Nicolas ORESME (1325 - 1382)

Citations

Et semblable à l'abeille en nos jardins éclose, De différentes fleurs j'assemble et je compose Le miel que je produis, Ode au C. de Luc. dans ABEILLE
Lorsque je vois ce moderne Sisyphe Nous aboyer, je trouve qu'il fait bien, liv. I, ép. IX dans ABOYER
Cette épreuve faite a donné à mes sentiments la forme invariable qu'ils ont toujours observée, abstractivement de toute réflexion, Lett. à Boutet, 31 mai 1731 dans ABSTRACTIVEMENT
Accostez-vous de fidèles critiques ; Fouillez, puisez dans les sources antiques ; Lisez les Grecs, savourez les latins ; Je ne dis tous, car Rome a ses Cotins, Ép. III, 1, à Marot. dans ACCOSTER
Je me trouve depuis trois ans, moi et mes confrères les actionistes [il avait des actions d'une compagnie qui finit par faire banqueroute] dans le cas de la définition que le merveilleux écuyer de don Quichotte faisait d'un chevalier errant, toujours prêt à être empereur, ou roué de coups de bâton, Lett. à Boutet, 26 déc. 1730 dans ACTIONISTE
Fièvre adurente et soif plus que cynique, Épigr. I, 5 dans ADURENT, ENTE
Et n'estimant dignes d'être applaudis Que les héros par l'amour affadis, Ép. II, 2 dans AFFADI, IE
Un jour un villageois sur son âne affourché Trouva par un ruisseau son passage bouché, Fable. dans AFFOURCHÉ, ÉE
Et à ceux qui sont en eage moyen, amis leur sont necessaires à leurs bonnes actions acomplir, Éth. 229 dans À
À ce que dit est s'acorde ce que disoit un philosophe appellé Eudoxus, ib. 28 dans À
Jà n'en seroit meilleur tant comme il fust habandonné à telles passions, Éth. 4 dans ABANDONNER
Pour ceste science plus clerement entendre, je veul exposer aucuns mos selon l'ordre l'a b c, Éth. 334 dans ABC
Chose naturelment abhominable, Thèse de Meunier. dans ABOMINABLE
De tout mensonge ou tout comme mensonge, il a horreur et abomination, Eth. 134 dans ABOMINATION
Il est inutile à telles collocutions et esbattements ; car il n'i confere et n'i fait rien, mes est triste en toutes choses et abhomine gieu qui est necessaire, Eth. 138 dans ABOMINER
Pour ceste science plus clerement entendre, je veul [veux] de habondant exposer aucuns mos selon l'a b c, Eth. 334 dans ABONDANT, ANTE
Et comme il soit ainsi que latin est à present plus parfait et plus habondant langaige que françois, Prol. dans ABONDANT, ANTE
Et avient aucune foiz qu'une personne est abondant en grans biens pour lonc temps, ib. 22 dans ABONDANT, ANTE
Comme les chiens, quand il oent [entendent] heurter, il abaient tantost sans atendre que il aient conoissance se celui qui heurte est ami ou non, Eth. 205 dans ABOYER
Un homme est dit attrempé [modéré], en ce qu'il n'a pas de tristesse de l'absence des choses delettables, Eth. 96 dans ABSENCE
Selon les vertuz ou les vices nous sommes dits bons ou malvès, et selon les passions absolument considerées nous ne somme diz ne bons ne malvès, Eth. 42 dans ABSOLUMENT
A parler absolument et simplement, telles choses faites par paour [peur] sont involuntaires, ib. 48 dans ABSOLUMENT
L'absolucion [solution] de ceste question appert par la descripcion de felicité qui a esté devant mise, Eth. 21 dans ABSOLUTION
Cette delettation est aussi comme evanouie et absorbée, Eth. 89 dans ABSORBER
La delettation qu'il a en sa vertu asorbe et annichile toute tristesse, ib. 90 dans ABSORBER
Aucuns illiberaux se abstiennent de prendre aucune chose de autrui, Eth. 111 dans ABSTENIR (S')
Se aucun est vaincu de delettation ou de tristeces, des quelles pluseurs se peuvent abstenir, tel est incontinent ou mol, ib. 210 dans ABSTENIR (S')
C'est plus fort de soustenir tristeces ou choses tristes que n'est soy abstenir de choses delettables, ib. 89 dans ABSTENIR (S')
Comme seroit concupiscence et mauvais desirs surmontés et vaincus par abstinence, Eth. 5 dans ABSTINENCE
Vivre sobrement aveque abstinence. Ne faire en rien abstinence de quelconques excès, Thèse de Meunier. dans ABSTINENCE
À ce peut l'en respondre : la cause est pour ce que les choses de mathematiques sont cogneues par abstration, imagination et phantasie, Eth. 181 dans ABSTRACTION
Et aucuns se delettent en abus de deliz [plaisirs] charnels, Eth. 203 dans ABUS
Comme Phalaris qui tenoit une enfant et avoit concupiscence de abuser en par delettation de luxure inconveniente, Eth. 104 dans ABUSER
Faire une comparaison abusive de choses qui ne sont pas comparables, Thèse de Meunier. dans ABUSIF, IVE
Combien que l'acceptation soit naturel, Eth. 76 dans ACCEPTATION
Se aucun veut rendre à celui à qui il est deu son depost ou son gage, et il est contraint à non rendre, l'en doit dire que il fait injuste par accident, Eth. I, 58 dans ACCIDENT
Felicité est de Dieu principalement causée, qui est generalement cause de toutes choses, et très especialment de felicité plus que de nul autre accident, ib. 21 dans ACCIDENT
Bien qui est substance est, par nature, devant bien qui est accident, ib. VI, 10 dans ACCIDENT
Il ne font faute de despendre [dépenser] pour acomplir leur concupiscence, Eth. 109 dans ACCOMPLIR
La fin et l'accomplissement d'une operacion est ou temps que l'en la fait, Eth. 48 dans ACCOMPLISSEMENT
Et est verité que presque tous sont d'un accord et confessent que ce est quant au nom, Eth. 4 dans ACCORD
Quand les paroles s'acordent as oeuvres, il [elles] sont creues, Eth. 295 dans ACCORDER
A chose vraye toutes choses s'acordent, ib. 17 dans ACCORDER
Les autres par malvese acoustumance, les autres pour la très grant malice et perversité de leur nature, Eth. 203 dans ACCOUTUMANCE
Et est telle qualité acquise par estude ou par acoustumance, ib. 32 dans ACCOUTUMANCE
Convient que l'ame de l'auditeur soit preparée par bones acoustumances à ce que elle se delette et esjoisse en bien, ib. 325 dans ACCOUTUMANCE
Il prouva son entencion par le commun parler acoustumé, Eth. 28 dans ACCOUTUMER
Nulle chose ne se peut acoustumer au contraire de ce qu'elle a de nature, ib. 33 dans ACCOUTUMER
La congnoissance de ceste fin donne grant aide et grant acroissement de bien à vie humaine, Eth. 2 dans ACCROISSEMENT
Une de celles puissances ou vertus est cause de nourissement et de acroissement, Eth. 30 dans ACCROISSEMENT
Par convivre et converser avecques les bons est faitte une exercitation et accroissement de vertu, si comme disoit le poete Theognis, Eth. 284 dans ACCROISSEMENT
Puissance augmentative par quoy est fait acroissement, ib. IX, 15 dans ACCROISSEMENT
Donques est delettacion bonne chose, car tout bien en est acreu, Eth. 296 dans ACCROÎTRE
Encore acroist la misere par la memoire du bon temps passé, ib. 22 dans ACCROÎTRE
Les volontaires sont teles comme vendicion, achat, prest, plegerie, usage, Eth. 145 dans ACHAT
Si comme se l'en disoit que pleuresie est plus grant mal que achoper ou hurter son pié, Eth. 169 dans ACHOPPER
Le riche pecunieux souvent aquert ou pert ses richesses par violence ou par force, Eth. IV, 10 dans ACQUÉRIR
Et les choses que l'en fait pour aucun bien acquerir, l'en les fait avecques delettacion, ib. 50 dans ACQUÉRIR
Et l'aquisicion et perfettion d'elles est en nous acomplie par bonne acoustumance, Eth. 33 dans ACQUISITION
L'autre est vie civile et attive, Eth. V, 9 dans ACTIF, IVE
Aucuns excellens et bien bezoignans selon vie attive tiennent que felicité est honnour, ib. dans ACTIF, IVE
Action est operacion, Thèse de Meunier. dans ACTION
L'accroissement ou addicion qui est faite par chascune singuliere operacion n'est pas congneue, Eth. 77 dans ADDITION
La vie de ceulx qui oeuvrent selon vertu n'a mestier d'autre delettacion, qui à elle soit adjoncte, car tele vie a sa delettacion et son propre delit en soy et de soy meisme, Eth. 19 dans ADJOINDRE
Le marié peut cognoistre sa cousine non pas comme son cousin, mais comme son mari adjugié par l'Église, Eth. 164 dans ADJUGER
Il ouvrera [opérera] tous jours et fera très bien selon les circonstances et la qualité des choses que fortune lui administrera, Eth. 25 dans ADMINISTRER
Le magnanime n'est pas admiratif, Eth. 124 dans ADMIRATIF, IVE,
Il ne fait pas grans admiracions ; car il ne repute chose grande...., Eth. 124 dans ADMIRATION
et pour ce que il cuide que l'en face de luy grande admiration et grant loenge, ib. 117 dans ADMIRATION
Il n'appartient pas au magnanime fuir ou refuser celui qui le admoneste en raison, Eth. 120 dans ADMONÉTER ou ADMONESTER
Il ensaignoit les mariniers et amonestoit que il gardassent bien...., ib. 4 dans ADMONÉTER ou ADMONESTER
C'est la conclusion de cest chapitre que Dieu nous adresce à bien faire en delectations et en tristesces, Eth. 39 dans ADRESSER
Semblablement celui qui juge adroit des operacions humaines, qui est sain selon l'ame, Eth. 19 dans ADROIT, OITE
Et quiconque conselle bien, il fait adroit, ib. 182 dans ADROIT, OITE
Celui qui est adulateur ou flateur est ami ou aimé superexcedanment, Eth. 242 dans ADULATEUR, TRICE
Adulateurs, menteeurs et flatteurs, ib. 109 dans ADULATEUR, TRICE
Et est manifeste que celui qui est ami est autre que n'est le flatteur ou adulateur, ib. 300 dans ADULATEUR, TRICE
Et pour ce plusieurs aiment que l'on leur face adulacion, Eth. 242 dans ADULATION
Et en operacions, adultere, larrecin, homicide, ces choses jà et toutes telles sont malvaises selon elles meismes, Eth. 46 dans ADULTÈRE
Se un grant segneur estoit prins et se il se humilioit devant son adversaire par paour de mort...., Eth. 49 dans ADVERSAIRE
Il determine d'une vertu qui peut estre appellée affabilité ou amiableté, Eth. 130 dans AFFABILITÉ
Celui qui le fait selon ce qu'il convient et appartient, il peut estre appellé amiable ou affable ou agreable, Eth. 50 dans AFFABLE
Il ne reçoit ou accepte les paroles des autres ou ne les contre dit pas par amisté ne par affettion d'amour ou de haine, Eth. 131 dans AFFECTION
Il se esjoissent de tel honneur comme d'un signe de la bonne affettion des segneurs à eulz, ib. 243 dans AFFECTION
C'est à dire gens de forte sentence affichiés et ahurtés, qui sont fors à persuader, Eth. 214 dans AFFICHER
Et vertu moral semble avoir grant affinité et estre appropriée as passions, Eth. 318 dans AFFINITÉ
Et aussi comme affirmacion et negacion sont en la pensée ou entendement, semblablement et proporcionellement sont en l'appetit prosecution et fuite, Eth. 171 dans AFFIRMATION
Si comme aucune afflicion ou peine corporel, Eth. 49 dans AFFLICTION
Car eulx punissent et establissent peines et afflictions à tous ceux qui font mal, ib. 72 dans AFFLICTION
Si comme l'armeuriers tent affin que le cheval soit bien armé ; et le chevalier le veult affin que il se combate, Eth. 11 dans AFIN
Et en aucun eage a l'en entendement aussi comme la nature de l'eage en fust cause, Eth. 185 dans AGE
Et à ceulz qui sunt en eage souvrain, c'est à dire moien, amis leur sont necessaires à leur bonnes attions accomplir, ib. 229 dans AGE
Une chose est terrible à un enfant qui n'est pas terrible à un homme aagey, Eth. 80 dans ÂGÉ, ÉE
Et celui qui feroit injuste à se meisme, il seroit agent ou faisant et pacient tout ensemble ou [au] regart de se meisme, Eth. 168 dans AGENT
L'estat de la personne agrave le fait, Eth. 61 dans AGGRAVER
Agonie [exercice], agonization, agonizement sont une chose la quelle est exercitation pour faire les corps agiles et fors, Thèse de Meunier. dans AGILE
Celui qui vouldroit avoir domination et vittoire as luttes ou es courses ou autres gieux as quiex agilité de corps est requise, Eth. 44 dans AGILITÉ
Celui qui le fait selon ce qu'il convient et appartient, il peut estre appellé amiable ou affable ou aggreable, Éth. 50 dans AGRÉABLE
Les choses pesantes et de grant auctorité sont delectables et bien agreables à gens ou [au] langaige de leurs pays, Prol. dans AGRÉABLE
Et le vicieux qui deffaut en ceste matiere est appellé aigre, agreste et dur, Eth. 138 dans AGRESTE
Et celui qui fuit touz tiex deliz de corps, il est agreste et insensible, ib. 37 dans AGRESTE
Et pour celui qui fait mal par aguet cuide bien que celui à qui il le fait souffre injuste, Eth. 159 dans AGUETS
Et avecques ce elle aide à faire et establir et composer loys humaines justes et proffitables, Eth. Prol. dans AIDER
Et le vicieux qui deffaut en ceste matiere est appelé aigre, agreste et dur, Eth. 138 dans AIGRE
Les fors es operacions et faiz perilleux sont acus et aspres, constans et perseverans, Eth. 82 dans AIGU, UË
Et celui qui jouxte d'une lance ferrée et acue et quide qu'elle soit sans fer et ronde au bout devant, ib. 62 dans AIGU, UË
Afin que fureur soit adrescie, menée et conduite par vertu, et que vertu soit enasprie et acuisée et enforcie par fureur, Eth. 84 dans AIGUISER
Les choses aimables ou que l'en fait à ses amis et par lesquelles il semble que les amistés soient determinées vienent des choses aimables que l'en se fait à soy meismes, Eth. 263 dans AIMABLE
Ele vit de l'aer non pas pur et sans mangier, Eth. 23 dans AIR
Se un autre bien, ja soit ce qu'il soit très petit, est adjousté...., Eth. VIII, 15 dans AJOUTER
Et se leur tristece est alegée ou alienée pour l'une cause ou pour l'autre, nous n'en diron plus à present, Eth. 289 dans ALIÉNER
Doncques par les raisons dessus dites et par autres raisons et allegacions, il sembleroit à aucuns que...., Eth. 162 dans ALLÉGATION
Quant les infortunés sont tristes, leur tristece est alegée par ce que leurs amis se contristent et douloient avecques eulz, Eth. 289 dans ALLÉGER
En tele maniere que tu devies et vaises hors de verité, Eth. 163 dans ALLER
Et celui qui est incontinent, il est et va hors de raison, ib. 192 dans ALLER
En la maniere d'aucunes cités qui ont aliances ensemble pour aider l'une à l'autre à soy deffendre en batalles, Eth. 236 dans ALLIANCE
Alteration est transmutation d'aucune qualité, Thèse de MEUNIER. dans ALTÉRATION
Et ainsi sa felicité n'est en riens alterée ne muée, Eth. 25 dans ALTÉRER
Puis que il n'ont en soy chose qui soit aimable ou digne d'estre amée, il ne pevent avoir amiableté à soy meisme, Eth. 268 dans AMABILITÉ
Et en amisté aucune fois l'aman accuse l'amey pour ce que il aime plus que il n'est amez, Eth. 247 dans AMANT, ANTE
Il semble une derision ce que aucuns amans dient simplement que il doivent estre amés autant come il aiment, ib. 244 dans AMANT, ANTE
Et les choses qui sont douces selon verité leur semblent aucune foiz ameres, Eth. 70 dans AMER, ÈRE
Et ceulx qui tantost font l'un à l'autre ouvres amiables, il monstrent par ce que il veulent estre amis, Eth. 235 dans AMIABLE
Et, à dire verité, nous cuidons que tout homme bon et sage soustient et porte amiablement et convenablement toutes fortunes, Eth. 25 dans AMIABLEMENT
Et ainsi appert que le malvès n'est pas disposé quant à soy meisme amiablement, car il n'a en soy chose amable ou qui soit d'amiableté, ib. 268 dans AMIABLEMENT
Premierement c'est raison, pour ce que amisté est une vertu, Eth. 228 dans AMITIÉ
Et à ceste maniere d'amisté attraient aucuns la fole amour de deux persones, des queles une est bele et l'autre est laide, Eth. 244 dans AMOUR
Leurs paroles sont aucunes fois doubles, amphibologiques, à deux visaiges, Thèse de MEUNIER. dans AMPHIBOLOGIQUE
Et en ont un livre que il appellent anatomie, Eth. 29 dans ANATOMIE
À tout viel home ou ancien, l'en ly doit faire reverence selon ce que il appartient à son eage, Eth. 262 dans ANCIEN, IENNE
Et se touz ceulx qui soustiennent perilz et peines par fureur ou autre passion estoient fors de vraye fortitude, les asnes le seroient, Eth. 86 dans ÂNE
L'en peut entendre par ces quatre faces ou par ces quatre angles les quatre vertus cardinaulx, Eth. 24 dans ANGLE
Le juge est comme droit animé et vivant, Eth. 162 dans ANIMER
Pleins de animosité ou hardiece. Sans animosité ou sans grant courage, Thèse de MEUNIER. dans ANIMOSITÉ
Puisque verecunde et paour de mort sont corporeles en ce que il ont annexes transmutacions corporeles...., Eth. 138 dans ANNEXE
Et après, ou [au] quart livre, il determine des autres vertus annexes à vie humaine, ib. 78 dans ANNEXE
Se anichilacion est possible, creacion de niant est possible, Thèse de MEUNIER dans ANNIHILATION
La delettation que il a en sa vertu asorbe et anichille toute tristece, Eth. 90 dans ANNIHILER
Puisque les vices sont consommés et confermez ou endurcis, c'est fort de les destruire ou adnuller et oster, Eth. 74 dans ANNULER
Sa felicité en est comme honie et anullée, ib. 20 dans ANNULER
Et il a reduit soy meisme à l'antecedent, Eth. 69 dans ANTÉCÉDENT
Choses plus sensibles et plus appercevables, Thèse de MEUNIER. dans APERCEVABLE
Et tele apercevance est selon soy delettable, Eth. 286 dans APERCEVANCE
Si comme le medecin conseille se il guerira l'empostume par evacuacion et par prendre medecine, Eth. 68 dans APOSTUME
Et souffist parler de ceulx qui de prime face ont aucune apparence, Eth. 1111 dans APPARENCE
Si comme entre innombrables exemples peult apparoir de ceste très commune proposition, Eth. Prol. dans APPAROIR
Par quoy il appert clerement que nostre bon roy Charles peult estre dit Charles grant en sagesse, ib. dans APPAROIR
Et pour ce comme il apperra après par Aristote, ceste science appartient par especial et principalement aus princes...., ib. dans APPAROIR
Et ce que dit est que prudence est vers choses singulieres, il peut apparoir par signe, ib. 181 dans APPAROIR
La qualité et la quantité de la fortune, et l'appartenance ou procheneté et valour de la personne, Eth. 26 dans APPARTENANCE
Yconomie est art de gouverner ung hostel et les appartenances pour acquerir richesses, ib. 11 dans APPARTENANCE
Et sera mort bien et selon raison appartenante à felicité, Eth. 22 dans APPARTENANT, ANTE
Et ce appartient meismement as philosophes, Eth. VI, 10 dans APPARTENIR
Et de telles operacions aucunes sont où il ne appartient pas loenge, ib. 49 dans APPARTENIR
Et pour ce que l'appellacion et notacion est faite selon le plus...., Eth. 278 dans APPELLATION
Et sont aucuns telx qui ne appetent pas les choses des autres, Eth. 110 dans APPÉTER
Toutes sciences et ars appetent et desirent aucun bien, ib. VIII (13). dans APPÉTER
La partie [de l'âme] qui congnoist peut estre appellée sens, et celle qui appete est nommée appetit sensitif, ib. 32 dans APPÉTER
Telles delectacions sont choses appetibles, Thèse de MEUNIER. dans APPÉTIBLE
Il convient à entendre et regarder à quelles choses nous sommes par notre appetit enclins et de legier mouvables, Eth. 54 dans APPÉTIT
Encor appert il que l'appetit sensitif obeist aucunement à raison, ib. 32 dans APPÉTIT
L'en pardonne plus volentiers, et raison est, as choses qui sont faites par appetis naturels que as autres, ib. 206 dans APPÉTIT
Selon Aristote, cinc puissances ou parties de l'ame sont, c'est assavoir la vegetative, la sensitive, l'appetitive, l'intellective, la motive, Thèse de MEUNIER. dans APPÉTITIF, IVE
Or prenons donques nostre applicacion de la descripcion de vertu, Eth. 48 dans APPLICATION
Il applique la diffinicion de vertu as autres particulieres vertuz et passions, Eth. 33 dans APPLIQUER
Et pour ce applique il sa medecine selon la complexion de chascun singulier que il entent à garir, ib. VII, 13 dans APPLIQUER
Quelles choses il convient apliquer à guarir le corps, ib. 170 dans APPLIQUER
Election est desir appliquet à acceptacion ou execucion, ib. 66 dans APPLIQUER
Encor est-il verité que toute science, quant est de soy, il semble qu'elle peut estre aprise, Eth. 173 dans APPRENDRE
La chose qui est la partie d'un tout approce plus de son tout que le tout ne approce de la partie, Eth. 250 dans APPROCHER
Nom approprié, Eth. 48 dans APPROPRIER
Chescune delettacion est appropriée à l'operacion que elle parfait, et a à elle une affinité, ib. 306 dans APPROPRIER
Les uns et les autres se combatent asprement et avecques fureur, Eth. 87 dans ÂPREMENT
Concupiscence nous assault et nous tempte plus souvent ; mes ire nous tempte plus asprement et moins souvent, ib. 40 dans ÂPREMENT
Nulle chose ne doit estre lessie en l'ordenance et arbitrage ou volenté du juge, Eth. 162 dans ARBITRAGE
Entre ces vertuz intellectuelles il y en a une qui est architettonique et principal et qui ordene de tout, Eth. 180 dans ARCHITECTONIQUE
Science politique est architectonique, c'est à dire princesse et maistresse sus tout l'edifice des loys et de la policie, Thèse de MEUNIER. dans ARCHITECTONIQUE
Les joenes sont fais amis legierement et prestement, et aiment ardaument ou forment, Eth. 234 dans ARDEMMENT
Il superhabundent en despendant l'argent en choses où il n'appartient, Eth. 113 dans ARGENT
Et par ceste difference povons nous arguer à cest propos, Eth. 27 dans ARGUER
Qui diroit ou argueroit ainsy : la terre est entre le soleil et la lune, ib. 5 dans ARGUER
Après je respons as arguemens contraires, Eth. 163 dans ARGUMENT
Par une argumentacion appellée de proporcion transmuée, il convient que il ait tel proporcion de douze à quatre, comme il a de six à deux, Eth. 147 dans ARGUMENTATION
Aristocratie est une espece de policie selon laquele un petit nombre de personnes ont princey et domination sus la communité, Thèse de MEUNIER. dans ARISTOCRATIE
Et ceulx qui se gouvernent selonc police aristocratique dient que c'est vertu, Eth. 146 dans ARISTOCRATIQUE
Aristocratizer est ouvrer et faire selon aristocratie, Thèse de MEUNIER. dans ARISTOCRATISER
Proportion arismetique est quant le grant seurmonte ou excede le moien autant comme le moien seurmonte le petit, Thèse de MEUNIER. dans ARITHMÉTIQUE
Querir peccune ou faire armeures, Eth. 68 dans ARMURE
Si comme l'armeurier tent affin que le cheval soit bien armé, et le chevalier le veult affin que il se combate, Eth. 11 dans ARMURIER
Ceulx qui se esjoissent trop en oudeurs de pommes ou de roses ou de choses aromatiques, Eth. 92 dans AROMATIQUE
Aussy comme une aronde seule ne signifie pas le temps de ver ne un seul biau jour ne le fait pas...., Eth. X, 16 dans ARONDE
Il se efforça de les esracier, Eth. 44 dans ARRACHER
Et est asavoir que aucuns sont demourans et trop arrestés en leur opinion, Eth. 214 dans ARRÊTER
Il entent par art science pratique, et par doctrine science speculative, Eth. II dans ART
Artifice mecanique ou servile, Thèse de MEUNIER. dans ARTIFICE
Personnes de divers artifices, comme sont un medecin et un laboureur de terres, ib. dans ARTIFICE
Et ainsi le voyon nous et en choses natureles et en artificieles, Eth. 306 dans ARTIFICIEL, ELLE
Instruments mecaniques ou artificiels, Thèse de MEUNIER. dans ARTIFICIEL, ELLE
Et ne trueve l'en pas de ceste science livres plus raisonnablement, artificialement et complectement composés que sont les livres de Aristote, Prol. dans ARTIFICIELLEMENT
Les assaillans ou emprenans se reputent plus fors, Eth. 79 dans ASSAILLANT
Les sacrifices anciennement ordenés et teles assemblées estoient faites après ce que les fruis sont cuillis, Éth. 246 dans ASSEMBLÉE
Ainsi voyons nous que l'avaricieux se delette en garder et assembler richesses, Eth. 19 dans ASSEMBLER
En toutes choses c'est fort de prendre le moien et de assener au moien, Eth. 54 dans ASSENER
Ceulx ici mesmes profitassent plus assez en telles besongnes, se avecques la bonne abilité de nature que ilz ont, ilz eussent la doctrine, Prol. dans ASSEZ
En teles choses n'a pas certaine diffinicion ou certain terme ou assignacion de distance, Eth. 242 dans ASSIGNATION
Après il assigne la cause pour quoy tex chevaliers ne ont pas la vraye vertu de fortitude, Eth. 85 dans ASSIGNER
En commun parler nous assignon sapience à ceulz qui...., ib. 117 dans ASSIGNER
Ce n'est pas legiere chose de rendre et assigner de ce raison ou regle certaine, ib. 130 dans ASSIGNER
Et aussi est-il de plusieurs sciences comme de astrologie quant as mouvemens, as jugemens, Eth. 33 dans ASTROLOGIE
Et doncques se l'entention est malvese, tele puissance est appellée astuce ou malicieuseté, Eth., 188 dans ASTUCE
On avait, dans le XIVe siècle, astus, dérivant directement de astutus : Ceulz qui sont prudens et ceulz qui sont astus, Eth. 188 dans ASTUCIEUX, EUSE
Athonie ou innertie, Thèse de MEUNIER. dans ATONIE
Et se telle fin peut estre atainte par plusieurs moiens, les sages regardent par lequel ce peut estre fait plus legierement et mieux, Eth. 67 dans ATTEINDRE
Liberalité doit estre attendue et jugiée selon la substance et la faculté, Eth. 105 dans ATTENDRE
Chose qui a en soy vertu attractive, Thèse de MEUNIER. dans ATTRACTIF, IVE
Delectacion nous est si douce et si aimable, si atrayant, blandissant et decevant, Eth. 55 dans ATTRAYANT, ANTE
Et sommes faiz justes en faisant operacions justes et attrempées, Eth. 34 dans ATTREMPER
Felicité qui est si très grant bien et qui ne doit pas estre attribuée à fortune, Eth. 21 dans ATTRIBUER
Et entre les premieres et les plus nobles conditions que il lui attribuet, ib. 28 dans ATTRIBUER
Ils ont aucune dependance d'une chose ou attribucion à aucune chose, Eth. VII, 12 dans ATTRIBUTION
Il traitte oppinions aucunes sensibles de felicité, Eth. V, 9 dans AUCUN, UNE
Puisque ceste puissance ou partie d'ame participe avecques raison, il convient dire qu'elle est racionele aucunement, Eth. 32 dans AUCUNEMENT
Convient que l'ame de l'auditeur soit avant preparée par bonnes acoustumances, Eth. 325 dans AUDITEUR
Et pour ce ung jeune homme n'est pas convenable auditeur de politiques, ib. 1111 dans AUDITEUR
Nous disons aucuns resguars ou visions corporeles estre delettables ; aussi sont aucunes audicions ou oïr aucunes choses, Eth. 304 dans AUDITION
Toute operacion de vie ou puissance nutritive et de puissance augmentative, Eth. IX, 15 dans AUGMENTATIF, IVE
L'augmentation du cultivement [culte] divin, Thèse de MEUNIER. dans AUGMENTATION
Et nous disons que ami est aussi comme autre soy meisme, Eth. 282 dans AUTRE
Chascun en sa maniere, comme avarice par ouvrer avaricieusement, Eth. 35 dans AVARICIEUSEMENT
Il ne fait pas pour ce avaricieusement, c'est à dire que il ne oste pas à autre le sien, ib. 143 dans AVARICIEUSEMENT
Ainsi voyons nous que l'avaricieux se delette en garder et assembler richesces, Eth. 19 dans AVARICIEUX, EUSE
L'avaricieux dit que le liberal est trop large, ib. 49 dans AVARICIEUX, EUSE
Et semblablement different les delettacions de telz sens les unes d'ovecques les autres, et different d'ovecques la pensée intellective, Eth. 309 dans AVEC
Il appartient au magnifique preparer et ordener tout edifice et habitation noblement et avenantement selon la quantité de ses richesses, Eth. 116 dans AVENAMMENT
Donques à ce que les despens soient avenans et convenables, il convient considerer et resgarder et celi qui les fait et en quoy il les fait, Eth. 112 dans AVENANT, ANTE
Et aussi au devant ilz ne consideroient pas ne ne voioient les perilz à avenir, Eth. 86 dans AVENIR
Nul ne doit improperer ou reprocier à un homme ce que il est aveugley, se il est tel de nature, Eth. 74 dans AVEUGLE
Et ceulx qui en telles choses se ont et se contiennent comme il convient et appartient, Eth. 92 dans AVOIR
Et les sciences [étaient] communement baillées en grec, et en ce pays le langaige commun et naturel c'estoit latin, Prolog. dans BAILLER
Une science qui est forte quant est de soy, ne peult pas estre baillée en termes legiers à entendre, ib. dans BAILLER
Barbares, tous ceulz qui sont de estrange langue, Thèse de MEUNIER. dans BARBARE
Ne le feu ne se peut acoustumer à descendre en bas, Eth. 33 dans BAS, BASSE
Choses appartenantes en batailles ou guerres, Eth. 316 dans BATAILLE
Et de ce fust causée la bataille de Troie, ib. 55 dans BATAILLE
Et nous bataillon ou combatton, affin que après nous menon nostre vie à paes, Eth. 316 dans BATAILLER
Et les autres transmutacions sunt violentes et manifestes, si come batterie, emprisonnement, mort, Eth. 145 dans BATTERIE
Cestui me ferira ou bastera, quant il sera homme, Eth. 206 dans BATTRE
Et semblablement des hommes nous beatifions ceulx qui sont très parfects et comme divins et très bons excellemment, Eth. 28 dans BÉATIFIER
Et aussi nulle punicion ne deffence ne beau parler ou persuasion ne les pourroit retraire de mal faire, Eth. 72 dans BEAU ou BEL, BELLE
Quel profit seroit-ce d'avoir tele bonne fortune qui ne feroit de benefice à autre ?, Eth. 228 dans BÉNÉFICE
Celui qui reçoit aucun bien ou benefice, il est mendre [moindre, inférieur] quant à celui qui le fait, ib. 123 dans BÉNÉFICE
Beneficier autre, est superexcellence ; et estre beneficié d'autre, c'est estre excedé [surpassé], Eth. 123 dans BÉNÉFICIER
Les bien faiteurs aiment plus leurs beneficiez que les beneficiez ne ament ceulz qui leur ont bien fait, ib. 273 dans BÉNÉFICIER
Et ceulz qui veulent bien à autre en ceste maniere, l'en dit que il sont benivoles, Eth. 232 dans BÉNÉVOLE
Citoyens benivoles ou bienvueillans à la policie. - Corps du ciel benivoles ou de bonne influence, Thèse de MEUNIER. dans BÉNÉVOLE
Il les receut benignement, et le prent à gré comme celui qui scet bien...., Eth. 120 dans BÉNIGNEMENT
Si me semble que nous devons beneyr et louer le roy du ciel qui a son peuple pourveu de tel roy terrien, Prol. dans BÉNIR
