SIBILET

Citations

Nos farces sont vrayement ce que les Latins ont appellé mimes ou priapées, la fin et l'effect desquels estoit un ris dissolu ; et pour ce toute licence et lascivie y estoit admise, comme elle est aujourd'hui en nos farces, Art poétique, livre II, p. 124, dans LACURNE, au mot moralité. dans FARCE
Aucunes fois les vers ne se suivent pas, symbolisant l'un incontinent après l'autre ; ainz sont croisez, en sorte que le premier fraternise avec le tiers, et le second avec le quart, Art poét. liv. I, p. 150, dans LACURNE dans FRATERNISER
Latemment, Art poétique, liv. I, p. 12, dans LACURNE dans LATEMMENT
Nos moralitez tiennent lieu de tragedies et comedies indifferemment, Art poétique, livre II, p. 124, dans LACURNE dans MORALITÉ