P. GIRAUDEAU

Citations

Autres [marchandises] qui viennent des Indes.... coton en rame.... laine de vigogne, alpaca ou alpague, la Banque rendue facile, in-4°, Paris 1739, p. 388 dans ALPAGA
Toiles blancards : ces toiles sont ainsi appelées parce que le fil qui sert à les fabriquer a été à demi blanchi avant que d'être mis en oeuvre ; elles se fabriquent aux environs de Rouen, et sont propres pour les Indes espagnoles, la Banque rendue facile, p. 472 dans BLANCARD ou BLANCHARD
Blé acheté en Sicile.... pour droits de carricature, port jusqu'au bâtiment et autres menus frais, jusques à l'embarquement...., la Banque rendue facile, p. 160 dans CARRICATURE
Ces rapports diffèrent, suivant que la soie est plus ou moins conditionnée, la Banque rendue facile, in-4°, Paris, 1769, p. 468 dans CONDITIONNÉ, ÉE
Devident, c'est la répartition des profits que les grandes compagnies de commerce font à leurs actionnaires, la Banque rendue facile, p. 112 dans DIVIDENDE
Fret, c'est précisément sur mer ce qu'on appelle voiture ou port des marchandises sur terre ; sur le ponant on dit fret, et sur la mer Méditerranée nolis, la Banque rendue facile, Paris, 1769, p. 11 dans FRET
On y fait [à Berlin] beaucoup d'ouvrages d'acier, des glaces de miroir, plusieurs sortes de galanteries, la Banque rendue facile, p. 391 dans GALANTERIE
Elle [la ville de Paris] a cependant plusieurs manufactures et fabriques : telles sont.... celle des chapeaux de castor et autres, la galanterie ou les modes, la bijouterie...., ib. p. 391 dans GALANTERIE
On en tire [de Milan] beaucoup de soies et galette, du lin...., la Banque rendue facile, in-4, Paris, 1769, p. 391 dans GALETTE
Des popelines et toute sorte d'étoffes de galette et mi-soie, ib. p. 392 dans GALETTE
Si un particulier qui doit faire un payement en louis d'or mirlitons, dont le cours est toléré à Genève à 11 livres 5 sous, est obligé, pour se les procurer, d'en donner 11 livres 5 sous 6 deniers, alors les 6 deniers par mirliton qu'il donne de plus s'appellent agio, la Banque rendue facile, Paris, 1769, p. c. dans MIRLITON
Brut ou ort, ces deux mots expriment la même chose, c'est-à-dire le poids d'une marchandise pesée avec ce qui l'enveloppe, la Banque rendue facile, Paris, 1769, p. G. dans ORT
Des souliers pelissés, la Banque rendue facile, p. 387 dans PELISSÉ. ÉE
Des dentelles communes à picots, faites à Anvers, Banque rendue facile, p. 167 dans PICOT
Les prix des changes sont certains et incertains ; dans toutes les négociations de lettres de change tirées sur des places étrangères, il y a toujours une place qui donne le prix certain ou incertain, et une qui...., la Banque rendue facile, p. 5 dans PRIX
On en peut voir le détail dans le prix courant qu'on imprime à Amsterdam, la Banque rendue facile, p. 387 dans PRIX
Le grand-livre ou livre de raison doit contenir tous les comptes généraux et particuliers, auxquels les articles qui sont sur le journal doivent être rapportés, soit en débit, soit en crédit, la Banque rendue facile, p. v. dans RAISON
L'ordonnance de Louis XIV du mois de mars 1673 détermine le sens du mot rechange ; car en disant : Il ne sera point dû ou accordé de rechange, tous les tribunaux entendent que l'on n'accordera que le change direct, la Banque rendue facile, p. X. Le rechange s'effectue par une retraite, Code de commerce, art. 177 dans RECHANGE
Diminution du prix qu'un acheteur est en droit d'exiger d'un vendeur, lorsque les marchandises ne se trouvent pas de la qualité, ou les pièces de la longueur ou de la largeur, sur quoi on en a réglé le prix, la Banque rendue facile, p. X dans RÉFACTION
Un banquier de Paris ayant à remettre à Amsterdam, la Banque rendue facile, p. 50 dans REMETTRE
Il faut entendre par le mot de retraite, une lettre de change qu'un négociant tire sur un autre négociant qui en avait tiré une autre sur lui, au moyen de laquelle il se rembourse non-seulement de ce qu'il a déboursé, mais encore de sa provision, courtage et port de lettres ; pour l'ordinaire les retraites sont ruineuses à ceux qui les font faire, la Banque rendue facile, p. Y dans RETRAITE
Les banquiers et les négociants qui remettent les lettres de change aux sansaux pour les négocier, les signent en blanc avec le jour de la remise ; les sansaux les donnent de même à ceux qui les prennent, sans leur être d'aucune garantie, à moins de convention expresse ; en ce cas le sansal remplit l'ordre en sa faveur, et passe le sien à celui à qui il remet la lettre ou le billet, la Banque rendue facile, p. 154 dans SANSAL
Il y a aussi [à Rotterdam] des savonneries de savon noir ou verdâtre, qui se fait d'huile de baleine, de vieux beurre et de cendres qui viennent d'Allemagne, la Banque rendue facile, p. 171 dans SAVONNERIE
Spéculation, c'est acheter soi-même ou faire acheter par quelques correspondants, soit pour son propre compte, soit en participation, certaines marchandises, dans le temps qu'elles sont au-dessous de leur prix ordinaire, pour les revendre ensuite, soit dans le même endroit où l'achat est fait, soit en les faisant passer en d'autres endroits, la Banque rendue facile, p. Y. dans SPÉCULATION
On peut spéculer sur toutes sortes de marchandises, la Banque rendue facile, p. 122 dans SPÉCULER
Chaque action de la banque [de Londres] est de 100 livres de stock, c'est-à-dire du premier fonds, la Banque rendue facile, p. 173 dans STOCK
On y a établi [à Montpellier] plusieurs fabriques d'indiennes ou toiles peintes, la Banque rendue facile, p. 391 dans TOILE
C'est ainsi que l'on nomme [vaisseaux] les grands bâtiments et les navires qui vont en mer ; il y a des vaisseaux de guerre et des vaisseaux marchands, la Banque rendue facile, page z dans VAISSEAU
Les mots de valeur, qu'on emploie le plus ordinairement dans les lettres et billets de change, sont : 1° valeur reçue comptant ; 2° valeur en compte ; 3° valeur en marchandises ; 4° valeur en moi-même ; 5° rarement valeur entendue, la Banque rendue facile, p. z. dans VALEUR