PERRAULT

Citations

Mais du nom des Césars Rome toujours charmée, Sous un si noble joug s'est trop accoutumée, V, 1 dans ACCOUTUMER
D'humeur accorte, Chaper. rouge, 20 dans ACCORT, ORTE
Les bras des polypes sont comme des appendices faites en manière de boutons formés en façon de tasse, dont le bord est dentelé, Essais, t. I, dans RICHELET dans APPENDICE
Il me ferait beau voir aller à la fontaine des fées, 23 dans BEAU ou BEL, BELLE
Riquet à la houppe se présente à elle, brave, magnifique, et comme un prince qui va se marier, Contes, 78 dans BRAVE
Elle se fait brave pour la noce de son fils, 601 dans BRAVE
Là les dames en capelines Et tenant en main des houssines, Ép. de la chasse, dans RICHELET dans CAPELINE
L'histoire lui fournit la matière de la plupart des ornements d'architecture, dont il doit savoir rendre raison ; par exemple, si sous les mutules et les corniches, au lieu de colonnes, il met des statues de marbre en forme de femmes honnêtement vêtues que l'on appelle cariatides, il pourra apprendre à ceux qui ignorent pourquoi cela se fait ainsi, que les habitants de Carie, qui est une ville de Péloponnèse, se joignirent autrefois avec les Perses, qui faisaient la guerre aux autres peuples de la Grèce, et que les Grecs, ayant par leurs victoires glorieusement mis fin à cette guerre, la déclarèrent ensuite aux Cariates ; que leur ville ayant été prise et ruinée, et tous les hommes mis au fil de l'épée, les femmes furent emmenées captives, et que, pour les traiter avec le plus d'ignominie, on ne permit pas aux dames de quitter leurs robes accoutumées ni aucun de leurs ornements, afin que non-seulement elles fussent une fois menées en triomphe, mais qu'elles eussent la honte de s'y voir en quelque façon menées toute leur vie, paraissant toujours au même état qu'elles étaient le jour du triomphe, et qu'ainsi elles portassent la peine que leur ville avait méritée ; or, pour laisser un exemple éternel de la punition que l'on avait fait souffrir aux Cariates, et pour apprendre à la postérité quel avait été leur châtiment, les architectes de ce temps-là mirent, au lieu de colonnes, ces sortes de statues aux édifices publics, Vitruve, I, 1 dans CARIATIDE
La manière de faire les portes et leurs chambranles est telle qu'il faut premièrement convenir de quel genre on les veut ; car il y a trois sortes de portes, la dorique, l'ionique et l'atticurge, Vitruve, IV, 6 dans CHAMBRANLE
Il faut que l'épaisseur de tout le chapiteau [de l'ordre ionique] soit partagée en sorte que, de neuf parties et demie qu'elle contient, la volute pende de la largeur de trois au-dessous de l'astragale du haut de la colonne, tout le reste étant employé à l'ove, au tailloir qui est mis dessus, et au canal, Vitruve, III, 3 dans CHAPITEAU
Les proportions du chapiteau corinthien doivent être ainsi prises : il faut que le chapiteau avec le tailloir ait autant de hauteur que le bas de la colonne a d'épaisseur ; que la largeur du tailloir soit telle que la diagonale qui est depuis un de ses angles jusqu'à l'autre ait deux fois la hauteur du chapiteau ; car de là on prendra la juste mesure des quatre côtés du tailloir ; la courbure de ces côtés en dedans sera de la neuvième partie du côté à prendre de l'extrémité d'un des angles à l'autre ; le bas du chapiteau sera de même largeur que le haut de la colonne, sans le congé et l'astragale, ib. IV, 1 dans CHAPITEAU
