TURGOT

Citations

Votre royaume est composé de provinces ; ces provinces le sont de cantons ou d'arrondissements qu'on nomme, selon les provinces, bailliages.... ces arrondissements sont formés d'un certain nombre de villages ou de villes, Mém. sur les municipalités, Oeuvres, t. I, p. 504 dans ARRONDISSEMENT
Au commencement de la civilisation, Pens. et frag. dans CIVILISATION
L'élection des citoyens chargés de voix se renouvelant tous les ans, on serait moralement sûr que les voix civiques seraient portées sur les plus dignes, oeuvres, 1844, t. II, p. 515 dans CIVIQUE
L'objet de l'institution générale d'une bonne et civique éducation...., Oeuv. t. II, p. 534 dans CIVIQUE
Leibnitz, génie vaste et conciliateur, voulut que ses ouvrages devinssent comme un centre où se réuniraient toutes les connaissances humaines, Ébauche du 2e disc. progrès de l'esprit humain, p. 280 dans CONCILIATEUR, TRICE
Aristote, par un travail qui, aujourd'hui méprisé, n'en est pas moins un des plus beaux efforts de l'esprit humain, Aristote sut porter l'analyse à sa perfection, en examinant la manière dont notre esprit passe d'une vérité connue à une inconnue, Ébauche du 2e discours, Progrès de l'esp. hum. p. 276 dans CONNU, UE
Il est visible que, deux langues ou les constructions sont différentes venant à se mêler, il faut du temps pour qu'il en résulte un tout uniforme, Ébauche du 2e discours, Progrès de l'esprit humain, p. 305 dans CONSTRUCTION
Le fils d'un artisan, dans la Zélande, assemble en se jouant deux verres convexes dans un tube ; les limites de nos sens sont reculées, et dans l'Italie les yeux de Galilée ont découvert un nouveau ciel, 2e Disc. en Sorbonne. dans CONVEXE
Trop de peuples, trop de ravages se succédèrent ; trop de couches de barbarie furent données coup sur coup, avant que les premières eussent le temps de disparaître et de céder à la force des sciences romaines, 2e disc. en Sorbonne. dans COUCHE
Descartes a envisagé la nature comme un homme qui, plongeant sur elle un vaste coup d'oeil, l'embrasse tout entière et en fait pour ainsi dire le plan à vue d'oiseau, Ébauche du 2e discours. Progrès de l'esprit humain, p. 278 dans COUP
Il semble que, m'imaginant comme des bandes colorées qui traversent en tout sens toutes les nations d'un continent, je vois les langues, les moeurs, les figures mêmes former une suite de dégradations sensibles ; chaque nation est la nuance entre les nations ses voisines, Plan du 1er disc. sur l'hist. universelle. dans DÉGRADATION
Les mêmes mots sont rarement synonymes d'eux-mêmes ; ils présentent divers sens selon qu'on les applique ; on se devine plus qu'on ne s'entend dans la conversation, Ébauche du 2e disc. Progrès de l'esprit humain, p. 259 dans DEVINER
Si chaque jour ajoute à l'immensité des sciences, chaque jour les rend plus faciles, les méthodes se multiplient avec les découvertes, l'échafaud s'élève avec l'édifice, 2e Disc. en Sorbonne. dans ÉCHAFAUD
L'éloquence est un art sérieux et qui ne joue point un personnage ; jamais un homme de génie, pour faire parade d'éloquence, ne perdit son temps à invectiver Tarquin ou Sylla, ou à s'efforcer d'engager Alexandre à vivre en repos, Ébauche du 2e disc. Progrès de l'esprit humain, p. 302 dans ÉLOQUENCE
Les arts du dessin, la sculpture, la peinture ont beaucoup de rapports avec la poésie dans les émotions qu'éprouve l'artiste et dans celles qu'il veut communiquer, Ébauche du 2e disc. Progrès de l'esprit humain, p. 275 dans ÉMOTION
On n'émeut point sans être ému ; et le langage de l'enthousiasme a cela de commun avec toutes les passions, qu'il est ridicule lorsqu'il n'est qu'imité, Ébauche du 2e disc. Progrès de l'esprit humain, p. 305 dans ÉMOUVOIR
On voit le progrès immense que les sciences ont fait, et on a perdu l'enchaînement insensible par lequel elles tiennent aux premières idées, Ébauche du 2e disc. Progrès de l'esprit humain, p. 269 dans ENCHAÎNEMENT
Ce qu'on appelle enflure n'est pour ainsi dire qu'un sublime contrefait, Ébauche du 2e disc. Progrès de l'esprit humain, p. 304 dans ENFLURE
Cette foule de régions, d'États dont les conquêtes des Assyriens, des Mèdes, des Perses, en s'engloutissant successivement les unes les autres, avaient formé ce grand corps [l'empire d'Alexandre], 2e disc. en Sorbonne. dans ENGLOUTIR
Le physicien forme des hypothèses, les suit dans leurs conséquences, il les compare à l'énigme de la nature, il les essaye pour ainsi dire sur les faits, comme on vérifie un cachet en l'appliquant sur son empreinte, 2e disc. en Sorbonne. dans ÉNIGME
La curiosité fait toujours agir jusqu'à ce qu'elle ait épuisé l'objet de ses recherches, et aucune question ne peut être épuisée que par le vrai, Ébauche du 2e disc. Progrès de l'esprit humain, p. 263 dans ÉPUISER
