Jean RACINE (1639 - 1699)

Citations

Molt est griés chose d'eschevir l'abisme des vices, p. 167 dans ABÎME
Restroiz [restreint] est, chier sires, tes sainz par jugement ; deslace ta cinture, et si vien habondanz de pitiet, p. 536 dans ABONDANT, ANTE
Molt estoit petite li lumiere de Deu, et li felonie estoit si habondoie [abondée], ke li charitez estoit assi cum tote refroidieie, p. 527 dans ABONDER
En terre habondevet [abondait] ceste especo [la pauvreté], ib. p. 533 dans ABONDER
Je méditais ma fuite aux terres étrangères, Baj. III, 2 dans À
Moi-même la cherchant aux climats étrangers, Baj. III, 4 dans À
Enfin je viens à vous, Phèd. I, 2 dans À
Mais enfin à l'autel il est allé tomber, Andr. V, 3 dans À
On dit même qu'au trône une brigue insolente Veut placer Aricie et le sang de Pallante, Phèd. I, 4 dans À
Et Phèdre au labyrinthe avec vous descendue, ib. II, 5 dans À
Mettons le sceptre aux mains dignes de le porter, ib. II, 6 dans À
J'aurais trop de regrets, si quelque autre guerrier Au rivage troyen descendait le premier, Iphig. I, 2 dans À
Et je me vois réduit à chercher dans vos yeux une mort qui me fuit, Phèd. II, 2 dans À
Aux bords que j'habitais, je n'ai pu vous souffrir, Phèd. II, 5 dans À
.... Ainsi tout mon espoir N'est plus qu'au coup mortel que je vais recevoir, Iphig. V, 2 dans À
Mais ma force est au dieu dont l'intérêt me guide, Athal. IV, 3 dans À
Trempa-t-elle au complot de ses frères perfides ?, Phèd. I, 1 dans À
De vous laisser au trône où je serais placée, Britann. IV, 2 dans À
Vous qui gardant au coeur d'infidèles amours, Mithrid. IV, 4 dans À
Les gardes, sans tarder, l'ont ouverte à genoux, Baj. III, 8 dans À
À ce que je voi, Chacun n'est pas ici criminel comme moi, Théb. I, 5 dans À
Holà, gardes, à moi !, Iphig. IV, 7 dans À
.... Ce héros Laisse aux pleurs d'une épouse attendrir sa victoire, Iphig. IV, 4 dans À
On a pris ou tué aux Allemands sept à huit cents hommes, Lett. à Boil. XLI dans À
Sion, jusques au ciel élevée autrefois, Jusqu'aux enfers maintenant abaissée, Esth. I, 2 dans ABAISSÉ, ÉE
Cette fierté si haute est enfin abaissée, Alex. V, 3 dans ABAISSÉ, ÉE
Ce triste abaissement convient à ma fortune, Iph. III, 5 dans ABAISSEMENT
Mais, croyez-moi, l'amour est une autre science, Burrhus, et je ferais quelque difficulté D'abaisser jusque-là votre sévérité, Brit. III, 1 dans ABAISSER
Et vous, sous sa majesté sainte, Cieux, abaissez-vous, Esth. III, 9 dans ABAISSER
Faites bien concevoir à M. Despréaux combien vous êtes reconnaissant de la bonté qu'il a de s'abaisser à s'entretenir avec vous, Lettres à son fils. dans ABAISSER
Je ne m'abaisserai pas au point de.... Votre fierté, Porus, ne se peut abaisser, Alex. V, 3 dans ABAISSER
Est-il juste après tout qu'un conquérant s'abaisse Sous la servile loi de tenir sa promesse ?, Andr. IV, 5 dans ABAISSER
Vous voulez que le roi s'abaisse et s'humilie...., Mithr. III, 1 dans ABAISSER
Porte aux Grecs cet enfant que Pyrrhus m'abandonne, Andr. III, 1 dans ABANDONNER
Dites au roi, Seigneur, de vous l'abandonner, Esth. II, 1 dans ABANDONNER
J'abandonne ce traître à toute ta colère, Phèd. IV, 2 dans ABANDONNER
Dieux ! ne puis-je à ma joie abandonner mon âme ?, Andr. III, 3 dans ABANDONNER
Que je vois de sujets d'abandonner le jour !, Théb. V, 1 dans ABANDONNER
Par moi seule éloigné de l'hymen d'Octavie, Le frère de Junie abandonna la vie, Brit. I, 1 dans ABANDONNER
Si vous l'abandonnez plus longtemps sans secours...., Brit. V, 8 dans ABANDONNER
Elle me dédaignait, un autre l'abandonne, Andr. II, 1 dans ABANDONNER
Tout semble abandonner tes sacrés étendards, Esth. Prol. dans ABANDONNER
Il fallait en fuyant ne pas abandonner Le fer qui dans ses mains sert à te condamner, Phèd. IV, 2 dans ABANDONNER
Mon âme à tout mon sort s'était abandonnée, And. IV, 5 dans ABANDONNER
Souffre qu'à mes transports je m'abandonne en proie, Théb. V, 4 dans ABANDONNER
Allons, à tes conseils, Phoenix, je m'abandonne, Andr. II, 5 dans ABANDONNER
Vous vous abandonniez au crime en criminel, Andr. IV, 5 dans ABANDONNER
Quoi ! tandis que Néron s'abandonne au sommeil...., Brit. I, 1 dans ABANDONNER
Chacun se disputait la gloire de l'abattre, Andr. V, 3 dans ABATTRE
Ses malheurs n'avaient point abattu sa fierté, Ath. II, 5 dans ABATTRE
J'adorerais un Dieu sans force et sans vertu, Reste d'un tronc par les vents abattu, Qui ne peut se sauver lui-même, Esth. II, 9 dans ABATTU, UE
Mon coeur, respectant sa vertu, N'accable pas encore un rival abattu, Alex. III, 2 dans ABATTU, UE
Je m'agite, je cours languissante, abattue, Bérén. IV, 1 dans ABATTU, UE
Sa vue a ranimé mes esprits abattus, Ath. II, 5 dans ABATTU, UE
Et que puis-je au milieu de ce peuple abattu ?, Ath. I, 1 dans ABATTU, UE
Coeur abattu, Alex. v, 4 dans ABATTU, UE
Du vieux père d'Hector la valeur abattue Aux pieds de sa famille expirante à sa vue, Andr. IV, 5 dans ABATTU, UE
C'est ce qui me le fait justement abhorrer, Phèd. I, 5 dans ABHORRER
Honteux d'avoir poussé tant de voeux superflus, Vous l'abhorriez : enfin, vous ne m'en parliez plus, Andr. I, 1 dans ABHORRER
.... du fond de l'abîme entr'ouvert sous ses pas, Ath. III, 5 dans ABÎME
Je frémis quand je voi Les abîmes profonds qui s'ouvrent devant moi, Esth. III, 1 dans ABÎME
Dans quel abîme affreux vous me précipitez !, Mithr. II, 6 dans ABÎME
De piége en piége et d'abîme en abîme, Ath. IV, 3 dans ABÎME
Le sang le plus abject vous était précieux, Brit. IV, 3 dans ABJECT, ECTE
Ses honneurs abolis, son palais déserté Sont autant de liens qui retiennent Junie, Brit. II, 3 dans ABOLI, IE
On verra de David l'héritier détestable Abolir tes honneurs, profaner tes autels, Ath. v, 6 dans ABOLIR
Et veulent aujourd'hui qu'un même coup mortel Abolisse ton nom, ton peuple et ton autel, Esth. I, 4 dans ABOLIR
Qui ? ce chef d'une race abominable, impie, Est. II, 1 dans ABOMINABLE
Heureux, dit-on, le peuple florissant Sur qui ces biens coulent en abondance, Esth. II, 9 dans ABONDANCE
Pour elles, à sa porte élevant ce palais, Il leur y fit trouver l'abondance et la paix, ib. Prol. dans ABONDANCE
Déjà de leur abord la nouvelle est semée, Iph. I, 4 dans ABORD
Vous ne m'attendiez pas, madame, et je vois bien Que mon abord ici trouble votre entretien, Andr. IV, 5 dans ABORD
Là comme dans un fort son audace enfermée Aux plus hardis guerriers en défendait l'abord, Alex. v, 3 dans ABORD
Et du méchant l'abord contagieux N'altère point son innocence, Ath. II, 9 dans ABORD
Au nom de l'Empereur, je viens vous informer D'un ordre qui d'abord a pu vous alarmer, Brit. I, 2 dans ABORD
Ô ciel ! que tes rigueurs seraient peu redoutables, Si la foudre d'abord accablait les coupables, Ath. III, 2 dans ABORD
Ce n'est plus cette reine éclairée, intrépide, Qui d'abord accablait ses ennemis surpris, Ath. III, 2 dans ABORD
Qui l'eût dit, qu'un rivage à mes yeux si funeste Présenterait d'abord Pilade aux yeux d'Oreste ?, Andr. I, 1 dans ABORD
Ce tigre que jamais je n'abordai sans crainte, Phèd. IV, 6 dans ABORDER
Moi-même, de quel oeil dois-je ici l'aborder ?, Mith. II, 3 dans ABORDER
Je verrai le témoin de ma flamme adultère, Observer de quel front j'ose aborder son père, Phèd. III, 3 dans ABORDER
Quand avons-nous manqué d'aboyer au larron ?, Plaid. III, 3 dans ABOYER
Cours par un prompt trépas abréger ton supplice, Mithr. II, 6 dans ABRÉGER
Mais aussitôt ma main, à moi seule funeste, D'une infidèle vie abrégera le reste, Andr. IV, 1 dans ABRÉGER
Me nourrissant de fiel, de larmes abreuvée, Phèdre, IV, 6 dans ABREUVÉ, ÉE
Rien ne met à l'abri de cet ordre fatal, Esth. I, 3 dans ABRI
À l'abri de ce trône attendez mon retour, Esth. II, 8 dans ABRI
Ce héros intrépide Consolait les mortels de l'absence d'Alcide, Phèd. I, 1 dans ABSENCE
Présente, je vous fuis ; absente, je vous trouve, Ph. II, 2 dans ABSENT, ENTE
Absente de la cour, je n'ai pas dû penser, Seigneur, qu'en l'art de feindre il fallût m'exercer, Brit. II, 3 dans ABSENT, ENTE
De ce même rivage absent depuis un mois, Iph. II, 1 dans ABSENT, ENTE
Et vous quittez ainsi la puissance absolue, Théb. I, 4 dans ABSOLU, UE
De l'absolu pouvoir vous ignorez l'ivresse, Ath. IV, 3 dans ABSOLU, UE
Ce Dieu maître absolu de la terre et des cieux, Esth. III, 4 dans ABSOLU, UE
Je veux croire.... Que mes yeux sur votre âme étaient plus absolus, Andr. III, 2 dans ABSOLU, UE
Ma jeunesse, nourrie à la cour de Néron, S'égarait, cher Paulin, par l'exemple abusée, Bérén. II, 2 dans ABUSÉ, ÉE
Vous croyez qu'abusant de mon autorité Je prétends attenter à votre liberté, Mithr. I, 2 dans ABUSER
J'abuse, cher ami, de ton trop d'amitié, Andr. III, 1 dans ABUSER
Avez-vous prétendu que muet et tranquille, Ce héros qu'armera l'amour et la raison, Vous laisse pour ce meurtre abuser de son nom ?, Iph. I, 1 dans ABUSER
Et nos seuls ennemis, altérant sa bonté, Abusaient contre nous de sa facilité, Brit. V, 3 dans ABUSER
La perfide abusant de ma faiblesse extrême...., Phèd. V, 7 dans ABUSER
Je vous abuserais si j'osais vous promettre Qu'entre vos mains, seigneur, il voulût le remettre, Andr. I, 1 dans ABUSER
Je crains, je crains qu'un songe ne m'abuse, Phèd. II, 2 dans ABUSER
C'est pleurer trop longtemps une mort qui t'abuse, Esth. I, 1 dans ABUSER
Vois si je m'abuse, Baj. III, 3 dans ABUSER
Mais moi-même.... me serais-je abusée ?, Baj. III, 6 dans ABUSER
... j'allais, accablé de cet assassinat, Pleurer Britannicus, César et tout l'État, Brit. V, 5 dans ACCABLÉ, ÉE
Non, non, je ne puis vivre accablé de sa haine, Alex. IV, 4 dans ACCABLÉ, ÉE
Vous pensez.... qu'un coeur, accablé de tant de déplaisirs, De son persécuteur ait brigué les soupirs ?, Andr. II, 1 dans ACCABLÉ, ÉE
Sous tant de morts, sous Troie, il fallait l'accabler, Andr. I, 1 dans ACCABLER
Rome.... ne désarma point sa fureur vengeresse Qu'elle n'eût accablé l'amant et la maîtresse, Bér. II, 2 dans ACCABLER
C'en est fait, le cruel n'a plus rien qui l'arrête ; Le coup qu'on m'a prédit va tomber sur ma tête ; Il vous accablera vous-même à votre tour, Brit. V, 7 dans ACCABLER
Fuyons tous deux, fuyons un spectacle funeste, Qui de notre constance accablerait le reste, Bér. III, 1 dans ACCABLER
Assez et trop longtemps mon amitié t'accable, Andr. III, 1 dans ACCABLER
Quand je verrai ces yeux armés de tous leurs charmes, Attachés sur les miens, m'accabler de leurs larmes, Bérén. IV, 5 dans ACCABLER
....mon coeur, respectant la vertu, N'accable pas encore un rival abattu, Alex. III, 1 dans ACCABLER
Ami, n'accable pas un malheureux qui t'aime, Andr I, 1 dans ACCABLER
Et sans doute elle attend le moment favorable Pour disparaître aux yeux d'une cour qui l'accable, Bér. I, 3 dans ACCABLER
Ne vous accablez pas d'inutiles douleurs, Alex. IV, 2 dans ACCABLER
Et faisons qu'à ses fils il ne puisse dicter Que les conditions qu'ils voudront accepter, Mithr. I, 5 dans ACCEPTER
Il me fit d'un empire accepter l'espérance, Esth. I, 1 dans ACCEPTER
J'accepte tous les dons que vous me voulez faire, Phèd. II, 3 dans ACCEPTER
Il vient en m'embrassant de m'accepter pour gendre, Iphig. III, 3 dans ACCEPTER
.... puis-je espérer encore Que vous accepterez un coeur qui vous adore ?, Andr. I, 4 dans ACCEPTER
J'accepte avec plaisir un présage si doux, Bérén. III, 2 dans ACCEPTER
Et depuis quand, Seigneur, entre-t-on dans ces lieux, Dont l'accès même était interdit à nos yeux, Baj. I, 1 dans ACCÈS
Tes discours trouveront plus d'accès que les miens, Phèd. III, 1 dans ACCÈS
Il se rend accessible à tous les janissaires, Baj. I, 1 dans ACCESSIBLE
Si la soif des grandeurs, l'amour de commander Avec son joug étroit pouvaient s'accommoder, Ath. III, 3 dans ACCOMMODER
Est-ce ainsi qu'à nos voeux il sait s'accommoder ?, Baj. IV, 1 dans ACCOMMODER
Quels coups accompagnés de regards effroyables...., Mithrid. V, 4 dans ACCOMPAGNÉ, ÉE
Et partout Xipharès accompagne ses pas, Mithr. IV, 1 dans ACCOMPAGNER
De mon heureux rival j'accompagnai les armes, Berén. I, 4 dans ACCOMPAGNER
.... un traître qui n'est hardi qu'à m'offenser, De qui nulle vertu n'accompagne l'audace, Mith. II, 4 dans ACCOMPAGNER
Et toujours quelque crainte accompagne l'amour, Brit. V, 3 dans ACCOMPAGNER
Faut-il, Abner, faut-il vous rappeler le cours Des prodiges fameux accomplis de nos jours, Ath. I, 1 dans ACCOMPLI, IE
Les temps sont accomplis, princesse, il faut parler, Ath. I, 2 dans ACCOMPLI, IE
J'étais né pour servir d'exemple à ta colère, Pour être du malheur un modèle accompli, Andr. V, 5 dans ACCOMPLI, IE
J'accomplis l'ordre de Mithridate, Mithr. V, 2 dans ACCOMPLIR
Une esclave empressée Qui courait de Roxane accomplir le désir, Baj. III, 1 dans ACCOMPLIR
Rien ne me retient plus, et je puis dès ce jour Accomplir le dessein qu'a formé mon amour, Baj. II, 1 dans ACCOMPLIR
Et l'empereur ne fait qu'accomplir à regret Ce que toute la cour demandait en secret, Brit. III, 3 dans ACCOMPLIR
Résolu d'accomplir ce cruel sacrifice, J'y voulus préparer la triste Bérénice, Bérén. II, 2 dans ACCOMPLIR
Comme autrefois David par ses accords touchants Calmait d'un roi jaloux la sauvage tristesse, Esth. III, 3 dans ACCORD
Lévites, de vos sons prêtez-moi les accords, Athal. III, 7 dans ACCORD
Comment peut-on avec tant de colère Accorder tant d'amour ?, Ath. III, 8 dans ACCORDER
.... je saurai peut-être accorder quelque jour Les soins de ma grandeur et ceux de mon amour, Andr. I, 2 dans ACCORDER
Réunissons trois coeurs qui n'ont pu s'accorder, Andr. V, 5 dans ACCORDER
[Un roi qui] meurt, et laisse après lui, pour venger son trépas, Deux fils infortunés qui ne s'accordent pas, Mithr. I, 1 dans ACCORDER
Si sa bouche s'accorde avec la voix publique, Bérén. I, 3 dans ACCORDER
La vérité s'accorde avec la renommée, Baj. I, 2 dans ACCORDER
Que ta voix s'accorde avec ce que j'écris, Iph. I, 1 dans ACCORDER
Quand verrai-je de toutes parts Tes peuples en chantant accourir à tes fêtes ?, Esth. I, 2 dans ACCOURIR
Et l'indigne prison où je suis renfermé, A la voir de plus près m'a même accoutumé, Baj. II, 6 dans ACCOUTUMER
Ses yeux même pourront s'accoutumer aux miens, Bérén. III, 2 dans ACCOUTUMER
Peut-être [ils] ne feroient qu'accroître mon malheur, Ph. V, 7 dans ACCROÎTRE
Mes ans se sont accrus, mes honneurs sont détruits, Mith. III, 5 dans ACCROÎTRE
Cet amour s'est longtemps accru dans le silence, Mithr. I, 1 dans ACCROÎTRE
Athènes par mon père accrue et protégée, Phèdre, II, 2 dans ACCRU, UE
.... accru de leurs soldats, Nous verrons notre camp grossir à chaque pas, Mithr. III, 1 dans ACCRU, UE
Vous ne me dites rien ? quel accueil ! quelle glace !, Brit. II, 6 dans ACCUEIL
Quel est l'étrange accueil qu'on fait à votre père ?, Ph. III, 5 dans ACCUEIL
A votre accusateur que pourrai-je répondre ?, Ph. III, 3 dans ACCUSATEUR, TRICE
Pourquoi, par quel caprice Laissez-vous le champ libre à votre accusatrice ?, Phèd. V, 1 dans ACCUSATEUR, TRICE
Les vents, les mêmes vents si longtemps accusés Ne te couvriront pas de ses vaisseaux brisés ?, Iph. V, 4 dans ACCUSÉ, ÉE
D'un amour criminel Phèdre accuse Hippolyte, Phèd. IV, 2 dans ACCUSER
Je le crois criminel, puisque vous l'accusez, ib. V, 7 dans ACCUSER
Ah ! si nous périssons, n'en accusez que vous, Baj. II, 3 dans ACCUSER
Par des ambassadeurs accuser ma paresse, Mithr. III, 1 dans ACCUSER
Voyons qui son amour accusera des deux, Mithr. III, 4 dans ACCUSER
Et son silence même accusant sa noblesse Nous dit qu'elle nous cache une illustre princesse, Iph. I, 2 dans ACCUSER
Vientelle s'accuser et se perdre elle-même ?, Ph. III, 6 dans ACCUSER
Votre coeur s'accusait de trop de cruauté, Brit. IV, 3 dans ACCUSER
Depuis ce coup fatal le pouvoir d'Agrippine Vers sa chute à grands pas chaque jour s'achemine, Brit. I, 1 dans ACHEMINER
Je gouverne l'empire où je fus acheté, Esth. II, 1 dans ACHETÉ, ÉE
Ce reste malheureux [de vie] serait trop acheté, S'il faut le conserver par une lâcheté, Baj. II, 3 dans ACHETÉ, ÉE
N'achetez point si cher une gloire inutile, Alex. V, 3 dans ACHETER
J'entrevois vos mépris, et juge, à vos discours, Combien j'achèterais vos superbes secours, Iph. IV, 6 dans ACHETER
Nul ne leur a plus fait acheter la victoire, Mithr. V, 5 dans ACHETER
Il a par trop de sang acheté leur colère, Andr. I, 1 dans ACHETER
Ma honte est confirmée et son crime achevé, Andr. IV, 3 dans ACHEVÉ, ÉE
Je voulais que ton zèle achevât en secret De confondre un amour qui se tait à regret, Bérén. II, 2 dans ACHEVER
L'amour achèverait de sortir de mon coeur, Andr. I, 1 dans ACHEVER
Je tremble qu'Athalie, à ne vous rien cacher, N'achève enfin sur vous ses vengeances funestes, Ath. I, 1 dans ACHEVER
Heureux si, sur son temple achevant ma vengeance, Je puis convaincre enfin sa haine d'impuissance, ib. III, 3 dans ACHEVER
Rigoureuse fortune, achève ton courroux, Théb. V, 3 dans ACHEVER
Le dessein en est pris, je le veux achever, Andr. III, 1 dans ACHEVER
Vérité que j'implore, achève de descendre, Esth. III, 4 dans ACHEVER
Oedipe en achevant sa triste destinée, Théb. I, 3 dans ACHEVER
Hécube près d'Ulysse acheva sa misère, Andr. I, 2 dans ACHEVER
Dès qu'elle [la trêve] a commencé, faut-il qu'elle s'achève ?, Théb. II, 3 dans ACHEVER
Ou plutôt leur hymen me servira de loi ; S'il s'achève, il suffit...., Iph. II, 1 dans ACHEVER
J'ai senti tout à coup un homicide acier Que le traître en mon sein a plongé tout entier, Ath. II, 5 dans ACIER
Ces fameux Lévites.... qui.... Et par ce noble exploit vous acquirent l'honneur D'être seuls employés aux autels du Seigneur, Athal. IV, 3 dans ACQUÉRIR
Xipharès, en un mot, devenant votre époux, Me venge de Pharnace et m'acquitte envers vous, Mithr. III, 5 dans ACQUITTER
Hélas ! de tant d'amour et de tant de bienfaits, Mon père, quel moyen de m'acquitter jamais ?, Ath. IV, 3 dans ACQUITTER
Trop heureux d'avoir pu, par un récit fidèle, De leur paix en passant vous conter la nouvelle, Et m'acquitter vers vous de mes respects profonds, Baj. III, 2 dans ACQUITTER
Et moi, je suis venu, détestant la lumière.... m'acquitter, seigneur, du malheureux emploi...., Phèd. V, 6 dans ACQUITTER
Et n'ai-je pris sur moi le soin de tout l'État Que pour m'en acquitter par un assassinat ?, Andr. IV, 3 dans ACQUITTER
Il croit récompenser une bonne action, Esth. III, 1 dans ACTION
Je ne m'étais chargé dans cette occasion Que d'excuser César d'une seule action, Brit. I, 2 dans ACTION
Il faut des actions et non pas des paroles, Iph. III, 7 dans ACTION
Adieu, j'assiégerai Néron de toutes parts, Brit. III, 5 dans ADIEU
Et je viens donc vous dire un éternel adieu, Bérén. I, 4 dans ADIEU
Rome.... N'admet avec son sang aucun sang étranger, Bérén. II, 2 dans ADMETTRE
L'hymen chez les Romains n'admet qu'une Romaine, Bér. I, 5 dans ADMETTRE
Ô spectacle ! ô triomphe admirable à mes yeux, Esth. I, 1 dans ADMIRABLE
Qui toujours des Romains admirateur secret...., Mithrid. II, 3 dans ADMIRATEUR, TRICE
On admire en secret sa naissance et son sort, Iph. V, 6 dans ADMIRER
Mais admire avec moi le sort dont la poursuite Me fait courir alors au piége que j'évite, Andr. I, 1 dans ADMIRER
Jamais, sans ses avis, Claude, qu'il gouvernait, n'eût adopté mon fils, Brit. III, 3 dans ADOPTER
Hélas ! ce Juif jadis m'adopta pour sa fille, Esth. III, 4 dans ADOPTER
.... Un sceptre que jadis vos aïeux ont reçu De ce fameux mortel que la terre a conçu ; L'adoption le mit entre les mains d'Égée, Phèd. II, 2 dans ADOPTION
Jeune peuple, courez à ce maître adorable, Esth. III, 9 dans ADORABLE
D'adorateurs zélés à peine un petit nombre Ose des premiers temps nous retracer une ombre, Ath. I, 1 dans ADORATEUR, TRICE
.... je brûle pour Thésée ; Je l'aime, non point tel que l'ont vu les enfers, Volage adorateur de mille objets divers, Phèdr. II, 5 dans ADORATEUR, TRICE
Je n'ai percé qu'à peine Les flots toujours nouveaux d'un peuple adorateur, Bér. I, 3 dans ADORATEUR, TRICE
Ils adorent la main qui les tient enchaînés, Brit. IV, 4 dans ADORER
Je sais rendre aux sultans de fidèles services ; Mais je laisse au vulgaire adorer leurs caprices, Baj. I, 1 dans ADORER
Allez, en lui jurant que votre âme l'adore, Ä de nouveaux mépris l'encourager encore, Andr. II, 5 dans ADORER
Déjà de ma faveur on adore le bruit, Brit. V, 3 dans ADORER
Si l'espoir de régner et de vivre en mon coeur Peut de son infortune adoucir la rigueur...., Bérén. III, 1 dans ADOUCIR
Et déjà son courroux semble s'être adouci, Andr. I, 1 dans ADOUCIR
Quand même ma fierté pourrait s'être adoucie...., Phèd. I, 1 dans ADOUCIR
Et puisse ton supplice à jamais effrayer Tous ceux qui, comme toi, par de lâches adresses, Des princes malheureux nourrissent les faiblesses, Phèd. IV, 6 dans ADRESSE
Le ciel punit ma faute et confond votre adresse, Baj. II, 5 dans ADRESSE
Vous savez sa coutume, et sous quelles tendresses Sa haine sait cacher ses trompeuses adresses, Mithr. I, 5 dans ADRESSE
Coup bien adressé.... une victime à moi seule adressée, Andr. IV, 3 dans ADRESSÉ, ÉE
Montrons l'ordre cruel qui vous fut adressé, Baj. I, 2 dans ADRESSER
La voici ! mon bonheur me l'adresse, Brit. III, 2 dans ADRESSER
Les Juifs à d'autres dieux osèrent s'adresser, Esth. III, 4 dans ADRESSER
C'est à toi que dans cette guerre Les flèches des méchants prétendent s'adresser, Ath. IV, 6 dans ADRESSER
Je vois qu'en m'écoutant vos yeux au ciel s'adressent, Esth. II, 7 dans ADRESSER
Le seul [coeur] où mes regards prétendaient s'adresser, Andr. III, 4 dans ADRESSER
Adroit mensonge, Mithr. III, 4 dans ADROIT, OITE
Son adroite vertu ménage son crédit, Brit. IV, 4 dans ADROIT, OITE
Flamme adultère, Phèdre, III, 3 dans ADULTÈRE
Pour rendre à d'autres dieux un honneur adultère, Esth. I, 1 dans ADULTÈRE
Lui, parmi ces transports, affable et sans orgueil, à l'un tendait la main, flattait l'autre de l'oeil, Ath. V, 1 dans AFFABLE
Quoi ! pour Britannicus votre haine affaiblie...., Brit. IV, 4 dans AFFAIBLI, IE
Sur tant de fondements sa puissance établie Par vous-même aujourd'hui ne peut être affaiblie, ib. III, 3 dans AFFAIBLI, IE
Tant de précautions affaiblit votre règne, Brit. IV, 4 dans AFFAIBLIR
Un traître, en nous quittant, pour complaire à sa soeur, Nous affaiblit bien moins qu'un lâche défenseur, Alex. II, 5 dans AFFAIBLIR
Je sens affaiblir ma force et mes esprits, Mithr. V, scène dern. dans AFFAIBLIR
Quoi ! déjà votre foi s'affaiblit et s'étonne !, Ath. I, 2 dans AFFAIBLIR
.... ah ! Monsieur, si feu mon pauvre père Était encor vivant, c'était bien votre affaire, Plaid. I, 5 dans AFFAIRE
Ce coeur nourri de sang et de guerre affamé, Mithr. II, 3 dans AFFAMÉ, ÉE
Si de sang et de mort le ciel est affamé, Iphig. V, 2 dans AFFAMÉ, ÉE
...leur majesté terrible Affecte à leurs sujets de se rendre invisible, Esther, I, 3 dans AFFECTER
S'il avait pour cet homme le mépris qu'il affecte.... Vous avez affecté de ne me plus connaître, Brit. IV, 2 dans AFFECTER
Il affecte un repos dont il ne peut jouir, Baj. I, 1 dans AFFECTER
D'une mère facile affecter l'indulgence, Brit. I, 2 dans AFFECTER
Oui, je te le confesse, J'affectais à tes yeux une fausse fierté, Baj. II, 1 dans AFFECTER
Mais que sert d'affecter un superbe discours ?, Phèd. I, 1 dans AFFECTER
Il affecte pour vous une fausse douceur, Athal. I, 1 dans AFFECTER
Narcisse veut en vain affecter quelque ennui, Brit. V, 5 dans AFFECTER
Ce même Bajazet, sur le trône affermi, Méconnaîtra peut-être un inutile ami, Baj. I, 1 dans AFFERMI, MIE
Les Dieux m'ont secourue, et mon coeur affermi N'a rien dit ou du moins n'a parlé qu'à demi, Mithr. II, 1 dans AFFERMI, MIE
Mais si dans son devoir votre coeur affermi Voulait ne point s'entendre avec son ennemi...., Brit. III, 1 dans AFFERMI, MIE
Enfin des légions l'entière obéissance Ayant de votre empire affermi la puissance...., Brit. IV, 2 dans AFFERMIR
Oui, c'est moi qui longtemps contre elle et contre vous Ai cru devoir, madame, affermir votre époux, Iphig. V, 6 dans AFFERMIR
.... ce coeur infatigable, Qui semble s'affermir sous le faix qui l'accable, Mith. III, 2 dans AFFERMIR
Dieu, qui voyez mon trouble et mon affliction, Athal. V, 7 dans AFFLICTION
Si le ciel.... Veut encor m'affliger par une longue vie, Bérén. III, 1 dans AFFLIGER
Il m'adore, Phaedime, et les mêmes douleurs Qui m'affligeaient ici le tourmentaient ailleurs, Mithr. II, 1 dans AFFLIGER
Je l'affligerais trop si j'osais achever, Phèd. V, 3 dans AFFLIGER
Son visage odieux m'afflige et me poursuit ?, Esth. II, 1 dans AFFLIGER
J'ai tantôt sans respect affligé sa misère, Iphig. III, 1 dans AFFLIGER
Ne nous affligeons point vainement l'un et l'autre, Baj. III, 4 dans AFFLIGER
Promettez : affranchi du péril qui vous presse, Vous verrez de quel poids sera votre promesse, Baj. II, 3 dans AFFRANCHI, IE
Rome à trois affranchis fut longtemps asservie, Brit. I, 2 dans AFFRANCHI, IE
J'attendais que, le temple en cendres consumé, Elle vînt m'affranchir d'une importune vie, Athal. V. 2 dans AFFRANCHIR
J'aurai d'une rivale affranchi votre amour, Baj. V, 6 dans AFFRANCHIR
On affranchit Néron de la foi conjugale, Brit. III, 3 dans AFFRANCHIR
.... vos invincibles mains Ont de monstres sans nombre affranchi les humains, Phèd. V, 3 dans AFFRANCHIR
Je saurai m'affranchir, dans ces extrémités, Du secours dangereux que vous me promettez, Iphig. V, 2 dans AFFRANCHIR
Tu voudrais t'affranchir du joug de mes bienfaits, Brit. V, 6 dans AFFRANCHIR
Et c'est pour m'affranchir de cette dépendance Que je la fuis partout, que même je l'offense, ib. II, 2 dans AFFRANCHIR
Sauvons de cet affront mon nom et sa mémoire, Bér. III, 1 dans AFFRONT
Mais si dans le combat le destin plus puissant Marque de quelque affront son empire naissant, Baj. I, 1 dans AFFRONT
Pour éviter l'affront de tomber dans leurs mains, Mithr. V, 4 dans AFFRONT
[Pourquoi] vouloir affronter des travaux infinis ?, Mithr. III, 1 dans AFFRONTER
Vous allez de la mort affronter la présence, Baj. II, 5 dans AFFRONTER
Ma prompte obéissance Va d'un roi redoutable affronter la présence, Esth. I, 4 dans AFFRONTER
Eh ! quel âge avez-vous ? vous avez bon visage, Plaid. I, 7 dans AGE
Louis et Thérèse Passeront leur âge en ces lieux, Poésies, 1 dans AGE
Le fer ne connaîtra ni le sexe ni l'âge, Esther, I, 3 dans AGE
Que l'on célèbre ses ouvrages Au delà des temps et des âges, Esth. III, 9 dans AGE
La foi qui n'agit point, est-ce une foi sincère ?, Athal. I, 1 dans AGIR
C'est lui qui de Pyrrhus fait agir le courroux, Andr. III, 4 dans AGIR
Et le ciel qui pour moi fit pencher la balance, Dans ce temps-là sans doute agissait sur son coeur, Esth. I, 1 dans AGIR
De soins plus importants je l'ai crue agitée, Andr. I, 2 dans AGITÉ, ÉE
À mes sens agités venez rendre la paix, Athal. II, 3 dans AGITÉ, ÉE
Elle finit le cours d'une vie agitée, Baj. II, 3 dans AGITÉ, ÉE
Jeunes et tendres fleurs par le sort agitées, Esth. I, 1 dans AGITÉ, ÉE
Du triste état des Juifs nuit et jour agité, ib. I, 1 dans AGITÉ, ÉE
Le bonheur de l'impie est toujours agité, ib. II, 9 dans AGITÉ, ÉE
Dans le doute mortel dont je suis agité...., Phèd. I, 1 dans AGITÉ, ÉE
Terrible et plein du dieu qui l'agitait sans doute, Iphig. V, 6 dans AGITER
Je m'agite, je cours, languissante, abattue, Bérén. IV, 1 dans AGITER
Le lion rugissant est un agneau paisible, Esth. II, 9 dans AGNEAU
Ah ! de quel souvenir viens-tu frapper mon âme ?, dans AH !
Ah ! Rome ! ah ! Bérénice ! ah ! prince malheureux !, Bérén. IV, 6 dans AH !
Ah ! gardez-vous de le croire ! Ah ! que me dites-vous ? Ah ! si du fils d'Hector la perte était jurée, Andr. I, 2 dans AH !
Ah ! si d'une autre chaîne il n'était point lié, Baj. III, 8 dans AH !
Il fallait, en fuyant, ne pas abandonner Le fer qui dans ses mains aide à te condamner, Phèd. IV, 2 dans AIDER
.... mêlant nos douleurs, Nous nous aidions l'un l'autre à porter nos malheurs, Brit. I, 3 dans AIDER
J'ai pour aïeul le père et le maître des dieux, Phèd. IV, 6 dans AÏEUL
Le ciel, tout l'univers est plein de mes aïeux, Phèd. IV, 6 dans AÏEUL
Et voyant, pour surcroît de douleur et de haine, Parmi ses étendards porter l'aigle romaine, Mithr. V, 4 dans AIGLE
Vous avez vu cent fois nos soldats en courroux Porter en murmurant leurs aigles devant vous, Brit. IV, 2 dans AIGLE
Thésée, aigri par mes avis, Bornera sa vengeance à l'exil de son fils, Phèd. III, 3 dans AIGRI, IE
Si le mal vous aigrit, que le bienfait vous touche, Esth. III, 1 dans AIGRIR
Seigneur, trop d'amertume aigrirait vos reproches, Iphig. III, 7 dans AIGRIR
.... Vient de son désespoir aigrir l'inquiétude, Brit. V, 8 dans AIGRIR
Aigrir les soupçons de quelqu'un, ib. I, 2 dans AIGRIR
Un dieu qui d'aiguillons pressait leurs flancs poudreux, Phèd. V, 6 dans AIGUILLON
Si leur haine, de Troie oubliant la querelle, Tourne contre eux le fer qu'ils aiguisent contre elle, Iphig. IV, 1 dans AIGUISER
Dieu que la lumière environne, Qui voles sur l'aile des vents, Esth. I, 5 dans AILE
Montrons ce jeune roi que vos mains ont sauvé, Sous l'aile du Seigneur dans le temple élevé, Athal. I, 2 dans AILE
Un ange du Seigneur, sous son aile sacrée, A donc conduit vos pas et caché votre entrée ?, Esth. I, 3 dans AILE
Il vous hait ; son âme ailleurs éprise...., Andr. II, 2 dans AILLEURS
Père injuste, cruel, mais d'ailleurs malheureux, Mithr. II, 6 dans AILLEURS
Que le Seigneur est bon ! que son joug est aimable !, Esth. III, 9 dans AIMABLE
Aimable pudeur, ib. I, 1 dans AIMABLE
Je quitte le séjour de l'aimable Trézène, Phèd. I, 1 dans AIMABLE
Ô rives du Jourdain, ô champs aimés des cieux !, Esth. I, 2 dans AIMÉ, ÉE
Quoique Scythe et barbare, elle a pourtant aimé, Phèd. III, 1 dans AIMER
J'aime à voir comme vous l'instruisez, Athal. II, 7 dans AIMER
J'aime à voir que du moins vous vous rendiez justice, Andr. IV, 5 dans AIMER
Ainsi donc mon amour était récompensé, Baj. IV, 5 dans AINSI
Ainsi donc, sans cet avis fidèle, Deux traîtres dans son lit assassinaient leur roi ?, Esth. II, 2 dans AINSI
Ainsi que par César on jure par sa mère, Brit. I, 2 dans AINSI
Je crains que, l'avenir détruisant le passé, Il ne finisse ainsi qu'Auguste a commencé, Brit. I, 1 dans AINSI
Vous prenez la chose ainsi qu'il la faut prendre, Plaid. I, 7 dans AINSI
Ces gardes, cette cour, l'air qui nous environne, Tout dépend de Pyrrhus et surtout d'Hermione, Andr. III, 1 dans AIR
Avez-vous dans les airs entendu quelque bruit ?, Iph. I, 1 dans AIR
Et d'une cause en l'air il le faut bien leurrer, Plaid. III, 2 dans AIR
Je l'ai vu ; son même air, son même habit de lin, Athal. II, 5 dans AIR
J'admirais sa douceur, son air noble et modeste, ib. dans AIR
Vous ne devez pas trouver étrange que, vous aimant comme je le fais, je sois si facile à m'alarmer sur toutes les choses qui ont de l'air d'une faute, Lettre 19 à son fils dans AIR
Tandis que l'ennemi, par ma fuite trompé, Tenait après son char un vain peuple occupé, Et, gravant en airain ses frêles avantages, De mes États conquis enchaînait les images...., Mithr. III, 1 dans AIRAIN
Les cieux par lui fermés et devenus d'airain, Athal. I, 1 dans AIRAIN
Gloire aisée, Phèd. II, 1 dans AISÉ, ÉE
Mais qu'aisément l'amour croit tout ce qu'il souhaite !, Baj. I, 4 dans AISEMENT
Votre coeur aisément se montre magnanime, Iphig. I, 3 dans AISEMENT
Mais j'espère qu'enfin le ciel, las de tes crimes, Ajoutera ta perte à tant d'autres victimes, Brit. V, 6 dans AJOUTER
Est-ce ainsi qu'au parjure on ajoute l'outrage ?, Iphig. IV, 6 dans AJOUTER
Ajoutez cette grâce à tant d'autres bontés, Baj. V, 4 dans AJOUTER
Ah ! dissipez ces indignes alarmes, Andr. II, 1 dans ALARME
Ne me suis point, si ton coeur en alarmes Prévoit qu'il ne pourra commander à ses larmes, ib. IV, 1 dans ALARME
Je pensais en voyant sa tendresse alarmée...., Andr. II, 5 dans ALARMÉ, ÉE
Un ordre qui d'abord a pu vous alarmer, Brit. I, 2 dans ALARMER
Cet enfant dont la vie alarme tant d'États, Andr. I, 1 dans ALARMER
On ne voit pas mon peuple à mon nom s'alarmer, Brit. IV, 3 dans ALARMER
Pour s'échapper de nous Dieu sait s'il est allègre, Plaid. I, 1 dans ALLÈGRE
Je me suis étonné de son peu d'allégresse, Phèd. IV, 1 dans ALLÉGRESSE
Il veut que d'un festin la pompe et l'allégresse Confirment à leurs yeux la foi de nos serments, Brit. V, 1 dans ALLÉGRESSE
Quelle est cette rigueur tant de fois alléguée ?, Andr. II, 2 dans ALLÉGUÉ, ÉE
N'alléguez point des droits que je veux oublier, Andr. IV, 3 dans ALLÉGUER
S'il ose m'alléguer une odieuse loi, Baj. I, 3 dans ALLÉGUER
Sa haine ira toujours plus loin que son amour, Mithrid. I, 5 dans ALLER
Je ne condamne plus un courroux légitime, Et l'on vous va, seigneur, livrer votre victime, Andr. II, 4 dans ALLER
La paix va refleurir, les beaux jours vont renaître, ib. dans ALLER
Leur haine va donner un père au fils d'Hector, Andr. IV, 1 dans ALLER
Écoute, et tu te vas étonner que je vive, Iph. II, 1 dans ALLER
Par de nouveaux refus n'allez pas l'irriter, Mithr. IV, 21 dans ALLER
Il y va, seigneur, de votre vie, Brit. V, 1 dans ALLER
M'en irai-je, moi seul, rebut de la fortune, Essuyer l'inconstance aux Parthes si commune ?, Mithrid. III, 1 dans ALLER
Par de feintes raisons je m'en vais l'abuser, Iphig. IV, 10 dans ALLER
Je m'en vais vous unir, Mithr. III, 5 dans ALLER
Et ce triomphe heureux qui s'en va devenir L'éternel entretien des siècles à venir, Iphig. I, 5 dans ALLER
Un cruel (comment puis-je autrement l'appeler ?) Par la main de Calchas s'en va vous immoler, ib. III, 6 dans ALLER
Je m'en vais t'étonner : cette belle Monime...., Mith. I, 1 dans ALLER
Avec nous tu juras une sainte alliance, Esth. I, 3 dans ALLIANCE
Ah ! seigneur, songez-vous que toute autre alliance Ferait honte aux Césars auteurs de ma naissance ?, Brit. II, 3 dans ALLIANCE
Je ne souffrirai pas que ce fils odieux Vous fasse des Romains devenir l'alliée, Mithr. III, 5 dans ALLIÉ, ÉE
Le sang de César ne se doit allier Qu'à ceux à qui César le veut bien confier, Brit. I, 2 dans ALLIER
Le déshonneur d'un nom à qui le mien s'allie, Iphig. III, 3 dans ALLIER
Lorsque des Juifs contre eux la vengeance allumée Chassa tout Amalec de la triste Idumée, Esth. III, 1 dans ALLUMÉ, ÉE
(Il) Recherche votre fille et d'un hymen si beau Veut dans Troie embrasée allumer le flambeau, Iphig. I,. 1 dans ALLUMER
Quelle guerre intestine avons-nous allumée ?, Esth. III dans ALLUMER
Votre amour contre nous allume trop de haine, Andr. I, 4 dans ALLUMER
Vous avez vu quelle ardente colère Allumait de ce roi le visage sévère, Esth. II, 9 dans ALLUMER
Animés du courroux qu'allume l'injustice, Brit. III, 7 dans ALLUMER
La flamme du bûcher d'elle-même s'allume, Iphig. V, 6 dans ALLUMER
Et que.... Jamais les feux d'hymen ne s'allument pour elle, Phèd. I, 1 dans ALLUMER
Le ciel.... Du sang de l'innocence est-il donc altéré ?, Iph. IV, 4 dans ALTÉRÉ, ÉE
Et nos seuls ennemis altérant sa bonté Abusaient contre nous de sa facilité, Brit. V, 3 dans ALTÉRER
Et du méchant l'abord contagieux N'altère point son innocence, Athal. II, 1 dans ALTÉRER
Son ingénuité N'altère point encor la simple vérité, Athal. II, 7 dans ALTÉRER
Le Jourdain ne voit plus l'Arabe vagabond Ni l'altier Philistin par d'éternels ravages...., Athal. II, 5 dans ALTIER, IÈRE
Peut-être on t'a conté la fameuse disgrâce De l'altière Vasthi, dont j'occupe la place, Esth. I, 1 dans ALTIER, IÈRE
Elle reçoit les voeux de son nouvel amant, Brit. III, 6 dans AMANT, ANTE
J'aime assez mon amant pour renoncer à lui, Baj. III, 1 dans AMANT, ANTE
Et le sultan l'avait chargé secrètement De lui sacrifier l'amante après l'amant, ib. V, 11 dans AMANT, ANTE
Ne désespérez pas une amante en furie, ib. II, 1 dans AMANT, ANTE
Et vous doutez encor qu'elle en fasse un amant, Alex. I, 1 dans AMANT, ANTE
Quels pleurs par un amant ne sont point essuyés !, Iphig. II, 3 dans AMANT, ANTE
Je sais jusqu'où s'emporte un amant irrité, ib. III, 7 dans AMANT, ANTE
Mais il faut des amants excuser l'injustice, Iphig. II, 5 dans AMANT, ANTE
.... où se garde caché Ce formidable amas de lances et d'épées, Ath. III, 7 dans AMAS
Un long amas d'honneurs rend Thésée excusable, Phèd. I, 1 dans AMAS
De cet amas d'honneurs la douceur passagère Fait sur mon coeur à peine une atteinte légère, Esth. II, 1 dans AMAS
Et tout ce vain amas de superstitions Qui ferment votre temple aux autres nations, Ath. II, 4 dans AMAS
Vous cachez les trésors par David amassés., Athal. I, 1 dans AMASSÉ, ÉE
Profanes amateurs de spectacles frivoles, Esth. prol. dans AMATEUR
Voilà donc le succès qu'aura votre ambassade, Andr. III, 1 dans AMBASSADE
C'est toi dont l'ambassade, à tous les deux fatale, L'a fait pour mon malheur pencher vers ma rivale, ib. V, 3 dans AMBASSADE
Par mes ambassadeurs mon coeur vous fut promis, Andr. IV, 5 dans AMBASSADEUR
Coeur ambitieux, Baj. V, 4 dans AMBITIEUX, EUSE
Voilà l'ambition d'un coeur comme le mien, Bérén. II, 4 dans AMBITION
Mardochée à ses yeux est une âme trop vile, Esth. II, 1 dans ÂME
Je vous rappelle un songe effacé de votre âme, Mithr. I, 2 dans ÂME
Son âme ailleurs éprise, Andr. II, 2 dans ÂME
L'amour n'est pas un feu qu'on renferme en une âme, ib. II, 2 dans ÂME
Que vous et Bajazet vous ne faites qu'une âme, Baj. IV, 3 dans ÂME
Chacun peut à son choix disposer de son âme, Andr. III, 2 dans ÂME
Qu'on ne laisse monter aucune âme là-haut, Plaid. I, 6 dans ÂME
Dans cet embrassement dont la douceur me flatte, Venez et recevez l'âme de Mithridate, Mithr. V, 5 dans ÂME
Peut-être ils rendent l'âme, Plaid. II, 12 dans ÂME
J'étais de ce grand corps l'âme toute-puissante, Brit. I, 1 dans ÂME
âme de mes conseils, et qui seul tant de fois Du sceptre dans ma main as soulagé le poids, Esth. II, 5 dans ÂME
Hé quoi donc ? les battus, ma foi ! paieront l'amende, Plaid. II dans AMENDE
Tout doux ! un amené sans scandale suffit, Plaid. II, 14 dans AMENÉ, ÉE
Hélas ! qui peut savoir le destin qui m'amène ?, Andr. I, 1 dans AMENER
L'amour où je voulais amener sa tendresse, Brit. IV, 2 dans AMENER
A quel excès d'amour m'avez-vous amenée !, Bérén. IV, 5 dans AMENER
Il trouve l'amertume Au milieu des plaisirs, Esth. II, 9 dans AMERTUME
Seigneur, trop d'amertume aigrirait vos reproches, Iphig. III, 7 dans AMERTUME
.... cet ami sincère Du secret de nos coeurs connaît tout le mystère, Bérén. II, 4 dans AMI, IE
Je voue à votre fils une amitié de père, Andr. V, 3 dans AMITIÉ
Ô Dieux ! tant de respects, une amitié si tendre, Que de raisons pour moi si vous pouviez m'entendre !, Andr. II, 2 dans AMITIÉ
Rarement l'amitié désarme sa colère, Mithr. 5 dans AMITIÉ
Je ne murmure pas qu'une amitié commune Se range du parti que flatte la fortune, Brit. III, 7 dans AMITIÉ
Ma funeste amitié pèse à tous mes amis [alliés], Mithr. III, 1 dans AMITIÉ
Seigneur, l'amour toujours n'attend pas la raison, Brit. II, 2 dans AMOUR
L'amour n'est pas un feu qu'on renferme en son âme ; Tout nous trahit, Andr. II, 2 dans AMOUR
À peine cependant Bajazet m'a parlé ; L'amour fit le serment, l'amour l'a violé, Baj. III, 5 dans AMOUR
L'amour le plus discret Laisse par quelque marque échapper son secret, ib. III, 8 dans AMOUR
Votre amour de la mienne eût dû se défier, Baj. V, 6 dans AMOUR
Amour ignorée, Brit. I, 1 dans AMOUR
De l'amour la plus tendre et la plus malheureuse, Bérén. V, 7 dans AMOUR
Avant que dans son coeur cette amour fût formée, Baj. I, 4 dans AMOUR
Ne l'a point averti de votre amour nouvelle, ib. IV, 5 dans AMOUR
Possédant une amour qui me fut déniée, Mithr. III, 5 dans AMOUR
Sur la foi d'une amour si saintement jurée, Andr. II, 1 dans AMOUR
Tant d'amour n'en peut être effacée, Bér. IV, 5 dans AMOUR
Je redoutai du roi les cruelles amours, Mithr. I, 1 dans AMOUR
Mais ce n'est pas assez expier vos amours, Bérén. V, 5 dans AMOUR
N'allez point par vos pleurs déclarer vos amours, Baj. I, 4 dans AMOUR
L'hymen va succéder à vos longues amours, Bér. I, 4 dans AMOUR
Ah ! lâche, fais l'amour et renonce à l'empire, Bérén. IV, 4 dans AMOUR
Pour un fils jusqu'où va notre amour, Andr. III, 4 dans AMOUR
Ne vous assurez point sur l'amour qu'il vous porte, Mithr. I, 5 dans AMOUR
Même de mon amour craignant la violence, Autant que je le puis, j'évite sa présence, Athal. I, 2 dans AMOUR
Pour le sang de nos rois vous savez son amour, ib. II, 6 dans AMOUR
Si l'amour des grandeurs, la soif de commander...., Athal. III, 3 dans AMOUR
Cette Esther, l'innocence et la sagesse même, Que je croyais du ciel les plus chères amours, Esth. III, 4 dans AMOUR
Un jeune lis, l'amour de la nature, Athal. II, 9 dans AMOUR
Fatime, Bajazet en est-il amoureux ?, Baj. IV, 5 dans AMOUREUX, EUSE
Il poursuit seulement ses amoureux projets, Andr. V, 2 dans AMOUREUX, EUSE
J'aime, je l'avouerai, cet orgueil généreux Qui n'a jamais fléchi sous le joug amoureux, Phèdre, II, 1 dans AMOUREUX, EUSE
Implacable ennemi des amoureuses lois, ib. I, 1 dans AMOUREUX, EUSE
Je me propose un plus ample théâtre, Bérén. II, 2 dans AMPLE
Vous en serez tantôt instruits plus amplement, Mithr. II, 2 dans AMPLEMENT
Faibles amusements d'une douleur si grande, Bérén. II, 2 dans AMUSEMENT
Lesbos même conquise.... De toute autre valeur éternels monuments, Ne sont'd'Achille oisif que les amusements, Iph. I, 2 dans AMUSEMENT
Ainsi donc un perfide, après tant de miracles, Pourrait anéantir la foi de tes oracles ?, Esth. I, 4 dans ANÉANTIR
Son impiété Voudrait anéantir le Dieu qu'il a quitté, Athal. I, 1 dans ANÉANTIR
Prince aimable, dis-nous si quelque ange au berceau Contre tes assassins prit soin de te défendre ?, Athal. IV, 6 dans ANGE
Ô Dieu.... qui voles sur l'aile des vents, Et dont le trône est porté par les anges, Esth. I, 5 dans ANGE
De bonne flanelle, vraie angleterre, Lexique, éd. P. Mesnard. dans ANGLETERRE
Dieu commande au soleil d'animer la nature, Athal. I, 4 dans ANIMER
Voilà depuis un an le seul soin qui m'anime, Andr. II, 2 dans ANIMER
Quel courroux animait ses regards !, Ath. II, 2 dans ANIMER
Il s'est fait apporter ces annales célèbres Où les faits de son règne avec soin amassés Par de fidèles mains chaque jour sont tracés, Esth. II, 1 dans ANNALES
Croirai-je le bonheur que ta bouche m'annonce ?, Esth. III, 2 dans ANNONCER
Quel est donc ce grand mal que leur courroux annonce ?, Théb. II, 2 dans ANNONCER
Je viens suivant l'usage antique et solennel, Ath. I, 1 dans ANTIQUE
Dieu de Sion rappelle, Rappelle en sa faveur tes antiques bontés, Athal. III, 7 dans ANTIQUE
Pour apaiser mon sang et mon ombre plaintive, Phèd. V, 6 dans APAISER
Daignez d'un roi terrible apaiser le courroux, Esth. III, 5 dans APAISER
Les dieux vont s'apaiser..., Iph. III, 3 dans APAISER
Mon coeur court après elle et cherche à s'apaiser, Andr. II, 5 dans APAISER
Mais j'aperçois venir sa mortelle ennemie, Phèd. V, 6 dans APERCEVOIR
Et leur osent du crime aplanir le chemin, Phèd. IV, 6 dans APLANIR
Tout Picard que j'étais, j'étais un bon apôtre, Plaid. I, 1 dans APÔTRE
Vous même avez dicté tout ce triste appareil, Esth. III, 1 dans APPAREIL
J'ai moi-même ordonné La suite et l'appareil qui vous est destiné, Mithr. III, 1 dans APPAREIL
De votre changement la flatteuse apparence M'avait rendu tantôt quelque faible espérance, Bérén. V, 7 dans APPARENCE
Croyais-tu que son coeur, contre toute apparence, Pour la persuader trouvât tant d'éloquence ?, Baj. III, 3 dans APPARENCE
.... Un roi qui naguère avec quelque apparence De l'aurore au couchant portait son espérance, Mithr. III, 1 dans APPARENCE
....cette guerre, Arcas, selon toute apparence, Aurait dû...., Iph. I, 1 dans APPARENCE
Du prince, en apparence, elle reçoit les voeux, Mais elle les reçoit pour les rendre à Roxane, Baj. I, 1 dans APPARENCE
Hermione, seigneur, au moins en apparence, Semble de son amant dédaigner l'inconstance, Andr. I, 1 dans APPARENCE
Et qui croira qu'un coeur, si grand en apparence...., Brit. III, 6 dans APPARENCE
Madame, retournez dans votre appartement, Brit. I, 1 dans APPARTEMENT
Il ne m'appartient point de vous offrir l'appui De quelques malheureux qui n'espéraient qu'en lui, Baj. V, 11 dans APPARTENIR
Cette ardeur que j'ai pour ses appas, Bérénice en mon sein l'a jadis allumée, Bérén. II, 2 dans APPAS
Ses périls, ses respects et surtout vos appas, Tout cela de son coeur ne vous répond-il pas ?, Baj. I, 3 dans APPAS
Je reconnais l'appât dont ils m'avaient séduite, Baj. IV, 5 dans APPÂT
Les spectacles, les dons, invincibles appâts, Vous attiraient les coeurs du peuple et des soldats, Brit. IV, 2 dans APPÂT
Sous le vain appât d'un songe ridicule, Athal. I, 4 dans APPÂT
Nos vaisseaux par les vents semblaient être appelés, Iphig. I, 1 dans APPELÉ, ÉE
Quelquefois elle appelle Oreste à son secours, Andr. I, 1 dans APPELER
N'est-ce pas vous enfin de qui la voix pressante Nous a tous appelés aux campagnes du Xanthe ?, Iphig. I, 3 dans APPELER
Nos vaisseaux sont tout prêts et le vent nous appelle, Andr. III, 1 dans APPELER
Au pied de ses remparts quel intérêt m'appelle ?, Iphig. IV, 11 dans APPELER
Enfin, las d'appeler un sommeil qui le fuit...., Esth. II, 1 dans APPELER
Argos nous tend les bras, et Sparte nous appelle, Phèdr. V, 1 dans APPELER
Quoi ! vous à qui Néron doit le jour qu'il respire. Qui l'avez appelé de si loin à l'empire...., Brit. I, 1 dans APPELER
Il soulevait encor sa main appesantie, Mithr. V, 4 dans APPESANTI, IE
Votre main sur eux appesantie à leurs persécuteurs les livrait sans secours, Esth. III, 4 dans APPESANTI, IE
Chargés d'un feu secret, vos yeux s'appesantissent, Phèd. I, 1 dans APPESANTIR
Va chercher des amis dont l'estime funeste Honore l'adultère, applaudisse à l'inceste, Phèd. IV, 2 dans APPLAUDIR
Ce sénat... Qui vient vous applaudir de votre cruauté, Bérén. V, 5 dans APPLAUDIR
Ma fille.... Peut-être s'applaudit des bontés de son père, Iphig. I, 1 dans APPLAUDIR
Laissez-le s'applaudir d'un triomphe frivole, Esth. III, 2 dans APPLAUDIR
Je connais mal Junie ou de tels sentiments Ne mériteront pas ses applaudissements, Brit. III, 8 dans APPLAUDISSEMENT
Je me suis appliquée à chercher les moyens De lui faciliter tant d'heureux entretiens, Baj. IV, 4 dans APPLIQUER
Achille seul, Achille à son amour s'applique, Iphig. I, 2 dans APPLIQUER
On appointe la cause, Plaid. I, 7 dans APPOINTER
Le flot qui l'apporta recule épouvanté, Phèdre, V, 5 dans APPORTER
Votre rivale en pleurs Vient à vos pieds sans doute apporter ses douleurs, Andr. III, 3 dans APPORTER
Si mon retour t'apporte quelque joie, Arsace, rends-en grâce à mon seul désespoir, Bérén. V, 2 dans APPORTER
L'ingrate, qui mettait son coeur à si haut prix, Apprend donc à son tour à souffrir des mépris, Andr. II, 1 dans APPRENDRE
Dès que César eut appris par ses éclaireurs.... .... De votre bouche, ô ciel ! puis-je l'apprendre ?, Brit. IV, 3 dans APPRENDRE
L'histoire ou la tradition nous apprend.... Des auteurs dignes de foi nous apprennent.... Quel est donc ce secret que tu me veux apprendre ?, Esth. II, 1 dans APPRENDRE
Voudrais-tu qu'à mon âge Je fisse de l'amour le vil apprentissage ?, Baj. I, 1 dans APPRENTISSAGE
Mais moi, qui vois plus loin ; qui par un long usage, Des maximes du trône ai fait l'apprentissage, Baj. IV, 7 dans APPRENTISSAGE
Ce héros.... Pour elle, de la crainte a fait l'apprentissage, Iphig. IV, 1 dans APPRENTISSAGE
Faire de votre mort les funestes apprêts, Phèd. I, 3 dans APPRÊT
D'un voyage important les soins et les apprêts, Mith. II, 5 dans APPRÊT
Entrez et recevez l'honneur qu'on vous apprête, Esth. III, 2 dans APPRÊTER
Revêtons-nous d'habillements Conformes à l'horrible fête Que l'impie Aman nous apprête, Esth. I, 5 dans APPRÊTER
Je vous connais, je sais tout ce que je m'apprête, Mithr. IV, 4 dans APPRÊTER
Je sais trop quels tourments je m'apprête à moi-même, ib. II, 6 dans APPRÊTER
Dieu s'apprête à te joindre à la race parjure, Athal. III, 5 dans APPRÊTER
À combien de chagrins il faut que je m'apprête ?, Brit. II, 2 dans APPRÊTER
Ce tigre que jamais je n'abordai sans crainte, Soumis, apprivoisé, reconnaît un vainqueur, Phèd. IV, 6 dans APPRIVOISÉ, ÉE
Je ne m'étonne plus de cet ordre cruel Qui m'aurait interdit l'approche de l'autel, Iphig. II, I dans APPROCHE
De son coeur le trop juste reproche Lui fait peut-être, hélas ! éviter cette approche, Baj. III, 3 dans APPROCHE
L'approche d'un combat qui le glaçait d'effroi, Théb. III, 3 dans APPROCHE
Quand de ce triste adieu je prévis les approches, Bérén. V, 6 dans APPROCHE
De ce triste entretien détournons les approches, Iphig. III, 7 dans APPROCHE
Pourvu que, de ma mort respectant les approches...., Phèd. I, 3 dans APPROCHE
Le frère rarement laisse jouir ses frères De l'honneur dangereux d'être sorti d'un sang Qui les a de trop près approchés de son rang, Baj. I, 1 dans APPROCHER
Par elle, Bajazet, en m'approchant de lui, Me va contre lui-même assurer un appui, Baj. I, 1 dans APPROCHER
Arrête, a-t-elle dit, et ne m'approche pas, Iph. V, 6 dans APPROCHER
Indigne de vous plaire et de vous approcher, Je ne dois désormais songer qu'à me cacher, Phèd. III, 4 dans APPROCHER
De ce temple profane osez-vous approcher ?, Ath. II, 5 dans APPROCHER
Approchez-vous, Néron, et prenez votre place, Brit. IV, 2 dans APPROCHER
Et, pour être approuvés, De semblables projets veulent être achevés, Mithr. III, 1 dans APPROUVÉ, ÉE
J'écoute vos conseils, j'ose les approuver, Brit. II, 2 dans APPROUVER
Ne pense pas Qu'innocente à mes yeux, je m'approuve moi-même, Phèd. II, 5 dans APPROUVER
Un roi sage, ainsi Dieu l'a prononcé lui-même, Sur la richesse et l'or ne met point son appui, Athal. IV, 2 dans APPUI
Seigneur, je viens pour elle implorer votre appui, Iphig. III, 5 dans APPUI
Ah ! je le prends déjà, seigneur, sous mon appui, Ath. V, 2 dans APPUI
Sous quel appui tantôt mon coeur s'est-il jeté ?, Mithr. II, 6 dans APPUI
C'est son appui qu'on cherche en cherchant votre appui, Brit. IV, 1 dans APPUI
Après mille serments appuyés de mes larmes, Bérén. II, 2 dans APPUYÉ, ÉE
Appuyé de Sénèque et du tribun Burrhus, Brit. III, 3 dans APPUYÉ, ÉE
Elle n'est en ces lieux que trop bien appuyée, Andr. IV, 6 dans APPUYÉ, ÉE
....En vain sur leur faiblesse appuyaient leur défense, Andr. I, 1 dans APPUYER
.... Vous appuyez vous-même son courroux, Brit. III, 1 dans APPUYER
Il venait par la force appuyer son partage, Mithr. II, 3 dans APPUYER
Vous-même en expirant appuyiez ses discours, Phèd. III, 3 dans APPUYER
Un bruit que j'ai pourtant soupçonné de mensonge, Appuyant les avis qu'elle a reçus en songe, Ath. III, 4 dans APPUYER
La sultane, à ce bruit, feignant de s'effrayer, Par des cris douloureux eut soin de l'appuyer, Baj. I, 1 dans APPUYER
Et son trouble appuyant la foi de vos discours, Esth. III, 6 dans APPUYER
Sur qui dans son malheur voulez-vous qu'il s'appuie ?, Phèd. I, 5 dans APPUYER
Cependant, cher Osmin, pour s'appuyer de moi, L'un et l'autre ont promis Atalide à ma foi, Baj. I, 1 dans APPUYER
Et cet âpre courroux, quoi qu'elle en puisse dire, Ne s'obstinera point au refus d'un empire, Alex. III, 3 dans ÂPRE
Pensez-vous qu'après tout ses mânes en rougissent ?, Andr. III, 8 dans APRÈS
Que m'importe, après tout, que Néron, plus fidèle, D'une longue vertu laisse un jour le modèle ?, Brit. I, 1 dans APRÈS
Il tient après son char un vain peuple occupé...., Mithr. III, 1 dans APRÈS
Qu'on se mette après lui, Plaid. II, 14 dans APRÈS
L'apy était la couronne des jeux isthmiques, Lexique, éd. P. Mesnard. dans APY
D'un souffle l'aquilon écarte les nuages, Et chasse au loin la foudre et les orages, Esth. III, 3 dans AQUILON
Je vous fais notre arbitre, et vous nous jugerez, Brit. IV, 2 dans ARBITRE
Dois-je sur sa foi La prendre pour arbitre entre son fils et moi ?, ib. I, 4 dans ARBITRE
Mais parle.... de son sort qui t'a rendu l'arbitre ?, Andr. V, 3 dans ARBITRE
Et des jours de son frère arbitre souveraine, Baj. I, 1 dans ARBITRE
Il vous fait de son sort arbitre souveraine, Brit. V, 1 dans ARBITRE
De la Grèce déjà vous vous rendez l'arbitre, Iph. IV, 6 dans ARBITRE
Le ciel même peut-il réparer les ruines De cet arbre séché jusque dans ses racines ?, Ath. I, 1 dans ARBRE
Mon arc, mes javelots, mon char, tout m'importune, Phèd. II, 2 dans ARC
L'arche sainte est muette et ne rend plus d'oracles, Ath. I, 1 dans ARCHE
L'arche qui fit tomber tant de superbes tours...., ib. V, 1 dans ARCHE
Le feu toujours ardent qui brûle pour nos dieux, Brit. V, 8 dans ARDENT, ENTE
Dans des ruisseaux de sang Troie ardente plongée, Andr. IV, 5 dans ARDENT, ENTE
Achille trop ardent l'a peut-être offensé, Iphig. V, 1 dans ARDENT, ENTE
Ardente à me l'offrir, Vous ne craigniez rien tant que d'être refusée...., Baj. V, 4 dans ARDENT, ENTE
Elle m'a vu toujours ardent à vous louer, Bérén. V, 7 dans ARDENT, ENTE
Depuis six mois entiers j'ai cru que, nuit et jour, Ardente elle veillait au soin de mon amour, Baj. IV, 4 dans ARDENT, ENTE
Vous les verrez toujours ardents à vous complaire, Brit. IV, 4 dans ARDENT, ENTE
Amurat plus ardent, et seul jusqu'à ce jour A voulu que l'on dût ce titre à son amour, Baj. I, 3 dans ARDENT, ENTE
Ce Parthe, seigneur, ardent à nous défendre, Mithr. III, 1 dans ARDENT, ENTE
Mon importune ardeur ne s'est point ralentie, Baj. V, 6 dans ARDEUR
Cette ardeur que j'ai pour ses appas, Bérénice, II, 2 dans ARDEUR
Tant de soins, tant de pleurs, tant d'ardeurs inquiètes, Andr. I, 4 dans ARDEUR
Après tant de bontés, de soins, d'ardeurs extrêmes, Tu ne saurais jamais prononcer que tu m'aimes !, Baj. IV, 5 dans ARDEUR
Est-ce là cette ardeur tant promise à sa cendre ?, Andr. IV, 1 dans ARDEUR
Ce n'est plus une ardeur dans mes veines cachée, C'est Vénus tout entière à sa proie attachée, Phèd. I, 3 dans ARDEUR
D'un aride rocher fit sortir des ruisseaux, Athal. I, 4 dans ARIDE
Un espoir.... Qui lui fasse tomber les armes de la main, Baj. II, 5 dans ARME
De mon heureux rival j'accompagnai les armes, Bérén. I, 4 dans ARME
Il doit au sang d'Hector tout l'éclat de ses armes, And. I, 4 dans ARME
Je ne veux point encore, en lui manquant de foi, Donner à sa vertu des armes contre moi, Brit. IV, 4 dans ARME
Ma mère en sa faveur arma la Grèce entière, Andr. V, 2 dans ARMER
Quelle aveugle fureur pourrait l'armer contre elle ?, Iphig. II, 5 dans ARMER
Je pourrais contre Achille armer Agamemnon, ib. IV, 1 dans ARMER
Je sais que descendu de ce sang malheureux, Une éternelle haine a dû m'armer contre eux, Esth. II, 1 dans ARMER
Il faut d'un noble orgueil armer votre courage, Iphig. II, 4 dans ARMER
De ta gloire animé, lui seul de tant de rois S'arme pour ta querelle et combat pour tes droits, Esth. Prol. dans ARMER
J'ai pris soin de m'armer contre tous les poisons, Mithr. IV, 5 dans ARMER
Armez-vous d'un courage et d'une foi nouvelle, Athal. IV, 1 dans ARMER
Si de tous ses efforts mon coeur a dû s'armer, Mithr. III, 5 dans ARMER
Tout fuit, et sans s'armer d'un courage inutile, Phèd. V, 6 dans ARMER
Les dépouilles des Juifs par vos mains arrachées, Bér. III, 1 dans ARRACHÉ, ÉE
Je viens voir si l'on peut arracher de ses bras Cet enfant dont la vie alarme tant d'États, Andr. I, 1 dans ARRACHER
Le cruel ne la prend que pour me l'arracher, ib. III, 1 dans ARRACHER
Le ciel, dit-il, m'arrache une innocente vie, Phèd. V, 6 dans ARRACHER
Vous seul vous lui pouvez arracher cette envie, Bérén. IV, 7 dans ARRACHER
La reine Bérénice Vous arrache, seigneur, du sein de vos États, Bérén. I, 2 dans ARRACHER
Un désordre éternel règne dans son esprit, Un chagrin inquiet l'arrache de son lit, Phèd. I, 2 dans ARRACHER
Une beauté qu'on vient d'arracher au sommeil, Brit. II, 2 dans ARRACHER
Ainsi vous retombez dans les mêmes alarmes Qui vous ont dans la Grèce arraché tant de larmes, Mithr. II, 1 dans ARRACHER
Je t'ai même puni de l'avoir arraché [mon secret], Mithr. IV, I dans ARRACHER
Tandis que des soldats, de moments en moments, Vont arracher pour lui des applaudissements, Brit. IV, 4 dans ARRACHER
.... Vous seul vous m'avez arrachée à cette obéissance où j'étais attachée, Mithr. IV, 4 dans ARRACHER
Arrachez-vous d'un lieu funeste et profané, Où la vertu respire un air empoisonné, Phèd. V, 1 dans ARRACHER
Obtenez un arrêt, comme il faut que je dorme, Plaid. I, 4 dans ARRÊT
Bientôt ton juste arrêt te sera prononcé, Esth. III, 5 dans ARRÊT
J'attendrai mon arrêt ; vous pouvez commander, Mithr. IV, 4 dans ARRÊT
Non, ne révoquons point l'arrêt de mon courroux ; Qu'il périsse...., Andr. V, I dans ARRÊT
Il vaut mieux que lui-même Entende son arrêt de la bouche qu'il aime, Brit. II, 3 dans ARRÊT
Toutes.... disputant un si grand intérêt, Des yeux d'Assuérus attendaient leur arrêt, Esth. I, 1 dans ARRÊT
Quel surcroît de vengeance et de douceur nouvelle De voir sur cet objet ses regards arrêtés, Baj. IV, 5 dans ARRÊTÉ, ÉE
Ne partais-je pas, Si Titus, malgré moi, n'eût arrêté mes pas ?, Bérén. III, 4 dans ARRÊTER
Depuis trois ans dans Rome elle arrête vos pas, ib. I, 3 dans ARRÊTER
Je me suis échappée Tandis qu'à l'arrêter sa mère est occupée, Brit. III, 7 dans ARRÊTER
Ton insolent amour, qui croit m'épouvanter, Vient de hâter le coup que tu veux arrêter, Iphig. IV, 7 dans ARRÊTER
L'audace d'une femme, arrêtant ce concours, En des jours ténébreux a changé ces beaux jours, Athal. I, 1 dans ARRÊTER
Celui qui met un frein à la fureur des flots Sait aussi des méchants arrêter les complots, ib. dans ARRÊTER
Ma fuite arrêtera vos discordes fatales, Brit. III, 8 dans ARRÊTER
J'arrêtai de sa mort la nouvelle trop prompte, ib. IV, 2 dans ARRÊTER
Je ne sais qui m'arrête et retient mon courroux, Iphig. IV, 1 dans ARRÊTER
Car enfin qui m'arrête ? et quelle autre assurance Demanderais-je encor de votre indifférence ?, Baj. II, 1 dans ARRÊTER
Pensez-vous qu'oubliant ma fortune passée, Sur ma seule grandeur j'arrête ma pensée ?, Bérén. III, 1 dans ARRÊTER
Vous ne prétendiez point m'arrêter dans vos fers, Andr. IV, 5 dans ARRÊTER
Arrêtez, J'ignore quel projet, Burrhus, vous méditez, Brit. III, 9 dans ARRÊTER
Cher Théramène, arrête, et respecte Thésée, Phèd. I, 1 dans ARRÊTER
Je veux l'ouïr ; mon choix s'arrête à ce témoin, Mithr. III, 4 dans ARRÊTER
Je ne m'arrêtai point à ce bruit téméraire, Mithr. II, 3 dans ARRÊTER
Ne vous arrêtez point à ses froideurs passées, Baj. V, 6 dans ARRÊTER
Je ne m'arrêtai point à cette ardeur nouvelle, Andr. IV, 6 dans ARRÊTER
Vous les auriez vus tous, retournant en arrière, Laisser entre eux et nous une large carrière, Mithr. V, 4 dans ARRIÈRE
Vous, dès que cette reine ivre d'un fol orgueil.... Ne pourra plus retourner en arrière, Ath. V, 3 dans ARRIÈRE
Voici tout ce qui vient d'arriver devant moi, Baj. III, 2 dans ARRIVER
De larmes tous les jours ses yeux sont arrosés, Iphig. III, 4 dans ARROSÉ, ÉE
Quels lauriers me plairont de son sang arrosés ?, ib. IV, 8 dans ARROSÉ, ÉE
Je sais l'art de punir un rival téméraire, Brit. III, 8 dans ART
Il instruira ses fils dans l'art de commander, Phèd. III, 1 dans ART
Absente de la cour je n'ai pas dû penser, Seigneur, qu'en l'art de feindre il fallût m'exercer, Brit. II, 3 dans ART
Si par ton artifice Je pouvais revoir...., Brit. III, 6 dans ARTIFICE
Britannicus pourrait t'accuser d'artifice, Brit. II, 2 dans ARTIFICE
Je ne viens point armé d'un indigne artifice...., Andr. IV, 5 dans ARTIFICE
.... L'artifice est grossier ; Tu te fais criminel pour te justifier, Phèdre, IV, 2 dans ARTIFICE
Dans le temple voisin chacun cherche un asile, Phèd. V, 6 dans ASILE ou ASYLE
À vos persécuteurs opposons cet asile, Qu'ils viennent vous chercher sous les tentes d'Achille, Iphig. V, 2 dans ASILE ou ASYLE
Et l'aspect de ces lieux où vous la retenez, Brit. III, 8 dans ASPECT
Sera-t-il moins terrible, et le vaincront-ils mieux, Dans le sein de sa ville, à l'aspect de ses dieux ?, Mithr. III, 8 dans ASPECT
Et le farouche aspect de ses fiers ravisseurs, Brit. II, 2 dans ASPECT
Je le vis, son aspect n'avait rien de farouche, Iph. II, 1 dans ASPECT
Il m'a plu sans peut-être aspirer à me plaire, Baj. I, 3 dans ASPIRER
N'aspirant qu'à troubler le repos où nous sommes, Esth. II, 1 dans ASPIRER
Il n'a plus aspiré qu'à s'ouvrir des chemins...., Mithr. V, 4 dans ASPIRER
Et je ne puis songer Que Troie en cet état aspire à se venger, Andr. I, 2 dans ASPIRER
Soyons des ennemis et non des assassins, Andr. IV, 3 dans ASSASSIN
Sans cet avis fidèle, Deux traîtres, dans son lit, assassinaient leur roi, Esth. II, 2 dans ASSASSINER
Un fils audacieux insulte à ma ruine, Traverse mes desseins, m'outrage, m'assassine, Mithr. II, 5 dans ASSASSINER
Quel courage endurci Soutiendrait les assauts qu'on lui prépare ici ?, Iphig. IV, 1 dans ASSAUT
De tant d'objets divers le bizarre assemblage Peut-être du hasard vous paraît un ouvrage, Athal. II, 5 dans ASSEMBLAGE
Tandis qu'autour de moi votre cour assemblée...., Bérén. II, 4 dans ASSEMBLÉ, ÉE
J'ai vu devant mes yeux Rome entière assemblée, ib. V, 6 dans ASSEMBLÉ, ÉE
Les prêtres arrosaient l'autel et l'assemblée, Athal. II, 3 dans ASSEMBLÉE
Je vois quels malheurs j'assemble sur ma tête, Mithr. IV, 4 dans ASSEMBLER
Quelle importune main.... A pris soin sur mon front d'assembler mes cheveux ?, Phèd. I, 5 dans ASSEMBLER
Du Danube asservi les rives désolées, Baj. II, 1 dans ASSERVI, IE
La Judée asservie et ses remparts fumants, Bérén. II, 2 dans ASSERVI, IE
Quoi ! votre âme à l'amour en esclave asservie, Andr. I, 1 dans ASSERVI, IE
Aricie à ses lois tient mes voeux asservis, Phèd. IV, 2 dans ASSERVI, IE
Assez d'autres viendront, à mes ordres soumis, Se couvrir des lauriers qui vous furent promis, Iph. IV, 6 dans ASSEZ
Et d'abord je trouvai ses princes assemblés Qu'un péril assez grand semblait avoir troublés, Andr. I, 1 dans ASSEZ
Assez et trop longtemps mon amitié t'accable, Andr. III, 1 dans ASSEZ
Un enfant assidu, .... Que tous les Juifs, dans Suze répandus, à prier avec vous jour et nuit assidus, Esth. I, 3 dans ASSIDU, UE
Compagne assidue, Esth. I, 1 dans ASSIDU, UE
Ces plaintes assidues, Brit. IV, 2 dans ASSIDU, UE
Il n'avait plus pour moi cette ardeur assidue, Lorsqu'il passait les jours attachés sur ma vue, Bérén. I, 4 dans ASSIDU, UE
Par des voeux assidus je crus les détourner, Phèd. I, 3 dans ASSIDU, UE
Mon oncle est au lit, je lui suis fort assidu, Lexique, éd. P. Mesnard dans ASSIDU, UE
De Romains le rivage est chargé, Et bientôt dans ces murs vous êtes assiégé, Mithr. IV, 7 dans ASSIÉGÉ, ÉE
Nous nous voyons sans cesse assiégés de témoins, Et les plus malheureux osent pleurer le moins, Iph. 1, 5 dans ASSIÉGÉ, ÉE
Du palais cependant il assiége la porte, Esth. II, 1 dans ASSIÉGER
Mathan.... Plus méchant qu'Athalie à toute heure l'assiége, Athal. I, 1 dans ASSIÉGER
Il viole en un jour les droits des souverains, Ceux même des autels où ma fureur l'assiége, Andr. V, 4 dans ASSIÉGER
Dieu ! que ne suis-je assise à l'ombre des forêts ?, Phèd. I, 3 dans ASSIS, ISE
Et là d'une voix claire, Devant quatre témoins assistés d'un notaire, Il avouera...., Plaid. II, 4 dans ASSISTER
À son trône, à son lit daigna l'associer, Baj. II, 1 dans ASSOCIER
À ses desseins secrets voulut m'associer, ib. I, 4 dans ASSOCIER
À mes tourments je veux l'associer, Andr. III, 1 dans ASSOCIER
Associer un frère à cet honneur suprême, Théb. I, 3 dans ASSOCIER
Ô Christ ! ô soleil de justice ! De nos coeurs endurcis romps l'assoupissement, à Laudes. dans ASSOUPISSEMENT
Assouvi de sang, Athal. V, 2 dans ASSOUVI, IE
Et le courroux du sort voulait être assouvi, Théb. I, 1 dans ASSOUVI, IE
Grande reine de qui les charmes S'assujettissent tous les coeurs, La nymphe de la Seine. dans ASSUJÉTIR et aussi ASSUJETTIR
De ne point à l'hymen assujettir leur foi, Baj. I, 3 dans ASSUJÉTIR et aussi ASSUJETTIR
Puis-je sur ton récit fonder quelque assurance ?, Brit. III, 6 dans ASSURANCE
Tout ce que j'ai prédit n'est que trop assuré, Brit. I, 1 dans ASSURÉ, ÉE
Rome tient maintenant sa victoire assurée, Mithr. V, 1 dans ASSURÉ, ÉE
Vos yeux ne sont que trop assurés de lui plaire, Andr. IV, 2 dans ASSURÉ, ÉE
Ô bonté qui m'assure autant qu'elle m'honore, Esth. II, 7 dans ASSURER
Tu sais combien de fois ses jalouses tendresses Ont pris soin d'assurer la mort de ses maîtresses, Mithr. I, 1 dans ASSURER
Enfin de tous les Grecs satisfaites l'envie, Assurez leur vengeance, assurez votre vie, Andr. I, 2 dans ASSURER
Vainement à son fils j'assurais mon secours, Andr. II, 5 dans ASSURER
Je m'assure un port dans la tempête, Brit. I, 1 dans ASSURER
Je vais donc, puisqu'il faut que je me sacrifie, Assurer à Pyrrhus le reste de ma vie, ib. IV, 1 dans ASSURER
Assure, m'a-t-il dit, le repos de ton roi, Esth. II, 1 dans ASSURER
Vous voulez que ma fuite assure vos désirs, Brit. III, 7 dans ASSURER
Demain, dès cette nuit, je prendrai des mesures Pour assurer le temple et venger ses injures, Ath. V, 2 dans ASSURER
[Il] S'offrit d'assurer par un hymen prochain Le bandeau qu'elle avait reçu de votre main, Mithr. II, 3 dans ASSURER
Vous avez des deux mers assuré les rivages, Phèd. III, 5 dans ASSURER
Et qui de ma faveur se voudrait honorer, Si mon hymen prochain ne peut vous assurer, Iphig. V, 2 dans ASSURER
Mais du moins en partant assurez votre vie, Phèd. V, 1 dans ASSURER
En les perdant j'ai cru vous assurer vous-même, Esth. III, 5 dans ASSURER
Vous pourriez l'assurer de la foi conjugale, Baj. III, 4 dans ASSURER
Contre mon ennemi laisse-moi m'assurer, Andr. II, 1 dans ASSURER
Princesse, assurez-vous, je les prends sous ma garde, Athal. II, 7 dans ASSURER
Mes nymphes.... à peine s'assuraient dans le fond de mes eaux, Poésies, 1 dans ASSURER
Ne vous assurez point sur ce coeur inconstant, Phèd. V, 3 dans ASSURER
Mais je m'assure encore aux bontés de ton frère, Baj. II, 1 dans ASSURER
Ne vous assurez point sur l'amour qu'il vous porte, Mithr. I, 5 dans ASSURER
Ne vous assurez point sur ma faible puissance, Iphig. IV, 4 dans ASSURER
Et votre âme s'assure Sur la foi d'un amant infidèle et parjure, Alex. I, 3 dans ASSURER
Abner, quoiqu'on se pût assurer sur sa foi, Ne sait pas même encor si nous avons un roi, Athal. I, 2 dans ASSURER
Ils ne s'assurent point en leurs propres mérites, Mais en ton nom sur eux invoqué tant de fois, ib. III, 7 dans ASSURER
Ainsi sur l'avenir n'osant vous assurer, Brit. I, 2 dans ASSURER
Sur les soins d'une mère on peut s'en assurer, Andr. III, 4 dans ASSURER
J'aimais, et je pouvais m'assurer d'être aimée, Baj. I, 4 dans ASSURER
Madame, assurez-vous de mon obéissance, Mithr. I, 2 dans ASSURER
Assurez-vous qu'Isabelle est constante, Plaid. II, 6 dans ASSURER
Je m'assure qu'il vaut mieux...., Plaid. Préf. dans ASSURER
De tous les deux, madame, il se faut assurer, Athal. II, 5 dans ASSURER
Prends garde que jamais l'astre qui nous éclaire Ne te voie en ces lieux mettre un pied téméraire, Phèd. IV, 2 dans ASTRE
Il voit l'astre qui nous éclaire, Esth. II, 3 dans ASTRE
Sous quel astre ennemi faut-il que je sois née !, Mithr. I, 2 dans ASTRE
Sous quel astre cruel avez-vous mis au jour Le malheureux objet d'une si tendre amour ?, Iphig. V, 3 dans ASTRE
L'autre, pour se parer de superbes atours, Des plus adroites mains empruntait le secours, Esth. I, 1 dans ATOUR
D'ailleurs pour cet enfant leur attache est visible, Athal. III, 3 dans ATTACHE
Heureux qui, satisfait de son humble fortune, Libre du joug superbe où je suis attaché, Iphig. I, 1 dans ATTACHÉ, ÉE
Quand je verrai ces yeux armés de tous leurs charmes, Attachés sur les miens, Bérén. I, 4 dans ATTACHÉ, ÉE
Lorsque d'un saint respect tous les Persans touchés N'osent lever leurs fronts à la terre attachés...., Esth. II, 1 dans ATTACHÉ, ÉE
C'est Vénus tout entière à sa proie attachée, Phèd. II, 3 dans ATTACHÉ, ÉE
Mais sa haine sur vous autrefois attachée, ib. I, 1 dans ATTACHÉ, ÉE
Attaché près de moi par un zèle sincère, Phèd. I, 1 dans ATTACHÉ, ÉE
Une esclave attachée à ses seuls intérêts, Baj. II, 5 dans ATTACHÉ, ÉE
Et j'ai vu sa valeur à me plaire attachée, Mithr. II, 3 dans ATTACHÉ, ÉE
Vous m'avez vue attachée à vous nuire, Phèd. II, 5 dans ATTACHÉ, ÉE
Vous seul, seigneur, vous seul, vous m'avez arrachée à cette obéissance où j'étais attachée, Mithr. IV, 4 dans ATTACHÉ, ÉE
Et plaignant les malheurs attachés à l'empire, Brit. IV, 3 dans ATTACHÉ, ÉE
Contre la défiance attachée au malheur...., Mithr. II, 4 dans ATTACHÉ, ÉE
Je n'attendais pas moins de cet amour de gloire Qui partout à vos pas attache la victoire, Bérén. II, 2 dans ATTACHER
Un oracle effrayant m'attache à mon erreur, Iphig. II, 1 dans ATTACHER
Non que pour Octavie un reste de tendresse M'attache à son hymen et plaigne sa jeunesse, Brit. II, 2 dans ATTACHER
C'est lui, seigneur, c'est lui dont la coupable audace Veut, la force à la main, m'attacher à son sort, Mithr. I, 2 dans ATTACHER
Vous que l'amitié seule attache sur ses pas, Bérén. III, 1 dans ATTACHER
Montrez à l'univers, en m'attachant à vous, Que, quand je vous servais, je servais mon époux, Baj. II, 1 dans ATTACHER
S'il ne m'attache à lui par un juste hyménée, ib. I, 3 dans ATTACHER
À votre tête, Les dieux ont d'Ilion attaché la conquête, Iphig. I, 2 dans ATTACHER
Le ciel n'a point aux jours de cette infortunée Attaché le bonheur de votre destinée, ib. V, 2 dans ATTACHER
Rome, à ce nom si noble et si saint autrefois, Attacha pour jamais une haine puissante, Bérén. II, 2 dans ATTACHER
Non, non, c'est à Dieu seul qu'il faut nous attacher, Ath. III, 6 dans ATTACHER
En vain à l'observer jour et nuit je m'attache, Phèd. I, 2 dans ATTACHER
À vous faire périr sa cruauté s'attache, Athal. IV, 2 dans ATTACHER
Faisons de notre haine une commune attaque, Andr. II, 2 dans ATTAQUE
Vous soutenez en paix une si rude attaque, ib. V, 2 dans ATTAQUE
Croyez-moi, plus j'y pense, et moins je dois douter... Que de Jésabel la fille sanguinaire Ne vienne attaquer Dieu jusqu'en son sanctuaire, Athal. I, 1 dans ATTAQUER
Plus vous la pouvez accabler d'infamie, Plus elle vous attaque en mortelle ennemie, Nicom. III, 4 dans ATTAQUER
Vous n'avez pas encore atteint l'âge où je cours, Phèd. III, 5 dans ATTEINDRE
Je sais de quel remords son courage est atteint, Andr. V, 2 dans ATTEINT, EINTE
Phèdre atteinte d'un mal qu'elle s'obstine à taire, Phèd. I, 1 dans ATTEINT, EINTE
Ce sont là les frayeurs dont vous êtes atteinte, Iphig. III, 6 dans ATTEINT, EINTE
Mais Dieu du coup mortel sut détourner l'atteinte, Athal. IV, 3 dans ATTEINTE
Et portant à mon coeur des atteintes plus rudes, Me fait un long récit de mes ingratitudes, Brit. II, 2 dans ATTEINTE
De cet amas d'honneurs la douceur passagère Fait sur mon coeur à peine une atteinte légère, Esth. II, 1 dans ATTEINTE
D'abord il a tenté les atteintes mortelles Des poisons que lui-même a crus les plus fidèles, Mithr. V, 4 dans ATTEINTE
Il n'attend qu'un prétexte à s'éloigner de lui, Andr. II, 3 dans ATTENDRE
L'ingrat qui ne m'attend que pour m'abandonner, Iph. II, 5 dans ATTENDRE
Quels honneurs dans sa cour, quel rang pourrais-je attendre ?, Brit. IV, 2 dans ATTENDRE
N'attendez pas ici que j'éclate en injures, Bér. IV, 5 dans ATTENDRE
Les Juifs n'attendent rien d'un méchant tel que toi, Esth. III, 5 dans ATTENDRE
Dans un âge si tendre Quel éclaircissement en pouvez-vous attendre ?, Ath. II, 7 dans ATTENDRE
Il ne faut plus qu'un pas, mais c'est où je l'attends, Baj. I, 3 dans ATTENDRE
À me chercher lui-même attendrait-il si tard ?, Baj. III, 3 dans ATTENDRE
Ils ne s'attendaient pas, lorsqu'ils me virent naître, Qu'un jour Domitius dût me parler en maître, Brit. III, 8 dans ATTENDRE
Après ce coup, Narcisse, à qui dois-je m'attendre ?, Brit. II, 6 dans ATTENDRE
Mes transports aujourd'hui s'attendaient d'éclater, Bérén. III, 1 dans ATTENDRE
Heureuse, si mes pleurs peuvent vous attendrir, Iphig. III, 5 dans ATTENDRIR
Un roi qui, non content d'effrayer les mortels, Laisse aux pleurs d'une épouse attendrir sa victoire, Iph. III, 4 dans ATTENDRIR
Quoiqu'attendu, madame, à l'empire du monde, Bérén. I, 4 dans ATTENDU, UE
Et tu vois le triomphe où j'étais attendu !, ib. V, 4 dans ATTENDU, UE
De ce couple perfide J'avais presque oublié l'attentat parricide, Esth. II, 3 dans ATTENTAT
Et son trouble, appuyant la foi de vos discours, De tous ses attentats me rappelle le cours, ib. III, 6 dans ATTENTAT
De grâce, apprenez-moi, seigneur, mes attentats, Brit. II, 3 dans ATTENTAT
Il nous a déployé l'ordre dont Amurat Autorise ce monstre à ce double attentat, Baj. V, 11 dans ATTENTAT
Cet enfant de David, votre espoir, votre attente, Athal. II, 7 dans ATTENTE
Mon bonheur surpassait mon attente, Baj. VI, 1 dans ATTENTE
L'événement n'a point démenti mon attente, Mithr. V, 1 dans ATTENTE
De quel droit sur vous-même osez-vous attenter ?, Phèd. I, 3 dans ATTENTER
Et l'on craint.... Que sa douleur bientôt n'attente sur ses jours, Brit. V, 8 dans ATTENTER
Vous croyez que.... Je prétends attenter à votre liberté, Mithr. I, 2 dans ATTENTER
Vous attentez enfin jusqu'à ma liberté, Brit. IV, 2 dans ATTENTER
Roxane, attentive, écoutait son amante, Baj. III, 2 dans ATTENTIF, IVE
Des coursiers attentifs le crin s'est hérissé, Phèd. V, 6 dans ATTENTIF, IVE
Prêtez-moi l'un et l'autre une oreille attentive, Athal. II, 5 dans ATTENTIF, IVE
Attentive au soin de son trépas, Baj. IV, 5 dans ATTENTIF, IVE
Il n'atteste jamais que leurs noms odieux [des idoles], Esth. II, 9 dans ATTESTER
N'en doutez pas, madame, et j'atteste les dieux Que toujours Bérénice est présente à mes yeux, Bérén. II, 4 dans ATTESTER
Pourquoi même du ciel attester la puissance ?, ib. dans ATTESTER
Loin d'oser.... Approuver la fureur de votre emportement, Loin que par mes discours je l'attise moi-même, Iphig. III, 6 dans ATTISER
De l'aimable vertu doux et puissants attraits !, Esth. II, 7 dans ATTRAIT
Le destin d'Oreste Est de venir sans cesse adorer vos attraits, Andr. II, 2 dans ATTRAIT
Viens voir tous ses attraits, Phénix, humiliés, ib. II, 5 dans ATTRAIT
Lassé de ses trompeurs attraits, Au lieu de l'enlever, fuyez-la pour jamais, ib. III, 1 dans ATTRAIT
Ma rivale, accablant mon amant de bienfaits, Opposait un empire à mes faibles attraits, Baj. I, 4 dans ATTRAIT
À cause de la quantité d'endroits où vous n'avez pas attrapé le sens, Lett. VI, à son fils. dans ATTRAPER
Dans ma confusion que Roxane, madame, Attribuait encore à l'excès de ma flamme, Baj. III, 4 dans ATTRIBUER
Et du temple déjà l'aube blanchit le faîte, Athal. I, 1 dans AUBE
Aucuns monstres par moi domptés jusqu'aujourd'hui Ne m'ont acquis le droit de faillir comme lui, Phèd. I, 1 dans AUCUN, UNE
Qu'aucun par un zèle imprudent, Ne sorte avant le temps et ne se précipite, Athal. IV, 1 dans AUCUN, UNE
Il eut l'audace de prendre.... Ils en sont venus à ce degré d'audace que.... Éteignit tout le feu de leur antique audace, Athal. I, 1 dans AUDACE
Voilà ses yeux, sa bouche, et déjà son audace, Andr. II, 5 dans AUDACE
À la haine bientôt ils ne joignent l'audace, Baj. I, 1 dans AUDACE
Une autre cependant a fléchi son audace [insensibilité], Phèd. IV, 5 dans AUDACE
Le glaive au dehors le poursuit, Le remords au dedans le glace, Esth. II, 9 dans AU DEDANS
Que l'on célèbre ses ouvrages Au delà des temps et des âges, Au delà de l'éternité, Esth. III, 9 dans AU DELÀ
Ah ! cher Narcisse, cours au-devant de ton maître, Brit. II, 5 dans AU-DEVANT
En public, à mon heure, on me donne audience, Brit. I, 1 dans AUDIENCE
Pour vous seuls l'audience se donne, Plaid. III, 4 dans AUDIENCE
L'éclat de mon nom même augmente mon supplice, Phèd. V, 7 dans AUGMENTER
Mon coeur même en conçut un malheureux augure, Brit. I, 1 dans AUGURE
De ce soupir que faut-il que j'augure ?, Iphig. I, 3 dans AUGURER
Non, je ne trouble point ses augustes secrets, Brit. I, 2 dans AUGUSTE
Sa confidence auguste a mis entre mes mains Des secrets d'où dépend le destin des humains, ib. V, 3 dans AUGUSTE
D'aujourd'hui seulement je jouis de ma gloire, Andr. II, 5 dans AUJOURD'HUI
Je ne l'ai point encore embrassé d'aujourd'hui, Andr. II, 5 dans AUJOURD'HUI
Puissé-je auparavant fléchir leur injustice, Iphig. II, 2 dans AUPARAVANT
Demain, sans différer, je prétends que l'aurore Découvre nos vaisseaux déjà loin du Bosphore, Mithr. III, 1 dans AURORE
Comme une fleur qui n'a vu qu'une aurore, Esth. I, 5 dans AURORE
Embrasez par nos mains le couchant et l'aurore, Mithr. III, 1 dans AURORE
Un roi qui naguère, avec quelque apparence, De l'aurore au couchant portait son espérance, ib. III, 1 dans AURORE
Jamais hymen formé sous un plus noir auspice, Mithr. I, 2 dans AUSPICE
... Vous marchiez au camp conduit sous mes auspices, Brit. IV, 2 dans AUSPICE
Celui qui met un frein à la fureur des flots Sait aussi des méchants arrêter les complots, Ath. I, 1 dans AUSSI
Qu'il périsse ; aussi bien il ne vit plus pour nous, Androm. V, 1 dans AUSSI
Aussi bien ces soupçons, ces plaintes assidues Ont fait croire à tous ceux qui les ont entendues...., Brit. IV, 2 dans AUSSI
Aussi bien ce n'est pas la première injustice Dont la Grèce d'Achille a payé le service, Andr. I, 2 dans AUSSI
Jeûne austère, Esth. I, 3 dans AUSTÈRE
Austère devoir, Andr. III, 4 dans AUSTÈRE
Austère tutelle, Phèd. II, 2 dans AUSTÈRE
Austère fierté, Brit. II, 2 dans AUSTÈRE
Austère conseil, Iphig. V, 6 dans AUSTÈRE
Je sais qu'en vous quittant, le malheureux Titus Passe l'austérité de toutes les vertus, Bérén. IV, 5 dans AUSTÉRITÉ
Fuyez de mes plaisirs la sainte austérité, Esth. prol. dans AUSTÉRITÉ
Un jour autant heureux que je l'ai cru funeste, Brit. V, 3 dans AUTANT
Autant que de David la race est respectée, Autant de Jézabel la fille est détestée, Athal. I, 2 dans AUTANT
Autant que de Joad l'inflexible rudesse De leur superbe orgueil offensait la mollesse, Autant je les charmais par ma dextérité, ib. III, 3 dans AUTANT
Autant que mon amour respecte la puissance D'un père.... Autant ce même amour, Mithr. I, 1 dans AUTANT
Que vous ne respirez qu'autant que je vous aime, Baj. II, 1 dans AUTANT
Mais je le poursuivrai d'autant plus qu'il m'évite, Brit. I, 1 dans AUTANT
Et je dois d'autant moins oublier sa vertu Qu'elle même s'oublie...., Esth. II, 3 dans AUTANT
Et mon coeur soulevant mille secrets témoins M'en dira d'autant plus que vous m'en direz moins, Andr. IV, 5 dans AUTANT
Dans Rome, les autels fumaient de sacrifices, Brit. IV, 2 dans AUTEL
Si de sang et de morts le ciel est affamé, Jamais de plus de sang ses autels n'ont fumé, Iphig. V, 2 dans AUTEL
La mort m'avait ravi les auteurs de mes jours, Esth. I, 1 dans AUTEUR
Madame, au nom des dieux auteurs de notre race...., Iphig. III, 1 dans AUTEUR
Je le plains, d'autant plus qu'auteur de son ennui...., Andr. III, 3 dans AUTEUR
Périsse le Troyen, auteur de nos alarmes, Iphig. II, 2 dans AUTEUR
Les chefs des janissaires.... Se crurent à sa perte assez autorisés Par le fatal hymen que vous me proposez, Baj. II, 1 dans AUTORISÉ, ÉE
Elle l'aime, un empire autorise ses pleurs, Baj. III, 3 dans AUTORISER
Et d'oracles menteurs [il] s'appuie et s'autorise, Athal. III, 3 dans AUTORISER
Vous croyez qu'abusant de mon autorité, Je prétends attenter à votre liberté, Mithr. I, 2 dans AUTORITÉ
Quand la suprême autorité Dans ses conseils a toujours auprès d'elle La justice et la vérité, Esth. III, 3 dans AUTORITÉ
Ses gardes affligés Imitaient son silence autour de lui rangés, Phèd. V, 6 dans AUTOUR
D'autres temps, d'autres soins, Mithr. III, 1 dans AUTRE
Il parle comme un autre Élie Devant cette autre Jézabel, Ath. II, 9 dans AUTRE
Je suis père, seigneur, et faible comme un autre, Iph. I, 5 dans AUTRE
Une autre de César a surpris la tendresse, Brit. III, 4 dans AUTRE
Sion, jusques au ciel élevée autrefois, Jusqu'aux enfers maintenant abaissée, Esth. I, 2 dans AUTREFOIS
Un noble coeur ne peut soupçonner en autrui La bassesse et la malice Qui ne sont point en lui, Esth. III, 9 dans AUTRUI
Du trouble de mon coeur jouissant par avance, Baj. I, 3 dans AVANCE
L'ingrat, de mon départ consolé par avance, Bérén. IV, 5 dans AVANCE
Mes entrailles pour toi se troublent par avance, Phèd. IV, 3 dans AVANCE
Mes larmes par avance avaient su la toucher, Iphig. II, 5 dans AVANCE
Je suis étonné qu'on vous montre en rhétorique les fables de Phèdre, qui semblent une lecture plus proportionnée à des gens moins avancés, Lettre v à son fils. dans AVANCÉ, ÉE
Daignez-vous avancer le succès de mes voeux ?, Iphig. I, 2 dans AVANCER
Les compagnes d'Esther s'avancent vers ce lieu, Esth. III, 2 dans AVANCER
N'allons point plus avant ; demeurons, chère Oenone, Phèd. I, 3 dans AVANT
Vos bontés, madame, Ont gravé trop avant ses crimes dans mon âme, Andr. IV, 3 dans AVANT
Le sang et ma fureur m'emportent trop avant, Mithr. V, 4 dans AVANT
Je me suis engagé trop avant, Phèd. II, 3 dans AVANT
J'espère que, plus vous irez en avant, plus vous trouverez qu'il n'y a de véritable bonheur que celui-là, Lettre IX à son fils. dans AVANT
Avant que Babylone éprouvât ma puissance, Baj. IV, 3 dans AVANT
Avant que d'en venir à ces cruels adieux, Bérén. IV, 5 dans AVANT
Je voulais voir Calchas avant que de partir, Iphig. II, 5 dans AVANT
Mais avant que partir je me ferai justice, Mithr. III, 1 dans AVANT
Heureux si je pouvais avant que m'immoler...., ib. IV, 2 dans AVANT
Je sais en lui des ans respecter l'avantage, Mithr. I, 1 dans AVANTAGE
Je ne veux point me peindre avec trop d'avantage, Phèd. IV, 2 dans AVANTAGE
Mais je m'en fais peut-être une trop belle image ; Elle m'est apparue avec trop d'avantage, Brit. II, 2 dans AVANTAGE
Cet esprit d'imprudence et d'erreur, De la chute des rois funeste avant-coureur, Athal. I, 2 dans AVANT-COUREUR
En vain vous espérez qu'un dieu vous le renvoie ; Et l'avare Achéron ne lâche pas sa proie, Phèd. II, 5 dans AVARE
Et tout ce que des mains de cette reine avare Vous avez pu sauver et de riche et de rare, Athal. IV, 2 dans AVARE
Avare du secours que j'attends de tes soins, Phèd. IV, 2 dans AVARE
Sa voix s'est fait entendre avec un cri terrible, Esth. II, 1 dans AVEC
Et ne pourrai-je au moins.... M'entretenir moi seule avecque mes douleurs ?, Alex. IV, 1 dans AVEC
Quelque malheur qu'il en puisse avenir, Ce n'est que par ma mort qu'on la peut obtenir, Mithr. I, 1 dans AVENIR
Sur l'avenir insensé qui se fie, Athal. II, 9 dans AVENIR
Ma foi ! sur l'avenir bien fou qui se fiera, Plaid. I, 1 dans AVENIR
L'avenir l'inquiète et le présent le frappe, Esth. II, 3 dans AVENIR
Mon coeur se gardait bien d'aller dans l'avenir Chercher ce qui pouvait un jour nous désunir, Bérén. IV, 6 dans AVENIR
Qu'à tout l'avenir Un silence éternel cache ce souvenir, Phèd. I, 3 dans AVENIR
Dit-on quelle aventure a terminé ses jours ?, Phèd. II, 1 dans AVENTURE
Que présage à mes yeux cette tristesse obscure, Et ces sombres regards errants à l'aventure, Brit. II, 2 dans AVENTURE
Peut-être convaincu de votre aversion, Il va donner un chef à la sédition, Phèd. I, 5 dans AVERSION
Pour lui des Persans bravant l'aversion, J'ai chéri, j'ai cherché la malédiction, Esth. III, 1 dans AVERSION
Osmin était mal averti, Et depuis son départ cet esclave est parti, Baj. IV, 3 dans AVERTI, IE
Qu'est-ce qu'on vous écrit ? Daignez m'en avertir, Iphig I, 1 dans AVERTIR
Souffrez quelques froideurs sans les faire éclater, Et n'avertissez point la cour de vous quitter, Brit. I, 2 dans AVERTIR
C'est le sincère aveu que je voulais vous faire, Brit. IV, 2 dans AVEU
.... Elle vous veut faire l'aveu fidèle D'un secret...., Baj. V, 5 dans AVEU
Je meurs pour ne point faire un aveu si funeste, Phèd. I, 3 dans AVEU
Sombre nuit, aveugles ténèbres, Fuyez, le jour s'approche, et l'olympe blanchit, à laudes, nox. dans AVEUGLE
Ou plutôt trop aveugle ministre, Baj. IV, 7 dans AVEUGLE
Dieu veut qu'on espère en son soin paternel ; Il ne recherche point, aveugle en sa colère, Sur le fils qui le craint l'iniquité du père, Athal. I, 2 dans AVEUGLE
Vous les verrez soumis rapporter dans Bysance L'exemple d'une aveugle et basse obéissance, Baj. I, 1 dans AVEUGLE
Puisque après tant d'efforts ma résistance est vaine, Je me livre en aveugle au transport qui m'entraîne, Andr. I, 1 dans AVEUGLE
Quelle ardeur inquiète Parmi vos ennemis en aveugle vous jette ?, Brit. I, 3 dans AVEUGLE
Ah ! que je crains, mes soeurs, les funestes nuages Qui de ce prince obscurcissent les yeux ; Comme il est aveuglé du culte de ses dieux !, Esth. II, 9 dans AVEUGLÉ, ÉE
Ce n'est plus un vain peuple en désordre assemblé ; C'est d'un zèle fatal tout le camp aveuglé, Iphig. V, 3 dans AVEUGLÉ, ÉE
Mais le sort irrité nous aveuglait tous deux. - Votre amour vous aveugle en faveur de l'ingrate, Phèd. V, 3 dans AVEUGLER
Tous ces yeux qu'on voyait venir de toutes parts Confondre sur lui seul leurs avides regards, Bérén. I, 5 dans AVIDE
L'amour avidement croit tout ce qui le flatte, Mithr. III, 4 dans AVIDEMENT
Que mon coeur, chère Ismène, écoute avidement Un discours qui peut-être a peu de fondement, Phèd. II, 1 dans AVIDEMENT
Il avilit son rang.... Tous auraient brigué l'honneur de l'avilir ; Dans une longue enfance ils l'auraient fait vieillir, Brit. I, 2 dans AVILIR
Phèdre, dans ce palais tremblante pour son fils, De ses amis troublés demande les avis, Phèd. II, 1 dans AVIS
Les Dieux qui m'inspiraient et que j'ai mal suivis, M'ont fait taire trois fois par de secrets avis, Mithr. IV, 2 dans AVIS
Quel coup de foudre, ô ciel ! et quel funeste avis !, Phèdr. IV, 5 dans AVIS
J'ai pour aïeul le père et le maître des Dieux, Phèdre, IV, 6 dans AVOIR
Vous avez à combattre et les dieux et les hommes, Iphig. V, 3 dans AVOIR
J'ai votre fille ensemble et ma gloire à défendre, ib. IV, 7 dans AVOIR
Que je serais heureux si j'avais à le faire, Bérén. III, 1 dans AVOIR
Tant y a qu'il n'est rien que votre chien ne prenne, Plaid. III, 3 dans AVOIR
Je t'avouerai de tout, Phèd. III, 1 dans AVOUER
J'avouerai les rumeurs les plus injurieuses, Brit. IV dans AVOUER
Rome ne voudra point l'avouer pour Romaine, Bérén. IV, 4 dans AVOUER
Qui peut vous inspirer une haine si forte ? Est-ce que de Baal le zèle vous transporte ? Pour moi, vous le savez, descendu d'Ismaël, je ne sers ni Baal ni le Dieu d'Israël, Ath. III, 3 dans BAAL
Si j'appréhende quelque chose, c'est que des personnes un peu sérieuses ne traitent de badineries le procès du chien et les extravagances du juge, Plaideurs, préface. dans BADINERIE
Il n'y aurait point d'empêchement qui privât les quolibetiers du privilége du jubilé ; ce que je puis dire des bagateliers, si toutes les bagatelles étaient aussi belles que les vôtres, Lexique, éd. P. Mesnard. dans BAGATELIER
Ses yeux baignés de pleurs demandaient à vous voir, Bér. V, 7 dans BAIGNÉ, ÉE
Ces bras que dans le sang vous avez vus baignés, Iphig. II, 5 dans BAIGNÉ, ÉE
Elle prend ses enfants et les baigne de pleurs, Phèd. V, 5 dans BAIGNER
Que ... malgré la pitié dont je me sens saisir, Dans le sang d'un enfant je me baigne à loisir, Androm. I, 2 dans BAIGNER
Dans l'infidèle sang baignez-vous sans horreur, Ath. II, 2 dans BAIGNER
Une impie étrangère Se baigne impunément dans le sang de nos rois, Ath. I, 1 dans BAIGNER
Faites mes baisemains à vos soeurs, Lettr. à son fils, I dans BAISEMAIN
Tu le vois tous les jours, devant toi prosterné, Baiser avec respect le pavé de tes temples, Esth. Prol. dans BAISER
Hé, se peut-il qu'un roi craint de la terre entière, Devant qui tout fléchit et baise la poussière...., Esth. II, 7 dans BAISER
Les rois des nations devant toi prosternés De tes pieds baisent la poussière, Athal. III, 7 dans BAISER
L'oeil morne maintenant et la tête baissée, Phèdre, V, 5 dans BAISSÉ, ÉE
Son ombre vers mon lit a paru se baisser, Athal. II, 5 dans BAISSER
Que Rome avec ses lois mette dans la balance Tant de pleurs...., Bérén. IV, 4 dans BALANCE
Enfin votre rigueur emporta la balance, Bér. I, 4 dans BALANCE
Ma gloire intéressée emporte la balance, Iphig. IV, 7 dans BALANCE
Dans la balance Mon nom peut-être aurait plus de poids qu'il ne pense, Brit. I, 2 dans BALANCE
Il faut qu'entre eux et lui je tienne la balance, Brit. I, 1 dans BALANCE
Et le ciel, qui pour moi fit pencher la balance, Dans ce temps-là sans doute agissait sur son coeur, Esth. I, 1 dans BALANCE
Le Dieu vengeur de l'innocence, Tout prêt à te juger, tient déjà sa balance, Esth. III, 5 dans BALANCE
Bérénice a longtemps balancé la victoire, Bér. II, 2 dans BALANCER
Ainsi ce roi.... Qui, dans l'Orient balançant la fortune, Vengeait de tous les rois la querelle commune, Mithr. I, 1 dans BALANCER
Les bienfaits dans un coeur balancent-ils l'amour ?, Baj. III, 7 dans BALANCER
Un respect qu'en son coeur rien ne peut balancer, Iphig. I, 1 dans BALANCER
Tandis qu'à me répondre ici vous balancez, Athal. V, 2 dans BALANCER
À ce silence Ne reconnais-tu pas un père qui balance ?, Iphig. IV, 1 dans BALANCER
Je ne balance point, je vole à son secours, Androm. I, 4 dans BALANCER
Et toi, fatal tissu, malheureux diadème, Bandeau que mille fois j'ai trempé de mes pleurs, Mithr. V, 1 dans BANDEAU
Et ce bandeau royal fut mis sur votre front Comme un gage assuré de l'empire du Pont, ib. I, 3 dans BANDEAU
Le bandeau qu'elle avait reçu de votre main, ib. II, 3 dans BANDEAU
Je vous ceins du bandeau préparé pour sa tête, Andr. III, 7 dans BANDEAU
La discorde.... Avait sur tous les yeux mis son bandeau fatal, Iphig. V, 6 dans BANDEAU
La fuite d'une cour que sa chute a bannie, Brit. II, 2 dans BANNIR
Seigneur, bannissez-le loin d'elle, ib. dans BANNIR
Je brûle, je l'adore, et loin de la bannir...., Mithr. IV, 5 dans BANNIR
Mais bannissez, madame, une inutile crainte, Brit. II, 6 dans BANNIR
Mais il ne put sitôt en bannir la pensée, Esth. I, 1 dans BANNIR
De l'univers entier je voudrais me bannir, Phèd. V, 7 dans BANNIR
De son bannissement prenez sur vous l'offense, Brit. II, 3 dans BANNISSEMENT
Mon règne ne sera qu'un long bannissement, Bérén. III, 1 dans BANNISSEMENT
Songez qu'une barbare en son sein l'a formé [Hippolyte], Phèd. III, 1 dans BARBARE
Au combat qui pour toi se prépare, C'est peu d'être constant, il faut être barbare, Bérén. IV, 4 dans BARBARE
Barbare destinée, Esth. I, 3 dans BARBARE
Tes remords te suivront comme autant de furies, Tu croiras les calmer par d'autres barbaries, Brit. V, 6 dans BARBARIE
Couchez-le dans son lit ; fermez porte, fenêtre ; Qu'on barricade tout, afin qu'il ait plus chaud, Plaid. I, 4 dans BARRICADER
Des murs de ce palais ouvrez-lui la barrière, Baj. I, 2 dans BARRIÈRE
Déjà, rompant partout leurs plus fermes barrières, Des débris de leurs forts il couvre ses frontières, Esth. prol. dans BARRIÈRE
Il s'était fait de morts une noble barrière, Mithr. V, 4 dans BARRIÈRE
Pour mettre une barrière entre mon fils et moi, Brit. I, 2 dans BARRIÈRE
Madame, je n'ai point des sentiments si bas, Phèd. II, 5 dans BAS, BASSE
Ah ! quelle âme assez basse !...., Brit. I, 4 dans BAS, BASSE
Mais je m'étonne enfin que.... Vous ayez si longtemps, par des détours si bas, Feint un amour pour moi que vous ne sentiez pas, Baj. V, 4 dans BAS, BASSE
Monsieur, où courez-vous ? c'est vous mettre en danger, Et vous boitez tout bas, Plaid. II, 13 dans BAS, BASSE
Quand le sort ennemi m'aurait jeté plus bas, Mithr. II, 4 dans BAS, BASSE
Ciel ! si quelque infidèle...., Esth. II, 9 dans BAS, BASSE
Il suffit que mon coeur me condamne tout bas, Androm. IV, 5 dans BAS, BASSE
Il m'a cité l'exemple d'un chantre de Notre-Dame (je crois que c'était une basse), à qui un rhume avait fait perdre entièrement la voix, Lettr. III, à Boileau. dans BASSE
Un coeur noble ne peut soupçonner en autrui La bassesse et la malice, Esth. III, 9 dans BASSESSE
Et j'irais l'abuser d'une fausse promesse ! Je me parjurerais ! et par cette bassesse...., Baj. II, 5 dans BASSESSE
La bassesse des biens corporels, Lexique, éd. P. Mesnard. dans BASSESSE
Un autre bataillon s'est avance vers nous, Mithr. V, 4 dans BATAILLON
Les superbes remparts que Minerve a bâtis, Phèd. I, 5 dans BÂTIR
Adieu, ville peu courtoise Où je crus être adoré ; Aspar est désespéré ; Le poulailler de Pontoise Me doit ramener demain Voir ma famille bourgeoise, Me doit ramener demain Un bâton blanc à la main, Épigr. contre Fontenelle dans BÂTON
Vous voyez que la mer en vient battre les murs, Androm. I, 3 dans BATTRE
Rome unique objet d'un désespoir si beau, Mithr. III, 1 dans BEAU ou BEL, BELLE
Par un beau désespoir me secourir moi-même, Baj. II, 3 dans BEAU ou BEL, BELLE
Au nom d'une amitié si constante et si belle, Bérén. III, 1 dans BEAU ou BEL, BELLE
Conduisez ou suivez une fureur si belle, Andr. IV, 3 dans BEAU ou BEL, BELLE
Mon malheur est parti d'une si belle cause ?, Mithr. IV, 2 dans BEAU ou BEL, BELLE
Vous ne souffrirez pas que le fils d'une Scythe Commande au plus beau sang de la Grèce et des Dieux, Phèd. I, 3 dans BEAU ou BEL, BELLE
Ah ! Seigneur, d'une si belle vie Un si faible ennemi peut-il troubler la paix ?, Esth. II, 1 dans BEAU ou BEL, BELLE
L'occasion est belle, il la faut embrasser, Plaid. V, 1 dans BEAU ou BEL, BELLE
Qu'il fera beau chanter tant d'illustres merveilles !, Poésies, 2 dans BEAU ou BEL, BELLE
C'était beaucoup pour moi, ce n'était rien pour vous, Brit. IV, 2 dans BEAUCOUP
On lui promit beaucoup, c'est tout ce que j'ai su, Esth. II, 3 dans BEAUCOUP
Mais au lieu d'offrir à ses beautés Un hymen et des voeux dignes d'être écoutés, Mithr. I, 1 dans BEAUTÉ
C'est faire à vos beautés un triste sacrifice, ib. III, 5 dans BEAUTÉ
Parmi tant de beautés qui briguèrent son choix, Brit. IV, 2 dans BEAUTÉ
Rome contre les rois de tout temps soulevée Dédaigne une beauté dans la pourpre élevée, Bérén. III, 1 dans BEAUTÉ
Ciel ! quel nombreux essaim d'innocentes beautés...., Esth. I, 1 dans BEAUTÉ
Le bélier impuissant les menaçait en vain, Bérén. I, 3 dans BELIER ou BÉLIER
Partout, en ce moment, on me bénit, on m'aime, Brit. IV, 3 dans BÉNIR
De bénir mon trépas quand ils l'ont prononcé, Baj. I, 2 dans BÉNIR
Chacun devait bénir le bonheur de son règne, Brit. III, 8 dans BÉNIR
Ces Juifs dont vous voulez délivrer la nature.... Ont vu bénir le cours de leurs destins prospères, Esth. III, 4 dans BÉNIR
Que béni soit le ciel qui te rend à mes voeux, Esth. I, 1 dans BÉNIT, ITE ou BÉNI, IE
Athalie étouffa l'enfant même au berceau, Athal. I, 1 dans BERCEAU
Votre Oreste au berceau va-t-il finir sa vie ?, Iphig. I, 1 dans BERCEAU
J'ai besoin d'un vengeur et non d'une maîtresse, Mithr. IV, 5 dans BESOIN
J'ai, pour m'expliquer, besoin de sa présence, Esth. II, 7 dans BESOIN
Mon zèle n'a besoin que de votre silence, Phèd. III, 3 dans BESOIN
Prends soin d'elle, ma haine a besoin de sa vie, Baj. IV, 5 dans BESOIN
Ai-je besoin du sang des boucs et des génisses ?, Athal. I, 1 dans BESOIN
Laissez-moi ; j'ai besoin d'un peu de solitude, Baj. III, 6 dans BESOIN
J'en aurais bon besoin, Plaid. I, 5 dans BESOIN
Dieu laissa-t-il jamais ses enfants au besoin ?, Ath. II, 7 dans BESOIN
En de si grands besoins, Mithridate, II, 1 dans BESOIN
Quel important besoin Vous a fait devancer l'aurore de si loin ?, Iphigénie, I, 1 dans BESOIN
Je ne sais quel biais ils ont imaginé, Plaid. I, 7 dans BIAIS
Pour tant de biens il commande qu'on l'aime, Athal. I, 4 dans BIEN
L'Attique est votre bien...., Phèd. II, 2 dans BIEN
Ma vie est votre bien, Baj. II, 1 dans BIEN
Rappelez bien plutôt ce coeur qui tant de fois M'a fait de mon devoir reconnaître la voix, Bérén. IV, 5 dans BIEN
Je songe bien plutôt à me percer moi-même, Mithr. V, 4 dans BIEN
êtes-vous pleinement content de votre gloire ? Avez-vous bien promis d'oublier ma mémoire ? Mais ce n'est pas assez expier vos amours : Avez-vous bien promis de me haïr toujours ?, Bérénice, V, 5 dans BIEN
Ne voyais-tu pas bien, quand je l'allais trouver Que j'allais avec lui me perdre ou me sauver ?, Baj. IV, 7 dans BIEN
Aussi bien, que ferais-je en ce commun naufrage ?, Théb. II, 2 dans BIEN
Un bienfait reproché tint toujours lieu d'offense, Iphig. IV, 6 dans BIENFAIT
Les bienfaits dans un coeur balancent-ils l'amour ?, Baj. III, 7 dans BIENFAIT
Et ne suffit-il pas, seigneur, à vos souhaits Que le bonheur public soit un de vos bienfaits ?, Brit. IV, 3 dans BIENFAIT
Ô bienheureux mille fois L'enfant que le Seigneur aime, Cant. dans BIENHEUREUX, EUSE
Allez, et soyez ce bienheureux époux, Mithr. III, 1 dans BIENHEUREUX, EUSE
Ô ciel ! je serais ce bienheureux coupable !, ib. II, 6 dans BIENHEUREUX, EUSE
Et je croyais toucher au bienheureux moment, Baj. I, 4 dans BIENHEUREUX, EUSE
Du séjour bienheureux de la divinité Je descends dans ce lieu par la grâce habité, Esth. Prol. dans BIENHEUREUX, EUSE
Elle a feint de passer chez la triste Octavie, Mais bientôt elle a pris des chemins écartés, Brit. V, 8 dans BIENTÔT
J'ai trouvé ce billet enfermé dans son sein...., Baj. IV, 5 dans BILLET
Mais quels malheurs dans ce billet tracés...., Iphig. I, 1 dans BILLET
Bizarre assemblage, Ath. II, 5 dans BIZARRE
Bizarre refus, ib. dans BIZARRE
Bizarre destin, Andr. III, 1 dans BIZARRE
Et du temple déjà l'aube blanchit le faîte, Athal, I, 1 dans BLANCHIR
Voyez tout l'Hellespont blanchissant sous nos rames, Iphig. I, 5 dans BLANCHIR
La rive au loin gémit blanchissante d'écume, Iphig. V, 6 dans BLANCHISSANT, ANTE
Une femme.... peut-on la nommer sans blasphème ?, Athal. II, 2 dans BLASPHÈME
Dieu veut être aimé ; Il venge tôt ou tard son saint nom blasphémé, Ath. II, 7 dans BLASPHÉMÉ, ÉE
La reine alors sur lui jetant un oeil farouche, Pour blasphémer sans doute ouvrait déjà la bouche, Athal. II, 2 dans BLASPHÉMER
Méchant, c'est bien à vous d'oser ainsi nommer Un Dieu que votre bouche enseigne à blasphémer, Athal. III, 4 dans BLASPHÉMER
Ils blasphèment le nom qu'ont invoqué leurs pères, ib. I, 1 dans BLASPHÉMER
Et si l'impie Aman à blasphémer le nom du Tout-Puissant Voulait forcer votre bouche timide, Esther, II, 9 dans BLASPHÉMER
Ariane, ma soeur, de quel amour blessée Vous mourûtes aux bords où vous fûtes laissée !, Phèd. I, 3 dans BLESSÉ, ÉE
Je ne vois rien ici dont je ne sois blessée, Bér. V, 5 dans BLESSÉ, ÉE
Seul d'un honteux affront votre frère blessé At-il droit de venger son amour offensé ?, Iphig. IV, 6 dans BLESSÉ, ÉE
Phèdre ici vous chagrine et blesse votre vue, Phèd. I, 1 dans BLESSER
Oenone, il peut quitter cet orgueil qui te blesse, Phèd. III, 1 dans BLESSER
Ici tous les objets vous blessent, vous irritent, Athal. II, 3 dans BLESSER
Ceux mêmes dont ma gloire aigrit l'ambition, M'arracheront peut-être un pouvoir qui les blesse, Iphig. I, 1 dans BLESSER
Parle, et, sans espérer que je blesse ma gloire, Voyons comme tu sais user de la victoire, Alex. V, 3 dans BLESSER