Le diamètre des colonnes [doriques] doit être de deux modules ; la hauteur, compris le chapiteau, de quatorze ; la hauteur du chapiteau, d'un module ; la largeur, de deux modules et de la moitié d'un module ; le chapiteau doit être divisé selon sa hauteur en trois parties, dont l'une est pour le plinthe avec la cimaise, l'autre pour le quart de rond avec les annelets, la troisième pour la gorge du chapiteau, ib. dans CHAPITEAU
La pluie a toujours beau cingler, Il ne faut pas laisser d'aller, dans RICHELET dans CINGLER
L'autre se façonne en coquette, Qui sans cesse écoute ou caquette, Et n'a jamais assez d'amants, Griselidis. dans COQUET, ETTE
Une jeune fille de Corinthe prête à marier étant morte, sa nourrice posa sur son tombeau dans un panier quelques petits vases que cette fille avait aimés pendant sa vie, et, afin que le temps ne les gâtât pas sitôt étant à découvert, elle mit une tuile sur le panier, qui ayant été posé par hasard sur la racine d'une plante d'acanthe, il arriva, lorsque au printemps les feuilles et les tiges commencèrent à sortir, que le panier qui était sur le milieu de la racine, fit élever le long de ses côtés les tiges de la plante, qui, rencontrant les coins de la tuile, furent contraintes de se recourber en leur extrémité et faire le contournement des volutes ; le sculpteur Callimachus, passant auprès de ce tombeau, vit le panier et de quelle sorte ces feuilles naissantes l'avaient environné ; cette forme nouvelle lui plut infiniment, et il en imita la manière dans les colonnes qu'il fit depuis à Corinthe, établissant et réglant sur ce modèle les proportions et la manière de l'ordre corinthien, Vitruve, IV, 1 dans CORINTHIEN, IENNE
Lorsqu'elle avait fait son ouvrage, elle s'allait mettre en un coin de la cheminée et s'asseoir dans les cendres ; ce qui faisait qu'on l'appelait communément cucendron, Cendrillon. dans CUCENDRON
On fait encore de grandes salles d'autre manière que celles que l'on voit en Italie, appelées en grec cyzicènes ; on les fait tournées au septentrion, et en sorte qu'elles ont vue le plus souvent sur les jardins et que leurs portes sont dans le milieu ; ces salles doivent être assez larges pour contenir deux tables à trois lits et opposées l'une à l'autre, avec la place qui est nécessaire tout à l'entour pour le service ; elles ont à droite et à gauche des fenêtres qui s'ouvrent comme des portes, afin que de dessus les lits on puisse voir dans les jardins ; la hauteur de ces salles est de la moitié de la longueur ajoutée à cette même largeur, Vitruve, VI, 6 dans CYZICÈNE
Des chiens courants l'aboyante famille Deçà delà parmi le chaume brille, Griselidis. dans DEÇÀ
Est-ce une raison décisive D'ôter un bon mets d'un repas, Parce qu'il s'y trouve un convive Qui par malheur ne l'aime pas ?, dans RICHELET dans DÉCISIF, IVE
Philander et Barbaro croient que tholus est ce que nous appelons la lanterne d'un dôme, Vitruve, IV, 7, en note, à la fin. dans DÔME
Dorus, fils d'Hellen et de la nymphe Opique, roi d'Achaïe et de tout le Péloponnèse, ayant autrefois fait bâtir un temple à Junon dans l'ancienne ville d'Argos, ce temple se trouva par hasard être de cette manière que nous appelons dorique, Vitruve, IV, 1 dans DORIQUE
Comme ils ne savaient pas bien quelle proportion il fallait donner aux colonnes qu'ils voulaient mettre à ce temple, ils cherchèrent le moyen de les faire assez fortes pour soutenir le faix de l'édifice et de les rendre agréables à la vue ; pour cela, ils prirent la mesure du pied d'un homme, qui est la sixième partie de sa hauteur, sur laquelle mesure ils fournirent leur colonne, en sorte qu'à proportion de cette mesure qu'ils donnèrent à la grosseur de la tige de la colonne, ils la firent six fois aussi haute en comprenant le chapiteau ; et ainsi la colonne dorique fut premièrement mise dans les édifices, ayant la proportion, la force et la beauté du corps de l'homme, ib. dans DORIQUE
