THIERS

Citations

Presque chaque figure [dans l'écriture mexicaine] répondit phonétiquement au son initial ou dominant offert par le nom de cette figure ; c'est ce qu'on a qualifié de syllabisme acrologique, De l'origine de l'écriture, Journ. des savants, août 1875, p. 472 dans ACROLOGIQUE
Payer une contribution de vingt-cinq millions acquittables en argent, ou en lettres de change, Hist. Cons. et Emp. XXVI dans ACQUITTABLE
Il avait un second motif d'en agir ainsi, Hist. du Consulat et de l'Empire, t. XIII, p. 306 dans AGIR
Les dames de la cour de Catherine de Médicis n'eussent osé rien faire sans consulter quelque astrologue, Superstitions, chap. 22 dans ASTROLOGUE
Plaques caractérisées, plaques marquées de caractères magiques, Superstitions, V, 2 dans CARACTÉRISÉ, ÉE
Les chaperons étaient autrefois des habits, comme ils le sont encore à présent, servant aux vieilles femmes en de certains pays, Hist. des perruques, ch. VI dans CHAPERON
Le chaperon était aussi autrefois une couverture de tête des ecclésiastiques ; mais il y a plus de deux cents ans qu'ils n'en portent plus à l'église, Hist. des perruques, ch. IV dans CHAPERON
Les grandes charges peuvent aisément devenir des mines d'or, lorsque ceux qui les possèdent veulent renoncer à leur honneur et à leur conscience, Traité des jeux, épître. dans CHARGE
Les charivaris qui se font au sujet des noces sont condamnés comme une injure faite au sacrement de mariage, Traité des jeux, chap. 24, dans RICHELET dans CHARIVARI
Il n'y avait autrefois que les rois de France qui eussent droit de chevelure, Hist. des perruques, ch. II, dans RICHELET dans CHEVELURE
Les Gaulois portaient de grands cheveux ; mais quand la monarchie française fut bien établie, les Français les portaient courts, et il n'y avait que les rois et les princes du sang qui les portassent longs, Hist. des perruques, ch. II, dans RICHELET dans CHEVEU
M. Buffet l'autre jour en appelait à votre conséquence, il vous disait : Il faut que ce qui a été décidé soit décidé, - je ferai le même appel à la conséquence de l'assemblée, à l'Assembl. nation. Journ. offic. 26 juin 1872, p. 4319, 3e col. dans CONSÉQUENCE
Les capuchons sont les plus anciennes couvertures de tête que les ecclésiastiques aient portées à l'église, Hist. des perruques, ch. 4 dans COUVERTURE
L'impératrice d'Autriche, traitée par Napoléon avec des égards délicats, flattée de son accueil.... s'adoucit beaucoup, sauf à revenir à son dénigrement habituel, lorsqu'elle serait de retour à Vienne, Hist. du Cons. et de l'Emp. XLIII dans DÉNIGREMENT
Il y a des dévots indiscrets qui ne croient jamais dire assez s'ils n'en disent trop, Dissert. sur le portail de Reims, dans RICHELET dans DÉVOT, DÉVOTE
Recouvrer la disponibilité de ces deux armées [armées russes employées contre la Turquie] était d'une extrême importance, quelque plan de campagne qu'on adoptât, Hist. du cons. et de l'emp. XLIII dans DISPONIBILITÉ
Le disséminement des troupes autrichiennes depuis Bâle jusqu'à Manheim, Hist. de la Révol. dans LEGOARANT dans DISSÉMINEMENT
Il [Napoléon] raisonnait comme certains coeurs enfoncés dans l'habitude du vice, sentant qu'il en faut sortir, le désirant sincèrement, mais remettant de jour en jour, si bien que la vie finit pour eux avant qu'ils aient trouvé le temps de s'amender, Hist. du Cons. et de l'Emp. XLIII dans ENFONCÉ, ÉE
La Suisse étranglée entre deux armées victorieuses, dans le Dict. de POITEVIN. dans ÉTRANGLÉ, ÉE
Ces exorcismes sont condamnés parce qu'ils sont superstitieux, Traité des superstitions, ch. 32 dans EXORCISME
