que son écolier, et non son ennemi, Dict. phil. Newton. dans ÉCOLIER, IÈRE
Louis XIV confia à Pelisson le revenu du tiers des économats, Louis XIV, 36 dans ÉCONOMAT
Le ciel nous envoya, dans ces temps corrompus, Le sage et doux pasteur des brebis de Fréjus [le cardinal Fleuri], Économe sensé, renfermé dans lui-même, Et qui n'affecta rien que le pouvoir suprême, Ép. XCV dans ÉCONOME
Il a quitté la théologie pour l'histoire, comme vous pour l'économie politique, Lett. Morellet, 14 juillet 1769 dans ÉCONOMIE
Je ne connais d'erreurs capitales en physique que celles qui nous donnent une fausse économie de la nature, Mém. sur un ouv. de phys. dans ÉCONOMIE
Je n'ai point lu l'ouvrage de M. Necker ; s'il blâme les économistes d'avoir dit du mal de Colbert, il me paraît qu'il a grande raison, Lett. de la Harpe, 2 sept. 1773 dans ÉCONOMISTE
Ce mot [Hershalaïm, Jérusalem] écorchait le gosier d'un Athénien, Moeurs, Déluge. dans ÉCORCHER
L'indemnité annuelle de cinquante mille francs, demandée par la ferme générale, serait une écorcherie dont il n'y a point d'exemple, Lett. Mme de St-Julien, 10 oct. 1775 dans ÉCORCHERIE
Le malheureux cultivateur .... qui se voit encore enlever le dixième de sa récolte par son curé, ne le regarde plus comme son pasteur, mais comme son écorcheur, qui lui arrache le peu de peau qui lui reste, l'Homme aux 40 écus, Impôts payés à l'étranger dans ÉCORCHEUR
Je vous envoie six exemplaires de la deuxième édition du Commentaire [sur les délits et les peines] ; je ne risque que cette demi-douzaine, crainte des écornifleurs, Lett. Christin, 25 févr. 1767 dans ÉCORNIFLEUR, EUSE
Tous les petits écornifleurs du Parnasse, Lett. Damilaville, 24 sept. 1766 dans ÉCORNIFLEUR, EUSE
Il ajoute qu'il a eu cinq fois trente-neuf coups de fouet, ce qui fait en tout cent quatre-vingt-quinze écourgées sur les fesses, Amabed, 3e lettre. dans ÉCOURGÉE
Une loi de rigueur Contre vous après tout serait-elle écoutée ?, Tancr. II, 1 dans ÉCOUTÉ, ÉE
Vois quel est Mahomet ; nous sommes seuls ; écoute : Je suis ambitieux, tout homme l'est sans doute, Mahomet, II, 5 dans ÉCOUTER
Les lois n'écoutent pas l'amitié paternelle, Tancr. II, 2 dans ÉCOUTER
Mais n'écoutai-je point un espoir trop flatteur ?, Brut. III, 4 dans ÉCOUTER
Et si je n'écoutais que ta honte et ma gloire, Zaïre, III, 4 dans ÉCOUTER
Pour me voir écrasé de son orgueil jaloux, Sém. III, 5 dans ÉCRASÉ, ÉE
C'est un oeuf de serpent qui, s'il était couvé, Serait aussi méchant que tous ceux de sa race ; Il le faut, dans sa coque, écraser sans pitié, Jules César (trad. de Shakspeare), II, 1 dans ÉCRASER
[Il] Te présente une main qui pourrait t'écraser, Fanat. I, 4 dans ÉCRASER
Un peuple qu'Annibal écrasa sous ses pieds, Sophon. III, 2 dans ÉCRASER
Un livre est-il mauvais, rien ne peut l'excuser ; Est-il bon, tous les rois ne peuvent l'écraser, Ép. 100 dans ÉCRASER
Il tira ensuite de sa poche une petite lame d'ivoire, écrivit sur cette lame avec une aiguille d'or, attacha la tablette d'ivoire à l'arc...., Babylone, 1 dans ÉCRIRE
[La Motte-Houdard] prouva que dans l'art d'écrire on peut encore être quelque chose au second rang, LOUIS XIV, 32 dans ÉCRIRE
Ces archives des lois, ce vaste amas d'écrits, Orphel. II, 5 dans ÉCRIT
L'écriture est la peinture de la voix : plus elle est ressemblante, meilleure elle est, Dict. phil. orthographe. dans ÉCRITURE
Le plus ambulant de vos amis, le plus écrivain et le moins écrivant, se jette aux pieds de l'autel de l'amitié et avoue d'un coeur contrit sa misérable paresse, Lett. Cideville, 19 janv. 1742 dans ÉCRIVANT, ANTE
Quarante misérables dévorés de pauvreté et d'écrouelles, Lett. d'Argental, 20 sept. 1771 dans ÉCROUELLES
Je n'ai trouvé, en arrivant, que des terres incultes, de la pauvreté et des écrouelles, Lett. Chardon, 20 déc. 1766 dans ÉCROUELLES
Mon cher maître, répondit Cacambo, Cunégonde lave les écuelles sur le bord de la Propontide, chez un prince qui a très peu d'écuelles, Cand. 27 dans ÉCUELLE
On réprime, on ménage, on dompte son caprice ; Il marche en écumant, mais il nous rend service, Sophon. V, 1 dans ÉCUMER
Des officiers m'ont dit les [les paysans suédois] avoir vus écumer de colère, Charles XII, 5 dans ÉCUMER
Mais est-il bien possible que ma soeur soit en Turquie ? disait-il. - Rien n'est si possible, reprit Cacambo, puisqu'elle écure la vaisselle chez un prince de Transylvanie, Candide, 27 dans ÉCURER
Je suis flexible comme une aiguille et vif comme un lézard, et travaillant toujours comme un écureuil, Lett. d'Argental, 22 oct. 1759 dans ÉCUREUIL
On m'éleva jusqu'à quatorze ans dans un palais auquel tous les châteaux de vos barons allemands n'auraient pas servi d'écurie, Candide, 11 dans ÉCURIE
Trois simples écuyers, sans bien et sans secours, Tancr. I, 1 dans ÉCUYER
C'est vous qui par mes mains fondiez sur la justice De notre liberté l'éternel édifice, Brut. V, 4 dans ÉDIFICE
Édifions-nous de ce qui fait le scandale des autres, Phil. II, 155 dans ÉDIFIER
La langue s'embellit tous les jours : on commence à éduquer les enfants au lieu de les élever, Lett. Linguet, 15 mars 1769 dans ÉDUQUER
En vain Milton, dont vous suivez les traces, Peint l'âge d'or comme un songe effacé, Poésies mêlées, CXLVI dans EFFACÉ, ÉE
Cet illustre assassin entouré de victimes En descendant du trône efface tous ses crimes, Mort de Cés. III, 4 dans EFFACER
Vos généreuses mains s'empressent d'effacer Les larmes que le ciel me condamne à verser, Fanat. I, 2 dans EFFACER
Tous vos respects ne pourront effacer Les téméraires voeux qui m'osaient offenser, Sémir. II, 2 dans EFFACER
Mais tous les préjugés s'effacent à ta voix, Alz. I, 1 dans EFFACER
Vos premiers sentiments doivent tous s'effacer, Fanat. V, 2 dans EFFACER
Par le salut public devant qui tout s'efface, Zulime, II, 1 dans EFFACER
Trop d'éclat l'effarouche ; il voit d'un oeil sévère Dans le bien qu'on lui fait le mal qu'on peut lui faire, Brutus, II, 2 dans EFFAROUCHER
Ils [les épicuriens] n'ont reconnu des dieux que par bienséance, pour ne pas effaroucher la canaille d'Athènes, Dial. XXIX, 4 dans EFFAROUCHER
Un front cicatrisé par la guerre et le temps Effarouchait en vain mon coeur et mes beaux ans, Soph. I, 3 dans EFFAROUCHER
Je sais que vos attraits, encor dans leur printemps, Pourraient s'effaroucher de l'hiver de mes ans, Mér. I, 3 dans EFFAROUCHER
Les plus grands rois ont eu rarement trois cent mille combattants effectifs, Moeurs, Juifs. dans EFFECTIF, IVE
Des coeurs efféminés dont l'oisive mollesse Ne connaît d'intérêts que ceux de leur tendresse, Sophon. I, 2 dans EFFÉMINÉ, ÉE
Quel est le citoyen parmi nous qui se priverait, comme Julien, Antonin et Marc-Aurèle, de toutes les délicatesses de notre vie molle et efféminée.... ?, Dict. phil. Philosophes, I dans EFFÉMINÉ, ÉE
Prodigues des serments, avares des effets [les ambitieux], Triumv. IV, 4 dans EFFET
Voilà donc en effet le soin qui vous dévore, Adél. I, 2 dans EFFET
Ah ! supralapsaires, infralapsaires, gratuits, suffisants, efficaciens, jansénistes, molinistes, devenez enfin hommes et ne troublez plus la terre, Dict. phil. De la grâce. dans EFFICACIEN
Les rebelles déposèrent leur roi [Henri IV de Transtamare] en effigie, Moeurs, 101 dans EFFIGIE
Ils ressemblent aux honnêtes gens qui pendent les autres en effigie : ils ne s'embarrassent pas que le portrait soit ressemblant, Lett. Leclerc, 10 fév. 1765 dans EFFIGIE
Parfiler.... c'est effiler une étoffe, la détisser fil à fil, Dial. 13 dans EFFILER
Laissez-moi m'efforcer, cruel, à vous haïr, Indiscr. 13 dans EFFORCER (S')
C'est un effort de démence dans un gouvernement d'avilir la plus grande partie de la nation, Moeurs, 98 dans EFFORT
Quels regards effrayants vous me lancez, hélas !, Zaïre, IV, 6 dans EFFRAYANT, ANTE
Vous voyez sans pitié ma douleur effrénée, Alz. IV, 1 dans EFFRÉNÉ, ÉE
Au Dieu persécuteur, effroi du genre humain, Fanat. I, 4 dans EFFROI
Quand trente mille hommes combattent en bataille rangée contre des troupes égales en nombre, Candide, 4 dans ÉGAL, ALE
Allons ; d'un pas égal que ne puis-je vous suivre ?, Mérope, V, 5 dans ÉGAL, ALE
Les mortels sont égaux, ce n'est pas la naissance, C'est la seule vertu qui fait la différence, Mahomet, I, 4 dans ÉGAL, ALE
Et vous semblez d'un sang fait pour donner des lois à l'Arabe insolent qui marche égal aux rois, Fanat. I, 2 dans ÉGAL, ALE
Il y avait déjà longtemps que toutes les saisons étaient devenues égales pour les soldats de Charles et pour ceux du czar, Charles XII, 4 dans ÉGAL, ALE
Accoutumons des rois la fierté despotique à traiter en égale avec la république, Brut. I, 1 dans ÉGAL, ALE
Des égaux ! dès longtemps Mahomet n'en a plus, Fanat. II, 5 dans ÉGAL, ALE
Les vainqueurs, les vaincus, tous ces faibles humains, Sont tous également l'ouvrage de tes mains, Alz. IV, 5 dans ÉGALEMENT
Et le riche et le pauvre, et le faible et le fort Vont tous également des douleurs à la mort, 1er Discours. dans ÉGALEMENT
Mes remords infinis Ont égalé mon crime et vengé mon pays, Brut. V, 7 dans ÉGALER
Tes maux vont égaler les maux où tu m'exposes, Zaïre, V, 10 dans ÉGALER
Je l'admirais moi-même, et mon coeur combattu S'indignait qu'un chrétien m'égalât en vertu, Zaïre, IV, 5 dans ÉGALER
Dans notre égalité nous chérissons nos frères, Fanat. I, 2 dans ÉGALITÉ
Illustres chevaliers.... Qui daignez par égard au déclin de mes ans...., Tancr. I, 1 dans ÉGARD
Quel art a pu former ces enceintes profondes Où l'Euphrate égaré porte en tribut ses ondes ?, Sémir. I, 1 dans ÉGARÉ, ÉE
Son génie égaré semble s'éloigner d'elle, ib. II, 4 dans ÉGARÉ, ÉE
Porte aux tiens ce poignard que mon bras égaré A plongé dans un sein qui dut m'être sacré, Zaïre, V, 10 dans ÉGARÉ, ÉE
Mon frère, ayez pitié d'une soeur égarée, Zaïre, III, 4 dans ÉGARÉ, ÉE
De cet égarement sortirez-vous enfin ?, Mérope, IV, 2 dans ÉGAREMENT
Crains les égarements de ton âme éperdue, Tancr. IV, 6 dans ÉGAREMENT
Cacambo expliquait à Candide tous les discours de l'hôte, et Candide les écoutait avec la même admiration et le même égarement que son ami Cacambo les rendait, Candide, 17 dans ÉGAREMENT
Le général Lagercron, qui marchait devant avec cinq mille hommes et des pionniers, égara l'armée vers l'orient, à trente lieues de la véritable route, Charles XII, 4 dans ÉGARER
Votre oeil qui s'égare, Parcourt avec horreur cette enceinte barbare, Scyth. III, 4 dans ÉGARER
J'aime à voir le bon sens sous le masque des ris, Et c'est pour m'égayer que je viens à Paris, le Russe à Paris. dans ÉGAYER
Les courtisans s'égayaient à faire des chansons sur lui [Jacques II], Louis XIV, 15 dans ÉGAYER
Boileau, correct auteur de quelques bons écrits, Zoïle de Quinault et flatteur de Louis, Mais oracle du goût dans cet art difficile Où s'égayait Horace, où travaillait Virgile, Ép. XCV dans ÉGAYER
Ce généreux appui, le seul qui m'est resté, Me servirait d'égide et serait respecté, Sophon. III, 3 dans ÉGIDE
Ce n'est pas qu'aucun de ces millions d'hommes qui se font égorger prétende un fétu sur ces tas de boue, Micromégas, 7 dans ÉGORGER
Presqu'aucun de ces animaux qui s'égorgent mutuellement n'a jamais vu l'animal pour lequel il s'égorge, Micromégas, 7 dans ÉGORGER
Si l'état naturel de l'homme était la guerre, tous les hommes s'égorgeraient ; il y a longtemps que nous ne serions plus, Dial. XXIV, 3 dans ÉGORGER
C'est [une épître scabreuse] un carré rond ; mais, en égrugeant les angles, on peut l'arrondir, Lett. d'Argental, 6 déc. 1738 dans ÉGRUGER
Cette cérémonie fut sanctifiée chez les Juifs nos pères, qui prirent tant de rites égyptiaques, Dict phil. Expiation. dans ÉGYPTIAQUES
Ces volcans infernaux jusqu'au ciel élancés, Triumv. I, 1 dans ÉLANCÉ, ÉE
Son sang [de Charles IX], à gros bouillons de son corps élancé, Vengeait le sang français par ses ordres versé, Henriade, III dans ÉLANCÉ, ÉE
Entrer, voler vers nous, s'élancer sur Gusman, L'attaquer, le frapper n'est pour lui qu'un moment, Alz. V, 2 dans ÉLANCER
Il court, c'était Égisthe, il s'élance aux autels, Mérope, V, 6 dans ÉLANCER
Des ressorts qui se détendent ou qui prennent de l'élasticité, Dial. VII, 1 dans ÉLASTICITÉ
La misère avait affaibli les ressorts de l'âme de M. André ; le bien-être leur a rendu leur élasticité, l'H. aux 40 écus, Le bon sens de M. André. dans ÉLASTICITÉ
Il ne faut jamais, dans aucun art, travailler contre son propre sentiment.... l'enthousiasme est éteint ; l'esprit mis à la gêne perd toute son élasticité, Lett. Chauvelin, 23 févr. 1767 dans ÉLASTICITÉ
Les Espagnols ont eu une connaissance confuse de ce pays, ils l'ont appelé Eldorado, Candide, 18 dans ELDORADO
Je ne pense pas.... que les éléments paraissent confondus Pour qu'un mortel ici respire un jour de plus, Mort de César, III, 5 dans ÉLÉMENT
La peine que prend une dame de votre élévation [Mme de Maintenon], de venir me dire que je ne suis pas fille du roi, me persuade que je le suis, Louis XIV, 28 dans ÉLÉVATION
La barrière éternelle entre nous élevée, Irène, I, 5 dans ÉLEVÉ, ÉE
Non, mais ayez un coeur plus grand, plus élevé, Triumv. IV, 4 dans ÉLEVÉ, ÉE
Élevé loin des cours et nourri dans les bois, Mérope, IV, 2 dans ÉLEVÉ, ÉE
Dans ces grandes armées composées d'honnêtes stipendiaires bien élevés, qui décident du destin des États, Candide, 4 dans ÉLEVÉ, ÉE
Cet odieux chrétien, l'élève de la France, Zaïre, IV, 7 dans ÉLÈVE
Il semble que le ciel T'élève en ce moment au-dessus d'un mortel, Mérope, IV, 4 dans ÉLEVER
Sur ces débris du monde élevons l'Arabie, Fan. II, 5 dans ÉLEVER
Qui de nous vers le ciel n'élève pas des cris Pour les jours d'un époux, ou d'un père, ou d'un fils ?, Orph. I, 1 dans ÉLEVER
Vous, seigneur ! ... ce sérail éleva votre enfance ?, Zaïre, II, 3 dans ÉLEVER
Et les Alpes de loin, s'élevant dans la nue, D'un long amphithéâtre enferment les coteaux, Ép. CII dans ÉLEVER
Le peuple en sa faveur s'élève et s'attendrit, Tancrède, V, 3 dans ÉLEVER
Le sang de votre roi s'élève contre vous, Oedipe, I, 3 dans ÉLEVER
Quelle effroyable voix dans mon âme s'élève ?, Fanat. IV, 4 dans ÉLEVER
Il s'élevait cependant un homme qui semblait devoir rassurer la fortune de la France, c'était le maréchal de Villars, Louis XIV, 18 dans ÉLEVER
Les charlatans qui avertissent le public de se donner de garde de ceux qui contrefont leur élixir, Lett. Marin, 24 nov. 1764 dans ÉLIXIR
Y aurait-il assez d'ellébore pour une si étrange maladie ?, Phil. ignorant, 50 dans ELLÉBORE
Galilée démontrait le mouvement de la terre et des autres planètes dans leurs orbites elliptiques autour du soleil, Philos. II, 230 dans ELLIPTIQUE
Voici l'instant qui va nous éloigner, Brut. IV, 3 dans ÉLOIGNER
Dans les moments où le combat s'engage, M'éloigner du danger, c'est trop me faire outrage, Soph. I, 4 dans ÉLOIGNER
Cicéron, qui d'un traître a puni l'insolence, Ne sert la liberté que par son éloquence, M. de César, II, 4 dans ÉLOQUENCE
Si nous avons d'autres lois de physique que celles de votre temps [le temps de Cicéron], nous n'avons point d'autre règle d'éloquence ; et voilà peut-être de quoi terminer la querelle entre les anciens et les modernes, Dial. 13 dans ÉLOQUENCE
Qui vit auprès d'Émilie, Ou bien auprès de Richelieu, Est un élu de cette vie, Poés. mél. LXXXVIII dans ÉLU, UE
Oui, Mitrane, en secret l'ordre émané du trône Remet entre tes bras Arzace à Babylone, Sémir. I, 1 dans ÉMANÉ, ÉE
Je conçois que l'universalité des choses est émanée de ce Dieu qui seul est par lui-même et dont tout est l'ouvrage, Dial. XXIX, 4 dans ÉMANER
Un sens embarrassé dans des mots captieux, Oed. I, 1 dans EMBARRASSÉ, ÉE
Dans ce piége sanglant je veux l'embarrasser, Catil. I, 2 dans EMBARRASSER
Le roi, qui était en bottes, selon sa coutume, s'embarrassa dans ses éperons et tomba, Charles XII, 6 dans EMBARRASSER
Me voici donc dans ce lieu de détresse Embastillé, logé fort à l'étroit, Ne dormant point, buvant chaud, mangeant froid, la Bastille. dans EMBASTILLÉ, ÉE
Pour que des successeurs de Scipion s'embéguinassent d'un pareil conte, Philos. III, 192 dans EMBÉGUINER
Seigneur, embellissez ce grand nom de vainqueur Du nom plus glorieux de pacificateur, Brut. III, 7 dans EMBELLIR
Viens embellir cette âme esclave de la tienne, Scythes, III, 2 dans EMBELLIR
Le Sphinx est son emblème [d'Octave] et nous dit qu'il préfère Ce symbole du fourbe aux aigles de son père, Triumv. II, 1 dans EMBLÈME
Que mes armes sans faste, emblème des douleurs...., Tancr. III, 1 dans EMBLÈME
Nos héros de finance Emboursent l'argent de la France, Épît. XIX. dans EMBOURSER
Les Turcs entouraient cette maison toute embrasée, Charles XII, 6 dans EMBRASÉ, ÉE
Je vois ces murs sanglants, ces portes embrasées, Mérope, I, 1 dans EMBRASÉ, ÉE
Il jette le baril à l'endroit où le feu était le plus violent.... il se trouve que ce baril était rempli d'eau-de-vie.... l'embrasement redoubla avec plus de rage, Charles XII, 6 dans EMBRASEMENT
Un coup de canon en Amérique peut être le signal de l'embrasement de l'Europe, Moeurs, 150 dans EMBRASEMENT
Et des embrasements d'une guerre immortelle Étouffer sous vos pas la première étincelle, Mahomet, I, 1 dans EMBRASEMENT
Les revoir [mes enfants] et mourir dans leurs embrassements, Fanat. II, 5 dans EMBRASSEMENT
Au delà de leur cours et loin dans cet espace, Où la matière nage et que Dieu seul embrasse, Henr. VII, 61 dans EMBRASSER
Je chéris la vertu, mais j'embrasse le crime, Brut. IV, 3 dans EMBRASSER
J'embrassai les vertus qu'exigeait mon malheur, Mérope, V, 1 dans EMBRASSER
Il y a au troisième acte un embrouillamini qui me déplaît, et au cinquième il y a deux poignards qui me font de la peine, Lett. d'Argental, 26 nov. 1760 dans EMBROUILLAMINI
À peine cet officier [d'Assas] a-t-il fait quelques pas, que des grenadiers ennemis en embuscade l'environnent et le saisissent à peu de distance de son régiment, Louis XV, 33 dans EMBUSCADE
Chacun des rayons se brise à son émergence de la boule, Newton, II, 9 dans ÉMERGENCE
Certain émérite envieux, Plat auteur du capricieux, Poés. mêl. 40 dans ÉMÉRITE
Si la terre était immobile, l'observateur verrait, en trente fois quarante-deux heures et demie, trente émersions de ce satellite [de Jupiter], Newt. II, 1 dans ÉMERSION
Mon émerveillement dure toujours, que le fils de Samuel nous ait fait banqueroute six mois après nous avoir pris notre argent, et qu'il ait trouvé le secret de fricasser huit millions obscurément et sans plaisir, Lett. d'Argental, 15 mai 1758 dans ÉMERVEILLEMENT
Un empirique d'Abbeville guérit le roi [Louis XIV] avec du vin émétique, Louis XIV, 6 dans ÉMÉTIQUE
Le marquis de Botta crut que cette émeute du peuple (de Gênes) se ralentirait d'elle-même, et que la crainte reprendrait bientôt la place de cette fureur passagère, Louis XV, 21 dans ÉMEUTE
Les émissaires des sénateurs [de Gênes] se contentaient de dire aux plus accrédités du peuple : Jusques à quand attendrez-vous que les Autrichiens...., Louis X V, 21 dans ÉMISSAIRE
Dès que j'aurai la tête moins emmitouflée, Lett. d'Argental, 24 sept. 1762 dans EMMITOUFLÉ, ÉE
Des gueux qu'il faut emmuseler comme des ours, Lett. à Cather. 100 dans EMMUSELER
Et cette émotion dont son âme est remplie, A bientôt épuisé les forces de sa vie, Zaïre, III, 4 dans ÉMOTION
Ce pas d'armes n'était pas dangereux, on n'y combattait pas à fer émoulu, Moeurs, 99 dans ÉMOULU, UE
Dût César me punir d'avoir trop émoussé Le fer sacré des lois entre nos mains laissé, Guèbr. I, 4 dans ÉMOUSSER
Jean Rousseau, banni de Paris, Vit émousser dans ce pays [Bruxelles] Le tranchant aigu de sa pince, Ép. 53 dans ÉMOUSSER
On a ému la question si...., Dict. philos. IV, 487 dans ÉMOUVOIR
Votre coeur malgré vous s'émeut et s'adoucit, Alz. I, 1 dans ÉMOUVOIR
On voyait des têtes proprement empaillées qu'on allait porter à la Sublime-Porte, Cand. 30 dans EMPAILLÉ, ÉE
Il y a quelques années que l'on condamna, dans la Tartarie, deux jeunes gens à être empalés, pour avoir regardé, leur bonnet sur la tête, passer une procession de lamas, l'H. aux. 40 écus, proportions dans EMPALER
Près d'un bain chaud [Plombières] toujours crotté, Plein d'une eau qui fume et bouillonne, Où tout malade empaqueté Se baigne, s'enfume et se donne La question pour la santé, Ép. 26 dans EMPAQUETÉ, ÉE
La porcelaine et la frêle beauté De cet émail à la Chine empâté, Apolog. du luxe. dans EMPÂTÉ, ÉE
Les docteurs de Louvain furent très empêchés en recevant la bulle, Louis XIV, 37 dans EMPÊCHÉ, ÉE
Moyse dit à Dieu : J'ai un empêchement de langue, Philos. IV, 139 dans EMPÊCHEMENT
Les fautes considérables d'Homère n'ont jamais empêché qu'il ne fût sublime, Louis XIV, 32 dans EMPÊCHER
Vous savez tempérer le feu qui vous anime, et empêcher qu'il vous dévore, Roi de Prusse, 225 dans EMPÊCHER
L'empesé magistrat, le financier sauvage, Disc. 4 dans EMPESÉ, ÉE
Les boeufs s'empêtrèrent et firent pencher l'arche, Philos. IV, 330 dans EMPÊTRER
On inventa des conseillers du roi contrôleurs aux empilements des bois, Louis XIV, 30 dans EMPILEMENT
Ma fille est, je le sais, soumise à votre empire, Scythes, I, 2 dans EMPIRE
L'inflexible Zopire, Qui craint de la raison l'inévitable empire, Fanat. II, 2 dans EMPIRE
De ma religion j'ai moins senti l'empire, ib. IV, 4 dans EMPIRE
Ce kan ne commandait point les armées du grand seigneur ; il était comme les princes feudataires d'Allemagne, qui ont servi l'Empire avec leurs propres troupes subordonnées au général de l'empereur allemand, Russie, II, 1 dans EMPIRE
Nos petites consolations ne sont que des emplâtres sur les blessures de la vie, Lett. en vers et en prose, 162 dans EMPLÂTRE
J'aperçois un canot vide sur le rivage, emplissons-le de cocos, jetons-nous dans cette petite barque, laissons-nous aller au courant, Candide, 17 dans EMPLIR
L'honneur et la vengeance empliront tous les coeurs, Mér. IV, 5 dans EMPLIR
Si [ces principes sont] semblables, c'est comme s'il n'y en avait qu'un ; c'est un double emploi, Princ. d'act. I dans EMPLOI
Ces chaumes, ces déserts, où des pompes des rois Je vous vis descendue aux plus humbles emplois, Scyth. III, 4 dans EMPLOI
Vous pourriez de Zaïre employer la faveur, Zaïre, II, 1 dans EMPLOYER
Tu n'aurais employé qu'une juste défense, Mér. II, 2 dans EMPLOYER
Je ne demandais pas à gémir auprès d'eux, à respirer encore un air qu'ils empoisonnent, Triumv. II, 1 dans EMPOISONNER
Oui je veux dans son coeur Empoisonner sa joie, y porter ma douleur, Oreste, I, 2 dans EMPOISONNER
Nos sentiments, nos coeurs l'un vers l'autre emportés, Orphel. IV, 4 dans EMPORTÉ, ÉE
Je vois d'un zèle faux nos prêtres emportés, Henr. VI, 109 dans EMPORTÉ, ÉE
Cette ardeur d'un héros, ce courage emporté, Mér. III, 1 dans EMPORTÉ, ÉE
Amours emportés, Scyth. III, 1 dans EMPORTÉ, ÉE
Secourons sa valeur qui devient imprudente, Et cet emportement que nous désapprouvons, Tancr. V, 2 dans EMPORTEMENT
C'est dans l'emportement du meurtre et du carnage, Olymp. III, 1 dans EMPORTEMENT
Et l'intérêt commun l'emporta dans mon coeur, Tancr. I, 1 dans EMPORTER
Hélas ! que je m'emporte en regrets superflus !, Brut. IV, 2 dans EMPORTER
Je ne m'emporte plus en d'inutiles plaintes, Olympe, V, 3 dans EMPORTER
Archevêques, abbés, empourprés cardinaux, Stances, 25 dans EMPOURPRÉ, ÉE
Leur chef est empressé de voir dans la Scythie Un guerrier qu'il connut aux champs de la Médie, Scythes, I, 5 dans EMPRESSÉ, ÉE
De ce sang précieux versé pour la patrie Nos secours empressés ont suspendu les flots, Tancr. V, 6 dans EMPRESSÉ, ÉE
Du peuple qui l'aimait une troupe en furie S'empressant près de lui..., Alz. V, 6 dans EMPRESSER (S')
Les Anglais surtout, qui firent la guerre dans son diocèse [de Fénelon], s'empressèrent à lui témoigner leur respect, Louis XIV, 33 dans EMPRESSER (S')
Vos généreuses mains s'empressent d'effacer Les larmes que le ciel me condamne à verser, Mahom. I, 2 dans EMPRESSER (S')
J'ai encore une chose à vous dire, dans ma confession générale, c'est que je n'ai jamais été gai que par emprunt, Lett. Richelieu, 19 août 1766 dans EMPRUNT
Virgile a emprunté d'Homère quelques comparaisons, quelques descriptions, Ess. sur la poésie ep. chap. 3 dans EMPRUNTER
Et j'irais pour ma cause emprunter d'autres bras !, Triumv. IV, 2 dans EMPRUNTER
Ce temple où Jupiter, avec tant de splendeur, Est descendu, dit-on, du haut de l'empyrée, Minos, III, 1 dans EMPYRÉE
Que regretterais-je en ces lieux ? Pour moi je suis dans l'empyrée, Lett. en vers et en prose, 40 dans EMPYRÉE
D'une invincible horreur je sens mon âme émue, Sémir. II, 1 dans ÉMU, UE
Autrefois notre émule, à présent notre appui, Tancr. I, 4 dans ÉMULE
Je sais.... Que Londres est de tout temps l'émule de Paris, Henr. I dans ÉMULE
Un cuistre en son taudis compose une satire, Ép. c. dans EN
Si toutes les nations ont péché en Adam, Philos. II, 191 dans EN
En habit d'amazone, au fond de mes déserts Je te vois arriver plus belle et plus brillante Que la divinité qui naquit sur les mers, Ép. CVI dans EN
Gouverner en monarque et combattre en héros, Sémir. II, 4 dans EN
Si vous avez voulu me parler en ami, Catil. I, 5 dans EN
Allez en Albion, que votre renommée Y parle en ma défense, Henr. I dans EN
Tu ne veux pas, grand roi, dans ta juste indulgence, Que cette liberté dégénère en licence, Ép. c. dans EN
En coupables propos si l'on peut s'exhaler, Doit-on faire une loi de ne jamais parler ?, ib. dans EN
Le peuple se soulève ou s'arme en ma défense, Fanat. V, 2 dans EN
De nos cailloux frottés il sort des étincelles, La lumière en peut naître ; et nos grands érudits Ne nous ont éclairés qu'en étant contredits, Ép. c. dans EN
Dans le sein paternel je me vis rappelée, Un malheur inouï m'en avait exilée, Tancr. I, 4 dans EN
En t'avouant pour fils en est-il moins coupable ? En es-tu moins Brutus ? en es-tu moins romain ?, Mort de Cés. III, 2 dans EN
Romains, j'aime la gloire et ne veux point m'en taire, Rome sauvée, V, 2 dans EN
Je t'en aime encor plus, et je crains davantage, Mér. V, 4 dans EN
Ma douleur s'en accroît, ma honte s'en augmente, Tancr. III, 4 dans EN
J'y ai fait tant de corrections, j'y en ferai tant encore, Lett. d'Argent. 18 avr. 1764 dans EN
Cependant des grammairiens, prêtant à en un sens qu'il n'a pas, disent que le participe peut s'accorder ; c'est une erreur ; mais l'accord est une licence qu'on peut passer à un poëte, sans devoir pour cela faire autorité : Des pleurs, ah ! ma faiblesse en a trop répandus, Oreste, II, 2 dans EN
Cependant cette phrase ne doit pas être condamnée : Pardonnez-moi si vous ne me trouvez que bon citoyen, et soyez sûr qu'il n'y en a point qui attende de vous de si grandes choses, Corresp. génér. 18 déc. 1744 dans EN
Pour ses méfaits dans la geôle encagé, Poés. mêlées, 84 dans ENCAGÉ, ÉE
La papauté était à l'encan [en 1034], ainsi que presque tous les évêchés, Moeurs, 36 dans ENCAN
Mais ce grand Henri IV était donc un vilain, un ladre, un pillard ; car on m'a conté qu'il avait encaqué dans la Bastille plus de cinquante millions de notre monnaie d'aujourd'hui, L'homme aux 40 écus, Entretien avec un géomètre dans ENCAQUER
Dans la première enceinte il arrête ses pas, Zaïre, I, 3 dans ENCEINTE
L'amour des nouveautés, le faux zèle, la crainte, De la Mecque alarmée ont désolé l'enceinte, Fanat. I, 1 dans ENCEINTE
Les femmes adorées Reçoivent cet encens que l'on doit à vos yeux, Zaïre, I, 1 dans ENCENS
Alamon, c'est le nom de ce prince imbécile, Avalait cet encens, Éd. d'un prince. dans ENCENS
Moi ! de ce fanatique encenser les prestiges !, Fanat. I, 1 dans ENCENSER
Allez donc et jamais n'encensez ses erreurs, Brutus, II, 4 dans ENCENSER
On n'encensa jamais la vertu fugitive, Triumv. I, 3 dans ENCENSER
On ne m'a jamais vu.... D'une indiscrète main profaner l'encensoir, Henriade, II dans ENCENSOIR
Il [Pierre le Grand] ne touchait point à l'encensoir, mais il dirigeait les mains qui le portaient, Russie, I, 10 dans ENCENSOIR
Enchaînée à Gusman par des noeuds éternels, Alz. III, 4 dans ENCHAÎNÉ, ÉE
Quand Philippe à Bovine enchaînait la victoire, Zaïre, II, 3 dans ENCHAÎNER
Lorsque son bras enchaîne et ravage la terre, Fanat. I, 1 dans ENCHAÎNER
Sa valeur [de Henri IV] les [les ligueurs] vainquit, sa vertu les enchaîne, Henr. VIII dans ENCHAÎNER
Qu'as-tu fait des saints noeuds qui nous ont enchaînés ?, Alz. III, 4 dans ENCHAÎNER
Il me semble qu'un dieu descendu parmi nous, Maître de mes transports, enchaîne mon courroux, Oedipe, III, 5 dans ENCHAÎNER
Mais des lois des chrétiens mon esprit enchanté Vit chez eux ou du moins crut voir la vérité, Alz. v, 3 dans ENCHANTÉ, ÉE
Il faut d'un peuple fier enchanter les esprits, Fanat. II, 6 dans ENCHANTER
Il [l'amour] enchante ces lieux par un charme invincible, Henr. IX dans ENCHANTER
Il en eût trop suivi [du pouvoir] l'amorce enchanteresse, Brut. I, 2 dans ENCHANTEUR, ERESSE
Les ministres.... Qui mirent les premiers à d'indignes enchères L'inestimable prix des vertus de nos pères, Henriade, VII dans ENCHÈRE
Il s'en trouve bientôt [de matelots] soixante mille d'enclassés, Louis XIV, 29 dans ENCLASSÉ, ÉE
On enrôle, on enclasse les matelots qui doivent servir tantôt sur les vaisseaux marchands, tantôt sur les flottes royales, Louis XIV, 29 dans ENCLASSER
Si tous les garçons et toutes les filles s'encloîtraient, le monde périrait, l'Homme aux 40 écus, Raisonnement sur les moines dans ENCLOÎTRER
Levenhaupt s'était retiré après avoir encloué une partie de son canon, Charles XII, 4 dans ENCLOUER
Le pape Clément VII écrivait qu'il était entre l'enclume et le marteau [entre Charles-Quint et François premier], Moeurs, 135 dans ENCLUME
Les premiers revers Qui frappèrent mes yeux à peine encore ouverts, Zaïre, II, 1 dans ENCORE
Encor si nous pouvions prolonger son erreur !, Orphel. II, 2 dans ENCORE
Encore que les Hollandais eussent pris Pondichéry...., Louis XIV, 29 dans ENCORE
Connaissez-vous un Lebrun, un secrétaire du prince de Conti ? c'est lui qui m'a encorneillé, Lett. à Mme d'Argental, 26 nov. 1760 dans ENCORNEILLER
Faible et fier ennemi, ma bonté t'encourage, Mérope, v, 2 dans ENCOURAGER
Ton aspect m'encourage et ne m'étonne pas, Sémir. III, 6 dans ENCOURAGER
Encourager les bons, étonner les timides, Brutus, IV, 7 dans ENCOURAGER
Je cours à vous servir encourager son âme, Mahom. III, 3 dans ENCOURAGER
On emploie contre les encratiques un argument qui donnerait gain de cause aux carpocratiens, Dict. phil. Économie de paroles. dans ENCRATIQUE
Mais je vois venir sur le soir Notre astronomique Émilie, Avec un vieux tablier noir, Et la main d'encre encor salie, Ép. XLV dans ENCRE
J'attends l'encyclopède d'Alembert, avec son imagination et sa philosophie, Lett. à Thiriot, 9 août 1756 dans ENCYCLOPÈDE
Quant aux finances, la France et l'Angleterre, pour s'être fait la guerre, se sont trouvées endettées chacune de trois milliards de nos livres, dans le Dict. de BESCHERELLE dans ENDETTÉ, ÉE
Peu à peu l'opinion s'établit que les hommes naissent endiablés et damnés, Dial. XXIV, 3 dans ENDIABLÉ, ÉE
Parmi ces meurtriers dans le sang endormis, Alz. IV, 6 dans ENDORMI, IE
À ces dieux impuissants dans la tombe endormis, Orphel. II, 3 dans ENDORMI, IE
Ne nous endormons point sur la foi de leurs prêtres, Oedipe, II, 5 dans ENDORMIR
On vit les cardinaux de Richelieu, de la Valette et de Sourdis endosser la cuirasse, Moeurs, 176 dans ENDOSSER
Endurcir les esprits contre l'humanité, M. de Cés. I, 1 dans ENDURCIR
Les Musulmans altiers, trop longtemps vos vainqueurs, Ont changé la Sicile, ont endurci vos moeurs, Tancr. I, 4 dans ENDURCIR
Un affront vit toujours sur le front qui l'endure, Triumv. v, 2 dans ENDURER
Ô Dieu ! rendez la force à mes bras énervés, Mérope, v, 5 dans ÉNERVÉ, ÉE
La cour et l'esclavage Amollissaient leurs coeurs, énervaient leur courage, Brut. I, 3 dans ÉNERVER
Ta secte obscure et basse avilit les mortels, Énerve le courage et rend l'homme stupide, Fanat. II, 5 dans ÉNERVER
Rome avait des enfants Qui conspiraient contre elle et servaient les tyrans, Brut. v, 1 dans ENFANT
Des enfants du soleil le redoutable empire, Alz. I, 4 dans ENFANT
....l'État répandait le sang de ses enfants, Tancr. I, 1 dans ENFANT
On ne se cache point ces secrets mouvements, De la nature en nous indomptables enfants, Oedipe, II, 2 dans ENFANT
N'atteste point ces dieux, enfants de l'imposture, Alz. II, 4 dans ENFANT
Quel mérite ont des arts, enfants de la mollesse ?, Orphel. IV, 2 dans ENFANT
Richelieu, Mazarin.... Enfants de la fortune et de la politique, Henr. ch. VII dans ENFANT
Je l'ai vu, ce n'est point une erreur passagère Qu'enfante du sommeil la vapeur mensongère, Sém. I, 5 dans ENFANTER
Son nom et son malheur enfantent des soldats, Triumv. II, 2 dans ENFANTER
De la ligue en cent lieux les villes alarmées Contre moi dans la France enfantaient des armées, Henr. III, 143 dans ENFANTER
Les gens de grec enfarinés Connaîtront Thélême et Macare, Th. et Mac. dans ENFARINÉ, ÉE
Je reviendrai bientôt par un heureux baptême T'arracher aux enfers et te rendre à toi-même, Zaïre, III, 4 dans ENFER
Au sérail des soudans dès l'enfance enfermée, Zaïre, I, 1 dans ENFERMÉ, ÉE
Dans un même sépulcre enferme-nous tous deux, Scythes, IV, 6 dans ENFERMER
De ses yeux enflammés j'ai vu tomber des pleurs, Tancr. V, 1 dans ENFLAMMÉ, ÉE
Ah ! quels coups de tonnerre Ont enflammé le ciel et font trembler la terre !, Sémiram. V, 5 dans ENFLAMMER
Cette âme qu'enflammait un courage intrépide, Tancr. v, 6 dans ENFLAMMER
Le courroux qui l'aigrit, le poison qui l'enflamme, Brut. I, 4 dans ENFLAMMER
De tels bienfaits enflent la bouche de la renommée, Lett. à Cather. 143 dans ENFLER
Pas davantage, suivant notre calcul, que j'ai un peu enflé, L'homme au 40 écus, Entretien avec un géomètre dans ENFLER
Leur trésor n'a pas besoin de s'enfler des faibles débris d'une famille malheureuse, Louis XV, 42 dans ENFLER
Il était impossible que la plupart des jésuites ne s'enflassent du vent de ces deux hommes [le P. de la Chaise et le P. le Tellier], et qu'ils ne fussent aussi insolents que les laquais du marquis de Louvois, Dict. phil. Jésuites. dans ENFLER
Tâchez donc de venir à bout de cette enflure au cou ; pour moi, je suis bien loin d'avoir des enflures, je diminue à vue d'oeil, et je serai bientôt réduit à rien, Lett. Damilaville, 30 oct. 1767 dans ENFLURE
Il y en eut plusieurs qui m'apportèrent de petits clous fort jolis pour m'enfoncer dans les bras et dans les cuisses en l'honneur de Brama, Bababec. dans ENFONCER
Au sein du meurtrier j'enfoncerai mon bras, Mérope, II, 7 dans ENFONCER
Connaissez dans quel sang vous enfoncez vos mains, Scythes, v, 5 dans ENFONCER
Enfonçons dans son coeur le trait qui le déchire, Brutus, II, 3 dans ENFONCER
Du palais de Mérope on enfonce la porte, Mér. v, 5 dans ENFONCER
La bataille recommença pour la troisième fois avec plus de furie et d'acharnement ; enfin le nombre l'emporta ; les Suédois furent rompus, enfoncés et poussés jusqu'à leur bagage, Charles XII, IV dans ENFONCER
À la seconde journée, deux de leurs moutons s'enfoncèrent dans des marais, Cand. 19 dans ENFONCER
Dans les endroits qui sont cultivés, on ne trouve point de vivres ; les paysans enfouissent dans la terre tous les grains et tout ce qui peut s'y conserver, Charles XII, 4 dans ENFOUIR
Il y va de la vie à qui le [l'arrêt] veut enfreindre, Tancr. II, 1 dans ENFREINDRE
J'ai vu des citoyens s'enfuir avec horreur, M. de Cés. II, 4 dans ENFUIR (S')
Pour toute récompense il n'obtient qu'un vain bruit, Qu'un triomphe frivole, un éclat qui s'enfuit, Brutus, I, 4 dans ENFUIR (S')
Quelques personnes profèrent des paroles indiscrètes et violentes ; un domestique les répète, il les amplifie, il les enfuneste encore, comme disent les Italiens, Dict. phil. Ana, anecdotes. dans ENFUNESTER
Un affreux préjugé Tient son coeur innocent dans le piége engagé, Irène, III, 8 dans ENGAGÉ, ÉE
La querelle est trop grande, elle est trop engagée, Irène, II, 4 dans ENGAGÉ, ÉE
Elle est engagée pour ce soir, dit-il ; mais j'aurai l'honneur de vous mener chez une dame de qualité, et là vous connaîtrez Paris comme si vous y aviez été quatre ans, Cand. 22 dans ENGAGÉ, ÉE
À l'égard de votre seconde proposition, elle est très engageante, mais il ne convient pas à une fille bien née d'en parler, Princ. de Babyl. 4 dans ENGAGEANT, ANTE
Victor-Amédée, duc de Savoie, était celui de tous les princes qui prenait le plus tôt son parti, quand il s'agissait de rompre ses engagements pour ses intérêts, Louis XIV, 17 dans ENGAGEMENT
Ah ! c'est trop essuyer tes indignes murmures, Tes vains engagements, tes plaintes, tes injures, Brut. IV, 3 dans ENGAGEMENT
Robert engagea à Guillaume le Roux la Normandie pour subvenir aux frais de son armement, Moeurs, 54 dans ENGAGER
Eh bien ! vois donc l'abîme où le sort nous engage, Alz. III, 4 dans ENGAGER
Engagez-le à l'instant à chercher dans Mycène un trône qui l'attend, Pélopides, IV, 3 dans ENGAGER
L'intérêt, qui fait tout, les pourrait engager à vous donner retraite et même à vous venger, Triumv. III, 2 dans ENGAGER
Ah ! connaissez du moins l'erreur qui vous engage, Zaïre, v, 3 dans ENGAGER
Dans le parti des rois pensez-vous qu'il s'engage ?, Brut. III, 2 dans ENGAGER
Le roi Guillaume avait entraîné dans sa cause l'empereur, l'Empire, l'Espagne, les Provinces-Unies, la Savoie ; Louis XIV s'était vu trop engagé pour reculer, Louis XIV, 17 dans ENGAGER
Nés sous la loi des saints, dans le crime ils s'engagent, Alz. II, 2 dans ENGAGER
Il conclut qu'Ituriel avait de bonnes raisons pour détruire toute cette engeance, Babouc. dans ENGEANCE
L'engendreur et l'engendré, Dial. XXIX, 9 dans ENGENDREUR
De qui les fripons savent faire Un engin pour prendre les sots, Roi de Prusse, 41 dans ENGIN
Quand les Romains joignent la Syrie à leur vaste domination et englobent le petit pays de la Judée dans leur empire, Dict. phil. Hist. § 2 dans ENGLOBER
S'il engloutit à jamais l'héritage Dont la nature avait fait mon partage, Enf. prod. IV, 3 dans ENGLOUTIR
Elle était née dans le voisinage d'une grosse abbaye de cent mille livres de rente ; son mari me demanda un jour pourquoi ces messieurs, qui étaient en petit nombre, avaient englouti tant de parts de quarante écus, l'H. aux 40 écus ; Devenu père dans ENGLOUTIR
Que l'enfer engloutisse et vous et ma patrie, Tancr. v, 6 dans ENGLOUTIR
Canaux engorgés par la vase.... Ces honnêtes enfants Qui de Savoie arrivent tous les ans, Et dont la main légèrement essuie Ces longs canaux engorgés par la suie, Pauvre diable. dans ENGORGÉ, ÉE
L'enfant tombe et est engouffré dans le torrent, Zadig, 20 dans ENGOUFFRÉ, ÉE
Est-ce à un citoyen à s'engraisser des restes du sang d'un autre citoyen ?, Louis XV, 42 dans ENGRAISSER
Sous-fermier des hôpitaux qui s'était engraissé en mettant les soldats blessés à la diète, l'H. aux 40 écus, Entretien avec un chirurgien dans ENGRAISSER
Une vestale met à flot un gros vaisseau engravé en le tirant avec sa ceinture, Dict. phil. Histoire, 2 dans ENGRAVÉ, ÉE
Par vous, par vos bienfaits à parler enhardie, Fanat. I, 2 dans ENHARDI, IE
D'une main sacrilége aux forfaits enhardie, Sémir. v, 2 dans ENHARDI, IE
J'y cours de ce pas même, et vous m'enhardissez, Sémir. I, 4 dans ENHARDIR
Républicains ingrats qu'enhardit ma clémence, M. de César, I, 3 dans ENHARDIR
Allons parler au peuple, enhardir les timides, Brutus, IV, 7 dans ENHARDIR
Le zèle s'enhardit, l'amour devient furie, Oreste, v, 7 dans ENHARDIR
À vos desseins je ne puis rien comprendre, C'est une énigme, Prude, IV, 3 dans ÉNIGME
Des poisons de l'erreur avec zèle enivré, Fanat. I, 1 dans ENIVRÉ, ÉE
Leurs esprits égarés [des Romains] De ce grand changement [l'établissement de la république] sont encore enivrés, Brut. I, 4 dans ENIVRÉ, ÉE
Là Seïde enivré du zèle de ta loi, Fanat. III, 5 dans ENIVRÉ, ÉE
De l'encens des humains je vivais enivrée, Sémiram. II, 7 dans ENIVRÉ, ÉE
Le coeur enflé d'orgueil et de haine enivré, Oreste, III, 6 dans ENIVRÉ, ÉE
Mon âme enivrée Se remplit du bonheur de s'en voir adorée, Zaïre, I, 1 dans ENIVRÉ, ÉE
Alors tout se croit libre ; alors tout est en proie Au fol enivrement d'une indiscrète joie, M. de Cés. II, 4 dans ENIVREMENT
Elle n'a point trouvé la pompe et la mollesse Dont la cour des Tarquins enivra sa jeunesse, Brutus, I, 2 dans ENIVRER
Il s'enivre à vos yeux de l'encens des humains, Brut. III, 7 dans ENIVRER
C'était [Julien] un avocat qui pouvait s'enivrer de sa cause, Philos. v, 413 dans ENIVRER
Il fit douze pas quand l'autre faisait une enjambée, Microm. 4 dans ENJAMBÉE
Le sujet de Mérope [dans Lagrange] est enjolivé d'un amour très bien tourné, Lett. Prusse, 40 dans ENJOLIVÉ, ÉE
Tous les enlèvements sont suivis du parjure, Zulime, II, 4 dans ENLÈVEMENT
Une force inconnue Enlevait jusqu'à lui mon âme prévenue, Fanat. III, 1 dans ENLEVER
Un rival odieux, Seigneur, vous enlevait le bien de vos aïeux, Tancr. III, 3 dans ENLEVER
Un rouge vif enluminait son teint, Apol. du luxe. dans ENLUMINER
Ah ! que dis-tu ? pourquoi rappeler mes ennuis ?, Zaïre, I, 1 dans ENNUI
Je ne sais si ma tête est jeune, mais mon corps est bien vieux ; si je ne m'amusais pas à faire des testaments, je serais bientôt mort d'ennui, Lett. d'Argental, 12 mars 1769 dans ENNUI
Mais malheur à l'auteur qui veut toujours instruire ; Le secret d'ennuyer est celui de tout dire, Discours VI dans ENNUYER
Le plus souvent ici l'on parle sans rien dire ; Et les plus ennuyeux savent s'y mieux conduire, Indiscr. 4 dans ENNUYEUX, EUSE
Le pape Eugène sur cet énoncé ordonna la dissolution du concile, Moeurs, 86 dans ÉNONCÉ, ÉE
Trop enorgueillis du faste de leurs rois, Orphel. II, 7 dans ENORGUEILLI
Et lorsque je m'oppose à tant d'énormités, César parle des droits et des formalités, Catil. IV, 4 dans ÉNORMITÉ
Elle avait été si fêtée par tout le pays, elle avait été si honnête et si polie, que je fus enquinaudé, Lett. d'Argental, 2 oct. 1765 dans ENQUINAUDER
C'est parce que je craignais prodigieusement que vous n'exerçassiez sur votre humble client l'habitude enracinée où vous êtes de vous moquer de lui, Lett. au duc de Richelieu, 25 mai 1772 dans ENRACINÉ, ÉE
Je n'insulterai pas à ces préventions Que le temps enracine au coeur des nations, Irène, v, 2 dans ENRACINER
Projet de déclaration du roi, enregistrable au parlement, en faveur des comédiens, Lett. d'Argental, 11 oct. 1762 dans ENREGISTRABLE
Charles partit de Saxe, suivi d'une armée de 43 000 hommes, autrefois couverte de fer, et alors brillante d'or et d'argent, et enrichie des dépouilles de la Pologne et de la Saxe, Charles XII, 4 dans ENRICHI, IE
Le ciel de ses bienfaits t'enrichit sans mesure, Triumv. IV, 4 dans ENRICHIR
Tu veux que d'un si cher et si noble trésor [une jeune fille] Ses criminelles mains s'enrichissent encor, Fanat. I, 1 dans ENRICHIR
Le pape enrôlant des soldats, les femmes poursuivant les enrôleurs à coups de pierre, Lett. de Lalande, 1er octobre 1768 dans ENRÔLEUR
Il fit transporter dans son palais Rustan ensanglanté, qui avait encore un reste de vie, Le blanc et le noir. dans ENSANGLANTÉ, ÉE
Le sang des assassins est le vrai sacrifice Qui doit de votre hymen ensanglanter l'autel, Mérope, II, 6 dans ENSANGLANTER
Ah ! n'ensanglantez pas le prix de la victoire, Alz. IV, 1 dans ENSANGLANTER
Ces guerres ont ensanglanté l'Europe bien longtemps, Voyage de la raison. dans ENSANGLANTER
M. Durand a mis beaucoup de nouvelles nuances à son enseigne à bière, Lett. Thibouville, 9 janvier 1771 dans ENSEIGNE
Où tes maîtres séduits marchent sous tes enseignes, Fanat. II, 5 dans ENSEIGNE
Il est d'autres vertus que je veux t'enseigner, Alz v, 7 dans ENSEIGNER
Enseignez la raison, la justice et les moeurs, Orphel. v, 6 dans ENSEIGNER
Le faux zèle Enseigne à tout souffrir comme à tout hasarder, Henr. ch. x. dans ENSEIGNER
S'ils se servirent du mensonge pour enseigner des vérités, ils étaient indignes de les enseigner ; ils n'étaient pas philosophes, ils étaient tout au plus de très prudents menteurs, Dict. phil. Philosophe, I dans ENSEIGNER
Un sage simple, sans faste, sans imposture [Confucius], qui enseignait aux hommes à vivre heureux, six cents ans avant notre ère vulgaire, dans un temps où tout le septentrion ignorait l'usage des lettres, ib. dans ENSEIGNER
Nous avons enseigné ces braves insulaires, Orphel. v, 5 dans ENSEIGNER
Les anciens Toscans, qui enseignèrent les Romains, savaient quelque chose de plus que les peuples occidentaux, Moeurs, Av. prop. dans ENSEIGNER
Ceux qui se disaient penseurs, enseigneurs, crurent que l'âme humaine était un souffle d'air, Ame, 4 dans ENSEIGNEUR
Puissent la Mecque ensemble et Médine et l'Asie Punir tant de fureur et tant de perfidie !, Fanat. v, 2 dans ENSEMBLE
Un éternel oubli Tient avec ce secret Hercide enseveli, Fanat. v, 1 dans ENSEVELI, IE
Ne sais-tu pas.... Que l'insecte insensible enseveli sous l'herbe, Et l'aigle impérieux qui plane au haut du ciel...., Fanat. I, 4 dans ENSEVELI, IE
Sur quels bords malheureux, dans quels tristes climats Ensevelir l'horreur qui s'attache à mes pas ?, Oedipe, IV, 4 dans ENSEVELIR
[L'Arabe] Laissait dans ses déserts ensevelir sa gloire, Fanat. II, 5 dans ENSEVELIR
Le secret qu'en ton sein je dois ensevelir, Orphel. I, 6 dans ENSEVELIR
[Ma femme] N'eût point joué, n'eût pas ruiné ma famille, Ni d'un maudit marquis ensorcelé ma fille, la Femme qui a raison, III, 5 dans ENSORCELER
Les chemises ensoufrées du saint office sont l'étendard contre lequel les protestants sont à jamais réunis, Moeurs, 140 dans ENSOUFRÉ, ÉE
Je ne connais rien d'égal à la plate folie [de la part des parlements] d'avoir soutenu au roi qu'un pair était entaché, quand le roi le déclarait très net, sur le vu même des pièces du procès, Lett. Richelieu, 29 avril 1771 dans ENTACHÉ, ÉE
Le concile se garda d'entamer la question si l'empereur devait confirmer l'élection du pape, Moeurs, 47 dans ENTAMER
Vous avez remarqué ces roches entassées, Triumv. IV, 3 dans ENTASSÉ, ÉE
Dans cet entassement d'horribles aventures, Vous m'offrez une main pour venger mes injures, Olymp. III, 5 dans ENTASSEMENT
C'est un entassement de faussetés, d'absurdités et d'injures, Philos. IV, 487 dans ENTASSEMENT
Je crois que les bons entendeurs pourront profiter à cette lecture, Lett. d'Argental, 17 mars 1765 dans ENTENDEUR
Je savais bien que mon Hollandais n'entendrait à aucune proposition, Lett. Prusse, 8 dans ENTENDRE
Mais le nom de Tarquin vient de se faire entendre, Brut. IV, 7 dans ENTENDRE
Tu pouvais de ses yeux entendre le langage, Zaïre, III, 7 dans ENTENDRE
Au pied du trône même une voix s'entendit, Henr. VII dans ENTENDRE
Un bruit affreux s'entend, ib. VIII dans ENTENDRE
Je me crois libre (jusqu'à un certain point s'entend), Lett. Prusse, 37 dans ENTENDRE
Et toutes [les femmes], se liguant pour nous en faire accroire, S'entendent contre nous comme larrons en foire, la Femme qui a raison, II, 6 dans ENTENDRE
Je lui ai entendu dire à un homme d'État fort célèbre, Louis XIV, Écrivains, Villars dans ENTENDRE
Les jardins étaient bien entendus et ornés de belles statues, Cand. 25 dans ENTENDU, UE
Il les vint prendre lui-même, pour les inviter à un repas propre et bien entendu, Zadig, 20 dans ENTENDU, UE
Respecte au moins l'asile où je suis enterré, Olympie, III, 3 dans ENTERRÉ, ÉE
Ma fille aux déserts enterrée, Scythes, I, 3 dans ENTERRÉ, ÉE
Vos beaux jours enterrés sont perdus sans retour, ib. III, 1 dans ENTERRÉ, ÉE
Je ne savais pas que vous eussiez enterré votre médecin, Lett. d'Argental, 6 nov. 1767 dans ENTERRER
Ainsi loin du palais où vous fûtes nourrie, Vous allez, belle Irène, enterrer votre vie, Irène, IV, 1 dans ENTERRER
J'eus en horreur le monde et les maux qu'il enfante ; Loin de lui pour jamais je m'enterrai vivante, Olympie, II, 2 dans ENTERRER
Henri IV, né dans cette secte qu'il aimait sans être entêté d'aucune, Louis XIV, 36 dans ENTÊTÉ, ÉE
Homme plus entêté d'avoir le chapeau de cardinal que de soutenir une bulle, ib. 37 dans ENTÊTÉ, ÉE
Rien ne se fait sans un peu d'enthousiasme, Lett. d'Argental, 31 août 1761 dans ENTHOUSIASME
Elle est aussi enthousiasmée de Cassandre que vous en êtes mécontente, Lettre à Mme de Fontaine, 4 janv. 1762 dans ENTHOUSIASMÉ, ÉE
Enthousiaste ou fourbe, il faut cesser de l'être, Fanat. I, 4 dans ENTHOUSIASTE
Le philosophe n'est pas enthousiaste, il ne s'érige point en prophète, il ne se dit point inspiré des dieux, Dict. phil. Philosophe, 1 dans ENTHOUSIASTE
Allons, je veux savoir Tous les entours de ce procédé noir, Enf. prod. v, 3 dans ENTOUR
Nous sommes à vos pieds, madame, avec toute la colonie et tous les entours, Lett. Mme de St-Julien, 3 oct. 1775 dans ENTOUR
Je suis un malade entouré de gens plus malades que moi, Lett. d'Argental, 25 janv. 1773 dans ENTOURÉ, ÉE
Ta promesse suffit, et je la crois plus sûre Que les autels des dieux entourés du parjure, Mort de Cés. I, 1 dans ENTOURÉ, ÉE
Présenter des rafraîchissements aux dames dans les entr'actes, Lett. à Mlle Clairon, 1765 dans ENTR'ACTE
Un roi par les méchants dans le crime entraîné, Henr. III, 30 dans ENTRAÎNÉ, ÉE
Que tout chargé de fers à mes yeux on l'entraîne, Zaïre, v, 8 dans ENTRAÎNER
Je cède à la pitié dont je suis déchirée ; Je n'y puis résister, elle entraîne mes sens, Fanat. IV, 1 dans ENTRAÎNER
Il fallut dérober cette tendre victime Au fatal ascendant qui l'entraînait au crime, Oedipe, IV, 1 dans ENTRAÎNER
La voix publique entraîne ; Même en s'en défiant on lui résiste à peine, Tancr. IV, 5 dans ENTRAÎNER
Vous me laisserez vivre entre ces murs sacrés Que de vos ennemis mon bras a délivrés, Irène, II, 2 dans ENTRE
Et que ce Dieu soit juge entre Séide et moi, Fanat. v, 4 dans ENTRE
Est-il donc, entre nous, rien de plus despotique ?, Brutus, II, 2 dans ENTRE
Les véritables sages vivent entre eux retirés et tranquilles, Babouc. dans ENTRE
Entre quels attentats faut-il que je choisisse ?, Alz. v, 5 dans ENTRE
Celui qui fera le mieux un entrechat sera le financier le plus intègre, Zadig, 14 dans ENTRECHAT
Louis XIV avait ses petits couchers, ses grandes, ses petites entrées, Louis XIV, 9 dans ENTRÉE
Ce qui entrait dans Rome sous le nom des ambassadeurs ne payait jamais d'entrée, Louis XIV, 14 dans ENTRÉE
On dit qu'il faut actuellement des entrées recherchées [ouvrages littéraires] et des nouveautés dont on n'aurait pas mangé autrefois, Lett. d'Argental, 7 avr. 1777 dans ENTRÉE
Le maréchal d'Humières fit manger des ragoûts et des entremets, Louis XIV, 8 dans ENTREMETS
Carthagène, magasin et entrepôt des richesses que l'Espagne tire du Mexique, Louis XIV, 16 dans ENTREPÔT
Il en a de si pressantes [inquiétudes] au sujet d'une colonie moderne et de la famine qui est dans son pays que sa pauvre petite âme en est toute entreprise, Lett. Thibouville, 10 déc. 1770 dans ENTREPRIS, ISE
