R. RADAU

Citations

La ville de Bagnères.... entretenait au col de Sencours, au pied du cône, un cortail ou chalet à l'usage des pasteurs auxquels elle afferme ses pâturages...., Rev. des Deux-Mondes, 15 fév. 1876, p. 920 dans CORTAIL
L'Observatoire de Paris possède depuis 1855 un disque de flint et un disque de crown, dont les dimensions sont suffisantes pour faire un objectif de 75 centimètres (près de 30 pouces) de diamètre, Rev. des Deux-Mondes, 15 sept. 1875, p. 458 dans CROWN
La vase noire y est peuplée des larves blanches de l'éristale gluant, appelées communément vers à queue de rat, qui affectionnent les mares putrides, Rev. des Deux-Mondes, 1er juin 1874, p. 718 dans ÉRISTALE
Une féculerie de Colombes dirige ses eaux sur une prairie où elles s'infiltrent dans un sol sableux ; elles y brûlent le gazon et font périr les arbres qu'elles atteignent par accident ; de plus le sol est bientôt étanche, et il faut souvent changer le lieu d'absorption, Rev. des Deux-Mondes, 1er juin 1874, p. 719 dans ÉTANCHE
Les soins qu'on apporte dans l'élevage du vin, les pratiques ordinaires de la vinification, ouillage, méchage, soutirages répétés, l'usage des cuves et des vaisseaux hermétiquement clos, Rev. des Deux-Mondes, 15 nov. 1876, p. 438 dans MÉCHAGE
On obtient ce résultat [dépôt de la levure au fond de la cuve], même en été, par des nageurs en forme de cylindres ou de cônes renversés qui sont remplis de glace, Rev. des Deux-Mondes, 15 nov. 1876, p. 436 dans NAGEUR, EUSE
Au lieu de frapper toujours à la porte des mathématiciens, qui se déclarent impuissants à trouver la formule pour réaliser ce rêve [la direction des ballons], ne vaut-il pas mieux s'adresser aux créatures ailées qui, sous nos yeux, pratiquent avec tant d'aisance le vol plané et le vol ramé ?, Rev. des Deux - Mondes, 15 sept. 1873, p. 480 dans PLANÉ, ÉE
Il [le mâle] s'en distingue encore par une foule d'autres caractères secondaires, tels que des organes de chant ou de stridulation, des glandes odorifères, etc., Rev. des Deux-Mondes, 1er oct. 1871, p. 685 dans STRIDULATION
Cette bière [chauffée] peut se conserver indéfiniment dans le ballon sans jamais s'altérer ; elle s'évente à la longue, elle vieillit, se vine, mais elle ne devient ni sure, ni aigre, ni putride, malgré le contact de l'air extérieur, Rev. des Deux-Mondes, 15 nov 1876, p. 441 dans VINER