Aux Jacobins on agita gravement la question du fédéralisme, et on souleva mille fureurs contre les girondins, Hist. de la révol. Conv. nationale, ch. I. dans FÉDÉRALISME
Les girondins demandaient si, après tout, la Nouvelle-Amérique, la Hollande, la Suisse n'étaient pas heureuses et libres sous un régime fédératif, Hist. de la révol. franç. Conv. nat. ch. I. dans FÉDÉRATIF, IVE
Cette lettre, remise aux mains de la police, avait révélé toutes les menées au moyen desquelles M. de Czernicheff était parvenu à corrompre la fidélité des bureaux, Hist. du Cons. et de l'Emp. XLIII dans FIDÉLITÉ
Tout à coup la pluie se changea en une grêlasse froide, qu'un vent violent portait dans le visage de nos soldats, Hist. de la Révolution, t. VIII, p. 363 de la 8e éd. 1865 dans GRÊLASSE
J'ai pour la mission de l'histoire un tel respect, que la crainte d'alléguer un fait inexact me remplit d'une sorte de confusion, Avertissement dé l'Histoire du Consulat et de l'Empire dans HISTOIRE
Il [Napoléon] voyait à une certaine contrainte des visages, à un certain silence, qu'on craignait la nouvelle guerre [de Russie] vers laquelle il semblait se précipiter, et il s'impatientait, pour ainsi dire, des objections qu'on ne lui faisait pas, mais qu'il devinait, Hist. du Cons. et de l'Emp. XLIII dans IMPATIENTER
J'ai dit que c'était un mot [banqueroute] qu'on osait à peine prononcer devant une chambre aussi honnête que celle-ci et dans un siècle aussi honnête que le nôtre ; mais j'ai soutenu qu'on marchait vers l'inaccomplissement des engagements, Journ. des Débats, 7 juin 1865 dans INACCOMPLISSEMENT
On ne croirait pas, ce qui pourtant était vrai, que Napoléon, rempli de l'idée de sa puissance jusqu'à provoquer sans nécessité un nouveau conflit avec l'Europe, était en même temps assiégé par la pensée vague, confuse, mais incessante, d'un grand danger, Hist. du Cons. et de l'Emp. XLIII dans INCESSANT, ANTE
Depuis que la conservation de la Saxe et l'expulsion de Murat étaient devenues de graves sujets de négociation qu'il n'était pas possible de résoudre d'une manière incidentelle, à propos d'une simple question de forme, le Consulat et l'Emp. t. XVIII, p. 517 dans INCIDENTEL, ELLE
Ils [les Turcs] voulaient profiter de l'occasion pour sortir indemnes de cette guerre [avec la Russie], sans se mêler de la querelle qui allait s'engager entre des puissances qu'ils avaient alors l'imprévoyance de haïr au même degré, Hist. du Cons. et de l'Emp. XLIII dans INDEMNE
Que représente l'indiennerie à côté de la filature et du tissage ?, Journ. offic. 18 avril 1869, p. 559, 2e col. dans INDIENNERIE
Lorsque l'indienneur, c'est-à-dire l'imprimeur d'étoffes, se présente au tisseur français, Journ. offic. 18 avr. 1869, p. 559, 5e col. dans INDIENNEUR
Vous n'avez pas eu le choix ; j'étais, ce qu'on appelle en termes vulgaires de la politique, indiqué ; vous n'avez pas hésité, je n'ai pas hésité davantage à accepter le fardeau, à l'Assemblée nationale, Journ. offic. 5 mars 1873, p. 1534, 1re col. dans INDIQUÉ, ÉE
Il ordonna à Serrurier de porter sa réserve à Villa Franca pour qu'elle fût placée intermédiairement à tous les points, Hist. de la révol. cité dans LEGOARANT dans INTERMÉDIAIREMENT
Il avait fait à la France mille promesses, jamais suivies de résultat, Histoire du Cons. IX dans JAMAIS
On lisait autrefois les lettres de paix dans les jubés, Dissert. des jubés, ch. V dans JUBÉ