Nous tromper dans nos entreprises, C'est à quoi nous sommes sujets ; Le matin je fais des projets, Et le long du jour des sottises, Quest. sur l'Encycl. conf. en soi-même. dans ENTREPRISE
Une injuste vengeance entre-t-elle en ton coeur ?, Alz. v, 5 dans ENTRER
Des soupçons n'entraient point dans ces esprits altiers, Tancr. II, 1 dans ENTRER
Qui sait si l'amour même entre dans ses douleurs ?, Zaïre, III, 7 dans ENTRER
Quiconque entretiendrait avec nos ennemis Un commerce secret fatal à son pays, Tancr. I, 1 dans ENTRETENIR
Le reste me sert à entretenir des filles, Cand. 24 dans ENTRETENIR
Quelle honte.... Que même parmi nous Solamir entretienne Des sujets corrompus, vendus à ses bienfaits !, Tancr. I, 1 dans ENTRETENIR
Une Italienne qui était entretenue par le prince Eugène, Louis XIV, 23 dans ENTRETENU, UE
Dans l'espoir dont j'entrevois les charmes, Ne m'abandonnez pas, Dieu qui voyez mes larmes !, Zaïre, II, 3 dans ENTREVOIR
D'un père et d'un amant soutenir l'entrevue, Irène, v, 1 dans ENTREVUE
Ta gloire est en danger, ta tombe est entr'ouverte, Fanat. IV, 1 dans ENTR'OUVERT, ERTE
Ninias en secret privé de la lumière Du trône où j'aspirais m'entr'ouvrait la barrière, Sémir. II, 4 dans ENTR'OUVRIR
Vois ces murs, vois ce temple envahi par tes maîtres, Zaïre, II, 3 dans ENVAHI, IE
Dans ses sombres fureurs Assur enveloppé, Sémir. v, 1 dans ENVELOPPÉ, ÉE
Ils ne connaissent pas quel trait envenimé Est caché dans ce coeur trop noble et trop charmé, Tancr. IV, 2 dans ENVENIMÉ, ÉE
Ils se haïssent, mais ils aiment l'État ; ce sont des amants jaloux qui servent à l'envi la même maîtresse, Princ. de Babylone, 8 dans ENVI (À L')
Écoute, je connais l'envie et l'imposture ; Et quel coeur généreux échappe à leur injure ?, Tancr. III, 3 dans ENVIE
.... nos tyrans sont nos vices ; Le plus cruel de tous dans ses sombres caprices, Le plus lâche à la fois et le plus acharné, Qui plonge au fond du coeur un trait empoisonné, Ce bourreau de l'esprit, quel est-il ? c'est l'envie, Disc. sur l'envie. dans ENVIE
Là gît la sombre Envie à l'oeil timide et louche, Versant sur les lauriers les poisons de sa bouche, Henr. chant IV dans ENVIE
Va, mort ou triomphant, tu feras mon envie, Brut. IV, 6 dans ENVIE
Je n'envierai personne, et personne ne m'enviera, Memnon. dans ENVIER
Ce qui rendit sa faveur plus singulière, c'est qu'elle ne fut ni enviée ni traversée et que personne n'en fut victime, Russie, II, 1 dans ENVIER
Dans mon triomphe heureux j'envierai peu les siens, Sémir. II, 1 dans ENVIER
Environ la neuvième heure, Phil. v, 224 dans ENVIRON
Songe à ce bras puissant, vainqueur de tant de rois, à cet aimable front que la gloire environne, Zaïre, I, 1 dans ENVIRONNER
Et je n'ouvris les yeux que pour envisager Les miens que sur le marbre on venait d'égorger, Henr. II dans ENVISAGER
Qu'elle envisage moins ma perte que ma gloire, Triumv. IV, 3 dans ENVISAGER
L'aigle des légions que je retiens encore Demande à s'envoler vers les mers du Bosphore, M. de César, I, 1 dans ENVOLER (S')
Lui, l'envoyé du ciel et le seul interprète, Fanat. I, 2 dans ENVOYÉ, ÉE
Climats qu'un ciel épais ne couvre que d'orages, Orphel. I, 1 dans ÉPAIS, AISSE
Dans la sombre épaisseur de ces profonds taillis, Scythes, IV, 8 dans ÉPAISSEUR
Quel nuage épaissi se répand sur mes yeux ?, Fanat. v, 4 dans ÉPAISSI, IE
Épaississons la nuit qui voile sa naissance, Fanat. IV, 1 dans ÉPAISSIR
Avec quelle innocence et quels épanchements Nos coeurs se sont appris leurs premiers sentiments !, Adélaïde, v, 1 dans ÉPANCHEMENT
Des noirs torrents de soufre épandus dans les airs, Henr. VI dans ÉPANDU, UE
Oui, jusqu'à ce moment le traître est épargné, Orphel. v, 4 dans ÉPARGNÉ, ÉE
Je plains surtout les pauvres philosophes, je les vois éparpillés, isolés et tremblants, Lett. Marmontel, 12 avril 1764 dans ÉPARPILLÉ, ÉE
La vie de Paris éparpille les idées, dans le Dict. de POITEVIN dans ÉPARPILLER
Le Jupiter d'Homère avec ses deux tonneaux me fait lever les épaules, Memmius, IX dans ÉPAULE
Son habit d'ordonnance avait deux épaulettes, Tactique. dans ÉPAULETTE
François Xavier, obligé de se servir d'un truchement [au Japon], ne fit pas d'abord de grands progrès : Je n'entends point ce peuple, dit-il dans ses lettres, et il ne m'entend point ; nous épelons comme des enfants, Moeurs, 142 dans ÉPELER
Je marche en frissonnant, mon coeur est éperdu...., Zaïre, v, 9 dans ÉPERDU, UE
Tu veux commander seul à mes sens éperdus, Zaïre, IV, 2 dans ÉPERDU, UE
Ô maison d'Aristippe, ô jardins d'Épicure, Vous qui me présentez dans vos enclos divers Ce qui souvent manque à mes vers, Le mérite de l'art soumis à la nature, Ép. 76 dans ÉPICURE
Ces horreurs épidémiques sont comme ces grandes pestes qui ravagent quelquefois la terre, Dial. XXIV, 3 dans ÉPIDÉMIQUE
Je l'ai fait épier par des regards fidèles, Sémir. v, 2 dans ÉPIER
On l'observe, on l'épie, et tout me fait trembler, Triumv. III, 3 dans ÉPIER
Arons vient voir ici Rome encor chancelante, Découvrir les ressorts de sa grandeur naissante, Épier son génie, observer son pouvoir, Brut. I, 1 dans ÉPIER
Tu venais épier le secret de mes feux, ib. II, 3 dans ÉPIER
Est-ce de nos tyrans quelque ministre affreux Dont l'oeil vient épier les pleurs des malheureux ?, Mérope, III, 2 dans ÉPIER
Après avoir cueilli les fleurs de la poésie, il faut passer aux épines de la métaphysique, Lett. Prusse, 19 dans ÉPINE
Charles XII mit un chapeau bordé d'or avec un habit gris d'épine, Ch. XII, 7 dans ÉPINE
. J'ai cru me ressouvenir qu'on faisait autrefois des pastilles d'épine-vinette à Dijon, et j'en ai fait tenir une petite boîte à votre voisin, Lett. d'Argental, 4 août 1777 dans ÉPINE-VINETTE
Le poëme épique, regardé en lui-même, est un récit en vers d'aventures héroïques, Ess. sur la poés. ép. I dans ÉPIQUE
Les poëtes épiques sont obligés de choisir un héros connu dont le nom seul puisse imposer au lecteur et un point d'histoire qui soit par lui-même intéressant, ib. III dans ÉPIQUE
Les Français riaient quand on leur disait que l'Angleterre avait un poëme épique dont le sujet était le diable combattant contre Dieu et un serpent qui persuade à une femme de manger une pomme.... je fus le premier qui fis connaître aux Français quelques morceaux...., ib. IX dans ÉPIQUE
Quelques-uns ont voulu réparer notre disette en donnant au Télémaque le titre de poëme épique ; mais rien ne prouve mieux la pauvreté que de se vanter d'un bien qu'on n'a pas : on confond toutes les idées, on transpose les limites des arts, quand on donne le nom de poëme à la prose, ib. IX dans ÉPIQUE
Ce serait un grand plaisir et même un grand avantage pour un homme qui pense d'examiner tous ces poëmes épiques de différente nature, nés en des siècles et dans des pays éloignés les uns des autres, ib. I dans ÉPIQUE
Kepler dit, au quatrième livre de son épitome...., Newton, III, 5 dans ÉPITOME ou, plus usité, ÉPITOMÉ
Si j'osais éplucher cette épître, je vous dirais que trompette ne rime point à tête, Lett. Prusse, 35 dans ÉPLUCHER
Vous verrez que l'Académie mettra beaucoup plus de temps à éplucher mes remarques que je n'en ai mis à les faire, Lett. d'Argental, 28 août 1761 dans ÉPLUCHER
L'impératrice de Russie époussette le vicaire de Mahomet, Roi de Prusse, 172 dans ÉPOUSSETER
Je suis épouvanté de ce comble d'horreur, Zaïre, IV, 5 dans ÉPOUVANTÉ, ÉE
C'est par vos faibles mains Qu'il [Dieu] veut épouvanter les profanes humains, Fanat. III, 6 dans ÉPOUVANTER
Je vais t'épouvanter par ce secret affreux, M. de César, III, 2 dans ÉPOUVANTER
Penses-tu que je sois moins épouse que mère ?, Orphel. IV, 6 dans ÉPOUX, OUSE
Ah ! lorsqu'elle m'a vu, si son âme surprise, D'une ombre de pitié du moins s'était éprise, Scythes, III, 1 dans ÉPRENDRE (S')
On n'essuya jamais des épreuves plus dures, Tancr. v. 3 dans ÉPREUVE
Ma méthode étant de travailler toujours sur les épreuves des feuilles, attendu que l'esprit semble plus éclairé quand les yeux sont satisfaits, Lett. Duclos, 1er mai 1761 dans ÉPREUVE
Sans craindre ces vertus qu'ils admirent en vous, Dont j'ai vu Rome éprise et le sénat jaloux, Brutus, II, 2 dans ÉPRIS, ISE
Un esprit vrai doit être épris Pour des vérités éternelles, Épît. 33 dans ÉPRIS, ISE
Et toujours plus épris et toujours plus fidèle, Scythes, II, 3 dans ÉPRIS, ISE
Des mortels éprouvés dont la tête et le bras Sont faits pour ébranler ou changer les États, Brut. I, 4 dans ÉPROUVÉ, ÉE
Des yeux toujours ouverts et des bras éprouvés, Mérope, I, 2 dans ÉPROUVÉ, ÉE
Mon coeur Éprouve à son nom même une secrète horreur, Fanat. III, 2 dans ÉPROUVER
Dieux ! que le crime seul éprouve enfin vos coups !, Oedipe, I, 3 dans ÉPROUVER
À t'en payer le prix ma fortune épuisée, Zaïre, I, 4 dans ÉPUISÉ, ÉE
Si les sens épuisés manquaient à la vieillesse, Scythes, IV, 7 dans ÉPUISÉ, ÉE
Viens épuiser mon flanc Du reste infortuné de cet auguste sang, Zaïre, v, 10 dans ÉPUISER
Et cette émotion dont son âme est remplie A bientôt épuisé les sources de la vie, ib. III, 4 dans ÉPUISER
Les destins désormais Ont assouvi leur haine, ont épuisé leurs traits, Tancr. V, 5 dans ÉPUISER
Dieux cruels, épuisez sur moi votre colère, Triumv. II, 5 dans ÉPUISER
Le ciel, industrieux dans sa triste vengeance, Avait à le former [le Sphinx] épuisé sa puissance, Oed. I, 1 dans ÉPUISER
L'imagination des hommes s'épuise en fictions romanesques, Moeurs, 59 dans ÉPUISER
Il dépensa beaucoup, pendant que ses parents s'épuisaient encore davantage à vivre en grands seigneurs, Jeannot et Colin. dans ÉPUISER
Mon culte épuré De ma grandeur naissante est le premier degré, Fanat. II, 5 dans ÉPURÉ, ÉE
Mais je parle à Brutus.... Dont le coeur inflexible, au bien déterminé, Épura tout le sang que César t'a donné, M. de Cés. III, 2 dans ÉPURER
Je fais en frémissant ce sacrifice impie, Mais mon devoir l'épure, et mon trépas l'expie, Orphel. IV, 6 dans ÉPURER
Je me flatte en mourant qu'un Dieu plus équitable Réserve un avenir pour les coeurs innocents, Fanat. v, 4 dans ÉQUITABLE
Ô justice suprême.... Tu lis seule en mon coeur, toi seule es équitable, Tancr. III, 6 dans ÉQUITABLE
Chez un peuple équitable et redouté des rois, Scythes, II, 4 dans ÉQUITABLE
L'intérêt est ton dieu, le mien est l'équité, Fanat. II, 5 dans ÉQUITÉ
Elle lui confia son goût pour le jeune mage, et l'assura que dans toutes les maisons de Persépolis il trouverait l'équivalent de ce qu'il avait vu dans la sienne, Babouc. dans ÉQUIVALENT, ENTE
Un jésuite irlandais, d'ailleurs grand observateur et ayant de bons microscopes, fit des anguilles avec de la farine de blé ergoté, l'H. aux 40 écus, Nouv. douleurs. dans ERGOTÉ, ÉE
Le Socrate d'Athènes était, entre nous, un homme très imprudent, un ergoteur impitoyable qui s'était fait mille ennemis, Lett. Villevieille, 20 déc. 1768 dans ERGOTEUR, EUSE
Sur leurs corps tout sanglants érigez vos trophées, Tancr. v, 1 dans ÉRIGER
Ces traits de sang, ce spectre et ces errantes ombres, Fanat. IV, 4 dans ERRANT, ANTE
De ce soupçon jaloux écoutez-vous l'erreur ?, Zaïre, I, 5 dans ERREUR
Si l'erreur les dicta, cette erreur m'est utile ; Elle occupe le peuple et le rend plus docile, Orphel. II, 5 dans ERREUR
Je vois toujours en vous la politesse d'un grand seigneur, avec l'érudition d'un homme d'État ; vous auriez été digne d'être sénateur romain, Dial. XII dans ÉRUDITION
S'il advient que ces petits vers-ci Tombent ès mains de quelque galant homme, Mule du pape. dans ÈS
C'est lui qui m'escamota le diamant que m'avait donné la princesse, le Blanc et le Noir. dans ESCAMOTER
J'ai marché quelque temps dans cette île escarpée, Triumv. II, 4 dans ESCARPÉ, ÉE
Je ne vous demande que la liberté d'une jeune esclave de Babylone que vous avez depuis quelques jours ; et je consens de rester en esclavage à sa place, si je n'ai pas le bonheur de guérir le magnifique seigneur Ogul, Zadig, 18 dans ESCLAVAGE
À peine Jérusalem jouit-elle de quelque ombre de liberté, qu'elle fut déchirée par des guerres civiles, qui la rendirent, sous ses fantômes de rois, beaucoup plus à plaindre qu'elle ne l'avait jamais été dans une si longue suite de différents esclavages, Dict. phil. Juifs. dans ESCLAVAGE
J'eusse été près du Gange esclave des faux dieux, Chrétienne dans Paris, musulmane en ces lieux, Zaïre, I, 1 dans ESCLAVE
Mais le reste du monde, esclave de la crainte, Alz. I, 1 dans ESCLAVE
Diderot s'est fait esclave des libraires, et est devenu celui des fanatiques, Lett. à d'Alembert, 15 oct. 1759 dans ESCLAVE
Mais enfin je ne puis.... .... esclave d'un coup d'oeil Par des soumissions caresser son orgueil, Alz. I, 1 dans ESCLAVE
Ô malheureuse et respectable reine, comment vous retrouvé-je en ce lieu écarté, vêtue en esclave et accompagnée d'autres femmes esclaves qui cherchent un basilic pour le faire cuire dans de l'eau rose par ordonnance du médecin ?, Zadig, 1 dans ESCLAVE
Les Suisses quittèrent les piques pour l'espadon à deux mains, Moeurs, 121 dans ESPADON
L'espérance trompée accable et décourage, Oreste, III, 4 dans ESPÉRANCE
Je lui fais espérer la grâce de Séide, Fanat. v, 1 dans ESPÉRER
Lève-toi, cher appui qu'espérait ma vieillesse, Brut. v, 7 dans ESPÉRER
S'il pouvait se montrer, j'espérerais encore, Tancr. I, 6 dans ESPÉRER
Ceux de qui j'espérais sont tous mes ennemis, Irène, IV, 5 dans ESPÉRER
Tous les esclaves des rois et des reines sont autant d'espions de leurs coeurs, Zadig, 8 dans ESPION, ONNE
L'épée au côté, l'esponton à la main, Cand. 14 dans ESPONTON
Je me meurs. - Dieux puissants ! rappelez ses esprits, Mérope, III, 4 dans ESPRIT
Le fanatique recevait l'esprit ; on le lui conférait en lui soufflant dans la bouche, Louis XIV, 36 dans ESPRIT
D'horreur et de pitié mes esprits déchirés, Mort de Cés. III, 2 dans ESPRIT
Un sexe dangereux dont les faibles esprits...., Tancr. I, 1 dans ESPRIT
La lettre dont Votre Majesté m'honore m'a transporté en esprit à Orembourg, Lett. à Cath. 136 dans ESPRIT
Le mot esprit, quand il signifie une qualité de l'âme, est un de ces mots vagues, auxquels tous ceux qui les prononcent attachent presque toujours des sens différents : il exprime autre chose que jugement, génie, goût, talent, pénétration, étendue, grâce, finesse, et il doit tenir de tous ces mérites : on pourrait le définir raison ingénieuse, Dict. phil. Esprit, II dans ESPRIT
Que je vous sais bon gré, dit-il, de n'avoir point dit l'esprit et le coeur ; car on n'entend que ces mots dans les conversations de Babylone, on ne voit que des livres où il est question du coeur et de l'esprit, composés par des gens qui n'ont ni de l'un ni de l'autre, Zadig, 15 dans ESPRIT
Elle savait que le bon esprit consiste à se conformer à sa situation, Princ. de Babyl. 4 dans ESPRIT
Il y a bien loin du grand talent au bon esprit, Lett. la Touraille, 12 mai 1766 dans ESPRIT
Les plus grands génies peuvent avoir l'esprit faux sur un principe qu'ils ont reçu sans examen : Newton avait l'esprit très faux quand il commentait l'Apocalypse, Dict. phil. Esprit, VI dans ESPRIT
Ce qu'on appelle esprit est tantôt une comparaison nouvelle, tantôt une allusion fine ; ici c'est l'abus d'un mot qu'on présente dans un sens et qu'on laisse entendre dans un autre ; là un rapport délicat entre deux idées peu communes ; c'est une métaphore singulière ; c'est une recherche de ce qu'un objet ne présente pas d'abord, mais de ce qui est en effet dans lui ; c'est l'art, ou de réunir deux choses éloignées, ou de diviser deux choses qui paraissent se joindre, ou de les opposer l'une à l'autre ; c'est celui de ne dire qu'à moitié sa pensée pour la laisser deviner ; enfin je vous parlerais de toutes les différentes façons de montrer de l'esprit, si j'en avais davantage, Dict. phil. Esprit, I dans ESPRIT
Loin que j'aie reproché à Voiture d'avoir mis de l'esprit dans ses lettres, j'ai trouvé, au contraire, qu'il n'en avait pas assez, quoiqu'il le cherchât toujours, ib. dans ESPRIT
Au peu d'esprit que le bonhomme avait, L'esprit d'autrui par supplément servait, Pauvre diable. dans ESPRIT
Le faux esprit est autre chose que de l'esprit déplacé ; ce n'est pas seulement une pensée fausse ; car elle pourrait être fausse, sans être ingénieuse ; c'est une pensée fausse et recherchée, Dict. phil. Esprit, II dans ESPRIT
Le temps, qui change tout, a changé mes esprits, Oreste, I, 5 dans ESPRIT
Il est de ces esprits favorisés des cieux Qui sont tout par eux-même et rien par leurs aïeux, Fanat. I, 4 dans ESPRIT
Personne ne conviendra que tous les esprits soient également propres aux sciences, et ne diffèrent que par l'éducation, Lett. Gallitzin, 19 juin 1773 dans ESPRIT
Je vis qu'un bon esprit peut suffire à tout ; notre grand Locke était médecin ; il fut le seul métaphysicien de l'Europe, et il rétablit les monnaies de l'Angleterre, Jenni, 4 dans ESPRIT
De l'esprit de parti je sais quelle est la rage, Tancr. III, 3 dans ESPRIT
Esprit d'un corps, d'une société, s'emploie pour exprimer les usages, la manière de parler, de se conduire, les préjugés d'un corps ; esprit de parti est à l'esprit d'un corps ce que sont les passions aux sentiments ordinaires, Dict. phil. Esprit, II dans ESPRIT
Comprends l'esprit de Rome et connais le sénat, Brutus, v, 2 dans ESPRIT
L'esprit de Mahomet par ma bouche a parlé, Fanat. II, 2 dans ESPRIT
Qui n'a pas l'esprit de son âge, De son âge a tout le malheur, dans le Dict. de BESCHERELLE dans ESPRIT
De leur esprit de rage ils ont su m'animer, Triumv. IV, 3 dans ESPRIT
Au bruit du succès des croisés, de nouveaux essaims partirent de l'occident, Moeurs, 54 dans ESSAIM
Tremble, son bras s'essaye à frapper ses victimes, Fanat. v, 4 dans ESSAYER
L'essence d'un Spartiate était l'obéissance aux lois de Lycurgue, Moeurs, 154 dans ESSENCE
Ami aussi essentiel qu'aimable, Lett. Chabanon, 7 déc. 1767 dans ESSENTIEL, ELLE
Vous aviez bien raison quand vous me disiez que le duc de Praslin était plus essentiel que bruyant, Lett. d'Argental, 19 févr. 1770 dans ESSENTIEL, ELLE
Mes deux cousines seront-elles borgnes ou borgnesses et essorillées ?, l'Homme aux 40 écus, Conversation avec un chirurgien dans ESSORILLÉ, ÉE
Ah ! c'est trop essuyer tes indignes murmures, Brutus, IV, 3 dans ESSUYER
On n'essuya jamais des épreuves plus dures, Tancr. v, 3 dans ESSUYER
Il fallait venir ester à droit soi-même, à moins d'une dispense expresse du roi, Moeurs, 85 dans ESTER
Un estimable objet formé de votre sang, Tancr. I, 2 dans ESTIMABLE
Le général Hord et le général Dardoff montrèrent au roi leurs estomacs couverts de blessures reçues à son service, et, l'assurant qu'ils étaient prêts à mourir pour lui, ils le supplièrent que ce fût au moins dans une occasion plus nécessaire [qu'à Bender], Charles XII, 6 dans ESTOMAC
Israël envoya des batteurs d'estrade pour considérer le pays de Jazer, Phil. IV, 185 dans ESTRADE
De l'estrade des grands descendant au vulgaire Le mensonge sans frein, sans pudeur, sans raison, S'accroît de bouche en bouche et s'enfle de poison, Don Pèdre, III, 2 dans ESTRADE
Ribaudier en personne Estropiait alors un discours en latin, 3 emper. dans ESTROPIER
Certains passages de Dictys de Crète que Scaliger avait estropiés, Goût. dans ESTROPIER
Et le riche et le pauvre, et le faible et le fort Vont tous également des douleurs à la mort, 1er Disc. égal. des cond. dans ET
....La tendresse et la crainte Pour lui dans tous les coeurs était alors éteinte, Henr. III dans ET
Il n'est pas permis [en Russie] à un bourgeois établi de passer dans un cloître, Charles XII, 1 dans ÉTABLI, IE
De quel droit les Français, portant partout leurs pas, Se sont-ils établis dans nos riches climats ?, Tancr. I, 1 dans ÉTABLIR
Et ton menton, l'honneur de ton chapitre, Aura bientôt deux étages de moins, Ép. VI dans ÉTAGE
Si mes paons de leur beau plumage Me font admirer les couleurs, Je crois voir nos jeunes seigneurs Avec leur brillant étalage, Ép. 107 dans ÉTALAGE
Les Esséniens étaient vertueux pour eux-mêmes ; ils ne faisaient aucun étalage, Phil. III, 145 dans ÉTALAGE
Égisthe.... Étalerait en vain l'orgueil de sa naissance, Mérope, I, 3 dans ÉTALER
Un des premiers qui étala dans la chaire une raison toujours éloquente, fut le P. Bourdaloue vers 1668, Louis XIV, 33 dans ÉTALER
Jamais écrivain n'avait étalé des idées politiques, en prose, aussi fortement que Corneille les approfondit en vers, Comment. sur Cinna, II, 1 dans ÉTALER
En vain ta politique Vient m'étaler ici ce tableau fanatique, Fanat. I, 4 dans ÉTALER
Mais on ne peut souffrir ces bruyants téméraires, Sur la scène du monde ardents à s'étaler, la Vanité. dans ÉTALER
Quand vous irez à votre régiment, n'oubliez pas mon petit château qui est votre étape, Lett. la Villevieille, 20 déc. 1768 dans ÉTAPE
Mon fils avait envoyé ce merle s'informer de l'état de votre santé et de tout ce qui se passait à Babylone, Princ. de Babylone, 4 dans ÉTAT
Chaque État a ses lois Qu'il tient de la nature, ou qu'il change à son choix, Brutus, I, 2 dans ÉTAT
Et j'ai toujours connu qu'à chaque événement Le destin des États dépendait d'un moment, M. de Cés. I, 1 dans ÉTAT
Ce qui fonde un État le peut seul conserver, Sémir. III, 6 dans ÉTAT
J'étais encor dans mon été, Quand cette noire déité Me fit du fleuve de Léthé Passer la rive malheureuse, Ép. XII dans ÉTÉ
.... Messieurs les pédants De qui la science chagrine Est l'éteignoir du sentiment, Ép. CXI dans ÉTEIGNOIR
Les Turcs ces ennemis des beaux-arts, ces éteignoirs de la belle Grèce, Roi de Prusse, 210 dans ÉTEIGNOIR
La crainte de déplaire est l'éteignoir de l'imagination, Lett. Vernes, 2 janv. 1763 dans ÉTEIGNOIR
La controverse est l'éteignoir et l'opprobre de l'esprit humain ; la poésie et l'éloquence en sont le flambeau et la gloire, Dict. phil. Lieux communs. dans ÉTEIGNOIR
Mais après leur trépas que sont-ils [les rois] à vos yeux ? Vous éteignez l'encens que vous brûliez pour eux, Oedipe, I, 3 dans ÉTEINDRE
Un seul mot de César a-t-il éteint dans toi L'amour de ton pays, ton devoir et ta foi ?, M. de Cés. III, 2 dans ÉTEINDRE
Si vous brillez à votre aurore, Quand je m'éteins à mon couchant, Ép. LXXXIX. dans ÉTEINDRE
Grand prince [le prince Eugène], qui, dans cette cour [de Louis XIV] Où la justice était éteinte, Sûtes inspirer de l'amour, Même en nous donnant de la crainte, Ép. VIII dans ÉTEINT, EINTE
Le dieu dont j'ai porté les sacrés étendards, Fanat. II, 1 dans ÉTENDARD
Les premiers objets qui se présentèrent furent Cunégonde et la vieille qui étendaient des serviettes sur des ficelles pour les faire sécher, Candide, 29 dans ÉTENDRE
Quand la mort sur le trône étend ses rudes coups, Henr. VI dans ÉTENDRE
Je vais, sur les vaincus étendant mes secours, Consoler leur misère et veiller sur leurs jours, Alz. IV, 1 dans ÉTENDRE
L'horreur de mon destin s'étendrait jusqu'à vous, Oedipe, IV, 3 dans ÉTENDRE
La flamme dont brûla Sion désespérée S'étendit en fureur aux murs de Césarée, Zaïre, II, 1 dans ÉTENDRE
La plaine Qui s'étend de Pisaure aux remparts de Césène, Triumv. III, 5 dans ÉTENDRE
Autant que mes regards au loin peuvent s'étendre, Mérope, v, 5 dans ÉTENDRE
L'heure approche, mon fils, où la trêve rompue Laissait à mes desseins une libre étendue, Fanat. IV, 5 dans ÉTENDUE
De vos engagements remplissez l'étendue, Triumv. I, 3 dans ÉTENDUE
L'effroyable étendue.... de l'abîme où je suis descendue, Scythes, v, 4 dans ÉTENDUE
Les ordres éternels D'un Dieu qui vous demande au pied de ses autels, Zaïre, v, 3 dans ÉTERNEL, ELLE
Quel sang a demandé l'éternelle justice ?, Fanat. III, 1 dans ÉTERNEL, ELLE
D'un éternel oubli ne tirez pas les morts, Sémir. II, 7 dans ÉTERNEL, ELLE
Ce n'est point un tableau, c'est une estampe ; cela n'est fait qu'avec du noir de fumée, on en tire cent copies en un jour, et ce secret éternise les tableaux que le temps consume, Dial. XII dans ÉTERNISER
S'il vous faut de Bélus éterniser le sang, Si la jeune Azéma prétend à ce haut rang, Sémir. II, 7 dans ÉTERNISER
D'abord sa politique, assurant sa puissance, Semblait d'un fils docile éterniser l'enfance, Henr. II dans ÉTERNISER
Puisse votre maison s'éterniser, comme vous avez immortalisé votre nom !, Lett. Richelieu, 11 fév. 1764 dans ÉTERNISER
Un philosophe nommé Timée a dit, il y a plus de deux mille cinq cents ans, que notre existence se trouve entre deux éternités ; et les jansénistes, ayant trouvé ce mot dans les paperasses de Pascal, ont cru qu'il était de lui, Lett. à Mme du Deffand, 4 mai 1772 dans ÉTERNITÉ
La nature m'a donné la permission de passer encore quelque temps dans ce monde, c'est-à-dire une seconde entre ce qu'on appelle deux éternités, comme s'il pouvait y en avoir deux, Lett. Diderot, 20 avril 1773 dans ÉTERNITÉ
L'autel étincelait des flambeaux d'hyménée, Mérope, v, 6 dans ÉTINCELER
Quel désespoir horrible en tes yeux étincelle !, Alz. IV, 4 dans ÉTINCELER
Et des embrasements d'une guerre immortelle Étouffer sous vos pieds la première étincelle, Fanat. I, 1 dans ÉTINCELLE
Cet amour, dites-vous, qui vous toucha pour elle Fut d'un feu passager la légère étincelle, Orphel. III, 4 dans ÉTINCELLE
Deux ou trois étincelles de raison ne pouvaient pas éclairer le monde au milieu des torches ardentes et des bûchers que le fanatisme alluma pendant tant d'années, Voyage de la raison. dans ÉTINCELLE
Vous ranimez en moi ces vives étincelles Des vertus dont brillaient vos âmes immortelles, M. de Cés. II, 2 dans ÉTINCELLE
J'avais de quelque espoir une faible étincelle, Mérope, II, 2 dans ÉTINCELLE
Ce n'est pas qu'il n'y ait des étincelles de génie dans Calderon, Lett. Cideville, 24 mai 1762 dans ÉTINCELLE
Mon sang est perdu, et je n'ai plus qu'à mourir étique, voilà une de mes situations, Lett. d'Argental, 3 nov. 1776 dans ÉTIQUE
Charles-Quint est occupé à régler les rangs et à former l'étiquette, Moeurs, 124 dans ÉTIQUETTE
Une belle demoiselle plus grande que Mme M.... de deux doigts, plus jeune, plus étoffée, Lett. en vers et en prose, 176 dans ÉTOFFÉ, ÉE
Chaque étoile fixe est un soleil comme le nôtre environné de planètes, Jenni, 8 dans ÉTOILE
Ils étaient très orgueilleux et très ignorants ; il n'y avait d'étoiles que pour eux ; le reste de l'univers était de la canaille dont les étoiles ne se mêlaient pas, Dict. phil. Astronom. dans ÉTOILE
Quel changement, grand Dieu ! quel étonnant langage !, Alz. v, 7 dans ÉTONNANT, ANTE
Ah ! lisons : ma main tremble, et mon âme étonnée Prévoit que ce billet contient ma destinée, Zaïre, IV, 5 dans ÉTONNÉ, ÉE
Le sang d'Alcide est beau, mais n'a rien qui m'étonne, Mér. I, 3 dans ÉTONNER
L'aspect du souverain n'étonna point ce traître, Henr. V dans ÉTONNER
Le monstre [Jacques Clément] au même instant tire son coutelas, L'en frappe, et dans le flanc l'enfonce avec furie ; Le sang coule, on s'étonne, on s'avance, on s'écrie, Henr. v. dans ÉTONNER
Il partit donc aux acclamations de tout le canton, étouffé d'embrassements, l'Ingénu. 7 dans ÉTOUFFÉ, ÉE
Et foulant à vos pieds leurs fureurs étouffées, Tancr. v, 1 dans ÉTOUFFÉ, ÉE
Vos soupirs étouffés semblent me faire injure, Tanc. I, 4 dans ÉTOUFFÉ, ÉE
Égisthe est l'ennemi dont il faut triompher ; Jadis en son berceau je voulus l'étouffer, Mérope, I, 4 dans ÉTOUFFER
Le prédicateur, dans Samuel Clarke, a étouffé le philosophe, Ph. ignor. 13 dans ÉTOUFFER
Étouffez dans son coeur un orgueil insensé, Brutus, II, 4 dans ÉTOUFFER
De Séide et du reste étouffez la mémoire, Fanat. v, 2 dans ÉTOUFFER
On étouffe l'esprit des enfants sous un amas de connaissances inutiles ; mais de toutes les sciences la plus absurde, à mon avis, et celle qui est la plus capable d'étouffer toute espèce de génie, c'est la géométrie [paroles mises dans la bouche d'un précepteur ignorant], Jeannot. dans ÉTOUFFER
Les âmes végétatives, sensitives, dont on nous a tant étourdis, Phil. v, 308 dans ÉTOURDIR
Étrange empressement de voir des misérables, Tancr. III, 3 dans ÉTRANGE
Ces lois sévères Sont faites pour vous seuls et me sont étrangères, Scythes, v, 1 dans ÉTRANGER, ÈRE
Il fut assassiné par des mains étrangères, Oedipe, IV, 1 dans ÉTRANGER, ÈRE
Tout autre sentiment nous doit être étranger, Tancr. IV, 1 dans ÉTRANGER, ÈRE
De soigner le style, de le rendre touchant, que tout soit développé avec intérêt, que rien ne soit étranglé, Lett. à Chabanon, 5 mai 1768 dans ÉTRANGLÉ, ÉE
Étouffe tes soupirs, malheureuse Constance ; Soyons en tous les temps digne de ma naissance, le Prince de Navarre, III, 3 dans ÊTRE
Ah ! soyons sage, il est bien temps de l'être, Enfant prod. III, 6 dans ÊTRE
Ces lois viennent des dieux, le reste est des humains, Orphel. II, 3 dans ÊTRE
Je vous supplierais de permettre que le nonce du pape en Pologne fût du souper, Lett. à Cath. 20 dans ÊTRE
C'est à vous à juger de son crime, Brutus, v, 5 dans ÊTRE
Et ce n'est pas à vous à me croire inflexible, Alz. IV, 2 dans ÊTRE
Une tragédie doit être des passions parlantes, Lett. d'Argental, 12 mars 1740 dans ÊTRE
J'aurais prié ce Dieu, seul être que j'adore, Alz. v, 1 dans ÊTRE
Le sang le plus abject, le sang des plus grands rois Ne sont-ils pas égaux devant l'être suprême ?, Olympe, II, 2 dans ÊTRE
À cet enfant obscur à qui j'ai donné l'être, Orphel. II, 3 dans ÊTRE
Le présent, l'avenir, et jusqu'à ta naissance, Tout ton être, en un mot, est dans ma dépendance, Mérope, v, 2 dans ÊTRE
Les anciens amis sont les seuls qui tiennent au fond de notre être, Lett. Mme du Deffant, 27 déc. 1758 dans ÊTRE
Ce monde est un grand bal où des fous.... Pensent enfler leur être et hausser leur bassesse, Disc. 1 dans ÊTRE
Je chéris un époux et je révère un maître ; Voilà mes sentiments, et voilà tout mon être, Olympe, I, 3 dans ÊTRE
Notre esprit éclairé te doit un nouvel être, Alz. I, 2 dans ÊTRE
En tout Zadig préférait l'être au paraître, Zadig, 4 dans ÊTRE
Mon libraire à qui j'ai donné cette petite histoire pour ses étrennes, Babyl. 11 dans ÉTRENNE
Pourrez-vous souffrir que ma veine Ose vous donner une étrenne, Vous qui n'en recevez que de la main des dieux ?, Épit. I dans ÉTRENNE
La nature en vous faisant naître Vous étrenna de ses plus doux attraits, Ép. I dans ÉTRENNER
L'empereur devait baiser les pieds du pape, lui tenir l'étrier, Moeurs, 48 dans ÉTRIER
Les longueurs doivent être accourcies ; mais l'étriqué et l'étranglé détruit tout, Lett. d'Argental, 4 oct. 1760 dans ÉTRIQUÉ, ÉE
Le Kain m'a mandé qu'il avait en vain combattu Mlle Clairon quand elle m'étriquait le second acte [de Tancrède], auquel la dernière scène est absolument nécessaire, d'Argental, 28 oct. 1760 dans ÉTRIQUER
On peut lui donner cent coups d'étrivières, Amabed, 15e lett. d'Amabed. dans ÉTRIVIÈRE
Dans un chemin étroit je trouvai deux guerriers, Oedipe, IV, 1 dans ÉTROIT, OITE
Il fallut disputer, dans cet étroit passage, ib. dans ÉTROIT, OITE
Sans l'étroite amitié dont l'honore Titus, Brut. IV, 7 dans ÉTROIT, OITE
La reine, pendant tout ce temps, devait être étroitement gardée, Zadig, 19 dans ÉTROITEMENT
.... Ta fière ingratitude Se fait de m'offenser une farouche étude, Mort de Cés. II, 5 dans ÉTUDE
Tranquille en me frappant, barbare avec étude, Irène, IV, 4 dans ÉTUDE
Feignant des sentiments longtemps étudiés, M. de Cés. II, 4 dans ÉTUDIÉ, ÉE
Si de votre ennemi la haine étudiée, Irène, II, 1 dans ÉTUDIÉ, ÉE
Étudiez nos moeurs avant de les blâmer, Alz. IV, 2 dans ÉTUDIER
Mes maladies augmentent tous les jours ; la nature s'est avisée de faire à mon âme un très mauvais étui, Lett. Albergati, 7 mars 1760 dans ÉTUI
La nature a donné à mon âme un étui très faible et très mauvais, qui ne peut guère soutenir, à l'âge de quatre-vingt-quatre ans, le voisinage des Alpes et des inondations de neige, Lett. à M. Colini, 26 janv. 1778 dans ÉTUI
Je vois les Euménides Secouer leur flambeaux vengeurs des parricides, Oedipe, v, 4 dans EUMÉNIDE
On crève les yeux au jeune roi son fils [de Tancrède], et on le fait eunuque, Moeurs, 49 dans EUNUQUE
Je proteste contre ceux qui prétendent que je suis tombé en apoplexie ; je n'ai été évanoui qu'un quart d'heure tout au plus, Lett. d'Argental, 2 janv. 1767 dans ÉVANOUI, IE
Birton, à qui tout était égal, montrait une gaieté évaporée, Jenni, 7 dans ÉVAPORÉ, ÉE
Mais laissez-nous le temps d'éveiller un parti, Mérope, v, 3 dans ÉVEILLER
Fatalité contraire à l'événement de toutes les autres batailles, où les blessés sont toujours le plus grand nombre, Louis XV, 22 dans ÉVÉNEMENT
Faire des araignées pour éventrer des mouches, Jenni, 8 dans ÉVENTRER
Ne cherche point la mort qui voulait t'éviter, Alz. II, 4 dans ÉVITER
M'étant imposé la loi de courir le monde et de m'éviter moi-même, Princesse de Bab. 8 dans ÉVITER
Observateurs zélés de l'exacte justice, Scythes, II, 5 dans EXACT, ACTE
Des bergers qui, couverts à peine de lambeaux déchirés, gardent des moutons infiniment mieux habillés qu'eux, et qui paient à un exacteur la moitié des gages chétifs qu'ils reçoivent de leurs maîtres, Princ. de Babyl. 3 dans EXACTEUR
Vespasien et Titus firent ce siége mémorable qui finit par la destruction de la ville [Jérusalem] ; Josèphe l'exagérateur prétend que, dans cette courte guerre, il y eut plus d'un million de Juifs massacrés, Dict. phil. Juifs. dans EXAGÉRATEUR, TRICE
Il me fit d'abord connaître clairement l'avenir en exaltant mon âme ; je fis de si prodigieux efforts d'exaltation que j'en tombai malade, l'H. aux 40 écus, Nouveaux systèmes. dans EXALTATION
On doute, on examine, et je reviens confus Demander à vos pieds vos ordres absolus, Orphel. II, 7 dans EXAMINER
De ceux [captifs] qu'on peut te rendre il est seul excepté, Zaïre, I, 4 dans EXCEPTÉ, ÉE
Je veux avec excès vous aimer et vous plaire, Zaïre, I, 2 dans EXCÈS
Tout excès mène au crime, Alz. IV, 1 dans EXCÈS
Le froid excessif, la faiblesse excessive, la vieillesse excessive, et le mal aux yeux excessif ne m'ont pas permis, monsieur, de vous remercier plus tôt, Lett. à M. Panckoucke, 1er fév. 1768 dans EXCESSIF, IVE
Il vous importe peu qu'une des plus violentes persécutions excitées, au seizième siècle, contre Ramus, ait eu pour objet la manière dont on devait prononcer quisquis et quamquam, Dict. phil. Quisquis. dans EXCITÉ, ÉE
Une foule d'amis que son danger excite, Mérope, V, 6 dans EXCITER
Leur sang et leurs blessures Les excitaient encore à venger leurs injures, Henr. VIII dans EXCITER
Je prévis les troubles qui s'exciteraient bientôt dans la petite république de Genève, Lett. Pezai, 5 janv. 1767 dans EXCITER
Tout le sexe est exclu de ces solennités, Scythes, III, 1 dans EXCLU, UE
Je vous souhaite, dans votre retraite, des journées remplies, des amis qui pensent, l'exclusion des sots et une bonne santé, Lett. d'Argence, 2 déc. 1761 dans EXCLUSION
Louis le Jeune ayant donné l'exclusion à un de ses sujets pour l'évêché de Bourges, Moeurs, 5 dans EXCLUSION
À peine les deux philosophes daignèrent-ils jeter les yeux sur ces excréments de la littérature, Ingénu, 11 dans EXCRÉMENT
Ce territoire [Metz, Toul et Verdun] pouvait être regardé comme une excrescence de l'empire germanique, Moeurs, 178 dans EXCRESCENCE
Celui [le parlement] de Dombes, qui n'était qu'une excroissance inutile, est supprimé, Lett. Rochefort, 9 nov. 1771 dans EXCROISSANCE
Imprudence excusable au coeur des malheureux, Oreste, IV, 3 dans EXCUSABLE
Mon coeur n'a pour excuse aucune illusion, Brutus, IV, 3 dans EXCUSE
Cette triste vertu l'excuse des ingrats, Adélaïde, IV, 5 dans EXCUSE
Rien n'excuse à présent votre coeur obstiné, Orphel. v, 4 dans EXCUSER
Excuse les transports de ce coeur offensé, Zaïre, III, 7 dans EXCUSER
En horreur à ses fils, exécrable à sa mère, Oed. I, 3 dans EXÉCRABLE
Va, j'ai bien mérité Cet exécrable prix de ma crédulité, Fanat. IV, 6 dans EXÉCRABLE
Elle regardait avec exécration cet usage de vendre le malheur et le bonheur des hommes, Ingénu, 18 dans EXÉCRATION
Nos lois, nos justes lois seront exécutées, Scythes, IV, 8 dans EXÉCUTÉ, ÉE
Ce que n'ont pu mes soins et nos communs forfaits, Un oracle d'Égypte, un songe l'exécute, Sémir. II, 8 dans EXÉCUTER
Ne vois point l'attentat qui va s'exécuter, Fanat. IV, 3 dans EXÉCUTER
Il n'y avait alors auprès de sa personne que deux Français ; l'un était M. Siquier, son aide de camp, homme de tête et d'exécution qui s'était mis à son service en Turquie, Charles XII, 8 dans EXÉCUTION
Leurs usages, leurs droits, ne sont point mon exemple, Zaïre, I, 2 dans EXEMPLE
Ciel ! tandis que Louis, l'exemple de la terre...., ib. III, 3 dans EXEMPLE
Va, cruel citoyen, Mon coeur désespéré prend l'exemple du tien, M. de C. II, 5 dans EXEMPLE
Je dois un autre exemple et je viens le donner, Alz. v, 7 dans EXEMPLE
J'avoue que J'ai vu dans nos histoires des exemples qu'on a payé de son bien une erreur, qu'on a cédé sa maîtresse, Zadig, 5 dans EXEMPLE
Elle avoua qu'il avait de défauts dont Cador était exempt, Zadig, II dans EXEMPT, EMPTE
J'ai voulu dans la guerre exercer ma jeunesse, Mérope, I, 2 dans EXERCER
Son industrie [ de l'esclave ] est étouffée, son âme abrutie ; et ses forces ne s'exercent jamais dans toute leur élasticité, Dict. phil. Propriété. dans EXERCER
Son père [à Alexiovitz] n'a jamais voulu qu'il fît ce qu'on appelle ses exercices, Russie, II, 3 dans EXERCICE
Une médaille [le talisman fait pour Catherine de Médicis] ayant dans l'exergue le nom d'Oxiel, Moeurs, 173 dans EXERGUE
Depuis que je suis né, j'ai vu la calomnie Exhaler les venins de sa bouche impunie, Tancr. III, 3 dans EXHALER
Jadis en Grèce on en posa Le fondement ferme et durable, Puis jusqu'au ciel on exhaussa Le faîte de ce temple aimable, Temple du goût. dans EXHAUSSER
Charles VI en France avait signé l'exhérédation de son propre fils, Moeurs, 101 dans EXHÉRÉDATION
S'il exige le sang que ta bouche a promis, Fanat. IV, 3 dans EXIGER
Syracuse à regret exige une victime, Tancr. II, 5 dans EXIGER
N'en exigez pas plus de mon coeur outragé, Alz. IV, 1 dans EXIGER
Je verrai les soupçons exilés de mon coeur, Mérope, III, 6 dans EXILÉ, ÉE
Un illustre exilé qui dans nos régions Fuit une cour féconde en révolutions, Scythes, I, 5 dans EXILÉ, ÉE
On dépouille Tancrède, on l'exile, on l'outrage, Tancr. I, 6 dans EXILER
Obtiendrais-tu d'un père ....Et qu'il cessât enfin de s'exiler ici ?, Scythes, III, 2 dans EXILER
Figurez-vous que je n'ai pas un moment à moi, et je ne croirais pas vivre si je vivais autrement ; ce n'est qu'en s'occupant qu'on existe, Lett. Tressan, 12 nov. 1760 dans EXISTER
Le malheur de vous être trouvé chargé de dettes de famille très considérables qui vous ont forcé d'en faire encore de nouvelles et de recourir à des expédients aussi onéreux que désagréables, Lett. Morangiès, 30 oct. 1772 dans EXPÉDIENT
Lui qui faisait quelquefois expédier des lettres de cachet, l'Ingénu, 20 dans EXPÉDIER
Il y a ici trop de monde ; on expédie les audiences trop rapidement, l'Ingénu, 15 dans EXPÉDIER
Expiations publiques Vos expiations ont satisfait les dieux, Olympe, 1, 2 dans EXPIATION
Une religion qui offrirait aux hommes plus d'encouragement aux vertus sociales que d'expiations pour les perversités, Dict. phil. Relig., 1 dans EXPIATION
Oubliez, croyez-moi, des meurtres expiés, Olympe, I, 2 dans EXPIÉ, ÉE
Le désir d'expier sa faute le mettrait au-dessus de lui-même, Princ. de Babyl. 10 dans EXPIER
Et peut-être il est temps que le crime s'expie, Sem. I, 5 dans EXPIER
Mais il est expirant d'une atteinte mortelle, Tancr. v, 5 dans EXPIRANT, ANTE
[Elle] Vomit en vain les feux de sa rage expirante, Fanat. II, 2 dans EXPIRANT, ANTE
Et d'un père expiré j'apportais en ces lieux La volonté dernière et les derniers adieux, Zaïre, v, 10 dans EXPIRÉ, ÉE
Demain la trêve expire et demain l'on t'arrête, Fanat. II, 6 dans EXPIRER
Sur cet enfant, madame, expliquez-vous sur l'heure, Orphel. III, 3 dans EXPLIQUER
Elle vient, tu pourras t'expliquer avec elle, Triumv. II, 2 dans EXPLIQUER
D'hombre a fait banqueroute ; parlez, je vous prie, à un procureur, et qu'on m'exploite ce drôle, dont je suis très mécontent, Lett. Moussinot, déc. 1737 dans EXPLOITER
Je sais bien que deux grands hommes [l'Hôpital et Colbert] se sont opposés à la liberté entière de l'exportation du blé, Lett. Roubaud, 1er juill. 1769 dans EXPORTATION
Je ne vois pas pourquoi l'on défendrait le transport des pensées de province à Paris, tandis qu'on permet l'exportation de Paris en province, Lett. d'Argental, 8 oct. 1766 dans EXPORTATION
L'endroit où je vous parle est le moins exposé, Triumv. II, 4 dans EXPOSÉ, ÉE
Le roi était exposé presque à demi-corps à une batterie de canon, pointée vis-à-vis l'angle où il était, Charles XII, 8 dans EXPOSÉ, ÉE
Il y a dans ce livre des vérités bien exposées, Jenni, 9 dans EXPOSÉ, ÉE
Le premier satrape, chargé du soin de la ville, exposait les plus belles actions qui s'étaient passées sous son gouvernement, Zadig, 5 dans EXPOSER
Je m'expose à me perdre et cherche à vous servir, Marianne, III, 5 dans EXPOSER
On voyait venir d'autres cadis, d'autres pachas, d'autres effendis qui prenaient la place des expulsés et qui étaient expulsés à leur tour, Candide, 30 dans EXPULSÉ, ÉE
Vous avez voyagé à la suite d'Alexandre et vous n'êtes point en extase d'admiration, Dial. XXVIII, 1 dans EXTASE
La bonne tante, en s'extasiant et en pleurant de joie, s'écriait : Je vous l'avais bien dit que vous ne seriez jamais sous-diacre, l'Ingénu, 19 dans EXTASIER (S')
Mercenaires qui s'exténuent dans la triste recherche de tous les fatras théologiques, Phil. III, 297 dans EXTÉNUER
Exterminez, grands dieux, de la terre où nous sommes, Quiconque avec plaisir répand le sang des hommes, Fanat. III, 8 dans EXTERMINER
Faisons plus, mes amis, jurons d'exterminer Quiconque, ainsi que lui, prétendra gouverner, M. de Cés. II, 4 dans EXTERMINER
Le vieux Frédéric, électeur de Saxe, souhaitait l'extirpation de l'Église romaine, Moeurs, 128 dans EXTIRPATION
Il n'avait qu'une légère part aux cinquante mille livres perdues au jeu par Candide et à la valeur des deux brillants moitié donnés, moitié extorqués, Candide, 22 dans EXTORQUÉ, ÉE
Ils n'auraient point prétendu extorquer à sa famille quatre cent mille francs d'amende ; à quoi son bien était fort loin de monter, Lett. Beaumont, 3 juin 1771 dans EXTORQUER
Grotius a extorqué de son temps une réputation qu'il était bien loin de mériter, Lett. Linguet, 15 mars 1767 dans EXTORQUER
Les Turcs insistèrent en vain sur l'extradition de Cantemir, Russie, II, 1 dans EXTRADITION
Il a fallu payer cher l'extradition des pièces [du procès], Lett. Vernes, 24 mai 1763 dans EXTRADITION
Ce siècle ridicule est celui des brochures, Des chansons, des extraits, et surtout des injures, Ép. 85 dans EXTRAIT
Les moines de ce pays-là [Marseille] ont sans doute son extrait mortuaire, Phil. III, 190 dans EXTRAIT
Sous l'administration du grand Colbert, les revenus ordinaires de la couronne n'allaient qu'à cent dix-sept millions, à vingt-sept livres, et puis à vingt-huit livres le marc d'argent ; tout le surplus [des dépenses] fut toujours fourni en affaires extraordinaires, Louis XIV, 30 dans EXTRAORDINAIRE
Son extrême jeunesse donne un nouveau prix à tous ses talents, Princ. de Babyl. 5 dans EXTRÊME
Votre gloire est perdue, et cette honte extrême...., Alz. IV, 3 dans EXTRÊME
Extrême dans la débauche, dans la bravoure, dans ses idées, dans ses expressions, Jenni, 7 dans EXTRÊME
Il se montre donc, ce cher Palissot ! il exulte en public, Lett. Thiriot, 11 août 1760 dans EXULTER
Les fables sont l'histoire des temps grossiers, Moeurs, CXIX dans FABLE
Dans la plupart de ses fables il [la Fontaine] est infiniment au-dessus de tous ceux qui ont écrit avant et après lui, en quelque langue que ce puisse être, Louis XIV, Écrivains. dans FABLE
Ils n'étaient que les aveugles instruments de cet éternel fabricateur qui anime le ver de terre et qui fait tourner le soleil sur son axe, Philos. ignor. quest. 19 dans FABRICATEUR, TRICE
J'ai la consolation de voir que tous les fabricateurs de systèmes n'en savaient pas plus que moi, Lett. Mme du Deffant, 19 févr. 1766 dans FABRICATEUR, TRICE
Une fabrique si immense [l'univers], un mouvement si rapide et si uniforme, une communication de lumière si constante entre des globes si prodigieusement éloignés, tout cela paraît ne pouvoir être établi que par la même Providence, Dial. XXIX. dans FABRIQUE
Je ne suis point marquis, mais j'ai bâti des maisons pour toutes mes fabriques, et je leur ai avancé des sommes considérables, sans être secouru d'un denier par le ministère, Lett. d'Argental, 28 juin 1773 dans FABRIQUE
Ils [les Anglais] ne savaient pas quand ils gagnaient les batailles d'Azincourt, de Crécy et de Poitiers, qu'ils pouvaient vendre beaucoup de blé et fabriquer de beaux draps qui leur vaudraient bien davantage, Dict. philos. Commerce. dans FABRIQUER
Ce ramas énorme de fables expliquées fabuleusement et ce chaos de chimères...., Observ. sur l'hist. des temps fabuleux. dans FABULEUSEMENT
Le Venceslas de Rotrou est entièrement dans ce goût, et toute cette histoire est fabuleuse, Sémiramis, dissert. dans FABULEUX, EUSE
Bientôt après arrivent trois fils de Tancrède de Hauteville, du territoire de Coutance, Guillaume, surnommé Fier-à-Bras, Drogon et Humfroi ; rien ne ressemble plus aux temps fabuleux, Ess. moeurs, 40 dans FABULEUX, EUSE
Toutes ces aventures qui tiennent du fabuleux, et qui sont pourtant très vraies, n'arrivent point chez les peuples policés qui ont une forme de gouvernement régulière, Moeurs, 190 dans FABULEUX, EUSE
On voit sur cet autel [du temple du Goût] le plan de cette belle façade du Louvre, dont on n'est point redevable au cavalier Bernini, et qui fut construite par Perrault et par Louis le Vau, grands artistes trop peu connus, Temple du Goût. dans FAÇADE
Nous conçûmes les plus grandes espérances, quand nous vîmes élever cette belle façade du Louvre qui fait tant désirer l'achèvement de ce palais, Louis XIV, 33 dans FAÇADE
La tristesse était répandue sur la face de l'Espagne, Moeurs, 177 dans FACE
Les choses dans ce monde prennent des faces bien différentes ; tout ressemble à Janus ; tout, avec le temps, a un double visage, Lett. Florian, 14 janvier 1767 dans FACE
C'est donc toi dont l'audace De la terre à ton gré prétend changer la face, Fanat. II, 5 dans FACE
Nous jurâmes par elle à la face des cieux, Tancr. v, 3 dans FACE
En général, nous ne louons aujourd'hui les grands en face que très rarement, et encore ce n'est que dans les épîtres dédicatoires qui ne sont lues de personne, pas même de ceux à qui elles sont adressées, Sur les panégyr. dans FACE
Ils se disaient en face des choses insultantes, qu'ils croyaient des traits d'esprit, Babouc. dans FACE
Il y a cent facéties, cent contes qui font le tour du monde depuis trente siècles, Dict. phil. ana, anecdotes. dans FACÉTIE
L'histoire des deux voleurs qui venaient toutes les nuits prendre l'argent du roi Rampsinitus, et de la fille du roi qui épousa un des deux voleurs, l'anneau de Gygès et cent autres facéties sont indignes d'une attention sérieuse, Défense de mon oncle, XX dans FACÉTIE
Je regrette fort le chevalier d'Aidie ; car il était bien fâché contre le genre humain, Lett. d'Argental, 4 mai 1761 dans FÂCHÉ, ÉE
Je suis très étonné, monsieur, que vous prétendiez l'avoir fâché ; car c'est le vieillard le moins fâché et le moins fâcheux que j'aie jamais vu, Lett. Foucher, 25 juin 1769 dans FÂCHÉ, ÉE
Une chose me fâche, c'est que le chevalier Folard, que je cite dans cette histoire, vient de devenir fou ; il a des convulsions au tombeau de saint Pâris, Lett. Formont, 10 déc. 1731 dans FÂCHER
Tu n'es point observé ; l'accès t'en est facile, Orphel. I, 6 dans FACILE
Facile ne signifie pas seulement une chose aisément faite, mais encore qui paraît l'être ; le pinceau du Corrége est facile, le style de Quinault est beaucoup plus facile que celui de Despréaux, comme le style d'Ovide l'emporte en facilité sur celui de Perse, Dict. phil. Facile. dans FACILE
Ce drame lyrique de Quinault fut comme tout ce qui sortait alors de sa plume, tendre, ingénieux, facile, Comment. Corneille, Andromède, préf. dans FACILE
Ces féroces humains.... Vont d'un esprit moins fier et d'un coeur plus facile Sous notre joug heureux baisser un front docile, Alz. I, 1 dans FACILE
Déjà même les dieux nous semblaient plus faciles, Oedipe, I, 1 dans FACILE
Il m'aime, il est facile, il craindra devant moi D'armer le désespoir d'un gendre tel que toi, Rome sauvée, III, 3 dans FACILE
Pour les séditieux César toujours facile Conserve en nos périls un courage tranquille, ib. IV, 2 dans FACILE
Facile et non pas faible, ardent, plein de génie, Trop ami des plaisirs, et trop des nouveautés, Henr. VII dans FACILE
Ah ! j'ai quitté des dieux dont la bonté facile Me permettait la mort, la mort mon seul asile, Alz. v, 3 dans FACILE
Ah ! parle, est-il bien vrai que cet audacieux D'un père trop facile ait surpris la faiblesse ?, Tancr. III, 1 dans FACILE
Un homme facile est en général un esprit qui se rend sans peine à la raison, aux remontrances, un coeur qui se laisse fléchir aux prières ; et faible est celui qui laisse prendre sur lui trop d'autorité, Dict. phil. dans FACILE
Personne ne niera que Pétrarque n'ait rendu de grands services à la poésie italienne, et qu'elle n'ait acquis, sous sa plume, de la facilité, de la pureté et de l'élégance, Aux auteurs de la gaz. litt. dans FACILITÉ
On a des vers du duc de Nevers, du comte Antoine d'Hamilton, né en France, qui respirent tantôt le feu poétique, tantôt la douce facilité du style épistolaire, Cons. à un journaliste dans FACILITÉ
Le peuple abusera de ta facilité, M. de Cés. I, 4 dans FACILITÉ
Au nom de l'amitié, soyez moins épineux dans la société ; c'est la douceur des moeurs, la facilité qui en fait le charme, Lett. d'Argens, 1752 dans FACILITÉ
Honoria était déjà grosse de la façon d'un de ses domestiques, Moeurs, 11 dans FAÇON
Je suis heureux autant qu'un vieux malade peut l'être ; votre façon d'être heureux est d'une espèce toute différente, Lett. Chabanon, 20 nov. 1767 dans FAÇON
Quand il s'agit de faire parler les passions, tous les hommes ont presque les mêmes idées ; mais la façon de les exprimer distingue l'homme d'esprit d'avec celui qui n'en a point, Mariamne, Préface dans FAÇON
Une façon de secrétaire que j'ai amené avec moi, espèce de rimailleur, fait des vers sur cette aventure, Lett. d'Argental, 23 sept. 1750 dans FAÇON
Des barbons qui font des façons à la porte du néant, Lett. en vers et en prose, 160 dans FAÇON
La plupart des Parisiens, nés sous le règne de Louis, et façonnés au joug despotique, regardaient alors un roi comme une divinité et un usurpateur comme un sacrilége, Louis XIV, 15 dans FAÇONNÉ, ÉE
L'or qui naît au Pérou, l'or qui naît à la Chine, Ont la même nature et la même origine ; L'artisan les façonne et ne peut les former, Loi nat. part. 1 dans FAÇONNER