À force de tâtonner, de multiplier les systèmes, d'épuiser pour ainsi dire les erreurs, on arrive enfin à la connaissance d'un grand nombre de vérités, 2e disc. en Sorbonne. dans ÉPUISER
Descartes avait trouvé l'art de mettre les courbes en équation, Ébauche du 2e disc. Progrès de l'esprit hum. p. 280 dans ÉQUATION
L'étendard d'un faux prophète réunit des pâtres errants dans les déserts de l'Arabie, 2e disc. en Sorbonne. dans ÉTENDARD
Ces métaphores dont les premières langues sont pleines et dont les étymologistes aperçoivent même encore les vestiges dans les plus cultivées, 2e disc. en Sorbonne. dans ÉTYMOLOGISTE
[L'écriture] par laquelle les productions, les vues, les expériences, les découvertes de tous les âges accumulées servent de base et de degré à la postérité pour s'élever toujours plus haut, 2e disc. en Sorbonne. dans EXPÉRIENCE
Il est des passions douces qui sont toujours nécessaires et qui se développent d'autant plus que l'humanité est perfectionnée ; il en est d'autres violentes et terribles qui sont plus développées dans les temps de barbarie ; elles sont naturelles aussi.... leurs explosions ramènent aux passions douces et les améliorent, Plan du 1er disc. sur l'hist. univ. dans EXPLOSION
Dans ces révolutions, par ces mélanges multipliés [de populations], se formait cette langue [grecque] riche, expressive, sonore, la langue de tous les arts, 2e disc. en Sorbonne. dans EXPRESSIF, IVE
Quelque fixation que la barbarie mette dans les progrès d'une masse d'hommes, ce n'est qu'en la privant [cette masse] des occasions de se perfectionner, Ébauche du 2e disc. Progrès de l'esprit humain, p. 268 dans FIXATION
Vouloir conserver l'admiration des grands modèles en établissant un goût qui exclut les genres nouveaux, c'est faire comme les Turcs, qui ne savent conserver la vertu de leurs femmes qu'en les tenant en prison, Ébauche du 2e disc. Progrès de l'espr. hum. p. 322 dans GENRE
La navigation obligea de perfectionner l'astronomie et de la comparer à la géographie, Ébauche du 2e disc. Progrès de l'esprit humain dans GÉOGRAPHIE
On a d'abord observé les astres avec les yeux, l'horizon a été le premier instrument, Ébauche du 2e disc. Progrès de l'esprit humain, p. 269 dans HORIZON
Était-il plus difficile à Dieu de donner le mouvement aux planètes, que de l'imprimer à une comète pour le leur communiquer ?, Lett. à Buffon, octobre 1748 dans IMPRIMER
Peu à peu les hommes aplanissent les routes qu'il [un grand homme] a tracées ; ils réunissent toutes les parties de ses découvertes ; ils rassemblent et inventorient leurs richesses et leurs forces, jusqu'à ce qu'un nouveau grand homme s'élance, qui...., Ébauche du 2e disc. Progrès de l'esprit humain, p. 279 dans INVENTORIER
Les fleuves et encore plus les chaînes de montagnes et la mer ont formé des barrières impénétrables pour un grand nombre de ces Attilas manqués, Plan du 1er discours sur l'hist. univers. dans MANQUÉ, ÉE
Les hommes savent compter, très peu savent apprécier ; de là cette moutonnerie qu'on appelle si volontiers dans le monde bon sens, et qui se réduit à penser d'une manière que le grand nombre ne désapprouve pas, dans le Dict. de BESCHERELLE dans MOUTONNERIE
Le système des causes occasionnelles, l'idée de tout réduire à la matière et au mouvement constituent l'esprit de ce vigoureux philosophe [Descartes], et supposent une analyse d'idées dont les anciens n'avaient point donné d'exemple, Ébauche du 2e disc. Progrès de l'esprit humain, p. 277 dans OCCASIONNEL, ELLE
Les sciences mathématiques étaient alors dans l'enfance, et les poussées des voûtes et des combles ne pouvaient être calculées avec précision, Ébauche du 2e disc. Progrès de l'esp. hum. P. 325 dans POUSSÉE
Il n'y a point d'édifices plus hardis que les bâtiments gothiques, ni dont la construction ait demandé plus d'activité et de lumières pratiques dans les moyens d'exécution, Ébauche du 2e disc Progrès de l'esp. hum. p. 325 dans PRATIQUE
Les progrès [de la civilisation], quoique nécessaires, sont entremêlés de décadences fréquentes par les événements et les révolutions qui viennent les interrompre, Ébauche du 2e disc. progrès de l'esprit humain, p. 265 dans PROGRÈS
Souvent une chose qui demande moins de génie qu'une autre, exige plus de progrès dans la masse totale des hommes, ib. p. 275 dans PROGRÈS
Il [Descartes] réalise, comme les anciens, de pures abstractions, Ébauche du 2e disc. Progrès de l'esprit humain, p. 278 dans RÉALISER
Chez les peuples grossiers, la facilité de retenir les vers, la vanité des nations les engagea à mettre en chansons leurs actions les plus mémorables ; tels sont les chants des sauvages de nos jours, ceux des anciens bardes.... et les romances des peuples modernes de l'Europe, Ébauche du 2e disc. Progrès de l'esprit humain, p. 271 dans ROMANCE