Je sais que, sans blesser l'honneur le plus sévère, Je ne puis m'affranchir des mains de votre père, Phèd. V, 1 dans BLESSER
Il lui fait dans le flanc une large blessure, Phèd. V, 6 dans BLESSURE
Vos regards vont rouvrir mes blessures, Andr. II, 2 dans BLESSURE
Et d'enfants à sa table une riante troupe Semblait boire avec lui la joie à pleine coupe, Esth. II, 9 dans BOIRE
Ils boiront dans la coupe affreuse, inépuisable, Que tu présenteras au jour de ta fureur, à toute la race coupable, Ath. II, 9 dans BOIRE
La terre humectée But à regret le sang des neveux d'Érecthée, Phèdre, II, 1 dans BOIRE
Elle s'est quelque temps égarée Dans ces bois qui du camp semblent cacher l'entrée, Iphig. I, 4 dans BOIS
Nos seuls gémissements font retentir les bois, Phèd. II, 2 dans BOIS
Un fragile bois que malgré mon secours Les vers sur son autel consument tous les jours, Athal. III, 3 dans BOIS
Vous boitez tout bas, Plaid. II, 13 dans BOITER
Il croit récompenser une bonne action, Esth. III, 1 dans BON, BONNE
.... Sévère aux méchants et des bons le refuge, Athal. IV, 3 dans BON
Le monstre bondissant Vient aux pieds des chevaux tomber en mugissant, Phèd. V, 6 dans BONDISSANT, ANTE
Le bonheur des méchants comme un torrent s'écoule, Athal. II, 7 dans BONHEUR
Je faisais le bonheur d'un héros tel que vous, Mithr. IV, 4 dans BONHEUR
.... Le sort, qui toujours change, Ne vous a pas promis un bonheur sans mélange, Iph. I, 1 dans BONHEUR
Le bonheur de lui plaire est le seul où j'aspire, Brit. III, 8 dans BONHEUR
Où sont, Dieu de Jacob, tes antiques bontés ?, Athal. IV, 5 dans BONTÉ
Thésée à tes fureurs [les fureurs de Neptune] connaîtra tes bontés, Phèdr. IV, 2 dans BONTÉ
Après tant de bontés dont il perd la mémoire, Andr. II, 1 dans BONTÉ
J'y suis encor, malgré tes infidélités, Et malgré tous mes Grecs honteux de mes bontés, ib. IV, 5 dans BONTÉ
C'est trop me faire entendre, Madame, mon bonheur, mon crime, vos bontés, Brit. III, 7 dans BONTÉ
De mes lâches bontés mon courage est confus, Andr. IV, 3 dans BONTÉ
Je demande Thésée aux peuples de ces bords...., Phèd. I, 1 dans BORD
Achille était absent, et son père Pélée L'avait, tu t'en souviens, rappelé de ces bords, Iphig. I, 1 dans BORD
Vous mourûtes aux bords où vous fûtes laissée, Phèd. I, 3 dans BORD
On ne voit point deux fois le rivage des morts, Seigneur ; puisque Thésée a vu les sombres bords, En vain vous espérez qu'un Dieu vous le renvoie, Phèd. II, 5 dans BORD
Moi qui.... Pensais toujours du bord contempler les orages, Phèdr. II, 2 dans BORD
Tel en un secret vallon, Sur le bord d'une onde pure, Croît à l'abri de l'aquilon Un jeune lis, l'amour de la nature, Ath. II, 9 dans BORD
Vois-je l'État penchant au bord du précipice ?, Bérén. IV, 4 dans BORD
Je leur semai de fleurs le bord des précipices, Athal. III, 3 dans BORD
De l'austère pudeur les bornes sont passées, Phèd. III, 3 dans BORNE
Quiconque a pu franchir les bornes légitimes, ib. IV, 2 dans BORNE
Son orgueil est sans borne ainsi que sa richesse, Esth. II, 9 dans BORNE
Ne donne point de borne à ma reconnaissance, ib. II, 5 dans BORNE
Les dieux me sont témoins qu'à vous plaire bornée Mon âme à tout son sort s'était abandonnée, Mithr. III, 5 dans BORNÉ, ÉE
L'Euphrate bornera son empire et le vôtre, Bérén. III, 1 dans BORNER
Porus bornait ses voeux à conquérir un coeur, Alex. IV, 2 dans BORNER
Voulez-vous sans pitié laisser finir vos jours ? Quelle fureur les borne au milieu de leur cours ?, Phèd. I, 3 dans BORNER
Qu'il ne se borne pas à des peines légères, Phèd. IV, 6 dans BORNER
Ai-je besoin du sang des boucs et des génisses ?, Athal, I, 1 dans BOUC
De votre bouche, ô ciel ! puis-je l'apprendre ?, Brit. IV, 3 dans BOUCHE
Jamais rien de plus vrai n'est sorti de ma bouche, Iphig. IV, 1 dans BOUCHE
Même le nom d'Esther est sorti de sa bouche, Esth. II, 1 dans BOUCHE
Laissez parler, seigneur, des bouches plus timides, Iphig. III, 7 dans BOUCHE
Que mon coeur démentait ma bouche à tout moment, Andr. V, 3 dans BOUCHE
On me ferme la bouche, Iphig. III, 6 dans BOUCHE
Ah ! l'on s'efforce en vain de me fermer la bouche, Brit. III, 3 dans BOUCHE
Vingt-deux chariots à quatre roues ne l'auraient jamais pu bouger de là, Lexique, éd. P. Mesnard. dans BOUGER
Cependant sur le dos de la plaine liquide S'élève à gros bouillons une montagne humide, Phèd. V, 6 dans BOUILLON
Toi-même de ton sang devenir le bourreau, Phèd. IV, 6 dans BOURREAU
Il veut.... Qu'au lieu de votre époux je sois votre bourreau, Iphig. III, 6 dans BOURREAU
Que les Romains, pressés de l'un à l'autre bout, Doutent où vous serez, et vous trouvent partout, Mithr. III, 1 dans BOUT
La guerre Que sa fureur [de Rome] envoie aux deux bouts de la terre, Mithr. III, 1 dans BOUT
Rassemblez-vous des bouts de l'univers, Esth. III, 9 dans BOUT
Au bout de l'univers, va, cours te confiner, Bérén. IV, 4 dans BOUT
Jusqu'au bout il a poussé l'outrage, Andr. V, 2 dans BOUT
Suivons jusques au bout ses ordres favorables, Brit. II, 8 dans BOUT
Mais je sens que bientôt ma douceur est à bout, Athal. II, 5 dans BOUT
Poussons à bout l'ingrat, Baj. IV, 4 dans BOUT
Appelez votre frère, oubliez dans ses bras...., Brit. IV, 3 dans BRAS
Pour un enfant qu'ils ne connaissent pas, Que le hasard peut-être a jeté dans leurs bras, Athal. III, 3 dans BRAS
Vous veniez de mon front observer la pâleur Pour aller dans ses bras rire de ma douleur, Andr. IV, 6 dans BRAS
Je vous offre mon bras, Andr. I, 4 dans BRAS
Sion, le jour approche où le Dieu des armées Va de son bras puissant faire éclater l'appui, Esth. I, 1 dans BRAS
Que faisaient cependant nos braves janissaires ?, Baj. I, 1 dans BRAVE
Il semblait.... Que tous les Grecs bravés en leur ambassadeur, Dussent de son hymen relever la splendeur, Androm. V, 3 dans BRAVÉ, ÉE
Car enfin ce cruel que vous allez braver, Songez, quoi qu'il ait fait, songez qu'il est mon père, Iphig. III, 6 dans BRAVER
Vous triomphez, cruelle, et bravez ma douleur, ib. II, 5 dans BRAVER
Ce Dieu que tu bravais à nos mains t'a livrée, Athal. V, 5 dans BRAVER
Fuis, traître, ne viens point braver ici ma haine, Phèd. IV, 2 dans BRAVER
Et bravant du démon l'impuissant artifice, Esth. Prol. dans BRAVER
Viens-tu du Dieu vivant braver la majesté ?, Athal. II, 2 dans BRAVER
Tous les jours un homme.... un vil esclave D'un front audacieux me dédaigne et me brave, Esth. II, 1 dans BRAVER
Vous qui braviez pour moi tant de périls divers, Androm. III, 6 dans BRAVER
Courir le bal la nuit et le jour les brelans, Plaid. I, 4 dans BRELAN
C'est son breuvage le plus doux, Esth. III, 3 dans BREUVAGE
Je voudrais donc.... Qu'un seigneur éminent en richesse, en puissance, Par la bride guidât son superbe coursier, Esth. II, 5 dans BRIDE
S'ils suivent au combat des brigands qui les vengent, Mithr. III, 1 dans BRIGAND
Reste impur des brigands dont j'ai purgé la terre, Phèd. IV, 2 dans BRIGAND
Je fus sourde à la brigue et crus la renommée, Brit. IV, 2 dans BRIGUE
Fermons l'oeil aux présents et l'oreille à la brigue, Plaid. II, 14 dans BRIGUE
Pour moi j'ai su déjà, par mes brigues secrètes, Gagner de notre loi les sacrés interprètes, Baj. I, 2 dans BRIGUE
Combien pour le répandre [le sang romain] a-t-il formé de brigues ?, Cinna, I, 3 dans BRIGUE
On dit même qu'au trône une brigue insolente Veut placer Aricie et le sang de Pallante, Phèd. I, 4 dans BRIGUE
Ainsi de tous les Grecs je brigue le suffrage, Androm. I, 1 dans BRIGUER
Quelle Jérusalem nouvelle Sort du fond des déserts, brillante de clartés ?, Athal. III, 7 dans BRILLANT, ANTE
On se menace, on court, l'air gémit, le fer brille, Iphig. V, 5 dans BRILLER
Levant au ciel ses yeux mouillés de larmes Qui brillaient au travers des flambeaux et des armes, Brit. II, 2 dans BRILLER
Et d'un oeil où brillaient sa joie et son espoir, Androm. V, 2 dans BRILLER
N'aurai-je vu briller cette noble chaleur... ?, Iphigénie, I, 2 dans BRILLER
Fais briller la couronne à ses yeux, Phèd. III, 1 dans BRILLER
Faut-il qu'à vos yeux seuls un nuage odieux Dérobe sa vertu qui brille à tous les yeux ?, Phèd. V, 3 dans BRILLER
Le sang de nos aïeux qui brille dans Junie, Brit. I, 2 dans BRILLER
Il peut confondre Aman, il peut briser nos fers, Par la plus faible main qui soit dans l'univers, Esth. I, 3 dans BRISER
L'onde approche, se brise et vomit à nos yeux...., Phèd. V, 6 dans BRISER
Enfin, pour se chauffer, venir tourner ma broche, Plaid. I, 4 dans BROCHE
.... Il a si bien veillé Et si bien fait qu'on dit que son timbre est brouillé [qu'il est fou], Plaid. I, 1 dans BROUILLÉ, ÉE
Plus on veut les brouiller, plus on va les unir, Andr. I, 1 dans BROUILLER
Les dieux mêmes, les dieux de l'Olympe habitants, Qui d'un bruit si terrible épouvantent les crimes, Phèd. IV, 6 dans BRUIT
Mes soeurs, j'entends du bruit dans la chambre prochaine, Esther, II, 9 dans BRUIT
Mille bruits en courent à ma honte, Brit. IV, 2 dans BRUIT
Croyez-moi, hâtons-nous d'en prévenir le bruit, Baj. I, 2 dans BRUIT
Un bruit assez étrange est venu jusqu'à moi, Seigneur, je l'ai jugé trop peu digne de foi...., Iph. IV, 6 dans BRUIT
Je fus soudain frappé du bruit de son trépas, Mithr. I, 1 dans BRUIT
Déjà de ma faveur on adore le bruit, Brit. V, 3 dans BRUIT
Et de votre grand nom diminuer le bruit, Mithr. III, 1 dans BRUIT
Ils ont à soutenir le bruit de leurs exploits, Baj. I, 1 dans BRUIT
Surtout ne craignez point qu'une aveugle douleur Remplisse l'univers du bruit de mon malheur, Bérén. I, 4 dans BRUIT
....Le bruit de sa fierté, Phèd. II, 1 dans BRUIT
Des peuples qui, dix ans, ont fui devant Hector, Qui cent fois, effrayés de l'absence d'Achille, Dans leurs vaisseaux brûlants ont cherché leur asile, Andr. III, 3 dans BRÛLANT, ANTE
Entrant à la lueur de nos palais brûlants, Andr. III, 8 dans BRÛLANT, ANTE
Né sous le ciel brûlant des plus noirs Africains, Baj. III, 8 dans BRÛLANT, ANTE
J'ai pris, j'ai fait couler dans mes brûlantes veines Un poison que Médée apporta dans Athènes, Phèd. V, 7 dans BRÛLANT, ANTE
Il presse cet hymen qu'on prétend qu'il diffère, Et vous cherche brûlant d'amour et de colère, Iphig. III, 1 dans BRÛLANT, ANTE
Brûlé de plus de feux...., Andr. I, 4 dans BRÛLÉ, ÉE
Brûlons ce Capitole où j'étais attendu, Mithr. III, I dans BRÛLER
J'y brûlerai mes livres, Plaid. I, 7 dans BRÛLER
Mais quelque ambition, quelque amour qui me brûle, Baj. II, 5 dans BRÛLER
En vain sur les autels ma main brûlait l'encens, Phèd. I, 3 dans BRÛLER
Je sentis tout mon corps et transir et brûler, Phèd. I, 3 dans BRÛLER
Je brûle, je l'adore...., Mithrid. IV, 5 dans BRÛLER
Mon époux est vivant, et moi je brûle encore...., Phèd. IV, 6 dans BRÛLER
Mais quelque noble ardeur dont ils puissent brûler, Athal. I, 2 dans BRÛLER
Il n'en faut point douter, vous aimez, vous brûlez, Vous périssez d'un mal que vous dissimulez, Phèd. I, 1 dans BRÛLER
C'est qu'elle sort d'un sang qu'il brûle de répandre, Iphig. II, 5 dans BRÛLER
.... Vous brûlez que je ne sois partie, ib. II, 5 dans BRÛLER
Mais je vois que déjà vous brûlez de me suivre, Athal. IV, 3 dans BRÛLER
Qu'en un lâche silence Phèdre ensevelirait ta brutale insolence, Phèd. IV, 2 dans BRUTAL, ALE
Sauve-moi des lions, sauve-moi des licornes, Et de tous les brutaux pleins de rage et d'erreur, Psaum. 21 dans BRUTAL, ALE
Déjà Troie en alarmes Redoute mon bûcher et frémit de vos larmes, Iphig. V, 2 dans BÛCHER
Et mon intérêt seul est le but où tu cours, Esth. II, 5 dans BUT
Pour parvenir au but de ses noires amours, Phèd. IV, 1 dans BUT
Et moi toujours en butte à de nouveaux dangers, Iphig. II, 1 dans BUTTE
Elle eût du buvetier emporté les serviettes Plutôt que de rentrer au logis les mains nettes, Plaid. I, 4 dans BUVETIER
Voici le fait : depuis quinze ou vingt ans en çà, Au travers d'un mien pré certain ânon passa, Plaid. I, 7 dans ÇA
Or çà verbalisons, Plaid. II, 4 dans ÇA
Souvent ce cabinet, superbe et solitaire, Des secrets de Titus est le dépositaire, Bérén. I, 1 dans CABINET
On m'élevait alors solitaire et cachée Sous les yeux vigilants du sage Mardochée, Esth. I, 1 dans CACHÉ, ÉE
La vertu dans l'oubli ne sera plus cachée, Esth. II, 5 dans CACHÉ, ÉE
Songez combien de fois vous m'avez reproché Un silence témoin de mon trouble caché, Baj. V, 4 dans CACHÉ, ÉE
Prétendez-vous longtemps me cacher l'empereur ?, Brit. I, 2 dans CACHER
Une seconde fois souffrez que je le cache [l'enfant], Athalie, III, 6 dans CACHER
Quel pays reculé le cache à mes bienfaits ?, Esth. I, 3 dans CACHER
Heureux qui, satisfait de son humble fortune, Libre du joug superbe où je suis attaché, Vit dans l'état obscur où les dieux l'ont caché, Iph. I, 1 dans CACHER
Je n'ai pu vous cacher, jugez si je vous aime, Tout ce que je voulais me cacher à moi-même, Phèd. V, 1 dans CACHER
Je leur ai commandé de cacher mon injure, Andr. IV, 5 dans CACHER
Je voudrais vous cacher une triste nouvelle, Phèd. I, 4 dans CACHER
Dans le fond des forêts allaient-ils se cacher ?, Phèd. IV, 6 dans CACHER
Où me cacher ? fuyons dans la nuit infernale ; Mais que dis-je ? mon père y tient l'urne fatale, IV, 6 dans CACHER
Bajazet ne sait point se cacher, Baj. I, 4 dans CACHER
Je me cachais au jour, je fuyais la lumière, Phèd. IV, 6 dans CACHER
On trompe Iphigénie, on se cache d'Achille, Iphig. II, 8 dans CACHER
.... Je ne m'en cache point, Androm. IV, 3 dans CACHER
Il a su me toucher, Seigneur, et je n'ai point prétendu m'en cacher, Brit. II, 3 dans CACHER
Dans l'horreur d'un cachot par son ordre enfermé, Ath. V, 2 dans CACHOT
Dans l'Aulide arrêté par un calme soudain, Iph. I, 3 dans CALME
Nulle paix pour l'impie ; il la cherche, elle fuit ; Et le calme en son coeur ne trouve point de place, Esth. II, 9 dans CALME
Mais en vain par ce calme il croit nous éblouir, Baj. I, 1 dans CALME
Par moi Jérusalem goûte un calme profond, Ath. II, 5 dans CALME
Le roi, vous le voyez, flotte encore interdit ; Je sais par quels ressorts on le pousse, on l'arrête, Et fais, comme il me plaît, le calme et la tempête, Esth. III, 5 dans CALME
En ce calme trompeur j'arrivai dans la Grèce, Andr. I, 1 dans CALME
Elles calment un peu l'ennui qui me dévore, Mithr. IV, 1 dans CALMER
Ira-t-il voir Roxane et calmer ses soupçons ?, Baj. IV, 1 dans CALMER
.... Son trépas n'a pas calmé la reine, Phèd. V, 5 dans CALMER
J'ai cru que des présents calmeraient son courroux, Ath. II, 5 dans CALMER
Calmez, reine, calmez la frayeur qui vous presse, Esth. II, 7 dans CALMER
Tes remords te suivront comme autant de furies ; Tu croiras les calmer par d'autres barbaries, Brit. V, 6 dans CALMER
J'inventai des ressorts, j'armai la calomnie, Esth. II, 1 dans CALOMNIE
Rois, chassez la calomnie, ib. III, 3 dans CALOMNIE
D'un camp prêt à partir vous entendez les cris, Mithr. III, 5 dans CAMP
Vois comme tout le camp s'oppose à notre fuite, Iph. V, 1 dans CAMP
J'ai rejoint de mon camp les restes séparés, Mithr. II, 3 dans CAMP
Mes filles, chantez-nous quelqu'un de ces cantiques Où vos voix si souvent, se mêlant à mes pleurs, De la triste Sion célèbrent les malheurs, Esth. I, 2 dans CANTIQUE
Prêtres sacrés, préparez vos cantiques, Esth. III, 9 dans CANTIQUE
Moi ! voilà les soupçons dont vous êtes capable, Brit. V, 6 dans CAPABLE
De quel crime un enfant peut-il être capable ?, Ath. II, 5 dans CAPABLE
Ses transports dès longtemps commencent d'éclater ; à d'inutiles cris puissent-ils s'arrêter. - Quoi ! de quelque dessein la croyez-vous capable ?, Brit. III, 1 dans CAPABLE
Vous prenez plaisir à vous instruire et à vous rendre capable de profiter des bontés que l'on pourra avoir pour vous, Lettres à son fils, 25 dans CAPABLE
Je vous ai mis entre les mains assez de livres français capables de vous amuser, Lettres à son fils, 11 dans CAPABLE
Il faut s'en rapporter à M. Rollin, qui a beaucoup de jugement et de capacité, Lettres à son fils, 5 dans CAPACITÉ
Brûlons ce Capitole où j'étais attendu, Mithr. III, 1 dans CAPITOLE
J'étudiai leurs moeurs [des rois], je flattai leurs caprices, Ath. III, 3 dans CAPRICE
Madame, j'ai sur lui de véritables droits Que je saurais sauver du caprice des lois, Phèd. II, 2 dans CAPRICE
Il ne faut qu'un caprice, Brit. V, 8 dans CAPRICE
C'est ma mère et je veux ignorer ses caprices, Brit. II, 1 dans CAPRICE
Rome vit passer au nombre des vaincus Plus d'un captif chargé des fers d'Antiochus, Bérén. III, 1 dans CAPTIF, IVE
La guerre dans Lesbos me fit votre captive, Iphig. III, 4 dans CAPTIF, IVE
Moi qui contre l'amour fièrement révolté, Aux fers de ses captifs ai longtemps insulté, Phèdre, II, 2 dans CAPTIF, IVE
... Quoi ! votre amour souffre qu'on le captive ?, Brit. II, 6 dans CAPTIVER
J'ai bien peur que ceci n'approche fort de leur style [des mauvais poëtes] et que vous n'y reconnaissiez plutôt le caquet importun des pies que l'agréable facilité des muses, Lett. II, à La Fontaine. dans CAQUET
Faut-il que sur le front d'un profane adultère Brille de la vertu le sacré caractère ?, Phèd. IV, 2 dans CARACTÈRE
Quelle véhémence dans les sentiments [chez Corneille] ! Quelle dignité, et en même temps quelle prodigieuse variété dans les caractères !, Disc. de récept. de Th. Corneille. dans CARACTÈRE
Voyez cet autre avec sa face de carême, Plaid III, 3 dans CARÊME
Hélas ! à quels soupirs suis-je donc condamnée ! Moi qui de mes parents toujours abandonnée, Étrangère partout, n'ai pas, même en naissant, Peut-être reçu d'eux un regard caressant, Iphig. II, 3 dans CARESSANT, ANTE
Ses caresses n'ont point effacé cette injure, Baj. I, 1 dans CARESSE
Ah ! si vous aviez vu par combien de caresses Il m'a renouvelé la foi de ses promesses, Britann. V, 3 dans CARESSE
Dès vos plus jeunes ans, mes soins et mes tendresses N'ont arraché de vous que de feintes caresses, ib. dans CARESSE
Et soit frayeur encore ou pour me caresser De ses bras innocents je me sentis presser, Ath. I, 2 dans CARESSER
Il feint, il me caresse et cache son dessein, Mith. IV, 2 dans CARESSER
Selon qu'il vous menace ou bien qu'il vous caresse, La cour autour de vous ou s'écarte ou s'empresse, Brit. IV, 1 dans CARESSER
Cieux, éclairerez-vous cet horrible carnage ?, Esth. I, 3 dans CARNAGE
Déjà de traits en l'air s'élevait un nuage, Déjà coulait le sang, prémices du carnage, Iph. V, 6 dans CARNAGE
Un poignard à la main, l'implacable Athalie Au carnage animait ses barbares soldats, Athal. I, 2 dans CARNAGE
Quel carnage de toutes parts ! On égorge à la fois les enfants, les vieillards, Et la soeur et le frère, Et la fille et la mère, Esth. I, 5 dans CARNAGE
Il excelle à conduire un char dans la carrière, Brit. IV, 4 dans CARRIÈRE
Quand pourrai-je, au travers d'une noble poussière, Suivre de l'oeil un char fuyant dans la carrière ?, Phèd. I, 3 dans CARRIÈRE
Vous n'entreprenez point une injuste carrière, Baj. II, 1 dans CARRIÈRE
Vaincu par lui, j'entrai dans une autre carrière, Ath. III, 3 dans CARRIÈRE
Voilà le cas qu'on fait de votre exploit, Plaid. II, 3 dans CAS
Vous trouverez, dans les ballots de M. l'ambassadeur, un étui où il y a deux chapeaux pour vous, un castor fin et un demi-castor, Lettres à son fils, 22 dans CASTOR
Oui, devant ce Caton de basse Normandie, Ce soleil d'équité qui n'est jamais terni, Plaid. III, 3 dans CATON
Elle en mourra, Phénix, et j'en serai la cause, Andr. II, 5 dans CAUSE
Mon malheur est parti d'une si belle cause ?, Mithr. IV, 2 dans CAUSE
De sa mort en ces lieux la nouvelle semée Ne vous a pas vous seule et sans cause alarmée, ib. V, 4 dans CAUSE
Sa cause à tous les rois n'est-elle pas commune ?, Ath. III, 6 dans CAUSE
Grand Dieu, juge ta cause et déploie aujourd'hui Ce bras, ce même bras qui combattait pour lui, Prol. d'Esth. dans CAUSE
Vous savez ses malheurs, vous les avez causés, Iphig. III, 4 dans CAUSER
Je veux l'attendre ici ; les chagrins qu'il me cause M'occuperont assez tout le temps qu'il repose, Brit. I, 1 dans CAUSER
Moi-même il m'enferma dans des cavernes sombres, Phèd. III, 5 dans CAVERNE
De cette nuit, Phénice, as-tu vu la splendeur ? Tes yeux ne sont-ils pas tout pleins de sa grandeur ? Ces flambeaux, ce bûcher, cette nuit enflammée, Ces aigles, ces faisceaux, ce peuple, cette armée, Cette foule de rois, ces consuls, ce sénat, Qui tous de mon amant empruntaient leur éclat, Cette pourpre, cet or, que rehaussait sa gloire Et ces lauriers encor témoins de sa victoire, Bérén. I, 5 dans CE, CET ; CETTE ; CES
Ce n'est plus le jouet d'une flamme servile, C'est Pyrrhus, c'est le fils et le rival d'Achille, Andr. II, 5 dans CE
Ce n'est pas les Troyens, c'est Hector qu'on poursuit, Andr. I, 2 dans CE
Cruel, c'est à ces dieux que vous sacrifiez, Iph. IV, 4 dans CE
Est-ce vous ? Étaient-ce nos amis ? Sa haine ou son amour, sont-ce les premiers droits Qui font monter au trône ou descendre les rois ?, Les frères ennemis, II, 3 dans CE
Est-ce toi, chère Élise ?, Esth. I, 1 dans CE
C'est à Rome, mes fils, que je prétends marcher, Mithr. III, 1 dans CE
Son droit ? - Tout ce qu'il dit sont autant d'impostures, Les Plaideurs, II, 9 dans CE
Il peut, dans ce désordre extrême, Épouser ce qu'il hait, et perdre ce qu'il aime, Andr. I, 1 dans CE
Tout ce que ce palais renferme de mystères, Esth. II, 1 dans CE
Pour ce faire, il prit.... Ce faisant, il crut.... Et, de ce non content Aurait avec le pied réitéré...., Plaid. II, 4 dans CE
Si son clerc vient céans, fais-lui goûter mon vin, Plaid. I, 6 dans CÉANS
J'ai cédé mon amant, tu t'étonnes du reste, Baj. III, 1 dans CÉDER
Elle lui céderait une indigne victoire, Mithr. I, 1 dans CÉDER
Prince, sans l'irriter, cédons à cet orage, Brit. III, 8 dans CÉDER
Je suivais mon devoir et vous cédiez au vôtre, Andr. IV, 5 dans CÉDER
Son téméraire orgueil, que je vais redoubler, Croira que je lui cède et qu'il m'a fait trembler, Iph. IV, 8 dans CÉDER
Le roi de son pouvoir se voit déposséder, Et lui-même au torrent est contraint de céder, ib. V, 3 dans CÉDER
Du moins s'il faut céder...., Mithr. III, 1 dans CÉDER
Je vois que la raison cède à la violence, Phèd. II, 2 dans CÉDER
Et que me direz-vous qui ne cède, grands dieux ! à l'horreur de vous voir expirer à mes yeux, ib. I, 3 dans CÉDER
Temple, renverse-toi, cèdres, jetez des flammes, Ath. III, 7 dans CÈDRE
Liban, dépouille-toi de tes cèdres antiques, Esth. III, 9 dans CÈDRE
Je vous ceins du bandeau préparé pour sa tête, Andr. III, 7 dans CEINDRE
Je ceignis la tiare et marchai son égal, Ath. III, 3 dans CEINDRE
Et que deviendrez-vous, si dès cette journée Je célèbre à vos yeux ce funeste hyménée ?, Baj. II, 5 dans CÉLÉBRER
Je viens, selon l'usage antique et solennel, Célébrer avec vous la fameuse journée...., Ath. I, 1 dans CÉLÉBRER
Non, non ne souffre pas que ces peuples farouches, Ivres de notre sang, ferment les seules bouches Qui dans tout l'univers célèbrent tes bienfaits, Esth. I, 4 dans CÉLÉBRER
Mes filles, chantez-nous quelqu'un de ces cantiques, Où vos voix si souvent se mêlant à mes pleurs De la triste Sion célèbrent les malheurs, ib. I, 2 dans CÉLÉBRER
Récit menteur ! soupçons que je n'ai pu celer !, Baj. IV, 1 dans CELER
Soupirs d'autant plus doux qu'il les fallait celer, ib. I, 1 dans CELER
Il faut absolument qu'il se fasse celer, Plaid. I, 7 dans CELER
Et votre heureux larcin ne se peut plus celer, Ath. I, 2 dans CELER
Détestables flatteurs, présent le plus funeste, Que puisse faire aux rois la colère céleste, Phèd. IV, 6 dans CÉLESTE
Objet infortuné des vengeances célestes, Je m'abhorre encor plus que tu ne me détestes, ib. II, 5 dans CÉLESTE
L'amour est celui de tous les dieux qui sait le mieux le chemin du Parnasse, Lett. 5, à M. le Vasseur. dans CELUI
J'ai tout réduit à trois stances, et j'ai ôté celle de l'ambition, qui me servira peut-être ailleurs, Lett. 29, à M. le Vasseur. dans CELUI
Celui qui met un frein à la fureur des flots Sait aussi des méchants arrêter les complots, Ath. I, 1 dans CELUI
Dussé-je après dix ans voir mon palais en cendre !, Andr. I, 4 dans CENDRE
Brûlez le capitole et mettez Rome en cendre, Mithr. III, 1 dans CENDRE
À ces vains ornemens je préfère la cendre, Esth. I, 4 dans CENDRE
Je l'ai trouvé couvert d'une affreuse poussière, Revêtu de lambeaux, tout pâle ; mais son oeil Conservait sous la cendre encor le même orgueil, ib. II, 4 dans CENDRE
Votre Ilion encor peut sortir de sa cendre, Andr. I, 4 dans CENDRE
On craint que de la soeur les flammes téméraires Ne raniment un jour la cendre de ses frères, Phèd. II, 1 dans CENDRE
Tout ce que je désire Trouve en vous un censeur prêt à me contredire, Brit. III, 9 dans CENSEUR
Ah ! quittez d'un censeur la triste diligence, ib. I, 2 dans CENSEUR
Le premier jour de juin on continua les travaux à la sape, l'artillerie ruinant cependant les défenses des assiégés, Siége de Namur. dans CEPENDANT
Que faisaient cependant nos braves janissaires ?, Baj. I, 1 dans CEPENDANT
Vous cependant allez Disposer promptement vos amis assemblés, ib. IV, 6 dans CEPENDANT
Vous, cependant ici veillez pour mon repos, Mithr. II, 5 dans CEPENDANT
Je crains Dieu, cher Abner, et n'ai point d'autre crainte ; Cependant je rends grâce au zèle officieux Qui sur tous mes périls vous fait ouvrir les yeux, Ath. I, 1 dans CEPENDANT
Enfin, comme il l'avait prévu, il [Louis XIV] voit ses ennemis, après bien des conférences, bien des projets, bien des plaintes inutiles, contraints d'accepter ces mêmes conditions qu'il leur a offertes, et sans avoir pu, avec tous leurs efforts, s'écarter d'un seul pas du cercle étroit qu'il lui avait plu de leur tracer, Disc. à l'Ac. fr. récept. de Th. Corn. dans CERCLE
La douleur aurait pu les conduire au cercueil, Poés. 1 dans CERCUEIL
Rhodes, des Ottomans ce redoutable écueil, De tous ses défenseurs devenu le cercueil, Baj. II, 1 dans CERCUEIL
Madame, tout est prêt pour la cérémonie, Iph. III, 5 dans CÉRÉMONIE
On a appris depuis, qu'il fallait bien des cérémonies pour rendre les olives douces, Lexique, éd. P. Mesnard. dans CÉRÉMONIE
Perfide, je te veux porter des coups certains, Mithr. III, 6 dans CERTAIN, AINE
Et ne devrait-on pas à des signes certains Reconnaître le coeur des perfides humains ?, Phèd. IV, 2 dans CERTAIN, AINE
Certes plus je médite, et moins je me figure Que vous m'osiez compter pour votre créature, Brit. I, 2 dans CERTES
Errant dans le palais, sans suite et sans escorte, La mère de César veille seule à sa porte, Brit. I, 1 dans CÉSAR
Et quoiqu'à ses Césars fidèle, obéissante...., Bér. II, 2 dans CÉSAR
Cesse, cesse, et m'épargne un importun discours, Phèdre, IV, 2 dans CESSER
Joas ne cessera jamais de vous aimer, Ath. IV, 4 dans CESSER
Et du Dieu d'Israël les fêtes sont cessées, Esth. I, 1 dans CESSER
Chacune avait sa brigue et de puissants suffrages, Esth. I, 1 dans CHACUN, CHACUNE
Chacun se disputait la gloire de l'abattre, Andr. V, 3 dans CHACUN, CHACUNE
Dans le temple voisin chacun cherche un asile, Phèd. V, 6 dans CHACUN, CHACUNE
J'ai, comme Bajazet, mon chagrin et mes soins, Baj. III, 6 dans CHAGRIN
Mais toi, dont la valeur d'Amurat oubliée Par de communs chagrins à mon sort s'est liée, ib. IV, 7 dans CHAGRIN
Et jamais leurs chagrins [des sultans] ne nous laissent vieillir, ib. I, 1 dans CHAGRIN
J'affectai les chagrins d'une injuste marâtre, Phèd. I, 3 dans CHAGRIN
À la table d'Esther portez-vous ce chagrin ?, Esth. III, 2 dans CHAGRIN
Du chagrin le plus noir elle écarte les ombres, Et fait des jours sereins de mes jours les plus sombres, ib. dans CHAGRIN
Phèdre vous chagrine, et blesse votre vue, Phèdre, I, 1 dans CHAGRINER
Tandis que l'Orient, dans le lit de ses reines, Voit passer un esclave au sortir de ses chaînes, Bér. II, 2 dans CHAÎNE
Du sang qui vous unit je sais l'étroite chaîne, Andr. I, 2 dans CHAÎNE
Je sais de quels serments je romps pour vous les chaînes, Andr. III, 7 dans CHAÎNE
Et ces noms, ces respects, ces applaudissements, Deviennent pour Titus autant d'engagements Qui, le liant, seigneur, d'une honorable chaîne...., Bér. V, 2 dans CHAÎNE
Ah ! si d'une autre chaîne il n'était point lié, Baj. III, 7 dans CHAÎNE
Hippolyte rendra ma chaîne plus légère, Phèd. II, 1 dans CHAÎNE
Tu vis mon désespoir ; et tu m'as vu depuis Traîner de mers en mers ma chaîne et mes ennuis, Andr. I, 1 dans CHAÎNE
Mais je n'ai plus trouvé qu'un horrible mélange D'os et de chairs meurtris et traînés dans la fange, Ath. II, 5 dans CHAIR
Si la chair et le sang, se troublant aujourd'hui. Ont trop de part aux pleurs que je répands pour lui, Ath. I, 2 dans CHAIR
De la chair corrompue éteindre en nous les feux, Hymnes. dans CHAIR
Vous, malheureux, assis dans la chaire empestée Où le mensonge règne et répand son poison, Ath. III, 4 dans CHAIRE
Il tombe sur son lit sans chaleur et sans vie, Brit. V, 5 dans CHALEUR
Et que tes vains secours cessent de rappeler Un reste de chaleur tout prêt à s'exhaler, Phèd. I, 3 dans CHALEUR
Il leur dispense avec mesure Et la chaleur des jours et la fraîcheur des nuits, Ath. I, 4 dans CHALEUR
J'ai peut-être avec trop de chaleur Rabaissé ses présents ou blâmé sa douleur, Bér. II, 5 dans CHALEUR
D'un coupable transport écoutant la chaleur, Iphig. V, 2 dans CHALEUR
N'aurai-je vu briller cette noble chaleur, ib. I, 2 dans CHALEUR
Du zèle qui pour toi l'enflamme et le dévore La chaleur se répand du couchant à l'aurore, Esth. Prol. dans CHALEUR
De princes égorgés la chambre était remplie, Ath. I, 2 dans CHAMBRE
Le peuple au champ de Mars nomme les magistrats, Brit. I, 2 dans CHAMP
Tel qu'un ruisseau docile Va rendre tout un champ fertile, Esth. II, 9 dans CHAMP
Un autre vous dirait que dans les champs troyens Nos deux pères sans nous formèrent ces liens, Andr. IV, 5 dans CHAMP
Ô rives du Jourdain, ô champs aimés des cieux, Esth. I, 2 dans CHAMP
Quel champ couvert de morts me condamne au silence ?, Iphigén. IV, 4 dans CHAMP
Je vous fermais le champ où vous voulez courir, Iph. IV, 6 dans CHAMP
.... Par quel caprice Laissez-vous un champ libre à votre accusatrice ?, Phèd. V, 1 dans CHAMP
Et si l'effet enfin suivant mon espérance Eût ouvert un champ libre à ma reconnaissance, Baj. V, 4 dans CHAMP
Puisse le ciel.... Ouvrir un champ plus noble à ce coeur excité, Iph. I, 2 dans CHAMP
Le champ vous est ouvert, Plaid. II, 9 dans CHAMP
Je voulais sur-le-champ congédier l'armée, Iph. I, 4 dans CHAMP
J'ai trouvé son courroux chancelant, incertain, Ath. III, 3 dans CHANCELANT, ANTE
Plus je sens chanceler ma cruelle constance, Bér. II, 2 dans CHANCELER
Votre haine chancelle, Andr. IV, 3 dans CHANCELER
Un moment a changé ce courage inflexible, Esth. II, 9 dans CHANGER
Qui changera mes yeux en deux sources de larmes Pour pleurer ton malheur ?, Athal. III, 7 dans CHANGER
L'audace d'une femme arrêtant ce concours En des jours ténébreux a changé ces beaux jours, ib. I, 1 dans CHANGER
Peut-être avant la nuit, l'heureuse Bérénice Change le nom de reine au nom d'impératrice, Bér. I, 3 dans CHANGER
Vous vous troublez, madame, et changez de visage, Brit. II, 3 dans CHANGER
Pyrrhus m'a reconnu, mais sans changer de face, Andr. V, 3 dans CHANGER
La fortune est changée, Baj. IV, 3 dans CHANGER
Mais les temps sont changés aussi bien que les lieux, Iph. II, 2 dans CHANGER
Tandis que vous vivez, le sort qui toujours change Ne vous a pas promis un bonheur sans mélange, ib. I, 1, dans CHANGER
Comment en un plomb vil l'or pur s'est-il changé ?, Ath. III, 7 dans CHANGER
Le refus que fait l'abbé de Paris de se démettre de sa chanoinie, Lett. Boileau, 34 dans CHANOINIE
.... Mais permettez.... - Je ne veux rien permettre. - Ce n'est pas un exploit. - Chanson ! - C'est une lettre. - Encor moins. - Mais lisez. - Vous ne m'y tenez pas, Plaid. II, 2 dans CHANSON
Chantons, on nous l'ordonne ; et que puissent nos chants Du coeur d'Assuérus adoucir la rudesse !, Esth. III, 3 dans CHANT
Si dans nos chants ta douleur retracée...., Esth. I, 2 dans CHANT
Il excelle à conduire un char dans la carrière.... à réciter des chants qu'il veut qu'on idolâtre, Brit. IV, 4 dans CHANT
Chantez, louez le Dieu que vous venez chercher, Ath. I, 3 dans CHANTER
Que son nom soit béni, que son nom soit chanté, Esth. III, 9 dans CHANTER
Voyons ce qu'elle chante [écrit], Plaid. II, 4 dans CHANTER
Dans cette enfance ou, pour mieux dire, dans ce chaos du poëme dramatique, votre illustre frère, inspiré d'un génie extraordinaire et aidé par la lecture des anciens...., Discours de récept. de Th. Corneille dans CHAOS
On avait beau heurter et m'ôter son chapeau [me saluer], Plaid. I, 1 dans CHAPEAU
Tous les plus gros monsieurs me parlaient chapeau bas, Plaid. I, 1 dans CHAPEAU
Voici le fait : un chien vient dans une cuisine ; Il y trouve un chapon, lequel a bonne mine.... Et quand il serait vrai que Citron, ma partie, Aurait mangé, messieurs, le tout ou bien partie Du dit chapon...., Plaid. III, 3 dans CHAPON
Il excelle à conduire un char dans la carrière, Brit. IV, 4 dans CHAR
L'intrépide Hippolyte Voit voler en éclats tout son char fracassé, Phèdre, V, 6 dans CHAR
Tandis que l'ennemi, par ma fuite trompé, Tenait après son char un vain peuple occupé.... Le Bosphore m'a vu par de nouveaux apprêts Ramener la terreur du fond de ses marais, Mithr. III, 1 dans CHAR
Moi-même à votre char je me suis enchaînée, Iph. II, 5 dans CHAR
Tous ces mille vaisseaux qui, chargés de vingt rois, N'attendent que les vents pour partir sous vos lois, Iph. I, 1 dans CHARGÉ, ÉE
De Romains le rivage est chargé, Mithr. IV, 7 dans CHARGÉ, ÉE
Rome vit passer au nombre des vaincus Plus d'un captif chargé des fers d'Antiochus, Bérén. III, 1 dans CHARGÉ, ÉE
Que chargé malgré moi du nom de son époux, Baj. II, 3 dans CHARGÉ, ÉE
Chargé de mille coeurs conquis par mes bienfaits, Bér. II, 2 dans CHARGÉ, ÉE
Attendez pour partir que César vous renvoie Triomphant et chargé de titres souverains, ib. I, 3 dans CHARGÉ, ÉE
Il te sied bien d'avoir en de si jeunes mains, Chargé d'ans et d'honneurs, confié tes desseins, Baj. IV, 7 dans CHARGÉ, ÉE
Que David vainqueur, d'ans et d'honneurs chargé, Athal. III, 7 dans CHARGÉ, ÉE
Il vit chargé de gloire, accablé de douleur, Mithr. V, 4 dans CHARGÉ, ÉE
Et qu'il meure chargé de la haine publique, Andr. IV, 3 dans CHARGÉ, ÉE
Chargés d'un feu secret vos yeux s'appesantissent, Phèdre, I, 1 dans CHARGÉ, ÉE
Le sénat chargé des voeux de tout l'empire, Bérén. II, 2 dans CHARGÉ, ÉE
Chargé du crime affreux dont vous me soupçonnez, Quels amis me plaindront quand vous m'abandonnez !, Phèdre, IV, 2 dans CHARGÉ, ÉE
Alors qu'aura servi ce zèle impétueux, Qu'à charger vos amis d'un crime infructueux ?, Baj. II, 3 dans CHARGER
Et qui vous a chargé du soin de ma famille ?, Iph. IV, 6 dans CHARGER
Ses vaisseaux en tous lieux se chargent de soldats, Mithr. IV, 1 dans CHARGER
N'allons point nous charger d'une haine immortelle, Bérén. III, 2 dans CHARGER
Et je me chargerais du soin de le défendre, Phèdr. IV, 5 dans CHARGER
D'un gendre sans appui voudra-t-il se charger ?, Mithr. III, 1 dans CHARGER
Quoi ! votre amour se veut charger d'une furie ?, Andr. III, 1 dans CHARGER
Lorsque le P. La Chaise eut cessé de parler, je lui dis que j'étais étonné qu'on m'eût prêté des charités auprès de lui, Lett. Boil. 45 dans CHARITÉ
La charmante Aricie a-t-elle su vous plaire ?, Phèdr. I, 1 dans CHARMANT, ANTE
Charmant espoir, Andr. I, 4 dans CHARMANT, ANTE
Où m'emporte un souvenir charmant ?, Bérén. I, 5 dans CHARMANT, ANTE
Tous ses jours paraissent charmants, Esth. II, 9 dans CHARMANT, ANTE
Arrêtez, Thesée, Et ne profanez pas des transports si charmants, Phèdr. III, 4 dans CHARMANT, ANTE
Les biens les plus charmants n'ont rien de comparable Aux torrents de plaisir qu'il répand dans nos coeurs, Esth. III, 9 dans CHARMANT, ANTE
À ma douleur je chercherai des charmes, Baj. II, 5 dans CHARME
Quel charme l'attirait sur ces bords redoutés ?, Phèdr. II, 1 dans CHARME
Par quel charme secret laissé-je retenir Ce courroux si sévère et si prompt à punir ?, Mithr. IV, 4 dans CHARME
Par un charme fatal vous fûtes entraînée, Phèdr. IV, 6 dans CHARME
Ils s'aiment ! par quel charme ont-ils trompé mes yeux ?, ib. dans CHARME
Par quel charme, oubliant tant de tourments soufferts, Pouvez-vous consentir à rentrer dans ses fers ?, Andr. I, 1 dans CHARME
Et prête à mon discours un charme qui lui plaise, Esth. I, 4 dans CHARME
Retiens tes cris, et, par d'indignes larmes, De cet heureux moment [la mort] ne trouble pas les charmes, Mithr. V, 2 dans CHARME
Dans mon désespoir trouvez-vous tant de charmes ?, Bér. V, 5 dans CHARME
Qu'après un long hiver le printemps a de charmes !, Poésies, 1 dans CHARME
Elle pleure en secret le mépris de ses charmes, Andr. I, 1 dans CHARME
Hermione à Pyrrhus prodiguait tous ses charmes, ib. I, 1 dans CHARME
Je plaignis Bajazet, je lui vantai ses charmes, Qui, par un soin jaloux dans l'ombre retenus, Si voisins de ses yeux, leur étaient inconnus, Baj. I, 1 dans CHARME
Maître, n'en doutez point, d'un coeur déjà charmé, Commandez qu'on vous aime et vous serez aimé, Bérén. II, 2 dans CHARMÉ, ÉE
Le roi m'a fait l'honneur plusieurs fois de me parler, et j'en suis sorti à mon ordinaire, c'est-à-dire fort charmé de lui et au désespoir contre moi, Lettres à Boileau, 13 dans CHARMÉ, ÉE
Rien ne peut-il charmer l'ennui qui vous dévore ?, Bérén. II, 4 dans CHARMER
Je ne trouve qu'en vous je ne sais quelle grâce Qui me charme toujours et jamais ne me lasse, Esth. II, 7 dans CHARMER
Un Dieu si bon ne peut-il vous charmer ?, Ath. 1, 4 dans CHARMER
Qu'ils soient comme la poudre et la paille légère Que le vent chasse devant lui, Esth. III, 3 dans CHASSER
C'est peu de t'avoir fui, cruel, je t'ai chassé, Phèd. II, 5 dans CHASSER
Quel péril ou plutôt quel chagrin vous en chasse ?, Phèd. I, 1 dans CHASSER
Le jour a trois fois chassé la nuit obscure, Phèdr. I, 3 dans CHASSER
Élevé dans le sein d'une chaste héroïne, Phèd. IV, 5 dans CHASTE
C'est moi qui sur ce fils chaste et respectueux Osai lever un oeil profane, incestueux, ib. V, 7 dans CHASTE
Sobres, chastes et purs, l'oeil et l'âme attentive, Veillez ; je suis tout proche et frappe à votre coeur, à Laudes, Ales. dans CHASTE
Chaste amour, Brit. III, 1 dans CHASTE
[Ils] Adorent dans leurs fers le Dieu qui les châtie, Esth. III, 1 dans CHÂTIER
.... et si tu ne veux qu'un châtiment soudain T'ajoute aux scélérats qu'a punis cette main...., Phèd. IV, 2 dans CHÂTIMENT
Vous voulez qu'un roi meure, et pour son châtiment Vous ne donnez qu'un jour, qu'une heure, qu'un moment, Andr. IV, 3 dans CHÂTIMENT
Ces noms de roi des rois et de chef de la Grèce Chatouillaient de mon coeur l'orgueilleuse faiblesse, Iphig. I, 1 dans CHATOUILLER
Le soufflet sur ma joue est encore tout chaud, Plaid. II, 4 dans CHAUD, CHAUDE
Ils n'attendent qu'un chef contre la tyrannie, Mithr. III, 1 dans CHEF
Je le fis nommer chef de vingt rois ses rivaux, Iph. III, 6 dans CHEF
Le reste m'a suivi par un autre chemin, Baj. V, 8 dans CHEMIN
Prends ton chemin vers Suse, Esth. I, 1 dans CHEMIN
Le chemin est encore ouvert au repentir, Baj. II, 1 dans CHEMIN
Il suivait tout pensif le chemin de Mycènes, Phèd. V, 6 dans CHEMIN
Éloigna de son fils tous ceux de qui le zèle Pouvait du trône encor lui rouvrir le chemin, Britan. IV, 2 dans CHEMIN
Par un chemin plus doux Vous lui pourrez plus tôt ramener un époux, ib. III, 3 dans CHEMIN
Aricie a trouvé le chemin de son coeur, Phèd. IV, 6 dans CHEMIN
[Qui] Sait si bien découvrir les chemins de mon coeur, Bér. IV, 4 dans CHEMIN
Laissez faire ; ils ne sont pas au bout ; J'y vendrai ma chemise, et je veux rien ou tout, Plaid. I, 7 dans CHEMISE
Hermione, seigneur, peut m'être toujours chère, Andr. I, 2 dans CHER, CHÈRE
Ah ! si je vous suis cher, ma princesse, vivez, Iphig. III, 6 dans CHER, CHÈRE
Je pouvais de ma mort accuser.... Tout l'univers plutôt qu'une si chère main, Bérénice, IV, 5 dans CHER, CHÈRE
Je crains Dieu, cher Abner, et n'ai point d'autre crainte, Athal. I, 1 dans CHER, CHÈRE
Hélas ! loin de vouloir éviter sa colère, La plus soudaine mort me la rendra plus chère, Brit. V, 7 dans CHER, CHÈRE
Et que, finissant là sa haine et nos misères, Il ne séparât point des dépouilles si chères, Andr. III, 6 dans CHER, CHÈRE
Chers pleurs, Bérén. IV, 5 dans CHER, CHÈRE
Et ce cher intérêt est le seul qui m'amène, Mithr. IV, 2 dans CHER, CHÈRE
Ma gloire vous serait moins chère que ma vie, Iph. V, 3 dans CHER, CHÈRE
Mais l'offrande à mes yeux en doit être plus chère, Phèd. II, 2 dans CHER, CHÈRE
Et la plus prompte mort dans ce moment sévère Devient de leur amour la marque la plus chère, Baj. IV, 5 dans CHER, CHÈRE
Et ce moment si cher, madame, est consumé à louer l'ennemi dont je suis opprimé, Brit. II, 6 dans CHER, CHÈRE
Soit que le temps trop cher la pressât de se rendre..., Baj. III, 4 dans CHER, CHÈRE
Le temps est cher, seigneur, plus que vous ne pensez ; Tandis qu'à me répondre ici vous balancez, Mathan, près d'Athalie, étincelant de rage, Demande le signal et presse le carnage, Ath. V, 2 dans CHER, CHÈRE
Allez, le temps est cher, il le faut employer, Mithr. III, 5 dans CHER, CHÈRE
Les moments me sont chers ; écoutez-moi, Thésée, Phèd. V, 7 dans CHER, CHÈRE
Les moments sont trop chers pour les perdre en paroles, Baj. V, 4 dans CHER, CHÈRE
Il faut les secourir ; mais les heures sont chères ; Le temps vole...., Esth. I, 3 dans CHER, CHÈRE
Je connus votre erreur ; mais que pouvais-je faire ? Je vis en même temps qu'elle vous était chère, Baj. V, 4 dans CHER, CHÈRE
Fais-lui payer bien cher un bonheur qu'il ignore, Brit. II, 6 dans CHER, CHÈRE
Et tu peux concevoir Que je lui vendrai cher le plaisir de le voir, ib. II, 2 dans CHER, CHÈRE
Vous m'avez vendu cher vos secours inhumains, Baj. V, 1 dans CHER, CHÈRE
Mon père paya cher ce dangereux honneur, Mithr. I, 3 dans CHER, CHÈRE
Grande reine, est-ce ici votre place ? Quel trouble vous agite, et quel effroi vous glace ? Parmi vos ennemis que venez-vous chercher ?, Ath. II, 5 dans CHERCHER
Mon coeur pour le chercher volait loin devant moi, Iph. II, 3 dans CHERCHER
Pour lui des Persans bravant l'aversion, J'ai chéri, j'ai cherché la malédiction, Esth. III, 1 dans CHERCHER
Et par tout l'univers cherchons-lui des vengeurs, Mithr. V, 5 dans CHERCHER
Mais que, sans m'avertir du piége qu'on me dresse, Vous me laissiez chercher jusqu'au fond de la Grèce L'ingrat qui ne m'attend que pour m'abandonner, Perfide, cet affront se peut-il pardonner ?, Iph. II, 5 dans CHERCHER
Mais je sais bien aussi que, s'il dépend de vous De me faire chérir un souvenir si doux, Vous n'empêcherez pas que ma gloire offensée N'en punisse aussitôt la coupable pensée ; Que ma main dans mon coeur ne vous aille chercher Pour y laver ma honte et vous en arracher, Mithr. II, 6 dans CHERCHER
Quand son épée allait chercher mon sein, Phèdre, III, 1 dans CHERCHER
Les plaisirs près de moi vous chercheront en foule, Ath. II, 7 dans CHERCHER
Un courroux qui ne cherche que moi, Andr. III, 1 dans CHERCHER
Vos deux États voisins, qui cherchent à s'unir, Bérén. III, 2 dans CHERCHER
Mon coeur court après elle et cherche à s'apaiser, Andr. II, 5 dans CHERCHER
Oui, c'est Joas ; je cherche en vain à me tromper, Athal. V, 6 dans CHERCHER
De leur furtive ardeur ne pouvais-tu m'instruire ? Les a-t-on vus souvent se parler, se chercher ?, Phèd. IV, 6 dans CHERCHER
Maintenant je me cherche et ne me trouve plus, Phèd. II, 2 dans CHERCHER
Lasse de vains honneurs et me cherchant moi-même, Esth. I, 1 dans CHERCHER
Mon amour m'entraînait, et je venais peut-être Pour me chercher moi-même et pour me reconnaître, Bérén. V, 6 dans CHERCHER
D'un coeur qui t'aime, Mon Dieu, qui peut troubler la paix ? Il cherche en tout ta volonté suprême, Et ne se cherche jamais, Ath. III, 8 dans CHERCHER
La nation chérie a violé sa foi, Esth. I, 4 dans CHÉRI, IE
Je chéris, j'acceptai, sans tarder davantage, L'heureuse occasion de sortir d'esclavage, Baj. V, 4 dans CHÉRIR
Voulez-vous que d'impurs assassins Viennent briser l'autel, brûler les chérubins ?, Athalie, V, 2 dans CHÉRUBIN
De rage et de douleur le monstre bondissant Vient aux pieds des chevaux tomber en mugissant, Phèd. V, 6 dans CHEVAL
J'ai vu, seigneur, j'ai vu votre malheureux fils Traîné par les chevaux que sa main a nourris, ib. dans CHEVAL
Sous les pieds des chevaux cette reine foulée, Athal. I, 1 dans CHEVAL
Jusqu'ici la fortune et la victoire mêmes Cachaient mes cheveux blancs sous trente diadèmes, Mithrid. III, 5 dans CHEVEU
Quelle importune main, en formant tous ces noeuds, A pris soin sur mon front d'assembler mes cheveux ?, Phèdre, I, 3 dans CHEVEU
Chaque mot sur mon front fait dresser mes cheveux, Phèd. IV, 6 dans CHEVEU
Des lambeaux pleins de sang et des membres affreux Que des chiens dévorants se disputaient entre eux, Ath. II, 5 dans CHIEN, CHIENNE
Dans son sang inhumain les chiens désaltérés, ib. I, 1 dans CHIEN, CHIENNE
Vite un chirurgien. - Qu'il vienne à l'audience, Plaid, II, 13 dans CHIRURGIEN
Quoi ! Roxane, Seigneur, qu'Amurat a choisie Entre tant de beautés...., Baj. I, 1 dans CHOISIR
D'avoir choisi mon père au fond de l'Idumée, Bérén. II, 2 dans CHOISIR
Si Néron, irrité de notre intelligence, Avait choisi la nuit pour cacher sa vengeance, Brit. V, 1 dans CHOISIR
À qui choisiriez-vous, mon fils, de ressembler ?, Athal. IV, 1 dans CHOISIR
Je puis choisir, dit-on, ou beaucoup d'ans sans gloire Ou peu de jours suivis d'une longue mémoire, Iph. I, 2 dans CHOISIR
Qu'il choisisse, s'il veut, d'Auguste ou de Tibère, Brit. I, 2 dans CHOISIR
Choisissez aujourd'hui Si vous voulez tout perdre ou tout tenir de lui, Alex. II, 2 dans CHOISIR
De quelque heureux époux que l'on dût faire choix, Iph. I, 3 dans CHOIX
Cet honneur vous regarde et j'ai fait choix de vous, Mithr. III, 1 dans CHOIX
Vous avais-je sans choix Confondu jusqu'ici dans la foule des rois ?, Bérén. III, 1 dans CHOIX
Ronsard est dur, sans goût, sans choix, Arrangeant mal ses mots, gâtant par son françois Des Grecs et des Latins les grâces infinies, Lett. 113, La Fontaine à Racine. dans CHOIX
Chacun peut à son choix disposer de son âme, Andr. III, 2 dans CHOIX
Une robe toujours m'avait choqué la vue, Plaid. II, 6 dans CHOQUER
Quoi ! lorsque vous voyez périr votre patrie, Pour quelque chose, Esther, vous comptez votre vie ?, Esth. II, 1 dans CHOSE
Quand je dis que cette nouvelle [la levée du siége de Belgrade par les Autrichiens] doit faire plaisir, ce n'est pas qu'à parler bien chrétiennement, on doive se réjouir des avantages des infidèles, Lett. VIII, à son fils. dans CHRÉTIENNEMENT
Et tout le peuple même avec dérision De ma chute certaine en tirait le présage, Esther, III, 1 dans CHUTE
La chute désormais ne peut être qu'horrible, ib. dans CHUTE
Cet esprit d'imprudence et d'erreur, De la chute des rois funeste avant-coureur, Ath. I, 2 dans CHUTE
Par une belle chute il faut me signaler, Baj. IV, 7 dans CHUTE
Jeunes et tendres fleurs par le sort agitées, Sous un ciel étranger comme moi transplantées, Esth. I, 1 dans CIEL
Cherchant avidement sous un ciel étranger...., Mithr. III, 1 dans CIEL
Sous un ciel plus heureux et plus digne de vous, ib. I, 3 dans CIEL
Le ciel vous le fait voir un poignard à la main ; Le ciel est juste et sage et ne fait rien en vain, Ath. II, 5 dans CIEL
Cieux, écoutez ma voix, terre, prête l'oreille, Athal. III, 7 dans CIEL
Ciel ! quel nombreux essaim d'innocentes beautés...., Esth. I, 2 dans CIEL
Mais d'où vient cet air sombre, et ce cilice affreux, Et cette cendre enfin qui couvre vos cheveux ?, Esth. I, 3 dans CILICE
Ô palais de David et sa chère cité, Athal. II, 9 dans CITÉ
Le seigneur a détruit la reine des cités, ib. III, 7 dans CITÉ
Rebâtissez son temple et peuplez vos cités, Esth. II, 9 dans CITÉ
Caligula, Néron, Monstres dont à regret je cite ici le nom, Bérén. II, 2 dans CITER
Sylla, étant méchant, rendit ses citoyens bons ; et Lysandre rendit ses citoyens pires que lui, Lexique, éd. P. Mesnard. dans CITOYEN, ENNE
.... Citron, Votre chien, vient là-bas de manger un chapon, Plaid. II, 13 dans CITRON
Elle pensa hier rompre en visière à un neveu de Mme le Challeux, qui lui faisait entendre, par manière de civilité, qu'il la trouvait bien faite, Lett. XXXIII, à son fils. dans CIVILITÉ
Tous les jours se levaient clairs et sereins pour eux, Phèd. IV, 6 dans CLAIR, CLAIRE
Et là d'une voix claire, Devant quatre témoins assistés d'un notaire, Plaid. II, 4 dans CLAIR, CLAIRE
Je commence à voir clair dans cet avis des cieux, Athal. II, 6 dans CLAIR, CLAIRE
Un hymen clandestin mit ce prince en son lit, Iph. IV, 4 dans CLANDESTIN, INE
Prends-moi dans ce clapier trois lapins de garenne, Et chez mon procureur porte-les ce matin, Plaid. I, 6 dans CLAPIER
Tout Picard que j'étais, j'étais un bon apôtre, Et je faisais claquer mon fouet tout comme un autre, Plaid. I, 1 dans CLAQUER
Enfin mes faibles yeux cherchèrent la clarté, Iphig. II, 1 dans CLARTÉ
Et la mort à mes yeux dérobant la clarté, Phèd. V, 7 dans CLARTÉ
Quelle Jérusalem nouvelle Sort du fond des déserts brillante de clartés ?, Athal. III, 7 dans CLARTÉ
Un rang qui l'expose aux yeux de tout le monde, Dont je n'ai pu de loin soutenir la clarté, Brit. II, 3 dans CLARTÉ
Venez, derrière un voile écoutant leurs discours, De vos propres clartés me prêter le secours, Esth. II, 8 dans CLARTÉ
C'est à nous de chanter, nous à qui tu révèles Tes clartés immortelles, Athal. II, 9 dans CLARTÉ
Une aveugle clémence, Loin d'arrêter le crime, en nourrit la licence, Esth. III, 4 dans CLÉMENCE
.... Le sceptre d'or que vous tend cette main Pour vous de ma clémence est un gage certain, ib. II, 7 dans CLÉMENCE
Dans leurs climats brûlants les Africains domptés, Baj. II, 1 dans CLIMAT
Le jour n'est pas plus pur que le fond de mon coeur, Phèd. IV, 2 dans COEUR
Et moi, reine sans coeur, fille sans amitié, Athal. II, 7 dans COEUR
Coeur perfide, Andr. II, 5 dans COEUR
Et mon coeur aussi fier que tu l'as vu soumis, ib. dans COEUR
Avec un coeur d'airain exerçant sa puissance, J'ai fait taire les lois et gémir l'innocence, Esth. III, 1 dans COEUR
Crois-tu.... Qu'Andromaque en son coeur n'en sera pas jalouse ?, Andr. II, 5 dans COEUR
Il n'est que trop instruit de mon coeur et du vôtre, Brit. III, 7 dans COEUR
Pour chercher un ami qui me parle du coeur, Bérén. I, 4 dans COEUR
Emporter après lui tous les coeurs des soldats, Baj. I, 1 dans COEUR
Pour m'arracher du coeur de ses soldats, ib. dans COEUR
Sans me faire payer son salut [le salut de mon fils] de mon coeur, Andr. I, 4 dans COEUR
J'attends avec la paix son coeur de votre main, ib. II, 4 dans COEUR
Puis-je espérer encore Que vous accepterez un coeur qui vous adore ?, Andr. I, 4 dans COEUR
Que ne fait point un coeur Pour plaire à ce qu'il aime et gagner son vainqueur ?, Bérén. II, 2 dans COEUR
Coeur accablé de déplaisirs, Andr. II, 1 dans COEUR
Coeur épris de courroux, ib. I, 1 dans COEUR
D'un coeur qui t'aime, Mon Dieu, qui peut troubler la paix ?, Athal. III, 8 dans COEUR
J'avais peur Que mon père ne prît l'affaire trop à coeur, Plaid. II, 6 dans COEUR
Il avait le coeur trop au métier, Plaid. I, 1 dans COEUR
Diantre ! l'amour vous tient au coeur de bon matin, Plaid. I, 5 dans COEUR
Si l'heureux Amurat, secondant leur grand coeur, Aux champs de Babylone est déclaré vainqueur, Baj. I, 1 dans COEUR
Surtout j'admire en vous ce coeur infatigable, Mithr. III, 1 dans COEUR
Au travers des périls un grand coeur se fait jour, Andr. III, 1 dans COEUR
Jamais dans un grand coeur vit-on plus de faiblesse ?, Bérén. III, 2 dans COEUR
J'ai un extrême chagrin que vous fassiez tant de cas de toutes ces niaiseries [romans et comédies] qui ne doivent tout au plus servir qu'à délasser quelquefois l'esprit, mais qui ne devraient point vous tenir autant à coeur qu'elles font, Lettr. à son fils, X dans COEUR
Il parle, et, défiant leurs nombreuses cohortes, Du palais à ces mots il fait ouvrir les portes, Mithr. V, 4 dans COHORTE
De ses fiers étrangers assemblant les cohortes, Athal. I, 2 dans COHORTE
N'y reste-t-il que vous et vos saintes cohortes [les lévites] ?, ib. III, 7 dans COHORTE
Ah ! ne languissons plus dans un coin du Bosphore, Mithr. I, 3 dans COIN
.... Cachée en un coin de ce vaste édifice, Ath. V, 1 dans COIN
Qui foule aux pieds pour vous vos vainqueurs en colère, Andr. III, 8 dans COLÈRE
J'oubliai ma colère et ne sus que pleurer, Iphig. II, 1 dans COLÈRE
D'autant plus malheureux qu'il aura su lui plaire, Narcisse, il doit plutôt souhaiter sa colère, Brit. II, 2 dans COLÈRE
Je n'épargnerai rien dans ma juste colère, Andr. I, 4 dans COLÈRE
Vous avez vu quelle ardente colère Allumait de ce roi le visage sévère, Esth. II, 9 dans COLÈRE
Mais, seigneur, s'il le faut, si le ciel en colère Réserve à d'autres yeux la gloire de vous plaire...., Andr. IV, 5 dans COLÈRE
C'est lui [Louis XIV] qui rassembla ces colombes timides, Éparses en cent lieux sans secours et sans guides, Esth. Prol. dans COLOMBE
Fusses-tu par delà les colonnes d'Alcide, Je me croirais encor trop voisin d'un perfide, Phèd. IV, 2 dans COLONNE
.... Du plus ferme empire ébranlant les colonnes, Alex. II, 2 dans COLONNE
Cette noble pudeur colorait son visage, Phèd. II, 5 dans COLORER
L'ingrat d'un faux respect colorant son injure, Brit. I, 1 dans COLORER
Et par là de son fiel colorant la noirceur, Athal. I, 1 dans COLORER
Dans leur rébellion les chefs des janissaires Cherchent à colorer leurs desseins sanguinaires, Baj. II, 1 dans COLORER
Le Dieu que nous servons est le Dieu des combats, Esth. I, 5 dans COMBAT
Quels assauts, quels combats j'ai tantôt soutenus !, Mithr. II, 1 dans COMBAT
Je n'ai pu soutenir tes larmes, tes combats, Phèd. I, 3 dans COMBAT
Où sont-ils ces combats que vous avez rendus ?, Iphig. IV, 4 dans COMBAT
De cent peuples pour lui combattre la rigueur, Androm. I, 4 dans COMBATTRE
Me faudra-t-il combattre encor vos cruautés ?, ib. I, 4 dans COMBATTRE
Et comptez - vous pour rien Dieu qui combat pour nous ?, Ath. I, 2 dans COMBATTRE
Pour ne la plus aimer j'ai cent fois combattu, Bérén. V, 7 dans COMBATTRE
D'un soin cruel ma joie est ici combattue, Iphig. II, 2 dans COMBATTU, UE
Oreste vous adore, Mais de mille remords son esprit combattu...., Andr. V, 2 dans COMBATTU, UE
Combien tout ce qu'on dit est loin de ce qu'on pense !, Brit. V, 1 dans COMBIEN
Tu sais combien terrible en ses soudains transports, De nos desseins souvent il rompt tous les ressorts, Esth. II, 1 dans COMBIEN
Combien à vos malheurs ai-je donné de larmes !, Andr. I, 1 dans COMBIEN
Avec combien de joie on y trahit sa foi !, Brit. V, 1 dans COMBIEN
Combien de rois, de princes, de héros nous a-t-il représentés ?, Disc. Thom. Corn. dans COMBIEN
Combien en as-tu vu (je dis des plus huppés) à souffler dans leurs doigts dans ma cour occupés !, Plaid. I, 4 dans COMBIEN
Je songe avec respect de combien je suis née Au-dessous des grandeurs d'un si noble hyménée, Mithr. IV, 4 dans COMBIEN
La mort n'est point pour moi le comble des disgrâces, Baj. II, 3 dans COMBLE
Sans doute, c'est pour moi le comble des malheurs, Mithr. II, 6 dans COMBLE
....Pour comble d'ennui, Mon coeur, mon lâche coeur s'intéresse pour lui, Andr. V, 1 dans COMBLE
Pour comble de gloire et de magnificence, Esth. II, 5 dans COMBLE
Pour comble de malheur, les dieux, toutes les nuits, Me venaient reprocher ma pitié sacrilége, Iphig. I, 1 dans COMBLE
Il est au comble de ses voeux, Andr. V, 2 dans COMBLE
Quand je vous élevais au comble de la gloire, Mithr. IV, 4 dans COMBLE
Au comble des douleurs tu m'as fait parvenir, Andr. V, 5 dans COMBLE
Ainsi pour vous venger tant de rois assemblés, D'un opprobre éternel retourneront comblés, Iphig. I, 2 dans COMBLÉ, ÉE
Mes crimes désormais ont comblé la mesure, Phèd. IV, 6 dans COMBLER
Ou plutôt il fallait, comblant ta perfidie, Lui ravir tout d'un coup la parole et la vie, Phèd. IV, 2 dans COMBLER
J'étais un franc portier de comédie, Plaid. I, 1 dans COMÉDIE
Des vaisseaux dans Ostie armés en diligence N'attendent pour partir que vos commandements, Bérén. I, 3 dans COMMANDEMENT
Puisqu'enfin ma prière a si peu de pouvoir, Vous avez entendu ce que je vous demande, Madame, je le veux, et je vous le commande, Iphig. III, 1 dans COMMANDER
Vous, nourri dans les camps du saint roi Josaphat, Qui sous son fils Joram commandiez nos armées, Athal. I, 1 dans COMMANDER
Il commande au soleil d'animer la nature, Athal. I, 4 dans COMMANDER
Cessez de vous troubler, vous n'êtes pas trahi ; Quand vous commanderez, vous serez obéi, Iphig. IV, 4 dans COMMANDER
Ce Dieu jaloux, ce Dieu victorieux Est le seul qui commande aux cieux, Esth. I, 5 dans COMMANDER
Sur cent peuples nouveaux Bérénice commande, Bérén. II, 2 dans COMMANDER
Ton coeur.... Prévoit qu'il ne pourra commander à tes larmes, Andr. IV, 1 dans COMMANDER
Commandez à vos yeux de garder le secret, ib. III, 1 dans COMMANDER
Ou si nous ne pouvons commander à nos pleurs, Bérén. IV, 5 dans COMMANDER
Obtenez un arrêt comme il faut que je dorme, Plaid. I, 4 dans COMME
Voilà comme je crus étouffer ma tendresse, Andr. I, 1 dans COMME
Cet emploi se rapproche, pour le sens, de notre tournure : Obtenez un arrêt comme il faut que je dorme, Plaid. dans COMME
Quelle est donc sa pensée et que cache un discours Commencé tant de fois, interrompu toujours ?, Phèd. V, 4 dans COMMENCÉ, ÉE
Elle a trois fois écrit, et, changeant de pensée, Elle a trois fois rompu sa lettre commencée, ib. V, 5 dans COMMENCÉ, ÉE
Ce que je sais le mieux c'est mon commencement, Plaid. III, 3 dans COMMENCEMENT
Ce que j'ai commencé je ne l'achève point, Iphig. III, 1 dans COMMENCER
Commencez donc par là cette heureuse journée, Iphig. III, 4 dans COMMENCER
Ciel, que lui vais-je dire et par où commencer ?, Phèd. I, 3 dans COMMENCER
Pour commencer par Néron, il faut se souvenir qu'il est ici dans les premières années de son règne, qui ont été heureuses, Brit. 2e préface. dans COMMENCER
Il commence, il est vrai, par où finit Auguste ; Mais crains que, l'avenir détruisant le passé, Il ne finisse ainsi qu'Auguste a commencé, ib. I, 1 dans COMMENCER
Puisque j'ai commencé de rompre le silence...., Phèd. II, 2 dans COMMENCER
Ma vie à peine a commencé d'éclore, Esth. I, 5 dans COMMENCER
Ses transports dès longtemps commencent d'éclater, Brit. III, 3 dans COMMENCER
Comment en un plomb vil l'or pur s'est-il changé ?, Athal. III, 7 dans COMMENT
Comment se sont-ils vus ? depuis quand ? dans quels lieux ?, Phèd. IV, 6 dans COMMENT
Que vois-je autour de moi que des amis vendus, Qui, choisis par Néron pour ce commerce infâme...., Brit. I, 4 dans COMMERCE
Je vous rends le dépôt que vous m'avez commis, Athal. II, 7 dans COMMETTRE
Défendre jusqu'au bout les jours qu'ils m'ont commis, Baj. V, 10 dans COMMETTRE
Un roi victorieux A commis à mes soins ce dépôt précieux, Esth. prol. dans COMMETTRE
Les mains à qui Rome a commis l'empire des humains, Brit. II, 3 dans COMMETTRE
Craignant de vous commettre aux affronts d'un refus, Iph. II, 4 dans COMMETTRE
Mais à d'autres périls je crains de le commettre, Baj. IV, 1 dans COMMETTRE
On ne me verra point survivre à votre gloire, Si vous allez commettre une action si noire, Brit. IV, 3 dans COMMETTRE
Il est vrai, de David un trésor est resté, La garde en fut commise à ma fidélité, Athal. V, 2 dans COMMIS, ISE
Le sort d'Andromaque est commis à ta foi, Andr. IV, 1 dans COMMIS, ISE
Nos ennemis communs, Andr. I, 4 dans COMMUN, UNE
Faisons de notre haine une commune attaque, Andr. II, 2 dans COMMUN, UNE
Nos crimes communs, Brit. III, 3 dans COMMUN, UNE
Sa cause à tous les rois n'est-elle pas commune ?, Athal. III, 6 dans COMMUN, UNE
Asservi maintenant sous la commune loi, Phèd. II, 2 dans COMMUN, UNE
Vous m'avez avoué mille fois Que Rome le louait d'une commune voix, Brit. II, 6 dans COMMUN, UNE
Le changement, madame, est commun à la cour, Brit. V, 3 dans COMMUN, UNE
L'exemple en est commun, Baj. II, 1 dans COMMUN, UNE
Je ne murmure point qu'une amitié commune Se range du parti que flatte la fortune, Brit. III, 7 dans COMMUN, UNE
Compagne du péril qu'il vous fallait chercher, Phèd. II, 5 dans COMPAGNE
.... Venez, venez, mes filles, Compagnes autrefois de ma captivité, Esth. I, 1 dans COMPAGNE
Que béni soit le ciel qui te rend à mes voeux, Toi qui, de Benjamin comme moi descendue, Fus de mes premiers ans la compagne assidue, ib. dans COMPAGNE
Les compagnes d'Esther s'avancent vers ce lieu, Esth. III, 2 dans COMPAGNE
Pleurons et gémissons, mes fidèles compagnes, ib. I, 5 dans COMPAGNE
Si je n'ai vécu la compagne d'Achille...., Iphig. V, 2 dans COMPAGNE
Bon ! le voilà qui fausse compagnie, Plaid. II, 9 dans COMPAGNIE
Deux grands auteurs rimant de compagnie, Épig. dans COMPAGNIE
.... Oui, mon fils, c'est vous sur qui je me repose, Vous seul qu'aux grands desseins que mon coeur se propose, J'ai choisi dès longtemps pour digne compagnon, Mithr. II, 5 dans COMPAGNON
Les biens les plus charmants n'ont rien de comparable Aux torrents de plaisir qu'il répand dans nos coeurs, Esth. III, 9 dans COMPARABLE
Les filles de l'Égypte à Suze comparurent, Esth. I, 1 dans COMPARAÎTRE
Et vous ne comparez votre exil et ma gloire Que pour mieux relever votre injuste victoire, Iphig. II, 5 dans COMPARER
Il faut des châtiments dont l'univers frémisse ; Qu'on tremble en comparant l'offense et le supplice, Esth. II, 1 dans COMPARER
Ouf ! je me sens déjà pris de compassion, Plaid. III, 3 dans COMPASSION
Je sens qu'à sa douleur je pourrais compatir, Bérén. III, 4 dans COMPATIR
Il n'est pas sûr que Racine n'ait pas voulu la faire faire à son faux avocat dans ces vers : Je vais, sans rien omettre et sans prévariquer, Compendieusement énoncer, expliquer, Exposer à vos yeux l'idée universelle De ma cause et des faits renfermés dans icelle, Plaid. III, 3 dans COMPENDIEUSEMENT
Moins vous l'aimez, et plus tâchez de lui complaire, Mithrid. IV, 2 dans COMPLAIRE
.... Et sans plus me complaire Vous refusez l'honneur que je voulais vous faire, ib. IV, 4 dans COMPLAIRE
Non que, si jusque-là j'avais pu vous complaire...., Brit. IV, 2 dans COMPLAIRE
J'avais plus espéré de votre complaisance, Iphig. III, 1 dans COMPLAISANCE
Traître, pour les Romains tes lâches complaisances N'étaient pas à mes yeux d'assez noires offenses, Mithr. III, 1 dans COMPLAISANCE
Ciel ! avec quel respect et quelle complaisance Tous les coeurs en secret l'assuraient de leur foi !, Bérén. I, 5 dans COMPLAISANCE
Les dieux à vos désirs toujours si complaisants, Iphig. I, 1 dans COMPLAISANT, ANTE
Non je ne serai point complice de ses crimes, Andr. III, 8 dans COMPLICE
Et livrant sans regret un indigne complice, Baj. IV, 6 dans COMPLICE
Celui qui met un frein à la fureur des flots Sait aussi des méchants arrêter les complots, Athal. I, 1 dans COMPLOT
Mais ceux qui de la cour ont un plus long usage Sur les yeux de César composent leur visage, Brit. V, 7 dans COMPOSER
Plus heureux que tu ne peux comprendre, Bérén. II, 2 dans COMPRENDRE
Oui, je suis donc un sot, un voleur à son compte, Plaid. II, 3 dans COMPTE
D'un vain songe peut-être elle fait trop de compte, Athal. III, 4 dans COMPTE
Il n'en a tenu compte, Plaid. I, 1 dans COMPTE
Je ne rendais qu'à moi compte de mes désirs, Bérén. II, 2 dans COMPTE
Seigneur, je ne rends point compte de mes desseins, Iphig. IV, 6 dans COMPTE
J'en dois compte, madame, à l'empire romain, Brit. I, 2 dans COMPTE
Il me faut de leurs coeurs rendre un compte fidèle, Mithr. II, 3 dans COMPTE
Vous lui pourrez bientôt prodiguer vos bontés [à votre fils], Et vos embrassements ne seront plus comptés, Andr. IV, 1 dans COMPTÉ, ÉE
Sais-je combien le ciel m'a compté de journées ?, Bér. IV, 4 dans COMPTER
Tu comptes les moments que tu perds avec moi, Andr. IV, 5 dans COMPTER
Vous que l'Orient compte entre ses plus grands rois, Bérén. I, 1 dans COMPTER
En combattant pour vous, me sera-t-il permis De ne vous point compter parmi mes ennemis ?, Andr. I, 4 dans COMPTER
Silanus, sur qui Claude avait jeté les yeux Et qui comptait Auguste au rang de ses aïeux, Brit. I, 1 dans COMPTER
[Rome] Du règne de Néron compte sa liberté, Brit. I, 2 dans COMPTER
Pour quelque chose, Esther, vous comptez votre vie ?, Esther, I, 3 dans COMPTER
Et comptez-vous pour rien Dieu qui combat pour vous ?, Athal. I, 2 dans COMPTER
Comptez-vous vos soldats pour autant de héros ?, Mithr. III, 1 dans COMPTER
Le triste Antiochus Se compta le premier au nombre des vaincus, Bérén. I, 4 dans COMPTER
Et l'on sait que toujours la Colchide et ses princes Ont compté le Bosphore au rang de leurs provinces, Mithr. I, 1 dans COMPTER
Mais j'aperçois venir madame la comtesse De Pimbèche...., Plaid. I, 6 dans COMTESSE
Sans doute leur concert va commencer la fête, Esth. III, 2 dans CONCERT
Un sceptre que jadis vos pères ont reçu De ce fameux mortel que la terre a conçu, Phèd. II, 2 dans CONCEVOIR
Et d'apaiser leur dieu j'ai conçu la pensée, Athal. II, 5 dans CONCEVOIR
Mon père ignorait jusqu'au nom de Monime Quand je conçus pour elle un amour légitime, Mithr. I, 1 dans CONCEVOIR
J'ai conçu pour mon crime une juste terreur, Phèd. I, 3 dans CONCEVOIR
Mon coeur même en conçut un malheureux augure, Brit. I, 1 dans CONCEVOIR
Il est vrai, je n'ai pu concevoir sans effroi Que Bajazet pût vivre et n'être plus à moi, Baj. II, 5 dans CONCEVOIR
Je conçois vos douleurs, Androm. III, 4 dans CONCEVOIR
Je conçois vos raisons mieux que vous ne pensez, Baj. III, 6 dans CONCEVOIR
J'ai mes raisons, Narcisse, et tu peux concevoir Que je lui vendrai cher le plaisir de la voir, Brit. II, 2 dans CONCEVOIR
Je conçois vos bontés par ses remercîments, ib. III, 8 dans CONCEVOIR
.... J'entends que votre coeur soupire Et j'ai conçu l'adieu qu'elle vient de vous dire, Mithr. I, 5 dans CONCEVOIR
Avant qu'on eût conclu ce fatal hyménée, Andr. V, 1 dans CONCLURE
Vous qui depuis un mois brûlant sur ce rivage Avez conclu vous-même et hâté leur voyage, Iphig. II, 7 dans CONCLURE
Belle conclusion et digne de l'exorde, Plaid. III, 3 dans CONCLUSION
L'audace d'une femme arrêtant ce concours...., Athal. I, 1 dans CONCOURS
Cet horrible dessein Ne fut jamais, seigneur, conçu dans votre sein, Brit. IV, 3 dans CONÇU, UE
Mais si pour concurrent je n'avais que mon frère, Phèd. II, 2 dans CONCURRENT, ENTE
Ah ! d'un si grand service oubli trop condamnable, Esth. II, 3 dans CONDAMNABLE
Qu'elle puisse à nous voir n'être plus condamnée, Iphig. III, 4 dans CONDAMNÉ, ÉE
Quel crime a donc commis ce fils tant condamné ?, Brit. IV, 2 dans CONDAMNÉ, ÉE
Ô ciel ! si notre amour est condamné de toi, Baj. I, 4 dans CONDAMNÉ, ÉE
.... Un peuple infortuné Qu'à périr avec moi vous avez condamné, Esth. III, 4 dans CONDAMNER
Un rigoureux devoir me condamne au silence, Mithr. II, 6 dans CONDAMNER
Quel champ couvert de morts me condamne au silence ?, Iphig. IV, 4 dans CONDAMNER
Apprendre à quel mépris Titus l'a condamnée, Bérén. III, 2 dans CONDAMNER
Vous-même condamnant vos injustes desseins, Tantôt à vous parer vous excitiez mes mains, Phèd. I, 3 dans CONDAMNER
Je condamnai mes pleurs, et jusques aujourd'hui Je l'ai pressé de feindre et j'ai parlé pour lui, Baj. I, 4 dans CONDAMNER
Des témoins de sa mort viennent à tous moments Condamner votre doute et vos retardements, Mithr. I, 3 dans CONDAMNER
Je condamnai les dieux ; et, sans plus rien ouïr, Fis voeu sur leurs autels de leur désobéir, Iphig. I, 1 dans CONDAMNER
Je ne vois que malheurs qui condamnent les dieux, Andr. III, 1 dans CONDAMNER
Quelles conditions elle veut imposer, Baj. I, 4 dans CONDITION
Et faisons qu'à ses fils il ne puisse dicter Que les conditions qu'ils voudront accepter, Mithr. I, 5 dans CONDITION
Ses prêtres.... à deux conditions se peuvent racheter, Athal. V, 2 dans CONDITION
C'est vous qui sur ces bords conduisîtes ses pas, Phèd. III, 5 dans CONDUIRE
Que ma crédule main conduise le couteau...., Iph. III, 6 dans CONDUIRE
N'eût-il pas jusqu'au bout conduit son artifice ?, Baj. III, 7 dans CONDUIRE
Reconnaissez les coups que vous aurez conduits, Iph. V, 2 dans CONDUIRE
Ai-je mis dans sa main le timon de l'État Pour le conduire au gré du peuple et du sénat ?, Brit. I, 1 dans CONDUIRE
Burrhus conduit son coeur, Sénèque son esprit, Brit. IV, 4 dans CONDUIRE
Et cette autre [porte] conduit dans celui de la reine, Bérén. I, 1 dans CONDUIRE
Ce dessein s'est conduit avec plus de mystère, Brit. V, 5 dans CONDUIRE
Que ne peut l'amitié conduite par l'amour ?, Andr. III, 1 dans CONDUIT, UITE
Vous pouvez du départ me laisser la conduite, Esth. III, 1 dans CONDUITE
Allez, de votre sort laissez-moi la conduite, Andr. IV, 3 dans CONDUITE
Ceux à qui je voulais qu'on livrât sa conduite, Brit. IV, 2 dans CONDUITE
Arsace, je me vois chargé de sa conduite, Bérén. III, 2 dans CONDUITE
Régner et de l'État embrasser la conduite, Phèd. III, 1 dans CONDUITE
Mais ce n'est que l'effet d'une sage conduite Dont César a voulu que vous soyez instruite, Brit. I, 2 dans CONDUITE
Il te sied bien d'avoir en de si jeunes mains, Chargé d'ans et d'honneurs, confié tes desseins, Et laissé d'un vizir la fortune flottante Suivre de ces amants la conduite imprudente, Baj. IV, 7 dans CONDUITE
D'un rival en fureur est-ce là la conduite ?, Mithr. IV, 1 dans CONDUITE
Vous-même rougiriez de ma lâche conduite, Bérén. V, 6 dans CONDUITE
Je confesserai tout, exils, assassinats, Poison même...., Brit. III, 3 dans CONFESSER
Non, il le faut ici confesser à sa gloire, Son coeur n'enferme point une malice noire, Brit. V, 3 dans CONFESSER
J'espère que bientôt la triste renommée Vous fera confesser que vous étiez aimée, Bérén. IV, 5 dans CONFESSER
Heureux le peuple innocent Qui dans le Dieu du ciel a mis sa confiance, Esth. II, 9 dans CONFIANCE
Mais son inimitié vous rend ma confiance, Brit. IV, 3 dans CONFIANCE
D'autres, loin de se taire en ce même moment, Triompheraient peut-être, et, pleins de confiance, Céderaient avec joie à votre impatience, Bérén. III, 3 dans CONFIANCE
Elle m'a vu toujours, ardent à vous louer, Répondre par mes soins à votre confidence, Bérén. V, 7 dans CONFIDENCE
Sa confidence auguste a mis entre mes mains Des secrets d'où dépend le destin des humains, Brit. V, 3 dans CONFIDENCE
Je puis l'instruire au moins combien sa confidence Entre un sujet et lui doit laisser de distance, ib. I, 2 dans CONFIDENCE
C'est à vous de choisir des confidents discrets, Brit. I, 4 dans CONFIDENT, ENTE
Prêt à faire sur vous éclater la vengeance D'un geste confident de notre intelligence, Brit. III, 7 dans CONFIDENT, ENTE
Elle trahit mon père et rendit aux Romains La place et les trésors confiés en ses mains, Mithr. I, 1 dans CONFIÉ, ÉE
Pour vous, si vous voulez qu'en quelque autre contrée Nous allions confier votre tête sacrée, Baj. V, 11 dans CONFIER
Le sang de César ne se doit allier Qu'à ceux à qui César le veut bien confier, Brit. I, 2 dans CONFIER
Plus j'ai cherché, madame, et plus je cherche encor En quelles mains je dois confier ce trésor, ib. II, 3 dans CONFIER
Vous m'en avez déjà confié votre joie, Athal. III, 3 dans CONFIER
Mais je l'ai vue enfin me confier ses larmes, Andr. I, 1 dans CONFIER
L'électeur de Bavière se confiant et à la bonté de sa place et à la grosse garnison qui était dedans, Relation du siége de Namur. dans CONFIER
Ces pauvres dames se confiant à la générosité du roi, ib. dans CONFIER
Au bout de l'univers va, cours te confiner, Bérén. IV, 4 dans CONFINER
Ma honte est confirmée, Andr. IV, 3 dans CONFIRMÉ, ÉE
Vous avez de ses feux un gage solennel, Qu'il peut, quand il voudra, confirmer à l'autel, Mithr. II, 1 dans CONFIRMER
La, si vous m'en croyez, d'un amour éternel Nous irons confirmer le serment solennel, Phèd. V, 1 dans CONFIRMER
Roi, prêtres, peuple, allons, pleins de reconnaissance, De Jacob avec Dieu confirmer l'alliance, Ath. V, 7 dans CONFIRMER
Je sais que le sénat tout plein de votre nom D'une commune voix confirmera ce don, Bér. III, 1 dans CONFIRMER
Il veut que d'un festin la pompe et l'allégresse Confirment à leurs yeux la foi de nos serments, Brit. V, 1 dans CONFIRMER
Une telle victime Vaut bien que, confirmant vos rigoureuses lois, Vous me la demandiez une seconde fois, Iphig. IV, 9 dans CONFIRMER
Songez-y ; vos refus pourraient me confirmer Un bruit sourd que déjà l'on commence à semer, Ath. III, 4 dans CONFIRMER
Un mot même d'Arbate a confirmé ma crainte, Mithr. IV, 2 dans CONFIRMER
La victoire et la nuit, plus cruelles que nous, Nous excitaient au meurtre et confondaient nos coups, Andr. I, 2 dans CONFONDRE
Vous avais-je sans choix Confondu jusqu'ici dans la foule des rois ?, Bérén. III, 1 dans CONFONDRE
Soit que ma haine en lui Confonde les Romains dont il cherche l'appui, Mithr. I, 2 dans CONFONDRE
En adoptant Néron, Claudius par son choix De son fils et du vôtre a confondu les droits, Brit. III, 3 dans CONFONDRE
Qu'ils confondent leur haine et ne distinguent plus Le sang qui les fit vaincre et le sang des vaincus, Andr. I, 2 dans CONFONDRE
Tous ces yeux qu'on voyait venir de toutes parts Confondre sur lui seul leurs avides regards, Bérén. I, 5 dans CONFONDRE
Ô Dieu, confonds l'audace et l'imposture !, Esth. III, 4 dans CONFONDRE
Le ciel punit ma feinte et confond votre adresse, Baj. II, 5 dans CONFONDRE
Sa mort peut vous confondre, Brit. V, 6 dans CONFONDRE
Un regard confondrait Hermione et la Grèce, Andr. III, 5 dans CONFONDRE
Je voulais que ton zèle achevât en secret De confondre un amour qui se tait à regret, Bérén. II, 2 dans CONFONDRE
Et de quel oeil Ma mère a-t-elle vu confondre son orgueil ?, Brit. III, 1 dans CONFONDRE
Quel malheur imprévu vient encor me confondre ?, Baj. III, 8 dans CONFONDRE
Diable, conclus ; ou bien que le ciel te confonde !, Plaid. III, 3 dans CONFONDRE
Il n'est pas condamné puisqu'on veut le confondre, Baj. IV, 7 dans CONFONDRE
Achille en veut connaître et confondre l'auteur, Iphig. III, 1 dans CONFONDRE
Seigneur, tant de bontés ont lieu de me confondre, Mithr. I, 3 dans CONFONDRE
Dès vos premiers regards je l'ai vu se confondre, Phèd. II, 1 dans CONFONDRE
Vous détournez les yeux et semblez vous confondre, Bérén. II, 4 dans CONFONDRE
Du coup dont ma raison vient d'être confondue, Andr. III, 1 dans CONFONDU, UE
Conforme à son aïeul, à son père semblable, Athal. V, 6 dans CONFORME
Vos désirs sont toujours si conformes aux siens, Brit. II, 3 dans CONFORME
Vos intérêts ici sont conformes aux nôtres, Théb. I, 5 dans CONFORME
Revêtons-nous d'habillements Conformes à l'horrible fête Que l'impie Aman nous apprête, Esth. I, 5 dans CONFORME
[Il] s'est fait une vertu conforme à son malheur, Brit. II, 3 dans CONFORME
Ses superbes coursiers.... Semblaient se conformer à sa triste pensée, Phèd. V, 6 dans CONFORMER
Pourrais-je à cette loi ne pas me conformer ?, Athal. IV, 3 dans CONFORMER
Un bruit confus s'élève, et du peuple surpris Détourne tout à coup les yeux et les esprits, Athal. II, 2 dans CONFUS, USE
D'ailleurs un bruit confus par mes soins confirmé, Baj. I, 2 dans CONFUS, USE
Toute la Grèce éclate en murmures confus, Andr. I, 1 dans CONFUS, USE
Et présentant la foudre à mon esprit confus, Le bras déjà levé, [ils] menaçaient mes refus, Iph. I, 1 dans CONFUS, USE
Et saintement confus de nos égarements...., Athal. V, 7 dans CONFUS, USE
De tout ce que j'entends étonnée et confuse, Je crains presque, je crains qu'un songe ne m'abuse, Phèd. II, 2 dans CONFUS, USE
De mes lâches bontés mon courage est confus, Andr. IV, 3 dans CONFUS, USE
Son coeur entre l'amour et le dépit confus, ib. III, 1 dans CONFUS, USE
Profitez, pour cacher votre prompte retraite, De la confusion que ma disgrâce y jette, Phèd. V, 1 dans CONFUSION
Dans la confusion que nous venons d'entendre...., Mithr. V, 1 dans CONFUSION
D'où naît dans ses conseils cette confusion ?, Ath. III, 3 dans CONFUSION
Dans ma confusion que Roxane, madame, Attribuait encore à l'excès de ma flamme, Baj. III, 4 dans CONFUSION
À ma confusion, Néron veut faire voir Qu'Agrippine promet par delà son pouvoir, Brit. I, 2 dans CONFUSION
Je voulais sur-le-champ congédier l'armée, Iphig. I, 1 dans CONGÉDIER
Le cruel ! de quel oeil il m'a congédiée !, Andr. V, 1 dans CONGÉDIER
Vous pouviez l'assurer de la foi conjugale, Baj. III, 4 dans CONJUGAL, ALE
On affranchit Néron de la foi conjugale, Brit. III, 3 dans CONJUGAL, ALE
Rome poursuit en vous un ennemi fatal Plus conjuré contre elle, et plus craint qu'Annibal, Mithr. III, 1 dans CONJURÉ, ÉE
Tous les Grecs conjurés fondaient sur un rebelle, Androm. II, 5 dans CONJURÉ, ÉE
Ils conjuraient ce Dieu de veiller sur vos jours, Esth. III, 4 dans CONJURER
Elle me conjurait de me donner à vous, Baj. V, 4 dans CONJURER
Avez-vous de son coeur si peu de connaissance ?, Phèd. V, 3 dans CONNAISSANCE
Je suis, dit-on, un orphelin Entre les bras de Dieu jeté dès ma naissance, Et qui de ses parents n'eut jamais connaissance, Athal. II, 7 dans CONNAISSANCE
Je n'ai de tout mon sort que cette connaissance, Iphig. II, 1 dans CONNAISSANCE
La plupart des connaisseurs demeurent d'accord de cela, Brit. Préface dans CONNAISSEUR, EUSE
.... Pour un enfant qu'ils ne connaissent pas, Athal. III, 3 dans CONNAÎTRE
Nourri dans le sérail, j'en connais les détours, Baj. IV, 7 dans CONNAÎTRE
Ne connaissez-vous pas la voix de votre époux ?, Esth. II, 7 dans CONNAÎTRE
Je ne le connais plus que pour votre assassin, Iph. III, 6 dans CONNAÎTRE
Le fer ne connaîtra ni le sexe ni l'âge, Esth. I, 3 dans CONNAÎTRE
Ami, depuis deux jours je ne la connais plus, Athal. III, 3 dans CONNAÎTRE
Mais ici mon pouvoir ne connaît pas le sien, Mithr. I, 1 dans CONNAÎTRE
.... Si jeune encor se connaît-il lui-même ? D'un regard enchanteur connaît-il le poison ?, Brit. II, 2 dans CONNAÎTRE
Je crains de me connaître en l'état où je suis ; De tout ce que tu vois, tâche de ne rien croire ; Crois que je n'aime plus ; vante-moi ma victoire, Andr. II, 1 dans CONNAÎTRE
Attaquons dans leurs murs ces conquérants si fiers, Mithrid. III, 1 dans CONQUÉRANT
Je l'ai vu vers le temple où son hymen s'apprête, Mener, en conquérant, sa nouvelle conquête, Andr. V, 2 dans CONQUÉRANT
Il peut me conquérir à ce prix sans danger, Andr. V, 2 dans CONQUÉRIR
Hé bien, mes soins vous ont rendu votre conquête [en parlant de Pyrrhus], Andr. III, 2 dans CONQUÊTE
Allons, n'envions plus son indigne conquête, ib. II, 1 dans CONQUÊTE
Non que de sa conquête il paraisse flatté, ib. II, 1 dans CONQUÊTE
Mener en conquérant sa nouvelle conquête, ib. V, 1 dans CONQUÊTE
Où vous n'osez aller mériter ma conquête, ib. IV, 3 dans CONQUÊTE
Venez, de l'huile sainte il faut vous consacrer, Athal. IV, 3 dans CONSACRER
De leurs champs dans leurs mains portant les nouveaux fruits Au Dieu de l'univers [ils] consacraient ces prémices, ib. I, 1 dans CONSACRER
De son règne naissant [il] consacre les prémices, Bérén. I, 5 dans CONSACRER
Sont-ce là ces projets de grandeur et de gloire Qui devaient dans les coeurs consacrer ma mémoire ?, Bérén. IV, 4 dans CONSACRER
Et je l'ai vue aussi cette cour peu sincère, Des crimes de Néron approuver les horreurs ; Je l'ai vue à genoux consacrer ses fureurs, Bérén. II, 2 dans CONSACRER
Surtout j'ai cru devoir aux larmes, aux prières Consacrer ces trois jours et ces trois nuits entières, Athal. I, 2 dans CONSACRER
Effaçons tous ces noms Que Rome y consacrait à d'éternels affronts, Mithr. III, 1 dans CONSACRER
Les droits de mes aïeux que Rome a consacrés...., Brit. IV, 2 dans CONSACRER
Détourne, roi puissant, détourne tes oreilles De tout conseil barbare et mensonger, Esth. III, 3 dans CONSEIL
Le conseil le plus prompt est le plus salutaire, Baj. I, 2 dans CONSEIL
Confonds dans ses conseils une reine cruelle, Athal. I, 2 dans CONSEIL
D'où naît dans ses conseils cette confusion ?, Athal. III, 3 dans CONSEIL
Approche, heureux appui du trône de ton maître, âme de mes conseils...., Esth. II, 5 dans CONSEIL
Je vous réponds déjà de son consentement, Andr. II, 3 dans CONSENTEMENT
Croyez-vous.... Que ma foi, mon honneur, mon amour y consente ?, Iph. IV, 6 dans CONSENTIR
Non, tu ne mourras point, je n'y puis consentir, ib. I, 1 dans CONSENTIR
Peut-être à m'accuser j'aurais pu consentir, Phèd. IV, 5 dans CONSENTIR
Je puis me plaindre à vous du sang que j'ai versé, Mais enfin je consens d'oublier le passé, Andr. IV, 5 dans CONSENTIR
César lui-même ici consent de vous entendre, Brit. II, 1 dans CONSENTIR
S'il le faut, je consens qu'on lui parle de moi, Andr. IV, 1 dans CONSENTIR
Je consens que mes yeux soient toujours abusés, Phèd. V, 7 dans CONSENTIR
Craignez.... Que dans votre sein ce serpent élevé Ne vous punisse un jour de l'avoir conservé, Andr. I, 2 dans CONSERVER
Ce reste malheureux [de vie] serait trop acheté, S'il le faut conserver par une lâcheté, Baj. II, 3 dans CONSERVER
Et si mon nom encor s'est conservé chez eux, Dis-leur ce que tu vois, et de toute ma gloire, Phédime, conte-leur la malheureuse histoire, Mithr. V, 2 dans CONSERVER
Considère, Phénix, les troubles que j'évite, Andr. II, 5 dans CONSIDÉRER
Ne considérez point que je suis votre mère ; Considérez en moi celle de votre frère, Théb. IV, 3 dans CONSIDÉRER
Quel tourment de se taire en voyant ce qu'on aime.... Lorsque par un regard on peut le consoler...., Brit. III, 7 dans CONSOLER
Quand tu me dépeignais ce héros intrépide Consolant les mortels de l'absence d'Alcide...., Phèd. I, 1 dans CONSOLER
Ma fille, ton bonheur me console de tout, Iphig. III, 2 dans CONSOLER
Du moins consolez-moi de [par] quelque heure de paix, Théb. I, 3 dans CONSOLER
Est-ce ainsi que vos yeux consolent ma disgrâce ?, Brit. II, 6 dans CONSOLER
Mon coeur qui le voyait maître de l'univers Se consolait déjà de languir dans ses fers, Alex. II, 1 dans CONSOLER
Tout m'afflige et me nuit, et conspire à me nuire, Phèd. I, 3 dans CONSPIRER
À mes nobles projets je vois tout conspirer, Mithrid. III, 1 dans CONSPIRER
Tout ce que vous voyez conspire à vos désirs ; Vos jours toujours sereins coulent dans les plaisirs, Brit. II, 3 dans CONSPIRER
Tout conspirait pour lui : Ma famille vengée, et les Grecs dans la joie, Nos vaisseaux tous chargés des dépouilles de Troie, Andr. II, 1 dans CONSPIRER
Avec ma volonté ton sentiment conspire, Esth. II, 5 dans CONSPIRER
Qui croirait en effet.... Qu'un peuple tout entier, tant de fois triomphant, N'eût daigné conspirer que la mort d'un enfant ?, Andr. I, 2 dans CONSPIRER
Et sans perdre en adieux un reste de constance, Mithr. II, 6 dans CONSTANCE
Ses yeux indifférents ont déjà la constance D'un tyran dans le crime endurci dès l'enfance, Brit. V, 7 dans CONSTANCE
Exemple infortuné d'une longue constance, Bérén. I, 2 dans CONSTANCE
Lui que j'ai toujours vu constant dans mes traverses, Bérén. I, 4 dans CONSTANT, ANTE
Ô trop constante foi !, Baj. II, 3 dans CONSTANT, ANTE
Ne vous figurez point que, dans cette journée, D'un lâche désespoir ma vertu consternée...., Baj. II, 5 dans CONSTERNÉ, ÉE
Mais que vois-je, vous-même inquiet, étonné, Plus que Britannicus paraissez consterné, Brit. II, 2 dans CONSTERNÉ, ÉE
Rome depuis trois ans par ses soins gouvernée Au temps de ses consuls croit être retournée, Brit. I, 1 dans CONSUL
L'un et l'autre consul vous avaient prévenue, ib. I, 2 dans CONSUL
.... Et sur cette promesse, Calchas, par tous les Grecs consulté chaque jour, Leur a prédit des vents l'infaillible retour, Iph. I, 3 dans CONSULTÉ, ÉE
Ceux que l'empereur a consultés le moins, Brit. I, 2 dans CONSULTER
Vous-même, consultez vos premières années, Brit. II, 3 dans CONSULTER
Si de vos premiers ans vous consultiez la gloire, ib. III, 1 dans CONSULTER
Je n'ai pour lui parler consulté que mon coeur, Andr. II, 1 dans CONSULTER
Madame, consultez, Baj. V, 11 dans CONSULTER
Sans consulter enfin si je me perds moi-même, Baj. I, 3 dans CONSULTER
Il faut vous rendre ; il faut me quitter et régner. - Vous quitter ? - Je le veux ; je me suis consultée, Baj. II, 5 dans CONSULTER
Consumé par les vers, Athal. III, 5 dans CONSUMÉ, ÉE
J'attendais que le temple en cendres consumé, ib. V, 2 dans CONSUMÉ, ÉE
Pensez-vous y traîner les restes d'une armée Vingt fois renouvelée et vingt fois consumée ?, Alex. V, 1 dans CONSUMÉ, ÉE
Consumé de regrets, Andr. I, 4 dans CONSUMÉ, ÉE
Ce moment si cher, madame, est consumé à louer l'ennemi dont je suis opprimé, Brit. II, 6 dans CONSUMÉ, ÉE
....À nos vaisseaux la mer toujours fermée Trouble toute la Grèce et consume l'armée, Iphig. I, 2 dans CONSUMER
Je lui laissai sans fruit consumer sa tendresse, Brit. IV, 2 dans CONSUMER
L'oisiveté d'un camp consume leur vigueur, Alex. I, 1 dans CONSUMER
De vos jours prêts à se consumer, Phèd. I, 3 dans CONSUMER
En efforts impuissants leur maître se consume, ib. V, 6 dans CONSUMER
Hélas ! je me consume en impuissants efforts, Iphig. V, 4 dans CONSUMER
Et du méchant l'abord contagieux N'altère point son innocence, Athal. II, 9 dans CONTAGIEUX, EUSE
[Moi] Qui, des faibles mortels déplorant les naufrages, Pensais toujours du bord contempler les orages, Phèd. II, 2 dans CONTEMPLER
Quel plaisir de vous voir et de vous contempler Dans ce nouvel éclat dont je vous vois briller !, Iphig. II, 2 dans CONTEMPLER
Seigneur, je n'ai jamais contemplé qu'avec crainte L'auguste majesté sur votre front empreinte, Esth. II, 7 dans CONTEMPLER
Dieu veut-il qu'à toute heure on prie, on le contemple ?, Athal. II, 7 dans CONTEMPLER
Cette lettre sincère D'un malheureux amour contient tout le mystère, Baj. V, 4 dans CONTENIR
Pourra-t-il contenir l'horreur qu'il a pour moi ?, Phèd. III, 1 dans CONTENIR
.... Père, sceptre, alliés, Content de votre coeur, il met tout à vos pieds, Andr. IV, 1 dans CONTENT, ENTE
Votre père est content, il connaît votre zèle, Mithr. III, 1 dans CONTENT, ENTE
Non, madame, elle vit et les dieux sont contents, Iphig. V, 6 dans CONTENT, ENTE
D'un esprit content Hâtez-vous d'embrasser ma soeur qui vous attend, Brit. V, 2 dans CONTENT, ENTE
Seigneur, assurez-vous ; vos voeux seront contents, Iphig. II, 6 dans CONTENT, ENTE
Mais vivre sans procès est-ce contentement ?, Plaid. I, 6 dans CONTENTEMENT
Cherchez, prince, cherchez, pour vous trahir vous-même, Tout ce que, pour jouir de leurs contentements, L'amour fait inventer aux vulgaires amants, Mithr. II, 6 dans CONTENTEMENT
Pour contenter ses frivoles désirs, L'homme insensé vainement se consume, Esth. II, 9 dans CONTENTER
Prince, dès ce moment contentez mes souhaits, Bérén. III, 3 dans CONTENTER
Hé bien, régnez, cruel, contentez votre gloire, ib. IV, 5 dans CONTENTER
Hé bien, seigneur, allez, contentez votre envie, Alex. I, 3 dans CONTENTER
Perfides, contentez votre soif sanguinaire, Iph. V, 4 dans CONTENTER
.... Mais du prix qu'on m'offre il faut me contenter, Athal. V, 5 dans CONTENTER
Tu me contais alors l'histoire de mon père, Phèd. I, 4 dans CONTER
Heureux dans mes malheurs d'en avoir pu sans crime Conter toute l'histoire aux yeux qui les ont faits, Bérén. I, 4 dans CONTER
Trop heureux d'avoir pu par un récit fidèle, De leur paix en passant vous conter la nouvelle, Baj. III, 2 dans CONTER
Nos lévites.... Ont conté son enfance au glaive dérobée, Et la fille d'Achab dans le piége tombée, Athal. V, 6 dans CONTER
Ariane aux rochers contant ses injustices, Phèd. I, 1 dans CONTER
Votre coeur me contait son audace nouvelle, Bérén. III, 2 dans CONTER
Pensez-vous que Calchas continue à se taire ?, Iphig. I, 3 dans CONTINUER
Qu'importe que César continue à vous croire ?, Brit. I, 2 dans CONTINUER
Quoique j'aie à me plaindre de madame, je continue de la voir, elle continue de m'écrire, dans GIRAULT-DUVIVIER dans CONTINUER
Pour moi, loin de contraindre un si juste courroux, Andr. IV, 5 dans CONTRAINDRE
Contraindrez-vous César jusque dans ses amours ?, Brit. III, 4 dans CONTRAINDRE
Ne les contraignons point, Doris, retirons-nous, Iphig. II, 1 dans CONTRAINDRE
Mais laissez-moi de grâce un peu de solitude, Et ne contraignez point ma triste inquiétude, Théb. V, 3 dans CONTRAINDRE
Non, je ne vous veux pas contraindre à l'oublier, Athal. II, 7 dans CONTRAINDRE
Si ses exploits divers Ne me contraignaient pas de voler à toute heure Au bout de l'univers, Poésies diverses, la Renommée dans CONTRAINDRE
Et lui-même au torrent est contraint de céder, Iph. V, 3 dans CONTRAINDRE
L'impatient Néron cesse de se contraindre ; Las de se faire aimer, il veut se faire craindre, Brit. I, 1 dans CONTRAINDRE
Mais hélas ! leur fureur ne pouvait se contraindre, Théb. V, 2 dans CONTRAINDRE
Hé bien, dépouille enfin cette douceur contrainte, Alex. IV, 3 dans CONTRAINT, AINTE
Contrainte d'avouer tant de forfaits, Phèd. IV, 6 dans CONTRAINT, AINTE
Des feux contraints de se cacher, Iph. II, 1 dans CONTRAINT, AINTE
Tantôt quand je fuyais une injuste contrainte, Mithr. II, 6 dans CONTRAINTE
Quoi ! seigneur, vous iriez jusques à la contrainte ?, Iph. V, 2 dans CONTRAINTE
Laissez un peuple au moins qui puisse quelquefois Applaudir sans contrainte au bruit de vos exploits, Alex. II, 2 dans CONTRAINTE
De ses fausses bontés j'ai connu la contrainte, Mithr. IV, 2 dans CONTRAINTE
Quelle crainte Tient parmi vos transports votre joie en contrainte ?, Brit. V, 1 dans CONTRAINTE
L'amour fuit la contrainte De tous ces noms que suit le respect et la crainte, Bérén. II, 4 dans CONTRAINTE
Mais enfin bannissez cette importune crainte Qui dans nos entretiens jetait trop de contrainte, Baj. I, 1 dans CONTRAINTE
Cependant voulez-vous qu'avec moins de contrainte L'un et l'autre une fois nous nous parlions sans feinte ?, Brit. I, 2 dans CONTRAINTE
J'eus soin de vous nommer, par un contraire choix, Des gouverneurs que Rome honorait de sa voix, Brit. IV, 2 dans CONTRAIRE
.... Allons par des ordres contraires Révoquer d'un méchant les ordres sanguinaires, Esth. III, 8 dans CONTRAIRE
J'ai songé comme vous qu'à la Grèce, à mon père, à moi-même, en un mot, je devenais contraire, Que je relevais Troie et rendais imparfait Tout ce qu'a fait Achille et tout ce que j'ai fait, Androm. II, 4 dans CONTRAIRE
Depuis qu'à mon amour cessant d'être contraire...., Brit. V, 1 dans CONTRAIRE
Vous seul jusqu'ici contraire à vos désirs...., ib. II, 2 dans CONTRAIRE
Ma bouche mille fois lui jura le contraire, Brit. II, 3 dans CONTRAIRE
Tout au contraire d'Euripide, Préf. d'Androm. dans CONTRAIRE
Il signe un bon contrat écrit en bonne forme, Plaid. II, 6 dans CONTRAT
Roi, voilà vos vengeurs contre vos ennemis, Athal. IV, 3 dans CONTRE
Vous parlez contre votre pensée, Brit. II, 6 dans CONTRE
Mes pleurs, belle Ériphile, Ne tiendront pas longtemps contre les soins d'Achille, Iphig. II, 3 dans CONTRE
De Joad contre moi je sais les injustices, Athal. III, 4 dans CONTRE
Les dieux ont prononcé ; loin de leur contredire, C'est à vous à passer du côté de l'Empire, Brit. II, 3 dans CONTREDIRE
Vous possédez des Grecs la plus riche contrée, Iph. I, 1 dans CONTRÉE
Il est des contre-temps qu'il faut qu'un sage essuie, Esth. III, 1 dans CONTRE-TEMPS
L'esprit de contumace est dans cette famille, Plaid. II, 5 dans CONTUMACE
Je puis convaincre enfin sa haine d'impuissance, Athal. III, 3 dans CONVAINCRE
Tout ce qui convaincra leurs perfides amours, Baj. IV, 3 dans CONVAINCRE
Et ce fatal amour dont j'avais triomphé.... Vos détours l'ont surpris et m'en ont convaincue, Mithr. IV, 4 dans CONVAINCRE
Détournez-la, mon fils, d'un choix injurieux ; Juge sans intérêt, vous la convaincrez mieux, Mithr. II, 5 dans CONVAINCRE
Peut-être convaincu de votre aversion, Il va donner un chef à la sédition, Phèd. I, 5 dans CONVAINCU, UE
Seigneur, vous ne pouvez refuser de l'entendre ; Quoique trop convaincu de son inimitié, Vous devez à ses pleurs quelque ombre de pitié, Phèd. II, 3 dans CONVAINCU, UE
Mais des crimes pour vous commis à votre vue Et dont je ne serais que trop tôt convaincue...., Brit. IV, 2 dans CONVAINCU, UE
Ces festons dans vos mains et ces fleurs sur vos têtes Autrefois convenaient à nos pompeuses fêtes, Ath. I, 3 dans CONVENIR
Du moins ce désespoir convient à mon malheur, Mithr. III, 1 dans CONVENIR
La joie et le plaisir de tous les conviés Attend pour éclater que vous vous embrassiez, Brit. V, 2 dans CONVIÉ, ÉE
À le sauver enfin c'est moi qui vous convie, Andr. III, 7 dans CONVIER
Faut-il qu'à feindre encor votre amour me convie ?, Baj. IV, 1 dans CONVIER
Puisque mon roi lui-même à parler me convie, Esth. III, 4 dans CONVIER
Son front large est orné de cornes menaçantes, Phèd. V, 6 dans CORNE
Que de corps entassés, que de membres épars !, Esth. I, 5 dans CORPS
De son corps tout sanglant le misérable reste, Esth. III, 8 dans CORPS
À ces mots ce héros expiré N'a laissé dans mes bras qu'un corps défiguré, Phèd. V, 6 dans CORPS
Son inimitié Voulut de ce grand corps retrancher la moitié [des janissaires], Baj. I, 1 dans CORPS
J'ai su de mon destin corriger l'injustice, Esth. II, 1 dans CORRIGER
Fallait-il dans l'exil chercher des corrupteurs ?, Brit. I, 2 dans CORRUPTEUR, TRICE
Moi-même, sur son trône à ses côtés assise, Je suis à cette loi comme une autre soumise, Esth. I, 3 dans CÔTÉ
Debout à ses côtés, le jeune Éliacin Comme moi le servait en longs habits de lin, Athal. II, 2 dans CÔTÉ
Pour moi, demeuré seul, une juste colère Tourna bientôt mes voeux du côté de son frère, Baj. I, 1 dans CÔTÉ
Il marchait à côté du grand prêtre, Athal. II, 5 dans CÔTÉ
Du zèle qui pour toi [Dieu] l'enflamme et le dévore, La chaleur se répand du couchant à l'aurore, Esth. Prol. dans COUCHANT, ANTE
Embrasez par nos mains le couchant et l'aurore [en y portant la guerre par nos mains], Mithr. III, 1 dans COUCHANT, ANTE
Volage adorateur de mille objets divers, Qui va du dieu des morts déshonorer la couche, Phèd. II, 5 dans COUCHE
Les dieux ne montrent point que sa vertu les touche ; D'aucun gage, Narcisse, ils n'honorent sa couche ; l'Empire vainement demande un héritier, Brit. II, 8 dans COUCHE
Il approche du roi couché sur la poussière, Théb. V, 3 dans COUCHÉ, ÉE
Dans ses propres États privé de sépulture, Ou couché sans honneur dans une foule obscure, Mithr. I, 3 dans COUCHÉ, ÉE
L'Inde et l'Hydaspe entier vont couler sous vos lois, Alex. IV, 2 dans COULER
Moi qui.... Par d'austères conseils ai fait couler vos larmes, Iphig. V, 6 dans COULER
J'ai pris, j'ai fait couler dans mes brûlantes veines Un poison que Médée apporta dans Athènes, Phèd. V, 7 dans COULER
Tant qu'un reste de sang coulera dans mes veines, Iph. IV, 6 dans COULER
Le sang à votre gré coule trop lentement, Athal. II, 5 dans COULER
Heureux, dit-on, le peuple florissant Sur qui ces biens coulent en abondance !, Esth. II, 9 dans COULER
Vos jours toujours sereins coulent dans les plaisirs, Brit. II, 3 dans COULER
Mes jours moins agités coulaient dans l'innocence, Phèd. I, 3 dans COULER
Je vous vois sans épée, interdit, sans couleur, Phèd. II, 6 dans COULEUR
Néron l'a vu mourir sans changer de couleur, Brit. V, 7 dans COULEUR
Vous changez de couleur [vous pâlissez], princesse !, Ath. V, 4 dans COULEUR
Quelle étrange pâleur De son teint tout à coup efface la couleur ?, Esth. II, 7 dans COULEUR
J'inventai des couleurs, j'armai la calomnie, Esth. II, 1 dans COULEUR
Ne prétendrais-tu point, par tes fausses couleurs, Déguiser un amour qui te retient ailleurs ?, Baj. V, 4 dans COULEUR
Hercule respirant sur le bruit de vos coups, Phèd. III, 5 dans COUP
Percé de tant de coups, comment t'es-tu sauvé ?, Andr. V, sc. dern. dans COUP
Un coup de foudre est tout ce que je veux de vous, Théb. V, 6 dans COUP
Mais il me faut tout perdre et toujours par vos coups, Andr. I, 4 dans COUP
S'il préparait ses coups tandis que je vous vois, Brit. V, 5 dans COUP
Si de mon propre sang ma main versant des flots N'eût par ce coup hardi réprimé vos complots, Athal. II, 7 dans COUP
Gardez qu'avant le coup votre dessein n'éclate, Andr. III, 1 dans COUP
Cet ouvrage, madame, est un coup d'Agrippine, Brit. V, 1 dans COUP
Non, non ; Britannicus est mort empoisonné ; Narcisse a fait le coup ; vous l'avez ordonné, Brit. V, 6 dans COUP
Ou plutôt il fallait, comblant ta perfidie, Lui ravir tout d'un coup la parole et la vie, Phèd. IV, 1 dans COUP
Mettons, encore un coup, toute la Grèce en flamme, Andr. IV, 3 dans COUP
Madame, encore un coup c'est à vous de choisir, Baj. II, 1 dans COUP
Encore un coup vivez, et revenez à vous, Esth. II, 7 dans COUP
Il n'est point de malheur dont je ne sois coupable, Brit. V, 6 dans COUPABLE
Si je te hais, est-il coupable de ma haine ?, Andr. III, 8 dans COUPABLE
Ils [les méchants] boiront dans la coupe affreuse, inépuisable, Que tu présenteras, au jour de ta fureur, à toute la race coupable, Ath. II, 9 dans COUPABLE
Hélas ! de vos malheurs innocente ou coupable, Phèd. III, 1 dans COUPABLE
Seigneur, le croirez-vous qu'un dessein si coupable...., Mithr. III, 3 dans COUPABLE
J'en ai trop prolongé la coupable durée, Phèd. I, 3 dans COUPABLE
D'une tige coupable il craint un rejeton, ib. I, 1 dans COUPABLE
Et je ne prétends pas que sa coupable audace Une seconde fois lui promette ma place, Brit. IV, 3 dans COUPABLE
Un jour, il m'en souvient, le sénat équitable Vous pressait de souscrire à la mort d'un coupable, Brit. IV, 3 dans COUPABLE
César prend le premier une coupe à la main, Brit. V, 5 dans COUPE
Et d'enfants à sa table une riante troupe Semble boire avec lui la joie à pleine coupe, Esth. II, 9 dans COUPE
Peut-être, si la voix ne m'eût été coupée, L'affreuse vérité me serait échappée, Phèdre, IV, 5 dans COUPER
Ses pleurs précipités ont coupé mes discours, Baj. III, 4 dans COUPER
De ce couple perfide J'avais presque oublié l'attentat parricide, Esth. II, 3 dans COUPLE
La cour de Claudius, en esclaves fertile, Pour deux que l'on cherchait, en eût présenté mille, Brit. I, 2 dans COUR
.... Hélas ! dans cette cour, Combien tout ce qu'on dit est loin de ce qu'on pense !, ib. V, 1 dans COUR
Le changement, madame, est commun à la cour, ib. V, 3 dans COUR
Enfin la cour nous hait ; le peuple nous déteste, Esth. III, 1 dans COUR
Selon qu'il vous menace ou bien qu'il vous caresse, La cour autour de vous ou s'écarte ou s'empresse, Brit. IV, 1 dans COUR
Non, non, sans m'abaisser à lui faire la cour, Théb. IV, 3 dans COUR
Nous sommes renvoyés hors de cour, Plaid. I, 7 dans COUR
La honte suit de près les courages timides, Alex. I, 2 dans COURAGE
Détrompez son erreur, fléchissez son courage, Phèd. I, 5 dans COURAGE