Aucuns excellens et bien besoignans selon vie attive tiennent que felicité est honnour, Eth. V, (9). dans BESOGNER
Et donques sont telles delettacions et semblent estre serviles et bestiaux, et sont les delettacions qui sont en touchier et en gouster, Eth. 94 dans BESTIAL, ALE
Et sont pluseurs qui semblent du tout en tout bestialx, ib. V, (9). Ces gens ci sont bestiaux, ils ne sont pas dignes d'ouïr telles choses, Bouciq. III, ch. 14 dans BESTIAL, ALE
Mal user de quelconques telz biens, c'est bestialité. - Un qui occist et sacrifia sa mere et en menga.... telles bestialités sont causées par maladies, Thèse de MEUNIER. dans BESTIALITÉ
Il sont trois especes, c'est à savoir malice, incontinence et bestialité, Eth. 191 dans BESTIALITÉ
Et ceste [proposition] est false : homme est beste, Prol. dans BÊTE
En la maniere que l'en duit et chastie un asne ou un autre beste de labeur, Eth. 326 dans BÊTE
Il s'ensuivroit que nulle des bestes mues [muettes] ne les enfans ne feissent nulle operacion voluntairement, ib. 63 dans BÊTE
Une figure quarrée et le dyametre qui la traverse de biais [diagonale] sont de celle condicion que par nulle mesure tant soit petite par quoy l'en peut une de ces deux choses mesurer, l'en ne pourroit l'autre mesurer precisement, Eth. 66 dans BIAIS
Instruments desquex l'on se peut aidier et en user en bien, Eth. 21 dans BIEN
Jà soit ce que les biens de fortune ont aucune foiz mestier ; et s'en aide l'en en aucunes nobles operacions, ib. 24 dans BIEN
Bien est ce que toutes choses desirent, ib. 2 dans BIEN
Et celui est bien né qui a telle disposicion en soy bien née et bien entée de sa nativité et de nature, Eth. 76 dans BIEN
Ceulz qui ont bienfait veulent que ceulz vivent à qui il ont bienfait, pour gaigner et recevoir d'eulz graces et retributions, Eth. 273 dans BIEN-FAIRE
Albert respont et dit bien que adultere ne peut estre bienfait ; mais pour le bien que la femme fist en ce qu'elle delivra le pays d'un tyrant, pour ce le mal adultere lui doit estre pardoné, Eth. 47 dans BIENFAIT
À savoir mon se l'en doit plus rendre grace et retribucion à son bienfaiteur ou donner à son ami, Eth. 261 dans BIENFAITEUR, TRICE
Les bienfaiteurs aiment plus leur beneficiés que les beneficiés ne ament ceulx qui leur ont bien fait, ib. 273 dans BIENFAITEUR, TRICE
Telz benefatteurs pevent legierement recevoir d'autres aussi grans biens ou plus grans, ib. 255 dans BIENFAITEUR, TRICE
Il est bien soiant et appartient teles choses à faire à ceulx qui ont grans possessions, Eth. 115 dans BIENSÉANT, ANTE
Benivolence a similitude à chose amable et semble estre amisté, mes ce n'est pas amisté, Eth. 269 dans BIENVEILLANCE
Amisté est begnivolence entre ceulz qui veulent l'un à l'autre bien contre bien, ib. 232 dans BIENVEILLANCE
Et celui qui en ce excede et veult plaire à chescun, se il le fait de son inclinacion et volonté, sans que il tende à autre fin, il n'a pas nom approprié et par aventure peut estre appellé blafart, Eth. 50 dans BLAFARD, ARDE
Ou se il se cource [courrouce] sans raison ou autrement que par raison, il est à blasmer, Eth. 43 dans BLÂMER
Ce que est blanc, il est blanc as tous et par tout, Eth. 178 dans BLANC
Aussi comme la blancheur de la nege et la blancheur de la farine sont d'une espece, Eth. VII, 12 dans BLANCHEUR
Et quant nulle des parties n'en reporte plus ne moins, mais tant vaillant pour tant vaillant, ou pour ce meisme si comme blé pour blé, tant pour tant, tel pour tel, Eth. 150 dans BLÉ
Donques disons nous bien que ne beuf ne cheval ne autre beste n'est beneuré, Eth. 21 dans BOEUF
Et aussi le lyon ne se esjoït pas en oïr la voiz du beuf, mais pour le beuf mangier, ib. 93 dans BOEUF
Et semblablement ne desirent pas touz unes meismes viandes ou boires, Eth. 95 dans BOIRE
Et semblablement font ceulx qui veulent drecier les fusts ou les bastons qui sont tors, tornés et boisteux, Eth. 54 dans BOITEUX, EUSE
Par aventure n'est-ce pas une meisme chose estre bon home et estre bon citoien, Eth. 145 dans BON
Ignorance d'aucunes circonstances que l'en ne peut pas bonnement savoir, excuse et est appellée ignorance invincible, Eth. 61 dans BONNEMENT
Il est escript que celui qui sera occis perira par la bouche de deux tesmoings ou de trois, Eth. 162 dans BOUCHE
Ceulx qui se boutent es perilz des guerres impetueusement, Eth. 81 dans BOUTER
Doncques affin que en brief concluons, se nous faisons les choses dessus dittes, nous pourrons bien le moien de vertu acquerir, Eth. 54 dans BREF, BRÈVE
Et pour ce les mariés steriles ou brahaignes se departent plus tost d'ensemble que les autres, Eth. 251 dans BRÉHAIGNE
....Des queles alleguer je me passe à present pour cause de briefeté, Eth. 163 dans BRIÈVETÉ
Pour les fumosités et brouillas, l'en ne peut voir les rochers, Eth. 53 dans BROUILLARD
Et après en sa vieillesse il cheït en très grant miseres et en très grant calamités, Éth. 22 dans CALAMITÉ
Pluseurs calumpnacions et mauvais mouvemens en pourroient venir, Thèse de MEUNIER. dans CALOMNIATION
Et seroit ainsi un homme beneuré semblable, quant à ce, à une beste appellée cameleon, Éth. 23 dans CAMÉLÉON
Se il devroit plus obeir à l'ordenance du capitaine de l'ost que à son pere, Eth. 261 dans CAPITAINE
Et de ces choses jà nous en parlons maintenant en figure et en capitulant [récapitulant] grossement, Eth. 48 dans CAPITULER
À plusieurs gens sont aucunes choses delettables qui sont contraires l'une à l'autre, et la cause est car [que] telles choses ne sont pas naturellement delettables, Eth. 19 dans CAR
Et la cause pour quoy nous ne conseillons pas des choses dessus dites est car [que] nule de elles n'est faite par nous, ib. 66 dans CAR
L'en peut entendre par ces quatre faces ou par ces quatre angles les quatre vertuz cardinaulx : c'est assavoir justice, prudence, fortitude, attrempance, Eth. 24 dans CARDINAL, ALE
Car en yver à cas d'aventure peut l'en veoir une aronde, Eth. X (16) dans CAS
... et toutevoies il ferist aucun à cas d'aventure, ib. 62 dans CAS
Felicité est de Dieu principalement causée qui est generalement cause de toutes choses, Eth. 21 dans CAUSE
Et semblablement de ce que aucuns sont injustes ou incontinens, ils en sont en cause, ib. 33 dans CAUSE
Car trois manieres de causes sont : c'est assavoir nature, necessité, fortune, entendement et tout ce qui est cause de ce qui est fait par homme, comme est volenté et les sens naturels, ib. 66 dans CAUSE
Un homme est cause de ses enfans en voye de nature, et est cause de ses operacions en voye de meurs, ib. 72 dans CAUSE
...en la maniere que aucuns le disoient et se causoient [se fondaient sur] de ce que la fin est melleur que n'est la generacion de la fin, Eth. 220 dans CAUSER
Et ce font par faintise et cautele, et les a l'en de legier en despit, Eth. 135 dans CAUTÈLE
Et en medecine c'est legiere chose de savoir ce que il est dit du miel et du vin et de ellebore et de cauteres et de incisions, Eth. 164 dans CAUTÈRE
Et se aucun par cavillacion disoit que la decretale parle de celui qui...., Eth. 162 dans CAVILLATION
Et ce non obstant, il est, entre tous autres vertueus, pour soi souffisant, Éth. 315 dans CE
Celer teles choses, c'est fait de paoureux et de couart, Eth. 124 dans CELER
Les fortunes d'une mesme personne sont variables et sont bonnes et puis sont males et après bonnes, item males en retournant en maniere de cercle ou de roe, Eth. 23 dans CERCLE
Quand le lion voit ou treuve un serf ou une chievre salvage, Eth. 93 dans CERF
Le juge pourroit dire quant il li plairoit que il scet de certain que il n'est pas culpable, Eth. 162 dans CERTAIN, AINE
Pour certain il vault mieux, VI (10). dans CERTAIN, AINE
En commun parler nous assignon sapience es ars à ceulz qui sont les plus certains selon telz ars, ib. 177 dans CERTAIN, AINE
Telles raisons ne font pas certification, Thèse de MEUNIER. dans CERTIFICATION
Et dès maintenant peut assez aparoir quele chose est science, mes toutevoies il en convient plus certifier, Eth. 173 dans CERTIFIER
La remission ou cessation de tel mouvement, Thèse de MEUNIER. dans CESSATION
Mais quant l'amisté est dissolue et cessée vers aucun, Eth. 265 dans CESSER
En dormant l'ame repose et cesse de toutes les operacions selon lesquelles elle est dite ou bonne ou malvaise, ib. 30 dans CESSER
Mais estre batuz et feruz, ce leur est grant peine et grant douleur se il sont sensibles et se il ont char, Eth. 89 dans CHAIR
Si comme la vertu du feu c'est chaleur par quoy il est bon en sa nature ou espece et par quoy il fait bien son operacion naturel, Eth. 43 dans CHALEUR
Et ceulz qui ont receu le bien, il ne leur chaut, se il ne rendent graces ou retribucion, Eth. 273 dans CHALOIR
Aucun peut vouloir que en un champ de bataille celui ait vittoire, qui faint estre champion, Eth. 64 dans CHAMP
Et aussi comme un champion bien aprins contre un ignorant ou ydiot, Eth. 85 dans CHAMPION
Et se aucun veult monstrer à un autre comment champions se doivent combattre, ib. 62 dans CHAMPION
Et aucuns se delettent en mangier charbons et terre, Eth. 203 dans CHARBON
Et à gouverner une naif [nef, vaisseau], il convient considerer la façon de la naif et la charge, Eth. 36 dans CHARGE
Par aventure il auroit opinion que celui qui le visite est trop charchant et trop ennuyeux, Eth. 291 dans CHARGEANT, ANTE
Querir et vouloir estre honoré des humbles et moiens ou petis, c'est une chose charchant et qui n'est pas à loer, Eth. 123 dans CHARGER
Et comme telles fortunes qui peuvent avenir as amis charnels ou autres soient de moult manieres...., Eth. 26 dans CHARNEL, ELLE
Fole amour charnel, ib. 239 dans CHARNEL, ELLE
Et en delettacion charnel, ib. 94 dans CHARNEL, ELLE
Deliz corporels et charneux, ib. IX, 15 dans CHARNEL, ELLE
Et la charpenterie est autre que n'est la fachon du temple, Eth. 301 dans CHARPENTERIE
Semblablement le charpentier fait la maison pour habiter, Eth. 11 dans CHARPENTIER
Un chien quant il chace bien, Eth. IX, 15 dans CHASSER
Il convient punir, chastier et corriger celui qui appete choses laides, Eth. 99 dans CHÂTIER
Et aucuns sont aussi comme sont ceulz qui se doubtent que les autres ne les catoillent, et pour ce il se catoullent et confriquent premierement, Eth. 211 dans CHATOUILLER
Et comme en esté par grant chaut l'en ne dit pas à un homme ou deffent que il ne sue, Eth. 72 dans CHAUD, CHAUDE
Por ce sont congneuz les principes en science naturel comme cestui : tout feu est chaud, ib. XI, 13 dans CHAUD, CHAUDE
Si comme medecine quert un bien, et chevalerie un autre bien, Eth. VII, 13 dans CHEVALERIE
Et pour ce les chevaliers semblent estre fors et avoir la vertu requise en batailles, Eth. 84 dans CHEVALIER
Art de faire frains est dessoubz art de chevaucher, Eth. II dans CHEVAUCHER
Des mariniers, des chevaucheurs, Eth. 84 dans CHEVAUCHEUR
Et se un cyrurgien fendoit ou tranchoit aucun membre pour guarir un homme et il le occioit, Eth. 62 dans CHIRURGIEN
Et celles qui sont involuntaires, il y chiet pardon et aucunes fois misericorde, Eth. 47 dans CHOIR
Celui qui est beneuré n'en cherra pas en telles fortunes comme en chaït le roy Priant, ib. 25 dans CHOIR
Quant ses enfans cherroient en misere, il perdroit sa felicité, ib. 23 dans CHOIR
Il confesse à rendre quid pro quo, chose pour chose, Eth. 254 dans CHOSE
Et semblablement appartiennent à magnificence toutes grans choses qui sont faites pour la chose publique, ib. 114 dans CHOSE
La circonference du cercle, dans MEUNIER dans CIRCONFÉRENCE
Les choses de quoy l'en veult bien avoir congnoissance et circonscription, Eth. X, 16 dans CIRCONSCRIPTION
Quant à present felicité ou bien humain soit ainsi circonscript ou aucunement descript, Eth. X, 26 dans CIRCONSCRIRE
Et ainsi convient il es operacions morales considerer les circonstances, Eth. 36 dans CIRCONSTANCE
Figure circulaire, dans MEUNIER dans CIRCULAIRE
Faire circulation ou estre meu circulairement, dans MEUNIER dans CIRCULAIREMENT
Contraire à la circulation qui commence de A et procede l'autre voie par G et puis par B et revient à A, dans MEUNIER dans CIRCULATION
L'en peust circuler ou aler tout entour, dans MEUNIER dans CIRCULER
Cithare, ce est cythole, dans MEUNIER dans CITHARE
Et ancor quert il plus ou doit querir felicité pour soy et pour les citoiens de sa cité, Eth. 316 dans CITOYEN, ENNE
Et celle apert estre science civille, Eth. 111 dans CIVIL, ILE
Home est ordené à vivre civilment et en communité, Eth. VIII, 14 dans CIVILEMENT
L'on dit que telz gens conversent civilment, ib. 180 dans CIVILEMENT
Distribucion de honeurs ou de pecunes ou de quelconques autres choses qui sont partables entre ceulx qui communiquent en une civilité ou policie, Eth. 144 dans CIVILITÉ
Civilité, c'est la maniere, ordenance et gouvernement d'une cité ou communité, ib. 34 dans CIVILITÉ
Et differe leur civilité de la civilité de ceux qui entendent à faire les citoiens bons en la maniere que une bonne chose differe d'une malvoise, ib. 34 dans CIVILITÉ
Il est tout clair que telles petites fortunes ne font pas...., Eth. 24 dans CLAIR, CLAIRE
Et par ce appert-il clerement que, pour dire un homme beneuré, il ne convient pas ensuir les fortunes, Eth. 23 dans CLAIREMENT
Et est vraisemblable que teles amistés soient cler semées et non pas communes, Eth. 235 dans CLAIR-SEMÉ, ÉE
Son sanc est ou cuer et es euls [yeux] qui sont gros, et ne les clot onques, Eth. 23 dans CLORE
La loy a puissance coactive ou contraignante, Thèse de MEUNIER. dans COACTIF, IVE
Et est contraire à volenté, c'est assavoir necessité de coaction, Eth. 50 dans COACTION
Corrigié par coaction ou contrainte, Thèse de MEUNIER. dans COACTION
Les monarques font aucuns leurs coadjuteurs, Thèse de MEUNIER. dans COADJUTEUR
Se il est juste, il n'est autre chose quelconque que il ait principalement à cuer, Eth. 155 dans COEUR
Enfans qui ont recordé par cueur aucunes choses, ib. 198 dans COEUR
Les vertus de dedens comme la cogitative et ymaginative, Eth. XI, 17 dans COGITATIF, IVE
Les malvaises operacions qui sont faites par cogitacion et deliberacion, Eth. 63 dans COGITATION
Puissance cognitive, Thèse de MEUNIER. dans COGNITIF, IVE
La puissance cognoscitive, Eth. 65 dans COGNITIF, IVE
Si come qui disposeroit quatre choses en une figure quarrée là où il aroit quatre cuignes ou angles, Eth. 150 dans COIN
Si trouva un grant arbre abatu que l'en avoit voulu fendre à coings, ib. 44 dans COIN
Coincider en partie et non pas en tout. - Coincider et estre semblable en aucunes choses, Thèse de MEUNIER. dans COÏNCIDER
Si comme un homme trop colerique est enclin à ire, Eth. 77 dans COLÉRIQUE
Par collacion et composicion de l'un à l'autre faite, Eth. 66 dans COLLATION
Entre la collection des fruis passés et le labeur pour les fruis avenir. - Les collections ou commixtions de toutes les choses dessus dictes, Thèse de MEUNIER. dans COLLECTION
Avoir collocution et compaignie à...., Thèse de MEUNIER. dans COLLOCUTION
Inutile à teles collocucions et esbattemens, Eth. 138 dans COLLOCUTION
Tous ceulx qui sont colloquez et demeurans environ la mer, Thèse de MEUNIER dans COLLOQUER
Ce que il dit eust aucune couleur, mais comme pourroit il coulourer son dit ?, Eth. 297 dans COLORER
Les petiz [corps], disons nous que il sunt bien formez, bien mesurez ou bien colorez, ib. 118 dans COLORER
Combien que les stoyciens dient que...., Eth. 223 dans COMBIEN
Et une conjugacion ou combination qui est faite selon dyametre fait la retribucion estre selon proporcionalité, Eth. 150 dans COMBINAISON
Ilz peuvent estre combinez ensemble, Thèse de MEUNIER. dans COMBINER
Et ce peut assez apparoir par les comedies des anciens et par celles que l'en fait à present, Eth. 139 dans COMÉDIE
Du commandement de très noble et très excellent prince Charles quint de ce nom, par la grace de Dieu, roy de France, Prol. dans COMMANDEMENT
Nulle chose il ne font de ce que il lour ensaignent ou commandent, Eth. 41 dans COMMANDER
Et est semblable, comme qui feroit comparaison d'une chose qui a ame à celle qui n'a point d'ame, Eth. 207 dans COMME
Et semble que le commencement ou principe soit plus de la moitié de toute la besoigne, Eth. XI, 17 dans COMMENCEMENT
Selon Aristote, le monde est perdurable, mès en verité il eut commencement, ib. 66 dans COMMENCEMENT
Aussi est ce simplement impossible que le dyametre du quarré soit commensurable à son costé, Thèse de MEUNIER. dans COMMENSURABLE
Qui excede et passe la commensuration et proporcion qu'il doit avoir, Thèse de MEUNIER. dans COMMENSURATION
Aucune fois un home commet et fait adultere, Eth. 143 dans COMMETTRE
Et toutevoies dit Aristote que l'en doit très peu de choses commettre au juge, ib. 162 dans COMMETTRE
L'en dit que chose d'amis sont communes entre eulz, et est dit pour ce que amisté est en communication, Eth. 245 dans COMMUN, UNE
Pour ce que le liberal est bien communicatif en exposant les pecunes, Eth. 107 dans COMMUNICATIF, IVE
Par faire retribucion est maintenue et gardée communicacion et societé humaine, Eth. 150 dans COMMUNICATION
Selon amitié, qui appartient à communication de nature humaine, un ami se doit esjoïr du bien de l'autre, ib. 26 dans COMMUNICATION
Et donques amisté est en communication, ib. 244 dans COMMUNICATION
Et les communicacions qui semblent estre faites pour delettacion, si comme de ceulx qui dansent, ib. 245 dans COMMUNICATION
Or convient-il plus avant enquerir de ceste chose quant as mors [moeurs], assavoir se il communiquent ou participent au bien ou as maulx qui adviennent à lour amis vivans, Eth. 27 dans COMMUNIQUER
Nulle telle beste ne participe ne ne communique de rien en telle operacion, ib. 21 dans COMMUNIQUER
Telles delettacions esquelles autres bestes communiquent avecques homme, ib. 94 dans COMMUNIQUER
Ceulz qui communiquent ensemble par mariage, ib. 244 dans COMMUNIQUER
C'est forte chose de communer ou communiquer en toutes choses, Thèse de MEUNIER. dans COMMUNIQUER
Home est ordené à vivre civilement et en comunité, Eth. VIII, 14 dans COMMUNITÉ
Politicques est art et science de gouverner royaumes et cités et toutes communités, Prol. dans COMMUNITÉ
Et de ceste justice commutative sont deux parties ou deux manieres, Eth. 143 dans COMMUTATIF, IVE
L'autre espece de justice particuliere est celle qui nous adresche en commutacions [échanges], Eth. 145 dans COMMUTATION
Commutations occultes, Thèse de MEUNIER. dans COMMUTATION
Et est semblable comme qui feroit comparaison d'une chose qui a ame à celle qui n'a point de ame, Eth. 207 dans COMPARAISON
Et pour ce convient-il que toutes choses de quoy l'en fait commutation [échange] soient comparées aucunement et avaluées l'une à l'autre, Eth. 151 dans COMPARER
Celui qui est vertueux a bien aucunes foiz compassion, doulour ou joie, Eth. 39 dans COMPASSION
Et ceste passion, c'est assavoir vercunde [vergogne], ne compete pas et n'est pas convenable à tout eage, Eth. 138 dans COMPÉTER
Et il monstre comme ces deux membres de la division dessus ditte competent et convienent à diverses gens, ib. 69 dans COMPÉTER
Celui fet teles complaisances, affin que par ce li soit faite aucune utilité en pecunes, Eth. 132 dans COMPLAISANCE
Au premier livre il traicte de felicité non pas complectement, Eth. IV dans COMPLÉTEMENT
Il les convient varier selon plusieurs choses qui sont à considerer comme la complexion de la personne, Eth. 36 dans COMPLEXION
Eustrace respond que telle passion peut estre considérée en tant comme elle vient de nature et de complexion, ib. 51 dans COMPLEXION
Et c'est assavoir que plusieurs causes sont par quoy un homme peut estre negligent de bien faire : une est la malice de sa complexion qui le rend pesant, ib. 73 dans COMPLEXION
Sain et bien complexionné en corps et vertueux en ame, Thèse de MEUNIER. dans COMPLEXIONNÉ, ÉE
Et fu instituée [monnaie] selon composicion ou convencion humaine, Eth. 151 dans COMPOSITION
Se nous avions un non qui compresist toutes teles choses, Eth. 144 dans COMPRENDRE
Tele amisté est permanente et durable, car elle comprent en soi toutes les choses qui appartienent et conviennent à amis, ib. 235 dans COMPRENDRE
Ceste science comprend et contient les fins de toutes les aultres ars et doctrines, ib. 111 dans COMPRENDRE
L'element du feu par compression et condempsacion est fait aer ou eaue, Thèse de MEUNIER. dans COMPRESSION
Aer comprimé peut soustenir choses pesantes, Thèse de MEUNIER. dans COMPRIMER
Et semblablement est il de ceulz qui ne tiennent compte de exposer leur pecunes largement, Eth. 280 dans COMPTE
Estre acoustumé de non tenir compte ou creindre trop choses terribles, ib. 37 dans COMPTE
Le concave et le curve d'une ligne circulaire, Eth. 30 dans CONCAVE
Ceste concavité ou superficie concave est très parfettement polie, planée et ouvrée, sans quelcunque aspreté ou endenture, Thèse de MEUNIER. dans CONCAVE
Concave et convexe sont opposites par relacion et non pas par contrarieté, ib. dans CONCAVE
La concavité et curvité de telle ligne ne sont pas deux choses divisées, mes sont ceste ligne meisme, Eth. 39 dans CONCAVITÉ
Tout cercle qui divise son espere [sa sphère] en deux moitiés et a son centre ou [au] centre du monde, est dit concentrique, Thèse de MEUNIER. dans CONCENTRIQUE
Doncques puis je bien encore conclure que la consideracion et le propos de nostre bon roy Charles est à recommander, qui fait les bons livres et excellens translater en françois, Prol. dans CONCLURE
Et de celles choses faire ses moyens et aussi conclurre telles conclusions, Eth. 111 dans CONCLURE
Nous en avons conclu par raison, ib. 17 dans CONCLURE
Une raison sophistique qui nie et conclude faulz, ib. 194 dans CONCLURE
Et pour ce n'est il pas comme nous concludion en une doubte ou raison dessus mise, ib. 211 dans CONCLURE
Et ce que ceste raison conclut est bien verité selon les vertus natureles, ib. 190 dans CONCLURE
Celui qui aime discipline ou mathematiques vers conclusions speculatives, Eth. 306 dans CONCLUSION
La conclusion s'en suit de necessité, ib. 198 dans CONCLUSION
Et après l'en doit estudier comme par eulx et de eulx l'en viegne aus termes et as conclusions des sciences, ib. XI, 17 dans CONCLUSION
Les conclusions de plusieurs sciences sont necessaires, si comme celles de geometrie, ib. 66 dans CONCLUSION
Contencion qui est ennemie et adversaire à concorde, Eth. 229 dans CONCORDE
Amisté appert estre une chose semblable à concorde, Eth. 229 dans CONCORDE
Semblablement convient-il que l'appetit concupiscible se concorde, conferme et obeisse à raison, Eth. 100 dans CONCORDER
Il [Sardanapalus] restoit tousjours enclos avecques ses concubines, Eth. V, 9 dans CONCUBINE
Concupiscence apetice [devient plus petite] par li resister, Eth. XI, 17 dans CONCUPISCENCE
Et un autre fait adultere par sa concupiscence, et y despent du sien et en suefre damage, ib. 143 dans CONCUPISCENCE
Que l'appetit concupiscible se concorde, conforme et obeisse à raison, Thèse de MEUNIER. dans CONCUPISCIBLE
L'autre puissance est concupiscible, et generalement tout appetit sensitif, Eth. 31 dans CONCUPISCIBLE
Aucuns dotteurs font ici ceste question assavoir mon se le juge doit condempner celui que il scet certainement estre innocent, Eth. 162 dans CONDAMNER
Il condempne un larron à mort non pas comme prestre mais comme juge, ib. 164 dans CONDAMNER
Quant un corps par condempsacion est fait en mendre lieu ou par rarefaction en plus grant lieu, Thèse de MEUNIER. dans CONDENSATION
Pour acomplir du tout leur passions et leur desiriers en condescendant et obeissant à la partie de l'ame qui est irracionele, Eth. 278 dans CONDESCENDRE
Par telles condicioneles supposicions, Thèse de MEUNIER. dans CONDITIONNEL, ELLE
Condicionelement, Thèse de MEUNIER. dans CONDITIONNELLEMENT
Et porroit l'en respondre, que aucuns ars sont de delettacion, si come art de faire pigmens, confettions et odeurs, Eth. 221 dans CONFECTION
Avoir confederation et alliances à gens d'autres citez, Thèse de MEUNIER. dans CONFÉDÉRATION
Et s'il est verité que les bonnes operacions de lours amis vivans conferent aucune chose as trespassés, Eth. 27 dans CONFÉRER
Chose violente est de laquelle le principe motif est dehors elle, et en laquelle celi qui la fait ou seuffre ne y confere ne consent ou aide en rien, ib. 47 dans CONFÉRER
Les bonnes fortunes conferent, aident et font aucune chose à magnanimité, ib. 121 dans CONFÉRER
Et est celui qui est veritable et en vie et en paroles, et confesse ses bons faiz, et ne les fait ne plus grans ne plus petis que il sont, Eth. 134 dans CONFESSER
Et se les autres choses prouvables sont ainsi lessées comme confessées, ib. 192 dans CONFESSER
Par aventure pourroit bien aucun dire et confessier que felicité est très grant bien, ib. IX, 15 dans CONFESSER
Se un prestre scet par confession le crime d'un home, il ne peut tel home punir ne excommenier, Eth. 162 dans CONFESSION
À la confidence de l'aide de nostre seigneur Jesu Crist, je Nicole Oresme doyen...., Prol. dans CONFIDENCE
Configuracion des parties, Thèse de MEUNIER. dans CONFIGURATION
Tel jugement font ceulx qui espreuvent les vins et qui assaveurent et confisent les salses et les potages, Eth. 94 dans CONFIRE
Ceste conformité ou alliance peut apparoir par un merveilleux signe, Thèse de MEUNIER. dans CONFORMITÉ
Aucunes fois nous loons celui qui aime honeur comme homme de bon confort et fort courage, Eth. 126 dans CONFORT
Tel son ne est pas corrumpant ne violent, mez est confortatif et vivifiant, Thèse de MEUNIER. dans CONFORTATIF, IVE
Nul ne doit son ami conforter ne soustenir en erreur, Eth. VI, 10 dans CONFORTER
Comme se il voulsissent par ce les bons atraire et conforter en bien, et les malvais retraire de mal faire et leur deveer, ib. 72 dans CONFORTER
Et disoit que toutes choses sont faites par la controversie des elemens du monde, par quoy il departirent de ce que il estoient ensemble en une confusion, Eth. 230 dans CONFUSION
Souffrir et endurer très laides confusions pour un bien qui est comme nul ou petit, c'est condition de malvais, ib. 49 dans CONFUSION
Et touz ceulz qui font sacrifices et congregacions pour teles choses, il attribuent honeurs as diex, Eth. 246 dans CONGRÉGATION
Il cuident que, à mettre les lois, il ne convient autre chose fors congregier, amasser ou assembler les loys anciennement approuvées, Eth. 331 dans CONGRÉGÉ, ÉE
Et se mue [le caméléon] et varie en toutes telles coulours comme ont les choses que il regarde congruement, excepté deux couleurs, Eth. 23 dans CONGRÛMENT
Prudence appelée en grec eustochie, c'est conjecturation, Thèse de MEUNIER. dans CONJECTURATION
Celui est bon conseiller qui scet conjetturer et trouver selon inquisition de raison le plus très grant bien des choses ouvrables, Eth. 179 dans CONJECTURER
Pour ce est-il mestier à celui qui veult attaindre et conjecturer au moien de vertu, que il ait aucunes regles et enseignemens, ib. 54 dans CONJECTURER
Donques est vertu une chose moienne et laquelle conjecture et tent et s'adresce au moien, ib. 44 dans CONJECTURER
Ces trois choses toutes ensemble conjoinctement sont en operacions très bonnes, Eth. 20 dans CONJOINTEMENT
Chose congnoissable, Thèse de MEUNIER. dans CONNAISSABLE
Et encor est il plus convenable à celui qui veult savoir politiques que il ait connoissance de l'ame, Eth. 29 dans CONNAISSANCE
Et pour ce quierent ilz et desirent ilz estre honerez des saiges et entre ceulx de qui il sont congneuz et en bien et en vertu, Eth. V, 9 dans CONNAÎTRE
Delectacions plus connatureles à nous. - Chose à la quelle passion est connaturele, Thèse de MEUNIER. dans CONNATUREL, ELLE
Les vertus sont connexes, mais les vices ne sont oncques connexes, Thèse de MEUNIER. dans CONNEXE
La connexion des vertus, Thèse de MEUNIER. dans CONNEXION
Et les dons du magnifique ont aucunes condicions semblables as dons qui sont consecrés as diex, Eth. 116 dans CONSACRER
Nous conseillons ou faisons conseulx, non pas de la fin ou des fins, mais des choses ordenées à la fin, Eth. 67 dans CONSEIL
L'on pourroit fere question assavoir moult se toute question est conseillable, Eth. 66 dans CONSEILLABLE
Elettion est de chose devant conseillie, Eth. 64 dans CONSEILLER
Nous disons que bien conseillier est la principal operacion de prudence, ib. 178 dans CONSEILLER
Et par ce vouloit Homerus amonnester et induire les roys de Grece que il ne ordenassent pas de la chose publique sans le consentement et elettion du peuple, Eth. 69 dans CONSENTEMENT
Si comme ceulz qui se consentent et tiennent une opinion des mouvemens du ciel ou d'autre speculacion, Eth. 271 dans CONSENTIR
Qui ayme honeur, c'est consequent qu'il ayme bien honeste, Eth. 84 dans CONSÉQUENT, ENTE
Donques est il consequent et bien que nous division ceste chose, ib. 170 dans CONSÉQUENT, ENTE
Et par consequent elettion n'est pas ire, Eth. 64 dans CONSÉQUENT
Il aime ouvrer selon vertu, et par consequent il a en ce delettation, ib. 19 dans CONSÉQUENT
Le prince est garde de juste, et conservateur de justice et de equalité, Eth. 155 dans CONSERVATEUR, TRICE
