MARIE

Citations

La plupart des hommes croient faussement qu'il leur suffit d'être inutiles ou dans l'indigence, afin que la république soit engagée à les placer ou à les secourir, 2 dans AFIN
Une brebix ot aingnelé, Fable, 44 dans AGNELER
Et li bergiers li a osté Son aingnelet, si l'emporte, Fable, 44 dans AGNELET
À m'aiulle avint autresi Et à ma mere ; car jel vi Un peu devant lur finement [mort], Fab. 41 dans AÏEULE
L'en dist k'uns aigles vint volant Juste la mer, peissuns querant, Fable 13 dans AIGLE
Quant li ostoirs [autour] se fu assis, Ses oiseaux [ses petits] laidist et blasma, Par maltalent leur reprova, Que vingt ans ot aire tenue, Unques si grant desconvenue Si oisel ne li firent mès, fable 80 dans AIRE
Et prier mult devotement, Que Deus alegast lur torment, Purgatoire, V. 1473 dans ALLÉGER
Quant il furent bien arivé, Le pont [il] mist jus, ancre ad geté, Eliduc. dans ANCRE
Des puiz d'enfer ist cele ardurs, Où nos dampnez seront tuz jurs, Purgatoire, 1265 dans ARDEUR
Un escoufles aleit volant, Vit la soriz si haut pipant, Ses eles clost, à vaul descent, Li e la raine ensanble prent, Fab. 3 dans AVAL
Seiner [saigner] se fet cuntre sun mal ; Al terz jur dist k'il baignereit [se baignerait], Equitan. dans BAIGNER
De sa camise estreitement [il] Bende sa plaie fermement, Gugemer dans BANDER
Lur bestials cors nun [non] estables [il] Voleit faire à Deu covenables, Purgatoire, 203 dans BESTIAL, ALE
Tel en pensé, tel en la buche, Fab. 82 dans BOUCHE
Un freisne [elle] vit lé et branchu, E mult espès e bien ramu, Frêne. dans BRANCHU, UE
[La biche] Par l'abai des bracez sailli, Gugemer. dans BRAQUE
Une ewe ki desuz cureit ; Braz fu de mer, hafne [havre] i aveit, Gugemer. dans BRAS
U [au] munde n'a si bel oisel ; Fust tieus [tel] ses chans cum est ses cors, Il vauroit mix [mieux] que nul fins ors, Fable 14 dans CHANT
Rien seit chaz cui barbes il loiche [lèche], Fabl. 20 dans CHAT, CHATTE
N'i ot codre [coudrier] ne chastainier, U il ne mettent laz u glu, Laustic. dans CHÂTAIGNIER
Quant la chauve suris les vit, Moult li pesa k'od eus n'esteit, Fable 31 dans CHAUVE-SOURIS
À tuz jurs mais en est houniz, Come fu la chauve souriz, Qui ne deit mès par jur voler, Ni ne deit plus en court parler, ib. dans CHAUVE-SOURIS
N'i out keville ne closture Ke ne fut tute d'ebenus, Gugemer. dans CHEVILLE
D'euls deus fu il tut autresi, Cume del chevrefoil esteit Ki à la codre [coudrier] se preneit, Chevrefeuille. dans CHÈVREFEUILLE
Ki volentiers fiert vostre chien, Ja mar crerés qu'il vus aint [aime] bien, Graelent. Elle avoit tort d'esveiller le chien qui dort, Hist. littér. t. XXIII, p. 571 dans CHIEN, CHIENNE
D'un vilein dist, ki nurrisseit Une kauwe que mult ameit, Fable 48 dans CHOUE
Formaiges qui dedens esteient Et sur une cloie giseient, Fable 14 dans CLAIE
Li cox [le coq] respunt : si dei-ge faire, Maudire l'ueil qui vieut cligner, Alors qu'il devreit veillier, Fab. 51 dans CLIGNER
D'un leu [loup] cunte, ki vint jadiz Où uns corbiaus s'esteit assiz Desour le dos d'une berbiz, Fabl. 50 dans CORBEAU
La corneille fut en agait, Avant ala, le bec uvri, Fiert l'escaille...., Fabl. 13 dans CORNEILLE
Quant du coucou oient le cri, Ne sorent quex oisiaus ce fu, Fable 22 dans COUCOU
