Mme DE MOTTEVILLE

Citations

La renommée est une grande causeuse ; elle aime souvent à passer les limites de la vérité, Mém. p. 105 dans CAUSEUR, EUSE
Ce prince [le duc d'Orléans] dit à la reine sa soeur [Anne d'Autriche], en riant, que le prince [Condé] et le coadjuteur [Retz] étaient fort mal ensemble, et qu'il allait avoir bien du plaisir de leur chamaillerie ; voilà ses propres mots, Mém. p. 405 dans CHAMAILLERIE
Elle [Anne d'Autriche] est paresseuse, elle n'a point lu ; cela toutefois ne la délustre point, parce que le grand commerce que la reine a eu avec les premiers de son siècle...., Mémoires, Portrait de la reine, p. 12 dans DÉLUSTRER
La reine, qui d'abord avait voulu par prudence maintenir les tabourets, parut aussitôt ne point désagréer ce qui se faisait, Mém. p. 306 dans DÉSAGRÉER
Il [La Feuillade] mourut chrétiennement, en prononçant souvent ces mots qui marquaient son détrompement de la vanité des hommes : eh ! après quoi courais-je ?, Mém. p. 136 dans DÉTROMPEMENT
Il [l'abbé de la Rivière, favori du duc d'Orléans] aurait été heureux, si, par un sage détrompement de toutes ces choses [crédit et faveur à la cour], il eût appris à connaître ce qu'elles sont en effet, ib. p. 323 dans DÉTROMPEMENT
Il [le duc d'Orléans, frère de Louis XIII] fut se reposer de ses fâcheuses et inutiles sollicitudes en son château de Blois, où le détrompement des vaines fantaisies de la grandeur et de l'ambition produisit en lui le désir des véritables et solides biens qui durent éternellement, Mém. t. IV, p 34 et 35 dans DÉTROMPEMENT
Il y eut des personnes à qui leur dureté et l'envisagement de leurs espérances firent dire qu'il [Louis XIII] était trop long à mourir, Mém. 1re partie, p. 44 dans ENVISAGEMENT
Ces gens qu'on appelle esprits forts, parce qu'ils sont toujours contre le roi, Mém. p. 239 dans ESPRIT
Pendant que ce projet se préméditait, Mém. p. 322 dans PRÉMÉDITER
Elle ressemblait à la reine mère, comme je l'ai déjà dit, de la rencontre, de l'air et un peu du tour de visage, t. V, p. 84 dans RENCONTRE
Ses enfants [de la mère du prince de Condé], qui étaient le sensible de son coeur, Mém. p. 361 dans SENSIBLE
[Condé, répondant à la harangue du président de Maisons, dit] qu'ayant appris de la bouche de la reine que Sa Majesté ne leur avait permis de s'assembler que pour le tarif et les rentes, il voulait bien leur dire qu'il ne souffrirait point leur désobéissance ni leurs entreprises, Mém. à la date de 1648 dans VOULOIR