PALSGR.

Citations

Sans avoir fait son académie, un voyageur monte à cheval, Ém. II dans ACADÉMIE
Il me fit entendre qu'il cachait son vin à cause des aides, Conf. IV dans AIDE
Absentez-vous pour ung peu, si vous me voulés croire, p. 415 dans ABSENTER (S')
Je ne puis pas accentuer à droyt en la langue latine ; car ma langue françoise m'empesche, p. 415 dans ACCENTUER
Les puissans accrochent tous jours sur leurs poures voysyns, p. 417 dans ACCROCHER
Si vous vous acoustumez d'aynsi accocquiner, les gens vous tiendront pour ung belistre deshonté, p. 504 dans ACOQUINER
Qui est admonesté est à demy armé, p. 417 dans ADMONÉTER ou ADMONESTER
Ayrés ces draps de paour de vers, p. 419 dans AÉRER
Vous affriollez cet enfant tant que vous le gastez, p. 483 dans AFFRIOLER
Affriollez le ainsi dans sa jeunesse, et vous aurez de lui un beau veau en brief, p. 488 dans AFFRIOLER
Il me voulut volontiers agacer, p. 657 dans AGACER
Vous ne lui deveriez pas aliener ses biens, p. 420 dans ALIÉNER
Vous avés aliené ce jeune homme de vous à tort et sans cause, ib. dans ALIÉNER
Tu n'es qu'un fol de l'amourescher, elle n'est pas pour toy, p. 784 dans AMOURACHER
Ilz sont si fort annexez qu'on ne les peult separer d'ensemble, p. 432 dans ANNEXER
Si ceste antique estoyt mise en or, ce seroyt une belle chose, p. 487 dans ANTIQUE
On eust pensé qu'il eust esté ung fort riche homme, mais il est grandement à l'arriere de ses affaires, p. 423 dans ARRIÈRE
Il a articlé contre vous aultrement que vous ne pensés, p. 437 dans ARTICULER
Il a aspiré cest office ung long temps, p. 421 dans ASPIRER
Pour assumer une si grant charge sur toy, p. 439 dans ASSUMER
Avés vous point ouy qu'on sceut charmer ung cheval des avyves ?, p. 481 dans AVIVES
Il n'est pas bon tanneur ; car il ne sçayt besanner son cuyr, p. 574 dans BASANER
Ceste becquasse n'est pas assez rostye, p. 694 dans BÉCASSE
Pourquoy bigarres tu ton saion en ceste façon ?, p. 482 dans BIGARRER
Il nous fait accroire qu'il estoit à la feste, mais il ne sçait pas qui tenoit le hault bout, p. 713 dans BOUT
Advisez, je vous prie, ce poirier boutonne desja, p. 672 dans BOUTONNER
Ceste navire n'estoyt pas si bien calfetrée, quant elle fut premierement faicte, p. 473 dans CALFEUTRER
Chamahieux, p. 102 dans CAMAÏEU
Elle se cambre, en marchant, très fort, p. 461 dans CAMBRER
Vous allez en cambrant comme se ce fust ung qui eust les rayns rompus, p. 573 dans CAMBRER
Je lui abas son cacquet, p. 414 dans CAQUET
Il me fache de vous ouyr caquetter ainsi hors de saison, p. 430 dans CAQUETER
Je prends noise ou castille, p. 757 dans CASTILLE
Chagryn fait les gens aager bien tost, p. 418 dans CHAGRIN
J'ay englué vingt vergettes ce matyn ; si je eusse ung chat-huant, nul petit oyselet ne me escaperoit, p. 612 dans CHAT-HUANT
Tu resembles au viel cheval de mon pere, tu ne veulx poynt marcher jusques à tant que tu soyes picqué, p. 427 dans CHEVAL
Quand on vous offre le coychon, il fait bon ouvrir le sac, p. 594 dans COCHON
Coyschonet, p. 187 dans COCHONNET
Il a bien colloqué sa fille, p. 462 dans COLLOQUER
Commensal (rendu en anglais par boorder that gothe to borde), p. 199 dans COMMENSAL
L'aucteur qui compila ce livre vouldroyt qu'il fust en sa puissance de faire plus grant service à son pays, p. 491 dans COMPILER
Corpsage, p. 198 dans CORSAGE
Corpset, p. 187 dans CORSET