La dame gist lez sun ami ; Ains mès si biau couple ne vi, Ivenec. dans COUPLE
El feu le jettent erranment, Od crocs de fer ens le buterent, Purgatoire, 889 dans CROC
Vie, senz, curioseté En dras, e vivre ad grant plenté, Purgatoire, 1429 dans CURIOSITÉ
Débile a été refait postérieurement sur le latin ; debilis ayant l'accent sur de, la forme ancienne serait dieble ou deble, comme fieble, feble (faible), de flebilis ; et en effet le mot se trouve, mais en composition avec la préposition en : [Ceux].... ki feble Sunt par lur veillesce e endeble, Purgatoire, 391 dans DÉBILE
Venus dieuesse d'amur, Gugemer. dans DÉESSE
En la trace du sang [elle] s'est mise, Qui du chevalier degutot, Yvenec. dans DÉGOUTTER
U il volsist, u il dengnast, Au leu [loup] covint qu'il l'emportast, Fable 62 dans DÉNIER
Li chevaliers li a cunté Que mult li ert mesavenu Dou lairon qu'il ot despendu, Fable 33 dans DÉPENDRE
Quand ele ot [ouit] le comandement, Le pan de la chemise prent, Legierement le despleiat, Gugemer dans DÉPLOYER
Lors [ils] regretent lur bon segnur Cui il firent la deshonur, t. II, p. 149 dans DÉSHONNEUR
Mès ses chevaux forsva [marche mal] tremblant ; Il le descengle, si le let, En mi le pré vautrer le fet, Lanval. dans DESSANGLER
Ki divers cuntes veut traitier, Diversement deit comencier, Milon. dans DIVERSEMENT
Tels esteit la diversetez De cels qu'en cel champ ad trovez, Purgatoire, 987 dans DIVERSITÉ
[La dame] Qui aukes [un peu] est jà eskaufée Del fu [feu] dunt Gugemer se sent, Gugemer. dans ÉCHAUFFER
Qu'un los [loup] seit escurchiez tuz vis ; Si seit li sanz e la pel mis Sur vostre pis [poitrine] dusqu'à demein ; Lors vus sentirez trestut sein, Fabl. 59 dans ÉCORCHER
Tant cum il plus alad avant, E plus s'alad asseürant, Car li punz [le pont] lui ellargisseit, Purgatoire, 1307 dans ÉLARGIR
Uns lettuaires [elle] vous dunrat [donnera], E tous beivres [boissons] vous baillerat, Deux amants. dans ÉLECTUAIRE
Ki [celui à qui] Deus ad doné en science De parler la bone eloquence, Ne s'en deit taisir ni celer, Prologue. dans ÉLOQUENCE
Graalent fu de Bretuns nés, Gentix et bien emparentés, Graalent. dans EMPARENTÉ, ÉE
Jeo ai le laustic [rossignol] anglué, Pur qui vus avez tant veillé, Laustic. dans ENGLUER
Il dist au leu [loup] que molt esteit Anrimez, si qu'il ne poeit De li sentir sue [sa] flaireur, Fab. XXXVII dans ENRHUMER
Uns huns [un homme], ce dit, entasseit blé, Fable 84 dans ENTASSER
Un jur [la souris] s'asit desor le sueil, Ses grenonez [petites moustaches] apareilla, E de ses piez s'espelucha, Fabl. III dans ÉPLUCHER
Le punt vus estuet [il vous faut] espruver, Cum vus porrez outre passer, Purgat. 1276 dans ÉPROUVER
D'un lairon cunte qui alla Berbiz embler, qu'il espia Dedans la faude [étable] à un vilain, Fabl. 28 dans FAUDE
De sa cemise estreitement [il] Bende sa plaie fermement, Gugemer. dans FERMEMENT
Tant ert [il était] fervenz en sun desir, Ne l'en puet li priurs partir, Purgatoire, 573 dans FERVENT, ENTE
Li vileins dit par repruvier, Qu'amur de seignur n'est pas fieuz, Éliduc. dans FIEF
Prens, fet la reine [la grenouille], cel filet ; Sil [si le] lie fort à ton gairet [jarret], II, 72 dans FILET
Li diable sur els cureient, E flaeloent e bateient, Purgatoire, 1017 dans FLAGELLER