Et le juge doit plus amer la conservacion du droit commun, qui est bien commun, que du droit ou du bien propre d'une persone privée, Eth. 162 dans CONSERVATION
Il appert que la consideration et la cognoissance de telle fin appartient à ceste science civile, Eth. 111 dans CONSIDÉRATION
Une [partie de l'âme] est vers laquelle l'en a speculacion et contemplacion ou consideracion vers les choses de quoy les ymages sont necessaires, ib. 170 dans CONSIDÉRATION
Enquerir de ceste chose parfaitement est plus propre à autre consideration, ib. 20 dans CONSIDÉRATION
Cest exemple n'est pas à passer sans consideration, Thèse de MEUNIER. dans CONSIDÉRATION
Mesmement consideré que illecques sont baillées certaines regles, bons enseignemens, belles hystoires...., Eth. Prol. dans CONSIDÉRER
Et selon les passions absolument considerées, nous ne sommes diz ne bons ne malvès, ib. 42 dans CONSIDÉRER
L'excellence et vertu de l'oeuvre, c'est que elle soit grande et bonne et tele que elle soit digne de estre considerée à grant admiracion, ib. 114 dans CONSIDÉRER
Le charpentier et le geometrien enquerent et considerent de la line droitte, ib. X (16). dans CONSIDÉRER
Puisque les vices sont consommés et confermez ou endurcis, c'est fort de les detruire ou adnuller et oster, Eth. 74 dans CONSOMMER
Nulz ne pevent savoir se il sont amis ensemble, si ques à tant que il aient consumé ou gasté et despendu ensemble une mesure de sel, ib. 235 dans CONSOMMER
C'est la consumption et le gaast de ceulx qui ne pevent tant despendre [dépenser], Thèse de MEUNIER. dans CONSOMPTION
Consonance est acort de pluseurs sons selon certaines proporcions apelées armoniques, Thèse de MEUNIER. dans CONSONNANCE
Sons concordablement consonans selon les proporcions de musique, Thèse de MEUNIER. dans CONSONNANT, ANTE
Et ne font force de tele mort souffrir, et sont constans sans perdre, pour ce, usage de raison, Eth. 79 dans CONSTANT, ANTE
Il les convient varier [les opérations de médecine] selon plusieurs choses qui sont à considerer, come la complexion de la personne, la disposicion de l'aer, la constellacion du ciel, Eth. 36 dans CONSTELLATION
Ceulz qui sont constitués en grans puissances, come sont princes et grans seigneurs, Eth. 240 dans CONSTITUER
Et les operacions qui precedent l'abit, et par les queles un home est constitué en l'abit qui est perfettion de son ame, elles sont delettables, ib. 220 dans CONSTITUER
Et en la maniere que un consul disoit à ceulz de la cité, Eth. 212 dans CONSUL
Celui qui fait consultation, soit bien, soit mal, il fait questions et raisons d'une partie et d'autre, Eth. 183 dans CONSULTATION
Il avient aucune fois que la consiliacion ou consultacion dure trop lonc temps, ib. 183 dans CONSULTATION
La tierce est vie contemplative, Eth. V, 9 dans CONTEMPLATIF, IVE
De toutes les operacions qui sont selon vertu, la très plus delettable est speculacion ou contemplacion selon la vertu de sapience, Eth. 314 dans CONTEMPLATION
Il monstre et manifeste liberale ment tout ce que il veult, pour ce que il est contemptif et desprisant, Eth. 124 dans CONTEMPTEUR, TRICE
Et par vertu nous nous contenons si comme nous devons en toutes delettacions et tristesces, Eth. 38 dans CONTENIR
Et tel homme portera très noblement et très bien toutes les fortunes, et en tout et pour tout se contendra et fera sagement, ib. 24 dans CONTENIR
Et avecques ce celui qui ne repute rien grant n'est pas contentieus, Eth. 125 dans CONTENTIEUX, EUSE
En jugement contencieux, le juge corrumpu qui a jugié injustement un champ à la partie, il ne prent pas le champ pour soy, mes il prent l'argent, ib. 161 dans CONTENTIEUX, EUSE
Les autres qui sont mal pensis et convoiteux et contencieus sont enclins à machiner contre les princes, Thèse de MEUNIER. dans CONTENTIEUX, EUSE
Leur ame est en contencion et comme en bataille contre soy meisme, Eth. 268 dans CONTENTION
Contencion qui est ennemie et adversaire à concorde, Thèse de MEUNIER. dans CONTENTION
Continence n'est pas vertu, mes est une chose mixte, Eth. 138 dans CONTINENCE
D'un homme continent et d'un incontinent nous loons la partie de l'ame qui a raison, Eth. 31 dans CONTINENT, ENTE
Continent, qui refraint ses malvais desirriers [désirs], Thèse de MEUNIER. dans CONTINENT, ENTE
Les choses contingentes qui pevent estre ainsi et attivement, Eth. 173 dans CONTINGENT, ENTE
Et il suppose par ce que dit est, que election, soit de choses contingentes qui sont en notre puissance, ib. 65 dans CONTINGENT, ENTE
Contingent, chose qui peut estre et peut non estre sans necessité, Thèse de MEUNIER. dans CONTINGENT, ENTE
C'est ethiques et politicques qui sont continues ensemble, et sont une doctrine appellée civile, Eth. III dans CONTINU, UE
L'en doit savoir que, en toute chose continue et divisible, l'en peut prendre ce qui est plus et ce qui est moyen et ce qui est egual, ib. 44 dans CONTINU, UE
En celle [proportionnalité] qui est appelée continue, l'en use d'un terme pour deux, ib. 146 dans CONTINU, UE
Pour la continuation et conservement de humaine espece, Thèse de MEUNIER. dans CONTINUATION
Et ce seroit contradittion, car il y seroit et n'y seroit pas ; et c'est impossible, Eth. 71 dans CONTRADICTION
La negacion contradictoire. - Car il sunt contradictoires, Thèse de MEUNIER. dans CONTRADICTOIRE
Telles choses ne contraignent à mal faire nul homme qui ait en soy usage de raison, Eth. 73 dans CONTRAINDRE
En cest degré de fortitude pevent estre contenus soldoiers et touz ceulx lesquiex convoitise de pecune contraint à combatre, ib. 84 dans CONTRAINDRE
Et pour ce advient souvent que il ont contencions ensemble et veulent contraindre l'un l'autre à faire justice, ib. 273 dans CONTRAINDRE
Et aucunes operacions sont lesquelles l'en ne doit faire pour nulle contrainte ne pour nulle paour, Eth. 49 dans CONTRAINTE
Et aucune foiz avient tout au contraire, Eth. 22 dans CONTRAIRE
Et aucuns sont qui tout au contraire sont contrarians en toutes choses, Eth. 130 dans CONTRARIANT, ANTE
Les gens ont en haine ceulz qui contrarient à leur mouvement et à leur volentés, Eth. 327 dans CONTRARIER
Quant un homme nuist et fait peine hors la loy à aucun qui ne li contrarioit pas ou nuisoit, il fait injuste, ib. 167 dans CONTRARIER
Il determine de la contraireté et opposicion qui est en vices et en vertus, Eth. 51 dans CONTRARIÉTÉ
Contrarieté est distance, et toute distance est mesurée par ligne drette comme la plus briefve, Thèse de MEUNIER. dans CONTRARIÉTÉ
Il semble que tout home puisse avoir aucun juste à tout autre homme avecques lequel il peut communiquer en loy ou composicion ou contract, Eth. 249 dans CONTRAT
.... Par quoy il semble que il se contredie, Eth. 51 dans CONTREDIRE
Et ne leur contrarient ou contredient en rien, ib. 130 dans CONTREDIRE
Il ne reçoit ou accepte les paroles des autres ou ne les contredit pas par amisté ne par inimisté, ib. 131 dans CONTREDIRE
Quant la passion, si comme seroit la bateure, est mesurée et contrepesée, donques ce que un a souffert est appellé damage, Eth. 148 dans CONTRE-PESER
Se aucuns ont contribué peccunes pour metre en marchandises, quant vient au distribuer, l'en en distribue à chescun selon la proporcion des peccunes qui furent contribuées, Eth. 148 dans CONTRIBUER
Quiconques ne povoit payer cest treü [tribut] ou escot ou contribucion, Thèse de MEUNIER. dans CONTRIBUTION
Par cette petite contristation, Eth. 132 dans CONTRISTATION
Il cuident que avecques chascun l'en doie estre et converser sans le contrister, Eth. 130 dans CONTRISTER
Nulz d'eulz ne voudroit contrister celui qui l'aime et qui bien li fait, ib. 253 dans CONTRISTER
Leurs amis se contristent et doulent avecques eulz, Thèse de MEUNIER. dans CONTRISTER
Et disoit que toutes choses sont faites par la controversie des elemens du monde, Eth. 230 dans CONTROVERSE
Il n'est pas convenable que une meisme persone soit des biens communs et enrichie et honorée, Eth. 267 dans CONVENABLE
Se delettacion est repleccion de chose qui est conveniente selonc nature, il avient que le corps en quoi est faite ceste repleccion se delette, Eth. 299 dans CONVENANT, ANTE
Ceulx qui superhabundent en ire sont de dure et forte conversacion et ne pevent pas si bien convivre avecques les autres, Eth. 129 dans CONVERSATION
Et en bonnes fortunes la presence de ses amis luy fait avoir conversacion delettable, ib. 290 dans CONVERSATION
À tele amisté convient lonc temps et longue acoustumance ou conversacion, ib. 235 dans CONVERSATION
Et pour ce fist bien Platon d'enquerir de ces choses, assavoir mon laquelle voye est à tenir ou des principes aux effects, ou la voye converse, Eth. V dans CONVERSE
L'en dit que telz gens conversent civilment, Eth. 180 dans CONVERSER
Et les autres dient celui estre ami avecques lequel l'en convit et converse, ib. 265 dans CONVERSER
À la delettacion et plaisance de ceulx avecques qui il conversent, ib. 130 dans CONVERSER
Scite [Scythie] est une froide region bien loing de Lacedemone, et ne conversent pas les ungs avec les autres, ib. 66 dans CONVERSER
Cercles appelés tropiques, c'est-à-dire conversifs, Thèse de MEUNIER. dans CONVERSIF, IVE
Si comme sont les conversions et les mouvemens du soleil, Eth. 66 dans CONVERSION
Termes convertibles, Thèse de MEUNIER. dans CONVERTIBLE
Toute elettion est voluntaire ; mais il n'est pas ainsi que tout voluntaire est elettion ; et pour ce n'est ce pas tout un convertiblement, Eth. 63 dans CONVERTIBLEMENT
Des termes de ceste matiere, aucuns ensievent un l'autre convertiblement, Thèse de MEUNIER. dans CONVERTIBLEMENT
Et ne se depart ou ne delesse pas ses faiz ou diz des autres ou [au] cas que il les puet tourner et convertir à gieu ou à risée, Eth. 138 dans CONVERTIR
Et pourroit estre converti par raison au contraire, ib. 195 dans CONVERTIR
Ceste ligne est dite concave au regart de ce qui est dedens et est dite curve ou convexe au regart de ce qui est dehors elle, Eth. 30 dans CONVEXE
Il ne peult pas convivre, demourer ou converser avecques chescun autre, Éth. 124 dans CONVIVRE
Il prent eglise pour convocation ou congregation general du pueple, Thèse de MEUNIER. dans CONVOCATION
Bien convoitable, Thèse de MEUNIER. dans CONVOITABLE
Affin que, par la resgarder, l'en ne fust tempté de la [Hélène] convoiter, car elle estoit très belle, Eth. 55 dans CONVOITER
Gaing non moins convoiteusement que laidement croissant, Thèse de MEUNIER. dans CONVOITEUSEMENT
Les convoiteux dient que ce sont richesses, Eth. 1111 dans CONVOITEUX, EUSE
Pour ce que il ont convoitisse de donner et de despendre, il ne font force ne difference en quelle maniere ne de quelle part ils prennent, Eth. 109 dans CONVOITISE
Et la deffaute est illiberalité et est avarice et convoitise, ib. 48 dans CONVOITISE
Les Pitagoriciens furent disciples et ensuivans la dottrine du philosophe appellé Pitagore qui mettoit deux coordinacions de choses [pair et impair], Eth. 46 dans COORDINATION
Il mettoient une ordre de bien ou coordinacion, ib. VI (11). dans COORDINATION
Quant telz deux opinions ou propositions sont conjointes ensemble en un sillogisme qui est une proposition copulative, la conclusion s'en suit de necessité, Eth. 198 dans COPULATIF, IVE
Proposition copulative, Thèse de MEUNIER. dans COPULATIF, IVE
À ceste doubte est copulée et prochaine une autre [doubte], Thèse de MEUNIER. dans COPULER
Et mettroit le charpentier en l'angle a et le corduennier en b, Eth. 151 dans CORDONNIER, IÈRE
La nature bien disposée corporelment se esjoït et delette es choses qui sont simplement delettables, Eth. 220 dans CORPORELLEMENT
Et ainsi appert il que la mise est grande et l'oeuvre est avenant et correspondant, par quoy il s'ensuit que l'euvre soit digne de telle despence, Éth. 113 dans CORRESPONDANT, ANTE
Encor y sont plusieurs motz grecs qui n'ont pas mots qui leurs soient correspondans en latin, Prol. dans CORRESPONDANT, ANTE
Et teles choses sont sans necessité et nient corrumpables, Eth. 173 dans CORROMPABLE
Nostre nature est composée d'une chose et avec ce, d'une autre chose qui est corrumpable, ib. 225 dans CORROMPABLE
Ceulx qui ont l'apetit corrompu et la volenté pour malvois vices se delettent en choses qui ne sont pas bonnes à l'ame, Eth. 19 dans CORROMPRE
Leur corps seuffre continuelment une maniere de corrosion, Eth. 225 dans CORROSION
Choses corruptibles, Thèse de MEUNIER dans CORRUPTIBLE
Chose juste n'est pas corruptive ou corrumpance de cité, Thèse de MEUNIER. dans CORRUPTIF, IVE
Le nom de prodige [prodigue] en grec signifie perdicion et une maniere de corrupcion de son estre et de sa substance, par quoy il se peut vivre, Eth. 103 dans CORRUPTION
De communication politique sont trois especes ; et les corrupcions ou transgressions de elles sont en nombre equal, ib. 245 dans CORRUPTION
Tirannie est corrupcion et malvestié ou empirement de monarchie, ib. 246 dans CORRUPTION
Les anciens cosmografes, c'est à dire ceulz qui ont fait description de la terre habitable, Thèse de MEUNIER. dans COSMOGRAPHE
Il n'est pas dit couart pour ce, se il craint infame ou que l'on ne face villanie à ses gens, Eth. 79 dans COUARD
Et en celui qui est fort, ire, couardie, hardiesse ne font nulle rebellion contre raison ou peu, Eth. 32 dans COUARDISE
Fortitude est plus contraire à couardise que à trop grant hardiesse, ib. 53 dans COUARDISE
Ce que il dit eust aucune couleur, mais comme pourroit il coulourer son dit ?, Eth. 296 dans COULEUR
Pour ce disoit Chaton d'un homme ivre, que ce n'est pas la culpe du vin mais est la culpe du bevant, Eth. 50 dans COULPE
Ou cas que il seroit prouvé par tesmoings en forme de droit que il est culpable, Eth. 162 dans COUPABLE
Celui qui est incontinent, il est culpable du proverbe ou quel nous dison en ceste maniere...., ib. 195 dans COUPABLE
Et les delettacions necessaires sont aucunes corporeles, et teles sont celles qui sunt en boire et mengier et vers oportunité de couple charnel, Eth. 200 dans COUPLE
Et prudence et vertu moral sont couplées et conjointes ensemble et as passions, Eth. 319 dans COUPLER
Et les deux amistés dessus dites ne sont pas tousjours couplées ensemble, ib. 227 dans COUPLER
Vouloir estre honouré entre les grans et des grans, il vient de bon courage et tel se monstre home, Eth. 123 dans COURAGE
Chetif courage, ib. 106 dans COURAGE
Le concave et le curve d'une ligne circulaire, Eth. 30 dans COURBE
En la maniere que aucuns servans vistes et hastis qui s'en cuerent executer avant que il aient oÿ tout le commandement, Eth. 205 dans COURIR
Si comme un cheval quant il queurt bien ou porte bien, il est bon, ib. IX, 15 dans COURIR
Es olimpiades les tres bons et les tres fors ne sont pas coronnés, mes ceulx qui bien besoignent, Eth. 18 dans COURONNER
C'est à savoir que Venus la trisceresse née de Cypre avoit une diverse et variable corgiere ou courroie, Eth. 206 dans COURROIE
Les Stoiciens disent que un bon homme ne se doit onques troubler ne courroucier pour quelconques adversités, Eth. 24 dans COURROUCER
Se nous nous courçons trop fort ou trop tost, ou trop peu ou trop tart...., ib. 42 dans COURROUCER
Et pour ce tantost l'en se aïre et couresce, ib. 205 dans COURROUCER
Elle [la monnaie] n'a pas son pris ne son cours par nature, mes par la loi et par ordenance humaine, Eth. 152 dans COURS
Laides paroles ou courtoises, Eth 137 dans COURTOIS, OISE
Et doit chescun au comancement entendre et prendre garde de qui il reçoit courtoisie, Eth. 255 dans COURTOISIE
Cognoistre sa cousine ou cas dessus dit n'est pas pechié pource que la decretale le deffent, Eth. 163 dans COUSIN, INE
Des choses justes, aucunes en y a qui semblent estre justes seulement par loy ou par coustumes et non pas par nature, Eth. 111 dans COUTUME
La credulité ou opinion. - Teles credulitez et suspections, Thèse de MEUNIER. dans CRÉDULITÉ
Et il s'en croient au jugement de ceulz qui sont bons et sages, Eth. 243 dans CROIRE
Et les richesses de celui qui pesche [pèche] en prodigalité ne croissent pas moult, Eth. 108 dans CROÎTRE
Et celui qui noie [nie] ceste raison, il ne a pas paroles plus croyables, Eth. 296 dans CROYABLE
Il eurent tele croiance par un signe ou argument qui n'est pas souffisant, Eth. 231 dans CROYANCE
Crudelité ou ire, Eth. 204 dans CRUAUTÉ
Espace remplie de huit cubes, Thèse de MEUNIER dans CUBE
Nombre solide et cubique ; figure cubique ou quarrée, Thèse de MEUNIER. dans CUBIQUE
Après ce que les fruis sont cuillis, Eth. 246 dans CUEILLIR
Pain bien à point cuit ou bien fait, Eth. 65 dans CUIRE
Aus cultivateurs et laboureurs de terre. - Les cultiveurs des terres et les pasteurs, Thèse de MEUNIER. dans CULTIVATEUR, TRICE
Toutes choses appartenantes au cultivement [culte] des demones, Éth. 114 dans CULTIVEMENT
Passion curable tant comme par aage comme par pauvreté, Thèse de MEUNIER. dans CURABLE
Curateurs et gardes des choses communes de l'ostel, Thèse de MEUNIER. dans CURATEUR
Les auteurs temptent et se efforcent de dire et de mettre en escript non pas tant seulement les curacions, mes, avecques, la maniere comme il convient faire les cures, Eth. 332 dans CURATION
La cure des filz appartient au pere, Eth. 247 dans CURE
Il met sa cure et son entente à si bonnes sciences, ib. Prol. dans CURE
Et qui ne les fait, il n'a cure de estre bon, ib. 41 dans CURE
Avoir cure et diligence de savoir particulierement les comptes des mises et receptes, c'est condicion de homme qui a vice de parvificence, ib. 113 dans CURE
Nous loons un bon homme aucune foiz en disant qu'il ne cure des honneurs mondains, Eth. 49 dans CURER
Aucune foiz par negligence ou pour ce que l'en n'en cure, sont aucuns ars empirez et oubliez en tout ou en partie par procès de temps, ib. V, 16 dans CURER
La concavité et la curvité de telle ligne, Thèse de MEUNIER. dans CURVITÉ
Et afin que il fasse les gens rire, il dit teles choses que un home gracieux et vertueux ne daigneroit dire, Eth. 178 dans DAIGNER
Ceulx qui carolent et dancent ou chantent ensemble ou qui jouent ensemble des instrumens, Eth. 245 dans DANSER
Ou se aucun vouloit monstrer à un autre que l'en doit traire, et jettast un dart sans qu'il cuidast aucun ferir...., Eth. 62 dans DARD
Et dient les expositeurs que tetragone est un corps quarré comme un dey, Eth. 24 dans
Remembre toi que tu dois savoir ces peuples gouverner, espargner aux subjects et debeller les orgueilleux, Prol. dans DÉBELLER
Semblablement est-il de toute feblesce, debilité ou laidure ou perdicion d'aucun sens ou d'aucun membre, Eth. 74 dans DÉBILITÉ
Et des especes de incontinence une est appellée prevolacion et l'autre debilité ou feblesce, ib. 210 dans DÉBILITÉ
La faulseté et la debilité des principes, Thèse de MEUNIER. dans DÉBILITÉ
C'est affoiblir et debiliter la vertu de la loy, Thèse de MEUNIER. dans DÉBILITER
Donques il demeure tousjours debteur, Eth. 258 dans DÉBITEUR, TRICE
Et la vertu moienne, nous l'appellons mansuetude ou debonnaireté, Eth. 49 dans DÉBONNAIRETÉ
Et l'une partie de l'ame le trait de sà et l'autre de là, Eth. 268 dans DEÇÀ
Et par ce il decernera et jugera droiturierement la quelle chose est bien, Eth. 76 dans DÉCERNER
En ces icy pourroient estre plusieurs deceus et es autres nul ou pou, Eth. IIII dans DÉCEVOIR
Les malvès, qui sont plusieurs, sont deceus en jugeant quelle chose est bien à faire ou malvaise et à lessier, ib. 71 dans DÉCEVOIR
Or convient il tempter à declairer ceste chose plus plenement, Eth. VIII [14]. dans DÉCLARER
Et quant vient au fait, il n'ensuit pas ce bon jugement, mais decline et ensuit ses malvès desiries, Éth. 32 dans DÉCLINER
Et pour ce s'ensuit que eulx declinent à vivre selon delettacions corporelles, ib. 109 dans DÉCLINER
Et ceulz qui declinent plus à mal, il sont les pires, ib. 208 dans DÉCLINER
Si encontrerent à cas d'aventure larrons qui les mistrent à desconfiture bien tost, Eth. 89 dans DÉCONFITURE
Parce que sa felicité est de tielx biens de fortune decorée, parée et aornée, Eth. 24 dans DÉCORER
Si comme l'en pourroit monstrer par plusieurs auttorités qui sont es decrès et ailleurs, Eth. 163 dans DÉCRET
Quartement il est dit en une decretale qui se commence : Si sacerdos...., Eth. 162 dans DÉCRÉTALE
Chose tyrannique ou de tyrant est discroire ou non croire ses amis, Thèse de MEUNIER. dans DÉCROIRE
Si comme il est dit devant en la deduction de la quarte raison, Eth. 163 dans DÉDUCTION
Les vertuz sont superhabundances ou regart des vices qui sont defaillances, et ces vertus meismes ce sont defaillances ou deffautes ou regart des vices qui sunt en superhabundance, Éth. 52 dans DÉFAILLANCE
Et chascun qui scet aucun art et s'i exercite, il y doit adjouster se aucune chose y deffault, Eth. X, 16 dans DÉFAILLIR
Se dix estoit le plus grant excès en aucune matiere et deux estoit la plus grant deffaute, le moien selon nature de la chose ce seroit six, Eth. 44 dans DÉFAUT
Ne le defraude pas de liberté, et ne le laisse pas en povreté, Thèse de MEUNIER dans DÉFRAUDER
Et delesseron à parler à present de justice legal qui est selon toute vertu, Eth. 144 dans DÉLAISSER
Et est verité que un homme bon geometrien auroit plus tost oublié sa geometrie qu'il n'auroit oublié le bien ou delessié à bien fere, ib. 24 dans DÉLAISSER
Et pour ce il aiment tantost et tantost delessent à amer, ib. 24 dans DÉLAISSER
La vie de ceulx qui oeuvrent selon vertu est selon soi delectable, Eth. 19 dans DÉLECTABLE
Ils font les oeuvres vertueuses delettablement, et ne leur resiste pas l'apetit sensitif, Eth. 32 dans DÉLECTABLEMENT
Il semble à aucuns que felicité est toute vertu ensemble, ou aucunes d'icelles [vertus] avecques delectation ou au mains non pas sans delectation, Eth. 18 dans DÉLECTATION
Plusieurs de grant auttorité dient que felicité est delectation corporel, ib. V, 9 dans DÉLECTATION
Soy deletter est propre as choses qui ont aine, Eth. 19 dans DÉLECTER
On trouve dans le XIVe et le XVe siècle delicatif : Il est mol et delicatif, Eth. 209 dans DÉLICAT, ATE
Demagogiser est faire office ou oeuvre de demagogue, Thèse de MEUNIER. dans DÉMAGOGISER
Demagogues, gens qui par adulacion et flaterie meinent les populaires à leur volenté, Thèse de MEUNIER. dans DÉMAGOGUE
Li liberal n'est pas demandeur ne requereur, Eth. 105 dans DEMANDEUR, EUSE
Et devez savoir que le demourant de cest chapistre est mal à entendre, Eth. VI, 10 dans DEMEURANT, ANTE
Democratie, espece de policie en laquele la multitude des populaires a domination, Thèse de MEUNIER. dans DÉMOCRATIE
Les policies democratiques sont plus seures et plus durables que ne sont les olygarchiques, Thèse de MEUNIER. dans DÉMOCRATIQUE
Ceulx qui se gouvernent selon policie democratique reputent que liberté est la dignité selon laquele l'en doit faire distribucion, Eth. 146 dans DÉMOCRATIQUE
Democratiser, estre en democratie, Thèse de MEUNIER. dans DÉMOCRATISER
Et semblablement à toutes choses appartenantes au cultivement des demones, Eth. 114 dans DÉMON
Sillogisme demonstratif et evident, Thèse de MEUNIER. dans DÉMONSTRATIF, IVE
Raisons evidentes, demonstratives, ib. dans DÉMONSTRATIF, IVE
Il appartient à celui qui a sapience avoir demonstration d'aucunes choses, Eth. 176 dans DÉMONSTRATION
Science est par demonstration, Thèse de MEUNIER. dans DÉMONSTRATION
Ce de quoy est science, il est demonstrable et sceu par autre chose, Eth. 176 dans DÉMONTRABLE
Tel homme se desnature et degenere ou forligne, Thèse de MEUNIER. dans DÉNATURER
Il denoient ou refusent l'un à l'autre aide et subside, Eth. 258 dans DÉNIER
Et dient une chose estre indeterminée et non bonne, pour ce que, selon elle, l'en [l'on] est denommé et dit tel plus ou moins, Eth. 298 dans DÉNOMMER
Elle precede telles operacions aussi comme les ars precedent les operacions qui de eulx sont denommées, ib. 40 dans DÉNOMMER
Il est voir que l'euvre denonce et declare de fait la puissance de celuy qui l'a faite, Eth. 275 dans DÉNONCER
Les rois jadis denonçoient au peuple ce que il avoient conseillié, et ceux du peuple eslisoient, ib. 69 dans DÉNONCER
Elle passe liberalité en magnitude ou grandeur, et ainsi le denote le nom de magnificence qui signifie grandeur de despense, Eth. 112 dans DÉNOTER
Et telle chose avient aucune foiz en tempestes à ceux qui pour lour neif alegier jettent lour denrées en la mer, Eth. 48 dans DENRÉE
Aucunes choses sont desquelles se un homme est desnué et que il ne les a pas, sa felicité en est aussi comme honie ou anullée, Eth. 20 dans DÉNUER
Or disons de ce dont nous estions departiz, Eth. V, 9 dans DÉPARTIR
Adonques le cuer ou le pouvoir leur fault, et se departent ou delaissent à ouvrer, ib. 82 dans DÉPARTIR
Et pour ce ceux qui par contrainte ne par paour ne se departent de lour bon jugement et ne laissent lour bon propos, il sont à loer et les autres à vituperer, ib. 49 dans DÉPARTIR
Et qui lui depecheroit sa robe tant que l'en veist son braz ou sa poitrine nuement, sa biauté naturel s'en monstreroit mieulx, Eth. 25 dans DÉPECER
Ces biens devant diz, qui sont de diverses especes, sont appellez biens pour ce que il ont aucune despendence d'une chose ou attribucion à aucune chose, Eth. VII, 12 dans DÉPENDANCE
Accident est derivé et depend de substance, Eth. V, 10 dans DÉPENDRE
Aucunes operacions faites selon vertus morales dependent et viennent pour cause du corps, ib. 318 dans DÉPENDRE
Et toutes teles amistés dependent et viennent de amisté paternel, ib. 250 dans DÉPENDRE
Et c'est legiere chose à fere que despendre, Eth. 109 dans DÉPENDRE
Il n'avient pas souvent que il superhabundent en dons ou en despens ou regart de la multitude de leurs possessions, Eth. 106 dans DÉPENS
Nous posons et mettons que despense soit donacion, Eth. 108 dans DÉPENSE
Et pour ce semble il à aucuns que les magnanimes soient despiseeurs ou despiteux, Eth. 121 dans DÉPITEUX, EUSE
Celui qui, en telles choses soutenir, a tristece et desplaisance, il est couart, Eth. 38 dans DÉPLAISANCE
La chose faite pour ignorance, de laquelle l'en a tristesce, desplaisance et pesance ou repentance, elle est involuntaire, ib. 50 dans DÉPLAISANCE
Et celui qui, en delessier telx desiers [désirs], a tristece et desplaisir, il est desatrempé, Eth. 38 dans DÉPLAISIR
Mentir li faisoit tristece et desplaisir, ib. 194 dans DÉPLAISIR
Pour chascune de ces quatre causes peut venir deluge particulier ou depopulation, Thèse de MEUNIER. dans DÉPOPULATION
Se un rent à l'autre son gage ou son depost, Eth. 158 dans DÉPÔT
Et celui qui est despoilleur de mors, Eth. III dans DÉPOUILLEUR
Et n'est pas deprecatif ou depriant autres, pour teles choses, Eth. 124 dans DÉPRÉCATIF, IVE
Teles plaintes et teles deprecations font ceulx qui mettent leur estude et leur cure vers teles choses, Eth. 124 dans DÉPRÉCATION
Et par ces deux manieres il desprisent ou font petis les profis par eulz receus, Eth. 255 dans DÉPRISER
Dire que un homme qui fait adultere ne veuille pas estre incontinent, c'est un dit desraisonnable, Eth. 73 dans DÉRAISONNABLE
Or retournons de rechef au bien de quoy nous queirons et disons...., Eth. VII, 13 dans DERECHEF
Il est mendre [moindre] en malvestey que n'est le deriseur, Eth. 137 dans DÉRISEUR
Il semble que l'en face de eulx une derision, quant l'en les loe, Eth. 28 dans DÉRISION
Mes seroit par aventure une derision de vouloir bien au vin que l'en aime, ib. 232 dans DÉRISION
Et il deffendent aucunes contumelies et derisions estre dites, ib. 137 dans DÉRISION
Se le non de desattrempance est dit et derive de l'autre ou au contraire, Eth. 99 dans DÉRIVER
Et pour ce son nom est derivé de meur et en differe peu, ib. 33 dans DÉRIVER
Accident est derivé et despent de substance, ib. VI (10). dans DÉRIVER
Nul droit positif ne peut desroguer à droit naturel, ne obligier à faire contre droit naturel, Eth. 182 dans DÉROGER
Dès ce que l'enfant est né, il se delette à gouter le laict de sa nourrice, Eth. 39 dans DÈS
Et dès maintenant peut asses aparoir quele chose est science, ib. 173 dans DÈS
Quant il est desenyvré ou bien esveillé, et les fumées sont passées et disgerées, adoncques il a ses sens desliés et desempeschiés, Thèse de MEUNIER. dans DÉSENIVRER
....La vertu moienne.... est innomée aussi comme se elle fust deserte, Eth. 127 dans DÉSERT, ERTE
Il met difference entre ceulx qui meurent pour fortitude et ceulx qui meurent par desesperance, Eth. 82 dans DÉSESPÉRANCE
Et qui ne creint tel chose, il est sans verecunde et deshoneste, Eth. 78 dans DÉSHONNÊTE
Bien est verité que raison dit que toute chose delettable deshoneste est à fuir, ib. 199 dans DÉSHONNÊTE
Incontinence et lubricité ou deshonnesteté. - En aucunes deshonestetez, Thèse de MEUNIER. dans DÉSHONNÊTETÉ
Se l'en fait à un homme honneur ou deshonneur, Eth. 22 dans DÉSHONNEUR
Delettacion est desirable et plaist, Eth. 98 dans DÉSIRABLE
Desirable chose, c'est estre sain, ib. 20 dans DÉSIRABLE
À ceulz qui sont inobediens et desobeissans à raison, l'en leur doit mettre peines et punicions, Eth. 326 dans DÉSOBÉISSANT, ANTE
Les tyrans qui par violence desolent et gastent les cités, Eth. 111 dans DÉSOLER
Mollece refuit desordenéement toute tristece, Thèse de MEUNIER. dans DÉSORDONNÉMENT
