ROB.

Citations

Bouticlier ou boutiquier, ESTIENNE, Dict. dans BOUTIQUIER
Chancellement, ESTIENNE, Dict. dans CHANCELLEMENT
Ciselet, ESTIENNE, Dict. dans CISELET
Controuvement et fiction, ESTIENNE, Dict. dans CONTROUVEMENT
Desenroullé, EST. Dict. dans DÉSENRÔLER
Que Millan seroit bientôt revoltée, et qu'il esperoit aller jusques dedans Millan avec un esperon de bois [sans difficulté], DE LA MARK, Seign. de Fleuranges, Mém. ms. p. 160, dans LACURNE. dans ÉPERON
Fardement de vieilles choses pour les mieux vendre, ESTIENNE, Dict. dans FARDEMENT
Les gens d'armes françois du sieur de Teligny, qui estoient las, n'en tinrent compte, et se voulurent coucher à la françoise [se déshabiller pour se coucher] et eux despouiller, disant qu'ilz n'avoient garde, DE LA MARK, Mémoires, ms. p. 79, dans LACURNE dans FRANÇAIS, AISE
Fustaine ou bombasin et toutes autres choses faites de coton, EST. Dict. dans FUTAINE
Nous usons quelquefois de prepositions avec leur gouvernement pour conjonctions, principalement de cette sorte : par ce que...., ESTIENNE, Gramm. franç. p. 97, dans LACURNE dans GOUVERNEMENT
De horala, horée (qui est une pluye qui ne dure qu'une heure) ou guilée, EST. Gramm. fr. p. 125, dans LACURNE dans GUILÉE
Jouflu, ESTIENNE, Gramm. franç. p. 111, dans LACURNE dans JOUFFLU, UE
Massiveté, ESTIENNE, Dict. dans MASSIVETÉ
Nagement, EST. Dict. dans NAGEMENT
Patin ou patte d'une colonne, ESTIENNE, Dict. lat. stylobata. dans PATIN
Pendement, EST. Dict. dans PENDEMENT
Pesur, EST. Dict. dans PESEUR, EUSE
Pilot, ESTIENNE, Dict. dans PILOTE
Poix dont vient poissard pour un larron, ESTIENNE, Gramm. franç. p. 108, dans LACURNE dans POISSARD, ARDE
La chose se fera là presentement, c'est à dire tout à l'heure ou sur l'heure, EST. Gramm. franç. p. 89, dans LACURNE dans PRÉSENTEMENT
Pressement, EST. Dict. fr. dans PRESSEMENT
Quelques fois on met deux t ensemble pour en former la prolation et prolonger la precedente syllabe, comme alumette, EST. Gramm. franç. p. 10, dans LACURNE dans PROLATION
Pronoms est une sorte de mots qui servent pour supplier [suppléer] le nom tant propre qu'appellatif, sans aucune signification ou declaration de temps, denotant toujours quelque certaine personne, EST. Gramm. franç. dans LIVET, la Gramm. franç. et les gramm. p. 410 dans PRONOM
[Prendre pour modèle le langage] des plus savants en nostre langue, qui ont tout le temps de leur vie hanté es cours de France tant du roi que de son parlement à Paris, aussi sa chancellerie et chambre des comptes ; esquels lieux le langage s'escrit et se prononce en plus grande pureté qu'en tous autres, EST. Préf. de la Gramm. fr. dans PRONONCER
Recompensement, EST. Dict. dans RÉCOMPENSEMENT
Touchant rien, presque tous s'abusent à l'usage d'icelui mot, estimans ne signifier nulle chose que ce soit ; mais c'est tout le contraire ; car avec ce mot nous mettons toujours une négation ; ou nous l'entendons, comme si je demande, que fais-tu ? tu responds : rien ; mais la negation s'entend : je ne fay rien, EST. Gramm. franç. p. 127, dans LACURNE dans RIEN
Mieulx vault sçavoir que grand avoir, EST. Gramm. p. 126, dans LACURNE dans SAVOIR
Sotbriquet, dicterium, ESTIENNE, Dict. dans SOBRIQUET
Solennization, EST. Dict. dans SOLENNISATION
Surmontement, ESTIENNE, Dict. dans SURMONTEMENT
Testiere ou salade, EST. Dict. dans TÊTIÈRE
Il va grand train, c'est à dire legierement, et il va à grand train pour il ha grande suitte après soy, EST. Gramm. franç. p. 104, dans LACURNE dans TRAIN
Nos anciens ont escript ung avec g en la fin, de peur qu'en escrivant un ne semblast estre le nombre VII ; toutes fois cela ne plaist à plusieurs, ESTIENNE, Gramm. franç. p. 7. dans LACURNE dans UN, UNE
Vachette, petite vache, ESTIENNE, Dict. franç. latin. dans VACHETTE
Il court de vistesse sonne mieulx que il court vistement, combien qu'il soit bon langage, ESTIENNE, Gram. franç. p. 86 dans VITESSE