[Elle] Façonnait aux forfaits ce coeur jeune et facile, Henr. II dans FAÇONNER
Le peuple se façonne à la docilité, Orphel. III, 4 dans FAÇONNER
Jacques Coeur avait trois cents facteurs en Italie et dans le Levant, Moeurs, 80 dans FACTEUR
Réduit à la pauvreté, un de ses oncles [de Mahomet] le donna pour facteur à une veuve nommée Cadige, qui faisait en Syrie un négoce considérable, ib. 6 dans FACTEUR
Comme ils [les Hollandais] étaient les facteurs de l'univers, ils vendaient l'esprit des autres nations ainsi que leurs denrées, Princ. de Babyl. 7 dans FACTEUR
Eh quoi ! tout factieux qui pense avec courage Doit donner aux mortels un nouvel esclavage, Fanat. II, 5 dans FACTIEUX, EUSE
Je sais qu'aux factions Syracuse livrée...., Tancr. I, 1 dans FACTION
Les factions gibelines et guelfes divisaient plus que jamais l'Italie ; les Gibelins étaient originairement les partisans des empereurs, Moeurs, 65 dans FACTION
Cette faction fut celle des Puritains qui a subsisté longtemps sous le nom de Whigs ; et le parti opposé, qui fut celui de l'Église anglicane et de l'autorité royale, a pris le nom de Torys, ib. 179 dans FACTION
Le terme de parti par lui-même n'a rien d'odieux, celui de faction l'est toujours, Dict. phil. Faction. dans FACTION
Laurent Lange, compagnon du prince Ismaelof ambassadeur du czar, demandait qu'on accordât aux Russes la permission d'avoir dans toutes les provinces une factorerie ; on ne les leur permit qu'à Pékin et sur les limites de Kalkas, Dict. phil. Chine. dans FACTORERIE ou FACTORIE
Il exposa tout ce détail dans son factum, avec une candeur si noble, si simple, si éloignée de toute ostentation qu'il toucha tous ceux qu'il ne voulait que convaincre, Polit. et législ. dern. arrêt en fav. des Calas. dans FACTUM
Je conseille à Beaumarchais de faire jouer ses factums, si son Barbier ne réussit pas, Lett. d'Argental, 8 mars 1775 dans FACTUM
Par arrêt ta muse [Rousseau] est bannie Pour certains couplets de chanson Et pour un mauvais factum Que te dicta la calomnie, Temple du goût, Variantes. dans FACTUM
Depuis l'invention de l'imprimerie, la faculté de Paris s'est arrogé le droit de dire son avis en mauvais latin sur les livres qui lui déplaisent, Trois emp. en Sorbonne. dans FACULTÉ
Ma cousine, me dit-il, je crois que le nom de fadaises est le plus convenable ; la plupart des choses qu'on fait, qu'on dit et qu'on imprime méritent assez ce titre, Cather. Vadé, préface dans FADAISE
J'aime autant Quinault que vous [l'aimez], et je ne suis pas de ces pédants qui le trouvent fade et qui le condamnent pour avoir parlé d'amour quand il en devait parler, Lettre à Mme du Deffant, 26 nov. 1775 dans FADE
Je ne veux point mourir sans vous avoir envoyé une ode pour Mme de Pompadour ; je veux la chanter fièrement, hardiment, sans fadeur ; car je lui ai obligation ; elle est belle, elle est bienfaisante, sujet d'ode excellent, Lett. duc de la Vallière, mai 1759 dans FADEUR
Le grand point dans toutes ces fêtes est d'éviter la fadeur de l'épithalame ; je devrais éviter la fadeur des longues et ennuyeuses lettres, Lett. Richelieu, 17 juill. 1773 dans FADEUR
On m'a su mauvais gré d'avoir dit des fadeurs à Catherine, Lett. en vers et en prose, 161 dans FADEUR
C'est après une déclaration aussi solennelle que Jean Chauvin, dit Calvin, fils d'un tonnelier de Noyon, fit brûler dans Genève, à petit feu avec des fagots verts, Michel Servet de Villa-Nueva ; cela n'est pas bien, Dict. phil. Trinité. dans FAGOT
Il y a des difficultés à tout ; ce monde-ci n'est qu'un fagot d'épines, Lett. d'Argental, 21 juill. 1661 dans FAGOT
Tu vis sa muse [de J. B. Rousseau] indifférente Entre l'autel et le fagot, Manier d'une main savante De David la harpe imposante Et le flageolet de Marot, Temple du goût. dans FAGOT
Ainsi l'ont dit les malins huguenots.... Mais ces gens-là sentent bien les fagots, Mule du pape. dans FAGOT
Tant que vous ne cesserez de nous conter des fagots, et de vous servir de fagots allumés, au lieu de raisons, vous n'aurez pour partisans que des hypocrites et des imbéciles, Dial. XXVI, 1 dans FAGOT
Le fameux négociant qui reçut Charles-Quint dans sa maison, et qui alluma un fagot de cannelle avec une obligation de cinquante mille ducats qu'il avait de ce prince, montra plus de grandeur d'âme que l'empereur, Dict. phil. Grand. dans FAGOT
Et ses femmes en paix guidaient mes faibles ans, Fanat. I, 2 dans FAIBLE
J'ai trouvé dans votre style tant de force et tant de naturel que j'ai cru n'être que votre faible traducteur, et que je vous ai cru l'auteur de l'original, Lett. Cesarotti, 10 janv. 1766 dans FAIBLE
Mais, si j'ose avoir mon avis, Mahomet, malgré son faible cinquième acte qui sera toujours faible, est un morceau très singulier, Lett. d'Argental, 2 fév. 1742 dans FAIBLE
Voilà sans contredit la plus faible des tragédies de Racine [Bérénice] qui sont restées au théâtre ; ce n'est pas même une tragédie ; mais que de beautés de détail, et quel charme inexprimable règne presque toujours dans la diction !, Comm. sur Corn. Rem. sur Bérénice de Racine, acte v, sc. 7 dans FAIBLE
M. Chardon me mande qu'il a trouvé le mémoire de M. de Beaumont pour les Sirven bien faible, Lett. Damilaville, 30 janv. 1767 dans FAIBLE
Un sexe dangereux dont les faibles esprits D'un peuple encor plus faible attirent les hommages, Tancr. I, 1 dans FAIBLE
On aime à voir le faible ruisseau dont est sorti à la fin ce grand fleuve qui a inondé la terre, Polit. et législ. Comm. sur l'Esprit des lois ; des Francs. dans FAIBLE
J'ai commandé qu'on porte à votre père Les faibles dons qu'il convient de vous faire ; Ils paraîtront bien indignes de vous, Droit du seign. III, 6 dans FAIBLE
C'est le faible qui trompe, et le puissant commande, Fanat. II, 5 dans FAIBLE
Le faible est destiné pour servir le plus fort, Orph. IV, 2 dans FAIBLE
Hercide est faible ami, le faible est bientôt traître, Mahom. IV, 1 dans FAIBLE
Je crains de scandaliser les faibles plutôt que de les édifier, Phil. III, 326 dans FAIBLE
Puisque me voilà sur l'article du tripot [le théâtre], je vous avouerai que j'ai du faible pour le Droit du Seigneur, et que l'ouvrage me paraît neuf et piquant ; j'ai peut-être tort, Lett. d'Argental, 2 avril 1763 dans FAIBLE
Après cette paix, la France se rétablit faiblement, Louis XV, 30 dans FAIBLEMENT
Le marquis d'Argens vient d'imprimer à Berlin le discours de l'empereur Julien contre les Galiléens, discours à la vérité un peu faible, mais beaucoup plus faiblement réfuté par saint Cyrille, Lett. de Bordes, 6 oct. 1764 dans FAIBLEMENT
Je me croirais haï, d'être aimé faiblement, Zaïre, I, 2 dans FAIBLEMENT
J'ai peur que la raison, l'amitié filiale Combattent faiblement l'illusion fatale, Scythes, I, 3 dans FAIBLEMENT
Ceux dont la tendre enfance N'avait que la faiblesse et des pleurs pour défense, Orphel. I, 2 dans FAIBLESSE
Molière sentit d'ailleurs la faiblesse de cette petite comédie, et ne la fit point imprimer, Vie de Molière. dans FAIBLESSE
Il a fallu que longtemps après il soit venu un homme supérieur, pour que les Français qui ne jugent des arts que par comparaison, sentissent combien la plupart des airs détachés et des symphonies de Lulli ont de faiblesse, Comm. sur Corn. Rem. Pertharite, Préf. dans FAIBLESSE
Mais avec quel courroux, avec quelle tendresse, Mahomet de mes sens accuse la faiblesse !, Fanat. IV, 3 dans FAIBLESSE
Ce prince [Louis XIII] n'avait guère d'autre faiblesse que celle d'être gouverné dans sa maison, dans son État, dans ses affaires, dans ses moindres occupations ; cette faiblesse le rendit malheureux toute sa vie, Moeurs, 175 dans FAIBLESSE
Il [Dieu] ne sait point punir des moments de faiblesse, Henr. VII dans FAIBLESSE
Les faiblesses qu'on met au grand jour ne plaisent qu'à la malignité, Louis XIV, 25 dans FAIBLESSE
L'expédition de l'amiral Anson est une preuve de ce que peut un homme intelligent et ferme malgré la faiblesse des préparatifs et la grandeur des dangers, Louis XV, 27 dans FAIBLESSE
Ces fautes trop souvent répétées sont cause que cette pièce, admirablement commencée, faiblit de scène en scène et ne peut plus être représentée, Comm. sur Corn. Rem. Othon. dans FAIBLIR
L'Église de France, sans jamais rompre avec le chef, était encore regardée à Rome comme un membre séparé sur bien des articles, comme sur la supériorité des conciles, sur la faillibilité du premier pontife, sur quelques droits de l'épiscopat, Moeurs, 129 dans FAILLIBILITÉ
Cette proposition faillit à reculer les affaires pour un temps, au lieu de les avancer, Charles XII, 8 dans FAILLIR
Lui, qui s'était étudié toute sa vie à supporter les plus extrêmes rigueurs que la nature humaine peut soutenir, voulut essayer combien de temps il pourrait supporter la faim sans en être abattu, Charles XII, 8 dans FAIM
Vous devez avoir une faim dévorante, j'ai grand appétit, commençons par souper, Candide, 8 dans FAIM
Si la religion de M. Pope ne lui permet pas d'avoir une place, elle n'empêche pas que sa traduction d'Homère ne lui ait valu deux cent mille francs ; j'ai vu longtemps en France l'auteur de Rhadamiste près de mourir de faim, Consid. due aux gens de lettres dans FAIM
Auprès d'eux sont couchés tous ces rois fainéants Sur un trône avili fantômes impuissants, Henr. VII dans FAINÉANT, ANTE
Ils pensent que pour eux le ciel fit l'Amérique, Alz. IV, 3 dans FAIRE
Sur un modèle égal ayant fait les humains, Scythes, IV, 1 dans FAIRE
Homère a fait Virgile, dit-on ; si cela est, c'est sans doute son plus bel ouvrage, Ess. poés. épiq. III dans FAIRE
Il [Frédéric] a fait plus de livres qu'aucun des princes contemporains n'a fait de bâtards, et il a remporté plus de victoires qu'il n'a fait de livres, Lett. Prusse, 24 mars 1772 dans FAIRE
C'est une épagneule très petite, ajouta Zadig ; elle a fait depuis peu des chiens, Zadig, 3 dans FAIRE
Je ne me souviens plus quel était l'honnête homme qui priait Dieu tous les matins que ses ennemis fissent des sottises, Lett. d'Alembert, 25 mars 1765 dans FAIRE
Aux champs Apuliens se faire une patrie, Tancr. I, 1 dans FAIRE
On se fait des idées vagues et des préjugés sur tout, Louis XIV, ch. 25 dans FAIRE
Je me suis fait enfin dans ces grossiers climats Un esprit et des moeurs que je n'espérais pas, Scythes, II, 1 dans FAIRE
Il proscrit le sénat, et s'y fait des amis, Rome sauv. IV, 4 dans FAIRE
Qu'avez-vous fait de cette personne, de cette chose ? c'est-à-dire comment en avez-vous disposé ? qu'est-elle devenue ? Français, qu'avez-vous fait du héros que j'adore ?, Adél. du Guesclin. I, 2 dans FAIRE
Si les sages mortels à qui je dois la vie N'avaient fait à mon coeur un contraire devoir, Orph. IV, 4 dans FAIRE
Ce sont les riches qui n'ont pas la force de faire carême ; les pauvres jeûnent toute l'année, Dict. phil. Carême. dans FAIRE
Il fit une assez grande fortune qu'il n'eût pas faite s'il n'eût été qu'homme de lettres, Louis XIV, Écrivains, Valincour. dans FAIRE
Il y avait entre Henri et Louis cette différence qui se trouve si souvent entre un gentilhomme qui a sa fortune à faire, et un autre qui est né avec une fortune faite, Fragm. sur l'hist. art. 18 dans FAIRE
Les évêques du temps des Carlovingiens faisaient et défaisaient les rois, Moeurs, 27 dans FAIRE
J'ai fait des souverains et n'ai pas voulu l'être, Oed. II, 4 dans FAIRE
Il faudra le faire de l'Académie ; après avoir eu tant de prix, il est bien juste qu'il en donne, Lett. Marmontel, 21 août 1767 dans FAIRE
On a trahi le fils, on fait la mère esclave, Mérop. II, 4 dans FAIRE
De deux fils que j'aimai les dieux m'avaient fait père, Brutus, v, 7 dans FAIRE
Sophonisbe en ces lieux peut faire des perfides, Soph. IV, 1 dans FAIRE
Leur Confutzée, que nous appelons Confucius, n'imagina ni nouvelles opinions, ni nouveaux rites ; il ne fit ni l'inspiré, ni le prophète ; c'était un sage magistrat, qui enseignait les anciennes lois, Moeurs, introd. Chine. dans FAIRE
C'est alors que Pierre dit : Mon frère Charles veut faire l'Alexandre, mais il ne trouvera pas en moi un Darius, Russie, I, 16 dans FAIRE
Me voilà forcé par vous-même à m'exposer à toute la méchanceté de mes ennemis, à tout le ridicule d'un vieillard qui veut faire le jeune homme, et à tous les chagrins qui peuvent suivre un tel désagrément, Lett. d'Argental, 3 oct. 1777 dans FAIRE
Vous ferez d'un seul mot le sort de cet empire, Orphel. v, 4 dans FAIRE
De grands États, tels que la Bourgogne, l'Artois, la Flandre, la Bretagne, la Guyenne, relevants de la couronne, faisaient toujours l'inquiétude du prince beaucoup plus que sa grandeur, Moeurs, 75 dans FAIRE
Consolez mes vieux ans dont vous faites l'espoir, Tancr. I, 4 dans FAIRE
L'amour du genre humain qui fait mon caractère, Lett. Prusse, 2 dans FAIRE
Les caractères de Guillaume et de Jacques firent tout, Louis XIV, 15 dans FAIRE
Qu'est-ce que le nom fait à la chose ?, Phil. ignor. 13 dans FAIRE
Hérès chez Platon ne ressuscita à la vérité que pour quinze jours ; mais c'était toujours une résurrection, et le temps ne fait rien à l'affaire, Dict. phil. Résurrection, 3 dans FAIRE
Quand vous aurez fait, vous couvrirez de terre vos excréments, Phil. IV, 209 dans FAIRE
Cessez de démentir Le sang des demi-dieux dont on me fait sortir, Mér. IV, 2 dans FAIRE
Je lutte comme Jacob, mais il adora l'ange après avoir lutté, aussi fais-je, Lett. d'Argental, 23 juillet 1744 dans FAIRE
Il y a une ville dans la Judée qui a toujours fait contre vous, elle s'appelle Nazareth, Phil. v, 278 dans FAIRE
J'ai été bien malade cet hiver ; j'ai cru mourir ; mais je n'ai fait que vieillir, Lett. Mme de Fontaine, 13 mars 1752 dans FAIRE
Charles voulait braver les saisons comme il faisait ses ennemis, Charles XII, liv. IV dans FAIRE
Au milieu de ces troubles on parla de paix comme on fait toujours, Russie, I, 16 dans FAIRE
Allez doucement, il fait glacé, vous vous rompriez les jambes, Moeurs, 128 dans FAIRE
Puisque Votre Majesté, qui s'est faite homme, continue toujours à m'honorer de ses lettres, j'ose la supplier de me dire comment elle partage sa journée, Lett. roi de Prusse, 18 juin 1740 dans FAIRE
Eh bien tant pis ! je fronde Ce mariage avec cet homme-là ; Mais, s'il est fait, le public s'y fera, Prude, III, 6 dans FAIRE
Une effrayante voix s'est fait alors entendre, Oedipe, I, 3 dans FAIRE
Les Suédois crurent avoir à faire à 40 000 combattants, Russie, I, 17 dans FAIRE
Tous les faiseurs de projets sont trompés eux-mêmes les premiers, comme Law le fut dans son système, Dict. phil. (force physique). dans FAISEUR, EUSE
Warwick chassa enfin d'Angleterre le roi qu'il avait fait, et alla à la tour de Londres tirer de prison ce même Henri VI qu'il avait détrôné, et le replaça sur le trône ; on le nommait le faiseur de rois, Moeurs, 116 dans FAISEUR, EUSE
Il faut savoir que les faiseurs de tragédies, c'est-à-dire les rois et moi, nous sommes sifflés quelquefois par un parterre qui n'est pas trop bon juge, Lett. Thiriot, 9 oct. 1742 dans FAISEUR, EUSE
Une douzaine de faiseurs et faiseuses de cabrioles que V. M. fait venir de France dans ses États, Lett. roi de Prusse, 49 dans FAISEUR, EUSE
Vous portez les mêmes jarretières que la reine, vous les prenez donc chez la même faiseuse, Zadig, ch. 7 dans FAISEUR, EUSE
Mon ancien ami, mon philosophe, mon faiseur de beaux vers, Lettres en vers et en prose, 157 dans FAISEUR, EUSE
Voilà qui est fait, je n'aimerai plus d'impératrice de ma vie, Lett. à Catherine, 138 dans FAIT, AITE
Les hommes sont faits de façon qu'ils veulent bien commettre le mal, mais ils ne veulent pas qu'on le leur prêche, Dict. phil. Fraude. dans FAIT, AITE
Les ennuyeux et les pervers Composent ce vaste univers ; Le monde est fait comme la France, Épît. 92 dans FAIT, AITE
Messieurs les Parisiens s'imaginent toujours que le reste de la terre est fait comme le faubourg Saint-Germain et le quartier du Palais-Royal, Lett. Thibouville, 11 janv. 1776 dans FAIT, AITE
Mon cher et respectable ami, comment donc sont faits les grands hommes, si celui-là [le roi de Prusse] n'en est pas un ?, Lett. d'Argental, 1 sep. 1750 dans FAIT, AITE
Il faut avouer que, s'il y a eu de la raison dans sa conduite, cette raison n'était pas faite comme celle des autres hommes, Russie, II, 1 dans FAIT, AITE
Je sais que tous les lieux sont égaux pour les esprits bien faits, mais il n'en est pas de même quand les esprits bien faits ont des coeurs sensibles, Lett. Chauvelin, 25 août 1763 dans FAIT, AITE
Il y a soixante ans que j'y suis accoutumé [à la calomnie], mais je n'y suis pas encore entièrement fait, Lett. à d'Alembert, 108 dans FAIT, AITE
Cette manière d'écrire n'est pas faite pour aller à la postérité, Phil. III, 107 dans FAIT, AITE
Non, non le consulat n'est point fait pour son âge, Brutus, II, 4 dans FAIT, AITE
Les impudicités les plus monstrueuses avaient leur prix fait, Moeurs, 127 dans FAIT, AITE
La Silésie, laquelle vaut par an à son vainqueur quatre millions sept cent mille écus d'Allemagne, toutes charges faites, Lett. Thiriot, 9 oct. 1742 dans FAIT, AITE
Ah ! disait-il, j'ai pris la nature sur le fait, mais il se trompait sur les apparences, ce qui n'arrive que trop, soit qu'on se serve ou non des microscopes, Microm. 5 dans FAIT
Les faits de guerre ne sont pas trop amusants, et je dis hardiment qu'il n'y a rien de si ennuyeux qu'un récit de batailles inutiles, qui n'ont servi qu'à répandre vainement le sang humain, Lett. Mme du Deffant, 22 févr. 1769 dans FAIT
On ferait des volumes immenses de tous les faits célèbres et reçus dont il faut douter, Dict. phil. Histoire. dans FAIT
Je hais les petits faits, assez d'autres en ont chargé leurs énormes compilations, Lett. Hénault, 8 janv. 1752 dans FAIT
Pourquoi dire qu'il y a plus de chrétiens que de musulmans sur la terre ? on sait que le fait est au moins très douteux, Cons. à Louis Rac. dans FAIT
Au fait, est ma devise, Lett. d'Argenson, 28 juill. 1739 dans FAIT
Je mets en fait qu'il n'y a aucun peuple chez lequel il soit juste, beau, convenable, honnête, de refuser la nourriture à son père et à sa mère quand on peut leur en donner, Philos. ignor. quest. 32 dans FAIT
Descartes est si sûr de son fait quand il se trompe grossièrement en physique, que je dois me défier de ce qu'il me dit sur l'âme, Phil. ignor. 5 dans FAIT
Le garde, ravi de trouver un brave de sa province, qui ne paraissait pas au fait des usages de la cour, l'Ingénu, 9 dans FAIT
J'ai peur qu'il ne soit difficile à remplacer [Thiriot] ; il était tout votre fait, Lett. Roi de Prusse, 214 dans FAIT
Ce prétendu ami du genre humain, n'est mon fait que quand il dit : Aimer l'agriculture, Lett. Cideville, 25 nov. 1758 dans FAIT
Princes, en fait de religion, obéissant plus aux peuples que les peuples ne leur obéissent, Moeurs, 180 dans FAIT
Quel espoir enchanteur M'élève en un moment au faîte du bonheur ?, Brutus, III, 5 dans FAÎTE
L'éloquent Bossuet est le seul qui se soit servi après lui [Corneille] de cette belle épithète, fallacieux.... pourquoi appauvrir sa langue ? un mot consacré par Corneille et Bossuet peut-il être abandonné ?, Comm. Corn. Rodogune. dans FALLACIEUX, EUSE
J'ai été sur le point, ces jours passés, de mourir ; il ne s'en est pas fallu l'épaisseur d'un cheveu, Lett. Richelieu, 20 sept. 1773 dans FALLOIR
Il ne s'en est fallu que d'un moment, Princ. de Babyl. 7 dans FALLOIR
Ce prince, comme on l'a dit, n'avait pas regagné tout son royaume par l'épée ; il s'en fallait de beaucoup, Hist. du parl. ch. XXXVIII dans FALLOIR
Allons, mon fils, marchons : fallut se rendre, Fallut partir...., Bastille. dans FALLOIR
Faut-il que de tes mains le plus parfait ouvrage à son Dieu qu'il adore offre un coupable hommage !, Henr. X dans FALLOIR
Ne dire que ce qu'il faut, et de la manière dont il le faut est, ce me semble, un mérite dont les Français, si vous m'en exceptez, ont plus approché que les écrivains des autres pays, Lett. sur Zaïre. dans FALLOIR
Un bon couplet chez ce peuple falot [le Français] De tout mérite est l'infaillible lot, Ép. XXX dans FALOT, OTE
Je cite ces vers pour faire voir combien ce métier de petits barbouilleurs, de petits folliculaires, de petits calomniateurs, de petits falsificateurs du coin de la rue est abominable, Honnêt. littér. dans FALSIFICATEUR
Tous ces exemples pris au hasard chez les peuples d'Achem, de Bantam, de Ceylan, de Bornéo, des îles Moluques, des Philippines, tous copiés d'après des voyageurs très mal instruits, et tous falsifiés, sans en excepter un seul, ne devraient pas assurément entrer dans un livre où l'on promet de nous développer les lois de l'Europe, Dict. phil. Lois (Esprit des). dans FALSIFIÉ, ÉE
Les anciens qui ont écrit que Thémistocle et d'autres s'étaient empoisonnés avec du sang de taureau, falsifiaient à la fois l'histoire et la nature, Dict. phil. Taureau. dans FALSIFIER
Brumoy a déguisé autant qu'il l'a pu ce dialogue, comme il a falsifié presque toutes les pièces qu'il a traduites [des tragiques grecs], Dict. phil. Art dramatique. dans FALSIFIER
Si ce falun a été produit à la longue dans la mer, elle est donc venue à peu près de quarante lieues dans un pays plat, et elle n'y a point formé de montagnes, Dict. phil. Coquilles. dans FALUN
Si quelques petits fragments de coquilles mêlées à la terre marneuse, étaient réellement des coquilles de mer, il faudrait avouer qu'elles sont dans cette falunière depuis des temps reculés qui épouvantent l'imagination, Dict. phil. Coquilles. dans FALUNIÈRE
Un de ces écrivains faméliques qui prennent hardiment le titre d'historien, Russie, II, 10 dans FAMÉLIQUE
Ce brillant escadron fameux par cent batailles, Fontency. dans FAMEUX, EUSE
Samson est représenté comme un fameux paillard, Phil. II, 60 dans FAMEUX, EUSE
On prétend que l'abbé Gallois disait : M. Colbert veut quelquefois se familiariser avec moi, mais je le repousse par le respect, Louis XIV, Écrivains, Gallois. dans FAMILIARISER
À l'égard du tonnerre, c'est une bagatelle.... nous nous familiarisons fort dans notre siècle avec tout ce qui faisait trembler dans les siècles passés, Lett. Mme du Deffant, 5 juin 1772 dans FAMILIARISER
Si le duc de Duras m'honorait de sa bonté et de sa familiarité comme vous le prétendez...., Lett. Richelieu, 25 mai 1772 dans FAMILIARITÉ
Rassuré bientôt par la manière libre et douce dont le roi lui parlait, il reprit avec lui sa familiarité ordinaire, et tous deux s'entretinrent en riant du combat de Bender, Charles XII, 7 dans FAMILIARITÉ
Si la Sophonisbe de Mairet n'avait pas été infectée d'une familiarité comique, souvent poussée jusqu'à la bassesse, elle se serait soutenue au théâtre, Lett. Richelieu, 5 juill. 1773 dans FAMILIARITÉ
C'est par son excellente manière de raisonner qu'il [Bayle] est surtout recommandable, non par sa manière d'écrire, trop souvent diffuse, lâche, incorrecte, et d'une familiarité qui tombe quelquefois dans la bassesse, Louis XIV, Écrivains, Bayle. dans FAMILIARITÉ
Ces jeux de l'imagination, ces finesses, ces tours, ces traits saillants, ces gaietés, ces petites sentences coupées, ces familiarités ingénieuses, qu'on prodigue aujourd'hui, ne conviennent qu'aux petits ouvrages de pur agrément, Dict. phil. Esprit. dans FAMILIARITÉ
L'éloquent Bossuet voulait bien rayer quelques familiarités échappées à son génie vaste, impétueux et facile, Temp. du goût. dans FAMILIARITÉ
Ô l'heureux temps que celui de ces fables, Des bons démons, des esprits familiers, Des farfadets aux mortels secourables !, Ce qui plaît, etc. dans FAMILIER, IÈRE
Cet homme me paraît familier, Écoss. II, 5 dans FAMILIER, IÈRE
Ce n'est pas qu'il faille condamner des vers familiers dans ces pièces de poésie ; au contraire, ils y sont nécessaires comme les jointures dans le corps humain, ou plutôt comme des repos dans un voyage, Conseils à un journaliste. dans FAMILIER, IÈRE
Il était familier de l'inquisition ; milord Boldmind n'était familier que dans la conversation, Dict. phil. Liberté de penser. dans FAMILIER, IÈRE
Vous savez qu'il y a des gens opiniâtres sur les petites choses et à qui le terme non est beaucoup plus familier dans de certaines occasions que le terme oui, Lett. Richelieu, 19 juill. 1773 dans FAMILIER, IÈRE
Les plus adroits s'empressèrent d'être les archers de l'inquisition, sous le nom de ses familiers, aimant mieux être satellites que suppliciés, Moeurs, 140 dans FAMILIER, IÈRE
On ne distinguait pas assez les bornes qui séparent le familier du simple : le simple est nécessaire, le familier ne peut être souffert, Comm. Corn. Rem. sur Hor. dans FAMILIER, IÈRE
Suétone rapporte ce que les premiers empereurs de Rome avaient fait de plus secret ; mais avait-il vécu familièrement avec douze Césars ?, Russie, Préf. hist. dans FAMILIÈREMENT
J'ai vu, ces jours-ci, le roi de Prusse, et je l'ai vu comme on ne voit guère les rois, fort à mon aise, dans ma chambre, au coin de mon feu, où ce même homme qui a gagné deux batailles venait causer familièrement comme Scipion avec Térence, Lett. d'Argenson, 10 sept. 1742 dans FAMILIÈREMENT
Instruits par tes vertus, nous sommes ta famille, Alz. I, 2 dans FAMILLE
Si vous ne voyez plus votre auguste famille, Le Dieu que vous servez vous adopte pour fille, Zaïre, IV, 1 dans FAMILLE
Je vous revois enfin, chère et triste famille, Zaïre, II, 3 dans FAMILLE
Bientôt le riche même, après de vains efforts, Éprouva la famine au milieu des trésors, Henr. X dans FAMINE
La famine vainquit enfin le courage des Rochelois ; et, après une année entière d'un siége où ils se soutinrent par eux-mêmes, ils furent obligés de se rendre, Moeurs, 176 dans FAMINE
Fi, que cela est mal de crier famine sur un tas de blé !, Lett. la Houlière, 22 oct. 1770 dans FAMINE
Aujourd'hui les spectacles journaliers, la foule des chars dorés, les milliers de fanaux qui éclairent pendant la nuit les grandes villes, forment un plus beau spectacle et annoncent plus d'abondance que les plus brillantes cérémonies des monarques du XVIe siècle, Moeurs, 121 dans FANAL
Ces fanaux que Louis XIV établit le premier dans Paris, qui ne sont pas même encore connus à Rome, éclairèrent pendant la nuit la ville de Pétersbourg, Russie, II, 11 dans FANAL
Il est vraisemblable que Mahomet fut d'abord fanatique, ainsi que Cromwell le fut dans le commencement de la guerre civile, Moeurs, rem. 9 dans FANATIQUE
En vain ta politique Vient m'étaler ici ce tableau fanatique, Fanat. I, 4 dans FANATIQUE
Ils ne se piquent pas du devoir fanatique De servir de victime au pouvoir despotique, Brutus, I, 4 dans FANATIQUE
Moi de ce fanatique [Mahomet] encenser les prestiges !, Fanat. I, 1 dans FANATIQUE
Les philosophes sont les médecins des âmes dont les fanatiques sont les empoisonneurs, Lett. à d'Alemb. 148 dans FANATIQUE
Nous verrons dans le siècle de Louis XIV plus de quarante mille fanatiques périr par la roue et dans les flammes ; et, ce qui est remarquable, il n'y en eut pas un seul qui ne mourût en bénissant Dieu, pas un qui montrât la moindre faiblesse, Moeurs, rem. 16 dans FANATIQUE
Les fanatiques de Corneille n'y trouveront peut-être pas [dans le Commentaire] leur compte ; mais je fais plus de cas du bon goût que de leur suffrage, Lett. Damilavile, 26 mars 1764 dans FANATIQUE
On entend aujourd'hui par fanatisme une folie religieuse, sombre et cruelle ; c'est une maladie qui se gagne comme la petite vérole, Dict. phil. Fanatisme. dans FANATISME
Le fanatisme est à la superstition ce que le transport est à la fièvre, ce que la rage est à la colère, ib. dans FANATISME
Le plus grand exemple de fanatisme est celui des bourgeois de Paris qui coururent assassiner, égorger, jeter par les fenêtres, mettre en pièces la nuit de la Saint-Barthélemi leurs concitoyens qui n'allaient point à la messe, ib. dans FANATISME
Heureusement le fanatisme est sur son déclin d'un bout de l'Europe à l'autre, Lett. à Mme du Deffant, 30 juill. 1768 dans FANATISME
Ce Talbot était un de ces vrais Anglais qui dédaignent les superstitions, et qui n'ont pas le fanatisme de punir les fanatiques, Incurs. sur Nonotte. dans FANATISME
Casimir [prince palatin] fait porter en triomphe au son des fanfares les dépouilles de la France, Moeurs, 173 dans FANFARE
Je ne sais si je n'en ai point fait en quelques endroits un fanfaron ; mais il est certain que c'était un héros, Oedipe, 5e lettre. dans FANFARON, ONNE
Quoi, vous doutez, dit-il, qu'avec mes huit mille braves Suédois, je ne passe sur le corps à quatre-vingt mille Moscovites ? Un moment après, craignant qu'il n'y eût un peu de fanfaronnade dans les paroles...., Charles XII, 2 dans FANFARONNADE
Il y a là une fanfaronnade d'érudition orientale qui pourra vous effrayer, Lett. Mme du Deffant, mars 1765 dans FANFARONNADE
L'idée qu'on peut faire passer une infinité de lignes courbes entre la tangente et le cercle m'a toujours paru une fanfreluche de Rabelais, Lett. à d'Alembert, 50 dans FANFRELUCHE
Les grandes âmes choisissent hardiment des favoris illustres, et des ministres approuvés ; Louis XI n'eut guère pour ses confidents et pour ses ministres que des hommes nés dans la fange, et dont le coeur était au-dessous de leur état, Moeurs, 94 dans FANGE
Vous êtes depuis longtemps enfoncés dans la fange de notre antique barbarie ; il est triste d'être ignorants, mais il est affreux d'être lâches et corrompus, Pol. et législ. Anne Dubourg à ses juges. dans FANGE
Il y a eu toujours dans la fange de notre littérature plus d'un de ces misérables qui ont vendu leur plume et cabalé contre leurs bienfaiteurs mêmes, Dict. phil. âme. dans FANGE
Une statue ne console pas, lorsque tant d'ennemis conspirent à la couvrir de fange, Lett. d'Argental, 6 avril 1773 dans FANGE
Sitôt qu'Amazan fut débarqué sur le terrain égal et fangeux de la Batavie, il partit comme un éclair pour la ville aux sept montagnes, Princ. Babyl. 9 dans FANGEUX, EUSE
Fantaisie signifiait autrefois l'imagination, et on ne se servait guère de ce mot que pour exprimer cette faculté de l'âme qui reçoit les objets sensibles, Dict. phil. Fantaisie. dans FANTAISIE
Heureusement on rectifie sur les lieux ce que les géographes ont souvent tracé de fantaisie dans leur cabinet, Dict. phil. Géographie. dans FANTAISIE
Un peintre fait un portrait de fantaisie qui n'est d'après aucun modèle, Dict. phil. Fantaisie. dans FANTAISIE
Fantaisie veut dire aujourd'hui un désir singulier, un goût passager : il a eu la fantaisie d'aller à la Chine ; sa fantaisie du jeu, du bal, lui a passé, Dict. phil. Fantaisie. dans FANTAISIE
Croyez-vous le monde bien ancien ? ma fantaisie est qu'il est éternel, Dial. 24 dans FANTAISIE
C'est la fantaisie des hommes qui met le prix aux choses frivoles ; c'est cette fantaisie qui fait vivre cent ouvriers que j'emploie ; c'est elle qui me donne une belle maison, un char commode, des chevaux, Babouc. dans FANTAISIE
Avoir des fantaisies, c'est avoir des goûts extraordinaires qui ne sont pas de durée ; fantaisie en ce sens est moins que bizarrerie et que caprice, Dict. phil. Fantaisie. dans FANTAISIE
On dit quelquefois, en conversation particulière, des fantaisies musquées ; mais jamais on n'a entendu par ce mot des bizarreries d'hommes d'un rang supérieur qu'on n'ose condamner, comme le dit le Dictionnaire de Trévoux, Dict. phil. Fantaisie. dans FANTAISIE
Il y a des nuances entre avoir des fantaisies et être fantasque : le fantasque approche beaucoup plus du bizarre, Dict. phil. Fantaisie. dans FANTASQUE
François Pizarro attaqua cet empire [le Pérou] avec deux cent cinquante fantassins, soixante cavaliers, et une douzaine de petits canons que traînaient souvent les esclaves des pays déjà domptés, Moeurs, 148 dans FANTASSIN
On donne cinq sous numéraire au fantassin, comme on les donnait du temps de Henri IV, Louis XIV, 30 dans FANTASSIN
Les Thémistocle, les Miltiade, les Aristide, les Phocion sont persécutés, tandis que Persée, Bacchus et d'autres personnages fantastiques ont des temples, Moeurs introd. dans FANTASTIQUE
Là, cette nuit, Zopire à ses dieux fantastiques Offre un frivole encens et des voeux chimériques, Fanat. III, 5 dans FANTASTIQUE
Un nonce fut envoyé à ce congrès pour être un fantôme d'arbitre entre des fantômes de plénipotentiaires, Louis XIV, 9 dans FANTÔME
Vois l'homme en Mahomet, conçois par quel degré Tu fais monter au ciel ton fantôme adoré, Fanat. I, 4 dans FANTÔME
Lépide est un fantôme aisément écarté, Triumv. I, 3 dans FANTÔME
Méprisez le monde et la vie ; tout cela n'est qu'un fantôme d'un moment, Lett. Mme du Deffant, nov. 1768 dans FANTÔME
Les faquins qui poursuivent la mémoire de Bayle méritent le mépris et le silence, Lett. Thiriot, 27 mai 1756 dans FAQUIN
Les fourberies de Scapin sont une de ces farces que Molière avait préparées en province, Vie de Molière. dans FARCE
Ce que Regnard était à l'égard de Molière dans la haute comédie, le comédien Dancourt l'était dans la farce, Louis XIV, Écrivains. dans FARCE
Le genre humain, répondit M. Husson, est capable de tout : Néron pleura quand il fallut signer l'arrêt de mort d'un criminel, joua des farces, et assassina sa mère, Pot pourri. dans FARCE
Dieu a voulu que j'aie fait des pièces de théâtre pour mes péchés ; mais je n'ai jamais fait de farce italienne ; rayez cela de vos anecdotes, Lett. Thiriot, 1768 (sans date). dans FARCE
Qu'un nonce du pape ait fait entrer le grand Turc dans sa croisade contre vous, cela est digne de la farce italienne, Lett. à Cath. 24 dans FARCE
Le bourgeois aimait la grosse farce, et la payait ; les Jodelets de Scarron étaient à la mode, Dict. phil. Bouffon. dans FARCE
Les jansénistes et les molinistes ont joué une farce en France ; les luthériens et les calvinistes avaient donné des tragédies sanglantes à l'Angleterre, à l'Allemagne, à la Hollande, Déf. milord Bolingbroke, axiome. dans FARCE
Ainsi donc celui qui a refusé pour moi tant de princesses m'abandonne pour une farceuse des Gaules, Babyl. 10 dans FARCEUR, EUSE
Vous m'envoyez toujours des pâtés farcis de truffes, Lett. en vers et en prose, 135 dans FARCI, IE
Le roi, à qui Waller venait, selon l'usage des rois et des poëtes, de présenter une pièce farcie de louanges, Dict. phil. Rochester. dans FARCI, IE
Les fadaises dont tant d'historiens ont farci leurs chroniques, Oreilles, 7 dans FARCIR
Vous aurez le loisir de farcir l'encyclopédie de vérités qu'on n'eût pas osé dire il y a vingt ans, Lett. d'Alemb. 11 dans FARCIR
Ce style contraint et fardé, qui règne dans presque tous les livres qu'on fait depuis cinquante ans, est la marque des esprits faux et porte un caractère de servitude que je déteste, Lett. Thiriot, 11 sept. 1735 dans FARDÉ, ÉE
Et ce peuple, autrefois vil fardeau de la terre, Semble apprendre de nous le grand art de la guerre, Alz. III, 6 dans FARDEAU
Je ne vous ennuie point de mes autres misères ; il ne faut pas appesantir son fardeau sur les épaules de l'amitié, mais savoir le porter avec un peu de courage, Lett. d'Argental, 14 sept. 1773 dans FARDEAU
Mon coeur peut-il porter, seul et privé d'appui, Le fardeau des devoirs qu'on m'impose aujourd'hui ?, Zaïre, III, 4 dans FARDEAU
Ce qu'il y eut de plus étrange, c'est qu'étant entré dans Dresde le 18, il y fit la paix le 25 avec l'Autriche et la Saxe, et laissa tout le fardeau au roi de France, Louis XV, 17 dans FARDEAU
Vous ne fardez point votre marchandise, vous êtes honnête homme, Dict. phil. Maladie. dans FARDER
Ulysse voit, à l'entrée des enfers, des farfadets, des ombres qui viennent lécher du sang et boire du lait dans une fosse, Dial. 29 dans FARFADET
Comme je n'ai jamais vu de génies, de démons, de péris, de farfadets, soit bienfaisants, soit malfaisants, je n'en puis parler en connaissance de cause, et je m'en rapporte aux gens qui en ont vu, Dict. phil. Génie. dans FARFADET
Son nom était Jacques Clément ; il était né dans un village de Bourgogne appelé Sorbonne, et alors âgé de vingt-quatre ans ; sa farouche piété et son esprit noir et mélancolique se laissèrent bientôt entraîner au fanatisme par les importunes clameurs des prêtres, Ess. guerr. civ. France. dans FAROUCHE
Mon armée, en silence, à leurs yeux étendue, N'offrait de tous côtés que farouches soldats, Henr. III dans FAROUCHE
Alvarez doit ici prononcer de sa bouche L'abominable arrêt de ce conseil farouche, Alz. v, 4 dans FAROUCHE
Les chevaux de frise arrachés, la terre éboulée, les troncs et les branches d'arbre qu'on put trouver, les soldats tués par les coups de mousquet tirés au hasard, servirent de fascines, Charles XII, 8 dans FASCINE
Ces esclaves ont les yeux si fascinés, que la plupart ne voudraient pas de la liberté, si on la leur rendait ; ce sont les compagnons d'Ulysse qui refusent de reprendre la forme humaine, Moeurs, Rem. X dans FASCINÉ, ÉE
Quel fantôme d'Europe a fasciné ta vue ?, Alz. IV, 4 dans FASCINER
La fraude seule ne suffirait pas ; elle fascine, et le fanatisme subjugue, Dial. XXIV, 5 dans FASCINER
Le faste de la cour voluptueuse de Léon X pouvait blesser les yeux ; mais aussi on devait voir que cette cour même polissait l'Europe et rendait les hommes plus sociables, Moeurs, 127 dans FASTE
Du faste des grandeurs autrefois entourée, Scythes, I, 3 dans FASTE
Que mes armes sans faste, emblème des douleurs...., Tancr. III, 1 dans FASTE
C'est en Espagne un Ximénès, sous Isabelle, qui, après la mort de la reine, est régent du royaume, qui, toujours vêtu en cordelier, met son faste à fouler sous ses sandales le faste espagnol, Moeurs, 121 dans FASTE
Ces lettrés [de la Chine], Qui, trop enorgueillis du faste de leurs lois...., Orphel. II, 7 dans FASTE
Le mensonge réside au temple de mémoire ; Il y grava des mains de la crédulité Tous ces fastes des temps destinés pour l'histoire Et pour la vérité, Odes, 5 dans FASTES
Il [M. de Voltaire] fut le premier qui dérogea à l'usage fastidieux de ne remplir un discours de réception que des louanges du cardinal de Richelieu, Mél. littér. Comment. hist. sur les oeuvres de l'auteur de la Henriade. dans FASTIDIEUX, EUSE
Souffriras-tu longtemps tous ces rois fastueux ?, Catilina, II, 3 dans FASTUEUX, EUSE
Colbert soutint l'État malgré le luxe d'un maître fastueux, qui prodiguait tout pour rendre son règne éclatant, Louis XIV, 30 dans FASTUEUX, EUSE
Je ne me vante point du fastueux effort De voir, sans m'alarmer, les apprêts de ma mort ; Je regrette la vie, elle dut m'être chère, Tancr. II, 6 dans FASTUEUX, EUSE
Il y a peut-être je ne sais quoi de fat à vous envoyer sa médaille, Lett. d'Argental, 3 mai 1769 dans FAT
Scylla, pour obliger Minos, coupa ce cheveu fatal [de Nisus] et en fit présent à son amant, Dict. phil. Terelas. dans FATAL, ALE
Tant de précautions contre mon jour fatal Me rendraient méprisable et me défendraient mal, M. de César, II, 5 dans FATAL, ALE
Enfin, vaincue, entraînée, ne sachant où on la mène, elle se laisse conduire au souper fatal, Ingénu, 17 dans FATAL, ALE
Un frisson la saisit, elle se soutenait à peine : ah ! madame, dit-elle à la fatale amie, vous m'avez perdue, vous me donnez la mort, ib. 19 dans FATAL, ALE
Et Voltaire à sa suite : S'ils n'insèrent pas dans l'ouvrage les cartons nécessaires, je demanderai net la saisie des exemplaires fataux ou fatals, Lett. d'Argental, 9 avril 1763 dans FATAL, ALE
À peine Leibnitz eut-il proposé son système rédigé depuis dans la Théodicée, que mille voix crièrent qu'il introduisait le fatalisme, renversait la créance de la chute de l'homme, qu'il détruisait les fondements de la religion chrétienne, Ode 12, note. dans FATALISME
Si malheureusement le fatalisme était vrai, je ne voudrais pas d'une vérité si cruelle, Lett. Helvétius, 11 sept. 1739 dans FATALISME
Si Dieu est libre, comme les fatalistes même doivent l'avouer, pourquoi Dieu ne pourra-t-il pas communiquer à l'homme un peu de cette liberté ?, Lett. prince de Prusse, 46 dans FATALISTE
Le dogme de la prédestination absolue et de la fatalité qui semble aujourd'hui caractériser le mahométanisme, était l'opinion de toute l'antiquité, Moeurs, 7 dans FATALITÉ
Si quelque chose justifie ceux qui croient une fatalité à laquelle rien ne peut se soustraire, c'est cette suite continuelle de malheurs qui a poursuivi la maison de Stuart pendant plus de trois cents années, Louis XIV, 15 dans FATALITÉ
Je me livre à ma destinée, et je me jette, la tête la première, dans l'abîme de la fatalité qui nous conduit tous, Lett. d'Argental, 28 août 1750 dans FATALITÉ
Je n'ai imputé la mort du vertueux Calas et la condamnation de la famille entière des Sirven qu'aux cris d'une populace fanatique, à la rage qu'eut le capitoul David de signaler son faux zèle, à la fatalité des circonstances, Polit. et législ. Lett. à M. Élie de Beaumont dans FATALITÉ
On la voit supporter la fatigue obstinée Pour laquelle on sent trop qu'elle n'était point née, Scythes, I, 1 dans FATIGUE
Fatigués de carnage et de sang enivrés, Alz. IV, 3 dans FATIGUÉ, ÉE
Je n'ose fatiguer M. le duc d'Aiguillon de cette affaire particulière ; il est assez occupé de celles du Nord, Lett. d'Argental, 28 juin 1773 dans FATIGUER
J'ai dans mon voisinage des camarades qui fatiguent un terrain ingrat avec quatre boeufs, Mél. littér. à M. Dupont dans FATIGUER
Lorsque je considère tous ces énormes fatras que j'ai composés, je suis tenté de me cacher dessous, et je demeure tout honteux, Lett. Panckoucke, 9 juill. 1698 dans FATRAS
Son style est clair et vigoureux ; il dit beaucoup en peu de mots ; c'est le grand ennemi du fatras, Lett. Lacombe, juin 1770 dans FATRAS
Je déteste le fatras et le petit, et tout ce que je vois ailleurs est petit et fatras, Lett. St-Lambert, 4 avr. 1769 dans FATRAS
Philippe le Bel répondit à Boniface [VIII] : Que Votre très grande Fatuité sache que nous ne sommes soumis à personne pour le temporel, Moeurs, 65 dans FATUITÉ
Il entra [à Paris] par le faubourg Saint-Marceau et crut être dans le plus vilain village de la Westphalie, Candide, 22 dans FAUBOURG
Ces faubourgs aujourd'hui si pompeux et si grands, Que la main de la paix tient ouverts en tous temps, D'une immense cité superbes avenues, Où nos palais dorés se perdent dans les nues, Étaient de longs hameaux de remparts entourés, Par un fossé profond de Paris séparés, Henr. VI dans FAUBOURG
Quelque temps après, il vint des faucheurs qui coupèrent l'herbe d'un pré rempli de fleurs qui convenaient à ces demoiselles [les abeilles] ; elles allèrent en corps d'armée défendre leur pré, et mirent les faucheurs en fuite, Lett. Mme du Deffant, 20 sept. 1769 dans FAUCHEUR
Voilà ce qui s'appelle un gros mensonge imprimé ; il y a même, dans cette fiction, je ne sais quoi de faussaire qui me fait de la peine, Lett. Colini, 21 oct. 1677 dans FAUSSAIRE
Il [François 1er] avait donné sa parole à Charles-Quint de lui remettre la Bourgogne ; promesse faite par faiblesse, faussée par raison, mais avec honte, Moeurs, 124 dans FAUSSÉ, ÉE
Je n'ai jamais pu m'accoutumer à voir les rôles de César et d'Alexandre fredonnés en fausset par un chapon, Lett. Prince de Prusse, 51, 24 févr. 1764 dans FAUSSET
La fausseté d'un acte est un crime plus grand que le simple mensonge ; elle désigne une imposture juridique, un larcin fait avec la plume, Dict. phil. Fausseté. dans FAUSSETÉ
C'est ainsi que, pour expliquer la systole et la diastole du coeur, il [Descartes] imagina un mouvement et une conformation dans ce viscère, dont tous les anatomistes ont reconnu la fausseté, Newton, II, 9 dans FAUSSETÉ
Toutes les faussetés qu'on nous a débitées sur le gouvernement des Turcs, dont nous sommes si voisins, doivent bien redoubler notre défiance sur l'histoire ancienne, Moeurs, 191 dans FAUSSETÉ
C'est une erreur de croire que le soleil tourne autour de la terre ; c'est une fausseté d'avancer que Louis XIV dicta le testament de Charles II, Dict. phil. Fausseté. dans FAUSSETÉ
Et c'est la seule faute où tomba ce grand homme, Mort de Cés. II, 4 dans FAUTE
Une faute que fit le prince Eugène délivra le roi et la France de tant d'inquiétudes ; on prétend que ses lignes étaient trop étendues, Louis XIV, 23 dans FAUTE
Il n'y a pas une seule faute de langage dans la grande scène de Cinna et d'Émilie, où Cinna rend compte de son entrevue avec les conjurés ; et à peine en trouve-t-on une ou deux dans cette autre scène immortelle où Auguste délibère s'il se démettra de l'empire, Dict. phil. Langues. dans FAUTE
On peut être un très bon auteur avec quelques fautes, mais non avec beaucoup de fautes, Dict. phil. Société roy. de Londres. dans FAUTE
On voit mieux ses fautes quand elles sont imprimées, Lett. Lacombe, 7 août 1767 dans FAUTE
Ce ne sont pas les grandes fautes des Boyer, des Danchet, des Pellegrin, ces fautes ignorées qu'il faut relever, mais les petites fautes des grands écrivains ; car ils sont nos modèles, et il faut craindre de ne leur ressembler que par leurs mauvais côtés, Lett. d'Argens, 21 juin 1739 dans FAUTE
Faute de bas, passant le jour au lit, Sans couverture, ainsi que sans habit, Je fredonnais des vers sur la paresse, Pauv. diab. dans FAUTE
Le fauteuil à bras, la chaise à dos, le tabouret, la main droite et la main gauche ont été pendant plusieurs siècles d'importants objets de politique et d'illustres sujets de querelles, Dict. phil. Cérémonies. dans FAUTEUIL
Une vingtaine l'évêques excommuniaient Grégoire VII comme fauteur de tyrans, Moeurs, 46 dans FAUTEUR, TRICE
On ne peut montrer plus de respect pour ses ancêtres ; mais on ne peut supputer les temps d'une manière plus fautive en comparaison de nos nations modernes, Dict. phil. Chronologie. dans FAUTIF, IVE
Sous l'horrible appareil de sa fausse justice Un tribunal de sang te condamne au supplice, Alz. v, 4 dans FAUX, FAUSSE
Et la fausse pitié, pire que le mépris, Tancr. I, 4 dans FAUX, FAUSSE
De ses miracles faux soutient l'illusion, Fanat. I, 1 dans FAUX, FAUSSE
Cette grandeur Qu'on nomme si souvent du faux nom de bonheur, Zaïre, I, 1 dans FAUX, FAUSSE
Les esprits faux sont insupportables, les coeurs faux sont en horreur, Dict. phil. Fausseté. dans FAUX, FAUSSE
Les plus grands génies peuvent avoir l'esprit faux sur un principe qu'ils ont reçu sans examen, ib. Esprit. dans FAUX, FAUSSE
Et moi qui, soixante ans après lui [Corneille], viens faire parler une vieille Jocaste d'un vieil amour, et tout cela pour complaire au goût le plus fade et le plus faux qui ait jamais corrompu la littérature, Oreste, Épître. dans FAUX, FAUSSE
Et combien nous égare une fausse prudence !, Tancr. IV, 6 dans FAUX, FAUSSE
Trois autres faux Démétrius s'élevèrent l'un après l'autre ; cette suite d'impostures supposait un pays tout en désordre, Russie, I, 3 dans FAUX, FAUSSE
Tranquille dans le crime et fausse avec douceur, Zaïre, IV, 7 dans FAUX, FAUSSE
Ils sont [les hommes] faux ou méchants, ils sont faibles, cruels, Tancr. IV, 5 dans FAUX, FAUSSE
Enfin, il a fallu que M. Spallanzani, le meilleur observateur de l'Europe, ait démontré aux yeux le faux des expériences de cet imbécile Needham, Lett. Villevieille, 26 août 1768 dans FAUX, FAUSSE
Ceux qui font courir leurs ouvrages sous le nom d'autrui sont réellement coupables du crime de faux ; mais il s'agit de confronter les écritures, Lett. Bordes, 30 oct. 1769 dans FAUX, FAUSSE
Une conspiration, une reine en danger d'être détrônée, une amante sacrifiée, sont assurément des sujets tragiques ; ils cessent de l'être dès que tout porte à faux, Comm. Corn. Rem. comte d'Essex dans FAUX, FAUSSE
Il y a un autre fondement de son livre [Montesquieu, Espr. des lois] qui ne me paraît pas moins porter à faux, Dial. XXIV, 1 dans FAUX, FAUSSE
Et qu'on ne doit pas moins, pour le soutien du trône, à la faux de Cérès qu'au sabre de Bellone, Ép. LXXXIII dans FAUX
La faveur prodiguée aux mauvais ouvrages est aussi contraire aux progrès de l'esprit que le déchaînement contre les bons, Oreste, Épître. dans FAVEUR
Barbabou fut tué roide, et le peuple en fut charmé, parce qu'il était laid et que Rustan était fort joli ; c'est presque toujours ce qui décide de la faveur publique, Blanc et noir. dans FAVEUR
Le ciel tonne sur nous ; est-ce faveur ou haine ?, Sémir. III, 6 dans FAVEUR
Vous pourriez de Zaïre employer la faveur, Zaïre, II, 1 dans FAVEUR
Seigneur, s'il est ainsi, votre faveur est vaine ; Quel indigne soldat voudrait briser sa chaîne, Alors que dans les fers son chef est retenu ?, Zaïre, II, 1 dans FAVEUR
L'on faisait brûler les hommes qui avaient eu les faveurs d'une juive, Moeurs 103 dans FAVEUR
Il ne faut publier ni les faveurs des femmes ni celles des rois, Lett. d'Argenson, 18 mars 1749 dans FAVEUR
Cette expression faveur, signifiant une bienveillance gratuite qu'on cherche à obtenir du prince ou du public, la galanterie l'a étendue à la complaisance des femmes, Dict. phil. Faveur. dans FAVEUR
On appelait autrefois faveurs, des rubans, des gants, des boucles, des noeuds d'épée, donnés par une dame, Dict. phil. Faveur. dans FAVEUR
Naissance de Charles-Quint dans la ville de Gand, le 24 février, jour de saint Mathias, ce qu'on a remarqué, parce que ce jour lui fut toujours depuis favorable, Annales de l'Emp. Maximilien, 1500 dans FAVORABLE
Vraiment, je suis charmé que Pollion de la Poplinière pense un peu favorablement de moi ; c'est à de tels lecteurs que j'offre mes écrits, Lett. Thiriot, 11 sept. 1735 dans FAVORABLEMENT
Il [Pierre le Grand] recevait ces honneurs dans sa ville favorite, en un lieu où dix ans auparavant il n'y avait pas une cabane, et où il voyait alors trente-quatre mille cinq cents maisons, Charles XII, 7 dans FAVORI, ITE
Quelquefois favori emporte l'idée de puissance ; quelquefois seulement il signifie un homme qui plaît à son maître, Dict. phil. Favori. dans FAVORI, ITE
Le roi, qui le plaignait sans le condamner [le maréchal de Villeroi], irrité qu'on blâmât si hautement son choix, s'échappa à dire : On se déchaîne contre lui, parce qu'il est mon favori ; terme dont il ne se servit jamais pour personne que cette seule fois en sa vie, Louis XIV, 18 dans FAVORI, ITE
On appelle les bons poëtes les favoris des Muses, comme les gens heureux les favoris de la fortune, parce qu'on suppose que les uns et les autres ont reçu ces dons sans travail, Dict. phil. Favori et favorite. dans FAVORI, ITE
Si monsieur votre père est le favori d'Esculape, vous l'êtes d'Apollon ; c'est une famille pour qui je me suis toujours senti un profond respect en qualité de poëte et de malade, Lett. Senac de Meilhan, 5 avril 1755 dans FAVORI, ITE
Elle a favorisé son insolente audace, Sémir. II, 4 dans FAVORISER
Ciel ! de son défenseur favorisez les armes, Tancr. III, 7 dans FAVORISER