....Le coeur les suit, et tous gardent le rang Que leur donne leur charge ou l'éclat de leur sang, dans RICHELET dans ÉCLAT
Là les pauvres effarouchés Pensent s'être bien retranchés, Chasse, dans RICHELET dans EFFAROUCHÉ, ÉE
On lui fit une entrée magnifique dans la ville capitale, Contes, 46 dans ENTRÉE
La terreur de son nom qui devance ses armes Épandit dans les rangs de si vives alarmes...., Poëme de la peinture. dans ÉPANDRE
Il n'en est pas des ornements de l'architecture comme de ceux du discours ; il est naturel à l'homme de faire des figures de rhétorique, Parall. des anciens et des mod. t. II, p. 129 dans FIGURE
Non-seulement il a fait de sa main de très beaux ouvrages, mais il fournit de dessins à plusieurs autres sculpteurs fort habiles, Homm. illust. Chauv. dans FOURNIR
L'on dispute, l'on fait frairie, L'on boit ; plus l'on boit, plus l'on crie ; Et sur le déclin du repas L'on parle et l'on ne s'entend pas, Chasse, dans RICHELET dans FRAIRIE
La frise qui est sur l'architrave doit être plus petite que l'architrave d'une quatrième partie, si ce n'est qu'on y veuille tailler quelque chose ; car alors, afin que la sculpture ait quelque grâce, elle devra être plus grande que l'architrave d'une quatrième partie, Vitruve, III, 3 dans FRISE
Mais quand d'habits neufs et brillants, Bien entendus et bien galants, Femme se pare en telles fêtes, C'est pour chasser à d'autres bêtes, Chasse, dans RICHELET dans GALANT, ANTE
Ils devraient, ces auteurs, demeurer dans leur grec, Et se contenter du respect De la gent qui porte férule ; D'un savant traducteur on a beau faire choix, C'est les traduire en ridicule Que de les traduire en françois, Parallèle des anciens et des modernes, à la fin de la préface dans GENT
On voit dans la gentilhommière, Qui tient un peu de la chaumière, Sur la porte on voit d'un loup gris La tête et deux chauves-souris, Chasse, dans RICHELET dans GENTILHOMMIÈRE
L'eau était poussée fort haut par la force de l'impulsion des pistons, Vitruve, dans RICHELET dans IMPULSION
Et d'un vol insensible il se vit transporté Dans un vaste palais d'admirable beauté, dans RICHELET dans INSENSIBLE
Elle avait dès longtemps du sage Quintinie Formé pour les jardins l'admirable génie, dans RICHELET dans JARDIN
Ce pauvre hère, voyant qu'il ne fallait pas se jouer à une ogresse...., Contes, 46 dans JOUER
De nouveaux rejetons qui, comme autant de bouches, Attirent l'aliment et forment la liqueur Qui de l'arbre au printemps fait toute la vigueur, à la Quintinie, dans RICHELET dans LIQUEUR
....De là nous sont venus Tant d'arbres excellents autrefois inconnus, Ou qui ne se plaisaient qu'aux plus lointaines terres, Ép. à la Quintinye. dans LOINTAIN, AINE
Comme le mérite des orateurs n'est pas de se servir de figures, mais de s'en bien servir, la louange d'un architecte n'est pas aussi d'employer des colonnes, des pilastres et des corniches, mais de les placer avec jugement et d'en composer de beaux édifices, Parallèle des anc. et des mod. 1er dial. dans LOUANGE
De demi-pied les coiffures baissèrent, La gorge se couvrit, les manches s'allongèrent, à peine on leur voyait le petit bout du doigt, Grisel. dans RICHELET dans MANCHE
L'autre, qui ne tire pas bien, Manque le lièvre et tue un chien, Chasse, dans RICHELET dans MANQUER
L'homme.... Ignorait en repos jusqu'aux routes certaines Du méandre vivant qui coule dans ses veines, Poëme sur le siècle de Louis-le-Grand dans MÉANDRE
