PH. MOUSKES

Citations

Li rois Ricars apriès suï, Ki le karavane consui De Sarrasins...., Chronique, V. 19548 dans CARAVANE
La caurre du jour, Chron. 10195 dans CHALEUR
Si dist on souvent.... Que d'aire [race] est le ciens qui devient Veneres [chasseur] sans aprendeour, ms. p. 449 et 450, dans LACURNE dans CHIEN, CHIENNE
Une eglise.... Sor bieles [belles] colombes de marbre, ms. p. 294, dans LACURNE dans COLOMBE
Si ont tuit de leur volenté Au roi Loeys creanté, Que d'Aubugois [d'Albigeois] la crois presist, Et sien fust quan qu'il conquesist Tout quitement lui et son oir, ms. p. 688, dans LACURNE dans CONQUÉRIR
Cis rois Clotaires fu douzimes, Et moult haï, felons et crismes, Chronique, V. 1564 dans CRIME
Car Haibers vot [voulut] avoir debout [absolument] Partie del roiaume ou tout, ms. p. 38, dans LACURNE dans DEBOUT
Mais li rois en fu moult blasmés [de l'assassinat du duc de Normandie], Li quens Ernous [l'assassin] descommandés [désavoué], Ms. p. 370, dans LACURNE dans DÉCOMMANDER
Theoderis fut remandés, K'il orent congeé de France, Et descouronné par viltance, Chronique, V. 1613 dans DÉCOURONNER
[Rou après avoir reçu le baptême] à Ruem s'en vint, n'i targa plus ; à grant onour fu receüs ; Al quint jour fu Rou desaubés, Ms. p. 350, dans LACURNE dans DÉSAUBER
Si est le moustiers de latin Fais en l'onnour et el destin [à la destination] De la douce mere saintisme, ms. p. 280, dans LACURNE dans DESTIN
Boins aumosniers et sans feintise, Langue ki ne savoit mentir, Drois jugieres de cuer entier, Destruisiere de Sarrasins, ms. p. 219, dans LACURNE dans DESTRUCTEUR, TRICE
Un buef ou une truie que l'on vent à detail, Chastie-Musart. Lors dit qu'il n'a cure de vivre, Point le cheval, es Turs se livre, De son bras et de durendal Fait de paiens moult grant destal [carnage], ms. p. 206, dans LACURNE dans DÉTAIL
Si n'orent lance ne espée Qui ne fust froissée u copée, Fors que Durandal et Cortain, Dont Ogiers se combat à plain, Lor batailles brise et destire, ms. p. 193, dans LACURNE dans DÉTIRER
Bien est, ki dit, s'il est ki fait, ms. p. 200, dans LACURNE dans DIRE
Et s'il estoit larges donnere, Aussi iert il biaus despendere [depensier], ms. p. 783, dans LACURNE dans DONNEUR, EUSE
Une nuit iert [il était] en dormisons, Si li vint une avisions [vision]...., ms. p. 340, dans LACURNE dans DORMITION
Cis rois Clotaires fu douzimes, ms. p. 41, dans LACURNE dans DOUZIÈME
Durandal ot [eut] à non li brans [épée], C'est à dire durs cos [coups] donans, Chron. V. 8002, t. I, p. 317 dans DURANDAL
En cel vasciel l'arcideclin Fist Dieux servir, d'aige fait vin, ms. p. 283, dans LACURNE dans EAU
Ki s'umelie, moult s'eslance, ms. dans LACURNE dans ÉLANCER
Castelain, et prince, et marcis [marquis], Et li baron plus enforcis, ms. p. 517, dans LACURNE dans ENFORCIR
De flecieres et de genieste Fist une loge...., dans DU CANGE, flecta. dans FLÉCHIÈRE
Et s'eut l'avouerie ausi, Et les forages leur guerpi De vin, de cervoise et de miés [hydromel], dans DU CANGE, foragium. dans FORAGE
Et les poures, vious [vieux] et mendis, Contrais, langerous et truans, Chronique, V. 26262 dans LANGOUREUX, EUSE
Priès de là si est, ce lisons, Li louaus [le local] ù fu la maisons Le roi de Jude Ezechie, Chronique, V. 10 488 dans LOCAL, ALE
Li quens Renaus.... en France ert [était] venus Pour mangier el [autre chose] que car [chair] de logne, 11298 dans LONGE
Puis [il] fist s'ost [son armée] aceminer ; Si vinrent ensemble à Viane Un mardy puis meridiane, ms. p. 249, dans LACURNE dans MÉRIDIEN, IENNE
E murdris fu en un mostier, ù il ooit [entendait] le Dieu mestier [le service divin], ms. p. 472, dans LACURNE dans MÉTIER
Un fil en ot [il en eut un fils] preu et montant [brave], ms. p. 35, dans LACURNE dans MONTANT, ANTE
Si fu.... La mort de Guion pardonée ; Car c'est coustume par devis, Les mors as mors, les vis [vivants] as vis, ms. p. 627, dans LACURNE dans MORT, MORTE