Le roi de France, père de son peuple et honnête homme chez lui, favorisait en Italie ces crimes qu'il aurait punis dans son royaume, Moeurs, 111 dans FAVORISER
Ô jour trop fécond en miracles !, Sémir. IV, 2 dans FÉCOND, ONDE
La poésie la plus élégante et la plus facile [celle de l'Arioste], qui orne sans effort la plus féconde imagination dont la nature ait jamais fait présent à aucun homme, Lett. Mme du Deffant, 19 oct. 1759 dans FÉCOND, ONDE
Et nos champs malheureux par leur fécondité, Tancr. I, 1 dans FÉCONDITÉ
On a banni les démons et les fées ; Sous la raison les grâces étouffées Livrent nos coeurs à l'insipidité, Ce qui plaît, etc. dans FÉE
Toute la noblesse vivait alors dans ses châteaux, les soirs d'hiver sont longs, on serait mort d'ennui sans ces nobles amusements ; il n'y avait guère de château où il ne revînt une fée à certains jours marqués, comme la fée Merlusine au château de Lusignan, Dict. phil. Possédés. dans FÉE
Il [Charles XII] resta dix mois couché, feignant d'être malade, Charles XII, VII dans FEINDRE
Il ne vient qu'à la fin de la tragédie ; et c'est pour prononcer une loi telle que les anciens les feignaient dictées par les dieux, Guèbres, Disc. hist. et crit. dans FEINDRE
On trouve dans le code théodosien un édit de Constantin où il déclare qu'il a fondé Constantinople par ordre de Dieu ; il feignait ainsi une révélation pour imposer silence aux murmures, Moeurs, 10 dans FEINDRE
Le fer étincelant, avec art détourné, Par de feints mouvements trompe l'oeil étonné, Henr. X dans FEINT, EINTE
Par sa feinte vertu la tienne fut trompée, M. de César, II, 5 dans FEINT, EINTE
Zadig fait une feinte, passe sur Otane, le fait tomber, Zadig, 19 dans FEINTE
La tête de Bonnet me paraît un peu fêlée, Phil. III, 191 dans FÊLÉ, ÉE
Mon timbre commence à être un peu fêlé, et sera bientôt cassé tout à fait, Lett. Mme du Deffant, 22 janv. 1769 dans FÊLÉ, ÉE
Félicité est l'état permanent, du moins pour quelque temps, d'une âme contente ; et cet état est bien rare, Dict. phil. Félicité. dans FÉLICITÉ
Le bonheur paraît plutôt le partage des riches qu'il ne l'est en effet, et la félicité est un état dont on parle plus qu'on ne l'éprouve, ib. dans FÉLICITÉ
Le plaisir est plus rapide que le bonheur, et le bonheur que la félicité, ib. Heureux. dans FÉLICITÉ
Que vos félicités, s'il se peut, soient parfaites !, Zaïre, I, 1 dans FÉLICITÉ
Allons apprendre au roi pour qui vous combattez, Mon crime, mes remords et vos félicités, Adél. du Guesclin. V. 5 dans FÉLICITÉ
Je viens avec respect essuyer ses hauteurs Et la féliciter sur mes propres malheurs, Mariamne, II, 1 dans FÉLICITER
À peine fûmes-nous dans notre auberge qu'un homme vêtu d'une robe violette, accompagné de deux autres en manteau noir, vint nous féliciter sur notre arrivée, Amabed, Lett. II dans FÉLICITER
Il serait très ingrat s'il faisait la moindre fêlure à la trompette qui est embouchée pour lui, Lett. Mme de St-Julien, 3 mars 1769 dans FÊLURE
Il est certain qu'en général votre espèce féminine va plus loin que la nôtre, Lett. Mme du Deffant, 4 mai 1772 dans FÉMININ, INE
Elle paraît bien ferme dans la résolution de supporter ma solitude ; les femmes ont plus de courage qu'on ne croit, Lett. Richelieu, 5 janv. 1755 dans FEMME
Les femmes, qui sont partout en pareil nombre que les hommes, à un quinzième ou seizième près, selon les observations de ceux qui ont calculé avec plus d'exactitude ce qui concerne le genre humain, Moeurs, 1 dans FEMME
C'est encore une bonne femme qui en guérit [du ver solitaire], et le grand Tronchin en raisonne fort bien, Lett. Mme du Deffant, 22 avr. 1764 dans FEMME
J'ai vécu pour venger ma femme et ma patrie, Tancr. v, 6 dans FEMME
Les rois francs, Gontran, Caribert, Sigebert, Chilperic, Dagobert, avaient eu plusieurs femmes à la fois, sans qu'on eût murmuré, Moeurs, 30 dans FEMME
Tel prince qui écrit comme une femme de chambre, a été fort mal élevé, Dict. phil. Charles IX dans FEMME
Il est vrai que rien n'est plus ridicule que de voir un nombre infini de femmelettes et d'hommes non moins femmes qu'elles...., Dict. phil. Médecins dans FEMME
On peut bien, à la vérité, faire une tragédie, une comédie, ou deux ou trois chants d'un poëme, dans une semaine d'hiver ; mais vous m'avouerez que cela est impossible dans le temps de la fenaison et des moissons, Lett. d'Argental, 21 juin 1761 dans FENAISON
Ce vizir Baltagi Mehemet avait été fendeur de bois dans le sérail, Russie, II, 1 dans FENDEUR, EUSE
L'archevêque, la bulle à la main, fit massacrer tous les convives ; on fendit le ventre au grand prieur de l'ordre de St-Jean de Jérusalem, et on lui arracha le coeur, Moeurs, 130 dans FENDRE
L'officier, qui ne peut exercer aucun métier, fut réduit à fendre et à porter le bois du soldat devenu tailleur, drapier, menuisier, ou maçon, ou orfévre, et qui gagnait de quoi subsister, Charles XII, 4 dans FENDRE
Ce guerrier franc qui ne voulut jamais permettre que Clovis ôtât du butin général un vase de l'église de Reims, et qui fendit le vase à coups de hache, sans que le chef osât l'en empêcher, Moeurs, 18 dans FENDRE
Je laissai mon vaisseau fendre le sein de l'onde, Et je restai dans ma maison, Ép. XCII dans FENDRE
Il fend les flots du peuple et la troupe craintive, Irène, II, 6 dans FENDRE
Pour moi, la tête me fend, ma cervelle bout du czar Pierre et des tragédies, de trois terres que je gouverne bien ou mal...., Lett. Mme de Fontaine, 11 juin 1761 dans FENDRE
Mes larmes l'arrosent, et mon coeur qui se fend s'échappe vers vous, Écoss. IV, 6 dans FENDRE
Je vous ai parlé plus d'une fois à coeur ouvert, madame ; il est actuellement fendu en deux, et je vous envoie les deux moitiés dans cette lettre, Lett. Mme du Deffant, 12 juillet 1770 dans FENDU, UE
L'auteur [Ramsay], ayant été quaker, anabaptiste, anglican, presbytérien, était venu se faire féneloniste à Cambrai, Dict. phil. Cyrus. dans FÉNELONISTE
Si vous vous avisez jamais de prononcer le nom de cet homme et de Mlle Lindane, je vous ferai jeter par les fenêtres de votre grenier, Écoss. IV, 2 dans FENÊTRE
Qu'il est dangereux de se mettre à la fenêtre, et qu'il est difficile d'être heureux dans cette vie !, Zadig, 3 dans FENÊTRE
C'est à l'empire de Charles le Chauve que commence le grand gouvernement féodal, et la décadence de toutes choses, Ann. de l'Emp. Charles le Chauve. dans FÉODAL, ALE
L'ami des hommes, ce M. de Mirabeau, qui parle, qui parle, qui parle, qui décide, qui tranche, qui aime tant le gouvernement féodal, Lett. Cideville, 25 nov. 1758 dans FÉODAL, ALE
Ces tyrans féodaux, ces barons sourcilleux, Don Pèdre, Il, 7 dans FÉODAL, ALE
Ce corps de fer [Charles XII] gouverné par une âme si hardie, Ch. XII, 8 dans FER
Il faut se bien porter pour être héros : tous ceux de l'antiquité avaient une santé de fer, Lett. Lekain, 2 mars 1767 dans FER
Mes anges me croiront-ils de fer quand je suis d'argile, et prendront-ils zèle Pour puissance ?, Lett. d'Argental, déc. 1760 dans FER
Les vieillards, remplis de l'indignation la plus vive, s'en retournèrent [quittant Charles XII à Bender] en criant : Ah ! la tête de fer ! puisqu'il veut périr, qu'il périsse, Charles XII, 6 dans FER
Moi ! complaire à ce peuple, aux monstres de Scythie....à ces âmes de fer...., Scythes, V, 4 dans FER
Sous un sceptre de fer tout ce peuple abattu, Brutus. I, 2 dans FER
Il a dans sa colère Du fer de la vengeance armé la main d'un père, Alz. v, 5 dans FER
Sous le fer castillan ce monde [l'Amérique] est abattu, ib. I, 2 dans FER
Qui, tout couvert de sang, de flammes entouré, Égorge les mortels avec un fer sacré, Henr. VI dans FER
Comme un gredin que la main de Thémis A diapré de nobles fleurs de lis, Par un fer chaud, gravé sur l'omoplate, Pauv. diabl. dans FER
Ses fers sont d'argent à onze deniers, Zadig, 3 dans FER
Ils sont encore aux fers, et vous les briserez, Lett. Beaumont, 16 janv. 1768 dans FER
En des lieux différents comme toi mis aux fers, Alz. II, 1 dans FER
C'est l'oisiveté de la férie qui les conduit au cabaret, Curé de campagne. dans FÉRIE
Les vaisseaux s'abordaient par la proue ; on abaissait de part et d'autre des ponts-levis, et on se battait comme en terre ferme, Moeurs, 75 dans FERME
La justice, plus exactement rendue sous le règne d'Élisabeth que sous aucun de ses prédécesseurs, fut un des fermes appuis de son administration, Moeurs, 168 dans FERME
Orbassan de nos lois est le plus ferme appui, Tancr. I, 1 dans FERME
Avide de travaux, insensible aux délices, Il marchait d'un pas ferme au bord des précipices, Henr. IX dans FERME
Mon bon homme, qui avait tant d'envie de voir le roi, resta ferme : je crains les monopoleurs, dit-il, Polit. et législation, Diatribe à l'auteur des éphém. dans FERME
Je vous crois fort au-dessus des revers que vous avez essuyés ; toutes les âmes nobles sont fermes, Lett. de la Borde, 16 avr. 1770 dans FERME
Louis XIV, après huit ans de désastres dans la guerre de la succession d'Espagne, prit la résolution ferme d'aller combattre lui-même à la tête de ce qui lui restait de troupes, quoique à l'âge de soixante-dix années, Moeurs, Fragm. sur l'hist. art. XVIII dans FERME
Des actions fermes et des paroles simples, voilà le vrai caractère des anciens Romains, Comm. sur Corn. Rem. Pompée. dans FERME
Le général Stenau fit ferme avec deux régiments, Charles XII, 2 dans FERME
Enfin elle [une compagnie] se chargea des fermes générales du royaume ; tout fut donc entre les mains de l'Écossais Lass [Law], et toutes les finances du royaume dépendirent d'une compagnie de commerce, Louis XV, 2 dans FERME
Deux fermes, sur lesquelles on avait peint des charbons ardents, des flammes véritables qui s'élançaient à travers les découpements de la première ferme, percée de plusieurs trous ; cette première ferme s'ouvrant pour recevoir Olympie, et se refermant en un clin d'oeil ; tout cet artifice enfin a été si bien ménagé que la pitié et la terreur étaient au comble, Lett. Duc de Villars, 25 mars 1762 dans FERME
Les boutiques et la banque furent fermées un jour à Londres, Louis XV, 24 dans FERMÉ, ÉE
Tous les coeurs des humains sont-ils fermés pour moi ?, Mariamne, III, 3 dans FERMÉ, ÉE
Il était fermement persuadé que l'année était de trois cent soixante-cinq jours et un quart, malgré la nouvelle philosophie de son temps, Zadig, 1 dans FERMEMENT
C'est réellement le feu qui produit le mouvement interne de tous ces corps ; mais, dira-t-on, comment peut-il exciter des fermentations froides qui font baisser le thermomètre ?, Nat. du feu, III, 1 dans FERMENTATION
C'est qu'il n'y eut aucun levain de fermentation du temps de Louis XII, et que, du temps de Henri II, tous les ordres de l'État commençaient à être échauffés et aigris, Hist. du parl. ch. 13 dans FERMENTATION
Dans la fermentation où sont les esprits on ne veut pas s'exposer aux plaintes, Lett. d'Argental, 27 janv. 1764 dans FERMENTATION
Il y a des temps où il ne faut pas irriter les esprits, qui ne sont que trop en fermentation, Lett. Damilaville, 27 janv. 1764 dans FERMENTATION
La fermentation est aussi forte dans les provinces qu'à Paris, Lett. Richelieu, 29 avr. 1771 dans FERMENTATION
C'est ainsi qu'une demi-once de sel volatil d'urine et trois onces de vinaigre, en fermentant, font baisser le thermomètre de neuf à dix degrés, Ess. sur la nat. du feu, III, 1 dans FERMENTER
Plusieurs jésuites se cachèrent dans des provinces éloignées, d'autres dans Kanton même, et on ferma les yeux, Dict. phil. Chine. dans FERMER
Mon amour pour ma patrie ne m'a jamais fermé les yeux sur le mérite des étrangers, Mérope, lett. dans FERMER
Tes triomphantes mains vont fermer ma paupière, Brutus, IV, 6 dans FERMER
Aux uns à qui la mort allait fermer les yeux, Leurs libérales mains ouvraient déjà les cieux, Henr. x. dans FERMER
Le duc de Sulli représenta au roi combien l'admission des jésuites était dangereuse, mais Henri lui ferma la bouche en lui disant : ils seront bien plus dangereux encore si je les réduis au désespoir, Hist. parl. ch. 42 dans FERMER
Mais une telle offense Ferme à la fin mon coeur à la reconnaissance, Adél. III, 3 dans FERMER
Il fallait du temps pour fermer les plaies de la Livonie, Pays abondant, mais désolé par quinze ans de guerre, par le fer, par le feu et par la contagion, Hist. Charles XII, 8 dans FERMER
Donnons vite bien des comédies nouvelles ; car, lorsque les jansénistes seront les maîtres, ils feront fermer les théâtres, Lett. d'Argental, 15 août 1761 dans FERMER
L'abbé de Chaulieu ferma ce siècle par trois ou quatre pièces de poésie qui partent du coeur, ou qui semblent en partir, Mél. littér. Lett. de la Visclède, 1776 dans FERMER
Abîmes, fermez-vous ! fantôme horrible, arrête, Sémir. I, 5 dans FERMER
Mes yeux seront témoins de votre fier cou rage, Et vous auront vu vaincre avant de se fermer, Tancr. I, 1 dans FERMER
Tes yeux s'étaient fermés sur les bords de l'abîme, Alz. V, 2 dans FERMER
Fermeté vient de ferme et signifie autre chose que solidité et dureté, Dict. phil. Fermeté. dans FERMETÉ
On périt quelquefois par trop de fermeté, Fanat. I, 1 dans FERMETÉ
Mais j'ai la fermeté de savoir me contraindre, Zaïre, IV, 5 dans FERMETÉ
Un si triste esclavage Doit plier de son coeur la fermeté sauvage, Oreste, II, 4 dans FERMETÉ
La fermeté dans le malheur n'est pas une vertu rare ; l'âme ramasse alors toutes ses forces ; elle se mesure avec ses destins ; elle se donne en spectacle au monde, Panég. de St Louis. dans FERMETÉ
Je vois, monsieur, que vous êtes patriote et homme de lettres autant pour le moins que fermier général ; vous me faites souvenir d'Atticus, qui était fermier général aussi, mais c'était de l'empire romain, Lett. d'Agincourt, 17 déc. 1770 dans FERMIER, IÈRE
Tout homme a une bête féroce en soi ; peu savent l'enchaîner, la plupart lui lâchent le frein, lorsque la terreur des lois ne les retient plus, Lett. du roi de Prusse, 31 oct. 1760 dans FÉROCE
Peut-être qu'en secret je tirais vanité.... D'instruire à nos vertus son féroce courage, Orphel. I, 1 dans FÉROCE
Mallius en Toscane arme leurs mains féroces [des complices de Catilina], Catilina, I, 5 dans FÉROCE
Dans ton féroce amour immole tes victimes, Adélaïde, IV, 4 dans FÉROCE
Grandval [acteur représentant Guzman dans Alzire] ne m'a-t-il pas fait un peu de tort ? n'a-t-il pas outré les caractères ? n'a-t-il pas rendu féroce ce que je n'ai prétendu peindre que sévère ?, Lett. Mme du Deffant, 18 mars 1736 dans FÉROCE
J'avais autrefois un frère janséniste ; ses moeurs féroces me dégoûtèrent du parti, Lett. d'Argens, août 1752 dans FÉROCE
Dans ta férocité, ton coeur impitoyable De ce trait généreux serait-il bien capable ?, Zaïre, V, 10 dans FÉROCITÉ
Ces arts, autrefois si bien cultivés en France, font que les autres nations nous pardonnent nos férocités et nos folies, Lett. Chardon, 5 avril 1767 dans FÉROCITÉ
Me voilà comme Ajax, ferraillant dans l'obscurité, Lett. Prusse, 37 dans FERRAILLER
Il [Charles XII] fit son entrée à Stockholm sur un cheval alezan, ferré d'argent, Charles XII, 1 dans FERRÉ, ÉE
Il vaut mieux sans doute fertiliser sa terre, que de se plaindre à Paris de la stérilité de sa terre, Tancr. Épît. dans FERTILISER
J'ai quelque idée que, lorsque je faisais mes humanités au collége du Plessis, si je fusse tombé dans ce solécisme, le bon M. Jacquin, qui aime qu'on parle français, m'aurait fait donner une férule, Mél. littér. Observ. sur l'Épît. de Boil. à Volt. dans FÉRULE
La fessade et le carcan de l'abbé de Prades sont des contes ; mais il est triste qu'on les fasse, Lett. d'Alembert, 13 févr. 1758 dans FESSADE
Candide fut fessé en cadence pendant qu'on chantait, Cand. 6 dans FESSÉ, ÉE
Messieurs les sots, je dois, en bon chrétien, Vous fesser tous, car c'est pour votre bien, Chevaux et ânes. dans FESSER
Nos Zoïles honteux.... Des serpents d'Alecton nous les verrons fesser, Ép. 95 dans FESSER
La belle enfin chaque jour fétoyée Fut tellement de sa gloire ennuyée, Que..., Bégueule dans FESTOYÉ, ÉE ou FÉTOYÉ, ÉE
On recherche l'origine des fêtes ; la plus ancienne et la plus belle est celle des empereurs de la Chine, qui labourent et qui sèment avec les premiers mandarins, Dict. phil. Antiquité. dans FÊTE
Les danses dans les églises, les festins sur l'autel, les dissolutions, les farces obscènes étaient les cérémonies de ces fêtes, dont l'usage extravagant dura environ sept siècles dans plusieurs diocèses, Moeurs, 45 dans FÊTE
Nicolas Fouquet, dernier surintendant des finances, engagea Molière à composer cette comédie [les Fâcheux] pour la fameuse fête qu'il donna au roi et à la reine mère dans sa maison de Vaux, aujourd'hui appelée Villars, Vie de Molière. dans FÊTE
Comme les grandes fêtes se terminent, disait-il, et comme elles laissent un vide étonnant dans l'âme, quand le fracas est passé !, Princesse Babyl. 4 dans FÊTE
Tout le monde avouait que les dieux n'avaient établi les rois que pour donner tous les jours des fêtes, pourvu qu'elles soient diversifiées, ib. 1 dans FÊTE
Si vous voulez apporter un habit de fête pour le temps de votre convalescence, nous mettrons aussi les nôtres pour la célébrer, Lett. Mlle Clairon, 15 mars 1763 dans FÊTE
Sérieusement, mon cher ange, je n'ai aucune envie de me faire de fête, Lett. d'Argental, 30 nov. 1759 dans FÊTE
Vous savez que tout ce qui devient commun est peu fêté, Jeannot. dans FÊTÉ, ÉE
Lorsque ma mère me vendit dix écus patagons sur la côte de Guinée, elle me disait : mon cher enfant, bénis nos fétiches, adore-les toujours, ils te feront vivre heureux ; tu as l'honneur d'être esclave de nos seigneurs les blancs, et tu fais par là la fortune de ton père et de ta mère, Cand. 19 dans FÉTICHE
Le feu répandu dans l'intérieur du globe, ce feu caché dans l'eau et dans la glace même est probablement la source impérissable de ces exhalaisons, de ces vapeurs dont nous sommes continuellement environnés, Dict. phil. Air. dans FEU
On a été assez heureux pour conserver les ouvrages de votre père [Cicéron] et ceux de quelques autres grands hommes ; ainsi le feu sacré n'a jamais été totalement éteint, Dial. 13 dans FEU
Il en est des livres comme du feu dans nos foyers ; on va prendre du feu chez son voisin ; on l'allume chez soi, on le communique à d'autres, et il appartient à tous, Dict. phil. Prior. dans FEU
J'avais déjà commencé une tragédie, je l'ai jetée au feu ; et je conseille à tous ceux qui ont la manie de travailler en ce genre d'en faire autant, Déf. de mon oncle, ch. XX dans FEU
S'il me reste encore quelque feu caché sous la cendre, mes anges souffleront, et il se ranimera, Lett. d'Argental, 29 juin 1761 dans FEU
On a fait à Vienne, à Londres, à Versailles des feux de joie pour des batailles que personne n'avait gagnées, Cons. à un journal. dans FEU
Quand Babylone en feu célébrait vos conquêtes, Sémir. I, 1 dans FEU
Déjà les feux sont presque éteints ; Et le silence règne en ces lieux inhumains, Triumv. IV, 2 dans FEU
On reprochera toujours à la mémoire du cardinal de Richelieu la mort de ce fameux curé de Loudun, Urbain Grandier, condamné au feu comme magicien par commission du conseil, Louis XIV, 2 dans FEU
On brûla à petit feu dans Valladolid tous ceux qui étaient soupçonnés ; et Philippe des fenêtres de son palais contemplait leur supplice, et entendait leurs cris, Moeurs, 163 dans FEU
Il arrive sans artillerie, monte à l'escalade de la citadelle sous le feu du canon ennemi, et, malgré une résistance opiniâtre, il prend la forteresse, Moeurs, 152 dans FEU
L'armée faisait un feu continuel sur celle de Marlborough, Louis XIV, 19 dans FEU
Les Anglais firent un feu roulant, c'est-à-dire qu'ils tiraient par divisions, Louis XV, 15 dans FEU
Que l'artisan ne puisse transmettre à ses enfants la cabane qu'il a bâtie et où ils sont nés, le champ qu'il a acquis et payé du produit de son travail, le lit même où ses enfants recueilleront ses derniers soupirs, s'ils n'ont pas vécu avec lui sous le même toit, au même feu et à la même table, Mél. littér. autre lettre d'un bénédictin. dans FEU
L'auteur réduit chaque feu à trois personnes ; mais, par le calcul que j'ai fait dans toutes les terres où j'ai été et dans celle que j'habite, je compte quatre personnes et demie par feu, Dict. phil. Population. dans FEU
Suivant le dénombrement des feux exactement fait en 1751, ib. Lois (Esprit des). dans FEU
Henri IV prit enfin le seul parti qui convenait à sa situation et à son caractère : il fallait se résoudre ou à passer sa vie à mettre la France à feu et à sang et hasarder sa couronne, ou ramener les esprits en changeant de religion, Hist. parl. ch 34 dans FEU
L'or et les diamants brillent sur ses habits ; Son turban disparaît sous les feux des rubis, Scythes, I, 1 dans FEU
Il rassemble avec eux ces bataillons épars, Qu'il anime, en marchant, du feu de ses regards, Henr. VIII dans FEU
Ce coeur triste et flétri, que les ans ont glacé, Ne peut sentir les feux d'un désir insensé, Fanat. I, 1 dans FEU
Le feu de son jeune âge et de ses passions, Brutus, III, 2 dans FEU
Le comte d'Alberg joignait le feu d'un jeune homme à l'expérience de soixante campagnes, Charles XII, 2 dans FEU
La vie est courte, il n'y a pas un moment à perdre à l'âge où je suis ; la vie des talents est encore plus courte ; travaillons, tandis que nous avons encore du feu dans les veines, Lett. d'Argental, 20 janv. 1762 dans FEU
Quand mes yeux éclairés du feu de son génie, Fanat. I, 4 dans FEU
On a dit que les poëtes étaient animés d'un feu divin, quand ils étaient sublimes ; on n'a point de génie sans feu, mais on peut avoir du feu sans génie, Dict. phil. Feu. dans FEU
Vous étiez, madame, aussi bien que feu madame la princesse de Conti, à la tête de ceux qui se flattaient de cette espérance, Épît. à la duch. du Maine dans FEU, FEUE
J'ai connu dans mon enfance un chanoine de Péronne, âgé de quatre-vingt-douze ans, qui avait été élevé par un des plus furieux bourgeois de la ligue ; il disait toujours : Feu monsieur de Ravaillac, Dict. phil. Ravaillac. dans FEU, FEUE
Le duc Robert fit hommage de la Sicile même qu'il n'avait point encore, il se déclara feudataire du saint-siége pour tous ses États, promit une redevance de douze deniers par chaque charrue, ce qui était beaucoup, Moeurs, 40 dans FEUDATAIRE
Il [le khan de Crimée] était comme les princes feudataires d'Allemagne, qui ont servi l'Empire avec leurs propres troupes subordonnées au général de l'empereur allemand, Russie, II, 1 dans FEUDATAIRE
Il y avait auprès de Castres un honnête homme de cette religion protestante, nommé Sirven, exerçant dans cette province la profession de feudiste, Dict. phil. Criminel. dans FEUDISTE
Sous ce dais qu'ont formé la mousse et le feuillage, Scythes, I, 3 dans FEUILLAGE
[La sibylle] Qui, possédant pour tout trésor Des recettes d'énergumène, Prend du Troyen le rameau d'or, Et lui rend des feuilles de chêne, Épit. XIX. dans FEUILLE
Je prends le parti, monseigneur, de vous envoyer quelques feuilles de la nouvelle édition du Siècle de Louis XIV, avant qu'elle soit achevée, Lett. Richelieu, 26 sept. 1768 dans FEUILLE
Quelle pitié de quitter Virgile et Racine pour les feuilles volantes de nos jours !, Lett. Mme Denis, 20 mars 1751 dans FEUILLE
Les feuilles volantes sont la perte de la littérature, Lett. Champfort, janv. 1764 dans FEUILLE
Puisqu'il est Allemand, je peux lui parler ; qu'on le mène dans ma feuillée, Candide, 14 dans FEUILLÉE
Je suis né faible et malade, et je ressemble aux gens qui, ayant d'anciens procès de famille, passent leur vie à feuilleter les jurisconsultes sans pouvoir finir leurs procès, Lett. Paulet, 22 avr. 1768 dans FEUILLETER
Les mirza, appelés par Plancarpin les barons, font asseoir leurs majestés par terre sur un grand feutre, en leur disant : Si tu n'écoutes pas conseil, si tu gouvernes mal, il ne te restera pas même ce feutre sur lequel tu t'assieds, Lett. chin. 2 dans FEUTRE
Nous devenons comme elle [la chrysalide] pendant neuf mois une vraie chrysalide que les paysans appellent fève, l'Homme aux 40 écus, Mariage. dans FÈVE
On dit que les Romains ne donnèrent le nom de février, au mois dont nous sortons, qu'à cause de la fièvre ; j'ai été traité comme un ancien Romain, Lett. Richelieu, 4 mars 1774 dans FÉVRIER
Philis, qu'est devenu ce temps Où dans un fiacre promenée ..., Épît. XXVIII dans FIACRE
On trouva un honnête fiacre qui déposa qu'il avait mené madame Genep à la porte des jésuites avec des sacs pleins d'or ; c'était apparemment un fiacre janséniste, Polit. et législ. Probabilité en fait de justice, veuve Genep. dans FIACRE
Et va, va, fiançailles Assez souvent ne sont pas épousailles, Droit du seig. II, 4 dans FIANÇAILLES
Quand l'étourdi dut, en face d'Église, Se fiancer à ma petite Lise, Enf. prod. I, 1 dans FIANCER
Il est essentiel de distinguer le siècle de Cicéron de ceux où les Romains ne savaient ni lire ni écrire et ne comptaient les années que par des clous fichés dans le Capitole, Aux aut. gaz. littér. dans FICHÉ, ÉE
Nos vainqueurs et nos législateurs [les Romains] ne savaient compter leurs années qu'en fichant des clous dans une muraille par la main de leur grand pontife, Dict. phil. Hist. 2 dans FICHER
Oui, vous avez raison, mon fils ; le bonhomme Prométhée fera une fichue figure, soit qu'il assiste au baptême de Pandore, sans dire mot, soit qu'il aille, comme un valet de chambre, chercher les Jeux et les Plaisirs pour donner une sérénade à l'enfant nouveau-né, Lett. Chabanon, 29 janv. 1768 dans FICHU, UE
Je conviendrai avec vous que le fichu qu'il a plu aux commentateurs et aux imitateurs d'appeler la ceinture de Vénus, est une image charmante, Dict. phil. Anciens et modernes. dans FICHU
Une misère réelle commençait à succéder à tant de richesses fictives, S. de Louis XV, 2 dans FICTIF, IVE
Ces monnaies fictives, inventées par la nécessité, et auxquelles la bonne foi seule peut donner un crédit durable, sont comme des billets de change dont la valeur imaginaire peut excéder aisément les fonds qui sont dans un Etat, Charles XII, 8 dans FICTIF, IVE
Le roi [Charles II], à qui Waller venait, selon l'usage des rois et des poëtes, de présenter une pièce farcie de louanges, lui reproche qu'il avait fait mieux pour Cromwell ; Waller répondit : Sire, nous autres poëtes, nous réussissons mieux dans les fictions que dans les vérités, Dict. phil. Roi. dans FICTION
Celui qui ajouterait des fictions aux batailles d'Arbelles et de Pharsale glacerait le lecteur au lieu de l'échauffer, Lett. d'Argental, 7 avr. 1777 dans FICTION
Quoique vous m'ayez adressé la lettre, monsieur, je sens que ce n'était qu'un fidéicommis pour Mme du Châtelet, Lett. en vers et en prose, 34 dans FIDÉICOMMIS
Hobbes, si fidèle à son infortuné monarque Charles 1er, Jenni, 6 dans FIDÈLE
Ce coeur sera fidèle à tes secrets desseins, Et ce bras combattra l'ennemi des Romains, Rome sauv. II, 3 dans FIDÈLE
Je rêve à l'écorce d'orange [le roi de Prusse avait comparé Voltaire à une écorce d'orange que l'on presse et qu'on jette] ; je tâche de n'en rien croire ; mais j'ai peur d'être comme les cocus, qui s'efforcent à croire que leurs femmes sont très fidèles, Lett. Mme Denis, 29 oct. 1751 dans FIDÈLE
Le plus tendre de vos admirateurs, le fidèle témoin de ce qui se passe dans votre belle âme, Lettre au prince royal de Prusse, 30 mai 1738 dans FIDÈLE
Encore une fois, le comte de Boulainvilliers a bien raison d'assurer qu'un jésuite ne peut écrire fidèlement l'histoire, Moeurs, 174 dans FIDÈLEMENT
Hélas ! me gardes-tu Cette fidélité, la première vertu ?, Alz. II, 3 dans FIDÉLITÉ
La fidélité de la traduction est reconnue par M. Dow, et cet aveu a d'autant plus de poids que tous deux diffèrent sur quelques autres articles, Polit. et législ. Frag. hist. sur l'Inde, XXII dans FIDÉLITÉ
Il a su qu'en ce monde on voit certains savants Qui sont, ainsi que vous, de fieffés ignorants, les Systèmes. dans FIEFFÉ, ÉE
Ce coeur plein d'amertume Répandait malgré lui le fiel qui le consume, Oreste, II, 6 dans FIEL
Luther, Zwingle, Calvin avaient des moeurs farouches ; leurs discours respiraient le fiel, Moeurs, 132 dans FIEL
Quel livre de controverse n'a pas été écrit avec le fiel ?, Polit. et législ. Avis au public sur les parricides ; des suites de l'esprit de parti dans FIEL
Je sais vous estimer autant que je vous aime, Et sur votre vertu me fier à vous-même, Zaïre, I, 2 dans FIER
Ramsay lui répondit qu'on pouvait se rencontrer, et qu'il n'était pas étonnant qu'il pensât comme Fénelon, et qu'il s'exprimât comme Bossuet ; cela s'appelle être fier comme un Écossais, Dict. phil. Plagiat. dans FIER, IÈRE
Les nuances sont si délicates, qu'esprit fier est un blâme, âme fière est une louange ; c'est que par esprit fier on entend un homme qui pense avantageusement de soi-même, et par âme fière on entend des sentiments élevés, Dict. phil. Fierté. dans FIER, IÈRE
Mais elle est trop fière ; dites-lui que cela n'est pas bien d'être fière, Écoss. II, 5 dans FIER, IÈRE
Ces sénateurs courbés sous le fardeau des ans, Attendaient fièrement sur leur siége immobiles Les Gaulois et la mort avec des yeux tranquilles, Henr. IV dans FIÈREMENT
Trop fièrement philosophe pour respecter l'ingratitude sur le trône, et trop sensible à cette ingratitude, Lett. Mme Denis, 20 déc. 1753 dans FIÈREMENT
Le Brun fièrement dessinait, Temple du goût. dans FIÈREMENT
La fierté annoncée par l'extérieur est tellement un défaut que les petits, qui louent bassement les grands de ce défaut, sont obligés de l'adoucir ou plutôt de le relever par une épithète : cette noble fierté, Dict. phil. Fierté. dans FIERTÉ
La fierté de l'âme, sans hauteur, est un mérite compatible avec la modestie ; il n'y a que la fierté dans l'air et dans les manières qui choque ; elle déplaît dans les rois même, Dict. phil. Fierté. dans FIERTÉ
Les poëtes ont eu peut-être plus de raison qu'ils ne pensaient : la fierté d'une femme n'est pas simplement la pudeur sévère, l'amour du devoir, mais le haut prix que son amour-propre met à sa beauté, Dict. phil. Fierté. dans FIERTÉ
On a dit quelquefois la fierté du pinceau pour signifier des touches libres et hardies, Dict. phil. Fierté. dans FIERTÉ
Un virtuose potier de son métier [Palissy] qui s'intitulait inventeur des figulines rustiques du roi des Gaules, Dial. XXIX, 11 dans FIGULINE
Qui vous a dit que les premiers principes de la matière sont divisibles et figurables ?, Dict. phil. âme. dans FIGURABLE
Il prend d'un simple enfant la figure et la voix, Henr. IX dans FIGURE
Pour M. le chevalier de la Tremblaye, tout ce que je sais, c'est qu'il doit réussir auprès des hommes par la douceur de ses moeurs, et auprès des dames par sa figure, Lett. d'Alembert, 9 janv. 1765 dans FIGURE
L'envieux et sa femme prétendirent que, dans son discours, il n'y avait pas assez de figures, qu'il n'avait pas assez fait danser les montagnes et les collines, Zadig, 7 dans FIGURE
Mon cher ange, il n'y a plus moyen de vous parler en figure, depuis que vous êtes un peu content de ce que je vous ai envoyé ; vous m'avez rendu le courage et l'espérance, Lett. d'Argental, 31 août 1777 dans FIGURE
Copie figurée, parce qu'elle exprime précisément l'ordre et la disposition de l'original, Dict. phil. Figure. dans FIGURÉ, ÉE
On dit un ballet figuré, qui représente ou qu'on croit représenter une action, une passion, une saison, ou qui simplement forme des figures par l'arrangement des danseurs deux à deux, quatre à quatre, Dict. phil. Figure. dans FIGURÉ, ÉE
Un autre défaut du style figuré est l'entassement des figures incohérentes, Dict. phil. Figure. dans FIGURÉ, ÉE
C'est vous que je figurerai En beau marbre d'après nature, Stance 23 dans FIGURER
L'approche du temps d'une minorité où chacun se figurait une fortune, S. de Louis XIV, 28 dans FIGURER
Je voulais le prier d'interposer son crédit pour faire brûler un petit abbé qui insinue parmi nous les sentiments de Locke, d'un philosophe anglais ; figurez-vous quelle horreur !, Dial. IX dans FIGURER
Je ne puis me figurer qu'une pièce [le Siége de Calais] si généralement et si longtemps applaudie n'ait pas de très grandes beautés, Lett. Marmontel, 25 mars 1765 dans FIGURER
Il en est des parties du mulet comme des mamelles des hommes, ces mamelles sont très inutiles et ne servent qu'à figurer, Philosophie, Bible, David. dans FIGURER
Quelques figuristes, dit-on, prétendent que les prêtres d'Apamée sont les jésuites Letellier et Doucin, qu'Arzame est une religieuse de Port-Royal, que les Guèbres sont les jansénistes ; cette idée est folle, Guèbres, Disc. hist. et crit. dans FIGURISTE
La mienne [vie] ne tient plus qu'à un petit fil ; et je serais fort en colère, si ce petit fil est coupé avant que j'aie encore eu la consolation de revoir le grand homme de ce siècle, Lett. roi de Prusse, 20 mai 1750 dans FIL
Ils se trouvèrent égarés comme dans un vaste labyrinthe, sans fil et sans issue, l'Ingénu, 13 dans FIL
Il n'y a pas bien longtemps qu'on sait dans les villes que le fil de la Vierge, qu'on trouve souvent dans la campagne, est un fil de toile d'araignée, Dict. phil. Almanach. dans FIL
Ces vers se perdent dans la foule des bons ; ce sont des fils de laiton qui servent à joindre des diamants, Dict. phil. Style. dans FIL
Dès qu'on est dans le fil de l'eau, il n'y a qu'à se laisser aller ; on fait sans peine une fortune immense, Jeannot et Colin. dans FIL
Newton reprit ainsi le fil de sa démonstration, Newt. III, 3 dans FIL
Quand j'aurai repris mes sens, je reprendrai le fil de mon histoire, Jenni, 5 dans FIL
On me montra les trois soeurs filandières, Qui font le sort des peuples et des rois, Songe creux. dans FILANDIÈRE
De mes quarante dents vois la file effroyable, Marseillais et Lion. dans FILE
Et la porte se referme incontinent après avoir laissé voir au spectateur deux longues files de prêtres et de prêtresses couronnés de fleurs, Lett. d'Argental, 24 févr. 1762 dans FILE
J'emploie le peu [d'heures] qui me reste à vous souhaiter une longue file de prospérités, Lett. Catherine, 107 dans FILE
Dieu a voulu que cette file d'idées vous ait passé par la tête, pour vous donner apparemment quelque instruction dont vous ferez votre profit, Le blanc et le noir. dans FILE
Il y a là une file de tracasseries dans lesquelles je suis bien loin de vous prier d'entrer, et dont je n'ai pas une idée bien nette, Lett. Richelieu, 16 déc. 1771 dans FILE
Vos inutiles jours filés par la mollesse, Henr. VII dans FILÉ, ÉE
Je viens de relire cette scène de Pandore, je la trouve assez bien filée et les raisons de Mercure très bonnes, Lett. d'Argental, 20 sept. 1769 dans FILÉ, ÉE
On peut trouver ridicule que les filles d'Auguste aient filé les habits de leur père, lorsqu'il était maître de la moitié de l'univers...., Ess. poés. épiq. ch. 2 dans FILER
Puissé-je vivre assez longtemps pour apprendre que les eunuques du sérail de Constantinople sont allés filer en Sibérie !, Lett. Schouvalof, 3 déc. 1768 dans FILER
Ces moulins dont la quantité prodigieuse borde le village [Saardam, en Hollande], et dans lesquels on scie le sapin et le chêne, on tire l'huile, on fabrique le papier, on file les métaux ductiles, Russie, I, 9 dans FILER
Le mauvais politique est celui qui ne sait que filer la carte, Dial. XXIV, 12 dans FILER
Albéroni déjà faisait filer [en France] quelques troupes, Louis XV, 1 dans FILER
Le capitaine Perré, qui le [Pierre 1er] suivit de Londres en Russie, dit que, depuis la fonderie de canons jusqu'à la filerie des cordes, il n'y eut aucun métier qu'il n'observât et auquel il ne mît la main, Russie, I, 9 dans FILERIE
Si le délicat et ingénieux abbé de la Bletterie me défend de plus vous fournir, je ne vous fournirai rien, et je vous laisserai au filet, Lett. Mme de Choiseul, 2 fév. 1769 dans FILET
Il y a un petit baron qui n'a qu'un filet de voix, mais qui a fait verser des ruisseaux de larmes [dans Mahomet], Lett. d'Argental, 5 juin 1741 dans FILET
Je ne fais entendre mon filet de voix qu'aux Suisses et aux échos du lac de Genève, Lett. au roi de Prusse, 179 dans FILET
La puissance démocratique de Genève vient de destituer trois syndics d'un coup de filet, cela ne fait nul bruit, Lett. Florian, 6 janv. 1777 dans FILET
Vous voulez donc que des filets De l'abstraite philosophie Je revole aux brillants palais De l'agréable poésie, Lett. en vers et en prose, 53 dans FILET
Les fabricateurs de filets, qu'on nomme en quelques endroits les filetiers, Dict. phil. Carême, I dans FILETIER
J'ai peur que la raison, l'amitié filiale Combattent faiblement l'illusion fatale, Scythes, I, 3 dans FILIAL, ALE
Et toi.... Qui de ta piété filiale et sincère N'as jamais altéré le sacré caractère, ib. IV, 8 dans FILIAL, ALE
Depuis 910, où le roi Eudes commença son règne, sa maison [celle des Capétiens] a gouverné sans interruption, filiation unique parmi les rois, Moeurs, 38 dans FILIATION
On voit chez les Grecs une belle filiation d'idées romanesques, Déf. de Bolingbroke, 38 dans FILIATION
Les moules et les filières qui reçoivent les semences s'y opposent, Newton, I, 8 dans FILIÈRE
Des filles de Scythie une troupe empressée, Scythes, III, 1 dans FILLE
Les filles apprennent à sentir plus aisément que les hommes n'apprennent à penser, Ingénu, ch. 17 dans FILLE
Je suis fille à tomber malade de vapeurs, si vous ne me vendez ce charmant taureau blanc, Taureau blanc, 2 dans FILLE
J'aimerais mieux avoir affaire à des filles de choeur d'opéra qu'à des philosophes ; elles entendraient mieux raison, Lett. d'Argental, 14 juill. 1760 dans FILLE
On ne songe à eux [les paysans] que quand la peste les dévaste ; mais, pourvu qu'il y ait de jolies filles d'opéra à Paris, tout va bien, Lett. Bourgelat, 18 mars 1775 dans FILLE
Cette ville de Paris qui n'est bonne que pour messieurs du parlement, les filles de joie et l'Opéra-Comique, Lett. Mme de Fontaine, 19 avr. 1760 dans FILLE
Il y aura toujours dans une armée des officiers et des goujats, et, dans une grande ville, des magistrats et des filous, Comm. sur Corn. Avertissement. dans FILOU
Je fus volé, en arrivant, de tout ce que j'avais par des filous, à la foire de Saint-Germain, Candide, 21 dans FILOU
Le filoutage, le larcin, le vol, étant d'ordinaire le crime des pauvres, et les lois ayant été faites par les riches, ne croyez-vous pas que tous les gouvernements, qui sont entre les mains des riches, doivent commencer par essayer de détruire la mendicité, au lieu de guetter les occasions de la livrer aux bourreaux ?, Polit. et législ. Prix de la just. et de l'humanité, II dans FILOUTAGE
Et tu pourras connaître Qui de nous deux, perfide, est l'esclave ou le maître.... Et si le fils des rois punit les assassins, Mérope, V, 2 dans FILS
Fils des rois et des dieux, mon fils, il faut servir, ib. V, 4 dans FILS
Quoi donc ! je l'aurai vu citoyen mercenaire, Du travail de ses mains nourrissant sa misère ; Et la guerre civile aura dans ses horreurs Mis ce fils de la terre au faîte des grandeurs, Agathocle, I, 1 dans FILS
Fils de.... se dit de celui qui est produit par...., qui doit à.... Et cet homme inconnu, ce fils heureux du sort Condamne insolemment ses maîtres à la mort, Catilina, V, 1 dans FILS
Cette opinion et cette volonté sont l'effet immédiat de la manière dont les esprits animaux se filtrent dans le cervelet et de là dans la moelle allongée, Oreilles, Chesterfield, ch. 7 dans FILTRER
Je suis l'homme qui accoucha d'un oeuf ; il en avait pondu cent avant la fin de la journée, Lett. Caperonier, 1er juin 1768 dans FIN
Il y a bien quelque chose à dire contre la délicatesse dans ce que vous me racontez là ; mais la fin de l'action en sanctifie les moyens, et je vous absous pour toutes celles de même nature, Dial. XXX dans FIN
Tout étant fait pour une fin, tout est nécessairement pour la meilleure fin, Candide, 1 dans FIN
Vous avez très bien remarqué, madame, que la grande fin de l'homme est de réussir en société ; de bonne foi, est-ce par les sciences qu'on obtient ce succès ?, Jeannot et Colin. dans FIN
Je vous répéterai encore ce que j'ai mandé à M. le duc de Choiseul, c'est que la vérité est la fille du temps, et que son père doit la laisser aller à la fin dans le monde, Lett. Taulès, 21 mars 1768 dans FIN
Le cheval fin est opposé au cheval grossier, Dict. phil. Finesse. dans FIN, FINE
Une industrie non moins merveilleuse lance dans vos yeux, sans les blesser, les traits de lumière réfléchis des objets ; traits si déliés et si fins, qu'il semble qu'il n'y ait rien entre eux et le néant, Comm. sur Malebranche. dans FIN, FINE
Un chancelier offrant un jour sa protection au parlement, le premier président se tournant vers sa compagnie : Messieurs, dit-il, remercions M. le chancelier, il nous donne plus que nous ne lui demandons ; c'est là une réponse très fine, Dict. phil. Finesse. dans FIN, FINE
Il joue ici le rôle de ce qu'on appelle un gros fin, et rien n'est ni moins tragique ni plus mal imaginé, Comm. Corn. Rem. Rodogune, Oeuv. t. LXVI, p. 277 dans FIN, FINE
Vous avez en France les convulsionnaires ; en Hollande on connaît les fins ; ici [en Prusse] les piétistes, Lett. du roi de Pr. 13 sept. 1766 dans FIN, FINE
Il est vrai que je meurs dans l'impénitence finale sur les testaments ; mais aussi je meurs dans le respect et dans la reconnaissance finale avec laquelle j'ai l'honneur d'être, Lett. Mme d'Aiguillon, 16 oct. 1771 dans FINAL, ALE
Newton croyait aux causes finales ; j'ose y croire comme lui ; car enfin la lumière sert à nos yeux, et nos yeux semblent faits pour elle, Lett. Dionis, 18 janv. 1775 dans FINAL, ALE
Cette seule réflexion peut faire comprendre que le ministère des finances est aujourd'hui cent fois plus difficile qu'il ne le fut du temps de Colbert, Pol. et législ. Édits de S. M. Louis XVI dans FINANCE
La finance était alors, comme la physique, une science de vaines conjectures, Louis XIV, 30 dans FINANCE
Ils [les Juifs] ont toujours financé pour obtenir la permission d'avoir des synagogues, Déf. de Bolingbroke, 29 dans FINANCER
Insensiblement Babouc faisait grâce à l'avidité du financier, qui n'est pas au fond plus avide que les autres hommes, et qui est nécessaire, Babouc. dans FINANCIER
L'évêque de Paris Gondi, qui se croyait un grand financier, parce qu'il avait beaucoup d'argent et qu'il n'en dépensait guère, Lett. Vaines, 30 mars 1776 dans FINANCIER
Jamais Lamotte n'aura ce style, disaient-ils ; quelle finesse et quelle grâce ! on reconnaît la Fontaine à chaque mot ; la fable était de Lamotte, Mél. littér. à M. de Laharpe dans FINESSE
Dans la conduite, finesse exprime toujours, comme dans les arts, quelque chose de délié, Dict. phil. Finesse. dans FINESSE
On inspire la défiance en employant toujours la finesse ; on se trompe presque toujours en entendant finesse à tout, Dict. phil. Finesse. dans FINESSE
Presque personne ne savait les finesses de la versification [avant Racine], Dict. phil. Art dramat. dans FINESSE
Il [Aristote] veut que l'orateur connaisse les passions des hommes et les moeurs, les humeurs de chaque condition ; je ne crois pas qu'il y ait une seule finesse de l'art qui lui échappe, ib. Aristote. dans FINESSE
Les finesses de l'art sont rarement dues aux premiers inventeurs, Newton, II, 9 dans FINESSE
La finesse n'a jamais réussi à personne dans les grandes choses, Lett. Catherine, 21 sept. 1770 dans FINESSE
Je verrai donc mes maux ou comblés ou finis, Sémir. I, 6 dans FINI, IE
Si le monde est fini, s'il y a du vide, la matière n'existe donc pas nécessairement, Phil. Newt. I, 1 dans FINI, IE
Le fini est-il, dans votre esprit, autre chose que l'image de quelque mesure bornée ? l'infini est-il autre chose que l'image de cette même mesure que vous prolongez sans trouver fin ?, Dict. phil. Imagin. dans FINI, IE
.... J'annonce aux nations Que je finis le meurtre et les proscriptions, Triumv. V, 5 dans FINIR
Je vous embrasse du fond de mon trou, avec une tendresse qui ne finira qu'avec moi, mais qui finira bientôt, Lett. d'Argental, 14 oct. 1767 dans FINIR
Vous avez vu, madame, finir votre ami, que vous aviez déjà perdu ; c'est un spectacle bien triste ; vous l'avez supporté pendant plus de deux années, Lett. Mme du Deffand, 5 déc. 1770 dans FINIR
Jugez d'après ce beau portrait, qui est très fidèle, si je suis en état d'aller à Paris in fiocchi, Lett. d'Argental, 30 déc. 1774 dans FIOCCHI (IN)
L'idée d'un firmament est de la plus haute antiquité ; on s'imaginait que les cieux étaient très solides, parce qu'on y voyait toujours les mêmes phénomènes, Dict. phil. Genèse. dans FIRMAMENT
On a très bien remarqué dans le dictionnaire encyclopédique, à l'article Confiscation, que le fisc était.... un petit panier de joncs ou d'osier, Dict. phil. Confiscation dans FISC
L'on vit la France, la Russie, la Suède, la Hongrie, la moitié de l'Allemagne et le fiscal de l'Empire, déclarés contre le seul marquis de Brandebourg, Mém. Volt. Oeuvr. t. XCII, p. 307 dans FISCAL, ALE
Que la fistule eût gangrené le rectum du cardinal de Richelieu quelques mois plus tôt, les de Thou, les Cinq-Mars et tant d'autres étaient en liberté, Dict. phil. Arrêts de mort dans FISTULE
On lui dit que ces boissons figées avaient été composées en six minutes par le moyen du salpêtre dont on les avait entourées, et que c'était avec du mouvement qu'on avait produit cette fixation et ce froid glaçant, Dial. 13 dans FIXATION
Polyphonte, l'oeil fixe et d'un front inhumain, Mérope, V, 6 dans FIXE
Que nos guerriers surtout à leur poste fixés, Orph. II, 7 dans FIXÉ, ÉE
Toute langue étant imparfaite, il ne s'ensuit pas qu'on doive la changer ; il faut absolument s'en tenir à la manière dont les bons auteurs l'ont parlée ; et, quand on a un nombre suffisant d'auteurs approuvés, la langue est fixée, Dict. phil. Langues. dans FIXÉ, ÉE
Les peuples incertains fixent les yeux sur elle, Alz. I, 1 dans FIXER
L'opéra-comique, le singe de Nicolet, les romans nouveaux, les actions des fermes et les actrices de l'Opéra fixent l'attention de Paris avec tant d'empire que personne n'y sait, ni ne se soucie de savoir ce qui se passe au grand Caire, à Constantinople, à Moscou et à Genève, Guerr. genév. Prol. dans FIXER
Un désespoir farouche Fixe vos yeux troublés, et vous ferme la bouche, Sémir. IV, 3 dans FIXER
Le sénat va fixer leurs esprits incertains, Mort de César, III, 5 dans FIXER
On dit.... Que de leur sang impur on a fixé le prix, Triumv. II, 2 dans FIXER
Il faut du temps pour apprécier les livres et pour fixer les réputations, Lett. Linguet, 15 mars 1767 dans FIXER
Il faut fixer la langue que vingt mille brochures corrompent ; il faut imprimer avec des notes utiles les grands auteurs du siècle de Louis XIV, Lett. Hénault, 25 juin, 1761 dans FIXER
Sur les bords du Jourdain le ciel fixa nos pas, Zaïre, I, 1 dans FIXER
À quoi vous fixez-vous ? Il fallut essayer de plus d'une méthode avant de se fixer, Hist. Russ. I, 10 dans FIXER
Quelques Gascons hasardèrent de dire : j'ai fixé cette dame pour je l'ai regardée fixement, j'ai fixé mes yeux sur elle ; de là est venue la mode de dire : fixer une personne, Dict. phil. Franç. dans FIXER
Ces flagellants inondèrent l'Europe : on en voit encore beaucoup en Italie, en Espagne, et en France même, Dict. phil. Austérités. dans FLAGELLANT
Henri III jouait alors une autre comédie, il s'était enrôlé dans la confrérie des flagellants, Hist. parlem. ch. 29 dans FLAGELLANT
Ma main peu juste, mais légère, Tenait autrefois tour à tour Ou le flageolet de l'amour, Ou la trompette de la guerre, Lettres en vers et en prose, 40 dans FLAGEOLET
Ce sont des livres que j'envoie à l'académie de Pétersbourg, et des flagorneries pour la czarine, Lett. d'Argenson, 3 mai 1745 dans FLAGORNERIE
Je pourrai bien écrire quelque petite flagornerie à mon docteur, si j'ai quelques moments heureux, Lett. Mme de Fontaine, 16 avr. 1756 dans FLAGORNERIE
La première preuve est le flagrant délit ; elle atteste le fait, mais elle n'atteste pas toujours que cette flagrante action soit un crime, Polit. et législ. Prix de la just. et de l'hum. art. XXII, 1 dans FLAGRANT, ANTE
Je tremble que Pondichéri ne soit flambé ; il y a trois ans que je crie : Pondichéri, Pondichéri, Lett. d'Argental, 25 juill. 1760 dans FLAMBÉ, ÉE
Ses troupes étaient dans le faubourg, le flambeau à la main ; une faible porte de bois et un fossé déjà comblé étaient les seules défenses d'Altona, Charles XII, 7 dans FLAMBEAU
Cent mille flambeaux enfermés dans des cylindres de cristal de roche éclairaient les dehors et l'intérieur de la salle à manger, Princ. de Babyl. 3 dans FLAMBEAU
Irai-je.... Joindre un sceptre étranger au sceptre de mes pères Et les flambeaux d'hymen aux flambeaux funéraires ?, Mér. II, 7 dans FLAMBEAU
L'autel étincelait des flambeaux d'hyménée, Mérope, V, 6 dans FLAMBEAU
Cette adoption [de René d'Anjou par Jeanne 1re] fut un double flambeau de discorde entre la France et l'Espagne, Moeurs, 74 dans FLAMBEAU
Il est étrange qu'un homme [Newton] ait pu faire de telles découvertes ; mais cet homme s'est servi du flambeau des mathématiques, le seul flambeau qui éclaire, Lett. à M. L. C. 23 déc. 1768 dans FLAMBEAU
Lorsque ta raison, par l'âge confirmée, Pour éclairer ta foi te prêtait son flambeau, Zaïre, I, 1 dans FLAMBEAU
Je ne doute pas que saint Léon ne fût accompagné d'un ange armé d'une épée flamboyante qui fit trembler le roi des Huns [Attila], Dict. phil. Rome (cour de). dans FLAMBOYANT, ANTE
Non, plutôt que je livre aux flammes, au carnage, Ces murs, ces citoyens qu'a sauvés mon courage, Brut. IV, 3 dans FLAMME
Prisonnier avec moi dans Césarée en flamme, Zaïre, II, 3 dans FLAMME
On compte environ huit cents personnes livrées aux flammes sous Marie ; une femme grosse accoucha dans le bûcher même, Moeurs, 136 dans FLAMME
Ceux qui diront que les temps de ces crimes sont passés.... que les flammes des guerres de religion sont éteintes, font, ce me semble, trop d'honneur à la nature humaine, Mahomet, Lett. dans FLAMME
Je me bats les flancs pour trouver la façon d'être la moins malheureuse qu'il me soit possible ; car, pour le mot d'heureux, il ne me paraît guère fait que pour les romans, Lett. Mme du Deffant, 3 oct. 1764 dans FLANC
Narbas, on va plonger le couteau dans son flanc, Mérope, III, 5 dans FLANC
Barbare, il est trop vrai : viens épuiser mon flanc Du reste infortuné de cet auguste sang, Zaïre, V, 10 dans FLANC
Et dans les flancs affreux de leurs roches sanglantes Remportent à grands cris ces dépouilles vivantes, Henriade, IV dans FLANC
On ne peut aller de Suède en Norvège que par des défilés assez dangereux ; et, quand on les a passés, on rencontre, de distance en distance, des flaques d'eau que la mer y forme entre des roches, Charles XII, 8 dans FLAQUE