Ah ! s'écria la bûcheronne, pourrais-tu bien toi-même mener perdre tes enfants ?, Contes, le petit Poucet. dans MENER
Une taille menue, Cendril. dans MENU, UE
Bonnes gens qui fauchez, si vous ne dites au roi que le pré que vous fauchez appartient à M. le marquis de Carabas, vous serez tous hachés menu comme chair à pâté, Chat botté. dans MENU, UE
Olivier Patru était l'homme du royaume qui savait mieux notre langue, Hommes ill. Patru. dans MIEUX
....Deux imprudentes princesses Qui passaient tous les jours dans de vaines mollesses, Contes, l'Adroite princesse. dans MOLLESSE
La moufle est composée de deux pièces de bois percées en façon de mortaises, dans lesquelles il y a des poulies de cuivre, Vitruve, dans RICHELET dans MOUFLE
Ce n'est pas que la patience Ne soit une vertu des dames de Paris ; Mais par un long usage elles ont la science De la faire exercer par leurs propres maris, Griselidis. dans PATIENCE
Partout alors est en campagne Le pétillant vin de Champagne ; Le maître ne l'épargne pas, Chasse, dans RICHELET dans PÉTILLANT, ANTE
Et déjà les galants chasseurs Ont fait placer sur des feuillées Les dames de neuf habillées, Chasse, dans RICHELET dans PLACER
Et sous les pas nombreux de leur danse légère Faire à peine plier la mousse et la fougère, dans RICHELET dans PLIER
On cuit ; c'est un soleil ardent, Qui ses traits à plomb va dardant, Mais d'une force si cruelle Qu'on se sent bouillir la cervelle, Chasse, dans RICHELET dans PLOMB
Il est des gens de qui l'esprit guindé, Sous un front jamais déridé, Ne souffre, n'approuve et n'estime Que le pompeux et le sublime, Peau d'âne, Préambule. dans POMPEUX, EUSE
Je ne vois rien que le soleil qui poudroie et l'herbe qui verdoie, Contes, Barbe-Bleue. dans POUDROYER
Il couvrit l'horizon d'un or brillant et pur, Pour y répandre ensuite et le pourpre et l'azur, Poésies, dans RICHELET dans POURPRE
Tant les veneurs ont tous en tête D'être à la prise de la bête, Chasse, dans RICHELET dans PRISE
Que faire ? aller à la remise Serait une vaine entreprise ; De leur premier vol toutes trois, Elles [les perdrix] ont attrapé le bois, Chasse, dans RICHELET dans REMISE
Nous ne pouvons plus nourrir nos enfants.... je suis résolu de les mener perdre demain au bois, Contes, Le petit Poucet. dans RÉSOUDRE
Dans son palais il la tient resserrée, Loin de tous les plaisirs qui naissent à la cour, Grisélidis. dans RESSERRÉ, ÉE
D'un savant traducteur on a beau faire choix [pour les poëtes grecs], C'est les traduire en ridicule Que de les traduire en françois, Parallèle des anciens et des modernes, préface dans RIDICULE
Je voudrais dès demain pouvoir vous satisfaire ; Mais, à mon sens, Philis, l'hymen est une affaire Où, plus on est prudent, plus on est empêché, Griselidis. dans SENS
Il sent soudain frapper et son coeur et ses yeux Par l'objet le plus agréable...., Contes en vers, Grisel. dans SENTIR
Est-ce, dis-je, un fort grand plaisir, Lorsque l'on dort du meilleur somme.... D'être tout à coup réveillé Et cruellement tiraillé Par un pauvre ami que harasse L'inquiet démon de la chasse ?, Chasse, dans RICHELET dans TIRAILLER
Tous ont ce qu'il faut pour la chasse, Fusils, bassets, furets, tirasse, Chasse, dans RICHELET dans TIRASSE
Ou lorsque dans un traquenard Vous prenez quelque vieux renard, Chasse, dans RICHELET dans TRAQUENARD
Mais, se laissant aller à l'ardeur qui l'emporte, Il passe aux végétaux, pour voir de quelle sorte, Dans son travail secret, la nature conduit L'admirable progrès de la plante et du fruit, Épît. à la Quintinye, dans RICHELET dans VÉGÉTAL, ALE
Les vins couverts et veloutés Par les vieillards furent goûtés, dans RICHELET dans VELOUTÉ, ÉE