En grec despotes, c'est seigneur de la chose de laquelle il puet dire : ce est mien, Thèse de MEUNIER. dans DESPOTE
Un fait despotique, Thèse de MEUNIER. dans DESPOTIQUE
Estre subject despotiquement, c'est à dire servilement, Thèse de MEUNIER. dans DESPOTIQUEMENT
Et c'est la derniere et souveraine fin, excepté paradis et la grace, par quoy l'en le desert [mérite], Eth. 11 dans DESSERVIR
Et de telles ars et doctrines aucunes sont dessoubz une autre ; si comme art de faire frains est dessoubz art de chevaucher, Eth. 11 dans DESSOUS
Et nul n'esluit [élit] felicité pour les choses dessus dittes ne pour autres quelconques, Eth. VIII [14 dans DESSUS
Quant le dieu de fortune ou destinée donne du bien assez, quel mestier est il de amis ? nul, Eth. 282 dans DESTINÉE
La mort est destructtion de vie, Eth. 22 dans DESTRUCTION
Ce que aucuns dient que toute ville où il a un evesque est cité et non autre, c'est une determination ou description vulgaire et qui n'est pas à propos, Thèse de MEUNIER. dans DÉTERMINATION
Chascun des citoyens ara mil filz, et ne seront pas siens determinéement, Thèse de MEUNIER. dans DÉTERMINÉMENT
Nous eslisons meismement les choses que nous savons determinéement ou cuidons fermement estre bonnes, Eth. 65 dans DÉTERMINÉMENT
Et par ce qu'il en determinera, apparoitra que fortune n'est pas cause de felicité, Eth. 21 dans DÉTERMINER
Mes cecy est à delessier à present, car determiner la certaineté de telles choses appartient et est plus propre à autre philosophie, ib. VII, 12 dans DÉTERMINER
Si comme Dido la royne, qui mourut de deul que elle perdit son amant, Eth. 83 dans DEUIL
Et au devant il sont paisibles sans estre esmeus, Eth. 82 dans DEVANT
Quant deux personnes sont amis, c'est sainte chose que devant [de préférence] honnorer et preferer verité, ib. VI, 10 dans DEVANT
Nous voion souvent d'aucunes choses que les enfans ont par devers eulz, que il les cuident et reputent estre très bonnes et très precieuses, Eth. 312 dans DEVERS
En tele maniere que tu devies et vaises [ailles] hors de verité, Eth. 163 dans DÉVIER
Il semble que tous ceulz qui diffinissent vertu divinent ou sentent aucunement que vertu est tel habit qui est selon prudence, Eth. 189 dans DEVINER
Si come feindre estre bon medecin et estre sage divineeur, Eth. 135 dans DEVINEUR, ERESSE
Et aussi nous voulons estre beneurés et disons que devons vouloir avoir felicité, mais nous ne disons pas que nous la doions eslire, Eth. 64 dans DEVOIR
Tant lui est deu plus de honneur se elle est bonne, ib. 47 dans DEVOIR
Il fendoit et ouvroit les femmes grosses et trahoit les enfans de leurs corps et les devoroit, Eth. 203 dans DÉVORER
Nous voion que, par nature, la main dextre est la meilleur et la plus vigoreuse, Eth. 156 dans DEXTRE
Aucune foiz, quant il les cuide mouvoir à dextre, il tournent pour la maladie à senestre, ib. 31 dans DEXTRE
Une ligne dyametral ou biese [en biais], Thèse de MEUNIER. dans DIAMÉTRAL, ALE
La moitié du dyametre qui part du centre est appelée semi-dyametre, Thèse de MEUNIER. dans DIAMÈTRE
Par elle eslit l'en si comme droite raison commande et dite, Eth. 37 dans DICTER
Quant le dieu de fortune ou destinée donne du bien assez, quel mestier est il de amis ? nul, Eth. 282 dans DIEU
Et se il est nul autre don fait des diex as hommes, il est raisonnable que felicité soit don de dieu, ib. 20 dans DIEU
Quand il y a trop grant distance, si come d'un qui soit fait dieu à l'autre qui est encor home, adonques n'y est pas amisté, ib. 242 dans DIEU
Et pour ce est le vice de desattrempance plus reprouvable et plus diffamable que le vice de paour ou couardie, Eth. 98 dans DIFFAMABLE
Toutesvoies ne s'ensuit il pas, se un vice est plus diffamable que un autre, que pour ce il soit pire, ib. dans DIFFAMABLE
Ceulz qui sont notez et diffamez d'aucun vice ou crime, Thèse de MEUNIER. dans DIFFAMER
Differamment soit bien, soit mal, Eth. 70 dans DIFFÉREMMENT
Et se l'un de eulx estoit malvès, l'autre devroit fuir ou differer à lui ministrer du sien, Eth. 258 dans DIFFÉRER
C'est la seconde raison à monstrer que elettion et volenté different, Eth. 64 dans DIFFÉRER
L'en ne les apaise pas par persuasions ne paroles, mes convient long temps pour leur ire digerer, Eth. 129 dans DIGÉRER
La nutrition ou digestion se fait mieux en dormant, Eth. 30 dans DIGESTION
Comme en medecine se aucuns savoient en general que chars legieres sont de bonne digestion et saines, ib. 180 dans DIGESTION
Quiconques quert [cherche] delettacions selon aucune de ces trois manieres reprouvées, il les aime plus que il ne doit dignement, Eth. 98 dans DIGNEMENT
Il sont pires en tant comme il ne ont en eulx nulle dignité ou esperance de bien, Eth. 88 dans DIGNITÉ
Le fort oeuvre et sueffre toutes choses selon la digneté de la vertu, ib. 80 dans DIGNITÉ
Et est illiberalité un vice qui moult se dilate et extent et à pluseurs gens, Eth. 110 dans DILATER
Il a bientest delivré et regardé et conclus que est à faire, et procede briefment à l'execution sans grand dilation, Eth. 88 dans DILATION
Et à celui qui est povre ou diminué en pecunes pour la communité, l'en li fet dons utiles, Eth. 257 dans DIMINUER
Les dyonizialz c'estoit ce que l'en appele à Paris les gieuz où l'en fait dictiez et rimes et aucunes foiz on se met en diverses figures, Thèse de MEUNIER. dans DIONYSIAQUE
Il est voir [vrai] disant et veritable, Eth. 124 dans DIRE
Il avient aucune fois que par suspicion et par opinion l'en dit faulz, ib. 173 dans DIRE
Nous eslisons et prenons à conseilliers gens qui scevent discerner et congnoistre de grans choses et notables, Eth. 65 dans DISCERNER
Aristote fu disciple Platon, Eth. VI, 10 dans DISCIPLE
Et sont les vertus plus permanens et plus durables que ne sont les disciplines ou sciences, Eth. 24 dans DISCIPLINE
Elle ordonne devant toutes quelles disciplines et ars doivent estre aux cités, ib. 111 dans DISCIPLINE
Il appartient à tout homme bien discipliné enquerir de chascune chose la certaineté selon la maniere et en tant comme la nature d'elle le peut recevoir, Eth. 1111 dans DISCIPLINER
Enseigner et discipliner les enfants, Thèse de MEUNIER. dans DISCIPLINER
Proportionnalité discontinue, Thèse de MEUNIER. dans DISCONTINU, UE
L'un après l'autre sans discontinuaction, Thèse de MEUNIER. dans DISCONTINUATION
Tele povreté est disconveniente à dignité sacerdotal, Thèse de MEUNIER. dans DISCONVENANT, ANTE
Quelle chose est que felicité, de ce sont il à discort, Eth. IV dans DISCORD
Une vraye doctrine n'a pas en soy de contrarieté ; mais en la fausse [il y] a souvent descordance, Thèse de MEUNIER. dans DISCORDANCE
Aucuns peu sachans dient que en ceste question sont contraires et discordans theologie et les drois [le droit], Eth. 162 dans DISCORDANT, ANTE
Et à chose false le voir [vrai] se descorde bien tost, Eth. 17 dans DISCORDER
Et pour ce en tel cas est mestier de la sentence et discretion du juge, Eth. 166 dans DISCRÉTION
Il donne à chascun sans discrettion, ib. 108 dans DISCRÉTION
Ce doit estre laissié en la discrecion, prudence et jugement des sages en chascun cas particulier, ib. 50 dans DISCRÉTION
Un bon ami.... ne croira jà telz diseurs, Eth. 236 dans DISEUR, EUSE
De la proportionalité qui est appellée disjointe ou divisée, il est manifeste que elle est en quatre termes, Eth. 146 dans DISJOINDRE
Les dispensateurs et ordeneurs de la policie, Thèse de MEUNIER. dans DISPENSATEUR, TRICE
On trouve dispensatif dans le XIVe siècle, mais avec le sens de : qui distribue, qui répartit : Mes est tant seulement juste dispensatif, Eth. 169 dans DISPENSATIF, IVE
Ceulx qui sont bien disposez selon le corps jugent bien et selon verité des viandes, Eth. 70 dans DISPOSER
Les autres estudient ou desputent ensemble, Eth. 292 dans DISPUTER
L'une significacion est loing et dessemblable de l'autre, Eth. 141 dans DISSEMBLABLE
En toutes amistés de personnes dessemblables ou non pareilles, faire à chescun retribucion selon proporcion est ce qui fait equalité, ib. 247 dans DISSEMBLABLE
Et les vices extremes ont plus grant dissimilitude l'un à l'autre que eulx n ont au moyen, Eth. 32 dans DISSIMILITUDE
Et, pour certain, teles amistés sont legierement dissolubles et de legier deffaites, Eth. 233 dans DISSOLUBLE
Celui qui est cause de la dissolucion ou departie de tele amisté, Eth. 254 dans DISSOLUTION
Chascun des corps où ceste dissolution se arreste est indivisible, Thèse de MEUNIER. dans DISSOLUTION
L'en y mengoit et buvoit à excès, et y faisoit l'en pluseurs dissolucions, ib. dans DISSOLUTION
Comme les membres ou parties du corps d'un homme qui sont dissolutes et hors de leur fermeté et bonne disposition par une maladie appellée tremeur, Eth. 31 dans DISSOUDRE
Se tele amisté doit estre tantost dissolue et cesser, ib. 264 dans DISSOUDRE
Et nous disons de ce qui est plus distant et plus dissemblable au moien, que il lui est plus opposé et plus contraire, Eth. 53 dans DISTANT, ANTE
Et sont moult de gens qui glorifient et honorent indifferentement sans distinttion et les bons et les malvès, Eth. 122 dans DISTINCTION
Et est manifeste que un homme ne peut pas bien convivre avecques grant multitude familiairement, ne soy distribuer entre tant de gens, Eth. 287 dans DISTRIBUER
Affin qu'il puissent justement distribuer les honneurs et les paines, ib. 47 dans DISTRIBUER
Dieu, qui est roy des roys et distributeur des royaumes, Thèse de MEUNIER. dans DISTRIBUTEUR, TRICE
Princé [principat] distributif, Thèse de MEUNIER. dans DISTRIBUTIF, IVE
Tous confessent et dient que, en faisant justice, il convient en distribucions faire selon la dignité des personnes, Eth. 146 dans DISTRIBUTION
Et se il ne ont en eulz tele dignité ou valeur, leur dit est une derision, Eth. 244 dans DIT
Toute vertu est faite et corrumpue par unes meismes choses faites diversement, Eth. 34 dans DIVERSEMENT
Selon la diversification de la reflexion de lumiere causée de l'aer ou d'aucunes vapeurs, Thèse de MEUNIER. dans DIVERSIFICATION
De toutes les choses qui sont en nous c'est la très plus divine, Eth. 317 dans DIVIN, INE
Et semblablement des hommes, nous beatifions ceulx qui sont très parfects et comme divins et très bons excellemment, ib. 28 dans DIVIN, INE
Ils usent de teles amistés diviséement, Eth. 240 dans DIVISÉMENT
L'en doit savoir que, en toute chose continue et divisible, l'en peut prendre ce qui est plus et ce qui est moyen et ce qui est egual, Eth. 44 dans DIVISIBLE
Ne au pere ne doit l'en pas le honeur que l'en doit à un sage comme à son dotteur ou maistre, Eth. 262 dans DOCTEUR
Comme aucun chante bien ou fait ymaiges ou aultres besognes sans art et sans doctrine par son engin qui est à ce naturellement enclin...., Prol. dans DOCTRINE
Droit dominatif, Thèse de MEUNIER. dans DOMINATIF, IVE
Concupiscence aura dominacion et seigneurie par dessus raison. - La mutation des dominations et majestez du monde, Thèse de MEUNIER. dans DOMINATION
Leurs dominations et seigneuries en eussent plus duré et en meilleur estat, ib. Prol. dans DOMINATION
Et des trois choses fugibles et contraires, l'une est mal lait et deshoneste ; l'autre est mal nuisible ou domageable ; et l'autre est mal triste ou tristece et desplaisance, Eth. 38 dans DOMMAGEABLE
Il est raisonnable que felicité soit don de Dieu, Eth. 20 dans DON
Et pour ce leurs donacions ne sont pas illiberales, Eth. 109 dans DONATION
Le nom de election le donne à entendre, car il signifie que la chose eslisible...., Eth. 66 dans DONNER
Quant l'en dort, il ne appert pas ne n'est manifeste qui est bon ou qui est malvois, Eth. 30 dans DORMIR
Celui qui dort ne vit pas, fors de tele vie comme vit une plante, ib. 311 dans DORMIR
Et est ceste condicion double, Eth. 41 dans DOUBLE
Si comme ceulx qui font mal et sont ivres, il doivent doublement estre blamez et punis, Eth. 72 dans DOUBLEMENT
Selon amitié qui appartient à communication de nature humaine, un ami se doit esjoir du bien de l'autre et douler du mal, Eth. 26 dans DOULOIR (SE)
Et en la fin perdi doulereusement corps et enffans et biens et sa feme, Eth. 22 dans DOULOUREUSEMENT
Eustrace fait ici une doubte...., Eth. 51 dans DOUTE
Une doubte semble apparoir en ce qu'il dient, ib. VI, 11 dans DOUTE
Il semble que les extremes soient doubteux, Eth. 126 dans DOUTEUX, EUSE
Justice est gardée en communication politique, quand on fait au corduennier retribucion condigne pour ses chaucemens, et au drapier pour ses draps, Eth. 247 dans DRAPIER
Pour ce ne commandera pas le maistre qui ordene des viandes, que l'en dresse ou livre pour chascun six telles mesures, Eth. 44 dans DRESSER
Et juste legal ou droit positif est ce en quoy il ne avoit pas difference ou comancement, Eth. 156 dans DROIT
En ceste vie humaine, ceulx qui font operacions de bonnes choses et de tres bonnes oeuvres, il sont, à droit dire, nobles, excellens et beneurés, ib. 19 dans DROIT
Et à ce sunt pluseurs droit canons et civils, ib. 162 dans DROIT
Superhabundance est vicieuse, et deffaute est vituperée et blasmée, et le moien est loé et à droit mis, ib. 44 dans DROIT
Ce appartient plus à la science de droit, ib. 61 dans DROIT
Ce n'est pas chose droitturiere ne raisonnable en nulle maniere de ensuir les fortunes en jugeant de la felicité ou de la misere d'un homme, Eth. 23 dans DROITURIER, IÈRE
Et à cest propos Homerus le poete raconte et parle de Dyomedes un duc de Grece et de Hetor un duc de Troye...., Eth. 83 dans DUC
En la maniere que l'en duit et chastie un asne ou un autre beste de labeur, Eth. 326 dans DUIRE
Or n'est-il pas doubte que à donner deuement il se ensuit bien faire et bien ouvrer, Eth. 103 dans DÛMENT
Et ceulz qui ont fait moult de maulz très grans et très durs, Eth. 267 dans DUR, DURE
Amisté est moins faite en gens de dure conversation et en viellars, de tant come il sont plus discoles, Eth. 238 dans DYSCOLE
Or est celui qui est fort ou preuz, de tele condicion que il ne s'esbahist pas et est sans paour en la maniere que bon homme peut estre, Eth. 80 dans ÉBAHIR (S')
Et parceque tristece esbahit, l'on pert son jugement, ib. 98 dans ÉBAHIR (S')
En certains esbattemens comme luittes ou courses pour soy eschauffer et exerciter, Eth. 94 dans ÉBATTEMENT
Comme il soit ainsi que en ceste vie et en conversation humaine un repos soit en gieu ou en esbatement, ib. 136 dans ÉBATTEMENT
Et dit Homerus que Hetor monstroit la forte et aspre vertu de lui par chascune de ses deux narines, par lesquelles l'en voit le sang esboulir, Eth. 86 dans ÉBOUILLIR
Certains esbatemens, comme luittes ou courses, pour soy eschauffer et exerciter, Eth. 94 dans ÉCHAUFFER
Ce est si come il eschiet, Eth. 157 dans ÉCHOIR
La terre est entre le soleil et la lune ; donc est esclipse de lune, Eth. V dans ÉCLIPSE
Et cuidon ou dison que teulx [tels] sont bons yconomes et bons politiques, Eth. 176 dans ÉCONOME
Yconome, celui qui ordene et dispense les choses appartenans à un hostel ou à une maison, Thèse de MEUNIER. dans ÉCONOME
Yconomie est art de gouverner ung hostel et les appartenances pour acquerir richesses, Eth. 11 dans ÉCONOMIE
Et tel juste qui est du mari à sa feme est dit juste yconomique, Eth. 155 dans ÉCONOMIQUE
Comme l'en doit former ou escripre les livres, Eth. 67 dans ÉCRIRE
Et ainsi les Romains avoient les escriptures des Grecs et ceste science comme de Aristote, Platon et des autres, Prol. dans ÉCRITURE
Les autres ars et sciences enseignent ung homme estre bon edifieur et bon paintre, Prol. dans ÉDIFICATEUR
Et tel bien en medecine ce est santé, en chevalerie vittoire, en edification la maison estre faite, Eth. VII dans ÉDIFICATION
Magnificence est en grandeur de despens faiz en choses tres honorables.... et en operations ou edifications pour les temples, ib. 114 dans ÉDIFICATION
Se aucuns princes et leurs conseilliers eussent aperceu et advisé aucunes choses qui y sont contenues, et il les eussent mises à effect, leurs dominations en eussent plus duré, Prol. dans EFFET
Dieu est cause finale et efficiente de toutes choses, Eth. 29 dans EFFICIENT, ENTE
Et après il se efforçoient de monstrer que...., Eth. 298 dans EFFORCER (S')
Premierement il convient de partir soy et traire loing et resister à plus grant effort au vice qui est plus contraire à la vertu que l'en quert, Eth. 54 dans EFFORT
Et ce que nous appellons ici egual, c'est le moien entre superhundance ou excès d'une part et deffaut d'autre part, Eth. 44 dans ÉGAL, ALE
Et celui qui deffaut en ce et qui de rien n'a vergonde, il est appellé invergondeux ou eshonté, Eth. 50 dans ÉHONTÉ, ÉE
Les electeurs sont les populaires, et les esleus sont gens notables, Thèse de MEUNIER. dans ÉLECTEUR
Donques vertu est habit elettif, Eth. 46 dans ÉLECTIF, IVE
Et avec ce elle est commune en toutes choses où il chiet [échoit] election, Eth. 39 dans ÉLECTION
La chose que l'on quert et est eslisible pour elle, Eth. VIII (14). dans ÉLIGIBLE
Nous voulons santé comme fin, et nous eslisons les choses par quoy nous y pouvons venir et la acquerir, Eth. 64 dans ÉLIRE
Nous manifesterons et declarerons quantes il [les vertus] sont, Eth. 78 dans ELLE
En medecine, c'est legiere chose, savoir ce que il est dit du miel et du vin et de ellebore, Eth. 164 dans ELLÉBORE
Et le filz est comme partie et membre de son pere, si que atant que il soit grant et emancipé, Eth. 155 dans ÉMANCIPER
L'estude de tel livre engendre et enbat ou accroist, es coeurs de ceux qui y entendent, affection et amour, Prol. dans EMBATRE
Embrion est une masse qui est ou ventre de la mere, Thèse de MEUNIER. dans EMBRYON
Une de celles puissances ou vertu.... est en toutes choses qui ont nourrissement, et es embrions et bestes imparfettes, Eth. 30 dans EMBRYON
Ilz sont meuz de passion, de chaleur et esmouvement de folle hardiesse, Eth. 82 dans ÉMOUVEMENT
Comme un esmouvement fait la boe puir horriblement, ib. 25 dans ÉMOUVEMENT
Tiranie est corrupcion et malvestié ou empirement de monarchie, Eth. 246 dans EMPIREMENT
Mais aucune foiz par negligence ou pour ce que l'en n'eut cure, sont aucuns ars empirez et oubliez en tout ou en partie par procès de temps, Eth. X, 16 dans EMPIRER
Et les autres transmutacions sunt violentes et manifestes, si come batterie, emprisonnement, mort et estre tué, Éth. 145 dans EMPRISONNEMENT
L'appetit qui ad ce est enclin et poursuit la chose, Eth. 62 dans ENCLIN, INE
Il sont enclins à faire l'un à l'autre choses aimables, ib. 237 dans ENCLIN, INE
Plusieurs seigneurs par nature sont enclins à leur profit, II, II, 52 dans ENCLIN, INE
Nature est encline grandement en l'homme à ouir nouvelles choses, II, III, 26 dans ENCLIN, INE
Il restoit toujours enclos avecques ses concubines, Eth. v (9). dans ENCLORE
Et de ceste ne parle il pas ici endroit, Eth. 42 dans ENDROIT
Ceulz sont diz mols qui ne les pevent endurer [les souffrances], Eth. 201 dans ENDURER
Il estoit tres bon et ne sembloit pas enfant ou filz de home mortel, mais de Dieu, Eth. 191 dans ENFANT
Se l'un demeure tousjours enfant en pensée et en meurs, et l'autre soit très bon et très vertueux, ib. 265 dans ENFANT
L'estude de tel livre engendre et embat ou acroist, es cueurs de ceulx qui y entendent, affection et amour au bien publicque, Eth. Prol. dans ENGENDRER
Science est engendrée par raison, ib. 176 dans ENGENDRER
Aucun chante bien ou fait ymaiges ou aultres besognes sans art et sans doctrine par son engin qui est à ce naturellement enclin, Eth. Prol. dans ENGIN
Et telz gens sont tristes et enieus à eulx meismes et à leurs amis, Eth. 129 dans ENNUYEUX, EUSE
Pour enormité de grandeur ou quantité de corps demesurée, Thèse de MEUNIER. dans ÉNORMITÉ
Il est bon d'enquerir quelle chose est le souverain bien ou la fin de toutes oeuvres humaines, Eth. 1111 dans ENQUÉRIR (S')
La fin à quoy il [un tyran] tent, c'est soy enrichier et son pueple mettre en servitute, Eth. 67 dans ENRICHIR
Les autres ars et sciences enseignent ung homme estre bon edifieur et bon paintre, Prol. dans ENSEIGNER
Et ne sont pas ces trois choses divisées d'ensemble, Eth. 19 dans ENSEMBLE
Les Pitagoriciens furent disciples et ensuivans la dottrine du philosophe appellé Pitagore, Eth. 46 dans ENSUIVRE (S')
Et pour ce s'ensuit-il que nostre felicité n'est en nul bien corporel, ib. v, 9 dans ENSUIVRE (S')
Chascun qui est raisonnable et a bon entendement, Eth. 48 dans ENTENDEMENT
La plus noble chose qui soit en nous et en laquelle nous passons les bestes, c'est en entendement et en raison, ib. 9 dans ENTENDEMENT
Aristote entent tousjours pour fors ceulx qui ont la vertu de fortitude, Eth. 79 dans ENTENDRE
Il convient avoir son entente aus diz ou opinions des gens expers, Eth. 186 dans ENTENTE
Ceste science estoit naturellement en leur cueur entée, noée et plantée, Prol. dans ENTER
Il convient que les amis viellent [veuillent] bien l'un à l'autre ensemble, et que il sachent que il s'entre-veullent bonnes choses, Eth. 232 dans ENTRE-VOULOIR (S')
Ce doit il faire enviz et à poine, Eth. 123 dans ENVI (À L')
C'est envie qui est tristesce du bien d'autrui, Eth. 46 dans ENVIE
Aussi comme la vertu du corps envieillist, aussi envieillist la vertu de la pensée.... cest envieillissement à venir...., Thèse de MEUNIER. dans ENVIEILLISSEMENT
Ceulx que nous appellons tenans ou espargnans ou avers ou chetifs, Eth. 110 dans ÉPARGNANT, ANTE
Quant il s'y expose, il le fet forciblement et hardiement, sans espargner à sa vie aussi comme se il reputast du tout que vivre n'est pas chose digne estre espargnie en tel cas, Eth. 122 dans ÉPARGNER
Ces princes effores ont la maistrise et la puissance des grans jugemens, Thèse de MEUNIER. dans ÉPHORE
Cestuy princey appelé efforie maintenoit la policie en estat, Thèse de MEUNIER. dans ÉPHORIE
Il fait son epylogue où il recapitule...., Thèse de MEUNIER. dans ÉPILOGUE
Et tel jugement font ceulx qui espreuvent les vins et qui assaveurent et confisent les salses [sauces] et les potages, Eth. 94 dans ÉPROUVER
Lignes equidistantes de l'equinocial, Thèse de MEUNIER. dans ÉQUIDISTANT, ANTE
Lignes equidistantes de l'equinocial, Thèse de MEUNIER. dans ÉQUINOXIAL, ALE
La moitié du zodiaque, ce sont six signes ou l'equipolent [l'équivalent] ne plus ne moins, Thèse de MEUNIER. dans ÉQUIPOLLENT, ENTE
Nul ne leur peut onques retribuer ceste equivalence, Eth. 267 dans ÉQUIVALENCE
Par equivocation [homonyme] l'en appelle clef un membre qui est au col d'une beste, et appelle l'en clef ce à quoy l'en ferme les huis, Thèse de MEUNIER. dans ÉQUIVOCATION
Cest nom ici n'est pas dit comme non equivoque à cas d'aventure, Eth. VII, 12 dans ÉQUIVOQUE
Et pour ce aucuns errent en ceste question, Eth. 162 dans ERRER
Passion est mouvement de l'apetit ou resgart de bien ou de mal, comme sont erubescence, admiration, esperance, Eth. 42 dans ÉRUBESCENCE
C'est la puissance vegettative qui est es plantes, c'est assavoir es herbes et es arbres, et si est es bestes et es hommes, Eth. 30 dans ÈS
C'est une mesme voye ou espace, mais les deux manieres de aller au courir sont contraires, Eth. v. dans ESPACE
Une est pour avoir lignée et pour sauver et continuer humaine espece, Eth. 254 dans ESPÈCE
La nutrition et digestion se fait mieux en dormant, car les espriz et la chaleur sont retraiz dedens, Eth. 30 dans ESPRIT
Et par ce appert que toutes choses n'ont pas une ydée commune qui soit leur essence, Eth. VI, 11 dans ESSENCE
Selon ce que il sont plus près ou plus loing de la premiere racine ou souche, ou estoc, Eth. 251 dans ESTOC
Le juge est comme droit animé et vivant et establi pour fais selon les lois et non pas selon son opinion, Eth. 162 dans ÉTABLIR
Car qui se vouldroit estendre à ses parens et as proceins [prochains] et amis, et as amis de ses amis, ce seroit une chose sans fin, Eth. VIII, 14 dans ÉTENDRE
Quant nous avons communellement delettacion en aucune chose, c'est signe que nous suymes [sommes] à telles choses enclins, et quant nous avons tristesce en aucunes choses, c'est signe que nous suymes enclins à l'opposite, Eth. 55 dans ÊTRE
Telle personne seroit bien loing de la commune nature et de l'estre des hommes, Eth. 97 dans ÊTRE
Le pere est au filz cause de son estre, ib. 248 dans ÊTRE
Et ainsi sa felicité n'est en rien alterée ne muée, mais elle est pour ce aussi comme estreinte et comprimée, Eth. 25 dans ÉTREINDRE
Et ceulx qui gardent leurs pecunes estroitement, Eth. 110 dans ÉTROITEMENT
Aucun pourroit dire que ceste science n'est pas si necessaire, car au temps passé plusieurs roys et princesses ont très bien gouverné qui oncques n'estudierent politicques, Prol. dans ÉTUDIER
Si comme le medecin conseille se il guerira l'empostume par evacuation, et par prendre medecine, Eth. 68 dans ÉVACUATION
Celle delettacion est aussi comme evanuie et absorbée, et ne la sent l'en pas, Eth. 89 dans ÉVANOUIR (S')
Les droiz de vray roy ne sont pas exactions, ne les bons roys ne sont pas exacteurs, Thèse de MEUNIER. dans EXACTEUR
Tirant regarde lesquels de ses gens scevent mieulz trouver exactions, Thèse de MEUNIER. dans EXACTION
Proportion arismetique est quant le grant surmonte ou excede le moien autant comme le moien surmonte le petit, Eth. 44 dans EXCÉDER
Vertu est entre exceder ou defaillir, ib. 46 dans EXCÉDER
Celui qui fait son oeuvre excellentement...., Eth. IX (15). dans EXCELLEMMENT
Priamus excellemment aorné de filz et de filles, Thèse de MEUNIER. dans EXCELLEMMENT
Vers heoyques sont dittiés des faiz et adventures de gens de très grant excellence, Eth. 22 dans EXCELLENCE
Tout cercle qui divise l'espere [la sphère] en deux moitiés et ne a pas son centre ou [au] centre du monde est appellé excentrique, Thèse de MEUNIER. dans EXCENTRIQUE
Se dix estoit le plus grand excès en aucune matiere et deux estoit la plus grant deffaute, Eth. 44 dans EXCÈS
Puisque il a ja fait les excès et se est mal gouverné, ib. 74 dans EXCÈS
Et par ce est excluse violence, Eth. 62 dans EXCLURE
Pechié excusable et venial, Thèse de MEUNIER. dans EXCUSABLE
Il y chiet [échoit aux péchés véniels] misericorde et pardon ou excusation, Thèse de MEUNIER. dans EXCUSATION
Ilz estoient executeurs des punicions, Thèse de MEUNIER. dans EXÉCUTEUR, TRICE
Se il entendoit une forme exemplaire qui est en la pensée divine, Eth. VI, 10 dans EXEMPLAIRE
Nous y regarderions et nous seroit aussi comme examplaire, Eth. VII, 13 dans EXEMPLAIRE
De quoy exercer les oeuvres de liberalité, Eth. 106 dans EXERCER
Pour les esbatemens et exercites, Thèse de MEUNIER. dans EXERCICE
Et ne se peut faire sans tres grant difficulté et grant peine et par longue exercitation [exercice], Eth. 74 dans EXERCITATION
Les vapeurs ou exhalations qui sunt entre nous et le solail, Thèse de MEUNIER. dans EXHALATION
Se sermons, persuasions ou exhortacions souffisoient pour faire les gens vertueux, Thèse de MEUNIER. dans EXHORTATION
Les philosophes.... dient que paour est expectation ou supposement de mal à venir, Eth. 78 dans EXPECTATION
Que pour notre vie faire bonne, il est miex et plus expedient dire et prononcier que delettacion est malvese chose, Eth. 294 dans EXPÉDIENT
Ordonnances justes et expedientes, Thèse de MEUNIER. dans EXPÉDIENT
Pour le commun expedient [avantage], Thèse de MEUNIER. dans EXPÉDIENT
Un seul ne pourroit entendre, nebien delivrer ou expedier toutes les causes et les controversies d'un grant pueple, Thèse de MEUNIER. dans EXPÉDIER
Pour ce que procès de temps, longue experience et longue estude y sont requises quant à engin de homme, Eth. x (16). dans EXPÉRIENCE
Il ont experience que plusieurs fois ont passés telz perilz, ib. 79 dans EXPÉRIENCE
C'est leur exposition [explication], Thèse de MEUNIER. dans EXPOSITION
Cavernes ou fosses dont vent issoit tel que il perturboit les sens des approchans et les mettoit aussi comme en extasie, Thèse de MEUNIER. dans EXTASE
L'eternité de Dieu est sans succession et son immensité sans extension, Thèse de MEUNIER. dans EXTENSION
Et ceulx qui sont du tout incurables et incorrigibles, l'en les doit exterminer, Eth. 320 dans EXTERMINER
Telz divins [devins] ont esté tousjours reprouvez et extirpez de toutes bonnes policies, Thèse de MEUNIER. dans EXTIRPER
Acuns tyrans extorquent et trayent pecunes des populaires, Thèse de MEUNIER. dans EXTORQUER
Il faisoient sur le peuple grans extorsions, Thèse de MEUNIER. dans EXTORSION
Et entendement des extremes ou termes en chascune des sciences, Eth. 185 dans EXTRÊME
Je dis doncques que le moien selon la nature de la chose, c'est ce qui est entre les deux extremités par eguale distance, Eth. 44 dans EXTRÉMITÉ
Et dient les expositeurs que tetragone est un corps quarré comme un dey et a six faces, Eth. 24 dans FACE
Avec aucuns, ses facteurs [agents], qui opprimoient le peuple, Thèse de MEUNIER. dans FACTEUR
Faction ou operation de melodies, Thèse de MEUNIER. dans FACTION
Et ne souffi t pas la vie ou la faculté d'une personne à ce faire, Eth, 287 dans FACULTÉ
Et seroit fieblement et petitement affermé ou asseuré de sa felicité, Eth. 23 dans FAIBLEMENT
Quant un homme nuist et fait peine hors la loy à aucun qui ne li contrarioit pas ou nuisoit.... il fait injuste, Eth. 167 dans FAIRE