Il [M. de Talleyrand] s'était dit qu'après avoir représenté le génie tout-puissant, représenter le droit (ce qu'il avait défini par un mot heureux, et qui avait obtenu un immense succès, celui de légitimité), représenter le droit était un rôle très digne, très convenable, et qui pourrait bien n'être pas inférieur à celui qu'il avait eu jadis, Consul. et Emp. t. XVIII, p. 445 dans LÉGITIMITÉ
La levée en masse et instantanée de toute la population était ordonnée de droit dans certains lieux plus menacés, Révolution française, ch. 12 dans LEVÉE
Les magiciens, si Dieu le permet, peuvent empêcher qu'un homme maléficié ou une femme maléficiée ne puisse engendrer son semblable, Superstitions, ch. 15 dans MALÉFICIÉ, ÉE
Les adversaires du système [du maximum] donnaient d'excellentes raisons : tout n'étant pas maximé, disaient-ils, le maximum était absurde et inique, Hist. de la révolution franç. Convention nationale, ch. XXVII. dans MAXIMER
Seulement il [Napoléon] craignait la signification républicaine de son nom [il s'agit du choix de Carnot pour le ministère de l'intérieur en mars 1815] ; car la France, disait-il, est aujourd'hui éprise de la monarchie constitutionnelle (le mot était devenu usuel depuis une année), mais elle n'a pas cessé d'avoir peur de la république, Hist. du Consulat et de l'Empire, t. XIX, p. 240 dans MONARCHIE
Vers deux heures du matin, Villeneuve, qui s'était borné à mouiller une ancre, profita du vent, et reprit sa direction vers l'ouest, Hist. du consulat, l. XX dans MOUILLER
Il y a de certaines conjurations superstitieuses dont on se sert pour chasser les mulots et les serpents, Superstitions, ch. 34, dans RICHELET dans MULOT
Le cabinet russe.... se montra disposé à terminer la querelle maritime par une transaction qui assurât jusqu'à un certain point les droits des neutres, Hist. du Consul. liv. IX dans NEUTRE
Carnot, dont la réputation était immense, dont on disait en France et en Europe qu'il avait organisé la victoire, Révolution, XXVIII dans ORGANISER
Vingt-cinq mille hommes, pas trop mal équipés, Hist. de l'Empire, X dans PAS
Il le lui avait offert [d'être roi d'Espagne], mais pas imposé, ib. XX dans PAS
Lorsqu'on veut faire entendre à quelqu'un qui fait des menaces qu'on saura bien l'empêcher de les effectuer, on dit qu'on sait la patenôtre du loup, Traité des superst. dans PATENÔTRE
Il [Vandamme] était allé s'établir sur la droite, et s'était logé de sa personne dans une maison de campagne assez difficile à découvrir, Hist. de l'Empire, t. XX, p. 30 dans PERSONNE
Soit qu'ils réussissent à l'envelopper [Bagration], à le prendre ou à le battre à plate couture, Histoire de l'Empire, l. XXVI dans PLAT, ATE
Les troupes que le maréchal Ney avaient repoussées, mais point détruites, Hist. de l'Empire, XX dans POINT
Craignant les trahisons que pouvaient pratiquer les nobles Génois, Hist. du Cons. et de l'Emp. III dans PRATIQUER
Quand on est sage, on ne raille ni les grands, ni ceux qu'il y a danger de railler, ni ses amis, ni un ordre, ni une nation, Des jeux, ch. 4 dans RAILLER
Le Directoire venait d'être réarmé de toute la puissance révolutionnaire, dans LEGOARANT dans RÉARMER
Il [Napoléon] lui avait confié [au maréchal Ney] la mission de pousser Castagnos l'épée dans les reins, Hist. de l'Emp. X dans REIN
De là aussi, dans le style négligé et dans des phrases très communes, l'emploi de rien avec le sens négatif, sans ne ; emploi qui est presque toujours mauvais dans le style élevé, par exemple : Le général La Romana avait beaucoup promis, et presque rien fait, Hist. de l'Emp. XX dans RIEN
