SARRASIN

Citations

Le prince les convia de voir passer la garnison, 69 dans CONVIER
Comme un vieux cheval de renvoi, Maigre, harassé, courbatu, Venait la débile monture Aux funérailles de Voiture, Pompe fun. de Voit. dans COURBATU, UE
Vous ne les pouvez démêler des autres demoiselles, dans RICHELET dans DÉMÊLER
J'en connais d'assez peu sages Pour enganyméder leurs pages, Poésies, dans RICHELET dans ENGANYMÉDER
Achille, beau comme le jour, Et vaillant comme son épée, au duc d'Enghien. dans ÉPÉE
Voiture qui, si galamment, Avait fait je ne sais comment Les muses à son badinage, Pompe funèbre de Voiture. dans FAIRE
La fièvre brûla deux ans Voiture à petit feu, dans RICHELET dans FEU
Et par frayeurs ou pour s'ébattre Me firent garder le mulet, Poésies, dans LE ROUX, Dict. comique. dans GARDER
Choisis quelque excellente main Pour une si belle aventure ; Prends la lyre de Chapelain Ou la guitare de Voiture, dans MÉNAGE dans GUITARE
L'affreuse gent qu'au bout de la marine Le paladin Roger vit en l'île d'Alcine, Dulot vaincu, ch. I dans MARINE
Maintenant que l'hymen me tenait dans la nasse, Il n'était plus saison de songer au Parnasse, dans LEROUX, Dict. dans NASSE
Les personnes prodigues vivent comme si elles avaient peu de temps à vivre, et les personnes avares comme si elles ne devaient pas mourir, dans GIRAULT-DUVIVIER dans PRODIGUE
Or entends-moi ; c'est que le petit homme Que tu connais et dont on peut prêcher : L'esprit est prompt, mais infirme est la chair, A translaté de la langue espagnole, N'a pas longtemps, comédie tant folle ; Don Francisco de Royas est l'auteur ; Et Paul Scarron, comme ai dit, translateur, Épigr. dans TRANSLATER
Toute la nature sommeille ; Mais non, j'ai tort, je m'aperçoi Que, dans ce beau lit où je veille, Mes puces veillent avec moi, dans RICHELET dans VEILLER