Election n'est pas par especial opinion de choses faisables par nous, Eth. 65 dans FAISABLE
Et pour ce ceulx qui sont faiseurs de bonnes oeuvres sont loés à cause de leur vertu, Eth. 28 dans FAISEUR, EUSE
Et injustice est operative ou faiseresse, et par elle sont faiz les extremes, ib. 153 dans FAISEUR, EUSE
Tout le fait, tout le negoce de vertu moial et de politiques, Eth. 40 dans FAIT
Quant un homme porte un pesant faez et aucuns autres le soulegent en prenant une partie de tels faez, Eth. 289 dans FAIX
Priver de ses pecunes son familier compaignon est plus dure chose et plus injuste, Eth. 245 dans FAMILIER, IÈRE
Se l'en se doit avoir et contenir vers luy en rien plus familiairement que se il ne eust onques esté ami, Eth. 265 dans FAMILIÈREMENT
[Les bêtes] ont tant seulement fantaisie et memore des choses singulieres, Eth. 199 dans FANTAISIE
Les choses de mathematiques sont cognues par abstrattion, ymagination et phantasie, ib. 181 dans FANTAISIE
Choses fantastiques, Thèse de MEUNIER. dans FANTASTIQUE
Et est moult plus à accuser que ne sont ceulz qui corrumpent ou falsent la monnoie, Eth. 264 dans FAUSSER
Or disons après de ceulx qui monstrent verité et de ceulx qui dient ou monstrent falsité en conversation humaine, Eth. 132 dans FAUSSETÉ
C'est chose fainte et neant, Eth. VI [10]. dans FEINDRE
Nous appellons fors et felons ceulx qui se courcent [courroucent] et aïrent là où il ne convenist pas, Eth. 129 dans FÉLON, ONNE
Et le vice qui est en superhabundance, il est appellé iracundie, c'est à dire felonie, Eth. 127 dans FÉLONIE
Fuir choses penibles et laborieuses, ce est une molesce et vient de feminin et de chetif courage, Eth. 83 dans FÉMININ, INE
Sa main [de Milon] demoura en la fente qui se reclost, Eth. 44 dans FENTE
Vertu est une ferme qualité de l'ame, par laquelle qualité nous sommes enclins à eslire le moyen entre excès et deffaute, Eth. 46 dans FERME
En nulle chose quelconque qui regarde oeuvres humaines, il n'a telle constance ne si grant fermeté comme elle est ès operacions qui sont selon vertu, Eth. 24 dans FERMETÉ
Pour la ferveur et chaleur de leur eage il vivent ou sont enclins à vivre selon leur passions et desirers, Eth. 138 dans FERVEUR
Se il est aussi deceu par la simulacion et par la fittion de l'autre, adonques est ce chose juste que il accuse celui qui l'a deceu, Eth. 264 dans FICTION
Fiction poetique, Thèse de MEUNIER. dans FICTION
Abstinence et repos sont profetables à celui qui est en fievre, Eth. 328 dans FIÈVRE
Corps figurable indifferentement de quelconque figure, Thèse de MEUNIER. dans FIGURABLE
Sens mystique ou figuratif, Thèse ae MEUNIER. dans FIGURATIF, IVE
Il doit jugier par la connoissance publique que il a come juge en figure de jugement, Eth. 162 dans FIGURE
Il parle en similitude et en figure, ib. 24 dans FIGURE
Homo figure homme et femme, et nul mot françois ne signifie equipollemment, Prol. dans FIGURER
Celui qui donne et non pas pour bonne fin, il n'est pas liberal, mes doit estre appellé autrement, Eth. 404 dans FIN
Richesses ne sont pas le bien final, lequel l'en quiert pour lui meisme, Eth. VI (10). dans FINAL, ALE
Et qui avecques ce vouldroit adjouster que ces choses durassent pour toute sa vie et que il finisist sa vie en oeuvre de vertu, Eth 26 dans FINIR
Se il le fait pour cause de aucun prouffit aquerir, c'est un lobeur, c'est un flateur, Eth. 50 dans FLATTEUR, EUSE
Sunt en eaue aucunes fluctuacions sensibles à cause de vens, Thèse de MEUNIER. dans FLUCTUATION
L'eaue s'en va et flue. - Humeur corrompue qui flue ou descent aux yex, Thèse de MEUNIER. dans FLUER
Toute dellettacion est generation, c'est à dire, flus et passement de aucune chose sensible en nostre nature, Eth. 219 dans FLUX
Ainsi comme l'on raconte.... d'un autre serviteur qui occist son compaignon et en menga le fée, Eth. 203 dans FOIE
Une ane esliroit plustost fein que or, Eth. 309 dans FOIN
Il avient qu'il aloit une foiz tout seul par un bois, Eth. 44 dans FOIS
Un malvais home fera plus de mal dis mille fois que une malvaise beste, ib. 208 dans FOIS
Et la tierce opinion est fondée sur ce que delettacion n'est pas fin, Eth. 219 dans FONDER
Ceulx qui forlignent ou sont hors de la droite ligne de bonnes meurs, l'en leur doit mettre peines et punicions, Eth. 326 dans FORLIGNER
Cause formel, cause final, Thèse de MEUNIER. dans FORMEL, ELLE
Differences formeles, ib. dans FORMEL, ELLE
Et ne est pas le ciel chaut formelment, mès seulement en vertu, Thèse de MEUNIER. dans FORMELLEMENT
En aucunes operacions de fortitude, il ne a delettacion fors en tant comme l'en attaint à la fin, Eth. 90 dans FORS
Et devez savoir que le demourant de chest [ce] chapistre est mal à entendre, fort à translater, et aussi comme inutile quant à ceste science, Eth. VI, 10 dans FORT, ORTE
Et semblablement celui qui est fort de corps ou celui qui est bien taillés à courir, ib. 27 dans FORT, ORTE
....Aristote entent tousjours par fors ceulx qui ont la vertu de fortitude, ib. 79 dans FORT, ORTE
Ceulx desquelz l'ire est forte à oster et dure longuement, ib. 129 dans FORT, ORTE
En toutes choses c'est fort de prendre le moien et de assener au moien, ib. 54 dans FORT, ORTE
Quant est en paour et en hardiesse, la vertu qui est ou [au] moien est fortitude, et celui qui a ceste vertu est apellé fort, Eth. 48 dans FORTITUDE
L'en ne conseille pas des choses qui aviennent à la fortune, si comme seroit trouver un tresor à cas d'aventure, Eth. 66 dans FORTUNE
Une question est à savoir se l'en a plus grant mestier d'amis en bonnes fortunes ou en infortunes, ib. 288 dans FORTUNE
Celui que Aristote appelle fort, l'en dit en françois que il est hardi, et de celui qui excede en oser, l'en dit que il est trop hardi ou foul hardi, Eth. 81 dans FOU ou FOL, FOLLE
Le foul large qui a prodigalité, il superhabunde en donner et en despendre, ib. 48 dans FOU ou FOL, FOLLE
Les diex ne l'avoient pas fait un sage fouisseur ne un sage areeur ne selon aucune particuliere sapience, Eth. 177 dans FOUISSEUR
Se il redonde [revient] as mors [morts] aucune chose pour les fortunes de leurs amis vivans, soit bien, soit mal, cette chose semble estre fragile et petite, Eth. 27 dans FRAGILE
Aucunes negligences que elle fait pour la fragilité du sexe, Thèse de MEUNIER. dans FRAGILITÉ
Et celui qui est contemptif monstre franchement toute sa volenté, Eth. 124 dans FRANCHEMENT
Ce ne semble pas estre amisté ou communicacion fraternel, Eth. 248 dans FRATERNEL, ELLE
Marchiés frauduleux, Thèse de MEUNIER. dans FRAUDULEUX, EUSE
Par acoustumance et frequentacion de bonnes operacions, Éth. 33 dans FRÉQUENTATION
Par usage et frequentation de mer, Thèse de MEUNIER. dans FRÉQUENTATION
Les autres amistés comme de ceulx qui frequentent ensemble en navie ou en mer...., Eth. 250 dans FRÉQUENTER
Et quant un homme a ces choses frequentées tant qu'il est devenu fort de corps, encor peut il plus legierement et mieux mengier et labourer, ib. 37 dans FRÉQUENTER
Mouvement ou fretillement des raz ou des souriz, Eth. 80 dans FRÉTILLEMENT
...que il gardassent bien que leur neif fust tousjours hors les fumées de la mer et hors les grans undes, Eth. 54 dans FUMÉE
Celui qui deffaut en la matiere de magnanimité, il est appelé pusillanime, et celui qui superhabunde est appellé fumeux et presumptueux, Eth. 125 dans FUMEUX, EUSE
Et semblablement font ceulx qui veulent drecier les fusts ou les bastons qui sont tors et boisteux, Eth. 54 dans FÛT
Se un rent à l'autre son gage ou son depost, non pas de volenté, mais par paour, l'en ne doit pas dire que il face juste operacion fors tant solement par accident, Eth. 158 dans GAGE
Et pour ce sont-il villains gaingneurs, et gaingnent laidement, Thèse de MEUNIER. dans GAGNEUR
Il escovient en aucun lieu et en aucun cas largement despendre et donner, come seroit au prince des galées ou du navire, Eth. 114 dans GALÉE
Et à joenes gens, amis lor sont necessaires pour les garder de pechier, Eth. 229 dans GARDER
Le liberal ne enrichist pas de legier ; quer [car] il ne prend pas volontiers et n'est pas gardeeur de richesces, Eth. 106 dans GARDEUR, EUSE
Ceux qui sont incontinens et qui vivent par desattrempance, et gastent leurs peccunes ou leur substance, nous les appellons prodiges [prodigues], Eth. 102 dans GÂTER
Et en telx choses usent et gastent leur temps, ib. 92 dans GÂTER
Puissance generative, par quoy eulx se multeplient et perseverent en leur espece, Eth. IX, 15 dans GÉNÉRATIF, IVE
Et tout art est vers la generacion ou nouvele façon d'aucune chose, Eth. 174 dans GÉNÉRATION
Et voion entre les homes que ceulz qui sont d'une gent ou d'un lignage aiment l'un l'autre, Eth. 229 dans GENT
Et les mathematiciens appellent tele proportionnalité geometrique, Eth. 147 dans GÉOMÉTRIQUE
La velocité de la gyracion ou revolucion du ciel, Thèse de MEUNIER. dans GIRATION
Adoncques il habunde en autre plus grant bien, c'est assavoir en glore, Eth. 160 dans GLOIRE
Ceulx qui sont de noble lignage et ceulx qui sont glorieux en aucunes offices ou estas honorables, Eth. 115 dans GLORIEUX, EUSE
Comme seroit honnour ou glorification, Eth. 28 dans GLORIFICATION
Et avecques ce elle veult et aide à les [lois] entendre, interpreter ou gloser, et aussy à les corriger ou muer, Eth. Prol. dans GLOSER
Et poent estre diz en françois gloutons et gourmans, Eth. 91 dans GLOUTON, ONNE
Et pevent estre diz en francois gloutons et gourmans, Eth. 96 dans GOURMAND, ANDE
Comme celui qui est sain du corps et a bien disposé le goust juge bien des saveurs, Eth. XIX. dans GOÛT
El [les femmes] ne mainent pas ou [au] gouvernement les concupiscences, mes sont menées par elles, Eth. 204 dans GOUVERNEMENT
Ceux de Lacedemone ne conseillent pas ou ne traittent pas en leurs conseulx comme ceux de Scite se gouverneront, Eth. 66 dans GOUVERNER
Tout aussi comme le bon gouverneur d'un ost use de sa gent de tant et de tielz comme ilz sont, au mielx qu'il appartient selon fait d'armes, Eth. 25 dans GOUVERNEUR
Les autres qui mettent felicité es biens de l'ame, si sont et ont esté peu de hommes vertueux et glorieux et de grace renommée, Éth. XVIII dans GRÂCE
Se il est agreable et gracieux, Eth. 253 dans GRACIEUX, EUSE
Ceulx qui font oeuvres de gramariens et de musiciens, ilz sont gramariens et musiciens, Eth. 30 dans GRAMMAIRIEN
En nous traiant bien loing et grandement arriere de tel pechié, nous pourrions venir au moien et à la vertu, Eth. 54 dans GRANDEMENT
Avoir la vois acue ou grelle, Eth. 125 dans GRÊLE
Or est ainsi diffinie election grossement, et non pas en la maniere que il est accoustumé à faire selon descripcion, Eth. 69 dans GROSSEMENT
Il convient par aventure premierement parler figuralment et grossierement [en gros], Eth. X (16). dans GROSSIÈREMENT
....et souhaitoit qu'il eust la gorge plus longue que le coul d'une grue, Eth. 94 dans GRUE
Il est ainsi que le desattrempé est non guerissable ou incurable, Eth. 211 dans GUÉRISSABLE
Il a en France un tel proverbe : de bon tourneeur [homme de tournoi] couart guerrier, Eth. 79 dans GUERRIER, IÈRE
Touz biens ne sont pas d'une meisme espece ne d'une guise, Eth. VI dans GUISE
Travaillements gymnastiques, Thèse de MEUNIER. dans GYMNASTIQUE
Gymnastique, maniere de luite [lutte] pour exerciter son corps en force et en vitesse, ib. dans GYMNASTIQUE
De tous les langaiges du monde, latin est le plus abille pour mieux exprimer et plus noblement son intention, Prol. dans HABILE
L'en quert sanité pour avoir puissance et habilité de faire ses besoingnes, Eth. VIII (14). dans HABILETÉ
Nous loons tels pour les faiz et pour les oeuvres à quoi ces choses les habiletent, Eth. 27 dans HABILITER
Les habis [habitudes] naturels sont en enfans et en bestes, Eth. 189 dans HABIT
Ptolémée dit que es extremités de la terre habitable sont gens sauvages, Éth. 81 dans HABITABLE
Homme et femme ne habitent pas ensemble tant seulement pour ceste cause, mais avecques ce pour les choses qui leur sont convenables, Eth. 253 dans HABITER
Il va hors de bonne habitude ou habilité de corps, Thèse de MEUNIER. dans HABITUDE
Celui qui est habitué en vertu, Eth. 88 dans HABITUER
Une chose est haineuse à un home et delettable à un autre, Eth. 137 dans HAINEUX, EUSE
Premierement quant est en paour et en hardiesce, la vertu qui est ou moien est fortitude, Eth. 48 dans HARDIESSE
Et je di que passions sont concupiscence, ire, paour, hardiece, envie, joye...., ib. 42 dans HARDIESSE
Armonie, ce est à dire sons melodieus et consonans, Thèse de MEUNIER. dans HARMONIE
Voix armonique, ce est à dire consonante et melodieuse, Thèse de MEUNIER. dans HARMONIQUE
Et celui qui joue as dez, le hasardeur, ou qui acquiert par jeux semblables, Eth. III dans HASARDEUR
Pour telle medecine il fault telle herbe, Eth. 69 dans HERBE
Les delettacions corporeles ont aussi comme pris par heritage le non de delettacion, Eth. 223 dans HÉRITAGE
Ainsi est-il racompté et escript du roy Preant [Priam] es vers heroïques que de ce fist Homerus le poete, Eth. 22 dans HÉROÏQUE
À bestialité l'en peut bien dire, que sa contraire est une vertu qui est par sus nous, appellée heroyque et divine, ib. 191 dans HÉROÏQUE
Heros, telz sont comme Diex ou anges, Thèse de MEUNIER. dans HÉROS
Et comme les chiens, quant il oent [entendent] hurter, il abaient tantost, Eth. 205 dans HEURTER
Les hystoires dient que Milon mongoit un beuf en un jour, Eth. 44 dans HISTOIRE
Et chescun indifferemment aussi bien un homme bestial comme un très bon homme peut user de corporeles delettacions, Eth. 313 dans HOMME
Ne au pere ne doit l'on pas le honneur que l'en doit à un sage comme à son dotteur ou maistre, Eth. 262 dans HONNEUR
Honorableté est honnestement gouverner sa chose familiaire et tenir estat, et pour ce ceulz qui tiennent grant estat et le pevent faire sont de la grant honorableté. - Pluseurs qui sont de petite honorableté, Thèse de MEUNIER. dans HONORABILITÉ
Donques s'ensuit il que il est en nostre volenté et posté estre honorables et bons ou malvais et vicieux, Eth. 71 dans HONORABLE
Les autres y adjoustent et mettent habundance des biens de hors, comme sont richesces et puissance civile, Eth. 18 dans HORS
Quant un home est mort et il est hors de touz maulz et de toutes infortunes, ib. 22 dans HORS
....Les bestes imparfettes sont qui ne se meuvent d'un lieu, comme moules et oystres, Eth. 30 dans HUÎTRE
....Tous ceux qui sont blandiseeurs, humbles et serviables et veulent à chescun plere, il sont flateurs et de servile condicion, Eth. 124 dans HUMBLE
Un humeur de broez [brouet] et lecheur prioit as diex et souhaidoit que il eust la gorge plus longue que le col d'une grue, Eth. 94 dans HUMEUR
Celle moisteur ou humidité est gastée par l'excès de la chaleur, Thèse de MEUNIER. dans HUMIDITÉ
Se comme par aventure, se ung grant segneur estoit prins et se il se humiliet devant son adversaire par paour de mort, Eth. 49 dans HUMILIER
Et aucune foiz faignent il et font teles humilités pour vaine gloire, Eth. 135 dans HUMILITÉ
Et sont ces vices contraires, c'est assavoir prodigalité et illiberalité, et chescun d'iceux superhabunde et deffault, Eth. 48 dans ICELUI
Mes nous n'en parlerons plus ici endroit, Eth. VI, 10 dans ICI
La identité ou unité que il ont à leur parens, les fait estre ensemble come uns meisme, Eth. 251 dans IDENTITÉ
Et pour ce nul ne peut ignorer, se il n'est insensible ou ydiot, que universellement touz habiz [habitudes] sont faiz et causez par ouvrer, Eth. 77 dans IDIOT, OTE
Les choses semblent estre involontaires quand ilz sont faites par violence ou quant il sont faittes par ignorance, Eth. 47 dans IL, au singulier, ILS, au pluriel
Et semble que celui est dit injuste qui est illegal, Eth. 141 dans ILLÉGAL, ALE
Tele illegalité ou inequalité convient et resgarde toute injustice, Eth. 142 dans ILLÉGALITÉ
Et qui donneroit tel prix, ce seroit un don illiberal, Eth. 116 dans ILLIBÉRAL, ALE
Plein d'avarice et illiberal, Thèse de MEUNIER. dans ILLIBÉRAL, ALE
Et la defaute [de generosité] est illiberalité, et est avarice et convoitise, Eth. 48 dans ILLIBÉRALITÉ
Et nous mettons et attribuons illiberalité à ceux qui estudient en pecunes acquerir plus que ne apartient, ib. 102 dans ILLIBÉRALITÉ
Vision et illumination sont faiz sodainnement, Thèse de MEUNIER. dans ILLUMINATION
La lune est illuminée du soleil. - Un feu peut eschauffer et illuminer, Thèse de MEUNIER. dans ILLUMINER
Sachent les autres faire beaux images, les autres bien mener les causes, les autres astrollogies, Prologue. dans IMAGE
Et en art de faire statues ou ymages, Polycletus estoit sage ymagier, Eth. 177 dans IMAGER, ÈRE
Posé par ymagination que tout le ciel.... Et sont aussi comme ymaginations qui ne se pevent pratiquer, Thèse de MEUNIER. dans IMAGINATION
Toute chose par nature est immoble et immuable, et a par tous lieux une meisme puissance, Eth. 156 dans IMMOBILE
En tel endroit ou tel point immobile, Thèse de MEUNIER. dans IMMOBILE
La paresce et immobilité des corps, Thèse de MEUNIER. dans IMMOBILITÉ
Et volenté est bien aucune foiz de choses impossibles, si comme nous voulons ou povons vouloir estre immortels, Eth. 64 dans IMMORTEL, ELLE
Vertu ferme et immouvable et non pas de legier variable, Thèse de MEUNIER. dans IMMOUVABLE
Il dit ceci à la difference de la felicité de Dieu et des intelligences, laquelle est simplement immuable et non variable, Eth. 26 dans IMMUABLE
Et pour ce disoient aucuns que les vertus sont impassibilités et repos, Eth. 39 dans IMPASSIBILITÉ
La discipline les doit tous faire impassibles. - Parties inalterables et impassibles, Thèse de MEUNIER. dans IMPASSIBLE
Et leur semble que ceulx sont fors qui oeuvrent par fureur et qui impetueusement et hardiement courent sur à leurs adversaires, Eth. 86 dans IMPÉTUEUSEMENT
Punicion apaise le mouvement et impetuosité de ire, Eth. 129 dans IMPÉTUOSITÉ
Les poines que l'en impose à ceulx qui pechent et font mal, Eth. 38 dans IMPOSER
Vieillesce et toute impotence fait les gens estre illeberaux, Eth. 110 dans IMPOTENCE
Se il estoit impotent de rendre, l'autre ne reputeroit pas que il li deust rien donner, Eth. 255 dans IMPOTENT, ENTE
Et dit Eustrate que Aristote ne improuve pas bien ceste oppinion quant à l'intention de Platon, Eth. VI (10). dans IMPROUVER
Et par imprudence il cuide que les choses qui sont bones que ils [elles] soient malveses, Eth. 194 dans IMPRUDENCE
Donques les choses que l'on fait par impulsion et mouvement de douleur ou de fureur.... ne sont pas faites par la vertu de fortitude, Eth. 87 dans IMPULSION
Endurer plusieurs hurs [heurts] et impulsions, Thèse de MEUNIER. dans IMPULSION
L'impulsion et contraincte des passions, II, 234 dans IMPULSION
Ce que nous faisons par ire et en concupiscence est chose involuntaire, et ne nous doit pas estre imputé à mal, Eth. 62 dans IMPUTER
Ceux qui en lour parler dient par inavertance aucune chose dont il ne se prenoient garde, Eth. 62 dans INADVERTANCE
Puet un homme estre incivil pour la sauvageté de sa nature ou par malvaise accoutumance, Thèse de MEUNIER. dans INCIVIL, ILE
L'en ly doit faire reverence selon ce que il appartiont à son age, si come en soy lever ou encliner contre eulz, ou en teles choses, Eth. 262 dans INCLINER
Il est tout cler que telles petites fortunes ne font pas incliner la vie d'un bon homme en mal ou en misere, ib. 24 dans INCLINER
Matiere incombustible et qui ne porroit ardoir, Thèse de MEUNIER. dans INCOMBUSTIBLE
Pour l'incommensurableté dessus dite, Thèse de MEUNIER. dans INCOMMENSURABILITÉ
Le dyametre et le costé d'une figure quarrée sont incommensurables, Eth. 66 dans INCOMMENSURABLE
Incongruement et improprement, Thèse de MEUNIER. dans INCONGRÛMENT
En injustice et en couardie et en incontinence, Eth. 47 dans INCONTINENCE
Celui est incontinent qui a malvaises affections et temptations de concupiscence et ensuit ses desiriers, Thèse de MEUNIER. dans INCONTINENT, ENTE
Il s'ensuit inconvenient, Thèse de MEUNIER. dans INCONVÉNIENT
Ceulx qui sont incurables ou incorrigibles, Eth. 264 dans INCORRIGIBLE
Choses incorruptibles, Thèse de MEUNIER. dans INCORRUPTIBLE
Il sunt mauvais et incurables de leur malice, Eth. 165 dans INCURABLE
L'en doit regarder et redoubter que à son ami bien fortuné l'en ne face indelettasion ou appeticement de sa delettation, Eth. 291 dans INDÉLECTATION
Et de prudence politique une partie ou espece est consiliative et l'autre est indicative, Eth. 180 dans INDICATIF, IVE
Chascun, quant il en a besoing et indigence, a concupiscence de nourrissement sec ou moiste, Eth. 95 dans INDIGENCE
Et à celui qui est indigent ou souffreteus, l'en doit donner plus du gaing ou du profist, Eth. 266 dans INDIGENT, ENTE
Il convient que accoustumance propre à vertu ait esté devant, par quoy la personne aime le bien et ait indignacion de chose laide et deshoneste, Eth. 325 dans INDIGNATION
Et aussi le gieu du bien discipliné [instruit] differe du gieu de celui qui est indiscipliné, Eth. 137 dans INDISCIPLINÉ, ÉE
Et se il s'esjoissent en multiplicacion des choses delettables comme pluseurs font follement et indiscretement, Eth. 96 dans INDISCRÈTEMENT
Loy indiscretement mise et faite sans prevision, ib. 142 dans INDISCRÈTEMENT
Elles sont une meisme chose indivisée, et differentes tant seulement selon raison ou definition, Eth. 30 dans INDIVISÉ, ÉE
Le liberal ne donnera pas ses pecunes à ceux à qui il ne appartient les donner, ne en temps que il n'appartient, ne selon quelconque autre circonstance indeue, Eth. 106 dans INDU, UE
Soy occuper en temps indeu, si comme qui estudieroit au vespre, ib. 61 dans INDU, UE
Induction est quant de pluseurs particuliers l'en conclut universelment, Thèse de MEUNIER. dans INDUCTION
Se il avient que celi qui est simplement et purement prodige [prodigue] soit fait tel que il ne puisse estre enduit à bien, Eth. 110 dans INDUIRE
Amer et querir honneur non deu ou induement, Eth. 51 dans INDÛMENT
Une mauvaise nef requiert plus grant industrie à estre menée que ne fait une bonne., -I, l ont en eulz aucunes industries profitables au conseil, Thèse de MEUNIER. dans INDUSTRIE
Armonies inebriatives ou enyvrans, Thèse de MEUNIER. dans INÉBRIATIF, IVE
Et en ceste maniere ceulx qui sont inequalz pevent estre mesmement amis, Eth. 243 dans INÉGAL, ALE
Une autre espece ou maniere d'amisté est selon superhabondance ou inequalité des personnes, si come du pere au filz, Eth. 241 dans INÉGALITÉ
Et qui ne les creindroit, ce seroit mal, si comme seroit malvaise opinion ou malvaise renommée ou infamie ; car celui qui creint telle chose, il est honeste, Eth. 78 dans INFAMIE
Infini, c'est chose infinie, sans fin et sans terme ou innombrable, Eth. 46 dans INFINI, IE
Ceux qui sont malades et enfermes, Eth. 50 dans INFIRME
Et ont grant tristece se leur raisons sont infirmées et non tenues aussi comme se ce estoient sentences ou autorités, Eth. 214 dans INFIRMER
Et en cas de doubte, il s'en doibt enformer, Eth. 61 dans INFORMER
Quant les infortunes sont tristes, leur tristece est alegée par ce que leur amis se contristent et douloient avecques eulz, Eth. 289 dans INFORTUNE
Dieu le pere ingenerable.C hoses ingenerables et generables, Thèse de MEUNIER. dans INGÉNÉRABLE
Inhabile à bonnes oeuvres exercer, Thèse de MEUNIER. dans INHABILE
Pluseurs causes de inhabilité à dignité sacerdotale, Thèse de MEUNIER. dans INHABILITÉ
On les doit inhabiliter ou priver de office honorable, Thèse de MEUNIER. dans INHABILITER
Le vice qui est en defaillant en ire est nommé inirascibilité, Thèse de MEUNIER. dans INIRASCIBILITÉ
Et celui qui deffaut soit appellé inirascible, c'est à dire trop moul et qui ne se cource [courrouce] pas quant temps et lieu en est, Eth. 49 dans INIRASCIBLE
Quant à faire venjances ou punicions selon justice, il a moult grant difference se les injures sunt voluntaires ou involuntaires, Eth. 150 dans INJURE
Et les autres transmutacions sunt violentes et manifestes si comme.... rapine, mutilacion, accusacion, injuriacion, Eth. 145 dans INJURIATION
Mauvaises operations qui sont faites selon injustice, Eth. 143 dans INJUSTICE
Injustification est faire ou souffrir chose injuste.- Il montre par quelles injustifications un homme est injuste, Thèse de MEUNIER. dans INJUSTIFICATION
Il est tout cler que condempner l'innocent de certaine science est tele chose et est malvese de soy, supposé que elle ne fust pas deffendue, Eth. 162 dans INNOCENT, ENTE
Mal peut estre fait en manieres infinies et innombrables, Eth. 46 dans INNOMBRABLE
Et aussi les vices sont innommez, Eth. 49 dans INNOMMÉ, ÉE
On a dit inobedience : Inobedience destruit telle amistié, Thèse de MEUNIER. dans INOBÉISSANCE
Inundaciuns ou subversions des cités ou corrupcion de l'air, Eth. 88 dans INONDATION
Celui est bon conseillier qui scet conjetturer et trouver selon inquisition de raison le plus très grant bien des choses ouvrables, Eth. 179 dans INQUISITION
Et telle insensibilité n'est pas humaine, Eth. 97 dans INSENSIBILITÉ
Mouvement insensible. Gens insensibles, Thèse de MEUNIER. dans INSENSIBLE
Et fu [monnaie] instituée selon composition ou convencion humaine, Eth. 151 dans INSTITUER
À tele democratie sont convenables teles institutions ou ordenances, Th. de MEUNIER. dans INSTITUTION
Et de ces fins nous eslisons les unes pour une autre aussi comme richesces et autres instrumens, Eth. 14 dans INSTRUMENT
En plusieurs manieres peut une chose estre dite faire, c'est assavoir ou comme cause principal ou comme cause instrumentele, Eth. 161 dans INSTRUMENTAL, ALE
Après il declare l'insuffisance des uns et des autres à mettre les loys, Thèse de MEUNIER. dans INSUFFISANCE
Insurrections, esmeutes ou conspiracions, Thèse de MEUNIER. dans INSURRECTION
Aucun dient que home a trois ames, la vegetative, la sensitive et l'intellective, et la beste en a deuz, et l'arbre une, Eth. IX, 15 dans INTELLECTIF, IVE
Nous disons des vertuz les unes sont intellectuelles les autres sont morales, Eth. 32 dans INTELLECTUEL, ELLE
Des diex [dieux] ou intelligences, Eth. 156 dans INTELLIGENCE
Il fut dit que intemperance est plus contraire à temperance que elle n'est contraire à insensibilité, Eth. 53 dans INTEMPÉRANCE
Difficultés innombrables et plaiz [procès] ou controversies interminables, Thèse de MEUNIER. dans INTERMINABLE
Choses pardurables sunt intransmuables selon leur essence, Thèse de MEUNIER. dans INTRANSMUABLE
Et estoient pour le temps les estudians introduis en grec à Romme et ailleurs, Eth. Prol. dans INTRODUIRE
Faire invasions et emprises contre les monarches, Thèse de MEUNIER. dans INVASION
Ignorance d'aucunes circonstances que l'en ne peut pas bonnement savoir excusé et est appellée ignorance invincible, Eth. 61 dans INVINCIBLE
La chose faite pour ignorance, de la quelle.... l'en a tristesse, desplaisance et pesance ou repentance, elle est involuntaire, Eth. 50 dans INVOLONTAIRE
Celui qui ignore aucune circonstance fait telle operation involontairement, Eth. 61 dans INVOLONTAIREMENT
Et la puissance irascible par quoy l'en a ire et appetit de vengance, Eth. 42 dans IRASCIBLE
Yronie est quant l'en dit une chose par quoy l'en veult donner à entendre le contrairo, Thèse de MEUNIER. dans IRONIE
De l'ame une partie ou puissance est irraisonnable, Eth. 29 dans IRRAISONNABLE
Gens irraisonnables ou qui ne usent de raison, Thèse de MEUNIER. dans IRRAISONNABLE
Il est une autre nature ou maniere de puissance de ame laquelle est irresonnable ou irrationnelle, et nientmoins il semble que elle participe en raison, Eth. 31 dans IRRATIONNEL, ELLE
Proportions irrationeles, Thèse de MEUNIER. dans IRRATIONNEL, ELLE
Inequalité et irregularité de possessions, Thèse de MEUNIER. dans IRRÉGULARITÉ
Sans tourner en irregularité, ib. dans IRRÉGULARITÉ
Non pas irreguliere ne excessive, Thèse de MEUNIER. dans IRRÉGULIER, ÈRE
Irregulairement, Thèse de MEUNIER. dans IRRÉGULIÈREMENT
Et toutes voies, en telle choses n'est pas la fin en la felicité civile, jà soit ce que plusieurs sermons et escriptures aient esté composées pour ce montrer, Eth. VI, 10 dans JAÇOIT QUE
Amis sont prochains comme jambe et genouil, Eth. 278 dans JAMBE
Et n'y a point de difference se aucun est jeune de aage ou il est jeune de meurs et assez aagé, Eth. IV dans JEUNE
Donques ne a il pas petite difference de soy accoustumer en jonesce et au commencement à faire en une maniere, ou en une autre, Eth. 34 dans JEUNESSE
Celui qui est sanguin, il est trop enclin à jolivetés et esbatemens ou à desattrempance, Eth. 54 dans JOLIVETÉ
L'en dit d'aucun que il est malvez medecin ou malvez jugleur, et toutevoies l'en ne dit pas que il soit malves simplement, Eth. 202 dans JONGLEUR
Ceulx qui carolent et dancent ou chantent ensemble, ou qui joient ensemble des instrumens de musique, Eth. 245 dans JOUER
Et celui qui jouxte d'une lance ferrée et acue, et cuide qu'elle soit sans fer et ronde au bout devant, Eth. 62 dans JOUTER
Et à l'autre [bout de la lice] estoit celluy qui tenoit le joiau pour le mieux courant, Eth. II dans JOYAU