Ils ne sont pas trestous couchez encore, qui auront malvais repos anuict, p. 422 dans COUCHER
Se on ne tient jeunesse bien court, elle sera bien tost gastée, p. 597 dans COURT, COURTE
En verité, damoyselle, vous estes crottée, p. 445 dans CROTTER
Qu'on lui face du feu viste, le poure homme est crotté jusques aux genoulx, p. 636 dans CROTTER
Il n'est jà besoing de faire tant affaire, on vous deffroyera cela, p. 450 dans DÉFRAYER
Escoutez comment ce petit garçon se sçayt desgoyser, p. 482 dans DÉGOISER
Je me demarie, p. 350 dans DÉMARIER
Desossez ceste venayson, p. 747 dans DÉSOSSER
Descenglez mon cheval et ostez luy sa selle, p. 768 dans DESSANGLER
C'est ung passe temps que de veoir ung lievre doubler et redoubler, p. 682 dans DOUBLER
Ses yeulx sont si très esquarquillez de force de boyre, qu'il les a aussi rouges qu'ung furon [furet], p. 457 dans ÉCARQUILLER
Escarquille toy, et je chasserai ces brebis entre tes jambes, p. 738 dans ÉCARQUILLER
Trop hanter les femmes effemine la personne, p. 631 dans EFFÉMINER
Ne embarboyllez vostre neuve robe, je vous prie, p. 549 dans EMBARBOUILLER
Je aime aussi chier embeurrer mon pain que de l'emmieller, p. 739 dans EMBEURRER
Vous avez tellement embrouyllé cest escheveau qu'on ne le peut desassembler, p. 494 dans EMBROUILLER
Il n'y a riens meilleur contre la roigne qui vient aux testes des petitz enfants que de les emmieller, p. 432 dans EMMIELLER
Tous ne peuvent esplucher du safran, il faut que les aulcuns espluchent des poys, p. 657 dans ÉPLUCHER
Erigez ceste ymage qui est couchée à terre ycy en ung coing, p. 436 dans ÉRIGER
Les ungz le disoyent estre inspiré du saint esprit, et les aultres le disoyent estre inspiré des espritz du cellier, p. 537 dans ESPRIT
Faullourde, p. 197 dans FALOURDE
Trois fueillars vindrent au devant de luy près l'orrée d'ung boys et le destrousserent de tout tant qu'il eut vaillant, p. 693 dans FEUILLARD
Vous avez mangé plus de feves que d'amandes pellées, p. 457 dans FÈVE
On peult flechir une gaulle nouvellement cueillie, p. 448 dans FLÉCHIR
La bonne femme ne sercheroyt jamais sa fille au four, si elle n'y eust esté paravant elle-mesmes, p. 708 dans FOUR
Je passoye par l'eglise de Saint Martin, quand la gamme sonnoyt, p. 484 dans GAMME
Cest hamesson n'est pas trop bien amorcé pour prendre des guerdons, p. 443 dans GARDON
Vous mignottez cest enfant si très fort que vous le gasterez, p. 483 dans GÂTER
Quant Adam beschoyt et Eve filoit, qui estoyt alors gentilhomme ?, p. 511 dans GENTILHOMME
Avise, je te prie, comment ce gentyllastre braggue en se promenant, p. 563 dans GENTILLÂTRE
Ce vent de mars vous garschera les levres, P. 434 dans GERCER
Il grassie ung petit, mays cela luy siet bien, p. 612 dans GRASSEYER
Trop est cuit qui au gril tient, p. 471 dans GRIL
C'est ung passe temps, quand je bats le villayn, que de l'ouyr grommeler, quand j'ay le dos tourné, p. 642 dans GROMMELER
Ilz ont groulé par dessus ma teste despuis trois heures au matyn, p. 693 dans GROUILLER
Tu te congnois en fient [fiente] de grues, ton pere estoyt poullayllier, p. 475 dans GRUE
Guindez la grue plus vistement, p. 782 dans GRUE
Il vous fault mettre le bonnet à gyngoys, p. 831 dans GUINGOIS
Harias (h aspirée), p. 18 dans HARIA
Trop tost heurte à la porte qui maulvayses nouvelles apporte, P. 466 dans HEURTER