Quel style flasque ! Ce beau nom de machine ronde Que nos flasques auteurs.... Donnaient à l'aventure à ce plat univers, Ép. XXXIX. dans FLASQUE
Le prince de Condé, touché des larmes de la reine et flatté d'être le défenseur de la couronne, prépara le blocus de Paris, Hist. parl. ch. 56 dans FLATTÉ, ÉE
De la main qui le flatte, il se croit redouté, Alz. I, 1 dans FLATTER
La terre des Gangarides produit tout ce qui peut flatter les désirs de l'homme, Princ. de Babyl. 3 dans FLATTER
Il ne faut pas croire que les rois soient bien flattés de toutes les flatteries dont on les accable ; la plupart ne viennent pas jusqu'à eux, Dict. phil. Flatterie. dans FLATTER
On m'a flatté que vous pourriez venir dans nos retraites, Lett. Mlle Clairon, 7 août 1761 dans FLATTER
S'est-il flatté de plaire et connaît-il l'amour ?, Sémiram. II, 1 dans FLATTER
Je ne me flattais pas d'y rencontrer un port, Triumv. IV, 5 dans FLATTER
Puis-je encor me flatter de régner dans ton coeur ?, Alz. III, 4 dans FLATTER
Mais ton orgueil ici se serait-il flatté D'effacer Orosmane en générosité ?, Zaïre, I, 4 dans FLATTER
Les papes se flattaient alors de donner l'empire d'Orient et d'Occident, Moeurs, 59 dans FLATTER
J'ose me flatter Que le vengeur du trône a seul droit d'y monter, Mérope, I, 3 dans FLATTER
Je me flatte que cette lettre arrivera à bon port, Lett. d'Argental, 4 août 1775 dans FLATTER
Quittez l'art avec nous, quittez la flatterie, Ce poison qu'on prépare à la cour d'Étrurie, Brutus, I, 2 dans FLATTERIE
Quel espoir si flatteur, ou quels heureux destins De vos jours ténébreux ont fait des jours sereins ?, Zaïre, I, 1 dans FLATTEUR, EUSE
C'est ce qui pouvait m'arriver de plus flatteur après l'honneur de votre présence, Lett. Prusse, 9 dans FLATTEUR, EUSE
Vous savez quels fléaux ont éclaté sur nous, Oedipe, II, 3 dans FLÉAU
Et quand la religion se joint à la guerre, ce mélange est le plus horrible des fléaux, Moeurs, 197 dans FLÉAU
Aujourd'hui, après un moment passé et oublié depuis des années, la plus chaste union peut être suivie du plus cruel et du plus honteux des fléaux [la syphilis] dont le genre humain soit affligé, Moeurs, 145 dans FLÉAU
Le prince de Condé, qui avait été le soutien de la France, en devint le fléau ; et Turenne, après avoir trahi la cour, en fut le libérateur, Hist. parl. chap. 56 dans FLÉAU
Fléaux du nouveau monde, injustes, vains, avares, Nous seuls en ces climats nous sommes les barbares, Alz. I, 1 dans FLÉAU
Laisse-moi seul mourir par la flèche du Maure, Tancr. IV, 6 dans FLÈCHE
Une mâle vigueur Toujours impénétrable aux flèches de l'erreur, Henr. IV dans FLÈCHE
Mille bacheliers, mille licenciés ont jeté les flèches de l'école contre ce rocher inébranlable, Princ. d'action, ch. 18 dans FLÈCHE
Votre sagesse et votre autorité Ont d'Alzire en effet fléchi la volonté, Alz. I, 2 dans FLÉCHIR
Fléchissons sous un dieu qui veut nous éprouver, Oedipe, I, 2 dans FLÉCHIR
Les sels, les flegmes, la tête morte ne s'enflamment point, Feu, II, 5 dans FLEGME
Mon coeur est flétri, mon esprit lassé, ma tête épuisée, Lett. d'Argental, 29 août 1755 dans FLÉTRI, IE
Nos tyrans ont flétri ton âme magnanime, Alz. II, 4 dans FLÉTRIR
Il n'y aurait de flétri que le juge qui l'a condamnée [la famille Sirven] ; car ce n'est pas pouvoir qui flétrit, c'est le public, Pol. et législ. Lettre de l'auteur à M. Élie de Beaumont. dans FLÉTRIR
Son supplice vous venge et ne vous flétrit pas, Tancr. II, 4 dans FLÉTRIR
Je ne demande pas mieux que la paix ; mais je la veux non flétrissante, Lett. du roi de Prusse, 22 sept. 1759 dans FLÉTRISSANT, ANTE
Ô vous surtout, infortuné Bavière, Jeune Froulai, si digne de nos pleurs, Qui chantera votre vertu guerrière ? Sur vos tombeaux qui répandra des fleurs ?, Épît. LXII dans FLEUR
Il faut couvrir de fleurs l'abîme où je l'entraîne, M. de Cés. I, 4 dans FLEUR
L'un dans la fleur des ans, l'autre vers son déclin, Mérope, II, 2 dans FLEUR
Je le suivis [Alexandre] dans ses folies de l'Inde ; enfin je l'ai vu mourir à la fleur de son âge dans Babylone, pour s'être enivré comme le dernier des goujats de son armée, Dial. XXIX, 1 dans FLEUR
J'apprends que vous avez perdu Mlle Guichard.... voilà donc cette pauvre petite fleur si souvent battue de la grêle, à la fin coupée pour jamais, Lett. d'Argental, 27 avr. 1751 dans FLEUR
Si, au lieu de faire une satire contre les femmes, l'exact, le solide, le laborieux, l'élégant Despréaux avait consulté les femmes de la cour les plus spirituelles, il eût ajouté à l'art et au mérite de ses ouvrages si bien travaillés, des grâces et des fleurs qui leur eussent encore donné un nouveau charme, Alz. Ép. déd. dans FLEUR
N'allez pas, s'il vous plaît, me défendre comme Scaramouche défendait Arlequin, en avouant qu'il était un ivrogne, un gourmand, un débauché attaqué de maladies honteuses, et s'excusant envers Arlequin en lui disant que c'était des fleurs de rhétorique, Lett. duc de Richelieu, 27 févr. 1765 dans FLEUR
La fleur de la santé brille sur son visage, Candide, 24 dans FLEUR
. Cette fleur, qui avait été réservée pour le beau prince de Massa-Carrara, me fut ravie par le capitaine corsaire, Candide, 11 dans FLEUR
Un vieux pirate.... s'en est allé livrer ma fleur au commandant de la contrée, 3 Manières. dans FLEUR
Il méritait bien d'être fleurdelisé pour avoir tué son frère, Facéties, Instruct. frère Pediculoso, 4 dans FLEURDELISER
Adressez donc à des poëtes Qui soient encor dans leur printemps. Les très désirables fleurettes Dont vous honorez mes talents, Lett. roi de Prusse, 29 août 1742 dans FLEURETTE
Et craignez plus les jeunes saints Que les florettes d'un vieux sage, Épît. CVI dans FLEURETTE
Le style fleuri ne doit pas être confondu avec le style doux, Dict. phil. Fleuri. dans FLEURI, IE
On a dit quelquefois c'est un esprit fleuri, pour signifier un homme qui possède une littérature légère, et dont l'imagination est riante, Dict. phil. Fleuri. dans FLEURI, IE
Rien ne rappelle davantage l'idée de l'ancienne Grèce ; car, si les arts fleurirent en Grèce au milieu des guerres étrangères et civiles, ils eurent en Italie le même sort ; et presque tout y fut porté à sa perfection, Moeurs, 121 dans FLEURIR
Cet ordre respecté [les dominicains] fleurissait dans la France, Henr. V dans FLEURIR
Songez à vous, mon cher confrère ; mettez les derniers fleurons à votre couronne par les Barmécides [titre d'une pièce de théâtre], Lett. Laharpe, 19 nov. 1777 dans FLEURON
C'est autour de leurs faîtes [des montagnes] que s'assemblent les nuages et les neiges, qui de là se répandant sans cesse, forment tous les fleuves et toutes les fontaines, dont on a si longtemps et si faussement attribué la source à la mer, Physique, Singul. de la nat. 10 dans FLEUVE
Ce n'est qu'en remontant le fleuve de l'éternité que je puis essayer de parvenir à sa source, Princip. d'action, chap. 3 dans FLEUVE
J'admire toujours la fécondité et la flexibilité de votre langue [l'italien] dans laquelle on peut tout traduire heureusement, Lett. Albergati, 1er nov. 1759 dans FLEXIBILITÉ
Je n'ai point cette roideur d'esprit des vieillards ; je suis flexible comme une anguille, et vif comme un lézard, et travaillant toujours comme un écureuil, Lett. d'Argental, 22 oct. 1759 dans FLEXIBLE
Les flibustiers firent venir des filles de Paris dans la petite île dont ils s'étaient emparés ; et on conte que Romulus, dans un beau spectacle qu'il donna aux Sabins, leur vola trois cents filles, Dict. philos. Population. dans FLIBUSTIER
Imaginez des tigres qui auraient un peu de raison, voilà ce qu'étaient les flibustiers, Moeurs, 152 dans FLIBUSTIER
La France n'est entrée en partage de cette île [Saint-Domingue] avec l'Espagne que par la hardiesse désespérée d'un peuple nouveau, que le hasard composa d'Anglais, de Bretons et surtout de Normands ; on les a nommés boucaniers, flibustiers ; leur union et leur origine furent à peu près celles des anciens Romains, ib. dans FLIBUSTIER
Tels furent les flibustiers ; mais quel peuple en Europe ne fut pas flibustier ? les Goths, les Alains, les Vandales, les Huns étaient-ils autre chose ?, Dict. phil. Flibustier. dans FLIBUSTIER
On ne sait pas d'où vient le nom de flibustiers, et cependant la génération passée vient de nous raconter les prodiges que ces flibustiers ont faits, ib. dans FLIBUSTIER
Les premiers rois de Rome étaient des capitaines de flibustiers, Moeurs, Rome. dans FLIBUSTIER
Après l'enchaînement de tant de calamités, après que les éléments et les fureurs des hommes ont ainsi conspiré pour désoler la terre, on s'étonne que l'Europe soit aujourd'hui si florissante, Moeurs, 75 dans FLORISSANT, ANTE
La bataille d'Hochstedt avait coûté à Louis XIV la plus florissante armée et tout le pays du Danube au Rhin, Louis XIV, 21 dans FLORISSANT, ANTE
Et ce sont ces cinq pauvres familles qu'un curé veut forcer d'abandonner leurs demeures pour aller chercher, sur le territoire de la florissante Genève, le pain qu'on leur dispute dans les chaumières de leurs frères, Lett. l'évêque d'Annecy, 15 déc. 1758 dans FLORISSANT, ANTE
Par les flots de ce peuple entraînée en ces lieux, Mér. V, 6 dans FLOT
Tous ces vieux avocats qui en parlaient, étaient flottants dans leurs opinions, Babouc. dans FLOTTANT, ANTE
À ses destins flottants il fallait un appui, Henr. IV dans FLOTTANT, ANTE
Ce sont les Anglais qui les premiers ont rangé leurs forces navales en bataille dans l'ordre où l'on combat aujourd'hui ; et c'est d'eux que les autres nations ont pris l'usage de partager leurs flottes en avant-garde, arrière-garde et corps de bataille, Louis XV, 8 dans FLOTTE
La chaîne éternelle ne peut être ni rompue ni mêlée ; le grand être, qui la tient nécessairement, ne peut la laisser flotter incertaine ni la changer, Principe d'action, 13 dans FLOTTER
Ce n'est guère qu'en France que les droits de tous les corps flottent ainsi dans l'incertitude, Hist. parlem. LVIII dans FLOTTER
Que dis-je ? assez longtemps les soupçons des Thébains Entre Phorbas et lui flottèrent incertains, Oedipe, II, 1 dans FLOTTER
Toute la France est partagée entre le prince de Condé et François de Guise ; Catherine de Médicis flotte entre eux deux, Moeurs, 171 dans FLOTTER
Je végéterai au pied des Alpes encore un instant dans la fluente du temps qui engloutit tout, Lett. Diderot, 20 avril 1773 dans FLUENTE
Au moment que je parlais ainsi, l'éternité durait, la fluente du temps courait, je ne pouvais la croire arrêtée, Dict. phil. Infini. dans FLUENTE
Ce petit babouin crut faire un bon marché avec moi [en prenant un bien à fonds perdu], parce que j'étais fluet et maigre, Lett. Cideville, 4 oct. 1758 dans FLUET, ETTE
Newton a démontré que les mouvements célestes ne peuvent s'opérer dans un fluide quelconque, et personne n'a jamais pu éluder cette démonstration, quelques efforts qu'on ait faits, Physique, Expos. du livre des instit. physiques. dans FLUIDE
Quel est ce fluide inconnu et dont l'existence est certaine, qui, plus prompt, plus actif que la lumière, vole en moins d'un clin d'oeil dans tous les canaux de la vie ?, Ingénu, 20 dans FLUIDE
Le roi [Frédéric de Prusse] y jouait [dans un concert] de la flûte aussi bien que le meilleur artiste, les concertants exécutaient souvent de ses compositions, Mém. de Volt. dans FLUTE
Tandis qu'un autre, avec un ton flûté, Disait : mon fils, sachons la vérité, Enf. prod. V, 2 dans FLÛTÉ, ÉE
Le flûteur de M. Vaucanson a plus l'air d'un homme qu'un polype n'a l'air d'un animal, Sing. 3 dans FLÛTEUR, EUSE
De ces flots confondus [foule de gens] le flux impétueux Roule et dérobe Égisthe et la reine à mes yeux, Mérope, V, 6 dans FLUX
J'ai des fluxions sur les yeux qui m'ont ôté l'usage de la vue, des mois entiers ; elles se promènent quelquefois dans les oreilles et alors je vois, mais je suis sourd ; elles tombent sur la gorge et je deviens muet, Lett. Mme du Deffant, 1er juill. 1764 dans FLUXION
La géométrie et la physique, qui est appuyée sur elle, font voir que, dans les directions des mouvements, il faut toujours passer par une infinité de degrés ; et c'est même le fondement du calcul des fluxions inventé par Newton, Physique, Expos. du livre des inst. phys. Loi de continuité. dans FLUXION
Des hommes de génie peuvent tomber impunément dans quelques erreurs sur la formation d'un foetus et sur celle des montagnes ; les femmes font toujours des enfants comme elles peuvent, et les montagnes restent à leur place, Pyrrhon. hist. ch. 43 dans FOETUS
Cet esclave chrétien Qui, sur sa foi, seigneur, a passé dans la France, Zaïre, I, 3 dans FOI
Est-ce là cette foi si pure et si sacrée Qu'à mon époux, qu'à moi votre bouche a jurée ?, Mér. I, 3 dans FOI
Charles se défia toujours des promesses du monarque, et se livra à la foi du chevalier, Moeurs, 125 dans FOI
On a déjà vu que la maxime s'était introduite, de ne pas garder la foi aux hérétiques, on en concluait qu'il ne fallait pas la garder aux Mahométans, ib. 89 dans FOI
Je demande en bonne foi si cette espèce d'héroïsme est comparable à celui de Caton, de Cassius, Olympie, remarque de l'acte V dans FOI
Qui croirait qu'il lui en coûta [à Henri IV] trente-deux millions numéraires de son temps pour payer les prétentions de tant de seigneurs ? les mémoires du duc de Sully en font foi, Moeurs, 174 dans FOI
Un roi dont la grandeur éclipsa ses ancêtres Crut pourtant, sur la foi d'un confesseur normand, Jansenius à craindre et Quesnel important, Loi nat. IV dans FOI
Les Asiatiques ne peuvent croire que par la foi le voyage de Mahomet dans les sept planètes, les incarnations du dieu Fo, de Vitsnou, de Xaca, de Brama, de Sommonacodom, Dict. phil. Foi. dans FOI
Voilà de ces cas où il ne faut avoir de foi que celle de saint Thomas, et demander à voir et à toucher, Lett. duch. de Hesse-Cassel, 14 mai 1754 dans FOI
On dit que Fra Paolo ne voulut pas jeter les yeux sur le livre d'un de ses amis qui démontrait la vérité des dogmes pour ne pas perdre le mérite de la foi, Lett. Constant de Rebecque, le.... 1773 dans FOI
Martyr, ainsi que moi, de la foi de mes pères, Zaïre, II, 3 dans FOI
Mon Dieu, que, si j'ai du bon foin cette année, je serai heureux !, Lett. d'Argental, 17 mars 1760 dans FOIN
Vous me mandâtes que tout le foin de la cavalerie du roi très chrétien était soumis à votre juridiction ; je souhaite que vous en mettiez dans vos bottes et que vous veniez à Paris enrichi de nos triomphes, Lett. Berger, 7 oct. 1744 dans FOIN
La Hollande est une foire continuelle où personne n'est riche que de sa propre industrie, ou de celle de son père, Dict. phil. Économie. dans FOIRE
Ce qu'il y a de plus remarquable, c'est qu'Amurat, après cette victoire, retourna dans sa solitude, qu'il abdiqua une seconde fois la couronne, qu'il fut une seconde fois obligé de la reprendre pour combattre et pour vaincre, Moeurs, 89 dans FOIS
Telle a été depuis le commencement du seizième siècle la situation de la France, que, toutes les fois qu'elle a été en guerre, il a fallu combattre à la fois vers l'Allemagne, la Flandre, l'Espagne et l'Italie, Louis XIV, 12 dans FOIS
Nous ne sommes pas comme les anciens Romains, qui étaient à la fois guerriers, jurisconsultes et philosophes, Lett. Damilaville, 23 nov. 1767 dans FOIS
De ces lieux où l'ennui foisonne, J'ose encore écrire à Paris, Épître XXVI dans FOISONNER
Je suis vieux, aveugle et sourd, et ces petits agréments ne rendent pas un homme excessivement folâtre, Lett. Richelieu, 22 juin 1763 dans FOLÂTRE
Qu'est-ce que la folie ? c'est d'avoir des pensées incohérentes et la conduite de même, Dict. phil. Folie. dans FOLIE
Ce bon cardinal [Quirini] aime les louanges à la folie ; il ressemble en cela à Cicéron, Lett. Mme Denis, 9 juin 1752 dans FOLIE
Les jeunes gens et les femmes lisent cette folie avec avidité ; les éditions de tous les livres dans ce goût se multiplient, Lett. Damilaville, 16 oct. 1767 dans FOLIE
Si je questionnais le chevalier de Boufflers, je lui demanderais comment il a été assez follet pour aller chez ces malheureux confédérés, qui manquent de tout et surtout de raison, Lett. à Cather. 82 dans FOLLET, ETTE
Tous les feux du firmament n'étaient que des feux follets en comparaison de ses charmes, Zadig, 13 dans FOLLET, ETTE
C'est un mal-vivant, répondit l'abbé, qui gagne sa vie à dire du mal de toutes les pièces et de tous les livres ; il hait quiconque réussit, comme les eunuques haïssent les jouissants ; c'est un de ces serpents de la littérature qui se nourrissent de fange et de venin ; c'est un folliculaire. - Qu'appelez-vous un folliculaire ? dit Candide. - C'est, dit l'abbé, un faiseur de feuilles, un Fréron, Candide, 21 dans FOLLICULAIRE
Ces messieurs les folliculaires ressemblent assez aux chiffonniers, qui vont ramassant des ordures pour faire du papier, Dict. phil. Ana, anecdotes. dans FOLLICULAIRE
Les aboyeurs folliculaires sont confondus alors, et le public est éclairé, Honnêt. littér. préambule. dans FOLLICULAIRE
Je vous remercie d'avoir purgé votre librairie des follicules de ce maraud de maître Aliboron, Lett. Lacombe libraire, juin 1770 dans FOLLICULE
Il y aura toujours des barbares et des fourbes qui fomenteront l'intolérance ; mais ils ne l'avoueront pas, et c'est avoir gagné beaucoup, Dict. phil. Tolérance. dans FOMENTER
On sent aisément que vouloir, juger, etc. ne sont que différentes fonctions de notre entendement, Lett. prince de Prusse, sur la liberté, Cirey, oct. 1737 dans FONCTION
Tranquille au fond du Louvre, et loin du bruit des armes, Mes sens d'un doux repos goûtaient encor les charmes, Henr. II dans FOND
Ruyter vient à son secours du fond du Zuiderzée, passe le détroit, et joint à vingt vaisseaux espagnols vingt-trois grands vaisseaux de guerre, Louis XIV, 13 dans FOND
J'ai porté mon courroux, ma honte et mes regrets Dans les sables mouvants, dans le fond des forêts, Alz. II, 1 dans FOND
Candide, qui était naturellement curieux, se laissa mener chez la dame, au fond du faubourg Saint-Germain, Cand. 22 dans FOND
Je ne saurais revenir de ma surprise qu'on fasse si bien des odes françaises au fond de l'Allemagne, Lett. au prince de Prusse, déc. 1737 dans FOND
J'irais pour vous au fin fond de la France, Nan. II, 5 dans FOND
Le fond d'un artichaut est formé et creusé en ligne courbe, et le nom de cul ne lui convient en aucune manière, Dict. phil. Cul. dans FOND
Je ne le crois pas rampant [le sujet d'Irène] ; mais je le crois beaucoup plus approchant du naïf que du sublime ; c'est un combat éternel de l'amour et de la vertu ; le fond de l'étoffe est agréable, mais elle ne peut pas être nuancée, Lett. d'Argental, 1er janv. 1777 dans FOND
Le fond de l'homme reste, il est partout le même ; Persan, Scythe, Indien, tout défend ce qu'il aime, Scythes, IV, 1 dans FOND
Arsinoé joue précisément le rôle de la femme du malade imaginaire, et Prusias celui du malade qui croit sa femme ; très souvent des scènes tragiques ont le même fond que des scènes de comédie, Comm. Corn. Rem. Nicomède. dans FOND
L'abbé de Saint-Réal, qui a écrit cet événement célèbre avec le style de Salluste, y a mêlé quelques embellissements de roman ; mais le fond en est très vrai, Moeurs, 186 dans FOND
Vous m'avez écrit de Moscou une lettre telle qu'on n'en écrit point de Versailles, soit pour le style, soit pour le fond des choses, Lett. Schouvalof, 12 fév. 1768 dans FOND
Il bâtit de fond en comble celui de Jérusalem, et il en fit une très forte citadelle, Dict. phil. Christianisme. dans FOND
Ce fut dans ce temps-là même que la nouvelle ville d'Épidaure, sur la mer Adriatique, fut renversée de fond en comble, et le cours de la rivière sur laquelle elle était située fut changé et très diminué, Triumv. Note. dans FOND
Si Mme d'Argental n'y retrouve pas la santé, si M. de Choiseul ne soupe pas à fond, si M. le coadjuteur a mal à la poitrine, Lett. d'Argental, 7 août 1750 dans FOND
Il n'y a rien de fondamental que les lois de la nature posées par Dieu même, Pol. et législ. Comm. sur l'Esprit des lois, loi salique. dans FONDAMENTAL, ALE
Comment vos fondants réussissent-ils ? adieu ; il n'y a de remède pour moi que celui de la patience, Lett. Damilaville, 16 oct. 1767 dans FONDANT, ANTE
Les fondateurs de cette liberté [de la Suisse] se nomment Melchthal, Stauffacher et Walter Furst ; la difficulté de prononcer des noms si respectables nuit à leur célébrité ; ces trois paysans, hommes de sens et de résolution, furent les premiers conjurés, Ann. Emp. Albert 1er. dans FONDATEUR, TRICE
Madame, un héros destructeur, S'il est grand, n'est qu'un grand coupable ; J'aime bien mieux un fondateur, L'un est un dieu, l'autre est un diable, Stances, 21 dans FONDATEUR, TRICE
Il paraît qu'il résulte de tout ce que j'ai rapporté que Pierre fut plus roi que père, qu'il sacrifia son propre fils aux intérêts d'un fondateur et d'un législateur, et à ceux de sa nation, qui retombait dans l'état dont il l'avait tirée sans cette sévérité malheureuse [la condamnation de son fils], Russie, II, 10 dans FONDATEUR, TRICE
Depuis la fondation de la monarchie, cette guerre est la seule dans laquelle la France ait été simplement auxiliaire, Louis XV, 19 dans FONDATION
Il [Pierre 1er] prévoyait ce qui arriverait à ses fondations et à sa nation si l'on suivait après lui ses vues, Russie, II, 10 dans FONDATION
Je n'ai, Dieu merci, aucun intérêt dans mes fondations ; j'ai tout fait par pure vanité ; on dit que Dieu a créé le monde pour sa gloire ; il faut l'imiter autant qu'on peut, Mme du Deffant, 21 oct. 1770 dans FONDATION
Il n'y avait encore que cinq mois que Pétersbourg était fondée lorsqu'un vaisseau hollandais y vint trafiquer ; le patron reçut des gratifications, et les Hollandais apprirent bientôt le chemin de Pétersbourg, Russ. I, 13 dans FONDÉ, ÉE
Un bourgeois de Rome serait bien fondé à demander au pape des consuls, Moeurs, 85 dans FONDÉ, ÉE
Renversa, détruisit jusqu'en leurs fondements Ces murs que du soleil ont bâtis les enfants, Alz. II, 4 dans FONDEMENT
Il [François 1er] voulut bâtir le Louvre, mais à peine eut-il le temps d'en faire jeter les fondements, Moeurs, 125 dans FONDEMENT
Ce fut dans ce terrain désert et marécageux [près de la Néva], qui ne communique à la terre que par un seul chemin, qu'il [Pierre 1er] jeta les premiers fondements de Pétersbourg, au soixantième degré de latitude et au quarante-quatrième et demi de longitude, Russie, I, 13 dans FONDEMENT
Voilà ce que plusieurs historiens disent qu'on ne peut nier qu'en renversant tous les fondements de l'histoire ; mais il est sûr qu'on ne peut le croire sans renverser les fondements de la raison, Moeurs, 45 dans FONDEMENT
Le Seigneur vous enverra des démangeaisons au fondement, Phil. II, 102 dans FONDEMENT
La religion chrétienne est partout incorporée à l'État ; et, depuis le pape jusqu'au dernier capucin, chacun fonde son trône ou sa cuisine sur elle, Dial. XXVI, 3 dans FONDER
Vos aïeux dont Bélus a fondé la noblesse, Sénir. II, 2 dans FONDER
Chasser les possesseurs et fonder des États, Tancr. I, 1 dans FONDER
Du fond des Indes jusqu'aux extrémités de l'Europe, quiconque se trouve ou se met en droit de parler avec autorité à la populace peut fonder une secte, et c'est ce qu'on a vu dans tous les temps, Russie, I, 5 dans FONDER
Plus que vous je désire Qu'ici la vérité fonde un nouvel empire, Alz. I, 1 dans FONDER
Ta religion que fonda l'imposture, Fanat. V, 2 dans FONDER
Je suis comme des gens qui fondent des hôpitaux, mais qui ne s'y font point recevoir, Lett. Richelieu, 16 janv. 1771 dans FONDER
Homme éloquent et le premier [Balzac] qui fonda un prix d'éloquence, Louis XIV, Écriv. Balzac. dans FONDER
Le père Adam Shall, natif de Cologne, avait tellement réussi auprès de cet empereur par ses connaissances en physique et en mathématique, qu'il était devenu mandarin ; c'était lui qui le premier avait fondu du canon de bronze à la Chine, Moeurs, 195 dans FONDRE
Voilà les neiges de nos montagnes qui commencent à fondre, et mes yeux qui commencent à voir, Lett. Mme du Deffant, 8 mars 1769 dans FONDRE
Comme un tonnerre Qui s'approche en grondant et qui fond sur la terre, Mérope, v, 5 dans FONDRE
Le pays de Gex où j'habite est un vaste jardin entre des montagnes, mais la grêle et la neige viennent trop souvent fondre sur mon jardin, Lett. Sade, 12 fév. 1764 dans FONDRE
Leur transport est semblable à la cruelle joie Des ours et des lions qui fondent sur leur proie, Henr. X dans FONDRE
Le roi [Charles XII] fondit sur cette armée, n'ayant avec lui que six régiments de cavalerie, et quatre mille fantassins, Charles XII, IV dans FONDRE
Une armée de Maures vient fondre d'Afrique en Espagne, et augmenter la confusion où tout était alors, Moeurs, 44 dans FONDRE
Cependant l'armée [de France] se fondait peu à peu, Louis XIV, 21 dans FONDRE
Voyant la grande route de Gex à Genève devenue une fondrière affreuse, je me suis joint à des gens de bonne volonté pour rendre le chemin praticable, Lett. Vaines, 30 mars 1776 dans FONDRIÈRE
Même bonté, même naturel, mêmes grâces que Madame de Scalier, avec un fonds de philosophie qui est rare chez les dames, Lett. Chabanon, 30 août 1766 dans FONDS
C'est le génie du grand siècle passé fondu dans la philosophie du siècle présent, Lett. Laharpe, 4 sept. 1771 dans FONDU, UE
Sur nos lacs, en nos bois, au bord de nos fontaines...., Scythes, I, 1 dans FONTAINE
Cette admirable fontaine, qu'on regarde si peu, et qui est ornée des précieuses sculptures de Jean Goujon, mais qui le cède en tout à l'admirable fontaine de Bouchardon, Temple du goût. dans FONTAINE
La conscience, le for intérieur [comme l'appelle l'université de Salamanque] est d'une autre espèce ; elle n'a rien de commun avec les lois de l'État, Dict. phil. Aranda. dans FOR
Le droit de rançonner les marchands forains, car alors il n'y avait point d'autres marchands, Moeurs, 197 dans FORAIN, AINE
Il donnera la force à vos bras languissants, Zaïre, IV, 1 dans FORCE
La force des hommes n'est estimée que vingt-cinq livres et celle des chevaux de cent soixante et quinze, Dict. phil. Force physique. dans FORCE
La force de tout animal a reçu son plus haut degré quand l'animal a pris toute sa croissance ; elle décroît quand les muscles ne reçoivent plus une nourriture égale, ib. Force. dans FORCE
Racine, dans la force de son âge, né avec un coeur tendre, un esprit flexible, une oreille harmonieuse, donnait à la langue française un charme qu'elle n'avait point eu jusqu'alors, Comm. Corn. Attila, préface. dans FORCE
Le grand vizir crut que son expédition était assez heureuse.... s'il ne mettait pas des avantages certains au risque d'une nouvelle bataille, qu'après tout le désespoir pouvait gagner contre la force, Russie, II, 1 dans FORCE
Tout ce que dit Diodore de Sicile, sept siècles après Hérodote, est de la même force dans tout ce qui regarde les antiquités et la physique, Dict. phil. Diodore et Hérodote. dans FORCE
Il [Pierre le Grand] a eu cette force dans l'âme, qui met un homme au-dessus des préjugés de tout ce qui l'environne et de tout ce qui l'a précédé, Russie, Anecdotes. dans FORCE
Je n'ai pu de ma main te conduire au supplice, Je n'en eus pas la force, Orphel. II, 1 dans FORCE
S'il est bien prouvé que ce qu'on appelle force motrice est le produit de la simple vitesse par la masse, sera-t-il moins aisé de parvenir à connaître ce que c'est que cette force ?, Physique, Mesure des forces, II, 1 dans FORCE
Si la force n'est autre chose que le produit d'une masse par la vitesse, ce n'est donc précisément que le corps lui-même agissant ou prêt à agir avec vitesse, Physique, Mesure des forces, II, 2 dans FORCE
Cette querelle était une suite de celle qui divisa si longtemps les mathématiciens sur les forces vives et sur les forces mortes, Comment. hist. sur les oeuvres de l'auteur de la Henriade dans FORCE
Il faut considérer tout corps se mouvant dans une courbe comme mû par deux puissances, dont l'une est celle qui lui ferait parcourir des tangentes et qu'on nomme la force centrifuge ou plutôt la force d'inertie, d'inactivité, par laquelle un corps suit toujours une droite, s'il n'en est empêché ; et l'autre force qui retire les corps vers le centre, laquelle on nomme la force centripète, et qui est la véritable force, Newton, III, 4 dans FORCE
J'ai vu vos sentiments, j'en ai connu la force, Tancr. I, 6 dans FORCE
La force de l'éloquence n'est pas seulement une suite de raisonnements justes et vigoureux, qui subsisteraient avec la sécheresse ; cette force demande de l'embonpoint, des images frappantes, des termes énergiques, Dict. phil. Force. dans FORCE
On a dit que les sermons de Bourdaloue avaient plus de force, ceux de Massillon plus de grâce, ib. dans FORCE
La force du raisonnement consiste dans une exposition claire des preuves exposées dans leur jour, et une conclusion juste, Dict. phil. Force. dans FORCE
Corneille, qui ne produisait ses beautés que quand il était animé par la force de son sujet, Comm. Corn. Rem. Hor. dans FORCE
La force de la situation a fait apparemment passer tous ces défauts, qui aujourd'hui seraient relevés sévèrement dans une pièce nouvelle, Comm. Corn. Rem. Rodogune dans FORCE
Il s'introduisit une coutume ayant force de loi en France, en Allemagne, en Angleterre, de faire grâce de la corde à tout criminel condamné qui savait lire ; tant un homme de cette érudition était nécessaire à l'État, Dict. phil. Clerc. dans FORCE
À force de médecins et de saignées la maladie de Candide devint sérieuse, Candide, 22 dans FORCE
Il semble qu'à force de livres on est devenu ignorant, Lett. Mme du Deffant, 8 août 1770 dans FORCE
Il obligea à force de mérite le roi, qui ne l'aimait pas, à l'employer, Louis XIV, 9 dans FORCE
Il se pourrait à toute force que Pépin eût donné aux papes l'exarchat de Ravenne, Moeurs, 12 dans FORCE
N'est-ce pas que les Anglais ont besoin de la mer, dont les Français peuvent à toute force se passer ?, Louis XV, 35 dans FORCE
Un ministre est excusable du mal qu'il fait lorsque le gouvernail de l'État est forcé dans sa main par les tempêtes ; mais dans le calme il est coupable de tout le bien qu'il ne fait pas ; Mazarin ne fit de bien qu'à lui et à sa famille, Louis XIV, 6 dans FORCÉ, ÉE
Donner les sens forcés à des passages clairs, c'est le sûr moyen de ne jamais s'entendre, Dict. phil. Résurrection. dans FORCÉ, ÉE
Trianon et Marly bâtis ; la nature forcée dans tous ces lieux de délice, et des jardins où l'art était épuisé, Louis XIV, 27 dans FORCÉ, ÉE
Et dans un vers forcé que surcharge un vieux mot, Couvre son peu d'esprit des phrases de Marot, Disc. 3 dans FORCÉ, ÉE
[Caton] Ce héros forcené, la victime d'Utique, M. de Cés. I, 1 dans FORCENÉ, ÉE
Une ombre de respect pour son saint ministère Peut-être adoucira ces vainqueurs forcenés, Orphel. I, 1 dans FORCENÉ, ÉE
Mazarin voulut essayer de faire Louis XIV empereur ; le dessein était chimérique ; il eût fallu ou forcer les électeurs ou les séduire, Louis XIV, 6 dans FORCER
Il force les Anglais de se rembarquer, Louis XV, 35 dans FORCER
On a un peu forcé nature pour mériter les bontés de Mlle Clairon, et cela est bien juste ; elle trouvera dans son rôle plusieurs changements, Lett. Mlle Clairon, janv. 1750 dans FORCER
C'est de quoi les force-viviers ne conviendront point du tout, Lett. Mairan, 24 mars 1741 dans FORCE-VIVIER
Louis [de Bavière] prononce que le roi de France [Philippe de Valois] a forfait la protection de l'empire, Moeurs, 75 dans FORFAIRE
Il est donc des forfaits Que le courroux des dieux ne pardonne jamais !, Sémir. V, 8 dans FORFAIT
Il [Charles XII] les appela médiateurs volontaires, persista à soutenir que l'ordre du sultan et le fetfa du muphti étaient forgés, puisqu'on venait d'envoyer demander de nouveaux ordres à la Porte, Charles XII, 6 dans FORGÉ, ÉE
Je forgerai des systèmes, c'est-à-dire des erreurs, pour expliquer leur nature [des animaux], Trait. métaph. chap. 7 dans FORGER
Le faux Énoch, que cite saint Jude, est reconnu pour être forgé par un Juif, Moeurs, Introd. dans FORGER
Il [ce peuple] se forgea une histoire...., Amabed, 2e lett. réponse. dans FORGER
Le fils d'un forgeron né à Islèbe fut celui par qui commença la révolution [la réforme] ; c'était Martin Luther, moine augustin que ses supérieurs chargèrent de prêcher contre la marchandise qu'ils n'avaient pu vendre, Ann. Emp. Maximilien, 1518 dans FORGERON
Les présidents se formalisèrent qu'on n'eût pas commencé par eux, Hist. parl. chap. 54 dans FORMALISER (SE)
Et lorsque je m'oppose à tant d'énormités, César parle de droits et de formalités, Catilina, IV, 4 dans FORMALITÉ
Il ne faut point de formalités pour voler, et il en faut pour restituer, Lett. Landg. de Hesse-Cassel, 4 août 1753 dans FORMALITÉ
[Platon a eu] un instinct assez heureux pour appeler Dieu l'éternel géomètre, pour sentir qu'il existe une intelligence formatrice, Dial. XXIV, 17 dans FORMATEUR, TRICE
Jugez si, en admettant un formateur souverain, on peut admettre des êtres qui lui résistent, Dial. XXIII dans FORMATEUR, TRICE
L'État ne reprend une forme constante que quand les lois règnent, Moeurs, 194 dans FORME
Il s'agissait de savoir si la forme substantielle des puces de Sirius était de même nature que celle de colimaçon, Microm. I dans FORME
Des témoins dont la déposition est conservée dans les archives publiques, revêtue de toutes les formes, Phil. Cons. à M. Bergier, 19 dans FORME
Je ne suis pas même à portée de solliciter la restitution de mon propre bien, qu'on s'est avisé de me prendre sans aucune forme de procès, Lett. d'Argental, 19 janv. 1771 dans FORME
On déclara la guerre à l'Espagne dans les formes à la fin de l'année 1739, Louis XV, 8 dans FORME
S'il y a des cas où le fond doit faire taire la forme, c'est assurément quand il s'agit de la vie des hommes, Lett. Damilaville, 8 févr. 1768 dans FORME
Je ne suis point formé du sang asiatique, Zaïre, III, 1 dans FORMÉ, ÉE
Aux cris demi-formés de leurs voix expirantes, Lisbonne. dans FORMÉ, ÉE
....Formés sous ton joug et nourris dans ta loi, Fanat. II, 4 dans FORMÉ, ÉE
La langue italienne n'était pas encore formée du temps de Frédéric II, Moeurs, 82 dans FORMÉ, ÉE
Quel est votre pays, quel sang vous a formée ?, Olymp. II, 3 dans FORMER
Le soin de vous former des destins plus propices...., Fanat. I, 2 dans FORMER
C'est lui [Baluze] qui a formé le recueil des manuscrits de la bibliothèque de Colbert, Louis XIV, écrivains. dans FORMER
.... Mais depuis quand formâtes-vous ces noeuds ?, Orphel. III, 2 dans FORMER
Mais le jour qui forma le second hyménée...., M. de Cés. I, 1 dans FORMER
La Suède, inondée de cette fausse monnaie, ne forma qu'un cri contre le baron de Gortz, Charles XII, 8 dans FORMER
Apprenez, infidèles, à former contre moi des trames criminelles, Fanat. V, 4 dans FORMER
Je ne sais quels projets il peut former encore, Sémir. v, 1 dans FORMER
Quand mon père eut formé le dessein tyrannique De m'arracher l'objet de mon coeur amoureux, Trois manières. dans FORMER
Nul homme de lettres n'ignore que Titus Lucretius Carus, nommé parmi nous Lucrèce, fit son beau poëme pour former, comme on dit, l'esprit et le coeur de Caïus Memmius Gemellus, jeune homme d'une grande espérance, et d'une des plus anciennes maisons de Rome, Lett. de Memmius, Préf. dans FORMER
L'amour forma son coeur, les grâces son esprit, Trois manières. dans FORMER
Si j'avais cru que vous le destinassiez à être votre secrétaire, je l'aurais engagé à former sa main, Lett. Richelieu, 22 juil. 1767 dans FORMER
Je le vois trop ; les soins qu'on prend de notre enfance Forment nos sentiments, nos moeurs, notre croyance, Zaïre, I, 1 dans FORMER
Il est très vrai que les jésuites s'étaient formé dans le Paraguai un empire d'environ quatre cents lieues de circonférence, Moeurs, 154 dans FORMER
L'un et l'autre savent-ils comment un enfant se forme dans le sein maternel ?, Dial. 7 dans FORMER
Plus on poursuivait les sorciers, plus il s'en formait, Moeurs, Introd. dans FORMER
Et cet indigne hymen sous ses yeux s'est formé, Tancr. I, 6 dans FORMER
La faction des Seize se formait sous le duc de Guise, et Paris n'était plus au roi que de nom, Moeurs, 173 dans FORMER
Corneille s'était formé tout seul, mais Louis XIV, Colbert, Sophocle et Euripide contribuèrent tous à former Racine, Louis XIV, 32 dans FORMER
C'est l'école du meurtre et j'ai dû m'y former, Triumv. IV, 3 dans FORMER
Je me forme sous eux dans le bel art de nuire, Cabales. dans FORMER
Un public dont le goût s'est formé si difficilement, Dict. phil. Esprit. dans FORMER
J'ai reçu une lettre de monsieur votre fils dont je suis très content ; il me paraît s'être formé en peu de temps ; voilà ce que c'est que d'avoir une mère qui est bonne compagnie, Lett. Mme de Fontaine, 10 janv. 1757 dans FORMER
Je ne sais si les Suédois pourraient avoir tout d'un coup des troupes aussi formidables que celles de Charles XII, Charles XII, Disc. dans FORMIDABLE
On hâte en gémissant ces moments formidables [d'une exécution à mort], Tancr. III, 3 dans FORMIDABLE
On a vu des guerres sanglantes pour des formulaires, et elles n'auraient pas eu lieu si les souverains avaient mieux connu leurs droits, Dict. phil. Droit canonique. dans FORMULAIRE
Moi, pour le repos de mon âme, et pour n'être pas placé après ma mort parmi les boucs, je donne à tel monastère, etc., Moeurs, 20 dans FORMULE
Il n'y avait alors aucune formule de titres usitée en Europe ; on disait aux rois votre excellence, votre sérénité, votre grandeur, votre grâce indifféremment, Ann. Emp. Henri IV, 1077 dans FORMULE
La formule principale de tous les mystères était partout : Sortez, profanes ; les chrétiens prirent aussi dans les premiers siècles cette formule, Dict. phil. Initiation. dans FORMULE
Vous êtes au-dessus des formules de lettres, Lett. Mlle Clairon, 30 août 1765 dans FORMULE
Il [König] fit, l'année passée, le voyage de la Haye à Berlin, uniquement pour aller conférer avec Maupertuis sur une formule d'algèbre et sur une loi de la nature dont vous ne vous souciez guère, Lett. Mme Denis, 24 juill. 1752 dans FORMULE
Philippe, landgrave de Hesse, avoue qu'il est tombé très souvent dans la fornication, Moeurs, 130 dans FORNICATION
On a traduit par le mot de fornication les infidélités du peuple juif pour des dieux étrangers, parce que chez les prophètes ces infidélités sont appelées impuretés, souillures ; c'est par la même extension qu'on a dit que les Juifs avaient rendu aux faux dieux un hommage adultère, Dict. phil. Fornication. dans FORNICATION
Ta bru a forniqué, car son ventre commence à s'enfler, Phil. IV, 101 dans FORNIQUER
Un Dieu plus fort que toi [vertu] m'entraînait vers le crime, Oedipe, V, 4 dans FORT, ORTE
Il regrettait ces temps si chers à son grand coeur, Où, fort de sa vertu, sans secours, sans intrigue, Lui seul avec Condé faisait trembler la ligue, Henr. J. dans FORT, ORTE
Valois plein d'espérance et fort d'un tel appui, ib. IV dans FORT, ORTE
Je lis le mémoire de Mme Scaliger : il est bien fort de chose [souligné par Voltaire], raisonné à merveille, approfondi, et de la critique la plus vraie et la plus fine, Lett. d'Argental, 23 sept. 1760 dans FORT, ORTE
Une troupe aussi forte, un camp aussi nombreux, Scythes, IV, 2 dans FORT, ORTE
Le palais de Sylla, notre plus fort asile, Catil. IV, 3 dans FORT, ORTE
Colbert attira d'Italie Dominique Cassini, Huyghens de Hollande, et Roëmer de Danemark par de fortes pensions, Louis XIV, 31 dans FORT, ORTE
Le roi [Charles XII] répandit au hasard mille bourses, qui font quinze cent mille francs de notre argent en monnaie forte, Charles X'II, 6 dans FORT, ORTE
Mon amour est plus fort, plus grand que mes bienfaits, Zaïre, I, 5 dans FORT, ORTE
Ce nouveau mouvement dans mon coeur est trop fort, M. de Cés. III, 5 dans FORT, ORTE
Et sur votre vaillance J'ai fondé dès longtemps ma plus forte espérance, Catil. II, 2 dans FORT, ORTE
On consulta enfin deux forts laboureurs et deux bons marchands de blé, et il y eut le lendemain plus de pain au marché qu'on n'en voulait, Dict. phil. Conseiller ou juge dans FORT, ORTE
Vous avez une âme forte à qui je dis quelquefois des vérités fortes, Lett. Mme du Deffant, 21 sept. 1764 dans FORT, ORTE
Fort contre vos raisons, faible contre ses pleurs, Brutus, IV, 1 dans FORT, ORTE
Je conviens que le sujet n'est guère théâtral pour nous qui, ayant beaucoup plus de goût, de décence, de connaissance du théâtre que les Anglais, n'avons généralement pas des moeurs si fortes, Rome sauvée, Préf. dans FORT, ORTE
On joue souvent Zaïre parce qu'elle est tendre ; on ne joue pas Brutus parce que cette pièce n'est que forte, Lett. d'Argenson, 4 juin 4739 dans FORT, ORTE
Dieu veuille que ces derniers tomes soient cent fois plus forts que les premiers ! c'est ainsi qu'il faut répondre aux persécuteurs, Lett. Damilaville, 26 juill. 1764 dans FORT, ORTE
Les hommes d'une imagination forte, comme Pascal, parlent avec une autorité despotique, Lett. S'gravesende, 1er juin 1738 dans FORT, ORTE
Les éloges que Virgile, Horace et Ovide même prodiguèrent à Auguste étaient beaucoup plus forts [que les éloges prodigués à Louis XIV] ; et, si on songe aux proscriptions, ils étaient assurément bien moins mérités, Frag. sur l'hist. art. XXVIII dans FORT, ORTE
Après Milton, après le Tasse, Parler de moi serait trop fort, Et j'attendrai que je sois mort, Pour apprendre quelle est ma place, Stances, 1 dans FORT, ORTE
Quelquefois la sagesse a maîtrisé le sort ; C'est le tyran du faible et l'esclave du fort, Pélop. I, 1 dans FORT, ORTE
Zadig sut parer le coup, en opposant ce qu'on appelle le fort de l'épée au faible de son adversaire, Zadig, 21 dans FORT, ORTE
Le fort et le faible de tous les gouvernements a été examiné de près dans les derniers temps, Dict. phil. États, Gouvernements. dans FORT, ORTE
Enfin après avoir examiné le fort et le faible des sciences, il fut décidé que monsieur le marquis apprendrait à danser, Jeannot et Colin. dans FORT, ORTE
Pour moi, loin de la ville établi dans ce fort, Tancr. III, 1 dans FORT, ORTE
Je postulerai fort et ferme une place dans votre académie, Lett. Devaux, 1751 dans FORT, ORTE
Les sentiments vigoureux de l'âme passent dans le langage ; et qui pense fortement parle de même, Brutus, préface dans FORTEMENT
La pièce [le Misanthrope] est d'un bout à l'autre à peu près dans le style des satires de Despréaux, et c'est de toutes les pièces de Molière la plus fortement écrite, Vie de Molière. dans FORTEMENT
Les villes chinoises n'ont jamais eu d'autres fortifications que celles que le bon sens inspirait à toutes les nations avant l'usage de l'artillerie : un fossé, un rempart, une forte muraille et des tours, Moeurs, 1 dans FORTIFICATION
Le roi de Suède, dans le commencement du siége, disait qu'il ne comprenait pas comment une place bien fortifiée et munie d'une garnison suffisante pouvait être prise, Charles XII, 8 dans FORTIFIÉ, ÉE
Le sang des Guises fortifia la ligue, comme la mort de Coligni avait fortifié les protestants, Ess. guerres civ. de France. dans FORTIFIER
Je suis un peu affligé, en ma qualité de Français, d'entendre dire que c'est un chevalier de Tott qui fortifia les Dardanelles, Lett. Catherine, 20 nov. 1770 dans FORTIFIER
Le fils qu'elle lui avait donné [au czar Pierre] en 1690 naquit malheureusement avec le caractère de sa mère, et ce caractère se fortifia par la première éducation qu'il reçut, Russie, II, 10 dans FORTIFIER
Les destinées des princes et des États sont tellement le jouet de ce qu'on appelle la fortune, que le salut de l'Empereur vint d'un prince protestant, Ann. Emp. Charles-Quint, 1546 dans FORTUNE
Gouvernez la fortune et sachez l'asservir, Adélaïde, II, 7 dans FORTUNE
La fortune fit évanouir tous ces vastes projets, Louis XV, 1 dans FORTUNE
Avant-hier advint que de fortune Je rencontrai ce Guignard sur la brune, Hypocr. dans FORTUNE
Amazan refusait constamment toutes les bonnes fortunes qui se présentaient à lui, Babyl. 6 dans FORTUNE
Cromwell alors se fit nommer gouverneur d'Irlande ; il partit avec l'élite de son armée, et fut suivi de sa fortune ordinaire, Moeurs, 181 dans FORTUNE
Soliman envoie le bacha Mustapha assiéger Malte ; rien n'est plus connu que ce siége où la fortune de Soliman échoua, Ann. Emp. Maximilien II, 1565 dans FORTUNE
La révolte du comte de Soissons fut la plus dangereuse ; elle était appuyée par le duc de Bouillon, fils du maréchal, qui le reçut dans Sedan, par le duc de Guise, petit-fils du balafré, qui, avec le courage de ses ancêtres, voulait en faire revivre la fortune, Moeurs, 176 dans FORTUNE
Il y a une différence si immense entre celui qui a sa fortune toute faite et celui qui la doit faire, que ce ne sont pas deux créatures de la même espèce, Lett. Cideville, 26 sept. 1733 dans FORTUNE
Vous qui vous exposez à la plainte importune De ceux dont la valeur a fait votre fortune, Orphel. IV, 2 dans FORTUNE
Le duc de Vendôme, parvenu enfin au généralat après avoir passé par tous les degrés depuis celui de garde du roi, comme un soldat de fortune, commandait en Catalogne, où il gagna un combat et il prit Barcelone, Louis XIV, 17 dans FORTUNE
Dioclétien n'était qu'un soldat de fortune, Moeurs, 8 dans FORTUNE
Vous demandez comment on fait ces grandes fortunes, c'est parce qu'on est heureux, Jeannot et Colin. dans FORTUNE
Ceux qui avaient partie de leur fortune sur la compagnie des Indes, n'ont qu'à se recommander aux directeurs de l'hôpital ; on a bien raison d'appeler son bien fortune ; car un moment le donne, un moment l'ôte, Lett. d'Argental, 2 août 1761 dans FORTUNE
L'Huillier, homme de fortune, prenait un soin singulier de l'éducation du jeune Chapelle, son fils naturel, Vie de Molière. dans FORTUNE
Va, reviens m'avertir quand cette cendre aimée Sera prête à tomber dans la fosse enflammée, Olympie, V, 3 dans FOSSE
Ayant un pied en France et l'autre en Suisse, et les deux sur le bord de la fosse, Lett. la Chalotais, 11 juill. 1762 dans FOSSE
Ces angles, ces fossés, ces hardis boulevards, Alz. II, 6 dans FOSSÉ
C'est un très bel homme, les femmes sont folles de lui, Amabed, Lett. 16 dans FOU ou FOL, FOLLE
Il faut être fou pour dire que ces arts ont nui aux moeurs, ils sont nés malgré la méchanceté des hommes, et ils ont adouci jusqu'aux moeurs des tyrans, Moeurs, 121 dans FOU ou FOL, FOLLE
Un fou est un malade dont le cerveau pâtit, comme le goutteux est un malade qui souffre aux pieds et aux mains, Dict. phil. Folie. dans FOU ou FOL, FOLLE
Le pauvre vieux fou a encore les passions vives, Lett. d'Argental, 11 oct. 1761 dans FOU ou FOL, FOLLE
Un certain dialogue entre l'illustre fou de la matière subtile [Descartes] et la cruelle folle qui assassina Monaldeschi [la reine Christine de Suède], Lett. d'Alembert, 8 mai 1773 dans FOU ou FOL, FOLLE
Le fou du roi était toujours de la nation, mais le docteur était arabe ou juif, Dict. phil. Roger Bacon. dans FOU ou FOL, FOLLE
La foudre étincelante éclate dans les nues, Henr. I dans FOUDRE
C'est la foudre à la main qu'ils [les dieux] m'ont donné ma grâce, Sémir. III, 1 dans FOUDRE
Si Dieu punit l'erreur, Vois quel foudre il prépare aux artisans des crimes, Fanat. V, 4 dans FOUDRE
Moitié chère et sacrée, et de qui les vertus Ont arrêté sur moi les foudres suspendus, Olymp. IV, 5 dans FOUDRE
Allez vaincre l'Espagne et songez qu'un grand homme Ne doit point redouter les vains foudres de Rome, Henr. III dans FOUDRE
Vauban, sur un rempart, un compas à la main, Rit du bruit impuissant de cent foudres d'airain, Henr. VII dans FOUDRE
Protége les vaincus, commande à nos vainqueurs, Éteins entre leurs mains leurs foudres destructeurs, Alz. I, 4 dans FOUDRE
Avec plus d'art encore et plus de barbarie, Dans des antres profonds on a su renfermer Des foudres souterrains tout prêts à s'allumer, Henr. VI dans FOUDRE
La fortune à nos yeux fit monter sur son char Sylla, deux Marius, et Pompée et César ; Elle a précipité ces foudres de la guerre, Triumv. II, 2 dans FOUDRE
Les Russes n'eurent pas le temps de se reconnaître au milieu de ce nuage de neige qui leur donnait au visage, foudroyés par les canons qu'ils ne voyaient pas, et n'imaginant point quel petit nombre ils avaient à combattre, Hist. Russ. I, 11 dans FOUDROYÉ, ÉE
Mahomet vous protége ; et son juste courroux, Prêt à tout foudroyer, peut s'arrêter par vous, Fanat. IV, 6 dans FOUDROYER
Il retourna en classe, on lui donna le fouet quelquefois, et il n'en fut pas plus savant, Dict. phil. Ignace de Loyola. dans FOUET
Je regarde le désaveu fait par cette malheureuse, avant d'être fouettée et marquée, comme une espèce de testament de mort, Lett. Marin, 27 mars 1773 dans FOUETTER
Il n'y avait pas certainement de quoi fouetter un page, Lett. à la duch. d'Enville, 26 nov. 1774 dans FOUETTER
Le premier fou qui se fouetta publiquement pour apaiser les dieux, ne fut-il pas l'origine des prêtres de la déesse de Syrie, qui se fouettaient en son honneur ?, Dict. phil. Austérités. dans FOUETTER
Le général [Lalli] s'était attiré, par ses fougues indiscrètes et par ses reproches injustes, une accusation si cruelle [de vol et de sacrilége], Polit. et législ. Proc. de Lalli. dans FOUGUE
Sa fougue est passagère, elle éclate à grand bruit ; Un instant la fait naître, un instant la détruit, Irène, II, 1 dans FOUGUE
Il faudrait avoir un peu plus de fermeté et savoir résister à la première fougue des critiques qui fait du bruit les premiers jours et qui se tait à la longue, Lett. Damilaville, 26 janv. 1762 dans FOUGUE
J'ai dompté la fougue impétueuse de ma jeunesse, Lett. d'Argental, 21 sept. 1772 dans FOUGUE
Je n'ai pu retenir cette fougue imprudente, Mérope, III, 1 dans FOUGUE
Dompter tout d'un coup la fougue de son caractère dès qu'il est cardinal [Sixte-Quint] ; se donner quinze ans pour incapable d'affaires et surtout de régner, afin de déterminer un jour en sa faveur les suffrages de tous ceux qui comptaient régner sous son nom, Moeurs, 184 dans FOUGUE
.... Seigneur, j'ai des amis Qui sous ce joug nouveau sont à regret soumis ; Qui, dédaignant l'erreur des peuples imbéciles, Dans ce torrent fougueux restent seuls immobiles, Brutus, I, 4 dans FOUGUEUX, EUSE
Qu'a servi contre Bayle une infâme cabale ? Par le fougueux Jurieu Bayle persécuté Sera des bons esprits à jamais respecté, Disc. 2 dans FOUGUEUX, EUSE
Et d'un âge fougueux l'imprudence indocile, Disc. 5 dans FOUGUEUX, EUSE
Je te persécutai ; ma fougueuse jeunesse Offensa ton honneur, accabla ta vieillesse, Scythes, II, 4 dans FOUGUEUX, EUSE