Quel courage endurci Soutiendra les assauts qu'on lui prépare ici ?, Iphig. IV, 1 dans COURAGE
Le nom d'amant peut-être offense son courage, Phèd. II, 1 dans COURAGE
Mais de faire fléchir un courage inflexible, ib. dans COURAGE
Quels courages Vénus n'a-t-elle point domptés ?, Phèd. I, 1 dans COURAGE
D'un courage naissant sont-ce là les essais ?, Iphig. I, 2 dans COURAGE
Peut-être Assuérus, frémissant de courroux, Si nous ne courbons les genoux Devant une muette idole, Commandera qu'on nous immole, Esth. II, 9 dans COURBER
Mais du haut de la porte enfin nous l'avons vue, Un poignard à la main sur Pyrrhus se courber, Lever les yeux au ciel, se frapper et tomber, Andr. V, 5 dans COURBER
L'insolent devant moi ne se courba jamais, Esth. II, 1 dans COURBER
Ma fille qui s'approche et court à son trépas, Iphig. I, 1 dans COURIR
Misérable, tu cours à ta perte infaillible, Phèd. IV, 3 dans COURIR
Jeune peuple, courez à ce maître adorable, Esth. III, 9 dans COURIR
Roxane est offensée et court à la vengeance, Baj. II, 3 dans COURIR
Il vous faudra, seigneur, courir de crime en crime, Brit. IV, 3 dans COURIR
Mais parmi ces périls où je cours pour vous plaire, Andr. I, 4 dans COURIR
Quand pour le recevoir chacun court sur la rive, Mithr. II, 1 dans COURIR
Pharnace entrait à peine Qu'il courut de ses feux entretenir la reine, ib. II, 2 dans COURIR
Bajazet vit encor ; vizir, courez à lui, Baj. V, 10 dans COURIR
Chère Antigone, allez, courez à ce barbare, Théb. II, 4 dans COURIR
Ma fille dans Argos courait pleurer sa honte, Iphig. III, 1 dans COURIR
Et que m'a fait à moi cette Troie où je cours ?, ib. IV, 6 dans COURIR
De l'Inde à l'Hellespont ses esclaves coururent, Esth. I, 1 dans COURIR
Achille va combattre et triomphe en courant, Iphig. I, 1 dans COURIR
Il faut courir, Olympe, après ces inhumains, Théb. I, 1 dans COURIR
Mon coeur court après elle, Andr. II, 5 dans COURIR
Mille bruits en courent à ma honte, Brit. IV, 2 dans COURIR
Déjà jusques au camp le bruit en a couru, ib. dans COURIR
Je cours tout le sérail, Baj. V, 9 dans COURIR
J'ai couru les deux mers que sépare Corinthe, Phèd. I, 1 dans COURIR
Il dit fort posément ce dont on n'a que faire, Et court le grand galop quand il est à son fait, Plaid. III, 3 dans COURIR
Et d'ailleurs quels périls peut vous faire courir Une femme mourante et qui cherche à mourir ?, Phèd. I, 1 dans COURIR
C'est là tout le danger que vous pouvez courir, Iphig. II, 1 dans COURIR
J'y suis courue en vain, ç'en était déjà fait, Théb. V, 2 dans COURIR
J'y suis couru, Bérén. II, 1 dans COURIR
Esclave couronnée, Je partis pour l'hymen où j'étais destinée, Mithr. I, 3 dans COURONNÉ, ÉE
Tu le vois, tous les jours devant toi prosterné, Humilier ce front de splendeur couronné, Esth. Prol. dans COURONNÉ, ÉE
Ô Dieu que la gloire couronne, Dieu que la lumière environne, Qui voles sur l'aile des vents, Esth. I, 5 dans COURONNER
Maintenant que je puis couronner tant d'attraits, Bérén. II, 2 dans COURONNER
Il va sur tant d'États couronner Bérénice, ib. I, 4 dans COURONNER
Pour couronner ma tête et ma flamme en ce jour, Théb. V, 4 dans COURONNER
Jamais tant de vertu fut-elle couronnée ?, Esth. III, 9 dans COURONNER
C'est ainsi que le roi Honore le mérite et couronne la foi, Esth. II, 5 dans COURONNER
Mais ce même Amurat ne me promit jamais Que l'hymen dût un jour couronner ses bienfaits, Baj. I, 3 dans COURONNER
Et Pâris, couronnant son insolente flamme, Retiendra sans péril la soeur de votre femme !, Iphig. I, 2 dans COURONNER
Quoi ! de mes ennemis couronnant l'insolence J'irais attendre ailleurs une lente vengeance, Andr. IV, 3 dans COURONNER
Voilà par quels exploits il sut se couronner, Andr. III, 8 dans COURONNER
Par d'illustres exploits couronnez-vous vous-même, Théb. IV, 3 dans COURONNER
Un esclave est pour elle un objet de courroux, Alex. I, 2 dans COURROUX
Je ne condamne plus un courroux légitime, Andr. II, 4 dans COURROUX
Poursuivez, s'il le faut, un courroux légitime, Baj. V, 4 dans COURROUX
Et ce juste courroux, Ainsi qu'à tous les Grecs, seigneur, vous rend à vous, ib. II, 5 dans COURROUX
Ce courroux enflammé, ib. III, 1 dans COURROUX
Jouissez à loisir d'un si noble courroux, ib. III, 6 dans COURROUX
Dieu parle, et d'un mortel vous craignez le courroux !, Esth. I, 3 dans COURROUX
Comment ce courroux si terrible En un moment s'est-il évanoui ?, ib. II, 9 dans COURROUX
Croyez-moi, plus j'y pense et moins je puis douter Que sur vous son courroux ne soit près d'éclater, Ath. I, 1 dans COURROUX
Ma fortune va prendre une face nouvelle, Et déjà son courroux semble s'être adouci, Andr. I, 1 dans COURROUX
Des astres ennemis j'en crains moins le courroux, Esth. II, 7 dans COURROUX
Que d'un cours si rapide La victoire vous ait ramené dans l'Aulide, Iphig. I, 2 dans COURS
C'est pour vous qu'on l'a vu, vainqueur de tant de princes, D'un cours impétueux traverser nos provinces, Alex. II, 1 dans COURS
Un entretien dont le cours m'importune, Bérén. I, 3 dans COURS
Hé quoi ! votre courroux n'a-t-il pas eu son cours ?, Andr. I, 4 dans COURS
J'ai cru que votre amour allait finir son cours, Bérén. V, 7 dans COURS
De mes inimitiés le cours est achevé, Andr. I, 1 dans COURS
De combien de soupirs interrompant le cours, Ai-je évité vos yeux que je cherchais toujours !, Brit. III, 7 dans COURS
Je te vis.... Toujours de ma fureur interrompre le cours, Andr. I, 1 dans COURS
Mais un trouble importun vient, depuis quelques jours, De mes prospérités interrompre le cours, Ath. II, 5 dans COURS
L'astre qui commence son cours, Hymne. dans COURS
De ses premiers sanglots laissez passer le cours, Bérén. III, 2 dans COURS
Pleurons et gémissons, mes fidèles compagnes ; à nos sanglots donnons un libre cours, Esth. 5 dans COURS
Je veux pour donner cours à mon ardente haine...., Théb. IV, 1 dans COURS
Ulysse.... De ce premier torrent laissa passer le cours, Iphig. I, 1 dans COURS
Vous ne sauriez.... Conter vos malheurs sans conter mon histoire ; Et lorsque, ce matin, j'en écoutais le cours, Mon coeur vous répondait tous vos mêmes discours, Mithr. II, 6 dans COURS
La reine dont ma course a devancé les pas, Iphig. I, 4 dans COURSE
Elle-même tantôt, d'une course subite, Était venue aux Grecs annoncer votre fuite, ib. V, 6 dans COURSE
Ensanglanter la fin d'une course si belle, Alex. V, 2 dans COURSE
Voulez-vous sans pitié laisser finir vos jours ? Quelle fureur les borne au milieu de leur course ?, Phèd. I, 3 dans COURSE
Ou si quelque chagrin en [de vos plaisirs] interrompt la course, Brit. II, 3 dans COURSE
Pourquoi tenter si loin des courses inutiles ?, Mithr. III, 1 dans COURSE
On vous voit moins souvent, orgueilleux et sauvage, Rendre docile au frein un coursier indompté, Phèd. I, 1 dans COURSIER
Et mes coursiers oisifs ont oublié ma voix, ib. II, 2 dans COURSIER
Ces superbes coursiers qu'on voyait autrefois, Pleins d'une ardeur si noble obéir à sa voix, ib. V, 6 dans COURSIER
Les autres ennemis n'ont que de courtes haines, Théb. III, 6 dans COURT, COURTE
Ces jours, si longs pour moi, lui sembleront trop courts, Bérén. IV, 5 dans COURT, COURTE
Qu'on lui fasse en mon sein enfoncer le couteau, Athal. V, 6 dans COUTEAU
[Elle] tend la gorge aux couteaux par son père apprêtés, Iph. V, 4 dans COUTEAU
C'est peu que de vouloir, sous un couteau mortel, Me montrer votre coeur fumant sur un autel, ib. III, 6 dans COUTEAU
Oh ! mon fils ! que tes jours coûtent cher à ta mère !, Andr. III, 8 dans COÛTER
Pourvu que par ma mort tout le peuple irrité Ne vous ravisse pas ce qui m'a tant coûté !, Brit. IV, 2 dans COÛTER
Hercule à désarmer coûtait moins qu'Hippolyte, ib. II, 1 dans COÛTER
Ne croyez pas, seigneur, qu'auteur de mes alarmes, Pharnace m'ait jamais coûté les moindres larmes, Mithr. III, 5 dans COÛTER
Sa perte à ses vainqueurs coûtera bien des larmes, Iphig. II, 5 dans COÛTER
Songiez-vous aux douleurs que vous m'alliez coûter ?, Brit. II, 6 dans COÛTER
Il m'en coûterait trop s'il m'en coûtait deux fils, Théb. III, 6 dans COÛTER
Je l'ai voulu sans doute, Et je le veux toujours, quelque prix qu'il m'en coûte, Baj. III, 1 dans COÛTER
Toi-même, je m'assure, as rougi plus d'un jour Du peu qu'il t'en coûtait pour tromper tant d'amour, ib. IV, 5 dans COÛTER
Crois qu'il m'en a coûté pour vaincre tant d'amour, Bér. II, 2 dans COÛTER
Partons, et quelque prix qu'il en puisse coûter...., Phèd. II, 6 dans COÛTER
Après tous les ennuis que ce jour m'a coûtés, Brit. V, 3 dans COÛTER
Que de soins m'eût coûtés cette tête si chère !, Phèd. II, 5 dans COÛTER
Vous savez sa coutume, et sous quelles tendresses Sa haine sait cacher ses trompeuses adresses, Mithr. I, 5 dans COUTUME
Et qu'étant loin de moi, quelque ombre d'amertume Vous fit trouver les jours plus longs que de coutume, Théb. II, 1 dans COUTUME
Dans ce désordre à mes yeux se présente Un jeune enfant couvert d'une robe éclatante, Athal. II, 5 dans COUVERT, ERTE
Bientôt nos amis Viendront couverts du sang que je vous ai promis, Andr. V, 4 dans COUVERT, ERTE
Tes yeux sur ma conduite incessamment ouverts M'ont sauvé jusqu'ici de mille écueils couverts, Brit. I, 4 dans COUVERT, ERTE
Votre empire n'est plein que d'ennemis couverts, Alex. II, 2 dans COUVERT, ERTE
Et les feux mal couverts n'en éclatent que mieux, Andr. II, 2 dans COUVERT, ERTE
Quoi ! vous le soupçonnez d'une haine couverte ?, Brit. V, 1 dans COUVERT, ERTE
....Je ne sais quel ennemi couvert Révélant nos secrets, vous trahit et me perd, Mithr. IV, 2 dans COUVERT, ERTE
Votre vertu vous met à couvert du trépas, Théb. II, 2 dans COUVERT
Où se peuvent cacher tes saints ? Les pécheurs couvrent la terre, Athal. II, 9 dans COUVRIR
La rougeur me couvre le visage, Phèd. I, 3 dans COUVRIR
D'un appareil d'hymen couvrant ce sacrifice, Iphig. III, 6 dans COUVRIR
Je me suis tu cinq ans ; et jusques à ce jour D'un voile d'amitié j'ai couvert mon amour, Bérén. I, 2 dans COUVRIR
Non, vous voulez en vain couvrir son attentat, Phèd. V, 3 dans COUVRIR
D'un voile d'équité couvrant mon injustice, Andr. IV, 5 dans COUVRIR
Venez du diadème à leurs yeux vous couvrir, Athal. IV, 5 dans COUVRIR
Assez d'autres viendront à mes ordres soumis Se couvrir des lauriers qui vous furent promis, Iphig. IV, 6 dans COUVRIR
Les rois craignent surtout le reproche et la plainte, Esth. III, 1 dans CRAINDRE
Je le craindrais bientôt s'il ne me craignait plus, Brit. I, 1 dans CRAINDRE
Comme il les craint sans cesse, ils le craignent toujours, Baj. I, 1 dans CRAINDRE
Je crains Dieu, cher Abner, Athal. I, 1 dans CRAINDRE
La gloire des méchants en un moment s'éteint ; L'affreux tombeau pour jamais les dévore ; Il n'en est pas ainsi de celui qui te craint : Il renaîtra, mon Dieu, plus brillant que l'aurore, Esth. II, 9 dans CRAINDRE
Sur les pas d'un banni craignez-vous de marcher ?, Phèd. V, 1 dans CRAINDRE
Des soupirs qui craignaient de se voir repoussés, Androm. III, 6 dans CRAINDRE
Je crains presque, je crains qu'un songe ne m'abuse, Phèd. II, 2 dans CRAINDRE
Quoi ! Craignez-vous déjà qu'ils ne soient écoutés ?, ib. IV, 4 dans CRAINDRE
Tout m'est suspect : je crains que tout ne soit séduit ; Je crains Néron, je crains le malheur qui me suit, Brit. V, 1 dans CRAINDRE
Tant qu'il vivra, craignez que je ne lui pardonne, Andr. IV, 3 dans CRAINDRE
Ah ! courez et craignez que je ne vous rappelle, ib. IV, 3 dans CRAINDRE
On craint qu'il n'essuyât les larmes de sa mère, Andr. I, 4 dans CRAINDRE
Rome poursuit en vous un ennemi fatal Plus conjuré contre elle et plus craint qu'Annibal, Mithr. III, 1 dans CRAINT, CRAINTE
Craint de tout l'univers, il vous faudra tout craindre, Brit. IV, 3 dans CRAINT, CRAINTE
Qu'ils pleurent, ô mon Dieu, qu'ils frémissent de crainte, Ces malheureux qui de ta cité sainte Ne verront point l'éternelle splendeur, Athal. II, 9 dans CRAINTE
Que de craintes, mes soeurs, que de troubles mortels !, ib. III, 8 dans CRAINTE
Le respect et la crainte Ferment autour de moi le passage à la plainte, Bérén. II, 2 dans CRAINTE
Je crains Dieu, cher Abner, et n'ai point d'autre crainte, Athal. I, 1 dans CRAINTE
Jamais crainte ne fut plus juste que la vôtre, Phèd. III, 3 dans CRAINTE
Et depuis quand, madame, êtes-vous si craintive ?, Brit. II, 6 dans CRAINTIF, IVE
Je cours, et je ne vois que des troupes craintives D'esclaves effrayés, de femmes fugitives, Baj. V, 9 dans CRAINTIF, IVE
Seigneur, à vos soupçons donnez moins de créance, Brit. III, 5 dans CRÉANCE
Certes, plus je médite, et moins je me figure Que vous m'osiez compter pour votre créature, Brit. I, 2 dans CRÉATURE
Je vois mes honneurs croître et tomber mon crédit, Brit. I, 1 dans CRÉDIT
Princesse, en leur faveur employez mon crédit, Esth. III, 5 dans CRÉDIT
Son adroite vertu ménage son crédit, Brit. IV, 4 dans CRÉDIT
... à peine elle vous vit Que votre exil d'abord signala son crédit, Phèd. I, 1 dans CRÉDIT
Je ne puis plus tromper une amante crédule, Baj. II, 5 dans CRÉDULE
Es-tu toi-même si crédule Que de me soupçonner d'un courroux ridicule ?, ib. IV, 7 dans CRÉDULE
Je sais combien, crédule en sa dévotion, Le peuple suit le frein de la religion, ib. I, 2 dans CRÉDULE
....Crédule, je l'aimais, Iphig. II, V dans CRÉDULE
Avec quelle insolence et quelle cruauté Ils se jouaient tous deux de ma crédulité !, Baj. IV, 5 dans CRÉDULITÉ
Pardonne, cher Hector, à ma crédulité, Andr. III, 6 dans CRÉDULITÉ
Moi-même, rougissant de sa crédulité, Baj. III, 4 dans CRÉDULITÉ
En un lieu souterrain par nos pères creusé, Athal. V, 1 dans CREUSÉ, ÉE
Sortons de cette matière, qui elle-même est trop solide, et mêlons-y un peu de notre creux, Lexique, éd. P. Mesnard. dans CREUX
Reine, n'attendez pas que le nuage crève, Ath. II, 6 dans CREVER
Nos Grecs n'ont répondu qu'avec un cri de rage, Andr. V, 3 dans CRI
La moitié s'épouvante et sort avec des cris, Brit. V, 5 dans CRI
Pendant que tout gardait un silence paisible, Sa voix s'est fait entendre avec un cri terrible, Esth. II, 1 dans CRI
Nos Lévites pleuraient de joie et de tendresse, Et mêlaient leurs sanglots à leurs cris d'allégresse, Athal. V, 1 dans CRI
J'ai vu de rang en rang cette ardeur répandue, Par des cris généreux éclater à ma vue, Alex. I, 2 dans CRI
Et mes cris éternels L'arrachèrent du sein et des bras paternels, Phèd. I, 3 dans CRI
Son père par vos cris dès longtemps prévenu, ib. III, 3 dans CRI
Voilà, voilà les cris que je craignais d'entendre, Iphig. IV, 5 dans CRI
Sion, le jour approche où le Dieu des armées Va de son bras puissant faire éclater l'appui, Et le cri de son peuple est monté jusqu'à lui, Esth. I, 1 dans CRI
Allez, sacrés vengeurs de vos princes meurtris, De leur sang par sa mort faire cesser les cris, Athal. V, 6 dans CRI
Un effroyable cri [d'un monstre] sorti du sein des flots Des airs en ce moment a troublé le repos, Phèd. V, 6 dans CRI
Le sang de nos rois crie et n'est point écouté, Athal. I, 1 dans CRIER
Les Français criaient autrefois Montjoie ! On cria vivat ! Du haut de nos remparts j'ai vu descendre en larmes Le peuple qui courait et qui criait aux armes, Théb. V, 2 dans CRIER
L'essieu crie et se rompt ; l'intrépide Hippolyte Voit voler en éclats son char tout fracassé, Phèd. V, 6 dans CRIER
C'est bien fait de fermer la porte à ce crieur, Plaid. II, 10 dans CRIEUR, EUSE
J'ai conçu pour mon crime une juste terreur ; J'ai pris la vie en haine, et ma flamme en horreur, Phèd. I, 3 dans CRIME
Quelques crimes toujours précèdent les grands crimes, ib. IV, 2 dans CRIME
Je veux de tout le crime être mieux éclairci, ib. V, 4 dans CRIME
Si de vos flatteurs vous suivez la maxime, Il vous faudra, seigneur, courir de crime en crime, Brit. IV, 3 dans CRIME
Hélas ! si jeune encore, Par quel crime ai-je pu mériter mon malheur ?, Esther, I, 5 dans CRIME
Des offenses d'autrui malheureuses victimes, Que nous servent, hélas ! des regrets superflus ? Nos pères ont péché, nos pères ne sont plus, Et nous portons la peine de leurs crimes, ib. dans CRIME
Je ne sais de tout temps quelle injuste puissance Laisse le crime en paix et poursuit l'innocence, Andr. III, 1 dans CRIME
Ainsi que la vertu, le crime a ses degrés, Phèd. IV, 2 dans CRIME
Je le crois criminel puisque vous l'accusez, Phèd. V, 7 dans CRIMINEL, ELLE
Grâces au ciel ! mes mains ne sont pas criminelles, Plût aux dieux que mon coeur fût innocent comme elles !, Phèd. I, 3 dans CRIMINEL, ELLE
Un amour criminel causa toute sa haine, Phèd. IV, 1 dans CRIMINEL, ELLE
De quoi l'accuse-t-il ? et par quel attentat Devient-elle en un jour criminelle d'État, Brit. I, 2 dans CRIMINEL, ELLE
Des coursiers attentifs le crin s'est hérissé, Phèd. V, 6 dans CRIN
La vraisemblance [dans les tragédies de Racine] y est merveilleusement observée, avec une profonde connaissance du coeur humain dans les différentes crises des passions, Lettres, 6e recueil, de Guilleragues à Racine dans CRISE
Je fis croire et je crus ma victoire certaine, Andr. I, 1 dans CROIRE
Non, ou vous me croirez, ou bien de ce malheur Ma mort m'épargnera la vue et la douleur, Brit. IV, 3 dans CROIRE
Oui, monsieur, je vous crois, comme mon propre père, Plaid. I, 7 dans CROIRE
Et de mille remords son esprit combattu Croit tantôt son amour et tantôt sa vertu, Andr. V, 2 dans CROIRE
M'en croirez-vous ? Lassé de ses trompeurs attraits, Au lieu de l'enlever, fuyez-la pour jamais, Andr. III, 1 dans CROIRE
Ah ! fallait-il en croire une amante insensée ? Ne devais-tu pas lire au fond de ma pensée ?, ib. V, 3 dans CROIRE
Quelle faiblesse à moi d'en croire un furieux ?, Mithr. III, 4 dans CROIRE
Je m'en fie à Burrhus ; j'en crois même son maître, Brit V, 1 dans CROIRE
Là, si vous m'en croyez, d'un amour éternel Nous irons confirmer le serment solennel, Phèd V, 1 dans CROIRE
Si j'en crois leurs alarmes, Andr. I, 4 dans CROIRE
Que n'en croyais-je alors ma tendresse alarmée ?, Iphig. I, 1 dans CROIRE
Que si j'en crois ma gloire, il y faut renoncer, ib. II, 7 dans CROIRE
En croirez-vous toujours un farouche scrupule ?, Phèd. I, 1 dans CROIRE
Vous croyez qu'un amant vienne vous insulter ? Il vous rapporte un coeur qu'il n'a pu vous ôter, Andr. II, 1 dans CROIRE
Mais cependant, seigneur, que faut-il que je croie D'un bruit qui me surprend et me comble de joie ?, Iphig. I, 2 dans CROIRE
Que croira-t-on de vous, à voir ce que vous faites ?, Andr. III, 1 dans CROIRE
Je croirais ses conseils et je verrais Pyrrhus, Andr. III, 5 dans CROIRE
J'ai prononcé sa grâce et je crois sa promesse, Baj. III, 5 dans CROIRE
Je fus sourde à la brigue et crus la renommée, Brit. IV, 2 dans CROIRE
Mais, si je m'en croyais, je ne le verrais pas, Andr. II, 1 dans CROIRE
Ainsi l'on vit l'aimable Samuel Croître à l'ombre du tabernacle, Athal. II, 9 dans CROÎTRE
[Cet amour] Dont les feux avec nous ont crû dans le silence, Baj. II, 5 dans CROÎTRE
Je sens croître ma joie et mon étonnement, Iphig. II, 2 dans CROÎTRE
Je vois mes honneurs croître et tomber mon crédit, Brit. I, 1 dans CROÎTRE
Ah ! laisse à ma fureur le temps de croître encore, Andr. II, 1 dans CROÎTRE
Le trouble semble croître en son âme incertaine, Phèd. V, 5 dans CROÎTRE
Votre douleur redouble et croît à chaque pas, Iphig. II, 1 dans CROÎTRE
Je ne prends point plaisir à croître ma misère, Baj. III, 3 dans CROÎTRE
Que ce nouvel honneur va croître son audace, Esth. III, 3 dans CROÎTRE
Tu verras que les Dieux n'ont dicté cet oracle Que pour croître à la fois sa gloire et mon tourment, Iphig. IV, 1 dans CROÎTRE
Sa croupe se recourbe en replis tortueux, Phèd. V, 6 dans CROUPE
Ô toi qui me connais, te sembloit-il croyable Que.... ?, Phèd. II, 1 dans CROYABLE
La pièce est de mon cru, Épigr. dans CRU
Que je bénis, seigneur, l'heureuse cruauté Qui vous rend.... - Tu l'as vu comme elle m'a traité, Andr. II, 5 dans CRUAUTÉ
J'ai mendié la mort chez des peuples cruels, Andr. II, 2 dans CRUEL, ELLE
Une guerre cruelle, sanglante, acharnée Cruelle bataille, Théb. III, 4 dans CRUEL, ELLE
Loin de ces lieux cruels précipitez vos pas, Iphig. IV, 10 dans CRUEL, ELLE
Les dieux depuis longtemps me sont cruels et sourds, Iphig. II, 2 dans CRUEL, ELLE
Non, vous ne verrez pas cette fête cruelle, Baj. II, 5 dans CRUEL, ELLE
Ah ! souvenir cruel, Andr. I, 4 dans CRUEL, ELLE
Et ton nom paraîtra dans la race future Aux plus cruels tyrans une cruelle injure, Brit. V, 6 dans CRUEL, ELLE
[C'est lui qui] Veut, la force à la main, m'attacher à son sort Par un hymen, pour moi, plus cruel que la mort, Mithr. I, 2 dans CRUEL, ELLE
Et même en ce moment où ta bouche cruelle Vient si tranquillement m'annoncer le trépas, Andr. IV, 5 dans CRUEL, ELLE
Avec quels yeux cruels sa rigueur obstinée Vous laissait à ses pieds peu s'en faut prosternée !, Phèd. III, 1 dans CRUEL, ELLE
Vous triomphez, cruelle, et bravez ma douleur, Iphig. II, 5 dans CRUEL, ELLE
Un cruel (comment puis-je autrement l'appeler ?) Par la main de Calchas s'en va vous immoler, Iphig. III, 6 dans CRUEL, ELLE
Je ne t'ai point aimé, cruel ? qu'ai-je donc fait ?, Andr. IV, 5 dans CRUEL, ELLE
Ne descendez-vous pas de ces fameux lévites Qui, lorsqu'au dieu du Nil le volage Israël Rendit dans le désert un culte criminel...., Ath. IV, 3 dans CULTE
Il est temps de montrer cette ardeur et ce zèle Qu'au fond de votre coeur mes soins ont cultivé, Ath. IV, 2 dans CULTIVER
Vous cultivez déjà leur haine et leur fureur, Athal. II, 7 dans CULTIVER
Soumise à mon époux et cachant mes ennuis, De son fatal hymen je cultivais les fruits, Phèd. I, 3 dans CULTIVER
Un autre décrit curieusement et fort au long les petites choses, et passe légèrement sur les grandes, Extrait du Traité de Lucien : Comment il faut écrire l'histoire dans CURIEUSEMENT
Ah ! que vous enflammez mon désir curieux !, Esth. II, 7 dans CURIEUX, EUSE
Déchirera son sein et d'un oeil curieux Dans son coeur palpitant consultera les dieux, Iphig. IV, 4 dans CURIEUX, EUSE
Mais j'ai vu près de vous ce superbe Hippolyte ; Et même, en le voyant, le bruit de sa fierté A redoublé pour lui ma curiosité, Phèd. II, 1 dans CURIOSITÉ
Sans amour, ma gloire n'égale Que la gloire de la cymbale, Qui d'un vain bruit frappe les airs, Cantiques spirit. 1 dans CYMBALE
La célèbre maison de Saint-Cyr ayant été principalement établie pour élever dans la piété un fort grand nombre de demoiselles rassemblées de tous les endroits du royaume, on n'a rien oublié de tout ce qui pouvait les rendre capables de servir Dieu dans les différents états où il lui plaira de les appeler.... Les personnes illustres qui ont bien voulu prendre la principale direction de cette maison, ....me firent l'honneur.... de me demander si je ne pourrais pas faire, sur quelque sujet de piété ou de morale, une espèce de poëme où le chant fût mêlé avec le récit, le tout lié par une action qui rendît la chose plus vive et moins capable d'ennuyer ; je leur proposai le sujet d'Esther, qui les frappa d'abord, cette histoire leur paraissant pleine de grandes leçons d'amour de Dieu et de détachement du monde au milieu du monde même, Esther, Préface dans CYR (SAINT-)
Daigne-t-elle sur nous au moins tourner les yeux ? Quel orgueil !, Androm. III, 6 dans DAIGNER
Heureux que sa bonté daignât tout oublier, Brit. IV, 4 dans DAIGNER
Daigne, daigne, mon Dieu, sur Mathan et sur elle Répandre cet esprit d'imprudence et d'erreur, De la chute des rois funeste avant-coureur, Athal. I, 2 dans DAIGNER
Monsieur, où courez-vous ? c'est vous mettre en danger, Plaid. II, 13 dans DANGER
Et ne prolongez point de dangereux adieux, Baj. II, 5 dans DANGEREUX, EUSE
Et repoussant les traits d'un amour dangereux, Mithr. IV, 5 dans DANGEREUX, EUSE
Mon père paya cher ce dangereux honneur, ib. I, 3 dans DANGEREUX, EUSE
Le roi toujours fertile en dangereux détours, ib. I, 5 dans DANGEREUX, EUSE
Dangereuse marâtre, à peine elle vous vit Que votre exil d'abord signala son crédit, Phèd. I, 1 dans DANGEREUX, EUSE
Bientôt dans des vaisseaux sur l'Euxin préparés J'ai rejoint de mon camp les restes séparés, Mithr. II, 3 dans DANS
Peut-être en ce moment je serais dans Ostie, S'il ne m'eût de sa cour défendu la sortie, Bérén. III, 3 dans DANS
Ou couché sans honneur dans une foule obscure, Mithr. I, 3 dans DANS
Contemplez mon devoir dans toute sa rigueur, Bérén. IV, 5 dans DANS
Sa reconnaissance Ne peut-elle éclater que dans sa dépendance ?, Brit. I, 2 dans DANS
Dans le doute mortel dont je suis agité, Phèd. I, 1 dans DANS
Oui je viens dans son temple adorer l'Éternel, Athal. I, 1 dans DANS
Il a voulu Qu'elle eût dans son absence un pouvoir absolu, Baj. I, 1 dans DANS
Ils ont de toutes parts Fait briller à nos yeux la pointe de leurs dards, Iphig. V, 1 dans DARD
Ou présentent leurs dards aux yeux des matelots, Mithr. IV, 6 dans DARD
Gardes, obéissez sans tarder davantage, Brit. III, 8 dans DAVANTAGE
Du zèle de ma loi que sert de se parer ?, Athal. I, 1 dans DE
Est-ce que de Baal le zèle vous transporte ?, ib. III, 3 dans DE
À l'amour de Pharnace on impute mes pleurs, Mithr. II, 6 dans DE
Sans que de tout le jour je puisse voir Titus, Bérén. IV, 5 dans DE
J'ai vu le fer en main Étéocle lui-même ; Il marche des premiers, Théb. I, 1 dans DE
De cette autre entreprise honorez mon audace, Mithr. III, 1 dans DE
Sans me faire payer son salut de mon coeur, Andr. I, 4 dans DE
Le seul Agamemnon, refusant tant de gloire, N'ose d'un peu de sang acheter la victoire, Iphig. I, 3 dans DE
Laissez à Ménélas racheter d'un tel prix Sa coupable moitié dont il est trop épris, ib. IV, 4 dans DE
Mais d'un soin si cruel la fortune me joue, Bérén. V, 2 dans DE
.... D'un regard a daigné m'avertir, ib. I, 3 dans DE
.... D'un ordre constant gouvernant ses provinces, Théb. I, 5 dans DE
Venez, de l'huile sainte il faut vous consacrer, Ath. IV, 3 dans DE
Tous les jours je l'invoque, et d'un soin paternel Il me nourrit des dons offerts sur son autel, ib. II, 7 dans DE
De quelle noble ardeur pensez-vous qu'ils se rangent Sous les drapeaux d'un roi longtemps victorieux ?, Mithr. III, 1 dans DE
.... Ô jour heureux pour moi ! De quelle ardeur j'irai reconnaître mon roi !, Athal. I, 1 dans DE
Animé d'un regard, je puis tout entreprendre, Andr. I, 4 dans DE
Et de mille remords son esprit combattu, ib. V, 2 dans DE
Excité d'un désir curieux, Brit. II, 2 dans DE
Quoi ! toujours enchaîné de ma gloire passée...., ib. IV, 3 dans DE
Vaincu du pouvoir de vos charmes, Alex. II, 1 dans DE
Ô ciel ! si notre amour est condamné de toi, Baj. I, 4 dans DE
Jadis Priam vaincu fut respecté d'Achille, Andr. III, 6 dans DE
Aux larmes, au travail le peuple est condamné, Et d'un sceptre de fer veut être gouverné, Ath. IV, 3 dans DE
Déjà Troie en alarmes Redoute mon bûcher et frémit de vos larmes, Iphig. V, 2 dans DE
Au moins consolez-moi de quelque heure de paix, Théb. I, 3 dans DE
Qui sait si.... Ce roi [Mithridate].... N'accuse point le ciel qui le laisse outrager, Et des indignes fils qui n'osent le venger ?, Mithr. I, 3 dans DE
Mais je veux de mon doute être débarrassée, Athal. II, 6 dans DÉBARRASSER
Je l'ai vu dans leurs mains quelque temps se débattre, Androm. V. 3 dans DÉBATTRE
M. de Termes nous mène dans son carrosse, et j'ai aussi débauché M. Hessein pour faire le quatrième, Lett. à Boileau, 25 juillet 1687 dans DÉBAUCHER
Le Rhin s'était débordé tout à coup, Lettre à Boileau, 28 sept. 1694 dans DÉBORDER
Ils savent que, sur eux prêt à se déborder, Ce torrent, s'il m'entraîne, ira tout inonder, Mithr. III, 1 dans DÉBORDER
Ils vivent cependant et leur temple est debout, Athal. II, 5 dans DEBOUT
Debout à ses côtés le jeune Éliacin Comme moi le servait en long habit de lin, Athal. II, 2 dans DEBOUT
L'ange exterminateur est debout avec nous, Athal. V, 4 dans DEBOUT
Quel débris parle ici de votre résistance ?, Iphig. IV, 4 dans DÉBRIS
Non, je ne prétends point, cher Arbate, à ce prix, D'un malheureux empire acheter le débris, Mithr. I, 1 dans DÉBRIS
[Il] Fondait sur trente États son trône florissant Dont le débris même est un empire puissant, ib. III, 1 dans DÉBRIS
Je fondais mon bonheur sur le débris des lois, Bérén. II, 2 dans DÉBRIS
Il n'a point détourné ses regards d'une fille, Seul reste du débris d'une illustre famille, Brit. II, 3 dans DÉBRIS
Achève, Petit-Jean, c'est fort bien débuté, Plaid. III, 3 dans DÉBUTER
Heureux si je pouvais, avant que m'immoler, Percer le traître coeur qui m'a pu déceler, Mithr. IV, 2 dans DÉCELER
.... Ciel ! si quelque infidèle, Écoutant nos discours, nous allait déceler !, Esth. II, 9 dans DÉCELER
....Compare prix pour prix Les étrennes d'un juge à celles d'un marquis ; Attends que nous soyons à la fin de décembre, Plaid. I, 4 dans DÉCEMBRE
Ai-je pu résister au charme décevant...., Phèd. II, 2 dans DÉCEVANT, ANTE
Par quelle trahison le cruel m'a déçue !, Iphig. V, 3 dans DÉCEVOIR
Cruelle, quand ma foi vous a-t-elle déçue ?, Phèd. I, 3 dans DÉCEVOIR
Laissez-moi loin de vous et loin de ce rivage De mon fils déchiré fuir la sanglante image, Phèd. V, 7 dans DÉCHIRÉ, ÉE
Arrachons, déchirons tous ces vains ornements, Esth. I, 5 dans DÉCHIRER
Portant partout le trait dont je suis déchiré, Phèd. II, 2 dans DÉCHIRER
....Hélas ! que vous me déchirez, Bérén. IV, 5 dans DÉCHIRER
Un trouble assez cruel m'agite et me dévore, Sans que des pleurs si chers me déchirent encore, ib. IV, 5 dans DÉCHIRER
Mille soupçons encor viennent me déchirer, Mithr. IV, 1 dans DÉCHIRER
Quoi ! de quelque remords êtes-vous déchirée ?, Phèd. I, 3 dans DÉCHIRER
Vos ennemis déchus de leur vaine espérance, Brit. II, 2 dans DÉCHU, UE
Je vous croirai Burrhus, lorsque dans les alarmes Il faudra soutenir la gloire de nos armes, Ou lorsque, plus tranquille, assis dans le sénat, Il faudra décider du destin de l'État, Brit. III, 1 dans DÉCIDER
Du Troyen et du Grec faites-le décider ; Qu'il songe qui des deux il veut rendre ou garder, Andr. II, 2 dans DÉCIDER
Il faut de nos destins que Bajazet décide, Baj. I, 3 dans DÉCIDER
Il faudrait remplir l'action [d'une tragédie] d'une infinité de déclamations où l'on ferait dire aux acteurs tout le contraire de ce qu'ils devraient dire, Brit. 1re préface. dans DÉCLAMATION
Leur haine dès longtemps contre moi déclarée, Bér. IV, 5 dans DÉCLARÉ, ÉE
En public, en secret, contre vous déclarée, J'ai voulu par des mers en être séparée, Phèd. II, 5 dans DÉCLARÉ, ÉE
Je leur déclarerai l'héritier de leurs maîtres, Athal. I, 2 dans DÉCLARER
Qu'est-ce donc qu'on prépare ? - Il est juste, mon fils, que je vous le déclare, ib. IV, 2 dans DÉCLARER
Il n'est plus temps ; il sait mes ardeurs insensées ; De l'austère pudeur les bornes sont passées ; J'ai déclaré ma honte aux yeux de mon vainqueur, Phèd. III, 1 dans DÉCLARER
Il faut qu'un fils naissant la déclare sultane, Baj. II, 3 dans DÉCLARER
Je le vois, je lui parle ; et mon coeur.... je m'égare ; Seigneur, ma folle ardeur malgré moi se déclare, Phèd. II, 5 dans DÉCLARER
L'orage se déclare, Ath. III, 6 dans DÉCLARER
Il [Oreste] a parlé, madame, et Pyrrhus se déclare, Androm. III, 3 dans DÉCLARER
Oui, vous serez content, je vais me déclarer, Baj. IV, 6 dans DÉCLARER
Je sentis contre moi mon coeur se déclarer, Iphig. II, 1 dans DÉCLARER
L'armée à haute voix se déclare contre elle, Iphig. V, 6 dans DÉCLARER
Le ciel s'est déclaré contre mon artifice, Baj. I, 4 dans DÉCLARER
La mère de Néron se déclare pour nous, Brit. II, 6 dans DÉCLARER
Cependant Claudius penchait vers son déclin [mort], Brit. IV, 2 dans DÉCLIN
Mais enfin à son tour leur puissance décline, Brit. V, 3 dans DÉCLINER
Un sang digne des rois dont il est découlé, Théb. III, 3 dans DÉCOULER
Vos femmes dont le soin à l'envi la soulage, Ont découvert son sein pour leur donner passage [aux soupirs], Baj. IV, 5 dans DÉCOUVRIR
Enfin, Burrhus, Néron découvre son génie, Brit. III, 2 dans DÉCOUVRIR
Mais puisqu'à votre reine il faut le découvrir [un trésor], Athal. V, 2 dans DÉCOUVRIR
Le roi feignait ! et moi, découvrant ma pensée...., Mithr. IV, 1 dans DÉCOUVRIR
Enfin avec des yeux qui découvraient mon âme, Baj. III, 2 dans DÉCOUVRIR
.... à Calchas je vais tout découvrir, Iphig. IV, 11 dans DÉCOUVRIR
De ses retranchements il découvre les vôtres, Alex. II, 1 dans DÉCOUVRIR
Je prétends que l'aurore Découvre mes vaisseaux déjà loin du Bosphore, Mithr. III, 1 dans DÉCOUVRIR
C'est alors que chacun rappelant le passé Découvrit mon dessein déjà trop avancé, Brit. IV, 2 dans DÉCOUVRIR
Et les siècles obscurs devant moi se découvrent, Athal. III, 7 dans DÉCOUVRIR
Leur aspect souhaité se découvre à mes yeux, Iph. II, 3 dans DÉCOUVRIR
Retirons-nous, sortons, et, sans nous découvrir, Allons loin de ses yeux l'oublier et mourir, Bérén. I, 2 dans DÉCOUVRIR
Je n'accepte la main qu'elle m'a présentée Que pour m'armer contre elle et, sans me découvrir, Traverser son bonheur que je ne puis souffrir, Iphig. II, 1 dans DÉCOUVRIR
On croit tous les jours ici être à la veille d'un décri [de monnaie], et cela cause le plus grand désordre du monde, les marchands ne voulant presque rien vendre ou vendant extrêmement cher, Lett. à son fils, 25 dans DÉCRI
Quelque soin que j'aie pris pour travailler cette tragédie, il semble qu'autant que je me suis efforcé de la rendre bonne, autant de certaines gens se sont efforcés de la décrier, Brit. 1re préface. dans DÉCRIER
Malgré mes voeux, seigneur, honteusement déçus, Andr. IV, 3 dans DÉÇU, UE
âme lâche et trop digne enfin d'être déçue, Baj. IV, 3 dans DÉÇU, UE
Madame, je vois bien que vous êtes déçue, Bérén. III, 3 dans DÉÇU, UE
J'ai dédaigné pour toi les voeux de tous nos princes, Andr. IV, 5 dans DÉDAIGNER
Elle me dédaignait, un autre l'abandonne, Androm. II, 1 dans DÉDAIGNER
Et pour tout autre objet ton âme indifférente Dédaignait de brûler d'une flamme innocente, Phèd. IV, 2 dans DÉDAIGNER
Dédaigneuse princesse, Phèd. I, 1 dans DÉDAIGNEUX, EUSE
L'orgueil et le dédain sont peints sur son visage, Esth. III, 3 dans DÉDAIN
Je vois que mon silence irrite vos dédains, Brit. III, 3 dans DÉDAIN
J'en voyais et dehors et dedans nos murailles, Théb. II, 1 dans DEDANS
Voudrais-je, de la terre inutile fardeau, Trop avare du sang reçu d'une déesse, Attendre chez mon père une obscure vieillesse ?, Iph. I, 2 dans DÉESSE
Toi-même rappelant ma force défaillante, Phèd. III, 1 dans DÉFAILLANT, ANTE
J'ai senti défaillir ma force et mes esprits, Baj. V, 1 dans DÉFAILLIR
Et qui sait si l'ingrate, en sa longue retraite, N'a point de l'empereur médité la défaite ?, Brit. III, 6 dans DÉFAITE
Au défaut de ton bras, prête-moi ton épée, Phèd. II, 5 dans DÉFAUT
Cet humble adorateur Captive ma personne au défaut de mon coeur, Alex. III, 1 dans DÉFAUT
Voilà mes guichetiers en défaut, dieu merci, Plaid. I, 3 dans DÉFAUT
Vous, maître Petit-Jean, serez le demandeur ; Vous, maître l'Intimé, serez le défendeur, Plaid. II, 14 dans DÉFENDEUR, ERESSE
Défendez-moi des fureurs de Pharnace, Mithr. I, 2 dans DÉFENDRE
Et songeons bien plutôt, quelque amour qui nous flatte, à défendre du joug et nous et nos États, ib. I, 3 dans DÉFENDRE
Et subisse des lois Dont il a quarante ans défendu tous les rois, ib. III, 1 dans DÉFENDRE
Prince aimable, dis-nous si quelque ange au berceau, Contre tes assassins prit soin de te défendre, Ath. IV, 6 dans DÉFENDRE
Pour défendre vos jours de leurs mains meurtrières, Iphig. IV, 4 dans DÉFENDRE
Je défendrai mes droits fondés sur vos serments, ib. IV, 6 dans DÉFENDRE
Ciel ! qui nous défendra si tu ne nous défends ?, Esth. I, 3 dans DÉFENDRE
C'est des ministres saints la demeure sacrée ; Les lois à tout profane en défendent l'entrée, Ath. III, 2 dans DÉFENDRE
.... Puisqu'un sort jaloux Lui défend de jouir d'un spectacle si doux, Alex. IV, 3 dans DÉFENDRE
Le ciel protége Troie ; et par trop de présages Son courroux nous défend d'en chercher les passages, Iphig. I, 2 dans DÉFENDRE
Mais mon père défend que le roi se hasarde, Ath. V, 1 dans DÉFENDRE
.... Gardez-vous de prétendre Que de tant d'ennemis vous puissiez vous défendre, Mithr. V, 5 dans DÉFENDRE
Qu'on rappelle mon fils, qu'il vienne se défendre, Phèd. V, 5 dans DÉFENDRE
Défendez-vous, madame, et ne l'accusez pas, Brit. IV, 1 dans DÉFENDRE
Contre tant de soupirs peut-on bien se défendre ?, Alex. II, 5 dans DÉFENDRE
Contre tous les poisons soigneux de me défendre, Mithr. V, 4 dans DÉFENDRE
Prince, de ce devoir je ne puis me défendre, Bérén. IV, 8 dans DÉFENDRE
Je ne m'en défends point : mes pleurs, belle Ériphile, Ne tiendraient pas longtemps contre les soins d'Achille, Iphig. II, 3 dans DÉFENDRE
Il n'a pour sa défense Que les pleurs de sa mère et que son innocence, Andr. I, 4 dans DÉFENSE
Il prend l'humble sous sa défense, Esth. I, 5 dans DÉFENSE
La veuve en sa défense [la protection de Dieu] espère, ib. III, 3 dans DÉFENSE
Jugez après cette insolence Si nous devons d'un traître embrasser la défense, Baj. IV, 6 dans DÉFENSE
Sans gardes, sans défense, il marche à cette fête, Andr. IV, 3 dans DÉFENSE
Il est le défenseur de l'orphelin timide, Ath. II, 7 dans DÉFENSEUR
De puissants défenseurs prendront notre querelle, Phèd. V, 1 dans DÉFENSEUR
Rhodes, des Ottomans ce redoutable écueil, De tous ses défenseurs devenu le cercueil...., Baj. II, 1 dans DÉFENSEUR
Venez, cher rejeton d'une vaillante race, Remplir vos défenseurs d'une nouvelle audace ; Venez du diadème à leurs yeux vous couvrir, Athal. IV, 5 dans DÉFENSEUR
Tant d'honneurs, disaient-ils, et tant de déférences Sont-ce de ses bienfaits de faibles récompenses ?, Brit. IV, 2 dans DÉFÉRENCE
Quelques titres nouveaux que Rome lui défère, Néron n'en reçoit point qu'il ne donne à sa mère, Brit. I, 1 dans DÉFÉRER
.... Cette défiance Est toujours d'un grand coeur la dernière science, Brit. I, 4 dans DÉFIANCE
Dans un temps plus heureux ma juste impatience Vous ferait repentir de votre défiance, ib. III, 7 dans DÉFIANCE
N'était-il pas plus noble.... de me rassurer, en flattant ma douleur, Contre la défiance attachée au malheur ?, Mithr. II, 4 dans DÉFIANCE
Défiant leurs nombreuses cohortes, Mithr. V, 4 dans DÉFIER
Je défiais ses yeux de me troubler jamais, Androm. I, 1 dans DÉFIER
Roxane, qui depuis, loin de s'en défier, à ses desseins secrets voulut m'associer, Baj. I, 4 dans DÉFIER
Et quand de toi peut-être un père se défie...., Mithr. IV, 1 dans DÉFIER
De mes faibles efforts ma vertu se défie, Mithr. II, 6 dans DÉFIER
Ce héros expiré N'a laissé dans mes bras qu'un corps défiguré, Phèd. V, 6 dans DÉFIGURÉ, ÉE
Je ne prétends pas qu'un impuissant courroux Dégage ma parole et m'acquitte envers vous, Brit. I, 3 dans DÉGAGER
.... J'ai couru partout où ma perte certaine Dègageait mes serments et finissait ma peine, Androm. II, 2 dans DÉGAGER
Vous-même dégagez la foi de vos oracles, Iphig. V, 2 dans DÉGAGER
Dégagez-vous des soins dont vous êtes chargé, Androm, II, 2 dans DÉGAGER
Te voilà sur tes pieds droit comme une statue ; Dégourdis-toi, courage ! allons, qu'on s'évertue, Plaid. III, 3 dans DÉGOURDIR
Les ronces dégouttantes Portent de ses cheveux les dépouilles sanglantes, Phèd. V, 6 dans DÉGOUTTANT, ANTE
Souvent avec prudence un outrage enduré Aux honneurs les plus hauts a servi de degré, Esth. III, 1 dans DEGRÉ
Les droits de mes aïeux.... Étaient même, sans moi, d'inutiles degrés, Brit. IV, 2 dans DEGRÉ
Ainsi que la vertu, le crime a ses degrés, Phèd. IV, 2 dans DEGRÉ
J'approchai par degrés de l'oreille des rois, Athal. III, 3 dans DEGRÉ
Haut degré de gloire et de puissance, Bérén. I, 4 dans DEGRÉ
Qui t'aurait reconnu déguisé de la sorte ?, Plaid. II, 2 dans DÉGUISÉ, ÉE
Et, sous un front serein déguisant mes alarmes, Il fallait bien souvent me priver de mes larmes, Phèd. IV, 6 dans DÉGUISER
Ne prétendaistu point par tes fausses couleurs Déguiser un amour qui te retient ailleurs ?, Baj. V, 4 dans DÉGUISER
Quiconque ne sait pas dévorer un affront Ni de fausses couleurs se déguiser le front...., Esth. IV, 1 dans DÉGUISER
Seigneur, je ne vous puis déguiser ma surprise, Mithr. III, 1 dans DÉGUISER
Seigneur, je ne vous puis déguiser mon erreur, Brit. II, 3 dans DÉGUISER
J'irai, bien plus content et de vous et de moi, Détromper son amour d'une feinte forcée, Que je n'allais tantôt déguiser ma pensée, Baj. III, 4 dans DÉGUISER
S'il faut ne te rien déguiser, Mon innocence enfin commence à me peser, Androm. III, 1 dans DÉGUISER
Ce n'est point avec toi que mon coeur se déguise, Andr. IV, 1 dans DÉGUISER
Il se déguise en vain, je lis sur son visage Des fiers Domitius l'humeur triste et sauvage, Brit. I, 1 dans DÉGUISER
Il ne s'agit point, dans ma tragédie, des affaires du dehors ; Néron est dans son particulier et dans sa famille, Brit. 1re préface. dans DEHORS
Mes fureurs au dehors ont osé se répandre, Phèd. III, 1 dans DEHORS
Racine l'a employé comme préposition : Je voyais et dehors et dedans nos murailles, Théb. II, 1 dans DEHORS
Et du temple déjà l'aube blanchit le faîte, Athal. I, 1 dans DÉJÀ
Déjà de leur abord la nouvelle est semée ; Et déjà de soldats une foule charmée...., Iphig. I, 4 dans DÉJÀ
Déjà dans les vaisseaux la voile se déploie, Déjà sur sa parole ils se tournent vers Troie, ib. III, 3 dans DÉJÀ
.... Déjà la renommée Par d'étonnants récits m'en avait informée, Iph. II, 2 dans DÉJÀ
Je vous ai déjà dit que je la répudie, Britann. II, 3 dans DÉJÀ
À ma confusion, Néron veut faire voir Qu'Agrippine promet par delà son pouvoir, Brit. I, 2 dans DELÀ
Ô Dieux ! dans ce péril m'auriez-vous délaissée ?, Mithr. IV, 1 dans DÉLAISSER
Allons nous délasser à voir d'autres procès, Plaid. III, 4 dans DÉLASSER
Les déserts, autrefois peuplés de sénateurs, Ne sont plus habités que par leurs délateurs, Brit. I, 2 dans DÉLATEUR
.... Pourquoi délibérer ? De tous les deux, madame, il se faut assurer, Athal. II, 5 dans DÉLIBÉRER
Tandis que les méchants délibèrent entre eux, ib. III, 6 dans DÉLIBÉRER
Ne délibérons plus, Iph. IV, 7 dans DÉLIBÉRER
Vous qui goûtez ici des délices si pures, Esth. Prol. dans DÉLICE
De Rome pour un temps Caïus fut les délices, Brit. I, 1 dans DÉLICE
D'un joug cruel il sauva nos aïeux ; Les nourrit au désert d'un pain délicieux, Athal. I, 4 dans DÉLICIEUX, EUSE
Et sur mes faibles mains fondant leur délivrance, Esth. I, 1 dans DÉLIVRANCE
Mon père, si matin qui vous fait déloger [sortir de chez vous] ?, Plaideurs, I, 4 dans DÉLOGER
Qui sait si nous serons demain ?, Athal. II, 9 dans DEMAIN
S'il ne meurt aujourd'hui, je puis l'aimer demain, Androm. IV, 3 dans DEMAIN
Aujourd'hui votre époux, il faut partir demain, Mithr. II, 4 dans DEMAIN
Faut-il que mes soupirs vous demandent sa vie ?, Androm. III, 7 dans DEMANDER
Je vous ai demandé des oreilles, des yeux, Bérén. II, 2 dans DEMANDER
Mes soldats, dont je veux tenter la complaisance, Dans ce même moment demandent ma présence, Mithr. II, 5 dans DEMANDER
Puisqu'enfin ma prière a si peu de pouvoir, Vous avez entendu ce que je vous demande, Madame ; je le veux et je vous le commande, Obéissez...., Iphig. III, 1 dans DEMANDER
Ses yeux baignés de pleurs demandent à vous voir, Bérén. V, 7 dans DEMANDER
Pourquoi le demander, puisque vous le savez ?, Iphig. IV, 6 dans DEMANDER
Allez, et laissez-moi quelque fidèle guide Qui conduise vers vous ma démarche timide, Phèd. V, 1 dans DÉMARCHE
En achevant ces mots, d'une démarche fière Il s'approche du roi couché dans la poussière, Théb. V, 3 dans DÉMARCHE
Sa démarche, ses yeux et tous ses traits enfin, Athal. II, 5 dans DÉMARCHE
Ce n'est point là, pour me le faire croire, La démarche d'un roi qui court à la victoire, Alex. II, 5 dans DÉMARCHE
Ont fait un grand combat d'un simple démêlé, Théb. III, 4 dans DÉMÊLÉ
J'ai vu tous mes projets tant de fois démentis, Bérén. V, 2 dans DÉMENTI, IE
Trop parfaite union par le sort démentie, Mithr. II, 6 dans DÉMENTI, IE
Et voit-on ses discours démentis par la suite ?, ib. IV, 1 dans DÉMENTI, IE
Mon coeur ne prétend pas, seigneur, vous démentir ; Et je vous en croirai sur un simple soupir, Bérén. II, 4 dans DÉMENTIR
Vous le craignez ; osez l'accuser la première Du crime dont il peut vous charger aujourd'hui ; Qui vous démentira ? tout parle contre lui, Phèd. III, 3 dans DÉMENTIR
Il courut démentir une mère infidèle, Mithr. II, 3 dans DÉMENTIR
Démentez donc, seigneur, ce bruit injurieux, Alex. II, 4 dans DÉMENTIR
Tiens, perfide, regarde, et démens cet écrit, Baj. V, 4 dans DÉMENTIR
Et bientôt, démentant le faux bruit de sa mort, Mithridate lui-même arrive dans le port, Mithr. I, 4 dans DÉMENTIR
Et ne voyais-tu pas dans mes emportements Que mon coeur démentait ma bouche à tous moments ?, Androm. V, 3 dans DÉMENTIR
L'événement n'a point démenti mon attente, Mithr. V, 1 dans DÉMENTIR
Il dément ses exploits et les rend superflus, Androm. III, 8 dans DÉMENTIR
Vous voulez que le roi s'abaisse et s'humilie ? Qu'il démente en un jour tout le cours sa vie ?, Mithr. III, 1 dans DÉMENTIR
Oui vous êtes du sang d'Atrée et de Thyeste ; Vous ne démentez pas une race funeste, Iphig. IV, 4 dans DÉMENTIR
Je n'ai point de son sang démenti l'origine, Phèd. IV, 2 dans DÉMENTIR
Soit que je n'ose encor démentir le pouvoir De ces yeux où j'ai lu si longtemps mon devoir, Brit. II, 2 dans DÉMENTIR
Titus n'a point pour moi paru se démentir, Bérén. I, 3 dans DÉMENTIR
Au delà de ces lieux gardez-vous d'avancer ; C'est des ministres saints la demeure sacrée, Athal. III, 2 dans DEMEURE
En ce temple où tu fais ta demeure sacrée, Athal. III dans DEMEURE
Demeurons toutefois pour troubler leur fortune, Andr. II, 1 dans DEMEURER
Pour cacher mon départ je demeure un moment, Phèd. V, 1 dans DEMEURER
Seigneur, avec raison je demeure étonnée, Brit. II, 3 dans DEMEURER
À qui doit demeurer cette noble conquête ?, Alex. IV, 5 dans DEMEURER
Il est arrivé de cette pièce ce qui arrivera toujours des ouvrages qui ont quelque bonté : les critiques se sont évanouies, la pièce est demeurée, Brit. 2e préface. dans DEMEURER
Et dès le premier mot ma langue embarrassée Dans ma bouche vingt fois a demeuré glacée, Bérén. II, 2 dans DEMEURER
Oui, oui, Porus, mon coeur n'aime point à demi, Alex. V, 3 dans DEMI, IE
[Il] N'a rien dit ou du moins n'a parlé qu'à demi, Mithr. II, 1 dans DEMI, IE
Tant qu'il respirera, je ne vis qu'à demi, Brit. IV, 3 dans DEMI, IE
Ma colère à ses yeux n'a paru qu'à demi, Andr. II, 5 dans DEMI, IE
Quel démon envieux M'a refusé l'honneur de mourir à vos yeux ?, Brit. II, 6 dans DÉMON
Fatale furie Que le démon de Rome a formée et nourrie, Mithr. V, 1 dans DÉMON
Que les démons et ceux qui les adorent Soient à jamais détruits et confondus !, Esth. II, 9 dans DÉMON
Et bravant du démon l'impuissant artifice, De la religion soutient tout l'édifice, Esth. prol. dans DÉMON
Serai-je sacrilége ou bien dénaturé ?, Théb. III, 4 dans DÉNATURÉ, ÉE
Possédant une amour qui me fut déniée, Mithr. III, 5 dans DÉNIÉ, ÉE
Pour obtenir les vents que le ciel vous dénie, Sacrifiez Iphigénie, Iphig. I, 1 dans DÉNIER
Le ciel vous ravira ce sang qu'on lui dénie, ib. dans DÉNIER
[Rome] Répudie Octavie et me fait dénouer Un hymen que le ciel ne veut point avouer, Brit. II, 3 dans DÉNOUER
Demain elle entendra ce peuple furieux Me venir demander son départ à ses yeux, Bérén. III, 1 dans DÉPART
Quoi ! ce départ n'est donc qu'un cruel stratagème ?, ib. V, 5 dans DÉPART
Gardez que ce départ ne leur soit révélé, Iphig. IV, 10 dans DÉPART
Et ces mêmes fureurs que vous me dépeignez, Iphig. III, 5 dans DÉPEINDRE
Quand tu me dépeignais ce héros intrépide, Phèd. I, 1 dans DÉPEINDRE
Et c'est pour m'affranchir de cette dépendance...., Brit. II, 2 dans DÉPENDANCE
Trop instruit de ses droits, trop plein de sa naissance, Il ne saurait souffrir la moindre dépendance, Androm. I, 3 dans DÉPENDANCE
Nos coeurs n'étaient point faits dépendants l'un de l'autre, Andr. IV, 5 dans DÉPENDANT, ANTE
Un moment a vaincu mon audace imprudente ; Cette âme si superbe est enfin dépendante, Phèd. II, 2 dans DÉPENDANT, ANTE
Tout dépend du secret et de la diligence, Iphig. IV, 10 dans DÉPENDRE
Leur sûreté [des rois] souvent dépend d'un prompt supplice, Athal. II, 5 dans DÉPENDRE
Il vit que son salut dépendait de lui plaire, et bientôt il lui plut, Baj. I, 1 dans DÉPENDRE
Mon bonheur dépendait de l'avoir pour époux, Mithr. III, 5 dans DÉPENDRE
Vous dépendez ici d'une main violente, Mithr. IV, 2 dans DÉPENDRE
Ces gardes, cette cour, l'air qui nous environne, Tout dépend de Pyrrhus et surtout d'Hermione, Andr. III, 1 dans DÉPENDRE
Quand de mes seules mains ce coeur voulait dépendre...., Bér. IV, 5 dans DÉPENDRE
Je défendrai sa vie aux dépens de mes jours, Andr. I, 4 dans DÉPENS
À vos plus chers amis j'ai disputé ce rang ; Je l'ai disputé même aux dépens de mon sang, Bérén. V, 7 dans DÉPENS
Arrêt enfin ; je perds ma cause avec dépens, Plaid. I, 7 dans DÉPENS
Quoi ! Roxane, seigneur, qu'Amurat a choisie Entre tant de beautés dont l'Europe et l'Asie Dépeuplent leurs états et remplissent sa cour, Bajaz. I, 1 dans DÉPEUPLER
Tous ces présents, Albine, irritent mon dépit, Brit. I, 1 dans DÉPIT
Quoi qu'il en soit, Néron, d'aussi loin qu'il me vit, Laissa sur son visage éclater son dépit, ib. dans DÉPIT
Crois que dans son dépit mon coeur est endurci, Androm. II, 1 dans DÉPIT
Que vous importe, ô dieux, sa joie ou son dépit ?, ib. II, 5 dans DÉPIT
Je vous l'avais prédit qu'en dépit de la Grèce De votre sort encor vous seriez la maîtresse, Androm. III, 8 dans DÉPIT
Il vous aurait déplu s'il pouvait vous déplaire, Androm. II, 1 dans DÉPLAIRE
Je sais que tout déplaît aux yeux d'une captive, Iphig. II, 1 dans DÉPLAIRE
S'ils sont d'un ennemi qui cherche à vous déplaire, Androm. III, 7 dans DÉPLAIRE
Parmi les déplaisirs où mon âme se noie, Andr. I, 1 dans DÉPLAISIR
Un coeur accablé de tant de déplaisirs, ib. II, 1 dans DÉPLAISIR
Mais toujours quelque espoir flattait mes déplaisirs, Bérén. I, 4 dans DÉPLAISIR
Ô filles de Lévi, troupe jeune et fidèle, Enfants, ma seule joie en mes longs déplaisirs, Athal. I, 3 dans DÉPLAISIR
De ce sang déplorable Je péris la dernière et la plus misérable, Phèd. I, 3 dans DÉPLORABLE
Déplorable Sion, qu'as-tu fait de ta gloire ?, Esth. I, 2 dans DÉPLORABLE
Vous voyez devant vous un prince déplorable...., Phèd. II, 2 dans DÉPLORABLE
Phèdre épargnait plutôt un père déplorable, ib. IV, 1 dans DÉPLORABLE
Prêt à suivre partout le déplorable Oreste, Andr. dans DÉPLORABLE
Infortunés tous deux depuis qu'on vous déplore, Théb. V, 2 dans DÉPLORER
Déployez en son nom cet étendard fatal, Baj. I, 1 dans DÉPLOYER
Il nous a déployé l'ordre dont Amurat Autorise ce monstre à ce double attentat, ib. V, 11 dans DÉPLOYER
Déjà dans les vaisseaux la voile se déploie, Iphig. III, 3 dans DÉPLOYER
Et tandis qu'à l'envi leur amour se déploie, Iphig. II, 1 dans DÉPLOYER
Les chiens à qui son bras a livré Jézabel, Attendent que sur toi sa fureur se déploie, Athal. III, 5 dans DÉPLOYER
Du tonnerre vengeur s'en va tout embraser, Et, tranquille, à ses pieds revient le déposer, Esth. prol. dans DÉPOSER
Je puis faire les rois, je puis les déposer, Bérén. III, 1 dans DÉPOSER
Pourquoi contre vous-même allez-vous déposer ?, Phèd. III, 3 dans DÉPOSER
De la religion les saints dépositaires, Baj. II, 3 dans DÉPOSITAIRE
Roxane vit le prince ; elle ne put lui taire L'ordre dont elle seule était dépositaire, ib. I, 1 dans DÉPOSITAIRE
Elle est de mes serments seule dépositaire, Iphig. IV, 6 dans DÉPOSITAIRE
Souvent ce cabinet superbe et solitaire Des secrets de Titus est le dépositaire, Bérén. I, 1 dans DÉPOSITAIRE
Le roi de son pouvoir se voit dépossédé, Iphig. V, 3 dans DÉPOSSÉDER
[Les vestales] Gardant fidèlement le dépôt précieux D'un feu toujours ardent qui brûle pour nos dieux...., Brit. V, 8 dans DÉPÔT
J'attends Antiochus pour lui recommander Ce dépôt précieux que je ne puis garder, Bérén. III, 2 dans DÉPÔT
On voit paraître aussi sa fidèle nourrice Qui, cachée en un coin de ce vaste édifice, Gardait ce cher dépôt..., Athal. V, 1 dans DÉPÔT
Ah ! s'il l'était assez [magnanime] pour nous laisser du moins Au tombeau qu'à ta cendre [ô Hector] ont élevé mes soins, Et que, finissant là sa haine et nos misères, Il ne séparât point des dépouilles si chères !, Andr. III, 6 dans DÉPOUILLE
Les ronces dégouttantes Portent de ses cheveux les dépouilles sanglantes, Phèd. V, 6 dans DÉPOUILLE
Un vizir aux sultans fait toujours quelque ombrage.... Sa dépouille est un bien qu'ils veulent recueillir, Et jamais leurs chagrins ne nous laissent vieillir, Baj. I, 1 dans DÉPOUILLE
Va, perds ces malheureux, leur dépouille est à toi, Esth. II, 1 dans DÉPOUILLE
Tout l'empire n'est pas la dépouille d'un maître, Brit. I, 2 dans DÉPOUILLE
Non, il faut à tes yeux dépouiller l'artifice, Esth. II, 1 dans DÉPOUILLER
Je tremble qu'Athalie.... Et d'un respect forcé ne dépouille les restes, Athal. I, 1 dans DÉPOUILLER
Avez-vous dépouillé cette haine si vive ?, ib. II, 5 dans DÉPOUILLER
Plus il me ferait honte et mettrait en lumière Le crime d'en avoir dépouillé l'héritière, Brit. II, 3 dans DÉPOUILLER
Liban, dépouille-toi de tes cèdres antiques, Esth. III, 9 dans DÉPOUILLER
De son amour pour toi ton Dieu s'est dépouillé, Athal. III, 7 dans DÉPOUILLER
Et depuis quand, seigneur, tenez-vous ce langage ?, Iphig. I, 1 dans DEPUIS
Quel ornement, madame, étranger en ces lieux ! Depuis quand l'avez-vous ?, ib. II, 3 dans DEPUIS
Mais qui sait si depuis Je n'ai point en secret partagé vos ennuis ?, Andr. II, 2 dans DEPUIS
Depuis que le Seigneur m'a reçu dans son temple, Athal. IV, 1 dans DEPUIS
Seigneur, est-il donc vrai qu'une reine aveuglée Vous préfère d'un roi la valeur déréglée ?, Alex. III, 5 dans DÉRÉGLÉ, ÉE
Et tout le peuple même avec dérision Observant la rougeur qui couvrait mon visage...., Esth. III, 1 dans DÉRISION
Le sort m'y réservait le dernier de ses coups, Bérén. I, 4 dans DERNIER, IÈRE
Tout ce que j'aimerai jusqu'au dernier soupir, Bérén. III, 1 dans DERNIER, IÈRE
J'ai fait de mon courage une épreuve dernière, ib. V, 7 dans DERNIER, IÈRE
Elle m'a déclaré sa volonté dernière, Baj. III, 2 dans DERNIER, IÈRE
Hélas ! si vous m'aimez, si, pour grâce dernière, Vous daignez d'une amante écouter la prière...., Iphig. III, 6 dans DERNIER, IÈRE
Peut-être nous touchons à notre heure dernière, Athal. V, 1 dans DERNIER, IÈRE
C'en est trop ; ma douleur, à cette triste vue, à son dernier excès est enfin parvenue, Bérén. V, 6 dans DERNIER, IÈRE
Ma fille, c'est à vous de montrer qui nous sommes, Et de ne voir en lui que le dernier des hommes, Iph. II, 4 dans DERNIER, IÈRE
Mais quand tu récitais des faits moins glorieux, Sa foi partout offerte et reçue en tous lieux, Hélène à ses parents dans Sparte dérobée, Phèdre, I, 1 dans DÉROBÉ, ÉE
Jamais on ne m'a vu dérober la victoire, Alex. IV, 2 dans DÉROBER
Faut-il que je dérobe avec mille détours Un bonheur [de voir Junie] que vos yeux m'accordaient tous les jours ?, Brit. II, 6 dans DÉROBER
Quoi ! pour vous confier la douleur qui m'accable, à peine je dérobe un moment favorable, Brit. II, 6 dans DÉROBER
Ma funeste amitié pèse à tous mes amis ; Chacun à ce fardeau veut dérober sa tête, Mithr. III, 1 dans DÉROBER
Quels empressements Vous dérobent sitôt à nos embrassements ?, Iphig. II, 2 dans DÉROBER
Faut-il qu'à vos yeux seuls un nuage odieux Dérobe sa vertu qui brille à tous les yeux ?, Phèd. V, 3 dans DÉROBER
Peut-on de nos malheurs leur dérober l'histoire ?, Athal. II, 7 dans DÉROBER
Je l'ai vu dans leurs bras quelque temps se débattre, Tout sanglant à leurs coups vouloir se dérober, Andr. V, 3 dans DÉROBER
Fidèle à sa douleur et dans l'ombre enfermée, Elle se dérobait même à sa renommée, Brit. II, 2 dans DÉROBER
Souffrez que, de vos coeurs rapprochant les liens, Je me cache à vos yeux et me dérobe aux siens, ib. III, 8 dans DÉROBER
Me puis-je avec honneur dérober [enfuir] avec vous, Phèd. V, 1 dans DÉROBER
Et mes genoux tremblants se dérobent sous moi, Phèdre, I, 3 dans DÉROBER
Venez, derrière un voile écoutant leurs discours...., Esth. II, 8 dans DERRIÈRE
N'es-tu pas dans ces lieux Où la haine des rois, avec le lait sucée...., Bérén. IV, 4 dans DES
Qui sait si... Ce roi... N'accuse point le ciel qui le laisse outrager, Et des indignes fils qui n'osent le venger, Mithr. I, 3 dans DES
L'homme dès sa naissance.... Nous nous aimions tous deux dès la plus tendre enfance, Théb. II, 1 dans DÈS
Demain, dès cette nuit, je prendrai des mesures, Athal. V, 2 dans DÈS
Et vos soins trop prudents Les ont [mes amis] tous écartés ou séduits dès longtemps, Brit. III, 5 dans DÈS
Vous m'aimez dès longtemps ; une égale tendresse Pour vous depuis longtemps m'afflige et m'intéresse, Mithr. II, 6 dans DÈS
Ah ! si d'un autre amour le penchant invincible Dès lors à mes bontés vous rendait insensible, Mithr. IV, 4 dans DÈS
Mais, seigneur, c'est un roi malheureux et soumis, Et dès lors je le compte au rang de mes amis, Alex. V, 1 dans DÈS
Et de son vain courroux trop tard désabusé, Alex. III, 2 dans DÉSABUSÉ, ÉE
Cher ami, si mon père, un jour désabusé, Plaint le malheur d'un fils faussement accusé, Phèd. V, 6 dans DÉSABUSÉ, ÉE
De ton espoir frivole es-tu désabusé ?, Athal. V, 5 dans DÉSABUSÉ, ÉE
De mon aimable erreur je fus désabusée, Bérén. II, 2 dans DÉSABUSÉ, ÉE
Roxane méprisée Bientôt de son erreur sera désabusée, Baj. I, 4 dans DÉSABUSÉ, ÉE
À l'erreur de Roxane ai-je dû m'opposer, Et perdre mon amant pour la désabuser ?, Baj. I, 4 dans DÉSABUSER
Il me semble déjà que ces murs, que ces voûtes Vont prendre la parole, et, prêts à m'accuser, Attendent mon époux pour le désabuser, Phèd. III, 3 dans DÉSABUSER
Dans son sang inhumain les chiens désaltérés, Athal. I, 1 dans DÉSALTÉRÉ, ÉE
Mais, malgré ses soupçons, le cruel Amurat N'osait sacrifier ce frère à sa vengeance Ni du sang ottoman proscrire l'espérance ; Ainsi donc pour un temps Amurat désarmé Laissa dans le sérail Bajazet enfermé, Baj. I, 1 dans DÉSARMÉ, ÉE
Un roi qui.... Laisse aux pleurs d'une épouse attendrir sa victoire, Et, par les malheureux quelquefois désarmé, Sait imiter en tout les dieux qui l'ont formé, Iphig. III, 4 dans DÉSARMÉ, ÉE
[Je pensais] Que son fils me la dût renvoyer désarmée, Androm. II, 5 dans DÉSARMÉ, ÉE
Croirai-je que vos yeux à la fin désarmés...., ib. IV, 3 dans DÉSARMÉ, ÉE
Désarmez les vaincus sans les désespérer, Alex. III, 7 dans DÉSARMER
Et pour le désarmer il avance le bras, Théb. V, 3 dans DÉSARMER
Hercule à désarmer coûtait moins qu'Hippolyte, Et, vaincu plus souvent et plus tôt surmonté, Préparait moins de gloire aux yeux qui l'ont dompté, Phèdre, II, 1 dans DÉSARMER
[Rome] Ne désarma point sa fureur vengeresse Qu'elle n'eût accablé l'amant et la maîtresse, Bérén. II, 2 dans DÉSARMER
Vos pleurs, votre présence N'ont point de ces cruels désarmé l'insolence, Brit. II, 6 dans DÉSARMER
Rarement l'amitié désarme sa colère [de Mithridate], Mithr. I, 5 dans DÉSARMER
Sans doute, ce chagrin qui vient de m'alarmer N'est qu'un léger soupçon facile à désarmer, Bérén. II, 5 dans DÉSARMER
Des sentiments d'un coeur si fier, si dédaigneux, Peux-tu me demander le désaveu honteux ?, Phèd. I, 1 dans DÉSAVEU
La reine qui m'entend peut me désavouer, Bérén. V, 7 dans DÉSAVOUER
J'attaquai les Romains ; et ma mère éperdue [qui avait trahi son mari Mithridate] Me vit, en reprenant cette place rendue, à mille coups mortels contre eux me dévouer, Et chercher en mourant à la désavouer, Mithr. I, 1 dans DÉSAVOUER
.... Xipharès n'a point trahi son père ; Vous vous pressez en vain de le désavouer, Mithr. II, 4 dans DÉSAVOUER
Va faire chez tes Grecs admirer ta fureur ; Va, je la désavoue, et tu me fais horreur, Andr. V, 3 dans DÉSAVOUER
Descends tel qu'autrefois la mer te vit descendre...., Esther, I, 5 dans DESCENDRE
Et quelle ardeur soudaine Vous a fait tout à coup descendre dans la plaine ?, Théb. I, 3 dans DESCENDRE
Mourez donc, et gardez un silence inhumain ; Mais, pour fermer vos yeux, cherchez une autre main ; Quoiqu'il vous reste à peine une faible lumière, Mon âme chez les morts descendra la première, Phèdre, I, 3 dans DESCENDRE
Peutêtre dans nos ports le verrons-nous descendre, Androm. I, 2 dans DESCENDRE
Sa facile bonté sur son front répandue Jusqu'aux moindres détails est d'abord descendue, Brit. V, 3 dans DESCENDRE
Un grand roi descend-il jusqu'à cet artifice ?, Mithr. IV, 1 dans DESCENDRE
Le sang de ces héros dont tu me fais descendre, Iphig. V, 6 dans DESCENDRE
Il descend comme moi Du sang infortuné de notre premier roi, Esth. III, 4 dans DESCENDRE
Ô toi qui vois la honte où je suis descendue, Phèdre, III, 9 dans DESCENDU, UE
Dans un gouffre profond Sion est descendue, Athal. III, 8 dans DESCENDU, UE
J'aime en elle le sang dont elle est descendue, Baj. I, 1 dans DESCENDU, UE
Et le jeune Agrippa, de son sang descendu, Se vit exclu d'un rang vainement prétendu, Brit. III, 3 dans DESCENDU, UE
Misérable ! et je vis, et je soutiens la vue De ce sacré soleil dont je suis descendue, Phèd. IV, 6 dans DESCENDU, UE
Toi qui, de Benjamin comme moi descendue, Fus de mes premiers ans la compagne assidue, Esth. I, 1 dans DESCENDU, UE
Celui-là se trompe qui croit faire quelque chose au desçu des dieux, Rem. sur Pindare, t. VI, éd. Paul Mesnard, p. 12 dans DESÇU (AU)
Dans l'Orient désert quel devint mon ennui !, Bérén. I, 4 dans DÉSERT, ERTE
Quel climat, quel désert a donc pu te cacher ?, Esth. I, 1 dans DÉSERT
Les déserts autrefois peuplés de sénateurs Ne sont plus habités que par leurs délateurs, Brit. I, 2 dans DÉSERT
Ses honneurs abolis, son palais déserté, Brit. II, 3 dans DÉSERTÉ, ÉE
Déserter leur pays pour inonder le nôtre, Mithr. III, 1 dans DÉSERTER
Mathan de nos autels infâme déserteur, Athal. I, 1 dans DÉSERTEUR
Moi seul, donnant l'exemple aux timides Hébreux, Déserteur de leur loi, j'approuvai l'entreprise, ib. III, 3 dans DÉSERTEUR
Non, je l'avoue encor, ce coeur désespéré Contre ce seul malheur n'était point préparé, Brit. III, 7 dans DÉSESPÉRÉ, ÉE
La paix dès ce moment n'est plus désespérée, Théb. III, 4 dans DÉSESPÉRÉ, ÉE
Désarmez les vaincus sans les désespérer, Alex. III, 7 dans DÉSESPÉRER
Il met tout son plaisir à vous désespérer, ib. IV, 1 dans DÉSESPÉRER
Elle aime mon rival, je ne puis l'ignorer ; Mais je mettrai ma joie à le désespérer, Brit. II, 8 dans DÉSESPÉRER
Ne désespérez point une amante en furie, Baj. II, 1 dans DÉSESPÉRER
Et Rome unique objet d'un désespoir si beau, Mithr. III, 1 dans DÉSESPOIR
Partout du désespoir je rencontre l'image, Bérén. V, 7 dans DÉSESPOIR
Du moins ce désespoir convient à mon malheur, Mithr. III, 1 dans DÉSESPOIR
Un mortel désespoir sur son visage est peint, Phèdre, V, 5 dans DÉSESPOIR
Vous qui, déshéritant le fils de Claudius, Avez nommé César l'heureux Domitius, Brit. I, 1 dans DÉSHÉRITER
Le déshonneur d'un nom à qui le mien s'allie, Iphig. III, 3 dans DÉSHONNEUR
J'ai suivi tes conseils, je meurs déshonorée, Phèdre, III, 3 dans DÉSHONORÉ, ÉE
Et me déshonorant par d'injustes alarmes, Pour attendrir mon coeur on a recours aux larmes, Iphig. III, 6 dans DÉSHONORER
L'éclat du diadème et cent rois pour aïeux Déshonorent ma flamme et blessent tous les yeux, Bérén. III, 1 dans DÉSHONORER
Il va du Dieu des morts déshonorer la couche, Phèdre, II, 5 dans DÉSHONORER
Et ma gloire, plutôt digne d'être admirée, Ne doit point par des pleurs être déshonorée, Mithr. V, 5 dans DÉSHONORER
Pour contenter ses frivoles désirs, L'homme insensé vainement se consume, Esth. II, 9 dans DÉSIR
Rions, chantons, dit cette troupe impie ; De fleurs en fleurs, de plaisirs en plaisirs Promenons nos désirs, Athal. II, 9 dans DÉSIR
Une esclave empressée Qui courait de Roxane accomplir le désir, Baj. III, 1 dans DÉSIR
Tout ce qui de mon coeur fut l'unique désir, Bérén. III, 1 dans DÉSIR
Tous vos désirs, Esther, vous seront accordés, Esth. III, 4 dans DÉSIR
Phédime, au nom des dieux, fais ce que je désire, Mithr. IV, 1 dans DÉSIRER
Quoi ! vous craignoz si peu de me désobéir !, Bérén. III, 3 dans DÉSOBÉIR
[Je] Fis voeu sur leurs autels de leur désobéir, Iphig. I, 1 dans DÉSOBÉIR
Du Danube asservi les rives désolées, Baj. II, i. dans DÉSOLÉ, ÉE
Et redonnant le calme à vos sens désolés, Alex. IV, 2 dans DÉSOLÉ, ÉE
Sa présence a surpris mon âme désolée, Baj. V, 1 dans DÉSOLÉ, ÉE
De quoi viens-tu flatter mon esprit désolé ?, Phèd. III, 1 dans DÉSOLÉ, ÉE
Le Jourdain ne voit plus l'Arabe vagabond, Comme au temps de vos rois, désoler ses rivages, Athal. II, 5 dans DÉSOLER
On verra, sous le nom du plus juste des princes, Un perfide étranger désoler vos provinces, Esth. III, 4 dans DÉSOLER
Quoi toujours de ce juif l'image vous désole !, Esth. III, 2 dans DÉSOLER
Et le camp de Taxile Garde dans ce désordre une assiette tranquille, Alex. III, 1 dans DÉSORDRE
Et si, dans les horreurs de ce désordre extrême, Votre père frappé tombe et périt lui-même, Iph. V, 2 dans DÉSORDRE
Combien de fois, hélas ! puisqu'il faut vous le dire, Mon coeur de son désordre allait-il vous instruire !, Brit. III, 7 dans DÉSORDRE
Il peut dans ce désordre extrème Épouser ce qu'il hait et perdre ce qu'il aime, Andr. I, 1 dans DÉSORDRE
Et ma bouche et mes yeux du mensonge ennemis, Peutêtre dans le temps que je voudrais lui plaire, Feraient par leur désordre un effet tout contraire, Baj. II, 5 dans DÉSORDRE
J'ai cru dans son désordre entrevoir sa tendresse, ib. III, 5 dans DÉSORDRE
.... Quand je m'examine, Je crois de ce désordre entrevoir l'origine ; Phénice, il aura su tout ce qui s'est passé ; L'amour d'Antiochus l'a peut-être offensé, Bérén. II, 5 dans DÉSORDRE
Je veux voir son désordre et jouir de sa honte, ib. IV, 6 dans DÉSORDRE
J'ai couru ; le désordre était dans ses discours, Esth. II, 1 dans DÉSORDRE
De vos sens étonnés quel désordre s'empare !, Athal. III, 5 dans DÉSORDRE
Je ne vais désormais penser qu'à vous venger, Mithr. III, 3 dans DÉSORMAIS
Et désormais certain du malheur de ses armes, Il n'a plus aspiré qu'à s'ouvrir des chemins Pour éviter l'affront de tomber en leurs mains, ib. V, 1 dans DÉSORMAIS
De ses jeunes erreurs désormais revenu, Par un indigne obstacle il n'est point retenu, Phèd. I, 1 dans DÉSORMAIS
Qui peut de vos desseins révéler le mystère, Sinon quelques amis engagés à se taire ?, Baj. IV, 7 dans DESSEIN
Il faut que vous soyez instruit, même avant tous, Des grands desseins de Dieu sur son peuple et sur vous ?, Athal. IV, 2 dans DESSEIN
Peut-elle contre vous former quelque dessein ?, Phèd. I, 1 dans DESSEIN
Voulez-vous qu'un dessein si beau, si généreux...., Androm. I, 4 dans DESSEIN
Dans ce dessein vous-même il faut me soutenir, Mithr. II, 6 dans DESSEIN
Le dessein en est pris, je pars, cher Théramène, Phèd. I, 1 dans DESSEIN
Rien ne me retient plus, et je puis dès ce jour Accomplir un dessein qu'a formé mon amour, Baj. II, 1 dans DESSEIN
Ma mère a ses desseins, madame, et j'ai les miens, Brit. II, 3 dans DESSEIN
On ne sait point d'où part ce dessein furieux, Phèd. V, 5 dans DESSEIN
Je médite un dessein digne de mon courage, Mithr. II, 2 dans DESSEIN
Gardez qu'avant le coup votre dessein n'éclate, Androm. III, 1 dans DESSEIN
Il marche sans dessein, ses yeux mal assurés N'osent lever au ciel leurs regards égarés, Brit. V, 8 dans DESSEIN
C'est peut-être à dessein de vous entretenir, Brit. IV, 1 dans DESSEIN
Orcan, qui me dictait ce cruel stratagème, La servait à dessein de la perdre elle-mème, Bajaz. V, 11 dans DESSEIN
Et ne le forçons pas par ce cruel mépris D'achever un dessein qu'il peut n'avoir pas pris, Alex. I, 3 dans DESSEIN
Mes yeux sont dessillés ; le crime est confondu, Esth. III, 7 dans DESSILLÉ, ÉE
Ses sacriléges mains Dessous un même joug rangent tous les humains, Alex. II, 11 dans DESSOUS
Votre frère l'emporte et Phèdre a le dessus, Phèdre, II, 6 dans DESSUS
Je sais quel est mon crime, et je connais mon père ; Et j'ai par-dessus vous le crime de ma mère, Mithr. I, 5 dans DESSUS
Mais un heureux destin le conduit en ces lieux, Andr. II, 3 dans DESTIN
Pour savoir nos destins j'irai vous retrouver, Andr. I, 4 dans DESTIN
Vous l'accusez, seigneur, de ce destin bizarre, ib. III, 1 dans DESTIN
....Elle amène aussi cette jeune Ériphile, Que Lesbos a livrée entre les mains d'Achille Et qui de son destin qu'elle ne connaît pas Vient, dit-elle, en Aulide interroger Calchas, Iphig. I, 4 dans DESTIN
Sous un nom emprunté sa noire destinée Et ses propres fureurs ici l'ont amenée, Iphig. V, 6 dans DESTINÉE
Celui par qui le ciel règle ma destinée Sur ce secret encor tient ma langue enchaînée, Esth. I, 1 dans DESTINÉE
Mais enfin le succès dépend des destinées, Baj. I, 1 dans DESTINÉE
Et mes sanglantes mains sur moi-même tournées Aussitôt malgré lui joindront nos destinées, Andr. IV, 3 dans DESTINÉE
On dit qu'Iphigénie, en ces lieux amenée, Doit bientôt à son sort unir ma destinée, Iphig. I, 2 dans DESTINÉE
Hé bien ! filles d'enfer, vos mains sont-elles prêtes ?.... à qui destinez-vous l'appareil qui vous suit ?, Andr. V, 5 dans DESTINER
Quoi ! ce prince aimable.... qui vous aime, Verra finir ses jours qu'il vous a destinés ?, Baj. IV, 3 dans DESTINER
Je sais à son retour l'accueil qu'il me destine, Baj. I, 1 dans DESTINER
Votre père à l'autel vous destine un époux, Iphig. III, 4 dans DESTINER
Ce prince.... à qui même en secret je m'étais destinée, Andr. V, 1 dans DESTINER
Ce destructeur fatal des tristes Lesbiens, Iphig. II, 1 dans DESTRUCTEUR, TRICE
Tant d'États, tant de mers qui vont nous désunir, Alex. III, 6 dans DÉSUNIR
Ce piége n'est tendu que pour nous désunir, Bérén. III, 3 dans DÉSUNIR
Mon coeur se gardait bien d'aller dans l'avenir Chercher ce qui pouvait un jour nous désunir, ib. IV, 5 dans DÉSUNIR
Laissez-moi relever ces voiles détachés, Bérén. IV, 2 dans DÉTACHÉ, ÉE
Ni crainte, ni respect ne m'en peut détacher, Iphig. IV, 4 dans DÉTACHER
Il fallut donc chercher Quelque nouvel objet qui l'en pût détacher, Esth. I, 1 dans DÉTACHER
Ne parlons plus ici de Claude et d'Agrippine ; Ce n'est point par leur choix que je me détermine, Brit. II, 3 dans DÉTERMINER
Pensez-y bien ; j'attends pour me déterminer, Mithr. IV, 4 dans DÉTERMINER
Venez et terminez mes détestables jours, Théb. V, 6 dans DÉTESTABLE
Voilà de ton amour le détestable fruit, Androm. V, 3 dans DÉTESTABLE
Moi seule, j'ai tissu le lien malheureux Dont tu viens d'éprouver les détestables noeuds, Baj. V, 12 dans DÉTESTABLE
Et le roi, qui ne sait où trouver le coupable, N'impute qu'aux seuls Juifs ce projet détestable, Esth. III, 2 dans DÉTESTABLE
La détestable Oenone a conduit tout le reste, Phèdre, V, 7 dans DÉTESTABLE
On verra de David l'héritier détestable Abolir tes honneurs, profaner ton autel, Et venger Athalie, Achab et Jézabel, Ath. V, 6 dans DÉTESTABLE
Et détestés partout, détestent tous les hommes, Esth. II, 1 dans DÉTESTÉ, ÉE
Détestant ses rigueurs, rabaissant ses attraits, Je défiais ses yeux de me troubler jamais, Andr. I, 1 dans DÉTESTER
Objet infortuné des vengeances célestes, Je m'abhorre encor plus que tu ne me détestes, Phèd. II, 5 dans DÉTESTER
Nourri dans le sérail, j'en connais les détours, Baj. IV, 7 dans DÉTOUR
C'est moi, prince, c'est moi dont l'utile secours Vous eût du labyrinthe enseigné les détours, Phèd. II, 5 dans DÉTOUR
Et pourquoi te cachais-je avec tant de détours Un secret si fatal au repos de tes jours ?, Alex. IV, 1 dans DÉTOUR
Faut-il que je dérobe, avec mille détours, Un bonheur que vos yeux m'accordaient tous les jours ?, Brit. II, 6 dans DÉTOUR
Vous ne me trompez point, je vois tous vos détours, ib. IV, 2 dans DÉTOUR
Ah ! loin de m'ordonner cet horrible détour, Si votre coeur était moins plein de son amour, Je vous verrais sans doute en rougir la première, Baj. II, 5 dans DÉTOUR
À prendre ce détour qui l'aurait pu forcer ?, Mithr. IV, 1 dans DÉTOUR
Ciel ! comme il m'écoutait ! par combien de détours L'insensible a longtemps éludé mes discours !, Phèdr. III, 1 dans DÉTOUR
Vos ordres sans détour pouvaient se faire entendre, Iphig. IV, 4 dans DÉTOUR
Ma mère en ce devoir craint d'être détournée, Athal. III, 2 dans DÉTOURNÉ, ÉE
Mais toi, par quelle erreur veux-tu toujours sur toi Détourner un courroux qui ne cherche que moi ?, Androm. III, 1 dans DÉTOURNER
Tel qu'un ruisseau docile Obéit à la main qui détourne son cours, Esth. II, 9 dans DÉTOURNER
N'a-t-il point détourné ses yeux vers le palais ?, Andr. V, 3 dans DÉTOURNER
Mais quoi, sans me répondre, Vous détournez les yeux et semblez vous confondre, Bérén. II, 4 dans DÉTOURNER
Et toujours détournant ma vue avec horreur, Iphig. II, 1 dans DÉTOURNER
Un bruit confus s'élève et du peuple surpris Détourne tout à coup les yeux et les esprits, Athal. II, 2 dans DÉTOURNER
Détourne, roi puissant, détourne tes oreilles De tout conseil barbare et mensonger, Esth. III, 3 dans DÉTOURNER
J'ai vaincu ses mépris ; j'ai détourné ma vue Des malheurs qui dès lors me furent annoncés, Brit. IV, 2 dans DÉTOURNER
Hé bien, aimez Porus, sans détourner sa perte, Alex. V, 2 dans DÉTOURNER
Je reconnus Vénus et ses feux redoutables ; Par des voeux assidus je crus les détourner, Phèd. I, 3 dans DÉTOURNER
De tant de maux, Abner, détournons la menace, Athal. V, 2 dans DÉTOURNER
Ses femmes à toute heure autour d'elle empressées Sauront la détourner de ces tristes pensées, Bérén. IV, 6 dans DÉTOURNER
Pourquoi détournais-tu mon funeste dessein ?, Phèd. III, 1 dans DÉTOURNER
Ses yeux comme effrayés n'osaient se détourner, Athal. II, 2 dans DÉTOURNER
Mais que, de ces grandeurs comme un autre occupée, Vous m'en ayez paru si longtemps détrompée, Brit. III, 7 dans DÉTROMPÉ, ÉE
Qui lui-même craignait de se voir détrompé, Baj. IV, 5 dans DÉTROMPÉ, ÉE
Il veut par cet affront qu'elle soit détrompée, Brit. I, 2 dans DÉTROMPER
J'irai, bien plus content et de vous et de moi, Détromper son amour d'une feinte forcée Que je n'allais tantôt déguiser ma pensée, Baj. III, 4 dans DÉTROMPER
Détrompez son erreur, fléchissez son courage, Phèd. I, 5 dans DÉTROMPER
Le seigneur a détruit la reine des cités, Athal. III, 7 dans DÉTRUIRE
Il [Néron] commence, il est vrai, par où finit Auguste ; Mais crains que, l'avenir détruisant le passé, Il ne finisse ainsi qu'Auguste a commencé, Brit. I, 1 dans DÉTRUIRE
Il faut d'autres efforts pour rompre tant de noeuds ; Ce n'est qu'en expirant que je puis les détruire, Bérén. V, 7 dans DÉTRUIRE
Vous seul pouvez, seigneur, détruire votre ouvrage, Iphig. III, 4 dans DÉTRUIRE
Comme on voit tous ses voeux l'un l'autre se détruire !, Phèd. I, 3 dans DÉTRUIRE
Tous ses projets semblaient l'un l'autre se détruire, Athal. III, 3 dans DÉTRUIRE
Mes ans se sont accrus, mes honneurs sont détruits, Mithr. III, 5 dans DÉTRUIT, ITE
Vous-même n'allez point, de contrée en contrée, Montrer aux nations Mithridate détruit, Et de votre grand nom diminuer le bruit, Mithr. III, 1 dans DÉTRUIT, ITE
David, David triomphe, Achab seul est détruit, Athal. V, 6 dans DÉTRUIT, ITE
L'impie Achab détruit, et de son sang trempé Le champ que par le meurtre il avait usurpé, Athal. I, 1 dans DÉTRUIT, ITE
Ce long deuil que Titus imposait à sa cour, Bérén. I, 4 dans DEUIL
Ses nymphes de regret prirent toutes le deuil, Poésies, 1 dans DEUIL
La reine dont ma course a devancé les pas, Iphig. I, 4 dans DEVANCER
Sans murmure à l'autel vous l'alliez devancer, Mithr. IV, 1 dans DEVANCER
Quel important besoin Vous a fait devancer l'aurore de si loin ?, Iphig. I, 1 dans DEVANCER
Ce matin j'ai voulu devancer la lumière, Esth. II, 1 dans DEVANCER
Abner chez le grand prêtre a devancé le jour, Ath. II, 6 dans DEVANCER
Votre père et les rois qui vous ont devancés, Théb. IV, 3 dans DEVANCER
Et déjà son esprit a devancé son âge, Ath. I, 2 dans DEVANCER
Un roi sage.... Craint le Seigneur son Dieu, sans cesse a devant lui Ses préceptes...., Ath. IV, 2 dans DEVANT
Un plus noble dessein m'amène devant vous, Phèd. V, 1 dans DEVANT
Que peuvent devant vous tous les faibles humains ?, Iphig. IV, 9 dans DEVANT
Je me figure encor sa nourrice éperdue Qui devant les bourreaux s'était jetée en vain, Ath. I, 2 dans DEVANT
.... Et devant que votre âme, Prévenant mon espoir, m'eût déclaré sa flamme, Baj. V, 4 dans DEVANT
Ah ! devant qu'il expire...., Andr. V, 1 dans DEVANT
M. l'abbé de Choisy fut reçu sans opposition [à l'Académie] ; il avait pris tous les devants qu'il fallait auprès des gens qui auraient pu lui faire de la peine, Lettre à Boileau, 5 dans DEVANT
.... pour en développer l'embarras incertain [du labyrinthe], Ma soeur du fil fatal eût armé votre main, Phèdre, II, 5 dans DÉVELOPPER
[Il] Sut de leur noir complot développer le fil, Esth. II, 3 dans DÉVELOPPER
Il faut développer ce mystère à vos yeux, Brit. III, 6 dans DÉVELOPPER
Dieux ! si, devenant grand, souvent on devient pire !, Théb. IV, 3 dans DEVENIR
Devenant malheureux, il m'est devenu cher, ib. V, 2 dans DEVENIR
Dans l'Orient désert quel devint mon ennui !, Bérén. I, 4 dans DEVENIR
Quel devins-je au récit du crime de ma mère !, Mithr. I, 1 dans DEVENIR
.... Les secrets de son coeur et du mien Sont de tout l'univers devenus l'entretien, Bérén. II, 2 dans DEVENIR
Je crois te voir, cherchant un supplice nouveau, Toimême de ton sang devenir le bourreau, Phèd. IV, 6 dans DEVENIR
Que sont devenus vos serments ? Ne vous informez pas ce que je deviendrai, Baj. II, 5 dans DEVENIR
Entre tous les devins fameux dans la Chaldée...., Esth. II, 1 dans DEVIN, INE
J'ai des savants devins entendu la réponse, ib. III, 6 dans DEVIN, INE
Cessons de nous troubler ; notre Dieu quelque jour Dévoilera ce grand mystère, Athal. III, 8 dans DÉVOILER
J'ignore si de Dieu l'ange se dévoilant Est venu lui montrer un glaive étincelant, Athal. II, 2 dans DÉVOILER
Il est temps de montrer cette ardeur et ce zèle Qu'au fond de votre coeur mes soins ont cultivés, Et de payer à Dieu ce que vous lui devez, Athal. IV, 2 dans DEVOIR
J'ai dû continuer, j'ai dû dans tout le reste.... Que sais-je enfin ? j'ai dû vous être moins funeste, J'ai dû craindre du roi les dons empoisonnés, Mithr. IV, 2 dans DEVOIR
Le zèle de Joad n'a point dû vous surprendre, Athal. II, 4 dans DEVOIR
À de moindres fureurs je n'ai pas dû m'attendre ; Voilà, voilà les cris que je craignais d'entendre, ib. IV, 5 dans DEVOIR
Dût tout cet appareil retomber sur ma tête, Iphig. III, 5 dans DEVOIR
Sa mort vous laisse un fils à qui vous vous devez, Phèd. I, 5 dans DEVOIR
Je conçois vos douleurs ; mais un devoir austère, Quand mon père a parlé, m'ordonne de me taire, Andr. III, 4 dans DEVOIR
Contemplez mon devoir dans toute sa rigueur, Bérén. IV, 5 dans DEVOIR
Fuyons.... Mais si l'ingrat rentrait dans son devoir, Andr. II, 1 dans DEVOIR
[Les gardes du sérail] Sortis de leur devoir, n'osèrent y rentrer, Baj. I, 1 dans DEVOIR
Andromaque elle-même, à Pyrrhus si rebelle, Lui rend tous les devoirs d'une veuve fidèle, Andr. V, 5 dans DEVOIR
Des lambeaux pleins de sang et des membres affreux Que des chiens dévorants se disputaient entre eux, Athal. II, 5 dans DÉVORANT, ANTE
Où dit-on que le sort vous a fait rencontrer ? - Parmi des loups cruels prêts à me dévorer, Athal. II, 7 dans DÉVORER
La gloire des méchants en un moment s'éteint ; L'affreux tombeau pour jamais les dévore, Esth. II, 9 dans DÉVORER
... que le feu dévore Le seul lieu sur la terre où Dieu veut qu'on l'adore, Athal. V, 2 dans DÉVORER
Ah ! plutôt que du ciel la flamme me dévore !, Phèd. III, 3 dans DÉVORER
Je vois déjà l'hymen, pour mieux me déchirer, Mettre en vos mains le feu qui la [Troie] doit dévorer, Iphig. III, 4 dans DÉVORER
Rien ne peut-il charmer l'ennui qui me dévore ?, Bérén. II, 4 dans DÉVORER
Qu'un soin bien différent me trouble et me dévore !, Phèd. II, 5 dans DÉVORER
Du zèle qui pour toi l'enflamme et le dévore, Esth. Prol. dans DÉVORER
Le chagrin me dévore, Androm. V, 2 dans DÉVORER
Dans son avide orgueil je sais qu'il nous dévore, Alex. II, 2 dans DÉVORER
Toujours verser des pleurs qu'il faut que je dévore !, Bérén. I, 2 dans DÉVORER
Quiconque ne sait pas dévorer un affront,... Loin de l'aspect des rois qu'il s'écarte, qu'il fuie, Esth. III, 1 dans DÉVORER
Je sais combien crédule en sa dévotion Le peuple suit le frein de la religion, Baj. I, 2 dans DÉVOTION
Tous vos moments sont-ils dévoués à l'empire ?, Bérén. II, 4 dans DÉVOUÉ, ÉE
Je me dévoue à ces dieux immortels, Brit. V, 8 dans DÉVOUER
[Elle] Me vit, en reprenant cette place rendue, à mille coups mortels contre eux me dévouer, Mithr. I, 1 dans DÉVOUER
Achille fait ranger autour de votre fille Tous ses amis pour lui prêts à se dévouer, Iphig. V, 5 dans DÉVOUER
Autant je les charmais par ma dextérité, Autant...., Athal. III, 3 dans DEXTÉRITÉ
Il a le diable au corps, Plaid. II, 11 dans DIABLE
Le jour que sur mon front on mit ce diadème, Mithr. IV, 4 dans DIADÈME
Cachaient mes cheveux blancs sous trente diadèmes, ib. III, 5 dans DIADÈME
Il l'épouse ; il lui donne, avec son diadème, La foi que vous venez de recevoir vous-même, Andr. IV, 2 dans DIADÈME
Et [je] crois que votre front prête à mon diadème Un éclat qui le rend respectable aux dieux même, Esth. II, 7 dans DIADÈME
Telle est la loi des dieux à mon père dictée, Iphig. V, 2 dans DICTÉ, ÉE
Sa réponse est dictée, et même son silence, Brit. I, 1 dans DICTÉ, ÉE
Sans doute la douleur vous dicte ce langage, Brit. II, 6 dans DICTER
.... Mais quels discours faut-il que je lui tienne ? - Ah ! daignez sur ce choix ne me point consulter ; L'occasion, le ciel pourra vous les dicter, Baj. II, 5 dans DICTER
Quoi ! vous repentez-vous des généreux discours Que vous dictait le soin de conserver ses jours ?, ib. III, 1 dans DICTER
Va, ne perds point de temps ; ce que tu m'as dicté, Je veux de point en point qu'il soit exécuté, Esth. II, 5 dans DICTER
Le sénat chaque jour et le peuple irrités De s'ouïr par ma voix dicter vos volontés, Brit. IV, 2 dans DICTER
Et faisons qu'à ses fils il ne puisse dicter Que les conditions qu'ils voudront accepter, Mithr. I, 5 dans DICTER
Quelque loi qu'il vous dicte, il faut vous y soumettre, Phèdre, III, 3 dans DICTER
Vous-même avez dicté tout ce triste appareil, Esth. III, 1 dans DICTER
[Avant Corneille] Les auteurs aussi ignorants que les spectateurs, la plupart des sujets extravagants et dénués de vraisemblance, point de moeurs, point de caractères, la diction encore plus vicieuse que l'action, Discours de réception de Th. Corneille dans DICTION
Ce travail même qui nous est commun, ce dictionnaire qui de soi-même semble une occupation si sèche et si épineuse, nous y travaillons avec plaisir : tous les mots de la langue, toutes les syllabes nous paraissent précieuses, parce que nous les regar dons comme autant d'instruments qui doivent servir à la gloire de notre auguste protecteur, Disc. à la réception de l'abbé Colbert dans DICTIONNAIRE
Je ne laisse pourtant pas d'aller et venir, et les médecins m'assurent que tout ira bien, pourvu que je sois exact à la diète qu'ils m'ont ordonnée, et je l'observe avec une attention incroyable, Lettre à son fils, 52 dans DIÈTE
Profanes amateurs de spectacles frivoles, Dont l'oreille s'ennuie au son de mes paroles, Fuyez de mes plaisirs la sainte austérité ; Tout respire ici Dieu, la paix, la vérité, Esth. Prol. dans DIEU
Dieu tient le coeur des rois entre ses mains puissantes, ib. I, 1 dans DIEU
Ce Dieu, maître absolu de la terre et des cieux, N'est pas tel que l'erreur le figure à vos yeux ; l'Éternel est son nom, le monde est son ouvrage ; Il entend les soupirs de l'humble qu'on outrage, Juge tous les mortels avec d'égales lois, Et du haut de son trône interroge les rois, ib. III, 4 dans DIEU
Et comptezvous pour rien Dieu qui combat pour nous ?, Ath. I, 2 dans DIEU
Dieu laissa-t-il jamais ses enfants au besoin ?, ib. II, 7 dans DIEU
Dieu défend-il tout soin et toute prévoyance ? Ne l'offense-t-on point par trop de confiance ?, ib. III, 6 dans DIEU
Ainsi du Dieu vivant la colère étincelle, Esth. II, 7 dans DIEU
Voilà de ces grands dieux la suprême justice, Théb. III, 2 dans DIEU
Elle se fait un dieu de ce prince charmant, Et vous doutez encor qu'elle en fasse un amant ?, Alexand. I, 1 dans DIEU
Du moment que des esprits sublimes, passant de bien loin les bornes communes, se distinguent, s'immortalisent par des chefs-d'oeuvre, comme ceux de M. votre frère, quelque étrange inégalité que, durant leur vie, la fortune mette entre eux et les plus grands héros, après leur mort cette différence cesse, Disc. de réception de Th. Corneille. dans DIFFÉRENCE
Peut-être que son coeur fera la différence Des froideurs de Titus à ma persévérance, Bérén. III, 2 dans DIFFÉRENCE
Mais qui me vient ici différer ma vengeance ?, Baj. IV, 5 dans DIFFÉRER
Je leur écris qu'Achille a changé de pensée, Et qu'il veut désormais, jusques à son retour, Différer cet hymen que pressait son amour, Iphig. I, 1 dans DIFFÉRER
Demain, sans différer, je prétends que l'aurore Découvre mes vaisseaux déjà loin du Bosphore, Mithr. III, 1 dans DIFFÉRER
Mais ne différez point, chaque moment vous tue, Phèdre, I, 2 dans DIFFÉRER
Je crains furieusement le chagrin où vous met votre maladie, et qui vous rendrait peut-être assez difficile pour ne rien trouver de bon dans mon ode, Lettres à quelques amis, III dans DIFFICILE
Peut-être trop d'amour me rend trop difficile, Baj. I, 3 dans DIFFICILE
.... Je ferais quelque difficulté D'abaisser jusque-là votre sévérité, Brit. III, 1 dans DIFFICULTÉ
Il ne pouvait digérer de voir ses livres méprisés du public, dans le Dict. de POITEVIN. dans DIGÉRER
Je mourais ce matin digne d'être pleurée, Phèd. III, 3 dans DIGNE
Jamais femme ne fut plus digne de pitié, ib. II, 5 dans DIGNE
Paraissez, cher enfant, digne sang de nos rois, Athal. V, 5 dans DIGNE
Digne emploi d'un ministre...., Brit. III, 3 dans DIGNE
Digne objet de leur crainte, Andr. I, 4 dans DIGNE
Mais si par d'autres soins plus dignes de mon âge, Baj. III, 2 dans DIGNE
Songez-y donc, madame, et pesez en vous-même Ce choix digne des soins d'un prince qui vous aime, Digne de vos beaux yeux trop longtemps captivés, Digne de l'univers à qui vous le devez, Brit. II, 3 dans DIGNE
Puisse le juste ciel dignement te payer !, Phèd. IV, 6 dans DIGNEMENT
Il ne peut dignement vous confier qu'aux mains à qui Rome a commis l'empire des humains, Brit. II, 3 dans DIGNEMENT
Ah ! quittez d'un censeur la triste diligence, Brit. I, 2 dans DILIGENCE
Tout dépend du secret et de la diligence, Iphig. IV, 10 dans DILIGENCE
Prince, que tardezvous ? partez en diligence, Brit. V, 2 dans DILIGENCE
Vous-même n'allez point.... Et de votre grand nom diminuer le bruit, Mithr. III, 1 dans DIMINUER
Mais soit que cet enfant devant elle amené Eût d'un songe effrayant diminué l'alarme...., Athal. III, 3 dans DIMINUER
Ne crois pas que pour lui ma haine diminue, Théb. IV, 1 dans DIMINUER
Nous allâmes l'autre jour prendre l'air à Auteuil, et nous y dînâmes avec toute la petite famille, que M. Despréaux régala le mieux du monde, Lett. à son fils, 51 dans DÎNER
Combien tout ce qu'on dit est loin de ce qu'on pense !, Brit. V, 1 dans DIRE
Et peut-être, après tout, que, sans trop se forcer, Tout ce qu'il a pu dire, il a pu le penser, Bajaz. III, 3 dans DIRE
Épargnezmoi cette peine, je vous supplie, et épargnez-vous à vous-même de grosses injures que je pourrais bien vous dire dans ma mauvaise humeur, Lett. à quelques amis, X dans DIRE
On dit, et sans horreur je ne puis le redire, Qu'aujourd'hui par votre ordre Iphigénie expire, Iph. IV, 6 dans DIRE
Presque tous les historiens ont dit ce que je fais dire ici à Mithridate, Préface de Mithridate. dans DIRE
Je pourrai de mon père émouvoir la tendresse, Et lui dire un amour qu'il peut vouloir troubler, Phèdre, III, 6 dans DIRE
Et moi je suis venu, détestant la lumière, Vous dire d'un héros la volonté dernière, ib. V, 6 dans DIRE
Dites au roi, seigneur, de vous l'abandonner, Esther, II, 1 dans DIRE
Qu'on dise à Josabeth Que Mathan veut ici lui parler en secret, Athal. III, 1 dans DIRE
Qu'ai-je fait ? que veut-il ? et que dit ce silence ?, Bérén. II, 5 dans DIRE
Ce front satisfait Dit assez à mes yeux que Porus est défait, Alex. III, 1 dans DIRE
Et ce poison vous dit les volontés du roi, Mithrid. V, 2 dans DIRE
Tout cela dit assez que le trône m'est dû, Théb. IV, 3 dans DIRE
Et son silence même, accusant sa noblesse, Nous dit qu'elle nous cache une illustre princesse, Iphig. I, 2 dans DIRE
.... Vous portez, madame, un gage de ma foi, Qui vous dit tous les jours que vous êtes à moi, Mithr. II, 4 dans DIRE
Mon coeur s'en est plus dit que vous ne m'en direz, Brit. III, 1 dans DIRE
Et mon coeur soulevant mille secrets témoins, M'en dira d'autant plus que vous m'en direz moins, Andr. IV, 5 dans DIRE
Fuyons dans la nuit infernale.... Mais que dis-je ? ... mon père y tient l'urne fatale, Phèd. IV, 6 dans DIRE
Contrainte d'accepter ces mêmes conditions, sans avoir pu en rien retrancher, y rien ajouter, ou, pour mieux dire, sans avoir pu, avec tous leurs efforts, s'écarter d'un seul pas du cercle étroit qu'il lui avait plu de leur tracer, Disc. de réception de Th. Corneille. dans DIRE
Mais, quoi que je craignisse, il faut que je le die, Bérén. V, 6 dans DIRE
On verra l'innocent discerné du coupable, Esth. II, 6 dans DISCERNÉ, ÉE
Ils en feront un chapitre particulier qu'ils intituleront : De l'esprit de discernement que Dieu avait donné à la sainte mère, 2e lettre en réponse à celles de MM. Dubois et Barbier d'Aucourt dans DISCERNEMENT
Discernez-vous si mal le crime et l'innocence ?, Phèd. V, 3 dans DISCERNER
Il fallait entre vous mettre un plus grand espace, Et que le ciel vous mît, pour finir vos discords, L'un parmi les vivants, l'autre parmi les morts, Théb. V, 1 dans DISCORD
Pensant aux funestes discords Qui...., Poésies, 1 dans DISCORD
Lorsqu'on voyait de toutes parts tant de haines éclater, tant de ligues se former, et cet esprit de discorde et de défiance qui soufflait la guerre aux quatre coins de l'Europe, Disc. à l'Acad. fr. dans DISCORDE
La discorde en fureur frémit de toutes parts, Prol. Esth. dans DISCORDE
Déjà de tout le camp la discorde maîtresse Avait sur tous les yeux mis son bandeau fatal, Iph. V, 6 dans DISCORDE
J'ai voulu devant elle en ouvrir le discours, Bérén. II, 2 dans DISCOURS
Ses superbes discours tourneront à sa honte, Théb. I, 6 dans DISCOURS
Madame, quel regard et quelle voix sévère Malgré votre discours m'assure du contraire !, Baj. IV, 6 dans DISCOURS
Mais que sert d'affecter un superbe discours ?, Iphig. I, 1 dans DISCOURS
Oui, vos moindres discours ont des grâces secrètes, Esther, III, 4 dans DISCOURS
Mais quels discours faut-il que je lui tienne ? - L'occasion, le ciel pourra vous les dicter, Baj. II, 5 dans DISCOURS
Si l'on nous fait un fidèle discours, Iph. IV, 1 dans DISCOURS
On sème de sa mort d'incroyables discours, Phèd. II, 1 dans DISCOURS
Cette sincérité sans doute est peu discrète, Brit. II, 3 dans DISCRET, ÈTE
L'amour le plus discret Laisse par quelque marque échapper son secret, Baj. III, 8 dans DISCRET, ÈTE
Et qui peut mieux que vous consoler sa disgrâce ?, Bérén. III, 2 dans DISGRÂCE
La mort n'est point pour moi le comble des disgrâces, Baj. II, 3 dans DISGRÂCE
Faisons disparaître La honte de cent rois et la mienne peut-être, Mithr. III, 1 dans DISPARAÎTRE
Aussitôt de la terre ils disparurent tous, Esth. II, 1 dans DISPARAÎTRE
Tout disparaît dans Rome auprès de sa splendeur [de l'empereur], Bérén. III, 2 dans DISPARAÎTRE
Et sans doute elle attend le moment favorable Pour disparaître aux yeux d'une cour qui l'accable, Bér. I, 3 dans DISPARAÎTRE
Les Tyriens, jetant armes et boucliers, Ont par divers chemins disparu les premiers, Athal. V, 6 dans DISPARAÎTRE
Quoi ! de quelque côté que je tourne la vue, La foi de tous les coeurs est pour moi disparue ?, Mithr. III, 4 dans DISPARU, UE
Il leur dispense avec mesure Et la chaleur des jours et la fraîcheur des nuits, Athal. I, 4 dans DISPENSER
Seigneur, c'est me ranger plus que vous ne pensez Sous ces austères lois dont vous me dispensez, Phèd. II, 2 dans DISPENSER
Le bûcher par mes mains détruit et renversé Dans le sang des bourreaux nagera dispersé, Iphig. V, 2 dans DISPERSÉ, ÉE
Après un long combat tout son camp dispersé, Mithr. I, 1 dans DISPERSÉ, ÉE
Que de ton nom la terreur les disperse !, Esth. III, 3 dans DISPERSER
Vous, cependant, allez Disperser promptement vos amis assemblés, Baj. IV, 6 dans DISPERSER
Roi, peuple...., tout se vit disperser, Esth. III, 4 dans DISPERSER
Hé quoi ! tout se disperse et fuit sans me répondre ?, Athal. III, 1 dans DISPERSER
Est-elle enfin disposée à partir ?, Bérén. IV, 6 dans DISPOSÉ, ÉE
Je vois qu'à m'obéir vous êtes disposée, Mithr. III, 5 dans DISPOSÉ, ÉE
.... à vous servir je vais tout disposer, Iphig. III, 7 dans DISPOSER
Ciel, dispose à la paix le coeur de Polynice, Théb. I, 6 dans DISPOSER
Que le ciel à son gré de ma perte dispose !, Théb. II, 2 dans DISPOSER
Chacun peut à son gré disposer de son âme, Andr. III, 1 dans DISPOSER
Ne pourrai-je sans vous disposer de ma fille ?, Iphig. IV, 6 dans DISPOSER
Quel spectacle pour elle aujourd'hui se dispose !, Andr. II, 5 dans DISPOSER
Je sais qu'il se dispose à venir me parler, Alex. IV, 1 dans DISPOSER
À marcher sur mes pas Bajazet se dispose, Baj. III, 2 dans DISPOSER
Il eut contentement : non-seulement on disputa, mais on se querella, et on se sépara sans avoir trop envie de se revoir de plus de huit jours, Lettres à Boileau, 5 dans DISPUTER
Ah ! vous deviez du moins plus longtemps disputer, Brit. III, 7 dans DISPUTER
Eh bien ! régnez, cruel, contentez votre gloire ; Je ne dispute plus...., Bérén. IV, 5 dans DISPUTER
Une troupe hardie M'a voulu de nos murs disputer la sortie, Théb. I, 3 dans DISPUTER
Mais par de vrais combats, par de nobles dangers, Leur disputer les coeurs du peuple et de l'armée, Baj. III, 4 dans DISPUTER
C'est ainsi que Néron sait disputer un coeur, Brit. III, 8 dans DISPUTER
Quand de Britannicus la mère condamnée Laissa de Claudius disputer l'hyménée, ib. IV, 2 dans DISPUTER
Il excelle à conduire un char dans la carrière, à disputer des prix indignes de ses mains, ib. IV, 4 dans DISPUTER
Que ces rois, qui pouvaient vous disputer ce rang, Sont prêts pour vous servir de verser tout leur sang, Iphig. I, 3 dans DISPUTER
Chacun se disputait la gloire de l'abattre, Andr. V, 3 dans DISPUTER
Entre Sénèque et vous disputez-vous la gloire, à qui m'effacera plus tôt de sa mémoire, Brit. I, 2 dans DISPUTER
Des lambeaux pleins de sang et des membres affreux Que des chiens dévorants se disputaient entre eux, Athal. II, 5 dans DISPUTER
Inquiète, troublée, Je ne me sentais pas assez dissimulée ; De mon front effrayé je craignais la pâleur, Brit. III, 7 dans DISSIMULÉ, ÉE
Dissimulez, Seigneur, cet aveugle courroux, Esth. III, 1 dans DISSIMULER
Dissimulez, seigneur, c'est tout ce que je veux, Andr. III, 1 dans DISSIMULER
Ah ! dissipez ces indignes alarmes, Il a trop bien senti le pouvoir de vos charmes, Andr. II, 1 dans DISSIPER
Lui seul mit à vos pieds le Parthe et l'Indien, Dissipa devant vous les innombrables Scythes...., Esth. III, 4 dans DISSIPER
Que fera-t-il, madame ? et qui peut dissiper Tous les flots d'ennemis prêts à l'envelopper ?, Iphig. V, 3 dans DISSIPER
Que peuvent contre lui [Dieu] tous les rois de la terre ? En vain ils s'uniraient pour lui faire la guerre ; Pour dissiper leur ligue, il n'a qu'à se montrer ; Il parle, et dans la poudre il les fait tous rentrer, Esth. I, 3 dans DISSIPER
Elle voit dissiper sa jeunesse en regrets, Mon amour en fumée, et son bien en procès, Plaid. I, 5 dans DISSIPER
Je puis l'instruire au moins combien sa confidence Entre un sujet et lui doit laisser de distance, Brit. I, 2 dans DISTANCE
Vous savez combien votre naissance Entre l'empire et vous avait mis de distance, Brit. IV, 2 dans DISTANCE
Ce rang entre elle et vous met-il tant de distance ?, Bérén. I, 1 dans DISTANCE
J'ai oublié de vous dire que, pendant que j'étais sur le mont Pagnote à regarder l'attaque, le R. P. de la Chaise était dans la tranchée et même fort près de l'attaque, pour la voir plus distinctement, Lett. à Boileau, 18 dans DISTINCTEMENT
Élevée avec lui dans le sein de sa mère, J'appris à distinguer Bajazet de son frère, Baj. I, 4 dans DISTINGUER
Si de son amitié j'ai voulu vous distraire, Brit. IV, 3 dans DISTRAIRE
Les dieux de ce dessein puissent-ils le distraire !, ib. IV, 4 dans DISTRAIRE
De son image en vain j'ai voulu me distraire, Brit. II, 2 dans DISTRAIRE
Je ne m'étonne plus qu'interdit et distrait Votre père ait paru nous revoir à regret, Iphig. II, 4 dans DISTRAIT, AITE
.... Je fuis des yeux distraits Qui, me voyant toujours, ne me voyaient jamais, Bérén. I, 4 dans DISTRAIT, AITE
J'écris sur nouveaux frais : je produits, je fournis De dits, de contredits, d'enquêtes, compulsoires...., Plaid. I, 7 dans DIT
De tant d'objets divers le bizarre assemblage Peut-être du hasard vous paraît un ouvrage, Athal. II, 5 dans DIVERS, ERSE
Tous ces Normands voulaient se divertir de nous ; On apprend à hurler, dit l'autre, avec les loups, Plaid. I, 1 dans DIVERTIR
Est-ce l'esprit divin qui s'empare de moi ?, Athal. III, 7 dans DIVIN, INE
Ô divine, ô charmante loi ! ô justice ! ô bonté suprême ! Que de raisons, quelle douceur extrême D'engager à ce Dieu son amour et sa foi !, ib. I, 4 dans DIVIN, INE
Du séjour bienheureux de la divinité, Esth. Prol. dans DIVINITÉ
Du reste des humains ils semblent divisés, Esth. II, 1 dans DIVISÉ, ÉE
Cependant et ma haine et ses prétentions Sont les moindres sujets de nos divisions, Mithr. I, 1 dans DIVISION
Trop heureux, si bientôt la faveur d'un divorce Me soulageait d'un joug qu'on m'imposa par force, Brit. II, 2 dans DIVORCE
Je ne sais qui m'arrête et retient mon courroux, Que, par un prompt avis de tout ce qui se passe, Je ne coure des dieux divulguer la menace, Iphig. IV, 1 dans DIVULGUER
Heureux, heureux mille fois L'enfant que le Seigneur rend docile à ses lois, Athal. II, 9 dans DOCILE
Rendre docile au frein un coursier indompté, Phèd. I, 1 dans DOCILE
Tel qu'un ruisseau docile Obéit à la main qui détourne son cours, Esth. II, 9 dans DOCILE
On ne voit plus sa fille, et la pauvre Isabelle Invisible et dolente est en prison chez elle, Plaid. I, 5 dans DOLENT, ENTE
J'ai découvert au roi les sanglantes pratiques Que formaient contre lui deux ingrats domestiques, Esth. I, 1 dans DOMESTIQUE
