NOVERRE

Citations

Les coryphées sont employés utilement dans les choeurs qui offrent l'image de ceux des Grecs, Lett. XXV, Sur les arts imitateurs. dans CHOEUR
Les coryphées ou autres chefs du ballet sont employés utilement dans les choeurs qui offrent l'image de ceux des Grecs, Lettre 25 sur les arts imitateurs dans CORYPHÉE
En termes de danse, le danseur jarreté est celui dont les genoux se touchent et les pieds s'écartent ; c'est à peu près le même sens que cagneux, Lettre sur les arts imitateurs, t. I, p. 410 dans JARRETÉ, ÉE
Ils ont formé des figures dont le dessin se borne à des ronds, des carrés, des lignes droites, des moulinets et des chaînes, Lett. sur la danse, p. 130, dans POUGENS dans MOULINET
Des musettes, parce que Mlle Sallé et M. Dumoulin les dansaient avec autant de grâce que de volupté, Lett. sur la danse, p. 164, dans POUGENS dans MUSETTE
Un petit pas tricoté maladroitement sur le cou-de-pied sert d'exposition, de noeud et de dénoûment à ces chefs-d'oeuvre, Lett. sur la danse, p. 111, dans POUGENS dans PAS
Il [Dumoulin] dansait les pas de deux avec une supériorité qu'on aurait de la peine à atteindre, Lett. sur la danse, p. 165, dans POUGENS dans PAS
Ils font des passe-pieds, parce que Mlle Prévôt les courait avec élégance, Lett. sur la danse, p. 164, dans POUGENS dans PASSE-PIED
[Danseurs] Qui se déploient sans goût, qui pirouettent sans aplomb, sans fermeté, Lett. sur la danse, p. 172, dans POUGENS dans PIROUETTER
La décoration servira, si j'ose m'exprimer ainsi, de repoussoir au ballet, Lett. sur la danse, p. 109, dans POUGENS dans REPOUSSOIR
Prologue : passe-pied pour les jeux et les plaisirs, gavotte pour les ris, et rigaudon pour les songes agréables, Lett. sur la danse, p. 168, dans POUGENS dans RIGAUDON ou RIGODON
Des tambourins, parce que c'est le genre où Mlle Camargo excellait, Lett. sur la danse, p. 164, dans POUGENS dans TAMBOURIN
Si les temps de l'entrechat ne sont ni coupés ni battus, et qu'ils soient au contraire, frottés et roulés l'un sur l'autre, il n'y aura pas de clair qui fasse valoir les ombres, Lett. sur la danse, p. 305, dans POUGENS dans TEMPS
Il [un danseur] est arqué ; il a tiré de ce défaut un avantage qui annonce l'habile homme : il est tendu, il est en dehors, il est vigoureux, mais il est adroit, Lett. sur la danse, p. 311, dans POUGENS dans TENDU, UE
Un tel homme est fait pour faire le saut périlleux : le tremplin doit être son théâtre, puisqu'il a sacrifié l'imitation, le génie et le charme de son art à une routine qui l'avilit, Lett. sur la danse, p. 222, dans POUGENS dans TREMPLIN