Au moustier vint, et le service Fist mortuore haut et rice Pour le roi Felippe de France, Chronique, V. 24141 dans MORTUAIRE
Et puis s'escria à plain mot : Traï vos a cil ki vos ot [celui qui vous eut] à guier [guider] et à maintenir, ms. p. 189, dans LACURNE dans MOT
Pape Adriens el roi Carlon Se plaint de Desiier par non [nominativement, en détail], Qui tenoit Pulles et Lombardie, Qui la guerre ot recomancie, ms. p. 114, dans LACURNE dans NOM
Paisiules emperere et pius, ms. p. 118, dans LACURNE dans PAISIBLE
Le plus hardi, le plus douté De toute la chrestienté Ont là occis li Sarrazin ; Çou [ce] fu grans dious [deuil] del palasin, ms. p. 199, dans LACURNE dans PALADIN
Donques en un mois de fevrier Si vit on deux solaus raier [rayonner], Et si avoit entour un parc Qui de coulor resanbloit l'arc Qui s'apert en signe de plueve [pluie], ms. p. 418, dans LACURNE dans PARC
Leur poestas et leur baillius [à Avignon], ms. p. 727, dans LACURNE dans PODESTAT
À tant s'en retorna moult tos, à son manoir vint les galos ; Un prier ot grant, fu ramés, Qui de son avie [lisez aive, aïeul] fu remés ; D'une quignie le coperent, Et puis arriere s'en tornerent, Chronique, V. 17019 dans POIRIER
Rois quatorsimes par escris Est nombrés cis Theodoris, ms. p. 46, dans LACURNE dans QUATORZIÈME
Cis fu quinzimes rois par conte, Que la mors donta qui tot donte, ms. p. 48, dans LACURNE dans QUINZIÈME
Deffenderes de pelerins, Sires de poures et de rices, Haeres [haïsseur] de fos et de nices, Releveres de sainte eglise, ms. p. 219, dans LACURNE dans RELEVEUR
Quant les cartes [lettres] furent escrites et saielées [scellées] et reliutes, mss. p. 264, dans LACURNE, au mot liutes. dans RELIRE
Et quant la cartre [le papier] [il] revisa, Et espieli et devisa, mss. p. 108, dans LACURNE dans REVISER
Mais on a conté maintes fois : Où vient li rois, là va li lois, ms. p. 735, dans LACURNE dans ROI
Mais li François, s'on dire l'ose, Sont de tous cevaliers la rose, ms. p. 591 dans LACURNE dans ROSE
Puis ala tant par le païs, Qu'en Pulle vint, si fu routiers, Et tint sergans et cevaliers, Tant que toute Pulle conquist, ms. p. 446, dans LACURNE dans ROUTIER
De tous cevaliers convenables Estiez vous ermines et sables, Vous estiez au bon Hector pers [pair, égal], ms. p. 228, dans LACURNE dans SABLE
Il fu de deux lances sapines Abatus et versés entre aus [eux], ms. p. 591, dans LACURNE dans SAPINE
De cascune tire [condition, race] de gent Qui là seoient ensement, Demanda li rois Agolans. Ki kascuns ert [était], petits u grans, ms, p. 144, dans LACURNE dans TIRE
Entrues [cependant] li pape s'acouca [se mit au lit] D'un mal qui al cuer [coeur] li toca, mss. p. 61, dans LACURNE dans TOUCHER
Et li rois en mi liu estoit, Qui cevaucoit le trot à trait [posément], ms. p. 509, dans LACURNE dans TRAIT
Et grans biens à lor glise [il] fist, Et l'abé Martin envoia Soi tresime de moines là, Chronique, V. 14398 dans TREIZIÈME
En fu sostenue [la pauvre gent] trois mois Sans le blet et sans le tremois, Ms. p. 223, dans LACURNE dans TRÉMOIS
Si leur a dit et un et el [choses et autres], ms. p. 258, dans LACURNE dans UN, UNE
En France avoit si grant famine Et si grant plenté de vermine, Que de vermine sans reclaim Moroient les gens et de faim, ms. p. 326, dans LACURNE dans VERMINE
Quar Carles n'ert estous ne veules, ms. p. 112, dans LACURNE dans VEULE
Vint et unimes fu Pepins Rois de France..., Chronique, V. 2060 dans VINGTIÈME
Remuans fu [Deduit] et preus et vistes ; Plus legier homme ne veïstes, la Rose, 819 Et si fu li quens de Comminges Uns cevaliers à guerre vistes, ms. p. 724, dans LACURNE dans VITE
Sor aus [eux] vinrent que rien n'en sorent ; Mais Rollant, ki fu perceüs, Comme preudom fu pourveüs : Si les reciurent vistement [bravement], Et conbatirent fierement, Ms. p. 181, dans LACURNE dans VITEMENT