REYBAUD

Citations

Paturot, poëte chevelu, Jérôme Paturot, I, 1 dans CHEVELU, UE
Moi aussi, j'ai eu la physionomie dévastée et une chevelure renouvelée des rois mérovingiens, Jér. Paturot, I, 1 dans CHEVELURE
Monsieur, j'ai traversé une crise de ce genre, et je ne saurais vous faire l'énumération des couleuvres que l'on m'y prodigua, Jér. Paturot, I, 14 dans COULEUVRE
Si je tenais le polisson qui a écrit ce billet, je lui donnerais cinq cent dix-neuf coups de cravache à travers la figure, Jér. Paturot, I, 14 dans CRAVACHE
Elle [Malvina] fumait des panatellas et culottait des pipes avec un bonheur particulier, Jérôme Paturot, I, 14 dans CULOTTER
Maintenant, guerrier, ajouta Malvina, acceptez cette pipe, et culottez-la en mon honneur, ib. dans CULOTTER
Moi aussi, j'ai eu la physionomie dévastée et une chevelure renouvelée des rois mérovingiens, Jér. Paturot, I, 1 dans DÉVASTÉ, ÉE
Alors ce monstre d'homme commence à me raconter comme quoi il a fait sauter la grenouille, Jérôme Paturot, I, 5 dans GRENOUILLE
Se mettre nu pour se garder du froid, se couvrir de fourrures contre la chaleur, se jeter au feu pour se guérir d'une brûlure, c'est [l'homéopathie] le procédé de Gribouille élevé à la hauteur d'une théorie, Jérôme Paturot, I, 11 dans GRIBOUILLE
Nous ne serons pas alors des individualités obscures, sans importance.... des gringalets, ajoutait Malvina en appuyant, Jérôme Paturot, I, 5 dans GRINGALET
Voici les hydropathes, nouvelle invention, école de Priessnitz l'allemand, Jérôme Paturot, I, 11 dans HYDROPATHE
En tombant du haut d'une montagne, mon brave Priessnitz se brise trois côtes et il invente l'hydropathie, c'est-à-dire l'art de guérir les humains avec de l'eau claire, Jérôme Paturot, I, 11 dans HYDROPATHIE
Nous allons créer une classe d'affligés qui nous appartiendra, celle des inondés du Borysthène, Jérôme Paturot, II, 5 dans INONDÉ, ÉE
Il devait m'exécuter une habitation dans le goût du moyen âge avec fenêtres à ogives, décoration extérieure à dentelles, clochetons, sculptures gothiques, goules, salamandres et gargouilles.... la maison moyen âge fut commandée, Jérôme Paturot, II, 7 dans MOYEN, ENNE
Il y avait là des néo-chrétiens, des néo-catholiques de vingt espèces ; tous possédaient le dernier mot du problème social et religieux, Jér. Paturot, I dans NÉO-CHRÉTIEN, IENNE
Quand il a fallu [en Angleterre] créer une législation sur les établissements insalubres, définir les nuisances et régler les formes de l'autorisation...., Rev. des Deux-Mondes, janv. 1863, p. 384 dans NUISANCE
Ils essayèrent de sauver leur dignité ; mais l'ouragan populaire grondait au dehors, et des excès étaient à craindre, Jérôme Paturot, III, 3 dans OURAGAN
Celui-ci [un commissaire de la république] lançait à point nommé une proclamation où il prodiguait toutes les paillettes de son style, Jérôme Paturot, III, 2 dans PAILLETTE
À ces paltoquets de journalistes, J. Paturot, II, 6 dans PALTOQUET
Alors je ne lui connaissais d'autre défaut qu'une barbe un peu inculte, cachet d'une école mal peignée, Jérôme Paturot, II, 1 dans PEIGNÉ, ÉE
Il fallut l'intervention d'un de nos pères en Saint-Simon, pour que son zèle de néophyte ne le portât point à des extrémités fâcheuses, Jér. Paturot, I, 2 dans PÈRE
Tandis qu'on voit un tas de pleutres, d'ignorants et de pas grand'chose entasser des millions, J. Paturot, I, 3 dans PLEUTRE
En attendant, on s'en prenait à un pâté de venaison et à un pomard du meilleur caractère, Jérôme Paturot, III, 2 dans POMARD
Des populations agricoles qui puisent l'instinct de l'ordre dans le sentiment jaloux de la propriété, Jér. Paturot, III, 2 dans POPULATION