Dans le même temps où Boileau donnait son Art poétique, Racine, Iphigénie et Athalie, Quinault, Atys et Armide, où Fénelon écrivait son Télémaque, où Bossuet déclamait ses Oraisons funèbres, où Lebrun peignait, où Girardon sculptait, où du Cange fouillait les ruines des siècles barbares pour en tirer des trésors...., Dict. phil. Scoliaste. dans FOUILLER
La taupe a fouillé là Vous nous faites fouiller à coups de nerf de boeuf dans les montagnes pour en tirer une espèce de terre jaune qui, par elle-même, n'est bonne à rien, Voy. de Scarmentado. dans FOUILLER
Le premier qui, chez les Scythes, fouilla dans la cervelle de son ennemi et fit une coupe de son crâne, fut suivi par tout ce qu'il y avait de plus illustre chez les Scythes, Dict. phil. Hérésie. dans FOUILLER
On est bien détrompé quand on fouille un peu dans l'antiquité, Moeurs, 5 dans FOUILLER
Les ministres étrangers qui ont envoyé des mémoires à leurs souverains s'y sont tous trompés ; il faut fouiller dans les archives de l'empire, Russie, I, 2 dans FOUILLER
Quand ils [Octave, Antoine et Lépide] conférèrent ensemble dans l'île de Reno, ils commencèrent par se fouiller réciproquement, se soupçonnant également l'un et l'autre d'être des assassins, Triumv. Notes. dans FOUILLER
Seule elle me tira de la foule sanglante, Olymp. II, 2 dans FOULE
La foule des humains n'existe point pour moi, Tancr. II, 1 dans FOULE
Dans la foule des révolutions que nous avons vues d'un bout de l'univers à l'autre, il paraît un enchaînement fatal des causes qui entraînent les hommes, comme les vents poussent les sables et les flots, Moeurs, 196 dans FOULE
Les uns courent se jeter dans la rivière de Narva, et une foule de soldats y fut noyée, Hist. Buss. I, 11 dans FOULE
Des prêtres fortunés foulent d'un pied tranquille Les tombeaux des Catons et la cendre d'Émile, Henr. IV dans FOULER
Il [l'empereur Othon IV] se faisait, dit-on, fouler aux pieds de ses garçons de cuisine, et fouetter par des moines, Moeurs, 51 dans FOULER
On vantait la générosité de son coeur [du duc de Guise] ; mais il n'en avait pas donné un grand exemple, quand il foula aux pieds, dans la rue Bétisi, le corps de l'amiral coligni, jeté à ses yeux par les fenêtres, ib. 173 dans FOULER
Leur orgueil foule aux pieds l'orgueil du diadème, Brutus, I, 3 dans FOULER
Ce colosse effrayant [Rome] dont le monde est foulé, Mort de Cés. III, 5 dans FOULER
J'ai vu les pyramides et n'en ai point été émerveillé ; j'aime mieux les fours à poulets, dont l'invention est, dit-on, aussi ancienne que les pyramides, Déf. de mon oncle, ch. 21 dans FOUR
Ces oracles menteurs d'un temple méprisable Que les fourbes d'Égypte ont rendu vénérable, Sémiram. II, 4 dans FOURBE
Oh ! qu'il va me payer sa fourbe abominable !, Zaïre, IV, 5 dans FOURBE
Ne faut-il pas aux peuples quelque chose de plus ? n'ont-ils pas besoin, je ne dis pas des fourberies de vos bonzes, mais de quelques illusions respectables ?, Dial. XXVIII, 1 dans FOURBERIE
Le christianisme fourbit les épées qui couvrirent nos campagnes de cadavres, Phil. Déf. de milord Bolingbroke, 43 dans FOURBIR
La même année il y eut aussi des remontrances du parlement au sujet du domaine aliéné par le roi à l'hôtel de ville de Paris pour le paiement d'un impôt sur le vin et sur le pied fourché, impôt dont l'hôtel de ville avait avancé les deniers, Hist. parl. ch. 16 dans FOURCHÉ, ÉE
Ils [des faiseurs de romans] nous découvrent la grande époque dans laquelle les marsouins nos aïeux devinrent hommes, et comment leur queue fourchue se changea en cuisses et en jambes ; c'est là le grand service que Telliamed a rendu depuis peu au genre humain, Lett. Faugères, 3 mai 1776 dans FOURCHU, UE
Les fourmis passent pour une excellente démocratie ; elle est au-dessus de tous les autres États, puisque tout le monde y est égal et que chaque particulier y travaille pour le bonheur de tous, Dict. phil. Lois dans FOURMI
Les artisans et les marchands, que leur obscurité dérobe à la fureur ambitieuse des grands, sont des fourmis qui se creusent des habitations en silence, tandis que les aigles et les vautours se déchirent, Moeurs, 81 dans FOURMI
Je n'ai eu aucune part aux divisions qui agitent la petite fourmilière [Genève], Lett. Choiseul, 1766 dans FOURMILIÈRE
C'était l'heureux âge, Où Rome avait fourmilière d'élus, Mule du pape. dans FOURMILIÈRE
Au second livre il est dit qu'il tomba de son char et qu'il fut tellement froissé de sa chute qu'il fourmilla de vers, Bib. expl. Machab. dans FOURMILLER
Dans tous les temps, dans tous les pays, et dans tous les genres, le mauvais fourmille et le bon est rare, Babouc. dans FOURMILLER
Les athées fourmillaient en Italie au quinzième siècle, Jenni, 11 dans FOURMILLER
Vous voudrez que chacun jouisse en paix de ses droits et de son héritage.... ce sera la pierre philosophale de la politique ; elle doit sortir de vos fourneaux, Lett. au roi de Pr. 54 dans FOURNEAU
Je vous enverrai Éryphile [une tragédie] de la nouvelle fournée avec trois actes nouveaux, Lett. en vers et en prose, 19 dans FOURNÉE
Lisez ou relisez ce que j'ai lu autrefois dans une de ces petites brochures qui se perdent quand elles ne sont pas enchâssées dans des volumes d'une taille un peu plus fournie, Dict. phil. Génération. dans FOURNI, IE
Quand ce prince fait la revue de son régiment, il examine le fourniment du soldat ; le grand homme ne néglige rien, Lett. Prusse, 35 dans FOURNIMENT
C'était dans ce pays seul [en France] qu'on fabriquait parfaitement les instruments nécessaires [à la chirurgie] ; il en fournissait tous ses voisins, Louis XIV, 33 dans FOURNIR
Que vous fournissiez ce malheureux triomphe à vos indignes ennemis, que vous laissiez penser que vous avez été forcé de quitter, c'est ce que je ne souffrirai jamais, Lett. d'Alembert, 8 janv. 1757 dans FOURNIR
Les Adelphes [comédie de Térence] ont fourni tout au plus l'idée de l'École des maris, Vie de Molière. dans FOURNIR
Ne songeons plus, mon pauvre Thiriot, qu'à fournir ensemble tranquillement notre carrière philosophique, Lett. Thiriot, nov. 1724 dans FOURNIR
Vous n'avez point eu cette ressource, et cependant vous avez fourni cette longue carrière de cinq actes qui est si prodigieusement difficile à remplir sans épisodes, Mérope, Lettre. dans FOURNIR
Il faut tomber sur elle [l'infanterie anglaise, à Fontenoy] comme des fourrageurs, Louis XV, 15 dans FOURRAGEUR
Et se moquait très librement Des bavards fourrés de l'école, Épît. LXVI dans FOURRÉ, ÉE
La cour de France, en 1644, procura une paix fourrée [entre les Barberins et le duc de Parme], Pol. et législ. Droits des hommes. dans FOURRÉ, ÉE
Il [Maupertuis] me porte tous les coups fourrés qu'il peut, et j'ai peur qu'il ne me fasse plus de tort qu'à Koënig, Lett. Mme Denis, 22 mai 1752 dans FOURRÉ, ÉE
J'ai bien plus besoin, moi, de la consolation de vous faire encore ma cour, de vous voir et de vous entendre, que vous n'en avez d'être fourré dans mes gazettes, Lett. Richelieu, 25 nov. 1752 dans FOURRÉ, ÉE
On m'a parlé d'un homme de Nancy qu'on dit fourré à la Bastille sur la dénonciation d'un jésuite, Lett. Boisgelin, mars 1767 dans FOURRÉ, ÉE
Jacques 1er, avec beaucoup de courage, sentit toute sa vie un frémissement involontaire quand on tirait une épée du fourreau, Dict. phil. Influence. dans FOURREAU
Occam demanda à l'empereur Louis de Bavière qu'il défendît sa plume par son épée impériale contre Scot....heureusement l'épée de Louis de Bavière resta dans le fourreau, ib. Sottise. dans FOURREAU
Fourre-lui encore les cinq cents autres guinées dans sa valise, Écoss. V, 1 dans FOURRER
J'ai une aversion mortelle pour la prison ; je suis malade ; un air enfermé m'aurait tué ; on m'aurait peut-être fourré dans un cachot, Lett. d'Argental, avril 1734 dans FOURRER
Eh bien, monsieur, si vous aviez été ministre à Constantinople, au lieu de l'être à la Haye, vous auriez donc été fourré aux sept tours ?, Lett. Voronzof, 26 fév. 1769 dans FOURRER
On aurait beaucoup mieux fait de prendre ce parti que d'aller fourrer mal à propos la fille de M. le duc de Luxembourg dans des querelles de comédie, Lett. Thiriot, 7 juill. 1760 dans FOURRER
Que Merlin ne fourre pas mon nom à la bagatelle que je lui ai donnée, Lett. Damilaville, 2 oct. 1767 dans FOURRER
On m'apprend qu'il a fourré une lettre de moi dans le Mercure ; je ne sais si c'est celle dont je vous parle, Lett. d'Argental, 20 juin 1767 dans FOURRER
Le diable se fourre partout depuis longtemps, Lett. la Harpe, 25 fév. 1771 dans FOURRER
On écoutait tous ces faits admirables Dans son château près d'un large foyer, Ce qui plaît aux dames. dans FOYER
Verres lenticulaires, qui rassemblent tous les rayons à leur foyer, Newt. II, 8 dans FOYER
Le fracas des événements qui, de dix ans en dix ans, varient la scène du monde et qui arment puissamment les princes de l'Europe pour de petits intérêts, Lett. Richelieu, 25 nov. 1752 dans FRACAS
Ce tourbillon qu'on appelle le monde Est si frivole, en tant d'erreurs abonde, Qu'il n'est permis d'en aimer le fracas Qu'à l'étourdi qui ne le connaît pas, Épît. LXIV dans FRACAS
Le fracas des villes n'est fait que pour ceux qui ne peuvent s'occuper, Lett. Mme de Florian, 12 oct. 1767 dans FRACAS
Le public veut des coups de théâtre incroyables, de grands mots et du fracas, Lett. d'Argental, 2 mars 1766 dans FRACAS
Peut-être que l'appareil de la scène, le fracas de théâtre qui règne dans cet ouvrage, les rôles de Cicéron, de Catilina, de César, pourront frapper pendant quelques représentations, ib. 13 juill. 1751 dans FRACAS
Ce Gilles Shakspeare, avec toute sa barbarie et son ridicule, a des traits si naïfs et si vrais, et un fracas d'action si imposant, que tous les raisonnements de Pierre Corneille sont à la glace en comparaison du tragique de ce Gilles, Lett. Saurin, 28 fév. 1764 dans FRACAS
Il demanda si on n'avait pas entendu parler de cette bande de jeunes gens qui avaient fait tant de fracas dans les environs, Jenni, 7 dans FRACAS
Je sais fort bien que toute cette aventure fait du fracas dans votre Paris, où le beau monde veut des nouveautés, Lett. d'Argental, 30 janv. 1778 dans FRACAS
Que deviennent et que m'importent l'humanité, la bienfaisance, la modestie, la tempérance, la douceur, la sagesse, la piété, tandis qu'une demi-livre de plomb tirée de six cents pas me fracasse le corps, et que je meurs à vingt ans dans des tourments inexprimables ?, Dict. phil. Guerre. dans FRACASSER
Mais puisqu'un vil sénat insolemment partage De ton gouvernement le fragile avantage, Fanat. I, 4 dans FRAGILE
Les oeuvres des humains sont fragiles comme eux, Henr. I dans FRAGILE
Bérose, ancien auteur chaldéen, dont on retrouve des fragments conservés par Abydène, cités dans Eusèbe, et rapportés mot pour mot par George le Syncelle, Dict. phil. Ararat. dans FRAGMENT
Ces beaux ouvrages qui ont à la fois la force de l'antiquité et la fraîcheur du moderne, Moeurs, 82 dans FRAÎCHEUR
Et s'en allait avec tous ses attraits Vendre au marché du beurre et des oeufs frais, Ce qui plaît, etc. dans FRAIS, FRAÎCHE
Laissez reposer quelque temps votre ouvrage ; vous le reverrez ensuite avec des yeux frais, et vous en serez meilleur juge que personne, Lett. Chabanon, 13 janv. 1766 dans FRAIS, FRAÎCHE
Vous n'en pouvez plus, lui dit-il [Charles XII], mon cher Reichel ; j'ai dormi une heure, je suis frais, je vais monter la garde pour vous, Russie, II, 6 dans FRAIS, FRAÎCHE
Quoi ! ne sera-ce jamais qu'à la dernière extrémité que nous ferons quelque chose de grand ? si la moitié de Paris était brûlée, nous la rebâtirions superbe et commode ; et nous ne voulons pas lui donner aujourd'hui, à mille fois moins de frais, les commodités et la magnificence dont elle a besoin ?, Polit. et législ. Embell. de Paris. dans FRAIS
Le père [Frédéric Guillaume, roi de Prusse] était un véritable vandale qui, dans tout son règne, n'avait songé qu'à amasser de l'argent et à entretenir, à moins de frais qu'il se pouvait, les plus belles troupes de l'Europe, Mél. litt. Comment. historiq. t. LXIII, p. 20 dans FRAIS
Combien croyez-vous que chaque arpent rapporte l'un dans l'autre année commune, en blés, en semence de toute espèce, vins, étangs, bois, métaux, bestiaux, fruits, laines, soies, lait, huiles, tous frais faits, sans compter l'impôt ?, l'Homme aux 40 écus, Entretien avec un géomètre dans FRAIS
Vous lirez dans nos livres nouveaux de philosophie qu'il ne faut pas faire à pure perte les frais de penser, Dict. phil. Langues dans FRAIS
Philippe d'Orléans [le régent] se plaisait quelquefois à mettre une fraise, et c'était alors Henri IV embelli, Louis XV, 3 dans FRAISE
Mme de Maintenon évalue le tout [l'entretien d'une maison agréable et bien tenue] à neuf mille francs par an, et met trois mille livres pour le jeu, les spectacles, les fantaisies et les magnificences de monsieur et de madame, l'Homme aux 40 écus, Introduction dans FRANC
De là un franc en argent et en or, pour exprimer la monnaie du roi des Francs, ce qui n'arriva que longtemps après, mais qui rappelait l'origine de la monarchie, Dict. phil. Franc ou franq, France, etc. dans FRANC
Le comte son beau-père [de Frédéric Barberousse], nommé Renaud, ayant obtenu de grandes immunités en faveur de ce mariage, s'intitula le comte franc, et c'est de là qu'est venu le nom de Franche-Comté, Ann. Frédéric 1er, 1156 dans FRANC, FRANCHE
Ne sachant pas si vous avez vos ports francs pour les gros paquets qui ne viennent point de votre gouvernement, Lett. Richelieu, 7 août 1773 dans FRANC, FRANCHE
Je suis un franc provincial qui croit qu'on peut s'occuper à Paris de ce qui se passe dans son village, Lett. d'Argental, 27 janv. 1766 dans FRANC, FRANCHE
J'ai une grâce à demander à votre Altesse Royale, c'est, tout franc, qu'elle me loue un peu moins, Lett. prince de Prusse, 114 dans FRANC, FRANCHE
Cet acte, qui paraît si ridicule à milord Bolingbroke, à Woolston, et à tous les franc-pensants, Déf. de Bolingbroke, ch. 32 dans FRANC, FRANCHE
Il ne reste pas trois ans [de bonheur] franc et quitte pour les plus heureux, Dial. XXIV, 16 dans FRANC, FRANCHE
Un homme qui aurait vécu sous Louis XIV et qui reviendrait au monde ne reconnaîtrait plus les Français ; il croirait que les Allemands ont conquis ce pays-ci, Lett. Cideville, 16 avr. 1735 dans FRANÇAIS, AISE
Sous Hugues Capet, Robert, Henri et Philippe, on n'appela Français que les peuples en deçà de la Loire, Dict. phil. Franc, France. dans FRANÇAIS, AISE
Le résultat de cette savante conversation fut qu'on devait donner le nom de Francs aux pillards, le nom de Velches aux pillés et aux sots, et celui de Français à tous les gens aimables, Disc. aux Velches, Suppl. dans FRANÇAIS, AISE
Ce qui rend encore le français plus commun, c'est la perfection où le théâtre a été porté dans cette langue ; c'est à Cinna, à Phèdre, au Misanthrope qu'elle a dû sa vogue, et non pas aux conquêtes de Louis XIV, Dict. phil. Langues. dans FRANÇAIS, AISE
Je me pique seulement d'écrire en français ; c'est un devoir indispensable que tout le monde a négligé depuis Racine, Lett. d'Argental, 2 mars 1772 dans FRANÇAIS, AISE
Il n'y a rien de si ridicule que l'italien chanté à la française, si ce n'est peut-être le français chanté à l'italienne, Temple du goût. dans FRANÇAIS, AISE
On prononce aujourd'hui français, et quelques auteurs l'écrivent de même ; ils en donnent pour raison qu'il faut distinguer françois, qui signifie une nation, de François, qui est un nom propre, Dict. phil. François dans FRANÇAIS, AISE
Franchement, monsieur, l'histoire de ce prince n'est pas de la plus grande vraisemblance, Lett. Lethinois, 27 déc. 1768 dans FRANCHEMENT
Les coursiers écumants franchissent les guérets, Fontenoi. dans FRANCHIR
Entre le trône et moi je vois un précipice ; Il faut que ma fortune y tombe ou le franchisse, Mérope, I, IV dans FRANCHIR
Je la voyais franchir cet immense intervalle Qu'a mis entre elle et moi la majesté royale, Sémiram. II, 1 dans FRANCHIR
Toutes les villes murées avaient des franchises, des libertés, des priviléges jusque dans la plus grande anarchie du pouvoir féodal, Dic. phil. Franchise. dans FRANCHISE
Les souverains qui affranchirent les terrains dont étaient composés leurs domaines, en recueillirent d'abord un grand avantage, puisqu'on acheta chèrement ces franchises, ib. Propriété. dans FRANCHISE
Perdez moins d'artifice à tromper ma franchise, Brutus, II, 2 dans FRANCHISE
Aldée, qui était la franchise même, parla ainsi à ce prince, Princ. Babyl. 3 dans FRANCHISE
Dans un discours à son supérieur, la liberté est une hardiesse ou mesurée ou trop forte ; la franchise se tient plus dans les justes bornes, et est accompagnée de candeur, Dict. phil. Franchise dans FRANCHISE
Je demande ce qu'étaient ces hiérophantes, ces francs-maçons sacrés qui célébraient leurs mystères antiques de Samothrace, et d'où ils venaient eux et leurs dieux cabires, Dict. phil. Samothrace. dans FRANC-MAÇON
Quelques vers bien frappés ne suffisent pas, Mél. littér. Lettre à M. de Tressan. dans FRAPPÉ, ÉE
Il [le régent] fut averti par une légère attaque d'apoplexie qu'il négligea, ce qui lui en attira une seconde le 2 décembre 1723, à Versailles ; il mourut au moment qu'il en fut frappé, Louis XV, 3 dans FRAPPÉ, ÉE
On le vit [le cardinal de Richelieu] traîner le grand écuyer à sa suite, de Tarascon à Lyon, sur le Rhône, dans un bateau attaché au sien, frappé lui-même à mort, et triomphant de celui qui allait mourir par le dernier supplice, Moeurs, 176 dans FRAPPÉ, ÉE
Je n'ai pas trop conçu, disait M. de Voltaire, comment on meurt de chagrin et comment des ministres et de vieux cardinaux, qui ont l'âme si dure, ont pourtant assez de sensibilité pour être frappés à mort pour un petit dégoût, Mél. littér. Comment. hist. t. LXIII, p. 122 dans FRAPPÉ, ÉE
Dans un sombre chagrin son âme enveloppée Semblait d'un grand dessein profondément frappée, Alz. III, 3 dans FRAPPÉ, ÉE
Ceux qui gémirent sur l'aventure des diables de Loudun, ceux qui trouvèrent mauvais qu'un récollet, en conduisant Urbain Grandier au supplice, le frappât au visage avec un crucifix de fer...., Désastre de Lisbonne, préf. dans FRAPPER
Tout est perdu, au contraire, quand on le traite [le peuple] comme une troupe de taureaux ; car tôt ou tard ils vous frappent de leurs cornes, Lett. Linguet, 15 mars 1767 dans FRAPPER
Il [le pape Boniface VIII] se présenta avec majesté devant Colonna et Nogaret ; il est fort douteux que Colonna ait eu la brutalité de le frapper, Moeurs, 65 dans FRAPPER
Et se frappant le sein de ses pleurs inondé, Sémir. I, 1 dans FRAPPER
Tandis que Louis.... Au Nil épouvanté ne va porter la guerre, Que pour venir bientôt, frappant des coups plus sûrs, Délivrer ton Dieu même et lui rendre ces murs [de Jérusalem], Zaïrs, III, 4 dans FRAPPER
On a frappé en Angleterre une médaille de l'amiral Anson ; c'est un chef-d'oeuvre digne du temps d'Auguste ; le revers est une victoire posée sur un cheval marin, tenant une couronne de laurier, Lett. Thiriot, 14 juin 1769 dans FRAPPER
La ligue règne sous le nom de ce cardinal de Vendôme, qu'elle appelait Charles X, au nom duquel on frappait la monnaie, tandis que le roi le retenait prisonnier à Tours, Moeurs, 174 dans FRAPPER
Comment frapper un roi de gardes entouré ?, Oreste, I, 2 dans FRAPPER
Les faibles intérêts doivent peu nous frapper, Sémiram. II, 3 dans FRAPPER
L'un d'eux est ce héros dont les traits m'ont frappée, Oreste, III, 4 dans FRAPPER
Je pardonne à la main par qui Dieu m'a frappé, Alz. v, 7 dans FRAPPER
Il se sentait frapper d'une main invisible, Henr. III dans FRAPPER
Mon coeur désespéré se soumet, s'abandonne Aux volontés d'un Dieu qui frappe et qui pardonne, Alz. V, 7 dans FRAPPER
Il nous reste à frapper quelques secrets complices, Triumv. I, 4 dans FRAPPER
Le roi [de Prusse] s'échauffait et disait que, tant que notre cour [de France] frapperait à toutes les portes pour obtenir la paix, il ne s'aviserait pas de se battre pour elle, Mél. litt. Comment. hist. t. LXIII, p. 48 dans FRAPPER
Il a frappé à la borne de son intelligence ; il faut même absolument que cela soit ainsi, sans quoi nous irions de degré en degré jusqu'à l'infini, Philos. ignorant, Question 9e. dans FRAPPER
On se pardonne, lui dirent-ils, ces petites frasques entre parents, sans quoi il faudrait passer sa vie dans d'éternelles querelles, Princesse Babyl. 10 dans FRASQUE
Alcibiade faisait couper la queue à son chien, pour empêcher les Athéniens de remarquer certaine frasque dont on commençait à parler, Lett. d'Argental, 3 oct. 1764 dans FRASQUE
L'alliance, les dons, la fraternité d'armes N'auraient-ils donc servi qu'au malheur de tous deux ?, Olymp. I, 5 dans FRATERNITÉ
Pierre Calas, accusé d'un fratricide, et qui en serait indubitablement coupable si son père l'eût été, demeure auprès de mes terres, Lett. Thiroux de Crosne, 30 janv. 1763 dans FRATRICIDE
Cet heureux artisan de fraudes et de crimes, Mérope, III, 1 dans FRAUDE
Les fraudes qu'on appelait jadis pieuses, ne sont plus aujourd'hui que des fraudes, Mél. litt. Lett. à l'évêque d'Annecy. dans FRAUDE
Que direz-vous quand on vous soutiendra que toute fraude est impie, et que c'est un crime de soutenir la vérité par le mensonge ?, Cons. rais. à Bergier, chap. 14 dans FRAUDE
Il était persuadé qu'il y a de la démence à vouloir frauder la nature, qu'il faut la guider et non chercher à l'anéantir, Dict. phil. Clerc. dans FRAUDER
Et je regarde avec pitié Les traités frauduleux, la sourde inimitié Et les fureurs de la vengeance, Lett. en vers et en prose, 111 dans FRAUDULEUX, EUSE
Les mémoires frauduleux imprimés depuis peu sous le nom de Madame de Maintenon sont remplis de pareilles absurdités, Dict. phil. Histoire. dans FRAUDULEUX, EUSE
Les banqueroutiers frauduleux furent soumis à la peine de mort aux états d'Orléans, sous Charles IX, et aux états de Blois, en 1586, Dict. phil. Banqueroute dans FRAUDULEUX, EUSE
Le général de la couronne, Jean Sobieski, lava la honte de son pays dans le sang des Turcs à la célèbre bataille de Choczim, qui lui fraya le chemin au trône, Hist. Russie, I, 3 dans FRAYER
La vertu frayait l'accès au trône, Or. fun. Louis XI dans FRAYER
Marchant dans les sentiers que fraya mon courage, Sémir. III, 6 dans FRAYER
Cette fredaine du Temple du goût doit être montrée à très peu de monde ; et surtout qu'on n'en tire point de copie ; il y a plaisir d'avoir affaire à gens discrets comme vous, Lettres en vers et en prose, 23 dans FREDAINE
Du grand Lulli vingt rivaux fanatiques Défiguraient.... Des vers français en fredons italiques, Goût. dans FREDON
Ces ariettes détachées, qui interrompent l'action et qui font valoir les fredons d'une voix efféminée, mais brillante, aux dépens de l'intérêt et du bon sens, Sémiram. Dissert. dans FREDON
Qu'aurait-on dit dans Athènes, si Oedipe et Oreste avaient, au moment de la reconnaissance, chanté de petits airs fredonnés et débité des comparaisons à Jocaste et à Électre ?, Sémiram. Dissert. dans FREDONNÉ, ÉE
Pour instruire, il faut qu'on raisonne Sans déclamer insolemment ; Sans quoi plus d'un sifflet fredonne Aux oreilles d'un Pompignan, Les quand, les si, etc. dans FREDONNER
Hé quoi, vous êtes étonnée Qu'au bout de quatre-vingts hivers Ma muse faible et surannée Puisse encor fredonner des vers ?, Stances, 24 dans FREDONNER
Il mord en frémissant le frein de l'esclavage, Alz. I, 1 dans FREIN
En d'autres temps mon courage tranquille Au frein de vos leçons serait souple et docile, Mérope, V, 3 dans FREIN
La crainte d'être déposé est un plus grand frein pour les empereurs turcs que les lois de l'Alcoran, Moeurs, 93 dans FREIN
Être méprisé de ceux avec qui l'on vit est une chose que personne n'a jamais pu et ne pourra jamais supporter ; c'est peut-être le plus grand frein que la nature ait mis aux injustices des hommes, Trait. métaph. ch. 9 dans FREIN
Si vous ne reconnaissez point de Dieu, quel frein aurez-vous pour les crimes secrets ?, Honnêt. littér. 27 dans FREIN
Un ouvrage qui condamne trop ce goût frelaté introduit parmi nous, Lett. Prusse, 40 dans FRELATÉ, ÉE
La vie frelatée de Paris n'approche assurément pas de la vie pure, tranquille et doucement occupée qu'on mène à la campagne, Lett. d'Argental, 27 avr. 1760 dans FRELATÉ, ÉE
Ne laissez point ainsi frelater votre coeur et donnez-le moi tel qu'il est, Lett. Thiriot, 12 fév. 1739 dans FRELATER
Je ne vous réponds pas que ma vieille et frêle machine puisse durer jusqu'au printemps, Lett. d'Alembert, 8 nov. 1776 dans FRÊLE
Toujours prêt à sortir de ma frêle prison [mourir], J'en veux du moins sortir en sage, Lett. Cideville, 19 janv. 1736 dans FRÊLE
Mettant toujours ma frêle existence à l'ombre de vos ailes, Lett. d'Argental, 24 oct. 1774 dans FRÊLE
J'aurais bien voulu que des Cahusac, des Desmahis n'eussent pas travaillé à l'Encyclopédie, qu'on se fût associé de vrais savants et non pas de petits freluquets, Lett. Damilaville, 8 oct. 1764 dans FRELUQUET
....trop au-dessus d'eux, je leur puis pardonner De frémir sous le joug que je veux leur donner, M. de Cés. I, 4 dans FRÉMIR
Plusieurs protestants étaient à table ; les uns se plaignaient amèrement [à la révocation de l'édit de Nantes], d'autres frémissaient de colère, l'Ingénu, 8 dans FRÉMIR
Honteux et frémissant de vous interroger, Tancr. III, 4 dans FRÉMIR
On m'en a envoyé des morceaux indignement falsifiés qui font frémir le bon goût et la décence, Lett. Richelieu, 26 mai 1755 dans FRÉMIR
En France, le malheureux Charles VI, tombé en frénésie, avait le nom de roi, Moeurs, 72 dans FRÉNÉSIE
Quand un malade est en frénésie, il ne faut point dire qu'il n'a point de force ; il faut dire que sa force est celle d'un frénétique, Dict. phil. Suicide. dans FRÉNÉSIE
Pourquoi les maris ne se sont-ils jamais brûlés pour aller retrouver leurs femmes ? pourquoi un sexe naturellement faible et timide a-t-il eu toujours cette force frénétique ?, Dict. phil. Brachmanes, brames. dans FRÉNÉTIQUE
Aujourd'hui, qui fréquente nos spectacles ? un certain nombre de jeunes gens et de jeunes femmes, Comm Corn Rem. Sertorius, préf. dans FRÉQUENTER
Il a fréquenté le pacha comte de Bonneval, qui était devenu, comme on sait, un parfait musulman à Constantinople, Oreilles de Chest. 4 dans FRÉQUENTER
Si tout ce qu'on dit est vrai, vous me feriez plaisir de ne plus fréquenter chez nous, Écoss. IV, 1 dans FRÉQUENTER
Mon frère Charles XII fait l'Alexandre, mais il ne trouvera pas en moi un Darius [paroles du czar Pierre], Russie, I, 16 dans FRÈRE
Dans nos jours passagers de peines, de misères, Enfants du même Dieu, vivons du moins en frères, Loi nat. part. 3 dans FRÈRE
Ces lois qui, de la terre écartant les misères, Des humains attendris font un peuple de frères, Zaïre, I, 1 dans FRÈRE
Il redemanda à son compagnon.... si on mangeait du bon roast-beef dans le pays des Gangarides ; le voyageur lui répondit avec sa politesse ordinaire qu'on ne mangeait point ses frères sur les bords du Gange ; il lui expliqua le système qui fut, après tant de siècles, celui de Pythagore, Princ. de Babyl. 8 dans FRÈRE
Insensible à sa chute et grand dans ses misères, Il n'était attendri que des maux de ses frères, Zaïre, II, 1 dans FRÈRE
Frappé de cette idée, il se fit capucin sous le nom de frère Ange, Henr. IV, Note dans FRÈRE
Mille respects à Mme du Deffant ; comptez qu'il y a peu de femmes qui aient autant d'esprit qu'elle ; il faut qu'elle aime les frères de tout son coeur, et comme je vous aime, Lett. à d'Alembert, 17 nov. 1760 dans FRÈRE
Je ne puis pas répondre que la fréronaille ne me calomnie quelquefois, mais je vous réponds bien que j'aurai toujours un bouclier contre ses armes, Lett. à d'Argental, 17 janv. 1766 dans FRÉRONAILLE
On voyait dans Augsbourg de belles maisons dont les murs étaient ornés de peintures à fresque, à la manière vénitienne, Moeurs, 118 dans FRESQUE
Nous allâmes fréter à Bristol un vaisseau pour la rivière Delaware et pour la baie de Maryland, Jenny, 6 dans FRÉTER
Vitsen.... frétant des vaisseaux à ses dépens pour découvrir de nouvelles terres, Russie, I, 9 dans FRÉTER
Je ne sais rien de ce qui se passe à Paris, je ne sais pas même qui succédera dans l'Académie au frétillant abbé de Voisenon, Lett. Morellet, 29 déc. 1775 dans FRÉTILLANT, ANTE
Il y avait un Newton, je me suis d'abord mis à genoux devant cet ouvrage comme de raison ; ensuite je suis venu au fretin, Lett. Berger, sept. 1736 dans FRETIN
Mon émerveillement dure toujours que le fils de Samuel nous ait fait banqueroute six mois après, et qu'il ait trouvé le secret de fricasser huit millions obscurément et sans plaisir, Lett. d'Argental, 15 mai 1758 dans FRICASSER
La famine qui désolait les campagnes fut une ressource pour la guerre ; ceux qui manquaient de pain se firent soldats ; beaucoup de terres restèrent en friche, mais on eut une armée, Louis XIV, 21 dans FRICHE
Je vois qu'il faudra mourir au milieu des neiges du mont Jura ; cela est bien désagréable pour un homme aussi frileux que moi, Lett. Richelieu, 6 avr. 1772 dans FRILEUX, EUSE
Il aperçut la fringante Marthon Dont un ruban nouait la blonde tresse, Ce qui plaît aux dames. dans FRINGANT, ANTE
Je ne sais si vous savez que cet animal-là a encore sur sa friperie un décret de prise de corps du parlement de Paris, qu'il s'attira quand il était porte-Dieu à la sainte chapelle basse, Lett. d'Argental, 27 juill. 1768 dans FRIPERIE
Martin, ayant repris son sang-froid, jugea que la dame qui se prétendait Cunégonde était une friponne, M. l'abbé périgourdin un fripon qui avait abusé au plus vite de l'innocence de Candide, et l'exempt un fripon dont on pouvait aisément se débarrasser, Cand. 22 dans FRIPON, ONNE
Je n'aime ni les demi-vengeances, ni les demi-fripons, Variantes de l'Écossaise. dans FRIPON, ONNE
Je sais, monsieur le fripon, que vous avez écrit à Mlle de Launay une de ces lettres charmantes où vous joignez les grâces à la raison, et où vous couvrez de roses votre bonnet de philosophe, Lett. Formont, nov. 1732 dans FRIPON, ONNE
Avec tant d'attraits précieux, Hélas ! qui n'eût été friponne ?, Ép. XXVIII dans FRIPON, ONNE
Le duc de Noailles et le marquis de Canillac, en parlant de lui [le cardinal Dubois] au régent, ne l'appelaient jamais que l'abbé friponneau, Hist. parl. ch. LXII dans FRIPONNEAU
Il fut tant friponné par les juifs qu'il ne lui resta plus rien que sa petite métairie, Cand. 30 dans FRIPONNER
Il [Tencin] avait été poursuivi au parlement de Paris comme simoniaque, et regardé dans le public comme un prêtre incestueux qui friponnait au jeu, Louis XIV, 37 dans FRIPONNER
Les princes ont de l'honneur ; ils ne trompent que les souverains, quand il s'agit du salut du peuple ou de ces respectables et héroïques friponneries d'ambition, devant lesquelles l'honneur n'est qu'un conte de vieille, Lett. Mme Denis, 9 sept. 1752 dans FRIPONNERIE
Ils [ses yeux] étaient animés et remplis d'attendrissement ; mais cet attendrissement jetait dans tout mon corps un frissonnement d'horreur et de crainte, Lett. d'Amabed, 4 dans FRISSONNEMENT
Pour nous consoler de nos innombrables misères, la nature nous a faits frivoles, Dict. phil. Frivolité. dans FRIVOLE
Je vous vois réduite à la dissipation de la société ; et, dans le fond du coeur, vous en sentez tout le frivole, Lett. Mme du Deffant, 8 mars 1769 dans FRIVOLE
Rendez-nous donc votre présence, Galant prieur de Trigolet, Très aimable et très frivolet, Lett. en vers et en prose, 1 dans FRIVOLET, ETTE
L'empereur Lothaire ne vécut dans le froc que six jours, Moeurs, 24 dans FROC
Il ne sait pas que la charrue est plus noble que le froc, l'Homme aux 40 écus, Raisonnement sur les moines dans FROC
Vous savez qu'il faut qu'un général ait la tête froide et le coeur chaud, Lett. Morangiès, 30 oct. 1772 dans FROID, OIDE
Être raisonnable et froid, c'est presque tout un ; cela n'est pas à l'honneur de la raison, Lett. d'Argenson, 26 janv. 1740 dans FROID, OIDE
De nos froids entretiens, qui lui pèsent sans doute, Ses soudaines frayeurs interrompent le cours, Sémiram. II, 6 dans FROID, OIDE
Je viens vous déclarer que le plus froid mépris De vos caprices vains sera le digne prix, Zaïre, IV, 2 dans FROID, OIDE
Je pris d'abord ce discours instructif pour une froide raillerie ; c'était pourtant la vérité pure, Polit. et législ. Diatribe à l'aut. des Éphém. dans FROID, OIDE
Le style froid vient tantôt de la stérilité, tantôt de l'intempérance des idées, souvent d'une diction trop commune, quelquefois d'une diction trop recherchée, Dict. phil. Froid. dans FROID, OIDE
Le tableau de la famille de Darius, peint par Mignard, est très froid en comparaison du tableau de Lebrun, parce qu'on ne trouve point dans les personnages de Mignard cette même affliction que Lebrun a si vivement exprimée sur le visage et dans les attitudes des princesses persanes, Dict. phil. Froid. dans FROID, OIDE
On dit qu'un morceau de poésie, d'éloquence, de musique, un tableau même est froid, quand on attend dans ces ouvrages une expression animée qu'on n'y trouve pas, ib. dans FROID, OIDE
Rien ne révolte plus que des personnages qui parlent à froid de leurs crimes, Lett. d'Argental, 19 janv. 1741 dans FROID, OIDE
Malgré le froid des ans dans sa mâle vieillesse, Oedipe, IV, 1 dans FROID
Un froid mortel a passé dans mon coeur, Enf. prod. IV, 3 dans FROID
Cette femme à ces mots d'un froid mortel saisie...., Orphel. II, 7 dans FROID
....Ces flammes secrètes Que ne sentit jamais Boileau l'imitateur Dans ses tristes beautés si froidement parfaites, Lett. en vers et en prose, 65 dans FROIDEMENT
Piper lui demanda s'il n'y avait rien de nouveau : Non, dit le général froidement, et passa outre pour aller donner ses ordres, Hist. Charles XII, 4 dans FROIDEMENT
As-tu vu sa froideur altière, avilissante ?, Tancr. IV, 5 dans FROIDEUR
Sa voix entrecoupée affectait des froideurs ; Il détournait les yeux, mais il cachait ses pleurs, ib. IV, 5 dans FROIDEUR
Il [Marlborough] arriva même dans le carrosse de ce baron au quartier de Charles XII, et il y eut des froideurs marquées entre lui et le chancelier Piper, Charles XII, 3 dans FROIDEUR
Je suis affligé de vous voir en froideur avec une dame qui, après tout, est la seule qui puisse vous entendre, et dont la façon de penser mérite votre amitié, Lett. Maupertuis, 21 juill. 1740 dans FROIDEUR
Elle était plus blanche que ces fromages à la crème qui commencèrent mon malheur, Zadig, 17 dans FROMAGE
[De vastes contrées] fournissent un riz dont la culture est beaucoup plus aisée que celle du froment et qui le fait négliger, Dict. phil. Arbre à pain. dans FROMENT
Les romans de Scarron n'ont point troublé le monde ; Chapelain ne fit point la guerre de la Fronde, Épît. 100 dans FRONDE
Tout cela part, dit-on, du collége Mazarin ; il faudra que nous disions comme du temps de la Fronde : point de Mazarin, Lett. Damilaville, 4 juin 1767 dans FRONDE
Mauvais goût justement frondé par Boileau, Comm. Corn. Rem. Toison d'or, Préf. dans FRONDÉ, ÉE
Cela prouve que les frondeurs veulent s'appuyer de votre nom et que les frondés le craignent, Lett. d'Alemb. 13 déc. 1763 dans FRONDÉ, ÉE
De nos vaines témérités Vos vers sont la fidèle histoire ; On peut fronder les vanités Quand on est au sein de la gloire, Lett. au roi de Pr. 24 janv. 1747 dans FRONDER
Le nom de frondeurs qu'on donne aux censeurs du gouvernement, Louis XIV, 4 dans FRONDEUR
Timon, qui, du passé profond admirateur, Du présent qu'il ignore est l'éternel frondeur, Évén. 1744 dans FRONDEUR
Elle vient, et son front, siége de la candeur, Annonce en rougissant les vertus de son coeur, Fanat. I, 1 dans FRONT
Je me connais, je sais que, blanchi sous les armes, Ce front triste et sévère a pour vous peu de charmes, Mér. I, 3 dans FRONT
Songe à ce bras puissant, vainqueur de tant de rois, à cet aimable front que la gloire couronne, Zaïre, I, 1 dans FRONT
Il verra si mon front soutiendra la couronne, Mérope, I, 3 dans FRONT
Avec plaisir, sans doute, il verrait à ses pieds Des sénateurs tremblants les fronts humiliés, Brutus, III, 2 dans FRONT
J'en eus [des amis] quand j'étais reine, et le peu qui m'en reste Sous un joug étranger baisse un front abattu, Mérope, V, 4 dans FRONT
Ainsi ce peuple esclave, oubliant son devoir, Contre son roi lève un front indocile, Sams. II, 1 dans FRONT
Messène après quinze ans de guerres intestines Lève un front moins timide et sort de ses ruines, Mér. I, 1 dans FRONT
Quand je vois dans ce temple, aux vertus élevé, L'infâme trahison marcher le front levé, Rome sauv. I, 6 dans FRONT
Il [Harlai] se présente aux Seize, il demande des fers Du front dont il aurait condamné ces pervers, Henr. IV dans FRONT
De quel front un Alexandre VI, l'horreur de toute la terre, avait-il osé se dire le vicaire de Dieu ?, Moeurs, 128 dans FRONT
Les Samoïèdes, les Lapons, les Kamshatkadiens n'ont jamais marché en front de bandière pour détruire leurs voisins, Dict. phil. Armes, Armées. dans FRONT
La colonne était attaquée à la fois de front et par les deux flancs, Louis XV, 15 dans FRONT
Il [Charles XII] passa ce grand fleuve après eux à Mohilou, dernière ville de Pologne, qui appartenait tantôt aux Polonais, tantôt aux czars, destinée commune aux places frontières, Charles XII, 4 dans FRONTIÈRE
Ma triste voix chantait d'un gosier sec Le vin mousseux, le frontignan, le grec, Buvant de l'eau dans un vieux pot à bière, Pauvre diable. dans FRONTIGNAN
Claude Perrault inventa les machines avec lesquelles on transporta des pierres de cinquante-deux pieds de long, qui forment le fronton de ce majestueux édifice [le Louvre], Louis XIV, XXIX. dans FRONTON
Il n'y a aucun corps dur frotté qui ne s'échauffe ; il n'y a aucun corps électrique qui ne doive être frotté avant d'exercer cette électricité, Feu, I, sect. 5 dans FROTTÉ, ÉE
Que dites-vous de Luc [Frédéric II], qui, après avoir été frotté par mes Scythes [les Russes], veut entreprendre le siége de Dresde ?, Lett. d'Argental, 24 oct. 1759 dans FROTTER
Frottez-vous de pommade, mangez et dormez, Cand. 7 dans FROTTER
Ma frugalité Asservit la nature à mon austérité, Fanat. II, 4 dans FRUGALITÉ
Connaissant assez son fils pour croire que ce changement ne corromprait pas sa frugalité et la bonté de son caractère, Russie, II, 7 dans FRUGALITÉ
Il n'importe pas que le czar se soit enivré et qu'il ait coupé quelques têtes au fruit, il importe de connaître un pays qui a vaincu les Suédois et les Turcs, Lett. d'Argental, 19 août 1757 dans FRUIT
Hélas ! ce dernier fruit de leur foi conjugale...., Orphel. I, 1 dans FRUIT
A-t-il gardé pour lui le fruit de ses conquêtes ?, M. de Cés. III, 8 dans FRUIT
Il fut difficile alors de décider lequel avait acquis le plus d'honneur, ou de Condé victorieux, ou de Turenne qui lui avait arraché le fruit de sa victoire, Louis XIV, 5 dans FRUIT
Le fruit des guerres civiles de Rome a été l'esclavage, et celui des troubles d'Angleterre la liberté, Dict. phil. Parlem. d'Anglet. dans FRUIT
Qu'on cesse de livrer aux flammes, au pillage, Ces archives de lois, ce vaste amas d'écrits, Tous ces fruits du génie, objets de vos mépris, Orphel. II, 5 dans FRUIT
Ce sont des médailles frustes et couvertes de rouille, dont la légende est effacée, Dict. phil. Trinité. dans FRUSTE
Mme la duchesse d'Enville et Mme Geoffrin ne doivent pas être frustrées des éloges dus à leur générosité, Lett. Beaumont, 13 avr. 1765 dans FRUSTRER
Je pourrais mettre en ligne de compte les banqueroutes et la justice qui s'empare des biens des banqueroutiers pour en frustrer les créanciers, Candide, 4 dans FRUSTRER
Et toi, malheureux Jurieu, fugitif de ton village, tu voulus opprimer le fugitif Bayle dans son asile et dans le tien, Petit comm. sur l'éloge du dauphin dans FUGITIF, IVE
On poursuit les fugitifs à la lueur de l'embrasement, Moeurs, 138 dans FUGITIF, IVE
Vous dites que vous méditez une fugue dans mes déserts, et vous me proposez de quitter mes déserts pour le fracas de Paris !, Lett. Chabanon, 3 août 1775 dans FUGUE
Lully fut le premier en France qui fit des basses, des milieux et des fugues, Louis XIV, 13 dans FUGUE
Fuyez dans l'instant même, ou l'on va vous arracher la vie, Zadig, 8 dans FUIR
Charles le Téméraire périt devant Nancy, trahi par le Napolitain Campo Basso, et tué, en fuyant après la bataille, par Bausemont, gentilhomme lorrain, Ann. Emp. 1477 dans FUIR
Il semble pourtant que, si Corneille avait voulu choisir des sujets plus dignes du théâtre tragique, il les aurait peut-être traités convenablement ; il aurait pu rappeler son génie qui fuyait de lui, on en peut juger par le début de Pulchérie, Comment. sur Corn. Rem. Pulchérie, Préf. dans FUIR
Irai-je, errant encore, et me fuyant moi-même.... ?, Oedipe, IV, 3 dans FUIR
Elle [l'Académie] m'approuvera sans doute quand je dis que fuir est d'une seule syllabe, quoiqu'on ait décidé autrefois qu'il était de deux, Lett. Duclos, 25 déc. 1761 dans FUIR
Mais pourquoi donc ces pleurs, ces regrets, cette fuite ?, Zaïre, III, 7 dans FUITE
Vous saurez que M. le maréchal de Richelieu m'a écrit une lettre fulminante sur la distribution des rôles...., Lett. d'Argental, 19 déc. 1764 dans FULMINANT, ANTE
Informez-vous si on a fulminé, le jeudi de l'absoute, la bulle in coena domini ; quel mot, fulminé !, Lett. d'Argental, mars 1770 dans FULMINÉ, ÉE
Dans ce temps-là même le pape Sixte-Quint fulmine contre le roi de Navarre et le prince de Condé cette fameuse bulle dans laquelle il les appelle génération bâtarde et détestable de la maison de Bourbon, Moeurs, 173 dans FULMINER
Sous ces lambris fumants ces femmes écrasées, Mérope, I, 1 dans FUMANT, ANTE
Quand à Moloc, leur dieu, des mères gémissantes Offraient de leurs enfants les entrailles fumantes, Henr. V dans FUMANT, ANTE
Candide l'enfonce [son épée] jusqu'à la garde dans le ventre du baron jésuite ; mais, en la retirant toute fumante, il se mit à pleurer, Cand. 15 dans FUMANT, ANTE
Fumante de son sang, captive, désolée, Rome dans cet espoir renaissait consolée, Mort de Cés. I, 3 dans FUMANT, ANTE
Lorsque les Sarrasins de carnage fumants Revinrent l'arracher à mes bras tout sanglants, Zaïre, II, 3 dans FUMANT, ANTE
La grande salle, où les Suédois se tenaient [à Bender], était remplie d'une fumée affreuse, mêlée de tourbillons de feu qui entraient par les portes des appartements voisins, Charles XII, 6 dans FUMÉE
La misérable fumée de la réputation fait trop d'ennemis et empoisonne trop la vie, Mél. litt. Lett. acad. de Berlin. dans FUMÉE
La réputation est une fumée, l'amitié est le seul plaisir solide, Lett. Cideville, 26 juillet 1733 dans FUMÉE
Allez, qu'un encens pur recommence à fumer, Sémir. III, 2 dans FUMER
Le sang de Henri le Grand fumait encore quand le parlement de Paris donna un arrêt qui établissait l'indépendance de la couronne comme une loi fondamentale, Pol. et législ. Traité sur la tol. Abus de l'intol. dans FUMER
Ils craignaient de comparaître devant le parlement de Toulouse, dans une ville qui fumait encore du sang de Calas, Lett. Sudre, 6 févr. 1769 dans FUMER
Aimez votre ancien ami Voltaire, qui vous est tendrement attaché jusqu'à ce qu'il aille fumer son jardin après l'avoir cultivé, Lett. Marmontel, 26 janv. 1772 dans FUMER
Les perdrix et les gelinottes ont tout autant de fumet aujourd'hui, Lett. en vers et en prose, 140 dans FUMET
Au lieu de tuer tous les Caraïbes, il fallait peut-être les séduire par des spectacles, par des funambules, des tours de gibecière et de la musique, Dict. phil. Art dramatique. dans FUNAMBULE
Il faut que je m'acquitte Des funèbres tributs que sa cendre mérite, Oedipe, V, 2 dans FUNÈBRE
C'est un usage de ne célébrer les funérailles des rois de France que quarante jours après leur mort, Hist. parl. ch. 45 dans FUNÉRAILLES
En cette qualité [d'académicien], la Metrie eut l'honneur que ce héros philosophe [le roi de Prusse] daignât faire son éloge funéraire ; cet éloge fut lu à l'Académie par un secrétaire de ses commandements, Mél. littér. Lett. au prince de ***, sur les Français, la Metrie. dans FUNÉRAIRE
Cet homme qui, à l'exemple de sa famille, cultivait les lettres et les armes et dont l'esprit égalait la valeur, reçoit le coup funeste qu'il avait tant cherché, Mél. litt. Élog. fun. offic. dans FUNESTE
Je voudrais des chrétiens voir l'heureuse contrée, Quitter ce lieu funeste à mon âme égarée, Zaïre, V, 3 dans FUNESTE
Enfin plusieurs assassinats auxquels la nation n'était point encore accoutumée, funestèrent quelque temps le règne de Charles II, Moeurs, 182 dans FUNESTER
On m'écrit que plusieurs fureteurs en ont [de Tancrède] des copies dans Paris, Lett. d'Argental, 3 août 1760 dans FURETEUR, EUSE
Je ne suis pas encore bien sûr que le Militaire philosophe soit de Saint-Hyacinthe ; mais les fureteurs de la littérature le croient, ib. 19 fév. 1768 dans FURETEUR, EUSE
Ce coeur né pour haïr qui brûle avec fureur, Fanat. V, 4 dans FUREUR
Le gouverneur aimait les femmes à la fureur, Cand. 13 dans FUREUR
Cette fureur de charger une histoire de portraits a commencé en France par les romans, Russie, Préf. Hist. dans FUREUR
J'avais toutes les raisons de croire que la fureur de ses désordres céderait aux charmes de Primerose et aux étonnantes vertus de mon ami, Jenni, 5 dans FUREUR
C'est en Angleterre surtout, plus qu'en aucun pays, que s'est signalée la tranquille fureur d'égorger les hommes avec le glaive prétendu de la loi, Dict. phil. Supplices, II dans FUREUR
Conçois-tu bien l'excès de mes fureurs jalouses ?, Fanat. II, 4 dans FUREUR
Ceux qui sont pénétrés de l'amour des sciences, qui n'en font pas un indigne métier et qui ne les font point servir aux misérables fureurs de l'esprit de parti, Mél. litt. Lett. au P. Tournemine. dans FUREUR
Cavalier [un des chefs des protestants des Cévennes, lors des dragonnades] est mort officier général et gouverneur de l'île de Jersey, avec une grande réputation de valeur, n'ayant conservé de ses premières fureurs [la violence de son fanatisme religieux] que le courage, Louis XIV, 36 dans FUREUR
Pourquoi demandez-vous que ma bouche raconte Des princes de mon sang les fureurs et la honte ?, Henr. I dans FUREUR
Ils [les anciens] leur assignèrent [aux enfers] trois conseillers d'État, trois femmes de charge nommées les Furies, trois Parques pour filer, dévider et couper le fil de la vie des hommes, Dict. phil. Enfer. dans FURIE
Le chien à trois têtes, et les trois Parques, et les trois Furies sont des agneaux en comparaison de nos Sylla et de nos Marius, Memmius, V dans FURIE
Nous rions du mot diable, nous respectons celui de Furie ; voilà ce que c'est que d'avoir le mérite de l'antiquité ; il n'y a pas jusqu'à l'enfer qui n'y gagne, Ess. poésie ép. ch. 7 dans FURIE
Elles [des femmes qui suivaient l'armée d'Arioviste] lui défendirent de livrer bataille avant la nouvelle lune ; ces furies allaient sacrifier à leurs dieux Procilius et Titius, deux ambassadeurs envoyés par César à ce perfide Arioviste, Memmius, V dans FURIE
Ah ! j'aime avec transport, je hais avec furie, Brutus, II, 1 dans FURIE
Il a trop écouté son aveugle furie, Tancr. V, 6 dans FURIE
Ils les ont arrachés à la mer en furie, Oreste, IV, 8 dans FURIE
Je suis furieusement tombé, et il n'y a plus de société pour moi, Lett. d'Argence, 3 sept. 1770 dans FURIEUSEMENT
L'ermite retourna cependant à Constantinople, regardé comme un fanatique qui s'était fait suivre par des furieux, Moeurs, 54 dans FURIEUX, EUSE
Il sera furieux par excès de faiblesse, Fanat. III, 5 dans FURIEUX, EUSE
Avez-vous dans le sein la cicatrice heureuse Du fer dont à mes yeux une main furieuse...., Zaïre, II, 3 dans FURIEUX, EUSE
Dès que le canon des Suédois eut fait brèche aux retranchements, ils s'avancèrent la baïonnette au bout du fusil, ayant au dos une neige furieuse qui donnait au visage des ennemis, Charles XII, 2 dans FURIEUX, EUSE
Il m'est très important que Genève, qui n'est qu'à une lieue de mon séjour, ne passe point pour un magasin clandestin d'éditions furtives, Lett. Damilaville, 2 février 1761 dans FURTIF, IVE
La bergère.... De sa tremblante main sent tomber les fuseaux, Henr. IX dans FUSEAU
Que chacune conte une histoire En faisant tourner ses fuseaux, Filles de Minée. dans FUSEAU
Mes deux fuseaux de jambes sont devenus gros comme des tonneaux, Lett. Richelieu, 19 fév. 1773 dans FUSEAU
Dans cette même main qu'un usage jaloux Destinait au fuseau sous les lois d'un époux, Sémir. III, 6 dans FUSEAU
Il est assez plaisant d'envoyer, du pied des Alpes à Paris, des fusées volantes qui crèvent sur la tête des sots, Lett. Mme du Deffant, 6 août 1760 dans FUSÉE
L'art de l'horlogerie était faible, et consistait à mettre une corde à la fusée d'une montre, Moeurs, 176 dans FUSÉE
Le premier régiment qui eut des baïonnettes fut celui des fusiliers, Louis XIV, 29 dans FUSILIER
On lui demanda juridiquement ce qu'il aimait le mieux d'être fustigé trente-six fois par tout le régiment, ou de recevoir à la fois douze balles de plomb dans la cervelle, Cand. 2 dans FUSTIGER
On ne met jamais de vin nouveau dans de vieilles futailles, Moeurs, Préj. dans FUTAILLE
Quelques futiles petits-maîtres qui pensent ridiculiser toute vertu par une plaisanterie, Don Pédr. Épît. dédic. dans FUTILE
On parle à Paris et on ne pense guère ; la journée se passe en futilités, on ne vit point pour soi, on y meurt oublié sans avoir vécu, Lett. Cideville, 4 févr. 1765 dans FUTILITÉ
Il parle de tout ce qu'on aurait pu faire, de tout ce qui pourrait arriver ; c'est le recueil des futurs contingents, Mél. hist. Exam. du test. d'Albéroni. dans FUTUR, URE
Autrefois tous les participes présents étaient variables, et Voltaire a suivi cette ancienne règle, quand il a écrit : Catherine II poursuit les Turcs fuyants devant ses armées, Moeurs, Scythes. dans FUYANT, ANTE
Le royal directeur des aides et gabelles.... Le mot d'aide s'entend, gabelles m'embarrasse ; D'où vient ce mot ? - d'un juif appelé Gabelus. - Il y eut en effet le juif Gabelus qui eut des affaires d'argent avec le bonhomme Tobie ; et plusieurs doctes très sensés tirent de l'hébreu l'étymologie de gabelle, car on sait que c'est de l'hébreu que vient le français, les Finances. dans GABELLE
Il faudra se laver les mains après cette bataille ; car vous aurez combattu contre des gadouards, Lett. la Harpe, 15 août 1776 dans GADOUARD
Je voudrais bien savoir qui sont les gadouards qui se sont efforcés de vider le privé d'un vaste palais où ils ne sont pas reçus, Lett. Damilaville, 15 oct. 1764 dans GADOUARD
Sanci, dans cette négociation, dépensa une partie de ses biens ; il mit en gage ses pierreries et, entre autres, ce fameux diamant, nommé le Sanci, qui est à présent à la couronne, Henriade, VIII, Variantes. dans GAGE