Et quant il li viendra bonne fortune, il n'en sera pas moult joieus ne pour male fortune moult triste, Eth. 121 dans JOYEUX, EUSE
Puissance cognoscitive et judicative, Thèse de MEUNIER. dans JUDICATIF, IVE
Astrologie judicative, ib. dans JUDICATIF, IVE
Se il est ainsi que homme vertueux ait en telles choses bon et droit jugement, Eth. 19 dans JUGEMENT
Le juge corrumpu qui a jugié injustement un champ à la partie, il ne prent pas le champ pour soy, mais il prent l'argent, Eth. 161 dans JUGER
Avoir la cognoissance ou jurisdicion de quelconques altercacions, Thèse de MEUNIER. dans JURIDICTION
Et par ce appert il que le bon theologien et le bon juriste ne sont pas discordans, Eth. 163 dans JURISTE
De juste ou de droit politique une maniere ou espece est juste naturel, et l'autre est juste legal ou droit positif, Eth. 155 dans JUSTE
Et par ce appert manifestement que juste est dit en deux manieres, c'est assavoir de celui qui est legal et de celui qui est equal, ib. 141 dans JUSTE
Chose qui estjuste selon la justice distributive, Eth. 145 dans JUSTICE
Par ce appert par quelles justifications un homme doye estre dit juste, Thèse de MEUNIER. dans JUSTIFICATION
Et semble que l'une et l'autre partie ait droit et se justiefie assés, Eth. 256 dans JUSTIFIER
Mais, se Dieu plaist, par mon labeur pourra estre mieux entendue ceste noble science, Prol. dans LABEUR
Toutes gens aiment plus les choses qui par eulx sont faites ou acquises laborieusement, Eth. 276 dans LABORIEUSEMENT
Fuir choses penibles et laborieuses, Eth. 83 dans LABORIEUX, EUSE
Recevoir est chose sans labour, et bien faire ou donner est chose plus labourieuse, ib. 277 dans LABORIEUX, EUSE
Les excellens medecins labourent moult à avoir congnoissance des choses du corps, Eth. 29 dans LABOURER
En jieu a un repos et une lacheté de courage, Eth. 210 dans LÂCHETÉ
Aucuns jettent leurs armeures, ou se rendent, ou font aucunes autres choses laidement, Eth. 99 dans LAIDEMENT
.... Et a esté translatée en plusieurs langaiges et exposée en très grant diligence de plusieurs docteurs catholiques, Prol. dans LANGAGE
Aristote tenoit qu'il n'est que un dieu, mais il parle selon le commun langage qui estoit lors, Eth. 20 dans LANGAGE
Comme dit Tulles, vice est langour de l'ame, Eth. 42 dans LANGUEUR
Mais à prendre voluntairement largement.... l'en puet dire que les bestes mues [muettes] et les enfans font aucunes operacions voluntairement, Eth. 63 dans LARGEMENT
Encore y convient adjouster que tele begnivolence ne soit pas latente et occulte, Eth. 232 dans LATENT, ENTE
Et juste legal en droit positif..., Eth. 156 dans LÉGAL, ALE
Un homme est dit legal qui garde les loys, Thèse de MEUNIER. dans LÉGAL, ALE
Quant il porte legierement pluseurs et grans infortunes, Eth. 35 dans LÉGÈREMENT
Legislateur ou ordeneur de policie, Thèse de MEUNIER. dans LÉGISLATEUR, TRICE
La legislative, c'est à dire la science du legislateur, Thèse de MEUNIER. dans LÉGISLATIF, IVE
Nuisible à bonne legislation, Thèse de MEUNIER. dans LÉGISLATION
D'autre partie les meres scevent mielx que les enfans sont leur, que les peres ne scevent que il sont leur, Eth. 276 dans LEUR
Les chiens levriers ne se esjoïssent pas des oudeurs des lievres par raison de telle oudeur...., Eth. 93 dans LÉVRIER
L'avaricieus dit que le liberal est trop large, et celui qui est trop large dit que le liberal est avaricieus, Thèse de MEUNIER. dans LIBÉRAL, ALE
Nul ne diroit que un homme fust liberal, qui ne se esjoist et delette en operacions liberales, Éth. 19 dans LIBÉRAL, ALE
Donner liberalement, Thèse de MEUNIER. dans LIBÉRALEMENT
Et en toutes autres commutacions, desqueles faire la loy donne licence, Eth. 149 dans LICENCE
Delettacion est maismement appropriée à nostre humain lignage, Eth. 4 dans LIGNAGE
Fini, c'est chose terminée, limittée et certaine, Eth. 46 dans LIMITER
La puissance de tel roy est estroitement limitée, Thèse de MEUNIER. dans LIMITER
Et aussi le lyon ne se esjoit pas en oïr la voix du beuf, mes pour le beuf mengier, Eth. 93 dans LION, ONNE
Et celui qui a ce deffaut et est de dure et triste conversacion, il peut estre appellé litigieux, discole, mal amiable et mal aggreable, Eth. 50 dans LITIGIEUX, EUSE
Tout mouvement local est mesuré par aucun espace ou ligne laquelle descript la chose meue par tel mouvement, Thèse de MEUNIER. dans LOCAL, ALE
Les extremes sont plus loing l'un de l'autre et à plus grant distance de l'un à l'autre que il n'a de chascun d'eulx au moien, Eth. 52 dans LOIN
Ce que aucun eslit et fait selon longue preparacion et qu'il delivre par grant loisir et par cogitacion ou pensée, il semble moins estre fait selon habit, Eth. 88 dans LOISIR
La longueur ou longitude est en procedant de orient en occident, et la latitude ou le ley en procedant de midi vers septentrion, Thèse de MEUNIER. dans LONGITUDE
Et nul ne puet [peut] demourer par long temps avecques home triste, Eth. 237 dans LONGTEMPS
Les loenges que l'en fait as diex, Eth. 28 dans LOUANGE
Nous loonz tels pour les faiz et pour les oeuvres à quoy ces choses les habiletent, Eth. 27 dans LOUER
Pour ce que honour est le loyer de vertu et est attribué as bons, Eth. 120 dans LOYER
Si comme des choses qui touchent medecine ou marchandise ou aucun negoce lucratif, Eth. 67 dans LUCRATIF, IVE
Quant le soleil luist et encontre un drap vert, ou par une verriere verte, les choses opposites semblent estre vertes, Eth. 23 dans LUIRE
La veue est lumiere de l'eul, aussi comme l'entendement est lumiere de l'ame, Eth. VII, 12 dans LUMIÈRE
L'en loe un fort homme quand il lite bien ou quand il jouste bien, Eth. 28 dans LUTTER
La machine corporele ou la masse de tous lez corps du monde, Thèse de MEUNIER. dans MACHINE
Si comme nous dison que en art de pierres tailler ou de mazonner Phydias estoit sapient ou sage mazon, Eth. 177 dans MAÇONNER
Magnanimité est en grans choses et vers grans choses, et ce appert assez par le nom d'elle, Eth. 128 dans MAGNANIMITÉ
Les cielz nous monstrent la magnificence de Dieu, Thèse de MEUNIER. dans MAGNIFICENCE
Marcheandant de main en main, Eth. 254 dans MAIN
Il monstre que felicité est souffisamment descripte quant à maintenant, Éth. X, 16 dans MAINTENANT
Vertu encline touz jours à eslire bien, et vice au contraire ; mais aucune foiz en l'operacion qui est eslue par vertu peut estre empeeschement, Eth. 63 dans MAIS
Et avecques ce ils voient que les fortunes d'unes meismes personnes sont variables et sont males et après bonnes, Eth. 23 dans MAL, ALE
Se aucun fiert sanz ce que il soit courcié [courroucé], il fait plus mal que celui qui fiert pour ce que il est courcié, ib. 209 dans MAL, ALE
Celui qui est malade, il n'est pas en sa volenté d'estre sain quant il lui plaira, Eth. 74 dans MALADE
Malefices ou empoisonnement, Eth. 145 dans MALÉFICE
Et cest moien est ou milieu de deus malices ou vices desquelles une est selon...., Eth. 46 dans MALICE
Pour la felonnie et malignité de leur courage qui est très grant, Thèse de MEUNIER. dans MALIGNITÉ
Operacions qui ne sont pas manifestement voluntaires, par ce qu'il y a meslée ignorance, Eth. 73 dans MANIFESTEMENT
Il fait teles choses non pas pour grace de bien ne pour bonne fin, mes pour monstrer et manifester ou magnifier ses richesses, Eth. 117 dans MANIFESTER
Tel homme nous disons qu'il est mansuet ou debonaire, Eth. 127 dans MANSUET, ETTE
Et la vertu moienne, nous l'appellons mansuetude ou debonnaireté, Eth. 49 dans MANSUÉTUDE
Si come seroit la loy de racheter chescun qui est pris en guerre pour un marc ou autre pris, Eth. 156 dans MARC
Embrion est une masse qui est ou ventre de la mere, et de laquelle masse sera formé l'enfant ou la beste, Eth. 30 dans MASSE
L'ame intellective n'est pas corporelle ne materielle, mes est incorporelle et espirituelle, Eth. 76 dans MATÉRIEL, ELLE
Et les mathematiciens appellent tele proportionalité geometrique, Eth. 147 dans MATHÉMATICIEN
Mesure mathematique ou precise. - Sciences mathematiques, Thèse de MEUNIER. dans MATHÉMATIQUE
Et ainsi celui qui a vertu en la matiere de peccunes, il use très bien de richesses, Esth. 103 dans MATIÈRE
Et celui qui deffaut, il est dit aggreste et malsade ou malgracieux, Eth. 50 dans MAUSSADE
Celui qui fait mal contre sa volonté, il ne le fait pas malvaisement, Eth. 47 dans MAUVAISEMENT
Artifice [art] mecanique ou servile. - Les juges, les chevaliers, les mecaniques [artisans]...., Thèse de MEUNIER. dans MÉCANIQUE
Et nul ne diroit que celi fust beneuré qui auroit en vie eu et usé de tant de bonnes fortunes et fineroit sa vie ainsi mescheament et miserablement, Eth. 22 dans MÉCHAMMENT
Il seroit aucune foiz beneüré, et après autre foix maleureuz et mescheant, Eth. 23 dans MÉCHANT, ANTE
Estre disposé en ceste maniere sans amiableté à soy meisme est une chose très mescheante et très nuisable, ib. 268 dans MÉCHANT, ANTE
En tele policie celui qui est le melleur a plus de bien selon la quantité de sa vertu, Eth. 249 dans MEILLEUR, EURE
C'est le moien et la très meillour chose qui soit en vertu, ib. 44 dans MEILLEUR, EURE
Et un trop melancolique [est enclin] à avarice, Eth. 73 dans MÉLANCOLIQUE
Le musicien se delette en bonnes melodies, et a tristece as malveses, Eth. 284 dans MÉLODIE
Melodie est concorde de sons, en les variant l'un après l'autre par succession de temps, Thèse de MEUNIER. dans MÉLODIE
Voix melodieuse, Thèse de MEUNIER. dans MÉLODIEUX, EUSE
Il n'est pas memoratif de mal, Thèse de MEUNIER. dans MÉMORATIF, IVE
Toute mendicité soit pour fortune ou de volenté est un obprobre ou reproche et est triste et desplaisable, Thèse de MEUNIER. dans MENDICITÉ
Aucunes choses qui ont esté touchées nous mennent à faire une question, Eth. 22 dans MENER
Sachent les autres faire beaux ymaiges, les autres bien mener les causes, les autres astrollogie, ib. dans MENER
Sachent tuit que Philippe Lespieur eust fait semondre en cause de heritage Guillaume Guiart, menesterel de bouche [joueur d'instruments], Bibl. de l'Éc. des chartes, 2e série, t. III, p. 13. Comme du jugleur, et de l'ymagier, et de chascun menesterel en son artifice, Eth. IX, 15 dans MÉNESTREL
Or est-il ainsi que mensonge ou mentir est une chose malvese de soy et de sa nature, Eth. 134 dans MENSONGE
Et en verité celui qui est paoureux est plain de desesperance ; quar il craint qu'il ne lui mesprenge en toutes choses, Eth. 82 dans MÉPRENDRE (SE)
Mercenaires qui labourent pour loyer, comme sont recouvreurs de maisons, vignerons et teles gens, Thèse de MEUNIER. dans MERCENAIRE
Les pechiez ne sont pas mesurables ensemble, Thèse de MEUNIER. dans MESURABLE
Il n'est pas triste fors à mesure [si ce n'est avec mesure] pour l'absence des choses delettables, et ne les convette pas fors à mesure et selon raison, Eth. 97 dans MESURE
La dignité et la valeur de philosophie ne peut estre mesurée à pecunes, Eth. 260 dans MESURER
Verité est que aucun juste est en un home qui est juste selon metaphore ou selon similitude, Éth. 169 dans MÉTAPHORE
Il determine d'une justice improprement dite et metaphorique, Thèse de MEUNIER. dans MÉTAPHORIQUE
Aucun porroit faire question pourquoy un peut bien en joenesce estre mathematicien et ne peut pas estre sage methafisicien ou naturien, Eth. 181 dans MÉTAPHYSICIEN
C'est en metaphysique et non pas en science morale, Eth. VII, 12 dans MÉTAPHYSIQUE
Euripides le poete qui en ses mettres recite les causes pourquoy, si comme il dit, Almeon fu contraint à ocire sa mere, Eth. 49 dans MÈTRE
Celui qui en raporte plus que il n'avoit mis du sien, l'en dit que il guaigne, Eth. 149 dans METTRE
Les choses qui sont selon Dieu et nature viennent au mieux qu'il est possible, Eth. 21 dans MIEUX
Le magnifique fait teles despenses et expose grans mises pour bien et à bonne fin, Eth. 113 dans MISE
Et fineroit sa vie ainsi mescha ment et miserablement, Eth. 22 dans MISÉRABLEMENT
Et après en sa vieillesse il chiet [tombe] en très grant misere, Eth. 22 dans MISÈRE
Telles operacions sont mixtes ou meslées de voluntaire ou de involuntaire, Eth. 48 dans MIXTE
Et semble que as infortunés la presence de leur amis est mixte ou mellée de delettacion ou de tristece, ib. 289 dans MIXTE
Par mixtion charnel faire pechié mortel, Eth. 162 dans MIXTION
Et pour ce convient-il que les delettacions soient bien mesurées et moderées, et que elles soient petites et en petit nombre, Éth. 100 dans MODÉRER
Musique ou armonie selon tel meuf. Meuf doriste [dorien], frigiste [phrygien], etc., Thèse de MEUNIER. dans MOEUF
Amisté qui est selon bonnes meurs est amisté selon soy et est permanente et durable, Eth. 258 dans MOEURS
Il congnoist les meurs de son ami et scet en queles choses il se delette, ib. 290 dans MOEURS
Chascun, quant il en a besoing et indigence, a concupiscence de nourrissement sec ou moiste, c'est assavoir de mangier ou boire, Eth. 95 dans MOITE
Pour fuir et eschever [éviter] que il ne molestent ou contristent ceux avecques qui il conversent, Eth. 135 dans MOLESTER
Et la communicacion ou policie qui est transgression et corrupcion de celle qui est appellée royalme et est sa contraire, c'est tyrannie, car l'une et l'autre sont monarchies, Eth. 246 dans MONARCHIE
Monarche, celui qui un seul tient le couverain princey, Thèse de MEUNIER. dans MONARQUE
Nous loons un bon homme aucune foiz en disant qu'il ne cure des honneurs mundains, Eth. 49 dans MONDAIN, AINE
Prudence est congnoissance des choses mondaines et civiles, et est pratique, Eth. 18 dans MONDAIN, AINE
Et est monnoie aucunement le moien en commutations, car par elle mesure l'en toutes teles choses, Eth. 151 dans MONNAIE
Quant un tout seul vent aucunes choses en une cité ou pays, c'est monopole, Thèse de MEUNIER. dans MONOPOLE
Faire monopole d'aucunes choses vendables, ib. dans MONOPOLE
Pluseurs se esjoissent.... plus que il n'appartient en oïr et escouter.... moqueries des autres, Eth. 136 dans MOQUERIE
Nous disons que des vertuz les unes sont intellectuelles, les autres sont morales, Éth. 22 dans MORAL, ALE
En françois, ces mos meur et moral ne sont pas en usage commun, ib. 33 dans MORAL, ALE
Et de toute ceste doctrine la meilleur, la plus digne et la plus proffitable, c'est la science de moralité contenue par especial en ung livre, Eth. prol. dans MORALITÉ
Philotecles qui avoit esté mors d'un serpent appellé vipere, Eth. 210 dans MORDRE
Et ainsi celui est principalement dit fort qui se met en perilz de bonne mort, Eth. 79 dans MORT
Et ama mieux estre pilé en un mortier, qu'il revelast à un tirant le secret de sa cité, Eth. 49 dans MORTIER
L'un aime pour une raison ou pour un motif, et l'autre aime pour l'autre, Eth. 241 dans MOTIF
Et les choses desquelles le principe et la cause motive est en nous meisme quant à les faire ou non, telles choses sont voluntaires, ib. 48 dans MOTIF
Les mocions, est à dire les operacions et les generacions, Eth. 220 dans MOTION
Toute motion est hastive ou tardive, Thèse de MEUNIER. dans MOTION
Leur premier mouvement est passé et reffroidi, Éth. 82 dans MOUVEMENT
Ce qui les meut à telles opinions, c'est pour ce que ilz veullent fuir le mal et la misere où ilz sont, Eth. IV dans MOUVOIR
Entre deux nombres dont l'un est trop grant et l'autre trop petit, pluseurs nombres sont moiens, Eth. 287 dans MOYEN, ENNE
Bonne fin et moiens utiles à la fin, Thèse de MEUNIER. dans MOYEN
Celi qui est attrempé, il se a et contient en delettacion et tristesces moienement, Eth. 97 dans MOYENNEMENT
Et il cuident bien que felicité fust chose permanente et non pas muable ou variable de legier...., Éth. 23 dans MUABLE
Multiplication excessive d'enfans, Thèse de MEUNIER. dans MULTIPLICATION
La force du vin multiplie leur esperits, et por ce ont il plus grant esperance, Eth. 88 dans MULTIPLIER
L'on doit conseiller meurement et longuement, Eth. 182 dans MÛREMENT
Occasion de murmure ou de rebellion, Thèse de MEUNIER. dans MURMURE
Le musicien se delette en bonnes melodies, et a tristece as malveses, Eth. 284 dans MUSICIEN, IENNE
Celui point opposite du solail est appellé le nador, Thèse de MEUNIER. dans NADIR
Et dit Homerus que Hector monstroit la forte et aspre vertu de lui par chascune de ses deux narines, par lesquelles l'en voit le sanc esboulir, Eth. 86 dans NARINE
Les narracions que l'en fait en tex [tels] romans ou dittiés, Eth. 27 dans NARRATION
Estre justes, estre attrempés, estre fers [ferme], et autres choses semblables, nous les avon de nostre nativité, Eth. 188 dans NATIVITÉ
Toutes choses ont en elles par nature une chose divine, Eth. 223 dans NATURE
À les considerer [les vices] en tant comme il ont nature de mal, et vertu en tant comme elle a nature et raison de bien, ib. 52 dans NATURE
Et pour ce que telz habiz [habitudes] sont vers choses singulieres et sensibles, il semble que l'en les ait de nature, ib. 181 dans NATURE
L'en doit faire comme font les mariniers, lesquiex, après la premiere navigacion.... quant vient à la seconde, il se traient vers le mendre [moindre] peril, Eth. 54 dans NAVIGATION
Celui qui est maistre de navire, Eth. 112 dans NAVIRE
Puis que il a jà fait les excès et se est mal gouverné, il ne est mais en sa volenté ou poesté non estre malade, Eth. 74 dans NE
Et niantmoins il fait tousjours son devoir, Éth. 25 dans NÉANMOINS
Il est aucunes choses qui sont necessaires, et sont en tout temps et partout en une maniere, et de celles choses sont les sciences très certaines, Eth. 111 dans NÉCESSAIRE
La conclusion s'ensuit de necessité, Eth. 198 dans NÉCESSITÉ
Et quant amis ont necessité ou indigence, il appetent recevoir utilité l'un de l'autre, ib. 238 dans NÉCESSITÉ
En la maniere que l'en fait en medecine et en l'art de gouverner une naif, Eth. 36 dans NEF
Ne se merveille nul, se je ay mis en pluseurs lieus deux negacions pour une ; car c'est la maniere de parler en françois ; si comme en disant : nul homme ne dort, Eth. 334 dans NÉGATION
Il aiment plus liberalment que font ceulx qui aiment gaaing et qui sont negociateurs [negociants], Eth. 239 dans NÉGOCIATEUR, TRICE
Negociation, gaaing par marchandise, Thèse de MEUNIER. dans NÉGOCIATION
Occasion de negocier et marcheander, Thèse de MEUNIER. dans NÉGOCIER
Se l'une ou l'autre [action] estoit neutre, c'est à dire ne bonne ne male, Eth. 297 dans NEUTRE
Se ses filz ou nevouz ont prosperités ou adversités, Eth. 22 dans NEVEU
La pensée qui afferme ou nie, Eth. 183 dans NIER
Teles vertus selon lesqueles l'ame dit verité ou en affermant ou en noiant, ib. 173 dans NIER
Cy commence le premier livre d'ethiques, et traicte le premier chapitre de la fin et du fruict de ceste noble science, Eth. II dans NOBLE
Justin en raconte l'istoire moult noblement, Eth. v, 9 dans NOBLEMENT
Et est aucune foys magnificence es choses propres à soy et qui ne adviennent à une personne que une foiz en sa vie, si come noces ou aucune tele chose, Eth. 115 dans NOCE
Il n'est pas nonchalant, mes curieux de ses propres possessions procurer diligentment et deuement, Eth. 105 dans NONCHALANT, ANTE
Celui qui est vertueux et beneuré est touz jours droit et bien, non obstant les fortunes, Éth. 24 dans NONOBSTANT
Les grans fortunes qui adviennent à noz amis nous doivent notablement mouvoir à joie ou à tristesce, Eth. 27 dans NOTABLEMENT
Et pour ce que l'appellacion et notacion est faite selon le plus, Eth. 278 dans NOTATION
Notefier les lieus et les distances des planetes. - Parelles sont notefiées ces qualitez, Thèse de MEUNIER dans NOTIFIER
Principes qui sont notoires et congneus par eulx meismes, Eth. 68 dans NOTOIRE
Et pour ce pourroit aucun diviser et separer d'ensemble amisté de lignage et amisté de nourreture ou de ceulx qui sont nourris ensemble, Eth. 250 dans NOURRITURE
Se teles paroles portent grant deshonneur pour celui qui les dict, ou se elles li portent nuisance, Eth. 132 dans NUISANCE
Aucunes delettations sont laides et reprouvables, et aucunes sont nuisibles, Eth. 219 dans NUISIBLE
Et semblablement a il erreur es biens, et cuident aucuns que il leur soient profitables, et il leur sont nuisibles, ib. 111 dans NUISIBLE
Ne se merveille nul se je ay mis en plusieurs lieus deus negacions pour une, car c'est la maniere de parler en françois, si comme en disant : nul homme ne dort, Eth. 234 dans NUL, NULLE
Donques se ensuit il que celle chose est simplement parfette, qui est eslisible pour elle et nullement pour autre, Eth. VIII, 14 dans NULLEMENT
Qui lui depecheroit [dépécerait] sa robe tant que l'on veist son bras ou sa poitrine nuement, sa beauté naturel s'en montreroit mieulx, Eth. 25 dans NÛMENT ou NUEMENT
La nutrition ou digestion se fait mieux en dormant, Eth. 30 dans NUTRITION
Albert fait ici une objection...., Eth. 47 dans OBJECTION
Object est la chose vers laquele est la puissance active ou passive ou l'operation.C oleur est object de voiement ou de vision, saveur est object de goust ou de gouster, et chaleur et froideur sont object de touchement, Thèse de MEUNIER. dans OBJET
Loy obligatoire, Thèse de MEUNIER. dans OBLIGATOIRE
Aucuns signes lievent droit, et les autres obliquement, tant pour l'obliquité ou pour le biez du zodiaque que l'obliquité de l'orizon, Thèse de MEUNIER. dans OBLIQUITÉ
Ce n'est pas chose non manifeste ou obscure, que l'en ne doit pas rendre ou faire à tous unes meismes choses, Eth. 261 dans OBSCUR, URE
Et pour ce aussi la delettacion qui l'ensuit obscurcist et appetice et afflebie, Eth. 305 dans OBSCURCIR
Une chose.... qui contrarie et obvie et resiste à raison, Eth. 31 dans OBVIER
Et pour obvier as grans perilz qui pevent venir de telle erreur, ib. 162 dans OBVIER
Il veulent bien l'un à l'autre, et secuerent ou obvient as necessités l'un de l'autre, ib. 239 dans OBVIER
Par ce que morir ou soy occire par desesperance n'est pas oevre de fortitude, et n'est pas vertu, mes est vice, Eth. 82 dans OCCIRE
Chascun ottrée [accorde] que fortitude est bonne, Eth. 81 dans OCTROYER
Le cheval odore et sent la bataille de loing, Thèse de MEUNIER. dans ODORER
Je di que nul, pour raison de office publique ne autrement, ne peut estre obligié à pechier, Eth. 163 dans OFFICE
Et pour ce, à parler par similitude, l'en peut dire que benivolence est amisté oyseuse, Eth. 270 dans OISEUX, EUSE
Et de aristocratie l'en tourne par transgression ou corrupcion en olygarchie, Eth. 247 dans OLIGARCHIE
Ceulx qui se gouvernent selon policie olygarchique, Eth. 146 dans OLIGARCHIQUE
Olygarchiser, maintenir ou enforcier olygarchie, Thèse de MEUNIER. dans OLIGARCHISER
Et pour ce comme es olympiades, les très bons et les très fors ne sont pas coronnés, mes ceulx qui bien besoignent, Eth. 18 dans OLYMPIADE
Homme honereus et malgracieus - Delectation honereuse, ennuyeuse aux bons, Thèse de MEUNIER. dans ONÉREUX, EUSE
Il appartient principalement au juge garder et tenir à l ungle et au point touts lez drois, Eth. 162 dans ONGLE
De serfs sont deux especes, le curateur et le operateur. Tels sont operateurs artisans] et font les oeuvres serviles, Thèse de MEUNIER. dans OPÉRATEUR, TRICE
Et chascune de ces operations et ars fait toutes autres choses pour la grace de ce bien, Eth. VII, 13 dans OPÉRATION
Ceulz qui ont une maladie es oilz appellée obtalmie, Eth. 299 dans OPHTHALMIE
Chascun a en sa vie très souvent et moult de occasions et de opportunités ad ce, Eth. 98 dans OPPORTUNITÉ
Biens corporels, richesses, amis et autres opportunités, ib. VIII, 14 dans OPPORTUNITÉ
Il semble estre raisonnable qu'injuste souffrir et juste souffrir soient opposites, Eth. 159 dans OPPOSITE
Il determine de la contraireté et opposicion qui est en vices et en vertus, Eth. 51 dans OPPOSITION
Pour très grieves oppressions que l'en li fait, Thèse de MEUNIER. dans OPPRESSION
Pueple opprimé, Thèse de MEUNIER. dans OPPRIMER
Et poui un peu de gaaing ils soustiennent obprobres et vilaines reproches et diffames, Eth. 111 dans OPPROBRE
Choses mal ordonables aus vertus morales, Thèse de MEUNIER. dans ORDONNABLE
La monnoie n'a pas son pris et son cours par nature, mes par la loy et par ordenance humaine, Eth. 152 dans ORDONNANCE
Entre ces vertuz intellectuelles il en y a une qui est architettonique et principal et qui ordene de tout, Eth. 180 dans ORDONNER
Ceulx qui regulent et gouvernent la policie et ordenent les loys, ib. 47 dans ORDONNER
Ou comme seroit sacrifier une chievre ou deus ouailles, Eth. 156 dans OUAILLE
Il semble que ire n'oe aucunement raison, Eth. 205 dans OUÏR
Je dis oultre que tout ainsi comme...., Eth. Prol. dans OUTRE
Celui qui aime et quert honneurs oultre raison, Eth. 49 dans OUTRE
Tele est la nature des choses ouvrables par nous, Eth. 163 dans OUVRABLE
Et tels sont ceulx qui se paissent ou menjuent du gaing des folles femmes incontinentes, Eth. 111 dans PAÎTRE
Quant est pour recevoir bien et profit de son ami bien fortuné, l'en y doit aler tout à paes et sans soy haster, Eth. 291 dans PAIX
Item en quelle maniere, si comme tout à pais ou fort et impetueusement, ib. 61 dans PAIX
Ceulx qui ont verconde rougissent, et ceulx qui ont paour de mort pallissent, Eth. 135 dans PÂLIR
Pour pallier leur male entente [mauvaise intention], ilz font aucunes choses honorables, Thèse de MEUNIER. dans PALLIER
Et encore les Romains en usoient et donnoient triumphes et corones de lorier et de palme, Eth. 83 dans PALME
Se il estoient ou boys ou en un palu, Eth. 86 dans PALUS
Comme bestes il ne ouvrent [travaillent] fors de remplir leurs pances, Eth. 96 dans PANSE
À bestialité J'en peut bien dire que sa contraire est une vertu qui est par sus nous, appellée heroyque et divine, Eth. 191 dans PAR
L'en dira de ceci par après planierement, et monstrera l'en quelle chose c'est que droitte raison, ib. 35 dans PAR
Et de ce est une parabole, Eth. 117 dans PARABOLE
Tielx [tels] biens sont paremens et aornemens de felicité, Eth. 20 dans PAREMENT
Li parens aiment leur filz aussi comme ils fussent aucune chose ou partie de eulz meisme, Eth. 250 dans PARENT
Par ce que sa felicité est de tielx biens de fortune decorée, parée et aornée, Eth. 24 dans PARER
Il vivent pareceusement, et sont remis et negligens, et se efforcent trop peu de bien faire et ouvrer, Eth. 73 dans PARESSEUSEMENT
C'est la science par quoy l'en sçait royalmes et cités et quelconques communités commencier, ordonner et parfaire, et en bon estat maintenir, Prol. dans PARFAIRE
L'en peut bien avoir tel habit [habitude], sans ce que l'en parface de ce nul bien, Eth. 18 dans PARFAIRE
Aucun veut parler latin à l'aventure ou à l'exemple d'un autre, comme un oysel parle ne ne sceit ce qu'il dit, Eth. 40 dans PARLER
Il parle en similitude et en figure, ib. 24 dans PARLER
Si comme ceux qui en lour parler dient par inavertance aucune chose dont il ne se prenoient garde, Eth. 62 dans PARLER
Se le soleil luist par my une verriere blanche ou contre une parey blanche, Eth. 23 dans PAROI
Choses partibles, Thèse de MEUNIER. dans PARTIBLE
Se nous l'avons [le bonheur] selon aucune participation de chose divine, Eth. 20 dans PARTICIPATION
Je participe en chevalerie avecques pluseurs, Eth. 181 dans PARTICIPER
Il a apris pluseurs particularitez que le capitaine ou principal d'un ost ne doit pas ignorer, Thèse de MEUNIER. dans PARTICULARITÉ
Savoir particulierement [article par article] les comptes des mises [dépenses] et receptes, Thèse de MEUNIER. dans PARTICULIÈREMENT
Toute chose qui a partie est plus grande que sa partie, Eth. XI, 17 dans PARTIE
Volenté parcial, vertuz parciales, Thèse de MEUNIER. dans PARTIEL, ELLE
Parcialement.... par parties, Thèse de MEUNIER. dans PARTIELLEMENT
Ton empire biparti, c'est à dire party en deux, Thèse de MEUNIER. dans PARTIR
Faire telle partition, Thèse de MEUNIER. dans PARTITION
Se toute la cité mettoient leur estude à recevoir honorablement aucuns estranges messages ou passans, Eth. 116 dans PASSANT, ANTE
Toute delettacion est generation, c'est à dire flus et passement de aucune chose sensible en notre nature, Eth. 219 dans PASSEMENT
Il s'ensuit que nous passons oultre et traiterons briefment de elettion, Eth. 63 dans PASSER
Et doit estre felicité mise en la plus noble chose qui soit en nous, et en laquelle nous passons les bestes, ib. dans PASSER
Et les puissances de l'ame selon lesquelles nous sommes passibles des passions, Eth. 42 dans PASSIBLE
Tant comme l'actif et le passif sont disposés et appliqués, Eth. 305 dans PASSIF, IVE
Passif est chose qui souffre, Thèse de MEUNIER. dans PASSIF, IVE
Aussi comme le pasteur a cure de ses ouailles et les aime, Eth. 248 dans PASTEUR
Aucunes choses qui ne sont pas trop patentes, Eth. 136 dans PATENT, ENTE
Et l'amisté paternel ou du pere à ses filz est aucunement tele comme est amisté royal ou du roy à ses subjets, Eth. 248 dans PATERNEL, ELLE
Adonques est tousjours delettacion tant comme le faisant et le pacient sont telz, Eth. 305 dans PATIENT, ENTE
Le medecin ne conseillera pas, se il garira son pacient, ib. 67 dans PATIENT, ENTE
Quant il [les ânes] ont grant faim, il ne se partent ne lessent la pasture pour estre batus, Eth. 87 dans PÂTURE
Pour eviter laidure de pechié, Eth. 90 dans PÉCHÉ
Il n'est pas vraysemblable ou raisonnable que il pechent en toutes choses et soient faux universelment, Eth. 17 dans PÉCHER