Une révolution est un prisme dans lequel tout se décompose, Jér. Paturot, III, 2 dans PRISME
C'est le crâne qui [dans le système des phrénologues] nous fait courageux, aimables, bons, moraux, incorruptibles ; si la vertu descendait sur la terre, elle prendrait son siége dans les protubérances, Jérôme Paturot, I, 11 dans PROTUBÉRANCE
Il appartenait à la classe des rapins chevelus, et professait sur l'esthétique des doctrines qui se rapprochaient beaucoup des miennes, Jér. Paturot, II, 1 dans RAPIN
La régénération humaine m'assiégeait sous toutes les formes, Jér. Paturot, I, 2 dans RÉGÉNÉRATION
Il y eut un moment où je me crus appelé à régénérer le monde, à lui prêcher un évangile nouveau [l'évangile saint-simonien], Jér. Paturot, I, 2 dans RÉGÉNÉRER
Ma capacité me valut le soin des bottes de la communauté [saint-simonienne] ; pendant deux mois, je vécus dans le cirage ; chaque jour je frottais quarante paires de bottes religieusement, Jérôme Paturot, I, 2 dans RELIGIEUSEMENT
Quand il s'agit de me donner un grade parmi les saint-simoniens, Jérôme Paturot, II dans SAINT-SIMONIEN, IENNE
Les fonds saint-simoniens marchaient vers une baisse, et Malvina pressentait une déconfiture prochaine, ib. II dans SAINT-SIMONIEN, IENNE
Quand je me décidai à entrer dans le saint-simonisme, la religion avait déjà revêtu l'habit bleu-barbeau, Jér. Paturot, II dans SAINT-SIMONISME
Le directeur de l'Opéra lui-même, ce satrape industriel, comme nous l'appelions, ne capitulait pas, Jér. Paturot, I, 6 dans SATRAPE
Il ne s'agissait plus que de la consolider [ma position dans le romantisme] par des fantaisies castillanes, telles que saynètes et romans de cape et d'épée, Jérôme Paturot, I, 1 dans SAYNÈTE
Il faut à la richesse, pour naître et se développer, des conditions de longue et constante sécurité, Jér. Paturot, III, 14 dans SÉCURITÉ
La palatine m'introduisit dans son boudoir, où tout respirait la séduction et la grâce, Jér. Paturot, II, 16 dans SÉDUCTION
Les antiquaires et les séricicoles se confondent dans la même enceinte et fraternisent dans le même local, Jérôme Pâturot, H, 14 dans SÉRICICOLE
Ils sont tous comme cela ces serins d'hommes : en public, roides comme des crins, dans le tête-à-tête, souples comme des gants, Jérôme Paturot, I, 2 dans SERIN, INE
Le monde parlementaire [les députés] se divise en deux classes, les hommes d'esprit et les simples.... les hommes d'esprit, d'une part, ceux qui usent de leur position ; les simples, de l'autre, ceux qui n'en usent pas, Jérôme Paturot, II, § 20 dans SIMPLE
Pendant six mois, je n'ai guère vécu que de sonnets : au déjeûner un sonnet, au dîner deux sonnets, sans compter les rondeaux ; toujours des sonnets, partout des sonnets, Jérôme Pâturot, I, 1 dans SONNET
L'événement [un suicide proposé par J. Paturot à sa maîtresse] serait bien plus dramatique, Malvina, bien plus touchant s'il était orné d'une femme, si nous nous en allions à deux. - Malvina : Plus souvent !, Jérôme Paturot, I, 15 dans SOUVENT
Mme Paturot cultiva une autre spécialité, comme on dit dans l'idiome industriel : elle perfectionna le maillot, Jérôme Paturot, II, 1 dans SPÉCIALITÉ
Malvina, dont la tête était en proie aux ravages des spiritueux, Jér. Paturot, I, 14 dans SPIRITUEUX, EUSE
Celui-ci appartenait à la société de statistique, et il voyait des statisticiens partout, Jér. Paturot, II, 13 dans STATISTICIEN, IENNE
On annonçait [vers 1825] que le grand style, le vrai style, le suprême style allait naître, style à ciselures, style chatoyant et miroitant, Jér. Paturot, I, 1 dans STYLE
J'étais directeur du Flambeau, journal dévoué au gouvernement, et puisant ses moyens d'existence dans une subvention annuelle, Jér. Paturot, I, 14 dans SUBVENTION
