MOLLIEN

Citations

Un maître des requêtes répondit qu'il n'y avait ni dérogeance dans sa qualité ni amoindrissement dans son crédit, pour la ferme générale, qui allait se trouver aussi rapprochée par son nouveau titre, qu'elle l'était par ses fonctions, de deux honorables régies...., Mém. d'un ministre du trésor, t. I, p. 90 dans DÉROGEANCE
À cette époque, sa puissance et sa grandeur [de Napoléon] étaient parvenues à un tel degré que personne ne pouvait être tenté d'accuser de dérogeance tous ces princes qui venaient prendre le second rang à sa cour, ib. t. III, p. 77 dans DÉROGEANCE
Nous comprenions dans les éléments de la propriété tout ce que l'intelligence et la prévoyance humaine parviennent à créer et à s'approprier durablement pour la conservation de l'homme, Mém. d'un ministre du trésor, t. I, p. 142 dans DURABLEMENT
On donnait pour preuve de l'exorbitance de ces profits [des fournisseurs] l'élévation, progressive chaque année, du prix des draps de troupes, laquelle contrastait avec l'abondance et le bas prix des laines qui en sont la matière première, Mém. t. III, p. 414 dans EXORBITANCE
Plusieurs centaines de millions de francs en billets de l'échiquier peuvent se maintenir dans la circulation à Londres, place où abondent des capitaux en expectance de placement, par conséquent en état d'offres, Mém. t. III, p. 247, note. dans EXPECTANCE
Je l'avoue à la honte de ma première école, ce fut ce livre d'Adam Smith, encore si peu connu et déjà décrié par l'administration à laquelle j'avais appartenu, qui me fit mieux apprécier la multitude de points de contact par lesquels les finances publiques atteignent chaque famille ; ce qui leur fait trouver des juges dans chaque foyer, Mém. d'un ministre du trésor public, I, 9 dans FINANCE
Apprécier la multitude des points de contact par lesquels les finances publiques atteignent chaque famille ; ce qui leur fait trouver des juges dans chaque foyer, Mém. d'un ministre, t. I, p. 15 dans FOYER
C'est de là [le cabinet de l'empereur] que partait chaque jour cette multitude de décisions et d'ordres particuliers qui pouvaient offrir aux fureteurs d'événements politiques bien plus de symptômes que les séances mêmes des conseils ministériels, Mém. d'un ministre du trésor public, t. II, p. 234 dans FURETEUR, EUSE
Lorsque j'extrais de tels détails des notes que je recueillais alors presque chaque jour, je ne me défends peut-être pas assez contre cette espèce d'intérêt que les plus simples rapports avec un homme si extraordinaire [Napoléon 1er] laissent à ceux qui l'ont approché ; il n'y a rien d'historique dans cette foule de faits minutieux que je rappelle, Mémoires, t. I, p. 358 dans HISTORIQUE
Tandis que cette amélioration des moeurs des peuples qui constitue la civilisation, avait eu une si heureuse influence sur l'humanisation des guerres politiques, Mém. d'un ministre du trésor, t. II, p. 280 dans HUMANISATION
Il [le ministre du trésor] aurait dû résister à la volonté de l'empereur lui-même, si l'empereur avait voulu faire un emploi illégal de la fortune publique, Mém. t. III, p. 418 dans ILLÉGAL, ALE
Avec une activité insaturable de détails, une inquiétude d'esprit toujours avide de nouveaux soucis, il [Napoléon] ne se bornait pas à régner, à gouverner, il continuait d'administrer, Mém. d'un ministre du trésor, t. II, p. 230 dans INSATURABLE
De là [habitudes du commandement militaire] cette investigation qu'il [Napoléon] portait sur les progrès des sciences et des arts, sur tous les produits nouveaux de l'industrie, sur tous les exercices de l'esprit, et par l'effet de laquelle la protection elle-même prenait quelquefois le caractère de l'inquisition, Mémoires d'un ministre du trésor, I, 30 dans INVESTIGATION
Il [Napoléon 1er] conservait des préjugés souvent injustes contre les manutentionnaires de deniers publics, contre les entrepreneurs des services, et en même temps quelque goût pour les expédients qui retardent les payements, Mémoires, t. I, p. 360 dans MANUTENTIONNAIRE
.... J'entrevis que la connaissance textuelle des tarifs et des règlements et la manoeuvre des chiffres ne constituaient pas seules le savoir en finance ; que l'étude de cette science ne pouvait se compléter que par celle de la société même, dont elle devait toujours avoir en regard les mouvements progressifs, conséquemment tous les intérêts nouveaux, dans l'application de chacun de ses actes, Mém. d'un ministre du trésor public, I, 16 dans SOCIÉTÉ
Sans doute M. de Calonne était fort inférieur à M. Turgot dans ce qu'on appellera un jour la science des sociétés humaines, ib. I, 9 dans SOCIÉTÉ