Je jette devant toi le gage du combat ; L'oses-tu relever ?, Tancr. III, 6 dans GAGE
Le parlement décréta que le cas [duel de Legris et Carrouge] ne requérait pas gage de bataille, Moeurs, 100 dans GAGE
C'est ainsi que des auteurs gagés par des libraires écrivent l'histoire, Moeurs, 15 dans GAGÉ, ÉE
Mon métier est de tuer et d'être tué pour gagner ma vie, Babouc. dans GAGNER
La Bourdonnaie fut quatre ans à la Bastille ; et, quand il fut déclaré innocent, il mourut du scorbut qu'il avait gagné dans ce beau château, Lett. Richelieu, 21 juill. 1764 dans GAGNER
Mais les coeurs opprimés ne sont jamais soumis ; J'en ai gagné plus d'un, je n'ai forcé personne, Alz. I, 1 dans GAGNER
Leur âpre austérité que rien ne peut gagner, Brut. I, 4 dans GAGNER
Il passa par-dessus des tas de morts et de mourants, et gagna d'abord un village voisin, Cand. 3 dans GAGNER
Nous rions du mot de diable, nous respectons celui de furie ; voilà ce que c'est que d'avoir le mérite de l'antiquité ; il n'y a pas jusqu'à l'enfer qui n'y gagne, Ess. poés. épique, 7 dans GAGNER
Voici une mauvaise plaisanterie que j'écris au roi de Prusse.... cela n'est pas bon à courir ; mais peut-être en peut-on amuser le roi preneur de villes et gagneur de batailles [Louis XV victorieux], car encore faut-il amuser son héros, Lett. d'Argenson, 25 juin 1745 dans GAGNEUR
J'ai encore une chose à vous dire, mon héros, dans ma confession générale ; c'est que je n'ai jamais été gai que par emprunt ; quiconque fait des tragédies et écrit des histoires, est naturellement sérieux, quelque Français qu'il soit, Lett. Richelieu, 19 août 1766 dans GAI, GAIE
Comme ils devenaient un peu plus gais sur la fin du repas, selon la coutume des philosophes qui dînent, Oreilles, 5 dans GAI, GAIE
Je ne suis pas de l'avis de ceux qui, au sortir d'un spectacle, dans un souper délicieux, dans le sein du luxe et du plaisir, disent gaiement que tout est perdu, Tancr. Épître. dans GAIEMENT ou GAÎMENT
Les juges du chevalier de la Barre ont été des monstres sanguinaires de gaieté de coeur, Roi de Prusse, 268 dans GAIETÉ ou GAÎTÉ
Un jour, Louis XIV jouant au trictrac, il y eut un coup douteux.... Eh sire [dit le comte de Grammont qui donna trot au roi, sans avoir vu le coup], ne voyez-vous pas que, pour peu que la chose eût été seulement douteuse, tous ces messieurs vous auraient donné gain de cause ?, S. de Louis XIV, 28 dans GAIN
Cela me prouve que la nature a fait chaque épée pour sa gaîne, et qu'elle a mis des Samoïèdes au septentrion, comme des nègres au midi, sans que les uns soient venus des autres, Lett. à Cath. 124 dans GAÎNE
Il faut encore qu'un arrière-petit-fils de tous ces gens-là [les héros des tragédies de Corneille] vienne du pays de la mère aux gaînes me relancer aux Délices, Lett. d'Argental, 9 mars 1763 dans GAÎNE
Toi [Mlle Clairon] qui ressuscitas sous mes rustiques toits L'Électre de Sophocle aux accents de ta voix, Non l'Électre française à la mode soumise, Pour le galant Itys si galamment éprise, Épît. LXXXV dans GALAMMENT
Et, tirant sa montre à laquelle pendait galamment une petite boussole, il lui fit voir que c'était avec une aiguille qu'on était arrivé dans un autre hémisphère, Dial. 13 dans GALAMMENT
Ce mot [galant] reçut une signification plus noble dans les temps de chevalerie, où le désir de plaire se signalait par les combats ; se conduire galamment, se tirer d'affaire galamment veut même encore dire se conduire en homme de coeur, Dict. phil. Galant. dans GALAMMENT
Un homme galant se rapproche du petit-maître et de l'homme à bonnes fortunes, Dict. phil. Galant. dans GALANT, ANTE
Une dame à laquelle il disait souvent des choses galantes sans autre intention que celle de les dire, Zadig, 4 dans GALANT, ANTE
Que certainement les maris tueraient les galants de leurs femmes, ou en seraient tués, Babouc. dans GALANT, ANTE
La dame sourit, car les galanteries d'un borgne sont toujours des galanteries, et les galanteries font toujours sourire, Crocheteur borgne. dans GALANTERIE
Dans ces troubles, Théodora, mère de Marozie et d'une autre Théodora, toutes trois célèbres par leurs galanteries, avait à Rome la principale autorité, Moeurs, 35 dans GALANTERIE
Un peuple [les Romains] dont le sénat se piqua quelquefois d'humanité, et dont ce même sénat immola aux dieux deux Grecs et deux Gauloises pour expier la galanterie d'une de ses vestales, Aux aut. gaz. littér. dans GALANTERIE
Il en est de même de la galanterie, qui signifie tantôt coquetterie dans l'esprit, paroles flatteuses, tantôt présent de petits bijoux, tantôt intrigue avec une femme ou plusieurs ; et même depuis peu il a signifié ironiquement faveurs de Vénus, Dict. phil. Galant. dans GALANTERIE
Deux cents galères, six grosses galéasses, vingt-cinq vaisseaux de guerre, Moeurs, 160 dans GALÉACE ou GALÉASSE
Il y avait douze galères à rames qui accompagnaient cinquante galions ; c'est la première fois qu'on vit des galères sur l'océan, Moeurs, 165 dans GALÈRE
Les demi-galères russes vont à sa rencontre [de la flottille suédoise], l'attaquent et la prennent tout entière ; elle portait quatre-vingt-dix-huit canons, Russie, I, 13 dans GALÈRE
Le palais des sciences dans lequel il vit une galerie de deux mille pas, toute pleine d'instruments de mathématiques et de physique, Candide, 18 dans GALERIE
J'examine s'il est vrai qu'il y ait un architecte, ou si cette maison, remplie de tant de beaux appartements et de vilains galetas, s'est bâtie toute seule, Dict. phil. Dieu, dieux. dans GALETAS
Ils [l'homme et la femme] avaient un jour envie de manger une galette, Princ. d'act. 8 dans GALETTE
Tronchin l'a condamné à ne manger que des légumes ; Monsieur, a dit le duc de Lorges, je ne peux digérer votre galimafrée, Lett. Richelieu, 31 août, 1764 dans GALIMAFRÉE
Elle [Mme Guyon] aimait Dieu et le galimatias si cordialement qu'elle fut quatre fois en prison pour sa tendresse ; traitement rigoureux et injuste, Dict. phil. Amour de Dieu. dans GALIMATIAS
Catherine II me mandait il n'y a pas longtemps qu'il fallait qu'il y eût deux langages en France, celui des beaux esprits et le mien, mais qu'elle n'entendait rien au galimatias du premier...., Lett. Delisle, 18 avril 1774 dans GALIMATIAS
Anson réduisit ses entreprises et ses grandes espérances à se saisir d'un galion immense que le Mexique envoie tous les ans dans les mers de la Chine à l'île de Manille, capitale des Philippines, Louis XV, 27 dans GALION
La cour était à Séville, les galions étaient arrivés, tout respirait l'abondance et la joie dans la plus belle saison de l'année, Scarmentado. dans GALION
L'Église gallicane approuve le concile de Constance, qui déclare les conciles généraux supérieurs au pape dans le spirituel, Louis XIV, 35 dans GALLICAN, ANE
Des fleurs de lis la tige gallicane, dans GALLICAN, ANE
Je viens de voir arriver chez moi une figure en linge sale, un menton de galoche, Lett. en vers et en prose, 75 dans GALOCHE
Je monte à cheval dans mes rêves et je vais le grand galop à Andrinople, Lett. à Cath. 130 dans GALOP
Le bacha indigné s'en retourna au grand galop, contre l'usage des Turcs, Charles XII, 6 dans GALOP
Je ne doutais pas qu'elles n'y eussent été, et qu'elles ne fussent de ces dames que j'avais vues galoper de si bonne grâce, Mél. litt. à M***, 1727 dans GALOPER
Nous sommes des singes qui avons renoncé à nos jolies gambades pour imiter les boeufs, Lett. en vers et en prose, 120 dans GAMBADE
Je passe le temps à faire des gambades sur le bord de mon tombeau, et c'est en vérité ce que font tous les hommes, Lett. Mme du Deffant, 10 août 1772 dans GAMBADE
....Lorsque de Saint-Médard Vous crayonniez gaiement la cabale grossière, Gambadant pour la grâce au coin d'un cimetière, les Cabales. dans GAMBADER
Les jambes [de Louis XIV] s'enflèrent ; la gangrène commença à se manifester, Siècle de Louis XIV, 28 dans GANGRÈNE
À quoi servirait ce que nous venons d'écrire, si l'on ne guérissait quelques lecteurs de la gangrène du fanatisme ?, Philosophie, Hist. établ. christ. dans GANGRÈNE
Lorsqu'une fois le fanatisme a gangrené un cerveau, la maladie est presque incurable, Dict. phil. Fanatisme. dans GANGRENER
Le vieux bonhomme recommanda inutilement à Guillaume [Penn] d'avoir des boutons sur ses manches et des ganses à son chapeau, Dict. phil. Quakers. dans GANSE
Il trouva ce conquérant [Charles XII] vêtu d'un habit de gros drap bleu, avec des boutons de cuivre doré, de grosses bottes, des gants de buffle qui lui venaient jusqu'au coude, dans une chambre sans tapisserie, Charles XII, 2 dans GANT
Certainement il n'y a que l'art, et la nature est une chimère ; vous avez raison, me répondit M. Sidrac ; mais vous n'en avez pas les gants, cela a été dit, Oreilles, 2 dans GANT
Les nez n'avaient point été faits pour porter des lunettes, ni les mains pour être gantées, Singul. 10 dans GANTÉ, ÉE
Édouard irrité le frappa de son gantelet au visage ; et les historiens disent que les propres frères d'Édouard, accompagnés de quelques seigneurs, se jetèrent tous comme des bêtes féroces sur le prince de Galles et le percèrent de coups, Moeurs, 116 dans GANTELET
Permettez-moi de penser que, si la fortune vous était entièrement contraire, vous trouveriez une ressource dans la France, garante de tant de traités, Lett. roi de Prusse, octob. 1757 dans GARANT, ANTE
Messène en est témoin, les dieux en sont garants, Mérope, IV, 5 dans GARANT, ANTE
Lorsque Philippe Auguste conclut la paix en 1200 avec Jean, roi d'Angleterre, les principaux barons de France et ceux de Normandie en jurèrent l'observation comme cautions, comme parties garantes, Dict. phil. Garant. dans GARANT, ANTE
J'ai porté le nombre d'habitants qui composent l'empire de Russie à vingt-quatre millions sur les mémoires qui m'ont été envoyés ; mais je n'ai point garanti cette évaluation ; car je connais très peu de choses que je voulusse garantir, Dict. phil. Dénombrement. dans GARANTIR
Il n'y a point de princesse de Cachemire ; son père n'a jamais eu que deux garçons qui sont actuellement au collége, Blanc et noir. dans GARÇON
Je ne sais si la Borde est assez heureux pour être connu de vous ; c'est un bon garçon, complaisant et aimable, et dont le caractère mérite qu'on s'intéresse à lui, Lett. d'Argental, 10 août 1769 dans GARÇON
Elle aura le temps de faire donner, par le clergé qu'elle gouverne, un bon bénéfice à ce grand garçon de Varicourt, qui est un des plus beaux prêtres du royaume et un des plus pauvres, Lett. Mme de St-Julien, 20 déc. 1775 dans GARÇON
L'homme du monde qui a le moins l'air d'un garçon de la noce, c'est moi, Lett. marquis de Florian, 3 août 1770 dans GARÇON
Il est plaisant qu'un garçon horloger [J. J. Rousseau], avec un décret de prise de corps, soit à Paris, et que je n'y sois pas, Lett. Richelieu, 11 juillet 1770 dans GARÇON
Duverney ayant été garçon cabaretier dans son enfance, Louis XV, 3 dans GARÇON
Louis XIV, élevé dans l'adversité, allait avec sa mère, son frère et le cardinal Mazarin de province en province, n'ayant pas autant de troupes autour de sa personne, à beaucoup près, qu'il en eut depuis en temps de paix pour sa seule garde, S. Louis XIV, 5 dans GARDE
Allez, et que du trône où le ciel vous appelle L'inflexible équité soit la garde éternelle, Brutus, III, 6 dans GARDE
On sait qu'il [Virgile] ordonna, par son testament, que l'on brûlât son Enéide, dont il n'était point satisfait ; mais on se donna bien de garde d'obéir à sa dernière volonté, Ess. poés. ép. 3 dans GARDE
Déjà sa garde accourt avec des cris de rage, Mérope, v, 6 dans GARDE
J'aurais peut-être le temps de changer ce qu'il a imité ; je ferais comme les gens qu'on a volés, qui changent les gardes de la serrure, Lett. Thiriot, 25 déc. 1735 dans GARDE
Il était dans les gardes du cardinal de Richelieu (car ce prêtre, ainsi que le Mazarin, avait des gardes), l'Ingénu, 19 dans GARDE
Le régiment des gardes ne fut formé que par Charles IX, Moeurs, 170 dans GARDE
Prendre du sexe et l'habit et la mine, Devant les yeux de vingt gardes-marine, Prude, I, 1 dans GARDE
Les gardes de la bibliothèque de Genève, Hist. de Russie, I, 7 dans GARDE
Croiriez-vous bien que M. le garde des sceaux me persécute pour ce malheureux Temple du goût, comme on aurait poursuivi Calvin pour avoir abattu une partie du trône du pape ?, Lett. Thiriot, 24 juill. 1733 dans GARDE
Le capitaine d'un vaisseau de guerre, garde-côte, rencontre le vaisseau qui porte Suffolk, Moeurs, 114 dans GARDE-CÔTE
Mon imagination s'appesantit dans des études qui sont à la poésie ce que des garde-meubles sombres et poudreux sont à une salle de bal bien éclairée, Lett. Helvétius, 20 juin 1741 dans GARDE-MEUBLE
Ah ! seigneur, ah ! du moins, gardez de jamais croire...., Zaïre, IV, 2 dans GARDER
Gardez qu'elle résiste à sa félicité, Oreste, II, 4 dans GARDER
Gardez qu'on ne vous voie, Oreste, IV, 5 dans GARDER
Le duc de Marlborough faisait garder très soigneusement tous les domaines de ce Fénelon archevêque de Cambrai, citoyen de toute l'Europe par son amour du genre humain, Tactique, Note. dans GARDER
Dieu garde Zaïre d'être autre chose que tendre ! Dieu garde Mérope de faire la Cornélie !, Lett. Thiriot, 10 avril 1738 dans GARDER
On a perdu bien peu quand on garde l'honneur, Ad. du Guesclin. III, 1 dans GARDER
Moi, je garde à ce fourbe une haine éternelle, Mahom. I, 1 dans GARDER
Le roi acquit la réputation d'un bon prince, qu'il ne garda pas longtemps, Zadig, 5 dans GARDER
Mais que résolvez-vous ? - De garder mes serments, Orphel. I, 6 dans GARDER
Le secret dans les conspirations n'a jamais été mieux gardé qu'il le fut dans cette entreprise de Louis XIV, S. de Louis XIV, 9 dans GARDER
Point de remercîment, point de reconnaissance ; gardez l'argent et le secret, Écossaise, II, 5 dans GARDER
J'étais loin de penser que le sort qui m'obsède Me gardât pour époux l'oppresseur de Tancrède, Tancr. II, 6 dans GARDER
Tout ce que nous pouvons faire, c'est de sentir notre impuissance, de reconnaître un être tout-puissant, et de nous garder de tout système, Dial. 7 dans GARDER
Un homme ne pouvait être regardé comme un dieu par ceux qui l'avaient vu aller à la garde-robe, Moeurs, 1er homme. dans GARDE-ROBE
Ce monarque [Henri III] n'allait à la garde-robe qu'avec une difficulté extrême, Oreilles, 7 dans GARDE-ROBE
Il m'a conté souvent que Cromwell n'avait pas été à la garde-robe depuis huit jours lorsqu'il fit couper la tête à son roi, ib. 7 dans GARDE-ROBE
La garde-robe a tant d'empire qu'un dévoiement rend souvent un homme pusillanime, ib. 7 dans GARDE-ROBE
Le travail et la sobriété furent les premiers gardiens de cette liberté, Moeurs, 187 dans GARDIEN, IENNE
Mon vieux tronc a porté quelques fruits cette année.... les sots et les fanatiques auront bon temps cet automne et l'hiver prochain ; mais gare le printemps, Lett. d'Argental, 28 août 1760 dans GARE
J'ai tant de rivaux qui me traiteront de gargotier, que je tremble de vous donner mes repas, Lett. d'Argental, 4 fév. 1777 dans GARGOTIER, IÈRE
Un tel raisonnement finirait par introduire trop de pyrrhonisme.... on finirait par douter de la gargouille de Rouen et du royaume d'Yvetot, Mél. litt. Lett. Chin. 2 dans GARGOUILLE
Que cet objet charmant Soit préservé d'un pareil garnement !, l'Enf. pr. I, 1 dans GARNEMENT
M. de Louvois avait reçu une lettre de l'interrogant bailli, qui dépeignait l'ingénu comme un garnement qui voulait brûler les couvents et enlever les filles, Ingénu, 9 dans GARNEMENT
Cette femme et Birton et les garnements de son cortége, Jenni, 6 dans GARNEMENT
Il est dangereux de trop manger ; mais je veux que ma table soit bien garnie, Dial. 24 dans GARNI, IE
La cour de parlement, garnie de pairs, vient de faire brûler par son bourreau, au pied de son grand escalier, cet excellent ouvrage des inconvénients des droits féodaux ; les princes du sang ont donné leurs voix pour le proscrire, Lett. Christine, 5 mars 1776 dans GARNI, IE
Garnissez l'Aventin, les portes de Pouzzole, Catil. IV, 2 dans GARNIR
Le roi fit la garnison prisonnière de guerre, et entra dans Valenciennes, étonné d'en être le maître, S. de Louis XIV, 13 dans GARNISON
Stralsund avait une garnison de près de neuf mille hommes, et de plus le roi de Suède lui-même, Charles XII, 8 dans GARNISON
Le livre fut présenté, lié et garrotté de petites chaînes de fer au cardinal doyen, celui-ci le donna au grand inquisiteur qui le rendit au greffier ; le greffier le donna au prévôt, le prévôt à un huissier, l'huissier à un archer, l'archer au bourreau, Hist. parlem. 64 dans GARROTTÉ, ÉE
Quand tout fut garrotté, les vainqueurs partagèrent Le butin qu'en trois lots les émirs arrangèrent, Éduc. d'un prince. dans GARROTTER
Il faut une âme vigoureuse venue au monde précisément dans le temps où la raison commence à éclairer les hommes et à les placer entre l'inutile fatras de Grotius, et les saillies gasconnes de Montesquieu, Lett. Servan, 13 janv. 1768 dans GASCON, ONNE
Vous voyez bien qu'il n'y a là qu'un ménage de gâté [il s'agit d'un homme marié qu'on voulait enfermer], Lett. Élie de Beaumont, 24 janv. 1770 dans GÂTÉ, ÉE
Je viens de lire Manlius ; il y a de grandes beautés, mais elles sont plus historiques que tragiques, et, à tout prendre, cette pièce ne me paraît que la conjuration de Venise de l'abbé de Saint-Réal gâtée, Lett. d'Argental, juill. 1751 dans GÂTÉ, ÉE
Les Russes se retirèrent vers le Borysthène, gâtant tous les chemins, Charl. XII, 4 dans GÂTER
Redoutons l'anglomanie, elle a déjà gâté tout, Bon Français. dans GÂTER
Tout cela serait délicieux, mais vous me gâtez tout [par votre absence], Lett. d'Argental, 27 avr. 1751 dans GÂTER
Un Diogène insupportable, Moitié sophiste et moitié chien, Croit placer le souverain bien à donner tous les rois au diable.... Mais être roi ne gâte rien, Lorsque d'ailleurs on est aimable, Lett. en vers et en prose, 76 dans GÂTER
Mais quand elle [l'abeille] a le don de plaire, Ce superflu ne gâte rien, Lett. à Cath. 4 dans GÂTER
Cette dame, célèbre par ses connaissances singulières en mathématiques, ne pouvait souffrir les fables que le temps a consacrées, qu'il est aisé de répéter, qui gâtent l'esprit et qui l'énervent, Fragm. sur l'hist. art. 1 dans GÂTER
Cunégonde pouvait épouser Candide de la main gauche, Cand. 30 dans GAUCHE
Trois juges sournois.... Qu'accompagnaient trois gaupes effroyables, Songe creux. dans GAUPE
La vieille lui baisa les franges de sa robe de gaze, Taureau, 2 dans GAZE
Je voudrais du moins être votre gazetier en ce pays-ci, afin de ne vous être pas tout à fait inutile, Lett. Mme de Bernières, octobre 1724 dans GAZETIER
Gazetier clandestin Dont la plate âcreté damne le genre humain, Loi nat. 3 dans GAZETIER
Comme l'ont écrit tous ces gazetiers de mensonge, Louis XIV, 27 dans GAZETIER
Les gazetins infidèles dont l'Europe est inondée, Lett. d'Argenson, 30 mars 1740 dans GAZETIN
Je veux encore me flatter que les gazettes ne savent ce qu'elles disent ; cela leur arrive fort souvent, Lett. d'Argental, 5 déc. 1768 dans GAZETTE
À l'imitation des gazettes politiques, on commença en France à imprimer des gazettes littéraires en 1665, Dict. phil. Gazette. dans GAZETTE
Mlle Duménil [une actrice] court à bride abattue, une autre dit des vers comme on dit la gazette, Lett. Chabanon, 22 déc. 1766 dans GAZETTE
Renaudot (Théophraste), médecin très savant en plus d'un genre, le premier auteur des gazettes en France, Louis XIV, Écrivains. dans GAZETTE
Ces gazettes de la médisance, ces archives du mauvais goût, que l'envie, la bassesse et la faim ont dictées, ces lâches satires où l'on ménage le vautour, et où l'on déchire la colombe, Babouc. dans GAZETTE
Il y a environ douze batailles dont je n'ai point parlé, Dieu merci, parce que j'écris l'histoire de l'esprit humain, et non une gazette, Lett. Damilaville, 13 février 1763 dans GAZETTE
D'autres oiseaux.... En sautillant font entendre à la fois Le gazouillis de leurs confuses voix, Ép. 64 dans GAZOUILLIS
Le courrier des Lapons, dans ses turlupinades, Veut qu'on aille au détroit où vogua Magellan, Pour se former l'esprit, disséquer un géant, les Systèmes. dans GÉANT, ANTE
Me conseilleriez-vous d'y ajouter quelques petites réflexions détachées sur les Pensées de Pascal ? il y a déjà longtemps que j'ai envie de combattre ce géant, Lett. en vers et en prose, 28 dans GÉANT, ANTE
Plusieurs de ses soldats tombaient morts de froid dans leurs postes ; et les autres, presque gelés, voyant leur roi qui souffrait comme eux, n'osaient proférer une plainte, Charles XII, 8 dans GELÉ, ÉE
Le thermomètre est ici [Ferney] à treize degrés et un quart au-dessous de la glace ; l'encre gèle, Lett. Richelieu, 6 janv. 1768 dans GELER
De l'amitié le prix fut laissé là ; Et la déesse en tous lieux célébrée, Jamais connue et toujours désirée, Gela de froid sur ses sacrés autels, J'en suis fâché pour les pauvres mortels, Temple de l'amit. dans GELER
Cet homme au désespoir de geler de froid seul dans son auditoire, Dict. phil. Chim. dans GELER
Mon frère, ayez pitié d'une soeur égarée Qui brûle, qui gémit, qui meurt désespérée, Zaïre, III, 4 dans GÉMIR
Je pleure mon destin, je gémis sur mon père, Tancr. II, 6 dans GÉMIR
J'ai fait, jusqu'au moment qui me plonge au cercueil, Gémir l'humanité du poids de mon orgueil, Alz. v, 7 dans GÉMIR
Mais ne crois pas non plus que le mien [coeur] s'avilisse à souffrir des rigueurs, à gémir d'un caprice, Zaïre, III, 6 dans GÉMIR
Il craint de lui parler, il gémit de se taire, Brutus, III, 2 dans GÉMIR
La terre au loin gémit, le jour fuit, le ciel gronde, Henr. VIII dans GÉMIR
J'ai respecté ton fils ; et ce coeur gémissant Lui conserva sa foi, même en le haïssant, Alz. v, 5 dans GÉMISSANT, ANTE
On ne connut plus que les gendarmes ; le gens de pied n'avaient pas ce nom, parce qu'en comparaison des hommes de cheval, ils n'étaient point armés, Moeurs, 38 dans GENDARME
Il [Charles VII] conserva des compagnies réglées de quinze cents gendarmes ; chacun de ces gendarmes devait servir avec six chevaux, ib. 80 dans GENDARME
Sous François 1er et sous Henri II, les forces des armées consistaient en une gendarmerie nationale et en fantassins étrangers que nous ne pouvons plus comparer à nos troupes, Polit. et lég. Observ. sur Jean Lass, Melon et Dutot. dans GENDARMERIE
Où le sexe, élevé loin d'une triste gêne, Marche avec les héros, et s'en distingue à peine, Tancr. IV, 6 dans GÊNE
Tout était équivoque dans sa situation [du pape] ; les papes, depuis Grégoire VII, eurent toujours avec les empereurs cette conformité, les titres de maîtres du monde et la puissance la plus gênée, Ann. Emp. Conrad IV, 1253, 1254 dans GÊNÉ, ÉE
La philosophie, toujours gênée, ne put dans le seizième siècle faire autant de progrès que les beaux-arts, Moeurs, 121 dans GÊNÉ, ÉE
Ils se croiraient gênés dans cette ville immense, Orph. I, 3 dans GÊNÉ, ÉE
La plupart des livres ressemblent à ces conversations générales et gênées, dans lesquelles on dit rarement ce qu'on pense, Loi natur. Préf. dans GÊNÉ, ÉE
Il n'est pas indigne de l'histoire de dire qu'un écuyer arabe qui avait soin de ses chevaux donna au roi leur généalogie ; c'est un usage établi depuis longtemps chez ces peuples [les Turcs], qui semblent faire beaucoup plus d'attention à la noblesse des chevaux qu'à celle des hommes, Charles XII, 7 dans GÉNÉALOGIE
Le sérail d'un soudan, sa triste austérité, Ce nom d'esclave enfin, n'ont-ils rien qui vous gêne ?, Zaïre, I, 1 dans GÊNER
Ces soins cruels, à mon sort attachés, Gênent trop mes esprits d'un autre soin touchés, Orphel. IV, 1 dans GÊNER
Je ne la gêne point sous la loi paternelle, Scythes, I, 2 dans GÊNER
Pourquoi gêner la conscience du meilleur des hommes et du plus brave des princes [Henri IV], qui ne gênait la conscience de personne ?, Hist. parlem. 34 dans GÊNER
Vous avez eu trop de bonté de vous arranger si vite avec ma famille ; vous savez que j'étais bien éloigné de demander pour elle un paiement si prompt ; je serais extrêmement affligé que vous vous fussiez gêné, Lett. Richelieu, 20 avr. 1770 dans GÊNER
Le père général avait besoin d'une recrue de jeunes jésuites allemands, Cand. 15 dans GÉNÉRAL, ALE
La plupart de nos généraux qui portent dans un camp tout le luxe d'une cour efféminée auront bien de la peine à égaler ces héros qui faisaient leur cuisine eux-mêmes, Ess. poés. épiq. 2 dans GÉNÉRAL, ALE
Nous avons des guerriers, il faut un général, Catil. v, 3 dans GÉNÉRAL, ALE
Vous savez qu'il faut qu'un général ait la tête froide et le coeur chaud, Lett. Morangiès, 30 oct. 1772 dans GÉNÉRAL, ALE
La plupart de leurs généraux [des ordres religieux] résident à Rome comme dans le centre de la chrétienté ; et de cette capitale ils envoient au bout du monde les ordres que le pontife leur donne, Moeurs, 139 dans GÉNÉRAL, ALE
Les Églises réformées offrirent à Lesdiguières le généralat de leurs armées, Louis XIV, 36 dans GÉNÉRALAT
Il [Charles XII] déclara son beau-frère généralissime de ses armées en Suède, Charles XII, 8 dans GÉNÉRALISSIME
Le duc de Savoie avait le vain titre de généralissime, mais le maréchal de Villeroi l'était, Louis XIV, 18 dans GÉNÉRALISSIME
Mazarin imposait des sommes extraordinaires sur les généralités, Louis XIV, 25 dans GÉNÉRALITÉ
Généreux Beaumont, les siècles à venir sauront que, le fanatisme en robe ayant assassiné juridiquement un père de famille, la philosophie et l'éloquence ont vengé et honoré sa mémoire, Dict. phil. Avocats. dans GÉNÉREUX, EUSE
....Son orgueil se serait-il flatté D'effacer Orosmane en générosité ?, Zaïre, I, 4 dans GÉNÉROSITÉ
Ton génie alarmé te parle par ma bouche, M. de César, III, 5 dans GÉNIE
C'est la loi, dit Topaze, chaque homme a ses deux génies ; c'est Platon qui l'a dit le premier, et d'autres l'ont répété ensuite ; tu vois que rien n'est plus véritable ; moi qui te parle, je suis ton bon génie, et ma charge était de veiller auprès de toi jusqu'au dernier moment de ta vie, je m'en suis fidèlement acquitté, le Blanc et le Noir. dans GÉNIE
Et toi, Ébène, avec tes quatre ailes noires, tu es sans doute mon mauvais génie ?, ib. dans GÉNIE
Il y avait des génies mâles et des génies femelles ; les génies des dames s'appelaient, chez les Romains, des petites Junons ; on avait encore le plaisir de voir croître son génie ; dans l'enfance c'était une espèce de Cupidon avec des ailes ; dans la vieillesse, il portait une longue barbe ; quelquefois c'était un serpent, Dict. phil. Génie dans GÉNIE
L'un avait vu le génie de l'empire ou de la ville, l'autre celui de Mars et de Saturne ; les génies des quatre éléments s'étaient manifestés à plusieurs philosophes ; plus d'un sage avait vu son propre génie, tout cela d'abord en songe, mais les songes étaient les symboles de la vérité, Dict. phil. Génie. dans GÉNIE
La perfection consisterait à savoir assortir toujours son style à la matière qu'on traite ; mais qui peut être le maître de son habitude et ployer son génie à son gré ?, Dict. phil. Genre. dans GÉNIE
Que la reine, en ces lieux, brillants de sa splendeur, De son puissant génie imprime la grandeur, Sémir. I, 1 dans GÉNIE
Le Poussin, déjà grand peintre avant d'avoir vu de bons tableaux, avait le génie de la peinture ; Lulli, qui ne vit aucun bon musicien en France, avait le génie de la musique, Dict. phil. Génie. dans GÉNIE
Ce terme de génie semble devoir désigner non pas indistinctement les grands talents, mais ceux dans lesquels il entre de l'invention, Dict. phil. Génie. dans GÉNIE
C'est le caractère du vrai génie de répandre la fécondité sur un sujet stérile, et de varier ce qui semble uniforme, Vie de Molière. dans GÉNIE
Il se peut que plusieurs personnes jouent mieux aux échecs que l'inventeur de ce jeu, et qu'ils lui gagnassent les grains de blé que le roi des Indes voulait lui donner ; mais cet inventeur était un génie, et ceux qui le gagneraient peuvent ne pas l'être, Dict. phil. Génie. dans GÉNIE
On appelle génie d'une langue son aptitude à dire de la manière la plus courte et la plus harmonieuse ce que les autres langues expriment moins heureusement, Dict. phil. Langues. dans GÉNIE
Le génie de la langue française sera plus fait pour la conversation, parce que sa marche, nécessairement simple et régulière, ne gênera jamais l'esprit.... le style lapidaire sera plus dans le génie de la langue latine, ib. Génie. dans GÉNIE
En parlant ainsi, il appuyait son large genou contre la poitrine de son adverse partie, l'Ingénu, 3 dans GENOU
L'usage a toujours subsisté que les députés du tiers état parlassent au roi un genou en terre, ainsi que les gens du parlement, du parquet, et le chancelier même dans les lits de justice, Moeurs, 83 dans GENOU
Quand Cortez arriva dans la ville de Mexico, il fut reçu par Montezuma comme son maître, et par les habitants comme leur dieu ; on se mettait à genoux dans les rues, quand un valet espagnol passait, Moeurs, 147 dans GENOU
Les Anglais servent leur monarque à genoux, mais ils le déposent, l'emprisonnent et le font périr sur l'échafaud, Dict. phil. Contradiction. dans GENOU
Les soudans qu'à genoux cet univers contemple, Zaïre, I, 2 dans GENOU
L'Amérique à genoux adoptera vos moeurs, Alz. I, 1 dans GENOU
Allez, portez en pompe et servez à genoux L'idole dont le poids va vous écraser tous, Fanat. I, 1 dans GENOU
Dieux ! quel genre inouï de trouble et de supplice !, Alz. v, 5 dans GENRE
Comme le genre d'exécution que doit employer tout artiste dépend de l'objet qu'il traite, comme le genre de Poussin n'est plus celui de Teniers, ni l'architecture d'un temple celle d'une maison commune, ni la musique d'un opéra-tragédie celle d'un opéra bouffon, aussi chaque genre d'écrire a son style propre en prose et en vers, Dict. phil. Genre. dans GENRE
Remarquons ici qu'un auteur qui s'est fait un genre de style peut rarement le changer quand il change d'objet ; la Fontaine dans ses opéras emploie le même genre qui lui est si naturel dans ses contes et dans ses fables, ib. dans GENRE
Tous les genres sont bons hors le genre ennuyeux, dans GENRE
Le tout exécuté par de belles femmes, par des jeunes gens bien faits qui ont de l'esprit, devant une assemblée qui a du goût, Lett. Cideville, 3 mars 1758 dans GENS
Les gens à poëme épique et à éléments de Newton [Voltaire lui-même] sont des gens opiniâtres, Lett. d'Argental, 20 janv. 1739 dans GENS
En serons-nous moins gens de bien ? aurons-nous une autre morale et d'autres principes d'honneur et de vertu ?, Quest. miracles, lett. 13 dans GENS
Il n'y a que les vrais gens de lettres qui n'aient point d'intrigues, Lett. Damilaville, 22 mai 1765 dans GENS
Celui qui, n'ayant lu que des romans ne fera que des romans ; celui qui, sans aucune littérature, aura composé au hasard quelques pièces de théâtre ; qui, dépourvu de science, aura fait quelques sermons, ne sera pas compté parmi les gens de lettres, Dict. phil. Gens de lettres. dans GENS
Aujourd'hui cette critique [des anciens textes] est moins nécessaire, et l'esprit philosophique lui a succédé ; c'est cet esprit philosophique qui semble constituer le caractère des gens de lettres ; et, quand il se joint au bon goût, il forme un littérateur accompli, ib. dans GENS
On est quelquefois étonné que ce qui bouleversait autrefois le monde ne le trouble plus aujourd'hui ; c'est aux véritables gens de lettres qu'on en est redevable, ib. dans GENS
Les gentilshommes nommés les quarante-cinq, qui assassinèrent le duc de Guise, étaient une compagnie nouvelle formée par le duc d'Épernon, payée au trésor royal sur les billets de ce duc ; et aucun de leurs noms ne se trouve parmi les gentilshommes de la chambre, Moeurs, 173 dans GENTILHOMME
Mme d'Étioles obtint alors pour M. de Voltaire le don gratuit d'une charge de gentilhomme ordinaire de la chambre, Comm. Oeuv. Aut. Henr. (t. LXIII, p. 59). dans GENTILHOMME
Les registres de la chambre des comptes font foi que le maréchal de Rets et le comte de Villequier, tirés du nombre des gentilshommes ordinaires, avaient le titre de premier gentilhomme, charge de nouvelle création, instituée sous Henri II pour le maréchal de Saint-André, Moeurs, 173 dans GENTILHOMME
Restez chez vous, pauvres gentillâtres, rétablissez votre masure, Dial. XXIV, 14 dans GENTILLÂTRE
Je lus conduit après cent quarante génuflexions devant Sa Majesté, Scarmentado. dans GÉNUFLEXION
Il ne faut pas croire que les géographes connaissent ces pays [du Nord] comme nous connaissons l'Italie, la France et l'Allemagne ; la géographie est encore de tous les arts celui qui a le plus besoin d'être perfectionné ; et l'ambition a jusqu'ici pris plus de soin de dévaster la terre que de la décrire, Russie, I, 17 dans GÉOGRAPHIE
Il est bien difficile en géographie comme en morale de connaître le monde sans sortir de chez soi, Dict. phil. Géographie. dans GÉOGRAPHIE
Avant ce temps [la mesure de la France par l'Académie des sciences], la topographie était si confuse, que, la veille de la bataille de Fontenoy, on examina toutes les cartes du pays, et on n'en trouva pas une seule qui ne fût entièrement fautive ; si on avait donné de Versailles un ordre positif à un général peu expérimenté de livrer la bataille et de se poster en conséquence des cartes géographiques, comme cela est arrivé du temps du ministre Chamillart, la bataille eût été infailliblement perdue, Dict. phil. Géograph. dans GÉOGRAPHIQUE
La Chine est le seul pays de l'Asie dont on ait une mesure géographique, parce que l'empereur Cam-hi employa des jésuites astronomes pour dresser des cartes exactes, ib. dans GÉOGRAPHIQUE
Cette immense sphère du monde que Platon appelle avec tant de raison l'ouvrage de l'éternel géomètre, Memmius, 3 dans GÉOMÈTRE
Personne n'a mieux prouvé que lui qu'on pouvait avoir l'esprit géomètre sans le secours de la géométrie, Dict. phil. Locke. dans GÉOMÈTRE
[König] qui était à Lahaye, et qui, ne pouvant être pendu à Berlin, fut seulement déclaré faussaire et fripon géomètre avec toute la modération imaginable, Lett. Mme Denis, 24 juillet 1752 dans GÉOMÈTRE
Les pyramides, construites d'équerre et correspondant juste aux quatre points cardinaux, font voir assez que la géométrie était connue en Égypte de temps immémorial, Dict. phil. Antiquité. dans GÉOMÉTRIE
Il y a une géométrie cachée dans tous les arts de la main, sans que le plus grand nombre des artistes s'en doute, Lett. Beauzée, 14 janv. 1768 dans GÉOMÉTRIE
Les hommes ont une géométrie naturelle qui leur fait saisir les rapports quand ils ne sont pas trop compliqués, Phil. Newt. III, 4 dans GÉOMÉTRIE
Il [Descartes] était un des plus grands géomètres de son temps, mais il abandonna sa géométrie et même son esprit géométrique pour l'esprit d'invention, de système et de roman, Lett. Desalleurs, 26 nov. 1738 dans GÉOMÉTRIQUE
Que le chantre flatteur du tyran des Romains, L'auteur harmonieux des douces Géorgiques Ne vante plus ces lacs et leurs bords magnifiques, Ces lacs que la nature a creusés de ses mains Dans les campagnes italiques, Ép. LXXVI dans GÉORGIQUES
La même chose arrive partout aux feuilles d'arbres ; le vent porte souvent dans ces gerçures les oeufs d'insectes invisibles, Mél. hist. Un chrét. contre six juifs ; Rép. encore plus courte. VIII dans GERÇURE
Je ne suis pas généalogiste ; mais, si ces prêcheurs disent vrai, nous sommes tous cousins issus de germain, Candide, 19 dans GERMAIN, AINE
Son haleine [de la Discorde] en cent lieux répand l'aridité ; Le fruit meurt en naissant dans son germe infecté, Henr. IV dans GERME
Né d'un germe venu d'un autre germe, y a-t-il eu une succession continuelle, un développement sans fin de ces germes ?, Philos. ignor. Quest. 20 dans GERME
Qui croirait que le germe de Pyrrhus et d'Andromaque est dans Pertharite [tragédie de Corneille] ? qui croirait que Racine en ait pris les sentiments, les vers même ?, Mél. litt. Lettre à M. l'abbé d'Olivet. dans GERME
....Si quelques vertus germent dans votre coeur...., Triumv. III, 6 dans GERMER
L'écrit du citoyen obscur fut une semence qui germa peu à peu dans la tête des grands hommes, Polit. et lég. Ce qu'on ne fait pas. dans GERMER
Je ne sais quel Anglais fit mettre sur son tombeau : Ci-gît l'ami de Philippe Sidney ; je veux qu'on grave sur le mien : Ci-gît l'ami de M. et de Mme d'Argental, Lett. d'Argental, 9 avr. 1763 dans GÉSIR
Dans certains sermons burlesques un homme prêche tandis que l'autre fait des gestes, Instit. phil. 125 dans GESTE
Tremblez qu'en ces remparts Une parole, un geste, un seul de vos regards, Ne trahisse un secret que mon Dieu vous confie, Sémir. I, 3 dans GESTE
Un geste de cette main qui avait gagné tant de batailles et tué tant de royalistes persuadait plus que les périodes de Cicéron, Dict. phil. Cromwell. dans GESTE
Adressez-vous à Mme Duchesne, à M. Guy, lesquels doivent être fort instruits des gestes de Fréron, Lett. Dorat, 6 août 1770 dans GESTES
La populace traîna le corps de l'amiral [Coligni] par les rues, et le pendit par les pieds avec une chaîne de fer au gibet de Montfaucon, Henr. II, note. dans GIBET
Le cadavre embaumé [de Cromwell], que Charles II fit exhumer depuis et porter au gibet, fut enterré dans le tombeau des rois, Moeurs, 181 dans GIBET
Que n'a-t-on point dit de la guerre des bons et des mauvais anges, que Milton a imitée de la Gigantomachie de Claudien ?, Dict. phil. Épopée. dans GIGANTOMACHIE
Vous verrez ce que c'est que Shakspeare qu'on oppose à Corneille ; c'est Mme Gigogne qu'on met à côté de Mlle Clairon, Lett. Duclos, 7 juin 1762 dans GIGOGNE
Pour moi, je suis comme Gille le niais qui fait ses petits tours à six pouces de terre, pendant que les voltigeurs dansent dans la moyenne région de l'air, Lett. baron de Constant, 9 août 1775 dans GILLE
Les Gilles d'aujourd'hui ne peuvent plus attirer de monde à la foire, Lett. marq. d'Argence, 11 nov. 1776 dans GILLE
On a représenté Sémiramis sur mon théâtre, et elle a été très bien jouée ; j'avais perdu de vue cet ouvrage, il m'a fait sentir que les Scythes [autre tragédie] sont un peu ginguets en comparaison, Lett. d'Argental, 20 juin 1767 dans GINGUET, ETTE
Je suis assez semblable aux girouettes qui ne se fixent que quand elles sont rouillées, Lett. d'Albaret, 10 avr. 1759 dans GIROUETTE
Vous n'avez qu'à regarder une girouette ; elle tourne tantôt au doux souffle du zéphyr, tantôt au vent violent du nord : voilà l'homme, Facéties, Pot pourri, 12 dans GIROUETTE
L'Être nécessairement éternel ne peut être une girouette, Oreilles, 4 dans GIROUETTE
Je suis gisant dans mon lit, ne pouvant guère écrire, Lett. d'Argental, 8 janv. 1756 dans GISANT, ANTE
Je ne sais point où demeure Thiriot, qui change de gîte tous les six mois, et qui ne m'a pas écrit depuis plus de quatre, Lett. d'Argental, 20 janv. 1770 dans GÎTE
Sa personne en tous lieux honnie Est réduite à ses noirs Gitons, Lett. en vers et en prose, 81 dans GITON
Si Corneille avait suivi dans le Cid le plan de l'Académie, le Cid était à la glace, Lett. d'Argental, 4 oct. 1760 dans GLACE
Une belle glace de nos manufactures orne nos maisons à bien moins de frais que les petites glaces qu'on tirait de Venise, Louis XIV, 30 dans GLACE
Vous vous regardez quelquefois au miroir, c'est à Venise que vous devez les glaces, Disc. aux Velches. dans GLACE
Il n'y a point [maintenant] de capitaine de cavalerie qui ne fasse le voyage en chaise de poste avec des glaces et des ressorts, Louis XIV, 8 dans GLACE
Sorti des flancs glacés de l'humide Neustrie, Tancr. I, 1 dans GLACÉ, ÉE
Ils demeurent glacés, ils tremblent à ta voix, Fanat. v, 4 dans GLACÉ, ÉE
L'approche de la mort Glaça sa faible main...., Sémir. IV, 2 dans GLACER
Ce coeur triste et flétri que les ans ont glacé, Fanat. I, 1 dans GLACER
Vous me glacez de crainte en me parlant d'amour, Zaïre, IV, 6 dans GLACER
Nos montagnes de glacières, qui sont dix fois plus hautes que le Vésuve et quarante fois plus étendues, ont toujours le même visage et sont dans un calme éternel, Lett. Hamilton, 17 juin 1773 dans GLACIÈRE
.... Ce chemin terrible Qu'un glacis teint de sang rendait inaccessible, Henr. VI dans GLACIS
Le bon vieillard très inutile Que vous nommez Anacréon.... Achève sa pénible vie Auprès d'un poêle et d'un glaçon Sur les montagnes d'Helvétie, Épît. 108 dans GLAÇON
La goutte avec sa craie, et la glaire endurcie Qui se forme en cailloux au fond de la vessie, Tactique. dans GLAIRE
Il serait difficile que l'âme d'un animal qui n'est qu'une glaire en vie fût un feu céleste, Colim. Réfl. dans GLAIRE
Un peu de sel versé sur les terres glaiseuses est un des meilleurs engrais possibles, Lett. Turgot, 18 fév. 1776 dans GLAISEUX, EUSE
Quand l'arrêt du destin eut, durant quelques jours, à tant de cruautés permis un libre cours, Et que des assassins, fatigués de leurs crimes, Les glaives émoussés manquèrent de victimes, Henr. III dans GLAIVE
Le meurtre de Calas, commis dans Toulouse avec le glaive de la justice le 9 mars 1762, est un des plus singuliers événements qui méritent l'attention de notre âge et de la postérité, Polit. et législ. Tolér. Hist. de la mort de Calas. dans GLAIVE
Il [J. J. Rousseau] veut réduire au gland l'Académie entière : Renoncez aux cités, venez au fond des bois, Mortels, vivez contents sans secours et sans lois, les Deux siècles. dans GLAND
Le siècle du gland est passé, vous donnerez du pain aux hommes ; quelques superstitieux regretteront encore le gland qui leur convient si bien, et le reste de la nation sera nourri par vous, Lett. la Chalotais, 3 nov. 1762 dans GLAND
Palissy a cru que les mines calcaires de Touraine étaient des mines de gland de mer, Colim. 3 dans GLAND
Ces nations [Anglais, Français] n'ont fait que glaner après les riches moissons [en Amérique] des Espagnols, Moeurs, 149 dans GLANER
Les anecdotes sont un champ resserré où l'on glane après la vaste moisson de l'histoire, Louis XIV, 25 dans GLANER
....Cette statue Contre laquelle a tant glapi Des méchants l'énorme cohue, Épît. 110 dans GLAPIR
Du grand Lully vingt rivaux fanatiques Défiguraient sur des tons glapissants Des vers français en fredons italiques, Goût. dans GLAPISSANT, ANTE
La nature, qui parle, et que ta fierté brave, Aura-t-elle à la glèbe attaché les humains, Comme les vils troupeaux mugissants sous nos mains ?, Scythes, IV, 2 dans GLÈBE
Fait pour être chef de parti, poste toujours glissant où l'on a également à craindre ses ennemis et ses amis, Moeurs, 175 dans GLISSANT, ANTE
Un petit mot glissé dans votre lettre que M. Dupuits m'a apportée m'oblige de vous ouvrir tout mon coeur, Lett. Mme de St Julien, 22 janv. 1772 dans GLISSÉ, ÉE
N'approfondis jamais rien dans la vie, Et glisse-moi sur la superficie, Prude, V, 2 dans GLISSER
Monsieur, lui dis-je en me courbant le corps et en glissant un pied vers lui selon notre coutume, je me flatte que ma juste curiosité ne vous déplaira pas, Dict. phil. Quakers. dans GLISSER
Je glisse même dans mon paquet un placet pour le roi, Lett. Duchesse de Choiseul, 9 avril 1770 dans GLISSER
Ne pouvait-il pas lui glisser [à M. de Staremberg] qu'il y a un barbouilleur de papier qui a trouvé son traité [le traité de Versailles] admirable, et qui désire d'en écrire un jour les suites heureuses ?, Lett. d'Argental, 24 mai 1758 dans GLISSER
Il [l'Amour] glissait dans son coeur, en lui disant ces mots, Un désir inconnu de plaire à ce héros, Henr. IX dans GLISSER
Cet empereur [Achmet III] se déguisait souvent en homme privé, en iman ou en dervis ; il se glissait le soir dans les cafés de Constantinople et dans les lieux publics pour entendre ce qu'on disait de lui, Charles XII, 7 dans GLISSER
Les Égyptiens reconnurent un dieu suprême malgré toutes leurs superstitions ; ils le nommaient Knef, et ils le représentaient sous la forme d'un globe, 1re homél. Athéisme dans GLOBE
Ce globe mal connu, qu'il [Maupertuis] a su mesurer, Devient un monument où sa gloire se fonde ; Son sort est de fixer la figure du monde, De lui plaire et de l'éclairer, Lett. Locmaria, 17 juillet 1741 dans GLOBE
Je compte aujourd'hui sur notre globule environ neuf cent millions de mes confrères, tant mâles que femelles, Dict. phil. Population, 1 dans GLOBULE
Je vous avoue qu'en jetant la vue sur ce globe ou plutôt ce globule, je pense que Dieu l'a abandonné à quelque être malfaisant...., Candide, 20 dans GLOBULE
Ce qui est bien sûr, c'est qu'il vous sera tendrement attaché dans le petit nombre de minutes qu'il peut avoir encore à végéter sur ce globule, Lett. Marmontel, 19 mars 1773 dans GLOBULE
Selon Descartes, la lumière ne vient point à nos yeux du soleil ; mais c'est une matière globuleuse répandue partout, que le soleil pousse, et qui presse nos yeux comme un bâton poussé par un bout presse à l'instant à l'autre bout, Phil. Newt. II, 1 dans GLOBULEUX, EUSE
La gloire est la réputation jointe à l'estime ; elle est au comble quand l'admiration s'y joint, Dict. phil. Gloire. dans GLOIRE
Romains, j'aime la gloire, et ne veux point m'en taire ; Des travaux des humains c'est le digne salaire, Catilina, V, 2 dans GLOIRE
Etes-vous digne enfin, seigneur, de votre gloire ?, Orphel. V, 6 dans GLOIRE
Le czar perdit près de dix mille hommes dans ces cinq combats où il eut la gloire de vaincre les Suédois, et Levenhaupt celle de disputer trois jours la victoire et de se retirer sans avoir été forcé dans son dernier retranchement, Charles XII, 4 dans GLOIRE
La vaine gloire est cette petite ambition qui se contente des apparences, qui s'étale dans le grand faste et qui ne s'élève jamais aux grandes choses, Dict. phil. Gloire, § 1 dans GLOIRE
La fausse gloire tient souvent à la vaine, mais souvent elle porte à des excès ; et la vaine se renferme plus dans les petitesses ; un prince qui mettra son honneur à se venger, cherchera une gloire fausse plutôt qu'une gloire vaine, Dict. phil. Gloire, § 1 dans GLOIRE
On a osé dire : la gloire de Dieu, il travaille pour la gloire de Dieu ; Dieu a créé le monde pour sa gloire ; ce n'est pas que l'être suprême puisse avoir de la gloire ; mais les hommes, n'ayant point d'expression qui lui convienne, emploient pour lui celles dont ils sont le plus flattés, Dict. phil. Gloire. dans GLOIRE
Je prierai Dieu pour vous, et j'espère que tout se passera à sa plus grande gloire, l'Ingénu, 16 dans GLOIRE
Si quelque orthodoxe ou hétérodoxe m'accusait d'avoir la moindre part à l'article Genève, je vous supplie instamment de rendre gloire à la vérité ; j'ai appris le dernier toute cette affaire, Lett. Vernes, 29 déc. 1757 dans GLOIRE
Vous voilà donc, mon cher enfant, dans votre gloire de Niquée, Lettre à d'Arnaud dans GLOIRE
Le vainqueur de Bouvines ne finit pas glorieusement sa carrière illustre, Moeurs, 51 dans GLORIEUSEMENT
Glorieusement est toujours pris en bonne part : il règne glorieusement ; il se tira glorieusement d'un grand danger, d'une mauvaise affaire, Dict. phil. Gloire. dans GLORIEUSEMENT
Revoyant des Français le glorieux empire, Zaïre, II, 2 dans GLORIEUX, EUSE
Venez, prince, et montrez au plus grand des monarques De vos fers glorieux les vénérables marques, ib. II, 3 dans GLORIEUX, EUSE
Ce jour, quel qu'il soit, nous sera glorieux, Tancr. I, 1 dans GLORIEUX, EUSE
Glorieux, quand il est l'épithète d'une chose inanimée, est toujours une louange : bataille, paix, affaire glorieuse, Dict. phil. Gloire. dans GLORIEUX, EUSE
Rang glorieux signifie rang élevé, et non pas rang qui donne de la gloire, mais dans lequel on peut en acquérir, Dict. phil. Gloire. dans GLORIEUX, EUSE
Homme glorieux, esprit glorieux est tou jours une injure ; il signifie celui qui se donne à lui-même ce qu'il devrait mériter des autres, Dict. phil. Gloire. dans GLORIEUX, EUSE
Auteur solide, ingénieux, Qui du théâtre êtes le maître, Vous qui fîtes le Glorieux, Il ne tiendrait qu'à vous de l'être, Lett. en vers et en prose, 96 dans GLORIEUX, EUSE
La Grèce, qui se vante d'avoir fait naître Platon, se glorifie encore d'Anacréon ; et Cicéron ne fait point oublier Catulle, Cons. à un journal. dans GLORIFIER
Les affaires furent retardées par ces prétentions et ces refus que les Romains nommaient gloriole, que tout le monde condamne quand on est sans caractère, et sur lesquels on insiste dès qu'on en a un, Ann. Emp. Ferdinand III, paix de Vestphalie. dans GLORIOLE
Certain cafard, jadis jésuite, Ose gloser sur ma conduite, Poésies mêlées, 63 dans GLOSER
Plus je réfléchis sur la couleur de ces peuples [Hottentots], sur le glossement dont ils se servent pour se faire entendre au lieu d'un langage articulé...., Amabed, 4e lettre. dans GLOUSSEMENT
Il faut remonter jusqu'au vieux Porphyre et aux compatissants pythagoriciens pour trouver quelqu'un qui nous fasse honte de notre sanglante gloutonnerie [habitude de manger des animaux], Princ. d'action, 15 dans GLOUTONNERIE
Les Péruviens avaient des obélisques, des gnomons réguliers pour marquer les points des équinoxes et des solstices, Moeurs, 148 dans GNOMON
Quel est, dans la capitale des Velches, le porte-Dieu ou le gobe-Dieu qui ose dire : c'est moi qu'on a voulu désigner par les prêtres de Pluton ?, Lett. d'Argental, 21 déc. 1768 dans GOBE-DIEU
Il s'en fallut peu que des Mélitus et des Anitus ne présentassent un gobelet de ciguë à votre ami [Helvétius], Lett. Gallitzin, 19 juin 1773 dans GOBELET
Le père Tout-à-tous l'introduisit chez la femme d'un officier du gobelet, Ingénu, XII dans GOBELET
Je conçois bien que tant de joueurs de gobelets ont voulu se faire payer en argent et en honneurs ; on ne tromperait pas, dit-on, s'il n'y avait rien à gagner, Lett. chin. 4 dans GOBELET
Vous ne me disiez pas que vous aviez gobelotté au cabaret avec M. Damilaville ; il me paraît digne de boire et de penser avec vous, Lett. Thiriot, 19 nov. 1760 dans GOBELOTTER
La plante nouvellement découverte dans l'Amérique anglaise (dionea muscipula, L. droséracées), à laquelle on a donné le plaisant nom de vénus gobe-mouches ; c'est une espèce de sensitive épineuse dont les feuilles se replient, et les mouches sont prises dans ces feuilles et y périssent plus sûrement que dans une toile d'araignées, Dict. phil. Polypes dans GOBE-MOUCHES
Cette belle lettre parvint à M. le duc de Choiseul, qui d'abord goba cette sottise, mais qui bientôt après me rendit justice, Lett. d'Argental, 16 oct. 1767 dans GOBER
Cet argent fin, ciselé, godronné, En plat, en vase, en soucoupe tourné, Apol. du luxe. dans GODRONNÉ, ÉE
Cette destinée qui m'a fait tantôt goguenard, tantôt sérieux, Lett. Cideville, 21 juillet 1762 dans GOGUENARD, ARDE
Les goguenards de Basse-Bretagne dirent qu'il ne fallait pas baptiser son vin, l'Ingénu, 4 dans GOGUENARD, ARDE
