PELLET

Citations

Je conseille aussi l'échaudage, pratiqué lorsque la vigne dort, comme complément de l'épontage, dans Travaux de la Comm. départem. contre le phylloxéra, Perpignan, 1874, p. 91 dans DORMIR
L'épontage ramène la pyrale à son état normal ; les pontes étaient, tout simplement, écrasées entre les doigts.... l'épontage devra être appliqué quelques jours après la naissance du papillon, dans Trav. de la comm. dép. contre le phylloxéra, Perpignan, 1874, p. 89 et 90 dans ÉPONTAGE
Je conseille l'échaudage, pratiqué lorsque la vigne dort, comme complément de l'épontage, ib. p. 91 dans ÉPONTAGE
L'épontage, préconisé par M. V. Audouin, en 1837, et par M. Vautrin de Lamotte, en 1857, ib. p. 89 dans ÉPONTAGE
Celles-là [feuilles] renferment la chrysalide de la pyrale ; elles doivent être coupées, placées dans le sac que l'éponteur devra porter sur lui, et brûlées, Trav. de la comm. départ. contre le phylloxéra, Perpignan, 1874, p. 197 dans ÉPONTEUR
Nous avons vu encore quelques larves d'hélops ; les vignerons prétendent que cet insecte s'introduit dans le bourgeon à peine éclos pour se nourrir des petites feuilles, Trav. de la Comm. dép. contre le phylloxéra, Perpignan, 1874, p. 105 dans HÉLOPE ou HÉLOPS
M. Numa Lloubes, notre honorable président, et M. Henri Menier, lépidoptériste très distingué, dans Travaux de la Commis. départ. contre le phylloxéra, Perpignan, 1874, p. 86 dans LÉPIDOPTÉRISTE
Je rejette les bains d'acide sulfureux, la sulfuration, parce qu'ils peuvent faire périr les souches lorsque l'application se trouve mal faite, dans Trav. de la comm. gén. contre le phylloxéra, Perpignan, 1874, p. 91 dans SULFURATION