Que sur toute tribu, sur toute nation, L'un d'eux [fils de David] établirait sa domination, Athal. I, 1 dans DOMINATION
Il dompta les mutins, Bérén. I, 4 dans DOMPTER
Hélas ! avec plaisir je me faisais conter Tous les noms des pays que vous allez dompter, Iphig. IV, 4 dans DOMPTER
Vos yeux ont su dompter ce rebelle courage, Phèd. V, 3 dans DOMPTER
Est-ce quelque mépris qu'on ne puisse dompter ?, Mithr. III, 5 dans DOMPTER
Les spectacles, les dons, invincibles appas, Vous attiraient les coeurs du peuple et des soldats, Brit. IV, 2 dans DON
J'accepte tous les dons que vous me voulez faire, Phèd. II, 3 dans DON
Il commande au soleil d'animer la nature, Et la lumière est un don de ses mains, Mais sa loi sainte, sa loi pure, Est le plus riche don qu'il ait fait aux humains, Athal. I, 4 dans DON
.... De tous les dons des cieux Il est orné dès son enfance, Athal. II, 9 dans DON
Il me nourrit des dons offerts sur son autel, Athal. II, 7 dans DON
Ô sort, voilà donc de tes coups ? Et je n'ai donc vaincu que pour dépendre d'elle ?, Androm. I, 2 dans DONC
Je suis donc un témoin de leur peu de puissance ?, ib. II, 2 dans DONC
Je te donne d'Aman les biens et la puissance, Esth. III, 7 dans DONNER
J'ai voulu vous donner les moyens de me plaire, Androm. IV, 3 dans DONNER
Malgré la juste horreur que son crime me donne, Andr. IV, 3 dans DONNER
Vous savez donc quel sang vous a donné la vie ?, Athal. IV, 4 dans DONNER
Profitez du moment que mon amour vous donne, Mithr. IV, 4 dans DONNER
Passons chez Octavie, et donnons-lui le reste D'un jour autant heureux que je l'ai cru funeste, Brit. V, 3 dans DONNER
Si, tandis que je donne aux veilles, aux alarmes Des jours toujours à plaindre et toujours enviés...., ib. II, 3 dans DONNER
Si le roi dans l'instant, pour sauver le coupable, Ne lui donne à baiser son sceptre redoutable, Esth. I, 3 dans DONNER
Pour cette nuit il faut que je m'en donne [à dormir], Plaid. I, 1 dans DONNER
Il [Dieu] vous donne des lois, il se donne lui-même, Athal. I, 4 dans DONNER
Loin de me retenir par des conseils jaloux, Elle me conjurait de me donner à vous, Baj. V, 4 dans DONNER
À se donner lui-même en spectacle aux Romains, Brit. III, 4 dans DONNER
Hélas ! je me consume en impuissants efforts, Et rentre au trouble affreux dont à peine je sors, Iphig. V, 4 dans DONT
Du coup dont ma raison vient d'être confondue, Andr. III, 1 dans DONT
À louer l'ennemi dont je suis opprimé, Brit. II, 6 dans DONT
L'ordre dont Amurat Autorise ce monstre à ce double attentat, Baj. V, 11 dans DONT
L'indigne paix dont il veut vous surprendre, Alex. I, 2 dans DONT
Rentre dans le néant dont je t'ai fait sortir, Baj. II, 1 dans DONT
Mais tout dort et l'armée et les vents et Neptune, Iphig. I, 1 dans DORMIR
Cependant sur le dos de la plaine liquide...., Phèdre, V, 6 dans DOS
Par un double divorce ils s'unirent tous deux, Brit. II, 2 dans DOUBLE
Il nous a déployé l'ordre dont Amurat Autorise ce monstre à ce double attentat, Baj. V, 11 dans DOUBLE
Les ombres, les flambeaux, les cris et le silence Et le farouche aspect de ses fiers ravisseurs Relevaient de ses yeux les timides douceurs, Brit. II, 2 dans DOUCEUR
J'essaierai tour à tour la force et la douceur, Brit. III, 5 dans DOUCEUR
Dieu, notre Dieu sans doute a versé dans son coeur Cet esprit de douceur, Esther, II, 9 dans DOUCEUR
Il affecte pour vous une fausse douceur, Athal. I, 1 dans DOUCEUR
Ah ! si le seul amour qu'il eut pour sa patrie Le rendit insensible aux douceurs de la vie...., Thébaïde, III, 4 dans DOUCEUR
[Que] J'aille vanter partout la douceur de ses fers, Alex. III, 2 dans DOUCEUR
S'il [l'amour] a quelque douceur, n'osez-vous l'essayer ?, Phèdre, I, 1 dans DOUCEUR
Il vit chargé de gloire, accablé de douleurs, Mithr. V, 4 dans DOULEUR
La douleur qui se tait n'en est que plus funeste, Androm. III, 3 dans DOULEUR
De quel nom sa douleur me va-t-elle appeler ?, ib. II, 5 dans DOULEUR
Je te laisse trop voir mes honteuses douleurs, Phèdre, I, 3 dans DOULEUR
Vos amis et les miens.... Viennent de confier leur douleur à Narcisse, Brit. III, 5 dans DOULEUR
La douleur est injuste ; et toutes les raisons Qui ne la flattent point aigrissent ses soupçons, ib. I, 2 dans DOULEUR
Elle aura devant lui fait parler ses douleurs, Baj. III, 3 dans DOULEUR
La sultane, à ce bruit feignant de s'effrayer, Par des cris douloureux eut soin de l'appuyer, Baj. I, 1 dans DOULOUREUX, EUSE
Exemple à l'univers De l'amour la plus tendre et la plus malheureuse Dont il puisse garder l'histoire douloureuse, Bérén. V, 7 dans DOULOUREUX, EUSE
Tant de jours douloureux ! tant d'inquiètes nuits !, Baj. III, 7 dans DOULOUREUX, EUSE
Des témoins de sa mort viennent à tous moments Condamner votre doute et vos retardements, Mithr. I, 3 dans DOUTE
Un moment quelquefois éclaircit plus d'un doute, Iphig. II, 5 dans DOUTE
Délivrez mon esprit de ce funeste doute, Phèd. I, 3 dans DOUTE
Dans le doute mortel dont je suis agité, Phèd. I, 1 dans DOUTE
Sans doute à nos malheurs ton coeur n'a pu survivre, Alex. IV, 1 dans DOUTE
Ne doutez point, seigneur, que ce coup ne la frappe, Qu'en reproches bientôt sa douleur ne s'échappe, Brit. III, 1 dans DOUTER
Doutez-vous que l'Euxin ne me porte en deux jours Aux lieux où le Danube y vient finir son cours ?, Mithr. III, 1 dans DOUTER
Thésée est mort, madame, et vous seule en doutez, Phèd. II, 1 dans DOUTER
Ingrat, je doute encor si je ne t'aime point, Andr. IV, 5 dans DOUTER
Que les Romains, pressés de l'un à l'autre bout, Doutent où vous serez et vous trouvent partout, Mithr. III, 1 dans DOUTER
Je me fais de sa peine une image charmante, Et je l'ai vu douter du coeur de son amante, Brit. II, 8 dans DOUTER
Pourriez-vous un moment douter de l'accepter ?, Athal. III, 4 dans DOUTER
.... Du jour illustre et douloureux Qui décida du sort d'un long siége douteux, Bérén. I, 3 dans DOUTEUX, EUSE
Oui, Taxile, mon coeur, douteux en apparence...., Alex. IV, 3 dans DOUTEUX, EUSE
Vous trouverez ailleurs des entretiens plus doux, Théb. V, 3 dans DOUX, DOUCE
Un bonheur si commun n'a pour moi rien de doux, ib. V, 4 dans DOUX, DOUCE
Et tout ingrat qu'il est, il me sera plus doux De mourir avec lui, que de vivre avec vous, Andr. IV, 3 dans DOUX, DOUCE
J'y consens ; porte-lui cette douce nouvelle, Brit. II, 2 dans DOUX, DOUCE
Ce port majestueux, cette douce présence...., Bérén. I, 5 dans DOUX, DOUCE
Enfin, tout ce qu'amour a de noeuds plus puissants, Doux reproches, transports sans cesse renaissants, Bérén. II, 2 dans DOUX, DOUCE
Seigneur, de mes malheurs ce sont là les plus doux, Mithr. I, 2 dans DOUX, DOUCE
Le secours De quelque dieu plus doux qui veille sur ses jours, Iphig. I, 3 dans DOUX, DOUCE
Dieux plus doux, vous n'avez demandé que ma vie, ib. V, 1 dans DOUX, DOUCE
Hé ! qui jamais du ciel eut des regards plus doux ?, Esth. II, 1 dans DOUX, DOUCE
Indomptable taureau, dragon impétueux, Sa croupe se recourbe en replis tortueux, Phèd. V, 6 dans DRAGON
J'attaque sur son trône une reine orgueilleuse Qui voit sous ses drapeaux marcher un camp nombreux, Athal. IV, 3 dans DRAPEAU
De quelle noble ardeur pensez-vous qu'ils se rangent Sous les drapeaux d'un roi longtemps victorieux... ?, Mithr. III, 1 dans DRAPEAU
Si cette paix.... Couvrait contre vos jours quelques piéges dressés ?, Brit. V, 1 dans DRESSÉ, ÉE
Je dressai à peu près mon plan [de la Thébaïde] sur les Phéniciennes d'Euripide, Préface de la Thébaïde. dans DRESSER
Chaque mot sur mon front fait dresser mes cheveux, Phèd. IV, 6 dans DRESSER
Te voilà sur tes pieds droit comme une statue ; Dégourdis-toi, courage ! allons, qu'on s'évertue, Plaid. III, 3 dans DROIT, DROITE
[Il] N'a le coeur assez droit ni les mains assez pures, Athal. III, 6 dans DROIT, DROITE
Qu'à bon droit votre gloire en tous lieux est semée !, Phèd. II, 2 dans DROIT
Est-ce là faire droit ? est-ce là comme on juge ?, Plaid. I, 7 dans DROIT
Madame, j'ai sur lui de véritables droits, Que je saurais sauver du caprice des lois, Phèd. II, 2 dans DROIT
Rome me fit jurer de maintenir ses droits, Bérén. IV, 5 dans DROIT
La Grèce a-t-elle encor quelque droit sur sa vie ?, Androm. I, 2 dans DROIT
Je défendrai mes droits fondés sur vos serments, Iphig. IV, 6 dans DROIT
Ce traitement, madame, a droit de vous surprendre, Alex. V, 3 dans DROIT
Qui n'apaisaient les dieux que du sang des mortels, Andr. II, 2 dans DU
C'est acheter la paix du sang d'un malheureux, ib. II, 4 dans DU
Tu lui parles du coeur, tu la cherches des yeux, ib. IV, 5 dans DU
Par cette fin terrible et due à ses forfaits, Athal. V, 8 dans DÛ, DUE
Mais il m'est désormais trop dur de reculer, Baj. IV, 7 dans DUR, DURE
Quelque dure que soit la loi qu'on vous impose...., Athal. V, 2 dans DUR, DURE
Ou que d'un beau trépas la mémoire durable...., Phèd. III, 5 dans DURABLE
Ô réveil plein d'horreur ! ô songe peu durable !, Athal. II, 9 dans DURABLE
Madame, ou je me trompe ou durant vos adieux Quelques pleurs répandus ont obscurci vos yeux, Brit. V, 3 dans DURANT
Ainsi, ce roi qui seul a, durant quarante ans, Lassé tout ce que Rome a de chefs importants, Mithr. I, 1 dans DURANT
Hélas ! durant ces jours de joie et de festins...., Esth. I, 1 dans DURANT
J'en ai trop prolongé la coupable durée [de ma vie], Phèd. I, 3 dans DURÉE
Même tu leur promis de ta bouche sacrée Une postérité d'éternelle durée, Esth. I, 4 dans DURÉE
En ce temple où tu fais ta demeure sacrée, Et qui doit du soleil égaler la durée, Athal. III, 7 dans DURÉE
Un moment loin de vous me durait une année, Théb. II, 1 dans DURER
J'eus l'honneur de voir Mme de Maintenon, avec qui je fus une bonne partie d'une après-dînée, et elle me témoigna même que ce temps-là ne lui avait pas duré, Lett. à Boileau, 5 dans DURER
Buvez, mangez, dormez, et faisons feu qui dure, Plaid. I, 1 dans DURER
Rien ne vous a pu vaincre, et votre dureté Aurait dû dans son cours arrêter ma bonté, Brit. IV, 2 dans DURETÉ
Trouve en lui d'un rival toute la dureté, Mithr. IV, 1 dans DURETÉ
Les éléments, le feu, l'air, et la terre, et l'eau, Plaid. III, 3 dans EAU
Et la flamme à la main les suivre sur les eaux, And. I, 2 dans EAU
Je suais sang et eau pour voir si du Japon Il viendrait à bon port au fait de son chapon, Plaid. III, 3 dans EAU
Mes yeux sont éblouis du jour que je revoi, Phèd. I, 3 dans ÉBLOUIR
Ce jour, ce triste jour frappe encor ma mémoire, Où Néron fut lui-même ébloui de sa gloire, Brit. I, 1 dans ÉBLOUIR
Mes promesses aux uns éblouirent les yeux, ib. IV, 2 dans ÉBLOUIR
Inventez des raisons qui puissent l'éblouir, Baj. II, 6 dans ÉBLOUIR
Veulent-ils m'éblouir par une feinte vaine ?, Phèd. V, 4 dans ÉBLOUIR
Tantôt m'éblouissant de tes riches trésors, Athal. V, 6 dans ÉBLOUIR
Rassurez vos États par sa chute ébranlés, Alex. IV, 2 dans ÉBRANLÉ, ÉE
Sur ses antiques fondements, Venait-il ébranler la terre ?, Athal. I, 4 dans ÉBRANLER
Mais, si tu les soutiens, qui peut les ébranler ?, Ath. III, 7 dans ÉBRANLER
Et les dons achevant d'ébranler leur devoir, Bajaz. I, 1 dans ÉBRANLER
Un amour qu'il peut vouloir troubler, Mais que tout son pouvoir ne pourrait ébranler, Phèd. III, 6 dans ÉBRANLER
Mais le dessein est pris, rien ne peut m'ébranler, Mithrid. IV, 4 dans ÉBRANLER
.... De ce soupir, que faut-il que j'augure ? Du sang qui se révolte est-ce quelque murmure ? Croirai-je qu'une nuit a pu vous ébranler ?, Iphig. I, 3 dans ÉBRANLER
Les plus grandes merveilles, Sans ébranler ton coeur, frapperont tes oreilles ?, Athal. I, 1 dans ÉBRANLER
Le sang à ces objets facile à s'ébranler, Iph. IV, 1 dans ÉBRANLER
Tout son corps est couvert d'écailles jaunissantes, Phèd. V, 6 dans ÉCAILLE
Préparez-vous, madame, à voir de tous côtés Voler vers vous les coeurs par Thésée écartés, Phèd. II, 1 dans ÉCARTÉ, ÉE
Et quoiqu'après sa mort l'un de l'autre écartés, Nous avons su toujours nous aimer et nous taire, Baj. I, 4 dans ÉCARTÉ, ÉE
Mais bientôt elle a pris des chemins écartés, Brit. V, 8 dans ÉCARTÉ, ÉE
Elle-même a choisi cet endroit écarté, Baj. I, 1 dans ÉCARTÉ, ÉE
Regagnez l'Hellespont et ces bords écartés Où vos aïeux errants jadis furent jetés, Esth. III, 1 dans ÉCARTÉ, ÉE
D'un souffle l'aquilon écarte les nuages, Esth. III, 3 dans ÉCARTER
La fureur des eaux Presque aux yeux de l'Épire écarta nos vaisseaux, Andr. I, 1 dans ÉCARTER
Et ma jeunesse même écarte loin de moi Tous ceux qui dans le coeur me réservent leur foi, Brit. I, 4 dans ÉCARTER
Mais ce lien du sang qui nous joignait tous deux, Écartait Claudius d'un lit incestueux, ib. IV, 2 dans ÉCARTER
Ici tout vous retient, et moi tout m'en écarte, Mithr. III, 1 dans ÉCARTER
Laissez-moi de l'autel écarter une mère, Iphig. I, 5 dans ÉCARTER
Sa douleur profonde M'ordonne toutefois d'écarter tout le monde, Phèd. I, 2 dans ÉCARTER
Malgré ce même exil qui va les écarter, ib. IV, 6 dans ÉCARTER
J'écarte de vos jours un péril manifeste, Baj. II, 1 dans ÉCARTER
Selon qu'il vous menace ou bien qu'il vous caresse, La cour autour de vous ou s'écarte ou s'empresse, Brit. IV, 1 dans ÉCARTER
Mais ne t'écarte point, prends un guide fidèle, Iphig. I, 1 dans ÉCARTER
Loin de l'aspect des rois qu'il s'écarte, qu'il fuie, Esth. III, 1 dans ÉCARTER
Il te tarde déjà qu'échappé de mes mains, Tu ne coures me perdre et me vendre aux Romains, Mithr. III, 1 dans ÉCHAPPÉ, ÉE
Vous n'êtes pas encore échappé de sa rage, Athal. IV, 2 dans ÉCHAPPER
Vous avez beaucoup à remercier Dieu d'en être échappé à si bon marché, Lett. à son fils, 41 dans ÉCHAPPER
Seigneur, quelque Troyen vous est-il échappé ?, Androm. I, 4 dans ÉCHAPPER
Comment à tant de coups serait-il échappé ?, Mithr. V, 1 dans ÉCHAPPER
Depuis qu'à Pharaon ce peuple est échappé, Athal. III, 7 dans ÉCHAPPER
Crois-moi, ce monstre affreux ne doit point t'échapper, Phèd. II, 5 dans ÉCHAPPER
Je vois que rien n'échappe à votre prévoyance, Baj. II, 1 dans ÉCHAPPER
Tant d'autres dont les noms lui sont même échappés, Phèd. I, 1 dans ÉCHAPPER
Le nom seul de Junie échappe de sa bouche, Brit. V, 8 dans ÉCHAPPER
M'est-il en ta présence échappé des soupirs ?, Alex. IV, 1 dans ÉCHAPPER
Peut-être, si la voix ne m'eût été coupée, L'affreuse vérité me serait échappée, Phèd. IV, 5 dans ÉCHAPPER
Pour s'échapper de nous, Dieu sait s'il est allègre, Plaid. I, 1 dans ÉCHAPPER
Ma fille de l'autel cherchant à s'échapper, Iphig. IV, 8 dans ÉCHAPPER
Incapables de tromper, Ils ont peine à s'échapper Des piéges de l'artifice, Esth. III, 9 dans ÉCHAPPER
Je me suis échappée, Tandis qu'à l'arrêter sa mère est occupée, Brit. III, 7 dans ÉCHAPPER
Ah ! qu'un seul des soupirs que mon coeur vous envoie, S'il s'échappait vers elle, y porterait de joie !, Andr. I, 4 dans ÉCHAPPER
Ne doutez point, seigneur, que ce coup ne la frappe, Qu'en reproches bientôt sa douleur ne s'échappe, Brit. III, 1 dans ÉCHAPPER
Échauffant par mes pleurs ses soins trop languissants, Baj. IV, 1 dans ÉCHAUFFER
Échauffer mes transports trop lents, trop retenus, Phèd. IV, 4 dans ÉCHAUFFER
Figure-toi Pyrrhus, les yeux étincelants, Et de sang tout couvert échauffant le carnage, Andr. III, 8 dans ÉCHAUFFER
Tu me contais alors l'histoire de mon père ; Tu sais combien mon âme, attentive à ta voix, S'échauffait au récit de ses nobles exploits, Phèd. I, 1 dans ÉCHAUFFER
Vous seul, Seigneur, vous seul, une échelle à la main, Vous portâtes la mort jusque sur leurs murailles, Bérén. I, 3 dans ÉCHELLE
Mes enfants, on ne vous défend pas de poursuivre les ennemis quand ils s'enfuiront, mais je ne veux pas que vous alliez vous faire échigner mal à propos sur la contrescarpe de leurs autres ouvrages [paroles de Vauban], Lett. à Boileau, 15 juin 1692 dans ÉCHINER
Ni les éclairs ni le tonnerre N'obéissent point à vos dieux, Esth. I, 5 dans ÉCLAIR
Hélas ! sans frissonner, quel coeur audacieux Soutiendrait les éclairs qui partaient de vos yeux ?, Esth. II, 7 dans ÉCLAIR
Des éclairs de ses yeux l'oeil était ébloui, ib. II, 9 dans ÉCLAIR
Mais plus prompt que l'éclair le passé nous échappe, Esth. II, 3 dans ÉCLAIR
De tous vos sentiments mon coeur est éclairci, Bérén. IV, 5 dans ÉCLAIRCI, IE
Seigneur, vous en serez tôt ou tard éclairci, Mithr. II, 3 dans ÉCLAIRCI, IE
N'éclaircirez-vous point ce front chargé d'ennuis ?, Iphig. II, 2 dans ÉCLAIRCIR
Éclaircissez ce front où la tristesse est peinte, Esther, III, 1 dans ÉCLAIRCIR
Éclaircis promptement ma triste inquiétude, Théb. III, 1 dans ÉCLAIRCIR
Éclaircissez le trouble où vous jetez mon âme, Brit. II, 6 dans ÉCLAIRCIR
Un moment quelquefois éclaircit plus d'un doute, Iphig. II, 1 dans ÉCLAIRCIR
Mon coeur plus à loisir vous éclaircira mieux, Brit. III, 7 dans ÉCLAIRCIR
De tous ceux [crimes] que j'ai faits je vais vous éclaircir, ib. IV, 2 dans ÉCLAIRCIR
Ô ciel ! combien de fois je l'aurais éclaircie, Si je n'eusse à sa haine exposé que ma vie, Bajaz. II, 5 dans ÉCLAIRCIR
De vos desseins secrets on est trop éclairci, Iphig. II, 4 dans ÉCLAIRCIR
Je veux de tout le crime être mieux éclairci, Phèd. V, 4 dans ÉCLAIRCIR
Je tremble ; hâtez-vous d'éclaircir votre mère, Athal. II, 2 dans ÉCLAIRCIR
Toutefois attendons que son sort s'éclaircisse, Mithr. II, 6 dans ÉCLAIRCIR
Tous vos doutes, mon fils, bientôt s'éclairciront, Athal. IV, 1 dans ÉCLAIRCIR
Quoi ! de vos sentiments je ne puis m'éclaircir ?, Baj. II, 1 dans ÉCLAIRCIR
Épargnez à mon coeur cet éclaircissement, Bér. III, 1 dans ÉCLAIRCISSEMENT
Vous craindrez-vous sans cesse ? et vos embrassements Ne se passeront-ils qu'en éclaircissements ?, Brit. I, 2 dans ÉCLAIRCISSEMENT
Les éclaircissements sont indignes de moi, Iph. III, 3 dans ÉCLAIRCISSEMENT
Le roi n'a point voulu d'autre éclaircissement, ib. II, 3 dans ÉCLAIRCISSEMENT
Prends garde que jamais l'astre qui nous éclaire...., Phèd. IV, 2 dans ÉCLAIRER
Et le jour a partout éclairé mes combats, Alex. IV, 2 dans ÉCLAIRER
À peine un faible jour vous éclaire et me guide, Iph. I, 1 dans ÉCLAIRER
Et toi, soleil, et toi qui, dans cette contrée, Reconnais l'héritier et le vrai fils d'Atrée, Toi qui n'osas du père éclairer le festin, Recule, ils t'ont appris ce funeste chemin, Iph. V, 4 dans ÉCLAIRER
La journée Qui devait éclairer notre illustre hyménée, Iph. IV, 4 dans ÉCLAIRER
Ce jour presque éclaira vos propres funérailles, Bérén. I, 3 dans ÉCLAIRER
Tandis que le soleil éclaire ce perfide...., Esth. II, 1 dans ÉCLAIRER
Quoi ! j'étouffe en mon coeur la raison qui m'éclaire !, Andr. V, 4 dans ÉCLAIRER
Qu'il entre ; ses avis m'éclaireront peut-être, Esth. II, 4 dans ÉCLAIRER
Ciel ! daigne m'éclairer, ib. III, 4 dans ÉCLAIRER
Ceux même dont les yeux les devaient éclairer, Baj. I, 1 dans ÉCLAIRER
L'essieu crie et se rompt, l'intrépide Hippolyte Voit voler en éclats tout son char fracassé, Phèd. V, 6 dans ÉCLAT
Avocat, De votre ton vous-même adoucissez l'éclat, Plaid. III, 3 dans ÉCLAT
... après l'éclat et les pas que j'ai faits, Bérén. V, 6 dans ÉCLAT
Et quoique d'un autre oeil l'éclat victorieux Eût déjà prévenu le pouvoir de vos yeux, Andr. IV, 5 dans ÉCLAT
Il doit au sang d'Hector tout l'éclat de ses armes, Andr. I, 4 dans ÉCLAT
Mais je veux faire au moins la chose avec éclat, Plaid. II, 14 dans ÉCLAT
Mais moi qui.... Ai vu de mes pareils les malheurs éclatants, Baj. IV, 7 dans ÉCLATANT, ANTE
Du mérite éclatant cette reine jalouse, Athal. I, 1 dans ÉCLATANT, ANTE
....sur eux quelque orage est tout près d'éclater, Iph. II, 8 dans ÉCLATER
Que, saisi d'un indigne courroux, En reproches honteux j'éclate contre vous, Alex. IV, 2 dans ÉCLATER
Toute la Grèce éclate en murmures confus, Andr. I, 1 dans ÉCLATER
Après cela, Madame, éclatez contre un traître, ib. IV, 5 dans ÉCLATER
Dis-lui par quels exploits leurs noms ont éclaté !, Andr. IV, 1 dans ÉCLATER
Sa reconnaissance Ne peut-elle éclater que par sa dépendance ?, Brit. I, 2 dans ÉCLATER
Enfin l'heure est venue Qu'il faut que mon secret éclate à votre vue, Mithr. III, 1 dans ÉCLATER
Est-ce Dieu, sont-ce les hommes Dont les oeuvres vont éclater ?, Esth. II, 9 dans ÉCLATER
Pour la veuve d'Hector ses feux ont éclaté, Andr. I, 1 dans ÉCLATER
Et les feux mal couverts n'en éclatent que mieux, ib. II, 2 dans ÉCLATER
Et ma joie à vos yeux n'ose-t-elle éclater ?, Iphig. II, 2 dans ÉCLATER
Eh bien ! votre colère éclate avec raison, Phèd. I, 3 dans ÉCLATER
Combien je vais sur moi faire éclater de haines !, Andr. III, 7 dans ÉCLATER
Il a fait à son tour éclater sa bonté, Alex. III, 3 dans ÉCLATER
Ce zèle que pour lui vous fîtes éclater, Esth. III, 1 dans ÉCLATER
Souffrez quelques froideurs sans les faire éclater, Brit. I, 2 dans ÉCLATER
L'or éclate en ses vêtements, Esth. II, 9 dans ÉCLATER
Ma vie à peine a commencé d'éclore ; Je tomberai comme une fleur Qui n'a vu qu'une aurore, Esth. I, 5 dans ÉCLORE
L'économie d'une pièce de théâtre, Déd. de Britann. dans ÉCONOMIE
Laissez à ce torrent le temps de s'écouler, Bérén. III, 4 dans ÉCOULER (S')
Le bonheur des méchants comme un torrent s'écoule, Ath. II, 7 dans ÉCOULER (S')
Il serait bien à souhaiter pour vous que vous puissiez être souvent en si bonne compagnie, et vous en pourriez retirer un grand avantage, pourvu qu'avec un homme tel que M. Despréaux vous eussiez plus de soin d'écouter que de parler, Lett. à son fils, IV dans ÉCOUTER
Tout va vous obéir, si le vainqueur m'écoute, Alex. III, 3 dans ÉCOUTER
Eh bien, madame, hé bien, écoutez donc Oreste, Andr. II, 1 dans ÉCOUTER
Hélas ! pour mon malheur je l'ai trop écouté [Pyrrhus], ib. II, 1 dans ÉCOUTER
Pour écouter jamais une offre si honteuse, Alex. I, 1 dans ÉCOUTER
Il est vrai, si le ciel eût écouté mes voeux...., Baj. III, 4 dans ÉCOUTER
Et si l'on veut, madame, écouter vos discours, Ma main de Claude même aura tranché les jours, Brit. V, 6 dans ÉCOUTER
J'écoute comme vous ce que l'honneur m'inspire, Alex. I, 2 dans ÉCOUTER
Pylade, je suis las d'écouter la raison, Andr. III, 1 dans ÉCOUTER
J'écoute trop peut-être une imprudente audace, Baj. II, 5 dans ÉCOUTER
Vous ne craignez pas Que du fond de l'abîme entr'ouvert sous ses pas Il ne sorte à l'instant des feux qui vous embrasent, Ou qu'en tombant sur lui ces murs ne vous écrasent ?, Athal. III, 5 dans ÉCRASER
Je voudrais, disiez-vous, ne savoir pas écrire, Brit. IV, 3 dans ÉCRIRE
J'écrivis en Argos pour hâter ce voyage, Iphig. I, 1 dans ÉCRIRE
Tiens, voilà ton paiement - Un soufflet ! écrivons, Plaid. II, 4 dans ÉCRIRE
....Vous riez ? Écrivez qu'elle a ri, ib. II, 6 dans ÉCRIRE
Mon malheur n'est-il pas écrit sur son visage ?, Baj. IV, 4 dans ÉCRIT, ITE
Dans ses yeux insolents je vois ma perte écrite, Phèd. III, 3 dans ÉCRIT, ITE
Tiens, perfide, regarde et démens cet écrit, Baj. V, 4 dans ÉCRIT
Voyez votre écriture ; Vous n'appellerez pas de votre signature, Plaid. III, 4 dans ÉCRITURE
Tes yeux, sur ma conduite incessamment ouverts, M'ont sauvé jusqu'ici de mille écueils couverts, Brit. I, 4 dans ÉCUEIL
Rhodes, des Ottomans ce redoutable écueil, Baj. II, 1 dans ÉCUEIL
La rive au loin gémit blanchissante d'écume, Iphig. V, 6 dans ÉCUME
Ils [les coursiers] rougissent le mors d'une sanglante écume, Phèd. V, 6 dans ÉCUME
Comme si, dans le fond de ce vaste édifice, Dieu cachait un vengeur armé pour son supplice, Athal. I, 1 dans ÉDIFICE
Lui seul.... De la religion soutient tout l'édifice, Esth. Prol. dans ÉDIFICE
Et le roi trop crédule a signé cet édit, Esth. I, 3 dans ÉDIT
Je vois de votre coeur Octavie effacée, Brit. IV, 2 dans EFFACÉ, ÉE
Je vous rappelle un songe effacé de votre âme, Mithr. I, 2 dans EFFACÉ, ÉE
Les exploits de son père effacés par les siens, Andr. II, 1 dans EFFACÉ, ÉE
....Quelle étrange pâleur De son teint tout à coup efface la couleur ?, Esth. II, 7 dans EFFACER
Dis-lui.... Que ses ressentiments doivent être effacés, Andr. IV, I dans EFFACER
Où la haine des rois avec le lait sucée, Par crainte ou par amour ne peut être effacée, Bérén. IV, 4 dans EFFACER
Entre Sénèque et vous disputez-vous la gloire à qui m'effacera plus tôt de sa mémoire, Brit. I, 2 dans EFFACER
Ses caresses n'ont point effacé cette injure, Baj. I, 1 dans EFFACER
Et je n'ai plus un coeur que le crime effarouche, Théb. III, 6 dans EFFAROUCHER
Je connais sa vertu prompte à s'effaroucher, Bajaz. I, 4 dans EFFAROUCHER
Sa mort sera l'effet de l'amour d'Hermione, Andr. V, 1 dans EFFET
Un ordre qui d'abord a pu vous alarmer, Mais qui n'est que l'effet d'une sage conduite, Brit. I, 2 dans EFFET
Seigneur, tous ces regrets De votre piété sont de justes effets, Bér. II, 4 dans EFFET
J'impute à son amour l'effet de son caprice, Bajaz. III, 7 dans EFFET
Dans les champs phrygiens les effets feront foi, Qui la chérit le plus [la Grèce], ou d'Ulysse ou de moi, lphig. I, 2 dans EFFET
Quand Dieu par plus d'effets montra-t-il son pouvoir ?, Athal. I, 1 dans EFFET
Sans reculer plus loin l'effet de ma parole, Mithr. III, 1 dans EFFET
À ses prédictions si l'effet est contraire, Pensez-vous que Calchas continue à se taire ?, Iphig. I, 3 dans EFFET
Si l'effet eût suivi ma pensée, ib. II, 7 dans EFFET
Je crains qu'un prompt effet n'ait suivi la menace, Phèd. IV, 4 dans EFFET
Reine longtemps de nom, mais en effet captive, Mith. I, 2 dans EFFET
Peuple lâche en effet et né pour l'esclavage, Hardi contre Dieu seul...., Athal. III, 7 dans EFFET
Ah ! madame, en effet L'oracle est accompli, le ciel est satisfait, Théb. III, 3 dans EFFET
Ils croiront en effet mériter qu'on les craigne, Brit. IV, 4 dans EFFET
Je n'aspire en effet qu'à l'honneur de vous suivre, Iphig. I, 2 dans EFFET
Feignez, efforcez-vous, songez qu'il est mon père, Mithr. IV, 2 dans EFFORCER (S')
Ah ! l'on s'efforce en vain de me fermer la bouche, Brit. III, 3 dans EFFORCER (S')
Le ciel mène à Lesbos l'impitoyable Achille ; Tout cède, tout ressent ses funestes efforts, Iphig. II, 1 dans EFFORT
Hélas ! je me consume en impuissants efforts, ib. V, 4 dans EFFORT
Tous les premiers forfaits coûtent quelques efforts, Théb. III, 6 dans EFFORT
Votre âme... croit qu'en moi la haine est un effort d'amour, Andr. II, 2 dans EFFORT
Tu sais par quels efforts il tenta sa vertu, Mithr. I, 1 dans EFFORT
Malgré tous les efforts que je pourrais me faire, Mithr. II, 1 dans EFFORT
Le fer ne produit point de si puissants efforts, Brit. V, 5 dans EFFORT
Quelque songe effrayant cette nuit l'a frappé, Esth. II, 1 dans EFFRAYANT, ANTE
De mon front effrayé je craignais la pâleur, Brit. III, 7 dans EFFRAYÉ, ÉE
Il veut les rappeler [ses chevaux], et sa voix les effraie, Phèd. V, 6 dans EFFRAYER
Quel jour mêlé d'horreur vient effrayer mon âme ?, Esth. III, 4 dans EFFRAYER
La sultane à ce bruit feignant de s'effrayer, Baj. I, 1 dans EFFRAYER
Enfin d'un chaste amour pourquoi vous effrayer ?, Phèd. I, 1 dans EFFRAYER
Il est vrai, je n'ai pu concevoir sans effroi Que Bajazet pût vivre et n'être plus à moi, Baj. II, 5 dans EFFROI
Et je ne dois la vie en ce commun effroi Qu'au bruit de mon trépas que je laisse après moi, Mithr. II, 3 dans EFFROI
Seigneur, je viens à vous pleine d'un juste effroi, Phèd. IV, 4 dans EFFROI
Ce Juif, comblé d'honneurs, me cause quelque effroi, Esth. III, 1 dans EFFROI
Quel trouble vous agite et quel effroi vous glace ?, Athal. II, 5 dans EFFROI
Mais d'où vient que mon coeur frémit d'un saint effroi ? Est-ce l'esprit divin qui s'empare de moi ?, ib. III, 7 dans EFFROI
J'abandonne ce traître à toute ta colère ; Étouffe dans son sang ses désirs effrontés, Phèd. IV, 2 dans EFFRONTÉ, ÉE,
Quels coups accompagnés de regards effroyables, Mithr. V, 4 dans EFFROYABLE
Je le vois comme un monstre effroyable à mes yeux, Phèd. III, 3 dans EFFROYABLE
Un effroyable cri, sorti du fond des flots, ib. V, 6 dans EFFROYABLE
Et ce jour effroyable [le massacre des Juifs] arrive dans dix jours, Esth. I, 3 dans EFFROYABLE
Ce songe et ce rapport, tout me semble effroyable, Athal. II, 5 dans EFFROYABLE
Dieux que j'appelle à cette effusion [d'une coupe], Venez favoriser notre réunion, Brit. V, 5 dans EFFUSION
Hélas ! seigneur ! quel trouble au mien peut être égal ?, Phèd. I, 2 dans ÉGAL, ALE
Rien ne met à l'abri de cet ordre fatal, Ni le rang, ni le sexe, et le crime est égal, Esth. I, 3 dans ÉGAL, ALE
Depuis qu'à Pharaon ce peuple est échappé, Une égale terreur ne l'avait point frappé, Athal. III, 7 dans ÉGAL, ALE
Suivre d'un pas égal mes fortunes diverses, Bérén. I, 4 dans ÉGAL, ALE
D'un soin toujours égal sa faveur l'environne, Alex. I, 2 dans ÉGAL, ALE
Ce Dieu.... Juge tous les mortels avec d'égales lois, Esth. III, 4 dans ÉGAL, ALE
Je ceignis la tiare et marchai son égal, Athal. III, 3 dans ÉGAL, ALE
À l'égal des Persans je veux qu'on les honore, Esth. III, 7 dans ÉGAL, ALE
Vous savez pour Joad mes égards, mes mesures, Athal. II, 5 dans ÉGARD
Nous l'avons rencontrée Qui courait vers le temple, inquiète, égarée, Andr. V, 5 dans ÉGARÉ, ÉE
Il marche sans dessein : ses yeux mal assurés N'osent lever au ciel leurs regards égarés, Brit. V, 8 dans ÉGARÉ, ÉE
Son oeil tout égaré ne nous reconnaît plus, Phèd. V, 5 dans ÉGARÉ, ÉE
Arcas s'est vu trompé par notre égarement, Iphig. II, 4 dans ÉGAREMENT
Dans ses égarements mon coeur opiniâtre, Brit. III, 6 dans ÉGAREMENT
Dans quels égarements l'amour jeta ma mère !, Phèd. I, 3 dans ÉGAREMENT
Vous croyez que sans vous Néron va s'égarer, Brit. I, 2 dans ÉGARER
Ma jeunesse, nourrie à la cour de Néron, S'égarait, cher Paulin, par l'exemple abusée, Bérén. II, 2 dans ÉGARER
Craint-on de s'égarer sur les traces d'Hercule ?, Phèd. I, 1 dans ÉGARER
Je ne m'égare point dans ces vastes désirs, Esth. III, 4 dans ÉGARER
Où suis-je ? et qu'ai-je dit ? Où laissé-je égarer mes voeux et mon esprit ?, Phèd. I, 3 dans ÉGARER
Ah ! madame, excusez un amant qui s'égare, Mith. II, 6 dans ÉGARER
Où vous égarez-vous ? De vos sens étonnés quel désordre s'empare ? Voilà votre chemin, Athal. III, 5 dans ÉGARER
De princes égorgés la chambre était remplie ; Un poignard à la main l'implacable Athalie...., Athal. I, 2 dans ÉGORGÉ, ÉE
La nation chérie a violé sa foi.... Maintenant elle sert sous un maître étranger ; Mais c'est peu d'être esclave, on la veut égorger, Esth. I, 4 dans ÉGORGER
On égorge à la fois les enfants, les vieillards, ib. I, 5 dans ÉGORGER
N'en doutons plus, Olympe, ils se vont égorger, Thébaïde, I, 1 dans ÉGORGER
Jusques au ciel mille cris élancés, Phèd. III, 3 dans ÉLANCÉ, ÉE
Quand son roi lui dit : pars, il s'élance avec joie, Esth. Prol. dans ÉLANCER
Çà, pour nous élargir, sautons par la fenêtre, Plaid. I, 3 dans ÉLARGIR
Élie aux éléments parlant en souverain, Athal. I, 1 dans ÉLÉMENT
Venait-il renverser l'ordre des éléments ?, ib. I, 4 dans ÉLÉMENT
Ce n'est plus cette reine éclairée, intrépide, Élevée au-dessus de son sexe timide, Athal. III, 3 dans ÉLEVÉ, ÉE
Pour vous élever au comble de la joie, Théb. I, 3 dans ÉLEVER
Une chute si belle élève sa vertu, Alex. IV, 2 dans ÉLEVER
Dans l'espoir d'élever Bérénice à l'empire, Bérén. II, 1 dans ÉLEVER
Nul n'éleva si haut la grandeur ottomane, Baj. I, 1 dans ÉLEVER
Ai-je donc élevé si haut votre fortune Pour mettre une barrière entre mon fils et moi ?, Brit. I, 2 dans ÉLEVER
Le tombeau qu'à sa cendre ont élevé mes soins, Andr. III, 6 dans ÉLEVER
....Allez et faites promptement Élever de sa mort le honteux instrument, Esth. II, 1 dans ÉLEVER
J'ai vu sur ma ruine élever l'injustice, Brit. III, 7 dans ÉLEVER
On m'élevait alors solitaire et cachée, Esth. I, 1 dans ÉLEVER
Tout semble s'élever contre mon injustice, Phèd. V, 7 dans ÉLEVER
Verrons-nous contre toi les méchants s'élever ?, Athal. II, 9 dans ÉLEVER
Un trouble s'éleva dans mon âme éperdue, Phèd. I, 3 dans ÉLEVER
Il s'élève en la mienne [âme] une secrète joie, Andr. I, 1 dans ÉLEVER
Pourquoi sans Hippolyte Des héros de la Grèce assembla-t-il l'élite ?, Phèd. II, 5 dans ÉLITE
Patrocle et quelques chefs qui marchent à ma suite, De mes Thessaliens vous amènent l'élite, Iphig. V, 2 dans ÉLITE
La flamme du bûcher d'elle-même s'allume, Iphig. V, 6 dans ELLE
Je trouvai du plaisir à me perdre pour elle, Androm. II, 5 dans ELLE
Depuis plus de six mois éloigné de mon père, J'ignore le destin d'une tête si chère, Phèd. I, 1 dans ÉLOIGNÉ, ÉE
Que pourrais-je espérer d'une amitié passée, Qu'un long éloignement n'a que trop effacée ?, Théb. II, 3 dans ÉLOIGNEMENT
Je prévois la rigueur d'un long éloignement, Iphig. II, 2 dans ÉLOIGNEMENT
Le moindre éloignement à votre impatience est un cruel tourment, Alex. III, 1 dans ÉLOIGNEMENT
Je sens bien que sans vous je ne saurais plus vivre, Que mon coeur de moi-même est prêt à s'éloigner, Bérén. IV, 5 dans ÉLOIGNER
Qu'on s'éloigne un moment, Esth. I, 3 dans ÉLOIGNER
Que dis-je ! en ce moment Calchas, Nestor, Ulysse, De leur vaine éloquence employant l'artifice, Iphig. II, 7 dans ÉLOQUENCE
Croyais-tu que son coeur.... Pour la persuader trouvât tant d'éloquence ?, Bajaz. III, 3 dans ÉLOQUENCE
L'autre, avec des regards éloquents, pleins d'amour, L'a de ses feux, madame, assurée à son tour, Baj. III, 2 dans ÉLOQUENT, ENTE
Par combien de détours L'insensible a longtemps éludé mes discours !, Phèd. III, 1 dans ÉLUDER
Et dans un fol amour ma jeunesse embarquée, Phèd. I, 1 dans EMBARQUÉ, ÉE
Des embarras du trône effet inévitable, Esth. II, 3 dans EMBARRAS
N'allons point les gêner [les rois] d'un soin embarrassant, Athal. II, 5 dans EMBARRASSANT, ANTE
Dans les rênes lui-même il tombe embarrassé, Phèd. V, 6 dans EMBARRASSÉ, ÉE
Et dès le premier mot, ma langue embarrassée Dans ma bouche vingt fois a demeuré glacée, Bérén. II, 2 dans EMBARRASSÉ, ÉE
Modérez des bontés dont l'excès m'embarrasse, Phèd. I, 2 dans EMBARRASSER
Un reproche secret embarrasse mon âme, Esth. II, 5 dans EMBARRASSER
Quel prodige nouveau me trouble et m'embarrasse ?, Ath. II, 7 dans EMBARRASSER
De quel frivole soin mon esprit s'embarrasse ?, Iphig. IV, 8 dans EMBARRASSER
....Et si dans la province Il se donnait en tout vingt coups de nerf de boeuf, Mon père pour sa part en emboursait dix-neuf, Plaid. I, 5 dans EMBOURSER
Toujours de son amour votre âme est embrasée, Phèd. II, 5 dans EMBRASÉ, ÉE
Il est vrai que des dieux le courroux embrasé Pour nous faire périr semble s'être épuisé, Théb. V, 3 dans EMBRASÉ, ÉE
Un roi qui, non content d'effrayer les mortels, à des embrasements ne borne point sa gloire, Iphig. III, 4 dans EMBRASEMENT
.... Et vous ne craignez pas Que du fond de l'abîme entr'ouvert sous ses pas Il ne sorte à l'instant des feux qui vous embrasent, Athal. III, 5 dans EMBRASER
C'est moi qui, les rendant l'un de l'autre jaloux, Vins allumer le feu qui les embrase tous, Mithr. V, 1 dans EMBRASER
Embrasez par nos mains le couchant et l'aurore, Mithr. III, 1 dans EMBRASER
Ensanglantant l'autel qu'il tenait embrassé, Andr. III, 8 dans EMBRASSÉ, ÉE
Dans cet embrassement recevez mes adieux, Mithr. III, 1 dans EMBRASSEMENT
Vous craindrez-vous sans cesse, et vos embrassements [d'Agrippine et de Néron] Ne se passeront-ils qu'en éclaircissements ?, Brit. I, 2 dans EMBRASSEMENT
J'embrasse mon rival, mais c'est pour l'étouffer, Brit. IV, 3 dans EMBRASSER
J'allais, seigneur, pleurer un instant avec lui ; Je ne l'ai point encore embrassé d'aujourd'hui, Andr. I, 4 dans EMBRASSER
Les uns avec transport embrassent le rivage, Mithr. IV, 6 dans EMBRASSER
Seigneur, c'est donc à moi d'embrasser vos genoux, Iphig. III, 5 dans EMBRASSER
Par le salut des Juifs, par ces pieds que j'embrasse, Esth. III, 5 dans EMBRASSER
Vous qui, de l'Asie embrassant la conquête, Querellez tous les jours le ciel qui vous arrête, Iphig. IV, 6 dans EMBRASSER
Régner et de l'État embrasser la conduite, Phèd. III, 1 dans EMBRASSER
Vous seul pouvez contre eux embrasser sa défense, ib. II, 5 dans EMBRASSER
Pour oser de ton peuple embrasser l'intérêt, Esth. I, 4 dans EMBRASSER
L'occasion est belle, il la faut embrasser, Phèd. V, 1 dans EMBRASSER
Femmes, vieillards, enfants, s'embrassant avec joie, Athal. V, 6 dans EMBRASSER
Et qu'affectant l'honneur de céder le dernier, L'un ni l'autre ne veut s'embrasser le premier, Théb. IV, sc. dern. dans EMBRASSER
Un seigneur éminent en richesse, en puissance, Esth. II, 5 dans ÉMINENT, ENTE
Qu'à l'instant hors du temple elle soit emmenée, Ath. V, 6 dans EMMENER
Ces jours passés, chez un vieil histrion, Un chroniqueur émut la question, Quand dans Paris commença la méthode De ces sifflets qui sont tant à la mode, l'Origine des sifflets (Épigr. contre Fontenelle) dans ÉMOUVOIR
Ces yeux que n'ont émus ni soupirs, ni terreur, Brit. V, I dans ÉMOUVOIR
Quand mes larmes en vain tâchaient de l'émouvoir, Bajaz. III, 3 dans ÉMOUVOIR
Mais, si mes voeux ardents vous peuvent émouvoir, Phèd. III, 5 dans ÉMOUVOIR
Je pourrai de mon père émouvoir la tendresse, Phèd. III, 6 dans ÉMOUVOIR
Tantôt à son aspect je l'ai vu s'émouvoir, Athal. V, 2 dans ÉMOUVOIR
La terre s'en émeut, l'air en est infecté, Phèd. V, 6 dans ÉMOUVOIR
Sans doute à cet aspect sa rage s'est émue, Andr. V, 6 dans ÉMOUVOIR
Une juste fureur s'empare de mon âme, Iph. V, 2 dans EMPARER (S')
De vos sens étonnés quel désordre s'empare ?, Athal. III, 5 dans EMPARER (S')
Mais d'où vient que mon coeur frémit d'un saint effroi ? Est-ce l'esprit divin qui s'empare de moi ?, ib. 7 dans EMPARER (S')
Je suis bien empêché ; la vérité me presse, Le crime est avéré, lui-même le confesse, Plaid. III, 3 dans EMPÊCHÉ, ÉE
La pluie presque continuelle empêche qu'on ne se promène dans les cours et dans les jardins, 45e lett. à Boil. dans EMPÊCHER
L'excès de la douleur m'empêche la parole, Berger. IV, 5 dans EMPÊCHER
Vous n'empêcherez pas que ma gloire offensée N'en punisse aussitôt la coupable pensée, Mithr. II, 6 dans EMPÊCHER
Vous, malheureux, assis dans la chaire empestée Où le mensonge règne et répand son poison, Ath. III, 4 dans EMPESTÉ, ÉE
Si vous ne trouvez point de termes assez forts, dites avec l'emphasiste Brébeuf...., Lett. à l'abbé Levasseur, 24 nov. 1661 dans EMPHASISTE
Songez-vous.... Que j'ai sur votre vie un empire suprême ?, Baj. II, 1 dans EMPIRE
Accablant vos enfants d'un empire odieux, Phèd. I, 3 dans EMPIRE
J'avouerai que la gloire eut sur moi quelque empire, Alex. IV, 1 dans EMPIRE
Elle a repris sur vous son souverain empire, Brit. IV, 4 dans EMPIRE
Mais hélas ! de l'amour ignorons-nous l'empire ?, Bajaz. III, 7 dans EMPIRE
Vos conseils sur mon coeur n'ont eu que trop d'empire, Iphig. I, 3 dans EMPIRE
Lorsque j'ai de mes sens abandonné l'empire, Phèd. III, 1 dans EMPIRE
[Il] ne peut dignement vous confier qu'aux mains à qui Rome a commis l'empire des humains, Brit. II, 3 dans EMPIRE
Je ne fais point de pas qui ne tende à l'empire, Théb. III, 6 dans EMPIRE
Un autre était chargé de l'empire du monde, Bérén. II, 2 dans EMPIRE
L'empire vainement demande un héritier, Brit. II, 2 dans EMPIRE
Moi même il m'enferma dans des cavernes sombres, Lieux profonds et voisins de l'empire des ombres, Phèd. VIII, 9 dans EMPIRE
Quel est tous les jours votre emploi ?, Athal. II, 7 dans EMPLOI
Mais quel indigne emploi moi-même m'imposé-je ?, Baj. IV, 2 dans EMPLOI
Moi... Qui, d'emplois en emplois vieilli sous trois sultans, Ai vu de mes pareils les malheurs éclatants, Baj. IV, 7 dans EMPLOI
[Ils] vous acquirent l'honneur D'être seuls employés aux autels du Seigneur, Ath. IV, 3 dans EMPLOYÉ, ÉE
Le temps est cher, il le faut employer, Mithr. III, 5 dans EMPLOYER
Allons, employons bien le moment qui nous reste, Bajaz. III, 8 dans EMPLOYER
J'employais les soupirs et même la menace, Brit. II, 2 dans EMPLOYER
Sans qu'elle employât une seule prière, Andr. V, 2 dans EMPLOYER
On l'a employé dans de grandes négociations.... de tous ceux que le sultan emploie, Orcan le plus fidèle à servir ses desseins, Baj. III, 8 dans EMPLOYER
J'ai dû craindre du roi les dons empoisonnés, Mithr. IV, 2 dans EMPOISONNÉ, ÉE
Arrachez-vous d'un lieu funeste et profané Où la vertu respire un air empoisonné, Phèd. V, 1 dans EMPOISONNÉ, ÉE
Et du bonheur public la source empoisonnée, Esth. III, 4 dans EMPOISONNÉ, ÉE
Non, non, Britannicus est mort empoisonné, Brit. V, 6 dans EMPOISONNÉ, ÉE
Un je ne sais quel trouble empoisonne ma joie, Esth. II, 1 dans EMPOISONNER
Pallas de ses conseils empoisonne ma mère, Brit. II, 1 dans EMPOISONNER
Qu'entends-je ? quel conseil ose-t-on me donner ? Ainsi donc jusqu'au bout tu veux m'empoisonner, Malheureuse ! voilà comment tu m'as perdue, Phèdre, IV, 6 dans EMPOISONNER
Sur les pas des tyrans veux-tu que je m'engage, Et que Rome, effaçant tant de titres d'honneur, Me laisse pour tous noms celui d'empoisonneur ?, Brit. IV, 4 dans EMPOISONNEUR, EUSE
Loin du trône nourri, de ce fatal honneur Hélas ! vous ignorez le charme empoisonneur, Athal. IV, 3 dans EMPOISONNEUR, EUSE
Par quel trouble me vois-je emporté loin de moi ?, Phèd. II, 2 dans EMPORTÉ, ÉE
Mais un père à ce point doit-il être emporté ?, Théb. I, 5 dans EMPORTÉ, ÉE
N'attendez pas de moi ces doux emportements Tels que j'en vois paraître au coeur de ces amants, Baj. III, 2 dans EMPORTEMENT
Mais ne voyais-tu pas, dans mes emportements, Que mon coeur démentait ma bouche à tous moments ?, Andr. V, 3 dans EMPORTEMENT
Je n'ai trouvé que pleurs mêlés d'emportements, ib. V, 5 dans EMPORTEMENT
Josabeth dans son sein l'emporta tout sanglant, Ath. IV, 3 dans EMPORTER
Je n'emporterai donc qu'une inutile rage ?, Andr. III, 1 dans EMPORTER
Pallas n'emporte pas tout l'appui d'Agrippine, Brit. III, 3 dans EMPORTER
Toi-même tu l'as vu courir dans les combats Emportant après lui tous les coeurs des soldats, Bajaz. I, 1 dans EMPORTER
Le roi qui m'attendait au sein de ses États, Vit emporter ailleurs ses desseins et ses pas, Mithr. I, 3 dans EMPORTER
Ma mort n'emporte pas tout le fruit de vos feux, Iphig. V, 3 dans EMPORTER
La fureur m'emportait, et je venais peut-être Menacer à la fois l'ingrate et son amant, Andr. III, 1 dans EMPORTER
À quel excès de rage La vengeance d'Hélène emporta mon courage !, ib. IV, 5 dans EMPORTER
La frayeur les emporte [les chevaux], Phèd. V, 6 dans EMPORTER
Enfin votre rigueur emporta la balance, Bérén. I, 4 dans EMPORTER
Sur l'intérêt des Grecs vous l'aviez emporté, Iphig. IV, 4 dans EMPORTER
Votre frère l'emporte et Phèdre a le dessus, Phèdre, II, 6 dans EMPORTER
D'Esther, d'Aman, qui le doit emporter ?, Esth. II, 9 dans EMPORTER
Le cruel Dieu des Juifs l'emporte aussi sur toi, Athal. II, 5 dans EMPORTER
Dieu des Juifs, tu l'emportes, ib. V, 6 dans EMPORTER
Rien ne peut m'ébranler ; Jugez-en, puisqu'ainsi je vous ose parler, Et m'emporte au delà de cette modestie, Dont, jusqu'à ce moment, je n'étais point sortie, Mithr. IV, 4 dans EMPORTER
Et d'un trône si saint la moitié n'est fondée Que sur la foi promise et rarement gardée ; Je m'emporte, seigneur, Baj. II, 3 dans EMPORTER
Ah ! sans vous emporter, Souffrez que mes efforts tâchent de l'arrêter, Alex. I, 3 dans EMPORTER
L'auguste majesté sur votre front empreinte, Esth. II, 7 dans EMPREINT, EINTE
Ses femmes, à toute heure, autour d'elle empressées, Alex. IV, 6 dans EMPRESSÉ, ÉE
En voyez-vous un seul qui sans rien entreprendre.... Aille, esclave empressé, lui demander des fers ?, ib. I, 1 dans EMPRESSÉ, ÉE
Inquiète, empressée, Elle veut qu'à ses yeux j'explique ma pensée, Bérén. III, 1 dans EMPRESSÉ, ÉE
Et de tant de mortels à toute heure empressés à nous faire valoir leurs soins intéressés, Esth. II, 3 dans EMPRESSÉ, ÉE
Que n'avez-vous pour moi cette ardeur empressée ?, Alex. I, 3 dans EMPRESSÉ, ÉE
Ou ne dois-je imputer qu'à votre seul devoir L'heureux empressement qui vous porte à me voir ?, Andr. II, 2 dans EMPRESSEMENT
Quels empressements Vous dérobent si tôt à nos embrassements ?, Iphig. II, 2 dans EMPRESSEMENT
Tout succède, madame, à mon empressement, ib. III, 3 dans EMPRESSEMENT
L'ingrat est-il touché de mes empressements ?, Bajaz. I, 1 dans EMPRESSEMENT
Je ne mérite plus ces doux empressements, phèd. III, 4 dans EMPRESSEMENT
Selon qu'il vous menace ou bien qu'il vous caresse, La cour autour de vous ou s'écarte ou s'empresse, Brit. IV, 1 dans EMPRESSER (S')
Ou même s'empressant aux autels de Baal, Athal. I, 1 dans EMPRESSER (S')
En vain à mon secours votre amitié s'empresse, Théb. V, 3 dans EMPRESSER (S')
S'empresse-t-il assez pour jouir d'une vue Qu'avec tant de transports je croyais attendue ?, Iphig. II, 3 dans EMPRESSER (S')
Narcisse plus hardi s'empresse pour lui plaire, Brit. V, 8 dans EMPRESSER (S')
Tout l'univers.... S'empresse à l'effacer de votre souvenir, Brit. II, 3 dans EMPRESSER (S')
.... Rome met-elle au nombre de vos droits .... Les emprisonnements, le rapt et le divorce ?, Brit. III, 8 dans EMPRISONNEMENT
Mais il s'est vu tantôt emprisonner ; Cette offense en son coeur sera longtemps nouvelle, Brit. IV, 5 dans EMPRISONNER
Et pour m'en détourner [m'éloigner d'un champ de bataille], Cet amant généreux me fait emprisonner, Alex. III, 1 dans EMPRISONNER
Et sans chercher ailleurs des titres empruntés, Ne vous suffit-il pas de ceux que vous portez ?, Andr. IV, 5 dans EMPRUNTÉ, ÉE
Moi-même, revêtu d'un pouvoir emprunté, J'ai cent fois.... Tenté leur patience, et ne l'ai point lassée, Brit. IV, 4 dans EMPRUNTÉ, ÉE
Même elle avait encor cet éclat emprunté Dont elle eut soin de peindre et d'orner son visage...., Athal. III, 5 dans EMPRUNTÉ, ÉE
Ne saurait-il rien voir qu'il n'emprunte vos yeux ?, Brit. I, 2 dans EMPRUNTER
L'insolent de la force empruntait le secours, Phèd. IV, 1 dans EMPRUNTER
Il faut d'un suppliant emprunter le visage, Mithr. III, 1 dans EMPRUNTER
D'Achille qui l'aimait, j'empruntai le langage, Iphig. I, 5 dans EMPRUNTER
Lorsqu'encor tout ému de vos derniers adieux, Bérén. III, 2 dans ÉMU, UE
Peut-être il se souvient qu'en un temps plus heureux...., Brit. II, 3 dans EN
En ce calme trompeur j'arrivai dans la Grèce, Andr. I, 1 dans EN
Et peut-être, après tout, en l'état où je suis, Andr. I, 4 dans EN
Traître, tu prétendais qu'en un lâche silence Phèdre ensevelirait ta brutale insolence, Phèd. IV, 2 dans EN
Pharnace croit peut-être Commander dans Nymphée et me parler en maître, Mithr. I, 1 dans EN
Je puis, quand je voudrai, parler en souveraine, Athal. II, 5 dans EN
Et périssez du moins en roi s'il faut périr, ib. IV, 5 dans EN
Le sort dont les arrêts furent alors suivis Fit tomber en mes mains Andromaque et son fils, Andr. I, 2 dans EN
Mes soins, en apparence épargnant ses douleurs, De son fils, en mourant, lui cachèrent les pleurs, Brit. IV, 2 dans EN
J'écrivis en Argos, Iphig. I, 1 dans EN
Votre père et les rois qui les ont devancés, Sitôt qu'ils y montaient [au trône], s'en sont vus renversés, Théb. IV, 5 dans EN
Cet illustre trépas ne peut-il vous calmer, Puisque même mes fils s'en laissent désarmer ?, ib. III, 3 dans EN
Nourri dans le sérail, j'en connais les détours, Bajaz. IV, 7 dans EN
Quoi, vous en [de lui] attendez quelque injure nouvelle ?, Andr. II, 1 dans EN
Le ciel, en le perdant, s'en est vengé sur vous, Théb. V, 3 dans EN
Mais, c'en est trop, Cléone, Andr. II, 1 dans EN
En est-ce fait, Arcas ?, Mithr. V, 2 dans EN
Mon coeur s'en est plus dit que vous ne m'en direz, Brit. III, 1 dans EN
Et de ce peu de jours, si longtemps attendus, Ah ! malheureux, combien j'en ai déjà perdus !, Bérén. IV, 4 dans EN
Ils sont, sur ma parole, L'un et l'autre encavés, Plaid. II, 11 dans ENCAVÉ, ÉE
Puissent jusques au ciel vos soupirs innocents Monter comme l'odeur d'un agréable encens !, Esth. I, 2 dans ENCENS
Vénus.... vous a-t-elle forcé d'encenser ses autels ?, Phèd. I, 1 dans ENCENSER
Quand j'osai contre lui disputer l'encensoir, Athal. III, 3 dans ENCENSOIR
Ces vents depuis trois mois enchaînés sur nos têtes, Iphig. I, 1 dans ENCHAÎNÉ, ÉE
Quoi toujours enchaîné de ma gloire passée...., Brit. IV, 3 dans ENCHAÎNÉ, ÉE
Et que, de mon devoir esclave infortunée, À d'éternels ennuis je me voie enchaînée, Mithr. II, 6 dans ENCHAÎNÉ, ÉE
Le roi jusqu'à ce jour ignore qui je suis ; Celui par qui le ciel règle ma destinée, Sur ce secret encor tient ma langue enchaînée, Esth. I, 1 dans ENCHAÎNÉ, ÉE
Ils adorent la main qui les tient enchaînés, Brit. IV, 4 dans ENCHAÎNÉ, ÉE
Mais l'État aujourd'hui suivra ma destinée, Je tiens avec mon sort sa fortune enchaînée, Alex. I, 4 dans ENCHAÎNÉ, ÉE
Heureux si ses vertus l'une à l'autre enchaînées, Brit. I, 2 dans ENCHAÎNÉ, ÉE
Mille prospérités l'une à l'autre enchaînées, Bérén. v, 7 dans ENCHAÎNÉ, ÉE
Les malheurs sont souvent enchaînés l'un à l'autre, Esth. III, 1 dans ENCHAÎNÉ, ÉE
Par quels secrets ressorts, par quel enchaînement Le ciel a-t-il conduit ce grand événement ?, Esth. I, 1 dans ENCHAÎNEMENT
Tandis que l'ennemi par ma fuite trompé.... Et, gravant en airain ses frêles avantages, De mes États conquis enchaînait les images, Mithr. III, 1 dans ENCHAÎNER
Voilà donc le triomphe où j'étais amenée ! Moi-même à votre char je me suis enchaînée, Iphig. II, 5 dans ENCHAÎNER
Non que, par les yeux seuls lâchement enchantée, Phèd. II, 1 dans ENCHANTÉ, ÉE
D'un regard enchanteur connaît-il le poison ?, Brit. II, 2 dans ENCHANTEUR, ERESSE
Et des lâches flatteurs la voix enchanteresse, Athal. IV, 3 dans ENCHANTEUR, ERESSE
[Ils] Les poussent au penchant où leur coeur est enclin, Phèd. IV, 3 dans ENCLIN, INE
En latin que est enclitique dans hominumque deumque ; et en français ce est enclitique dans : Est-ce Dieu, sont-ce les hommes Dont les oeuvres vont éclater ?, Esth. II, 9 dans ENCLITIQUE
Elle se fait un Dieu de ce prince charmant, Et vous doutez encor qu'elle en fasse un amant, Alex. I, 1 dans ENCORE
Mes malheurs font encor toute ma renommée, Bajaz. II, 1 dans ENCORE
Ah ! douleur non encore éprouvée, Phèd. IV, 6 dans ENCORE
Il ne répond encor qu'au nom d'Éliacin, Athal. I, 2 dans ENCORE
Il ne connaît encor d'autre père que toi, ib. I, 2 dans ENCORE
Encor, dans mon malheur de trop près observée, Je n'osais dans mes pleurs me noyer à loisir, Phèdre, IV, c. dans ENCORE
Allons de tous les Grecs encourager le zèle, Andr. III, 1 dans ENCOURAGER
À de nouveaux mépris l'encourager encore, Andr. II, 5 dans ENCOURAGER
Dans un calme profond Darius endormi Ignorait jusqu'au nom d'un si faible ennemi, Alex. 1, 2 dans ENDORMI, IE
Et réveillant la foi dans les coeurs endormie, Athal. IV, 3 dans ENDORMI, IE
Il s'endort, il s'éveille au son des instruments, Son coeur nage dans la mollesse, Esth. II, 9 dans ENDORMIR
Je connais votre coeur, vous devez vous attendre Que je vais le frapper par l'endroit le plus tendre, Bérén. III, 3 dans ENDROIT
Cherchons pour l'attaquer quelque endroit, plus sensible, Phèd. III, 1 dans ENDROIT
Pour ce peuple endurci que rien ne peut gagner, Théb. II, 3 dans ENDURCI, IE
Un tyran dans le crime endurci dès l'enfance, Brit. v, 7 dans ENDURCI, IE
Crois que dans son dépit mon coeur est endurci, Andr. II, 1 dans ENDURCI, IE
Quel courage endurci Soutiendrait les assauts qu'on lui prépare ici ?, Iphig. IV, 1 dans ENDURCI, IE
Quelle haine endurcie Pourrait en vous voyant n'être pas adoucie ?, Phèdre, II, 2 dans ENDURCI, IE
Un coeur qu'ont endurci la fatigue et les ans, Bajaz. I, 1 dans ENDURCIR
Ce héros.... Qui ne connaît de pleurs que ceux qu'il fait répandre, Qui s'endurcit contre eux dès l'âge le plus tendre, Iphig. IV, 1 dans ENDURCIR
Souvent avec prudence un outrage enduré, Aux honneurs les plus hauts a servi de degré, Esth. III, 1 dans ENDURÉ, ÉE
....D'un refus cruel l'insupportable injure N'était qu'un faible essai des tourments que j'endure, Phèd. IV, 6 dans ENDURER
La terre avec horreur dès longtemps les endure [les Juifs], Esth. II, 2 dans ENDURER
Vous qui sans désespoir ne pouviez endurer Que Pyrrhus d'un regard la voulût honorer, Andr. IV, 2 dans ENDURER
Heureuse, heureuse l'enfance Que le Seigneur instruit et prend sous sa défense !, Athal. II, 9 dans ENFANCE
Dans une longue enfance ils l'auraient fait vieillir, Brit. I, 2 dans ENFANCE
L'imbécile Ibrahim... Traîne dans le sérail une éternelle enfance, Bajaz. I, 1 dans ENFANCE
Néron n'est plus enfant, n'est-il pas temps qu'il règne ?, Brit. I, 2 dans ENFANT
De quel crime un enfant peut-il être coupable ?, Athal. II, 5 dans ENFANT
Un enfant est peu propre à trahir sa pensée, ib. II, 6 dans ENFANT
Ô vous, sur ces enfants si chers, si précieux, Ministres du Seigneur, ayez toujours les yeux, ib. II, 7 dans ENFANT
Quel astre à nos yeux vient de luire ? Quel sera quelque jour cet enfant merveilleux ?, ib. II, 9 dans ENFANT
Excusez ma tendresse pour une enfant dont je n'ai jamais eu aucun sujet de plainte, Lett. à sa tante dans ENFANT
Ainsi la Grèce en vous trouve un enfant rebelle, Andr. I, 2 dans ENFANT
Dieu laissa-t-il jamais ses enfants au besoin ?, Ath. II, 7 dans ENFANT
Jérusalem renaît plus charmante et plus belle ; D'où lui viennent de tous côtés Ces enfants qu'en son sein elle n'a pas portés ?, ib. III, 7 dans ENFANT
Dans le fond de la Thrace un barbare enfanté, Esth. III, 4 dans ENFANTÉ, ÉE
Cieux, répandez votre rosée, Et que la terre enfante son sauveur, Athal. III, 7 dans ENFANTER
Et quel affreux projet avez-vous enfanté, Dont votre coeur encor doive être épouvanté ?, Phèd. I, 3 dans ENFANTER
Venez, pauvres enfants qu'on veut rendre orphelins, Venez faire parler vos esprits enfantins, Plaid. III, 3 dans ENFANTIN, INE
Monstre que dans nos bras les enfers ont jeté, Iph. v, 4 dans ENFER
Eh bien, filles d'enfer, vos mains sont-elles prêtes ? Pour qui sont ces serpents...., Andr. v, 5 dans ENFER
J'ai trouvé ce billet enfermé dans son sein, Baj. IV, 5 dans ENFERMÉ, ÉE
Quand, sur ton sommet enflammé, Dans un nuage épais le Seigneur enfermé, Athal. I, 4 dans ENFERMÉ, ÉE
Dans la nuit du tombeau j'enfermerai ma honte, Iphig. II, 1 dans ENFERMER
Son coeur n'enferme point une malice noire, Brit. v, 3 dans ENFERMER
Ma flamme par Hector fut jadis allumée, Avec lui dans la tombe elle s'est enfermée, Andr. III, 4 dans ENFERMER
Enfin tout ce qu'amour a de noeuds plus puissants, Doux reproches, transports sans cesse renaissants, Soin de plaire sans art, crainte toujours nouvelle, Beauté, gloire, vertu, je trouve tout en elle, Bérén. II, 2 dans ENFIN
Tu soupires enfin et sembles te troubler, Baj. II, 1 dans ENFIN
Vous que mon bras vengeait dans Lesbos enflammée, Iphig. IV, 6 dans ENFLAMMÉ, ÉE
[Il] Se roule, et leur présente une gueule enflammée Qui les couvre de feu, de sang et de fumée, Phèd. v, 6 dans ENFLAMMÉ, ÉE
Quand, sur ton sommet enflammé, Dans un nuage épais le Seigneur enfermé...., Athal. I, 4 dans ENFLAMMÉ, ÉE
Ces flambeaux, ce bûcher, cette nuit enflammée, Bér. I, 5 dans ENFLAMMÉ, ÉE
Lorsque le roi contre elle enflammé de dépit, Esth. I, 1 dans ENFLAMMÉ, ÉE
Toujours du même amour tu me vois enflammé, Mithr. II, 3 dans ENFLAMMÉ, ÉE
[Agrippine] .... d'un oeil enflammé Atteste les saints droits d'un noeud qu'elle a formé, Brit. II, 2 dans ENFLAMMÉ, ÉE
Madame, doutez-vous des soupirs enflammés De deux jeunes amants l'un de l'autre charmés ?, Baj. III, 2 dans ENFLAMMÉ, ÉE
Hé quoi ! ce courroux enflammé Contre un ingrat...., Andr. III, 1 dans ENFLAMMÉ, ÉE
Je sais combien est pur le zèle qui t'enflamme, Esth. II, 5 dans ENFLAMMER
Du zèle qui pour toi l'enflamme et le dévore, ib. Prol. dans ENFLAMMER
Ah ! que vous enflammez mon désir curieux !, Ésth. II, 7 dans ENFLAMMER
Que la guerre s'enflamme et jamais ne finisse, S'il faut, avec la paix, recevoir Polynice, Théb. IV, 1 dans ENFLAMMER
Tout mon sang de colère et de honte s'enflamme, Esth. III, 4 dans ENFLAMMER
Mais croyez-vous qu'un prince enflé de tant d'audace...., Alex. I, 2 dans ENFLÉ, ÉE
Tandis que dans son sein votre bras enfoncé Cherche un reste de sang que l'âge avait glacé, Andr. IV, 5 dans ENFONCÉ, ÉE
Et que, pour signaler son empire nouveau, On lui fasse en mon sein enfoncer le couteau, Ath. v, 6 dans ENFONCER
Mais Mardochée assis aux portes du palais Dans ce coeur malheureux enfonce mille traits, Esth. II, 1 dans ENFONCER
Si quelque transgresseur enfreint cette promesse, Qu'il éprouve, grand Dieu, ta fureur vengeresse, Athal. IV, 3 dans ENFREINDRE
Et son âme en courroux s'enfuit dans les enfers, Théb. v, 3 dans ENFUIR (S')
Fais-lui valoir l'hymen où je me suis rangée ; Dis-lui qu'avant ma mort je lui fus engagée, Andr. IV, 1 dans ENGAGÉ, ÉE
Mon âme malgré vous à vous plaindre engagée, Alex. IV, 2 dans ENGAGÉ, ÉE
Bérénice n'ayant pas ici avec Titus les derniers engagements que Didon avait avec Énée, elle n'est pas obligée, comme elle, de renoncer à la vie, Bérén. Préface dans ENGAGEMENT
Et ces noms, ces respects, ces applaudissements Deviennent pour Titus autant d'engagements, Bérén. v, 2 dans ENGAGEMENT
Et ne t'a-t-on point dit par quel engagement Bajazet a pu faire un si prompt changement ?, Baj. III, 1 dans ENGAGEMENT
Et, libre d'un amour à ta gloire funeste, Viens m'engager ta foi, le temps fera le reste, Bajaz. v, 4 dans ENGAGER
Que de raisons, quelle douceur extrême D'engager à ce Dieu son amour et sa foi !, Athal. I, 4 dans ENGAGER
Si sous mes lois, Amour, tu pouvais l'engager, Andr. II, 1 dans ENGAGER
Je vais, en recevant sa foi sur les autels, L'engager à mon fils par des noeuds immortels, ib. IV, 1 dans ENGAGER
Songez-vous quel serment vous et moi nous engage ?, Iphig. v. 2 dans ENGAGER
Je veux prévenir le danger Où son ressentiment le pourrait engager, Brit. II, 3 dans ENGAGER
Dans quel emportement la douleur vous engage !, ib. III, 4 dans ENGAGER
Mais à le condamner tu m'as trop engagé, Phèd. IV, 3 dans ENGAGER
Favorisez les soins où son amour l'engage, Alex. II, 1 dans ENGAGER
Je vais la voir, l'aigrir, la suivre et, s'il se peut, M'engager sous son nom plus loin qu'elle ne veut, Brit. I, 4 dans ENGAGER
À peine au fils d'Égée Sous les lois de l'hymen je m'étais engagée, Phèd. I, 3 dans ENGAGER
Sur les pas des tyrans veux-tu que je m'engage ?, Brit. IV, 4 dans ENGAGER
Je me suis engagé trop avant, Je vois que la raison cède à la violence [de la passion], Phèd. II, 2 dans ENGAGER
Assez dans ces sillons votre sang englouti A fait fumer le champ dont il était sorti, Phèd. II, 2 dans ENGLOUTI, IE
Les flots ont englouti cet époux infidèle, Phèd. II, 1 dans ENGLOUTIR
Néron de sa grandeur n'était point enivré, Brit. I, 1 dans ENIVRÉ, ÉE
Je l'ai vu vers le temple où son hymen s'apprête S'enivrer en marchant du plaisir de la voir, Andr. v, 2 dans ENIVRER
Rends-lui compte du sang dont tu t'es enivrée, Athal. v, 5 dans ENIVRER
L'enjouement de M. Pascal a plus servi votre parti que tout le sérieux de M. Arnaud, 1re lettre à l'aut. des Imaginaires dans ENJOUEMENT
Ces festons où nos noms enlacés l'un dans l'autre, Bérén. v, 5 dans ENLACÉ, ÉE
Allons subitement Lui demander raison de cet enlèvement, Brit. I, 1 dans ENLÈVEMENT
Thésée avec Hélène uni secrètement Fit succéder l'hymen à son enlèvement, Iphig. v, 6 dans ENLÈVEMENT
À qui destinez-vous l'appareil qui vous suit ? Venez-vous m'enlever dans l'éternelle nuit ?, Andr. v, 5 dans ENLEVER
Il fut par Josabeth à ta rage enlevé, Athal. v, 5 dans ENLEVER
Cet Achille.... Dont la sanglante main m'enleva prisonnière, Iphig. II, 1 dans ENLEVER
Venez voir à vos pieds tomber vos ennemis, Athal. v, 4 dans ENNEMI, IE
Ne craignez plus ; votre ennemie expire, Baj. v, 10 dans ENNEMI, IE
Hélas ! si, pour venger l'opprobre d'Israël, Nos mains ne peuvent pas, comme autrefois Jahel, Des ennemis de Dieu percer la tête impie, Nous lui pouvons du moins immoler notre vie, Athal. III, 7 dans ENNEMI, IE
Non, Cléone, il n'est point ennemi de lui-même, Andr. III, 3 dans ENNEMI, IE
Quel caprice vous rend ennemi de vous-même ?, Bérén. I, 3 dans ENNEMI, IE
Et ses heureux vaisseaux N'eurent plus d'ennemis que les vents et les eaux, Mithr. I, 1 dans ENNEMI, IE
Hippolyte, en partant, fuit une autre ennemie ; Je fuis, je l'avouerai, cette jeune Aricie, Phèd. I, 1 dans ENNEMI, IE
Et qui peut dissiper Tous les flots d'ennemis prêts à l'envelopper ?, Iphig. v, 3 dans ENNEMI, IE
Elle m'a fatigué de ce nom ennemi, Brit. IV, 5 dans ENNEMI, IE
Mais je ne vois partout que des yeux ennemis, Iphig. II, 7 dans ENNEMI, IE
Et ma bouche et mes yeux du mensonge ennemis, Baj. II, 5 dans ENNEMI, IE
Qu'il soit comme le fruit en naissant arraché, Et qu'un souffle ennemi dans sa fleur a séché, Athal. I, 2 dans ENNEMI, IE
Je fuis ; ainsi le veut la fortune ennemie, Mithr. III, 1 dans ENNEMI, IE
Sous quel astre ennemi faut-il que je sois née ?, Mithr. I, 2 dans ENNEMI, IE
Des astres ennemis j'en crains moins le courroux, Esther, II, 7 dans ENNEMI, IE
Sa mort avancera la fin de mes ennuis, Andr. I, 4 dans ENNUI
Pour comble d'ennui, Mon coeur, mon lâche coeur s'intéresse pour lui, ib. v, 1 dans ENNUI
Pour accabler César d'un éternel ennui, Brit. v, 8 dans ENNUI
Rien ne peut-il charmer l'ennui qui vous dévore ?, Bérén. II, 4 dans ENNUI
Si d'une mère en pleurs vous plaignez les ennuis, Iphig. IV, 4 dans ENNUI
Dans l'Orient désert quel devint mon ennui !, Bérén. I, 4 dans ENNUI
Et vous qui vous plaisez aux folles passions, Profanes amateurs de spectacles frivoles, Dont l'oreille s'ennuie au son de mes paroles, Esther, Prologue. dans ENNUYER
Un si long entretien vous serait ennuyeux, Alex. I, 3 dans ENNUYEUX, EUSE
Je m'en suis enquis à M. l'avocat, Lexique, éd. P. Mesnard. dans ENQUÉRIR (S')
Des Romains que la guerre enrichit de nos pertes, Mithr. III, 1 dans ENRICHIR
Je suis épouvanté de voir des villageois, pieds nus ou ensabotés (ce mot doit bien passer, puisque encapuchonné a passé) qui font la révérence comme s'ils avaient appris à danser toute leur vie, Lett. à M. Vitart, 15 nov. 1661 dans ENSABOTÉ, ÉE
Soutenir vos rigueurs par d'autres cruautés, Et laver dans le sang vos bras ensanglantés, Brit. IV, 3 dans ENSANGLANTÉ, ÉE
Vous armez contre Troie une puissance vaine, Si, dans un sacrifice auguste et solennel, Une fille du sang d'Hélène De Diane en ces lieux n'ensanglante l'autel, Iphig. I, 2 dans ENSANGLANTER
[Priam] Ensanglantant l'autel qu'il tenait embrassé, Andr. III, 8 dans ENSANGLANTER
Je ne réponds pas que ma main, à vos yeux, N'ensanglante à la fin nos funestes adieux, Bérén. v, 6 dans ENSANGLANTER
Ce n'est pas que son bras disputant la victoire N'en ait aux ennemis ensanglanté la gloire, Alex. III, 2 dans ENSANGLANTER
Il n'y a pas trop de sûreté de se mettre sur le Rhône qu'à bonnes enseignes, Lett. 7 à la Fontaine. dans ENSEIGNE
Pour sortir des tourments dont mon âme est la proie, Il est, vous le savez, une plus noble voie : Je me suis vu, madame, enseigner ce chemin Et par plus d'un héros et par plus d'un Romain, Bérén. V, 6 dans ENSEIGNER
Méchant, c'est bien à vous d'oser ainsi nommer Un Dieu que votre bouche enseigne à blasphémer, Athal. III, 4 dans ENSEIGNER
Vous me haïssez plus que tous les Grecs ensemble, Andr. III, 6 dans ENSEMBLE
J'ai votre fille ensemble et ma gloire à défendre, Iph. IV, 6 dans ENSEMBLE
Il est mort ; savons-nous s'il est enseveli ?, Mithr. I, 3 dans ENSEVELI, IE
Ton père, enseveli dans la foule des morts, Me laisse dans les fers à moi-même inconnue, Iphig. II, 1 dans ENSEVELI, IE
Voudront-ils que leur temple enseveli sous l'herbe..., Athal. III, 3 dans ENSEVELI, IE
.... Qu'en un profond oubli Cet horrible secret demeure enseveli, Phèd. II, 6 dans ENSEVELI, IE
Surtout je redoutais cette mélancolie Où j'ai vu si longtemps votre âme ensevelie, Andr. I, 1 dans ENSEVELI, IE
Dans un lâche sommeil crois-tu qu'enseveli Achille aura pour elle impunément pâli ?, Iphig. IV, 1 dans ENSEVELI, IE
Enfin, depuis deux jours la superbe Athalie Dans un chagrin profond paraît ensevelie, Ath. I, 1 dans ENSEVELI, IE
Il veut avec leur soeur ensevelir leur nom, Phèd. I, 1 dans ENSEVELIR
Traître ! tu prétendais qu'en un lâche silence Phèdre ensevelirait ta brutale insolence ?, Phèdre, IV, 2 dans ENSEVELIR
Ces trésors dont le ciel voulut vous embellir, Les avez-vous reçus pour les ensevelir ?, Brit. II, 3 dans ENSEVELIR
Il faut absolument qu'on m'ait ensorcelé ; Si j'en connais pas un, je veux être étranglé, Plaid. II, 5 dans ENSORCELER
Que de corps entassés ! que de membres épars !, Esther, I, 5 dans ENTASSÉ, ÉE
Les trois quarts de vos biens sont déjà dépensés à faire enfler des sacs l'un sur l'autre entassés, Plaid. III, 1 dans ENTASSÉ, ÉE
Entenant de cette grotte était bâtie une espèce de grande salle, Lexique, éd. P. Mesnard. dans ENTENANT (DE)
Le ciel dans tous leurs pleurs ne m'entend pas nommer, Brit. IV, 3 dans ENTENDRE
J'entends que vous m'offrez un nouveau diadème, Bérén. II, 4 dans ENTENDRE
Si sans trop vous déplaire, .... J'osais vous faire entendre une timide voix, Bajaz. IV, 5 dans ENTENDRE
Vos ordres sans détour pouvaient se faire entendre, Iphig. IV, 4 dans ENTENDRE
Mais la gloire, madame, Ne s'était point encor fait entendre à mon coeur, Bérén. IV, 5 dans ENTENDRE
Loin de nous entendre, Ils demandent la paix et parlent de se rendre, Mithr. IV, 6 dans ENTENDRE
Faut-il le condamner avant que de l'entendre ?, Iphig. III, 6 dans ENTENDRE
Vous n'aurez point pour moi de langages secrets ; J'entendrai des regards que vous croirez muets, Brit. II, 3 dans ENTENDRE
J'ignore de son coeur les sentiments secrets ; Mais je m'y soumettrais sans vouloir rien prétendre, Si comme vous, Seigneur, je croyais les entendre, Mithr. I, 3 dans ENTENDRE
Vous résistez en vain et j'entends votre faite, ib. III, 5 dans ENTENDRE
Vous m'entendez assez si vous voulez m'entendre, Iphig. II, 5 dans ENTENDRE
Et ce fils si fidèle a dû vous faire entendre Que, des mêmes ardeurs dès longtemps enflammé, Il aime aussi la reine et même en est aimé, Mithr. III, 2 dans ENTENDRE
Je vais de ce signal faire entendre la cause, Bajaz. III, 2 dans ENTENDRE
Vous, que l'on cherche Aman et qu'on lui fasse entendre Qu'invité chez la reine il ait soin de s'y rendre, Esth. II, 7 dans ENTENDRE
Ne connaîtrais-tu pas quelque honnête faussaire, Qui servît ses amis, en le payant, s'entend ?, Plaid. I, 5 dans ENTENDRE
Mais si dans son devoir votre coeur affermi Voulait ne point s'entendre avec son ennemi, Brit. III, 1 dans ENTENDRE
La Mère Angélique de Saint-Jean était entêtée qu'elles ne devaient signer en aucune sorte, Lexique, éd. P. Mesnard dans ENTÊTÉ, ÉE
La haine sur Titus tombera tout entière, Bérén. III, 2 dans ENTIER, IÈRE
Je volais tout entière au secours de son fils, Phèd. IV, 5 dans ENTIER, IÈRE
Voudrais-je.... Ne laisser aucun nom et mourir tout entier ?, Iphig. I, 2 dans ENTIER, IÈRE
Et vous qui lui devez [au malheureux] des entrailles de père, Athal. II, 5 dans ENTRAILLES
.... Je sens que, malgré ton offense, Mes entrailles pour toi se troublent par avance, Phèdre, IV, 3 dans ENTRAILLES
De soins tumultueux un prince environné Vers de nouveaux objets est sans cesse entraîné, Esth. III, 3 dans ENTRAÎNÉ, ÉE
Et sans cesse veiller à retenir mes pas Que vers vous à toute heure entraînent vos appas, Bérén. IV, 5 dans ENTRAÎNER
Mais les rois en tombant entraînent leurs flatteurs, Théb. v, 3 dans ENTRAÎNER
Et l'on craint, s'il paraît dans ce nouvel orage, Qu'il n'entraîne après lui tout un peuple volage, Phèdre, I, 4 dans ENTRAÎNER
Je me livre en aveugle au transport qui m'entraîne, Andr. I, 1 dans ENTRAÎNER
L'amour le retient quand la crainte l'entraîne, Alex. I, 3 dans ENTRAÎNER
Elle a cru que ma perte entraînait sa ruine, Brit. V, 1 dans ENTRAÎNER
....Tant de prudence entraîne trop de soin, Andr. I, 2 dans ENTRAÎNER
Hermione, seigneur, arrêtera vos coups ; Ses yeux s'opposeront entre son père et vous, Andr. I, 2 dans ENTRE
Dieu tient le coeur des rois entre ses mains puissantes, Esth. I, 1 dans ENTRE
Entre le pauvre et vous, vous prendrez Dieu pour juge, Athal. IV, 3 dans ENTRE
Ce soin d'immoler tout à son pouvoir suprême, Entre nous, avait-il d'autre objet que vous-même ?, Esth. III, 1 dans ENTRE
Vous que l'Orient compte entre ses plus grands rois, Bérén. I, 1 dans ENTRE
Et s'il te faut chercher, ce n'est qu'entre les morts, Alex. IV, 1 dans ENTRE
Mon entrée en ces lieux ne te surprendra plus, Bajaz. I, 1 dans ENTRÉE
[Ils] Sont prêts à vous conduire à la porte sacrée D'où les nouveaux sultans font leur première entrée, Bajaz. II, 3 dans ENTRÉE
Qui croirait en effet qu'une telle entreprise Du fils d'Agamemnon méritât l'entremise ?, Andr. I, 2 dans ENTREMISE
Déjà ses flots entre-poussés Roulent cent monceaux empressés De perles ondoyantes, Lexique, éd. P. Mesnard. dans ENTRE-POUSSÉ, ÉE
Narcisse, encore un coup, je ne puis l'entreprendre [le meurtre de Britannicus], Brit. IV, 4 dans ENTREPRENDRE
J'entrepris le bonheur de mille malheureux ; On vit de tous côtés mes bontés se répandre, Bérén. II, 2 dans ENTREPRENDRE
En l'état où je suis je puis tout entreprendre, Bérén. v, 6 dans ENTREPRENDRE
On ne peut sur ses jours sans moi rien entreprendre, Bajaz. III, 8 dans ENTREPRENDRE
Vous n'entrepreniez point une injuste carrière, Baj. II, 1 dans ENTREPRENDRE
L'entreprise madame, est étrange et soudaine, Brit. III, 8 dans ENTREPRISE
Quelle entreprise ici pourrait être formée ?, Iphig. II, 7 dans ENTREPRISE
Je vous fis sur mes pas entrer dans sa famille, Brit. II, 2 dans ENTRER
Vaincu par lui, j'entrai dans une autre carrière, Ath. III, 3 dans ENTRER
Je fuis la gloire aisée.... d'entrer dans un coeur de toutes parts ouvert, Phèdre, II, 1 dans ENTRER
L'ingrat est-il touché de mes empressements ? L'amour même entre-t-il dans ses raisonnements ?, Baj. II, 1 dans ENTRER
D'une guerre si longue entretenir le reste, Andr. I, 2 dans ENTRETENIR
Non, madame, l'époux dont je vous entretiens, Brit. II, 3 dans ENTRETENIR
Entretenir Titus dans un autre lui-même, Bérén. 1, 4 dans ENTRETENIR
Il courut de ses feux entretenir la reine, Mithr. II, 3 dans ENTRETENIR
Et ne pourrai-je au moins dans de si grands malheurs M'entretenir moi seule avecque mes douleurs ?, Alex. IV, 1 dans ENTRETENIR
Entretenue en son erreur fatale, Bajaz. I, 4 dans ENTRETENU, UE
Et si j'en crois, seigneur, l'entretien [les bruits] de la cour, Bérén. I, 3 dans ENTRETIEN
N'avons-nous d'entretien que celui de ses pleurs ?, Andr. III, 3 dans ENTRETIEN
Et ce triomphe heureux qui s'en va devenir L'éternel entretien des siècles à venir, Iphig. I, 5 dans ENTRETIEN
....Grâce au ciel, j'entrevoi.... Dieux ! quels ruisseaux de sang coulent autour de moi !, Andr. v, 5 dans ENTREVOIR
Je crois de ce désordre entrevoir l'origine, Bérén. II, 5 dans ENTREVOIR
J'ai cru dans son désordre entrevoir sa tendresse, Bajaz. III, 5 dans ENTREVOIR
J'entrevois vos mépris et juge à vos discours Combien j'achèterais vos superbes secours, Iphig. IV, 6 dans ENTREVOIR
Leurs captifs dans ce trouble osèrent s'entrevoir, Bajaz. I, 1 dans ENTREVOIR
Polynice, seigneur, demande une entrevue, Théb. III, 5 dans ENTREVUE
Que du fond de l'abîme entr'ouvert sous ses pas ...., Athal. III, 5 dans ENTR'OUVERT, ERTE
Des mers pour eux il entr'ouvrit les eaux, Athal. I, 4 dans ENTR'OUVRIR
Le ciel brille d'éclairs, s'entr'ouvre, et parmi nous Jette une sainte horreur qui nous rassure tous, Iphig. v, 6 dans ENTR'OUVRIR
.... Sa valeur trompée Des maux que j'ai prévus se voit enveloppée, Alex. III, 2 dans ENVELOPPÉ, ÉE
Le roi d'un noir chagrin paraît enveloppé, Esth. II, 1 dans ENVELOPPÉ, ÉE
Je veux que, d'ennemis partout enveloppée, Rome rappelle enfin le secours de Pompée, Mithr. III, 1 dans ENVELOPPÉ, ÉE
Tout Juda, comme vous, plaignant sa destinée [de Joas], Avec ses frères morts le crut enveloppé, Athal. IV, 3 dans ENVELOPPÉ, ÉE
César, de tant d'objets en même temps frappé, Le laisse entre les mains qui l'ont enveloppé, Brit. v, 8 dans ENVELOPPER
Mais les prêtres bientôt nous ont enveloppés ; On nous a fait sortir, Athal. II, 2 dans ENVELOPPER
Et que reproche aux Juifs sa haine envenimée ?, Esth. III, 4 dans ENVENIMÉ, ÉE
Des deux princes d'ailleurs la haine est trop puissante .... Moi-même je saurai si bien l'envenimer, Théb. II, 6 dans ENVENIMER
Esther a triomphé des filles des Persans ; La nature et le ciel à l'envi l'ont ornée, Esth. III, 9 dans ENVI (À L')
Tout vous livre à l'envi le rebelle Hippolyte, Phèdre, II, 2 dans ENVI (À L')
Et tandis qu'à l'envi leur amour se déploie...., Iphig. II, 1 dans ENVI (À L')
Ô ciel, pourquoi faut-il que ta secrète envie Ferme à de tels héros le chemin de l'Asie ?, Iph. I, 2 dans ENVIE
Jamais de tant de soins mon esprit agité Ne porta tant d'envie à sa félicité, Iphig. IV, 1 dans ENVIE
Ce que veut la raison, l'amour me le défend Et m'en ôte l'envie, Théb. v, 1 dans ENVIE
Elle implore à grands cris le fer et le poison, Vous seul vous lui pouvez arracher cette envie, Bér. IV, 7 dans ENVIE
Quoi ! vous ne perdrez point cette cruelle envie [de vous donner la mort] ?, Phèd. I, 3 dans ENVIE
N'eût-il pas sans regret secondé mon envie ?, Baj. III, 7 dans ENVIE
Je vous en veux faire passer l'envie, Plaid. III, 4 dans ENVIE
Des jours toujours à plaindre et toujours enviés, Brit. II, 3 dans ENVIÉ, ÉE
Je ne viens point ici par de jalouses larmes Vous envier un coeur qui se rend à vos charmes, Andr. III, 4 dans ENVIER
Et ce sont ces plaisirs et ces pleurs que j'envie, Brit. II, 3 dans ENVIER
Allons, n'envions plus son indigne conquête, Andr. II, 1 dans ENVIER
Soit que son coeur jaloux d'une austère fierté Enviât à nos yeux sa naissante beauté, Brit. II, 2 dans ENVIER
Pourquoi m'enviez-vous l'air que vous respirez ?, Bérén. IV, 5 dans ENVIER
Si ta haine m'envie un supplice si doux, Phèd. II, 5 dans ENVIER
Quelle faiblesse à moi d'en croire un furieux Qu'arme contre son frère un dessein envieux !, Mithr. III, 4 dans ENVIEUX, EUSE
Quel démon envieux M'a refusé l'honneur de mourir à vos yeux ?, Brit. II, 6 dans ENVIEUX, EUSE
De soins tumultueux un prince environné, Esth. II, 3 dans ENVIRONNÉ, ÉE
J'expire environné d'ennemis que j'immole, Mithr. V, 5 dans ENVIRONNÉ, ÉE
Le peuple cependant, que ce spectacle étonne, Vole de toutes parts, se presse, l'environne [Junie], Brit. v, 8 dans ENVIRONNER
Les uns avec respect environnaient la reine, Iphig. I, 4 dans ENVIRONNER
Peut-être assez d'honneurs environnaient ma vie Pour ne point souhaiter qu'elle me fût ravie, Iphig. IV, 4 dans ENVIRONNER
Plus je vous envisage, Et moins je me remets, monsieur, votre visage, Plaid. II, 4 dans ENVISAGER
Soit que je vous regarde ou que je l'envisage, Partout du désespoir je rencontre l'image, Bérén. v, 7 dans ENVISAGER
C'est lui seul [l'empereur] que la cour envisage, Brit. IV, 1 dans ENVISAGER
Lorsque j'envisageai le moment redoutable Où pressé par les lois d'un austère devoir...., Bérén. v, 6 dans ENVISAGER
Seigneur, je cherche et j'envisage Des monarques persans la conduite et l'usage, Esth. II, 5 dans ENVISAGER
Et pour vous y conduire Assuérus m'envoie, Esth. III, 2 dans ENVOYER
On m'envoie à Pyrrhus, j'entreprends ce voyage, Andr. I, 1 dans ENVOYER
On craignait qu'Amurat par un ordre sévère N'envoyât demander la tête de son frère, Baj. I, 1 dans ENVOYER
Marchons, et dans son sein rejetons cette guerre Que sa fureur envoie aux deux bouts de la terre, Mithr. III, 1 dans ENVOYER
Ah ! qu'un seul des soupirs que mon coeur vous envoie, S'il s'échappait vers elle, y porterait de joie !, Andr. I, 4 dans ENVOYER
Le ciel sait qu'au milieu des honneurs qu'il m'envoie Je n'attendais que vous pour témoin de ma joie, Bérén. I, 4 dans ENVOYER
Mais quelle épaisse nuit tout à coup m'environne ?, Andr. v, 5 dans ÉPAIS, AISSE
Rentrons et qu'un sang pur par mes mains épanché Lave jusques au marbre où ses pas ont touché, Athal. II, 8 dans ÉPANCHÉ, ÉE
Ma main de cette coupe épanche les prémices, Brit. v, 5 dans ÉPANCHER
Mon coeur vous fut ouvert tant qu'a vécu mon père ; C'était le seul présent que je pouvais vous faire : Et lorsque avec mon coeur ma main peut s'épancher, Vous fuyez mes bienfaits tout prêts à vous chercher, Bérén. III, 1 dans ÉPANCHER
Il s'épanchait en fils qui vient, en liberté, Dans le sein de sa mère oublier sa fierté, Brit. v, 3 dans ÉPANCHER
Mon coeur pour s'épancher n'a que vous et les dieux, Phèd. v, 1 dans ÉPANCHER
D'une mère en fureur épargne-moi les cris, Iphig. I, 2 dans ÉPARGNER
Cesse, cesse et m'épargne un importun discours, Phèd. IV, 2 dans ÉPARGNER
Je t'en ai dit assez, épargne-moi le reste, ib. I, 3 dans ÉPARGNER
Je n'épargnerai rien dans ma juste colère, Andr. I, 4 dans ÉPARGNER
D'un coeur trop faible encore épargnez la faiblesse, Baj. v, 6 dans ÉPARGNER
Et vos refus cruels, loin d'épargner ma peine, Excitent ma douleur, ma colère et ma haine, Bérén. III, 3 dans ÉPARGNER
Mes soins, en apparence épargnant ses douleurs, De son fils en mourant lui cachèrent les pleurs, Brit. IV, 2 dans ÉPARGNER
Toutefois épargnez votre tête sacrée, Mithr. III, 1 dans ÉPARGNER
Monstre qu'a trop longtemps épargné le tonnerre, Phèd. IV, 2 dans ÉPARGNER
Ah ! seigneur, épargnez la triste Iphigénie, Iphig. v, 2 dans ÉPARGNER
C'est lui qui rassembla ces colombes timides, Éparses en cent lieux sans secours et sans guides, Esth. Prol. dans ÉPARS, ARSE
Ecrivez-moi souvent ; vos lettres me donnent courage, et m'aident à pousser le temps par l'épaule, comme on dit dans ce pays-ci, Lett. 26, à Vitart. dans ÉPAULE
Aussitôt dans son sein il plonge son épée, Mith. v, 4 dans ÉPÉE
Et quelle âme, dis-moi, ne serait éperdue Du coup dont ma raison vient d'être confondue ?, Andr. III, 1 dans ÉPERDU, UE
Peins-toi dans ces horreurs Andromaque éperdue, ib. III, 8 dans ÉPERDU, UE
Mes filles, soutenez votre reine éperdue, Je me meurs, Esth. II, 7 dans ÉPERDU, UE
La sultane éperdue N'eut plus d'autres désirs que celui de sa vue, Bajaz. I, 1 dans ÉPERDU, UE
Il me redemandait sans cesse ses épices ; Et j'ai tout bonnement couru dans les offices Chercher la boîte au poivre, Plaid. II, 7 dans ÉPICE
Je ne sais pas du moins épier ses discours, Brit. III, 8 dans ÉPIER
Je viens pour épier le moment favorable, Esth. II, 1 dans ÉPIER
Au bruit de votre mort justement éplorée, Esth. I, 1 dans ÉPLORÉ, ÉE
Il [Claude] n'osait épouser la fille de son frère, Brit. IV, 2 dans ÉPOUSER
Dois-je épouser ses droits contre un père irrité ?, Phèdre, I, 1 dans ÉPOUSER
Tu vois que c'en est fait, ils se vont épouser, Baj. III, 3 dans ÉPOUSER
Des plus puissants États la chute épouvantable, Quand il veut, n'est qu'un jeu de sa main redoutable, Esth. III, 4 dans ÉPOUVANTABLE
En achevant ces mots épouvantables, Son ombre vers mon lit a paru se baisser, Ath. II, 5 dans ÉPOUVANTABLE
Tandis qu'on vous verra, d'une voix suppliante, Semer ici la plainte et non pas l'épouvante, Brit. I, 4 dans ÉPOUVANTE
Le flot qui l'apporta recule épouvanté, Phèdre, v, 6 dans ÉPOUVANTÉ, ÉE
La rigueur de ses lois m'épouvante pour vous, Bérén. I, 5 dans ÉPOUVANTER
De noirs pressentiments viennent m'épouvanter, Phèdre, III, 6 dans ÉPOUVANTER
Le nom seul d'assassin l'épouvante et l'arrête, Andr. v, 2 dans ÉPOUVANTER
Le peuple s'épouvante et fuit de toutes parts, Athal. II, 2 dans ÉPOUVANTER
Il me semble déjà que ces murs, que ces voûtes Vont prendre la parole, et, prêts à m'accuser, Attendent mon époux pour le désabuser, Phèd. III, 3 dans ÉPOUX, OUSE
Quoi ! déjà de Titus épouse en espérance, Bérén. I, 1 dans ÉPOUX, OUSE
J'ai fait de mon courage une épreuve dernière, Bérén. v. 7 dans ÉPREUVE
À quelle épreuve, ô ciel, réduis-tu Mithridate ?, Mithr. IV, 4 dans ÉPREUVE
Je vois qu'un fils perfide épris de vos beautés...., Mithr. II, 4 dans ÉPRIS, ISE
Car enfin il vous hait ; son âme ailleurs éprise...., Andr. II, 2 dans ÉPRIS, ISE
Sans doute qu'il voulait éprouver votre zèle, Esth. I, 3 dans ÉPROUVER
Et qu'en me réduisant à la nécessité D'éprouver contre lui ma faible autorité, Brit. I, 2 dans ÉPROUVER
Pensez-vous avoir seul éprouvé des alarmes ?, Andr. II, 2 dans ÉPROUVER
Portant partout le trait dont je suis déchiré, Contre vous, contre moi, vainement je m'éprouve, Phèd. II, 2 dans ÉPROUVER
Contre un si grand courage il voulut s'éprouver, Alex. v, 2 dans ÉPROUVER
Et ne m'exposez plus aux plus vives douleurs Qui jamais d'une amante épuisèrent les pleurs, Baj. II, 5 dans ÉPUISER
De Claude en même temps épuisant les richesses, Brit. IV, 2 dans ÉPUISER
Dureront-ils toujours ces ennuis si funestes ? N'épuiseront-ils pas les vengeances célestes ?, Théb. III, 2 dans ÉPUISER
Je conjure les dieux d'épuiser tous les coups Qui pourraient menacer une si belle vie, Bérén. v, 7 dans ÉPUISER
Je suis la plus coupable ; épuise tout sur moi, Baj. I, 4 dans ÉPUISER
Mais vous ne dites rien de tout mon équipage [déguisement], Plaid. II, 1 dans ÉQUIPAGE
Un jour, il m'en souvient, le sénat équitable Vous pressait de souscrire à la mort d'un coupable, Brit. IV, 3 dans ÉQUITABLE
Sur l'équité des dieux osons nous confier, Phèdre, v, 1 dans ÉQUITÉ
De votre coeur, Abner, je connais l'équité, Athal. v, 2 dans ÉQUITÉ
Et bientôt en oracle on érigea ma voix, Athal. III, 3 dans ÉRIGER
Et mon âme déjà sur mes lèvres errante, Phèd. III, 1 dans ERRANT, ANTE
Le bonheur de l'impie est toujours agité ; Il erre à la merci de sa propre inconstance, Esth. II, 9 dans ERRER
Quelle était mon erreur !, Bérén. I, 4 dans ERREUR
Je reconnais l'erreur qui nous avait séduits, Iphig. III, 1 dans ERREUR
Je t'en ai dit assez pour te tirer d'erreur, Phèdre, II, 5 dans ERREUR
Des ennemis de Dieu la coupable insolence Accuse trop longtemps ses promesses d'erreur, Athal. I, 2 dans ERREUR
Ce dieu, maître absolu de la terre et des cieux, N'est point tel que l'erreur le figure à vos yeux, Esth. III, 4 dans ERREUR
De ses jeunes erreurs maintenant revenu, Par un indigne obstacle il n'est pas retenu, Phèdre, I, 1 dans ERREUR
Ces maux étaient.... une petite érysipèle ou érésipèle sur le ventre, que j'ai encore et qui m'inquiète beaucoup de temps en temps par les cuissons qu'elle me cause, Lett. à son fils, 25 avril 1698 dans ÉRYSIPÈLE
Mais si, par d'autres soins plus dignes de mon âge, Par de profonds respects, par un long esclavage, Baj. III, 2 dans ESCLAVAGE
De mon rang descendue, à mille autres égale, Ou la première esclave enfin de ma rivale, Baj. v, 4 dans ESCLAVE
Esclave couronnée, Je partis pour l'hymen où j'étais destinée, Mithr. I, 3 dans ESCLAVE
Ce n'est donc point, Ismène, un bruit mal affermi ? Je cesse d'être esclave et n'ai plus d'ennemi, Phèdre, II, 1 dans ESCLAVE
Fut-il jamais au joug esclaves plus soumis ?, Esth. III, 4 dans ESCLAVE
Le sang des Ottomans Ne doit point en esclave obéir aux serments, Baj. III, 3 dans ESCLAVE
Triste destin des rois, esclaves que nous sommes Et des rigueurs du sort et des discours des hommes, Iphig. I, 5 dans ESCLAVE
Esclave d'une lâche et frivole pitié, Athal. II, 7 dans ESCLAVE
Tout cela part d'un coeur toujours maître de soi, D'un héros qui n'est point esclave de sa foi, Andr. IV, 5 dans ESCLAVE
Errant dans le palais sans suite et sans escorte, La mère de César veille seule à sa porte, Brit. I, 1 dans ESCORTE
Il fallait entre vous mettre un plus grand espace, Théb. v, 2 dans ESPACE
Quoi ! votre ambition serait-elle bornée à régner tour à tour l'espace d'une année ?, Théb. IV, 3 dans ESPACE
Cela donna sujet à M. Despréaux de s'étendre sur vos louanges, c'est-à-dire sur les espérances qu'il a conçues de vous ; car vous savez que Cicéron dit que, dans un homme de votre âge, on ne peut guère louer que l'espérance, Lett. à son fils, XXVI dans ESPÉRANCE
Grâce aux dieux, mon malheur passe mon espérance, Andr. v, 5 dans ESPÉRANCE
Déjà de Titus épouse en espérance, Bér. I, 1 dans ESPÉRANCE
Voilà donc votre roi, votre unique espérance, Ath. IV, 3 dans ESPÉRANCE
Hélas ! puis-je espérer de vous revoir encore ?, Brit. II, 6 dans ESPÉRER
J'espérais de verser mon sang après mes larmes, Bérén. I, 4 dans ESPÉRER
Il espère revivre en sa postérité, Esth. II, 9 dans ESPÉRER
Après cinq ans d'amour et d'espoir superflus Je pars fidèle encor, quand je n'espère plus, Bérén. I, 2 dans ESPÉRER
....Dieu veut qu'on espère en son soin paternel, Ath. I, 2 dans ESPÉRER
Souvenez-vous d'un fils qui n'espère qu'en vous, Phèd. II, 5 dans ESPÉRER
En l'appui de Jéhu pourriez-vous espérer ?, III, 6 dans ESPÉRER
Mon espoir N'est plus qu'au coup mortel que je vais recevoir, Iphig. v, 2 dans ESPOIR
Je meurs dans cet espoir, satisfaite et tranquille, ib. dans ESPOIR
Et l'espoir malgré moi s'est glissé dans mon coeur, Phèd. III, 1 dans ESPOIR
Dans l'espoir d'élever Bérénice à l'empire, Bérén. II, 2 dans ESPOIR
Me cherchiez-vous, madame ? Un espoir si charmant me serait-il permis ?, Andr. I, 4 dans ESPOIR
Pareil à ces esprits que ta justice envoie, Quand son roi lui dit : pars, il s'élance avec joie, Esth. Prol. dans ESPRIT
J'ai senti défaillir ma force et mes esprits : Ses femmes m'entouraient quand je les ai repris, Bajazet, v, 1 dans ESPRIT
Moi qui n'ai pu tantôt, de ta mort menacée, Retenir mes esprits prompts à m'abandonner, ib. v, 12 dans ESPRIT
Quoi ! toujours Andromaque occupe votre esprit, Androm. II, 5 dans ESPRIT
Où laissé-je égarer mes voeux et mon esprit ?, Phèd. I, 3 dans ESPRIT
Toi-même en ton esprit rappelle le passé, ib. II, 5 dans ESPRIT
Junie .... S'est vue en ce palais indignement traînée ; Hélas ! de quelle horreur ses timides esprits à ce nouveau spectacle auront été surpris !, Brit. I, 3 dans ESPRIT
Quoi donc ! à me gêner appliquant mes esprits, J'irai faire à mes yeux éclater ses mépris !, Bajaz. IV, 4 dans ESPRIT
L'honneur seul peut flatter un esprit généreux, Esth. II, 5 dans ESPRIT
Ciel ! verra-t-on toujours par de cruels esprits Des princes les plus doux l'oreille environnée ?, Esth. III, 4 dans ESPRIT
Et dans tout ce qu'il dit De vous et de Joad je reconnais l'esprit, Athal. II, 7 dans ESPRIT
Dieu, notre dieu sans doute, a versé dans son coeur Cet esprit de douceur, Esth. II, 9 dans ESPRIT
Répandre cet esprit d'imprudence et d'erreur De la chute des rois funeste avant-coureur, Athal. I, 2 dans ESPRIT
Plût au ciel que sa main, heureusement cruelle, Eût fait sur moi l'essai de sa fureur nouvelle, Brit. v, 7 dans ESSAI
D'un courage naissant sont-ce là les essais ?, Iphig. I, 2 dans ESSAI
Et d'un cruel refus l'insupportable injure N'était qu'un faible essai des tourments que j'endure, Phèd. IV, 6 dans ESSAI
Ciel ! quel nombreux essaim d'innocentes beautés...., Esth. I, 2 dans ESSAIM
Qu'ils viennent essayer leur main mal assurée, Brit. IV, 3 dans ESSAYER
Vous voulez essayer ce bandeau sur mon front, Athal. IV, 1 dans ESSAYER
S'il a quelque douceur, n'osez-vous l'essayer [l'amour] ?, Phèdre, I, 1 dans ESSAYER
Tandis qu'il n'est point de Romaine Qui, dès qu'à ses regards elle ose se fier, Sur le coeur de César ne les vienne essayer, Brit. II, 2 dans ESSAYER
Essayez dès ce jour l'effet de mes promesses, Athal. II, 7 dans ESSAYER
J'essaîrai tour à tour la force et la douceur, Brit. III, 5 dans ESSAYER
Perdez un ennemi d'autant plus dangereux Qu'il s'essaîra sur vous à combattre contre eux, Andr. I, 2 dans ESSAYER
L'essieu crie et se rompt, Phèdre, v, 6 dans ESSIEU
Et dès que son Dieu l'ordonne, Son âme, prenant l'essor, S'élève d'un vol rapide Vers la demeure où réside Son véritable trésor, Cantique, II dans ESSOR
Quels pleurs par un amant ne sont pas essuyés !, Iphig. II, 3 dans ESSUYÉ, ÉE
Ses larmes n'auront plus de main qui les essuie, Phèd. I, 5 dans ESSUYER
Essuyer l'inconstance au Parthe si commune, Mithr. III, 1 dans ESSUYER
Il est des contre-temps qu'il faut qu'un sage essuie, Esth. III, 1 dans ESSUYER
Sait-il en sa faveur jusqu'où va votre estime ?, Mithr. II, 1 dans ESTIME
Pithée, estimé sage entre tous les humains, Phèdre, IV, 2 dans ESTIMÉ, ÉE
Roxane s'estimait assez récompensée, Baj. III, 4 dans ESTIMER
Quel carnage de toutes parts ! On égorge à la fois les enfants, les vieillards, Et la soeur et le frère Et la fille et la mère, Le fils dans les bras de son père, Esth. I, 5 dans ET
Et voilà que tout d'un coup.... Et véritablement on ne saurait nier que.... Et vous prononcerez un arrêt si cruel !, Andr. I, 4 dans ET
Et je puis voir répandre un sang si précieux ! Et je laisse avec lui périr tous ses aïeux !, ib. III, 8 dans ET
Quel nouveau trouble excite en mes esprits, Le sang du père, ô ciel, et les larmes du fils ?, Mithr. v, 5 dans ET
Vous-même de vos soins craignez la récompense, Et que dans votre sein ce serpent élevé Ne vous punisse un jour de l'avoir conservé, Andr. I, 2 dans ET
Cependant la suppression de l'et n'est pas d'absolue rigueur, et dans des phrases de ce genre il s'emploie souvent par pléonasme : Plus je vous envisage, Et moins je me remets, monsieur, votre visage, Plaid. II, 4 dans ET
Il n'a point fallu détourner la Meuse, comme vous m'écrivez qu'on le disait à Paris, et ce qui serait une étrange entreprise, Lexique, éd. P. Mesnard. dans ET
Sur tant de fondements sa puissance établie Par vous-même aujourd'hui ne peut être affaiblie, Brit. III, 3 dans ÉTABLI, IE
Sur d'éclatants succès ma puissance établie A fait jusqu'aux deux mers respecter Athalie, Ath. II, 5 dans ÉTABLI, IE
Achevons son repos pour établir le mien, Alex. III, 7 dans ÉTABLIR
Hélas ! nous espérions.... Que sur toute tribu, sur toute nation, L'un d'eux établirait sa domination, Athal. I, 1 dans ÉTABLIR
Non, vous avez trop bien établi ma disgrâce, Brit. III, 5 dans ÉTABLIR
Dans le moment fatal Où j'étale à ses yeux les pleurs de mon rival, Bérén. III, 4 dans ÉTALER
Les spectacles pompeux que ces bords nous étalent, Iphig. I, 1 dans ÉTALER
Jusque-là je vous laisse étaler votre zèle, Iphig. I, 2 dans ÉTALER
Et peut-être après tout en l'état où je suis Sa mort avancera la fin de mes ennuis, Andr. I, 4 dans ÉTAT
Regarde en quel état tu veux que je me montre, Vois ce visage en pleurs...., Mithr. II, 1 dans ÉTAT
Que vous semble, mes soeurs, de l'état où nous sommes ?.... Est-ce Dieu, sont-ce les hommes Dont les oeuvres vont éclater ?, Esth. II, 9 dans ÉTAT
Mon père, en quel état [à genoux] vous vois-je devant moi ?, Athal. IV, 2 dans ÉTAT
Heureux qui, satisfait de son humble fortune, Libre du joug superbe où je suis attaché, Vit dans l'état obscur où les dieux l'ont caché !, Iph. I, 1 dans ÉTAT
Je vous croirai Burrhus, lorsque dans les alarmes Il faudra soutenir la gloire de nos armes, Ou lorsque, plus tranquille, assis dans le sénat, Il faudra décider du destin de l'État, Brit. III, 1 dans ÉTAT
Régnez toujours, Porus, je vous rends vos États, Alex. v, 3 dans ÉTAT
Phèdre mourait, seigneur, et sa main meurtrière Éteignait de ses yeux l'innocente lumière, Phèd. IV, 1 dans ÉTEINDRE
Cette soif de régner que rien ne peut éteindre, Iphig. IV, 4 dans ÉTEINDRE
Il éteint cet amour source de tant de haine, Brit. v, 1 dans ÉTEINDRE
Les larmes de la reine ont éteint cet espoir, Bérén. v, 7 dans ÉTEINDRE
Et les soins de la guerre auraient-ils en un jour Éteint dans tous les coeurs la tendresse et l'amour ?, Iphig. II, 3 dans ÉTEINDRE
Le jour qui de leurs rois vit éteindre la race Éteignit tout le feu de leur antique audace, Athal. I, 1 dans ÉTEINDRE
Dans l'ombre du secret ce feu [l'amour] s'allait éteindre, Mithr. IV, 4 dans ÉTEINDRE
Et de David éteint rallumer le flambeau, Athal. I, 2 dans ÉTEINT, EINTE
Leur haine pour Hector n'est pas encore éteinte, Andr. I, 4 dans ÉTEINT, EINTE
Et quand Dieu, de vos bras l'arrachant sans retour, Voudrait que de David la maison fût éteinte, Athal. IV, 5 dans ÉTEINT, EINTE
Et voyant pour surcroît de douleur et de haine Parmi ses étendards porter l'aigle romaine, Mithr. v, 4 dans ÉTENDARD
Déployez en son nom cet étendard fatal, Des extrêmes périls l'ordinaire signal, Baj. I, 2 dans ÉTENDARD
Mais sous ses étendards l'ai déjà su ranger Un peuple obéissant et prompt à vous venger, Athal. IV, 2 dans ÉTENDARD
Et sa bonté [de Dieu] s'étend sur toute la nature, Athal. II, 7 dans ÉTENDRE
Votre empire n'est plein que d'ennemis couverts ; Ils pleurent en secret leurs rois sans diadèmes ; Vos fers trop étendus se relâchent d'eux-mêmes, Alex. II, 2 dans ÉTENDU, UE
Donner à ma haine une libre étendue, Andr. II, 5 dans ÉTENDUE
Venez-vous m'enlever dans l'éternelle nuit ?, Andr. v, 6 dans ÉTERNEL, ELLE
D'une éternelle paix Hermione est le gage, Andr. II, 4 dans ÉTERNEL, ELLE
Un obstacle éternel rompt notre intelligence, Bajaz. II, 3 dans ÉTERNEL, ELLE
Claude même lassé de ma plainte éternelle, Brit. IV, 2 dans ÉTERNEL, ELLE
Tous mes moments ne sont qu'un éternel passage De la crainte à l'espoir, de l'espoir à la rage, Bérén. v, 4 dans ÉTERNEL, ELLE
L'Éternel est son nom, le monde est son ouvrage, Esth. III, 4 dans ÉTERNEL, ELLE
Oui je viens dans son temple adorer l'Éternel, Athal. I, 1 dans ÉTERNEL, ELLE
Ou que d'un beau trépas la mémoire durable, Éternisant des jours si noblement finis...., Phèdre, III, 5 dans ÉTERNISER
Que l'on célèbre ses ouvrages Au delà du temps et des âges, Au delà de l'éternité, Esth. III, 9 dans ÉTERNITÉ
J'ignore si de Dieu l'ange se dévoilant Est venu lui montrer un glaive étincelant, Athal. II, 2 dans ÉTINCELANT, ANTE
Mathan près d'Athalie étincelant de rage, Athal. v, 2 dans ÉTINCELANT, ANTE
Ainsi du Dieu vivant la colère étincelle, Esth. II, 7 dans ÉTINCELER
Quels honneurs ! quel pouvoir ! déjà la renommée Par d'étonnants récits m'en avait informée, Iphig. II, 2 dans ÉTONNANT, ANTE
De vos sens étonnés quel désordre s'empare ?, Athal. III, 5 dans ÉTONNÉ, ÉE
D'aucun étonnement il ne paraît touché, Brit. v, 5 dans ÉTONNEMENT
Je sens croître ma joie et mon étonnement, Iphig. II, 2 dans ÉTONNEMENT
De quel étonnement, ô ciel ! suis-je frappée !, Bajaz. III, 6 dans ÉTONNEMENT
Observons Bajazet, étonnons Atalide, Bajaz. III, 8 dans ÉTONNER
Quoi ! déjà votre foi s'affaiblit et s'étonne !, Athal. I, 2 dans ÉTONNER
J'ai cédé mon amant, tu t'étonnes du reste, Baj. III, 1 dans ÉTONNER
Je me suis étonné de son peu d'allégresse, Phèd. IV, 1 dans ÉTONNER
Ne vous étonnez pas si je m'adresse à vous, Athal. III, 4 dans ÉTONNER
Mais je m'étonne enfin que pour reconnaissance, Pour prix de tant d'amour, de tant de confiance, Vous ayez si longtemps par des détours si bas...., Baj. v, 4 dans ÉTONNER
Ne faut-il pas s'étonner au contraire Qu'il en en ait si longtemps différé le salaire ?, Esth. III, 1 dans ÉTONNER
Quand tu me dépeignais.... Les monstres étouffés et les brigands punis, Phèd. I, 1 dans ÉTOUFFÉ, ÉE
Songe aux cris des vainqueurs, songe aux cris des mourants Dans la flamme étouffés, sous le fer expirants, Andr. III, 8 dans ÉTOUFFÉ, ÉE
Des desseins étouffés aussitôt que naissants, Brit. IV, 2 dans ÉTOUFFÉ, ÉE
Il croit peut-être, il croit que ma haine étouffée...., Alex. IV, 1 dans ÉTOUFFÉ, ÉE
Quel feu mal étouffé dans mon coeur se réveille !, Phèd. IV, 5 dans ÉTOUFFÉ, ÉE
J'embrasse mon rival, mais c'est pour l'étouffer, Brit. IV, 3 dans ÉTOUFFER
Tant de coups imprévus m'accablent à la fois Qu'ils m'ôtent la parole et m'étouffent la voix, Phèd. IV, 2 dans ÉTOUFFER
Étouffe dans son sang ses désirs effrontés, Phèd. IV, 2 dans ÉTOUFFER
Quoi ! j'étouffe en mon coeur la raison qui m'éclaire...., Andr. v, 4 dans ÉTOUFFER
Que, rappelant leur haine, au lieu de la chasser, Ils s'étouffent, Attale, en voulant s'embrasser, Théb. III, 6 dans ÉTOUFFER
Un bruit assez étrange est venu jusqu'à moi, Iphig. IV, 6 dans ÉTRANGE
Il [ce refus] pourrait me jeter en d'étranges soupçons, Ath. II, 5 dans ÉTRANGE
Étrange ambition qui n'aspire qu'au crime, Théb. IV, 3 dans ÉTRANGE
Dieux puissants ! quelle étrange pâleur De son teint tout à coup efface la couleur, Esth. II, 7 dans ÉTRANGE
D'un coeur qui s'offre à vous quel farouche entretien ! Quel étrange captif pour un si beau lien !, Phèd. II, 2 dans ÉTRANGE
Rome par une loi que rien ne peut changer N'admet avec son sang aucun sang étranger, Bérén. II, 2 dans ÉTRANGER, ÈRE
La Grèce me reproche une mère étrangère, Phèd. II, 2 dans ÉTRANGER, ÈRE
Étrangers dans la Perse, à nos lois opposés, Du reste des humains ils [les Juifs] semblent divisés, Esth. II, 1 dans ÉTRANGER, ÈRE
Êtes-vous à ce point parmi nous étrangère ?, Athal. II, 4 dans ÉTRANGER, ÈRE
Ah ! si sous votre empire on ne m'épargne pas, Si mes accusateurs observent tous mes pas, Que ferais-je au milieu d'une cour étrangère ?, Brit. IV, 2 dans ÉTRANGER, ÈRE
[Cette cour] Quel séjour étranger et pour vous et pour moi !, ib. v, 1 dans ÉTRANGER, ÈRE
Et les fils de ce roi, Quoique nés de mon sang, sont étrangers pour moi, Athal. II, 7 dans ÉTRANGER, ÈRE
Ma voix ne t'est pas étrangère, Esth. Prol. dans ÉTRANGER, ÈRE
L'étranger est en fuite et le Juif est soumis, Athal. v, 6 dans ÉTRANGER, ÈRE
Songez qu'un même jour leur ravira leur mère Et rendra l'espérance au fils de l'étrangère, Phèd. I, 3 dans ÉTRANGER, ÈRE
Huit ans déjà passés, une impie étrangère...., Athal. I, 1 dans ÉTRANGER, ÈRE
J'étais père et sujet, je suis amant et roi, Théb. v, 4 dans ÊTRE
Mardochée à ses yeux est une âme trop vile, Esth. II, 1 dans ÊTRE
Qu'ils soient comme la poudre et la paille légère Que le vent chasse devant lui, ib. 1, 3 dans ÊTRE
Et les faibles mortels, vains jouets du trépas, Sont tous devant ses yeux comme s'ils n'étaient pas, Esth. I, 3 dans ÊTRE
Et confonds tous ces dieux qui ne furent jamais, ib. I, 4 dans ÊTRE
Hâtons-nous aujourd'hui de jouir de la vie ; Qui sait si nous serons demain ?, Athal. II, 9 dans ÊTRE
Nos pères ont péché, nos pères ne sont plus, Et nous portons la peine de leurs crimes, Esth. I, 5 dans ÊTRE
Il fut des Juifs, il fut une insolente race, Esth. II, 1 dans ÊTRE
Que dis-je ? votre vie, Esther, est-elle à vous ? N'est-elle pas au sang dont vous êtes issue ? N'est-elle pas à Dieu dont vous l'avez reçue ?, Esth. I, 3 dans ÊTRE
Je vous vis, je formai le dessein d'être à vous, Mithr. I, 2 dans ÊTRE
Je ne suis point à vous, je suis à votre père, ib. II, 6 dans ÊTRE
Je ne vous connais plus ; vous n'êtes plus vous-même, Andr. III, 1 dans ÊTRE
Est-ce qu'on croit encor mon supplice trop doux ?, Mithr. v, 4 dans ÊTRE
Est-ce que de Baal le zèle vous transporte ?, Athal. III, 3 dans ÊTRE
Ma fille, c'est à nous de montrer qui nous sommes, Iphig. II, 4 dans ÊTRE
....Compare prix pour prix Les étrennes d'un juge et celles d'un marquis, Plaid. I, 4 dans ÉTRENNE
Si l'amour des grandeurs, la soif de commander, Avec son joug étroit [de Dieu] pouvaient s'accommoder, Athal. III, 3 dans ÉTROIT, OITE
Vous souvient-il, mon fils, quelles étroites lois Doit s'imposer un roi digne du diadème ?, ib. IV, 2 dans ÉTROIT, OITE
Je mets à les former [de jeunes filles] mon étude et mes soins, Esth. I, 1 dans ÉTUDE
Sans pitié, sans douleur, au moins étudiée, Andr. v, 1 dans ÉTUDIÉ, ÉE
J'étudiai leur coeur, je flattai leurs caprices, Athal. III, 2 dans ÉTUDIER
L'intimé....- Laissez-nous. - S'enroue. - Hé ! laissez-nous. Euh ! euh ! - Reposez-vous, Et concluez, Plaid. III, 3 dans EUH !