Ne me brouillez pas avec le duc de Choiseul dans vos goguettes, Lett. roi de Pr. 113 dans GOGUETTES
Le doge a ses chagrins, les gondoliers ont les leurs, Candide, 24 dans GONDOLIER
Un paysan nommé Jocomuzio, qui se fit soldat, et qui changea son nom en celui de Sforza, devint favori de la reine, connétable de Naples, gonfalonier de l'Église, Moeurs, 74 dans GONFALONIER
Sa réputation [de Cosme de Médicis] valut à ses descendants la principale autorité dans la Toscane ; son fils l'administra sous le nom de gonfalonier, Moeurs, 105 dans GONFALONIER
Mais dès qu'il fut monsieur le président, Il fut, ma foi, gonflé d'impertinence, Enf. prod. I, 1 dans GONFLÉ, ÉE
Il est bien avéré que Mlle Dubois [une actrice] a joué à la pauvre Durancy [autre actrice] un tour de maître gonin [en falsifiant une lettre de Voltaire], Lett. Thibouville, 16 déc. 1767 dans GONIN
Vous avez menti par la gorge et, toutes les fois que le direz, mentirez, Moeurs, 124 dans GORGE
Elle étale une gorge d'albâtre qui est la chose du monde la plus dégoûtante et qu'on ne connaît presque point dans nos climats, Princ. de Babyl. 11 dans GORGE
Les peuples qui demeurent dans les cavernes, dans les îles, dans les marais, dans les gorges de montagnes, dans les rochers, conservent leur liberté comme les Suisses, les Grisons, les Vénitiens, les Génois, Dial. 24 dans GORGE
Le fanatique chantera un cantique juif à plein gosier, en faisant brûler des Juifs, Jenni, 11 dans GOSIER
Amener [dans un opéra] très mal à propos deux ou trois chansons ridicules qui font valoir le gosier d'une actrice, Cand. 25 dans GOSIER
Mlle Fel a beau adoucir mes maux par son joli gosier, Lett. d'Argental, 15 juin 1759 dans GOSIER
Car la critique, à l'oeil sévère et juste, Gardant les clefs de cette porte auguste, D'un bras d'airain fièrement repoussait Le peuple goth qui sans cesse avançait, Temple du goût. dans GOTH
Le génie des Français a été presque toujours rétréci sous un gouvernement gothique, Louis XIV, Introduct. dans GOTHIQUE
[Agamemnon] Qui, perçant du tombeau les gouffres éternels, Revenait en ces lieux commander aux mortels, Oreste, V, 7 dans GOUFFRE
Dût ce sacré tombeau profané par mes pas, Ouvrir, pour me punir, les gouffres du trépas, Sémiram. V, 5 dans GOUFFRE
Le genre humain s'est trouvé souvent dans la religion comme dans le gouvernement entre la tyrannie et l'anarchie, prêt à tomber dans l'un de ces deux gouffres, Moeurs, 130 dans GOUFFRE
On dit que Lekain a joué à Fontainebleau plus en goujat qu'en Tartare [dans l'Orphelin de la Chine], qu'il n'est ni noble, ni amoureux, ni terrible, ni tendre, et que Sarrazin a l'air d'un vieux sacristain de pagode, Lett. d'Argental, octobre 1755 dans GOUJAT
Si Votre Altesse a mangé goulûment, je puis déterger ses entrailles avec de la casse, de la manne et des follicules de séné, Dict. phil. Maladie. dans GOULÛMENT
On se donna des gourmades dans le sanctuaire de la justice, Louis XIV, 5 dans GOURMADE
À l'égard du président, qui a huit ans plus que moi, et qui a été bien plus gourmand, je voudrais bien savoir s'il est fâché de son état, Lett. Mme du Deffant, 7 août 1769 dans GOURMAND, ANDE
Vous avez été gourmande ; et, quand les gourmands sont devenus sobres, ils vivent cent ans, Lett. Mme du Deffant, 17 sept. 1759 dans GOURMAND, ANDE
Vous connaissez comme je suis gourmand de vos ouvrages, Lett. souverains, 8 dans GOURMAND, ANDE
Ainsi cette Circé, qui savait dans son temps Disposer de la lune et des quatre éléments, Gourmandant la nature au gré de son caprice, Changeait en chiens barbets les compagnons d'Ulysse, Ép. XCVIII dans GOURMANDER
Boileau et Fontenelle, qui s'attaquèrent à coups d'épigrammes, disaient tous deux que les libelles dont ils avaient été gourmés n'auraient pas tenu dans leurs chambres, Dict. phil. Libelle dans GOURMER
Le gourmet est celui qui discernera le mélange de deux vins, qui sentira ce qui domine dans un mets, tandis que les autres convives n'auront qu'un sentiment confus et égaré, Dict. phil. Goût, § 2 dans GOURMET
Hélas ! quelle étrange folie D'aller au gourmet le plus fin Présenter tristement la lie Et les restes de mon vieux vin !, Lett. en vers et en prose, 98 dans GOURMET
[Le dieu du goût parlant : ] Ne souffrez pas que dans Paris Mon rival usurpe ma place ; Je sais qu'à vos yeux éclairés Le faux goût tremble de paraître ; Si jamais vous le rencontrez, Il est aisé de le connaître : Toujours accablé d'ornements, Composant sa voix, son visage, Affecté dans ses agréments, Et précieux dans son langage ; Il prend mon nom, mon étendard, Mais on voit assez l'imposture ; Car il n'est que le fils de l'art ; Moi, je le suis de la nature, Temple du goût. dans GOÛT
Le goût, ce sens, ce don de discerner nos aliments, a produit, dans toutes les langues connues, la métaphore qui exprime, par le mot goût, le sentiment des beautés et des défauts dans tous les arts ; c'est un discernement prompt, comme celui de la langue et du palais, et qui prévient comme lui la réflexion.... il est souvent, comme lui, incertain et égaré, ignorant même si ce qu'on lui présente doit lui plaire, et ayant quelquefois besoin, comme lui, d'habitude pour se former, Dict. phil. Goût, § 1 dans GOÛT
En général, le goût fin et sûr consiste dans le sentiment prompt d'une beauté parmi des défauts, et d'un défaut parmi des beautés, ib. § 2 dans GOÛT
Le goût peut se gâter chez une nation ; ce malheur arrive d'ordinaire après les siècles de perfection ; les artistes, craignant d'être imitateurs, cherchent des routes écartées, ils s'éloignent de la belle nature que leurs prédécesseurs ont saisie.... on est entouré de nouveautés qui sont rapidement effacées les unes par les autres ; le public ne sait plus où il en est, et il regrette en vain le siècle du bon goût qui ne peut plus revenir, ib. § 1 dans GOÛT
Le goût dépravé dans les aliments est de choisir ceux qui dégoûtent les autres hommes, c'est une espèce de maladie ; le goût dépravé dans les arts est de se plaire à des sujets qui révoltent les esprits bien faits, de préférer le burlesque au noble, le précieux et l'affecté au beau simple et naturel ; c'est une maladie de l'esprit, ib. dans GOÛT
Comme le mauvais goût, au physique, consiste à n'être flatté que par des assaisonnements trop piquants et trop recherchés, ainsi le mauvais goût, dans les arts, est de ne se plaire qu'aux ornements étudiés et de ne pas sentir la belle nature, ib. dans GOÛT
Le bon goût est pour nous en littérature ce qu'il est pour les femmes en ajustements, Dict. phil. Esprit. dans GOÛT
Le mauvais goût a levé l'étendard dans Paris ; vous en avez encore pour quelques années ; c'est une maladie épidémique qui doit avoir son cours, et l'on ne reviendra au bon que quand vous serez fatigués du mauvais, Lett. d'Argental, 7 août 1750 dans GOÛT
Prenez toujours le parti du bon goût ; tout le monde à la fin y reviendra, la Harpe, 25 oct. 1777 dans GOÛT
Il faut la capitale d'un grand royaume pour y établir la demeure du goût ; encore n'est-il le partage que du très petit nombre, Dict. phil. Goût, § 2 dans GOÛT
Vers enchanteurs, exacte prose, Je ne me borne point à vous ; N'avoir qu'un goût est peu de chose ; Beaux-arts, je vous invoque tous, Temple du goût. dans GOÛT
Adaté a répondu avec esprit, et la princesse s'est prise d'un grand goût pour elle, Amabed, Lett. 12 dans GOÛT
C'était un caractère à peu près dans le goût du feu comte de Rochester, Jenni, 7 dans GOÛT
J'entreprends un nouveau procès dans le goût de celui des Calas, et je n'ai pas pu m'en dispenser, Lett. Mme du Deffant, 24 sept. 1766 dans GOÛT
Le chevalier de Folard espérait faire goûter à ce prince [Charles XII] les nouvelles idées qu'il avait sur la guerre, Charles XII, 8 dans GOÛTER
Enfin ma gloire est pure, et je la puis goûter, Sémiram. III, 3 dans GOÛTER
J'ai goûté la vengeance de consoler le roi de Prusse, et cela me suffit, Lett. d'Argental, 10 déc. 1757 dans GOÛTER
Je sais qu'il ne faut pas trop goûter la félicité en présence des malheureux, Dial. 3e. dans GOÛTER
Élie et Énoch sont deux personnages bien importants dans l'antiquité ; ils sont tous deux les seuls qui n'aient point goûté de la mort, et qui aient été transportés hors du monde, Dict. phil. Élie et Énoch. dans GOÛTER
Nous avions parmi les spectateurs [d'une représentation de l'Orphelin de la Chine à Ferney] une espèce de Kalmouk qui disait que je ressemblais à Gengis-khan comme deux gouttes d'eau, et que j'avais le geste tout à fait tartare, Lett. d'Argental, 6 juill. 1763 dans GOUTTE
J'avais mis jusqu'à la dernière goutte de mon sang à cet établissement très utile, sans y avoir d'autre intérêt que celui de bien faire, Lett. d'Argental, 3 nov. 1776 dans GOUTTE
Ces paroles firent sur l'âme de l'Ingénu l'effet des gouttes d'Angleterre qui rappellent un mourant à la vie et lui font entr'ouvrir des yeux étonnés, Ingénu, 10 dans GOUTTE
Je vous dirai, monseigneur, que je n'entends goutte à l'être simple de Wolf, Lett. Prusse, 29 dans GOUTTE
Il [le roi de Prusse] a actuellement la goutte bien serré ; imaginez ce qu'il a pris : ses bottes ; son pied s'est enflé de plus belle, Lett. Mme Denis, 22 avril 1752 dans GOUTTE
L'auteur des Chats [Moncrif] n'est pas trop fait pour juger Pierre le Grand ; il y a loin de sa gouttière au Volga et au Jaïk, Lett. d'Argental, 27 oct. 1760 dans GOUTTIÈRE
Le soudan, comme lui gouverné par l'honneur...., Zaïre, II, 3 dans GOUVERNÉ, ÉE
Un Suisse, un Hollandais, un noble Vénitien, un pair d'Angleterre, un cardinal de l'Empire disputaient un jour en voyage sur la préférence de leurs gouvernements ; personne ne s'entendit ; chacun demeura dans son opinion, sans en avoir une bien certaine, Dict. phil. Gouvern. § 2 dans GOUVERNEMENT
On s'aperçut d'abord à la manière dont Itobad gouvernait son cheval que ce n'était pas à un homme comme lui que le ciel réservait le sceptre de Babylone, Zadig, 19 dans GOUVERNER
Que les peuples vaincus gouvernent les vainqueurs, Orphel. v, 6 dans GOUVERNER
Quelle est donc la destinée du genre humain ? presque nul grand peuple n'est gouverné par lui-même, Dict. phil. Gouvern. § 2 dans GOUVERNER
Un aigle gouvernait les oiseaux de tout le pays d'Ornithie ; il est vrai qu'il n'avait d'autre droit que celui de son bec et de ses serres ; mais enfin, après avoir pourvu à ses repas et à ses plaisirs, il gouverna aussi bien qu'aucun autre oiseau de proie, ib. § 4 dans GOUVERNER
De leurs voisins soumis heureux législateurs, Gouvernant sans conquête, et régnant par les moeurs, Orph. IV, 2 dans GOUVERNER
Il faut que le plaisir de gouverner soit bien grand, puisque tant de gens veulent s'en mêler, Dict. phil. Gouvern. § 1 dans GOUVERNER
Vous, dieux, qui lui laissiez le monde à gouverner, M. de César, III, 8 dans GOUVERNER
Eh bien ! guidez mes pas, gouvernez ma furie, Brut. IV, 3 dans GOUVERNER
L'opinion gouverne le monde, et les philosophes à la longue gouvernent l'opinion des hommes, Lett. d'Argental, 27 janv. 1766 dans GOUVERNER
Les hommes sont très rarement dignes de se gouverner eux-mêmes, Moeurs, 67 dans GOUVERNER
Puisque César et Jupiter sont ignorés dans le royaume le plus vaste de l'univers [la Chine], il vous sied bien, ô gouverneurs de quelques petits pays, ô prédicateurs d'une petite paroisse dans une petite ville.... de prétendre à la réputation, Dict. philos. Gloire, § 2 dans GOUVERNEUR
Quant au lit du roi [Frédéric II], c'était un grabat de sangles avec un matelas mince, caché par un paravent ; Marc-Aurèle et Julien, ses deux apôtres, n'étaient pas plus mal couchés, Mém. écrits par lui-même. dans GRABAT
Vous me permettez de ne vous pas écrire de ma main, quand ma détestable santé me tient sur le grabat, Lett. Richelieu, 17 août 1767 dans GRABAT
La grâce en s'exprimant vaut mieux que ce qu'on dit, Trois manières. dans GRÂCE
La grâce en peinture, en sculpture, consiste dans la mollesse des contours, dans une expression douce ; et la peinture a, par-dessus la sculpture, la grâce de l'union des parties, celle des figures qui s'animent l'une par l'autre et qui se prêtent des agréments par leurs attributs et leurs regards, Dict. phil. Grâce. dans GRÂCE
La voix d'un orateur qui manquera d'inflexion et de douceur sera sans grâce, ib. dans GRÂCE
Les grâces de la diction, soit en éloquence, soit en poésie, dépendent du choix des mots, de l'harmonie des phrases, et encore plus de la délicatesse des idées et des descriptions riantes, Dict. ph. Grâce. dans GRÂCE
L'abus des grâces est l'afféterie, comme l'abus du sublime est l'ampoulé ; toute perfection est près d'un défaut, ib. dans GRÂCE
Dans les personnes, dans les ouvrages, grâce signifie non-seulement ce qui plaît, mais ce qui plaît avec attrait ; c'est pourquoi les anciens avaient imaginé que la beauté ne devait jamais paraître sans les Grâces, Dict. phil. Grâce. dans GRÂCE
On appelle bonnes grâces les demi-rideaux d'un lit qui sont aux deux côtés du chevet, Dict. phil. Grâce. dans GRÂCE
Le duc de Bouillon, reçu en grâce à la cour, et raccommodé en apparence avec le cardinal, jura d'être fidèle, Moeurs, 76 dans GRÂCE
Un musicien, David Rizzio, fut trop avant dans ses bonnes grâces [de Marie Stuart], Moeurs, 169 dans GRÂCE
Je vous ai déjà dit qu'il me fallait du temps [pour faire une tragédie], de la santé et flatus divinus ; j'attends le moment de la grâce, Lett. d'Argental, 3 mai 1756 dans GRÂCE
Je fus hué : ce dernier coup de grâce M'allait sans vie étendre sur la place, Pauvre diable. dans GRÂCE
Crois qu'un bonze modeste, un dervis charitable Trouvent plutôt grâce à ses yeux [de Dieu] Qu'un janséniste impitoyable Ou qu'un pontife ambitieux, Pour et contre. dans GRÂCE
On fait grâce d'une chose en s'emparant du reste ; les commis lui prirent tous ses effets, et lui firent grâce de son argent, Dict. phil. Grâce. dans GRÂCE
On me reproche de dire grâces sans avoir dit bénédicité, Babyl. 11 dans GRÂCE
Quelques autres juges étaient persuadés de la nécessité des supplices dans les affaires les plus graciables, Polit. Proc. crimin. Lalli, 19 dans GRACIABLE
Madame à ce discours embrassa le gracieux ignorant, Jeannot et Colin. dans GRACIEUX, EUSE
Watteau a été dans le gracieux à peu près ce que Teniers a été dans le grotesque, Louis XIV, Artistes. dans GRACIEUX, EUSE
La plupart des peuples du Nord disent : notre gracieux souverain ; apparemment qu'ils entendent bienfaisant, Dict. phil. Gracieux. dans GRACIEUX, EUSE
Sans aucune de ces gradations insensibles qui amènent les saisons, Charles XII, 1 dans GRADATION
Cette gradation d'êtres qui s'élèvent depuis le plus léger atome jusqu'à l'être suprême, cette échelle de l'infini frappe d'admiration, Dict. phil. Chaîne des êtres. dans GRADATION
Celui-là [Mars] fait son tour en deux ans, Jupiter son voisin en douze, Saturne en trente, et encore Saturne, le plus éloigné de tous, n'est pas si gros que Jupiter ; où est la gradation prétendue ?, ib. dans GRADATION
Il fallait dire [dans l'ode de Boileau sur la prise de Namur] : Je vois nos cohortes s'ouvrir un large chemin à travers les débris des rochers, au milieu des armes brisées et sur des morts entassés ; alors il y aurait eu de la gradation, de la vérité et une image terrible, Dict. phil. Enthousiasme. dans GRADATION
Un buffet en gradins portait vingt mille vases ou plats d'or, Princ. de Babyl. 3 dans GRADIN
Ce monde est un vaste amphithéâtre où chacun est placé au hasard sur son gradin, Dial. 3 dans GRADIN
Je vis au bout d'une allée d'orangers et de citronniers une espèce de lice immense entourée de gradins couverts d'étoffes précieuses, Voyages de Scarmentado. dans GRADIN
Cette matière a été traitée si savamment par tant de grands génies, qu'il n'y a plus de grains à ramasser après leurs moissons, Dict. phil. Vision. dans GRAIN
Il y avait autrefois un grain de sable qui se lamentait d'être un atome ignoré dans les déserts ; au bout de quelques années il devint diamant, et il est à présent le plus bel ornement de la couronne du roi des Indes, Zadig, 16 dans GRAIN
Les habitants [les Espagnols] marchaient gravement avec des grains enfilés et un poignard à leur ceinture, Princ. de Babyl. 11 dans GRAIN
Si j'avais quelque grain d'orgueil, De Frédéric un seul coup d'oeil Me rendrait de la modestie, Roi de Prusse, 109 dans GRAIN
Tant un grain de folie produit d'effets miraculeux dans une âme forte et profondément blessée !, Princ. Babyl. 8 dans GRAIN
On a beau nous dire que ces montagnes de deux mille toises de hauteur ne sont rien par rapport à la terre qui a trois mille lieues de diamètre ; que c'est un grain de la peau d'une orange sur la rondeur de ce fruit, que ce n'est pas un pied sur trois mille, Jenni, 9 dans GRAIN
Probablement quelque bourreau aussi charlatan que cruel aura fait accroire aux imbéciles de son quartier que la graisse de pendu guérissait de l'épilepsie, Dict. phil. Supplices. dans GRAISSE
Ce que vous appelez grand est très petit pour un éléphant, et ce que vous appelez petit est un monde pour les insectes, Dict. phil. Apparence. dans GRAND, ANDE
Il faut, dit-on, sur la scène être plus grand que nature, Triumv. Not. dans GRAND, ANDE
Mais sitôt que Séide Aura rougi ses mains de ce grand homicide, Fan. IV, 1 dans GRAND, ANDE
Canut, roi de Danemark, qu'on a nommé le Grand et qui n'a fait que de grandes cruautés, réunit sous sa domination le Danemark et l'Angleterre, Moeurs, XLII dans GRAND, ANDE
Mes mains désespérées Dans ce grand abandon seront plus assurées, Oreste, IV, 4 dans GRAND, ANDE
....Jamais chef ou roi, pontife ou citoyen, Ne conçut un projet aussi grand que le mien, Fanat. II, 5 dans GRAND, ANDE
Je fus obligé de sortir du château quelque temps après que M. le baron vous eut renvoyé à grands coups de pied dans le derrière, Candide, 24 dans GRAND, ANDE
C'était un homme courageux [Mazeppa], entreprenant et d'un travail infatigable, quoique dans une grande vieillesse, Charles XII, 4 dans GRAND, ANDE
Dieux ! que plus on est grand, plus vos coups sont à craindre !, Mérope, II, 3 dans GRAND, ANDE
Plus le coupable est grand, plus grand est le supplice, Sémir. v, 8 dans GRAND, ANDE
Exterminez, grands dieux, de la terre où nous sommes, Quiconque avec plaisir répand le sang des hommes, Mahomet, III, 8 dans GRAND, ANDE
Nous sommes assez grands pour être sans envie, Tancr. v, 1 dans GRAND, ANDE
Henri IV, que nous révérons aujourd'hui et que nous aimons, si on ose le dire, comme un dieu tutélaire, était un très grand homme ; mais le temps de Louis XIV fut un très grand siècle, Fragm. sur l'hist. art. 20 dans GRAND, ANDE
Le grand Condé pleurant aux vers du grand Corneille, Dial. Paris. Russe. dans GRAND, ANDE
Louis XIV, qui venait de recevoir le nom de Grand à l'hôtel de ville de Paris en 1680, Observ. sur les mém. de Noailles. dans GRAND, ANDE
Le Tartufe essuya autrefois de plus violentes contradictions ; il fut enfin vengé des hypocrites ; j'espère l'être des fanatiques ; car enfin Mahomet est Tartufe le Grand, Lett. Cideville, 1er sept. 1742 dans GRAND, ANDE
Ce roi plus grand que la fortune Dédaignait comme vous une pompe importune, Oedipe, IV, 1 dans GRAND, ANDE
Et prenant désormais des sentiments plus grands, Brutus, V, 1 dans GRAND, ANDE
Insensible à sa chute et grand dans ses misères, Zaïre, II, 1 dans GRAND, ANDE
Je me sens assez grand pour ne pas t'abuser, Mah. II, 5 dans GRAND, ANDE
Tu me crois assez grand pour oublier l'outrage, Mérope, v, 2 dans GRAND, ANDE
Grand est autre que puissant ; on peut être l'un et l'autre, mais le puissant désigne une place importante ; le grand annonce plus d'extérieur et moins de réalité ; le puissant commande, le grand a des honneurs, Dict. phil. Grand. dans GRAND, ANDE
À leurs seuls intérêts les grands sont attachés, Tancr. I, 6 dans GRAND, ANDE
Réfléchissant profondément sur le caractère des grands et des demi-grands qui sacrifient si légèrement la liberté des hommes et l'honneur des femmes, l'Ingénu, 15 dans GRAND, ANDE
Il [le czar Pierre] aimait le grand et l'extraordinaire autant que Charles XII, Gortz et Alberoni ; mais il l'aimait en fondateur d'un État, en législateur, en vrai politique, Russ. II, 8 dans GRAND, ANDE
Les petites machines ne réussissent point en grand, parce que les frottements les dérangent, Polit. et législ. Pens. admin. publ. 26 dans GRAND, ANDE
Le schisme entre Samarie et Jérusalem était en petit ce que le schisme entre les Grecs et les Latins est en grand, Dict. phil. Alexandre. dans GRAND, ANDE
La torture, à laquelle de vieux grand-chambriers appliquent si légèrement les innocents comme les coupables, Lett. Servan, 27 sept. 1769 dans GRAND-CHAMBRIER
L'union d'Isabelle et de Ferdinand prépara la grandeur de l'Espagne, Moeurs, 145 dans GRANDEUR
Ces califes tremblants dans leurs tristes grandeurs, ib. I, 2 dans GRANDEUR
À qui, Dieu tout-puissant, donnez-vous les grandeurs !, Sémiram. I, 3 dans GRANDEUR
Si la vraie grandeur consiste à avoir reçu un puissant génie et s'en être servi pour s'éclairer soi-même et les autres, un homme comme M. Newton est véritablement le grand homme, Dict. phil. Fr. Bacon, II dans GRANDEUR
Mais tant de grandeur d'âme est au-dessus de moi, Alz. V, 7 dans GRANDEUR
Les deux flottes se choquèrent avec toutes les armes de l'antiquité et toutes les modernes, les flèches, les longs javelots, les lances à feu, les grappins, les canons, les mousquets, les piques et les sabres, Moeurs, 160 dans GRAPPIN
On le trouva [Jacques Clément] dans un profond sommeil ; son bréviaire était auprès de lui, ouvert et tout gras au chapitre du meurtre d'Holopherne par Judith, Henr. V, note. dans GRAS, ASSE
Une multitude de gens à pied suivaient en cheveux gras et en silence, Princ. de Babyl. 11 dans GRAS, ASSE
Les Dalécarliens demandèrent qu'on fît brûler tous les citoyens qui feraient gras le vendredi, Moeurs, 119 dans GRAS, ASSE
Je vois Grandval revenir grasseyer à l'hôtel des comédiens ordinaires du roi, Lett. Damilaville, 4 fév. 1764 dans GRASSEYER
C'est l'affectation qui grasseye en parlant, Écoute sans entendre et lorgne en regardant, Dict. phil. Pope. dans GRASSEYER
Qu'il écrivit en conséquence au grasseyeur Grandval, qu'il instruisit ledit grasseyeur de la permission de monseigneur le maréchal, Lett. Richelieu, 19 déc. 1764 dans GRASSEYEUR, EUSE
Des gratifications particulières d'environ quatre mille louis à Racine, Louis XIV, 25 dans GRATIFICATION
Ceux qui connaissent le caractère du pape, son goût et son zèle pour les lettres ne sont point surpris qu'il m'ait gratifié de plusieurs de ses médailles, lesquelles sont autant de monuments du bon goût qui règne à Rome, Mél. littér. au P. de la Tour. dans GRATIFIER
Le bas peuple d'Athènes entrait au spectacle, et il n'y entre pas chez nous, excepté quand on lui donne un spectacle gratis, dans des occasions solennelles ou ridicules, Lett. H. Walpole, 15 juill. 1768 dans GRATIS
La justice, dit-on, devait se rendre gratis avant la renaissance des anciens parlements ; quel gratis que quarante mille francs d'entrée de jeu, et cela parce que l'on a voulu vous voler !, Lett. Richelieu, 25 janvier 1775 dans GRATIS
Ainsi qu'une abeille au matin Va sucer les pleurs de l'aurore, Ou sur l'absinthe ou sur le thym, Toujours travaille et toujours cause, Et nous pétrit son miel divin Des gratte-culs et de la rose, Lett. en vers et en prose, 53 dans GRATTE-CUL
C'était une foule d'écrivains de tout rang, de tout état et de tout âge qui grattaient à la porte et qui priaient la critique de les laisser entrer, Goût. dans GRATTER
Ce mot et ce privilége de don gratuit se sont conservés comme une trace de l'ancien usage où étaient tous les seigneurs de fiefs d'accorder des dons gratuits aux rois dans les besoins de l'État, Louis XIV, 25 dans GRATUIT, ITE
Je n'ai jamais offensé personne ; ils [mes ennemis] m'accablent gratuitement, Lett. Tressan, 9 déc. 1736 dans GRATUITEMENT
Il avait choisi un avocat qu'il croyait fort grave et qui n'était que pesant, Lett. d'Argental, 19 juill. 1776 dans GRAVE
L'air décent est nécessaire partout ; mais l'air grave n'est convenable que dans les fonctions d'un ministère important, dans un conseil, Dict. phil. Grave. dans GRAVE
Le style grave évite les saillies, les plaisanteries ; s'il s'élève quelquefois au sublime, si, dans l'occasion, il est touchant, il rentre bientôt dans cette sagesse, dans cette simplicité noble qui fait son caractère ; il a de la force, mais peu de hardiesse, ib. dans GRAVE
Un auteur grave est celui dont les opinions sont suivies dans les matières contentieuses ; on ne le dit pas d'un auteur qui a écrit sur des choses hors de doute ; il serait ridicule d'appeler Euclide, Archimède des auteurs graves, Dict. phil. Grave. dans GRAVE
Un homme grave est celui qui s'est concilié de l'autorité, plus par sa sagesse que par son maintien, ib. dans GRAVE
Affaire grave, cas grave, se dit plutôt d'une cause criminelle que d'un procès civil, Dict. phil. Grave. dans GRAVE
Maladie grave suppose du danger, Dict. phil. Grave. dans GRAVE
Le grave est au sérieux ce que le plaisant est à l'enjoué : il a un degré de plus, et ce degré est considérable, Dict. phil. Grave. dans GRAVE
Ses bienfaits sont toujours présents à ma pensée ; Ils resteront gravés dans mon âme offensée, Tancr. IV, 5 dans GRAVÉ, ÉE
La Chalotais obéit, quand la maréchaussée le traîne en prison à Loches, à l'âge de soixante et quatorze ans, pissant le sang, écorché de gravelle, Lett. Florian, 7 mars 1774 dans GRAVELLE
Quand la gravité n'est que dans le maintien, comme il arrive très souvent, on dit gravement des inepties ; cette espèce de ridicule inspire de l'aversion, Dict. phil. Grave. dans GRAVEMENT
L'instruction fait tout, et la main de nos pères Grave en nos faibles coeurs ces premiers caractères, Zaïre, I, 1 dans GRAVER
Donc il n'y a dans toutes les planètes aucune partie moins gravitante qu'une autre, Phil. Newt. III, 7 dans GRAVITANT, ANTE
Newton a calculé la gravitation, mais il n'en a pas découvert la cause, Lett. à M. L. C. 23 déc. 1768 dans GRAVITATION
La figure des corps ne change en rien leur gravité ; ce pouvoir de gravitation agit donc sur la nature interne des corps, et non en raison des superficies, Phil. Newt. III, 11 dans GRAVITÉ
Le duc de la Rochefoucauld a dit que la gravité est un mystère du corps, inventé pour cacher les défauts de l'esprit ; sans examiner si cette expression mystère du corps est naturelle et juste, il suffit de remarquer que la réflexion est vraie pour tous ceux qui affectent de la gravité, mais non pour ceux qui ont dans l'occasion une gravité convenable à la place qu'ils tiennent, au lieu où ils sont, aux matières qu'on traite, Dict. phil. Grave. dans GRAVITÉ
Cette fausse gravité sous laquelle se cachent toujours la petitesse et l'ignorance, Mahomet, Lettre. dans GRAVITÉ
Il y a de la gravité dans le style ; Tite Live, de Thou, ont écrit avec gravité, Dict. phil. Grave. dans GRAVITÉ
Celui qui fait graviter des astres innombrables les uns vers les autres ; celui qui fit la lumière, Oreilles, 4 dans GRAVITER
Comment ses mains fécondes Font tourner tant de cieux, graviter tant de mondes ?, Disc. 4 dans GRAVITER
Ayant calculé le carré de la vitesse de la lune autour de son orbite dans l'espace d'une minute, et ayant divisé ce carré par le diamètre de l'orbite lunaire, Il [Newton] trouva que le quotient était quinze pieds, et de là il démontra que la lune gravite vers la terre trois mille six cents fois moins que si elle était près de la terre, Dict. phil. Ignorance. dans GRAVITER
La gravure en estampes, inventée à Florence au milieu du XVe siècle, était un art nouveau qui était alors dans sa perfection, Moeurs, 121 dans GRAVURE
Aucun commissaire espagnol ne trahit son correspondant français ; cette fidélité, si honorable à la nation espagnole, prouve bien que les hommes n'obéissent de bon gré qu'aux lois qu'ils se sont faites pour le bien de la société, Moeurs, 145 dans GRÉ
Très peu de gré, mille traits de satire Sont le loyer de quiconque ose écrire, Épître à la duch. du Maine. dans GRÉ
Je sais un gré infini à Collé d'avoir mis Henri IV sur le théâtre ; son nom seul attirera tout Paris pendant six mois, Lett. d'Argental, 17 avril 1762 dans GRÉ
Le public vous en saurait gré, si le public sait jamais gré de quelque chose, Lett. Richelieu, 20 avril 1770 dans GRÉ
Il [Baratier] sut le grec à six ans, et l'hébreu à neuf, Louis XIV, Écrivains. dans GREC, ECQUE
Gardez-vous bien de me prendre pour un grec sur tout ce que je vous dis là ; car je suis l'homme du monde le moins grec, Lett. Chabanon, 9 mars 1772 dans GREC, ECQUE
Esthecar est précisément ce que les Grecs appellent Persépolis ; il plaît à nos Grecs d'habiller tout l'univers à la grecque, Dial. 29 dans GREC, ECQUE
Il [le maréchal de Bellisle dans la retraite de Prague] ne perd que les soldats qui ne peuvent résister à la rigueur extrême de la saison ; que lui a-t-il manqué ? une plus longue course et des éloges exagérés à la grecque, Dict. phil. Xénophon dans GREC, ECQUE
Des gredins du Parnasse ont dit que je vends mes ouvrages ; ces malheureux cherchent à penser pour vivre, et moi je n'ai vécu que pour penser, Lett. Panckoucke, 13 févr. 1769 dans GREDIN, INE
C'était un bon temps pour les gredins que celui de Chapelain, à qui la maison de Longueville donnait douze mille livres tournois annuellement pour sa Pucelle, Lett. d'Argental, 7 mars 1760 dans GREDIN, INE
Pythagore fut renversé par une multitude de gredins et de gredines qui couraient en criant : c'est bien fait, Avent. indienne. dans GREDIN, INE
Çà, que prétendez-vous ? - De la gloire. - Gredin, Sais-tu bien que cent rois la briguèrent en vain ?, les Cabales, satire. dans GREDIN, INE
Le Mercure me paraît le greffe où cette lettre doit être déposée, Lett. La Harpe, 10 avril 1773 dans GREFFE
Celui qui, avant l'invention de la greffe, aurait affirmé que les arbres ne peuvent jamais porter que des fruits de leur espèce, n'aurait avancé qu'une erreur, Phil. Newt. singul. nat. dans GREFFE
M. d'Alembert, avec sa petite voix grêle, est un excellent lecteur, Lett. Laharpe, 4 sept. 1771 dans GRÊLE
Vous voyez que la grêle tombe sur les plus misérables arbrisseaux comme sur les plus hauts chênes ; tout souffre en ce monde, Lett. Richelieu, 6 juin 1777 dans GRÊLE
Les pauvres diables me paraissent aujourd'hui bien grêlés, Lett. Mme de Fontaine, 11 juin 1761 dans GRÊLÉ, ÉE
Un paysan croit qu'il a grêlé par hasard sur son champ ; mais le philosophe sait qu'il n'y a point de hasard, et qu'il était impossible, dans la constitution de ce monde, qu'il ne grêlât pas ce jour-là en cet endroit, Dict. phil. Destin. dans GRÊLER
Le parlement a tant grêlé sur le persil, qu'il ne faut plus qu'il grêle, Lett. en vers et en prose, 146 dans GRÊLER
Des grêlons gros comme des oeufs de poule d'Inde ont cassé mes vitres ; et les vôtres ?, Lett. d'Argental, 24 juin 1754 dans GRÊLON
Un fou reçoit ses grelots et sa marotte en cérémonie, Dial. XXIV, 10 dans GRELOT
On dit que c'est bien pis en Italie ; les maisons n'y sont faites que pour respirer le frais ; et, quand les gelées viennent, toute la nation grelotte, Lett. Mme Denis, 18 janv. 1752 dans GRELOTTER
On pourrait bien à l'aventure Choisir un autre greluchon, Plus Alcide pour la figure, Et pour le coeur plus Céladon, Mais quelqu'un plus aimable ? non, Ép. 26 dans GRELUCHON
La tête me tourne ; je ne sais comment faire avec les dames, qui veulent que je loue leurs cousins et leurs greluchons, Lett. Cideville, 30 mai 1745 dans GRELUCHON
Louis XIV institua les grenadiers, d'abord au nombre de quatre par compagnie dans le régiment du roi, ensuite il forma une compagnie de grenadiers dans chaque régiment d'infanterie, Louis XIV, 29 dans GRENADIER
On dit que vous protégez prodigieusement une nouvelle pièce de Palissot, intitulée le Satirique ; c'est un beau grenier à tracasserie, Lett. Richelieu, 25 juin 1770 dans GRENIER
Trois cent vingt-sept greniers immenses étaient établis à Rome ; avec cette libéralité continuelle on n'avait pas besoin d'hôpital, Dict. phil. Charité. dans GRENIER
Je suppose que vous êtes toujours à Paris dans votre palais, et non dans votre grenier de Versailles, Lett. Richelieu, 8 mai 1772 dans GRENIER
Le président de Thou fut persécuté ; Corneille et la Fontaine moururent dans des greniers, Molière fut enterré à grand'peine, Lett. d'Argental, 3 mars 1754 dans GRENIER
Quoi ! un écrivain dans son grenier pourra prononcer une diffamation que les juges les plus éclairés du royaume trembleraient d'écouter sur leur tribunal !, Dict. phil. Ana. dans GRENIER
On mit auprès de lui [un moine dans un vade in pace] un pain d'orge et une cruche d'eau ; après quoi on referma la fosse, qui se bouche avec un large plateau de grès, Dict. phil. Voeu. dans GRÈS
Nous avons mangé, l'automne et l'hiver, des gelinottes et des grianneaux que vous ne connaissez guère, Lett. Mme de Fontaine, 6 mars 1757 dans GRIANNEAU
Le peuple persan avait toujours compté parmi ses griefs contre le peuple turc le meurtre d'Aly, quoiqu'Aly n'eût point été assassiné par la nation turque qu'on ne connaissait point alors ; mais c'est ainsi que le peuple raisonne, Moeurs, 158 dans GRIEF
Ce scélérat devrait être poursuivi au parlement de Paris et être puni plus grièvement qu'à la cour des aides, Lett. Damilaville, 16 sept. 1766 dans GRIÈVEMENT
En deux grands coups de griffe il [le lion] dépouilla tout nu De l'univers entier le monarque absolu, Marseillais et lion. dans GRIFFE
Ses terribles griffes [d'un lion] semblaient capables de déchirer les trois rois à la fois, la Princ. de Babyl I dans GRIFFE
N'arrachez plus par la griffe d'un procureur un peu de farine à la bouche de la veuve et de l'orphelin, Dict. phil. Morale. dans GRIFFE
Il y a dans l'Arabie heureuse deux griffons, mes amis intimes, qui ne demeurent qu'à cent cinquante milles d'ici, Princ. de Babyl. 4 dans GRIFFON
Mon héros griffonne de sa main des lettres qu'à peine on peut lire, Lett. Richelieu, 9 janv. 1767 dans GRIFFONNER
Je suis émerveillé de votre belle écriture, la plupart des princes griffonnent, et Votre Altesse sérénissime aura peine à trouver des secrétaires qui écrivent aussi bien qu'elle, Lett. prince de Prusse, 18 dans GRIFFONNER
Surdité annonce décadence ; mais la main va et griffonne, Lett. d'Argental, 1er avr. 1761 dans GRIFFONNER
Je me sais bon gré d'avoir griffonné dans ma vie tant de prose et tant de vers, Lett. en vers et en prose, 41 dans GRIFFONNER
Voici une requête d'une autre espèce, que le griffonneur de la lettre vous présente, et par laquelle il vous demande votre protection, Lett. Richelieu, 9 février 1767 dans GRIFFONNEUR
Je n'écris guère [de lettres] ; un malade, un laboureur, un griffonneur n'a pas un moment à lui, Lett. Marmontel, 1er nov. 1769 dans GRIFFONNEUR
Il y avait un roi de la Chine qui dit un jour à l'historien de l'État : Quoi ! vous voulez écrire mes fautes ? Sire, répondit le griffonnier...., Lett. d'Argental, 8 mai 1763 dans GRIFFONNIER
Le préfet de Rome fait cuire le diacre Laurent sur un gril de six pieds de long, Phil. Déf. de milord Bolingbroke, 36 dans GRIL
La grille du Carrousel Il [François 1er] acheta la grille d'argent dont Louis XI avait orné l'église de saint Martin de Tours ; elle pesait 6776 marcs, deux onces moins un gros, Hist. parlem. ch. XVI dans GRILLE
Les prédicateurs venaient souvent à la comédie dans une loge grillée étudier Baron, et de là ils allaient déclamer contre la comédie, Louis XIV, écrivains, Baron. dans GRILLÉ, ÉE
Condamine l'observateur S'en va griller sous l'équateur, Ép. XXXIX. dans GRILLER
Le barbouilleur qui a joint ce tableau grimaçant aux autres qui paraissent assez fidèles, dit autant de sottises que de mots, Lett. à Mme du Deffant, 20 sept. 1769 dans GRIMAÇANT, ANTE
Voilà pourquoi tout le monde s'est jeté dans ce misérable style marotique, dans ce style bigarré et grimaçant, où l'on allie monstrueusement le trivial et le sublime, le sérieux et le comique, dans le Dict. de BESCHERELLE. dans GRIMAÇANT, ANTE
Quand ce ne serait que pour faire faire la grimace à Roi, et enlaidir encore le vilain, Lett. d'Argental, 29 juill. 1749 dans GRIMACE
Ne fais plus grimacer tes odieux portraits, Disc. 3 dans GRIMACER
Je vous remercie et je vous félicite de votre plan d'études ; il semble qu'autrefois les colléges n'étaient institués que pour faire des grimauds ; vous ferez des gens de mérite, Lett. Robert, 23 févr. 1764 dans GRIMAUD
Je vous remercierai toujours des bontés dont vous m'avez honoré auprès de cet épineux d'Espagnac ; il devrait bien plutôt songer à tirer le pays de Gex de la misère, qu'à grimeliner des lods et ventes, Lett. Chauvelin, 11 déc. 1759 dans GRIMELINER
Il y eut des livres où les mystères des sorciers étaient écrits ; j'en ai vu un à la tête duquel on avait dessiné assez mal un bouc et une femme à genoux derrière lui ; on appelait ces livres grimoires en France, et ailleurs l'alphabet du diable, Dict. phil. Bouc. dans GRIMOIRE
Soit que d'un vieux papier timbré Il débrouille le long grimoire, Lett. en vers et en prose, 42 dans GRIMOIRE
Et sa muse [de J. B. Rousseau] qui toujours grince, Et qui fuit les jeux et les ris, Épît. LIII dans GRINCER
La grippe, en faisant le tour du monde, a passé par notre Sibérie, et s'est emparée un peu de ma vieille et chétive figure, Lett. Chabanon, 10 janv. 1768 dans GRIPPE
La nuit venait, et déjà ses mains grises Sur la nature étendaient ses rideaux, Bégueule. dans GRIS, ISE
Quand j'eus bien remercié l'académicien de l'Académie des sciences de m'avoir mis au fait, je m'en allai tout pantois louant la Providence, mais grommelant entre mes dents ces tristes paroles : vingt écus de rente seulement pour vivre, et n'avoir que vingt-deux ans à vivre, l'H. aux 40 écus, Aventure avec un carme dans GROMMELER
Mais le sévère satirique [Boileau] Embrassait, encore en grondant, Cet aimable et tendre lyrique [Quinault], Qui lui pardonnait en riant, Temple du Goût. dans GRONDER
Je vous ai toujours aimé, et ne vous ai jamais manqué ; je suis en droit, par mon amitié, de vous gronder vivement, de vous reprocher votre humeur avec moi, Lett. Maupertuis, 28 mai 1741 dans GRONDER
J'aime mieux gronder mes jardiniers que de faire ma cour aux rois, Lett. Thiriot, 9 août 1756 dans GRONDER
Je me gronde bien de ma paresse, mon cher et aimable ami ; mais j'ai été si indignement occupé de prose depuis un mois, que j'osais à peine vous parler de vers, Lett. Helvétius, 20 juin 1741 dans GRONDER
Damilaville est mort, et Fréron est gros et gras ; mais, que voulez-vous ? Thersite a survécu à Achille, Lett. Grimm, 27 déc. 1768 dans GROS, OSSE
Un moine gros décimateur avait intenté un procès à des citoyens qu'il appelait ses paysans, l'H. aux 40 écus, audience du contrôleur général dans GROS, OSSE
L'historien du Mogol rapporte qu'Alanku, étant fille, fut grosse d'un rayon céleste, Moeurs, introd. premier homme dans GROS, OSSE
J'ai commencé à établir entre Pétersbourg et ma colonie un assez gros commerce, Lett. Richelieu, 16 déc. 1771 dans GROS, OSSE
L'abbé de Condillac revenait en France avec une pension de dix mille livres et l'assurance d'une grosse abbaye, Lett. Damilaville, 11 déc. 1764 dans GROS, OSSE
On composerait un gros livre de tout le bien qu'on peut faire ; mais un prince philosophe n'a pas besoin d'un gros livre, Pol. et lég. La Voix du peuple. dans GROS, OSSE
Un prince veut faire la guerre, et, croyant que Dieu est toujours pour les gros bataillons...., Singul. natur. 31 dans GROS, OSSE
J'ai été tenté de me mettre dans une grosse colère à l'occasion de ce qui s'est passé à l'Académie française, Lett. Condorcet, 11 mai 1772 dans GROS, OSSE
Grand financier signifie un homme très intelligent dans les finances de l'État ; gros financier ne veut dire qu'un homme enrichi dans la finance, Dict. phil. Grand. dans GROS, OSSE
Eh bien ! madame, puisqu'il faut dire les gros mots, que ferez-vous avec votre esprit et vos grâces, si Votre Altesse n'a pas une demi-douzaine de gens de mérite pour sentir le vôtre ?, Lett. margr. de Baireuth, dans Revue française, février 1866, p. 202 dans GROS, OSSE
Il y a des gens d'un très grand mérite chez les Velches, mais le gros de la nation est ridicule et détestable, Lett. Mme du Duffant, 5 déc. 1770 dans GROS, OSSE
L'envie de voir de près quelques-uns des mystères newtoniens cachés jusqu'ici au gros du monde, Lett. Pitot, 17 mai 1737 dans GROS, OSSE
Mon cher ange, je suis presque aveugle, j'écris de ma main et le plus gros que je peux, Lett. d'Argental, 24 novemb. 1770 dans GROS, OSSE
La rapidité avec laquelle le soleil darde ses rayons est probablement en proportion avec sa grosseur, qui surpasse environ un million de fois celle de la terre, Phil. Newt. II, 2 dans GROSSEUR
Ils [les prodiges] sont l'appât grossier des peuples ignorants, Sémiram. II, 7 dans GROSSIER, IÈRE
Je fus instruite en ce grossier climat à suivre la vertu sans en chercher l'éclat, Alz. IV, 3 dans GROSSIER, IÈRE
Tu verras de chameaux un grossier conducteur, Fanat. I, 4 dans GROSSIER, IÈRE
Je viens après mille ans changer ces lois grossières, ib. II, 5 dans GROSSIER, IÈRE
De nos travaux grossiers les compagnes sauvages Partageaient l'âpreté de nos mâles courages, Orphel. II, 6 dans GROSSIER, IÈRE
Ses contemporains, qui adoptaient les fables les plus grossières, ne crurent point les vérités que Marc Paul annonçait, Moeurs, 142 dans GROSSIER, IÈRE
Je vous pardonne d'être un ignorant, mais je ne vous pardonne pas d'être un homme très grossier, qui a l'insolence de mêler dans cette querelle et de nommer des gens qui ne devaient pas s'y attendre, Quest. miracl. Lett. 4 dans GROSSIER, IÈRE
Il y avait dans la chaise un jeune homme grossièrement vêtu, Jeannot et Colin. dans GROSSIÈREMENT
Penses-tu qu'Indatire en sa grossièreté Ait senti comme moi le prix de sa beauté ?, Scythes, IV, 1 dans GROSSIÈRETÉ
Nouvelle preuve de l'imbécile grossièreté de ces temps barbares, Moeurs, 64 dans GROSSIÈRETÉ
Ce mariage [du fils de Pierre 1er avec une princesse allemande] fut très malheureux ; Alexis, âgé de vingt-deux ans, se livra à toutes les débauches de la jeunesse et à toute la grossièreté des anciennes moeurs qui lui étaient si chères, Russie, II, 10 dans GROSSIÈRETÉ
Le style du Cocu imaginaire l'emporte sur celui de ses premières pièces en vers ; on y trouve bien moins de fautes de langage ; il est vrai qu'il y a quelques grossièretés, Vie de Molière. dans GROSSIÈRETÉ
On le présenta à un vieux lettré qui n'était point venu grossir le nombre de ses parasites, Babouc. dans GROSSIR
Il [Watteau] a réussi dans les petites figures qu'il a dessinées et qu'il a très bien groupées, mais il n'a jamais rien fait de grand, il en était incapable, Temple du goût. dans GROUPER
Que ferez-vous d'un pauvre acteur Dont la taille et le cou de grue Et la mine très peu joufflue Feront rire le connaisseur ?, Ép. XCVI dans GRUE
On trouvera, dans cette nouvelle édition de la tragédie des Guèbres, beaucoup de morceaux qui n'étaient point dans les premières, Disc. hist. et crit. à l'occ. de la trag. des Guèbres. dans GUÈBRE
Si je n'étais pas guédé de vers, je crois que j'en ferais pour M. de Laudon, qui vient de prendre Schweidnitz, Lett. Chauvelin, 25 oct. 1761 dans GUÉDÉ, ÉE
Ils [les jeunes gentilshommes venant solliciter un brevet d'officier] vont trottant des bords de la Charente, De ceux du Lot..., En botte, en guêtre et surtout en guenille, Pauvre diable. dans GUENILLE
Il vaut mieux qu'il [Crébillon] achève Catilina que de perdre son temps à lire mes guenilles, Lett. en vers et en prose, 25 dans GUENILLE
Vous connaissez cette guenille [Épître XXXIX], que j'avais écrite au comte Algarotti, Lett. Thiriot, 30 nov. 1735 dans GUENILLE
Il est triste d'être obligé de parler à un homme de ce caractère de cette guenille qu'on nomme appointements et argent, Lett. Margr. de Baireuth, dans Rev. franç. février 1866, p. 207 dans GUENILLE
Un bal où parurent plus de cent masques habillés de guenillons superbes, Lett. en vers et en prose, 6 dans GUENILLON
L'ex-jésuite vous enverra ses guenillons à Pâques, Lett. d'Argental, 20 janvier 1766 dans GUENILLON
On remarque toujours qu'il n'y a guère de grand homme qui n'ait aimé les lettres, Moeurs, 119 dans GUÈRE ou GUÈRES
J'aime un gros boeuf dont le pas lent et lourd, En sillonnant un arpent dans un jour, Forme un guéret où mes épis vont naître, Pauvre Diable dans GUÉRET
[Sydenham] guérissait parce qu'il avait de l'expérience et qu'il savait attendre, Dict. phil. Fièvre. dans GUÉRIR
J'attends avec ardeur Cette eau sainte, cette eau qui peut guérir mon coeur, Zaïre, III, 4 dans GUÉRIR
C'était demander à un mourant s'il voulait guérir, Louis XIV, 22 dans GUÉRIR
Il est des blessures Dont un coeur généreux peut rarement guérir, Tancr. V, 3 dans GUÉRIR
Nous guérissons infailliblement tous ceux qui se guérissent d'eux-mêmes, Dict. phil. Maladie. dans GUÉRIR
Le nombre infini de maladies qui nous tuent est assez grand, et notre vie est assez courte pour qu'on puisse se passer du fléau de la guerre, Lett. Mme du Deffant, 27 fév. 1775 dans GUERRE
Vous alliez faire la guerre aux jésuites, allons la faire pour eux, Candide, 14 dans GUERRE
Le plus déterminé des flatteurs conviendra sans peine que la guerre traîne toujours à sa suite la peste et la famine, pour peu qu'il ait vu les hôpitaux des armées d'Allemagne, et qu'il ait passé dans quelques villages où il se sera fait quelque grand exploit de guerre, Dict. phil. Guerre. dans GUERRE
La guerre civile qui désolait alors l'Angleterre et qui fit tomber sous la hache d'un bourreau la tête de Charles 1er, avait commencé par un impôt de deux shellings par tonneau de marchandise, Hist. parlem. ch. 55 dans GUERRE
Tous les animaux sont perpétuellement en guerre ; chaque espèce est née pour en dévorer une autre, Dict. phil. Guerre. dans GUERRE
Je m'intéresse plus à la guerre des Russes contre les Ottomans qu'à la guerre de plume du parlement, Lett. à la marquise du Deffant, 6 janv. 1771 dans GUERRE
Dans cette île et guerrière et chrétienne, Tancr. I, 1 dans GUERRIER, IÈRE
Il n'y avait du temps d'Auguste qu'une seule nation, et il y en a aujourd'hui plusieurs, policées, guerrières, éclairées, qui possèdent des arts que les Grecs et les Romains ignorèrent, Louis XIV, 29 dans GUERRIER, IÈRE
Venez-vous-en avec moi, car je veux guerroyer le roi mon seigneur, Moeurs, 50 dans GUERROYER
On voit par les registres du parlement que le guet de cette ville [Paris] était réduit alors à quarante-cinq hommes mal payés et qui même ne servaient pas, Louis XIV, 2 dans GUET
Tout pays où la gueuserie, la mendicité est une profession, est mal gouverné ; la gueuserie, ai-je dit autrefois, est une vermine qui s'attache à l'opulence ; oui, mais il faut la secouer, Dict. phil. Gueux. dans GUEUSERIE
Figurez-vous l'orgueilleux Diogène qui foulait aux pieds l'orgueil de Platon, les presbytériens d'Écosse ne ressemblent pas mal à ce fier et gueux raisonneur, Dict. phil. Presbytériens. dans GUEUX, EUSE
Il rencontra un gueux couvert de pustules, les yeux morts, le bout du nez rongé...., Candide, 3 dans GUEUX, EUSE
Mandrin, suivi de cinquante gueux, met une ville entière à contribution ; dès qu'il est entré par une porte, on dit à l'autre qu'il vient avec quatre mille combattants et du canon, Dict. phil. Population. dans GUEUX, EUSE
Les petits gueux [des enfants en haillons] quittèrent aussitôt le jeu en laissant à terre leurs palets, et tout ce qui avait servi à leur divertissement, Candide, ch. 10 dans GUEUX, EUSE
Il s'adressa d'abord au Celte comme au plus furieux ; il lui dit qu'il avait raison et lui demanda du gui, Zadig, 12 dans GUI
On leur apporta à dîner par un guichet [à la Bastille], l'Ingénu, 10 dans GUICHET
Il en est que le ciel guida dans cet empire Moins pour nous conquérir qu'afin de nous instruire, Alz. II, 4 dans GUIDER
La gloire vous conduit, que la raison vous guide, Adélaïde, II, 7 dans GUIDER
Mes mains qui guidaient des armées, Sémir. V, 2 dans GUIDER
Écoute seulement la pitié qui te guide, Adélaïde, IV, 1 dans GUIDER
Nul ne peut soupçonner le dessein qui le guide, Tancr. V, 1 dans GUIDER
Vous me ferez un plaisir extrême de m'envoyer ces deux volumes de Mélanges historiques par les guimbardes de Lyon, Lett. Thiriot, 9 août 1769 dans GUIMBARDE
C'était autrefois un bien vilain mot que guimbarde ; mais vous savez que les mots et les idées changent souvent chez les Français, Lett. Mme du Deffant, 28 janv. 1770 dans GUIMBARDE
Dufresne [un acteur] n'était nullement fait pour les rôles de dignité et de force ; je l'ai vu guindé dans Athalie, quand il faisait le grand prêtre, Lett. d'Argental, 17 janv. 1742 dans GUINDÉ, ÉE
Elles [des dames anglaises] étaient guindées et froides, prenaient du thé, faisaient un grand bruit avec leurs éventails, ne disaient mot, ou criaient toutes à la fois pour médire de leur prochain, Mél. littér. Lett. à M***. dans GUINDÉ, ÉE
Il [le roi d'Eldorado] donna l'ordre sur-le-champ à ses ingénieurs de faire une machine pour guinder ces deux hommes extraordinaires hors du royaume [il s'agit de franchir des montagnes droites comme des murailles qui entourent Eldorado], Candide, 18 dans GUINDER
Vous avez beau dire et beau faire, Charles Quint n'a jamais brûlé de Luthériens à petit feu ; on ne les a pas guindés au haut d'une perche en sa présence, pour les descendre à plusieurs reprises dans le bûcher, Lett. Gaillard, 28 avril 1769 dans GUINDER
Nous le [Condillac] mènerions aux Délices, et de là nous le guinderions par le mont Cenis à Turin, Lett. Mme de Fontaine, 26 janv. 1758 dans GUINDER
On trouva enfin de l'or sur les côtes de Guinée, mais en petite quantité, sous le roi Jean II [de Portugal] ; c'est de là qu'on donna depuis le nom de guinées aux monnaies que les Anglais firent frapper avec l'or qu'ils trouvèrent dans le même pays, Moeurs, 141 dans GUINÉE
Le grand point est d'avoir beaucoup d'argent, les Anglais ne réussissent qu'avec des guinées, et un crédit qui les décuple, Lett. Choiseul, 13 juillet 1761 dans GUINÉE
J'ai vu le Skellendorf ; il a dîné dans ma guinguette, Lett. Algarotti, 15 août 1760 dans GUINGUETTE
Ce serait même une fête à donner à la cour, en guise de feu d'artifice, Lett. d'Argental, 1er janvier 1771 dans GUISE
Je n'aime pas les h aspirées, cela fait mal à la poitrine, je suis pour l'euphonie ; on disait autrefois je hésite, et à présent on dit j'hésite ; on est fou d'Henri IV, et non plus de Henri IV, Lett. Bordes, 10 juillet 1767 dans H
L'habile homme est celui qui fait un grand usage de ce qu'il sait ; le capable peut, et l'habile exécute, Dict. phil. Habile. dans