Cecy est trop hardyment fait à vous de vous ingerer en ceste compaignie, p. 672 dans INGÉRER (S')
Je luy insinuerai...., p. 608 dans INSINUER
Au XVIe siècle, lequel devant une consonne était prononcé lequé, p. 62 dans LEQUEL
Advisez comment elle lorgne ; n'est elle pas une fiere dame ?, p. 614 dans LORGNER
Montagnes ne s'encontrent jamays, mays gens de cognoissance s'encontrent souvent, p. 635 dans MONTAGNE
Et est le pays montueux en partie, en partie plainier, p. 883 dans MONTUEUX, EUSE
Voicy ung mouchouer, essuiez vostre visaige, car vous suez fort, p. 783 dans MOUCHOIR
Il fault bien qu'il naige, qui est soutenu par le menton, p. 451 dans NAGER
Au temps qui court, qui a beau nez, il boit à la bouteille, p. 811 dans NEZ
Il est tellement obliteré qu'on ne le peult point lire, p. 740 dans OBLITÉRER
Tant facent ilz bonne mine, si il y a de l'oignon, p. 595 dans OIGNON
L'en, l'on ou on peult estre bien joyeux, fol. 102, verso. dans ON
Laissez le faire, il ponderera la matiere bien assez, avant qu'il donne jugement, p. 770 dans PONDÉRER
Il est si poussif qu'à payne peult il parler, p. 429 dans POUSSIF, IVE
Tous les misteres de la passion estoyent prefigurés au vieulx testament, p. 664 dans PRÉFIGURER
Les hommes tumbent en poverté, les aulcuns par larrons.... et les aulcuns par prodiguement despendre, p. 361 dans PRODIGUEMENT
Si ces ays ne soyent mieulx rabottez, jamays ne les joyndrez bien ensemble, p. 660 dans RABOTER
Rengainez vostre rapiere, vous estes homme hardy assez, p. 676 dans RAPIÈRE
Il a demoly son chasteau rasibus de terre, p. 522 dans RASIBUS
Qui n'a poynt d'habillemens nouveaux, fault qu'il ravaulde souvent ses vieulx, p. 655 dans RAVAUDER
Contre une place creuse la voix de l'homme rebondit voulentiers et fait ung echo, p. 680 dans REBONDIR
C'est ung passe temps que de veoir ung lievre doubler et redoubler, p. 682 dans REDOUBLER
Je ne puis pas ici endurer, les rays du soleyl se reverberent si fort, p. 682 dans RÉVERBÉRER
Le villayn ricanne comme ung chien soubz ung huis, p. 551 dans RICANER
Cela se peult bien rismer, mais il ne s'accorde pas, p. 691 dans RIMER
Je rainceray ces drapeaulx que j'ay ici en la jatte, et après je feray la lessive, p. 691 dans RINCER
Rivez ce clou, et alors il tiendra ferme, p. 690 dans RIVER
Te baille ton pere exhibition à l'université pour aller rauder de nuyct ?, p. 570 dans RODER
Je ruminerai ceste matiere à par moy, et prendray advis à mon oreiller, p. 508 dans RUMINER
Ne vous fiez point en luy, il se ruse avec tous ceulx à qui il a afaire, p. 731 dans RUSER
Ses edifices s'avancent, car il a salairié plus d'ouvriers, p. 673 dans SALARIER
Je suis de son segret privé, p. 424 dans SECRET
Ceste mayson est transposée cen dessus dessoubz, p. 421 dans SENS DESSUS DESSOUS et SENS DEVANT DERRIÈRE
Fortune lui a versé sa chance cen dessus dessoubz, p. 540 dans SENS DESSUS DESSOUS et SENS DEVANT DERRIÈRE
Je ne nye pas qu'il ne soit bonne raison de le solliciter ; mais de l'importuner trop est contre toutes bonnes meurs, p. 629 dans SOLLICITER
Tout ainsi que la lumiere Les tenebres devant soy chasse, Tout ainsi doulx regart defface Les tenebres où le cueur gist, p. 877 dans TÉNÈBRES
Il est horriblement hastyf en son courroux, il me vilipendoyt comme si je eusse esté ung chien, p. 690 dans VILIPENDER
C'est maulvays signe qu'il vomyt ou gomyt ainsy, p. 652 dans VOMIR