Toujours évanouie, Madame, elle ne marque aucun signe de vie, Baj. IV, 5 dans ÉVANOUI, IE
Mais sa haine sur vous autrefois attachée Ou s'est évanouie ou s'est bien relâchée, Phèd. I, 1 dans ÉVANOUIR (S')
Oui, c'est Agamemnon, c'est ton roi qui t'éveille, Iphig. I, 1 dans ÉVEILLER
Il faut que tous les jours j'éveille tout mon monde, Plaid. I, 7 dans ÉVEILLER
Il s'endort, il s'éveille au son des instruments, Esth. II, 9 dans ÉVEILLER
[ô roi] Il est temps que tu t'éveilles : Dans le sang innocent ta main va se plonger, Esth. III, 3 dans ÉVEILLER
L'événement n'a point démenti mon attente, Mithr. v, 1 dans ÉVÉNEMENT
Ce combat doit, dit-on, fixer nos destinées ; Et même, si d'Osmin je compte les journées, Le ciel en a déjà réglé l'événement, Baj. I, 2 dans ÉVÉNEMENT
Ah ! de tant de conseils événement sinistre, ib. IV, 7 dans ÉVÉNEMENT
Allons, qu'on s'évertue, Plaid. III, 3 dans ÉVERTUER (S')
Seigneur, depuis six mois je l'évite et je l'aime, Phèdre, IV, 2 dans ÉVITER
Un songe (me devrais-je inquiéter d'un songe ?) Entretient dans mon coeur un ennui qui le ronge ; Je l'évite partout, partout il me poursuit, Ath. II, 5 dans ÉVITER
Évite un malheureux, abandonne un coupable, Andr. III, 3 dans ÉVITER
De combien de soupirs interrompant le cours, Ai-je évité vos yeux que je cherchais toujours ?, Brit. III, 8 dans ÉVITER
Ses yeux qui vainement voulaient vous éviter, Phèd. II, 1 dans ÉVITER
.... Mais sur la foi d'un songe, Dans le sang d'un enfant voulez-vous qu'on se plonge ? Vous ne savez encor de quel père il est né, Quel il est. - On le craint, tout est examiné, Ath. II, 5 dans EXAMINÉ, ÉE
Examine leurs yeux, observe leurs discours, Brit. I, 4 dans EXAMINER
Je n'examine point si j'y pourrai survivre, Bérén. II, 2 dans EXAMINER
Il en mourra peut-être ; et d'un père insensé Le sacrilége voeu peut-être est exaucé, Phèdre, IV, 6 dans EXAUCÉ, ÉE
Les vents nous auraient-ils exaucés cette nuit ?, Iphig. I, 1 dans EXAUCER
Souviens-toi que, pour prix de mes efforts heureux, Tu promis d'exaucer le premier de mes voeux, Phèdre, IV, 2 dans EXAUCER
Pour toute ambition, pour vertu singulière, Il excelle à conduire un char dans la carrière, Brit. IV, 4 dans EXCELLER
Ah ! Seigneur, que le ciel, qu'ici j'ose attester, De cette loi commune a voulu m'excepter !, Phèd. II, 5 dans EXCEPTER
Néron tant détesté N'a point à cet excès poussé sa cruauté, Bérén. IV, 6 dans EXCÈS
Ma douleur, à cette triste vue, à son dernier excès est enfin parvenue, ib. v, 6 dans EXCÈS
.... Qui sait même, qui sait si le ciel irrité A pu souffrir l'excès de ma félicité ?, Iphig. III, 6 dans EXCÈS
Et qu'Aman soit admis à cet excès d'honneur, Esth. II, 7 dans EXCÈS
Madame, je sais trop à quel excès de rage La vengeance d'Hélène emporta mon courage, Andr. IV, 5 dans EXCÈS
Va donc voir si le bruit de ce nouvel orage Aura de nos amis excité le courage, Brit. I, 4 dans EXCITER
Il presse, il fait partir tous ceux dont mon malheur Pourrait à la révolte exciter la douleur, Mithr. IV, 2 dans EXCITER
Ma gloire, mon repos, tout m'excite à partir, Bérén. III, 4 dans EXCITER
Vivez donc : que l'amour, le devoir vous excite, Phèd. I, 3 dans EXCITER
Je vais les exciter par un dernier effort, Alex. II, 5 dans EXCITER
Il semblait que ma vue excitât son audace, Andr. V, 3 dans EXCITER
Un sujet plus puissant excite mes alarmes, Athal. II, 4 dans EXCITER
Je m'excite contre elle et tâche à la braver, Brit. II, 2 dans EXCITER
Pourquoi, de cette gloire exclu jusqu'à ce jour, M'avez-vous sans pitié relégué dans ma cour ?, Brit. II, 3 dans EXCLU, UE
Qu'avec lui ses enfants de ton partage exclus...., Athal. IV, 3 dans EXCLU, UE
Pourquoi de ce conseil moi seule suis-je excluse ?, Bajaz. III, 3 dans EXCLU, UE
Un long amas d'honneurs rend Thésée excusable, Phèd. I, 1 dans EXCUSABLE
Regardez d'un autre oeil une excusable erreur, Phèd. IV, 6 dans EXCUSABLE
Mais votre amour n'a plus d'excuse légitime, Iphig. I, 5 dans EXCUSE
Cruelle, pensez-vous être assez excusée ?, Phèdre, v, 7 dans EXCUSÉ, ÉE
Je ne m'étais chargé dans cette occasion Que d'excuser César d'une seule action, Brit. I, 2 dans EXCUSER
Je veux bien excuser son heureuse imprudence, Iphig. IV, 10 dans EXCUSER
Monsieur, excusez-moi, je n'y puis rien comprendre, Plaid. II, 2 dans EXCUSER
Et vous vous excusez de m'avoir fait heureux !, Mithr. IV, 2 dans EXCUSER
Un exécrable Juif, l'opprobre des humains, Esth. III, 1 dans EXÉCRABLE
D'un infâme trépas l'instrument exécrable, Esth. III, 4 dans EXÉCRABLE
Ce que tu m'as dicté, Je veux de point en point qu'il soit exécuté, Esth. II, 5 dans EXÉCUTÉ, ÉE
Vous pouvez justement vous flatter D'une mort que leurs bras n'ont fait qu'exécuter, Andr. v, 3 dans EXÉCUTER
....Cessez, vous dis-je, et laissez-moi, Madame, exécuter les volontés du roi, Mithr. v, 4 dans EXÉCUTER
Neptune, par le fleuve aux dieux mêmes terrible, M'a donné sa parole et va l'exécuter, Phèd. IV, 4 dans EXÉCUTER
Je vois bien que la paix ne peut s'exécuter, Théb. II, 3 dans EXÉCUTER
Exemple infortuné d'une longue constance, Bérén. I, 2 dans EXEMPLE
Adieu ; servons tous trois d'exemple à l'univers De l'amour la plus tendre et la plus malheureuse, ib. v, 7 dans EXEMPLE
[Ô ciel] J'étais né pour servir d'exemple à ta colère, Andr. V, 5 dans EXEMPLE
Votre exemple n'est pas une règle pour moi, Mithr. I, 3 dans EXEMPLE
Je crois qu'à mon exemple, impuissant à trahir, Il hait à coeur ouvert ou cesse de haïr, Brit. v, 1 dans EXEMPLE
Exempte des soupçons dont je suis tourmentée, Bajaz. IV, 4 dans EXEMPT, EMPTE
L'imbécile Ibrahim, sans craindre sa naissance, Traîne, exempt de péril, une éternelle enfance, Bajaz. I, 1 dans EXEMPT, EMPTE
Exemptez sa valeur d'un si triste avantage, Alex. II, 1 dans EXEMPTER
Sur qui sera d'abord sa vengeance exercée ?, Baj. V, 1 dans EXERCÉ, ÉE
Il me laisse exercer un pouvoir inutile, Bajaz. I, 1 dans EXERCER
Hé ! laissez-les entre eux exercer leur courroux, Bajaz. IV, 7 dans EXERCER
Absente de la cour, je n'ai pas dû penser, Seigneur, qu'en l'art de feindre il fallût m'exercer, Brit. II, 3 dans EXERCER
Mais que vos yeux sur moi se sont bien exercés !, Andr. I, 4 dans EXERCER
Tout profane exercice est banni de son temple, Athal. III, 7 dans EXERCICE
Un reste de chaleur tout prêt à s'exhaler, Phèd. I, 3 dans EXHALER
Je sais ce que de moi le rang de père exige, Théb. v, 4 dans EXIGER
Son orgueil dès longtemps exigeait ce salaire [punition], Brit. III, 3 dans EXIGER
Qui tous deux de l'exil rappelés par moi-même, Brit. III, 3 dans EXIL
L'exil me délivra des plus séditieux, ib. IV, 2 dans EXIL
Quel temps à mon exil, quel lieu prescrivez-vous ?, Phèd. IV, 2 dans EXIL
Gémissant dans ma cour et plus exilé qu'elle, Bérén. III, 1 dans EXILÉ, ÉE
Une thèse qu'un bachelier breton se préparait à soutenir, où il y avait des propositions moins exorbitantes, à la vérité, que celles du collége de Clermont, mais qui étaient contraires aux libertés de l'Église gallicane, Hist. Port-Royal, 2e part. dans EXORBITANT, ANTE
Belle conclusion et digne de l'exorde, Plaid. III, 3 dans EXORDE
Ah ! de vos premiers ans l'heureuse expérience Vous fait-elle, seigneur, haïr votre innocence ?, Brit. IV, 3 dans EXPÉRIENCE
Il vint chercher la guerre au sortir de l'enfance, Et même en fit sous moi la noble expérience, Bajaz. I, 1 dans EXPÉRIENCE
Je m'en reposerai sur votre expérience, Brit. III, 1 dans EXPÉRIENCE
Bien expérimenter ceux qu'on veut prendre pour amis, Lexique, éd. P. Mesnard. dans EXPÉRIMENTER
Partez, j'ai fait le crime et je vais l'expier, Andr. V, 5 dans EXPIER
Impatient déjà d'expier son offense, Phèd. II, 5 dans EXPIER
Quand pourrai-je à vos pieds expier ce reproche ?, Brit. III, 7 dans EXPIER
Mais ce n'est pas assez expier vos amours ; Avez-vous bien promis de me haïr toujours ?, Bérén. v, 5 dans EXPIER
Le malheureux emploi Dont son coeur expirant s'est reposé sur moi, Phèd. v, 6 dans EXPIRANT, ANTE
.... à ce mot, ce héros expiré N'a laissé dans mes bras qu'un corps défiguré, Phèd. v, 6 dans EXPIRÉ, ÉE
Elle a fait expirer un esclave à mes yeux, Brit. IV, 4 dans EXPIRER
Hector tomba sous lui, Troie expira sous vous, Andr. I, 2 dans EXPIRER
D'une action si noire Que ne peut avec elle expirer la mémoire ?, Phèd. v, 7 dans EXPIRER
Je le vis, son aspect n'avait rien de farouche ; Je sentis le reproche expirer dans ma bouche, Iphig. II, 1 dans EXPIRER
Que Phèdre explique enfin le trouble où je la vois, Phèd. III, 5 dans EXPLIQUER
On dit plus, vous souffrez, sans en être offensée, Qu'il vous ose, madame, expliquer sa pensée, Brit. II, 3 dans EXPLIQUER
Je vous veux devant elle expliquer sa naissance, Athal. V, 2 dans EXPLIQUER
La joie et les transports qu'on vient de m'expliquer, Brit. III, 3 dans EXPLIQUER
J'adore le Seigneur, on m'explique sa loi, Ath. II, 7 dans EXPLIQUER
....Ne doutez point que, fiers de sa disgrâce, à la haine bientôt ils ne joignent l'audace, Et n'expliquent, seigneur, la perte du combat Comme un arrêt du ciel qui réprouve Amurat, Baj. I, 1 dans EXPLIQUER
Je ne vous nierai pas, seigneur, que ses soupirs M'ont daigné quelquefois expliquer ses désirs, Brit. II, 3 dans EXPLIQUER
Laissez-le s'expliquer sur tout ce qui le touche, Ath. II, 7 dans EXPLIQUER
Avant que son destin s'explique par ma voix, Athal. I, 2 dans EXPLIQUER
Les exploits de son père effacés par les siens, Andr. II, 1 dans EXPLOIT
Et par ce noble exploit vous [à vous Lévites] acquirent l'honneur D'être seuls employés aux autels du Seigneur, Athal. IV, 3 dans EXPLOIT
C'est un petit exploit que j'ose vous prier De m'accorder l'honneur de vous signifier, Plaid. II, 2 dans EXPLOIT
Dans un rang qui l'expose aux yeux de tout le monde, Brit. II, 3 dans EXPOSER
M'en irai-je moi seul, rebut de la fortune.... Exposer votre nom au mépris de sa cour ?, Mithr. III, 1 dans EXPOSER
Quoi ! madame, c'est vous, c'est l'amour qui m'expose ?, Mithr. IV, 2 dans EXPOSER
Mais je t'expose ici mon âme toute nue, Brit. II, 2 dans EXPOSER
Juste ciel ! où va-t-il s'exposer ?, Bajaz. III, 4 dans EXPOSER
Contre un peuple en fureur vous exposerez-vous ?, Iphig. v, 3 dans EXPOSER
Et qui voudrait jamais s'exposer pour son roi ?, Esth. II, 3 dans EXPOSER
Et ne rejetez pas des voeux mal exprimés Qu'Hippolyte sans vous n'aurait jamais formés, Phèd. II, 2 dans EXPRIMÉ, ÉE
Qui pourrait cependant t'exprimer les cabales Que formait en ce lieu ce peuple de rivales ?, Esth. I, 1 dans EXPRIMER
Songez qu'autour de vous L'ange exterminateur est debout avec nous, Ath. v, 3 dans EXTERMINATEUR, TRICE
Du milieu de mon peuple exterminez les crimes, Et vous viendrez alors m'immoler vos victimes, Ath. I, 1 dans EXTERMINER
On doit de tous les Juifs exterminer la race, Esth. I, 3 dans EXTERMINER
Et ne pouvez-vous pas d'un mot l'exterminer ?, Esth. II, 1 dans EXTERMINER
[Il] Jura d'exterminer Achab et Jézabel, Athal. I, 2 dans EXTERMINER
Mais enfin, qu'ai-je fait en ce malheur extrême ?, Théb. II, 1 dans EXTRÊME
Modérez donc, seigneur, cette fureur extrême, Andr. III, 1 dans EXTRÊME
Jugez de ma douleur, moi dont l'ardeur extrême, Je vous l'ai dit cent fois, n'aime en lui que lui-même, Bérén. I, 4 dans EXTRÊME
Ce changement est grand, ma surprise est extrême, ib. III, 2 dans EXTRÊME
Des extrêmes périls l'ordinaire signal, Bajaz. 1, 2 dans EXTRÊME
Je vois qu'à l'excuser votre adresse est extrême, ib. III, 6 dans EXTRÊME
En êtes-vous réduit à cette extrémité ?, Mithr. III, 1 dans EXTRÉMITÉ
Je saurai m'affranchir, dans ces extrémités, Du secours dangereux que vous me présentez, Iphig. v, 2 dans EXTRÉMITÉ
Suis-je, sans le savoir, la fable de l'armée ?, Iph. II, 7 dans FABLE
[Pharnace].... me troublant par des fables, Grossit, pour se sauver, le nombre des coupables, Mithr. III, 4 dans FABLE
Pyrrhus m'a reconnu, mais sans changer de face ; Il semblait que ma vue excitât son audace, Andr. V, 3 dans FACE
Répandus sur la terre, ils [les Juifs] en couvraient la face, Esth. II, 1 dans FACE
Oui, puisque je retrouve un ami si fidèle, Ma fortune va prendre une face nouvelle, Andr. I, 1 dans FACE
Il te fâche en ces lieux d'abandonner ta proie, Mithr. III, 1 dans FÂCHER
De quel front soutenir ce fâcheux entretien ?, Brit. II, 2 dans FÂCHEUX, EUSE
D'où vient ce sombre accueil et ces regards fâcheux ?, Théb. IV, 3 dans FÂCHEUX, EUSE
Et n'ayant point au trône un fâcheux concurrent, Théb. I, 3 dans FÂCHEUX, EUSE
Non, je crois tout facile à votre barbarie, Bérén. IV, 5 dans FACILE
D'une mère facile affectez l'indulgence, Brit. I, 2 dans FACILE
Sa facile bonté sur son front répandue Jusqu'aux moindres détails est d'abord descendue, Brit. v, 3 dans FACILE
Et nos seuls ennemis, altérant sa bonté, Abusaient contre nous de sa facilité, Brit. v, 3 dans FACILITÉ
....Nous engagea tous deux par sa facilité à la laisser jouir de sa crédulité, Bajaz. I, 4 dans FACILITÉ
Pour lui faciliter de si doux entretiens, Brit. III, 8 dans FACILITER
C'est un contrat en fort bonne façon, Plaid. III, 4 dans FAÇON
....Hé ! faut-il tant tourner autour du pot ? .... Pour moi, je ne sais point tant faire de façon, Plaid III, 3 dans FAÇON
Au joug depuis longtemps ils se sont façonnés, Brit. IV, 4 dans FAÇONNER
Joad de temps en temps le montre aux factieux, Athal. III, 3 dans FACTIEUX, EUSE
Ce héros dans mes bras est tombé tout sanglant, Faible, et qui s'irritait contre un trépas si lent, Mithr. v, 4 dans FAIBLE
Penses-tu que j'imite une faible Persane ?, Alex. III, 2 dans FAIBLE
Je suis père, seigneur, et faible comme un autre, Iphig. I, 5 dans FAIBLE
Vous redoutez un mal faible dans sa naissance, Brit. III, 1 dans FAIBLE
Tant d'honneurs.... Sont-ce de ses bienfaits de faibles récompenses ?, ib. IV, 2 dans FAIBLE
Ma rivale.... Opposait un empire à mes faibles attraits, Baj. I, 4 dans FAIBLE
À peine un faible jour vous éclaire et me guide, Iphig. I, 1 dans FAIBLE
Seigneur, honorez moins une faible conquête, ib. I, 2 dans FAIBLE
La fureur de mes feux, l'horreur de mes remords, N'était qu'un faible essai des tourments que j'endure, Phèd. IV, 6 dans FAIBLE
Quelle faiblesse à moi d'en croire un furieux !, Mithr. III, 3 dans FAIBLESSE
Si vous sentiez pour moi quelque heureuse faiblesse, Alex. II, 5 dans FAIBLESSE
Ces noms de roi des rois et de chef de la Grèce Chatouillaient de mon coeur l'orgueilleuse faiblesse, Iphig. I, 1 dans FAIBLESSE
Et vos coeurs rougiraient des faiblesses du mien, Alex. I, 2 dans FAIBLESSE
Zaïre, il faut pourtant avouer ma faiblesse ; D'un mouvement jaloux je ne fus pas maîtresse, Bajaz. I, 4 dans FAIBLESSE
Vous n'avez point du sang dédaigné les faiblesses, Iphig. IV, 4 dans FAIBLESSE
Je me flattais sans cesse Qu'un silence éternel cacherait ma faiblesse [un amour], ib. II, 1 dans FAIBLESSE
Vil spectacle aux humains des faiblesses d'amour, Bérén. v, 6 dans FAIBLESSE
Aucuns monstres par moi domptés jusqu'aujourd'hui Ne m'ont acquis le droit de faillir comme lui, Phèd. I, 1 dans FAILLIR
Le peuple à qui la faim se faisait déjà craindre, Théb. I, 3 dans FAIM
Il dompta les mutins, reste pâle et sanglant Des flammes, de la faim, des fureurs intestines, Bérén. I, 4 dans FAIM
J'ignore de quel crime on a pu me noircir, De tous ceux que j'ai faits je vais vous éclaircir, Brit. IV, 2 dans FAIRE
Ce que j'ai fait, Abner, j'ai cru le devoir faire, Athal. II, 5 dans FAIRE
Une fille.... Qui, dans l'obscurité nourrissant sa douleur, S'est fait une vertu conforme à son malheur, Brit. II, 3 dans FAIRE
Il dit fort posément ce dont on n'a que faire, Plaid. III, 3 dans FAIRE
J'espère que, cet hiver, vous voudrez bien faire chez moi de ces petits dîners dont je prétends tirer tant d'avantages, Lett. à Boileau, 6 oct. 1692 dans FAIRE
Je puis faire les rois, je puis les déposer, Bérén. III, 1 dans FAIRE
J'ai fait des malheureux sans doute, et la Phrygie Cent fois dans votre sang a vu ma main rougie, Andr. I, 4 dans FAIRE
Prennent-ils donc plaisir à faire des coupables, Afin d'en faire après d'illustres misérables ?, Théb. III, 2 dans FAIRE
Et je vous ferai juge entre Athalie et lui, Athal. v, 2 dans FAIRE
Un roi victorieux nous a fait ce loisir, Esth. Prol. dans FAIRE
.... Par quel charme.... Bajazet a pu faire un si grand changement, Bajaz. III, 1 dans FAIRE
Je fais comme il me plaît le calme et la tempête, Esth. III, 5 dans FAIRE
La joie importune De tant d'amis nouveaux que m'a faits la fortune, Bérén. I, 4 dans FAIRE
Le sang des Ottomans dont vous faites le reste, Baj. II, 3 dans FAIRE
Que Dieu fera toujours le premier de vos soins, Athal. IV, 3 dans FAIRE
J'ai pâli du dessein qui vous a fait sortir, Phèdre, IV, 6 dans FAIRE
[Calchas] Fera taire nos pleurs, fera parler les dieux, Iphig. I, 1 dans FAIRE
Je le fis nommer chef de vingt rois ses rivaux, ib. III, 6 dans FAIRE
Le sang de ces héros dont tu me fais descendre, Iphig. V, 6 dans FAIRE
L'attaque se fit avec une vigueur extraordinaire, et dura trois bons quarts d'heure ; car les ennemis se défendirent en fort braves gens ; mais comment auraient-ils pu faire ? pendant qu'ils étaient aux mains, tout notre canon tirait, sans discontinuer, sur les deux demi-lunes, Lett. à Boileau, 3 avril 1691 dans FAIRE
Pour bien faire, il faudrait que vous le prévinssiez, Andr. II, 1 dans FAIRE
M. le duc était lieutenant général de jour, et fit à la Condé c'est tout dire, Lett. à Boileau, 15 juin 1692 dans FAIRE
Et faisons qu'à ses fils il ne puisse dicter Que des conditions qu'ils voudront accepter, Mithr. I, 5 dans FAIRE
Monsieur, peut-on entrer ? - Non, monsieur, ou je meure. - Hé ! pourquoi ? j'aurai fait en une petite heure, Plaid. II, 10 dans FAIRE
Néron devant sa mère a permis le premier Qu'on portât des faisceaux couronnés de laurier, Brit. I, 1 dans FAISCEAU
C'en est fait : on dira que Phèdre trop coupable De son époux trahi fuit l'aspect redoutable, Phèd. III, 3 dans FAIT, AITE
S'il m'échappait un mot, c'est fait de votre vie, Bajaz. II, 1 dans FAIT, AITE
Nous sommes tous perdus, c'en est fait d'Israël, Esth. I, 3 dans FAIT, AITE
Si par d'illustres faits on peut les mériter, Théb. V, 3 dans FAIT
.... Poursuis, Néron, avec de tels ministres Par des faits glorieux tu vas te signaler, Brit. v, 6 dans FAIT
Quand verrai-je, ô Sion ! relever tes remparts Et de tes tours les magnifiques faîtes ?, Esth. 1, 2 dans FAÎTE
Et du temple déjà l'aube blanchit le faîte, Athal. I, 1 dans FAÎTE
Malgré le faix des ans et du sort qui m'opprime, Mithr. II, 3 dans FAIX
Je puis vous assurer qu'il s'en faut bien qu'on y meure de faim, Lett. 16 à Boileau. dans FALLOIR
Avec quels yeux cruels sa rigueur obstinée Vous laissait à ses pieds peu s'en faut prosternée !, Phèd. III, 1 dans FALLOIR
Peu s'en faut que Mathan ne m'ait nommé son père, Athal. III, 6 dans FALLOIR
Faut-il que je dérobe avec mille détours Un bonheur que vos yeux m'accordaient tous les jours ?, Brit. II, 6 dans FALLOIR
Fallait-il qu'il entreprît ce fatal voyage ? Faut-il m'être engagé dans cette affaire ? Faut-il voir tant de misère ? Faut-il que sur le front d'un profane adultère Brille de la vertu le sacré caractère !, Phèdre, IV, 2 dans FALLOIR
La fameuse journée Où sur le mont Sina la loi nous fut donnée, Athal. I, 1 dans FAMEUX, EUSE
Peut-être on t'a conté la fameuse disgrâce, Esth. I, 1 dans FAMEUX, EUSE
Voyez-vous ? il se rend familier, Plaid. I, 8 dans FAMILIER, IÈRE
J'ai vu trancher les jours de ma famille entière, Andr. III, 6 dans FAMILLE
Mais je n'ai plus trouvé qu'un horrible mélange D'os et de chairs meurtris et traînés dans la fange, Athal. II, 5 dans FANGE
D'un fantôme odieux, soldats, délivrez-moi, Athal. v, 5 dans FANTÔME
Un roi sage.... Craint le Seigneur son Dieu.... Et d'injustes fardeaux n'accable point ses frères, Ath. IV, 2 dans FARDEAU
Voudrais-je, de la terre inutile fardeau, Trop avare du sang reçu d'une déesse, Attendre chez mon père une obscure vieillesse ?, Iph. I, 2 dans FARDEAU
Le crime d'une mère est un pesant fardeau, Phèdre, III, 3 dans FARDEAU
Mais à peine le ciel eut rappelé mon père.... Je sentis le fardeau qui m'était imposé ; Je connus.... que le choix des dieux, contraire à mes amours, Livrait à l'univers le reste de mes jours, Bérén. II, 2 dans FARDEAU
Je répondrai, madame, avec la liberté D'un soldat qui sait mal farder la vérité, Brit. I, 2 dans FARDER
Il rentre ; chacun fuit son silence farouche, Brit. v, 8 dans FAROUCHE
Je le vis, son aspect n'avait rien de farouche, Iphig. II, 1 dans FAROUCHE
Chalcas s'est avancé, L'oeil farouche, l'air sombre, et le poil hérissé, ib. v, 6 dans FAROUCHE
Que son farouche orgueil le rendait odieux !, Phèd. III, 1 dans FAROUCHE
Et cette âme farouche Qui semble me flatter après tant de mépris, Théb. III, 6 dans FAROUCHE
Les menaces, les cris le rendront plus farouche, Brit. III, 3 dans FAROUCHE
Quel sera quelque jour cet enfant merveilleux ? Il brave le faste orgueilleux, Et ne se laisse point séduire à tous ses attraits périlleux, Ath. II, 9 dans FASTE
Il [Hippolyte] a pour tout le sexe une haine fatale, Phèd. III, 1 dans FATAL, ALE
Et par d'heureux exploits forçant la destinée, Trouveront d'Ilion la fatale journée, Iphig. IV, 6 dans FATAL, ALE
La reine touche presque à son terme fatal, Phèd. I, 2 dans FATAL, ALE
Après m'être longtemps flatté que mon rival Trouverait à ses voeux quelque obstacle fatal, Bérén. I, 2 dans FATAL, ALE
Et sa race toujours fut fatale à la vôtre, Esth. III 1 dans FATAL, ALE
Un coeur qu'ont endurci la fatigue et les ans, Baj. I, 1 dans FATIGUE
Le vicomte de Turenne, avec un petit nombre de troupes fatiguées, n'était pas en état de les arrêter [les Allemands], Précis historique. dans FATIGUÉ, ÉE
Indocile à ton joug, fatigué de ta loi, Athal. v, 6 dans FATIGUÉ, ÉE
Ainsi donc mes bontés vous fatiguent peut-être ?, Bérén. II, 4 dans FATIGUER
Elle m'a fatigué de ce nom ennemi, Brit. IV, 3 dans FATIGUER
Leur prompte servitude a fatigué Tibère, ib. IV, 4 dans FATIGUER
Ce sceptre, cet empire.... fatiguent souvent leur triste possesseur, Esth. II, 7 dans FATIGUER
Et je m'en vais pleurer leurs faveurs meurtrières Sans plus les fatiguer d'inutiles prières, Phèdre, v, 7 dans FATIGUER
Et la rame inutile Fatigua vainement une mer immobile, Iphig. I, 1 dans FATIGUER
Plus les troupes fatiguaient, plus il semblait qu'elles redoublassent de vigueur, Siége de Namur. dans FATIGUER
Ne connaîtrais-tu pas quelque honnête faussaire Qui servît ses amis ?..., Plaid. I, 5 dans FAUSSAIRE
Cher ami, si mon père un jour désabusé Plaint le malheur d'un fils faussement accusé, Phèdre, V, 6 dans FAUSSEMENT
Couvrant d'un zèle faux votre ressentiment, Athal. I, 5 dans FAUX, FAUSSE
Ne m'as-tu pas flatté d'une fausse espérance ?, Brit. III, 6 dans FAUX, FAUSSE
J'affectais à tes yeux une fausse fierté, Bajaz. II, 1 dans FAUX, FAUSSE
J'obtiens lettres royaux et je m'inscris en faux, Plaid. I, 7 dans FAUX, FAUSSE
Songez-y ; vous avez la faveur des soldats, Mithr. I, 5 dans FAVEUR
Et qui de ma faveur se voudrait honorer, Si mon hymen prochain ne vous peut assurer ?, Iphig. v, 2 dans FAVEUR
La guerre a ses faveurs ainsi que ses disgrâces, Mithr. III, 1 dans FAVEUR
Déjà de ma faveur on adore le bruit, Brit. v, 3 dans FAVEUR
Je hais jusques aux soins dont m'honorent les dieux, Et je m'en vais pleurer leurs faveurs meurtrières, Phèd. v, 7 dans FAVEUR
Hélas ! d'où nous viendra cette insigne faveur ?, Athal. III, 7 dans FAVEUR
Trop heureux si bientôt la faveur d'un divorce Me soulageait d'un joug qu'on m'imposa par force !, Brit. II, 2 dans FAVEUR
Il soulevait encor sa main appesantie, Et, marquant à son bras la place de son coeur, Semblait d'un coup plus sûr implorer la faveur, Mithr. V, 4 dans FAVEUR
La Grèce en ma faveur est trop inquiétée, Andr. I, 2 dans FAVEUR
Tout lui parle, madame, en faveur d'Agrippine, Brit. I, 1 dans FAVEUR
Sait-il en sa faveur jusqu'où va votre estime ?, Mithr. II, 1 dans FAVEUR
Peut-être d'autres yeux me sont plus favorables, Andr. II, 2 dans FAVORABLE
Si jamais à mes voeux vous fûtes favorable, Esth. II, 7 dans FAVORABLE
Pensez-vous qu'Hermione, à Sparte inexorable, Vous prépare en Épire un sort plus favorable ?, Andr. I, 1 dans FAVORABLE
Je donne à ses discours un sens plus favorable, Bajaz. I, 4 dans FAVORABLE
Prêtant à leurs fureurs des couleurs favorables, Athal. III, 3 dans FAVORABLE
C'est trop favoriser un tyran qui m'outrage, Théb. Il, 3 dans FAVORISER
J'ai vu favoriser de votre confiance...., Brit. IV, 2 dans FAVORISER
Ce lieu le favorise, et je vous y retiens Pour lui faciliter de si doux entretiens, Brit. III, 8 dans FAVORISER
Je nourris dans mon coeur la semence féconde Des vertus dont il doit sanctifier le monde, Esth. Prol. dans FÉCOND, ONDE
Pourquoi feindre à nos yeux une fausse tristesse ?, Iphig. IV, 4 dans FEINDRE
Elle a feint de passer chez la triste Octavie, Brit. v, 8 dans FEINDRE
Il feint, il me caresse et cache son dessein, Mithr. IV, 2 dans FEINDRE
Feignons, et de son coeur, d'un vain espoir flatté, Par un mensonge adroit tirons la vérité, ib. III, 4 dans FEINDRE
Le roi pour vous tromper feignait cet hyménée, Iphig. III, 5 dans FEINDRE
Il lui feint qu'en un lieu que vous seul connaissez, Vous cachez des trésors par David amassés, Athal. I, 1 dans FEINDRE
Dès vos plus jeunes ans mes soins et mes tendresses N'ont arraché de vous que de feintes caresses, Brit. IV, 2 dans FEINT, EINTE
Par de feintes raisons, je m'en vais l'abuser, Iphig. IV, 10 dans FEINT, EINTE
Quelle est donc sa pensée ? et que cache un discours Commencé tant de fois, interrompu toujours ? Veulent-ils m'éblouir par une feinte vaine ?, Phèdre, V, 4 dans FEINTE
Vous m'avez commandé de vous parler sans feinte, Athal. II, 5 dans FEINTE
Néron ne trouble point notre félicité, Brit. v, 1 dans FÉLICITÉ
Et déjà de soldats une foule charmée.... Pousse au ciel mille voeux pour sa félicité, Iphig. I, 4 dans FÉLICITÉ
Quelle félicité peut manquer à vos voeux ?, ib. II, 2 dans FÉLICITÉ
De toi dépend ma joie et ma félicité, Bajaz. II, 1 dans FÉLICITÉ
De quel comble de gloire et de félicités, Dans quel abîme affreux vous me précipitez !, Mithr. II, 6 dans FÉLICITÉ
Seul entre tous les grands par la reine invité, Ressentez donc aussi cette félicité, Esth. III, 1 dans FÉLICITÉ
S'il [Boileau] a la bonté de vouloir s'amuser avec vous, c'est une des grandes félicités qui vous puisse arriver, et je vous conseille d'en bien profiter en l'écoutant beaucoup et en décidant peu avec lui, Lett. à son fils, VII dans FÉLICITÉ
Je sais mes perfidies, Énone, et ne suis point de ces femmes hardies Qui, goûtant dans le crime une tranquille paix, Ont su se faire un front qui ne rougit jamais, Phèd. III, 3 dans FEMME
Elle flotte, elle hésite, en un mot elle est femme, Ath. III, 3 dans FEMME
Son imprudente flamme Du tyran de l'Épire allait ravir la femme, Phèdre, III, 5 dans FEMME
Ses femmes, à toute heure, autour d'elle empressées, Bérén. IV, 6 dans FEMME
Femmes, gardes, vizir, pour lui j'ai tout séduit, Bajaz. I, 3 dans FEMME
Bientôt ces coeurs de fer se verront adoucis, Théb. III, 4 dans FER
Prêt à quitter le fer et prêt à le reprendre, Alex. II, 2 dans FER
Le fer ne produit point de si puissants efforts, Brit. v, 5 dans FER
J'ai reconnu le fer, instrument de sa rage, Ce fer dont je l'armai pour un plus digne usage, Phèdre, IV, 1 dans FER
Oui, nous jurons ici pour nous, pour tous nos frères, De ne poser le fer entre nos mains remis...., Athal. IV, 3 dans FER
Rompez vos fers, Tribus captives, Troupes fugitives ; Repassez les monts et les mers ; Rassemblez-vous des bouts de l'univers, Esth. III, 9 dans FER
Vous, pour porter des fers, elle, pour en donner, Andr. I, 4 dans FER
Et d'aller, trop content de mes fers, Soupirer avec vous au bout de l'univers, Bérén. V, 6 dans FER
D'enchaîner un captif de ses fers étonné, Phèdre, II, 1 dans FER
Il tient ferme pourtant et ne perd point courage, Théb. v, 3 dans FERME
Les cieux par lui fermés et devenus d'airain, Athal. I, 1 dans FERMÉ, ÉE
Ses yeux longtemps fermés s'ouvrirent à la fin ; Il connut son erreur...., Brit, IV, 2 dans FERMÉ, ÉE
....à nos vaisseaux la mer toujours fermée, Iphig. I, 2 dans FERMÉ, ÉE
À tout autre désir mon coeur était fermé, Baj. v, 4 dans FERMÉ, ÉE
Sur tout ce que j'ai vu, fermons plutôt les yeux, Baj. IV, 4 dans FERMER
Thésée ouvre vos yeux en voulant les fermer [sur le mérite d'Aricie], Phèdre, I, 1 dans FERMER
À tant d'attraits, amour, ferme ses yeux, Andr. II, 3 dans FERMER
Céphise, c'est à toi de me fermer les yeux, Andr. IV, 1 dans FERMER
Ah ! l'on s'efforce en vain de me fermer la bouche, Brit. III, 3 dans FERMER
Approuvez le respect qui me ferme la bouche, Phèd. IV, 2 dans FERMER
Fermons l'oeil aux présents et l'oreille à la brigue, Plaid. II, 4 dans FERMER
J'en rends grâces au ciel, qui, m'arrêtant sans cesse, Semblait m'avoir fermé le chemin de la Grèce, Andr. I, 1 dans FERMER
Et tout ce vain amas de superstitions, Qui ferment votre temple aux autres nations, Athal. I, 4 dans FERMER
Le respect et la crainte Ferment autour de moi le passage à la plainte, Bérén. II, 2 dans FERMER
Toute la liberté que j'ai prise, ç'a été d'adoucir un peu la férocité de Pyrrhus, Andr. préface. dans FÉROCITÉ
Cette férocité [de Néron] que tu croyais fléchir, Brit. III, 2 dans FÉROCITÉ
Il garde au milieu de son amour la férocité de sa nation, Baj. 2e Préface. C'est un latinisme. dans FÉROCITÉ
Le roi, toujours fertile en dangereux détours, S'armera contre nous de nos moindres discours, Mithr. I, 5 dans FERTILE
Il veut que d'un festin la pompe et l'allégresse...., Brit. v, 1 dans FESTIN
Bourreau de votre fille, il ne vous reste enfin Que d'en faire à sa mère un horrible festin, Iphig. IV, 4 dans FESTIN
De festons odieux ma fille couronnée, Iph. v, 4 dans FESTON
Sion, repaire affreux de reptiles impurs, Voit de son temple saint les pierres dispersées, Et du Dieu d'lsraël les fêtes sont cessées, Esth. I, 1 dans FÊTE
Quand verrai-je, ô Sion, relever tes remparts Et de tes tours les magnifiques faîtes ? Quand verrai-je de toutes parts Tes peuples en chantant accourir à tes fêtes ?, ib. I, 2 dans FÊTE
Vivez, solennisez vos fêtes sans ombrage, Athal. III, 4 dans FÊTE
D'un triomphe si beau je préparais la fête, Iphig. IV, 4 dans FÊTE
Revêtons-nous d'habillements Conformes à l'horrible fête [le massacre] Que l'impie Aman nous apprête, Esth. I, 5 dans FÊTE
Allez donc, et cessez de nous rompre la tête ; Que de fous ! je ne fus jamais à telle fête, Plaid. II, 12 dans FÊTE
Et les feux mal couverts n'en éclatent que mieux, Andr. II, 2 dans FEU
Qui veut voyager loin ménage sa monture ; Buvez, mangez, dormez, et faisons feu qui dure, Plaid. I, 1 dans FEU
Quand je suis tout de feu, d'où vous vient cette glace ?, Phèd. v, 1 dans FEU
De mes feux mal éteints je reconnus la trace, Andr. I, 1 dans FEU
Pour la veuve d'Hector ses feux ont éclaté, ib. dans FEU
L'autre avec des regards éloquents, pleins d'amour, L'a de ses feux, madame, assurée à son tour, Baj. III, 2 dans FEU
Et je ne savais pas que, pour moi plein de feux, Xipharès des mortels fût le plus amoureux, Mithr. II, 1 dans FEU
Je reconnus Vénus et ses feux redoutables, Phèdre, I, 3 dans FEU
Vous nourrissez un feu qu'il vous faudrait éteindre, ib. III, 1 dans FEU
Et du feu criminel qu'il a pris dans ses yeux, ib. IV, 1 dans FEU
Et j'ai toujours été nourri par feu mon père Dans la crainte de Dieu, monsieur, et des sergents, Plaid. II, 4 dans FEU, FEUE
Ma robe vous fait honte ; un fils de juge, ah ! fi !, Plaid. I, 4 dans FI
Et vous qui vous plaisez aux folles passions Qu'allument dans vos coeurs les vaines fictions, Esth. Prol. dans FICTION
Soyons-nous donc au moins fidèles l'un à l'autre, Mithr. I, 5 dans FIDÈLE
Oui, puisque je retrouve un ami si fidèle, Ma fortune va prendre une face nouvelle, Andr. I, 1 dans FIDÈLE
Je pars fidèle encor, quand je n'espère plus, Bérén. I, 2 dans FIDÈLE
Et Dieu trouvé fidèle en toutes ses menaces, Athal. I, 1 dans FIDÈLE
On nous faisait, Arbate, un fidèle rapport, Mithr. I, 1 dans FIDÈLE
Sa mémoire est fidèle ; et, dans tout ce qu'il dit, De vous et de Joad je reconnais l'esprit, Athal. II, 7 dans FIDÈLE
Vois si j'en puis attendre un fidèle secours, Brit. I, 4 dans FIDÈLE
Au culte des autels nos vierges destinées Gardent fidèlement le dépôt précieux, Brit. v, 8 dans FIDÈLEMENT
Qu'elle soit cependant fidèlement servie, Bajaz. IV, 5 dans FIDÈLEMENT
Votre bonté, madame, avec tranquillité Pouvait se reposer sur ma fidélité, Brit. IV, 2 dans FIDÉLITÉ
Me nourrissant de fiel, de larmes abreuvée, Phèd. IV, 1 dans FIEL
J'avais tantôt rempli d'amertume et de fiel Son coeur déjà saisi des menaces du ciel, Athal. III, 3 dans FIEL
Quoi ! Narcisse, tandis qu'il n'est point de Romaine.... Qui, dès qu'à ses regards elle ose se fier, Sur le coeur de César ne les vienne essayer, Brit. II, 2 dans FIER
Vous fiez-vous encore à de si faibles armes ?, Iphig. V, 2 dans FIER
Fiez-vous aux Romains du soin de son supplice, Mithr. v, 5 dans FIER
Ma foi, sur l'avenir bien fou qui se fiera, Plaid. I, 1 dans FIER
Et lorsque avec frayeur je parais à vos yeux, Que sur mon innocence à peine je me fie, Brit. II, 3 dans FIER
Sur l'avenir insensé qui se fie, Athal. II, 9 dans FIER
Quelque fier qu'il puisse être, il n'est pas invincible, Théb. IV, 1 dans FIER, IÈRE
Attaquons dans leurs murs ces conquérants si fiers, Mithr. III, 1 dans FIER, IÈRE
Et le seul nom de Rome étonne les plus fiers, ib. IV, 6 dans FIER, IÈRE
Brisa les fiers remparts et les portes d'airain, Esth. III, 4 dans FIER, IÈRE
Est-ce là, dira-t-il, cette fière Hermione ?, Andr. II, 1 dans FIER, IÈRE
Le fier Assuérus couronne sa captive, Esth. I, 1 dans FIER, IÈRE
Mon coeur, d'un fier mépris armé contre leurs traits, Alex. III, 6 dans FIER, IÈRE
S'il fuit, ne doutez point que, fiers de sa disgrâce, à la haine bientôt ils ne joignent l'audace, Bajaz. I, 1 dans FIER, IÈRE
Moi qui contre l'amour fièrement révolté, Phèdre, II, 2 dans FIÈREMENT
Lui, fièrement assis et la tête immobile, Esth. II, 1 dans FIÈREMENT
Cette jeune beauté Garde en vain un secret que trahit sa fierté, Iphig. I, 2 dans FIERTÉ
Ses malheurs n'avaient point abattu sa fierté, Ath. II, 5 dans FIERTÉ
Contre un amant qui plaît pourquoi tant de fierté ?, Andr. II, 1 dans FIERTÉ
....Oui, je te le confesse, J'affectais à tes yeux une fausse fierté, De toi j'attends ma joie et ma félicité, De ma sanglante mort ta mort sera suivie, Bajaz. II, 1 dans FIERTÉ
.... Caligula, Néron, Monstres dont à regret je cite ici le nom, Et qui.... ne conservant que la figure d'homme...., Bér. II, 2 dans FIGURE
Ce Dieu, maître absolu de la terre et des cieux, N'est point tel que l'erreur le figure à vos yeux, Esth. III, 4 dans FIGURER
Certes plus je médite et moins je me figure Que vous m'osiez compter pour votre créature, Brit. I, 2 dans FIGURER
Figure-toi Pyrrhus les yeux étincelants, Androm. III, 8 dans FIGURER
Ma soeur du fil fatal eût armé votre main, Phèdre, II, 5 dans FIL
Un fil n'eût point assez rassuré votre amante, ib. dans FIL
[Il] Sut de leur noir complot développer le fil, Esth. II, 3 dans FIL
Fille d'Agamemnon, c'est moi qui la première, Seigneur, vous appelai de ce doux nom de père, Iph. IV, 4 dans FILLE
Eh bien, filles d'enfer, vos mains sont-elles prêtes ?, Andr. V, 5 dans FILLE
Les filles de l'Égypte à Suse comparurent, Esth. I, 1 dans FILLE
Cependant mon amour pour notre nation A rempli ce palais de filles de Sion, Jeunes et tendres fleurs par le sort agitées, Sous un ciel étranger comme moi transplantées, ib. dans FILLE
Quoi ! fille de David, vous parlez à ce traître !, Athal. III, 5 dans FILLE
Il n'a point détourné ses regards d'une fille, Seul reste du débris d'une illustre famille, Brit. II, 3 dans FILLE
Venez, venez, mes filles, Compagnes autrefois de ma captivité, De l'antique Jacob jeune postérité, Esth. I, 1 dans FILLE
Ai-je donc élevé si haut votre fortune Pour mettre une barrière entre mon fils et moi ?, Brit. I, 2 dans FILS
Ce n'est plus votre fils, c'est le maître du monde, ib. dans FILS
Hélas ! un fils n'a rien qui ne soit à son père, Athal. IV, 1 dans FILS
Le ciel sembla promettre une fin à ma peine, Bérén. I, 4 dans FIN
Par cette fin terrible et due à ses forfaits...., Athal. v, 8 dans FIN
Sa présence à la fin pourrait être importune, Athal II, 7 dans FIN
Ou plutôt cet hymen me servira de loi : S'il s'achève, il suffit, tout est fini pour moi, Iphig. II, 1 dans FINI, IE
Finissant là sa haine et nos misères, Andr. III, 6 dans FINIR
Il faut finir des Juifs le honteux esclavage, Athal. IV, 3 dans FINIR
Votre Oreste au berceau va-t-il finir sa vie ?, Iphig. I, 1 dans FINIR
Je sentis que ma haine allait finir son cours, Andr. I, 1 dans FINIR
Une mort qui prévient et finit tant de pleurs, Baj. III, 1 dans FINIR
Comment souffrirons-nous... Que le jour recommence et que le jour finisse Sans que jamais Titus puisse voir Bérénice ?, Bérén. IV, 5 dans FINIR
Tout cela finirait par une perfidie !, Baj II, 5 dans FINIR
Tantôt à me venger fixe et déterminée, Je jurais qu'il voyait sa dernière journée, Baj. III, 5 dans FIXE
Car on dit qu'elle seule a fixé son amour, Bajaz. I, 1 dans FIXER
Le combat doit, dit-on, fixer nos destinées, Bajaz. I, 2 dans FIXER
[Ils] Fixent dans son devoir ses voeux irrésolus, Bérén. V, 2 dans FIXER
Pris en flagrant délit, affaire criminelle, Plaid. II, 5 dans FLAGRANT, ANTE
Les ombres, les flambeaux, les cris et le silence...., Brit. II, 2 dans FLAMBEAU
[Ils n'ont point] Allumé le flambeau d'un hymen odieux, Bérén. II, 2 dans FLAMBEAU
Achille.... Recherche votre fille et d'un hymen si beau Veut dans Troie embrasée allumer le flambeau, Iphig. I, 1 dans FLAMBEAU
L'hymen n'est point toujours entouré de flambeaux, Phèdre, V, 1 dans FLAMBEAU
....De vos jours prêts à se consumer Le flambeau dure encore et peut se rallumer, Phèdre, I, 3 dans FLAMBEAU
Et de David éteint rallumé le flambeau [la race], Athal. I, 2 dans FLAMBEAU
Embraser nos vaisseaux, Et la flamme à la main les suivre sur les eaux, Andr. I, 2 dans FLAMME
Sion ne sera plus ; une flamme cruelle Détruira tous ses ornements, Athal. III, 8 dans FLAMME
Mettons encore un coup toute la Grèce en flamme, Andr. IV, 3 dans FLAMME
Ma flamme par Hector fut jadis allumée, Andr. III, 4 dans FLAMME
Trop crédules esprits [femmes] que sa flamme [de Thésée] a trompés, Phèdre, I, 1 dans FLAMME
Je verrai le témoin de ma flamme adultère, ib. III, 3 dans FLAMME
Le ciel mit dans mon sein une flamme funeste, ib. V, 7 dans FLAMME
Un dieu qui d'aiguillons pressait leurs flancs poudreux [des chevaux], Phèdre, V, 6 dans FLANC
Des victimes vous-même interrogez le flanc, Iphig. I, 2 dans FLANC
Il mêle avec l'orgueil qu'il a pris dans leur sang La fierté des Nérons qu'il puisa dans mon flanc, Brit. I, 1 dans FLANC
Ce fils qu'une amazone a porté dans son flanc, Phèdre, I, 3 dans FLANC
Mon coeur flatté de ces chimères, Théb. IV, 3 dans FLATTÉ, ÉE
Feignons, et de son coeur d'un vain espoir flatté, Par un mensonge adroit tirons la vérité, Mithr. III, 4 dans FLATTÉ, ÉE
Lui parmi les transports, affable en son orgueil, à l'un tendait la main, flattait l'autre de l'oeil, Athal. V, 1 dans FLATTER
Bérénice d'un mot flatterait mes douleurs, Bérén. III, 2 dans FLATTER
Mais toujours quelque espoir flattait mes déplaisirs, ib. I, 4 dans FLATTER
Et Mathan par ce bruit qui flatte sa fureur [d'Athalie], Athal. III, 4 dans FLATTER
Quoi ! tu crois, cher Osmin, que ma gloire passée Flatte encor leur valeur et vit dans leur pensée ?, Baj. I, 1 dans FLATTER
....Non, non, je le connais, mon désespoir le flatte, Andr. III, 1 dans FLATTER
L'amour avidement croit tout ce qui le flatte, Mithrid. III, 4 dans FLATTER
Le vent qui nous flattait nous laisse dans le port, Iphig. I, 1 dans FLATTER
J'étudiai leur coeur, je flattai leurs caprices, Ath. III, 3 dans FLATTER
Vain espeir qui me flatte !, Mithr. III, 4 dans FLATTER
.... Je vois ce qui la flatte : Sa beauté la rassure, Andr. Il, 5 dans FLATTER
C'est toi qui me flattant d'une vengeance aisée...., Athal. v, 6 dans FLATTER
Ne m'as-tu pas flatté d'une fausse espérance ?, Brit. III, 6 dans FLATTER
De quoi viens-tu flatter mon esprit désolé ?, Phèdre, III, 1 dans FLATTER
Avant que tous les Grecs vous parlent par ma voix, Souffrez que j'ose ici me flatter de leur choix, Androm. I, 2 dans FLATTER
Je ne me flatte point d'une gloire insensée, Brit. II, 3 dans FLATTER
Ils se flattent tous deux du choix de votre mère, Brit. IV, 2 dans FLATTER
Je me flatte, j'espère.... Qu'on verra de David l'héritier détestable Abolir tes autels.., Athal. v, 6 dans FLATTER
De votre changement la flatteuse apparence M'avait rend tantôt quelque faible espérance, Bérén. V, 7 dans FLATTEUR, EUSE
Par tes conseils flatteurs tu m'as su ranimer, Phèdre, III, 1 dans FLATTEUR, EUSE
Je ne retrouvais point ce trouble, cette ardeur Que m'avait tant promis un discours trop flatteur, Bajaz. I, 3 dans FLATTEUR, EUSE
Détestables flatteurs, présent le plus funeste Que puisse faire aux rois la colère céleste, Phèdre, IV, 6 dans FLATTEUR, EUSE
Othon, Sénécion, jeunes voluptueux, Et de tous vos plaisirs flatteurs respectueux, Brit. IV, 2 dans FLATTEUR, EUSE
De l'absolu pouvoir vous ignorez l'ivresse, Et des lâches flatteurs la voix enchanteresse, Athal. IV, 3 dans FLATTEUR, EUSE
Il n'a devant Aman pu fléchir les genoux, Esth. III, 4 dans FLÉCHIR
Cette férocité que tu croyais fléchir, De tes faibles liens est prête à s'affranchir, Brit. III, 2 dans FLÉCHIR
Je vous crains pour vous-même ; et je viens à genoux Vous prier, ma princesse, et vous fléchir pour vous, Mithrid. IV, 2 dans FLÉCHIR
Je fléchis mon orgueil, j'allai trouver Pallas, Brit. IV, 2 dans FLÉCHIR
Et fais à son aspect que tout genou fléchisse, Esth. II, 5 dans FLÉCHIR
Tout l'univers fléchit à vos genoux, Bérén. IV, 5 dans FLÉCHIR
J'aime, je l'avouerai, cet orgueil généreux Qui n'a jamais fléchi sous le joug amoureux, Phèd. II, 1 dans FLÉCHIR
Mais de faire fléchir un courage inflexible, Phèd. II, 1 dans FLÉCHIR
Des fers de Claudius Félix encor flétri, Bérén. II, 2 dans FLÉTRI, IE
Et mon front, dépouillé d'un si noble avantage, Du temps qui l'a flétri laisse voir tout l'outrage, Mithr. III, 5 dans FLÉTRIR
Je verrai les chemins encor tout parfumés Des fleurs dont sous ses pas on les avait semés, Iphig. IV, 4 dans FLEUR
Qu'il soit comme le fruit en naissant arraché, Ou qu'un souffle ennemi dans sa fleur a séché, Athal. I, 2 dans FLEUR
Il donne aux fleurs leur aimable peinture, ib. 4 dans FLEUR
Rions, chantons, dit cette troupe impie ; De fleurs en fleurs, de plaisirs en plaisirs, Promenons nos désirs, Athal. II, 9 dans FLEUR
Je leur semai de fleurs les bords des précipices, Athal. III, 3 dans FLEUR
Votre vie ailleurs et longue et fortunée, Devant Troie en sa fleur doit être moissonnée, Iphig. I, 2 dans FLEUR
J'ai perdu dans la fleur de leur jeune saison Six frères ; quel espoir d'une illustre maison !, Phèd. II, 1 dans FLEUR
De cette fleur si tendre et si tôt moissonnée, Athal. IV, 3 dans FLEUR
Chère et dernière fleur d'une tige si belle, ib. IV, 6 dans FLEUR
Pourvu que dans le cours d'un règne florissant Rome soit toujours libre et César tout-puissant, Brit. I, 2 dans FLORISSANT, ANTE
Heureux, dit-on, le peuple florissant Sur qui ces biens coulent en abondance !, Esth. II, 9 dans FLORISSANT, ANTE
Le flot qui l'apporta recule épouvanté, Phèdre, V, 6 dans FLOT
Celui qui met un frein à la fureur des flots, Athal. I, 1 dans FLOT
Un bruit.... Sur Joad, accusé de dangereux complots, Allait de sa colère [d'Athalie] attirer tous les flots, Ath. III, 4 dans FLOT
Quels flots de sang pour elle avez-vous répandus ?, Iphig. IV, 4 dans FLOT
L'onde approche, se brise et vomit à nos yeux Parmi des flots d'écume un monstre furieux, Phèdre, V, 6 dans FLOT
Je n'ai percé qu'à peine Les flots toujours nouveaux d'un peuple adorateur, Bérén. I, 3 dans FLOT
Madame, suivez-moi ; Ne craignez ni les cris, ni la foule impuissante D'un peuple qui se presse autour de cette tente.... Ces flots tumultueux s'ouvriront devant vous, Iph. V, 2 dans FLOT
....Lorsque, les chassant du port qui les recèle, L'Aulide aura vomi leur flotte criminelle, Iphig. V, 4 dans FLOTTE
Mais l'Hydaspe, malgré tant d'escadrons épars, Voit enfin sur ses bords flotter nos étendards, Alex. II, 2 dans FLOTTER
Et la voile flottait aux vents abandonnée, Phèdre, III, 2 dans FLOTTER
Sa main sur ses chevaux laissait flotter les rênes, Phèdre, v, 6 dans FLOTTER
Le roi, vous le voyez, flotte encore interdit, Esth. III, 5 dans FLOTTER
Nos couronnes, d'abord, devenant ses conquêtes, Tant que nous régnerions, flotteraient sur nos têtes, Alex. I, 2 dans FLOTTER
Si la foi dans son coeur retrouvait quelque place, Andr. II, 1 dans FOI
Ta foi dans mon malheur s'est montrée à mes yeux, ib. IV, 1 dans FOI
Et moi, si mon devoir, si ma foi ne l'arrête...., Bajaz. I, 1 dans FOI
Je ne reconnais plus la foi de vos discours Qu'au soin que vous prendrez de m'éviter toujours, Mithr. II, 6 dans FOI
Quoi ! de quelque côté que je tourne la vue, La foi de tous les coeurs est pour moi disparue, ib. III, 4 dans FOI
Ah ! sans doute on s'en peut reposer sur ma foi, Iphig. III, 6 dans FOI
Il veut que d'un festin la pompe et l'allégresse Confirment à leurs yeux la foi de nos serments, Brit. V, 1 dans FOI
Oui, je vous ai promis et j'ai donné ma foi de n'oublier jamais tout ce que je vous dois, Bajaz. III, 5 dans FOI
Ma foi ! sur l'avenir bien fou qui se fiera !, Plaid. I, 1 dans FOI
Je sais qu'ils [les sultans] se sont fait une superbe loi De ne point à l'hymen assujettir leur foi, Bajaz. I, 3 dans FOI
Dans les champs phrygiens les effets feront foi Qui la chérit le plus ou d'Ulysse ou de moi, Iphig. I, 2 dans FOI
Sur la foi de ses pleurs ses esclaves tremblèrent, Bajaz. I, 1 dans FOI
Et qui ne se serait comme moi déclarée Sur la foi d'une amour si saintement jurée ?, Andr. II, 1 dans FOI
La nation chérie a violé sa foi, Esth. I, 4 dans FOI
La foi qui n'agit point est-ce une foi sincère ?, Ath. I, 1 dans FOI
Armez-vous d'un courage et d'une foi nouvelle ; Il est temps de montrer cette ardeur et ce zèle Qu'au fond de votre coeur mes soins ont cultivés Et de payer à Dieu ce que vous lui devez, ib. IV, 2 dans FOI
Foin de moi !, Plaid. II, 5 dans FOIN
Hermione elle-même a vu plus de cent fois Cet amant irrité revenir sous ses lois, Andr. I, 1 dans FOIS
Vingt fois depuis huit jours J'ai voulu devant elle en ouvrir le discours, Bérén. II, 2 dans FOIS
Ô jour trois fois heureux, Esth. I, 1 dans FOIS
Cependant voulez-vous qu'avec moins de contrainte L'un et l'autre une fois nous nous parlions sans feinte ?, Brit. I, 2 dans FOIS
Si ma fille une fois met le pied dans l'Aulide, Elle est morte...., Iphig. I, 1 dans FOIS
Les ombres par trois fois ont obscurci les cieux Depuis que le sommeil n'est entré dans vos yeux, Phèdre, I, 3 dans FOIS
La frayeur les emporte ; et, sourds à cette fois, Ils ne connaissent plus ni le frein ni la voix, Phèdre, V, 6 dans FOIS
Soleil, je viens te voir pour la dernière fois, Phèdre, I, 3 dans FOIS
Et je cours vous venger Et punir à la fois le cruel stratagème Qui s'ose de mon nom armer contre vous-même, Iphig. III, 6 dans FOIS
J'ai ma folie, hélas ! aussi bien que mon père, Plaid. I, 5 dans FOLIE
Un ordre, cher Osmin, L'a fait précipiter dans le fond de l'Euxin, Bajaz. I, 1 dans FOND
Un effroyable cri sorti du fond des flots, Phèd. V, 6 dans FOND
Dans le fond de ton coeur je sais que tu me hais, Brit. V, 6 dans FOND
Le jour n'est pas plus pur que le fond de mon coeur, Phèdre, IV, 2 dans FOND
Je défendrai mes droits fondés sur vos serments, Iphig. IV, 6 dans FONDÉ, ÉE
Songez-vous, pour trancher d'inutiles discours, Que le bonheur d'Achille est fondé sur vos jours ?, ib. v, 2 dans FONDÉ, ÉE
Sur ses antiques fondements Venait-il ébranler la terre ?, Athal. I, 4 dans FONDEMENT
Sur tant de fondements sa puissance établie Par vous-même aujourd'hui ne peut être affaiblie, Brit. III, 3 dans FONDEMENT
Dieu protége Sion : elle a pour fondements Sa parole éternelle, Athal. III, 8 dans FONDEMENT
Ô ciel ! de ce discours quel est le fondement ?, Bajaz. III, 4 dans FONDEMENT
Que mon coeur, chère Ismène, écoute avidement Un discours qui peut-être a peu de fondement !, Phèd. II, 1 dans FONDEMENT
Puis-je sur ton récit fonder quelque assurance ?, Brit. III, 6 dans FONDER
Je fondais mon bonheur sur le débris des lois, Bérén. II, 2 dans FONDER
[Un roi qui] Fondait sur trente États son trône florissant, Mithr. III, 1 dans FONDER
Et sur mes faibles mains fondant leur délivrance, Esth. I, 1 dans FONDER
Malheureux l'homme qui fonde Sur les hommes son appui, Cantiques. dans FONDER
Sa liberté [du monde] qui sur vous seul se fonde, Mithr. v, 5 dans FONDER
Jéhu, sur qui je vois que votre espoir se fonde...., Athal. III, 6 dans FONDER
Je ne me soutiens plus, ma force m'abandonne, Phèdre, I, 3 dans FORCE
Réparez promptement votre force abattue, ib. dans FORCE
J'ai des forces assez pour tenir la campagne, Théb. I, 3 dans FORCE
J'essaierai tour à tour la force et la douceur, Brit. III, 5 dans FORCE
C'est lui, seigneur, c'est lui dont la coupable audace Veut la force à la main m'attacher à son sort, Mithr. I, 2 dans FORCE
Seconde mes soupirs, donne force à mes pleurs, Théb. I, 6 dans FORCE
J'en ai [de vos raisons] senti la force et connu l'équité, Andr. II, 4 dans FORCE
Trop heureux si bientôt la faveur d'un divorce Me soulageait d'un joug qu'on m'imposa par force, Brit. II, 2 dans FORCE
Le temple est-il forcé ?, Athal. V, 1 dans FORCÉ, ÉE
Après t'être couvert de leur sang et du mien, Tu te verras forcé de répandre le tien, Brit. v, 6 dans FORCÉ, ÉE
J'irai, bien plus content et de vous et de moi, Détromper son amour d'une feinte forcée, Bajaz. III, 4 dans FORCÉ, ÉE
Ne m'importune plus de tes raisons forcées ; Je vois combien tes voeux sont loin de mes pensées, Bajaz. II, 1 dans FORCÉ, ÉE
Déjà plus d'une fois dans vos plaintes forcées J'ai dû voir et j'ai vu le fond de vos pensées, Iphig. II, 5 dans FORCÉ, ÉE
Je tremble qu'Athalie.... d'un respect forcé ne dépouille les restes, Athal. I, 1 dans FORCÉ, ÉE
Du sérail, s'il le faut, venez forcer la porte, Bajaz. II, 3 dans FORCER
Quand son bras força notre frontière, Alex. II, 1 dans FORCER
Ses criminels amis en ont forcé l'entrée [du sérail], Bajaz. V, 7 dans FORCER
Força les plus mutins, et regagnant le reste...., Mithr. v, 4 dans FORCER
Combien de fois tes yeux forçant ma résistance...., Alex. IV, 1 dans FORCER
C'est en vain que forçant ses soupçons ordinaires, Bajaz. I, 1 dans FORCER
Si ce fils.... à quelque amour encor avait pu vous forcer, Mithr. II, 4 dans FORCER
Assez d'autres viendront, à mes ordres soumis, Se couvrir des lauriers qui vous furent promis, Et, par d'heureux exploits forçant la destinée, Trouveront d'Ilion la fatale journée, Iphig. IV, 6 dans FORCER
À prendre ce détour qui l'aurait pu forcer ?, Mithr. IV, 1 dans FORCER
....Jusqu'à ce jour l'univers en alarmes Me forçait d'admirer le bonheur de vos armes, Alex. V, 3 dans FORCER
Et força le Jourdain de rebrousser son cours, Athal. V, 1 dans FORCER
Ainsi Néron commence à ne se plus forcer, Brit. III, 8 dans FORCER
....Et je ne puis penser Qu'à feindre si longtemps vous puissiez vous forcer, Mithr. III, 5 dans FORCER
Les forêts de nos cris moins souvent retentissent, Phèd. I, 1 dans FORÊT
Nourri dans les forêts, il en a la rudesse, ib. III, 1 dans FORÊT
Dieux ! que ne suis-je assise à l'ombre des forêts !, ib. I, 3 dans FORÊT
Dans le fond des forêts votre image me suit, ib. II, 2 dans FORÊT
Hippolyte étendu, sans forme et sans couleur, Phèd. V, 6 dans FORME
Il signe un bon contrat, écrit en bonne forme, Plaid. II, 6 dans FORME
Déjà plein d'un amour dès l'enfance formé, Bajaz. v, 4 dans FORMÉ, ÉE
Songez qu'une barbare en son sein l'a formé, Phèdre, III, 1 dans FORMER
Nos deux pères sans nous formèrent ces liens, Andr. IV, 5 dans FORMER
Ta haine a pris plaisir à former ma misère, Andr. V, 5 dans FORMER
Hélas ! si j'ose encor former quelques souhaits, Brit. II, 3 dans FORMER
Peut-elle contre vous former quelques desseins ?, Phèd. I, 1 dans FORMER
Quelle entreprise ici pourrait être formée ?, Iphig. II, 7 dans FORMER
Dans un lieu séparé de profanes témoins, Je mets à les former mon étude et mes soins, Esth. I, 1 dans FORMER
Tout un peuple naissant est formé par mes mains, ib. Prol. dans FORMER
Ah ! ne nous formons point ces indignes obstacles, Iphig. I, 2 dans FORMER
Des hommes formidables et violents me cherchent pour m'ôter la vie, Psaume 53, dans RICHELET Moïse à Pharaon parut moins formidable, Athal. II, 2 dans FORMIDABLE
Aux portes de Trézène.... Est un temple sacré, formidable aux parjures, Phèd. V, 1 dans FORMIDABLE
Et du sein de la terre une voix formidable Répond en gémissant à ce cri redoutable, ib. V, 6 dans FORMIDABLE
Ce formidable amas de lances et d'épées Qui du sang philistin jadis furent trempées, Athal. III, 7 dans FORMIDABLE
Qui peut vous inspirer une haine si forte ?, Athal. III, 3 dans FORT, ORTE
Ceux que des noeuds si forts n'ont pas su retenir, Théb. III, 6 dans FORT, ORTE
Du débris de leurs forts il couvre ses frontières, Esth. Prol. dans FORT, ORTE
Xipharès.... qu'au fort du combat une troupe rebelle...., Mithr. V, 4 dans FORT, ORTE
Toujours tu me verras, au fort de mon ennui, Mettre tout mon plaisir à te parler de lui, Alex. IV, 3 dans FORT, ORTE
Vous-même contre vous fortifiez mon coeur, Bérén. IV, 5 dans FORTIFIER
Tout vous rit, la fortune obéit à vos voeux, Brit. II, 2 dans FORTUNE
Mithridate revient ! Ah fortune cruelle !, Mithr. I, 5 dans FORTUNE
Laissons de leur amour la recherche importune ; Poussons à bout l'ingrat et tentons la fortune : Voyons si, par mes soins sur le trône élevé, Il osera trahir l'amour qui l'a sauvé, Bajaz. IV, 4 dans FORTUNE
Peut-être la fortune est prête à vous quitter, Esther, III, 1 dans FORTUNE
À mon fils Xipharès je dois cette fortune, Mithrid. V, 5 dans FORTUNE
Il n'est point de fortune à mon bonheur égale, Théb. v, 4 dans FORTUNE
Demeurons toutefois pour troubler leur fortune, Andr. II, 1 dans FORTUNE
Sa fortune dépend de vous plus que de moi, Brit. II, 4 dans FORTUNE
Ma fortune va prendre une face nouvelle, Andr. I, 1 dans FORTUNE
Heureux qui satisfait de son humble fortune...., ib. dans FORTUNE
Vous avez entendu sa fortune [de Joas], Athal. II, 7 dans FORTUNE
Enfin je me dérobe à la joie importune De tant d'amis nouveaux que me fait la fortune, Bérén. I, 4 dans FORTUNE
Ai-je donc élevé si haut votre fortune Pour mettre une barrière entre mon fils et moi ?, Brit. I, 2 dans FORTUNE
Pardonnez à l'éclat d'une illustre fortune Ce reste de fierté qui craint d'être importune, Andr. III, 6 dans FORTUNE
Et dans un fol amour ma jeunesse embarquée, Phèdre, I, 1 dans FOU ou FOL, FOLLE
Qu'un coeur toujours nourri d'amertume et de pleurs Dût connaître l'amour et ses folles douleurs, ib. II, 1 dans FOU ou FOL, FOLLE
Vous, dès que cette reine, ivre d'un fol orgueil, De la porte du temple aura passé le seuil, Athal. v, 3 dans FOU ou FOL, FOLLE
J'entends gronder la foudre, et sens trembler la terre, Iph. V, 4 dans FOUDRE
Quel coup de foudre, ô ciel ! et quel funeste avis !, Phèd. IV, 5 dans FOUDRE
Ce foudre [Alexandre] était encore enfermé dans la nue, Alex. I, 2 dans FOUDRE
C'est lui [Mardochée] qui, devant moi refusant de ployer, Les [les Juifs] a livrés au bras qui les va foudroyer, Esth. II, 1 dans FOUDROYER
Et je faisais claquer mon fouet tout comme un autre, Plaid. I, 1 dans FOUET
Leur fougue impétueuse [des coursiers] enfin se ralentit, Phèdre, V, 6 dans FOUGUE
Ce même Antiochus, se cachant à ma vue, Me laisse à la merci d'une foule inconnue, Bérén. I, 4 dans FOULE
Vous avais-je sans choix Confondu jusqu'ici dans la foule des rois ?, Bérén. III, 1 dans FOULE
Quelle foule d'États je mettais à vos pieds !, Mithr. IV, 4 dans FOULE
Mais on se jette en foule au-devant de mes pas, Iphig. V, 4 dans FOULE
Sous les pieds des chevaux cette reine foulée, Athal. I, 1 dans FOULÉ, ÉE
Qui foule aux pieds pour vous vos vainqueurs en colère, Andr. III, 8 dans FOULER
Et qui [Caligula, Néron], ne conservant que la figure d'homme, Foulèrent à leurs pieds toutes les lois de Rome, Bérén. II, 2 dans FOULER
J'ai foulé sous les pieds remords, crainte, pudeur, Esth. III, 1 dans FOULER
Ce bandeau dont il faut que je paraisse ornée... Seule et dans le secret je le foule à mes pieds, Esth. I, 4 dans FOULER
Vous, nourri dans la fourbe et dans la trahison, Athal. III, 4 dans FOURBE
On me donnait le soin De fournir la maison de chandelle et de foin, Plaid. I, 1 dans FOURNIR
Il fallait qu'un héros.... Leur offrît un asile [aux Muses] et fournît de matière à leurs divines voix, la Renommée aux Muses. dans FOURNIR
Qu'ils tremblent à leur tour pour leurs propres foyers, Mithr. III, 1 dans FOYER
[Hippolyte] Voit voler en éclats tout son char fracassé, Phèdre, V, 6 dans FRACASSÉ, ÉE
Pour un fragile bois, que malgré mon secours Les vers sur son autel consument tous les jours, Athal. III, 3 dans FRAGILE
Sur quel roseau fragile a-t-il mis son appui ?, Esth. II, 1 dans FRAGILE
Il [Dieu] leur dispense [aux fleurs] avec mesure Et la chaleur des jours et la fraîcheur des nuits, Athal. I, 4 dans FRAÎCHEUR
Ce qu'à l'herbe tendre Est au printemps la fraîcheur du matin, Athal. III, 7 dans FRAÎCHEUR
J'écris sur nouveaux frais, Plaid. I, 7 dans FRAIS
Je lui disais parfois : Monsieur Perrin Dandin, Tout franc, vous vous levez tous les jours trop matin ; Qui veut voyager loin ménage sa monture, Plaid. I, 1 dans FRANC, FRANCHE
Quiconque a pu franchir les bornes légitimes, Peut violer enfin les droits les plus sacrés ; Ainsi que la vertu, le crime a ses degrés, Phèdre, IV, 2 dans FRANCHIR
Et si, dans les horreurs de ce désordre extrême, Votre père frappé tombe et périt lui-même, Iph. v, 2 dans FRAPPÉ, ÉE
Voulez-vous que frappé d'une crainte si basse...., Alex. I, 1 dans FRAPPÉ, ÉE
César de tant d'objets en même temps frappé...., Brit. v, 8 dans FRAPPÉ, ÉE
De mes faibles attraits le roi parut frappé, Esth. I, 1 dans FRAPPÉ, ÉE
Et d'une égale horreur nos coeurs étaient frappés, Athal. II, 2 dans FRAPPÉ, ÉE
L'infidèle s'est vu partout envelopper, Et je n'ai pu trouver de place pour frapper, Andr. V, 3 dans FRAPPER
Je lui marque le coeur où sa main doit frapper, Mithr. IV, 1 dans FRAPPER
Frappez, aucun respect ne vous doit retenir ; J'ai tout fait, et c'est moi que vous devez punir, ib. IV, 2 dans FRAPPER
Déjà le jour plus grand nous frappe et nous éclaire, Iphig. I, 1 dans FRAPPER
Auras-tu donc toujours des yeux pour ne point voir, Peuple ingrat ? quoi ! toujours les plus grandes merveilles, Sans ébranler ton coeur, frapperont tes oreilles ?, Ath. I, 1 dans FRAPPER
Viens, reconnais la voix qui frappe ton oreille, Iphig. I, 1 dans FRAPPER
Joas laissé pour mort frappa soudain ma vue, Athal. I, 2 dans FRAPPER
Ce jour, ce triste jour frappe encor ma mémoire, Brit. I, 1 dans FRAPPER
Jugez combien ce coup frappe tous les esprits, ib. V, 5 dans FRAPPER
De quel étonnement, ô ciel, suis-je frappée !, Bajaz. III, 6 dans FRAPPER
Quelque songe effrayant cette nuit l'a frappé, Esth. II, 1 dans FRAPPER
Mais je vois que mes pleurs et que mes vains discours Pour vous persuader sont un faible secours, Votre austère vertu n'en peut être frappée, Athal. V, 2 dans FRAPPER
Tu frappes, tu guéris, tu perds et ressuscites, Athal. III, 7 dans FRAPPER
Ne doutez point, seigneur, que ce coup ne la frappe, Brit. III, 1 dans FRAPPER
Je connais votre coeur : vous devez vous attendre Que je vais le frapper par l'endroit le plus tendre, Bérén. III, 3 dans FRAPPER
L'avenir l'inquiète et le présent le frappe, Esth. II, 3 dans FRAPPER
Quelle insolente main frappe à coups redoublés ?, Athal. V, 1 dans FRAPPER
Il se tait et se frappe en achevant ces mots, Théb. III, 3 dans FRAPPER
La fraude adroite et subtile Sème de fleurs son chemin, Esth. III, 3 dans FRAUDE
Par de vaines frayeurs cessez de m'offenser, Phèdre, I, 3 dans FRAYEUR
La frayeur les emporte [les chevaux], ib. V, 6 dans FRAYEUR
Et lorsque avec frayeur je parais à vos yeux, Brit. II, 3 dans FRAYEUR
Ah ! sais-tu mes frayeurs ? sais-tu que dans ces lieux J'ai vu du fier Orcan le visage odieux ?, Bajaz. IV, 1 dans FRAYEUR
Que ne peut la frayeur sur l'esprit des mortels ?, Athal. II, 5 dans FRAYEUR
Nous voici donc, hélas ! à ce jour détestable Dont la seule frayeur me rendait misérable, Théb. I, 1 dans FRAYEUR
Ils ne connaissent plus ni le frein ni la voix, Phèdre, v, 6 dans FREIN
Celui qui met un frein à la fureur des flots, Athal. I, 1 dans FREIN
Quel frein pourrait d'un peuple arrêter la licence ?, Iphig. IV, 4 dans FREIN
Digne emploi d'un ministre ennemi des flatteurs, Choisi pour mettre un frein à ses jeunes ardeurs, Brit. III, 3 dans FREIN
Je sais combien crédule en sa dévotion, Le peuple suit le frein de la religion, Bajaz. I, 2 dans FREIN
Qu'un roi n'a d'autre frein que sa volonté même, Athal. IV, 3 dans FREIN
Tandis que l'ennemi, par ma fuite trompé, Tenait après son char un vain peuple occupé, Et, gravant en airain ses frêles avantages, De mes États conquis enchaînait les images, Mithr. III, 1 dans FRÊLE
La discorde en fureur frémit de toutes parts, Esth. Prologue. dans FRÉMIR
Mais l'airain menaçant frémit de toutes parts, Athal. IV, 5 dans FRÉMIR
Terre, frémis d'allégresse et de crainte, Esth. III, 9 dans FRÉMIR
Son nom seul fait frémir nos veuves et nos filles, Andr. I, 2 dans FRÉMIR
J'aime à vous voir frémir à ce funeste nom, Phèd. I, 3 dans FRÉMIR
Ah ! combien frémira son ombre épouvantée !, ib. IV, 6 dans FRÉMIR
Il faut des châtiments dont l'univers frémisse, Esth. II, 1 dans FRÉMIR
Qu'ils pleurent, ô mon Dieu, qu'ils frémissent de crainte, Ces malheureux qui de ta cité sainte Ne verront point l'éternelle splendeur, Athal. II, 9 dans FRÉMIR
Mais d'où vient que mon coeur frémit d'un saint effroi ?, ib. III, 7 dans FRÉMIR
Je vois que sa vertu frémit de leur fureur, Brit. IV, 3 dans FRÉMIR
Peut-être Assuérus frémissant de courroux...., Esth. II, 9 dans FRÉMISSANT, ANTE
Les vents agitent l'air d'heureux frémissements, Iphig. V, 6 dans FRÉMISSEMENT
Je n'ai pour tout accueil que des frémissements, Phèdre, III, 5 dans FRÉMISSEMENT
Et sans frémissement Je ne puis voir sa peine et son saisissement, Esth. II, 7 dans FRÉMISSEMENT
On hait avec fureur lorsque l'on hait un frère, Théb. III, 6 dans FRÈRE
Tu sais de nos sultans les rigueurs ordinaires : Le frère rarement laisse jouir ses frères De l'honneur dangereux d'être sorti d'un sang Qui les a de trop près approchés de son rang, Baj. I, 1 dans FRÈRE
J'ai perdu dans la fleur de leur jeune saison Six frères ; quel espoir d'une illustre maison !, Phèdre, II, 1 dans FRÈRE
Esther, que craignez-vous ? suis-je pas votre frère ?, Esth. II, 7 dans FRÈRE
Un roi sage.... D'injustes fardeaux n'accable point ses frères, Athal. IV, 2 dans FRÈRE
D'où vient que je frissonne ?, Andr. V, 5 dans FRISSONNER
D'une secrète horreur je me sens frissonner, Iphig. II, 3 dans FRISSONNER
J'aime.... à ce nom fatal, je tremble, je frissonne, Phèd. I, 3 dans FRISSONNER
Hélas ! sans frissonner quel coeur audacieux Soutiendrait les éclairs qui partaient de vos yeux ?, Esth. II, 7 dans FRISSONNER
Je perds trop de moments en des discours frivoles, Iphig. III, 7 dans FRIVOLE
Mais je sais rejeter un frivole artifice, Phèdre, IV, 4 dans FRIVOLE
Je ne vous ferai point de reproches frivoles, Bajaz. V, 4 dans FRIVOLE
De ton frivole espoir es-tu désabusé ?, Athal. V, 5 dans FRIVOLE
J'ai senti ce beau corps tout froid entre mes bras, Théb. V, 5 dans FROID, OIDE
Ils s'arrêtent non loin de ces tombeaux antiques Où des rois ses aïeux sont les froides reliques, Phèdre, V, 6 dans FROID, OIDE
Et froide, gémissante et presque inanimée Aux pieds de son amant elle tombe pâmée, ib. dans FROID, OIDE
Ses froids embrassements ont glacé ma tendresse, Phèdre, IV, 1 dans FROID, OIDE
Déjà jusqu'à mon coeur le venin parvenu Dans ce coeur expirant jette un froid inconnu, Phèdre, V, 7 dans FROID
Un coeur déjà glacé par le froid des années, Mithr. IV, 5 dans FROID
Souffrez quelques froideurs sans les faire éclater, Brit. I, 2 dans FROIDEUR
Hé quoi ! vous me jurez une éternelle ardeur, Et vous me la jurez avec cette froideur !, Bérén. II, 4 dans FROIDEUR
Ajoute, tu le peux, que des froideurs d'Achille On accuse en secret cette jeune Ériphile, Iphig. I, 1 dans FROIDEUR
Du moins par vos froideurs faites-lui concevoir Qu'il doit porter ailleurs ses voeux et son espoir, Brit. II, 3 dans FROIDEUR
Quelque froideur suffit pour vous faire trembler, Iphig. II, 3 dans FROIDEUR
Quelle Jérusalem nouvelle.... Et porte sur le front une marque immortelle ?, Athal. III, 7 dans FRONT
Sion a son front dans les cieux, ib. III, 8 dans FRONT
Combien nos fronts pour elle ont-ils rougi de fois !, Iphig. IV, 4 dans FRONT
Je ne suis point de ces femmes hardies Qui, goûtant dans le crime une tranquille paix, Ont su se faire un front qui ne rougit jamais, Phèdre, III, 3 dans FRONT
Son front large [d'un monstre marin] est armé de cornes menaçantes, Phèdre, V, 6 dans FRONT
Ce front satisfait Dit assez à mes yeux que Porus est défait, Alex. III, 1 dans FRONT
Chaque mot sur mon front fait dresser mes cheveux, Phèd. IV, 6 dans FRONT
Je renvoie Hermione, et je mets sur son front, Au lieu de ma couronne, un éternel affront, Andr. III, 7 dans FRONT
Et pourquoi me cacher ? et par quelle injustice Faut-il que sur mon front sa honte rejaillisse ?, Iphig. III, 2 dans FRONT
Souvenez-vous qu'il règne, et qu'un front couronné...., Andr. IV, 3 dans FRONT
De quel front soutenir ce fâcheux entretien ?, Brit. II, 2 dans FRONT
Je verrai le témoin de ma flamme adultère Observer de quel front j'ose aborder son père, Phèd. III, 3 dans FRONT
Ah ! Dieux ! lorsqu'à mes voeux l'ingrat inexorable S'armait d'un oeil si fier, d'un front si redoutable...., ib. IV, 5 dans FRONT
.... Tous les jours.... un homme, un vil esclave D'un front audacieux me dédaigne et me brave, Esth. II, 1 dans FRONT
Madame ! et de quel front vous unir à mon sort, Quand je ne cherche plus que la guerre et la mort ?, Mithr. III, 5 dans FRONT
Que veut-il ? de quel front cet ennemi de Dieu Vient-il infecter l'air qu'on respire en ce lieu ?, Athal. III, 5 dans FRONT
Quand son bras forçant notre frontière...., Alex. II, 4 dans FRONTIÈRE
Là de la Palestine il étend la frontière, Bérén. I, 4 dans FRONTIÈRE
Il fait naître et mûrir les fruits ; Il leur dispense avec mesure Et la chaleur des jours et la fraîcheur des nuits, Athal. I, 4 dans FRUIT
Je vis moi-même alors le fruit de leurs amours, Iphig. V, 6 dans FRUIT
Rome.... ne reconnaît point les fruits illégitimes Qui naissent d'un hymen contraire à ses maximes, Bérén. II, 2 dans FRUIT
N'êtes-vous pas ici sur la montagne sainte Où le père des Juifs [Abraham] sur son fils innocent Leva sans murmurer un bras obéissant, Et mit sur un bûcher ce fruit de sa vieillesse ?, Athal. IV, 5 dans FRUIT
Ai-je enfin disposé du fruit de leurs exploits ?, Andr. I, 2 dans FRUIT
Quel fruit te promets-tu de ta coupable audace ?, Mithr. V, 1 dans FRUIT
Voici le temps, seigneur, où vous devez attendre Le fruit de tant de sang qu'ils [les Romains] vous ont vu répandre, Bérén. I, 3 dans FRUIT
Laisse-moi des périls dont j'attends tout le fruit, Andr. III, 1 dans FRUIT
Contre tous les poisons soigneux de me défendre, J'ai perdu tout le fruit que j'en pouvais attendre, Mithr. V, 4 dans FRUIT
Pour tout le fruit enfin d'une illustre victoire.... Je ne lui demandais que l'honneur d'être à vous, Iphig. II, 6 dans FRUIT
Hélas ! du crime affreux dont la honte me suit, Jamais mon triste coeur n'a recueilli le fruit, Phèd. IV, 6 dans FRUIT
Souffrez-vous que sans fruit Joad laisse égorger Vous, son fils, tout ce peuple ?, Athal. V, 2 dans FRUIT
Je lui laissai sans fruit consumer sa tendresse, Brit. IV, 2 dans FRUIT
Et peut-être pour fruit d'un téméraire amour Exposer votre nom au mépris de sa cour, Mithr. III, 1 dans FRUIT
Et les arrêts du sort Veulent que ce bonheur soit un fruit de ma mort, Iphig. V, 2 dans FRUIT
Les soupçons importuns Sont d'un second hymen les fruits les plus communs, Phèd. II, 5 dans FRUIT
Et qui sait ce qu'aux Grecs, frustrés de leur victime, Peut permettre un courroux qu'ils croiront légitime ?, Iphig. I, 3 dans FRUSTRÉ, ÉE
Je cours et je ne vois que des troupes craintives D'esclaves effrayés, de femmes fugitives, Bajaz. V, 9 dans FUGITIF, IVE
Quelle voix salutaire ordonne que je vive, Et rappelle en mon sein mon âme fugitive ?, Esth. II, 7 dans FUGITIF, IVE
Troupes fugitives, Repassez les monts et les mers, Rassemblez-vous des bouts de l'univers, Esth. III, 9 dans FUGITIF, IVE
Le roi vient ; fuyez, prince, et partez promptement, Phèdre, V, 1 dans FUIR
Quiconque ne sait pas dévorer un affront.... Loin de l'aspect des rois, qu'il s'écarte, qu'il fuie, Esth. III, 1 dans FUIR
Tout fuit, tout se refuse à mes embrassements, Phèdre, III, 5 dans FUIR
Quand pourrai-je au travers d'une noble poussière Suivre de l'oeil un char fuyant dans la carrière ?, Phèdre, I, 3 dans FUIR
Au seul son de sa voix la mer fuit, le ciel tremble, Esth. I, 3 dans FUIR
Leur sombre inimitié ne fuit point mon visage, Brit. IV, 3 dans FUIR
En fuyant mon rival, fuirez-vous ma présence ?, Mithr. I, 2 dans FUIR
C'est peu de t'avoir fui, cruel, je t'ai chassé ; Pour mieux te résister, j'ai recherché ta haine, Phèdre, II, 5 dans FUIR
Je me vois réduit à chercher dans vos yeux une mort qui me fuit, Andr. II, 2 dans FUIR
Aussitôt dans son sein il plonge son épée ; Mais la mort fuit encor sa grande âme trompée, Mithr. V, 4 dans FUIR
L'amour fuit la contrainte, Bérén. II, 4 dans FUIR
Et la fuite est permise à qui fuit son tyran, Phèdre, V, 1 dans FUITE
À qui dois-je imputer cette fuite soudaine ?, Iphig. II, 2 dans FUITE
Je méditais ma fuite aux terres étrangères, Bajaz. III, 2 dans FUITE
La fuite d'une cour que sa chute a bannie, Brit. II, 3 dans FUITE
Vous résistez en vain et j'entends votre fuite, Mithr. III, 5 dans FUITE
Lui [à Dieu] présentait encor entre ses mains sanglantes Des victimes de paix les entrailles fumantes, Athal. II, 2 dans FUMANT, ANTE
Oui, seigneur, lorsque au pied des murs fumants de Troie, Le sort.... Fit tomber en mes mains Andromaque et son fils, Andr. I, 2 dans FUMANT, ANTE
Et que dans une main de votre sang fumante J'allasse mettre hélas ! la main de votre amante, Mithr. IV, 2 dans FUMANT, ANTE
Elle approche, elle voit l'herbe rouge et fumante, Phèd. v, 6 dans FUMANT, ANTE
Et la triste Italie encor toute fumante Des feux que ralluma sa liberté mourante, Mithr. III, 1 dans FUMANT, ANTE
Comme le vent dans l'air dissipe la fumée, Athal. V, 6 dans FUMÉE
Une gueule enflammée [d'un monstre] Qui les couvre [les coursiers] de feu, de sang et de fumée, Phèdre, V, 6 dans FUMÉE
Elle voit dissiper sa jeunesse en regrets, Mon amour en fumée, et son bien en procès, Plaid. I, 5 dans FUMÉE
Dans Rome les autels fumaient de sacrifices, Brit. IV, 2 dans FUMER
Même aux pieds des autels que je faisais fumer, J'offrais tout à ce dieu que je n'osais nommer, Phèd. I, 3 dans FUMER
Tous les temples ouverts fument en votre nom, Bérén. IV, 6 dans FUMER
Si de sang et de morts le ciel est affamé, Jamais de plus de sang ses autels n'ont fumé, Iphig. V, 2 dans FUMER
Et la Crète fumant du sang du minotaure, Phèdre, I, 1 dans FUMER
Et l'enfer couvrant tout de ses vapeurs funèbres, Esth. Prol. dans FUNÈBRE
Dois-je oublier Hector privé de funérailles ?, Andr. III, 8 dans FUNÉRAILLES
Ce jour presque éclaira vos propres funérailles, Bérén. I, 3 dans FUNÉRAILLES
Passons chez Octavie, et donnons-lui le reste D'un jour autant heureux que je l'ai cru funeste, Brit. V, 3 dans FUNESTE
Et par un coup funeste Andromaque m'arrache un coeur qu'elle déteste, Andr. IV, 5 dans FUNESTE
Mais qui rend à vos yeux cet hymen si funeste ?, Bérén. I, 3 dans FUNESTE
Vous ne démentez point une race funeste, Oui, vous êtes le sang d'Atrée et de Thyeste, Iph. IV, 4 dans FUNESTE
Et quoique mon courage Se fit de ce complot une funeste image, Andr. V, 3 dans FUNESTE
Et qu'est-ce que sa vue a pour vous de funeste ?, Andr. II, 1 dans FUNESTE
Vous verrai-je toujours, renonçant à la vie, Faire de votre mort les funestes apprêts ?, Phèdre, I, 3 dans FUNESTE
Quittez, quittez, seigneur, ce funeste langage, Andr. II, 2 dans FUNESTE
Songez-y bien, il faut désormais que mon coeur, S'il n'aime avec transport, haïsse avec fureur, Andr. I, 4 dans FUREUR
Craignez de négliger Une amante en fureur qui cherche à se venger, Andr. IV, 6 dans FUREUR
Ma tranquille fureur n'a plus qu'à se venger, Baj. IV, 5 dans FUREUR
L'auriez-vous cru, madame, et qu'un si prompt retour Fît à tant de fureur succéder tant d'amour ?, Bajaz. III, 5 dans FUREUR
Témoins de la fureur de mes derniers adieux, Andr. II, 2 dans FUREUR
Celui qui met un frein à la fureur des flots Sait aussi des méchants arrêter les complots, Athal. I, 1 dans FUREUR
Venez, à vos fureurs [les fureurs des Euménides] Oreste s'abandonne, Andr. V, 5 dans FUREUR
Défendez-moi des fureurs de Pharnace, Mithr. I, 2 dans FUREUR
À de moindres fureurs je n'ai pas dû m'attendre, Iphig. IV, 5 dans FUREUR
....De l'amour j'ai toutes les fureurs, Phèdre, I, 3 dans FUREUR
Tes remords te suivront comme autant de Furies, Brit. V, 6 dans FURIE
Quoi ! votre amour se veut charger d'une furie Qui vous détestera...., Andr. III, 1 dans FURIE
Vient-on avec furie Arracher de vos bras votre fils Zacharie ?, Athal. III, 4 dans FURIE
J'ai su, par une longue et pénible industrie, Des plus mortels venins prévenir la furie, Mithr. IV, 5 dans FURIE
Puisque malgré mes pleurs mon amant furieux Se fait tant de plaisir d'expirer à mes yeux...., Bajaz. II, 5 dans FURIEUX, EUSE
Et là vous me verrez soumis ou furieux...., Andr. III, 7 dans FURIEUX, EUSE
Sors, traître, n'attends pas qu'un père furieux Te fasse avec opprobre arracher de ces lieux, Phèdre, IV, 2 dans FURIEUX, EUSE
Quelle faiblesse à moi d'en croire un furieux ?, Mithr. III, 4 dans FURIEUX, EUSE
Faibles agneaux livrés à des loups furieux, Esth. I, 5 dans FURIEUX, EUSE
On ne sait point d'où part ce dessein furieux ?, Phèdre, V, 5 dans FURIEUX, EUSE
Je l'observais hier, et je voyais ses yeux Lancer sur le lieu saint des regards furieux, Athal. I, 1 dans FURIEUX, EUSE
De leur furtive ardeur ne pouvais-tu m'instruire ?, Phèdre, IV, 6 dans FURTIF, IVE
Que de Britannicus la disgrâce future Des amis de son père excita le murmure, Brit. IV, 2 dans FUTUR, URE
Et ton nom paraîtra dans la race future Aux plus cruels tyrans une cruelle injure, ib. V, 6 dans FUTUR, URE
Je réponds d'une paix jurée entre mes mains, Néron m'en a donné des gages trop certains, Brit. v, 3 dans GAGE
De votre obéissance elle ne veut qu'un gage, Athal. III, 4 dans GAGE
Vous avez de ses feux un gage solennel, Mithr. II, 1 dans GAGE
....Et qu'il en [de cet hymen] eut pour gage une jeune princesse, Iphig. IV, 4 dans GAGE
Ce fils que de sa flamme il me laissa pour gage, Andr. III, 8 dans GAGE
Hermione gagnée Pour jamais de sa vue [de Pyrrhus] allait être éloignée, Andr. III, 1 dans GAGNÉ, ÉE
Mes esclaves gagnés, que le reste va suivre, Sont les premiers sujets que mon amour vous livre, Bajaz. III, 5 dans GAGNÉ, ÉE
....Et je ne puis gagner, dans son perfide coeur, D'autre rang que celui de son persécuteur, Andr. II, 5 dans GAGNER
Dois-je irriter les coeurs, au lieu de les gagner ?, Bajaz. II, 1 dans GAGNER
Songeons plutôt, songeons à gagner sa tendresse, Mithr. IV, 5 dans GAGNER
Que ne fait point un coeur Pour plaire à ce qu'il aime et gagner son vainqueur ?, Bérén. II, 2 dans GAGNER
On peut bien le vaincre et non pas le gagner, Théb. IV, 1 dans GAGNER
Il dit fort posément ce dont on n'a que faire Et court le grand galop quand il est à son fait, Plaid. III, 3 dans GALOP
Mais, puisque sans vouloir que je le justifie, Vous me rendez garant du reste de sa vie, Brit. I, 2 dans GARANT, ANTE
De ce titre odieux mes droits me sont garants, Théb. II, 3 dans GARANT, ANTE
Il est mort ; et j'en ai pour garants trop certains Son courage et son nom trop suspects aux Romains, Mithr. v, 1 dans GARANT, ANTE
Et tous les dieux enfin, témoins de nos tendresses, Garantiront la foi de mes saintes promesses, Phèdre, V, 1 dans GARANTIR
Il s'efforce en secret de vous en garantir, Alex. I, 1 dans GARANTIR
Amis, partageons-nous : qu'Ismaël en sa garde Prenne tout le côté que l'Orient regarde, Athal. v, 5 dans GARDE
La garde en fut commise à ma fidélité, ib. v, 2 dans GARDE
Mais siérait-il, Abner, à des coeurs généreux De livrer au supplice un enfant malheureux, Un enfant que Dieu même à ma garde confie ?, ib. v, 2 dans GARDE
Prenez garde, seigneur, vos invincibles mains Ont de monstres sans nombre affranchi les humains ; Mais tout n'est pas détruit, et vous en laissez vivre Un...., Phèdre, v, 3 dans GARDE
Prends garde que jamais l'astre qui nous éclaire Ne te voie en ces lieux mettre un pied téméraire, Phèdre, IV, 2 dans GARDE
Vous n'avez jusqu'ici de gardes que les miens, Phèdre, v, 1 dans GARDE
Ses gardes affligés Imitaient son silence autour de lui rangés, ib. v, 6 dans GARDE
Holà ! gardes, qu'on le saisisse, Mithr. III, 1 et 2 dans GARDE
Il a séduit ses gardes les premiers, ib. IV, 6 dans GARDE
Et d'un trône si saint la moitié n'est fondée Que sur la foi promise et rarement gardée, Baj. II, 3 dans GARDÉ, ÉE
Faites donc mettre au moins des gardes-fous là-haut, Plaid. I, 4 dans GARDE-FOU
Gardez de négliger Une amante en fureur qui cherche à se venger, Andr. IV, 6 dans GARDER
Gardez qu'avant le coup votre dessein n'éclate, Andr. III, 1 dans GARDER
Gardez que ce départ ne leur soit révélé, Iphig. IV, 10 dans GARDER
J'ai su tromper les yeux par qui j'étais gardé, Phèdre, III, 5 dans GARDER
Il nous le faut garder jour et nuit et de près ; Autrement, serviteur, et mon homme est aux plaids, Plaid. I, 1 dans GARDER
Des roses que sa main gardera de vieillir, Poésies, 1 dans GARDER
Cédons-lui ce pouvoir que je ne puis garder, Phèdre, III, 1 dans GARDER
Maintiendrai-je des lois que je ne puis garder ?, Bérén. IV, 5 dans GARDER
Et pendant ces trois jours gardent un jeûne austère, Esth. I, 3 dans GARDER
Est-ce aux rois à garder cette lente justice ?, Athal. II, 5 dans GARDER
Pendant que tout gardait un silence paisible...., Esth. II, 1 dans GARDER
Entre Taxile et lui votre coeur en balance, Tant qu'ont duré ses jours, a gardé le silence, Alex. IV, 2 dans GARDER
Sans doute ; c'est le prix que vous gardait l'ingrate, Andr. II, 5 dans GARDER
Et qui sait, lorsqu'au trône il conduisit vos pas, Si, pour sauver son peuple, il ne vous gardait pas ?, Esth. I, 3 dans GARDER
Mais je garde à ce prince un traitement plus doux, Brit. II, 3 dans GARDER
Allez, de ses fureurs songez à vous garder, Mithr. IV, 2 dans GARDER
Et qu'il se garde bien D'ordonner de son sort sans être instruit du mien, Mithr. IV, 3 dans GARDER
Regarde dans ma chambre et dans ma garde-robe Les portraits des Dandin ; tous ont porté la robe, Plaid. I, 4 dans GARDE-ROBE
Et les os dispersés du géant d'Épidaure, Phèdre, I, 1 dans GÉANT, ANTE
Quel tourment de se taire en voyant ce qu'on aime, De l'entendre gémir, de l'affliger soi-même !, Brit. III, 7 dans GÉMIR
Pleurons et gémissons, mes fidèles compagnes, Esth. I, 5 dans GÉMIR
D'un peuple sans vigueur et presque inanimé Qui gémissait sous l'or dont il était armé, Alex. II, 2 dans GÉMIR
Mais je laissais gémir la vertu soupçonnée, Phèd. v, 7 dans GÉMIR
J'ai fait taire les lois et gémir l'innocence, Esth. III, 1 dans GÉMIR
Alexandre le sait, Taxile en a gémi, Alex. v, 3 dans GÉMIR
On se menace, on court, l'air gémit, le fer brille, Iphig. v, 5 dans GÉMIR
La rive au loin gémit blanchissante d'écume, ib. v, 6 dans GÉMIR
Et froide, gémissante, et presque inanimée, Phèdre, v, 6 dans GÉMISSANT, ANTE
Je vous nommai son gendre et vous donnai sa fille, Brit. IV, 2 dans GENDRE
Il en croit nos transports ; et, sans presque m'entendre, Il vient, en m'embrassant, de m'accepter pour gendre, Iphig. III, 3 dans GENDRE
Sont-ils d'accord tous deux pour me mettre à la gêne ?, Phèd. v, 4 dans GÊNE
Et le puis-je, madame ? Ah ! que vous me gênez !, Andr. 1, 4 dans GÊNER
Britannicus le gêne, Albine ; et chaque jour Je sens que je deviens importune à mon tour, Brit. I, 1 dans GÊNER
Est-ce aux rois à garder cette lente justice ?... N'allons point les gêner d'un soin embarrassant, Athal. II, 5 dans GÊNER
Quoi ! ne vous plaisez-vous qu'à vous gêner sans cesse ?, Bérén. III, 2 dans GÊNER
Adieu, nous ne faisons tous deux que nous gêner, Théb. V, 3 dans GÊNER
Quoi ! faut-il qu'un dessein si grand, si généreux, Passe pour le transport d'un esprit amoureux ?, Andr. I, 4 dans GÉNÉREUX, EUSE
Vous, seigneur, importun ? vous, cet ami fidèle Qu'un soin si généreux intéresse pour elle, Bérén. I, 1 dans GÉNÉREUX, EUSE
Un généreux dépit succède à sa fureur, ib. v, 2 dans GÉNÉREUX, EUSE
J'aime, je l'avouerai, cet orgueil généreux Qui n'a jamais fléchi sous le joug amoureux, Phèdre, II, 1 dans GÉNÉREUX, EUSE
Mon génie étonné tremble devant le sien, Brit. II, 2 dans GÉNIE
....Enfin, Burrhus, Néron découvre son génie ; Cette férocité que tu croyais fléchir. De tes faibles liens est prête à s'affranchir, Brit. III, 2 dans GÉNIE
Ai-je besoin du sang des boucs et des génisses ?, Athal. I, 1 dans GÉNISSE
Et mes genoux tremblants se dérobent sous moi, Phèdre, I, 3 dans GENOU
L'orgueilleuse m'attend encore à ses genoux, Andr. II, 5 dans GENOU
Il n'a devant Aman pu fléchir les genoux, Esth. III, 4 dans GENOU
Seigneur, c'est donc à moi d'embrasser vos genoux, Iphig. III, 5 dans GENOU
Les gardes sans tarder l'ont ouverte [la porte] à genoux, Bajaz. III, 8 dans GENOU
En voyant devant moi tout l'empire à genoux, ib. II, 1 dans GENOU
Un peuple obéissant vous attend à genoux Sous un ciel plus heureux et plus digne de vous, Mithr. I, 3 dans GENOU
Les autres, éblouis de ses moindres exploits, Sont venus, à genoux, lui demander des lois, Alex. II, 2 dans GENOU
Quelles gens êtes-vous ? quelles sont vos affaires ?, Plaid. II, 8 dans GENS
Tu fais le gentilhomme ! hé Dandin, mon ami, Plaid. I, 4 dans GENTILHOMME
Qu'est-ce qu'un gentilhomme ? un pilier d'antichambre, ib. I, 4 dans GENTILHOMME
D'un geste menaçant, d'un oeil brûlant de rage, Dans le sein l'un de l'autre ils cherchent un passage, Théb. V, 3 dans GESTE
Je vois d'Ochosias et le port et le geste, Athal. V, 6 dans GESTE
Prêt à faire sur vous éclater la vengeance D'un geste confident de notre intelligence, Brit. III, 7 dans GESTE
Quand je suis tout de feu, d'où vous vient cette glace ?, Phèdre, v, 1 dans GLACE
Vous ne me dites rien ! quel accueil ! quelle glace ! Est-ce ainsi que vos yeux consolent ma disgrâce ?, Brit. II, 6 dans GLACE
Un coeur déjà glacé par le froid des années, Mithr. IV, 5 dans GLACÉ, ÉE
Et dès les premiers mots ma langue embarrassée Dans ma bouche vingt fois a demeuré glacée, Bérén. II, 2 dans GLACÉ, ÉE
Trouverai-je l'amant glacé comme le père ?, Iphig. II, 3 dans GLACÉ, ÉE
Ainsi je brûle en vain pour une âme glacée, Alex. IV, 3 dans GLACÉ, ÉE
Quel est ce sombre accueil et ce discours glacé Qui semble révoquer tout ce qui s'est passé ?, Bajaz. III, 6 dans GLACÉ, ÉE
Mais mon âme accablée Écoutait sans entendre et ne leur a laissé Pour prix de leur transport qu'un silence glacé, Bérén. v, 6 dans GLACÉ, ÉE
Tandis que dans son sein votre bras enfoncé Cherche un reste de sang que l'âge avait glacé, Andr. IV, 5 dans GLACER
L'approche d'un combat qui le glaçait d'effroi, Théb. III, 3 dans GLACER
Les amis de mon père Sont autant d'inconnus que glace ma misère, Brit. I, 4 dans GLACER
Pourquoi frémir ? et quel trouble soudain Me glace à cet objet, et fait trembler ma main ?, Bajaz. IV, 5 dans GLACER
Les Romains, qui partout l'appuyaient par des cris, Ont, par ce bruit fatal, glacé tous les esprits, Mithr. v, 4 dans GLACER
Ses froids embrassements ont glacé ma tendresse, Phèdre, IV, 1 dans GLACER
Le remords au dedans le glace, Esth. II, 9 dans GLACER
Quoi ! la peur a glacé mes indignes soldats !, Athal. V, 5 dans GLACER
Je sentis dans mon corps tout mon sang se glacer, Iphig. I, 1 dans GLACER
Mais sa langue en sa bouche à l'instant s'est glacée, Athal. II, 2 dans GLACER
Ah ! s'ils ont pu choisir pour leur libérateur Spartacus, un esclave, un vil gladiateur...., Mithr. III, 1 dans GLADIATEUR
J'ignore si de Dieu l'ange se dévoilant Est venu lui montrer un glaive étincelant, Athal. II, 2 dans GLAIVE
Qu'à la fureur du glaive on le livre avec elle, Athal. V, 6 dans GLAIVE
Nos Grecs dispersés Se sont jusqu'à l'autel dans la foule glissés, Androm. v, 3 dans GLISSER
Et l'espoir malgré moi s'est glissé dans mon coeur, Phèd. III, 1 dans GLISSER
Je n'attendais pas moins de cet amour de gloire Qui partout après vous attacha la victoire, Bérén. II, 2 dans GLOIRE
Ma gloire inexorable à toute heure me suit, ib. V, 6 dans GLOIRE
Il vit chargé de gloire, accablé de douleurs, Mithr. V, 4 dans GLOIRE
La gloire des méchants en un moment s'éteint, Esth. II, 9 dans GLOIRE
Ces dieux qui se sont fait une gloire cruelle De séduire le coeur d'une faible mortelle, Phèdre, II, 5 dans GLOIRE
Peut-on de nos malheurs leur dérober l'histoire ? Tout l'univers les sait, vous-même en faites gloire, Athal. II, 7 dans GLOIRE
L'amour ne règle point le sort d'une princesse ; La gloire d'obéir est tout ce qu'on nous laisse, Andr. II, 2 dans GLOIRE
Ah ! que sous de beaux noms cette gloire est cruelle [de vaincre ses passions] ! Combien mes tristes yeux la trouveraient plus belle, S'il ne fallait encor qu'affronter le trépas !, Bérén. II, 2 dans GLOIRE
Ma gloire vous serait moins chère que ma vie !, Iphig. V, 2 dans GLOIRE
Venez dans mon palais, vous y verrez ma gloire, Athal. II, 7 dans GLOIRE
Vous voulez essayer ce bandeau sur mon front ? Ah ! princesse, gardez d'en profaner la gloire ! Du roi qui l'a porté respectez la mémoire, ib. IV, 1 dans GLOIRE
Ô Dieu que la gloire couronne.... Tu vois nos pressants dangers ; Donne à ton nom la victoire ; Ne souffre point que ta gloire Passe à des dieux étrangers, Esther, I, 5 dans GLOIRE
Au Dieu que vous servez, princesse, rendez gloire, Athal. III, 4 dans GLOIRE
Commencez maintenant : c'est à vous de courir Dans le champ glorieux que j'ai su vous ouvrir, Bajaz. II, 1 dans GLORIEUX, EUSE
Chercher au bout du monde un trépas glorieux, Mithr. III, 5 dans GLORIEUX, EUSE
Veut-il par mon trépas que je le glorifie ?, Esth. II, 9 dans GLORIFIER
De festons odieux ma fille couronnée Tend la gorge aux couteaux par son père apprêtés, Iphig. V, 4 dans GORGE
Il se plaint toujours beaucoup de ses vapeurs, et je crois bien qu'il espère se soulager par quelque dispute de longue haleine ; mais je ne suis guère en état de lui donner contentement, me trouvant toujours assez incommodé de ma gorge dès que j'ai parlé un peu de suite, Lett. à Boileau, 25 juillet 1687 dans GORGE
Dans un gouffre profond Sion est descendue, Athal. III, 8 dans GOUFFRE
Je n'ai de goût qu'aux pleurs que tu me vois répandre, Esth. I, 4 dans GOÛT
Par moi Jérusalem goûte un calme profond, Athal. II, 5 dans GOÛTER
.... Ces femmes hardies Qui, goûtant dans le crime une tranquille paix...., Phèd. III, 3 dans GOÛTER
Je goûtais en tremblant ce funeste plaisir, ib. IV, 6 dans GOÛTER
Si du sang de nos rois quelque goutte échappée...., Athal. I, 1 dans GOUTTE
Rome, depuis trois ans par ses soins gouvernée, Au temps de ses consuls croit être retournée, Brit. I, 1 dans GOUVERNÉ, ÉE
Il semblait à son gré gouverner le tonnerre, Esth. III, 9 dans GOUVERNER
Qu'aux larmes, au travail le peuple est condamné, Et d'un sceptre de fer veut être gouverné, Athal. IV, 3 dans GOUVERNER
Dans les mains des Persans jeune enfant apporté, Je gouverne l'empire où je fus acheté, Esth. II, 1 dans GOUVERNER
J'eus soin de vous nommer, par un contraire choix, Des gouverneurs que Rome honorait de sa voix, Brit. IV, 2 dans GOUVERNEUR
Je ne trouve qu'en vous je ne sais quelle grâce Qui me charme toujours et jamais ne me lasse, Esth. II, 7 dans GRÂCE
Oui, vos moindres discours ont des grâces secrètes, ib. III, 4 dans GRÂCE
Tu [la paix] pares nos jardins d'une grâce nouvelle, Tu rends le jour plus pur et la terre plus belle, Idylle sur la paix. dans GRÂCE
Elle livra aux Romains une place de grande importance, où étaient les trésors de Mithridate, pour mettre son fils dans les bonnes grâces de Pompée, Mithr. Préf. dans GRÂCE
Mais, de grâce, est-ce à moi que ce discours s'adresse ?, Andr. II, 2 dans GRÂCE
Ô grâce, ô rayon salutaire, Viens me mettre avec moi d'accord ; Et, domptant par un doux effort Cet homme qui t'est si contraire, Fais ton esclave volontaire De cet esclave de la mort, Cantique 3 dans GRÂCE
S'il venait à mes pieds me demander sa grâce, Andr. II, 1 dans GRÂCE
Devant ses yeux cruels une autre a trouvé grâce, Phèd. IV, 5 dans GRÂCE
Seigneur, si j'ai trouvé grâce devant vos yeux, Esth. II, 7 dans GRÂCE
Rendez grâce au seul noeud qui retient ma colère, Iphig. IV, 6 dans GRÂCE
Grâces au ciel, mes mains ne sont point criminelles !, Phèdre, I, 3 dans GRÂCE
Grâce aux dieux, mon malheur passe mon espérance, Andr. v, 5 dans GRÂCE
Grâce aux préventions de son esprit jaloux, Nos plus grands ennemis ont combattu pour nous, Brit. v, 1 dans GRÂCE
Il disait qu'un plaideur dont l'affaire allait mal Avait graissé la patte à ce pauvre animal [un coq qui n'avait pas chanté pour réveiller], Plaid. I, 1 dans GRAISSER
On n'entrait point chez nous sans graisser le marteau, Plaid. I, 1 dans GRAISSER
Mais à grands pas vers nous je vois quelqu'un marcher, Esth. III, 1 dans GRAND, ANDE
Voilà les plus grands coups ; Seigneur, continuez, la victoire est à vous, Bérén. IV, 6 dans GRAND, ANDE
L'entreprise sans doute est grande et périlleuse, Athal. v, 3 dans GRAND, ANDE
J'oserai devant lui rompre ce grand silence, Esth. II, 7 dans GRAND, ANDE
Dieux ! si, devenant grand, souvent on devient pire, Si la vertu se perd quand on gagne l'empire, Théb. IV, 3 dans GRAND, ANDE
Grande reine, est-ce ici votre place ?, Athal. II, 5 dans GRAND, ANDE
Je vous dirais qu'il fut le plus grand de nos princes, Alex. v, 1 dans GRAND, ANDE
Mon coeur, jaloux du sort de ces grands malheureux, Veut s'élever, madame, et tomber avec eux, Théb. IV, 3 dans GRAND, ANDE
Si du grand prêtre Aaron Joad est successeur, De notre dernier roi Josabeth est la soeur, Athal. I, 1 dans GRAND, ANDE
Vois s'il s'offre à tes yeux quelque grand de ma cour, Esth. II, 4 dans GRAND, ANDE
Nul n'éleva si haut la grandeur ottomane, Baj. II, 1 dans GRANDEUR
On ne partage point la grandeur souveraine ; Et ce n'est pas un bien qu'on quitte et qu'on reprenne, Théb. I, 5 dans GRANDEUR
Plaignez ma grandeur importune ; Maître de l'univers, je règle sa fortune.... Cependant de mon coeur je ne puis disposer, Bérén. III, 1 dans GRANDEUR
J'entends chanter de Dieu les grandeurs infinies, Athalie, II, 7 dans GRANDEUR
...Je lui disais donc, en me grattant la tête, Que je voulais dormir, Plaid. I, 2 dans GRATTER
...Je lui disais donc en me grattant la tête Que je voulais dormir : présente ta requête Comme tu veux dormir, m'a-t-il dit gravement...., Plaid. I, 2 dans GRAVEMENT
Tandis que l'ennemi, par ma fuite trompé, Tenait après son char un vain peuple occupé, Et, gravant en airain ses frêles avantages, De mes États conquis enchaînait les images, Mithr. III, 1 dans GRAVER
Moi, je l'excuserais ! ah ! vos bontés, madame, Ont gravé trop avant ses crimes dans mon âme, Andr. IV, 3 dans GRAVER
Qui, madame, je veux que ma reconnaissance Désormais dans les coeurs grave votre puissance, Brit. IV, 2 dans GRAVER
Ces morts, cette Lesbos, ces cendres, cette flamme Sont les traits dont l'amour l'a gravé [Achille] dans votre âme, Iph. II, 5 dans GRAVER
Pour moi, quoique le ciel, au gré de mon amour, Dût encore des vents retarder le retour, Iphig. III, 3 dans GRÉ
Le sang, à votre gré, coule trop lentement, Athal. II, 5 dans GRÉ
....Il veut bon gré mal gré Ne se coucher qu'en robe et qu'en bonnet carré, Plaid. I, 1 dans GRÉ
Je me sais quelque gré de l'avoir fait [d'avoir fait rire], Plaid. Préface dans GRÉ
Je ne puis croire que le public me sache mauvais gré de lui avoir donné une tragédie qui a été honorée de tant de larmes, Bérén. Préface dans GRÉ
On nous avait trop tôt mandé la prise de l'ouvrage à cornes ; il ne fut attaqué pour la première fois qu'avant-hier, encore fut-il abandonné un moment après par les grenadiers du régiment des gardes, qui s'épouvantèrent mal à propos et que leurs officiers ne purent retenir même en leur présentant l'épée nue, comme pour les percer, Lett. à Boileau, 3 avril 1691 dans GRENADIER
Celui qui le tua était un des grenadiers à cheval, nommé Sans-raison ; voilà un vrai nom de grenadier.... les ennemis envoyèrent demander le corps, qui leur fut rendu ; et le grenadier Sans-raison rendit aussi les trente-cinq pistoles qu'il avait prises au mort, en disant : Tenez, voilà son argent, dont je ne veux point ; les grenadiers ne mettent la main sur les gens que pour les tuer, Lett. à Boileau, 15 juin 1692 dans GRENADIER
Les ennemis, qui craignaient d'être coupés, ont abandonné dans l'instant tout le chemin couvert, et, voyant dans leur ouvrage vingt de nos grenadiers qui avaient grimpé par un petit endroit où on ne pouvait monter qu'un à un, ils ont aussitôt battu la chamade, Lettre à Boileau, 24 juin 1692 dans GRIMPER
Tous les plus gros messieurs me parlaient chapeau bas, Monsieur de Petit-Jean, ah ! gros comme le bras, Plaid. I, 1 dans GROS, OSSE
Et l'on dit que, suivi d'un gros d'amis fidèles, On l'a vu se mêler au milieu des rebelles, Mithr. IV, 6 dans GROS, OSSE
C'est un torrent.... Qui, grossi des débris de cent peuples divers..., Alex. I, 2 dans GROSSI, IE
....L'artifice est grossier, Tu te feins criminel pour te justifier, Phèd. IV, 2 dans GROSSIER, IÈRE
Nous verrons notre camp grossir à chaque pas, Mithr. III, 1 dans GROSSIR
De leur dépouille enfin grossissez vos trésors, Esth. II, 1 dans GROSSIR
[Pharnace, qui]..., me troublant par des fables, Grossit, pour se sauver, le nombre des coupables, Mithr. III, 4 dans GROSSIR
C'est un don que le ciel ne nous refuse guère, Théb. V, 4 dans GUÈRE ou GUÈRES
Cependant guère se construit avec plus : Seigneur, tant de grandeur ne nous touche plus guère, Andr. I, 4 dans GUÈRE ou GUÈRES
Tu frappes et guéris, tu perds et ressuscites, Athalie, III, 7 dans GUÉRIR
Nos maux de votre main eurent leur guérison, Poésies, 1 dans GUÉRISON
La guerre a ses faveurs ainsi que ses disgrâces, Mithr. III, 1 dans GUERRE
