RICCOBONI

Citations

Je commence à croire que le changement des lieux et des objets opère sensiblement sur notre âme, Miss Jenny, Oeuv. t. III, p. 432, dans POUGENS dans OPÉRER
Elle ne recevait point de visites ; son appartement s'ouvrait pour moi seul, Sophie de Vallière, Oeuv. t. IV, p. 293, dans POUGENS. dans OUVRIR
Mme de Raisel avait fait remonter une parure de diamants exprès pour la porter ce jour-là, Oeuv. t. II, p. 23, dans POUGENS dans REMONTER
La réserve n'est pas toujours une marque de défiance, Oeuv. t. IV, p. 294, dans POUGENS dans RÉSERVE
Cette aimable demeure porte insensiblement à réfléchir, à se retirer en soi-même, Oeuvr. t. I, p. 236, dans POUGENS dans RETIRER
Guerrier dans sa jeunesse, philosophe sur son retour, Oeuvr. t. IV, p. 151, dans POUGENS dans RETOUR
Sa présence excita en moi une révolution qu'on éprouve à l'aspect d'un objet effrayant, Oeuv. t. III, p. 384, dans POUGENS dans RÉVOLUTION
Il est consolant de ne pas se reprocher une folle confiance, ou, si l'on peut s'en accuser, d'en rougir seule et dans le secret de soi-même, Oeuv. t. IV, p. 180, dans POUGENS dans SECRET
Il se doute qu'il y a un secret à une de mes boîtes ; il a offert dix guinées pour s'en assurer, Oeuv. t. I, p. 236, dans POUGENS dans SECRET
Ses habits sont confiés à Bertrande, ses joyaux serrés par la bonne femme, Oeuv. t. V, p. 301, dans POUGENS dans SERRÉ, ÉE
Vous n'avez payé ma tendresse d'aucun retour, vous vous êtes soumise, et ne vous êtes jamais donnée, Oeuvr. t. III, p. 207, dans POUGENS dans SOUMETTRE
Les hommes veulent obstinément ce qu'ils demandent ; leur soumission est tyrannique, Oeuvr. t. IV, p. 133, dans POUGENS dans SOUMISSION
Ma raison subjuguée par ce penchant fatal, Oeuv. t. IV, p. 116, dans POUGENS dans SUBJUGUÉ, ÉE
Elle ouvrit en tremblant cette lettre, et y trouva ce qui suit..., Oeuv. t. III, p. 31 dans SUIVRE
Il traita leurs discours d'impostures et de lâches suppositions, Oeuv. t. III, p. 123, dans POUGENS dans SUPPOSITION
Tant de candeur dans cette physionomie, et tant de perfidie, d'ingratitude dans ce coeur !, Oeuv. t. I, p. 244, dans POUGENS dans TANT
Elle désirait passionnément une alliance entre des héritiers dont les domaines se touchaient, Oeuv. t. v, p. 189, dans POUGENS dans TOUCHER
Bientôt tous les yeux se tournèrent vers moi, Oeuv. t. III, p. 424, dans POUGENS dans TOURNER
Dès qu'un trait de lumière se répand dans nos idées, nous rassemblons rapidement toutes les circonstances que l'erreur ou la prévention rendaient peu importantes à nos yeux, Oeuv. t. IV, p. 327, dans POUGENS dans TRAIT
En cachant ses sentiments, elle croyait en triompher, Oeuv. t. II, p. 22, dans POUGENS dans TRIOMPHER
Une triste expérience me défendait du charme attaché à cette passion délicieuse et cruelle, Oeuv. t. VI, p. 189, dans POUGENS dans TRISTE
Trompée dans sa longue attente, elle ne cessait de pleurer, de gémir, Oeuv. t. v, p. 266, dans POUGENS dans TROMPÉ, ÉE
Enfin il est fini ce jour dont rien n'a trompé la longueur, Oeuv. t. I, p. 95, dans POUGENS dans TROMPER
Elle est partie ce matin au grand trot de six chevaux, dans sa berline de campagne, Oeuv. t. VI, p. 168, dans POUGENS dans TROT
Une lettre que j'avais écrite dans le tumulte de mes pensées, Oeuv. t. I, p. 366, dans POUGENS dans TUMULTE
Pour Mme de Miranda, elle voudrait marier tout l'univers, Oeuvres, t. VI, p. 29, dans POUGENS dans UNIVERS
Une femme résista-t-elle jamais à la douceur de se venger ?, Oeuv. t. VI, p. 78, dans POUGENS dans VENGER
D'où vient le redouter, moi qui peux lever les yeux sur lui avec la noble assurance... ?, Oeuv. t. I, p. 346, dans POUGENS dans VENIR
D'où vient prendre pour un tendre sentiment les simples marques de ton estime ?, ib. t. VI, p. 194 dans VENIR
Je ne sais quelle douce émotion donne à ses regards une vivacité nouvelle, Oeuv. t. v, p. 234 dans VIVACITÉ
Ce jour même, elle prit le voile noir, dernière cérémonie de sa consécration à la vie religieuse, Oeuv. t. II, p. 71, dans POUGENS dans VOILE
Le voile, comme la mort, nous plonge dans l'oubli, ib. t. IV, p. 209 dans VOILE
Souvent il voit mal, il se prévient, Oeuv. t. VI, p. 130, dans POUGENS dans VOIR
En allant à Londres dans une petite voiture découverte, elle versa et se blessa dangereusement à la tête, Oeuv. t. III, p. 181, dans POUGENS dans VOITURE
Sa voix est sonore, flexible, et légère, Oeuv. t. IV, p. 27, dans POUGENS dans VOIX
Toutes les voix s'unissaient pour louer le comte Ernest, Oeuv. t. v, p. 130, dans POUGENS dans VOIX
Pouvez-vous former un désir qu'il soit en mon pouvoir de satisfaire, sans que mon coeur vole au-devant de vos voeux ?, Oeuvr. t. II, p. 55, dans POUGENS dans VOLER
On l'assujettissait à tous les régimes [une malade], on la vouait à tous les saints, on la menait à tous les pèlerinages, Oeuv. t. v, p. 187, dans POUGENS dans VOUER