Désir des princes de voyager, afin de royaliser la France [août 1814], Hist. du Consulat, LV (en vedette). dans ROYALISER
Fuir, était impossible.... et puis, il [Danton] aimait son pays : " Emporte-t-on, s'écriait-il, sa patrie à la semelle de ses souliers ? ", Hist. de la Révolution, ch. XVIII dans SEMELLE
Jean, roi de France, portait les cheveux aussi courts qu'un séminariste le plus réformé, Hist. des perruques, dans RICHELET dans SÉMINARISTE
Ces forces suffisaient, à la rigueur, pour l'attaque de la place [Lérida] ; mais on avait lieu de craindre qu'elles ne fussent insuffisantes, s'il fallait couvrir le siége contre les attaques très vraisemblables du dehors, Hist. de l'Emp. XX dans SIÉGE
Tandis que le soldat sage et simple qui avait été son collègue [de Marmont] dans cette journée du 30 mars, qui lui aussi avait le visage noirci par la poudre, Mortier, dévorait sa douleur...., le Consul. et l'Emp. LIII dans SOLDAT
C'étaient [les soldats des cohortes] des soldats de vingt-deux à vingt-sept ans, gens robustes, un peu raisonneurs, mais destinés à former une infanterie solide et intrépide, Consul. et Emp. XLVII dans SOLIDE
Notre armée [à Wagram], toujours aussi brave, était cependant moins expérimentée que celle d'Austerlitz ou de Friedland, et trop nombreuse, mêlée d'éléments trop divers, pour être ferme, solide, manoeuvrière autant qu'autrefois, ib. XXX dans SOLIDE
Au lieu de s'y arrêter et de s'y [au village d'Aderklaa] établir solidement, ces deux régiments...., Cons. et Emp. XXX dans SOLIDEMENT
Il [Wellington] était parvenu à réunir sur l'Agueda sept divisions d'infanterie anglaise, 35 à 36 mille hommes d'une solidité à l'épreuve, Cons. et Emp. XLVI dans SOLIDITÉ
De nombreuses sonnettes, existant à Vienne, où l'on exécute beaucoup de travaux en rivière, avaient été réunies devant Ebersdorf pour l'enfoncement des pilotis, Hist. de l'Emp. XVII dans SONNETTE
Surélever un peu les tarifs, Corps législatif, Journ. offic. 27 janv. 1870 dans SURÉLEVER
Lorsque Chaumette arriva au Luxembourg.... un prisonnier lui dit en s'inclinant : Philosophe Anaxagoras, je suis suspect, tu es suspect, nous sommes suspects, Révol. ch. 18 dans SUS-ORBITAIRE
Ce discours que vous venez d'entendre, leur dit-il, est mon testament de mort, Hist. de la révol. XXII dans TESTAMENT
Dumouriez manda au pouvoir exécutif qu'il avait occupé l'Argonne : " Grand-Pré et les Islettes, écrivit-il, sont nos Thermopyles ; mais je serai plus heureux que Léonidas ", Révolution, VII dans THERMOPYLES
Les teigneux ont été des premiers à prendre la perruque ; et, comme ils n'avaient pas soin de la tenir bien propre et bien peignée, on a donné le nom de teignasses aux perruques mal peignées, Livre des Perruques, p. 29 et 393, dans LACURNE dans TIGNASSE
Le général Kellermann n'arriva que le 2 mai à Lugo, après avoir tiraillé sur toute la route avec les paysans de la contrée, Hist. de l'Emp. XVIII dans TIRAILLER
Quand la discussion, comme il arrivait souvent, avait été longue, diffuse, obstinée, le premier consul savait la résumer, la trancher d'un seul mot, Hist. du Cons. et de l'Emp. XII dans TRANCHER
L'antiquité appelait augures les bons et les mauvais présages qu'elle prenait du vol, du cri et du trépignement des oiseaux, Superstit. ch. 17 dans TRÉPIGNEMENT
Cette grande et énergique uniformisation de la dette publique, Hist. de la rév. française, Convent. nat. XII dans UNIFORMISATION
Il faut uniformiser et républicaniser la dette, dit Cambon, Hist. de la rév. franç. Conv. nat. XI dans UNIFORMISER