Marchons, et dans son sein [de Rome] rejetons cette guerre Que sa fureur envoie aux deux bouts de la terre, ib. dans GUERRE
Quelle guerre intestine avons-nous allumée ?, Esth. III, 4 dans GUERRE
Prenez soin qu'à l'instant la trompette guerrière Dans le camp ennemi jette un subit effroi, Athal. V, 3 dans GUERRIER, IÈRE
Mais vous, s'il était vrai que son ardeur guerrière Eût ouvert à la vôtre une illustre carrière, Alex. IV, 2 dans GUERRIER, IÈRE
[Il] Se roule et leur présente une gueule enflammée Qui les couvre de feu, de sang et de fumée, Phèd. V, 6 dans GUEULE
Quelle gueule il a ! c'est-à-dire comme il bavarde, comme il crie ! Garder toujours un homme, et l'entendre crier ? Quelle gueule ! pour moi, je crois qu'il est sorcier, Plaid. I, 2 dans GUEULE
Voilà mes guichetiers en défaut, Dieu merci, Plaid. I, 3 dans GUICHETIER
Qu'après l'avoir d'Argos amenée en Aulide, Je refuse à l'autel de lui servir de guide, Iphig. III, 1 dans GUIDE
Allez et laissez-moi quelque fidèle guide, Phèdre, v, 1 dans GUIDE
L'audace et le mépris sont d'infidèles guides, Alex. I, 1 dans GUIDE
À peine un faible jour vous éclaire et me guide, Iphig. I, 1 dans GUIDER
Et vous les verrez tous, prévenant son ravage [de Rome], Guider dans l'Italie et suivre mon passage, Mithr. III, 1 dans GUIDER
Qu'un seigneur éminent en richesse, en puissance, Par la bride guidât son superbe coursier, Esther, II, 5 dans GUIDER
Mais ma force est au Dieu dont l'intérêt me guide, Athal. IV, 3 dans GUIDER
Revêtons-nous d'habillements Conformes à l'horrible fête Que l'impie Aman nous apprête, Esth. I, 5 dans HABILLEMENT
Quelles traces de sang vois-je sur vos habits ?, Théb. I, 3 dans HABIT
Et lui-même marchant en habits magnifiques, Esth. II, 5 dans HABIT
Je l'ai vu : son même air, son même habit de lin, Sa démarche, ses yeux, et tous ses traits enfin, Athal. II, 5 dans HABIT
Laissez là cet habit, quittez ce vil métier, ib. II, 7 dans HABIT
Les dieux mêmes, les dieux, de l'Olympe habitants.... Ont brûlé quelquefois de feux illégitimes, Phèd. IV, 6 dans HABITANT, ANTE
Souffrez que pour jamais le tremblant Hippolyte Disparaisse des lieux que votre épouse habite, Phèd. III, 5 dans HABITER
Les déserts, autrefois peuplés de sénateurs, Ne sont plus habités que par leurs délateurs, Brit. I, 2 dans HABITER
Abandonnez ce temple aux prêtres qui l'habitent, Athal. II, 3 dans HABITER
Tout ce peuple nombreux dont il [le sérail] est habité, Assemblé par mon ordre, attend ma volonté, Bajaz. III, 5 dans HABITER
Dieu descend et revient habiter parmi nous, Esth. III, 9 dans HABITER
Nous avons l'un et l'autre une haine obstinée, Théb. IV, 1 dans HAINE
Combien je vais sur moi faire éclater de haines !, Andr. III, 7 dans HAINE
Quoi ? vous le soupçonnez d'une haine couverte !, Brit. V, 1 dans HAINE
N'allons point nous charger d'une haine immortelle, Bérén. III, 2 dans HAINE
.... Quelle haine endurcie Pourrait en vous voyant n'être pas adoucie ?, Phèdre, II, 2 dans HAINE
Mais sa haine sur vous autrefois attachée Ou s'est évanouie, ou s'est bien relâchée, Phèdre, I, 1 dans HAINE
Si la haine peut seule attirer votre haine, ib. II, 5 dans HAINE
J'ai pris la vie en haine et ma flamme en horreur, Phèdre, I, 3 dans HAINE
.... Je crois surtout avoir fait éclater La haine des forfaits qu'on ose m'imputer, ib. IV, 2 dans HAINE
Rome à ce nom [de roi], si noble et si saint autrefois, Attacha pour jamais une haine puissante, Bérén. dans HAINE
Et je souhaiterais, dans ma juste colère, Que chacun le haït, comme le hait son père, Théb. I, 5 dans HAÏR
L'on hait avec excès lorsque l'on hait un frère, ib. III, 6 dans HAÏR
Ah ! je l'ai trop aimé, pour ne point le haïr, Andr. II, 1 dans HAÏR
Si je la haïssais, je ne la fuirais pas, Phèdre, I, 1 dans HAÏR
Quand vous me haïriez, je ne m'en plaindrais pas, ib. II, 5 dans HAÏR
Mais le roi qui le hait, veut que je le haïsse, Iphig. V, 1 dans HAÏR
Quand il hait une fois, il veut haïr toujours, Théb. II, 3 dans HAÏR
....il faut désormais que mon coeur, S'il n'aime avec transport, haïsse avec fureur, Andr. I, 4 dans HAÏR
Excuse un malheureux qui perd tout ce qu'il aime, Que tout le monde hait et qui se hait lui-même, Andr. III, 8 dans HAÏR
Où courez-vous ainsi tout pâle et hors d'haleine ?, Athal. II, 2 dans HALEINE
Il montre aux plus hardis à braver le danger, Théb. I, 1 dans HARDI, IE
Narcisse, plus hardi, s'empresse pour lui plaire, Brit. V, 8 dans HARDI, IE
D'amis et de soldats une troupe hardie Aux portes du palais attend notre sortie, Baj. IV, 7 dans HARDI, IE
Peuple lâche en effet et né pour l'esclavage, Hardi contre Dieu seul...., Ath. III, 7 dans HARDI, IE
Mais un traître qui n'est hardi qu'à m'offenser, Mithr. II, 4 dans HARDI, IE
....Si de mon propre sang ma main versant des flots N'eût par ce coup hardi réprimé vos complots, Ath. II, 7 dans HARDI, IE
Burrhus ose sur moi porter des mains hardies, Brit. IV, 2 dans HARDI, IE
Je sais mes perfidies, Oenone, et ne suis point de ces femmes hardies Qui, goûtant dans le crime une tranquille paix, Ont su se faire un front qui ne rougit jamais, Phèdre, III, 3 dans HARDI, IE
Pour moi, dût l'empereur punir ma hardiesse...., Brit. V, 5 dans HARDIESSE
Ses criminels attentats Des plus paisibles États Troublent l'heureuse harmonie, Esth. III, 3 dans HARMONIE
Et c'est un grand hasard s'il conclut votre affaire Sans plaider le curé, le gendre et le notaire, Plaid. I, 5 dans HASARD
Et bientôt les deux camps au pied de son rempart Devaient de la bataille éprouver le hasard, Bajaz. I, 2 dans HASARD
J'aurai devant les yeux je ne sais quel amour Que le hasard nous donne et nous ôte en un jour, Brit. IV, 3 dans HASARD
Hé bien ! pour un enfant qu'ils ne connaissent pas, Que le hasard peut-être a jeté dans leurs bras, Athal. III, 3 dans HASARD
Ma vie et mon amour tous deux courent hasard, Mithr. I, 5 dans HASARD
Je sais qu'il ne se plaît qu'au milieu des hasards, Poésies, 1 dans HASARD
Elle porte au hasard ses pas irrésolus, Phèdre, V, 5 dans HASARD
Qu'importe qu'au hasard un sang vil soit versé ?, Athal. II, 5 dans HASARD
S'honorer d'un regard Que vous aurez sur eux fait tomber par hasard, Brit. II, 2 dans HASARD
Un trône que Porus devait moins hasarder, Alex. III, 2 dans HASARDER
Mais mon père défend que le roi se hasarde, Athal. V, 1 dans HASARDER
Le fils d'Agamemnon vient hâter son supplice [d'un enfant], Andr. I, 4 dans HÂTER
Quand je devrais du ciel hâter l'arrêt fatal, Brit. III, 4 dans HÂTER
J'écrivis en Argos pour hâter ce voyage, Iphig. I, 1 dans HÂTER
Que l'on coure avertir et hâter la princesse, Théb. I, 1 dans HÂTER
Burrhus, de triompher, Brit. IV, 3 dans HÂTER
Hâtons-nous l'un et l'autre D'assurer à la fois mon bonheur et le vôtre, Bajaz. II, 1 dans HÂTER
Hâtons-nous aujourd'hui de jouir de la vie ; Qui sait si nous serons demain ?, Ath. II, 9 dans HÂTER
Jéhu sur les hauts lieux enfin osant offrir Un téméraire encens que Dieu ne peut souffrir, Athal. III, 6 dans HAUT, AUTE
L'armée à haute voix se déclare contre elle, Iphig. V, 6 dans HAUT, AUTE
Oui, sans doute, une ardeur si haute et si constante Vous promet dans l'histoire une place éclatante, Alex. I, 2 dans HAUT, AUTE
Les feux de ses regards, sa haute majesté Font connaître Alexandre, ib. III, 3 dans HAUT, AUTE
Souvent avec prudence un outrage enduré Aux honneurs les plus hauts a servi de degré, Esth. III, 1 dans HAUT, AUTE
Il entend les soupirs de l'humble qu'on outrage, Juge tous les mortels avec d'égales lois, Et du haut de son trône interroge les rois, Esther, III, 4 dans HAUT, AUTE
Nul n'éleva si haut la grandeur ottomane, Baj. II, 1 dans HAUT, AUTE
Ces conseils ne plairont qu'à des âmes hautaines, Alex. I, 2 dans HAUTAIN, AINE
Leurs enfants ont déjà leur audace hautaine, Athal. III, 3 dans HAUTAIN, AINE
Hé ! mon père, oubliez votre rang à ma vue, Iphig. II, 2 dans
Vous en Aulide ? vous ! hé ! qu'y venez-vous faire ?, ib. II, 6 dans
Hé quoi ! Mathan, d'un prêtre est-ce là le langage ?, Athal. II, 5 dans
Hé bien ! madame, hé bien ! il faut vous obéir, Andr. I, 4 dans
Malheureux, j'ai servi de héraut à sa gloire !, Esth. III, 1 dans HÉRAUT
Elle approche : elle voit l'herbe rouge et fumante [de sang], Phèdre, V, 6 dans HERBE
Et de Jérusalem l'herbe cache les murs, Esth. I, 1 dans HERBE
Hercule à désarmer coûtait moins qu'Hippolyte, Phèdre, II, 1 dans HERCULE
....S'unissant contre toi pour l'affreuse hérésie, Esth. Prologue. dans HÉRÉSIE
[Calchas] L'oeil farouche, l'air sombre et le poil hérissé, Iphig. V, 6 dans HÉRISSÉ, ÉE
Un autel hérissé de dards, de javelots, Iphig. III, 1 dans HÉRISSÉ, ÉE
Des coursiers attentifs le crin s'est hérissé, Phèdre, V, 6 dans HÉRISSER
Le crime d'une mère est un pesant fardeau ; Pour mes tristes enfants quel affreux héritage !, Phèd. III, 2 dans HÉRITAGE
S'immoler pour son nom et pour son héritage [de Dieu], D'un enfant d'Israël voilà le vrai partage, Esth. I, 3 dans HÉRITAGE
De votre injuste haine il n'a pas hérité, Phèdre, V, 3 dans HÉRITER
Reconnais l'héritier et le vrai fils d'Atrée, Iphig. V, 4 dans HÉRITIER, IÈRE
Déplorable héritier de ces rois triomphants, Athal. I, 1 dans HÉRITIER, IÈRE
Le crime d'en avoir dépouillé l'héritière [du trône], Brit. II, 3 dans HÉRITIER, IÈRE
L'empire vainement demande un héritier, Brit. II, 2 dans HÉRITIER, IÈRE
Élevé dans le sein d'une chaste héroïne, Phèdre, IV, 2 dans HÉROÏNE
Une héroïque ardeur brillait sur son visage, Théb. III, 1 dans HÉROÏQUE
Ce héros [Achille] si terrible au reste des humains.... Elle l'a vu pleurer et changer de visage, Iphig. IV, 1 dans HÉROS
Ce héros [Mithridate] dans mes bras est tombé tout sanglant, Mithr. V, 4 dans HÉROS
Elle flotte, elle hésite, en un mot elle est femme, Athal. III, 3 dans HÉSITER
Avec eux, dans une heure, il nous réconcilie, Iphig. III, 3 dans HEURE
Voici notre heure : allons célébrer ce grand jour, Athal. II, 1 dans HEURE
En public, à mon heure, on me donne audience, Brit. I, 1 dans HEURE
Enfin l'heure est venue Qu'il faut que mon secret éclate à votre vue, Mithr. III, 1 dans HEURE
Il faut les secourir, mais les heures sont chères, Esth. I, 3 dans HEURE
Grand Dieu ! voici ton heure, on t'amène ta proie, Athal. v, 3 dans HEURE
Peut-être nous touchons à notre heure dernière, Athal. V, 1 dans HEURE
Ah ! seigneur, si votre heure est une fois marquée, Phèdre, I, 1 dans HEURE
Ma fille, il faut céder : votre heure est arrivée, Iphig. IV, 4 dans HEURE
Ô bienheureux mille fois L'enfant que le seigneur aime, Qui de bonne heure entend sa voix !, Athal. II, 9 dans HEURE
Tu me retiens en vain, et dès cette même heure Il faut que je la voie ou du moins que je meure, Baj. v, 8 dans HEURE
Que vous me permettiez de vous voir à toute heure, Brit. IV, 2 dans HEURE
Dieu veut-il qu'à toute heure on prie, on le contemple ?, Athalie, II, 7 dans HEURE
Je vous ai commandé de partir tout à l'heure, Mithr. III, 1 dans HEURE
....Vous vous déclarez ses mortels ennemis, Si cet enfant sur l'heure en mes mains n'est remis, Athal. III, 4 dans HEURE
Plût au ciel que sa main heureusement cruelle Eût fait sur moi l'essai de sa fureur nouvelle !, Brit. V, 7 dans HEUREUSEMENT
Son épée en vos mains heureusement laissée, Phèd. III, 3 dans HEUREUSEMENT
Et vous avez montré par une heureuse audace Que le fils seul d'Achille a pu remplir sa place, Andr. I, 2 dans HEUREUX, EUSE
L'heureux empressement qui vous porte à me voir, ib. II, 2 dans HEUREUX, EUSE
Mais un heureux destin le conduit en ces lieux, ib. II, 3 dans HEUREUX, EUSE
Roi, père, époux heureux, fils du puissant Atrée, Iph. I, 1 dans HEUREUX, EUSE
Heureux dans mes malheurs d'en avoir pu sans crime Conter toute l'histoire à ceux qui les ont faits, Bérén. I, 4 dans HEUREUX, EUSE
Combien, en un moment, heureux et misérable !, Mithr. II, 6 dans HEUREUX, EUSE
Heureux qui, satisfait de son humble fortune, Libre du joug superbe où je suis attaché, Vit dans l'état obscur où les dieux l'ont caché !, Iph. I, 1 dans HEUREUX, EUSE
Hippolyte est heureux qu'aux dépens de vos jours Vous-même en expirant appuyiez ses discours, Phèdre, III, 3 dans HEUREUX, EUSE
Dans un temps plus heureux ma juste impatience Vous ferait repentir de votre défiance, Brit. III, 7 dans HEUREUX, EUSE
C'est moi.... Qui me suis appliquée à chercher les moyens De lui faciliter tant d'heureux entretiens, Bajaz. IV, 4 dans HEUREUX, EUSE
Je rends grâces au ciel que votre indifférence De mes heureux soupirs m'apprenne l'innocence, Andr. IV, 5 dans HEUREUX, EUSE
Oui, je bénis seigneur, l'heureuse cruauté, Andr. II, 5 dans HEUREUX, EUSE
Il [le roi] se plaint qu'à ses voeux un autre amour s'oppose ; Quel heureux criminel en peut être la cause ?, Mithr. II, 6 dans HEUREUX, EUSE
Sous un ciel plus heureux et plus digne de vous, ib. I, 3 dans HEUREUX, EUSE
On avait beau heurter, et m'ôter son chapeau, On n'entrait point chez nous sans graisser le marteau, Plaid. I, 1 dans HEURTER
Sous les pieds des chevaux cette reine foulée.... Et de son corps hideux les membres déchirés, Athal. I, 1 dans HIDEUX. EUSE
Je l'observais hier et je voyais ses yeux Lancer sur le lieu saint des regards furieux, Athal. I, 1 dans HIER
[Nul] Ne leur [aux Romains] a fait plus cher acheter la victoire, Ni de jours malheureux plus rempli leur histoire, Mithr. V, 5 dans HISTOIRE
Oui, sans doute, une ardeur si haute et si constante Vous promet dans l'histoire une place éclatante, Alex. I, 2 dans HISTOIRE
Servons tous trois d'exemple à l'univers De l'amour la plus tendre et la plus malheureuse Dont il puisse garder l'histoire douloureuse, Bérén. V, 7 dans HISTOIRE
Mais vous savez trop bien l'histoire de ma vie, Mithr. III, 1 dans HISTOIRE
Peut-on de nos malheurs leur dérober l'histoire ?, Ath. II, 7 dans HISTOIRE
Holà ! gardes, qu'on vienne, Bajaz. II, 1 dans HOLÀ
Pleure, Jérusalem, pleure, cité perfide, Des prophètes divins malheureuse homicide, Athal. III, 7 dans HOMICIDE
Ces fameux lévites Qui.... De leurs plus chers parents saintement homicides, Consacrèrent leurs mains dans le sang des perfides, ib. IV, 3 dans HOMICIDE
Lorsque dans son vaisseau, prisonnière timide, Vous voyiez devant vous ce vainqueur homicide, Iphig. II, 1 dans HOMICIDE
Sur le point d'attaquer une reine homicide, Athal. I, 2 dans HOMICIDE
Cessez ; repentez-vous de vos voeux homicides, Phèdre, V, 3 dans HOMICIDE
J'ai senti tout à coup un homicide acier Que le traître en mon sein a plongé tout entier, Athal. II, 5 dans HOMICIDE
Rois, prenez soin de l'absent Contre sa langue homicide [de la calomnie], Esth. III, 3 dans HOMICIDE
Aux feux inanimés dont se parent les cieux, Il rend de profanes hommages, Esth. II, 9 dans HOMMAGE
Il verra le sénat m'apporter ses hommages, Bérén. I, 5 dans HOMMAGE
Pour moi je suis plus fière, et fuis la gloire aisée D'arracher un hommage à mille autres offert, Phèdre, II, 1 dans HOMMAGE
Toujours à sa vertu vous rendiez quelque hommage, Brit. II, 6 dans HOMMAGE
Mais parmi tant d'honneurs vous êtes homme enfin, Iphig. I, 1 dans HOMME
....Il viendra me demander peut-être Un grand homme sec, là, qui me sert de témoin, Et qui jure pour moi lorsque j'en ai besoin, Plaid. I, 6 dans HOMME
Hé quoi donc ? les battus, ma foi, paieront l'amende ! Voyons ce qu'elle chante : hon.... " sixième janvier, Pour avoir faussement dit qu'il fallait lier...., Plaid. II, 4 dans HON
Tout courageux qu'il est, sans doute il ne souhaite Que de faire en effet une honnête retraite, Théb. III, 3 dans HONNÊTE
Monsieur, pardonnez-moi, je suis fort honnête homme, Plaid. II, 4 dans HONNÊTE
Et cette pension, madame, est-elle forte ? - Je n'en vivrais, monsieur, que trop honnêtement, Plaid. I, 7 dans HONNÊTEMENT
L'honneur parle, il suffit ; ce sont là nos oracles, Iphig. I, 2 dans HONNEUR
Mais, n'étant point unis par un lien si doux [l'hymen], Me puis-je avec honneur dérober avec vous ?, Phèd. V, 1 dans HONNEUR
De l'honneur ottoman ses successeurs jaloux, Bajaz. II, 1 dans HONNEUR
L'honneur seul peut flatter un esprit généreux, Esth. II, 5 dans HONNEUR
Je vois mes honneurs croître et tomber mon crédit, Brit. I, 1 dans HONNEUR
Et ne préférez pas à la solide gloire Des honneurs dont César prétend vous [Junie] revêtir La gloire d'un refus sujet au repentir, ib. II, 3 dans HONNEUR
....Que ma bouche et mon coeur, et tout ce que je suis, Rendent honneur au Dieu qui m'a donné la vie, Esth. II, 9 dans HONNEUR
Faut-il que sans honneur l'Euphrate vous revoie ?, Bérén. I, 3 dans HONNEUR
Il me faut sans honneur retourner sur mes pas, Iphig. II, 5 dans HONNEUR
Et traîné [Hector] sans honneur autour de nos murailles, Andr. III, 8 dans HONNEUR
Détruisons ses honneurs [de Rome] et faisons disparaître La honte de cent rois et la mienne peut-être, Mithr. III, 1 dans HONNEUR
Partez ; à vos honneurs [d'Achille partant pour Troie] j'apporte trop d'obstacles, Iphig. V, 2 dans HONNEUR
On verra de David l'héritier détestable Abolir tes honneurs [de Dieu], profaner ton autel, Et venger Athalie, Achab et Jézabel, Athal. V, 6 dans HONNEUR
Ah ! que l'on porte ailleurs les honneurs qu'on m'envoie ; Importune, peux-tu souhaiter qu'on me voie ?, Phèdre, III, 1 dans HONNEUR
Il respecte en Pyrrhus l'honneur du diadème, Andr. V, 2 dans HONNEUR
Et ces noms, ces respects, ces applaudissements Deviennent pour Titus autant d'engagements Qui, le liant, seigneur, d'une honorable chaîne.... Fixent dans son devoir ses voeux irrésolus, Bérén. V, 2 dans HONORABLE
Souffrez, si quelque monstre a pu vous échapper, Que j'apporte à vos pieds sa dépouille honorable, Phèdre, III, 5 dans HONORABLE
Auguste votre aïeul honora moins Livie, Brit. I, 1 dans HONORER
C'est ainsi que le roi Honore le mérite et couronne la foi, Esth. II, 5 dans HONORER
Seigneur, honorez moins une faible conquête, Iphig. I, 2 dans HONORER
Il veut, pour m'honorer, la tenir [Hermione] de ma main, Andr. III, 1 dans HONORER
J'eus soin de vous nommer, par un contraire choix, Des gouverneurs que Rome honorait de sa voix, Brit. IV, 2 dans HONORER
Attachés sur vos yeux, s'honorer d'un regard Que vous aurez sur eux fait tomber au hasard, Brit. II, 2 dans HONORER
Et qui de ma faveur se voudrait honorer ?, Iphig. V, 2 dans HONORER
Dans la nuit du tombeau j'enfermerai ma honte, Iphig. II, 1 dans HONTE
J'ai déclaré ma honte aux yeux de mon vainqueur, Phèdre, III, 1 dans HONTE
Déjà de sa présence [de Phèdre] avec honte chassée, Dans la profonde mer Oenone s'est lancée, ib. V, 5 dans HONTE
Ô honte, qui jamais ne peut être effacée !, Esth. III, 1 dans HONTE
Mille bruits en courent à ma honte, Brit. IV, 2 dans HONTE
Je veux voir son désordre et jouir de sa honte, Bajaz. IV, 6 dans HONTE
Songez-vous que toute autre alliance Fera honte aux Césars, auteurs de ma naissance ?, Brit. II, 3 dans HONTE
Malgré mes voeux, seigneur, honteusement déçus, Androm. IV, 3 dans HONTEUSEMENT
Pour écouter jamais une offre si honteuse, Alex. I, 1 dans HONTEUX, EUSE
Seul d'un honteux affront votre frère blessé A-t-il droit de venger son amour offensé ?, Iph. IV, 6 dans HONTEUX, EUSE
Continuez, brûlez d'une honteuse flamme, Mithr. III, 5 dans HONTEUX, EUSE
Et cet aveu honteux où vous m'avez forcée, ib. IV, 4 dans HONTEUX, EUSE
Je te laisse trop voir mes honteuses douleurs, Phèdre, I, 3 dans HONTEUX, EUSE
Honteux de rabaisser par cet indigne usage Les héros dont encore elles [les aigles romaines] portent l'image, Brit. IV, 2 dans HONTEUX, EUSE
Qui, moi, j'aurais voulu, honteuse, méprisée, D'un peuple qui me hait soutenir la risée ?, Bérén. IV, 5 dans HONTEUX, EUSE
Quand l'astre du jour Aura sur l'horizon fait le tiers de son tour, Athal. I, 2 dans HORIZON
Et lui promettez tout, hormis le diadème, Théb. III, 5 dans HORMIS
Le ciel brille d'éclairs, s'entr'ouvre, et parmi nous Jette une sainte horreur qui nous rassure tous, Iph. V, 6 dans HORREUR
Malgré la juste horreur que son crime me donne, Andr. IV, 3 dans HORREUR
Quel jour mêlé d'horreur vient effrayer mon âme !, Esth. III, 4 dans HORREUR
Le ciel avec horreur voit ce monstre sauvage, Phèdre, V, 6 dans HORREUR
Dans l'infidèle sang baignez-vous sans horreur, Athal. IV, 3 dans HORREUR
Elle a craint qu'Hippolyte, instruit de ma fureur, Ne découvrît un feu qui lui faisait horreur, Phèdre, V, 7 dans HORREUR
Va, je la désavoue, et tu me fais horreur, Andr. V, 3 dans HORREUR
Sait-il toute l'horreur que ce Juif vous inspire ?, Esth. III, 1 dans HORREUR
Burrhus pour le mensonge eut toujours trop d'horreur, Brit. I, 2 dans HORREUR
Vous trouverez partout l'horreur du nom romain, Mithr. III, 1 dans HORREUR
Il te manquait encor ces perfides amours Pour être le supplice et l'horreur de mes jours, Mithr. III, 1 dans HORREUR
J'ai pris la vie en haine et ma flamme en horreur, Phèdre, I, 3 dans HORREUR
David m'est en horreur, Athal. II, 7 dans HORREUR
Baal est en horreur dans la sainte cité, ib. V, 6 dans HORREUR
Il nous croit en horreur à toute la nature, Esth. I, 3 dans HORREUR
Mais à mes tristes yeux votre mort préparée Dans toute son horreur ne s'était pas montrée, Baj. II, 5 dans HORREUR
C'était pendant l'horreur d'une profonde nuit : Ma mère Jésabel devant moi s'est montrée, Comme au jour de sa mort pompeusement parée, Ath. II, 5 dans HORREUR
Il a dans ces horreurs [les agitations d'une insomnie cruelle] passé toute la nuit, Esth. II, 1 dans HORREUR
Un tel excès d'horreur rend mon âme interdite, Phèdre, IV, 2 dans HORREUR
Et je l'ai vue aussi cette cour peu sincère Des crimes de Néron approuver les horreurs, Bérén. II, 2 dans HORREUR
De toutes les horreurs, va, comble la mesure, Athal. III, 5 dans HORREUR
Non, quoi que vous disiez, cet horrible dessein Ne fut jamais, seigneur, conçu dans votre sein, Brit. IV, 3 dans HORRIBLE
La chute désormais ne peut être qu'horrible, Esth. III, 1 dans HORRIBLE
Hélas ! l'état horrible où le ciel me l'offrit [un enfant, Joas]..., Athal. I, 2 dans HORRIBLE
....Mon coeur hors de lui-même S'oublie et se souvient seulement qu'il vous aime, Bérén. IV, 5 dans HORS
Le grand prêtre a sur lui répandu l'huile sainte, Athal. v, 1 dans HUILE
Venez, de l'huile sainte il faut vous consacrer, ib. IV, 3 dans HUILE
Un sergent ! un sergent ! - Un huissier ! un huissier !, Plaid. I, 8 dans HUISSIER
Et tu crois que, pour moi plus humain que son père, Hippolyte rendra ma chaîne plus légère ?, Phèdre, II, 1 dans HUMAIN, AINE
Vous verriez à regret marcher à votre suite Un indigne empereur, sans empire, sans cour, Vil spectacle aux humains des faiblesses d'amour, Bérén. V, 6 dans HUMAIN, AINE
On ne voit plus pour nous ses redoutables mains De merveilles sans nombre effrayer les humains, Athal. I, 1 dans HUMAIN, AINE
Minos juge aux enfers tous les pâles humains, Phèdre, IV, 6 dans HUMAIN, AINE
Ou renoncez, seigneur, à toute humanité, Bérén. IV, 7 dans HUMANITÉ
Peut-être je devrais, plus humble en ma misère, Me souvenir du moins que je parle à son frère, Mithr. I, 2 dans HUMBLE
Il prend l'humble sous sa défense, Esth. I, 5 dans HUMBLE
Il entend les soupirs de l'humble qu'on outrage, ib. III, 4 dans HUMBLE
Cet humble adorateur se déclare mon maître, Alex. III, 1 dans HUMBLE
Heureux qui satisfait de son humble fortune, Libre du joug superbe où je suis attaché...., Iphig. I, 1 dans HUMBLE
Le fer moissonna tout, et la terre humectée But à regret le sang des neveux d'Érechthée, Phèdre, II, 1 dans HUMECTÉ, ÉE
Je lis sur son visage Des fiers Domitius l'humeur triste et sauvage, Brit. I, 1 dans HUMEUR
Cependant sur le dos de la plaine liquide S'élève à gros bouillons une montagne humide, Phèdre, V, 6 dans HUMIDE
Irai-je l'aborder.... L'oeil humide de pleurs par l'ingrat rebutés ?, Phèdre, III, 3 dans HUMIDE
Ne puis-je pas d'Achille humilier l'audace ?, Iphig. IV, 8 dans HUMILIER
Aux pieds de l'Éternel je viens m'humilier, Esth. I, 1 dans HUMILIER
Vous voulez que le roi s'abaisse et s'humilie, Mithr. III, 1 dans HUMILIER
Combien en as-tu vu, je dis des plus huppés... !, Plaid. I, 4 dans HUPPÉ, ÉE
Des enfants de Lévi la troupe consternée En poussa vers le ciel des hurlements affreux, Athal. III, 3 dans HURLEMENT
Tous ces Normands voulaient se divertir de nous : On apprend à hurler, dit l'autre, avec les loups, Plaid. I, 1 dans HURLER
Jamais hymen formé sous le plus noir auspice De l'hymen que je crains n'égala le supplice, Mithr. I, 2 dans HYMEN
L'hymen n'est pas toujours entouré de flambeaux, Phèdre V, 1 dans HYMEN
Avant qu'on eût conclu ce fatal hyménée, Andr. V, 1 dans HYMÉNÉE
Exposer à vos yeux l'idée universelle De ma cause, et des faits énoncés en icelle, Plaid. III, 3 dans ICELUI
Vous savez quel sujet conduit ici leurs pas, Iphig. II, 7 dans ICI
Et ce n'est pas Calchas que vous cherchez ici [dans le camp des Grecs], Iph. II, 4 dans ICI
Ce songe, Hydaspe, est donc sorti de son idée, Esth. II, 1 dans IDÉE
Ne me rappelez point une trop chère idée, Bérén. V, 5 dans IDÉE
Mais de ce souvenir mon âme possédée A deux fois en dormant revu la même idée, Athal. II, 5 dans IDÉE
Crois-tu.... Que.... D'une si douce erreur si longtemps possédée, Je puisse désormais souffrir une autre idée ?, Bajaz. II, 1 dans IDÉE
Jusque sur notre autel votre injuste marâtre Veut offrir à Baal un encens idolâtre, Athal. I, 2 dans IDOLÂTRE
Mon père, en ce jour solennel, De l'idolâtre impur fuit l'aspect criminel, Athal. III, 2 dans IDOLÂTRE
Je ne prends pas pour juge une cour idolâtre, Bérén. II, 2 dans IDOLÂTRE
Pour bannir l'ennemi dont j'étais idolâtre, Phèdre, I, 3 dans IDOLÂTRE
J'aime, que dis-je, aimer ? j'idolâtre Junie, Brit. II, 2 dans IDOLÂTRER
Il [Néron] excelle.... à venir prodiguer sa voix sur un théâtre, à réciter des chants qu'il veut qu'on idolâtre, Brit. IV, 4 dans IDOLÂTRER
Antoine, qui l'aima jusqu'à l'idolâtrie, Bérén. II, 2 dans IDOLÂTRIE
Si nous ne courbons les genoux Devant une muette idole, Esth. II, 9 dans IDOLE
Et ce sont ces périls et ce soin de ma vie Qui d'un servile hymen feraient l'ignominie, Baj. II, 3 dans IGNOMINIE
Je n'ai point de leur joug [des Romains] subi l'ignominie, Mithr. V, 5 dans IGNOMINIE
Et Phèdre, tôt ou tard de son crime punie, N'en saurait éviter la juste ignominie, Phèd. V, 1 dans IGNOMINIE
J'ignore de quel crime on a pu me noircir, Brit. IV, 2 dans IGNORER
J'ignore si de Dieu l'ange se dévoilant Est venu lui montrer un glaive étincelant, Ath. II, 2 dans IGNORER
Je lui vendrai si cher ce bonheur qu'il ignore, Qu'il vaudrait mieux pour lui qu'il l'ignorât encore, Mithr. II, 1 dans IGNORER
Jusqu'ici d'un vain titre Octavie honorée, Inutile à la cour, en était ignorée, Brit. III, 4 dans IGNORER
Je veux qu'on dise un jour aux siècles effrayés : Il fut des Juifs, il fut une insolente race, Esth. II, 1 dans IL, au singulier, ILS, au pluriel
Laissez-moi le cacher en quelque île déserte, Andr. III, 4 dans ÎLE
Rome.... ne reconnaît point les fruits illégitimes Qui naissent d'un hymen contraire à ses maximes, Bérén. II, 1 dans ILLÉGITIME
Prennent-ils [les dieux] donc plaisir à faire des coupables, Afin d'en faire après d'illustres misérables ?, Théb. III, 2 dans ILLUSTRE
....Une fille, Seul reste du débris d'une illustre famille, Brit. II, 3 dans ILLUSTRE
L'illustre Josabet porte vers vous ses pas, Ath. I, 1 dans ILLUSTRE
Et lorsque cette reine, assurant sa conquête, Vous attend pour témoin de cette illustre fête, Bérén. I, 3 dans ILLUSTRE
Cet illustre trépas ne peut-il vous [dieux] calmer ?, Théb. III, 3 dans ILLUSTRE
Jamais plus illustre querelle De vos aïeux n'arma le zèle, Athal. IV, 5 dans ILLUSTRE
Pardonnez à l'éclat d'une illustre fortune Ce reste de fierté..., Andr. III, 6 dans ILLUSTRE
Et vous vous signalez par d'illustres leçons, Brit. III, 3 dans ILLUSTRE
Rome.... De mes États conquis enchaînait les images, Mithr. III, 1 dans IMAGE
Tout son palais est plein de leurs images [des faux dieux], Esth. II, 9 dans IMAGE
Partout du désespoir je rencontre l'image, Bérén. V, 7 dans IMAGE
Ils [les flatteurs] vous feront enfin haïr la vérité, Vous peindront la vertu sous une affreuse image, Ath. IV, 3 dans IMAGE
Que sur son passage Tout d'un calme profond lui présente l'image, ib. V, 3 dans IMAGE
Excusez ma douleur ; cette image cruelle [Hippolyte traîné par ses chevaux] Sera pour moi de pleurs une source éternelle, Phèdre, V, 6 dans IMAGE
Quoi ! toujours de ce Juif l'image vous désole ?, Esth. III, 1 dans IMAGE
De son image en vain j'ai voulu me distraire, Brit. II, 2 dans IMAGE
Dans le fond des forêts votre image me suit, Phèd. II, 2 dans IMAGE
Adieu, je vais, le coeur trop plein de votre image, Attendre, en vous aimant, la mort pour mon partage, Bérén. I, 4 dans IMAGE
Quoique mon courage Se fît de ce complot une funeste image, Andr. V, 3 dans IMAGE
Il a dans ces horreurs passé toute la nuit ; Enfin, las d'appeler un sommeil qui le fuit, Pour écarter de lui ces images funèbres..., Esth. II, 1 dans IMAGE
Elle aime mon rival, je ne puis l'ignorer ; Mais je mettrai ma joie à le désespérer ; Je me fais de sa peine une image charmante, Brit. II, 8 dans IMAGE
De ce couple perfide J'avais presque oublié l'attentat parricide, Et j'ai pâli deux fois au terrible récit Qui vient d'en retracer l'image à mon esprit, Esth. II, 3 dans IMAGE
Et ne connais-tu pas l'implacable Agrippine ? Mon amour inquiet déjà se l'imagine Qui m'amène Octavie, Brit. II, 2 dans IMAGINER
L'imbécile Ibrahim, sans craindre sa naissance, Traîne, exempt de péril, une éternelle enfance, Baj. I, 1 dans IMBÉCILE
Ses gardes affligés Imitaient son silence autour de lui rangés, Phèd. V, 6 dans IMITER
Elle [Rome] se tait du moins : imitez son silence, Brit. III, 8 dans IMITER
Ainsi dans leurs excès vous n'imiteriez pas L'infidèle Joram, l'impie Ochosias ?, Ath. IV, 2 dans IMITER
Toutefois en ces lieux je ne connais personne Qui ne doive imiter l'exemple que je donne, Mithr. I, 3 dans IMITER
Tout le camp immobile L'écoute avec frayeur et regarde Eriphile, Iphig. v, 6 dans IMMOBILE
Il fallut s'arrêter, et la rame inutile Fatigua vainement une mer immobile, ib. I, 1 dans IMMOBILE
Madame, je me rais et demeure immobile, ib. HI, 5 dans IMMOBILE
Lorsque d'un saint respect tous les Persans touchés N'osent lever leurs fronts à la terre attachés, Lui, fièrement assis et la tête immobile..., Esth. II, 1 dans IMMOBILE
Près de ce champ fatal Jézabel immolée, Ath. I, 1 dans IMMOLÉ, ÉE
Seigneur, vous le savez, j'ai donné ma parole ; Et, si ma fille vient, je consens qu'on l'immole, Iph. I, 3 dans IMMOLER
Elle allait immoler Joad à son courroux, Ath. III, 3 dans IMMOLER
On l'immole à ma haine et non pas à l'État, Andr. IV, 4 dans IMMOLER
Immoler Troie aux Grecs, au fils d'Hector la Grèce, Andr. IV, 5 dans IMMOLER
De quel front, immolant tout l'État à ma fille, Roi sans gloire, j'irais vieillir dans ma famille ?, Iph. I, 1 dans IMMOLER
Qu'il doit immoler tout à sa grandeur suprême, Athal. IV, 3 dans IMMOLER
Un héros pour l'État s'est lui-même immolé, Théb. III, 3 dans IMMOLER
[Ô Dieu]... C'est à nous de chanter, nous à qui tu révèles Tes clartés immortelles, Athal. II, 9 dans IMMORTEL, ELLE
[Ô Neptune] Dans les longues rigueurs d'une prison cruelle Je n'ai point imploré ta puissance immortelle, Phèdre, IV, 2 dans IMMORTEL, ELLE
Une immortelle main de sa perte [d'Hippolyte] est chargée ; Neptune me la doit, ib. IV, 4 dans IMMORTEL, ELLE
Nous courons à l'autel Nous jurer, malgré nous, un amour immortel, Andr. IV, 5 dans IMMORTEL, ELLE
Je n'aurais pas, seigneur, reçu ce coup mortel, Dans le temps que j'espère un bonheur immortel, Bérén. IV, 5 dans IMMORTEL, ELLE
Sa mort [d'Hector] seule a rendu votre père immortel, Andr. I, 4 dans IMMORTEL, ELLE
Que je relevais Troie et rendais imparfait Tout ce qu'a fait Achille, et tout ce que j'ai fait, Andr. II, 4 dans IMPARFAIT, AITE
Ma victoire, à vos yeux, semblait-elle imparfaite ?, Alex. V, 1 dans IMPARFAIT, AITE
Néron porta impatiemment la mort de Narcisse, Brit. 2e préf. dans IMPATIEMMENT
Dans un temps plus heureux, ma juste impatience Vous ferait repentir de votre défiance, Brit. III, 7 dans IMPATIENCE
Que ton retour tardait à mon impatience !, Bajaz. I, 1 dans IMPATIENCE
D'un peuple impatient vous entendez la voix, Iphig. V, 3 dans IMPATIENT, ENTE
L'impatient Néron cesse de se contraindre ; Las de se faire aimer, il veut se faire craindre, Brit. I, 1 dans IMPATIENT, ENTE
La reine impatiente attend votre réponse, Athal. III, 4 dans IMPATIENT, ENTE
Ton coeur impatient de revoir ta Troyenne, Andr. IV, 5 dans IMPATIENT, ENTE
Impatient déjà d'expier son offense, Phèd. II, 5 dans IMPATIENT, ENTE
Peut-être avant la nuit l'heureuse Bérénice Change le nom de reine au nom d'impératrice, Bérén. I, 3 dans IMPÉRATRICE
[Roi] Qui sous la loi du riche impérieux Ne souffre point que le peuple gémisse, Esth. III, 3 dans IMPÉRIEUX, EUSE
Arrêtez, a-t-il dit, arrêtez, inhumains.... Ces mots impérieux n'ont point trouvé d'obstacle, Théb. III, 3 dans IMPÉRIEUX, EUSE
C'est pour vous qu'on l'a vu, vainqueur de tant de princes, D'un cours impétueux traverser vos provinces, Alex. II, 1 dans IMPÉTUEUX, EUSE
Leur fougue impétueuse [des chevaux] enfin se ralentit, Phèd. V, 6 dans IMPÉTUEUX, EUSE
Indomptable taureau, dragon impétueux, Phèd. V, 6 dans IMPÉTUEUX, EUSE
Alors qu'aura servi ce zèle impétueux ?, Baj. II, 3 dans IMPÉTUEUX, EUSE
Rions, chantons, dit cette troupe impie ; De fleurs en fleurs, de plaisirs en plaisirs Promenons nos désirs, Athal. II, 9 dans IMPIE
J'ai vu l'impie adoré sur la terre ; Pareil au cèdre, il cachait dans les cieux Son front audacieux, Esth. III, 9 dans IMPIE
Le bonheur de l'impie est toujours agité ; Il erre à la merci de sa propre inconstance, ib. II, 9 dans IMPIE
Nulle paix pour l'impie ; il la cherche ; elle fuit, Et le calme en son coeur ne trouve pas de place, ib. II, 9 dans IMPIE
Eh bien, de cette impie a-t-on puni l'audace ?, Ath. V, 8 dans IMPIE
Pourquoi ta bouche impie A-t-elle en l'accusant osé noircir sa vie ?, Phèd. IV, 6 dans IMPIE
Qu'ils viennent donc sur moi prouver leur zèle impie, Iphig. V, 7 dans IMPIE
Ce temple l'importune, et son impiété Voudrait anéantir le Dieu qu'il a quitté, Ath. I, 1 dans IMPIÉTÉ
Rompez, rompez tout pacte avec l'impiété, ib. dans IMPIÉTÉ
Lui [Mardochée], fièrement assis et la tête immobile, Traite tous ces honneurs [rendus à Aman] d'impiété servile, Esth. II, 1 dans IMPIÉTÉ
Impitoyable Dieu, toi seul as tout conduit, Ath. V, 6 dans IMPITOYABLE
Aussi barbare époux qu'impitoyable père, Venez, si vous l'osez, la ravir à sa mère, Iphig. IV, 4 dans IMPITOYABLE
D'une esclave barbare, esclave impitoyable, Baj. V, 8 dans IMPITOYABLE
Te semblait-il croyable Que le triste jouet d'un sort impitoyable Dût connaître l'amour ?..., Phèdre, II, 1 dans IMPITOYABLE
Un poignard à la main, l'implacable Athalie Au carnage animait ses barbares soldats, Athal. I, 2 dans IMPLACABLE
Et ne connais-tu pas l'implacable Agrippine ?, Brit. II, 2 dans IMPLACABLE
Implacable Vénus, suis-je assez confondue ?, Phèd. III, 2 dans IMPLACABLE
Implacable ennemi des amoureuses lois, Phèd. I, 1 dans IMPLACABLE
Mais veut-il que l'on garde une haine implacable ?, Esth. III, 5 dans IMPLACABLE
Ce dieu tutélaire Ne sera pas en vain imploré par mon père, Phèdre, II, 5 dans IMPLORER
Moi jalouse ! et Thésée est celui que j'implore, ib. IV, 6 dans IMPLORER
J'ose vous implorer et pour ma propre vie, Et pour les tristes jours d'un peuple infortuné...., Esth. III, 4 dans IMPLORER
L'on n'implore plus Que le nom de Sénèque et l'appui de Burrhus, Brit. I, 1 dans IMPLORER
Seigneur, je viens pour elle implorer votre appui, Iphig. III, 5 dans IMPLORER
Je n'ai point imploré ta puissance immortelle, Phèdre, IV, 2 dans IMPLORER
Quel sujet important conduit ici vos pas ?, Esth. II, 7 dans IMPORTANT, ANTE
Ainsi ce roi qui seul a, durant quarante ans, Lassé tout ce que Rome eut de chefs importants, Mithr. I, 1 dans IMPORTANT, ANTE
Allez, cet ordre importe au salut de l'empire, Brit. II, 1 dans IMPORTER
Que m'importe, seigneur, sa haine ou sa tendresse ?, Andr. II, 2 dans IMPORTER
Et que m'importe, hélas ! de ces vains ornements ?, Bérén. IV, 2 dans IMPORTER
Britannicus le gêne, Albine ; et chaque jour Je sens que je deviens importune à mon tour, Brit. I, 1 dans IMPORTUN, UNE
Captive, toujours triste, importune à moi-même, Andr. I, 4 dans IMPORTUN, UNE
Ah ! que l'on porte ailleurs les honneurs qu'on envoie : Importune, peux-tu souhaiter qu'on me voie ?, Phèdre, III, 1 dans IMPORTUN, UNE
Madame, je le sais, les soupçons importuns Sont d'un second hymen les fruits les plus communs, Phèdre, II, 5 dans IMPORTUN, UNE
Pardonnez à l'éclat d'une illustre fortune Ce reste de fierté qui craint d'être importune, Andr. III, 6 dans IMPORTUN, UNE
Laissons de leur amour la recherche importune, Bajaz. IV, 4 dans IMPORTUN, UNE
....Oubliez une gloire importune ; Ce triste abaissement convient à ma fortune, Iphig. III, 5 dans IMPORTUN, UNE
Cesse, cesse et m'épargne un importun discours, Phèdre, IV, 2 dans IMPORTUN, UNE
Sa présence [de Joas] à la fin pourrait être importune, Athal. II, 7 dans IMPORTUN, UNE
Du bruit de ses exploits mon âme importunée, Alex. I, 2 dans IMPORTUNÉ, ÉE
De ma présence encor j'importune vos yeux, Bérén. III, 3 dans IMPORTUNER
Le ciel même en secret semble la condamner : Ses voeux depuis quatre ans ont beau l'importuner, Brit. II, 3 dans IMPORTUNER
Seigneur, j'irai remplir le nombre des vestales, Ne lui disputez plus [à Britannicus] mes voeux infortunés ; Souffrez que les dieux seuls en soient importunés, ib. III, 8 dans IMPORTUNER
Mon arc, mes javelots, mon char, tout m'importune, Phèdre, II, 2 dans IMPORTUNER
Ce temple l'importune [Mathan], et son impiété Voudrait anéantir le dieu qu'il a quitté, Athal. I, 1 dans IMPORTUNER
De quel soin votre amour va-t-il s'importuner ?, Bérén. II, 4 dans IMPORTUNER
À combien de chagrins il faut que je m'apprête ! Que d'importunités !, Brit. II, 2 dans IMPORTUNITÉ
Vous vous plaignez d'un joug imposé dès longtemps, Phèdre, IV, 6 dans IMPOSÉ, ÉE
Mais enfin c'est vouloir que je m'impose un maître, Théb. III, 4 dans IMPOSER
Pensez-vous que ma voix Ait fait un empereur pour m'en imposer trois ?, Brit. I, 2 dans IMPOSER
Je sentis le fardeau qui m'était imposé, Bérén. II, 2 dans IMPOSER
Non, seigneur, je vous hais d'autant plus qu'on vous aime, D'autant plus qu'il me faut vous admirer moi-même, Que l'univers entier m'en impose la loi, Alex. IV, 2 dans IMPOSER
Pourquoi vous imposer la peine de son crime ?, Iphig. IV, 4 dans IMPOSER
Je n'examinais rien, j'espérais l'impossible, Bérén. IV, 5 dans IMPOSSIBLE
Ces festons où nos noms enlacés l'un dans l'autre, à mes tristes regards viennent partout s'offrir, Sont autant d'imposteurs que je ne puis souffrir, Bérén. V, 5 dans IMPOSTEUR
Un roi sage, ennemi du langage menteur, Écarte d'un regard le perfide imposteur, Esth. III, 3 dans IMPOSTEUR
Prêt d'imposer silence à ce bruit imposteur, Iphig. III, 1 dans IMPOSTEUR
Votre bouche, dit-il, est pleine d'imposture, Phèdre, IV, 4 dans IMPOSTURE
....Tout ce qu'il dit sont autant d'impostures, Plaid. II, 9 dans IMPOSTURE
De vos songes menteurs l'imposture est visible, Athal. II, 7 dans IMPOSTURE
Lorsque d'Ochosias le trépas imprévu...., Athal. I, 1 dans IMPRÉVU, UE
Le ciel a sur son front imprimé sa noblesse, Iphig. III, 4 dans IMPRIMER
Je veux bien excuser son heureuse imprudence, Iphig. IV, 10 dans IMPRUDENCE
Je n'avais qu'un ami, son imprudente flamme Du tyran de l'Épire allait ravir la femme, Phèd. III, 5 dans IMPRUDENT, ENTE
Ah ! Que ton impudence excite mon courroux !, Phèd. IV, 2 dans IMPUDENCE
D'où lui vient, cher ami, cette impudente audace ?, Esth. II, 1 dans IMPUDENT, ENTE
Je vois de tes froideurs le principe odieux : Phèdre seule charmait tes impudiques yeux, Phèdre, IV, 2 dans IMPUDIQUE
Seigneur, de mes efforts je connais l'impuissance, Iphig. I, 5 dans IMPUISSANCE
.... Venez, madame, suivez-moi ; Ne craignez ni les cris ni la foule impuissante D'un peuple qui se presse autour de cette tente, Iph. V, 2 dans IMPUISSANT, ANTE
Je crois qu'à mon exemple impuissant à trahir, Il hait à coeur ouvert ou cesse de haïr, Brit. V, 1 dans IMPUISSANT, ANTE
Ils me reprocheraient, non des cris impuissants, Mais des crimes pour vous commis à votre vue, Brit. IV, 2 dans IMPUISSANT, ANTE
Et, sans renouveler ses assauts impuissants, Résolu de combattre, attendait les Persans, Bajaz. I, 1 dans IMPUISSANT, ANTE
En efforts impuissants leur maître se consume, Phèd. V, 6 dans IMPUISSANT, ANTE
Une impie étrangère Se baigne impunément dans le sang de nos rois, Athal. I, 1 dans IMPUNÉMENT
Pensez-vous être saint et juste impunément ?, Athal. I, 1 dans IMPUNÉMENT
Dans un lâche sommeil crois-tu qu'enseveli, Achille aura pour elle impunément pâli ?, Iphig. VI, 1 dans IMPUNÉMENT
Néron impunément ne sera pas jaloux, Brit. II, 2 dans IMPUNÉMENT
Redemander Hélène aux Troyens impunis, Andr. III, 3 dans IMPUNI, IE
Moi, seigneur ! que je fuie ! Que Pharnace impuni, les Romains triomphants...., Mithr. V, 5 dans IMPUNI, IE
Sion, repaire affreux de reptiles impurs, Esth. I, 1 dans IMPUR, URE
Mon père, en ce jour solennel, De l'idolâtre impur fuit l'aspect criminel, Athal. III, 2 dans IMPUR, URE
Reste impur des brigands dont j'ai purgé la terre, Phèdre, IV, 2 dans IMPUR, URE
Cette Esther, l'innocence et la sagesse même, Dans cette source impure aurait puisé ses jours !, Esth. III, 4 dans IMPUR, URE
Ou ne dois-je imputer qu'à votre seul devoir L'heureux empressement qui vous porte à me voir ?, Andr. II, 2 dans IMPUTER
Nos superbes vainqueurs, insultant à nos larmes, Imputent à leurs dieux le bonheur de leurs armes, Esth. I, 4 dans IMPUTER
À l'amour de Pharnace on impute mes pleurs !, Mithr. II, 6 dans IMPUTER
Seigneur, je crois surtout avoir fait éclater La haine des forfaits qu'on ose m'imputer, Phèdre, IV, 2 dans IMPUTER
Ne vous imputez point le malheur qui m'opprime, Mithr. IV, 2 dans IMPUTER
Il oppose à l'amour un coeur inaccessible, Ph. III, 1 dans INACCESSIBLE
Aux feux inanimés dont se parent les cieux Il rend de profanes hommages, Esth. II, 9 dans INANIMÉ, ÉE
Et froide, gémissante et presque inanimée, Aux pieds de son amant elle tombe pâmée, Phèdre, V, 6 dans INANIMÉ, ÉE
D'un peuple sans vigueur et presque inanimé, Alex. II, 2 dans INANIMÉ, ÉE
J'entretins la sultane, et, cachant mon dessein, Lui montrai d'Amurat le retour incertain, Bajaz. I, 1 dans INCERTAIN, AINE
De vos ans passagers le nombre est incertain, Athal. II, 9 dans INCERTAIN, AINE
Infortuné, proscrit, incertain de régner, Dois-je irriter les coeurs au lieu de les gagner ?, Bajaz. II, 1 dans INCERTAIN, AINE
Toujours je vous croirais incertain de ma foi, Mithr. IV, 4 dans INCERTAIN, AINE
Du choix d'un successeur Athènes incertaine Parle de vous, Phèd. II, 2 dans INCERTAIN, AINE
Le trouble semble croître en leur âme incertaine, Phèd. V, 5 dans INCERTAIN, AINE
J'ai trouvé son courroux chancelant, incertain, Et déjà remettant sa vengeance à demain, Athal. III, 3 dans INCERTAIN, AINE
Mon coeur, désespéré d'un an d'ingratitude, Ne peut plus de son sort souffrir l'incertitude, Andr. III, 7 dans INCERTITUDE
Je ne respire pas dans cette incertitude, Bérén. II, 5 dans INCERTITUDE
Est-ce à moi de languir dans cette incertitude ?, Athal. III, 3 dans INCERTITUDE
Va chercher des amis dont l'estime funeste Honore l'adultère, applaudisse à l'inceste, Phèd. IV, 2 dans INCESTE
Mes crimes désormais ont passé la mesure ; Je respire à la fois l'inceste et l'imposture, ib. IV, 6 dans INCESTE
Un seul jour ne fait pas d'un mortel vertueux Un perfide assassin, un lâche incestueux, Phèdre, IV, 2 dans INCESTUEUX, EUSE
Mais ce lien du sang qui nous joignait tous deux Écartait Claudius d'un lit incestueux, Brit. IV, 2 dans INCESTUEUX, EUSE
C'est moi qui sur ce fils chaste et respectueux Osai jeter un oeil profane, incestueux, Phèdre, V, 7 dans INCESTUEUX, EUSE
Tandis que, pour fléchir l'inclémence des dieux, Il faut du sang peut-être et du plus précieux, Iphig. I, 2 dans INCLÉMENCE
Sans cesse elle présente à mon âme étonnée L'empire incompatible avec votre hyménée, Bérén. V, 6 dans INCOMPATIBLE
Je ne saurais chercher une fille inconnue, Mithr. III, 1 dans INCONNU, UE
Sa fille.... Contrainte d'avouer tant de forfaits divers Et des crimes peut-être inconnus aux enfers, Phèd. IV, 6 dans INCONNU, UE
Et moi, fils inconnu d'un si glorieux père, Phèdre, III, 5 dans INCONNU, UE
Déjà jusqu'à mon coeur ce venin parvenu Dans ce coeur expirant jette un froid inconnu, Phèd. V, 7 dans INCONNU, UE
Les amis de mon père Sont autant d'inconnus que glace ma misère, Brit. I, 4 dans INCONNU, UE
Et, fixant de ses voeux l'inconstance fatale, Phèdre depuis longtemps ne craint plus de rivale, Phèdre, I, 1 dans INCONSTANCE
Ne vous assurez point sur ce coeur inconstant, Phèdre, V, 3 dans INCONSTANT, ANTE
Je t'aimais inconstant, qu'aurais-je fait fidèle ?, Andr. IV, 5 dans INCONSTANT, ANTE
Je voudrais vaincre enfin mon incrédulité, Brit. III, 6 dans INCRÉDULITÉ
Que présage, Mathan, ce prodige incroyable ?, Ath. II, 5 dans INCROYABLE
On sème de sa mort d'incroyables discours, Phèdre, II, 1 dans INCROYABLE
Qui pourrait exprimer par quels faits incroyables Son bras se signalant pour la dernière fois...., Mithr. V, 4 dans INCROYABLE
D'un incurable amour remèdes impuissants, Phèdre, I, 3 dans INCURABLE
Le plus grand déplaisir qui puisse m'arriver au monde, c'est s'il me revenait que vous êtes un indévot, et que Dieu vous est devenu indifférent, Lett. à son fils, 13 dans INDÉVOT, OTE
Qui m'en éclaircira, quels témoins ? quel indice ?..., Mithr. III, 4 dans INDICE
D'où vient que, pour son Dieu pleine d'indifférence, Jérusalem se tait en ce pressant danger ?, Athal. III, 8 dans INDIFFÉRENCE
Vous voyez de quel oeil et comme indifférente J'ai reçu de ma mort la nouvelle sanglante, Iphig. III, 6 dans INDIFFÉRENT, ENTE
Ses yeux indifférents ont déjà la constance D'un tyran dans le crime endurci dès l'enfance, Brit. V, 7 dans INDIFFÉRENT, ENTE
Phèdre seule charmait tes impudiques yeux ; Et pour tout autre objet ton âme indifférente Dédaignait de brûler d'une flamme innocente, Phèdre, IV, 2 dans INDIFFÉRENT, ENTE
Indigne de vous plaire et de vous approcher, Phèdre, III, 4 dans INDIGNE
Qui ! la peur a glacé mes indignes soldats !, Athal. V, 5 dans INDIGNE
Ai-je mérité seul son indigne pitié ?, Alex. I, 1 dans INDIGNE
Ah ! dissipez ces indignes alarmes, Andr. II, 1 dans INDIGNE
Vous avez vu cent fois nos soldats en courroux Porter en murmurant leurs aigles devant vous, Honteux de rabaisser par cet indigne usage Les héros dont encore elles portent l'image, Brit. IV, 2 dans INDIGNE
De quoi nous a servi cette indigne contrainte ?, Bajaz. II, 5 dans INDIGNE
J'espérais que, fuyant un indigne repos, Je prendrais quelque place entre tant de héros, ib. dans INDIGNE
J'ai fait l'indigne aveu d'un amour qui l'outrage, Phèdre, III, 3 dans INDIGNE
Ils firent d'Amalec un indigne carnage, Esth. II, 1 dans INDIGNE
Ô crainte, a dit mon père, indigne, injurieuse !, Athal. V, 1 dans INDIGNE
Ménécée, en un mot, digne frère d'Hémon, Et trop indigne aussi d'être fils de Créon, Théb. III, 3 dans INDIGNE
Indigne également de vivre et de mourir, On l'abandonne aux mains qui daignent le nourrir, Bajaz. I, 1 dans INDIGNE
Si vous daigniez, seigneur, rappeler la mémoire Des vertus d'Octavie indignes de ce prix, Brit. III, 1 dans INDIGNE
Et les dieux contre moi dès longtemps indignés, Iphig. II, 5 dans INDIGNÉ, ÉE
Prendrait-elle pour roi l'esclave de Mycène.... Qui s'est au roi d'Argos indignement soumis ?, Théb. I, 3 dans INDIGNEMENT
Par des soldats peut-être indignement traînée, Iphig. V, 3 dans INDIGNEMENT
J'ose dire pourtant que je n'ai mérité Ni cet excès d'honneur ni cette indignité, Brit. II, 3 dans INDIGNITÉ
Et, si je m'en croyais, ce triomphe indiscret Serait bientôt suivi d'un éternel regret, Brit. IV, 4 dans INDISCRET, ÈTE
Et pourquoi ? pour venger je ne sais quels prophètes Dont elle avait puni les fureurs indiscrètes, Athal. II, 7 dans INDISCRET, ÈTE
De peur qu'en le voyant quelque trouble indiscret Ne fasse avec mes pleurs échapper mon secret, Athal. I, 2 dans INDISCRET, ÈTE
[Joas] Indocile à ton joug [celui de Jéhovah], fatigué de ta loi, Athal. V, 6 dans INDOCILE
Indomptable taureau, dragon impétueux, Phèdre, V, 6 dans INDOMPTABLE
Rendre docile au frein un coursier indompté, Phèdre, I, 1 dans INDOMPTÉ, ÉE
Les filles de l'Égypte à Suse comparurent ; Celles même du Parthe et du Scythe indompté Y briguèrent le sceptre offert à la beauté, Esth. I, 1 dans INDOMPTÉ, ÉE
D'une mère facile affectez l'indulgence, Brit. I, 2 dans INDULGENCE
Rome lui sera-t-elle indulgente ou sévère ?, Bérén. II, 2 dans INDULGENT, ENTE
Ulysse, en apparence, approuvant mes discours, De ce premier torrent laissa passer le cours ; Mais bientôt, rappelant sa cruelle industrie, Il me représenta l'honneur et la patrie, Iphig. I, 1 dans INDUSTRIE
Pendant que le pauvre à ta table Goûtera de la paix la douceur ineffable, Athal. II, 9 dans INEFFABLE
Ils boiront dans la coupe affreuse, inépuisable..., Athal. II, 9 dans INÉPUISABLE
Vos jours toujours sereins coulent dans les plaisirs ; L'empire en est pour vous l'inépuisable source, Brit. II, 3 dans INÉPUISABLE
Des embarras du trône effet inévitable, Esth. II, 3 dans INÉVITABLE
Mithridate revient peut-être inexorable, Mithr. I, 5 dans INEXORABLE
Jéhu n'a point un coeur farouche, inexorable, Athal. III, 6 dans INEXORABLE
Ma gloire inexorable à toute heure me suit, Bér. V, 6 dans INEXORABLE
Ah, dieux ! lorsqu'à mes voeux l'ingrat inexorable S'armait d'un oeil si fier, d'un front si redoutable, Phèdre, IV, 5 dans INEXORABLE
Calchas, par tous les Grecs consulté chaque jour, Leur a prédit des vents l'infaillible retour, Iph. I, 3 dans INFAILLIBLE
Une esclave attachée à ses seuls intérêts.... Qui m'offre ou son hymen ou la mort infaillible, Bajaz. II, 5 dans INFAILLIBLE
A-t-elle de son coeur quelque gage infaillible ?, ib. III, 1 dans INFAILLIBLE
Misérable, tu cours à la perte infaillible, Phèdre, IV, 3 dans INFAILLIBLE
Et toi, Neptune, et toi, si jadis mon courage D'infâmes assassins nettoya ton rivage, Phèdre, IV, 2 dans INFÂME
Depuis le jour infâme Où de mon propre fils je me trouvai la femme, Théb. III, 2 dans INFÂME
À la porte d'Aman est déjà préparé D'un infâme trépas l'instrument exécrable, Esth. III, 4 dans INFÂME
Tu parais dans ces lieux pleins de ton infamie, Phèdre, IV, 2 dans INFAMIE
Surtout j'admire en vous ce coeur infatigable Qui semble s'affermir sous le faix qui l'accable, Mithr. III, 1 dans INFATIGABLE
La terre s'en émeut [d'un monstre], l'air en est infecté, Phèdre, V, 6 dans INFECTER
De quel front cet ennemi de Dieu Vient-il infecter l'air qu'on respire en ce lieu ?, Athal. III, 5 dans INFECTER
Jusqu'à quand souffre-t-on que ce peuple respire ; Et d'un culte profane infecte votre empire ?, Esth. II, 1 dans INFECTER
Voilà comme, infectant cette simple jeunesse, Vous employez tous deux le calme où je vous laisse, Athal. II, 7 dans INFECTER
Où me cacher ? fuyons dans la nuit infernale, Phèdre, IV, 6 dans INFERNAL, LE
Il [Thésée] a vu le Cocyte et ses rivages sombres, Il s'est montré vivant aux infernales ombres, ib. II, 1 dans INFERNAL, LE
Et qui sait si déjà quelque bouche infidèle Ne l'a point averti de votre amour nouvelle ?, Baj. IV, 5 dans INFIDÈLE
Les flots ont englouti cet époux infidèle, Phèdre, II, 1 dans INFIDÈLE
Il faut se croire aimé pour se croire infidèle, Andr. IV, 5 dans INFIDÈLE
Qui peut vous avoir fait ce récit infidèle ?, Baj. III, 4 dans INFIDÈLE
L'infidèle s'est vu partout enveloppé, Andr. V, 3 dans INFIDÈLE
Il n'y travaillera que trop bien, l'infidèle, ib. II, 1 dans INFIDÈLE
Si quelque infidèle, Écoutant nos discours, allait nous déceler !, Esth. II, 9 dans INFIDÈLE
Son trouble avouait-il son infidélité ?, Andr. V, 2 dans INFIDÉLITÉ
Je t'ai cherché moi-même au fond de tes provinces ; J'y suis encor, malgré tes infidélités, Andr. IV, 5 dans INFIDÉLITÉ
[Pourquoi] vouloir affronter des travaux infinis ?, Mithrid. III, 1 dans INFINI, IE
Ô courage inflexible ! ô trop constante foi ! Que, même en périssant, j'admire malgré moi !, Bajaz. II, 3 dans INFLEXIBLE
Mais de faire fléchir un courage inflexible, Phèd. II, 1 dans INFLEXIBLE
Au nom de l'empereur j'allais vous informer D'un ordre qui d'abord a pu vous alarmer, Brit. I, 2 dans INFORMER
De tout ce qui s'y passe êtes-vous informée ?, Bajaz. IV, 3 dans INFORMER
.... Déjà la renommée Par d'éclatants récits m'en avait informée, Iphig. II, 3 dans INFORMER
Ne vous informez point de l'état de mon âme, Alex. II, 5 dans INFORMER
Il croit.... Que je m'informe ici de tout ce qui le touche, Brit. II, 2 dans INFORMER
.... Quel triomphe pour lui De voir mon infortune égaler son ennui !, Andr. II, 1 dans INFORTUNE
Que je suis malheureuse, et par quelle infortune Faut-il que tous mes soins me rendent importune !, Brit. IV, 2 dans INFORTUNE
Cessez de tourmenter une âme infortunée, Mithr. III, 5 dans INFORTUNÉ, ÉE
Exemple infortuné d'une longue constance, Bérén. I, 2 dans INFORTUNÉ, ÉE
Il y traîne, seigneur, sa vie infortunée, Esth. II, 3 dans INFORTUNÉ, ÉE
Vos bontés pour une infortunée Ont assez disputé contre la destinée, Baj. II, 5 dans INFORTUNÉ, ÉE
Je suis et je serai la seule infortunée, Iphig. IV, 1 dans INFORTUNÉ, ÉE
Le ciel n'a point aux jours de cette infortunée Attaché le bonheur de votre destinée, ib. V, 2 dans INFORTUNÉ, ÉE
Alors, qu'aura servi ce zèle impétueux Qu'à charger vos amis d'un crime infructueux ?, Bajaz. II, 3 dans INFRUCTUEUX, EUSE
Andromaque trompa l'ingénieux Ulysse, Andr. I, 1 dans INGÉNIEUX, EUSE
Son amitié pour moi le rend ingénieux, Esth. I, 1 dans INGÉNIEUX, EUSE
Non, non, tous ces détours sont trop ingénieux, Iphig. I, 2 dans INGÉNIEUX, EUSE
Cet âge est innocent ; son ingénuité N'altère point encor la simple vérité, Ath. II, 7 dans INGÉNUITÉ
Mais tout, s'il est ingrat, lui parle contre moi, Brit. I, 1 dans INGRAT, ATE
Ces mêmes dignités Ont rendu Bérénice ingrate à vos bontés, Bér. I, 3 dans INGRAT, ATE
Vous l'ai-je confié [Néron] pour en faire un ingrat ?, Brit. I, 2 dans INGRAT, ATE
Vous ne me trompez pas, je vois tous vos détours : Vous êtes un ingrat, vous le fûtes toujours, ib. IV, 2 dans INGRAT, ATE
Ingrats, un Dieu si bon ne peut-il vous charmer ?, Athal. I, 4 dans INGRAT, ATE
Mais l'ingrate en mon coeur reprit bientôt sa place, Andr. I, 1 dans INGRAT, ATE
Laissez-moi le plaisir de confondre l'ingrat, Bajaz. IV, 6 dans INGRAT, ATE
Sous les Assyriens leur triste servitude [des Juifs] Devint le juste prix de leur ingratitude [envers Dieu], Esth. III, 4 dans INGRATITUDE
[Elle] Me fait un long récit de mes ingratitudes, Brit. II, 2 dans INGRATITUDE
C'est cet amour payé de tant d'ingratitude Qui me rend en ces lieux sa présence si rude, Andr. II, 1 dans INGRATITUDE
Mon coeur désespéré d'un an d'ingratitude, ib. III, 7 dans INGRATITUDE
Je suis libre, et je puis contre un frère inhumain.... Disputer en ces lieux le coeur de sa maîtresse, Bajaz. III, 4 dans INHUMAIN, AINE
Et plût aux dieux qu'à son sort inhumain Moi-même j'eusse pu ne point prêter la main !, Mithr. V, 4 dans INHUMAIN, AINE
Le ciel s'est fait sans doute une joie inhumaine De rassembler sur moi tous les traits de sa haine, Iphig. II, 1 dans INHUMAIN, AINE
Mourez donc et gardez un silence inhumain, Phèdre, I, 3 dans INHUMAIN, AINE
Dans son sang inhumain les chiens désaltérés, Athal. I, 1 dans INHUMAIN, AINE
Il l'aime, mais enfin cette veuve inhumaine N'a payé jusqu'ici son amour que de haine, Andr. I, 1 dans INHUMAIN, AINE
L'amour me fait ici chercher une inhumaine, Andr. I, 1 dans INHUMAIN, AINE
Je prétends qu'à son tour l'inhumaine me craigne, ib. III, 1 dans INHUMAIN, AINE
Pour moi, quelque péril qui me puisse accabler, Sa seule inimitié [de Junie] peut me faire trembler, Brit. III, 7 dans INIMITIÉ
Où sont, Dieu de Jacob, tes antiques bontés ? Dans l'horreur qui nous environne, N'entends-tu que la voix de nos iniquités ?, Ath. IV, 5 dans INIQUITÉ
Le reste pour son Dieu montre un oubli fatal, Ou même, s'empressant aux autels de Baal, Se fait initier à ses honteux mystères, Athal. I, 1 dans INITIER
Ses caresses n'ont point effacé cette injure, Bajaz. I, 1 dans INJURE
.... Vous en attendez quelqu'injure nouvelle, Andr. II, 1 dans INJURE
De son temple détruit vengez sur eux l'injure, Esth. III, 4 dans INJURE
On t'aime et tu murmures ! Souffrirai-je à la fois ta gloire et tes injures ?, Iph. II, 8 dans INJURE
Vous savez.... Que je ne cherche pas à venger mes injures, Athal. II, 5 dans INJURE
Je crains votre silence, et non pas vos injures, Andr. IV, 5 dans INJURE
Et ton nom paraîtra, dans la race future, Aux plus cruels tyrans une cruelle injure, Brit. V, 6 dans INJURE
Sa fureur contre vous se répand en injures, Phèd. IV, 4 dans INJURE
Surtout je vous conseille de ne jamais traiter injurieusement un homme aussi digne d'être respecté de tous les siècles que Cicéron, Lett. à son fils, IV dans INJURIEUSEMENT
Mais c'est pousser trop loin ses droits injurieux, Iphig. III, 4 dans INJURIEUX, EUSE
Ô crainte, a dit mon père, indigne, injurieuse, Athal. V, 1 dans INJURIEUX, EUSE
J'oublie en sa faveur un discours qui m'outrage ; Je n'en ai pas troublé le cours injurieux, Bérén. I, 4 dans INJURIEUX, EUSE
J'avouerai les rumeurs les plus injurieuses, Brit. III, 3 dans INJURIEUX, EUSE
D'abord, vous le savez, un bruit injurieux Le rangeait du parti d'un camp séditieux, Mithr. V, I dans INJURIEUX, EUSE
Que, malgré les complots d'une injuste famille..., Phèdre, V, 7 dans INJUSTE
De votre injuste haine il n'a point hérité, Phèdre, V. 3 dans INJUSTE
Hé quoi ! toujours injuste en vos tristes discours, Andr. II, 2 dans INJUSTE
....D'où vient que d'un soin si cruel L'injuste Agamemnon m'écarte de l'autel ?, Iph. III, 2 dans INJUSTE
Non, non, mon intérêt ne me rend pas injuste, Brit. I, 1 dans INJUSTE
Je vois que l'injustice en secret vous irrite, Athal. I, 1 dans INJUSTICE
J'ai su de mon destin corriger l'injustice, Esth. II, 1 dans INJUSTICE
J'ai vu sur ma ruine élever l'injustice, Brit. III, 7 dans INJUSTICE
Ariane aux rochers contant ses injustices [de Thésée], Phèdre, I, 1 dans INJUSTICE
De Joad contre moi je sais les injustices, Athal. III, 4 dans INJUSTICE
Mais il faut des amants excuser l'injustice, Iph. II, 5 dans INJUSTICE
Que dis-je ! il reconnaît sa dernière injustice, Brit. V, 1 dans INJUSTICE
Ah ciel ! de mes soupçons quelle était l'injustice !, ib. V, 7 dans INJUSTICE
Hélas ! il [un enfant] mourra donc ! il n'a pour sa défense Que les pleurs de sa mère et que son innocence, Andr. I, 4 dans INNOCENCE
Mais l'innocence enfin n'a rien à redouter, Phèdre, III, 6 dans INNOCENCE
Dieu regarde en pitié son peuple malheureux, Disions-nous : un roi règne ami de l'innocence, Esth. III, 4 dans INNOCENCE
Et jamais on n'a vu la timide innocence Passer subitement à l'extrême licence, Phèdre, IV, 2 dans INNOCENCE
Grâces au ciel, mes mains ne sont point criminelles ; Plût aux dieux que mon coeur fût innocent comme elles !, Phèdre, I, 3 dans INNOCENT, ENTE
Dans le sang innocent ta main va se plonger, Esth. III, 3 dans INNOCENT, ENTE
Et ses cris innocents [d'un enfant], portés jusques aux dieux, Phèdre I, 5 dans INNOCENT, ENTE
Lui seul.... Dissipa devant vous les innombrables Scythes, Esth. III, 3 dans INNOMBRABLE
Thèbes, avec raison, craint le règne d'un prince Qui de fleuves de sang inonde sa province, Théb. IV, 3 dans INONDER
Du temple, orné partout de festons magnifiques Le peuple saint en foule inondait les portiques, Ath. I, 1 dans INONDER
Ils savent que, sur eux prêt à se déborder, Ce torrent, s'il m'entraîne, ira tout inonder, Mithr. III, 1 dans INONDER
Et qui croira qu'un coeur si grand en apparence.... Trame une perfidie inouïe à la cour ?, Brit. III, 6 dans INOUÏ, ïE
Le prix est sans doute inouï, Jamais d'un tel honneur un sujet n'a joui, Esth. II, c. dans INOUÏ, ïE
Est-ce donc un prodige inouï parmi nous ?, Phèdre, IV, 6 dans INOUÏ, ïE
Ah ! sentence ! ah, rigueur inouïe !, Iphig. V, 1 dans INOUÏ, ïE
Son chagrin inquiet l'arrache de son lit ; Elle veut voir le jour, et sa douleur profonde M'ordonne toutefois d'écarter tout le monde, Phèdre, I, 2 dans INQUIET, ÈTE
Quelle ardeur inquiète Parmi vos ennemis en aveugle vous jette ?, Brit. I, 3 dans INQUIET, ÈTE
Osmin a vu le sultan et l'armée ; Le superbe Amurat est toujours inquiet, Baj. I, 2 dans INQUIET, ÈTE
Dissimulez, calmez ce transport inquiet, Andr. III, 1 dans INQUIET, ÈTE
La Grèce en ma faveur est trop inquiétée, Andr. I, 2 dans INQUIÉTÉ, ÉE
L'avenir l'inquiète et le présent le frappe, Esth. II, 3 dans INQUIÉTER
Un songe (me devrais-je inquiéter d'un songe ?), Athal. II, 5 dans INQUIÉTER
Et l'on craint si la nuit, jointe à la solitude, Vient de son désespoir aigrir l'inquiétude, Que sa douleur bientôt n'attente sur ses jours, Brit. V, 8 dans INQUIÉTUDE
Dans quelle inquiétude, Esther, vous me jetez !, Esth. II, 7 dans INQUIÉTUDE
Tantôt voyant pour l'or sa soif insatiable, Athal. I, 1 dans INSATIABLE
Ah ! fallait-il en croire une amante insensée ?, Andr. V, 3 dans INSENSÉ, ÉE
Pour contenter ses frivoles désirs, L'homme insensé vainement se consume, Esth. II, 9 dans INSENSÉ, ÉE
Je ne me flatte point d'une gloire insensée, Brit. II, 3 dans INSENSÉ, ÉE
Je ne me pique point du scrupule insensé De bénir mon trépas quand ils [les sultans] l'ont prononcé, Baj. I, 1 dans INSENSÉ, ÉE
Il n'est plus temps : il sait mes ardeurs insensées, Phèd. III, 1 dans INSENSÉ, ÉE
Ah ! si d'un autre amour le penchant invincible Dès lors à mes bontés vous rendait insensible, Mithr. IV, 4 dans INSENSIBLE
L'insensible Hippolyte est-il connu de toi ?, Phèdre. II, 1 dans INSENSIBLE
Ciel ! comme il m'écoutait ! par combien de détours L'insensible a longtemps éludé mes discours !, Phèd. III, 1 dans INSENSIBLE
La douceur de sa voix, son enfance, sa grâce Font insensiblement à mon inimitié Succéder.... je serais sensible à la pitié ?, Athal. II, 7 dans INSENSIBLEMENT
Mais si l'on peut prétendre à cet honneur insigne, Théb. V, 3 dans INSIGNE
Hélas ! d'où nous viendra cette insigne faveur ?, Athal. III, 7 dans INSIGNE
Mais Mardochée, assis aux portes du palais, Dans ce coeur malheureux enfonce mille traits, Et toute ma grandeur me devient insipide, Tandis que le soleil éclaire ce perfide, Esth. II, 1 dans INSIPIDE
La province de Hollande insistait à ne point rompre avec le Portugal, Lexique, éd. P. Mesnard. dans INSISTER
Le perfide ! à quel point son insolence monte !, Théb. I, 6 dans INSOLENCE
Vos pleurs, votre présence N'ont point de ces cruels désarmé l'insolence ?, Brit. II, 6 dans INSOLENCE
Malgré leur insolence Les mutins n'oseraient soutenir ma présence, Mithr. IV, 6 dans INSOLENCE
Traître, tu prétendais qu'en un lâche silence Phèdre ensevelirait ta brutale insolence, Phèdre, IV, 2 dans INSOLENCE
Je ne prends point pour juge un peuple téméraire ; Quoi que son insolence ait osé publier, Le ciel même a pris soin de me justifier, Ath. II, 5 dans INSOLENCE
Déjà de l'insolence heureux persécuteur, Vous aviez des deux mers assuré les rivages, Phèdre, III, 5 dans INSOLENCE
Lisez : jugez après cette insolence Si nous devons d'un traître embrasser la défense, Baj. IV, 6 dans INSOLENCE
N'attirez point sur vous des périls superflus, Pour un fils insolent que vous ne verrez plus, Mithr. IV, 4 dans INSOLENT, ENTE
Dans ses yeux insolents je vois ma perte écrite, Phèdre, III, 3 dans INSOLENT, ENTE
D'un rival insolent arrêtez les complots, Mithr. II, 5 dans INSOLENT, ENTE
On dit même qu'au trône une brigue insolente Veut placer Aricie et le sang de Pallante, Phèd. I, 5 dans INSOLENT, ENTE
L'insolent devant moi ne se courba jamais, Esth. II, 1 dans INSOLENT, ENTE
L'insolent de la force empruntait le secours, Phèdre, IV, 1 dans INSOLENT, ENTE
Appelez les cruels qui vous l'ont inspirée [cette action si noire], Brit. IV, 3 dans INSPIRER
Et moi-même éprouvant la terreur que j'inspire...., Phèd. III, 5 dans INSPIRER
Sait-il toute l'horreur que ce Juif vous inspire ?, Esth. III, 4 dans INSPIRER
Le ciel en ce moment m'inspire un artifice, Mithr. III, 4 dans INSPIRER
Vos bontés à leur tour Dans les coeurs les plus durs inspireront l'amour, Alex. III, 6 dans INSPIRER
Les dieux qui m'inspiraient et que j'ai mal suivis M'ont fait taire trois fois par de secrets avis, Mithr. IV, 2 dans INSPIRER
Je vois que la sagesse elle-même t'inspire, Esth. II, 5 dans INSPIRER
Ce n'est plus cette reine éclairée, intrépide, .... Qui d'abord accablait ses ennemis surpris, Et d'un instant perdu connaissait tout le prix, Athal. III, 3 dans INSTANT
Si le roi, dans l'instant, pour sauver le coupable, Ne lui donne à baiser son sceptre redoutable, Esth. I, 3 dans INSTANT
Mais sa langue en sa bouche à l'instant s'est glacée, Athal. II, 2 dans INSTANT
Que ne peut la frayeur sur l'esprit des mortels ? Dans le temple des Juifs un instinct m'a poussée, Athal. II, 5 dans INSTINCT
Je l'instruirai moi-même à venger les Troyens, Andr. I, 4 dans INSTRUIRE
Ô bienheureux mille fois L'enfant que le Seigneur aime, Qui de bonne heure entend sa voix, Et que ce Dieu daigne instruire lui-même !, Athal. II, 9 dans INSTRUIRE
Vous me donnez des noms qui doivent me surprendre, Madame : on ne m'a pas instruite à les entendre, Iphig. II, 5 dans INSTRUIRE
Et qu'un tombeau superbe instruise l'avenir Et de votre douleur et de mon souvenir, Alex. V, 3 dans INSTRUIRE
De nos crimes communs je veux qu'on soit instruit, Brit. III, 3 dans INSTRUIRE
Combien de fois, hélas ! puisqu'il faut vous le dire, Mon coeur de son désordre allait-il vous instruire !, ib. III, 7 dans INSTRUIRE
Un ordre qui d'abord a pu vous alarmer, Mais qui n'est que l'effet d'une sage conduite Dont César a voulu que vous soyez instruite, ib. I, 2 dans INSTRUIRE
Ta, ta, ta, ta, voilà bien instruire une affaire, Plaid. III, 3 dans INSTRUIRE
Je puis l'instruire au moins combien sa confidence..., Brit. I, 2 dans INSTRUIRE
Bientôt de Jézabel la fille meurtrière Instruite que Joas voit encore la lumière...., Athal. IV, 3 dans INSTRUIT, UITE
Bérénice est instruite Que vous voulez ici la voir seul et sans suite, Bérén. I, 3 dans INSTRUIT, UITE
Il s'endort, il s'éveille, au son des instruments, Esth. II, 9 dans INSTRUMENT
J'ai reconnu le fer instrument de sa rage, Phèdre, IV, 1 dans INSTRUMENT
Que tardez-vous ? allez, et faites promptement Élever de sa mort le honteux instrument, Esth. II, 1 dans INSTRUMENT
Quoi ! [serai-je] toujours l'instrument et l'objet de sa rage ?, Andr. V, 5 dans INSTRUMENT
Quoi ! madame ! un barbare osera m'insulter !, Iphig. III, 6 dans INSULTER
Ce même Agamemnon à qui vous insultez, Iphig. II, 5 dans INSULTER
Mon fils audacieux insulte à ma ruine, Mithr. II, 5 dans INSULTER
Voudrait-il insulter à la crainte publique ?, Iphig. I, 2 dans INSULTER
Moi qui, contre l'amour fièrement révolté, Aux fers de ses captifs ai longtemps insulté, Phèd. II, 2 dans INSULTER
Nos superbes vainqueurs insultant à nos larmes, Esth. I, 4 dans INSULTER
Le traître ! il insultait à ma confusion !, ib. III, 1 dans INSULTER
Mais moi qui, dès l'enfance, élevé dans son sein, De tous ses mouvements ai trop d'intelligence, J'ai lu dans ses regards...., Mithr. IV, 2 dans INTELLIGENCE
Burrhus, je vous ai crus tous deux d'intelligence, Brit. IV, 3 dans INTELLIGENCE
....Mais hélas ! dans cette cour Combien tout ce qu'on dit est loin de ce qu'on pense ! Que la bouche et le coeur sont peu d'intelligence !, Brit. V, 1 dans INTELLIGENCE
Tout semblait avec nous être d'intelligence, Bajaz. I, 4 dans INTELLIGENCE
Notre salut dépend de notre intelligence, Brit. III, 5 dans INTELLIGENCE
Prêt à faire sur vous éclater la vengeance D'un geste confident de notre intelligence, ib. 7 dans INTELLIGENCE
Pourquoi juger si mal de son intention ?, Esth. III, 1 dans INTENTION
Ils n'ont qu'à m'interdire un reste d'espérances, Andr. II, 2 dans INTERDIRE
Et depuis quand, seigneur, entre-t-on dans ces lieux Dont l'accès même était interdit à nos yeux ?, Baj. I, 1 dans INTERDIRE
Les dieux de ce haut rang te voulaient interdire, Puisqu'ils m'ont élevé le premier à l'empire, Théb. IV, 3 dans INTERDIRE
Je ne m'étonne plus qu'interdit et distrait, Votre père ait paru nous revoir à regret, Iphig. II, 4 dans INTERDIT, ITE
À l'honneur d'un époux vous-même intéressée, Iphig. III, 6 dans INTÉRESSÉ, ÉE
Ne délibérons plus.... Ma gloire intéressée emporte la balance, Iphig. IV, 7 dans INTÉRESSÉ, ÉE
Mais parliez-vous de moi quand je vous ai surpris ? Dans vos secrets discours étais-je intéressée ?, Bérén. II, 4 dans INTÉRESSÉ, ÉE
Cette âme intéressée Nous ravit tout le fruit du sang de Ménécée, Théb. III, 3 dans INTÉRESSÉ, ÉE
Mon amitié pour lui n'est point intéressée, Alex. III, 6 dans INTÉRESSÉ, ÉE
Les grâces, les honneurs, par moi seule versés, M'attiraient des mortels les voeux intéressés, Brit. III, 4 dans INTÉRESSÉ, ÉE
Et de tant de mortels à toute heure empressés à nous faire valoir leurs soins intéressés...., Esth. II, 3 dans INTÉRESSÉ, ÉE
J'inventai des couleurs, j'armai la calomnie ; J'intéressai sa gloire, il trembla pour sa vie, Esth. II, 1 dans INTÉRESSER
Mon coeur, mon lâche coeur s'intéresse pour lui, Andr. V, 1 dans INTÉRESSER
Il ne voit dans son sort que moi qui s'intéresse, Brit. II, 3 dans INTÉRESSER
Ce peuple de rivales.... Qui toutes, disputant un si grand intérêt, Des yeux d'Assuérus attendaient leur arrêt, Esth. I, 1 dans INTÉRÊT
Et que m'a fait, à moi, cette Troie où je cours ? Au pied de ses remparts quel intérêt m'appelle ?, Iph. IV, 6 dans INTÉRÊT
Ils ont trop d'intérêt à me justifier, Phèdre, V, 1 dans INTÉRÊT
Unissez vos chagrins, liez vos intérêts, Brit. I, 4 dans INTÉRÊT
Ses intérêts sont-ils plus sacrés que les nôtres ?, Bérén. IV, 5 dans INTÉRÊT
Je ne puis séparer tes intérêts des miens, Bajaz. II, 1 dans INTÉRÊT
Mon âme, à ma grandeur tout entière attachée, Des intérêts du sang est faiblement touchée, Esth. II, 1 dans INTÉRÊT
Je crois voir l'intérêt que vous voulez céler, Et qu'un autre qu'un père ici vous fait parler, Mithr. I, 3 dans INTÉRÊT
Et ce cher intérêt est le seul qui m'amène, ib. IV, 2 dans INTÉRÊT
Qui doit prendre à vos jours plus d'intérêt que moi ?, Iph. III, 6 dans INTÉRÊT
La mère des Anges et la mère Angélique n'étaient point assez intérieures au gré de ces Pères, ils leur reprochaient souvent de ne connaître d'autre perfection que celle qui s'acquiert par la mortification des sens et par la pratique des bonnes oeuvres, Port-Royal, I dans INTÉRIEUR, EURE
Rapports d'experts, transports, trois interlocutoires, Plaid. I, 7 dans INTERLOCUTOIRE
Interpositeur entre la France et l'Espagne, Lexique, éd. P. Mesnard. dans INTERPOSITEUR
Pour moi j'ai déjà su par mes brigues secrètes Gagner de notre loi les sacrés interprètes, Bajaz. I, 2 dans INTERPRÉTE
Phèdre mourait, seigneur.... Moi seule à votre amour j'ai su la conserver ; Et, plaignant à la fois son trouble et vos alarmes, J'ai servi, malgré moi, d'interprète à ses larmes [j'ai fait connaître l'attentat d'Hippolyte], Phèd. IV, 1 dans INTERPRÉTE
Cette sincérité sans doute est peu discrète ; Mais toujours de mon coeur ma bouche est l'interprète, Brit. II, 3 dans INTERPRÉTE
Mais vous qui me parlez d'une voix menaçante, Oubliez-vous ici qui vous interrogez ?, Iph. IV, 6 dans INTERROGER
Une seconde fois interrogeons Oenone, Phèdre, V, 4 dans INTERROGER
Un enfant est peu propre à trahir sa pensée.... Laissez-moi, cher Nathan, le voir, l'interroger, Ath. II, 6 dans INTERROGER
[Dieu] Juge tous les mortels avec d'égales lois, Et du haut de son trône interroge les rois, Esth. III, 4 dans INTERROGER
Permettez que mon coeur, en voyant vos beaux yeux, De l'état de son sort interroge ses dieux, Théb. II, 1 dans INTERROGER
Des victimes vous-même interrogez le flanc, Iphig. I, 2 dans INTERROGER
Ou, si quelque chagrin en interrompt la course [de ses plaisirs], Brit. II, 3 dans INTERROMPRE
Ne vous offensez pas si mon zèle indiscret De votre solitude interrompt le secret, Bérén. II, 3 dans INTERROMPRE
Mais un trouble importun vient depuis quelques jours De mes prospérités interrompre le cours, Ath. II, 5 dans INTERROMPRE
La mort dans ce projet m'a seule interrompu, Mithr. V, 5 dans INTERROMPRE
Oh ! pourquoi celui-là m'a-t-il interrompu ? Je ne dirai plus rien, Plaid. III, 3 dans INTERROMPRE
Et l'amour, dans leur coeur, interrompu, troublé, Sous le faix des lauriers est bientôt accablé, Alex. II, 1 dans INTERROMPU, UE
Quelle est donc sa pensée, et que cache un discours Commencé tant de fois, interrompu toujours ?, Phèdre, V, 4 dans INTERROMPU, UE
Il dompta les mutins, reste pâle et sanglant Des flammes, de la faim, des fureurs intestines, Bérén. I, 4 dans INTESTIN, INE
Quelle guerre intestine avons-nous allumée ?, Esth. III, 4 dans INTESTIN, INE
Mes soldats presque nus, dans l'ombre intimidés, Mithr. II, 3 dans INTIMIDÉ, ÉE
À l'aspect du péril si ma foi s'intimide, ....Conserve l'héritier de tes saintes promesses, Et ne punis que moi de toutes mes faiblesses, Ath. I, 2 dans INTIMIDER
Une mère m'attend, une mère intrépide Qui défendra son sang contre un père homicide, Iph. IV, 8 dans INTRÉPIDE
L'intrépide Hippolyte Voit voler en éclats tout son char fracassé, Phèdre, V, 6 dans INTRÉPIDE
Couronnons, proclamons Joas en diligence ; De là, du nouveau prince intrépides soldats, Marchons...., Ath. IV, 3 dans INTRÉPIDE
Hé quoi ! lorsque le jour ne commence qu'à luire, Dans ce lieu redoutable oses-tu m'introduire ?, Esth. II, 1 dans INTRODUIRE
Enfin, au dieu nouveau qu'elle avait introduit, Par les mains d'Athalie un temple fut construit, Ath. III, 3 dans INTRODUIRE
Et tous devant l'autel avec ordre introduits, Athal. I, 1 dans INTRODUIT, ITE
Je n'emporterais donc qu'une inutile rage...., Andr. III, 1 dans INUTILE
Voudrais-je, de la terre inutile fardeau.... ?, Iphig. I, 2 dans INUTILE
Depuis quand pense-t-on qu'inutile à moi-même Je me laisse ravir une épouse que j'aime ?, ib. IV, 6 dans INUTILE
Tout fuit, et, sans s'armer d'un courage inutile, Dans le temple voisin chacun cherche un asile, Phèdre, V, 6 dans INUTILE
Mais que peuvent pour lui vos inutiles soins ?, Athal. V, 2 dans INUTILE
Lui seul, invariable et fondé sur ta loi, Esth. Prol. dans INVARIABLE
Inventez des raisons qui puissent l'éblouir, Mithr. II, 6 dans INVENTER
J'inventai des couleurs, j'armai la calomnie, Esth. II, 1 dans INVENTER
Pour vous perdre il n'est point de ressorts qu'il n'invente, Athal. I, 1 dans INVENTER
J'admirais.... si de tant de maux le funeste inventeur De quelque ombre de bien pouvait être l'auteur, Athal. III, 4 dans INVENTEUR, TRICE
Déjà le sacré mont, où le temple est bâti, D'insolents Tyriens est partout investi, Athal. IV, 5 dans INVESTIR
Nos ennemis communs ne sont pas invincibles, Brit. III, 5 dans INVINCIBLE
Pour exciter Néron par la gloire pénible De vaincre une fierté jusqu'alors invincible, Brit. III, 6 dans INVINCIBLE
Bajazet, à vos soins tôt ou tard plus sensible, Madame, à tant d'attraits n'était pas invincible, Baj. V, 6 dans INVINCIBLE
Je voulais qu'à mes voeux rien ne fût invincible ; Je n'examinais rien, je voulais l'impossible, Bérén. IV, 5 dans INVINCIBLE
Ah ! si d'un autre amour le penchant invincible Dès lors à mes bontés vous rendait insensible, Mithr. IV, 4 dans INVINCIBLE
Les spectacles, les dons, invincibles appâts, Brit. IV, 2 dans INVINCIBLE
Une loi inviolable à tous ceux qui embrassent leur genre de vie, Lexique, éd. P. Mesnard. dans INVIOLABLE
Ceux qui ont gardé leur âme toujours inviolable à l'injustice, ib. dans INVIOLABLE
Et que derrière un voile, invisible et présente, J'étais de ce grand corps [le sénat] l'âme toute-puissante, Brit. I, 1 dans INVISIBLE
Au fond de leurs palais leur majesté terrible [des rois de Perse] Affecte à leurs sujets de se rendre invisible, Esth. I, 3 dans INVISIBLE
Qu'invité chez la reine, il ait soin de s'y rendre, Esth. II, 7 dans INVITÉ, ÉE
Il y fait [à un festin] de la cour inviter la jeunesse, Brit. V, 1 dans INVITER
Et même ses bienfaits, dans toutes ses provinces, Invitèrent le peuple aux noces de leurs princes, Esth. I, 1 dans INVITER
Et toutefois, ô dieux ! un crime involontaire Devait-il attirer toute votre colère ?, Théb. III, 2 dans INVOLONTAIRE
Qu'on l'adore ce Dieu, qu'on l'invoque à jamais, Athal. I, 4 dans INVOQUER
Marchons, en invoquant l'arbitre des combats, ib. IV, 3 dans INVOQUER
Le reste pour son Dieu montre un oubli fatal...Et blasphème le nom qu'ont invoqué leurs pères, Athal. I, 1 dans INVOQUER
Socrate était aussi invulnérable aux richesses qu'Ajax au fer, Lexique, éd. P. Mesnard. dans INVULNÉRABLE
Pour réparer des ans l'irréparable outrage, Athal. II, 5 dans IRRÉPARABLE
Mais j'en crois des témoins certains, irréprochables, Phèdre, V, 3 dans IRRÉPROCHABLE
Elle porte au hasard ses pas irrésolus, Phèdre, V, 5 dans IRRÉSOLU, UE
L'embarras irritant de ne s'oser parler, Bajaz. I, 1 dans IRRITANT, ANTE
Pourvu que par ma mort tout le peuple irrité Ne vous ravisse pas ce qui m'a tant coûté, Brit. IV, 2 dans IRRITÉ, ÉE
Je sais jusqu'où s'emporte un amant irrité, Iphig. III, 7 dans IRRITÉ, ÉE
Le sénat chaque jour et le peuple irrités De s'ouïr par ma voix dicter vos volontés, Brit. IV, 2 dans IRRITÉ, ÉE
Et pour mieux apaiser ses mânes irrités, Phèdre, V, 7 dans IRRITÉ, ÉE
Ici tous les objets vous blessent, vous irritent, Athal. II, 3 dans IRRITER
Mais de faire fléchir un courage inflexible, .... D'enchaîner un captif de ses fers étonné, ....C'est là ce que je veux, c'est là ce qui m'irrite, Phèdre, II, 1 dans IRRITER
Pourquoi veux-tu, cruelle, irriter mes ennuis ?, Androm. II, 1 dans IRRITER
Et c'est cette vertu si nouvelle à la cour Dont la persévérance irrite mon amour, Brit. II, 2 dans IRRITER
Je vois que mon silence irrite vos dédains, ib. III, 3 dans IRRITER
Faible, et qui s'irritait contre un trépas si lent, Mithr. V, 4 dans IRRITER
Ta fureur s'irritant soi-même dans son cours, Brit. V, 6 dans IRRITER
Et du Dieu d'Israël les fêtes sont cessées, Esth. I, 1 dans ISRAËL
S'immoler pour son nom et pour son héritage [de Dieu], D'un enfant d'Israël voilà le vrai partage, ib. I, 3 dans ISRAËL
Des tyrans d'Israël les célèbres disgrâces, Athal. I, 1 dans ISRAËL
Je vois que l'injustice en secret vous irrite, Que vous avez encor le coeur israélite, Athal. I, 1 dans ISRAÉLITE
Et vous-même ignorez de quels parents issu, De quelles mains Joad en ses bras l'a reçu, Athal. III, 4 dans ISSU, UE
Je suis prête : je sais une secrète issue Par où, sans qu'on le voie, et sans être aperçue..., Athal. III, 6 dans ISSUE
Item, un coup de pied ; plus, les noms qu'il me donne, Plaid. II, 5 dans ITEM
Non, non, ne souffre pas que ces peuples farouches, Ivres de notre sang, ferment les seules bouches...., Esth. I, 4 dans IVRE
Dès que cette reine, ivre d'un fol orgueil, De la porte du temple aura passé le seuil, Athal. V, 3 dans IVRE
De l'absolu pouvoir vous ignorez l'ivresse, Athal. IV, 3 dans IVRESSE
Compagnes autrefois de ma captivité De l'antique Jacob jeune postérité, Esth. I, 2 dans JACOB
Ô Dieu, qui vois former des desseins si funestes, As-tu donc de Jacob abandonné les restes ?, ib. I, 3 dans JACOB
Ne dis plus, ô Jacob, que ton Seigneur sommeille, Athal. III, 7 dans JACOB
N'est-ce pas cette même Agrippine Que mon père épousa jadis pour ma ruine ?, Brit. I, 4 dans JADIS
Le perfide intérêt, l'aveugle jalousie S'unissent contre toi pour l'affreuse hérésie, Esth. Prologue. dans JALOUSIE
Soit que son coeur, jaloux d'une austère fierté, Enviât à nos yeux sa naissante beauté...., Brit. II, 2 dans JALOUX, OUSE
Comment pouvez-vous croire Que je sois moins que vous jalouse de ma gloire ?, Baj. II, 3 dans JALOUX, OUSE
Et mon père est jaloux de son autorité, Iphig. III, 7 dans JALOUX, OUSE
Mais pouvaient-ils tromper tant de jaloux regards ?, Bajaz. I, 1 dans JALOUX, OUSE
Rome vous voit, Madame, avec des yeux jaloux, Bérén. I, 5 dans JALOUX, OUSE
Si Titus est jaloux, Titus est amoureux, Bérén. II, 5 dans JALOUX, OUSE
Je ne viens point ici, par de jalouses larmes, Vous envier un coeur qui se rend à vos charmes, Andr. III, 4 dans JALOUX, OUSE
De mille soins jaloux jusqu'alors agitée, Bajaz. II, 5 dans JALOUX, OUSE
Tu sais combien de fois ses jalouses tendresses Ont pris soin d'assurer la mort de ses maîtresses, Mith. I, 1 dans JALOUX, OUSE
Ce Dieu jaloux, ce Dieu victorieux, Frémissez, peuples de la terre, Ce Dieu jaloux, ce Dieu victorieux Est le seul qui commande aux cieux, Esth. I, 5 dans JALOUX, OUSE
T'ai-je jamais caché mon coeur et mes désirs ?, Andr. I, 1 dans JAMAIS
Jamais on ne vaincra les Romains que dans Rome, Mithr. III, 1 dans JAMAIS
Pour jamais ! ah seigneur ! songez-vous en vous-même Combien ce mot cruel est affreux quand on aime ?, Bérén. IV, 5 dans JAMAIS
C'est en vain que forçant ses soupçons ordinaires, Il se rend accessible à tous les janissaires, Bajaz. I, 1 dans JANISSAIRE
C'est donc ici d'Esther le superbe jardin, Esth. III, 1 dans JARDIN
Tout son corps est couvert d'écailles jaunissantes, Phèdre, V, 6 dans JAUNISSANT, ANTE
Hippolyte lui seul, digne fils d'un héros, Arrête ses coursiers, saisit ses javelots, Phèdre, V, 6 dans JAVELOT
Elle me fuit ! veillé-je et n'est-ce point un songe ?, Iphig. II, 7 dans JE
Dussé-je après dix ans voir mon palais en cendre, Androm. I, 4 dans JE
Misérable ! et je vis ! et je soutiens la vue De ce sacré soleil dont je suis descendue, Phèdre, IV, 6 dans JE
Quelle Jérusalem nouvelle Sort du fond du désert, brillante de clartés ?, Ath. III, 7 dans JÉRUSALEM
Je suis, dit-on, un orphelin Entre les bras de Dieu jeté dès ma naissance, Athal. II, 7 dans JETÉ, ÉE
Quelle ardeur inquiète Parmi vos ennemis en aveugle vous jette ?, Brit. I, 3 dans JETER
Hé bien ! pour un enfant qu'ils ne connaissent pas, Que le hasard peut-être a jeté dans leurs bras...., Athal. III, 3 dans JETER
Et l'enfer, couvrant tout de ses vapeurs funèbres, Sur les yeux les plus saints a jeté ses ténèbres, Esth. Prologue. dans JETER
Par moi seule éloigné de l'hymen d'Octavie.... Silanus, sur qui Claude avait jeté les yeux...., Brit. I, 1 dans JETER
Dans quel trouble, seigneur, jetez-vous mon esprit !, Bérén. I, 3 dans JETER
Dans quels égarements l'amour jeta ma mère !, Phèdre, I, 3 dans JETER
De ce refus bizarre où seraient les raisons ? Il pourrait me jeter en d'étranges soupçons, Athal. II, 5 dans JETER
Vous, cependant, allez ; et, sans jeter d'alarmes, à tous mes Tyriens faites prendre les armes, Athal. II, 6 dans JETER
Sous quel appui tantôt mon coeur s'est-il jeté ?, Mithr. II, 6 dans JETER
Allez, seigneur, vous jeter à ses pieds, Andr. II, 5 dans JETER
Jetons-nous dans les bras qu'on nous tend avec joie, Mithr. III, 1 dans JETER
Des plus fermes états la chute épouvantable, Quand il veut, n'est qu'un jeu de sa main redoutable, Esth. III, 4 dans JEU
Roi cruel ! ce sont là les jeux où tu te plais, Esth. III, 1 dans JEU
Si vous n'avez appris à vous laisser conduire, Vous êtes jeune encore, et l'on peut vous instruire, Brit. III, 8 dans JEUNE
De l'antique Jacob jeune postérité, Esth. I, 1 dans JEUNE
Dans les mains des Persans, jeune enfant apporté, ib. II, 1 dans JEUNE
... A rempli ce palais de filles de Sion, Jeunes et tendres fleurs par le sort agitées, ib. I, 1 dans JEUNE
Il te sied bien d'avoir en de si jeunes mains, Chargé d'ans et d'honneur, confié tes desseins, Baj IV, 7 dans JEUNE
Et goûter tout sanglant le plaisir et la gloire Que donne aux jeune coeurs la première victoire, Baj. I, 1 dans JEUNE
J'ai perdu, dans la fleur de leur jeune saison, Six frères...., Phèdre, II, 1 dans JEUNE
De ses jeunes erreurs désormais revenu, Phèd. I, 1 dans JEUNE
D'abord ce jeune éclat qu'on remarque en ses traits...., Alex. III, 5 dans JEUNE
Assez dans les forêts mon oisive jeunesse Sur de vils animaux a montré son adresse, Phèdre, III, 5 dans JEUNESSE
Il y fait de sa cour inviter la jeunesse, Brit. V, 1 dans JEUNESSE
Vous m'avez de César confié la jeunesse, Brit. I, 2 dans JEUNESSE
Je suis tout réjoui de voir cette jeunesse, Plaid. III, 4 dans JEUNESSE
Et ma joie à vos yeux n'ose-t-elle éclater ?, Iph. II, 2 dans JOIE
Un je ne sais quel trouble empoisonne ma joie, Esth. II, 1 dans JOIE
Ah ! qu'un seul des soupirs que mon coeur vous envoie, S'il s'échappait vers elle, y porterait de joie !, Andr. I, 4 dans JOIE
Quelle joie D'enlever à l'Épire une si belle proie !, ib. II, 3 dans JOIE
Il s'élève en la mienne [âme] une secrète joie, ib. I, 1 dans JOIE
Une riante troupe Semble boire avec lui la joie à pleine coupe, Esth. II, 9 dans JOIE
Le ciel s'est fait sans doute une joie inhumaine à rassembler sur moi tous les traits de sa haine, Iph. II, 1 dans JOIE
M. Despréaux est à la joie de son coeur, depuis qu'il a vu...., Lettre XXXII, à son fils. dans JOIE
Joignez à cela qu'il faut.... Il va sur tant d'États couronner Bérénice, Pour joindre à plus de noms le nom d'impératrice, Bérén. I, 4 dans JOINDRE
Ne doutez point.... Qu'à la haine bientôt ils ne joignent l'audace, Bajaz. I, 1 dans JOINDRE
Mais ce lien du sang qui nous joignait tous deux, Brit. IV, 2 dans JOINDRE
Ah ! par quel soin cruel le ciel avait-il joint Deux coeurs que l'un pour l'autre il ne destinait point ?, Mithr. II, 6 dans JOINDRE
De l'amour qui vous joint vous avez d'autres noeuds, Iphig. V, 3 dans JOINDRE
Lorsqu'un heureux hymen, joignant nos destinées, Peut payer en un jour les voeux de cinq années, Bérén. II, 2 dans JOINDRE
Dieu s'apprête à te joindre à la race parjure...., Athal. III, 5 dans JOINDRE
Les Romains pour le joindre [un gros de troupes] ont suspendu leurs coups, Mithr. V, 4 dans JOINDRE
Me sera-t-il permis de me joindre à vos voeux ?, Iphig. II, 3 dans JOINDRE
Que pour vos intérêts tout me sera facile, Quand je les verrai joints avec ceux de Taxile, Alex. IV, 2 dans JOINT, OINTE
Qu'elle est jolie et qu'elle a les yeux doux !, Plaid. III, 4 dans JOLI, IE
Et de sang et de morts vos campagnes jonchées, Alex. II, 2 dans JONCHÉ, ÉE
Lequel Hiérôme, après plusieurs rébellions, Aurait atteint, frappé, moi sergent, à la joue, Et fait tomber, du coup, mon chapeau dans la boue, Plaid. II, 4 dans JOUE
Le soufflet sur ma joue est encore tout chaud, ib. II, 5 dans JOUE
Mais d'un soin si cruel la fortune me joue...., Bérén. V, 2 dans JOUER
Avec quelle insolence et quelle cruauté Ils se jouaient tous deux de ma crédulité !, Baj. IV, 5 dans JOUER
Quel jour mêlé d'horreur vient effrayer mon âme ! Tout mon sang de colère et de honte s'enflamme ; J'étais donc le jouet.... ciel, daigne m'éclairer ! Un moment sans témoins cherchons à respirer, Esth. III, 4 dans JOUET
Ce n'est plus le jouet d'une flamme servile, Andr. II, 5 dans JOUET
Et les faibles mortels, vains jouets du trépas, Sont tous devant ses yeux [de Dieu] comme s'ils n'étaient pas, Esth. I, 3 dans JOUET
Au joug depuis longtemps ils se sont façonnés, Brit. IV, 4 dans JOUG
Ennemi des Romains et de la tyrannie, Je n'ai point de leur joug subi l'ignominie, Mithr. V, 5 dans JOUG
Fut-il jamais au joug esclaves plus soumis ?, Esth. III, 4 dans JOUG
L'amour n'a-t-il encor triomphé que de vous ?.... Mortelle, subissez le sort d'une mortelle ; Vous vous plaignez d'un joug imposé dès longtemps, Phèdre, IV, 6 dans JOUG
Au joug d'un autre hymen sans amour destinée, Mithr. I, 2 dans JOUG
Heureux qui, satisfait de son humble fortune, Libre du joug superbe où je suis attaché, Vit dans l'état obscur où les dieux l'ont caché !, Iph. I, 1 dans JOUG
J'espère Qu'indocile à ton joug [le joug de Dieu], fatigué de ta loi...., Athal. V, 6 dans JOUG
Tu voudras t'affranchir du joug de mes bienfaits, Brit. V, 6 dans JOUG
Hâtons-nous aujourd'hui de jouir de la vie ; Qui sait si nous serons demain ?, Ath. II, 9 dans JOUIR
Roxane.... Nous engagea tous deux par sa facilité à la laisser jouir de sa crédulité, Baj. I, 4 dans JOUIR
Du malheur qui me presse Tu ne jouiras pas, infidèle princesse, Mithr. IV, 7 dans JOUIR
Jouissez de sa perte injuste ou légitime, Phèdre, V, 7 dans JOUIR
Laissez-moi le plaisir de confondre l'ingrat ; Je veux voir son désordre, et jouir de sa honte, Baj. IV, 6 dans JOUIR
Vous jouirez bientôt de son aimable vue, Baj. V, 6 dans JOUIR
Du fruit de tant de soins à peine jouissant En avez-vous six mois paru reconnaissant, Brit. IV, 2 dans JOUIR
De quel nom cependant pouvons-nous appeler L'attentat que le jour vient de nous révéler ?, Brit. I, 1 dans JOUR
Quel important besoin Vous a fait devancer l'aurore de si loin ? à peine un faible jour vous éclaire et me guide, Iph. I, 1 dans JOUR
Déjà le jour plus grand nous frappe et nous éclaire, ib. dans JOUR
Mes yeux sont éblouis du jour que je revois, Ph. I, 3 dans JOUR
Et, prête à vous cacher, Vous haïssez le jour que vous veniez chercher, ib. dans JOUR
Le jour n'est pas plus pur que le fond de mon coeur, ib. IV, 2 dans JOUR
Au jour que je fuyais, c'est toi qui m'as rendue, ib. 6 dans JOUR
Demain quand le soleil rallumera le jour, Esth. I, 3 dans JOUR
.... Quand l'astre du jour Aura sur l'horizon fait le tiers de son tour, Athal. I, 1 dans JOUR
Je reçus et je vois le jour que je respire, Sans que père ni mère ait daigné me sourire, Iphig. II, 1 dans JOUR
Ah ! Madame ! Sous quel astre cruel avez-vous mis au jour Le malheureux objet d'une si tendre amour ?, Iphig. V, 3 dans JOUR
Ai-je dû mettre au jour l'opprobre de son lit ?, Phèdre, V, 1 dans JOUR
Tous les jours se levaient clairs et sereins pour eux, Phèdre, IV, 6 dans JOUR
Allez : que tous les Juifs dans Suse répandus, À prier avec vous jour et nuit assidus, Me prêtent de leurs voeux le secours salutaire, Esth. I, 3 dans JOUR
Tout doit servir de proie aux tigres, aux vautours, Et ce jour effroyable arrive dans dix jours, Esth. I, 3 dans JOUR
Tremble : son jour [du Dieu vengeur] approche, et ton règne est passé, ib. III, 5 dans JOUR
Mais cependant, ce jour, il épouse Andromaque ; Dans le temple déjà le trône est élevé, Andr. IV, 3 dans JOUR
Pallas de ses conseils empoisonne ma mère ; Il séduit chaque jour Britannicus mon frère, Brit. II, 1 dans JOUR
Le jour fatal est pris pour tant d'assassinats, Esth. I, 3 dans JOUR
Avocat pour et contre appelé, jour pris...., Plaid. III, 3 dans JOUR
Quel sera quelque jour cet enfant merveilleux ?, Athal. II, 9 dans JOUR
Jérusalem, objet de ma douleur, Quelle main en un jour t'a ravi tous tes charmes ?, Athal. III, 7 dans JOUR
Mais ce n'est point, Arbate, un secret de deux jours, Mithr. I, 1 dans JOUR
Tous ses jours paraissent charmants ; L'or éclate en ses vêtements ; Son orgueil est sans borne ainsi que sa richesse, Esth. II, 9 dans JOUR
L'audace d'une femme arrêtant ce concours En des jours ténébreux a changé ces beaux jours, Athal. I, 1 dans JOUR
... En ce malheur je tremblai pour ses jours, Mithr. I, 1 dans JOUR
Qui doit prendre à ses jours plus d'intérêt que moi ?, Iphig. III, 6 dans JOUR
Ta fureur, s'irritant soi-même dans son cours, D'un sang toujours nouveau marquera tous tes jours, Brit. V, 6 dans JOUR
Mes jours moins agités coulaient dans l'innocence, Phèdre, I, 3 dans JOUR
Quoi ! vous à qui Néron doit le jour qu'il respire, Brit. I, 1 dans JOUR
Quel jour mêlé d'horreur vient effrayer mon âme !, Esth. III, 4 dans JOUR
Je puis dans tout son jour mettre la vérité, Athal. II, 6 dans JOUR
Au travers des périls un grand coeur se fait jour, Andr. III, 1 dans JOUR
Je jurais qu'il voyait sa dernière journée, Bajaz. III, 5 dans JOURNÉE
Je viens, selon l'usage antique et solennel, Célébrer avec vous la fameuse journée Où sur le mont Sina la loi nous fut donnée, Ath. I, 1 dans JOURNÉE
Fin du genre judiciel, démonstratif et délibératif, Lexique, éd. P. Mesnard. dans JUDICIEL, ELLE
Mais vous avez pour juge un père qui vous aime, Mithr. II, 2 dans JUGE
Crois-tu qu'un juge n'ait qu'à faire bonne chère, Qu'à battre le pavé comme un tas de galants ?, Plaid. I, 4 dans JUGE
Ne raillons point ici de la magistrature ; Vois-tu ? je ne veux point être un juge en peinture, ib. II, 13 dans JUGE
Je ne prends point pour juge un peuple téméraire, Athal. II, 5 dans JUGE
Je puis.... Lui disputer les coeurs du peuple et de l'armée, Et pour juge entre nous prendre la renommée, Bajaz. III, 4 dans JUGE
Il nous veut tous juger les uns après les autres, Plaid. I, 1 dans JUGER
Où courez-vous la nuit ? - Je veux aller juger, Plaid. I, 4 dans JUGER
[Dieu] Juge tous les mortels avec d'égales lois, Et du haut de son trône interroge les rois, Esth. III, 4 dans JUGER
Mais nous, qui d'un autre oeil jugeons les conquérants, Alex. II, 2 dans JUGER
Un bruit assez étrange est venu jusqu'à moi, Seigneur ; je l'ai jugé trop peu digne de foi, Iph. dans JUGER
Mais des fureurs du roi que puis-je enfin juger ?, Mithr. II, 6 dans JUGER
J'entrevois vos mépris, et juge à vos discours Combien j'achèterais vos superbes secours, Iphigénie, IV, 6 dans JUGER
Seigneur, ne jugez pas de son coeur par le vôtre, Brit. V, 1 dans JUGER
On verra d'un côté le fils d'un empereur Redemandant la foi jurée à sa famille, Brit. III, 3 dans JURÉ, ÉE
Je réponds d'une paix jurée entre mes mains, ib. v, 3 dans JURÉ, ÉE
Avec nous tu juras une sainte alliance, Esth. I, 4 dans JURER
Va lui jurer la foi que tu m'avais jurée, Andr. IV, 5 dans JURER
Ma bouche mille fois lui jura le contraire, Brit. II, 3 dans JURER
Hé quoi ! vous me jurez une éternelle ardeur, Et vous me la jurez avec cette froideur ?, Bérén. II, 4 dans JURER
Je sais bien qu'Amurat a juré ma ruine, Bajaz. I, 1 dans JURER
Ainsi que par César, on jure par sa mère, Brit. I, 2 dans JURER
Pour moi, qui le premier secondai vos desseins, Qui fis même jurer l'armée entre ses mains, ib. III, 3 dans JURER
Quittez cette ingrate princesse Dont la haine a juré de nous troubler sans cesse, Alex. IV, 4 dans JURER
Un bruit assez étrange est venu jusqu'à moi, Iphig. IV, 6 dans JUSQUE et JUSQUES
Sion, jusques au ciel élevée autrefois, Jusqu'aux enfers maintenant abaissée, Esth. I, 2 dans JUSQUE et JUSQUES
Elle a paru jusque dans son silence, Brit. II, 8 dans JUSQUE et JUSQUES
J'ai poussé la vertu jusques à la rudesse, Phèdre, IV, 2 dans JUSQUE et JUSQUES
Je sais sur ma conduite et contre ma puissance Jusqu'où de leurs discours ils portent la licence, Athal. II, 5 dans JUSQUE et JUSQUES
Mais vous, qui jusqu'ici content de votre ouvrage, Venez de ses vertus nous rendre témoignage, Brit. I, 2 dans JUSQUE et JUSQUES
Vertueux jusqu'ici, vous pouvez toujours l'être, ib. IV, 3 dans JUSQUE et JUSQUES
Dans les champs phrygiens les effets feront foi Qui la chérit [la patrie] le plus ou d'Ulysse ou de moi ; Jusque-là je vous laisse étaler votre zèle, Iphig. I, 2 dans JUSQUE et JUSQUES
