RENAN

Citations

Le sabisme qu'était-il ? ce que son étymologie indique : le baptisme lui-même, c'est-à-dire la religion des baptêmes multipliés, la souche de la secte encore existante qu'on appelle chrétiens de Saint-Jean ou mendaïtes, et que les Arabes appellent el mogtasila, les baptistes, Vie de Jésus, p. 98 dans BAPTISME
Le voyageur était un puissant personnage ; c'était un eunuque de la candace d'Éthiopie, son ministre des finances et le gardien de ses trésors, les Apôtres, ch. IX dans CANDACE ou CANDAOCE
C'était.... l'épouse vertueuse tournant le dos à un paganisme usé et cherchant le culte pur, qui était célestement attirée, Saint Paul, VI dans CÉLESTEMENT
Une foule d'autres prescriptions [judaïques] venaient d'un temps où l'une des préoccupations des civilisateurs fut d'empêcher leurs subordonnés de manger des choses immondes, Saint Paul, III dans CIVILISATEUR, TRICE
Quelques mots de plus [dans les Epîtres de saint Paul], et Jésus sera le logos créateur ; les formules les plus exagérées des consubstantialistes du IVe siècle peuvent déjà être pressenties, Saint-Paul, ch. IX dans CONSUBSTANTIALISTE
Le pédagogue est le moins convertissable des hommes, Saint Paul, VII dans CONVERTISSABLE
Le fade poëme biblique, ou plutôt coranique, de Joseph et Zuleikha, Journ. des Débats, 7 février 1877, 3e p. 6e col. dans CORANIQUE
Ainsi défaçonnée par trois intermédiaires, l'inscription était indéchiffrable ;..., Rev. des Deux-Mondes, 15 nov. 1875, p. 254 dans DÉFAÇONNER (SE)
Peu d'écrits sont aussi bien documentés [que la 1re Épître de Clément Romain] ; Denys de Corinthe, Hégésippe, Irénée, Clêment d'Alexandrie, Origène la connurent et la citèrent, Journ. des Savants, janv. 1877, p. 12 dans DOCUMENTER
Le recueil d'inscriptions éphébiques formé par M. Wescher, Saint-Paul, VII dans ÉPHÉBIQUE
Vous vous posez là en dehors, non-seulement de l'expérimentable, mais du concevable, Dialogues philosophiques, Paris, 1876, p. 63 dans EXPÉRIMENTABLE
Le style de saint Paul, qu'est-il, à sa manière, si ce n'est l'improvisation étouffée, haletante, informe du glossolale ?, Apôtres, IV dans GLOSSOLALE
Ce passage [ch. V et VI] est un de ceux pour lesquels le Codex Alexandrinus [qui contient les Épîtres de Clément Romain] est le plus lacuneux, Journ. des Savants, janv. 1877, p. 7 dans LACUNEUX, EUSE
Ce qui distingue les monuments de l'architecture phénicienne, c'est un même caractère de forme massive et imposante, le dédain du fini dans les détails, pourvu qu'on arrive à produire un effet général de puissance et de grandeur ; c'est enfin le goût du monolithisme, Mission en Phénicie. dans MONOLITHISME
Ce terme [auquel touche l'ordre actuel de l'humanité] sera une immense révolution, une angoisse semblable aux douleurs de l'enfantement ; une palingénésie ou renaissance (selon le mot de Jésus lui-même), précédée de sombres calamités et annoncée par d'étranges phénomènes, Vie de Jésus, I, 17 dans PALINGÉNÉSIE
Jésus, pour désigner cet Esprit, se servait du mot Peraklit, que le syro-chaldaïque avait emprunté au grec, Vie de Jésus, I, 18 dans PARACLET
Un vieux mot, paradis, que l'hébreu, comme toutes les langues de l'Orient, avait emprunté à la Perse, et qui désigna d'abord les parcs des rois achéménides, Vie de Jésus, I, 11 dans PARADIS
Berakyah est connu comme ponctuateur et comme traducteur, Hist. litt. de la France, t. XXVII, p. 489 dans PONCTUATEUR
Derrière la ville, une précinction de verdure et de végétation tout égyptienne,... la ceinture de jardins doit sa vie à de nombreuses sources qui sortent du pied de la montagne, Rev. des Deux-Mondes, 15 nov. 1875, p. 242 dans PRÉCINCTION
Il [saint Paul] parlait habituellement et facilement en grec.... mais son grec était celui des Juifs hellénistes, un grec chargé d'hébraïsmes et de syriacismes, les Apôtres, ch. X dans SYRIACISME
À la tête des tosaphistes du Talmud, comme à la tête des tosaphistes bibliques, se trouve le grand nom de Raschi, Hist. litt. de la France, t. XXVII, p. 443 dans TOSAPHISTE
Nom hébraïque des gloses, des postilles, Hist. litt. de la France, t. XXVII, p. 441 dans TOSAPHOTH
Rammohun-Roy, le plus illustre représentant de la race brahmanique dans notre siècle, est mort unitaire à la manière de Channing, Études, Channing. dans UNITAIRE
Le squelette du vieux pape [Boniface VIII] pouvait maintenant dormir en paix dans sa tombe vaticane, Rev. des Deux-Mond. 15 av. 1872, p. 789 dans VATICAN
On nomme aussi parmi les disciples un Simon le Zélote, peut-être disciple de Juda le Gualonite, Vie de Jésus, IX dans ZÉLOTE