Nous avons l'Institut historique, qui compte une foule de clercs d'huissiers et de surnuméraires, tous adolescents de la plus grande espérance, Jér. Paturot, II, 13 dans SURNUMÉRAIRE
Depuis les beaux jours du symbolisme indien et de la mythologie grecque, Jérôme Paturot, I, 2 dans SYMBOLISME
C'est une pêche pour la morgue [tirer de l'eau un homme mort] ; mais le vertueux terre-neuvier n'en aura pas moins rempli son devoir, Jér. Paturot, II, 13 dans TERRE-NEUVE
Les voltigeurs [de la garde nationale] et les flots sont changeants. - Bah ! répondis-je, un tas de moutons ! - Moutons aujourd'hui, tigres demain, Jér. Paturot, II, 2 dans TIGRE et TIGRESSE
Quand le choix est fait [de la femme assez riche pour que sa dot paye une charge de notaire], on attaque à la fois le père et la fille ; l'ancien titulaire se charge de l'un, le nouveau titulaire se charge de l'autre, et, au bout d'un mois le contrat se signe, Jér. Paturot, I, 12 dans TITULAIRE
L'âge avait pu dégarnir son crâne ; mais un toupet parfaitement en harmonie avec les cheveux réparait le ravage des années, Jér. Patur. I, 3 dans TOUPET
Restez à cheval sur votre chiffre, votre détracteur est réduit au silence ; le tour est fait, Jér. Paturot, II, 13 dans TOUR
Dans ce tourbillon de Paris où tant d'existences se mêlent, un tour de roue suffit pour rompre et disperser les relations, Jér. Paturot, I, 9 dans TOURBILLON
Règle générale : le détaillant [à Paris] demande avant tout la prospérité de la vente et la tranquillité des échéances, Jér. Paturot, part. II, § 1 dans TRANQUILLITÉ
De tous les moyens qui conduisent à la fortune, les deux plus sûrs sont la persévérance et le travail, J. Patur. I, 16 dans TRAVAIL
Il [le public à l'Opéra] ne soupçonne pas les stratagèmes, les illusions du maillot.... c'est là le triomphe des coussins et de la garniture, Jér. Paturot, II, 1 dans TRIOMPHE
Il frisait ses moustaches à mon aspect, en articulant des mots russes qui provoquaient les rires de la valetaille, Jér. Paturot, II, 16 dans VALETAILLE
Personne ne donnait un avis qui valût le sien, soit pour l'ameublement, soit pour la toilette, Jér. Paturot, II, 17 dans VALOIR
De toutes les couronnes que j'avais rêvées, l'amour d'une grande dame était celle qui flattait le plus ma vanité, Jér. Patur. II, 16 dans VANITÉ
Sous un demi-jour vaporeux, dans une atmosphère imprégnée de parfums énervants, je sentais ma force s'en aller, Jér. Patur. II, 16 dans VAPOREUX, EUSE
Il s'était dit qu'il tuerait le veau gras le jour de mon retour ; en effet son déjeuner fut splendide, Jér. Patur. I, 16 dans VEAU
L'association exerce par la main de ses séides une justice vehmique contre ses propres membres, Revue des Deux-Mondes, 15 juillet 1863, p. 461 dans VEHMIQUE
Le peintre avait d'ailleurs des talents de société qui le rendaient populaire dans la compagnie [de la garde nationale] ; il cultivait la ventriloquie avec succès, Jér. Paturot, II, 2 dans VENTRILOQUIE
On vitupère les écrivains officiels ; on devrait plutôt les plaindre, Jér. Patur. I, 14 dans VITUPÉRER
Une crise de cabinet vint mettre à l'épreuve mon talent pour les volte-face, Jér. Paturot, I, 14 dans VOLTE-FACE
Jérôme [le capitaine de cette compagnie] jurerait comme un sacripant, qu'il n'en aurait que plus d'empire sur les voltigeurs, Jér. Paturot. II, 2 dans VOLTIGEUR
Oui, mon cher ; c'est la plaie du système représentatif que cette foule de députés qui veulent penser par eux-mêmes, voter, comme ils disent, en connaissance de cause, Jér. Paturot, II, 20 dans VOTER
Moi, j'ai amélioré le mollusque, et complété la monographie du zoophyte, Jér. Patur. II, 14 dans ZOOPHYTE