Et les dieux, jusque-là protecteurs de Pâris, Ne nous promettent Troie et les vents qu'à ce prix, ib. III, 5 dans JUSQUE et JUSQUES
Oui, puisque jusque-là l'ingrat m'ose outrager, Bajaz. IV, 6 dans JUSQUE et JUSQUES
Et les dieux jusque-là m'auraient humilié ?, Phèdre, I, 1 dans JUSQUE et JUSQUES
Jusqu'à quand souffre-t-on que ce peuple respire ?, Esth. II, 1 dans JUSQUE et JUSQUES
Et jusques aujourd'hui Je l'ai pressé de feindre et j'ai parlé pour lui, Bajaz. I, 4 dans JUSQUE et JUSQUES
Aucuns monstres par moi domptés jusque aujourd'hui Ne m'ont donné le droit de faillir comme lui, Phèdre, I, 1 dans JUSQUE et JUSQUES
....Jusqu'aux vils troupeaux tout éprouva leur rage, Esth. II, 1 dans JUSQUE et JUSQUES
J'aimais jusqu'à ces pleurs que je faisais couler, Brit. II, 2 dans JUSQUE et JUSQUES
Est-il juste après tout qu'un conquérant s'abaisse Sous la servile loi de tenir sa promesse ?, Andr. IV, 5 dans JUSTE
Seigneur, j'ai tout prévu pour une mort si juste, Brit. IV, 4 dans JUSTE
Le ciel est juste et sage et ne fait rien en vain, Athal. II, 5 dans JUSTE
Pensez-vous être saint et juste impunément ?, ib. I, 1 dans JUSTE
Juste Dieu ! Juste ciel ! Juste ciel ! tout mon sang dans mes veines se glace, Esth. I, 3 dans JUSTE
Jamais crainte ne fut plus juste que la vôtre, Phèdre, III, 3 dans JUSTE
Je n'épargnerai rien dans ma juste colère, Andr. I, 4 dans JUSTE
Malgré la juste horreur que son crime me donne, ib. IV, 3 dans JUSTE
Britannicus, madame, eut des desseins secrets Qui vous auraient coûté de plus justes regrets, Brit. V, 6 dans JUSTE
Pardonnez aux larmes Que m'arrachent pour vous de trop justes alarmes, Athal. IV, 3 dans JUSTE
Et vous [Hermione] pouvez justement vous flatter D'une mort [de Pyrrhus] que leurs bras n'ont fait qu'exécuter, Andr. V, 3 dans JUSTEMENT
Il [Néron] se perdrait, madame. - Il se ferait justice, Brit. V, 8 dans JUSTICE
Enfin j'ouvre les yeux et je me fais justice, C'est faire à vos beautés un triste sacrifice, Que de vous présenter, madame, avec ma foi, Tout l'âge et le malheur que je traîne après moi, Mithr. III, 5 dans JUSTICE
Il faut que devant vous je lui rende justice, Bérén. III, 3 dans JUSTICE
Phèdre au fond de son coeur me rend plus de justice, Phèdre, IV, 2 dans JUSTICE
J'aime à voir que du moins vous vous rendiez justice, Andr. IV, 5 dans JUSTICE
Je suis surpris, sans doute, et c'est avec justice, Bérén. I, 3 dans JUSTICE
Il faut bien une fois justifier sa haine, Andr. II, 5 dans JUSTIFIER
Justifiez la foi que je vous ai donnée, Bajaz. II, 1 dans JUSTIFIER
Vous le dirai-je enfin, Rome le justifie [Néron contre les accusations d'Agrippine], Brit. I, 2 dans JUSTIFIER
Je crains votre douleur plus que votre colère ; Avant la fin du jour vous me justifierez, Bérén. III, 3 dans JUSTIFIER
Et ta mort [de Bajazet] suffira pour me justifier [devant Amurat], Bajaz. II, 1 dans JUSTIFIER
Vénus, par votre orgueil si longtemps méprisée, Voudrait-elle à la fin justifier Thésée ?, Phèd. I, 1 dans JUSTIFIER
.... Laissez-nous, de votre nom suivis, Justifier partout que nous sommes vos fils, Mithr. III, 1 dans JUSTIFIER
De là contre les Juifs et contre Mardochée Cette haine, seigneur, sous d'autres noms cachée, Esth. III, 1 dans
C'est moi, prince, c'est moi, dont l'utile secours Vous eût du labyrinthe enseigné les détours, Phèdre, II, 5 dans LABYRINTHE
Outre plus, le susdit serait venu, de rage, Pour lacérer ledit présent procès-verbal, Plaid. II, 4 dans LACÉRER
Peuple lâche en effet et né pour l'esclavage, Hardi contre Dieu seul !, Athal. III, 7 dans LÂCHE
Mon coeur, mon lâche coeur s'intéresse pour lui, Andr. V, 1 dans LÂCHE
Ah lâche ! fais l'amour et renonce à l'empire, Bérén. IV, 4 dans LÂCHE
De mes lâches bontés mon courage est confus, Andr. IV, 3 dans LÂCHE
Non que, par les yeux seuls lâchement enchantée, J'aime en lui sa beauté, sa grâce tant vantée, Phèdre, II, 1 dans LÂCHEMENT
Et l'avare Achéron ne lâche point sa proie, Phèdre, II, 5 dans LÂCHER
Ce reste malheureux [de vie] serait trop acheté S'il faut le conserver par une lâcheté, Bajaz. II, 3 dans LÂCHETÉ
Je vous ai dit le beau de l'aventure, mais voici le laid. Mais le premier [le début du plaidoyer], monsieur, c'est le beau. - C'est le laid, Plaid. III, 3 dans LAID, AIDE
Paulin, qu'on vous laisse avec moi, Bérénice, II, 1 dans LAISSER
Ariane, ma soeur, de quel amour blessée Vous mourûtes aux bords où vous fûtes laissée !, Phèdre, I, 3 dans LAISSER
Eurybate, il suffit, vous pouvez nous laisser ; Le reste me regarde, et je vais y penser, Iphig. 1, 4 dans LAISSER
[Corneille] laissa bien loin derrière lui tout ce qu'il avait de rivaux, dont la plupart, désespérant de l'atteindre...., Disc. de l'Acad. fr. dans LAISSER
Laissez là cet habit, quittez ce vil métier, Ath. II, 7 dans LAISSER
Abner : Reine, Dieu m'est témoin.... - Athalie : Laisse là ton Dieu, traître, Et venge-moi, Ath. V, 5 dans LAISSER
Laissons là de Joad l'audace téméraire, ib. II, 4 dans LAISSER
Je vois de quel succès leur fureur fut suivie, Et que dans les tourments ils laissèrent la vie, Esth. II, 3 dans LAISSER
Puis-je, laissant la feinte et les déguisements, Vous découvrir ici mes secrets sentiments ?, Mithr. I, 3 dans LAISSER
Et, toujours de la gloire évitant le sentier, Ne laisser aucun nom et mourir tout entier, Iphig. I, 2 dans LAISSER
Auprès de votre époux, ma fille, je vous laisse, Iphig. III, 5 dans LAISSER
Laissez, mon fils : je fais ce qui m'est ordonné, Athal. IV, 1 dans LAISSER
Ne croyez pas pourtant qu'éloigné de l'Asie, J'en laisse les Romains tranquilles possesseurs, Mithr. III, 1 dans LAISSER
En quel funeste état ces mots m'ont-ils laissée !, Iphig. II, 5 dans LAISSER
Laissons de leur amour la recherche importune, Bajaz. IV, 4 dans LAISSER
Idamé : On t'a dit à quel prix ce tyran daigne enfin Sauver tes tristes jours et ceux de l'orphelin ? - Zamti : Ne parlons pas des miens, laissons notre infortune, Orphel. IV, 6 dans LAISSER
Laissez les pleurs, Esther, à ces jeunes enfants, Esth. I, 3 dans LAISSER
Contre mon ennemi laisse-moi m'assurer, Andr. II, 1 dans LAISSER
Mais non, retirez-vous, laissez faire Hermione, ib. V, 5 dans LAISSER
Et, laissant faire au sort, courons où la valeur Nous promet un destin aussi grand que le leur [des dieux], Iphig. I, 2 dans LAISSER
Ami, peux-tu penser que d'un zèle frivole Je me laisse aveugler pour une vaine idole ?, Ath. III, 3 dans LAISSER
À quels affreux desseins vous laissez-vous tenter ?, Phèdre, I, 3 dans LAISSER
Je l'ai laissé passer dans son appartement, Brit. II, 2 dans LAISSER
N'es-tu pas dans ces lieux Où la haine des rois, avec le lait sucée, Par crainte ou par amour ne peut être effacée ?, Bérén. IV, 4 dans LAIT
C'est peu qu'avec son lait une mère amazone M'ait fait sucer encor cet orgueil qui t'étonne, Phèdre, I, 1 dans LAIT
Des lambeaux pleins de sang et des membres affreux Que des chiens dévorants se disputaient entre eux, Athal. II, 5 dans LAMBEAU
Je l'ai trouvé couvert d'une affreuse poussière, Revêtu de lambeaux, tout pâle...., Ésth. II, 1 dans LAMBEAU
Les glaives meurtriers, les lances homicides, Ath. III, 8 dans LANCE
Un dard lancé d'une main sûre, Phèdre, V, 6 dans LANCÉ, ÉE
Termine, juste ciel, ma vie et mon effroi, Et lance ici des traits qui n'accablent que moi, Iphig. V, 2 dans LANCER
Je l'observais hier, et je voyais ses yeux Lancer sur le lieu saint des regards furieux, Ath. I, 1 dans LANCER
Dans la profonde mer Oenone s'est lancée, Phèdre, V, 5 dans LANCER
Vous n'aurez point pour moi de langages secrets, Brit. II, 3 dans LANGAGE
Il avait votre port, vos yeux, votre langage, Phèd. Il, 5 dans LANGAGE
L'amour est-il muet, ou n'a-t-il qu'un langage ?, Brit. III, 7 dans LANGAGE
Quittez, seigneur, quittez ce funeste langage, Andr. II, 2 dans LANGAGE
Le nom d'amant peut-être offense son courage ; Mais il en a les yeux, s'il n'en a le langage, Phèdre, II, 1 dans LANGAGE
Hé quoi, Nathan ! d'un prêtre est-ce la le langage ? Moi, nourri dans la guerre aux horreurs du carnage.... C'est moi qui prête ici ma voix au malheureux !, Athal. II, 5 dans LANGAGE
Et, dès le premier mot, ma langue embarrassée Dans ma bouche vingt fois a demeuré glacée, Bérén. II, 2 dans LANGUE
Ah ! c'est trop le livrer à des langues perfides, Phèdre, V, 3 dans LANGUE
Sa fureur [de la calomnie], de sang avide, Poursuit partout l'innocent ; Rois, prenez soin de l'absent Contre sa langue homicide, Esth. III, 3 dans LANGUE
Songez que je vous parle une langue étrangère [celle de l'amour], Phèdre, II, 2 dans LANGUE
Soutiendrai-je ces yeux dont la douce langueur Sait si bien découvrir les chemins de mon coeur ?, Bérén. IV, 4 dans LANGUEUR
Les yeux, qui vainement voulaient vous éviter, Déjà pleins de langueur, ne pouvaient vous quitter, Phèdre, II, 1 dans LANGUEUR
Et le jour a trois fois chassé la nuit obscure Depuis que votre corps languit sans nourriture, Phèdre, I, 3 dans LANGUIR
Mon âme, loin de vous, languira solitaire, Alex. V, 1 dans LANGUIR
Est-ce à moi de languir dans cette incertitude ?, Athal. III, 3 dans LANGUIR
Ah ! ne languissons plus dans un coin du Bosphore, Mithr I, 3 dans LANGUIR
Oui, prince, je languis, je brûle pour Thésée, Phèdre, II, 5 dans LANGUIR
Ne faites point languir une si juste envie, Brit. V, 2 dans LANGUIR
Je m'agite, je cours, languissante, abattue, Bérén. IV, 1 dans LANGUISSANT, ANTE
Que ne puis-je moi-même, Échauffant par mes pleurs ses soins trop languissants, Mettre dans ses discours tout l'amour que je sens ?, Baj. IV, 1 dans LANGUISSANT, ANTE
Chacun peut à son choix disposer de son âme ; La vôtre était à vous ; j'espérais ; mais enfin Vous l'avez pu donner sans me faire un larcin, Andr. III, 2 dans LARCIN
Et votre heureux larcin [l'action de dérober un enfant au meurtre] ne se peut plus celer, Athal. I, 2 dans LARCIN
Vous les auriez vus tous, retournant en arrière Laisser entre eux et nous une large carrière, Mithr. V, 4 dans LARGE
Il lui fit dans le flanc une large blessure, Phèd. V, 6 dans LARGE
De Claude en même temps épuisant les richesses, Ma main sous votre nom répandait ses largesses, Brit. IV, 2 dans LARGESSE
Combien à vos malheurs ai-je donné de larmes !, Andr. I, 1 dans LARME
[Les flatteurs vous diront] Qu'aux larmes, au travail le peuple est condamné, Et d'un sceptre de fer veut être gouverné, Ath. IV, 3 dans LARME
Vos larmes, que ma main pouvait seule arrêter, Bajaz. II, 5 dans LARME
Périsse le Troyen auteur de nos alarmes. - Sa perte à ses vainqueurs coûtera bien des larmes, Iph. II, 3 dans LARME
Je ne viens point ici, par de jalouses larmes...., Andr. III, 4 dans LARME
Triste, levant au ciel ses yeux mouillés de larmes, Brit. II, 2 dans LARME
Et les larmes du juste implorant son appui [de Dieu] Sont précieuses devant lui, Esth. III, 3 dans LARME
Qui changera mes yeux en deux sources de larmes Pour pleurer ton malheur ?, Athal. III, 7 dans LARME
Me nourrissant de fiel, de larmes abreuvée, Phèdre, IV, 6 dans LARME
On craint qu'il n'essuyât les larmes de sa mère, Andr. I, 4 dans LARME
Quand avons-nous manqué d'aboyer au larron ? Témoin trois procureurs, dont icelui Citron A déchiré la robe...., Plaid. III, 3 dans LARRON, ONNESSE
Pylade, je suis las d'écouter la raison, Andr. III, 1 dans LAS, LASSE
C'est trop gémir tout seul ; je suis las qu'on me plaigne, Andr. III, 1 dans LAS, LASSE
Las de se faire aimer, il veut se faire craindre, Brit. I, 1 dans LAS, LASSE
Lasse enfin d'elle-même et du jour qui l'éclaire, Phèdre, I, 1 dans LAS, LASSE
Lasse de vains honneurs et me cherchant moi-même, Esth. I, 1 dans LAS, LASSE
Tout lassé que j'étais, ma frayeur et mon zèle M'ont donné pour courir une force nouvelle, Mithr. V, 4 dans LASSÉ, ÉE
Lassé de ses trompeurs attraits, Au lieu de l'enlever, fuyez-la pour jamais, Andr. III, 1 dans LASSÉ, ÉE
Ou lassés, ou soumis, Ma funeste amitié pèse à tous mes amis, Mithr. III, 1 dans LASSÉ, ÉE
Mais pourquoi vos bontés seraient-elles lassées ?, Bajaz. V, 6 dans LASSÉ, ÉE
Ainsi ce roi qui seul a durant quarante ans Lassé tout ce que Rome eut de chefs importants, Mithr. I, 1 dans LASSER
Moi-même revêtu d'un pouvoir emprunté.... J'ai cent fois dans le cours de ma gloire passée Tenté leur patience [des Romains] et ne l'ai point lassée, Brit. IV, 4 dans LASSER
Je ne trouve qu'en vous je ne sais quelle grâce Qui me charme toujours et jamais ne me lasse, Esth. II, 7 dans LASSER
Néron de vos discours commence à se lasser, Brit. III, 8 dans LASSER
Peut-être la fortune est prête à vous quitter.... Prévenez son caprice avant qu'elle se lasse, Esth. III, 1 dans LASSER
Dieu même, disent-ils, s'est retiré de nous.... Et sa miséricorde à la fin s'est lassée, Athal. I, 1 dans LASSER
Assez d'autres viendront, à mes ordres soumis, Se couvrir des lauriers qui vous furent promis, Iphig. IV, 6 dans LAURIER
Et qu'un sang pur par mes mains épanché Lave jusques au marbre où ses pas ont touché, Athal. II, 8 dans LAVER
Il vous faudra.... Soutenir vos rigueurs par d'autres cruautés, Et laver dans le sang vos bras ensanglantés, Brit. IV, 3 dans LAVER
Et jusqu'au pied des murs que la mer vient laver, Baj. V, 11 dans LAVER
Dans le sang ennemi tu peux laver ton crime, Alex. IV, 3 dans LAVER
Tout mon sang doit laver une tache si noire, Mithr. III, 1 dans LAVER
Laissez-moi nous laver l'un et l'autre Du crime que sa vie a jeté sur la nôtre, Bajaz. IV, 6 dans LAVER
Il expire ; et nos Grecs irrités Ont lavé dans son sang ses infidélités, Androm. V, 3 dans LAVER
La honte suit toujours le parti des rebelles ; Leurs grandes actions sont les plus criminelles, Théb. I, 5 dans LE, LA, LES
Ceux mêmes qui s'y étaient le plus divertis ont eu peur de n'avoir pas ri dans les règles, Plaid. Préf. dans LE, LA, LES
Chargeant de mon débris les reliques plus chères, Baj. III, 2 dans LE, LA, LES
Songez-vous que je tiens les portes du palais ? Que je puis vous l'ouvrir ou fermer pour jamais ?, Baj. II, 1 dans LE, LA, LES
Condamnez-le à l'amende, ou, s'il le casse, au fouet, Plaid. II, 13 dans LE, LA, LES
La comtesse : Monsieur, je ne veux point être liée. - Chicaneau : à l'autre ! - La comtesse : Je ne la serai point, Plaid. I, 7 dans LE, LA, LES
Mon arc, mes javelots, mon char, tout m'importune ; Je ne me souviens plus des leçons de Neptune, Phèdre, II, 2 dans LEÇON
J'ai vu Burrhus, Sénèque, aigrissant vos soupçons, De l'infidélité vous tracer des leçons, Brit. IV, 2 dans LEÇON
Est-ce donc une légère offense De m'avoir si longtemps caché votre présence ?, Brit. II, 3 dans LÉGER, ÈRE
Pouvez-vous refuser cette grâce légère Aux larmes d'une soeur, aux soupirs d'une mère ?, Théb. II, 3 dans LÉGER, ÈRE
Sans doute, ce chagrin qui vient de m'alarmer N'est qu'un léger soupçon facile à désarmer, Bérén. II, 5 dans LÉGER, ÈRE
Qu'il ne se borne pas à des peines légères, Phèdre, IV, 6 dans LÉGER, ÈRE
Dès qu'un léger sommeil suspendait mes ennuis, Iphig. I, 1 dans LÉGER, ÈRE
Quelques vaisseaux légers sont venus nous l'apprendre, Mithr. I, 4 dans LÉGER, ÈRE
Vous dont j'ai pu laisser vieillir l'ambition Dans les honneurs obscurs de quelque légion, Brit. I, 2 dans LÉGION
Daignez m'ouvrir au trône un chemin légitime, Bajaz. II, 1 dans LÉGITIME
Quiconque a pu franchir les bornes légitimes Peut violer enfin les droits les plus sacrés, Phèdre, IV, 2 dans LÉGITIME
Je ne condamne plus un courroux légitime, Andr. II, 4 dans LÉGITIME
Quand je conçus pour elle un amour légitime, Mithr. I, 1 dans LÉGITIME
Je le trouvais trop lent à traverser l'Asie, Alex. I, 2 dans LENT, ENTE
J'irais attendre ailleurs une lente vengeance ?, Andr. IV, 3 dans LENT, ENTE
Cette même Agrippine Que mon père épousa jadis pour ma ruine, Et qui, si je t'en crois, a de ses derniers jours, Trop lents pour ses desseins, précipité le cours ?, Brit. I, 4 dans LENT, ENTE
Moments trop rigoureux, Que vous paraissez lents à mes rapides voeux !, Bérén. IV, 1 dans LENT, ENTE
Échauffez mes transports trop lents, trop retenus, Phèdre, IV, 4 dans LENT, ENTE
Elle était à l'autel, et peut-être en son coeur Du fatal sacrifice accusait la lenteur, Iph. V, 6 dans LENTEUR
Grand Dieu ! tes saints sont la pâture Des tigres et des léopards !, Esth. I, 5 dans LÉOPARD
Voici le fait : un chien vient dans une cuisine ; Il y trouve un chapon, lequel a bonne mine ; Or, celui pour lequel je parle, est affamé ; Celui contre lequel je parle, autem plumé ; Et celui pour lequel je suis, prend en cachette Celui contre lequel je parle, Plaid. III, 3 dans LEQUEL
J'ai trouvé ce billet enfermé dans son sein [d'Atalide] ; Du prince votre amant j'ai reconnu la lettre, Et j'ai cru qu'en vos mains je devais la remettre, Baj. IV, 5 dans LETTRE
Va, dis-leur qu'à ce prix je leur permets de vivre, Athal. V, 1 dans LEUR
Lorsque d'un saint respect tous les Persans touchés N'osent lever leurs fronts à la terre attachés...., Esth. II, 1 dans LEUR
Et d'une cause en l'air il le faut bien leurrer, Plaid. III, 2 dans LEURRER
Mais cependant, mon fils, tu meurs si je n'arrête Le fer que le cruel tient levé sur ta tête, Andr. III, 8 dans LEVÉ, ÉE
Dans un des parvis aux hommes réservé, Cette femme superbe entre, le front levé, Athal. II, 2 dans LEVÉ, ÉE
Déjà pour la saisir Calchas lève le bras, Iphig. V, 6 dans LEVER
Et j'ai trop tôt vers toi [Neptune] levé mes mains cruelles [je t'ai trop tôt imploré], Phèdre, V, 5 dans LEVER
Ses yeux mal assurés N'osent lever au ciel leurs regards égarés, Andr. V, 8 dans LEVER
Triste, levant au ciel ses yeux mouillés de larmes, Brit. II, 2 dans LEVER
Lève, Jérusalem, lève ta tête altière ; Regarde tous ces rois de ta gloire étonnés, Athal. III, 7 dans LEVER
Lève-toi, m'a-t-il dit, prends ton chemin vers Suse, Esth. I, 1 dans LEVER
Tous les jours se levaient clairs et sereins pour eux, Phèdre, IV, 6 dans LEVER
Du Dieu que nous servons tel est l'ordre éternel ; Lui-même il nous traça son temple et son autel, Aux seuls enfants d'Aaron commit ses sacrifices, Aux lévites marqua leur place et leurs offices, Ath. II, 4 dans LÉVITE
Lévites, de vos sons prêtez-moi les accords, ib. III, 7 dans LÉVITE
Mais ses lèvres à peine en ont touché le bord [d'une coupe], Brit. V, 5 dans LÈVRE
Et mon âme déjà sur mes lèvres errante, Phèdre, III, 1 dans LÈVRE
Tu sais combien je hais leurs fêtes criminelles, Et que je mets au rang des profanations Leurs tables, leurs festins et leurs libations, Esth. I, 4 dans LIBATION
Et si, de mes bienfaits lâchement libérale, Sa main en osera couronner ma rivale, Bajaz. IV, 4 dans LIBÉRAL, ALE
Ah ! s'ils ont pu choisir pour leur libérateur Spartacus, un esclave, un vil gladiateur...., Mithr. III, 1 dans LIBÉRATEUR, TRICE
Est-ce un libérateur que le ciel vous prépare ?, Athal. III, 4 dans LIBÉRATEUR, TRICE
Mettre en liberté ma tristesse et leur joie, Iphig. II, 1 dans LIBERTÉ
Je répondrai, madame, avec la liberté D'un soldat qui sait mal farder la vérité, Brit. I, 2 dans LIBERTÉ
Vous abusez, Créon, de l'état où nous sommes ; Tout vous semble permis, mais craignez mon courroux, Vos libertés enfin retomberont sur vous, Théb. I, 5 dans LIBERTÉ
Elle-même a choisi cet endroit écarté Où nos coeurs à nos yeux parlent en liberté, Baj. I, 1 dans LIBERTÉ
Heureux qui, satisfait de son humble fortune, Libre du joug superbe où je suis attaché, Vit dans l'état obscur où les dieux l'ont caché !, Iphig. I, 1 dans LIBRE
Et, libre d'un amour à ta gloire funeste, Viens m'engager ta foi..., Bajaz. V, 4 dans LIBRE
Ils verraient par ce coup [la mort de Britannicus] leur puissance abaissée ; Vous seriez libre alors, seigneur, et, devant vous, Ces maîtres orgueilleux fléchiraient comme nous, Brit. IV, 4 dans LIBRE
Au joug d'un autre hymen sans amour destinée, à peine suis-je libre et goûte quelque paix Qu'il faut que je me livre à tout ce que je hais, Mithr. I, 2 dans LIBRE
Maître de mon destin, libre dans mes soupirs, Bérén. II, 2 dans LIBRE
Votre douleur est libre autant que légitime, Alex. IV, 2 dans LIBRE
Je veux la braver à sa vue, Et donner à ma haine une libre étendue, Andr. II, 5 dans LIBRE
Hélas ! Ils se voyaient avec pleine licence ; Le ciel de leurs soupirs approuvait l'innocence, Phèdre, IV, 6 dans LICENCE
Je sais sur ma conduite et contre ma puissance Jusqu'où de leurs discours ils portent la licence, Athal. II, 5 dans LICENCE
Ainsi que la vertu, le crime a ses degrés ; Et jamais on n'a vu la timide innocence Passer subitement à l'extrême licence, Phèdre, IV, 2 dans LICENCE
Quel frein pourrait d'un peuple arrêter la licence ?, IV, 4 dans LICENCE
Chicaneau : J'irais trouver mon juge, et lui dirais.... Liez-moi. - La comtesse : Monsieur, je ne veux point être liée, Plaid. I, 7 dans LIÉ, ÉE
La querelle des Grecs à la sienne est liée, Andr. IV, 6 dans LIÉ, ÉE
Dans quels ravissements, à votre sort liée, Du reste des mortels je vivrais oubliée !, Phèdre, v, 1 dans LIÉ, ÉE
Mais, n'étant point unis par un lien si doux [le mariage], Me puis-je avec honneur dérober avec vous ?, Phèdre, v, 1 dans LIEN
Mais je ne veux point, monsieur, que l'on me lie, Plaid. I, 7 dans LIER
Ma foi, juge et plaideurs, il faudrait tout lier, Plaid. I, 8 dans LIER
Unissez vos chagrins ; liez vos intérêts, Brit. I, 4 dans LIER
L'intérêt, la raison, l'amitié, tout vous lie, Bérén. III, 2 dans LIER
Par les mêmes serments Britannicus se lie, Brit. V, 5 dans LIER
Mais toi, dont la valeur, d'Amurat oubliée, Par de communs chagrins à mon sort s'est liée, Bajaz. IV, 7 dans LIER
Prends garde que jamais l'astre qui nous éclaire Ne te voie en ces lieux mettre un pied téméraire, Phèdre, IV, 2 dans LIEU
Jéhu sur les hauts lieux enfin osant offrir Un téméraire encens que Dieu ne peut souffrir, Athal. III, 6 dans LIEU
Il m'aurait tenu lieu d'un père et d'un époux, Andr. I, 4 dans LIEU
J'ai cru que mes serments me tiendraient lieu d'amour, ib. IV, 5 dans LIEU
Un bienfait reproché tint toujours lieu d'offense, Iph. IV, 6 dans LIEU
Ah ! qu'un aveu si doux aurait lieu de me plaire !, Bérén. III, 1 dans LIEU
Vos prêtres, je veux bien, Abner, vous l'avouer, Des bontés d'Athalie ont lieu de se louer, Ath. II, 5 dans LIEU
Oh dame ! on ne court pas deux lièvres à la fois, Plaid. III, 3 dans LIÈVRE
Que peuvent contre lui [Dieu] tous les rois de la terre ?.... Pour dissiper leur ligue il n'a qu'à se montrer, Esth. I, 3 dans LIGUE
Lui seul [Dieu] mit à vos pieds le Parthe et l'Indien, Dissipa devant vous les innombrables Scythes, Et renferma les mers dans vos vastes limites, Esth. III, 4 dans LIMITE
Ce terme limité que l'on veut leur prescrire [à Polynice et à Étéocle], Accroît leur violence en bornant leur empire, Théb. I, 5 dans LIMITÉ, ÉE
Debout à ses côtés, le jeune Éliacin Comme moi le servait en long habit de lin, Ath. II, 2 dans LIN
Ce héros [Achille] si terrible au reste des humains.... Suça même le sang des lions et des ours, Iphig. IV, 1 dans LION, ONNE
[ô Dieu] Accompagne mes pas Devant ce fier lion [Assuérus] qui ne te connaît pas, Esth. I, 4 dans LION, ONNE
Cependant sur le dos de la plaine liquide, Phèd. V, 6 dans LIQUIDE
Lisez, lisez l'arrêt détestable, cruel..., Esth. I, 3 dans LIRE
Soit que je n'ose encor démentir le pouvoir De ces yeux où j'ai lu si longtemps mon devoir, Brit. II, 2 dans LIRE
Dans le secret des coeurs, Osmin, n'as tu rien lu ?, Bajaz. I, 1 dans LIRE
Je lis dans vos regards la douleur qui vous presse, Iphig. III, 5 dans LIRE
Lire en un songe obscur les volontés des cieux, Esth. II, 1 dans LIRE
On lit dans ses regards sa fureur et sa rage, ib. III, 3 dans LIRE
Ah ! dans ses yeux confus je lis ses perfidies, ib. 6 dans LIRE
Il se déguise en vain, je lis sur son visage Des fiers Domitius l'humeur triste et sauvage, Brit. I, 1 dans LIRE
Ne devais-tu pas lire au fond de ma pensée ?, Andr. v, 3 dans LIRE
Vous lisez de trop loin dans les secrets des cieux, Iphig. I, 2 dans LIRE
....Vous m'avez vue attachée à vous nuire ; Dans le fond de mon coeur vous ne pouviez pas lire, Phèdre, II, 5 dans LIRE
Tel en un secret vallon Sur le bord d'une onde pure Un jeune lis, l'amour de la nature, Croît à l'abri de l'aquilon, Athal. II, 9 dans LIS
Les gardes, son palais, son lit [de l'empereur Claude] m'étaient soumis, Brit. IV, 2 dans LIT
Une loi moins sévère Mit Claude dans mon lit et Rome à mes genoux, Brit. IV, 2 dans LIT
Et vous croiriez pouvoir, sans blesser nos regards, Faire entrer une reine au lit de nos Césars, Bérén. II, 2 dans LIT
Les Parques à ma mère, il est vrai, l'ont prédit, Lorsqu'un époux mortel fut reçu dans son lit, Iphig. I, 2 dans LIT
Ai-je dû mettre au jour l'opprobre de son lit ?, Phèdre, V, 1 dans LIT
J'adore le Seigneur ; on m'explique sa loi ; Dans son livre divin on m'apprend à la lire, Athal. II, 7 dans LIVRE
Faibles agneaux livrés à des loups furieux, Esth. I, 5 dans LIVRÉ, ÉE
Ce Dieu que tu bravais en nos mains t'a livrée, Ath. V, 5 dans LIVRER
Je ne condamne plus un courroux légitime, Et l'on vous va, seigneur, livrer votre victime, Andr. II, 4 dans LIVRER
Mais siérait-il, Abner, à des coeurs généreux De livrer au supplice un enfant malheureux ?, Ath. V, 2 dans LIVRER
Et que le choix des dieux contraire à mes amours Livrait à l'univers le reste de mes jours, Bérén. II, 2 dans LIVRER
Je sais que, du mensonge implacable ennemie, Josabeth livrerait même sa propre vie, Athal. III, 4 dans LIVRER
Chaque assaut [donné à la ville] à mon coeur livrait mille combats, Théb. II, 1 dans LIVRER
Puisqu'après tant d'efforts ma résistance est vaine, Je me livre en aveugle au destin qui m'entraîne, Andr. I, 1 dans LIVRER
Roxane, se livrant tout entière à ma foi, Du coeur de Bajazet se reposait sur moi, Bajaz. I, 4 dans LIVRER
Il peut me conquérir à ce prix sans danger ; Je me livre moi-même, et ne puis me venger !, Andr. V, 2 dans LIVRER
Bientôt ils [les flatteurs] vous diront que les plus saintes lois, Maîtresses d'un vil peuple, obéissent aux rois, Ath. IV, 3 dans LOI
La rigueur de ses lois [de Rome] m'épouvante pour vous, Bérén. I, 5 dans LOI
Des traîtres, des ingrats sans honneur et sans loi, Phèdre, IV, 2 dans LOI
Hélas ! ce peuple ingrat a méprisé ta loi ; La nation chérie a violé sa foi, Esth. I, 4 dans LOI
Je viens, selon l'usage antique et solennel, Célébrer avec vous la fameuse journée Où sur le mont Sina la loi nous fut donnée, Athal. I, 1 dans LOI
J'adore le Seigneur, on m'explique sa loi ; Dans son livre divin on m'apprend à la lire, Et de ma main déjà je commence à l'écrire, ib. II, 7 dans LOI
Que vous dit cette loi ?- Que Dieu veut être aimé ; Qu'il venge tôt ou tard son saint nom blasphémé ; Qu'il est le défenseur de l'orphelin timide ; Qu'il résiste au superbe et punit l'homicide, ib. dans LOI
Je sais qu'ils se sont fait une superbe loi De ne point à l'hymen assujettir leur foi, Bajaz. I, 3 dans LOI
Quelque loi qu'il vous dicte, il faut vous y soumettre, Phèdre, III, 3 dans LOI
L'Inde et l'Hydaspe entiers couleront sous vos lois, Alex. IV, 2 dans LOI
Quoiqu'à regret, seigneur, ils [les janissaires] marchent sous ses lois [d'Amurat], Bajaz. I, 1 dans LOI
Et vous, rentrez, ma fille, et du moins à mes lois Obéissez encor pour la dernière fois, Iphig. IV, 4 dans LOI
....Tout, si je vous en crois, Doit marcher, doit fléchir, doit trembler sous vos lois, ib. IV, 6 dans LOI
Hermione elle-même a vu plus de cent fois Cet amant irrité revenir sous ses lois, Andr. I, 1 dans LOI
La plus sainte des lois, ah ! c'est de vous sauver, Bajaz. II, 3 dans LOI
L'intérêt de l'État fut leur unique loi, ib. dans LOI
Pourquoi tenter si loin des courses inutiles ?, Mithr. III, 1 dans LOIN
Mais regardez plus loin : songez en ce malheur Quelle gloire va suivre un moment de douleur, Bérén. IV, 6 dans LOIN
Mais moi qui vois plus loin, qui par un long usage Des maximes du trône ai fait l'apprentissage, Baj. IV, 7 dans LOIN
Il aspirait plus loin [il avait de plus grands desseins] qu'à la main de Junie, Brit V, 6 dans LOIN
Amant avec transport, mais jaloux sans retour, Sa haine va toujours plus loin que son amour, Mithr. I, 5 dans LOIN
Je reconnais ce soin, Et ne souhaite pas que vous alliez plus loin, Brit. IV, 4 dans LOIN
Sans reculer plus loin l'effet de ma parole, Je vous rends dans trois mois au pied du Capitole, Mithr. III, 1 dans LOIN
Ils [les chevaux d'Hippolyte] s'arrêtent non loin de ces tombeaux antiques...., Phèdre, V, 6 dans LOIN
Allons ; et de si loin évitons la cruelle, Que de longtemps, Arsace, on ne nous parle d'elle, Bérén. III, 4 dans LOIN
Leur gloire de si loin n'éblouit pas mes yeux, Mithr. IV, 4 dans LOIN
Quoi ! vous à qui Néron doit le jour qu'il respire, Qui l'avez appelé de si loin à l'empire ?, Brit. I, 1 dans LOIN
Je ne sais point prévoir les malheurs de si loin, Andr. I, 2 dans LOIN
Quel important besoin Vous a fait devancer l'aurore de si loin ?, Iphig. I, 1 dans LOIN
Mon mal vient de plus loin, Phèd. I, 3 dans LOIN
Lui-même, d'aussi loin qu'il nous a vus paraître : Adorez, a-t-il dit, l'ordre de votre maître, Baj. V, 11 dans LOIN
Quoi qu'il en soit, Néron, d'aussi loin qu'il me vit, Laissa sur son visage éclater son dépit, Brit. I, 1 dans LOIN
La rive au loin gémit, blanchissante d'écume, Iphig. V, 6 dans LOIN
Quoi ! cher prince, avec toi je me verrais unie ! Et, loin que ma tendresse eût exposé la vie, Tu verrais...., Mithr. IV, 1 dans LOIN
Hélas ! loin de vouloir éviter sa colère, La plus soudaine mort me sera la plus chère, Brit. V, 7 dans LOIN
Vous pouvez à loisir faire des voeux pour elle [la Grèce], Iphig. I, 2 dans LOISIR
Un roi victorieux vous a fait ce loisir, Poésies, 3 dans LOISIR
En longs habits de lin, Ath. II, 1 dans LONG, ONGUE
D'où vient qu'en m'écoutant, vos yeux, vos tristes yeux Avec de longs regards se tournent vers les cieux ?, Brit. V, 1 dans LONG, ONGUE
Que m'importe, après tout, que Néron plus fidèle D'une longue vertu laisse un jour le modèle ?, Brit. I, 1 dans LONG, ONGUE
Toujours évanouie, Madame, elle ne marque aucun reste de vie Que par de longs soupirs et des gémissements, Baj. IV, 5 dans LONG, ONGUE
Ses longs mugissements font trembler le rivage, Phèdre, V, 6 dans LONG, ONGUE
Ah ! que le temps est long à mon impatience !, Esth. II, 1 dans LONG, ONGUE
Un long amas d'honneurs rend Thésée excusable, Phèdre, I, 1 dans LONG, ONGUE
Iphigénie encor n'y sera pas longtemps, Iphig. II, 6 dans LONGTEMPS
Dès longtemps elle hait cette fermeté rare Qui rehausse en Joad l'éclat de la tiare ; Dès longtemps votre amour pour la religion Est traité de révolte et de sédition, Ath. I, 1 dans LONGTEMPS
Les dieux depuis longtemps me sont cruels et sourds, Iphig. II, 2 dans LONGTEMPS
Je fuis de leurs regrets l'inutile longueur Pour chercher un ami qui me parle du coeur, Bérén. I, 4 dans LONGUEUR
Oh ! que cette longueur D'un présage funeste épouvante mon coeur !, ib. IV, 1 dans LONGUEUR
Ils regrettent le temps à leur grand coeur si doux, Lorsque, assurés de vaincre, ils combattaient sous vous, Bajaz. I, 1 dans LORSQUE
Si tu m'aimais, Phédime, il fallait me pleurer Quand d'un titre funeste on me vint honorer, Et lorsque, m'arrachant du doux sein de la Grèce, Dans un climat barbare on traîna ta maîtresse, Mithr. V, 2 dans LORSQUE
Et qui s'honorerait de l'appui d'Agrippine, Lorsque Néron lui-même annonce ma ruine ; Lorsque de sa présence il semble me bannir ; Quand Burrhus à sa porte ose me retenir ?, Brit. I, 2 dans LORSQUE
Oui, je te loue, ô ciel, de ta persévérance, Andr. V, 5 dans LOUER
Vos prêtres... Des bontés d'Athalie ont lieu de se louer, Athal. II, 5 dans LOUER
Faibles agneaux livrés à des loups furieux, Nos soupirs sont nos seules armes, Esth. I, 5 dans LOUP
Tous ces Normands voulaient se divertir de nous ; On apprend à hurler, dit l'autre, avec les loups, Plaid. I, 1 dans LOUP
Figure-toi Pyrrhus, les yeux étincelants, Entrant à la lueur de nos palais brûlants, Andr. III, 8 dans LUEUR
Vous êtes après lui le premier de l'empire, Esth. III, 1 dans LUI
....Moi dont l'ardeur extrême, Je vous l'ai dit cent fois, n'aime en lui que lui-même, Bérén. I, 4 dans LUI
Mais lui, voyant en moi la fille de son frère, Me tint lieu, chère Élise, et de père et de mère, Esth. I, 1 dans LUI
Vient-il ? est-ce lui ? C'est lui qui rassembla ces colombes timides, Esth. Prol. dans LUI
Pour écarter de lui ses images funèbres, Il [Assuérus] s'est fait apporter...., Esth. II, 1 dans LUI
Qu'il [les méchants] soient comme la poudre et la paille légère Que le vent chasse devant lui, Esth. I, 5 dans LUI
Hé quoi ! lorsque le jour ne commence qu'à luire...., Esth. II, 1 dans LUIRE
Quand le Seigneur.... Fit luire aux yeux mortels un rayon de sa gloire, Athal. I, 4 dans LUIRE
On voit luire des feux parmi des étendards, ib. IV, 5 dans LUIRE
Hé ! si l'impie Aman dans sa main homicide Faisant luire à vos yeux un glaive menaçant...., Esth. II, 9 dans LUIRE
Ce matin j'ai voulu devancer la lumière, Esth. II, 1 dans LUMIÈRE
Souffrez que Bajazet voie enfin la lumière ; Des murs de ce palais ouvrez-lui la barrière, Bajaz. I, 2 dans LUMIÈRE
Bientôt de Jézabel la fille meurtrière, Instruite que Joas voit encor la lumière...., Athal. IV, 3 dans LUMIÈRE
Le fer ne produit point de si puissants efforts, Madame ; la lumière à ses yeux est ravie, Brit. V, 5 dans LUMIÈRE
Le roi touche à son heure dernière, Madame, et ne voit plus qu'un reste de lumière, Mithr. V, 4 dans LUMIÈRE
Mais plus ce rang sur moi répandrait sa splendeur, Plus il me ferait honte, et mettrait en lumière Le crime d'en avoir dépouillé l'héritière, Brit. II, 3 dans LUMIÈRE
Ô lumière éternelle ! Heureux le coeur qui ne te perd jamais !, Esth. II, 9 dans LUMIÈRE
Les peuples à l'envi marchent à ta lumière [de Jérusalem], Athal. III, 7 dans LUMIÈRE
Son trépas à mes pleurs offre assez de matières, Sans que j'aille chercher d'odieuses lumières, Phèd. V, 7 dans LUMIÈRE
Vous seul, seigneur, vous seul, après quarante années, Pouvez encor lutter contre les destinées, Mithr. III, 1 dans LUTTER
Je consacre ma lyre à la céleste charité, Cantiques, I dans LYRE
Pour les rompre [les portes du temple] elle attend les fatales machines, Ath. V, 1 dans MACHINE
Le peuple au champ de Mars nomme ses magistrats, Brit. I, 2 dans MAGISTRAT
Que doit faire un prince magnanime Qui veut combler d'honneur un sujet qu'il estime ?, Esth. II, 5 dans MAGNANIME
Ah ! seigneur, qu'éloigné du malheur qui m'opprime, Votre coeur aisément se montre magnanime !, Iph. I, 3 dans MAGNANIME
Chantez, louez le Dieu que vous venez chercher ; Tout l'univers est plein de sa magnificence, Ath. I, 4 dans MAGNIFICENCE
Quand verrai-je, Ô Sion, relever tes remparts Et de tes tours les magnifiques faîtes ?, Esth. I, 2 dans MAGNIFIQUE
Chaque Juif était obligé d'écrire une fois en sa vie, de sa propre main, le volume de la loi tout entier, Athal. préf. dans MAIN
Vos mains n'ont point trempé dans le sang innocent ? - Grâces au ciel, mes mains ne sont point criminelles ; Plût aux dieux que mon coeur fût innocent comme elles !, Phèdre, I, 3 dans MAIN
Burrhus ose sur moi porter ses mains hardies, Brit. IV, 2 dans MAIN
Hélas ! et plût aux dieux qu'à son sort inhumain Moi-même j'eusse pu ne point prêter la main !, Mithr. V, 4 dans MAIN
Jamais un plus hardi dessein Ne mit à des vaincus les armes à la main, Mithr. III, 1 dans MAIN
Vous, si vous avez soin de votre propre vie, Ne vous montrez à moi que sa tète à la main, Bajaz, IV, 3 dans MAIN
Cependant Athalie, un poignard à la main, Rit des faibles remparts de nos portes d'airain, Athalie, V, 1 dans MAIN
Mais en sont-ils aux mains ?, Théb. I, 1 dans MAIN
J'attends avec la paix son coeur de votre main, Andr. II, 4 dans MAIN
Il veut, pour m'honorer, la tenir de ma main, ib. III, 1 dans MAIN
Du cruel Amurat je reconnais la main, Bajaz. IV, 3 dans MAIN
On sait qu'elle [Bérénice] est charmante, et de si belles mains Semblent vous demander l'empire des humains, Bérén. II, 2 dans MAIN
Vous dépendez ici d'une main violente, Mithr. IV, 2 dans MAIN
Mais de vos premiers ans quelles mains ont pris soin ?, Athal. II, 7 dans MAIN
Quand de vos seules mains ce coeur voudrait dépendre, Bérén. IV, 5 dans MAIN
Elle met dans ma main sa fortune, ses jours, Bajaz. III, 4 dans MAIN
Mais, seigneur, notre gloire est dans nos propres mains, Iph. I, 2 dans MAIN
....Savez-vous si demain Sa liberté, ses jours seront en votre main ?, Bajaz. I, 3 dans MAIN
Mais de nos faibles mains que pouvez-vous attendre ?, Iphigénie, V, 3 dans MAIN
Je te plains de tomber dans ses mains redoutables [du Seigneur], Ma fille..., Athal. II, 5 dans MAIN
Dieu tient le coeur des rois entre ses mains puissantes, Esth. I, 1 dans MAIN
Main-forte ! l'on me tue, Plaid. I, 3 dans MAIN-FORTE
Tout le peuple assemblé nous poursuit à main-forte, Andr. V, 5 dans MAIN-FORTE
Maintenant que je puis couronner tant d'attraits, Maintenant que je l'aime encor plus que jamais, Bérén. II, 2 dans MAINTENANT
Maintiendrai-je des lois que je ne puis garder ?, Bérénice, IV, 5 dans MAINTENIR
J'ai longtemps, immobile, observé leur maintien, Bajaz. III, 2 dans MAINTIEN
Ah ! le voici ; grands dieux ! à ce noble maintien Quel oeil ne serait pas trompé comme le mien ?, Phèdre, IV, 2 dans MAINTIEN
J'embrasse mon rival, mais c'est pour l'étouffer, Brit. IV, 3 dans MAIS
Mais cependant ce jour il épouse Andromaque, Andr. IV, 3 dans MAIS
Nourri dans ta maison [du Seigneur] en l'amour de ta loi...., Athal. I, 2 dans MAISON
Qui l'eût cru qu'on dût voir jamais Les glaives meurtriers, les lances homicides Briller dans la maison de paix ?, Athal. III, 8 dans MAISON
Elle eût du buvetier emporté les serviettes, Plutôt que de rentrer au logis les mains nettes ; Et voilà comme on fait les bonnes maisons..., Plaid. I, 4 dans MAISON
Dieu ! que dira le roi ? quel funeste poison L'amour a répandu sur toute sa maison !, Phèdre, III, 6 dans MAISON
Enfin de votre Dieu l'implacable vengeance Entre nos deux maisons rompit toute alliance, Athal. II, 7 dans MAISON
Andromaque, sans vous, N'aurait jamais d'un maître embrassé les genoux, Andr. III, 6 dans MAÎTRE
Pharnace croit peut-être Commander dans Nymphée et me parler en maître, Mithr. I, 1 dans MAÎTRE
Et [ces lieux] ne s'attendaient pas, lorsqu'ils nous virent naître, Qu'un jour Domitius me dût parler en maître, Brit. III, 8 dans MAÎTRE
Aussitôt, rassemblant nos lévites, nos prêtres, Je leur déclarerai l'héritier de leurs maîtres, Athal. I, 2 dans MAÎTRE
...pour le choix d'un maître Athènes se partage, Phèdre, I, 4 dans MAÎTRE
Et moi qui sur le trône ai suivi mes ancêtres, Moi fille, femme, soeur et mère de vos maîtres..., Brit. I, 2 dans MAÎTRE
Parle : peut-on le voir sans penser, comme moi, Qu'en quelque obscurité que le sort l'eût fait naître, Le monde en le voyant eût reconnu son maître ?, Bér. I, 5 dans MAÎTRE
Malheureux ! vous quittez le maître des humains Pour adorer l'ouvrage de vos mains !, Esth. II, 9 dans MAÎTRE
Il n'était point à Sparte entre tous ces amants Dont le père d'Hélène a reçu les serments ; Lui seul de tous les Grecs, maître de sa parole, S'il part contre Ilion, c'est pour moi qu'il y vole, Iph. II, 3 dans MAÎTRE
Achevez votre hymen, j'y consens ; mais du moins Ne forcez pas mes yeux d'en être les témoins.... Différez-le d'un jour, demain vous serez maître, Andr. IV, 5 dans MAÎTRE
Hé bien, Phénix, l'amour est-il le maître ?, Andr. II, 5 dans MAÎTRE
Mais Calchas est ici.... Le ciel souvent lui parle ; instruit par un tel maître, Il sait tout ce qui fut et tout ce qui doit être, Iph. II, 1 dans MAÎTRE
Il me laisse en ces lieux souveraine maîtresse, Ath. II, 5 dans MAÎTRESSE
Du coeur d'Assuérus souveraine maîtresse, Éprouvez seulement son ardente amitié, Esth. II, 7 dans MAÎTRESSE
Maîtresse de moi-même, il veut bien qu'une fois Je puisse de mon sort disposer à mon choix, Mithr. V, 2 dans MAÎTRESSE
D'un mouvement jaloux je ne fus pas maîtresse, Bajaz. I, 4 dans MAÎTRESSE
Votre trouble à Mathan n'a-t-il point trop parlé ? - J'ai fait ce que j'ai pu pour m'en rendre maîtresse, Athal. III, 6 dans MAÎTRESSE
De ses derniers soupirs [de Claude mourant] je me rendis maîtresse, Brit. IV, 2 dans MAÎTRESSE
Bientôt ils [les flatteurs] vous diront que les plus saintes lois, Maîtresses du vil peuple, obéissent aux rois, Ath. IV, 3 dans MAÎTRESSE
Déjà de tout le camp la discorde maîtresse Avait sur tous les yeux mis son bandeau fatal, Iphig. V, 6 dans MAÎTRESSE
Je songe quelle était autrefois cette ville [Troie], Si superbe en remparts, en héros si fertile, Maîtresse de l'Asie...., Andr. I, 2 dans MAÎTRESSE
Mais Rome veut un maître et non une maîtresse, Brit. IV, 2 dans MAÎTRESSE
Parmi tant de beautés qui briguent leur tendresse [des sultans], Ils daignent quelquefois choisir une maîtresse, Baj. I, 3 dans MAÎTRESSE
Elle aura le pouvoir d'épouse et de maîtresse, Brit. III, 4 dans MAÎTRESSE
Rome l'alla chercher [Cléopâtre] jusques à ses genoux [d'Antoine], Et ne désarma point sa fureur vengeresse Qu'elle n'eût accablé l'amant et sa maîtresse, Bérén. II, 2 dans MAÎTRESSE
Seigneur, je n'ai jamais contemplé qu'avec crainte L'Auguste majesté sur votre front empreinte, Esth. II, 7 dans MAJESTÉ
Au fond de leur palais leur majesté terrible [des rois de Perse] Affecte à leurs sujets de se rendre invisible, Esth. I, 3 dans MAJESTÉ
Et vous, sous sa majesté sainte, Cieux, abaissez-vous, Esth. III, 9 dans MAJESTÉ
Viens-tu du Dieu vivant braver la majesté ?, Athal. II, 2 dans MAJESTÉ
Quoi ! vous pourriez, seigneur, par cette indignité De l'empire à vos pieds fouler la majesté ?, Bérén. IV, 8 dans MAJESTÉ
Ce port majestueux, cette douce présence...., Bérén. I, 5 dans MAJESTUEUX, EUSE
Quel est donc ce grand mal que leur courroux [des dieux] annonce ?, Théb. II, 2 dans MAL, ALE
Je souffre tous les maux que j'ai faits devant Troie, Andr. I, 4 dans MAL, ALE
Vous périssez d'un mal que vous dissimulez, Phèdre, I, 1 dans MAL, ALE
Qu'ils viennent essayer leur main mal assurée, Brit. IV, 3 dans MAL, ALE
Dieu, qui voyez mon trouble et mon affliction, Détournez loin de moi sa malédiction, Ath. V, 7 dans MALÉDICTION
Et sa perfide joie éclate malgré lui, Brit. V, 5 dans MALGRÉ
.... Un fragile bois [une idole] que, malgré mon secours, Les vers sur son autel consument tous les jours, Ath. III, 3 dans MALGRÉ
Malgré leur insolence [quelque insolents qu'ils soient], Les mutins n'oseraient soutenir ma présence, Mithr. IV, 6 dans MALGRÉ
Thraséas au sénat, Corbulon dans l'armée, Sont encore innocents malgré leur renommée, Brit. I, 2 dans MALGRÉ
Titus, pour mon malheur, vint, vous vit et vous plut, Bérén. I, 4 dans MALHEUR
Les malheurs sont souvent enchaînés l'un à l'autre, Esth. III, 1 dans MALHEUR
Et moi je suis venu, détestant la lumière, .... Et m'acquitter, seigneur, du malheureux emploi Dont son coeur expirant s'est reposé sur moi, Phèdre, V, 6 dans MALHEUREUX, EUSE
Tous deux ils préviendront tes conseils malheureux, Théb. I, 5 dans MALHEUREUX, EUSE
Et toi, fatal tissu, malheureux diadème..., Mithr. V, 1 dans MALHEUREUX, EUSE
Je fais mille compliments à M. l'abbé Renaudot, et j'exciterai ce matin M. de Croissy à empêcher, s'il peut, le malheureux Mercure galant de défigurer notre victoire, Lett. 36 à Boileau. dans MALHEUREUX, EUSE
Pleure, Jérusalem, pleure, cité perfide, Des prophètes divins malheureuse homicide !, Ath. III, 7 dans MALHEUREUX, EUSE
Malheureuse ! quel mot est sorti de ta bouche !, Phèdre, I, 3 dans MALHEUREUX, EUSE
Malheureux ! vous quittez le maître des humains Pour adorer l'ouvrage de vos mains, Esth. II, 9 dans MALHEUREUX, EUSE
Malheureuse, dis-moi seulement s'il respire, Bajaz. V, 8 dans MALHEUREUX, EUSE
Tu pleures, malheureuse ! [Roxane se parle à elle-même] ah ! tu devais pleurer, Lorsque, d'un vain désir à ta perte poussée...., Baj. IV, 5 dans MALHEUREUX, EUSE
Un coeur noble ne peut soupçonner en autrui La bassesse et la malice Qu'il ne se sent point en lui, Esth. III, 9 dans MALICE
Son coeur n'enferme pas une malice noire, Brit. V, 3 dans MALICE
Aux malices du sort enfin dérobez-vous, Esth. III, 1 dans MALICE
Ou plutôt n'est-ce point que sa malignité [de Néron] Punit sur eux l'appui que je leur ai prêté ?, Brit. I, 1 dans MALIGNITÉ
Vois-tu cette Juive fidèle Dont tu sais bien qu'alors il suçait la mamelle ?, Ath. V, 5 dans MAMELLE
Pensez-vous qu'après tout ses mânes en rougissent ?, Andr. III, 8 dans MÂNES
Des chicaneurs viendront nous manger jusqu'à l'âme, Et nous ne dirons mot !..., Plaid. I, 7 dans MANGER
Quelle étrange manie Vous peut faire envier le sort d'Iphigénie ?, Iphig. IV, 1 dans MANIE
J'écarte de vos jours un péril manifeste, Bajaz. II, 1 dans MANIFESTE
Qui ne sait que la loi si quis canis, Digeste De vi paragrapho, messieurs, caponibus, Est manifestement contraire à cet abus ?, Plaid. III, 3 dans MANIFESTEMENT
La pauvre Babonnette ! hélas ! lorsque j'y pense, Elle ne manquait pas une seule audience, Plaid. I, 4 dans MANQUER
Intrépide et partout suivi de la victoire, Charmant, fidèle, enfin rien ne manque à sa gloire, Andr. III, 3 dans MANQUER
Il ne manque à mon front que le bandeau royal, Esth. II, 1 dans MANQUER
Traître, pour les Romains tes lâches complaisances N'étaient pas à mes yeux d'assez noires offenses ; Il te manquait encor ces perfides amours Pour être le supplice et l'horreur de mes jours, Mithr. III, 1 dans MANQUER
Manquerait-on pour moi de complaisance ?, Athal. II, 5 dans MANQUER
Je ne veux point encore, en lui manquant de foi, Donner à sa vertu des armes contre moi, Brit. IV, 4 dans MANQUER
J'affectai les chagrins d'une injuste marâtre, Phèdre, I, 3 dans MARÂTRE
Je n'ai pas voulu en enrager tout seul, j'ai voulu que vous me tinssiez compagnie, et c'est pourquoi je vous fais part de cette marauderie, Lett. 9, à Levasseur. dans MARAUDERIE
D'abord elle a d'Auguste aperçu la statue ; Et mouillant de ses pleurs le marbre de ses pieds...., Brit. V, 8 dans MARBRE
Et que du sein des monts le marbre soit tiré, Esth. III, 9 dans MARBRE
Et qu'un sang pur par mes mains épanché Lave jusques au marbre où ses pas ont touché, Athal. II, 8 dans MARBRE
J'aurais sur le marché fort bien fourni la paille, Plaid. I, 1 dans MARCHÉ
Non, à si bon marché l'on ne bat pas les gens, Plaid. II, 4 dans MARCHÉ
Allons, seigneur, marchons sur les pas d'Hermione, Andr. III, 6 dans MARCHER
Que faites-vous, madame, et d'où vient que ces lieux N'offrent point avec vous votre fille à mes yeux ?... Ne peut-elle à l'autel marcher que sur vos pas ?, Iph. IV, 3 dans MARCHER
Ainsi, de toutes parts, les plaisirs et la joie M'abandonnent, Zaïre, et marchent sur leurs pas [de Bajazet et de Roxane], Baj. III, 1 dans MARCHER
Nos plus riches trésors marcheront devant nous [dans notre fuite vers un asile], Esth. III, 1 dans MARCHER
Quel est ce glaive enfin qui marche devant eux [Éliacin et un autre] ?, Athal. IV, 1 dans MARCHER
C'est lui [Dieu] qui, m'excitant à vous oser chercher, Devant moi, chère Esther, a bien voulu marcher, Esth. I, 3 dans MARCHER
Voilà nos alliés, marchons de ce côté, Mithr. I, 3 dans MARCHER
Intrépides soldats, Marchons en invoquant l'arbitre des combats, Athal. IV, 3 dans MARCHER
Marchons, et dans son sein renvoyons cette guerre Que sa fureur [de Rome] envoie aux deux bouts de la terre, Mithr. III, 1 dans MARCHER
Babylone, seigneur, à son prince fidèle, Voyait, sans s'étonner, notre armée autour d'elle ; Les Persans rassemblés marchaient à son secours, Baj. I, 1 dans MARCHER
Dans un camp où tout vous est soumis.... Où je vois sous vos lois marcher la Grèce entière, Iph. III, 1 dans MARCHER
Quoiqu'à regret, seigneur, ils [les janissaires] marchent sous ses lois [d'Amurat], Baj. I, 1 dans MARCHER
Déserteur de leur loi [des Hébreux], j'approuvai l'entreprise, Et par là de Baal méritai la prêtrise ; Par là je me rendis terrible à mon rival, Je ceignis la tiare et marchai son égal, Ath. III, 4 dans MARCHER
Les peuples à l'envi marchent à ta lumière, Athal. III, 7 dans MARCHER
Il marmotte toujours certaines patenôtres Où je ne comprends rien, Plaid. II, 1 dans MARMOTTER
Quelle Jérusalem nouvelle Sort du fond du désert brillante de clartés, Et porte sur le front une marque immortelle ?, Athalie, III, 7 dans MARQUE
Paraissez, cher enfant, digne sang de nos rois ; Connais-tu l'héritier du plus saint des monarques, Reine ? de ton poignard connais du moins ces marques, Ath. V, 5 dans MARQUE
En vain de la faveur du plus grand des monarques Tout révère à genoux les glorieuses marques, Esth. II, 1 dans MARQUE
Eh ! seigneur, si votre heure est une fois marquée, Le ciel de nos raisons ne sait point s'informer, Phèdre, I, 1 dans MARQUÉ, ÉE
Silanus, qu'il [Claude] aimait, s'en vit abandonné, Et marqua de son sang ce jour infortuné, Brit. IV, 2 dans MARQUER
Ta fureur [à toi Néron].... D'un sang toujours nouveau marquera tous tes jours, ib. V, 6 dans MARQUER
....Toujours évanouie, Madame, elle ne marque aucun signe de vie, Baj. IV, 5 dans MARQUER
Quels présages affreux nous marquent son courroux [du ciel] ?, Iphig. I, 2 dans MARQUER
Je lui marque le coeur où sa main doit frapper !, Mithr. IV, 1 dans MARQUER
Peut-être assez d'honneurs environnaient ma vie, Pour ne pas souhaiter qu'elle me fût ravie, Ni qu'en me l'arrachant, un sévère destin Si près de ma naissance en eût marqué la fin, Iph. IV, 4 dans MARQUER
On avait beau heurter et m'ôter son chapeau, On n'entrait point chez nous sans graisser le marteau, Plaid. I, 1 dans MARTEAU
Parlez : vos ennemis aussitôt massacrés, Victimes de la foi que ma bouche vous jure, De ma fatale erreur répareront l'injure, Esth. III, 5 dans MASSACRÉ, ÉE
J'aurais vu massacrer et mon père et mon frère...., Athal. II, 7 dans MASSACRER
Les éléments, le feu, l'air et la terre et l'eau, Enfoncés, entassés, ne faisaient qu'un monceau, Une confusion, une masse sans forme, Un désordre, un chaos, une cohue énorme, Plaid. III, 3 dans MASSE
Les autres [soldats], qui partaient, s'élancent dans les flots, Ou présentent leurs dards aux yeux des matelots, Mithr. IV, 6 dans MATELOT
Ce matin, j'ai voulu devancer la lumière, Esth. II, 1 dans MATIN
Mon père, si matin qui vous fait déloger ?, Plaid. I, 4 dans MATIN
Monsieur Perrin Dandin, Tout franc, vous vous levez tous les jours trop matin, ib. I, 1 dans MATIN
Plein d'une juste horreur pour un Amalécite, Race que notre Dieu de sa bouche a maudite, Esth. III, 4 dans MAUDIRE
Mais si de vos flatteurs vous suivez la maxime, Brit. IV, 3 dans MAXIME
Ne me rappelez point une trop chère idée, Bérén. V, 5 dans ME
Les dieux depuis longtemps me sont cruels et sourds, Iphig. II, 3 dans ME
Vous m'aimez, vous me le soutenez, Bérén. V, 5 dans ME
Son visage odieux m'afflige et me poursuit, Esth. II, 1 dans ME
Il faut que le cruel qui m'a pu mépriser Apprenne de quel nom il osait abuser !, Iphig. III, 6 dans ME
Lors le richard, en larmoyant lui dit : Je pleure, hélas ! pour ce pauvre Holopherne, Si méchamment mis à mort par Judith, Épigr. 6 dans MÉCHAMMENT
Plus de trente archevêques et évêques, quelques-uns même de ceux que les jésuites croyaient le plus dans leur dépendance, foudroyèrent à l'envi et l'apologie et la méchante morale des casuistes, Hist. Port-Royal. dans MÉCHANT, ANTE
Au bonheur du méchant qu'une autre porte envie, Esth. II, 9 dans MÉCHANT, ANTE
La gloire des méchants en un moment s'éteint ; L'affreux tombeau pour jamais les dévore, ib. II, 9 dans MÉCHANT, ANTE
....Songez, méchants, songez, Que mes armes encor vous tiennent assiégés, Athalie, V, 5 dans MÉCHANT, ANTE
Un corps défiguré.... Et que méconnaîtrait l'oeil même de son père, Phèdre, V, 6 dans MÉCONNAÎTRE
Ce même Bajazet, sur le trône affermi, Méconnaîtra peut-être un inutile ami, Bajaz. I, 1 dans MÉCONNAÎTRE
Fier de son nouveau rang, m'ose-t-il méconnaître ?, Iphigénie, III, 2 dans MÉCONNAÎTRE
Les dieux, à vos désirs toujours si complaisants, Vous font-ils méconnaître et haïr leurs présents ?, Iphig. I, 1 dans MÉCONNAÎTRE
Et qui sait si l'ingrate, en sa longue retraite, N'a point de l'empereur médité la défaite ?, Brit. III, 6 dans MÉDITER
J'ignore contre Dieu quel projet on médite, Athalie, IV, 5 dans MÉDITER
Certes plus je médite et moins je me figure Que vous m'osiez compter pour votre créature, Brit. I, 2 dans MÉDITER
Ô monstre que Mégère en ses flancs a porté !, Iph. V, 4 dans MÉGÈRE
Ariane aux rochers contant ses injustices [de Thésée], Phèdre enlevée enfin sous de meilleurs auspices, Phèdre, I, 1 dans MEILLEUR, EURE
Je n'ose assurer que cette pièce soit en effet la meilleure de mes tragédies ; je laisse aux lecteurs et au temps à décider de son véritable prix, Phèdre, préf. dans MEILLEUR, EURE
Surtout je redoutais cette mélancolie Où j'ai vu si longtemps votre âme ensevelie, Andr. I, 1 dans MÉLANCOLIE
Mais je n'ai plus trouvé qu'un horrible mélange D'os et de chair meurtris et traînés dans la fange, Ath. II, 5 dans MÉLANGE
Tandis que vous vivez, le sort, qui toujours change, Ne vous a pas promis un bonheur sans mélange, Iph. I, 1 dans MÉLANGE
Quel jour mêlé d'horreur vient effrayer mon âme ?, Esth. III, 4 dans MÊLÉ, ÉE
Je n'ai trouvé que pleurs mêlés d'emportements, Androm. II, 5 dans MÊLÉ, ÉE
À ces nobles conseils ne mêlez point le vôtre, Bajaz. III, 1 dans MÊLER
Croyez-moi, chère Esther, ce sceptre, cet empire, Et ces profonds respects que la terreur inspire, à leur pompeux éclat mêlent peu de douceur, Et fatiguent souvent leur triste possesseur, Esth. II, 7 dans MÊLER
Suivi d'un gros d'amis fidèles, On l'a vu se mêler au milieu des rebelles, Mithr. IV, 6 dans MÊLER
Faut-il, parce que Desmarets a fait autrefois un roman et des comédies, que vous preniez en aversion tous ceux qui se sont mêlés d'en faire ?, 1re lettre à l'auteur des imag. dans MÊLER
Et de son corps hideux les membres déchirés, Athal. I, 1 dans MEMBRE
Que de corps entassés, que de membres épars Privés de sépulture !, Esth. I, 5 dans MEMBRE
J'appelai de l'exil, je tirai de l'armée Et ce même Sénèque et ce même Burrnus..., Brit. IV, 2 dans MÊME
Hé bien ! Antiochus, es-tu toujours le même ?, Bérén. I, 2 dans MÊME
Je le répète encor, c'est un autre moi-même, Un fils victorieux qui me chérit, que j'aime, Mithr. III, 5 dans MÊME
Jamais dessus le trône on ne vit plus d'un maître ; Il n'en peut tenir deux, quelque grand qu'il puisse être ; L'un des deux tôt ou tard se verrait renversé, Et d'un autre soi-même on y serait pressé, Théb. IV, 3 dans MÊME
Cet ennemi de Rome, et cet autre vous-même, Mithr. III, 5 dans MÊME
Cent fois je me suis fait une douceur extrême D'entretenir Titus dans un autre lui-même, Bérén. I, 4 dans MÊME
Cette Esther, l'innocence et la sagesse même, Esth. dans MÊME
Cet illustre trépas ne peut-il vous calmer, Puisque même mes fils s'en laissent désarmer ?, Théb. III, 2 dans MÊME
Va, mais nous-même allons, précipitons nos pas, Baj. IV, 5 dans MÊME
Mais vous-même, ma soeur, est-ce aimer votre frère Que de lui faire en vain une injuste prière ?, Thébaïde, II, 3 dans MÊME
Sa mémoire est fidèle ; et, dans tout ce qu'il dit, De vous et de Joad je reconnais l'esprit, Ath. II, 7 dans MÉMOIRE
Si d'un heureux hymen la mémoire t'est chère, Androm. III, 8 dans MÉMOIRE
Vous n'en sauriez, seigneur, retracer la mémoire, Ni conter vos malheurs, sans conter votre histoire, Mithr. II, 6 dans MÉMOIRE
Que de son nom, que de sa gloire Il ne reste plus de mémoire, Athal. IV, 6 dans MÉMOIRE
Mais vos pleurs ont assez honoré sa mémoire, Bérén. II, 4 dans MÉMOIRE
Heureux si j'avais pu ravir à la mémoire Cette indigne moitié d'une si belle histoire, Phèdre, I, 1 dans MÉMOIRE
Je puis choisir, dit-on, ou beaucoup d'ans sans gloire, Ou peu de jours suivis d'une longue mémoire, Iphig. I, 2 dans MÉMOIRE
Un prince déplorable D'un téméraire orgueil exemple mémorable, Phèdre, II, 2 dans MÉMORABLE
D'un geste menaçant, d'un oeil brûlant de rage, Dans le sein l'un de l'autre ils cherchent un passage, Théb. V, 3 dans MENAÇANT, ANTE
Son front large est armé de cornes menaçantes, Phèdre, V, 6 dans MENAÇANT, ANTE
Mais vous, qui me parlez d'une voix menaçante, Oubliez-vous ici qui vous interrogez ?, Iphig. IV, 6 dans MENAÇANT, ANTE
Moi ! je m'arrêterais à de vaines menaces !, Iph. I, 2 dans MENACE
Je crains qu'un prompt effet n'ait suivi la menace, Phèdre, IV, 4 dans MENACE
.... De tant de maux, Abner, détournons la menace, Athal. V, 2 dans MENACE
Et d'un enfant fatal en songe menacée, Athalie, III, 3 dans MENACÉ, ÉE
Les jours d'Éliacin seraient-ils menacés ?, Athalie, II, 2 dans MENACÉ, ÉE
Jusqu'au dernier soupir vous m'osez menacer, Alex. V, 3 dans MENACER
J'entends de toutes parts menacer ma patrie ; Je vois marcher contre elle une armée en furie, Iph. III, 4 dans MENACER
D'un sinistre avenir je menaçai ses jours, Iphig. V, 6 dans MENACER
Et qui sait si Joad ne veut point en leur place [des rois de Juda] Substituer l'enfant dont le ciel vous menace ?, Ath. II, 6 dans MENACER
Les dieux.... Le bras déjà levé menaçaient mes refus, Iphig. I, 1 dans MENACER
Nous partions, et déjà par mille cris de joie Nous menacions de loin les rivages de Troie, ib. dans MENACER
Songez-vous aux malheurs qui nous menacent tous ?, Iphig. I, 2 dans MENACER
Il s'est plaint d'un péril qui menaçait ses jours, Esth. II, 1 dans MENACER
Le fatal sacrifice est encor suspendu ; On se menace, on court, l'air gémit, le fer brille, Iph. V, 5 dans MENACER
On ne parle ici que de la merveilleuse conduite du roi, du grand ménage de M. Colbert, et du procès de M. Fouquet, Lett. 16 à Levasseur. dans MENAGE
Son adroite vertu ménage son crédit, Brit. IV, 4 dans MÉNAGER
Ménageons les moments que ce transport nous laisse, Andr. V, 5 dans MÉNAGER
Mais de nos alliés ne vous séparez pas, Ménagez-les, seigneur, Alex. I, 3 dans MÉNAGER
Nous lui laissons un maître, il le doit ménager, Andr. IV, 1 dans MÉNAGER
Qui veut voyager loin ménage sa monture, Plaid. I, 1 dans MÉNAGER
J'ai mendié la mort chez des peuples cruels, Qui n'apaisent leurs dieux que du sang des mortels, Andr. II, 2 dans MENDIER
Parmi tant de beautés qui briguèrent son choix [de Claude], Qui de ses affranchis mendièrent les voix, Brit. IV, 2 dans MENDIER
Je voudrais donc, seigneur, que ce mortel heureux.... Aux yeux de vos sujets dans Suse fût mené, Esth. II, 5 dans MENER
Où menez-vous ces enfants et ces femmes ?, Athalie, III, 7 dans MENER
D'un mensonge si noir justement irrité, Je devrais faire ici parler la vérité, Phèdre, IV, 2 dans MENSONGE
Le mensonge jamais n'entra dans tes discours, Esth. II, 5 dans MENSONGE
Vous malheureux, assis dans la chaire empestée, Où le mensonge règne et répand son poison, Ath. III, 4 dans MENSONGE
Détourne, roi puissant, détourne tes oreilles De tout conseil barbare et mensonger, Esth. III, 3 dans MENSONGER, ÈRE
Des prophètes menteurs la troupe confondue, Athal. I, 1 dans MENTEUR, EUSE
Funeste aveuglement ! perfide jalousie ! Récit menteur, soupçons que je n'ai pu celer, Bajaz. IV, 1 dans MENTEUR, EUSE
Un roi sage, ennemi du langage menteur, Écarte d'un regard le perfide imposteur, Esth. III, 3 dans MENTEUR, EUSE
Madame, voilà donc cet ennemi terrible ; De vos songes menteurs l'imposture est visible, Athal. II, 7 dans MENTEUR, EUSE
Non ; mais je viens tremblante, à ne vous point mentir...., Phèdre, IV, 6 dans MENTIR
Il ne faut point mentir, ma juste impatience Vous accusait déjà de quelque négligence, Bérén. I, 4 dans MENTIR
Vous vous taisez, madame, et ce cruel mépris N'a pas du moindre trouble agité vos esprits, Androm. IV, 2 dans MÉPRIS
L'horreur et le mépris que cette offre m'inspire, Bajaz. V, 4 dans MÉPRIS
Je reconnais toujours vos injustes mépris, Mithr. III, 5 dans MÉPRIS
Pouvez-vous d'un superbe oublier les mépris ?, Phèd. III, 1 dans MÉPRIS
Hélas ! tout est fini : Roxane méprisée Bientôt de son erreur sera désabusée, Bajaz. I, 4 dans MÉPRISÉ, ÉE
Hélas ! ce peuple ingrat a méprisé ta loi, Esth. I, 4 dans MÉPRISER
Cruel, si, de mes pleurs méprisant le pouvoir, Vous consentez sans peine à ne me plus revoir, Phèdre, V, 1 dans MÉPRISER
Quoi ! pour noyer les Grecs et leurs mille vaisseaux, Mer, tu n'ouvriras pas des abîmes nouveaux ?, Iphig. V, 4 dans MER
Les vents agitent l'air d'heureux frémissements, Et la mer leur répond par ses mugissements, ib. V, 6 dans MER
Au seul son de sa voix [de Dieu], la mer fuit, le ciel tremble, Esth. I, 3 dans MER
La mer la plus terrible et la plus orageuse Est plus sûre pour nous que cette cour trompeuse, ib. III, 1 dans MER
On ne doute pas qu'une perte si considérable n'excite de grandes clameurs contre le prince d'Orange, qui avait toujours assuré les alliés que nous ne mettrions cette année à la mer que pour nous enfuir et nous empêcher d'être brûlés, à Bonrepaux, Lett. 41 dans MER
Souveraine des mers qui vous doivent porter, Mithr. I, 3 dans MER
Ce même Antiochus, se cachant à ma vue, Me laisse à la merci d'une foule inconnue, Bérén. I, 4 dans MERCI
Le bonheur de l'impie est toujours agité ; Il erre à la merci de sa propre inconstance, Esth. II, 9 dans MERCI
Des droits de ses enfants une mère jalouse Pardonne rarement aux fils d'une autre épouse, Phèd. 11, 5 dans MÈRE
Et loin de repousser le coup qu'on vous prépare, Vous voulez vous en faire un mérite barbare, Iphig. IV, 4 dans MÉRITE
Ils ne s'assurent point en leurs propres mérites, Athal. III, 7 dans MÉRITE
Parmi tant de mortels.... Il ne s'en trouve pas qui, touchés d'un vrai zèle, Du mérite oublié nous fassent souvenir, Esth. II, 3 dans MÉRITE
Je m'en vais seul au temple où leur hymen s'apprête, Où vous n'osez aller mériter ma conquête, Andr. IV, 3 dans MÉRITER
Vous méritiez, ma fille, un père plus heureux, Iphig. II, 3 dans MÉRITER
Plus vous me commandez de vous être infidèle, Madame, plus je vois combien vous méritez De ne point obtenir ce que vous souhaitez..., Bajaz. II, 5 dans MÉRITER
Hélas ! si jeune encore Par quel crime ai-je pu mériter mon malheur ?, Esth. I, 5 dans MÉRITER
Examinons ce bruit, remontons à sa source ; S'il ne mérite pas d'interrompre ma course, Partons...., Phèdre, II, 6 dans MÉRITER
Lorsque, dans les âges suivants, l'on parlera avec étonnement des victoires prodigieuses et de toutes les grandes choses qui rendront notre siècle l'admiration de tous les siècles à venir, Corneille, n'en doutons point, Corneille tiendra sa place parmi toutes ces merveilles, Rép. au disc. de récept. de Th. Corneille. dans MERVEILLE
On ne voit plus pour nous ses redoutables mains De merveilles sans nombre effrayer les humains, Athal. I, 1 dans MERVEILLE
Peuple ingrat ! quoi ! toujours les plus grandes merveilles, Sans ébranler ton coeur, frapperont tes oreilles ?, ib. dans MERVEILLE
Et faites retentir jusques à son oreille De Joas conservé l'étonnante merveille, ib. V, 3 dans MERVEILLE
Euripide sait merveilleusement exciter la passion, Iphig. Préface dans MERVEILLEUSEMENT
Quel sera quelque jour cet enfant merveilleux ?, Athal. II, 9 dans MERVEILLEUX, EUSE
[Corneille] inspiré d'un génie extraordinaire et aidé de la lecture des anciens, accorda heureusement la vraisemblance et le merveilleux, et laissa bien loin derrière lui tout ce qu'il avait de rivaux, Disc. pron. à la récept. de Th. Corn. dans MERVEILLEUX, EUSE
J'approchai par degrés de l'oreille des rois.... Près de leurs passions rien ne me fut sacré ; De mesure et de poids je changeais à leur gré, Ath. III, 3 dans MESURE
Mes crimes désormais ont comblé la mesure, Phèd. IV, 6 dans MESURE
De toutes les horreurs, va, comble la mesure, Athal. III, 5 dans MESURE
Il [Dieu] leur dispense [aux plantes] avec mesure Et la chaleur des jours et la fraîcheur des nuits, Athal. I, 4 dans MESURE
Vous savez pour Joad mes égards, mes mesures, Athal. II, 5 dans MESURE
Je sais de vos présents mesurer la grandeur, Brit. II, 3 dans MESURER
Si pourtant à l'offense on mesure la peine, Phèd. II, 5 dans MESURER
Mesure tes conseils sur ma vaste puissance, Esth. II, 5 dans MESURER
M. Lancelot, à qui l'on doit les nouvelles méthodes grecque et latine si connues sous le nom de méthodes de Port-Royal, Hist. Port-Royal. dans MÉTHODE
Vous voyez, je suis reine, et n'ai point d'héritier ; Laissez là cet habit, quittez ce vil métier [de servir dans le temple à Jérusalem], Ath. II, 7 dans MÉTIER
....Il avait le coeur trop au métier, Plaid. I, 1 dans MÉTIER
Quel mets à ce cruel, quel vin préparez-vous ? - Le sang de l'orphelin, les pleurs des misérables Sont ses mets les plus agréables, Esth. III, 3 dans METS
C'est lui mettre moi-même un poignard dans le sein, Andr. II, 5 dans METTRE
Il fallait entre vous mettre un plus grand espace, Et que le ciel vous mît, pour finir vos discords, L'un parmi les vivants, l'autre parmi les morts, Théb. V, 2 dans METTRE
Je renvoie Hermione, et je mets sur son front Au lieu de ma couronne un éternel affront, Andr. III, 7 dans METTRE
Veillé-je ? puis-je croire un semblable dessein ? Quel dieu, seigneur, quel dieu l'a mis dans votre sein ?, Phèd. II, 2 dans METTRE
Au moins, dites-leur bien que je ne les crains guère ; Ils me feront plaisir : je les mets à pis faire, Plaid. II, 3 dans METTRE
Brûlez le capitole et mettez Rome en cendre, Mithr. III, 1 dans METTRE
Songez, sans me flatter du sort de Soliman, Au meurtre tout récent du malheureux Osman, Bajaz. II, 1 dans MEURTRE
Allez, sacrés vengeurs de vos princes meurtris, Athal. V, 6 dans MEURTRI, IE
Mais je n'ai plus trouvé qu'un horrible mélange D'os et de chairs meurtris et traînés dans la fange, Ath. II, 5 dans MEURTRI, IE
Pour défendre vos jours de leurs lois meurtrières [des dieux], Mon amour n'avait pas attendu vos prières, Iph. IV, 4 dans MEURTRIER, IÈRE
Bientôt de Jézabel la fille meurtrière, Instruite que Joas voit encor la lumière, Athal. IV, 3 dans MEURTRIER, IÈRE
Et périsse le jour et la main meurtrière Qui jadis sur mon front t'attacha [ô diadème] la première !, Mithr. V, 1 dans MEURTRIER, IÈRE
Qu'Ismaël en sa garde Prenne tout le côté que l'orient regarde ; Vous, le côté de l'Ourse ; et vous, de l'occident, Vous, le midi, Athal. IV, 5 dans MIDI
Voici le fait : depuis quinze ou vingt ans en cà, Au travers d'un mien pré certain ânon passa, Plaid. I, 7 dans MIEN
Cet Achille, l'auteur de tes maux et des miens, Iph. II, 1 dans MIEN
Et les feux mal couverts n'en éclatent que mieux, Andr. II, 2 dans MIEUX
Quoi ! pour noyer les Grecs et leur mille vaisseaux...., Iph. V, 4 dans MILLE
Et si par un chemin il [l'ennemi] entre en tes États, Qu'il en sorte par plus de mille, Esth. III, 3 dans MILLE
Ô bienheureux mille fois L'enfant que le Seigneur aime !, Athal. II, 9 dans MILLE
La cour de Claudius, en esclaves fertile, Pour deux que l'on cherchait en eût présenté mille, Brit. I, 2 dans MILLE
Mille autres mieux que moi pourront vous en instruire, Bérén. III, 3 dans MILLE
Un chien vient dans une cuisine ; Il y trouve un chapon, lequel a bonne mine, Plaid. III, 3 dans MINE
Deux enfants à l'autel prêtaient leur ministère, Athal. II, 5 dans MINISTÈRE
C'est peu que, le front ceint d'une mitre étrangère, Ce lévite à Baal prête son ministère, Ath. I, 1 dans MINISTÈRE
Des vengeances des rois ministre rigoureux, Athal. II, 5 dans MINISTRE
Vous, ministre de paix, dans ces temps de colère, ib. II, 5 dans MINISTRE
Hé bien ! que nous fait-elle annoncer de sinistre ? Quel sera l'ordre affreux qu'apporte un tel ministre ?, ib. III, 5 dans MINISTRE
Suffira-t-il contre eux [les soldats d'Athalie] de vos ministres saints ?, Athal. I, 2 dans MINISTRE
Ô vous ! sur ces enfants si chers, si précieux, Ministres du Seigneur, ayez toujours les yeux, ib. II, 7 dans MINISTRE
Dois-je prendre pour juge une troupe insolente, D'un fier usurpateur ministre violente ?, Théb. II, 3 dans MINISTRE
C'est moi [Roxane] qui, du sien [amour] ministre trop fidèle, Semble, depuis six mois, ne veiller que pour elle, Baj. IV, 4 dans MINISTRE
Minos juge aux enfers tous les pâles humains, Phèdre, IV, 6 dans MINOS
Et la Crète fumant du sang du Minotaure, Phèdre, I, 1 dans MINOTAURE
Achille, à qui le ciel promet tant de miracles, Iphig. I, 1 dans MIRACLE
Nous voici donc, hélas ! À ce jour détestable Dont la seule frayeur me rendait misérable, Théb. I, 1 dans MISÉRABLE
Et ce héros aimable Est aussi malheureux que je suis misérable, Mithr. II, 1 dans MISÉRABLE
Haï, craint, envié, souvent plus misérable Que tous les malheureux que mon pouvoir accable, Esth. II, 1 dans MISÉRABLE
On traîne, on va donner en spectacle funeste De son corps tout sanglant le misérable reste, Esth. III, 8 dans MISÉRABLE
Misérable, tu cours à ta perte infaillible, Phèdre, IV, 3 dans MISÉRABLE
Misérable ! et je vis ! et je soutiens la vue De ce sacré soleil dont je suis descendue, ib. IV, 6 dans MISÉRABLE
Et pour nous rendre heureux, perdons les misérables, Brit. II, 8 dans MISÉRABLE
Hécube près d'Ulysse acheva sa misère, Andr. I, 2 dans MISÈRE
D'un ennemi respecter la misère, Sauver des malheureux.... Seigneur, voilà des soins dignes du fils d'Achille, ib. I, 4 dans MISÈRE
...Les amis de mon père Sont autant d'inconnus que glace ma misère, Brit. I, 4 dans MISÈRE
Peut-être je devrais, plus humble en ma misère...., Mithrid. I, 2 dans MISÈRE
J'ai tantôt, sans respect, affligé sa misère, Iphig. III, 4 dans MISÈRE
Et sa miséricorde [de Dieu] à la fin s'est lassée, Athal. I, 1 dans MISÉRICORDE
C'est peu que, le front ceint d'une mitre étrangère, Ce lévite à Baal prête son ministère, Ath. I, 1 dans MITRE
J'étais né pour servir d'exemple à ta colère, Pour être du malheur un modèle accompli, Andr. V, 5 dans MODÈLE
David.... Me paraît des grands rois le plus parfait modèle, Ath. IV, 2 dans MODÈLE
Que m'importe, après tout, que Néron plus fidèle D'une longue vertu laisse un jour le modèle ?, Brit. I, 1 dans MODÈLE
Votre règne aux neveux doit servir de modèle, Esth. II, 5 dans MODÈLE
Modérez donc, seigneur, cette fureur extrême, Andr. III, 1 dans MODÉRER
Modérez des bontés dont l'excès m'embarrasse, Phèd. II, 2 dans MODÉRER
Modérez-vous de grâce, Bajaz. III, 1 dans MODÉRER
Seule dans son palais la modeste Junie..., Brit. II, 2 dans MODESTE
Qu'il ait de ses aïeux un souvenir modeste, Andr. IV, 1 dans MODESTE
Qu'.... à ce courroux funeste On verrait succéder un silence modeste, Brit. IV, 4 dans MODESTE
Et [je] m'emporte au delà de cette modestie Dont jusqu'à ce moment je n'étais point sortie, Mithr. IV, 4 dans MODESTIE
Ah ! cruel ! par pitié, montrez-moi moins d'amour, Bérén. V, 5 dans MOI
Prends-moi dans mon clapier trois lapins de garenne, Plaid. I, 6 dans MOI
Moi, je m'arrêterais à de vaines menaces !, Iphig. I, 2 dans MOI
Moi, des bienfaits de Dieu je perdrais la mémoire, Ath. II, 7 dans MOI
Et moi qui l'amenai triomphante, adorée, Je m'en retournerai seule et désespérée, Iphig. IV, 4 dans MOI
Moi, trahir le meilleur de mes amis ! Faire une lâcheté, moi ! (c'est-à-dire : Moi, je pourrais trahir le meilleur de mes amis ! Je pourrais faire une lâcheté, moi !) Moi ! le faire empereur ! ingrat, l'avez-vous cru ?, Brit. IV, 2 dans MOI
Moi, que j'ose opprimer et noircir l'innocence !, Phèdre, III, 3 dans MOI
Moi jalouse ! et Thésée est celui que j'implore !, Phèdre, IV, 6 dans MOI
C'est moi, prince, c'est moi dont l'utile secours Vous eût du labyrinthe enseigné les détours, Phèdre, II, 5 dans MOI
Dans un âge plus mûr moi-même parvenu, Je me suis applaudi quand je me suis connu..., Phèdre, I, 1 dans MOI
À de moindres faveurs des malheureux prétendent, Andr. I, 4 dans MOINDRE
Ma honte en serait moindre ainsi que votre crime, Mithr. II, 4 dans MOINDRE
Sans m'envoyer du Parthe embrasser les genoux, Sans vous-même implorer des rois moindres que vous, Mithr. III, 1 dans MOINDRE
Et nos moindres guerriers Se promettent déjà des moissons de lauriers, Alex. I, 2 dans MOINDRE
Je n'en avais prévu que la moindre partie, Bérén. V, 6 dans MOINDRE
Seigneur, honorez moins une faible conquête, Iph. I, 2 dans MOINS
Tu me haïssais plus, je ne t'aimais pas moins, Phèdre, II, 5 dans MOINS
Achille nous menace, Achille nous méprise ; Mais ma fille en est-elle à mes lois moins soumise ?, Iph. IV, 8 dans MOINS
Je n'en perdrai pas moins ce peuple abominable, Esth. II, 6 dans MOINS
Je n'en mourrai pas moins, j'en mourrai plus coupable, Phèdre, I, 3 dans MOINS
Après l'éclat et les pas que j'ai faits, Je dois vous épouser encor moins que jamais, Bérén. V, 6 dans MOINS
Certes, plus je médite, et moins je me figure Que vous m'osiez compter pour votre créature, Brit. I, 2 dans MOINS
Quand j'y pensai le moins, Théb. III, 6 dans MOINS
Et les plus malheureux osent pleurer le moins, Iphig. I, 5 dans MOINS
À moins que votre coeur, animé d'un beau zèle, De vos nouveaux amis n'embrasse la querelle, Alex. II, 3 dans MOINS
À moins que la pitié qui semble vous troubler Ne soit ce coup fatal qui vous faisait trembler, Athal. II, 7 dans MOINS
Je veux moins de valeur et plus d'obéissance, Iph. IV, 6 dans MOINS
Ayez moins de frayeur ou moins de modestie, Brit. II, 3 dans MOINS
[Il] Présente à mes regards un front séditieux, Et ne daignerait pas au moins baisser les yeux, Esth. II, 1 dans MOINS
Ne sait-on pas au moins quel pays est le vôtre ?, Athal. II, 7 dans MOINS
Il sait aimer du moins, et même sans qu'on l'aime, Andr. II, 1 dans MOINS
Songez, seigneur, songez à ces moissons de gloire Qu'à vos vaillantes mains présente la victoire, Iph. V, 2 dans MOISSON
Ces moissons de lauriers, ces honneurs, ces conquêtes, ib. V, 2 dans MOISSON
De cette fleur si tendre et sitôt moissonnée, Athal. IV, 3 dans MOISSONNÉ, ÉE
Votre vie, ailleurs et longue et fortunée, Devant Troie en sa fleur doit être moissonnée, Iphig. I, 2 dans MOISSONNÉ, ÉE
Le fer moissonna tout, Phèdre, II, 1 dans MOISSONNER
L'intérêt de l'État fut leur suprême loi [des sultans] ; Et d'un trône si saint la moitié n'est fondée Que sur la foi promise et rarement gardée, Baj. II, 3 dans MOITIÉ
Heureux si j'avais pu ravir à la mémoire Cette indigne moitié d'une si belle histoire, Phèdre, I, 1 dans MOITIÉ
La moitié de la terre à son sceptre est soumise, Esth. I, 1 dans MOITIÉ
Laissez à Ménélas racheter d'un tel prix La coupable moitié dont il est trop épris, Iphig. IV, 4 dans MOITIÉ
Seigneur, le traître est expiré, Par le peuple en fureur à moitié déchiré, Esth. III, 8 dans MOITIÉ
Un roi déjà vaincu par sa propre mollesse, Alex. II, 2 dans MOLLESSE
Il s'endort, il s'éveille au son des instruments, Son coeur nage dans la mollesse, Esth. II, 9 dans MOLLESSE
Vous voulez qu'un roi meure, et pour son châtiment Vous ne donnez qu'un jour, qu'une heure, qu'un moment, Androm. IV, 3 dans MOMENT
Et que le doux moment de ma félicité Soit le moment heureux de votre liberté, Iphig. III, 4 dans MOMENT
Les moments me sont chers ; écoutez-moi, Thésée, Phèdre, V, 7 dans MOMENT
Albine, il ne faut pas s'éloigner un moment, Brit. I, 1 dans MOMENT
Surpris, n'en doutez pas, de mon retardement, Lui-même il nous viendra chercher dans un moment, Iphig. III, 7 dans MOMENT
Hélas ! l'état horrible où le ciel me l'offrit Revient à tout moment effrayer mon esprit, Ath. I, 2 dans MOMENT
Mais ne voyais-tu pas dans mes emportements Que mes voeux démentaient ma bouche à tous moments ?, Andr. V, 3 dans MOMENT
Tandis que des soldats, de moments en moments, Vont arracher pour lui [Néron] des applaudissements, Brit. IV, 4 dans MOMENT
Des vaisseaux dans Ostie armés en diligence, Prêts à quitter le port de moments en moments, Bérén. I, 3 dans MOMENT
Soyez reine, dit-il, et dès ce moment même De sa main sur mon front posa le diadème, Esth. I, 1 dans MOMENT
Que je ne cherche point à venger mes injures [les injures que j'ai reçues], Athal. II, 5 dans MON ou MA ou MES
Mon Hermione encor le tient-elle asservi ?, Andr. I, 1 dans MON ou MA ou MES
Ma Phoedime, eh ! qui peut concevoir ce miracle ?, Mithr. IV, 1 dans MON ou MA ou MES
L'éternel est son nom, le monde est son ouvrage, Esth. III, 4 dans MONDE
Le jour n'est pas plus pur que le fond de mon coeur, Phèdre, IV, 2 dans MONOSYLLABIQUE
Elle [la mère Angélique] demande qu'est-ce qu'on a servi aux capucins, quel pain et quel vin on leur a donnés ? la tourière lui répond qu'on leur a donné du pain blanc et du vin des messieurs, Lett. à l'auteur des Hérésies imaginaires dans MONSIEUR
Tous les plus gros messieurs me parlaient chapeau bas, Plaid. I, 1 dans MONSIEUR
Aucuns monstres par moi domptés jusqu'aujourd'hui Ne m'ont donné le droit de faillir comme lui [Thésée], Phèdre, I, 1 dans MONSTRE
L'onde approche, se brise, et vomit à nos yeux Parmi des flots d'écume un monstre furieux, ib. V, 6 dans MONSTRE
Croit-on que dans ses flancs un monstre m'ait porté ?, Phèdre, II, 2 dans MONSTRE
Caligula, Néron, Monstres dont à regret je cite ici le nom, Bérén. II, 2 dans MONSTRE
Monstre qu'a trop longtemps épargné le tonnerre, Phèdre, IV, 2 dans MONSTRE
Sors donc de devant moi, monstre d'impiété, Athal. III, 5 dans MONSTRE
Déjà le sacré mont, où le temple est bâti, D'insolents Tyriens est partout investi, Ath. IV, 5 dans MONT
Et que du sein des monts le marbre soit tiré, Esth. III, 9 dans MONT
Mont fameux, que Dieu même a longtemps habité, Comment as-tu du ciel attiré la colère ?, Athal. II, 9 dans MONT
La fameuse journée Où sur le mont Sina la loi nous fut donnée, Ath. I, 1 dans MONT
Repassez les monts et les mers, Rassemblez-vous des bouts de l'univers, Esth. III, 9 dans MONT
Ô mont de Sinaï, conserve la mémoire De ce jour...., Ath. I, 4 dans MONT
Levons les yeux vers les saintes montagnes, Esth. I, 5 dans MONTAGNE
N'êtes-vous pas ici sur la montagne sainte ?, Athal. IV, 5 dans MONTAGNE
Cependant sur le dos de la plaine liquide S'élève à gros bouillons une montagne humide, Phèdre, V, 6 dans MONTAGNE
Et moi je suis montée en haut de la muraille, Théb. III, 3 dans MONTER
Ces mots ont fait monter la rougeur sur son front, Athal. III, 3 dans MONTER
Et le cri de son peuple est monté jusqu'à lui, Esth. I, 1 dans MONTER
Puissent jusques au ciel vos soupirs innocents Monter comme l'odeur d'un agréable encens !, ib. I, 2 dans MONTER
Le perfide ! à quel point son insolence monte !, Thèb. I, 6 dans MONTER
Toutefois épargnez votre tête sacrée ; Vous-même n'allez point de contrée en contrée Montrer aux nations Mithridate détruit, Mithr. III, 1 dans MONTRER
Dieux, éclairez mon trouble et daignez à mes yeux Montrer la vérité que je cherche en ces lieux, Phèdre, V, 2 dans MONTRER
Et que vous montrent-ils [ces lieux] qui ne vous avertisse Qu'il faut qu'on me respecte et que l'on m'obéisse ?, Brit. III, 8 dans MONTRER
Athènes me montra mon superbe ennemi, Phèdre, I, 3 dans MONTRER
J'entretins la sultane et, cachant mon dessein, Lui montrai d'Amurat le retour incertain, Baj. I, 1 dans MONTRER
Il faut montrer ici ton zèle et ta prudence, Iphig. I, 1, dans MONTRER
Les dieux ne montrent point que sa vertu les touche, Brit. II, 2 dans MONTRER
Il montre aux plus hardis à braver le danger, Théb. I, 1 dans MONTRER
Avec Pirithoüs aux enfers descendu, Il a vu le Cocyte et les rivages sombres, Et s'est montré vivant aux infernales ombres, Phèdre, II, 1 dans MONTRER
Ma mère Jézabel devant moi s'est montrée, Comme au jour de sa mort pompeusement parée, Ath. II, 5 dans MONTRER
Perfide, oses-tu bien te montrer devant moi ?, Phèdre, IV, 2 dans MONTRER
Ah ! seigneur, qu'éloigné du malheur qui m'opprime Votre coeur aisément se montre magnanime !, Iph. I, 3 dans MONTRER
Ta foi dans mon malheur s'est montrée à mes yeux, Andr. IV, 1 dans MONTRER
Je lui disais parfois : monsieur Perrin Dandin, Tout franc, vous vous levez chaque jour trop matin ; Qui veut voyager loin ménage sa monture, Plaid. I, 1 dans MONTURE
Il s'est fait apporter ces annales célèbres.... On y conserve écrits le service et l'offense, Monuments éternels d'amour et de vengeance, Esth. II, 1 dans MONUMENT
J'ai fait mordre la poudre à ces audacieux, Théb. I, 3 dans MORDRE
Belle conclusion et digne de l'exorde. - On l'entend bien toujours : qui voudra mordre y morde, Plaid. III, 3 dans MORDRE
[Des coursiers] L'oeil morne maintenant, et la tête baissée, Phèdre, V, 6 dans MORNE
Ils rougissent le mors d'une sanglante écume, Phèdre, V, 6 dans MORS
Tout le peuple.... Du prince déjà mort demandait la santé, Brit. IV, 2 dans MORT, ORTE
Les morts après huit ans sortent-ils du tombeau ?, Athal. I, 1 dans MORT, MORTE
On ne voit pas deux fois le rivage des morts, Phèdre, II, 5 dans MORT, MORTE
Croirai-je qu'un mortel, avant sa dernière heure, Peut pénétrer des morts la profonde demeure ?, ib. II, 1 dans MORT, MORTE
Mon âme chez les morts descendra la première, Phèdre, I, 3 dans MORT, MORTE
Xipharès... à travers mille morts, ardent, victorieux, S'était fait vers son père un chemin glorieux, Mithr. V, 4 dans MORT
Plutôt de mille morts dussiez-vous me punir...., ib. III, 5 dans MORT
Vous voyez devant vous une reine éperdue Qui, la mort dans le sein, vous demande deux mots, Bérén. III, 3 dans MORT
Les Parques à ma mère, il est vrai, l'ont prédit, Lorsqu'un époux mortel fut reçu dans son lit...., Iph. I, 2 dans MORTEL, ELLE
Je n'ai pas cru que.... Il fût quelque mortel qui pût impunément Se venir à mes yeux déclarer mon amant, Bérén. I, 4 dans MORTEL, ELLE
Hélas ! il me semblait qu'une flamme si belle M'élevait au-dessus du sort d'une mortelle, Iphig. III, 6 dans MORTEL, ELLE
Mortelle, subissez le sort d'une mortelle, Phèdre, IV, 6 dans MORTEL, ELLE
D'abord il a tenté les atteintes mortelles Des poisons que lui-même a crus les plus fidèles, Mithr. V, 4 dans MORTEL, ELLE
J'ai su, par une longue et pénible industrie, Des plus mortels venins prévenir la furie, ib. IV, 5 dans MORTEL, ELLE
C'est peu de vouloir, sous un couteau mortel, Me montrer votre coeur fumant sur un autel, Iphig. III, 6 dans MORTEL, ELLE
De mille coups mortels son audace est punie, Brit. V, 8 dans MORTEL, ELLE
Jamais jour n'a paru si mortel à la Grèce, Iph. V, 6 dans MORTEL, ELLE
En quel trouble mortel son intérêt nous jette !, Andr. III, 4 dans MORTEL, ELLE
Dans le doute mortel dont je suis agité, Phèdre, I, 1 dans MORTEL, ELLE
Ils me font dire aussi des mots longs d'une toise, Plaid. III, 3 dans MOT
Josabet livrerait même sa propre vie, S'il fallait que sa vie, à sa sincérité, Coûtât le moindre mot contre la vérité, Ath. III, 4 dans MOT
D'un mot ou d'un regard je puis le secourir, Bajaz. I, 4 dans MOT
Dès le premier mot ma langue embarrassée Dans ma bouche vingt fois a demeuré glacée, Bérén. II, 2 dans MOT
Souvent d'un grand dessein un mot nous fait juger, Athal. II, 6 dans MOT
Seigneur, dites un mot, et vous nous sauvez tous, Bajaz. II, 3 dans MOT
Elle flotte, elle hésite, en un mot elle est femme, Athal. III, 3 dans MOT
Dis-lui qu'avec douceur il traite sa captive ; Qu'il lui rende.... à ce mot, ce héros expiré...., Phèdre, V, 6 dans MOT
Je craignais beaucoup plus sa molle résistance, Alex. II, 5 dans MOU, MOLLE
....Bajazet dédaigna de tout temps La molle oisiveté des enfants des sultans, Baj. I, 1 dans MOU, MOLLE
Triste, levant au ciel ses yeux mouillés de larmes, Brit. II, 2 dans MOUILLÉ, ÉE
Presse, pleure, gémis, peins-lui Phèdre mourante, Phèdre, III, 1 dans MOURANT, ANTE
Quel plaisir.... De cacher ma rivale à ses regards mourants !, Andr. IV, 4 dans MOURANT, ANTE
Il ouvre un oeil mourant qu'il referme soudain, Phèdre, V, 6 dans MOURANT, ANTE
L'imbécile Ibrahim, sans craindre sa naissance, Traîne dans le sérail une éternelle enfance ; Indigne également de vivre et de mourir...., Baj. I, 1 dans MOURIR
Ne tardons plus, marchons ; et, s'il faut que je meure, Mourons, moi, cher Osmin, comme un vizir, et toi Comme le favori d'un homme tel que moi, Baj. IV, 7 dans MOURIR
Ariane, ma soeur, de quel amour blessée, Vous mourûtes aux bords où vous fûtes laissée !, Phèdre, I, 3 dans MOURIR
Mourez donc, et gardez un silence inhumain, ib. I, 3 dans MOURIR
Traître, songe, en mourant, que tu meurs mon sujet, Théb. V, 3 dans MOURIR
Quand tu sauras mon crime et le sort qui m'accable, Je n'en mourrai pas moins, j'en mourrai plus coupable, Phèdre, I, 3 dans MOURIR
Ne laisser aucun nom et mourir tout entier, Iph. I, 2 dans MOURIR
Si ma fille une fois met le pied dans l'Aulide, Elle est morte : Calchas, qui l'attend en ces lieux, Fera taire nos pleurs...., Iphig. I, 1 dans MOURIR
Je meurs si je vous perds ; mais je meurs si j'attends, Andr. III, 7 dans MOURIR
Du coup qui vous attend vous mourrez moins que moi, Iphig. IV, 4 dans MOURIR
Je meurs pour Isabelle, Plaid. I, 5 dans MOURIR
Pour accabler César d'un éternel ennui, Madame, sans mourir, elle [Junie] est morte pour lui, Brit. V, 8 dans MOURIR
Mes filles, soutenez votre reine éperdue ; Je me meurs, Esth. III, 7 dans MOURIR
Mes soins, en apparence épargnant ses douleurs [de Claude], De son fils, en mourant, lui cachèrent les pleurs, Brit. IV, 2 dans MOURIR
Et du même poignard dont est morte la reine, Théb. V, 5 dans MOURIR
D'un mouvement jaloux je ne fus pas maîtresse, Bajaz. I, 4 dans MOUVEMENT
Il [Mithridate] feint, il me caresse, il cache son dessein ; Mais moi, qui, dès l'enfance, élevé dans son sein, De tous ses mouvements ai trop d'intelligence, J'ai lu dans ses regards sa prochaine vengeance, Mithr. IV, 2 dans MOUVEMENT
Hélas ! de tant d'amour et de tant de bienfaits, Mon père, quel moyen de m'acquitter jamais ?, Ath. IV, 3 dans MOYEN
Vous demeurez muette ; et, loin de me parler, Je vois, malgré vos soins, vos pleurs prêts à couler, Mithrid. II, 4 dans MUET, ETTE
Ma bouche et mes regards, muets depuis huit jours, L'auront pu préparer à ce triste discours, Bérén. III, 1 dans MUET, ETTE
Muet à mes soupirs, tranquille à mes alarmes, Semblait-il seulement qu'il eût part à mes larmes ?, Andr. V, 1 dans MUET, ETTE
J'entendrai des regards que vous croirez muets, Brit. II, 3 dans MUET, ETTE
L'amour est-il muet, ou n'a-t-il qu'un langage ?, ib. III, 7 dans MUET, ETTE
L'arche sainte est muette et ne rend plus d'oracles, Athal. I, 1 dans MUET, ETTE
Cette foule de chefs, d'esclaves, de muets, Peuple que dans ses murs renferme ce palais, Bajaz. II, 1 dans MUET, ETTE
Que la main des muets s'arme pour son supplice, ib. IV, 5 dans MUET, ETTE
Le monstre bondissant Vient aux pieds des chevaux tomber en mugissant, Phèd. V, 6 dans MUGIR
Ses longs mugissements [d'un monstre marin] font trembler le rivage, Phèdre, V, 6 dans MUGISSEMENT
Les vents agitent l'air d'heureux frémissements, Et la mer leur répond par des mugissements, Iphig. V, 6 dans MUGISSEMENT
Vous êtes en des lieux soumis à sa puissance [de Néron] ; Ces murs mêmes, seigneur, peuvent avoir des yeux, Brit. II, 6 dans MUR
Des murs de ce palais ouvrez-lui la barrière, Bajaz. I, 2 dans MUR
Et jusqu'au pied des murs que la mer vient laver, ib. V, 11 dans MUR
Et de Jérusalem l'herbe cache les murs !, Esth. I, 1 dans MUR
Attaquons dans leurs murs ces conquérants si fiers, Mithr. III, 1 dans MUR
Dans un âge plus mûr moi-même parvenu, Phèdre, I, 1 dans MÛR, ÛRE
Vous portâtes la mort jusque sur leurs murailles [des Juifs], Bérén. I, 3 dans MURAILLE
Il fait naître et mûrir les fruits, Athal. I, 4 dans MÛRIR
Toute la Grèce éclate en murmures confus, Andr. I, 1 dans MURMURE
Votre absence est pour eux un sujet de murmure, Baj. I, 1 dans MURMURE
Du sang qui se révolte est-ce quelque murmure ?, Iphig. I, 3 dans MURMURE
Malgré tout mon amour si je n'ai pu vous plaire, Je n'en murmure point...., Bajaz. V, 4 dans MURMURER
Orgueilleuse rivale, on t'aime et tu murmures ! Souffrirai-je à la fois ta gloire et tes injures ?, Iph. II, 7 dans MURMURER
Je ne murmure point qu'une amitié commune Se range du parti que flatte la fortune, Brit. III, 7 dans MURMURER
J'ai commandé.... que l'on portât chez vous Certain quartaut de vin. - Eh ! je n'en ai que faire. - C'est de très bon muscat. - Redites votre affaire, Plaid. II, 11 dans MUSCAT
Malgré leur insolence Les mutins n'oseraient soutenir ma présence, Mithr. IV, 6 dans MUTIN, INE
Enchaîner un captif étonné, Contre un joug qui lui plaît vainement mutiné, Phèdre, II, 1 dans MUTINÉ, ÉE
Allons donc assurer cette foi mutuelle, Mithr. II, 4 dans MUTUEL, ELLE
Je plains mille vertus, une amour mutuelle, Iphig. I, 1 dans MUTUEL, ELLE
Ou même s'empressant aux autels de Baal, Se fait initier à ses honteux mystères, Athal. I, 1 dans MYSTÈRE
Ce n'est pas en ces lieux Qu'il faut développer ce mystère à vos yeux, Brit. III, 6 dans MYSTÈRE
Ce dessein [l'empoisonnement de Britannicus] s'est conduit avec plus de mystère, Brit. V, 5 dans MYSTÈRE
Seigneur, de ce départ quel est donc le mystère ?, Bérén. I, 4 dans MYSTÈRE
De ses feux innocents j'ai trahi le mystère, Mithrid. IV, 4 dans MYSTÈRE
Qui sait même, qui sait si le roi votre père Veut que de son absence on sache le mystère ?, Phèdre, I, 1 dans MYSTÈRE
Vous seule avez percé ce mystère odieux, ib. V, 1 dans MYSTÈRE
Elle [Calypso] lui dit [à Ulysse] de se mettre en nage jusqu'au port des Phéaques.... il se mit à nage, Lexique, éd. P. Mesnard. dans NAGE
Son coeur nage dans la mollesse, Esth. II, 9 dans NAGER
Le bûcher, par mes soins détruit et renversé, Dans le sang des bourreaux nagera dispersé, Iph. V, 2 dans NAGER
Ces nageurs marquetés, Lexique, éd. P. Mesnard. dans NAGEUR, EUSE
Un roi qui naguère, avec quelque apparence, De l'aurore au couchant portait son espérance...., Mithr. III, 1 dans NAGUÈRE ou NAGUÈRES
Vous les représentez [mes vertus] au naïf, Lexique, éd. P. Mesnard. dans NAÏF, IVE
Voilà ce qui m'amène, et non l'impatience D'apprendre à qui je dois une triste naissance, Iphig. II, 1 dans NAISSANCE
Dans quel sein vertueux avez-vous pris naissance ?, Esther, III, 4 dans NAISSANCE
Vous redoutez un mal faible dans sa naissance, Brit. III, 1 dans NAISSANCE
Faites, dans sa naissance, admirer votre empire, Alex. V, 3 dans NAISSANCE
....Avant donc La naissance du monde et la création, Plaid. III, 3 dans NAISSANCE
Son empire [de Dieu] a des temps précédé la naissance, Ath. I, 4 dans NAISSANCE
Quelque monstre naissant dans ce temple s'élève, Athal. II, 6 dans NAISSANT, ANTE
Tout un peuple naissant est formé par mes mains, Ésth. Prologue. dans NAISSANT, ANTE
Enfin Néron naissant A toutes les vertus d'Auguste vieillissant, Brit. I, 1 dans NAISSANT, ANTE
Soit que son coeur, jaloux d'une austère fierté, Enviât à nos yeux sa naissante beauté, Brit. II, 2 dans NAISSANT, ANTE
Ils me reprocheraient, non des cris impuissants, Des desseins étouffés aussitôt que naissants...., ib. IV, 2 dans NAISSANT, ANTE
Quand vos charmes naissants, inconnus à mon père, N'avaient encor paru qu'aux yeux de votre mère, Mithr. I, 2 dans NAISSANT, ANTE
Sous quel astre ennemi faut-il que je sois née ?, Mithr. I, 2 dans NAÎTRE
Le cruel Amurat, Avant qu'un fils naissant eût rassuré l'État, N'osait sacrifier ce frère à sa vengeance, Baj. I, 1 dans NAÎTRE
Qu'il soit comme le fruit en naissant arraché, Athal. I, 2 dans NAÎTRE
Montrez en expirant de qui vous êtes née, Iphig. IV, 4 dans NAÎTRE
En sa faveur d'où naît cette tristesse ?, Bérén. II, 1 dans NAÎTRE
D'où naît dans ses conseils cette confusion ?, Athal. III, 3 dans NAÎTRE
Un pouvoir qui ne fait que de naître, Alex. II, 2 dans NAÎTRE
J'ai déjà fait naître à Mme de Maintenon une grande envie de voir de quelle manière vous parlez de Saint-Cyr, Lett. 47 à Boileau. dans NAÎTRE
Il [l'historien] n'est pas poëte, il est narrateur, Lexique, éd. P. Mesnard. dans NARRATEUR, TRICE
Vous serez de sa vue [de Mardochée] affranchi dans dix jours ; La nation entière est promise aux vautours, Esth. II, 1 dans NATION
Les rois des nations, devant toi [la nouvelle Jérusalem] prosternés, De tes pieds baisent la poussière, Ath. III, 7 dans NATION
Tel en un secret vallon.... Croît à l'abri de l'aquilon Un jeune lis, l'amour de la nature, Ath. II, 9 dans NATURE
La nature pour lui n'est plus qu'une chimère, Théb. II, 3 dans NATURE
La faiblesse aux humains n'est que trop naturelle, Phèdre, IV, 6 dans NATUREL, ELLE
Aussi bien, que ferais-je en ce commun naufrage ?, Théb. II, 2 dans NAUFRAGE
Mon esprit, dans quelle navigation étrangère t'engages-tu ?, Lexique, éd. P. Mesnard. dans NAVIGATION
Je pars plus amoureux que je ne fus jamais, Bérén. I, 4 dans NE
Je vous entends ici mieux que vous ne pensez, Mithr. II, 4 dans NE
Peuple lâche en effet et né pour l'esclavage, Ath. III, 7 dans NÉ, NÉE
Néron, s'ils en sont crus, n'est point né pour l'empire, Brit. IV, 1 dans NÉ, NÉE
Né ministre du Dieu qu'en ce temple on adore, Ath. III, 3 dans NÉ, NÉE
Dernier-né des enfants du triste Ochosias, Nourri, vous le savez, sous le nom de Joas, Ath. IV, 3 dans NÉ, NÉE
Il [Dieu] voit comme un néant tout l'univers ensemble, Esth. I, 3 dans NÉANT
Rentre dans le néant d'où je t'ai fait sortir, Bajaz. II, 1 dans NÉANT
Votre présence, Abner, est ici nécessaire, Athal. II, 4 dans NÉCESSAIRE
Prince, plus que jamais vous m'êtes nécessaire, Bérén. III, 1 dans NÉCESSAIRE
.... Je ne sais si cette négligence [dans le vêtement], Les ombres, les flambeaux, les cris et le silence, Et le farouche aspect de ses fiers ravisseurs Relevaient de ses yeux les timides douceurs, Brit. II, 2 dans NÉGLIGENCE
Il ne faut point mentir, ma juste impatience Vous accusait déjà de quelque négligence, Bérén. I, 4 dans NÉGLIGENCE
Je ne respire pas dans cette incertitude ; Moi, je vivrais, Phénice, et je pourrais penser Qu'il me néglige, ou bien que j'ai pu l'offenser !, Bérén. II, 5 dans NÉGLIGER
Et, si dans la province Il se donnait en tout vingt coups de nerf de boeuf, Mon père pour sa part en emboursait dix-neuf, Plaid. I, 5 dans NERF
Un valet manque-t-il de rendre un verre net ?, Plaid. II, 13 dans NET, ETTE,
Elle eût du buvetier emporté les serviettes Plutôt que de rentrer au logis les mains nettes, Plaid. I, 4 dans NET, ETTE,
Si jamais mon courage D'infâmes assassins nettoya ton rivage, Phèdre, IV, 2 dans NETTOYER
Rome, dans ton palais [d'Auguste], vient de voir immoler Le seul de tes neveux qui te pût ressembler, Brit. V, 8 dans NEVEU
Et la terre humectée But à regret le sang des neveux d'Érechthée, Phèdre, II, 1 dans NEVEU
Votre règne aux neveux doit servir de modèle, Esth. II, 5 dans NEVEU
Mon père la [Aricie] réprouve, et, par des lois sévères, Lui défend de donner des neveux à ses frères, Phèdre, I, 1 dans NEVEU
Vous me deviez fermer la porte au nez, Plaid. II, 2 dans NEZ
Je ne connais Priam, Hélène ni Pâris : Je voulais votre fille, et ne pars qu'à ce prix, Iphig. IV, 6 dans NI
Ne pense pas qu'au moment que je t'aime, Innocente à mes yeux, je m'approuve moi-même, Ni que du fol amour qui trouble ma raison Ma lâche complaisance ait nourri le poison, Phèdre, II, 5 dans NI
En bannissant ses rois, Rome à ce nom, si noble et si saint autrefois, Attache pour jamais une haine puissante, Bérén. II, 2 dans NOBLE
Sait-il déjà son nom et son noble destin ?, Athal. I, 2 dans NOBLE
Je songe avec respect de combien je suis née Au-dessous des grandeurs d'un si noble hyménée, Mithr. IV, 4 dans NOBLE