Peine pecuniaire, Thèse de MEUNIER. dans PÉCUNIAIRE
Le riche pecunieux souvent aquert ou pert ses richesses par violence ou par force, Eth. VI, 10 dans PÉCUNIEUX, EUSE
Les poines que l'en impose à ceulx qui pechent et font mal, Eth. 38 dans PEINE
Une très noble espere [sphère] ou pelote ou une très bele fiole, Eth. 116 dans PELOTE
Cité de legier [facilement] penetrable [accessible], Thèse de MEUNIER. dans PÉNÉTRABLE
C'est impossible que pluseurs corps soient en un lieu, car ce seroit penetration de dimencions, Thèse de MEUNIER. dans PÉNÉTRATION
Et est necessaire qu'il soit non penitent ou non repentant, Eth. 208 dans PÉNITENT, ENTE
Prudence est perceptive et commande, pour ce que la fin de prudence est determiner quele chose est à faire ou non, Eth. 184 dans PERCEPTIF, IVE
La perception des fruiz et le labeur ne sont pas equals, Thèse de MEUNIER. dans PERCEPTION
Peryode est le temps et la mesure de la duracion d'une chose, Thèse de MEUNIER. dans PÉRIODE
Et ce fu l'opinion d'Aristote et des perypatheticiens, Eth. 24 dans PÉRIPATÉTICIEN, ENNE
Nous avons parlé de la permanence et constance de felicité, Eth. 24 dans PERMANENCE
Et pour ce que il cuident bien que felicité fust chose permanente et non pas muable ou variable de logier...., Eth. 23 dans PERMANENT, ENTE
Et se exposent hardiement as perilz, et permuent leur vie à petit gaing, Eth. 91 dans PERMUTER
Homme pernicieus et cruelz contre le pueple, felons contre la deité, injustes contre les loyshumaines, Thèse de MEUNIER. dans PERNICIEUX, EUSE
Pource que homme est temporel, et par soy homme ou celle ydée est perpetuel, Eth. VI, 11 dans PERPÉTUEL, ELLE
La duracion qui est sans commencement et sans fin est proprement dite perpetuité, Thèse de MEUNIER. dans PERPÉTUITÉ
De deux malz en cas de perplexité l'en doit eslire le mendre, Thèse de MEUNIER. dans PERPLEXITÉ
Que tele chose soit selon povoir persecutée ou fuie, Eth. 66 dans PERSÉCUTER
Hommes constans et perseverans, Thèse de MEUNIER. dans PERSÉVÉRANT, ANTE
Demourer et persister en faulse opinion, Eth. 194 dans PERSISTER
Se au commencement celui qui a concupiscence et l'enfant ne sont persuasibles et et obeissans à raison, Eth. 99 dans PERSUASIBLE
Ceulx qui sont sans paour et sans perturbacion es choses terribles qui viennent soudenement, Eth. 88 dans PERTURBATION
La perversité et malice des bestes est d'autre maniere que n'est malice humaine, Eth. 192 dans PERVERSITÉ
Le magnanime se meut et va pesaument et lentement, Eth. 124 dans PESAMMENT
Toute eau pesante est malvese, Eth. 182 dans PESANT, ANTE
Celui à qui il en poise est appelé nolens en latin, et celui à qui il n'en poise pas est appelé non nolens, Eth. 61 dans PESER
Aucun peu different les bons et les malvais en...., Eth. 30 dans PEU
Aucuns maulx sont les quiex il convient craindre simplement et est bien dé avoir en paour, Eth. 78 dans PEUR
Il est fait, par ce, peureux et couard, Eth. 37 dans PEUREUX, EUSE
Et pour ce nous loons ceulz que l'en appelle philanthropes, c'est à dire ceulz qui aiment les hommes, Eth. 229 dans PHILANTHROPE
Aucuns ars sont de delettacion, si come art de faire pigmens, confettions et odeurs, Eth. 221 dans PIGMENT
Le mescheant ne sera onques fait beneuré pour bonne fortune, se elle lui vient, mes en usera et en sera pire, Eth. 25 dans PIRE
Es gieuz que l'en fait es places publiques, Eth. 308 dans PLACE
La delettacion ou plaisance à resgarder une femme est communement de la amer, Eth. 269 dans PLAISANCE
Les uns semblent estre plaisans, et veulent toutes choses loer en rapportant à la delettacion et plaisance de ceux avecques qui il conversent, Eth. 130 dans PLAISANT, ANTE
L'en plante l'erbe amere pour fere pocion ou medecine, Eth. VIII, 14 dans PLANTER
Les platoniciens ne disoient pas que celle ydée de bien fust aucun bien singulier, Eth. VI, 12 dans PLATONICIEN, IENNE
Et de cest vice sera dit plus à plain ou tiers livre, Eth. 37 dans PLEIN, EINE
Ilz attribuent aux princes plenitude de puissance, Thèse de MEUNIER. dans PLÉNITUDE
Simplement à parler, il ne plaist pas à tel homme de grant courage que les autres pleurent de ses infortunes, Eth. 290 dans PLEURER
Si comme se l'en disoit que pleuresie est plus grant mal que achoper ou hurter son pié, Eth. 169 dans PLEURÉSIE
Pluralité de princez [principatus, souveraineté] n'est pas bonne, Thèse de MEUNIER. dans PLURALITÉ
Et de tels biens le plus très grant et le plus excellent est celui que nous attribuons as diex, Eth. 119 dans PLUS
Et aussi com des fortunes qui adviennent à soy meisme, les unes sont d'aucun pois et notables, et donnent aide ou empeeschemcnt à bonnes operacions...., Eth. 26 dans POIDS
Il cuidoit un peu poindre et il a navré, Eth. 158 dans POINDRE
Et pour ce quant les uns nous blasment du trop et les autres du peu, c'est signe que nous faisons bien à point et selon vertu, Eth. 49 dans POINT
Plusieurs policies ont esté et peuent estre corrumpues et gastées, Éth. Prol. dans POLITIE
Une fortitude appellée politique ou civille, Eth. 83 dans POLITIQUE
Et encore est il plus convenable à celui qui veult savoir politiques que il ait connaissance de l'ame, Eth. 29 dans POLITIQUE
Il donne grans disners comme noces, où il fait mettre pompe, ou telx precieux paremens, Eth. 117 dans POMPE
Hommes pompeus et en faiz et en diz, Thèse de MEUNIER dans POMPEUX, EUSE
Ou qui par une eslingue [fronde] cuide jetter une ponce legiere et molle, et il jette une pierre et blesse son compaignon, Eth. 62 dans PONCE
Il me souffist, se je tout seul porte mes infortunes, Eth. 290 dans PORTER
Et as choses maintenant dites font et portent tesmoignage et signe de verité aucunes ordenances propres...., ib. 72 dans PORTER
Pour ce se porta il folement et sotement, ib. 201 dans PORTER
Se les persones ne sont equalz, il ne devront pas avoir porcions equales, Eth. 146 dans PORTION
Les choses qui sont ordenées par les loys positives sont pour faire et pour causer toute vertu, Eth. 145 dans POSITIF, IVE
Avoir la position et assiette de la cité à souhait, Thèse de MEUNIER. dans POSITION
Ses propres possessions lesquelles il possiet non pas pour elles meisme ne comme bien final...., Eth. 105 dans POSSÉDER
Les biens humains que nous posseions ou aquerons, ib. VII, 13 dans POSSÉDER
Dire que une chose soit très bonne quant à la possession ou quant à l'usage, Eth. 18 dans POSSESSION
Chose possible à avoir, Thèse de MEUNIER. dans POSSIBLE
Potentat est quant le prince ou princes se attribuent pleine puissance.... User de pleine poeste, c'est potentat, Thèse de MEUNIER. dans POTENTAT
Si comme la pocion amere par amour de sanité, Eth. VI, 12 dans POTION
Aucune foiz, quant il les cuide mouvoir à dextre, il tournent, pour la maladie, à senestre, Eth. 31 dans POUR
Les biens que l'en poursuit et desire pour eulx meismes, Eth. VI, 11 dans POURSUIVRE
Un home entendant, pourveu et discret, Eth. 66 dans POURVOIR
Il est prudent, parce qu'il est praticien et operatif, Eth. 217 dans PRATICIEN
Celui qui scet la pratique et la speculative, Thèse de MEUNIER. dans PRATIQUE
Les ars pratiques sont en operacions et en choses particulieres où il convient considerer moult de circonstances, Eth. 67 dans PRATIQUE
Le bien de entendement pratique, c'est verité, ib. 172 dans PRATIQUE
Il sont plus attis et miex [mieux] pratiquans que ceulz qui scevent teles choses universeles, Eth. 179 dans PRATIQUER
Comme les ars precedent les operacions qui de eulx sont denommées, Eth. XL. dans PRÉCÉDER
Les très precieux des bons arts ou doctrines sont soubz ceste [science] si come chevalerie, yconomique et rhetorique, Eth. 111 dans PRÉCIEUX, EUSE
L'en ne peut determiner proprement et precisement...., Eth. 56 dans PRÉCISÉMENT
Et pour ce que nos predecesseurs ont lessey à tratter ce que doit estre trattey de...., Eth. 333 dans PRÉDÉCESSEUR
Il ne s'ensuit pas, se delettation ne est du genre ou predicament de qualité, que elle ne soit du nombre des bonnes choses, Eth. 293 dans PRÉDICAMENT
Et est à entendre vie parfaite en preference par temps et aage souffisant, Eth. 21 dans PRÉFÉRENCE
Elle [verité] doit estre preferée et honorée plus que l'oppinion de son ami, Eth. VI, 10 dans PRÉFÉRER
Les prefects du pueple.... Telz prefectz sont aucuns complices et ministres du tyrant, Thèse de MEUNIER. dans PRÉFET
Prendre gaing par mutacion de monnoie prejudicie à toute la royale posterité, Thèse de MEUNIER. dans PRÉJUDICIER
Les choses qui sont faites par ire ne sont pas jugies estre faites par previdence ou premeditacion, comme devant advisées, Eth. 158 dans PRÉMÉDITATION
Les premices des fruits, Eth. 248 dans PRÉMICES
L'une est naturelment premiere de l'autre, Eth. VI, 10 dans PREMIER, IÈRE
Comme en speculative l'en peut faire vraie conclusion par faulz sillogisme de falses premisses, Eth. 183 dans PRÉMISSES
Il [l'auteur] prent incontinence pour le vice de desattrempance, Eth. 74 dans PRENDRE
Il a sur eulz une prerogative naturele., -E, special prerogative, Thèse de MEUNIER. dans PRÉROGATIVE
Concupiscence est tousjours avec delettacion pour la presence de la chose ou object delettable, Eth. 63 dans PRÉSENCE
L'en ne peust adonques dire veritablement et de present : cest homme est beneuré, Eth. 23 dans PRÉSENT, ENTE
Et ce peut assez apparoir par les comedies des anciens et par celles que l'en fait à present, ib. 136 dans PRÉSENT, ENTE
Et celui qui se repute et fait digne de grans choses et est indigne, il est presumptueux, Eth. 117 dans PRÉSOMPTUEUX, EUSE
Conjetturacion tost et prestement sans discucion faire par raison, Eth. 182 dans PRESTEMENT
Election presuppose deliberacion et conseil, Eth. 66 dans PRÉSUPPOSER
Pretoire, c'est la court ou les causes sont terminées, si comme parlement ou l'eschequier, Thèse de MEUNIER. dans PRÉTOIRE
Telz officiers et juges pretoriens estoient esleus par sort, Thèse de MEUNIER. dans PRÉTORIEN, IENNE
Juge prevaricateur, Thèse de MEUNIER. dans PRÉVARICATEUR
Loy indiscretement mise et faitte sans prevision, Eth. 142 dans PRÉVISION
Si come il semble de prime face, Eth. 187 dans PRIME
Et est possible que aucuns facent bones ouvres, qui ne sont pas princes de terre ne de mer, Eth. 321 dans PRINCE
Les biens de l'ame sont les biens très principalx, Eth. 17 dans PRINCIPAL, ALE
Les passions qui resgardent principaument la vie humaine, Eth. 46 dans PRINCIPALEMENT
Ceulz qui ont les grans richeces et obtienent les principautés et les grans puissances, Eth. 228 dans PRINCIPAUTÉ
De chascun des premiers principes, puisqu'il est le premier et commencement, il ne fault plus en oultre enquerir, Éth. XI, 17 dans PRINCIPE
Il convient que les premisses de aucun sillogisme soient principes, et que elles ne soient pas monstrées ou prouvées par autre sillogisme, ib. 173 dans PRINCIPE
Ceste priorité est selon nature et non pas selon temps, Thèse de MEUNIER. dans PRIORITÉ
Et avecques ce il est privé par la mort des très grans biens que il a de present, Eth. 90 dans PRIVER
Et pour ce disoit bien Agathon le philosophe que Dieu est privé d'une seule chose, c'est assavoir que il ne peut faire que les choses qui sont faites ne aient esté faites, ib. 172 dans PRIVER
Bien est voir [vrai] que cest dit a aucune probabilité, Eth. VII, 13 dans PROBABILITÉ
L'en peut bien parler en science certainement si comme en mathematiques, et es autres non, mais tant seulement probablement et vraysemblablement, Eth. 36 dans PROBABLEMENT
Et ce appert à tous sans autre probacion, Eth. 145 dans PROBATION
Pour ce que procès de temps, longue experience et longue estude y sont requises quant à engin de homme..., Eth. X, 16 dans PROCÈS
Qui se vouldroit atendre à ses parents et as proceins et amis...., Eth. VIII, 14 dans PROCHAIN, AINE
Et pour ce que procreacion de lignée ou generacion est plus commune as bestes..., Eth. 253 dans PROCRÉATION
Prodige, c'est fol large, Thèse de MEUNIER. dans PRODIGUE
Lors est faitte la digestion moins hastivement et plus profitablement pour tout le corps, Thèse de MEUNIER. dans PROFITABLEMENT
Celui qui est illiberal ne profette à nul, non pas à lui meismes, Eth. 109 dans PROFITER
Loy est une promulgacion ou publicacion...., Thèse de MEUNIER. dans PROMULGATION
Loy promulguée, Thèse de MEUNIER. dans PROMULGUER
Il a tele proporcion de huit à quatre comme de quatre à deux, Eth. 146 dans PROPORTION
Et est proporcionnalité non pas tant seulement en uns nombres propres, mes en tous nombres, Eth. 146 dans PROPORTIONNALITÉ
De la proportionalité qui est appelée disjointe ou divisée il est manifeste que elle est en quatre termes, ib. 146 dans PROPORTIONNALITÉ
Doncques chose juste est proporcionel, c'est à savoir moiene selon aucune proporcionalité, Eth. 146 dans PROPORTIONNEL, ELLE
Et est ainsi proporcionelment es autres ars, Eth. 34 dans PROPORTIONNELLEMENT
C'est une matiere estrangiere de nostre present propos, Eth. 244 dans PROPOS
Et à ce propos presque semblable dit saint Pol que...., ib. Prol. dans PROPOS
Je Nicole Oresme doyen de l'eglise Nostre Dame de Rouen propose translater de latin en françois aucuns livres, Prol. dans PROPOSER
Et pour ce, ceste proposition est vraie : Mulier est homo, Eth. Prol. dans PROPOSITION
Il dit en aucuns textes que le jeune de aage ou de meurs n'est pas propre auditeur de polithiques, Eth. 1111 dans PROPRE
L'en ne porroit translater proprement tout latin en françois, Prol. dans PROPREMENT
Aucuns par grande abusion prostituent et deshonorent moult de dignes choses, Thèse de MEUNIER. dans PROSTITUER
Celle vertu que l'en seult en françoys appeller proesce, Eth. 79 dans PROUESSE
Les disciples Pitagoras, ce semble, disoient de ce bien souverain chose mieulx prouvable et plus entendible, Eth. VI (11). dans PROUVABLE
Et pour ce disons nous maintefoies en proverbe que justice est la plus très noble de toutes vertus, Eth. 142 dans PROVERBE
Il a en France un tel proverbe : de bon tourneeur [homme de tournoi] couart guerrier, ib. 79 dans PROVERBE
Les gens dient aucunes bestes estre prudentes, pour ce que il ont une industrie naturele de faire leur provision, Eth. 178 dans PROVISION
Et pour ce ceulz qui mettent et font ou publient les lois, il ont estimacion que il convient appeller et provoquer les gens à vertu en ceste matiere, Eth. 326 dans PROVOQUER
Et en ce il scet bien exposer grans despens sagement et prudentement, Eth. 113 dans PRUDEMMENT
Et autres es nomment pritannes, c'est aussi comme primiciers ou cheveciers ou prevost ou chantres, Thèse de MEUNIER. dans PRYTANE
Princey ou office appelé pritannie, Thèse de MEUNIER. dans PRYTANIE
Ceulz qui mettent et font ou publient les lois, Eth. 326 dans PUBLIER
Le continent a puissance de non faire contre raison pour delettacions corporeles, Eth. 216 dans PUISSANCE
Donques les choses de quoy l'on conseille sont celles qui sont en notre puissance, et qui puevent estre ouvrées ou faites par nous, ib. 66 dans PUISSANCE
Nous sommes puissans de telles puissances, et les avons de nature, Eth. 42 dans PUISSANT, ANTE
Et encor punist l'en un homme pour ce qu'il fait par ignorance et pour son ignorance, se il est en cause de telle ignorance, Eth. 72 dans PUNIR
Et ignorance de telles choses peut estre pour quatre causes, aucunes foiz pour pure peresce et negligence...., Eth. 61 dans PUR, URE
Purgacion d'aucune passion, Thèse de MEUNIER. dans PURGATION
Il lui appartient aorner l'ame et purgier de vices, et à procurer et garder vertu, qui est santé de l'ame, Eth. 29 dans PURGER
Melodies purificatives, Thèse de MEUNIER. dans PURIFICATIF, IVE
Par purification il [Aristote] entent purgacion d'aucune passion, Thèse de MEUNIER. dans PURIFICATION
Et la deffaute ou negligence de desirier et pourchacier honneurs deus et duement, c'est vice lequel en grans honneurs Aristote appelle pusillanimité, Eth. 49 dans PUSILLANIMITÉ
Chose qui est autrement appellée pyramide, et a quatre angles ou pointes, Eth. 24 dans PYRAMIDE
La premiere est triangle.... la deuxieme est quadrangle, Thèse de MEUNIER. dans QUADRANGLE
La querrure du cercle, Thèse de MEUNIER. dans QUADRATURE
Et quant à present soit determiné de science en ceste maniere...., Eth. 174 dans QUANT
Quant est de politicques, c'est la science par quoy l'en sçait ...., ib. Prol. dans QUANT
Il n'y a rien que metre ne que oster [aux oeuvres bien faites], Eth. 44 dans QUE
Et par consequent queles sont les parties ou les communicacions politiques, teles sont les amistés, Eth. 245 dans QUEL, QUELLE
Et quelconques choses sont faites ou pour paour de plus granz malx eviter, ou pour aucun grant bien obtenir, Eth. 48 dans QUELCONQUE
Et nul n'esluit felicité pour les choses dessus dites, ne pour autres quelconques, ib. VIII, 14 dans QUELCONQUE
Et ne leur chaut ou ne curent quelconque personne, ne quellement ils contristent, Eth. 130 dans QUELLEMENT
En tex [tels] cas et semblables, il est doubte et question se telles choses doivent estre dites voluntaires ou involuntaires, Eth. 48 dans QUESTION
Ce de quoy estoit la question, c'est assavoir...., ib. 24 dans QUESTION
Et felicité, de quoy nous faisons question [traitons], est propre à homme ou à nature humaine, ib. IX, 15 dans QUESTION
Item chescune chose qui est, elle est aucun bien, Eth. VI dans QUI
Ce est le ciel que l'en appelle la quinte essence, qui est plus divine et plus precieuse pour ce que elle est plus haut que les elemens, Thèse de MEUNIER. dans QUINTESSENCE
Il ne despent pas grandement en son usage cotidien, mes il le fait volentiers en choses communes, Eth. 116 dans QUOTIDIEN, IENNE
Et pour ce dit l'en que le sanc des freres est un, et la racine une, et teles choses, Eth. 251 dans RACINE
Et universelment la racine et la cause de toutes les differences dessus dites est que...., ib. 64 dans RACINE
Si comme ceulx qui aiment fables, et se delettent en racontemens et en narracions de choses inutiles, Eth. 92 dans RACONTEMENT
Honneur, prudence et delectations sont de diverses raisons et especes quant à lour bonté, Éth. VIII, 12 dans RAISON
Quant un corps par sa condempsacion est fait en mendre lieu, ou par rarefaction en plus grant lieu, Thèse de MEUNIER. dans RARÉFACTION
Matiere rarefiée, Thèse de MEUNIER. dans RARÉFIER
Or disons donques que de ces parties une est scientifique ou speculative, et l'autre est raciocinative ou pratique, Eth. 171 dans RATIOCINATIF, IVE
Puissances [facultés] rationnelles, Thèse de MEUNIER. dans RATIONNEL, ELLE
Les tirans qui par violence desolent et gastent les cités, et qui ravissent et pillent les choses saintes ordenées pour le divin honneur, Eth. 111 dans RAVIR
Ravissement est quant l'ame est menée par aucune chose hors elle, Thèse de MEUNIER. dans RAVISSEMENT
Il doit estre dit injuste selon chescune espece de injustice, si come larron et adultere ou raviseur, Eth. 154 dans RAVISSEUR
En celui qui est sobre, concupiscence ne fait nulle rebellion contre raison, Eth. 32 dans RÉBELLION
Il recapitule par ordre retrograde ce qui est dit aux trois premiers chapitres, Eth. 111 dans RÉCAPITULER
Comme liberalité soit moienne vers donaction de pecunes et recepcion d'icelles, Eth. 106 dans RÉCEPTION
Verité est que le profit du recevant est la mesure de la retribucion, Eth. 25 dans RECEVOIR
Il ot [entend] delettablement dire les benefices qu'il a faiz, et ne ot pas delettablement reciter ceulx qu'il a receus, Eth. 123 dans RÉCITER
Sa main [de Milon] demora en la fente, qui se reclost quand le coing fu hors, Eth. 44 dans RECLURE
Trop celer ou neer ou trop appeticier son bienfait ou ce dont l'en doit estre loé et recommandé, c'est un vice contraire à vanterie, Eth. 50 dans RECOMMANDER
Les bestes mues se recognoissent en leur viandes, et s'esjoissent et delettent es unes et es autres non, Eth. 97 dans RECONNAÎTRE
Mes de ceste disposition bestial sera faite aucune recordacion, Eth. 192 dans RECORDATION
Repos et recreation, Thèse de MEUNIER. dans RÉCRÉATION
Et teles delettacions ont ceulx qui querent eulz refere ou recreer pour oster deffaute et indigence, Eth. 224 dans RECRÉER
Il s'en suit que celi qui est liberal donne et face son operacion pour bonne fin, et avecques ce que elle soit rettifiée et moderée par raison, Eth. 104 dans RECTIFIER
Figures rectilignes ou angulaires, Thèse de MEUNIER. dans RECTILIGNE
Eubulie est rectitude de conseil, Thèse de MEUNIER. dans RECTITUDE
Rettitude et faire adroit qui est contraire et opposite à perversité vicieuse, Eth. 45 dans RECTITUDE
Il fuient et recusent ou heent [haïssent] deshonneur ou damage, Thèse de MEUNIER. dans RÉCUSER
Et après il en sont redargués et repris, Eth. 125 dans RÉDARGUER
Et est voir que se il redonde as mors aucune chose pour les fortunes de leurs amis vivans...., Eth. 27 dans REDONDER ou RÉDONDER
Il creint et redoubte à mentir, Éth. 134 dans REDOUTER
Il se arreste et cesse bien inquisicion, quand il a ramené et reduit le commencement de son inquisicion jusques à soy meisme, Eth. 69 dans RÉDUIRE
En justice l'en resgarde premierement à la dignité et valeur des choses, et secundement l'en resgarde à les reduire et ramener à quantité ou proporcion deue, ib. 241 dans RÉDUIRE
Assavoir se ces deux puissances sont devisées et royalement diverses en un homme, Eth. 29 dans RÉELLEMENT
Et à ceste [chose] doit l'en referer toutes les autres, Eth. 28 dans RÉFÉRER
Et convient entendre et resguarder as oeuvres, rapporter ou referer les paroles à la vie, ib. 322 dans RÉFÉRER
Recevoir lumiere et la reflecter, Thèse de MEUNIER. dans REFLÉTER
En tel corps la lumiere se profunde peu ou nient, mez elle retourne par reflexion ou par infraction, Thèse de MEUNIER. dans RÉFLEXION
Quant à la correction ou mutacion des loys et à la reformacion de la policie..., Thèse de MEUNIER. dans RÉFORMATION
Avoir vertu refringerative ou de causer froidure, Thèse de MEUNIER. dans RÉFRIGÉRATIF, IVE
Et après, quant vient as perilz et leur premier mouvement est passé et reffroidi ou destaint comme une legiere flamme...., Eth. 82 dans REFROIDIR
Il cuident et tienent que en tel cas le seul et singulier refuge c'est à ses amis, Eth. 229 dans REFUGE
L'en nous loe par relacion et en regart ou rapport à aucune autre chose, Eth. 28 dans REGARD
Que l'en devroit attendre à resgarder la fin, comme disoit Solon, Eth. 22 dans REGARDER
Qu'ilz ne soient pas regardeurs de comedie jusques à tant qu'ilz ayent l'eage, Thèse de MEUNIER. dans REGARDEUR
Si comme il est en edification de l'isle de Lesbie là où les tailleurs de pierre ont leur regle de plunt, laquele il transmuent selon la figure de la pierre, Eth. 167 dans RÈGLE
Et se il regule telles passions par raison, il est à loer, Eth. 43 dans RÉGLER
Et ce que est droit comme une ligne ou un reglet, il est droit par tout, Eth. 178 dans RÉGLET
Corps dont nul ne puet recevoir regulaireté ne politure. - Regularité de mouvement, Thèse de MEUNIER. dans RÉGULARITÉ
Les mouvemens du ciel chascun par soy sont tousjours d'une maniere et reguliers, Eth. 66 dans RÉGULIER, IÈRE
Grand et petit sont noms relatis, Thèse de MEUNIER. dans RELATIF, IVE
L'en fait tousjours relation à aucune especial malice, Eth. 143 dans RELATION
L'en nous loe par relacion et en regart ou rapport à aucune chose meillour, ib. 28 dans RELATION
Relegacion, c'est bouter hors les gens excellens et les chacier de la cité, Thèse de MEUNIER. dans RELÉGATION
Ne bannir ne releguer, Thèse de MEUNIER. dans RELÉGUER
Pour ce leur vient rememoration, et se recordent les choses, Eth. 93 dans REMÉMORATION
Tu quiconques es ou seras prince, remembre toy que tu doys savoir ces peuples gouverner, Prol. dans REMÉMORER
Il vivent pareceusement, et sont remis et negligens, Eth. 73 dans REMETTRE
Les remuneracions de ceulx qui gardent justice, Thèse de MEUNIER. dans RÉMUNÉRATION
Aucuns jettent leurs armeures, ou se rendent, ou font aucunes autres choses laidement, Eth. 99 dans RENDRE
La reparacion et regeneracion du pueple, Thèse de MEUNIER. dans RÉPARATION
Mes la chose faite pour ygnorance, de laquelle.... l'en a tristece, desplaisance, et pesance ou repentance, Eth. 60 dans REPENTANCE
Tel corps ne est pas miroir repercutant figures, combien que il repercute coleur ou lumiere, Thèse de MEUNIER. dans RÉPERCUTER
Ceulz desquelz la nature est trop replete et mal disposée, Eth. 220 dans REPLET, ÈTE
Delettacion est replecion de ce que est selon nature, Eth. 299 dans RÉPLÉTION
Imitation ou representation d'un objet, Thèse de MEUNIER. dans REPRÉSENTATION
Celui que l'ymage represente. - La lune represente la lumiere du soleil en maniere de miroir, Thèse de MEUNIER. dans REPRÉSENTER
Aucune fois advient que à celui qui a emprunté il n'est pas convenable que l'en l'y represte autre fois, Eth. 261 dans REPRÊTER
La vertu d'attemprance est en adreçant, corrigeant et reprimant les passions, Eth. 38 dans RÉPRIMER
Si je me porte mal [si je me comporte mal], Polidamas me le reprochera et m'en reprendra, Eth. 83 dans REPROCHER
Ceulx qui, pour monstrer que dellettacion n'est pas bonne, prononcent et mettent en avant delettacions qui sont très reprouvables, Eth. 299 dans RÉPROUVABLE
Il reprouve ci l'oppinion de ceulx qui mettent felicité en richesses, Eth. VI (10). dans REPROUVER
Pour ce que plus fort est de resister à elles [aux passions] et obvier ou repugner, et de nous en retraire par vertu, Eth. 53 dans RÉPUGNER
Il cuident estre les plus vaillans, et reputent que leurs adversaires ne leur peuvent nuire ne faire avoir à souffrir, Eth. 88 dans RÉPUTER
À les entendre, il y convient cognoissance et estude, et à ce est requis lour temps, Eth. 198 dans REQUÉRIR
Il le feist roy par resignacion en son vivant, Thèse de MEUNIER. dans RÉSIGNATION
Pluseurs seroient seurmontez qui sont de petite vigueur et ont peu de resistence, Eth. 208 dans RÉSISTANCE
Posé que une puissance meuve une resistence par certaine isnelté [vitesse], Thèse de MEUNIER. dans RÉSISTANCE
Une chose qui contrarie et obvie et resiste à raison, Eth. 31 dans RÉSISTER
Corps mixtes resolus en poudre et en terre et en vapeurs, Thèse de MEUNIER. dans RÉSOUDRE
Figures resolutes en triangles et en pyramides, ib. dans RÉSOUDRE
En telles grans adversités reluist et resplendist et se monstre le bien de la personne, Eth. 25 dans RESPLENDIR
Il convient de servir ou reservir à celui qui a fait grace ou courtoisie, Eth. 150 dans RESSERVIR
Celui qui a lessié aller et jettée une pierre, il ne lui est pas possible de la resumer, arrester ou rettraire, Eth. 74 dans RÉSUMER
Donques en resumant nous dirons...., ib. 77 dans RÉSUMER
Nous avons devant proposé aucunes doubtes et est bien de les resumer, Thèse de MEUNIER. dans RÉSUMER
Lessons ceste question, et retournons à la premiere, Éth. 23 dans RETOURNER
On trouve retractement : retractement de conventions, Thèse de MEUNIER. dans RÉTRACTATION
Quant les filz retribuent à leur parens ce que appartient, et les parens font à leur filz ce que il doivent, adonques est l'amisté permanente, Éth. 241 dans RÉTRIBUER
Et quant il ont retribué punicion et pris venjance, ib. 129 dans RÉTRIBUER
Quant on fait au corduennier retribution condigne pour ses chaucemens, et au drapier pour ses draps, Éth. 247 dans RÉTRIBUTION
Et pour ce est deu au prince loyer et retribucion, et ce est honeur et gloire, ib. 155 dans RÉTRIBUTION
Il recapitule par ordre retrograde ce qui est dit aux trois premiers chapitres, Eth. IV dans RÉTROGRADE
Et pour ce l'incontinent après la passion ou temptacion s'en revient de legier, Eth. 213 dans REVENIR
La reubarbare purge l'humeur colerique, Thèse de MEUNIER. dans RHUBARBE
Il ne prent pas rimes, ainsi comme l'en use communement en françois de ce mot ; il entent par rime toute mesure convenable de sillabes ou de sons, Thèse de MEUNIER. dans RHYTHME
Musique bien rimée, Thèse de MEUNIER. dans RHYTHMÉ, ÉE
C'est la conclusion de cest chapitre que la partie ou puissance irraisonnable nuttritive ne appartient de rien as vertus, Eth. 30 dans RIEN
Et entendent plus et resgardent à ce que il facent rire les gens, que il ne font à dire choses avenans et honnestes, Eth. 136 dans RIRE
Et ceulx qui ne dient oncques aucune chose risible, Eth. 136 dans RISIBLE
Cellui n'est pas roy, qui n'est de soy et par soy suffisant en touz biens, Éth. 246 dans ROI
Tragedies sont dites comme romans qui parlent et traitent de aucuns grans faiz notables, Eth. 27 dans ROMAN
Sans la solucion et rompement de ceste loy, Thèse de MEUNIER. dans ROMPEMENT
Adonques est l'amisté dissolue et roupte, puisque les choses ne leur sont faites pour lesquelles il amoient, Eth. 258 dans ROMPRE
Si comme aucuns qui rugent as dens leur ungles, Eth. 203 dans RONGER
Ceulx qui ont verconde rougissent, et ceulx qui ont paour de mort pallissent, Éth. 138 dans ROUGIR
Et ne scet l'en ceste chose geter si rudement ne si souef, qu'elle ne chiece [tombe] tousjours en une meisme maniere, Eth. 24 dans RUDEMENT
La rudesce de leur entendement, Thèse de MEUNIER. dans RUDESSE
Et de pluseurs maisons est faite une rue, et de pluseurs rues une cité...., Eth. 253 dans RUE
Nul ne ruine ou abat son mur pour se nuire, ne nul ne emble à soy meisme ce qui est sien, Eth. 168 dans RUINER