Mais par de vrais combats, par de nobles dangers, Bajaz. III, 4 dans NOBLE
Un coeur noble ne peut soupçonner en autrui La bassesse et la malice Qu'il ne sent point en lui, Esth. III, 9 dans NOBLE
À l'aspect de ce front dont la noble fureur Tant de fois dans leurs rangs répandit la terreur, Mithr. V, 4 dans NOBLE
Ses superbes coursiers, qu'on voyait autrefois Pleins d'une ardeur si noble obéir à sa voix, Phèdre, V, 6 dans NOBLE
Une noble pudeur à tout ce que vous faites Donne un prix que n'ont point ni la pourpre ni l'or, Esth. III, 4 dans NOBLE
Que vous inspire une si noble audace ?, Bajaz. IV, 7 dans NOBLE
Vous [Andromaque] me haïssez plus que tous les Grecs ensemble ; Jouissez à loisir d'un si noble courroux, Androm. III, 6 dans NOBLE
....Nous l'avons rencontré De morts et de mourants noblement entouré, Bajaz. V, 11 dans NOBLEMENT
Le ciel a sur son front imprimé sa noblesse, Iphig. III, 4 dans NOBLESSE
Sylla, Pison, Crassus, les chefs de la noblesse, Brit. III, 5 dans NOBLESSE
Et même ses bienfaits dans toutes ses provinces Invitèrent le peuple aux noces de leurs princes, Esth. I, 1 dans NOCE
Je vois déjà la rame et la barque fatale, J'entends le vieux nocher sur la rive infernale, Iph. Préface dans NOCHER
Quelle importune main, en formant tous ces noeuds, A pris soin sur mon front d'assembler mes cheveux ?, Phèd. I, 3 dans NOEUD
Son amante en furie Avait au noeud fatal abandonné sa vie [de Bajazet], Baj. V, 11 dans NOEUD
[Agrippine] Atteste les saints droits d'un noeud [mariage] qu'elle a formé, Brit. II, 2 dans NOEUD
L'amour serra les noeuds par le sang commencés, Bajaz. I, 4 dans NOEUD
Et je romps tous les noeuds qui m'attachent à vous, Iphig. IV, 6 dans NOEUD
Rendez grâce au seul noeud qui retient ma colère, ib. dans NOEUD
D'un noir pressentiment malgré moi prévenue, Brit. V, 1 dans NOIR, OIRE
Et pourquoi vous en faire une image si noire ? L'hymen de Soliman ternit-il sa mémoire ?, Bajaz. II, 3 dans NOIR, OIRE
Sous un nom emprunté sa noire destinée Et ses propres fureurs ici l'ont amenée, Iph. V, 6 dans NOIR, OIRE
Tout ce qu'ont de plus noir et la haine et l'amour, Théb. IV, 1 dans NOIR, OIRE
Son coeur n'enferme point une malice noire, Brit. V, 3 dans NOIR, OIRE
D'un mensonge si noir justement irrité, Phèdre, IV, 2 dans NOIR, OIRE
On me défend, monsieur, de plaider, de ma vie. - De plaider ? - De plaider. - Certes, le trait est noir, les Plaid. I, 7 dans NOIR, OIRE
Ô Ciel, le puis-je croire Qu'on ose des fureurs avouer la plus noire ?, Iph. IV, 6 dans NOIR, OIRE
Non, je ne croirai point, ô ciel, que ta justice Approuve la fureur de ce noir sacrifice, ib. I, 1 dans NOIR, OIRE
Peut-on faire au vainqueur une injure plus noire ?, Théb. I, 5 dans NOIR, OIRE
Tout mon sang doit laver une tache si noire, Mithr. III, 1 dans NOIR, OIRE
Pour les Romains tes lâches complaisances N'étaient pas à mes yeux d'assez noires offenses, ib. III, 1 dans NOIR, OIRE
Jamais hymen formé sous le plus noir auspice, De l'hymen que je crains n'égala le supplice, Mithr. I, 2 dans NOIR, OIRE
D'un empoisonnement vous craignez la noirceur ?, Brit. IV, 4 dans NOIRCEUR
Et, par là de son fiel colorant la noirceur, Athal. I, 1 dans NOIRCEUR
Dans toute leur noirceur retracez-moi ses crimes, Phèdre, IV, 4 dans NOIRCEUR
J'ignore de quel crime on a pu me noircir, Brit. IV, 2 dans NOIRCIR
Moi, que j'ose opprimer et noircir l'innocence !, Phèdre, III, 3 dans NOIRCIR
De quoi te chargeais-tu ? pourquoi ta bouche impie A-t-elle, en l'accusant, osé noircir sa vie ?, ib. IV, 5 dans NOIRCIR
Je ne me noircis pas pour le justifier, Bajaz. V, 6 dans NOIRCIR
Et, sur le nom de son ambassadeur [de la Grèce], J'avais dans ses projets conçu plus de grandeur, Andr. I, 2 dans NOM
Elle m'a fatigué de ce nom ennemi, Brit. IV, 3 dans NOM
On ne voit point le peuple à mon nom s'alarmer, ib. IV, 3 dans NOM
Et ton nom [Néron] paraîtra dans la race future Aux plus cruels tyrans une cruelle injure, ib. V, 6 dans NOM
Il ne répond encor qu'au nom d'Éliacin, Athal. I, 2 dans NOM
Comment vous nommez vous ? - J'ai nom Éliacin, Athal. II, 7 dans NOM
J'apprends que, pour ravir son enfance au supplice, Andromaque trompa l'ingénieux Ulysse, Tandis qu'un autre enfant arraché de ses bras Sous le nom de son fils fut conduit au trépas, Andr. I, 1 dans NOM
Atalide a prêté son nom à cet amour, Bajaz. I, 1 dans NOM
Et j'ose me flatter qu'entre les noms fameux Qu'une pareille haine a signalés contre eux [les Romains], Nul ne leur a plus fait acheter la victoire, Mithr. V, 5 dans NOM
[Ô Dieu] Tu vois nos pressants dangers, Donne à ton nom la victoire, Esth. I, 5 dans NOM
Que son nom [du Seigneur] soit béni, que son nom soit chanté ; Que l'on célèbre ses ouvrages, Au delà du temps et des âges, Au delà de l'éternité !, ib. III, 9 dans NOM
C'est là [en Italie] qu'en arrivant, plus qu'en tout le chemin, Vous trouverez partout l'horreur du nom romain, Mithr. III, 1 dans NOM
Ne laisser aucun nom, et mourir tout entier, Iphig. I, 2 dans NOM
Avez-vous pu penser qu'au sang d'Agamemnon Achille préférât une fille sans nom ?, Iphig. II, 5 dans NOM
Peut-être avant la nuit, l'heureuse Bérénice Change le nom de reine au nom d'impératrice, Bérén. I, 3 dans NOM
Fille d'Agamemnon, c'est moi qui la première, Seigneur, vous appelai de ce doux nom de père, Iphig. IV, 4 dans NOM
De l'honneur ottoman ses successeurs jaloux Ont daigné rarement prendre le nom d'époux ?, Bajaz. II, 1 dans NOM
Vous me donnez des noms qui doivent me surprendre, Madame ; on ne m'a pas instruite à les entendre, Iphig. II, 5 dans NOM
Au nom de l'empereur j'allais vous informer D'un ordre qui d'abord a pu vous alarmer, Brit. I, 2 dans NOM
Au nom d'une amitié si constante et si belle, Employez le pouvoir que vous avez sur elle, Bérén. III, 1 dans NOM
Au nom de votre fils, cessons de nous haïr, Andr. III, 7 dans NOM
Phoedime, au nom des dieux, fais ce que je désire, Mithr. IV, 1 dans NOM
N'ose-t-il être Auguste et César que de nom ?, Brit. I, 2 dans NOM
Reine longtemps de nom, mais en effet captive, Mithr. I, 2 dans NOM
Ma fuite arrêtera vos discordes fatales ; Seigneur, j'irai remplir le nombre des vestales, Brit. III, 8 dans NOMBRE
D'adorateurs zélés à peine un petit nombre Ose des premiers temps nous retracer quelque ombre, Athal. I, 1 dans NOMBRE
Vos invincibles mains Ont de monstres sans nombre affranchi les humains, Phèdre, V, 3 dans NOMBRE
Ciel, quel nombreux essaim d'innocentes beautés S'offre à mes yeux en foule et sort de tous côtés !, Esth. I, 2 dans NOMBREUX, EUSE
Que tout leur camp nombreux soit devant tes soldats Comme d'enfants une troupe inutile, ib. III, 3 dans NOMBREUX, EUSE
Quoi ! ne voyez-vous pas quelle nombreuse escorte...., Athal. V, 4 dans NOMBREUX, EUSE
De votre nom, Joas, je puis donc vous nommer, Athal. IV, 4 dans NOMMER
Oenone : Hippolyte ? grands dieux ! - Phèdre : C'est toi qui l'as nommé, Phèdre, I, 3 dans NOMMER
On vous nomme, et ce nom la rappelle à la vie, Bérén. IV, 7 dans NOMMER
Le ciel dans tous leurs pleurs ne m'entend point nommer, Brit. IV, 3 dans NOMMER
Ô mon fils, de ce nom j'ose encor vous nommer, Athal. IV, 3 dans NOMMER
Le peuple au champ de Mars nomme ses magistrats ; César nomme les chefs sur la foi des soldats, Brit. I, 2 dans NOMMER
Je vous nommai son gendre et vous donnai sa fille, ib. IV, 2 dans NOMMER
Je crains votre silence et non pas vos injures, Andr. IV, 5 dans NON
Non, non, je le connais, mon désespoir le flatte, Andr. III, 1 dans NON
Au milieu de tout ce trouble, il arriva une chose qui fit bien voir l'amour que ces filles [les religieuses de Port-Royal] avaient pour la régularité ; elles entendirent sonner none, et, en un instant, comme si leur maison eût été dans le plus grand calme, disparurent toutes du chapitre, et elles allèrent à l'église, où elles prirent chacune leur place, et chantèrent l'office à leur ordinaire, Hist. Port-Royal, 2e part. dans NONE
Ses intérêts sont-ils plus sacrés que les nôtres ?, Bérén. IV, 5 dans NOTRE
Pour moi, je ne sais rien ; n'attendez rien du nôtre, Plaid. II, 14 dans NOTRE
Ma jeunesse nourrie à la cour de Néron, Bérén. II, 2 dans NOURRI, IE
Vous, nourri dans la fourbe et dans la trahison, Athal. III, 4 dans NOURRI, IE
Moi, nourri dans la guerre aux horreurs du carnage, ib. II, 5 dans NOURRI, IE
Un coeur toujours nourri d'amertume et de pleurs, Phèdre, Il, 1 dans NOURRI, IE
Tous les jours je l'invoque [le Seigneur] ; et d'un soin paternel Il me nourrit des dons offerts sur son autel, Ath. II, 7 dans NOURRIR
Les chevaux que sa main a nourris, Phèdre, V, 5 dans NOURRIR
On l'abandonne aux mains qui daignent le nourrir, Bajaz. I, 1 dans NOURRIR
Pourquoi nourrissez-vous le venin qui vous tue ?, Brit. I, 1 dans NOURRIR
Qui, dans l'obscurité nourrissant sa douleur,..., ib. II, 3 dans NOURRIR
Je nourrissais encore un malheureux amour, Mithr. I, 2 dans NOURRIR
Vous nourrissez un feu qu'il vous faudrait éteindre, Phèdre, III, 1 dans NOURRIR
Puisse le juste ciel dignement te payer, Et puisse ton supplice à jamais effrayer Tous ceux qui, comme toi, par de lâches adresses, Des princes malheureux nourrissent les faiblesses !, Phèdre, IV, 6 dans NOURRIR
C'est ma mère, et je veux ignorer ses caprices ; Mais je ne prétends plus ignorer et souffrir Le ministre insolent qui les ose nourrir, Brit. II, 1 dans NOURRIR
Me nourrissant de fiel, de larmes abreuvée, Phèdre, IV, 6 dans NOURRIR
Et la nuit a trois fois chassé la nuit obscure Depuis que votre corps languit sans nourriture, Phèdre, I, 3 dans NOURRITURE
Ma gloire loin d'ici vous et moi nous appelle, Mithr. II, 4 dans NOUS
Songez-vous quel serment vous et moi nous engage ?, Iphig. V, 2 dans NOUS
Pyrrhus revient à nous ; eh bien, chère Cléone, Conçois-tu les transports de l'heureuse Hermione ?, Andr. III, 3 dans NOUS
Goûtez tout le plaisir d'une grandeur nouvelle, Théb. V, 3 dans NOUVEAU ou, devant une voyelle ou une h muette, NOUVEL, NOUVELLE
Et c'est cette vertu, si nouvelle à la cour, Dont la persévérance irrite mon amour, Brit. II, 2 dans NOUVEAU ou, devant une voyelle ou une h muette, NOUVEL, NOUVELLE
Cette offense en son coeur sera longtemps nouvelle, ib. IV, 4 dans NOUVEAU ou, devant une voyelle ou une h muette, NOUVEL, NOUVELLE
La pompe de ces lieux, Je le vois bien, Arsace, est nouvelle à tes yeux, Bérén. I, 1 dans NOUVEAU ou, devant une voyelle ou une h muette, NOUVEL, NOUVELLE
Partout du nouveau prince on vantait la clémence, Esth. III, 4 dans NOUVEAU ou, devant une voyelle ou une h muette, NOUVEL, NOUVELLE
Quoi ! vous en attendez quelque injure nouvelle !, Andr. II, 1 dans NOUVEAU ou, devant une voyelle ou une h muette, NOUVEL, NOUVELLE
Ces vengeurs trouveront de nouveaux défenseurs, Brit. IV, 3 dans NOUVEAU ou, devant une voyelle ou une h muette, NOUVEL, NOUVELLE
Peut-être il te souvient qu'un récit peu fidèle De la mort d'Amurat fit courir la nouvelle, Bajaz. I, 1 dans NOUVELLE
Trop heureux d'avoir pu par un récit fidèle De leur paix en passant vous conter la nouvelle, ib. III, 2 dans NOUVELLE
Il sort ; quelle nouvelle a frappé mon oreille ?, Phèdre, IV, 5 dans NOUVELLE
Elles s'attendrissaient surtout à la vue de la mère Agnès de Saint-Paul, qu'on enlevait ainsi à l'âge de soixante-treize ans, accablée d'infirmités, et qui avait eu tout nouvellement trois attaques d'apoplexie, Hist. Port-Royal, 2e part. dans NOUVELLEMENT
C'est une plaisante chose que les provinces : tout le monde y est nouvelliste dès le berceau, et vous n'y rencontrez que gens qui débitent gravement et affirmativement les plus sottes choses du monde, Lett. à son fils, 9 juin 1695 dans NOUVELLISTE
Toutes ces sortes de gens déclamèrent avec beaucoup d'emportement contre les religieuses de Port-Royal, les traitant de folles, d'embéguinées, de novatrices, de schismatiques même, Port-Royal. dans NOVATEUR, TRICE
L'une de ces novices était cette mademoiselle Perrier, nièce de Pascal, qui avait été guérie par la sainte épine, Hist. Port-Royal, 2e part. dans NOVICE
Mon désespoir, mes yeux de pleurs toujours noyés, Andr. IV, 3 dans NOYÉ, ÉE
Tandis que dans les pleurs moi seule je me noie, Bérén. V, 5 dans NOYER
Me nourrissant de fiel, de larmes abreuvée, Encor dans mon malheur de trop près observée, Je n'osais dans mes pleurs me noyer à loisir, Phèdre, IV, 6 dans NOYER
Dans leur sang, dans le mien il faut que je me noie, Andr. V, 5 dans NOYER
Parmi les déplaisirs où son âme se noie, Il s'élève en la mienne une secrète joie, Andr. I, 1 dans NOYER
Je ne me noie plus d'eau comme je faisais, Lexique, éd. P. Mesnard. dans NOYER
Mes soldats presque nus, dans l'ombre intimidés, Mithr. II, 3 dans NU, NUE
Mais je t'expose ici mon âme toute nue, Brit. II, 2 dans NU, NUE
D'un souffle l'aquilon écarte les nuages, Et chasse au loin la foudre et les orages, Esth. III, 3 dans NUAGE
Comment s'est calmé l'orage ? Quelle main salutaire a chassé le nuage ?, Esth. III, 9 dans NUAGE
Dejà de traits en l'air s'élevait un nuage, Iph. V, 6 dans NUAGE
Dans un nuage épais le Seigneur enfermé, Athal. I, 4 dans NUAGE
Déjà je ne vois plus qu'à travers un nuage Et le ciel et l'époux que ma présence outrage, Phèdre, V, 7 dans NUAGE
Ah ! que je crains, mes soeurs, les funestes nuages Qui de ce prince obscurcissent les yeux ! Comme il est aveuglé du culte de ses dieux !, Esth. II, 9 dans NUAGE
Faut-il qu'à vos yeux seuls un nuage odieux Dérobe sa vertu, qui brille à tous les yeux ?, Phèdre, V, 3 dans NUAGE
Puis-je savoir quel trouble a formé ce nuage ?, Brit. V, 3 dans NUAGE
Puis-je vous demander quel funeste nuage, Seigneur, a pu troubler votre auguste visage ?, Phèdre, IV, 2 dans NUAGE
Sous un jargon de pur amour, d'anéantissement et de parfaite nudité, Port-Royal, I dans NUDITÉ
Le soldat, étonné, dit que dans une nue Jusque sur le bûcher Diane est descendue, Iphig. V, 6 dans NUE
Et le peuple, élevant vos vertus jusqu'aux nues, Va partout de lauriers couronner vos statues, Bérén. IV, 6 dans NUE
Songe, songe, Céphise, à cette nuit cruelle Qui fut pour tout un peuple une nuit éternelle, Andr. III, 8 dans NUIT
Ces flambeaux, ce bûcher, cette nuit enflammée, Bérén. I, 5 dans NUIT
Et ce vainqueur, suivant de près sa renommée, Hier avec la nuit arriva dans l'armée, Iphig. I, 1 dans NUIT
C'était pendant l'horreur d'une profonde nuit ; Ma mère Jézabel devant moi s'est montrée, Ath. II, 5 dans NUIT
Et le jour a trois fois chassé la nuit obscure Depuis que votre corps languit sans nourriture, Phèdre, I, 3 dans NUIT
Les vents nous auraient-ils exaucés cette nuit ?, Iph. I, 1 dans NUIT
Mais quelle épaisse nuit tout à coup m'environne ?, Andr. V, 5 dans NUIT
Fuyons dans la nuit infernale, Phèdre, IV, 6 dans NUIT
Filles d'enfer.... Venez-vous m'enlever dans l'éternelle nuit ?, Andr. V, 5 dans NUIT
Dieu d'Israël, dissipe enfin cette ombre.... Quand sera le voile arraché Qui sur tout l'univers jette une nuit si sombre ?, Esth. II, 9 dans NUIT
Et pouvez-vous, seigneur, souhaiter qu'une fille.... Qui, dans l'obscurité, nourrissant sa douleur, S'est fait une vertu conforme à son malheur, Passe subitement de cette nuit profonde Dans un rang qui l'expose aux yeux de tout le monde ?, Brit. II, 3 dans NUIT
....Vous savez qu'entre tous vos aïeux Nul n'éleva si haut la grandeur ottomane, Baj. II, 1 dans NUL, NULLE
Nul ne leur a plus fait [aux Romains] acheter la victoire, Mith. V, 5 dans NUL, NULLE
Nulle paix pour l'impie, il la cherche, elle fuit, Esth. II, 9 dans NUL, NULLE
Où suis-je ? Ô trahison ! ô reine infortunée !, Ath. V, 5 dans Ô
Ô haine de Vénus ! ô fatale colère !, Phèdre, I, 3 dans Ô
Ô crainte, a dit mon père, indigne, injurieuse !, Ath. V, 1 dans Ô
Et, l'amour seul alors se faisant obéir, Vous m'aimeriez, madame, en me voulant haïr, Andr. II, 2 dans OBÉIR
La gloire d'obéir est tout ce qu'on nous laisse, ib. III, 2 dans OBÉIR
Vous avez entendu ce que je vous demande, Madame : je le veux et je vous le commande, Obéissez, Iph. III, 1 dans OBÉIR
Trézène m'obéit, Phèdre, II, 2 dans OBÉIR
Ces superbes coursiers qu'on voyait autrefois Pleins d'une ardeur si noble obéir à sa voix, Phèdre, V, 5 dans OBÉIR
Tel qu'un ruisseau docile Obéit à la main qui détourne son cours, Esth. II, 9 dans OBÉIR
Quand vous commanderez, vous serez obéi, Iph. IV, 4 dans OBÉIR
Enfin des légions l'entière obéissance Ayant de votre empire affermi la puissance...., Brit. IV, 2 dans OBÉISSANCE
Dans une cour.... Où les honneurs et les emplois Sont le prix d'une aveugle et lâche obéissance, Esth. III, 8 dans OBÉISSANCE
Vous seul, seigneur, vous seul, vous m'avez arrachée à cette obéissance où j'étais attachée, Mithr. IV, 4 dans OBÉISSANCE
Je veux moins de valeur et plus d'obéissance, Iph. IV, 6 dans OBÉISSANCE
Je n'ai point oublié quelle reconnaissance, Seigneur, m'a dû ranger sous votre obéissance, Mithr. IV, 4 dans OBÉISSANCE
[Rome] Et quoiqu'à ses Césars fidèle, obéissante, Bérén. II, 2 dans OBÉISSANT, ANTE
Je saurai, s'il le faut, victime obéissante, Tendre au fer de Calchas une tête innocente, Iphig. IV, 4 dans OBÉISSANT, ANTE
Elle voit (quel objet pour les yeux d'une amante !) Hippolyte étendu sans forme et sans couleur, Phèdre, V, 6 dans OBJET
Jugez à cet objet ce que j'ai dû sentir, Théb. V, 5 dans OBJET
César de tant d'objets en même temps frappé, Brit. V, 8 dans OBJET
Un esclave est pour elle un objet de courroux, Alex. I, 2 dans OBJET
Volage adorateur de mille objets divers, Phèdre, II, 6 dans OBJET
Et pour tout autre objet ton âme indifférente Dédaignait de brûler d'une flamme innocente, ib. IV, 2 dans OBJET
Par un chemin obscur une esclave me guide, Bajaz. I, 1 dans OBSCUR, URE
Il a fait assembler ceux qui savent le mieux Lire en un songe obscur les volontés des cieux, Esth. II, 1 dans OBSCUR, URE
Osmin : Ce palais est tout plein...Acomat : Oui, d'esclaves obscurs Nourris loin de la guerre, à l'ombre de ses murs, Bajaz. IV, 7 dans OBSCUR, URE
Dans le vulgaire obscur si le sort l'a placé [un enfant], Athal. II, 5 dans OBSCUR, URE
Mon coeur libre d'ailleurs, sans craindre les murmures, Peut brûler à son choix dans des flammes obscures, Bérén. III, 1 dans OBSCUR, URE
Vous, dont j'ai pu laisser vieillir l'ambition Dans les honneurs obscurs de quelque légion, Brit. I, 2 dans OBSCUR, URE
Heureux qui, satisfait de son humble fortune,... Vit dans l'état obscur où les dieux l'ont caché !, Iph. I, 1 dans OBSCUR, URE
Voudrais-je, de la terre inutile fardeau.... Attendre chez mon père une obscure vieillesse ?, Iph. I, 2 dans OBSCUR, URE
Et les siècles obscurs devant moi se découvrent, Athal. III, 7 dans OBSCUR, URE
Les ombres par trois fois ont obscurci les cieux, Phèdre, I, 3 dans OBSCURCIR
Madame, ou je me trompe, ou durant vos adieux Quelques pleurs répandus ont obscurci vos yeux, Brit. V, 3 dans OBSCURCIR
Ah ! que je crains les funestes nuages Qui de ce prince obscurcissent les yeux !, Esth. II, 9 dans OBSCURCIR
....Elle s'est quelque temps égarée Dans ces bois qui du camp semblent cacher l'entrée ; à peine nous avons, dans leur obscurité, Retrouvé le chemin que nous avions quitté, Iph. I, 4 dans OBSCURITÉ
Il [Mardochée] me tira du sein de mon obscurité, Et, sur mes faibles mains fondant leur délivrance [des Juifs], Il me fit d'un empire accepter l'espérance, Esth. I, 1 dans OBSCURITÉ
Peut-on le voir sans penser, comme moi, Qu'en quelque obscurité que le sort l'eût fait naître, Le monde en le voyant eût reconnu son maître ?, Bér. I, 5 dans OBSCURITÉ
Me nourrissant de fiel, de larmes abreuvée, Encor dans mon malheur de trop près observée, Phèdre, IV, 6 dans OBSERVÉ, ÉE
Je promets d'observer ce que la loi m'ordonne, Ath. IV, 3 dans OBSERVER
Mais peut-être qu'aussi, trop prompte à m'affliger, J'observe de trop près un chagrin passager, Bajaz. III, 7 dans OBSERVER
Je verrai le témoin de ma flamme adultère Observer de quel front j'ose aborder son père, Phèdre, III, 3 dans OBSERVER
Il m'observa longtemps dans un sombre silence, Esth. I, 1 dans OBSERVER
Je l'observais hier, et je voyais ses yeux Lancer sur le lieu saint des regards furieux, Ath. I, 1 dans OBSERVER
Si mes accusateurs observent tous mes pas, Brit. IV, 2 dans OBSERVER
Quel obstacle secret trouble notre bonheur ?, Bajaz. II, 1 dans OBSTACLE
Ce barbare spectacle à leur noire fureur n'apporte point d'obstacle, Théb. v, 3 dans OBSTACLE
Avec quels yeux cruels sa rigueur obstinée Vous laissait à ses pieds peu s'en faut prosternée !, Phèdre, III, 1 dans OBSTINÉ, ÉE
Je voulus m'obstiner à vous être fidèle, Andr. IV, 5 dans OBSTINER
Pour obtenir les vents que le ciel vous dénie, Sacrifiez Iphigénie, Iph. I, 1 dans OBTENIR
.... Cet esclave est venu, Il a montré son ordre et n'a rien obtenu, Baj. I, 1 dans OBTENIR
Obtenez un arrêt comme il faut que je dorme, Plaid. I, 4 dans OBTENIR
L'occasion est belle, il la faut embrasser, Phèdre, V, 1 dans OCCASION
Je ne m'étais chargé dans cette occasion Que d'excuser César d'une seule action, Brit. I, 2 dans OCCASION
Qu'Ismaël en sa garde Prenne tout le côté que l'orient regarde, Vous le côté de l'Ourse, et vous de l'occident, Athal. IV, 5 dans OCCIDENT
Mais que, de ces grandeurs comme une autre occupée, Vous m'en ayez paru si longtemps détrompée, Brit. III, 7 dans OCCUPÉ, ÉE
Je suis occupé, je ne veux voir personne, Plaid. III, 3 dans OCCUPÉ, ÉE
Peut-être on t'a conté la fameuse disgrâce De l'altière Vasthi dont j'occupe la place, Esth. I, 1 dans OCCUPER
....Peut-être avant ce temps Je saurai l'occuper de soins plus importants, Bajaz. I, 1 dans OCCUPER
Les chagrins qu'il me cause M'occuperont assez tout le temps qu'il repose, Brit. I, 1 dans OCCUPER
Et tandis que l'Asie occupera Pharnace, Mithr. III, 1 dans OCCUPER
Quels desseins maintenant occupent sa pensée ?, Bajaz. V, 1 dans OCCUPER
Souffrez que mon courage ose enfin s'occuper, Phèdre, III, 5 dans OCCUPER
Tandis que tout s'occupe à me persécuter, Mithr. III, 1 dans OCCUPER
Quel est ce grand secours que son bras nous octroie ?, Alex. II, 2 dans OCTROYER
Puissent jusques au ciel vos soupirs innocents Monter comme l'odeur d'un agréable encens !, Esth. I, 2 dans ODEUR
D'une odieuse cour j'ai traversé la presse, Brit. V, 5 dans ODIEUX, EUSE
Et l'ingrate en fuyant me laisse pour salaire Tous les noms odieux que j'ai pris pour lui plaire, Andr. V, 4 dans ODIEUX, EUSE
De festons odieux ma fille couronnée Tend la gorge aux couteaux par son père apprêtés, Iph. V, 4 dans ODIEUX, EUSE
J'ai vu du fier Orcan le visage odieux, Bajaz. IV, 1 dans ODIEUX, EUSE
Ces fleurs odorantes, Ces eaux bondissantes, Ces ombrages frais Sont des dons de ses mains bienfaisantes, Poés. div. Idylle sur la paix. dans ODORANT, ANTE
Il ouvre un oeil mourant qu'il referme soudain, Phèdre, V, 6 dans OEIL
Mon désespoir, mes yeux de pleurs toujours noyés, Andr. IV, 3 dans OEIL
Muet, chargé de soin et les larmes aux yeux, Il ne me laissait plus que de tristes adieux, Bérén. I, 4 dans OEIL
Hélas ! sans frissonner, quel coeur audacieux Soutiendrait les éclairs qui partaient de vos yeux ?, Esth. II, 7 dans OEIL
Figure-toi Pyrrhus, les yeux étincelants, Entrant à la lueur de nos palais brûlants, Andr. III, 8 dans OEIL
Auras-tu donc toujours des yeux pour ne point voir, Peuple ingrat ?, Athal. I, 1 dans OEIL
La reine, à vous ouïr, n'a des yeux que pour vous, Alex. I, 2 dans OEIL
Petit Jean : Ho, ho, monsieur ! - Léandre : Tais-toi, sur les yeux de ta tête, Plaid. II, 8 dans OEIL
Ces murs mêmes, seigneur, peuvent avoir des yeux [des gens cachés derrière peuvent nous voir], Brit. II, 6 dans OEIL
....Ma fille, vous pleurez, Et baissez devant moi vos yeux mal assurés, Iphig. IV, 4 dans OEIL
D'un geste menaçant, d'un oeil brûlant de rage, Théb. V, 3 dans OEIL
C'est moi qui, sur ce fils chaste et respectueux, Osai jeter un oeil profane, incestueux, Phèdre, V, 7 dans OEIL
Ah dieux ! lorsqu'à mes yeux l'ingrat inexorable S'armait d'un oeil si fier, d'un front si redoutable, ib. IV, 5 dans OEIL
La reine alors, sur lui jetant un oeil farouche, Athal. II, 2 dans OEIL
Je prétends qu'à mon tour l'inhumaine me craigne, Et que ses yeux cruels, à pleurer condamnés, Me rendent tous les noms que je leur ai donnés, Andr. III, 1 dans OEIL
Elle vous plaint, vous voit avec des yeux de soeur, Iphig. II, 1 dans OEIL
Et de quel oeil Ma mère a-t-elle vu confondre son orgueil ?, Brit. III, 1 dans OEIL
Je fuis des yeux distraits Qui, me voyant toujours, ne me voyaient jamais, Bérén. I, 4 dans OEIL
Rome vous voit, madame, avec des yeux jaloux, ib. I, 5 dans OEIL
Soutiendrai-je ces yeux dont la douce langueur Sait si bien découvrir les chemins de mon coeur ?, ib. IV, 4 dans OEIL
Mais nous qui d'un autre oeil jugeons les conquérants, Alex. II, 1 dans OEIL
Verrez-vous d'un même oeil le crime et l'innocence ?, Mithr. I, 2 dans OEIL
Ma fille, je vous vois toujours des mêmes yeux, Iphig. II, 2 dans OEIL
Tu lui parles du coeur, tu la cherches des yeux, Andr. IV, 5 dans OEIL
Apprenez que, suivi d'un nom si glorieux, Partout de l'univers j'attacherai les yeux, Mithr. II, 4 dans OEIL
Il n'a devant les yeux que sa chère Troyenne, Andr. II, 3 dans OEIL
Je n'eus devant les yeux que mon père offensé, Mithr. I, 1 dans OEIL
Pensez-vous, madame, qu'en ces lieux Seule pour vous connaître Octavie ait des yeux ?, Brit. II, 3 dans OEIL
....Ou j'aime à me flatter ; Ou sur eux quelque orage est tout prêt d'éclater ; J'ai des yeux ; leur bonheur n'est pas encor tranquille, Iphig. II, 8 dans OEIL
Silanus, sur qui Claude avait jeté les yeux, Et qui comptait Auguste au rang de ses aïeux, Brit. I, 1 dans OEIL
Ô vous, sur ces enfants si chers, si précieux, Ministres du Seigneur, ayez toujours les yeux, Ath. II, 7 dans OEIL
Ne saurait-il rien voir qu'il n'emprunte vos yeux ?, Brit. I, 2 dans OEIL
Quels charmes ont pour vous des yeux infortunés Qu'à des pleurs éternels vous avez condamnés ?, Andr. I, 4 dans OEIL
Vous pensez que des yeux toujours ouverts aux larmes Se plaisent à troubler le pouvoir de vos charmes, Andr. II, 1 dans OEIL
Peut-être d'autres yeux me sont plus favorables, ib. II, 2 dans OEIL
Venez dans tous les coeurs faire parler vos yeux, Andr. II, 2 dans OEIL
Et quoique d'un autre oeil l'éclat victorieux Eût déjà prévenu le pouvoir de vos yeux, ib. IV, 5 dans OEIL
Et là vous me verrez, soumis ou furieux, Vous couronner, madame, ou le [votre fils] perdre à vos yeux, Andr. III, 7 dans OEIL
Le triste Agamemnon Semble craindre à mes yeux de prononcer son nom, Iphig. II, 3 dans OEIL
Aux yeux de tous les Grecs rendons-le criminel, Andr. II, 1 dans OEIL
Quand pourrai-je, au travers d'une noble poussière, Suivre de l'oeil un char fuyant dans la carrière ?, Phèdre, I, 3 dans OEIL
Est-ce Dieu, sont-ce les hommes Dont les oeuvres vont éclater ?, Esth. II, 9 dans OEUVRE
Je sens que, malgré ton offense, Mes entrailles pour toi se troublent par avance, Phèd. IV, 3 dans OFFENSE
Qu'on tremble en comparant l'offense et le supplice, Esth. II, 1 dans OFFENSE
Mais il faut à l'offense opposer les bienfaits, Ath. III, 4 dans OFFENSE
Vasthi régna longtemps dans son âme offensée [d'Assuérus], Esth. I, 1 dans OFFENSÉ, ÉE
[Athalie] Par l'insolent Joad ce matin offensée, Ath. III, 3 dans OFFENSÉ, ÉE
Sauvons, encore un coup, notre gloire offensée, Iphig. II, 4 dans OFFENSÉ, ÉE
Tant de raisonnements offensent ma colère, Andr. IV, 3 dans OFFENSER
De Joad l'inflexible rudesse De leur superbe oreille [des princes] offensait la mollesse, Ath. III, 3 dans OFFENSER
Dois-je croire qu'assise au trône des Césars, Une si belle reine offensât ses regards [de Rome] ?, Bérén. II, 1 dans OFFENSER
Vous qui, vous offensant de mes justes terreurs, Avez dans tout le camp répandu vos fureurs, Iphig. IV, 6 dans OFFENSER
Plus l'offenseur m'est cher plus je ressens l'injure, Théb. I, 5 dans OFFENSEUR
Mais quand tu récitais des faits moins glorieux [de Thésée], Sa foi partout offerte et reçue en cent lieux, Hélène à ses parents dans Sparte dérobée, Phèdre, I, 1 dans OFFERT, ERTE
Lui-même [Dieu] il nous traça son temple et son autel, Aux seuls enfants d'Aaron commit ses sacrifices, Aux lévites marqua leur place et leurs offices, Ath. II, 4 dans OFFICE
Tant d'autres malheureux dont j'ai causé les maux Font déjà dans mon coeur l'office des bourreaux, Théb. V, 6 dans OFFICE
Cependant je rends grâce au zèle officieux Qui sur tous mes périls vous fait ouvrir les yeux, Athal. I, 1 dans OFFICIEUX, EUSE
De toute autre victime [qu'Iphigénie] il [le dieu] refuse l'offrande, Iphig. III, 5 dans OFFRANDE
C'est une belle chose de voir le compère cardeur et le menuisier gaillard avec la robe rouge comme un président, donner des arrêts et aller les premiers a l'offrande ; vous ne voyez pas cela à Paris, lett. à Levasseur, 24 nov. 1661 dans OFFRANDE
Pour faire éclater aux yeux de tout l'empire L'horreur et le mépris que cette offre m'inspire, Bajaz. V, 4 dans OFFRE
On le trouve même dans Racine avec ce genre : Ah ! si d'une autre chaîne il n'était point lié, L'offre de mon hymen l'eût-il tant effrayé ?, Bajaz. III, 7 dans OFFRE
Il ne m'appartient point de vous offrir l'appui De quelques malheureux qui n'espéraient qu'en lui, Baj. V, 11 dans OFFRIR
Il vous offre, seigneur, ou de venir ici, Ou d'attendre en son camp, Théb. III, 5 dans OFFRIR
Enfants, offrez à Dieu vos innocentes larmes, Athal. IV, 5 dans OFFRIR
Rome, ce ciel, ce jour que tu reçus de moi, Partout, à tout moment, m'offriront devant toi, Brit. V, 6 dans OFFRIR
Hélas ! l'état horrible où le ciel me l'offrit [Joas enfant], Revient à tout moment effrayer mon esprit, Athal. I, 2 dans OFFRIR
Je vous offre mon bras : puis-je espérer encore Que vous accepterez un coeur qui vous adore ?, And. I, 4 dans OFFRIR
Enfin, qu'attendez-vous ? il vous offre sa tête ; Sans gardes, sans défense, il marche à cette fête, Androm. IV, 3 dans OFFRIR
Puisqu'il s'offre à vous voir, croyez qu'il veut la paix, Théb. III, 5 dans OFFRIR
Iphigénie en vain s'offre à me protéger, Iphig. II, 1 dans OFFRIR
Et d'abord une esclave à mes yeux s'est offerte, Bajaz. III, 2 dans OFFRIR
Voilà comme Pyrrhus vint s'offrir à ma vue, Andr. III, 8 dans OFFRIR
Xipharès ne s'offrait alors à ma mémoire Que tout plein de vertus, que tout brillant de gloire, Mithr. II, 1 dans OFFRIR
Aux petits des oiseaux il [Dieu] donne leur pâture, Ath. I, 7 dans OISEAU
Et mes coursiers oisifs ont oublié ma voix, Phèdre, II, 2 dans OISIF, IVE
Transporté d'une ardeur qui ne peut être oisive, Je rejoindrai bientôt les Grecs sur cette rive, Iphig. I, 2 dans OISIF, IVE
....Mais ce secret courroux, Cette oisive vertu, vous en contentez-vous ? La foi qui n'agit point, est-ce une foi sincère ?, Ath. I, 1 dans OISIF, IVE
Bajazet dédaigna de tout temps La molle oisiveté des enfants des sultans, Bajaz. I, 1 dans OISIVETÉ
Je commence à rougir de mon oisiveté, Phèdre, I, 1 dans OISIVETÉ
Le jour s'approche et l'olympe blanchit, Hymnes. dans OLYMPE
Vivez, solennisez vos fêtes sans ombrage, Athal. III, 4 dans OMBRAGE
Un visir aux sultans fait toujours quelque ombrage, Bajaz. I, 1 dans OMBRAGE
Tout autre aurait pour moi pris les mêmes ombrages, Phèd. II, 5 dans OMBRAGE
Des prêtres, des enfants lui feraient-ils quelque ombre ?, Athal. V, 2 dans OMBRE
Les ombres, les flambeaux, les cris et le silence, Brit. II, 2 dans OMBRE
Mes soldats presque nus, dans l'ombre intimidés, Mithr. II, 3 dans OMBRE
Les ombres par trois fois ont obscurci les cieux, Phèdre, I, 3 dans OMBRE
Et, sans me rappeler des ombres des enfers, Théb. V, 4 dans OMBRE
Hâte-toi d'éclairer, ô lumière éternelle, Des malheureux assis dans l'ombre de la mort, Hymn. le Mercr. à laudes. dans OMBRE
Tout respire en Esther l'innocence et la paix ; Du chagrin le plus noir elle écarte les ombres, Esth. II, 7 dans OMBRE
Dans l'ombre du secret ce feu s'allait éteindre, Mithr. IV, 4 dans OMBRE
Son ombre vers mon lit a paru se baisser ; Et moi je lui tendais les mains pour l'embrasser, Athalie, II, 5 dans OMBRE
De morts et de mourants noblement entouré, Que, vengeant sa défaite et cédant sous le nombre, Ce héros a forcés d'accompagner son ombre, Baj. V, 11 dans OMBRE
Du reste, ou mon crédit n'est plus qu'une ombre vaine...., Mithr. I, 1 dans OMBRE
Si de tant de maux le funeste inventeur De quelque ombre de bien pouvait être l'auteur, Athal. III, 4 dans OMBRE
Et qu'étant loin de moi, quelque ombre d'amertume Vous fit trouver les jours plus longs que de coutume, Théb. II, 1 dans OMBRE
Vous devez à ses pleurs quelqu'ombre de pitié, Phèdre, II, 3 dans OMBRE
Quand sera le voile arraché Qui sur tout l'univers jette une nuit si sombre ? Dieu d'Israël, dissipe enfin cette ombre ; Jusqu'à quand seras-tu caché ?, Esth. II, 9 dans OMBRE
Astre dont le soleil n'est que l'ombre grossière, Hymnes, le lundi à laudes. dans OMBRE
Depuis ce coup fatal le pouvoir d'Agrippine Vers sa chute à grands pas chaque jour s'achemine, L'ombre seule m'en reste, Brit. I, 1 dans OMBRE
L'audace d'une femme, arrêtant ce concours [au temple de Jérusalem], En des jours ténébreux a changé ces beaux jours ; D'adorateurs zélés à peine un petit nombre Ose des premiers temps nous retracer quelque ombre, Ath. I, 1 dans OMBRE
Ces esclaves obscurs, Nourris loin de la guerre à l'ombre de ces murs, Bajaz. IV, 7 dans OMBRE
Dieux ! que ne suis-je assise à l'ombre des forêts !, Phèdre, I, 3 dans OMBRE
Ainsi l'on vit l'aimable Samuel Croître à l'ombre du tabernacle, Athal. II, 9 dans OMBRE
Qu'on hait un ennemi quand il est près de nous !, Théb. IV, 2 dans ON
Quoi ! Madame !.... Le soin de son repos [d'Agamemnon livrant Iphigénie à la mort] est le seul qui vous presse ! On me ferme la bouche, on l'excuse, on le plaint [Achille à Iphigénie] !, Iph. III, 6 dans ON
Et vous, à m'obéir, prince, qu'on se prépare, Mithr. III, 1 dans ON
Vous, Narcisse, approchez ; Et vous, qu'on se retire, Brit. II, 1 dans ON
L'on hait avec excès lorsque l'on hait un frère, Théb. III, 6 dans ON
Pensait-on que je céderais ? Mon père y tient l'urne fatale [aux enfers] ; Le sort, dit-on, l'a mise en ses sévères mains, Phèdre, IV, 6 dans ON
L'onde approche, se brise et vomit à nos yeux Parmi des flots d'écume un monstre furieux, Phèdre, V, 6 dans ONDE
Quand l'océan troublé vous verra sur son onde Achever quelque jour la conquête du monde, Alex. III, 6 dans ONDE
Sur le bord d'une onde pure, Athal. II, 9 dans ONDE
Tu sais que, de tout temps à l'amour opposé...., Phèdre, II, 1 dans OPPOSÉ, ÉE
La fortune à mes voeux cesse d'être opposée, ib. III, 4 dans OPPOSÉ, ÉE
Étrangers dans la Perse, à nos lois opposés, Du reste des humains ils [les Juifs] semblent divisés, Esth. II, 1 dans OPPOSÉ, ÉE
Ils vous opposeront de vastes solitudes, Alex. V, 1 dans OPPOSER
Qui donc opposez-vous contre ces satellites ?, Athal. I, 2 dans OPPOSER
C'est toi qui, me flattant d'une vengeance aisée, M'as vingt fois en un jour à moi-même opposée, Athal. V, 6 dans OPPOSER
Achille, à qui tout cède, Achille à cet orage Voudrait lui-même en vain opposer son courage, Iph. V, 3 dans OPPOSER
J'oppose à ses raisons un courage inutile, Brit. IV, 4 dans OPPOSER
Il oppose à l'amour un coeur inaccessible, Phèdre, III, 1 dans OPPOSER
Ma rivale, accablant mon amant de bienfaits, Opposait un empire à mes faibles attraits, Bajaz. I, 4 dans OPPOSER
Hermione, seigneur, arrêtera vos coups ; Ses yeux s'opposeront entre son père et vous, Andr. I, 2 dans OPPOSER
Il est tard de vouloir s'opposer au vainqueur, Bajaz. IV, 3 dans OPPOSER
À l'erreur de Roxane ai-je dû m'opposer, Et perdre mon amant pour la désabuser ?, Baj. I, 4 dans OPPOSER
Il entendra gémir une mère oppressée..., Iphig. III, 7 dans OPPRESSÉ, ÉE
C'est d'Israël le superbe oppresseur, Esth. III, 3 dans OPPRESSEUR
Enfin de ma maison le perfide oppresseur, Jéhu, le fier Jéhu tremble dans Samarie, Ath. II, 5 dans OPPRESSEUR
D'un même joug souffrant l'oppression, Esth. I, 1 dans OPPRESSION
Tu connais le fils de l'Amazone, Ce prince si longtemps par moi-même opprimé ?, Phèdre, I, 3 dans OPPRIMÉ, ÉE
Oui, je la défendrai contre toute l'armée ; Lâches, vous trahissez votre reine opprimée, Iph. V, 3 dans OPPRIMÉ, ÉE
Et ce moment si cher, madame, est consumé à louer l'ennemi dont je suis opprimé !, Brit. II, 6 dans OPPRIMER
Seigneur, de mes efforts je connais l'impuissance ; Je cède, et laisse aux dieux opprimer l'innocence, Iph. I, 4 dans OPPRIMER
Bientôt ils [les courtisans] vous diront... Qu'aux larmes, au travail le peuple est condamné, Et d'un sceptre de fer veut être gouverné ; Que, s'il n'est opprimé, tôt ou tard il opprime, Ath. IV, 3 dans OPPRIMER
Malgré le faix des ans et du sort qui m'opprime, Mithr. II, 3 dans OPPRIMER
Loin de la secourir, mon amitié l'opprime, Iphig. IV, 9 dans OPPRIMER
C'est bien assez pour moi de l'opprobre éternel D'avoir pu mettre au jour un fils si criminel, Phèdre, IV, 2 dans OPPROBRE
N'attends pas qu'un père furieux Te fasse avec opprobre arracher de ces lieux, ib. dans OPPROBRE
Un exécrable Juif, l'opprobre des humains, Esther, III, 1 dans OPPROBRE
Mes richesses des rois égalent l'opulence, Esth. II, 1 dans OPULENCE
Que de l'or le plus pur son autel soit paré, Esth. III, 9 dans OR
L'or éclate en ses vêtements, Esth. II, 9 dans OR
Un roi sage, ainsi Dieu l'a prononcé lui-même, Sur la richesse et l'or ne met point son appui, Ath. IV, 2 dans OR
Comment en un plomb vil l'or pur s'est-il changé ?, Athal. III, 7 dans OR
Cet or tout mouvant [les champs de blé], Lexique, éd. P. Mesnard dans OR
Un oracle toujours se plaît à se cacher ; Toujours avec un sens il en présente un autre, Iphig. II, 1 dans ORACLE
Croyez, du moins, croyez que, tant que je respire, Les dieux auront en vain ordonné son trépas ; Cet oracle est plus sûr que celui de Calchas, ib. III, 7 dans ORACLE
Un oracle dit-il tout ce qu'il semble dire ?, ib. IV, 4 dans ORACLE
L'arche sainte est muette et ne rend plus d'oracles, Athal. I, 1 dans ORACLE
J'approchai par degrés de l'oreille des rois ; Et bientôt en oracle on érigea ma voix, Ath. III, 3 dans ORACLE
L'honneur parle, il suffit : ce sont là nos oracles, Iphig. I, 2 dans ORACLE
Les orages, les vents, les cieux te sont soumis, Esth. I, 4 dans ORAGE
Ou j'aime à me flatter, Ou sur eux quelque orage est tout prêt d'éclater, Iphig. II, 8 dans ORAGE
Regarde quel orage est tout prêt à tomber, ib. V, 1 dans ORAGE
Et, tandis que la guerre occupait son courage, [le roi] M'envoya dans ces lieux éloignés de l'orage, Mithr. I, 3 dans ORAGE
Il pense voir en pleurs dissiper cet orage, Andr. V, 1 dans ORAGE
La mer la plus terrible et la plus orageuse Est plus sûre pour nous que cette cour trompeuse, Esth. III, 1 dans ORAGEUX, EUSE
Votre flamme devient une flamme ordinaire, Phèdre, I, 5 dans ORDINAIRE
Enfin, Éliacin, vous avez su me plaire ; Vous n'êtes point sans doute un enfant ordinaire, Ath. II, 7 dans ORDINAIRE
Mais ce n'est point, madame, un amant ordinaire, Mithr. II, 1 dans ORDINAIRE
On m'a donné pour vous une ordonnance de voyage ; j'irai la recevoir quand je serai à Paris, et je vous en tiendrai bon compte, Lett. à son fils, XXIV dans ORDONNANCE
Ordonné qu'il sera fait rapport à la cour Du foin que peut manger une poule en un jour, Plaid. I, 7 dans ORDONNÉ, ÉE
Et qui présentera ma fille à son époux ? Quelle autre ordonnera cette pompe sacrée ?, Iphig. III, 1 dans ORDONNER
L'amour me fait ici chercher une inhumaine ; Mais qui sait ce qu'il doit ordonner de mon sort ?, Andr. I, 1 dans ORDONNER
Mon père avec les Grecs m'ordonne de partir, ib. II, 1 dans ORDONNER
Ma gloire, mon amour vous ordonnent de vivre, Iphig. V, 2 dans ORDONNER
Quelle voix salutaire ordonne que je vive, Et rappelle en mon sein mon âme fugitive ?, Esth. II, 7 dans ORDONNER
La Grèce a-t-elle encor quelque droit sur sa vie [du fils d'Hector] ? Et, seul de tous les Grecs, ne m'est-il pas permis D'ordonner des captifs que le sort m'a soumis ?, Andr. I, 2 dans ORDONNER
Et qu'il se garde bien D'ordonner de son sort sans être instruit du mien, Mithr. IV, 3 dans ORDONNER
J'entends chanter de Dieu les grandeurs infinies ; Je vois l'ordre pompeux de ses cérémonies, Ath. II, 7 dans ORDRE
Venait-il [Dieu] renverser l'ordre des éléments ? Sur ses antiques fondements Venait-il ébranler la terre ?, ib. I, 4 dans ORDRE
Que le sérail soit désormais fermé, Et que tout rentre ici dans l'ordre accoutumé, Baj. II, 2 dans ORDRE
Allons, par des ordres contraires, Révoquer d'un méchant les ordres sanguinaires, Esth. III, 8 dans ORDRE
Par mes ordres trompeurs tout le peuple excité, Brit. IV, 2 dans ORDRE
Suivez de point en point ces ordres importants, Athal. V, 3 dans ORDRE
Prêtez-moi l'un et l'autre une oreille attentive, Athal. II, 5 dans OREILLE
Cieux, écoutez ma voix ; terre, prête l'oreille !, Athal. III, 7 dans OREILLE
Est-ce à vous de prêter l'oreille à leurs discours ?, Brit. IV, 4 dans OREILLE
Fermons l'oeil aux présents et l'oreille à la brigue, Plaid. II, 14 dans OREILLE
Détourne, roi puissant, détourne tes oreilles De tout conseil barbare et mensonger, Esth. III, 3 dans OREILLE
Je crains d'avoir fermé votre oreille à ses cris, Phèdre, II, 5 dans OREILLE
Oui, c'est Agamemnon, c'est ton roi qui t'éveille ; Viens, reconnais la voix qui frappe ton oreille, Iph. I, 1 dans OREILLE
Ne possédez-vous pas son oreille et son coeur ?, Esth. III, 2 dans OREILLE
J'approchai par degrés de l'oreille des rois, Athal. III, 3 dans OREILLE
Je l'ai trouvé [Mardochée] couvert d'une affreuse poussière, Revêtu de lambeaux, tout pâle ; mais son oeil Conservait sous la cendre encor le même orgueil, Esth. II, 1 dans ORGUEIL
Dois-je au superbe Achille accorder la victoire ? Son téméraire orgueil, que je vais redoubler, Croira que je lui cède, Iph. IV, 8 dans ORGUEIL
C'en est fait : mon orgueil est forcé de plier, Esth. III, 5 dans ORGUEIL
Que son farouche orgueil le rendait odieux !, Phèdre, III, 1 dans ORGUEIL
Madame, ignorez-vous que l'orgueil de l'empire...., Bajaz. II, 1 dans ORGUEIL
Elle fait tout l'orgueil d'une superbe mère, Iphig. II, 1 dans ORGUEIL
Et c'est là que, fuyant l'orgueil du diadème, Lasse de vains honneurs...., Esth. I, 1 dans ORGUEIL
Et devant vous Ces maîtres orgueilleux fléchiraient comme nous, Brit. III, 4 dans ORGUEILLEUX, EUSE
Qu'ont-ils gagné, ces esprits orgueilleux Qui menaçaient d'armer la terre entière ? Ils ont vu de nouveau resserrer leur frontière, Poés. div. Idylle sur la paix. dans ORGUEILLEUX, EUSE
Sa beauté la rassure, et, malgré mon courroux, L'orgueilleuse m'attend encore à ses genoux, Andr. II, 5 dans ORGUEILLEUX, EUSE
Il fait que tout prospère aux âmes innocentes, Tandis qu'en ses projets l'orgueilleux est trompé, Esth. I, 1 dans ORGUEILLEUX, EUSE
Qu'Ismaël en sa garde Prenne tout le côté que l'orient regarde, Athal. IV, 5 dans ORIENT
Dans l'Orient désert quel devint mon ennui !, Bérén. I, 4 dans ORIENT
.... L'Orient accablé Ne peut plus soutenir leur effort redoublé [des Romains], Mithr. III, 1 dans ORIENT
Je crois de ce désordre entrevoir l'origine, Bérén. II, 5 dans ORIGINE
Je n'ai point de son sang démenti l'origine, Phèdre, IV, 2 dans ORIGINE
À d'illustres parents s'il [un enfant] doit son origine, Ath. II, 5 dans ORIGINE
Que ces vains ornements, que ces voiles me pèsent !, Phèdre, I, 3 dans ORNEMENT
Arrachons, déchirons tous ces vains ornements, Esth. I, 5 dans ORNEMENT
Je lui bâtis un temple et pris soin de l'orner, Phèdre, I, 3 dans ORNER
Ma mère Jézabel devant moi s'est montrée, Comme au jour de sa mort pompeusement parée.... Même elle avait encor cet éclat emprunté Dont elle eut soin de peindre et d'orner son visage, Ath. II, 5 dans ORNER
Le sang de l'orphelin, les pleurs des misérables Sont ses mets les plus agréables, Esth. III, 3 dans ORPHELIN, INE
....Je suis, dit-on, un orphelin, Entre les bras de Dieu jeté dès ma naissance, Et qui de mes parents n'eus jamais connaissance, Ath. II, 7 dans ORPHELIN, INE
....Que Dieu veut être aimé, Qu'il venge tôt ou tard son saint nom blasphémé, Qu'il est le défenseur de l'orphelin timide, ib. II, 7 dans ORPHELIN, INE
Et les os dispersés du géant d'Épidaure, Phèdre, I, 1 dans OS
Mais je n'ai plus trouvé qu'un horrible mélange D'os et de chairs meurtris et traînés dans la fange, Athal. II, 5 dans OS
Vous n'avez tantôt plus que la peau sur les os, Plaid. I, 4 dans OS
Pourquoi faut-il, ingrat.... Que vous n'osiez pour moi ce que j'osais pour vous ?, Baj. II, 3 dans OSER
Peut-être avec le temps j'oserai davantage, Bajaz. II, 1 dans OSER
Vous l'osâtes bannir, vous n'osez l'éviter, Phèdre, III, 1 dans OSER
Moi, que j'ose opprimer et noircir l'innocence !, ib. III, 3 dans OSER
Oses-tu donc parler sans l'ordre de ton roi ?, Esth. III, 4 dans OSER
Si j'ose expliquer ma pensée, Brit. IV, 1 dans OSER
Rien ne peut de leur temple empêcher le ravage, Si je n'ai de leur foi cet enfant pour otage, Athal. III, 3 dans OTAGE
Il vous rapporte un coeur qu'il n'a pu vous ôter, Andr. II, 1 dans ÔTER
De l'honneur ottoman ses successeurs jaloux Ont daigné rarement prendre le nom d'époux, Bajaz. II, 1 dans OTTOMAN, ANE
Soliman.... Nul n'éleva si haut la grandeur ottomane, ib. dans OTTOMAN, ANE
Rhodes, des Ottomans ce redoutable écueil, Baj. II, 1 dans OTTOMAN, ANE
Moi seul je leur résiste [aux Romains] : ou lassés, ou soumis, Ma funeste amitié pèse à tous mes amis, Mithr. III, 1 dans OU
Sa perte ou son salut dépend de sa réponse, Bajaz. I, 3 dans OU
Lequel des deux fut le plus intrépide, de César ou d'Alexandre ? Dans les champs phrygiens les effets feront foi Qui la chérit le plus ou d'Ulysse ou de moi, Iphig. I, 2 dans OU
Non, ou vous me croirez, ou bien de ce malheur Ma mort m'épargnera la vue et la douleur, Brit. IV, 3 dans OU
Avec interrogation, en quel lieu, en quel endroit ? Où menez-vous ces enfants et ces femmes ?, Athal. III, 7 dans OU
Où, à quel point, à quel terme ? Ah ! destins ennemis, où me réduisez-vous ?, Bajaz. V, 11 dans OU
Surtout je redoutais cette mélancolie Où j'ai vu si longtemps votre âme ensevelie, Andr. I, 1 dans OU
Fais-lui valoir l'hymen où je me suis rangée, ib. IV, 1 dans OU
Ils n'ont pour avancer cette mort où je cours...., ib. II, 2 dans OU
Heureux qui satisfait de son humble fortune, Libre du joug superbe où je suis attaché, Vit dans l'état obscur où les dieux l'ont caché !, Iphig. I, 1 dans OU
Il ne reste que moi Où l'on découvre encor les vestiges d'un roi, Alex. II, 2 dans OU
D'où vient que vous faites cela ? D'où lui vient, cher ami, cette impudente audace ?, Esth. II, 1 dans OU
Des secrets d'où dépend le destin des humains, Brit. V, 3 dans OU
Sans l'offre de ton coeur, par où peux-tu me plaire ?, Bajaz. V, 4 dans OU
Oh ! d'un si grand service oubli trop condamnable !, Esth. II, 3 dans OUBLI
D'adorateurs zélés à peine un petit nombre Ose des premiers temps nous retracer quelque ombre ; Le reste pour son Dieu montre un oubli fatal, Ath. I, 1 dans OUBLI
Jéhu, sur qui je vois que votre espoir se fonde, D'un oubli trop ingrat a payé ses bienfaits [de Dieu], Athal. III, 6 dans OUBLI
Quoi !... Nous mettrons notre honneur et son sang en oubli ! Il est mort ; savons-nous s'il est enseveli ?, Mithr. I, 3 dans OUBLI
....Nourrir dans son âme Le mépris de sa mère et l'oubli de sa femme, Brit. III, 3 dans OUBLI
Mais toi dont la valeur d'Amurat oubliée Par de communs chagrins à mon sort s'est liée, Baj. IV, 7 dans OUBLIÉ, ÉE
Il ne s'en trouve point qui.... Du mérite oublié nous fasse souvenir, Esth. II, 3 dans OUBLIÉ, ÉE
Et mes coursiers oisifs ont oublié ma voix, Phèdre, II, 2 dans OUBLIER
Lasse de vains honneurs, et me cherchant moi-même, Aux pieds de l'Éternel je viens m'humilier, Et goûter le plaisir de me faire oublier, Esth. I, 1 dans OUBLIER
De ce couple perfide J'avais presque oublié l'attentat parricide, ib. II, 3 dans OUBLIER
Avez-vous bien promis d'oublier ma mémoire ?, Bérén. v, 5 dans OUBLIER
On se plaint qu'oubliant son sang et sa promesse, Il élève en sa cour l'ennemi de la Grèce, Andr. I, 1 dans OUBLIER
Tes prières m'ont fait oublier mon devoir, Phèdre, IV, 6 dans OUBLIER
Oui, je vous ai promis et j'ai donné ma foi De n'oublier jamais tout ce que je vous doi, Bajaz. III, 5 dans OUBLIER
Agamemnon : Oubliez-vous ici qui vous interrogez ? - Achille : Oubliez-vous qui j'aime et qui vous outragez ?, Iphig. IV, 6 dans OUBLIER
Que dis-je ? en ce moment mon coeur hors de lui-même S'oublie et se souvient seulement qu'il vous aime, Bérén. IV, 5 dans OUBLIER
Et je dois d'autant moins oublier sa vertu, Qu'elle-même s'oublie, Esth. II, 3 dans OUBLIER
Les ennemis offensés de sa gloire.... En leur fureur de nouveau s'oubliant, Poés. div. Idylle sur la paix. dans OUBLIER
Ouf ! je me sens déjà pris de compassion, Plaid. III, 3 dans OUF
Oui, c'est Agamemnon, c'est ton roi qui t'éveille, Iphig. I, 1 dans OUI
Oui, oui, vous me suivrez, n'en doutez nullement, Andr. II, 3 dans OUI
Je n'ai point encore vu M. Fagon depuis que j'ai reçu de vos nouvelles ; oui bien M. Daquin, qui trouve fort étrange que vous ne vous soyez pas mis entre les mains de M. des Trapieres, Lett. à Boileau, 4 août 1687 dans OUI
De son triomphe affreux je le verrai jouir, Et conter votre honte à qui voudra l'ouïr, Phèdre, III, 3 dans OUÏR
Je condamnai les dieux, et, sans plus rien ouïr, Fis voeu, sur leurs autels, de leur désobéir, Iphig. I, 1 dans OUÏR
[Achille].... Qui, si l'on nous fait un fidèle discours, Suça même le sang des lions et des ours, Iphig. IV, 1 dans OURS
Qu'Ismaël en sa garde Prenne tout le côté que l'Orient regarde ; Nous, le côté de l'Ourse, Athal. IV, 5 dans OURSE
Souvent avec prudence un outrage enduré Aux honneurs les plus hauts a servi de degré, Esth. III, 1 dans OUTRAGE
Je n'aurais pas du moins à cette aveugle rage Rendu meurtre pour meurtre, outrage pour outrage ?, Ath. II, 7 dans OUTRAGE
Souffrez que de vos pleurs je répare l'outrage, Bérén. IV, 2 dans OUTRAGE
Mes ans se sont accrus ; mes honneurs sont détruits ; Et mon front dépouillé d'un si noble avantage Du temps qui l'a flétri laisse voir tout l'outrage, Mithr. III, 5 dans OUTRAGE
Cet éclat emprunté Dont elle eut soin de peindre et d'orner son visage Pour réparer des ans l'irréparable outrage, Ath. II, 5 dans OUTRAGE
N'importe, elle se sent comme vous outragée, Brit. I, 4 dans OUTRAGÉ, ÉE
Oubliez-vous qui j'aime et qui vous outragez ?, Iphig. IV, 6 dans OUTRAGER
Il [Dieu] entend les soupirs de l'humble qu'on outrage, Esth. III, 4 dans OUTRAGER
Croyez qu'il faut aimer autant que je vous aime, Pour avoir pu souffrir tous les noms odieux Dont votre amour le vient d'outrager à mes yeux, Iphig. III, 6 dans OUTRAGER
Non, je ne puis souffrir un bonheur qui m'outrage, Phèdre, IV, 6 dans OUTRAGER
Il était à propos d'outrer un peu les personnages pour les empêcher de se reconnaître, Plaid. Préf. dans OUTRER
Mille chemins ouverts y [chez les morts] conduisent toujours, Phèdre, I, 3 dans OUVERT, ERTE
Vos yeux seuls et les miens sont ouverts dans l'Aulide, Iph. I, 1 dans OUVERT, ERTE
Tes yeux sur ma conduite incessamment ouverts, Brit. I, 4 dans OUVERT, ERTE
Pour moi, je suis plus fière et fuis la gloire aisée.... d'entrer dans un coeur ouvert de toutes parts, Phèdre, II, 1 dans OUVERT, ERTE
Il hait à coeur ouvert ou cesse de haïr, Brit. V, 1 dans OUVERT, ERTE
Mais puisqu'ouvertement il tient pour l'injustice, Théb. II, 3 dans OUVERTEMENT
Que l'on célèbre ses ouvrages [de Dieu] Au delà des temps et des âges, Au delà de l'éternité, Esth. III, 9 dans OUVRAGE
Les Indiens domptés sont vos moindres ouvrages, Alex. III, 6 dans OUVRAGE
Doutez-vous d'une paix dont je fais mon ouvrage ?, Brit. V, 3 dans OUVRAGE
Quand la Grèce déjà, vous donnant son suffrage, Vous reconnaît l'auteur de ce fameux ouvrage [la guerre de Troie], Iphig. I, 3 dans OUVRAGE
L'aimable Esther a fait ce grand ouvrage [le salut du peuple juif], Esth. III, 9 dans OUVRAGE
De tant d'objets divers le bizarre assemblage [dans un songe] Peut-être du hasard vous paraît un ouvrage, Ath. II, 5 dans OUVRAGE
Quoiqu'il soit votre fils, et même votre ouvrage, Il est votre empereur, Brit. IV, 1 dans OUVRAGE
Un visir aux sultans fait toujours quelque ombrage ; à peine ils l'ont choisi qu'ils craignent leur ouvrage, Bajazet, I, 1 dans OUVRAGE
Il ouvre un oeil mourant qu'il referme soudain, Iph. V, 6 dans OUVRIR
Hélas ! ce fut encor dans ce temps odieux Qu'aux offres des Romains ma mère ouvrit les yeux, Mithr. I, 1 dans OUVRIR
Cependant je rends grâce au zèle officieux Qui sur tous mes périls vous fait ouvrir les yeux, Athal. I, 1 dans OUVRIR
Ouvrez les yeux, seigneur, et songeons entre nous Par combien de raisons Bérénice est à vous, Bérén. III, 2 dans OUVRIR
Un si noble présent me fit ouvrir les yeux, Bajaz. V, 4 dans OUVRIR
Mon coeur vous fut ouvert tant qu'a vécu mon père, Bérén. III, 1 dans OUVRIR
Il [M. Fagon] prétend que leur effet naturel [des eaux de Bourbon] est d'ouvrir l'appétit et de rendre les forces ; quand elles font le contraire, il faut y renoncer, Lett. 12e à Boileau. dans OUVRIR
Quoi ! pour noyer les Grecs et leurs mille vaisseaux, Mer, tu n'ouvriras pas des abîmes nouveaux !, Iph. V, 4 dans OUVRIR
Daignez m'ouvrir vos bras pour la dernière fois, Iphig. V, 3 dans OUVRIR
Voilà donc de ces lieux ce qui m'ouvre l'entrée, Bajaz. I, 1 dans OUVRIR
J'ai voulu devant elle en ouvrir le discours, Bérén. II, 2 dans OUVRIR
C'est à vous de courir Dans le champ glorieux que j'ai su vous ouvrir, Bajaz. II, 1 dans OUVRIR
Si je n'ai pas vécu la compagne d'Achille, J'espère que du moins un heureux avenir à vos faits immortels joindra mon souvenir, Et qu'un jour mon trépas, source de votre gloire, Ouvrira le récit d'une si belle histoire, Iph. V, 2 dans OUVRIR
Je vous ouvre peut-être un avis salutaire, Athal. III, 6 dans OUVRIR
Est-ce l'esprit divin qui s'empare de moi ? C'est lui-même ; il m'échauffe, il parle ; mes yeux s'ouvrent, Et les siècles obscurs devant moi se découvrent, Ath. III, 7 dans OUVRIR
Hermione gagnée.... Pour se donner à moi n'attendait qu'un refus : Ses yeux s'ouvraient, Pylade, elle écoutait Oreste, Andr. III, 1 dans OUVRIR
Ses yeux, longtemps fermés, s'ouvrirent à la fin, Brit. IV, 2 dans OUVRIR
Que jamais une bouche si pure Ne s'ouvre pour conter cette horrible aventure, Phèd. V, 1 dans OUVRIR
Vous savez un secret que, tout prêt à s'ouvrir, Mon coeur a mille fois voulu vous découvrir, Bajaz. V, 4 dans OUVRIR
Que Dieu jette sur vous des regards pacifiques !, Esth. I, 2 dans PACIFIQUE
Rompez, rompez tout pacte avec l'impiété, Athal. I, 1 dans PACTE
J'ai oublié de vous dire que, pendant que j'étais sur le mont pagnote à regarder l'attaque, le R. P. de la Chaise était dans la tranchée et même fort près de l'attaque, pour la voir plus distinctement, Lett. à Boileau, 18 dans PAGNOTE
Mais je n'y perdais rien ; enfin, vaille que vaille, J'aurais sur le marché fort bien fourni la paille, Plaid. I, 1 dans PAILLE
Qu'ils soient comme la poudre et la paille légère Que le vent chasse devant lui, Esth. I, 5 dans PAILLE
Après avoir au Dieu qui nourrit les humains De la moisson nouvelle offert les premiers pains, Athal. II, 2 dans PAIN
Bénissant Dieu qui ne leur avait pas fait manger leur pain blanc le premier, 1re lett. à l'aut. des Imag. dans PAIN
Tantôt dans le sérail j'ai laissé tout paisible, Bajaz. II, 3 dans PAISIBLE
Pendant que tout gardait un silence paisible, Esth. II, 1 dans PAISIBLE
Faut-il donner la paix, faut-il faire la guerre ?, Alex. II, 1 dans PAIX
Alexandre veut bien différer ses exploits, Et vous offrir la paix pour la dernière fois, ib. II, 2 dans PAIX
D'une éternelle paix Hermione est le gage, Andr. II, 4 dans PAIX
Quelle injuste puissance Laisse le crime en paix et poursuit l'innocence, Andr. III, 1 dans PAIX
Doutez-vous d'une paix dont je fais mon ouvrage ?, Brit. V, 3 dans PAIX
Enfin je viens chargé de paroles de paix, Athal. III, 4 dans PAIX
Vous, ministre de paix, dans les temps de colère, Athal. II, 5 dans PAIX
À peine je suis libre et goûte quelque paix, Mithr. I, 2 dans PAIX
Tout respire en Esther l'innocence et la paix, Esth. II, 7 dans PAIX
Nulle paix pour l'impie : il la cherche, elle fuit, ib. II, 9 dans PAIX
Et dans votre palais à vos sens agités venez rendre la paix, Athal. II, 3 dans PAIX
Je jouissais en paix du fruit de ma sagesse, ib. II, 5 dans PAIX
Des portes du palais elle sort éperdue, Brit. V, 8 dans PALAIS
Venez dans mon palais, vous y verrez ma gloire, Ath. II, 7 dans PALAIS
Quel surcroît de vengeance et de douceur nouvelle De le montrer bientôt pâle et mort devant elle !, Bajaz. IV, 5 dans PÂLE
Minos juge aux enfers tous les pâles humains, Phèdre, IV, 1 dans PÂLE
Je l'ai trouvé couvert d'une affreuse poussière, Revêtu de lambeaux, tout pâle ; mais son oeil Conservait sous la cendre encor le même orgueil, Esther, II, 1 dans PÂLE
Vous veniez de mon front observer la pâleur, Pour aller dans ses bras rire de ma douleur, Andr. IV, 5 dans PÂLEUR
Dieux puissants ! quelle étrange pâleur De son teint tout à coup efface la couleur !, Esther, II, 7 dans PÂLEUR
La pâleur de la mort est déjà sur son teint, Phèdre, V, 5 dans PÂLEUR
Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue, Phèd. I, 3 dans PÂLIR
J'ai pâli du dessein qui vous a fait sortir, Phèd. IV, 6 dans PÂLIR
Le plus affreux péril n'a rien dont je pâlisse, Iphig. V, 5 dans PÂLIR
Que nos tyrans communs en pâlissent d'effroi, Mithr. III, 1 dans PÂLIR
Un prêtre, environné d'une foule cruelle.... Dans son coeur palpitant [d'Iphigénie] consultera les dieux, Iphig. IV, 4 dans PALPITANT, ANTE
Roxane, se livrant tout entière à ma foi, Le voyait par mes yeux, lui parlait par ma bouche, Bajaz. I, 4 dans PAR
Par le salut des Juifs, par ces pieds que j'embrasse, Par ce sage vieillard, l'honneur de votre race, Daignez d'un roi terrible apaiser le courroux, Esth. III, 5 dans PAR
Surtout si vous m'aimez, par cet amour de mère, Ne reprochez jamais mon trépas à mon père, Iphig. V, 3 dans PAR
Il commence en effet par où finit Auguste, Brit. I, 1 dans PAR
Et parce qu'elle meurt, faut-il que vous mouriez ?, Andr. v, 5 dans PAR
Devant ce fier monarque, Élise, je parus, Esth. I, 1 dans PARAÎTRE
Quoi donc ! Éliacin a paru devant elle, Athal. II, 2 dans PARAÎTRE
Le roi depuis ce temps paraît n'y plus penser, Esth. II, 1 dans PARAÎTRE
Je m'en fie aux transports qu'elle m'a fait paraître, Brit. v, 1 dans PARAÎTRE
J'ai parcouru des yeux la cour, Rome et l'empire, Brit. II, 3 dans PARCOURIR
Sans espoir de pardon m'avez-vous condamnée ?, Andr. III, 6 dans PARDON
En faveur de Titus vous pardonnez le reste, Bérén. I, 4 dans PARDONNER
Pardonnez à l'éclat d'une illustre fortune Ce reste de fierté qui craint d'être importune, Andr. III, 6 dans PARDONNER
Pardonne, cher Hector, à ma crédulité, Andr. III, 6 dans PARDONNER
Il [Antoine Arnauld] plaida cette cause avec une véhémence et un éclat que les jésuites ne lui ont jamais pardonnés, Hist. Port-Royal. dans PARDONNER
Des droits de ses enfants une mère jalouse Pardonne rarement au fils d'une autre épouse, Phèdre, II, 5 dans PARDONNER
Perfide, cet affront se peut-il pardonner ?, Iphig. II, 5 dans PARDONNER
C'était pendant l'horreur d'une profonde nuit ; Ma mère Jésabel devant moi s'est montrée Comme au jour de sa mort pompeusement parée, Athal. II, 5 dans PARÉ, ÉE
Ira-t-elle, des dieux implorant la justice, Embrasser leurs autels parés pour son supplice ?, Iphig. III, 5 dans PARÉ, ÉE
Déesse, venge-toi : nos causes sont pareilles, Phèdre, III, 2 dans PAREIL, EILLE
Mais moi qui vois plus loin, qui, par un long usage..., Ai vu de mes pareils les revers éclatants, Bajaz. IV, 7 dans PAREIL, EILLE
Hélène à ses parents dans Sparte dérobée, Phèdre, I, 1 dans PARENT
Je suis, dit-on, un orphelin.... Et qui de mes parents n'eus jamais connaissance, Ath. II, 7 dans PARENT
Sans parents, sans amis, désolée et craintive, Reine longtemps de nom, mais en effet captive, Mithr. I, 2 dans PARENT
Un cousin, abusant d'un fâcheux parentage, est venu malheureusement me voir, et il ne fait que de sortir de chez moi, Lett. à Boileau, 15 dans PARENTAGE
Tantôt à vous parer vous excitiez nos mains, Phèdre, I, 3 dans PARER
Relevez, relevez les superbes portiques Du temple où notre Dieu se plaît d'être adoré ; Que de l'or le plus pur son autel soit paré, Esth. III, 9 dans PARER
Ses rois [de la Grèce], à vous ouïr, m'ont paré d'un vain titre, Iphig. IV, 6 dans PARER
Je me tiens trop heureux D'avoir paré le coup qui vous perdait tous deux, Mithr. V, 4 dans PARER
Rien ne m'a pu parer contre ces derniers coups, Bajaz. II, 5 dans PARER
Aux feux inanimés dont se parent les cieux, Il rend de profanes hommages, Esth. II, II, 9 dans PARER
Hé bien ! sans me parer d'une innocence vaine, Mithr. III, 2 dans PARER
Du zèle de ma loi que sert de vous parer ?, Athal. I, 1 dans PARER
De ce coup imprévu songeons à nous parer, Athal. v, 2 dans PARER
Vous avez vu l'Espagne et surtout les Gaulois Par des ambassadeurs accuser ma paresse, Mithr. III, 1 dans PARESSE
Depuis trois ans entiers qu'a-t-il dit, qu'a-t-il fait Qui ne promette à Rome un empereur parfait ?, Brit. I, 1 dans PARFAIT, AITE
Je veux me flatter que, faisant votre possible pour devenir un parfait honnête homme, vous concevrez qu'on ne peut l'être sans rendre à Dieu ce qu'on lui doit, Lett. à son fils, 36 dans PARFAIT, AITE
David, pour le Seigneur plein d'un amour fidèle, Me paraît des grands rois le plus parfait modèle, Athal. IV, 2 dans PARFAIT, AITE
Ton triomphe est parfait ; tous tes traits ont porté, Phèdre, III, 2 dans PARFAIT, AITE
Je verrai les chemins encor tout parfumés Des fleurs dont sous ses pas on les avait semés !, Iphig. IV, 4 dans PARFUMÉ, ÉE
Toujours les scélérats ont recours au parjure, Phèdre, IV, 2 dans PARJURE
Tous mes pas vers vous sont autant de parjures, Andr. II, 2 dans PARJURE
Est-ce ainsi qu'au parjure on ajoute l'outrage ?, Iphig. IV, 6 dans PARJURE
Dieu s'apprête à te joindre à la race parjure...., Athal. III, 5 dans PARJURE
Donne-moi tous les noms destinés aux parjures, Andr. IV, 5 dans PARJURE
Et j'irais l'abuser d'une fausse promesse ? Je me parjurerais ? et par cette bassesse...., Bajaz. II, 5 dans PARJURER (SE)
Parlement de Cassius et de Brute, Lexique, éd. P. Mesnard. dans PARLEMENT
Élie aux éléments parlant en souverain, Ath. I, 1 dans PARLER
Ils [ces murs].... ne s'attendaient pas, lorsqu'ils nous virent naître, Qu'un jour Domitius me dût parler en maître, Brit. III, 8 dans PARLER
Que parlez-vous de Rome et de son alliance ? Pourquoi tout ce discours et cette défiance ?, Mithr. I, 3 dans PARLER
Cependant voulez-vous qu'avec moins de contrainte L'un et l'autre une fois nous nous parlions sans feinte ?, Brit. I, 2 dans PARLER
Les a-t-on vus souvent se parler, se chercher ?, Phèdre, IV, 6 dans PARLER
Vous parlez mieux pour lui qu'il ne parle lui-même, Bajaz. III, 6 dans PARLER
Il ne sait pas l'amour qui vous parle pour lui, Bajaz. IV, 3 dans PARLER
Avant que tous les Grecs vous parlent par ma voix, Andr. I, 2 dans PARLER
...Enfin je puis parler en liberté ; Je puis dans tout son jour mettre la vérité, Athal. II, 6 dans PARLER
Dieu parle, et d'un mortel vous craignez le courroux, Esth. I, 3 dans PARLER
Titus m'aime ; il peut tout ; il n'a plus qu'à parler, Il verra le sénat m'apporter ses hommages, Bér. I, 5 dans PARLER
De Troie en ce pays réveillons les misères, Et qu'on parle de nous ainsi que de nos pères !, Andr. IV, 3 dans PARLER
Tu lui parles du coeur, tu la cherches des yeux, Andr. IV, 5 dans PARLER
Votre trouble à Mathan n'a-t-il point trop parlé ?, Athal. III, 6 dans PARLER
Venez, fuyez l'aspect de ce climat sauvage Qui ne parle à vos yeux que d'un triste esclavage, Mithr. I, 3 dans PARLER
Et, quand la gloire parle, il n'écoute plus rien, Alex. I, 2 dans PARLER
L'honneur parle, il suffit ; ce sont là nos oracles, Iphig. I, 2 dans PARLER
Est-ce donc votre coeur qui vient de nous parler ?, ib. I, 3 dans PARLER
Pourquoi faut-il au moins que, pour me consoler, L'ingrat ne parle pas comme on le fait parler ?, Bajaz. I, 3 dans PARLER
Elle aura devant lui fait parler ses douleurs, Bajaz. III, 3 dans PARLER
Je devrais faire ici parler la vérité, Phèdre, IV, 2 dans PARLER
Hé quoi ! vous de nos rois et la femme et la mère, êtes-vous parmi nous à ce point étrangère ?, Athal. II, 4 dans PARMI
Les a-t-on vus marcher parmi vos ennemis ?, Esth. III, 4 dans PARMI
Mais parmi ce plaisir quel chagrin me dévore ?, Brit. II, 6 dans PARMI
Les églises parochiales, Lexique, éd. P. Mesnard. dans PAROCHIAL, ALE
Dieu pourra vous montrer par d'importants bienfaits Que sa parole est stable et ne trompe jamais, Athalie, I, 1 dans PAROLE
Il me semble déjà que ces murs, que ces voûtes Vont prendre la parole, et, prêts à m'accuser, Attendent mon époux pour le désabuser, Phèdre, III, 3 dans PAROLE
Il faut des actions et non pas des paroles, Iphig. III, 7 dans PAROLE
Ne perdez point de temps, nommez-moi les perfides Qui vous osent donner ces conseils parricides, Brit. IV, 3 dans PARRICIDE
Et j'espérais ma part d'une si riche proie, Athal. III, 3 dans PART
Muet à mes soupirs, tranquille à mes alarmes, Semblait-il seulement qu'il eût part à mes larmes ?, Andr. v, 1 dans PART
Claude vous adopta.... Vous appela Néron, et du pouvoir suprême Voulut avant le temps vous faire part lui-même, Brit. IV, 2 dans PART
Faites, je vous prie, part de cette lettre à M. de la Chapelle, si vous trouvez qu'elle en vaille la peine, Lett. 20 à Boileau. dans PART
De quelque part sur moi que je tourne les yeux, Andr. III, 1 dans PART
Tes yeux cherchent en vain, tu ne peux échapper, Et Dieu de toute part a su t'envelopper, Ath. v, 5 dans PART
J'entends de toutes parts menacer ma patrie, Iph. III, 4 dans PART
Et vous, pour vous armer, suivez-moi dans ces lieux Où se garde.... Ce formidable amas de lances et d'épées.... Venez, Je veux moi-même en faire le partage, Athal. III, 8 dans PARTAGE
Et content des États marqués pour mon partage, Mithr. I, 1 dans PARTAGE
Le Pont est son partage, et Colchos est le mien, ib. I, 1 dans PARTAGE
... Vous deviez le rendre moins volage ; Comment souffriez-vous cet horrible partage ?, Phèdre, v, 3 dans PARTAGE
S'immoler pour son nom [de Dieu] et pour son héritage, D'un enfant d'Israël voilà le vrai partage !, Esth. I, 3 dans PARTAGE
Mais si quelque vertu m'est tombée en partage, Phèdre, IV, 2 dans PARTAGE
Des enfants de Lévi la troupe partagée Dans un profond silence aux portes s'est rangée, Ath. v, 1 dans PARTAGÉ, ÉE
Et moi je ne veux plus, tant tu m'es odieux ! Partager avec toi la lumière des cieux, Théb. IV, 3 dans PARTAGER
Prince, je me dévoue à ces dieux immortels, Dont ta vertu t'a fait partager les autels, Brit. v 8 dans PARTAGER
Mais qui sait si depuis Je n'ai pas en secret partagé vos ennuis ?, Andr. II, 2 dans PARTAGER
D'ailleurs mille desseins partagent mes esprits, Mithr. III, 5 dans PARTAGER
Mais, quoique seul pour elle, Achille furieux Épouvantait l'armée et partageait les dieux, Iph. v, 6 dans PARTAGER
Serez-vous toujours prête à partager l'empire ?, Brit. I, 2 dans PARTAGER
Amis, partageons-nous : qu'Ismaël en sa garde Prenne tout le côté que l'orient regarde ; Vous, le côté de l'Ourse...., Ath. IV, 5 dans PARTAGER
.... Pour le choix d'un maître Athènes se partage, Phèdre, I, 4 dans PARTAGER
Vous pouvez tout : aimez, cessez d'être amoureux ; La cour sera toujours du parti de vos voeux, Bérén. II, 2 dans PARTI
Ou moi-même avec moi conduisant votre soeur, J'irai semer partout ma crainte et ses alarmes, Et ranger tous les coeurs du parti de ses larmes, Brit. III, 3 dans PARTI
Malheureux Xipharès, quel parti dois-tu prendre ?, Mithr. II, c. dans PARTI
Ah ! la voici, seigneur ! prenez votre parti, Bér. III, 2 dans PARTI
Comme il [l'archevêque Péréfixe] était sur le point de sortir, les religieuses se jetèrent de nouveau à ses pieds, pour le conjurer de permettre au moins qu'elles cherchassent, dans la participation des sacrements, la seule consolation qu'elles pouvaient trouver sur la terre, Hist. Port-Royal, 2e partie. dans PARTICIPATION
Ma partie est puissante et j'ai tout lieu de craindre, Plaid. I, 7 dans PARTIE
Et de ma mort enfin le prenant à partie, Bajaz. v, 6 dans PARTIE
À dire le vrai, où trouvera-t-on un poëte qui ait possédé à la fois tant de grands talents, tant d'excellentes parties [que Corneille], l'art, la force, le jugement, l'esprit ?, Disc. pron. à la réc. de Th. Corn. dans PARTIE
Vous voulez que je parte demain ; Et moi j'ai résolu de partir tout à l'heure, Bérén. v, 5 dans PARTIR
Partez, enfants d'Aaron, partez ; Jamais plus illustre querelle De vos aïeux n'arma le zèle.... C'est votre roi, c'est Dieu pour qui vous combattez, Ath. IV, 6 dans PARTIR
Le coup qui l'a perdu n'est parti que de lui, Andr. III, 3 dans PARTIR
Quand la foudre s'allume et s'apprête à partir, Alex. I, 1 dans PARTIR
Mon malheur est parti d'une si belle cause ?, Mithr. IV, 2 dans PARTIR
On ne sait point d'où part ce dessein furieux, Phèdre, v, 5 dans PARTIR
Que les Romains, pressés de l'un à l'autre bout, Doutent où vous serez et vous trouvent partout, Mithr. III, 1 dans PARTOUT
Je l'évite partout [un songe], partout il me poursuit, Ath. II, 5 dans PARTOUT
Venez, partout ailleurs on pourrait nous entendre, Esth. II, 1 dans PARTOUT
Déjà jusqu'à mon coeur le venin parvenu Dans ce coeur expirant jette un froid inconnu, Phèdre, V, 7 dans PARVENU, UE
Dans un des parvis aux hommes réservé, Cette femme superbe entre le front levé, Athal. II, 2 dans PARVIS
De ses parvis sacrés [du temple] j'ai deux fois fait le tour, Athal. III, 7 dans PARVIS
Va ; mais nous-même allons, précipitons nos pas, Bajaz. IV, 5 dans PAS
Titus porte vers nous ses pas, Bérén. V, 2 dans PAS
Sans mon ordre on porte ici ses pas !, Esth. II, 7 dans PAS
Pylade va bientôt conduire ici ses pas [d'Oreste], Andr. II, 1 dans PAS
Tout est prêt ; on m'attend ; ne suivez point mes pas, Béren. V. 7 dans PAS
Et tandis.... Qu'à marcher sur mes pas Bajazet se dispose, Baj. III, 2 dans PAS
En robe sur mes pas [à ma suite] il ne faut que venir, Plaid. II, 1 dans PAS
Sur les pas des tyrans veux-tu que je m'engage ?, Brit. IV, 4 dans PAS
Votre douleur redouble et croît à chaque pas, Iphig. II, 1 dans PAS
Et dès le premier pas se laissant effrayer, Iph. I, 3 dans PAS
Par des faits glorieux tu te vas signaler ; Poursuis, tu n'a pas fait ce pas pour reculer, Brit. v, 6 dans PAS
Sur des pas différents vous marchez l'un et l'autre, ib. V, 1 dans PAS
Bajazet touche presque au trône des sultans ; Il ne faut plus qu'un pas ; mais c'est où je l'attends, Bajaz. I, 3 dans PAS
Si mes accusateurs observent tous mes pas, Brit. IV, 2 dans PAS
Ne peut-il faire un pas qu'il ne vous soit suspect ?, ib. I, 2 dans PAS
Adieu, je vais trouver Roxane de ce pas, Bajaz. II, 5 dans PAS
Vois-je pas, au travers de son saisissement, Un coeur dans ses douleurs content de son amant ?, Bajaz. IV, 4 dans PAS
Peut-on en le voyant ne le connaître pas ?, Esth. III, 3 dans PAS
Mais, Zaïre, je puis l'attendre à son passage, Bajaz. I, 4 dans PASSAGE
Je vois voler partout les coeurs à mon passage, Brit. IV, 3 dans PASSAGE
D'un geste menaçant, d'un oeil brûlant de rage, Dans le sein l'un de l'autre ils cherchent un passage, Théb. v, 3 dans PASSAGE
Je demeurai sans voix, et n'en repris l'usage Que par mille sanglots qui se firent passage, Iphig. I, 1 dans PASSAGE
Tous mes moments ne sont qu'un éternel passage De la crainte à l'espoir, de l'espoir à la rage, Bérén. v, 4 dans PASSAGE
De nos ans passagers le nombre est incertain, Athal. II, 9 dans PASSAGER, ÈRE
Huit ans déjà passés, une impie étrangère Du sceptre de David usurpe tous les droits, Athal. I, 1 dans PASSÉ, ÉE
Aurait-elle oublié vos services passés ?, Andr. I, 4 dans PASSÉ, ÉE
Il vous trompait vous-même, et son coeur offensé Prétendait tôt ou tard rappeler le passé, Brit. v, 6 dans PASSÉ
Mais plus prompt que l'éclair, le passé nous échappe, Esth. II, 3 dans PASSÉ
Immobile, saisi d'un long étonnement, Je l'ai laissé passer dans son appartement, J'ai passé dans le mien, Brit. II, 2 dans PASSER
J'ai visité l'Élide, et, laissant le Ténare, Passé jusqu'à la mer qui vit tomber Icare, Phèdre, I, 1 dans PASSER
Téméraire, où voulez-vous passer ?, Athal. III, 2 dans PASSER
Elle a feint de passer chez la triste Octavie, Brit. v, 8 dans PASSER
J'ai vu l'impie adoré sur la terre.... Je n'ai fait que passer : il n'était déjà plus, Esth. III, 9 dans PASSER
C'est à vous de passer du côté de l'empire, Brit. II, 3 dans PASSER
Tandis que l'Orient dans le lit de ses reines Voit passer un esclave au sortir de nos chaînes !, Bérén. II, 2 dans PASSER
Je reconnais toujours vos injustes mépris ; Ils ont même passé sur mon malheureux fils, Mithr. III, 5 dans PASSER
Et par vous cette lettre a passé dans ses mains, Bajaz. v, 1 dans PASSER
Laissez à ce torrent le temps de s'écouler ; Dans huit jours, dans un mois, n'importe, il faut qu'il passe, Bérén. III, 4 dans PASSER
Mais, avant que de passer plus loin, J'ai voulu vous parler un moment sans témoin, Iphig. III, 1 dans PASSER
J'ai voulu que des coeurs vous fussiez l'interprète ; Qu'au travers des flatteurs votre sincérité Fît toujours jusqu'à moi passer la vérité, Bérén. II, 2 dans PASSER
Hé, Monsieur ! peut-on voir souffrir des malheureux ?Dandin : Bon, cela [la question] fait toujours passer une heure ou deux, Plaid. III, 4 dans PASSER
Ulysse, en apparence approuvant mes discours, De ce premier torrent laissa passer le cours, Iphig. I, 1 dans PASSER
Cette femme superbe entre, le front levé, Et se préparait même à passer les limites De l'enceinte sacrée ouverte aux seuls lévites, Athal. II, 2 dans PASSER
Vous, dès que cette reine, ivre d'un fol orgueil, De la porte du temple aura passé le seuil, ib. v, 3 dans PASSER
Je sais qu'en vous quittant le malheureux Titus Passe l'austérité de toutes leurs vertus [des anciens Romains], Bérén. IV, 5 dans PASSER
Qu'à bon droit votre gloire en tous lieux est semée ! Et que la vérité passe la renommée !, Phèd. II, 2 dans PASSER
Le crime de la soeur passe celui des frères, ib. IV, 6 dans PASSER
Vos embrassements.... Ne se passeront-ils qu'en éclaircissements ?, Brit. I, 2 dans PASSER
Va voir ce qui se passe et reviens me le dire, Mithr. IV, 1 dans PASSER
Hé quoi ! vous n'avez point de passe-temps plus doux ?, Athal. II, 7 dans PASSE-TEMPS
Je me sens déjà pris de compassion ; Ce que c'est qu'à propos toucher la passion !, Plaid. III, 3 dans PASSION
Il marmotte toujours certaines patenôtres Où je ne comprends rien, Plaid. I, 1 dans PATENÔTRE
Mais Dieu veut qu'on espère en son soin paternel, Athal. I, 2 dans PATERNEL, ELLE
J'ai cent fois, dans le cours de ma gloire passée, Tenté leur patience [des Romains], et ne l'ai point lassée, Brit. IV, 4 dans PATIENCE
On disait que le cardinal de Richelieu, dans le dessein de se faire patriarche en France, avait fait faire par M. Dupuy les Libertés de l'Eglise gallicane, Fragm. hist. dans PATRIARCHE
Aux petits des oiseaux il [Dieu] donne leur pâture, Athal. II, 7 dans PÂTURE
Grand Dieu, tes saints sont la pâture Des tigres et des léopards, Esth. I, 5 dans PÂTURE
Dès que ma triste main eut fermé sa paupière, Bérén. II, 2 dans PAUPIÈRE
Entre le pauvre et vous, vous prendrez Dieu pour juge ; Vous souvenant, mon fils, que, caché sous ce lin, Comme eux vous fûtes pauvre, et comme eux orphelin, Athal. IV, 3 dans PAUVRE
Tu le vois tous les jours [le roi Louis XIV], devant toi prosterné, Humilier ce front de splendeur couronné, Et, confondant l'orgueil par d'augustes exemples, Baiser avec respect le pavé de tes temples, Esth. Prol. dans PAVÉ
Crois-tu qu'un juge n'ait qu'à faire bonne chère, Qu'à battre le pavé comme un tas de galants ?, Plaid. I, 4 dans PAVÉ
C'est à nous à payer pour les crimes des nôtres, Théb. II, 2 dans PAYER
Lorsqu'un heureux hymen, joignant nos destinées, Peut payer en un jour les voeux de cinq années, Bérén. II, 2 dans PAYER
On a payé le zèle, on punira le crime, Esth. III, 2 dans PAYER
Cette veuve inhumaine N'a payé jusqu'ici son amour que de haine, Andr. I, 1 dans PAYER
Puisse le juste ciel dignement te payer !, Phèdre, IV, 6 dans PAYER
Quoiqu'ils [les dieux] fissent pour moi, leur funeste bonté Ne me saurait payer de ce qu'ils m'ont ôté, Phèd. V, 7 dans PAYER
Mon père paya cher ce dangereux honneur, Mithr. I, 3 dans PAYER
Fais-lui payer bien cher un bonheur qu'il ignore, Brit. II, 7 dans PAYER
Et ce sont ces plaisirs et ces pleurs que j'envie, Que tout autre que lui me paierait de sa vie, Brit. II, 3 dans PAYER
Il est temps de montrer cette ardeur et ce zèle Qu'au fond de votre coeur mes soins ont cultivés, Et de payer à Dieu ce que vous lui devez, Athal. IV, 2 dans PAYER
Il faut payer d'effronterie, Plaid. II, 4 dans PAYER
Quel pays reculé le cache à mes bienfaits ?, Esth. II, 3 dans PAYS
De l'amour du pays noblement transporté, Théb. III, 4 dans PAYS
Vous n'avez tantôt plus que la peau sur les os, Plaid. I, 4 dans PEAU
Nos pères ont péché, nos pères ne sont plus, Et nous portons la peine de leurs crimes, Esth. I, 5 dans PÉCHER
Mon Dieu.... Où se peuvent cacher tes saints ? Les pécheurs couvrent la terre, Athal. II, 9 dans PÉCHEUR, PÉCHERESSE
Même elle avait encor cet éclat emprunté Dont elle eut soin de peindre et d'orner son visage Pour réparer des ans l'irréparable outrage, Athal. II, 5 dans PEINDRE
Vos yeux d'un nouveau jour peignirent l'horizon, Nymphes de la Seine. dans PEINDRE
Et j'ai peint à ses yeux le trouble de votre âme, Bérén. IV, 2 dans PEINDRE
J'ai cru que je pouvais emprunter deux ou trois traits d'Hérodote pour mieux peindre Assuérus, Esth. Préf. dans PEINDRE
Ils vous feront enfin haïr la vérité, Vous peindront la vertu sous une affreuse image, Athal. IV, 3 dans PEINDRE
Peins-toi dans ces horreurs Andromaque éperdue, Andr. III, 8 dans PEINDRE
Je ne veux point me peindre avec trop d'avantage, Phèdre, IV, 2 dans PEINDRE
Toute votre peine C'est de voir que la paix rend votre attente vaine, Théb. I, 5 dans PEINE
... J'ai couru partout où ma perte certaine Dégageait mes serments et finissait ma peine, Andr. II, 2 dans PEINE
À peine son sang coule et fait rougir la terre, Les dieux font sur l'autel entendre le tonnerre, Iphig. V, 6 dans PEINE
Pharnace entrait à peine, Qu'il courut de ses feux entretenir la reine, Mithr. II, 3 dans PEINE
À peine parle-t-on de la triste Octavie, Brit. I, 1 dans PEINE
Elle tombe et ne vit plus qu'à peine, Bajaz. IV, 3 dans PEINE
Je n'ai percé qu'à peine Les flots toujours nouveaux d'un peuple adorateur, Bérén. I, 3 dans PEINE
Je vous donne un conseil qu'à peine je reçois, Iphig. IV, 4 dans PEINE
Vous consentez sans peine à ne me plus revoir, Phèdre, V, 1 dans PEINE
Quelle aimable pudeur sur leur visage est peinte !, Esth. I, 2 dans PEINT, EINTE
J'avais copié mes personnages d'après le plus grand peintre de l'antiquité, je veux dire d'après Tacite, Brit. Préface dans PEINTRE
Il [Dieu] donne aux fleurs leur aimable peinture, Athal. I, 4 dans PEINTURE
Si le monde penchant n'a plus que cet appui, Je le plains, Alex. II, 2 dans PENCHANT, ANTE
Ah ! si d'un autre amour le penchant invincible Dès lors à mes bontés vous rendait insensible, Mithr. IV, 4 dans PENCHANT
Ils suivaient sans remords leur penchant amoureux, Phèdre, IV, 6 dans PENCHANT
Quel que soit vers vous le penchant qui m'attire, Mithr. II, 6 dans PENCHANT
Cependant Claudius penchait vers son déclin, Brit. IV, 2 dans PENCHER
C'est toi dont l'ambassade, à tous les deux fatale, L'a fait pour son malheur pencher vers ma rivale, Andr. V, 3 dans PENCHER
Et toujours tous les coeurs penchent vers Bajazet, Bajaz. I, 2 dans PENCHER
Osmin a vu l'armée, elle penche pour vous, Bajaz. II, 1 dans PENCHER
Mais que font là tes bras pendants à ton côté ?, Plaid. III dans PENDANT, ANTE
Croirai-je qu'un mortel, avant sa dernière heure, Peut pénétrer des morts la profonde demeure ?, Phèdre, II, 1 dans PÉNÉTRER
Vous savez mon secret, j'ai pénétré le vôtre, Mithr. I, 5 dans PÉNÉTRER
Et de là pénétrant jusqu'au pied du Caucase...., Mithr. II, 3 dans PÉNÉTRER
Ton père.... Ne me permit jamais de pénétrer plus loin [d'en apprendre davantage], Iphig. II, 1 dans PÉNÉTRER
Pensez-vous que ces coeurs, tremblants de leurs défaite, Fatigués d'une longue et pénible retraite...., Mithr. III, 1 dans PÉNIBLE
J'ai su, par une longue et pénible industrie, Des plus mortels venins prévenir la furie, ib. IV, 5 dans PÉNIBLE
Un trône est plus pénible à quitter que la vie, Théb. III, 4 dans PÉNIBLE
Vous qui ne connaissez qu'une crainte servile, Ingrats, un Dieu si bon ne peut-il vous charmer ? Est-il donc à vos coeurs, est-il si difficile, Et si pénible de l'aimer ?, Athal. I, 4 dans PÉNIBLE
Ah ! seigneur, vous parlez contre votre pensée, Brit. II, 6 dans PENSÉE
Un enfant est peu propre à trahir sa pensée, Athalie, II, 6 dans PENSÉE
Je leur écris qu'Achille a changé de pensée, Iphig. I, 1 dans PENSÉE
Mais pourquoi me flatter de ces vaines pensées ?, Athal. I, 1 dans PENSÉE
Dans le temps que votre âme empressée Forme d'un doux hymen l'agréable pensée, Mithr. I, 3 dans PENSÉE
J'ai vu ce même enfant.... Tel qu'un songe effrayant l'a peint à ma pensée, Ath. II, 5 dans PENSÉE
Dans vos secrets discours étais-je intéressée, Seigneur ? étais-je au moins présente à la pensée ?, Bérén. II, 4 dans PENSÉE
Monime, qu'en tes mains mon père avait laissée, Avec tous ses attraits revint en ma pensée, Mith. I, 1 dans PENSÉE
Ne devais-tu pas lire au fond de ma pensée ?, Andr. v, 3 dans PENSÉE
Mais il ne put si tôt en bannir la pensée, Esth. I, 1 dans PENSÉE
Combien tout ce qu'on dit est loin de ce qu'on pense !, Brit. v, 1 dans PENSER
Le péril est pressant plus que vous ne pensez, Mithr. I, 5 dans PENSER
Il poursuit son dessein parricide ; Mais il pense proscrire un prince sans appui, Baj. IV, 3 dans PENSER
Il pense voir en pleurs dissiper cet orage, Andr. V, 1 dans PENSER
Et moi, par un bonheur où je n'osais penser..., Théb. IV, 3 dans PENSER
Il suivait tout pensif le chemin de Mycènes, Phèdre, v, 6 dans PENSIF, IVE
Ma jeunesse, nourrie à la cour de Néron, S'égarait, cher Paulin, par l'exemple abusée, Et suivait du plaisir la pente trop aisée, Bérén. II, 2 dans PENTE
L'histoire ne spécifie point le jour où Joas fut proclamé ; quelques interprètes veulent que ce fut un jour de fête : j'ai choisi celle de la Pentecôte, qui était l'une des trois grandes fêtes des Juifs, Ath. Préf. dans PENTECÔTE
Par les traits de Jéhu je vis percer le père, Athal. I, 1 dans PERCER
Je n'ai percé qu'à peine Les flots toujours nouveaux d'un peuple adorateur, Bérén. I, 3 dans PERCER
Je viens percer un coeur que j'adore, qui m'aime ; Et pourquoi le percer ? qui l'ordonne ? moi-même, Bérén. IV, 4 dans PERCER
Déjà de sa naissance et de votre dessein On commence, seigneur, à percer le mystère, Athal. III, 6 dans PERCER
Je perdrais ma vengeance en la rendant si prompte, Bajaz. IV, 6 dans PERDRE
Mais il me faut tout perdre et toujours par vos coups, Andr. I, 4 dans PERDRE
J'ai perdu, dans la fleur de leur jeune saison, Six frères...., Phèdre, II, 1 dans PERDRE
Il perd le sentiment, Andr. v, 5 dans PERDRE
Si je le hais, Cléone ? il y va de ma gloire Après tant de bontés dont il perd la mémoire, Andr. II, 1 dans PERDRE
Dandin : Parlez donc, avocat. - Petit Jean : J'ai perdu la parole, Plaid. III, 3 dans PERDRE
À force d'attentats perdre tous mes remords, Athal. III, 3 dans PERDRE
Quoi ! vous ne perdrez point cette cruelle envie [de mourir] ?, Phèdre, I, 3 dans PERDRE
Et de ce peu de jours si longtemps attendus, Ah ! malheureux ! combien j'en ai déjà perdus !, Bérén. IV, 4 dans PERDRE
En quels retardements D'un jour si précieux perdez-vous les moments ?, Bajaz. IV, 6 dans PERDRE
Ma vengeance est perdue, S'il ignore en mourant que c'est moi qui le tue, Andr. IV, 4 dans PERDRE
Et, pour nous rendre heureux, perdons les misérables, Brit. II, 8 dans PERDRE
Malheureuse ! voilà comme tu m'as perdue, Phèdre, IV, 6 dans PERDRE
J'ai voulu lui parler, et ma voix s'est perdue, Brit. II, 2 dans PERDRE
J'ai demandé Thésée aux peuples de ces bords Où l'on voit l'Achéron se perdre chez les morts, Phèdre, I, 1 dans PERDRE
Tandis.... Que vos ressentiments se perdront en discours, Brit. I, 4 dans PERDRE
Comme vous je me perds d'autant plus que j'y pense, Bérén. II, 5 dans PERDRE
Cléone : Vous vous perdez, madame ; et vous devez songer... - Hermione : Que je me perde ou non, je songe à me venger, Andr. IV, 4 dans PERDRE
Seigneur, tout est perdu ; les rebelles, Pharnace, Les Romains sont en foule autour de cette place, Mithrid. IV, 7 dans PERDU, UE
Je voue à votre fils une amitié de père, Andr. v, 3 dans PÈRE
Je reçus et je vois le jour que je respire, Sans que père ni mère ait daigné me sourire, Iphig. II, 1 dans PÈRE
N'osez-vous sans rougir être père un moment ?, Iphig. II, 2 dans PÈRE
Nos pères ont péché, nos pères ne sont plus ; Et nous portons la peine de leurs crimes, Esth. I, 5 dans PÈRE
J'irai pleurer au tombeau de mes pères, ib. III, 9 dans PÈRE
Ah ! que de la patrie il soit, s'il veut, le père ; Mais qu'il songe un peu plus qu'Agrippine est sa mère, Brit. I, 1 dans PÈRE
Et me jurer enfin, d'une bouche perfide, Tout ce que tu ne sens que pour ton Atalide, Bajaz. V, 4 dans PERFIDE
Le perfide intérêt, l'aveugle jalousie, Esth. Prologue. dans PERFIDE
Hélas ! de quel péril je l'avais su tirer !, Athal. I, 2 dans PÉRIL
Que ne lui laissiez-vous finir sa période ?, Plaid. III, 3 dans PÉRIODE
Oui, mais l'autorité du péripatétique...., Plaid. III, 3 dans PÉRIPATÉTIQUE
Vous périssez d'un mal que vous dissimulez, Phèdre, I, 1 dans PÉRIR
Tout l'État périssant n'a pu t'encourager !, Alex. III, 2 dans PÉRIR
Périsse le Troyen auteur de nos alarmes !, Iphig. II, 3 dans PÉRIR
Et du temple bientôt on permettra l'entrée, Athal. I, 3 dans PERMETTRE
....Mais permettez. - Je ne veux rien permettre. - Ce n'est pas un exploit. - Chanson !, Plaid. II, 2 dans PERMETTRE
Va, dis-leur qu'à ce prix je leur permets de vivre, Athal. v, 2 dans PERMETTRE
De ligues, de complots pernicieux auteur, Ath. v, 5 dans PERNICIEUX, EUSE
Ce magistrat [le lieutenant civil] faisait, avec des archers, des perquisitions dans les maisons voisines, pour voir si quelques-uns des confesseurs n'y seraient point cachés, Hist. Port-royal, 2e part. dans PERQUISITION
Seigneur, mille malheurs persécutent sa vie, Brit. III, 8 dans PERSÉCUTER
Pendant que votre main, sur eux appesantie, à leurs persécuteurs les livrait sans secours, Esth. III, 4 dans PERSÉCUTEUR, TRICE
Déjà, de l'insolence heureux persécuteur, Vous aviez des deux mers assuré les rivages, Phèdre, III, 5 dans PERSÉCUTEUR, TRICE
Et c'est cette vertu, si nouvelle à la cour, Dont la persévérance irrite mon amour, Brit. II, 2 dans PERSÉVÉRANCE
Dans ses retardements si Pyrrhus persévère, Andr. II, 1 dans PERSÉVÉRER
Grands dieux ! si votre haine Persévère à vouloir l'arracher de mes mains, Que peuvent devant vous tous les faibles humains ?, Iphig. IV, 9 dans PERSÉVÉRER
À moi, parlant à ma personne, Plaid. II, 5 dans PERSONNE
La personne du roi ne m'en est pas moins chère, Théb. I, 5 dans PERSONNE
Le don de notre foi ne dépend de personne, Phèdre, V, 1 dans PERSONNE
Et peut-être déjà sait-il persuader, Brit. II, 2 dans PERSUADER
Misérable, tu cours à ta perte infaillible, Phèdre, IV, 3 dans PERTE
Il parle, ce me semble, assez pertinemment, Plaid. II, 13 dans PERTINEMMENT
Que ces vains ornements, que ces voiles me pèsent !, Phèdre, I, 3 dans PESER
Ma funeste amitié pèse à tous mes amis, Mithrid. III, 1 dans PESER
D'adorateurs zélés à peine un petit nombre Ose des premiers temps nous retracer quelque ombre, Athal. I, 1 dans PETIT, ITE
Dieu laisse-t-il jamais ses enfants au besoin ? Aux petits des oiseaux il donne leur pâture, Athalie, II, 7 dans PETIT, ITE
Je ne croyais pas que j'eusse besoin de cet exemple pour justifier le peu de liberté que j'ai prise, Andr. Préf. dans PEU
C'est peu que, le front ceint d'une mitre étrangère, Ce lévite à Baal prête son ministère, Athal. I, 1 dans PEU
J'ai honte de me voir si peu digne de vous, Mithr. III, 1 dans PEU
Je n'ai percé qu'à peine Les flots toujours nouveaux d'un peuple adorateur, Bérén. II, 3 dans PEUPLE
Un grand peuple les suit, Bérén. IV, 8 dans PEUPLE
Qui pourrait cependant t'exprimer les cabales Que formait en ces lieux ce peuple de rivales... ?, Esth. I, 1 dans PEUPLE
Les déserts, autrefois peuplés de sénateurs, Ne sont plus habités que par leurs délateurs, Brit. I, 2 dans PEUPLÉ, ÉE
Rebâtissez son temple, et peuplez vos cités, Esth. III, 7 dans PEUPLER
À travers les rochers la peur les précipite [des chevaux], Phèdre, V, 6 dans PEUR
Pour la dernière fois je vous parle peut-être, Andr. IV, 5 dans PEUT-ÊTRE
Pour nous justifier, voulez-vous d'autres pièces ?, Plaid. III, 3 dans PIÈCE
D'abord elle a d'Auguste aperçu la statue ; Et mouillant de ses pleurs le marbre de ses pieds...., Brit. v, 8 dans PIED
Par le salut des Juifs, par ces pieds que j'embrasse, Esth. III, 5 dans PIED
Te voilà sur tes pieds, droit comme une statue, Plaideurs, III, 3 dans PIED
S'il venait à mes pieds me demander sa grâce, Andr. II, 1 dans PIED
Allez voir Hermione.... Oubliez à ses pieds jusqu'à votre colère, ib. II, 5 dans PIED
L'empereur, il est vrai, ne vient plus chaque jour Mettre à vos pieds l'empire et grossir votre cour, Brit. I, 2 dans PIED
N'en doutez point seigneur, il [Dieu] fut votre soutien : Lui seul mit à vos pieds le Parthe et l'Indien, Esth. III, 4 dans PIED
Les rois des nations, devant toi prosternés, De tes pieds baisent la poussière, Ath. III, 7 dans PIED
Prends garde que jamais l'astre qui nous éclaire Ne te voie en ces lieux mettre un pied téméraire, Phèdre, IV, 2 dans PIED
Ce fou qui réduit tout au pied de la chicane, Plaid. III, 2 dans PIED
Lâche Abner, dans quel piége as-tu conduit mes pas ?, Athal. v, 5 dans PIÉGE
On choisit pour cela huit compagnies de grenadiers, tant du régiment du roi que d'autres régiments, qui tous méprisent fort les soldats des gardes qu'ils appellent des pierrots, Lett. à Boileau, 3 avr. 1691 dans PIERROT
Je plains mille vertus, une amour mutuelle, Sa piété pour moi, ma tendresse pour elle, Iphig. I, 1 dans PIÉTÉ
Qu'est-ce qu'un gentilhomme ? un pilier d'antichambre, Plaid. I, 4 dans PILIER
Du pillage du temple épargnez-moi l'horreur, Athal. V, 2 dans PILLAGE
Quelle pimbêche ! Haute et puissante dame Yolande Cudasne, Comtesse de Pimbesche, Orbesche et caetera, Plaid. II, 4 dans PIMBÊCHE
Je ne me pique point du scrupule insensé De bénir mon trépas quand ils [les sultans] l'ont prononcé, Baj. I, 1 dans PIQUER
Errant de mers en mers, et moins roi que pirate, Conservant pour tous biens le nom de Mithridate, Mithr. II, 4 dans PIRATE
Pensez-vous que ces coeurs tremblants de leur défaite Cherchent avidement sous un ciel étranger La mort et le travail pire que le danger ?, Mithr. III, 1 dans PIRE
Ils me feront plaisir : je les mets à pis faire, Plaid. II, 3 dans PIS
Si de tant de malheurs quelque pitié te touche, Bajaz. v, 8 dans PITIÉ
Jamais femme ne fut plus digne de pitié, Phèdre, II, 5 dans PITIÉ
Il se croit quelque enfant rejeté par sa mère à qui j'ai par pitié daigné servir de père, Ath. I, 2 dans PITIÉ
Oenone, prends pitié de ma jalouse rage, Phèdre, IV, 6 dans PITIÉ
Dieu regarde en pitié son peuple malheureux, Esth. III, 4 dans PITIÉ
Pour moi, je ne dors plus ; aussi je deviens maigre, C'est pitié, Plaid. I, 1 dans PITIÉ
L'infidèle s'est vu partout envelopper, Et je n'ai pu trouver de place pour frapper, Andr. V, 3 dans PLACE
À la table d'Esther l'insolent près du roi A déjà pris sa place, Esth. III, 3 dans PLACE
Tout fit place à mes armes, Bérén. II, 2 dans PLACE
Et, marquant à mon bras la place de son coeur, Semblait d'un coup plus sûr implorer la faveur, Mithr. V, 4 dans PLACE
Mes soins à vos soupçons ne laissent pas de place, Brit. V, 3 dans PLACE
Pompée a saisi l'avantage D'une nuit qui laissait peu de place au courage, Mithr. II, 3 dans PLACE
J'espérais que, fuyant un indigne repos, Je prendrais quelque place entre tant de héros, Baj. II, 5 dans PLACE
L'ingrate en mon coeur reprit bientôt sa place, Andr. I, 1 dans PLACE
Ne croyez point pourtant que, semblable à Pharnace, Je vous serve aujourd'hui pour me mettre en sa place, Mithr. I, 2 dans PLACE
Elle trahit mon père, et remit aux Romains La place et les trésors confiés à ses soins, Mithr. I, 1 dans PLACE
Lévite, il faut placer, Joad ainsi l'ordonne, Le glaive de David auprès de la couronne, Ath. IV, 1 dans PLACER
Tibère, que l'hymen plaça dans sa famille, Brit. II, 2 dans PLACER
Sa disgrâce et ton crime Ont placé dans mon coeur ce héros magnanime, Alex. III, 2 dans PLACER
Dans le vulgaire obscur si le sort l'a placé [un enfant], Qu'importe qu'au hasard un sang vil soit versé ?, Athal. II, 5 dans PLACER
Parmi tant de héros je n'ose me placer, Brit. I, 2 dans PLACER
Tous les jours, le premier aux plaids et le dernier, Plaid. I, 1 dans PLAID
Mais vivre sans plaider, est-ce contentement ?, Plaid. I, 7 dans PLAIDER
Vraiment il plaide bien, Plaid. III, 3 dans PLAIDER
Tout son corps n'est bientôt qu'une plaie, Phèdre, V, 6 dans PLAIE
Je te plains de tomber dans ses mains redoutables, Athal. II, 5 dans PLAINDRE
Je révoque des lois dont j'ai plaint la rigueur, Phèdre, II, 2 dans PLAINDRE
La pauvre Fanchon s'est plainte de beaucoup de maux de tête tout le matin, Lett. XXV, à son fils. dans PLAINDRE
Quand vous me haïriez, je ne m'en plaindrais pas, Phèdre, II, 5 dans PLAINDRE
Parlez ; Phèdre se plaint que je suis outragé, Phèdre, III, 5 dans PLAINDRE
Quelques-uns ont pris l'intérêt de Narcisse, et se sont plaints que j'en eusse fait un très méchant homme, Brit. Préf. dans PLAINDRE
Il y a là [à Maintenon] plus de trente mille hommes qui travaillent, tous gens bien faits, et qui, si la guerre recommence, remueront plus volontiers la terre devant quelque place sur la frontière que dans les plaines de Beauce, Lettre 4, à Boileau. dans PLAINE
Cependant sur le dos de la plaine liquide S'élève à gros bouillons une montagne humide, Phèdre, V, 6 dans PLAINE
Tandis qu'on vous verra d'une voix suppliante Semer ici la plainte et non pas l'épouvante, Brit. I, 4 dans PLAINTE
Non sans faire un notable dommage Dont je formai ma plainte au juge du village, Plaid. I, 7 dans PLAINTE
Quelle plaintive voix crie au fond de mon coeur ? Une pitié secrète et m'afflige et m'étonne, Phèdre, V, 4 dans PLAINTIF, IVE
Pour apaiser mon sang et mon ombre plaintive, Dis-lui qu'avec douceur il traite sa captive, Phèd. V, 6 dans PLAINTIF, IVE
Votre fille me plut, je prétendis lui plaire, Elle est de mes serments seule dépositaire, Iphig. IV, 6 dans PLAIRE
Plaise à Dieu qu'il en soit ainsi