Un dieu rural appelé Pan, Thèse de MEUNIER. dans RURAL, ALE
Les sacrifices anciennement ordenés et teles assemblées estoient faites après ce que les fruis sont cuillis, Eth. 246 dans SACRIFICE
Comme l'en raconte d'un qui occist et sacrifia sa mere et en menga, Eth. 203 dans SACRIFIER
Solon fut un des sept sages qui firent des lois à ceulx de Athenes, Eth. 22 dans SAGE
Sanité est bonne, et dit l'en que un homme est sain, et que la viande est saine, et que la medicine est saine, et tout est bon, Eth. VI (12). dans SAIN, AINE
Par saltacion il entent tripudier ou trescher, caroler, dancier, Thèse de MEUNIER. dans SALTATION
Ptolomée dit que es extremités de la terre habitable sont gens sauvages, Eth. 81 dans SAUVAGE
Aussi comme se superhabundance et deffaute corrumpissent la bonté de l'oeuvre et le moien [le juste milieu] la salvast, Eth. 44 dans SAUVER
De ces parties une est scientifique ou speculative, et l'autre est raciocinative ou pratique, Eth. 171 dans SCIENTIFIQUE
Et pour ce aussi que la proposition singuliere laquele est le derrenier terme en ceste pratique, n'est pas universelle ne scientifique, c'est à dire que de elle n'est pas science, 199 dans SCIENTIFIQUE
Secondairement et moins principalement, Thèse de MEUNIER. dans SECONDAIREMENT
Il veulent bien l'un à l'autre, et secuerent ou obvient as necessités l'un de l'autre, Eth. 239 dans SECOURIR
Il les fist mouvoir seditieusement et traitreusement contre les riches, Thèse de MEUNIER. dans SÉDITIEUSEMENT
Cité seditieuse, Thèse de MEUNIER. dans SÉDITIEUX, EUSE
Cause de seditions, Thèse de MEUNIER. dans SÉDITION
Multitude deceue par aucuns faulz seducteurs, Thèse de MEUNIER. dans SÉDUCTEUR, TRICE
La concupiscence accroistra grandement et en tant que elle aura dominacion et seigneurie par dessus raison, Éth. 100 dans SEIGNEURIE
Nous avons dit que felicité est operacion selon vertu, Eth. 18 dans SELON
Chose semblable aime son semblable, Eth. 239 dans SEMBLABLE
Semblablement appartient-il à autre philosophie de terminer et traitter l'oppinion des ydées, Éth. VII [12]. dans SEMBLABLEMENT
Les fors ont semblance de fureur ; car fureur est très impetueuse quant as perils, Éth. 86 dans SEMBLANCE
La partie qui congnoist peut estre appellée sens, et celle qui appete est nommée appetit sensitif, Éth. 32 dans SENS
De toute chose qui ouvre [opère] selon aucun des sens naturelz, la sensacion ou operacion est ou [au] resgart de la chose sensible, Eth. 304 dans SENSATION
Ou [au] corps nous voyons sensiblement ceste contrarieté et tel malvais mouvement, et en l'ame nous ne le voyons pas aussi, Éth. 31 dans SENSIBLEMENT
Animal signifie toute chose qui a ame sensitive et sent quant on la touche, Éth. dans SENSITIF, IVE
Contrarieté en l'ame entre raison et la sensualité qui lui contrarie et obvie, Éth. 31 dans SENSUALITÉ
C'est chose droituriere que aucune chose soit qui adresse ceste deffaute et qui die et sentencie comme celui sentenciast qui fist la loi, Éth. 166 dans SENTENCIER
La chose qui sent et la chose sensible ou qui est sentue, Éth. 305 dans SENTIR
Il n'est nul quelconque à qui il siece ou appartienne plus assavoir meilleurs choses et plusieurs, que il appartient au prince, Prol. dans SEOIR
....Ou se elles sont vers aucunes separéement et par especial, Eth. 195 dans SÉPAREMENT
Ydée separée [abstraite]. - Substances separées [spirituelles]. - Vertu incorporel ou separée, Thèse de MEUNIER. dans SÉPARER
Ce que nos amis ou sergeans font pour nous, ilz le font pour acomplir nostre volonté et intention, Éth. 68 dans SERGENT
Et dire que les choses qui sont faites en soy gieuant, soient melleurs que les choses vertueuses et serieuses qui sont faites à grant estude, c'est une grant derision, Eth. 313 dans SÉRIEUX, EUSE
Et de l'ame avons nous dit en aucuns sermons hors ceste science, Éth. 29 dans SERMON
Convient que le corps soit gardé en santé, et que l'en ait viande et autre service, Eth. 321 dans SERVICE
Et doncques sont telles delettations et semblent estre serviles et bestiaulx, Éth. 94 dans SERVILE
Et veulent à chescun plere, il sont flateurs et de servile condicion, ib. 124 dans SERVILE
Estre subject servilement [comme un serf], Thèse de MEUNIER. dans SERVILEMENT
C'est si comme l'en demanderoit que c'est cheval, l'en respont : c'est beste, Éth. 43 dans SI
Il parle en similitude et en figure, Éth. 24 dans SIMILITUDE
Ceste icy [science] enseigne estre bon home, et estre bon simplement, Éth Prol. dans SIMPLEMENT
Se il est deceu par la simulacion et par la fittion de l'autre, adonques est-ce chose juste que il accuse celui qui l'a deceu, Eth. 264 dans SIMULATION
Il cuident et tiennent que en tel cas [de pauvreté et souffrance] le seul et singulier refuge c'est à ses amis, Éth. 229 dans SINGULIER, IÈRE
Ilz ne souffroient pas que nul singulierement [à lui seul] eust ceste puissance, Thèse de MEUNIER. dans SINGULIÈREMENT
Or est il ainsi que le serf du seigneur d'un hostel, c'est sa possession, il est sien, Éth. 155 dans SIRE
Et à celui qui est solitaire, sa vie est forte et grieve, Éth. 284 dans SOLITAIRE
Nature humaine de laquelle Dieu a especial sollicitude et cure, Thèse de MEUNIER. dans SOLLICITUDE
Pour la response et solucion de la question maintenant proposée, Éth. 154 dans SOLUTION
Ainsi appert [apparaît] en somme la sentence de ces deux chapitres, Éth. 66 dans SOMME
Vie sumptueuse - oblacions sumptueuses, Thèse de MEUNIER dans SOMPTUEUX, EUSE
Si come une fois advint du jugleur de la harpe auquel un autre promist que tant miex joueroit ou sonneroit, tant plus de bien ly feroit, Éth. 258 dans SONNER
Et teles raisons font les sophistes pour conclure choses...., Éth. 194 dans SOPHISTE
Faire sophisterie ou vanterie, Thèse de MEUNIER. dans SOPHISTERIE
Sophistication de monnoies, Thèse de MEUNIER. dans SOPHISTICATION
Une raison sophistique qui nie et conclude faulz, Éth. 194 dans SOPHISTIQUE
Sophistiquer [éblouir] la multitude. - Sophistiquer [altérer] toutes choses, Thèse de MEUNIER. dans SOPHISTIQUER
Et sont les uns plus proceins ensemble et les autres sont plus estranges ou plus loingtains, selon ce que il sont plus près ou plus loin de la premiere racine ou souche ou estoc, Éth. 251 dans SOUCHE
Item que la chose ne soit pas soudene, car l'en n'auroit pas temps d'avoir conseil et deliberacion, Éth. 66 dans SOUDAIN, AINE
Nous disons aucunes choses estre voluntaires, qui sont faites ou aviennent soudainement, Éth. 63 dans SOUDAINEMENT
Toutes ces choses sont solues par une maniere, Éth. 222 dans SOUDRE
Et le souffreteux dit que [félicité] c'est avoir richesse, Éth. IIII dans SOUFFRETEUX, EUSE
Et aucuns autres le soulegent en prenant une partie de tel faez, Éth. 289 dans SOULAGER
Ceux qui seulent mengier et boire indifferemment ce que est mis devant eulx, Éth. 95 dans SOULOIR
Tele replecion et substraccion sont passions corporeles, Éth. 229 dans SOUSTRACTION
Se [je] ajouste aucune fois jouste les ordonances des devant dis nos maistres, ou soustrai, id. f° 4, verso. L'en en garist par le contraire, c'est assavoir par poines en substrahant delettations et donnant tristesce, Éth. 38 dans SOUSTRAIRE
C'est plus fort chose de soustenir tristesses ou choses tristes, que n'est soy abstenir de choses delettables, Éth. 89 dans SOUTENIR
Celui qui soustient selon raison les perilz des batailles, ib. 38 dans SOUTENIR
Nul ne soustendroit paciemment que l'en li feist moins...., ib. 257 dans SOUTENIR
Moult de gens ne ont memoire ne souvenance des biens qu'on leur a faiz, Éth. 274 dans SOUVENANCE
Selon ce que vertu est bien, elle n'est pas ou [au] moien, mes est très bonne souverainement et contraire à mal, Éth. 46 dans SOUVERAINEMENT
Et ce appert maismement et advient as poetes, car ilz aiment souverainement leur poemes ou dittés aussi comme leur filz, ib. 274 dans SOUVERAINEMENT
De toute ceste doctrine la meilleure et la plus profitable, c'est la science de moralité contenue par especial en un livre, Prol. dans SPÉCIAL, ALE
Et pour ce convient et appartient autre despense faire à celi qui est maistre de navire, et autre à celi qui est mestre des spectacles, Eth. 112 dans SPECTACLE
Il entent par art science pratique, et par doctrine science speculative, Éth. II dans SPÉCULATIF, IVE
C'estoit un philosophe speculatif qui n'estoit pas expert en vie politique, pratique et active, Thèse de MEUNIER. dans SPÉCULATIF, IVE
Si comme ceulz qui tiennent une opinion des mouvemens du ciel ou d'autre speculacion, Eth. 271 dans SPÉCULATION
Et de present il a en sa pensée speculacions et consideracions dignes et nobles, ib. 266 dans SPÉCULATION
En speculative comme en pratique, Thèse de MEUNIER. dans SPÉCULATIVE
Operacions qui sont sans tristesse et sans concupiscence, si comme considerer, speculer, Éth. 220 dans SPÉCULER
Une très noble espere ou pelote ou une très bele fiole, tele chose a une magnificence pour faire un don à un enfant, Éth. 116 dans SPHÈRE
Et les corps du ciel selon aucuns sont ainsi meus par necessité pour la raison de la figure spherique, Éth. 66 dans SPHÉRIQUE
Aussi comme il n'est au monde que un solail qui signifie l'esperitualité, ne que une lune qui denote la temporalité, semblablement doivent estre seulement deux princes souverains, un espirituel et l'autre temporel, Thèse de MEUNIER. dans SPIRITUALITÉ
Les hystoires dient que Milon mengeoit un beuf en un jour et que il le portoit tout le cours d'une estade sans arrester, Éth. 44 dans STADE
Elle meisme estoit devenue sterile, Éth. 49 dans STÉRILE
Nous povon aussi bien faire bonnes operacions par la dottrine et par les suasions des autres qui seroient prudens, comme se nous meisme avion prudence, Éth. 186 dans SUASION
Et par ce appert comme les operacions qui precedent vertu et les subsequentes sont semblables comme dit est, Eth. 37 dans SUBSÉQUENT, ENTE
Il refusent l'un à l'autre aide et subside, Eth. 258 dans SUBSIDE
Payer grans rentes ou grans subsides, Thèse de MEUNIER. dans SUBSIDE
L'en n'est pas tenu assavoir les difficultés ou subtilités de droit, Éth. 73 dans SUBTILITÉ
Subversions de citez, Thèse de MEUNIER. dans SUBVERSION
Les choses du dehors nous sont cause de subvertir nostre jugement et nostre volonté, Éth. 50 dans SUBVERTIR
Par succession de temps, Eth. 301 dans SUCCESSION
Et soufise ce que nous avons dit de ces choses, Éth. 26 dans SUFFIRE
Droit naturel, qui souffist estre escrit es cueurs des hommes, ib. 167 dans SUFFIRE
Quant l'en a de teles choses à soufisance pour vie humaine, oncor celuy qui est juste a mestier d'autres choses, Éth. 315 dans SUFFISANCE
Quant l'eaue suffoque un homme, quel mestier [besoin] est il que il boive encore ?, Éth. 195 dans SUFFOQUER
Et delettacion parfait operacion, non pas comme un habit parfait son subjet en quoy il est, Éth. 305 dans SUJET
Pour ce est ce forte chose de tenir en subjection et de moderer telle passion laquelle nous avons dès le commencement, Éth. 39 dans SUJÉTION
Honneur est un bien plus superficial, et n'est pas si vray bien comme...., Éth. v, 9 dans SUPERFICIEL, ELLE
Benivolence vient soudenement, et ceulz qui l'ont aiment superficialement et feblement, Éth. 269 dans SUPERFICIELLEMENT
Et dient en tel cas lez expositeurs, que une negacion est superflue, Éth. 334 dans SUPERFLU, UE
Ces chapitres sont suppleement et perfections des trois derniers, Thèse de MEUNIER. dans SUPPLÉMENT
Il n'est nul qui elisist vivre sans amis, supposé que il eust tous les autres biens, Éth. 228 dans SUPPOSER
Elettion proprement dite suppose deliberaction faite par raison et suppose liberté et prudence, ib. 63 dans SUPPOSER
Supposition false, Thèse de MEUNIER. dans SUPPOSITION
Tant est fortune plus grande, et elle est moins seure, Éth. 229 dans SÛR, ÛRE
Superhabundamment, Thèse de MEUNIER. dans SURABONDAMMENT
La superhabundance et excès de labourer corporelment.... corrumpent ou appeticent la force du corps...., Éth. 36 dans SURABONDANCE
Et sont ces vices contraires, c'est assavoir prodigalité et illiberalité, et chacun d'iceux superhabunde et deffault, Éth. 48 dans SURABONDER
Concupiscence et mauvais desirs surmon tés et vaincus par abstinence, Éth. v. dans SURMONTER
La vie de lui est delettable de soy, et ne a mestier de autre delettacion sourvenant, Éth. 283 dans SURVENANT, ANTE
Il ne fait autrement pour aucune autre chose qui peut sourvenir, Éth. 134 dans SURVENIR
Suspicion et opinion ne sont pas de cest nombre, Éth. 173 dans SUSPICION
Ils ont suspicion de mal sus ceulx qui...., ib. 137 dans SUSPICION
Pour la substantation du corps, These de MEUNIER. dans SUSTENTATION
Comme les letres sont parties des sillabes et les sillabes des diccions, Éth. 253 dans SYLLABE
Et celui qui est courcé [courroucé] est aussi comme celui qui sillogize et argue en soi meisme, Éth. 205 dans SYLLOGISER
Sillogisme est fait de propositions universeles, Éth. 177 dans SYLLOGISME
Symphonie est concorde de plusieurs sons ensemble, Thèse de MEUNIER. dans SYMPHONIE
Le cuir est matiere de celui qui le taille, Éth. 25 dans TAILLER
Bien taillé à courir, ib. 27 dans TAILLER
L'isle de Lesbie, où les tailleurs de pierre ont leur regle de plunt laquele il transmuent selon la figure de la pierre, Éth. 167 dans TAILLEUR
Le talleur de cuir, ib. 25 dans TAILLEUR
C'est une derision de tanser et accuser les choses de dehors nous, Éth. 50 dans TANCER
Tensier ou mesdire, ib. 142 dans TANCER
C'est impossible que mal, en tant comme mal, soit bien, Éth. 69 dans TANT
Le bien tant est plus commun, tant plus vault et plus est à aimer, ib. 162 dans TANT
Tant plus est une operacion ou passion voluntaire, tant plus est elle à loer ou à vituperer, et tant moins voluntaire, tant moins est à loer, ib. 47 dans TANT
Nous avon dit.... en quel maniere et en quel cas la loy de rendre tant pour tant est juste, ib. 154 dans TANT
Et de ces passions ai je parlé tantost devant, Eth. 42 dans TANTÔT
Quant est as infortunes, l'en doit estre perecheux et tardif de appeler ses amis, Éth. 290 dans TARDIF, IVE
Par ce que nous eslisons bonnes oeuvres ou males, nous sommes tex ou quiex, c'est à dire bons ou malvès, Éth. 65 dans TEL, ELLE
Et quant les choses ne aviennent pas telles comment il esperoient, ib. 88 dans TEL, ELLE
Et eslit plus très bien vivre par un an, que vivre par pluseurs ans telement quelement, Eth. 280 dans TELLEMENT
Et telle chose avient aucune foiz en tempestes à ceulx qui, pour leur neif alegier, jettent lour denrées en la mer, Éth. 48 dans TEMPÊTE
Et les grans undes sont tempestueuses et perilleuses, Éth. 53 dans TEMPÊTUEUX, EUSE
Homme est temporel, et, par soy, homme ou celle ydée est perpetuel, Éth. VI, 11 dans TEMPOREL, ELLE
Comme une aronde seule ne signifie pas le temps de ver [printemps], ne un seul biau jour ne le fait pas, Eth. x, 16 dans TEMPS
Bonne delettacion qui se devroit ensuir ou temps à venir, ib. 132 dans TEMPS
Aucune foiz volonté signifie le fait et mouvement principal de la puissance dessus dite, et est desir et tendence à aucune fin, Eth. 69 dans TENDANCE
Et a esté [la doctrine]... tenue en grant autorité dès devant l'avenement de nostre Seigneur Jesuchrist, Prol. dans TENIR
Et Socrates se tenoit fort en cest argument, Éth. 92 dans TENIR
Et le juge est le prince ou celui qui tient le lieu du prince et qui le represente, ib. 162 dans TENIR
Et aucuns excellens et bien besoignans selon vie attive tiennent que felicité est honneur, ib. V, 9 dans TENIR
Les stoyciens disoient que celui qui est vertueux ne sent nulle passion ne temptacion de ire ne de concupiscence, Éth. 38 dans TENTATION
Or convient il tempter à declarer ceste chose plus plenement, Éth. VIII, 14 dans TENTER
Pource que il a peu veu d'experience, et si est plus tempté des desirs corporels, ib. IV dans TENTER
Il convient souvent user de termes ou de mots propres en la science, qui ne sontpas communement entendus ne congnus de chascun, Prol. dans TERME
Couples [couplets] d'un meisme nombre de sillabes et de semblable terminaison, Thèse de MEUNIER. dans TERMINAISON
Fini, c'est chose terminée, limittée et certaine, Éth. 46 dans TERMINER
Or est il ainsi que nous craignons et avons paour de choses terribles, Éth. 78 dans TERRIBLE
Une chose est terrible à un homme, qui n'est pas terrible à l'autre, et n'est pas une mesme chose terrible à touz, ib. 80 dans TERRIBLE
Si me semble que nous devons beneyr et louer le roy du ciel, qui a son peuple pourveu de tel roy terrien, plein de si grant saigesse, Prol. dans TERRIEN, IENNE
Les trois tetracordes dyatonique, cromatique et enharmonique, Thèse de MEUNIER. dans TÉTRACORDE
Avec ce je ne ose pas eslongier [éloigner] mon parler du texte de Aristote, qui est en plusieurs lieux obscur, Prol. dans TEXTE
Un theatre, Thèse de MEUNIER. dans THÉÂTRE
Et par ce appert il que le bon theologien et le bon juriste ne sont pas discordans, Éth. 163 dans THÉOLOGIEN
La theorique des planetes, Thèse de MEUNIER. dans THÉORIQUE
Et tiercement est à regarder se il a coustume ferme et estable...., Éth. 41 dans TIERCEMENT
Les bonnes [polities] sont royalme, aristocratie, et la tierce peut estre appelée convenablement tymocracie, Éth. 245 dans TIMOCRATIE
Vices grans et non tolerables, Thèse de MEUNIER. dans TOLÉRABLE
Par tolérance, Thèse de MEUNIER. dans TOLÉRANCE
Les pierres se fendent tortueusement, Thèse de MEUNIER. dans TORTUEUSEMENT
Ligne courve et tortueuse, Thèse de MEUNIER. dans TORTUEUX, EUSE
Celui qui se occupe en peu de besoingnes n'est pas hastif ne tost mouvant, Éth. 125 dans TÔT
Une injustice especial, qui est partie de tele injustice total, Éth. 143 dans TOTAL, ALE
Totalement, Thèse de MEUNIER. dans TOTALEMENT
Toute la delettacion est en l'usage de ce qui est fait par touchement...., Éth. 94 dans TOUCHEMENT
Ceulx qui sont desattrempez en touchier ou en gouster, Éth. 93 dans TOUCHER
Mes devroit l'en plus eslire morir et soustenir et souffrir très durs tormens, Éth. 49 dans TOURMENT
Il ne se muent ou deportent de leur ire, sans ce que ceulx contre lesquels il sont irez soient tormentez ou punis, Éth. 129 dans TOURMENTER
Ceulx qui vont as tournez, Éth. 79 dans TOURNOI
Certains esbatemens et exercitations comme seroient par aventure tournoiemens, Eth. 89 dans TOURNOIEMENT ou TOURNOÎMENT
Il a en France un tel proverbe : De bon tourneeur couart guerrier, Éth. 79 dans TOURNOYEUR
Eslire très bonnes choses et avoir de telles choses vraye oppinion, ce n'est pas tout un, Éth. 65 dans TOUT, TOUTE
La chose qui est la partie d'un tout approce plus de son tout que le tout ne approce de la partie, ib. 250 dans TOUT, TOUTE
Malvestiés et injustices que l'on raconte es tragedies, Eth. 27 dans TRAGÉDIE
Et d'un autre aussi que son fils trahinet, le pere li dist, quant il fu tiahiné ou trait si que à l'uis : lesse, dit-il, seuffre toi, car si ques ici [jusqu'ici] trahiné ge mon pere, Éth. 206 dans TRAÎNER
Celui qui trahine son vestement, pource que il ne ait labeur et peine ou tristece à le sourlever, ib. 210 dans TRAÎNER
Un boeuf, quant il trait bien, Éth. IX, 15 dans TRAIRE
Et avecques ce il a grosse vois et parle à trait et à lesir et ordenéement, Éth. 125 dans TRAIT
L'acteur [auteur] commence cy son traicté, et recite en general les oppinions anciennes de felicité humaine, Éth. IV dans TRAITÉ
La maniere de traicter ceste science et de y proceder...., Éth. III dans TRAITER
Si lez elemens sont faiz un do l'autre par transfiguracion, Thèse de MEUNIER. dans TRANSFIGURATION
Et donques sermons ne porroient teles gens transformer et convertir à bien, Eth. 324 dans TRANSFORMER
Transgresseur de loys, Thèse de MEUNIER. dans TRANSGRESSEUR
De communication politique sont trois especes, et les corrupcions ou transgressions de elles sont en nombre equal, Éth. 245 dans TRANSGRESSION
Prevarication est quelconque transgression de bonne loy, Thèse de MEUNIER. dans TRANSGRESSION
Je Nicole Oresme, doyen de l'eglise nostre Dame de Rouen, propose de translater de latin en françois aucuns livres...., Eth. Prolog. dans TRANSLATER
Comme un home qui est malvès est transmuable, semblablement nature humaine a mestier de transmutacion, Éth. 227 dans TRANSMUABLE
Les policies sont transmuées une en l'autre, Éth. 247 dans TRANSMUER
Moult de transmutacions sont faites en ceste vie et fortunes de toutes manieres, Éth. 21 dans TRANSMUTATION
Lequel [corps] se trait à nature de aer, et est transparent dedens, Eth. 22 dans TRANSPARENT, ENTE
Adonques est transposée et muée la domination en olygarchie, Eth. 248 dans TRANSPOSER
Se aucun estoit qui ne crainsist chose du monde ne mouvement ou tremblement de la terre ne inundations, Éth. 81 dans TREMBLEMENT
Et si est verité que les bonnes operacions de lour amis vivans conferent aucune chose as trespassés, et semblablement est il des infortunes, Éth. 27 dans TRÉPASSER
En batailles les tres plus forts ne sont pas les mieux combatans, Éth. 85 dans TRÈS
L'en a de tiex [tels] tres pitey et misericorde, ib. 75 dans TRÈS
Pour ce que felicité est operacion selon vertu, il est raisonnable que ce soit selon la tres meilleur vertu, ib. 313 dans TRÈS
...Et quatre faces semblables et egales desquelles chescune est un triangle à trois coustés egaulx, Éth. 24 dans TRIANGLE
Tribulacion ou adversité, Éth. 25 dans TRIBULATION
C'est Venus la triceresse née de Cypre, Éth. 206 dans TRICHEUR, EUSE
Trierarche, capitaine de nef, Thèse de MEUNIER. dans TRIÉRARQUE
Tout corps a en soy trinité de dimensions, Thèse de MEUNIER. dans TRINITÉ
Les Romains.... donnoient triumphes et corones de lorier et de palme et escripvoient titres triumphals, Éth. 83 dans TRIOMPHAL, ALE
Toutes choses que l'en fait par force et par violence et contre sa volenté, l'en les fait avecques tristesse, Éth. 50 dans TRISTESSE
Et se au contraire il vient à un homme beneuré pluseurs grandes males fortunes et adversités, il le tribulent et troublent et lui font tristeces, ib. 25 dans TRISTESSE
Tel cas ne peut advenir fors trop [très ] peu souvent, Eth. 164 dans TROP
Le mouvement ou troublement de la terre en une grande tempeste, Éth. 80 dans TROUBLEMENT
Adonques il contendent avecques eulz, et est l'amisté turblée, Éth. 258 dans TROUBLER
Garde que tu ne ensuives la turbe ou multitude à faire mal, Éth. 163 dans TURBE
Et pour ce nous ne disons pas que les tyrans soient prodiges [prodigues], Éth. 106 dans TYRAN
Et tele chose est plus manifeste en ceste policie tyrannique, pour ce que elle est très malvese, Éth. 246 dans TYRANNIQUE
Pisistratus en XXXIII ans tyranniza XVII ans, Thèse de MEUNIER. dans TYRANNISER
Unanimité ou concorde, Thèse de MEUNIER. dans UNANIMITÉ
Mouvement uniforme, Thèse de MEUNIER. dans UNIFORME
Uniformité de mouvement, Thèse de MEUNIER. dans UNIFORMITÉ
Grant unité ou union, Thèse de MEUNIER. dans UNION
Si comme en geometrie un point, et en arismetique unité, Eth. 302 dans UNITÉ
Pour cause de l'unité de nature humaine il est une fin commune et derreniere à laquelle chascun homme tent et la doit desirer, ib. VIII, 14 dans UNITÉ
Induction est quant de plusieurs particuliers l'en conclut universellement, Éth. XI, 17 dans UNIVERSELLEMENT
Il semble que selon chescune urbanité ou communicacion civile soit aucune espece d'amisté, Éth. 248 dans URBANITÉ
En françois ces mos meur et moral ne sont pas en usage commun, Éth. 33 dans USAGE
Et se il avenist que pour ce il perdist usage de raison, ib. 25 dans USAGE
Desirable chose, c'est user ou jouir de ce que l'on desire, Éth. VI, 20 dans USER
Il semble que felicité est en vacacion, Éth. 316 dans VACATION
Concupiscences teles que plusieurs ne les pourroient vainquir, Eth. 218 dans VAINCRE
Conseil de femme est non valable, Thèse de MEUNIER. dans VALABLE
Une vertu moienne est opposée à vantance ou vanterie, Éth. 133 dans VANTANCE
Le vice qui excede en feignant plus grant chose, soit appellé vanterie, et celui qui a tel vice soit appellé vanteur, Éth. 50 dans VANTEUR
Les cas particuliers et les variations des circonstances des faiz sont innombrables, Thèse de MEUNIER. dans VARIATION
Fort appetit et vehement desir de choses delettables, Éth. 225 dans VÉHÉMENT, ENTE
Les coleriques sont telement incontinens pour la velocité et hastiveté du mouvement de leur cole [bile]...., Éth. 211 dans VÉLOCITÉ
Vendicion, achat ; prest, plegerie, usage, Éth. 145 dans VENDITION
La venjance est droiturierement faite, se celui qui a mal fait souffre et reçoit telz malz come il a fait, Éth. 150 dans VENGEANCE
Et de mals voluntaires les uns sunt venials et dignes de pardon, et les autres non, Éth. 159 dans VÉNIEL, ELLE
Semblablement est-il verité que savoir la science de pollitiques prouffite moult aux saiges, Prol. dans VÉRITÉ
Quant le soleil luist et encontre un drap vert ou par une verriere verte, les choses opposites semblent estre vertes, Éth. 23 dans VERRIÈRE
Duquel la doctrine, pour la valeur et excellence de elle, a esté multipliée et en grant reputation vers les saiges presque partout le monde, Prol. dans VERS
Or avons nous divisé devant les vertus de l'ame, et avons dit que les unes sont vertus de meurs ou morales, et les autres sont vertus intellectuelles, Éth. 170 dans VERTU
Aucune foiz en françois vertu signifie vigueur de corps, ib. 21 dans VERTU
Les autres qui mettent felicité es biens de l'ame si sont et ont esté peu de hommes vertueux et glorieux et de grande renommée, Éth. 18 dans VERTUEUX, EUSE
Quant une personne est bien vestue de robes, elle en est mieux parée, Éth. 25 dans VÊTIR
Toutes viandes seches sont bonnes à tout homme, Éth. 197 dans VIANDE
Des amis qui sont pour delettacion, peu en souffisent en la maniere que es viandes souffist un peu de salse, ib. 287 dans VIANDE
Et en cestes choses superhabundance est vicieuse, et deffaute est vituperée et blasmée, Éth. 44 dans VICIEUX, EUSE
Et tel bien en medecine ce est sanité, en chevalerie vittoire, en edification la maison estre faite, Éth. VII, 13 dans VICTOIRE
Corps joints sans vieudenge [vide], Thèse de MEUNIER dans VIDANGE
Le vieu qui est es corps est cause de legiereté, Thèse de MEUNIER. dans VIDE
Et tele amisté utile est mesmement en gens villards et anciens, Éth. 233 dans VIEILLARD
Et sont pluseurs choses natureles, lesqueles nous faisons et souffrons sachans, et desqueles nulle n'est voluntaire ne involuntaire, si come sont villir et morir, Éth. 157 dans VIEILLIR
Nous les aprenons [les arts] en faisant, si comme à estre edifieur en edifiant, età estre vieuleur en vielant, Éth. 33 dans VIELLEUR, EUSE
Nous voion que, par nature, la main dextre est la meilleur et la plus vigoureuse, Éth. 156 dans VIGOUREUX, EUSE
Pluseurs.... qui sont de petite vigueur, et ont peu de resistence, Éth. 208 dans VIGUEUR
Gaigner vilement et laidement, Éth. III dans VILEMENT
Philotecles qui avoit esté mors d'un serpent appellé vipere, Éth. 210 dans VIPÈRE
Les uns visiteurs des lettres, les autres secretaires ou notaires, les autres gardes des registres, Thèse de MEUNIER. dans VISITEUR, EUSE
En la maniere que aucuns servans vistes et hastis qui s'encuerent executer avant que il aient oy tout le commandement, Éth. 205 dans VITE
Et loenge qui est opposite et contraire à vitupere, Éth. 45 dans VITUPÈRE
Selon les vertuz ou les vices et malices nous sommes loez ou vituperez, Éth. 42 dans VITUPÉRER
Un homme est cause de ses enfans en voye de nature, et est cause de ses operacions en voye de meurs, Éth. 71 dans VOIE
Pource que il a peu veu d'experience, et si est plus tempté des desirs corporels, Éth. III dans VOIR
Selon justice, les parens doivent à leur filz unes choses, et les freres ensemble unes autres, et les citoiens ou voisins ensemble unes autres, Éth. 245 dans VOISIN, INE
Ceulx qui se esjoissent et delettent superhabundamment et trop en melodies de vois humaines et de vois faites par instrumens, Éth. 92 dans VOIX
Aucuns par le chant et par le vol ou volement des oiseaulx devinoient en pronosticant d'aversité et de prosperité, Thèse de MEUNIER. dans VOLEMENT
Felicité, qui est souverain bien, est acquis et gardé par oeuvres volentaires, Éth. VI, 10 dans VOLONTAIRE
Il montre plus à plain que chose faite par paour [peur] n'est pas proprement voluntaire, ib. 46 dans VOLONTAIRE
La mort et les plaies donnent grans tristesces à celi qui est fort, combien que il les soustienne de volenté, Éth. 90 dans VOLONTÉ
Et pour ce aiment il vie voluptueuse plaine de tielx deliz [de tels plaisirs], Éth. v, 9 dans VOLUPTUEUX, EUSE
Et quant il fait tele chose non voulant, il ne fait adonques ne juste ne injuste, Eth. 157 dans VOULANT, ANTE
Et par consequent il lui veult très grans biens come à home, Éth. 242 dans VOULOIR
Persuasion est raison vraysemblable non pas evidente, et induit à soy assentir à la conclusion, Éth. IV dans VRAISEMBLABLE
Le point du ciel qui est tout droit sus nostre teste est appellé cenith, Thèse de MEUNIER. dans ZÉNITH
Le zodiaque est comme une large rengée, noblement parée des ymages des signes...., Thèse de MEUNIER. dans ZODIAQUE
L'espere [la sphère] du ciel est divisée en v parties par les IV mendres [moindres] cercles, et ces parties sont appelées zones, Thèse de MEUNIER. dans ZONE