Dist la fromiz : or chante à mel, t. II, 124 dans FOURMI
D'un gresillon dist la meniere, Qui dusqu'une fromieere El tans d'yver esteit alez, Fable 19 dans FOURMILIÈRE
El feu qui est tuz jurs ardanz En forneises de soufre espris, Purgatoire, 1092 dans FOURNAISE
Mais li chevaler Jhesu Crist N'out poür, ne ne se fremist, Purgatoire, 379 dans FRÉMIR
Un freisne [elle] vit lé [large] e branchu, E mut espès e bien ramu, Frêne. dans FRÊNE
Quant li soleiz, fet ele, est hauz, On [au] tans d'estei si est li chauz, Que rienz ne laist fructifier, E terre e herbe fet sechier, Fable 6 dans FRUCTIFIER
Tant qu'il vit loinz une maisun Fumose e de tro grant façun, Purgatoire, 1101 dans FUMEUX, EUSE
Quant il [le chèvrefeuille] est si laciez e pris E tut entur le fust [arbre] s'est mis, Ensemble poient bien durer, Chèvrefeuille. dans FÛT
Uns escoufles [sorte d'épervier] jut [fut gisant] en sun lit, Malades fu, si cum il dit ; Uns gais ot sun ni près de lui, Fable 87 dans GEAI
N'i ot codre [coudrier] ne chastainier, U il ne mettent laz u glu, Tant que pris l'unt [l'oiseau] e retenu, Laustic. dans GLU
Dunc s'est li asnes purpenseiz, Ke melx dou chien vaut il asseiz E de biauté e de grandor, Fable 16 dans GRANDEUR
D'un estanc plain de reines, ou des reinoilles, Fable 26 dans GRENOUILLE
Auquanz en vit [il en vit quelques-uns] arz [brûlés] e bruis, Qui sur graïl erent rostis, Purgatoire, 1095 dans GRIL
Li lox [loup] li ala demander De s'alene, s'ele ert [était] puanz, Ou s'ele estoit souef oulanz [ayant odeur suave], Fable 37 dans HALEINE
Si sunt li autre meins [moins] peneit [tourmentés], Qui meins firent d'iniquiteit, Purgatoire, V. 1775 dans INIQUITÉ
Après cele invocaciun, K'il fist de cel seintisme [très saint] nun, Purgatoire, 903 dans INVOCATION
À l'issue d'avril, au tems dous et joli, Berte, I, Seignur, à l'eissue del cors, Quant les ames se issent fors...., Purgatoire, 49 Perdue avons l'issue devers cele partie, Ch. d'Ant. IV, 473 dans ISSUE
Lors tuit [tous] diseient en lor jargun Que cil oisax qui si canteit..., Fable 22 dans JARGON
Prens, fet la raine [grenouille], cel filet ; Sel lie fort à ton gairet, E ge l'atacherai au mien, Fable 3 dans JARRET
Une grant gate [il] demenda, Sur une taule [table] l'adenta ; Une suriz a desoz mise, Fable 46 dans JATTE
Dunc li tourneimens [le tournoi] s'asembla ; Qui juste quist [chercha] tost la trova, Milon. dans JOUTE
Issi [ainsi] avient, cum dit vus ai ; Li Bretun en firent un lai De Equitan, cum il fina, E la dame qui tant l'ama, Equitan. dans LAI
L'aive [il] commenza à laper, Fable 49 dans LAPER
L'arunde [l'hirondelle] fu de grant saveir ; Bien s'aparçut ke par le lin Serunt oisel mis à lur fin, Fable 18 dans LIN
Bisclaveret ad nun en bretan, Garwall l'apelent li Norman, Jadis le poeit hum oïr, E souvent suleit avenir ; Humes plusurs garwall devindrent, E es boscages meisuns tindrent ; Garwall si est beste salvage, Tant cum il est en bele rage, Humes devure [dévore], grant mal fait, Es granz forests converse e vait, Bisclaveret. dans LOUP-GAROU
Si cume li soleil le jur Tolt [enlève] as esteiles lur luur, Purgat. 1877 dans LUEUR
Frere, fait il, mult estes biaus ; Et mult est luisanz vostre piaus, Fable 34 dans LUISANT, ANTE
Au bois [le bûcheron] ala pur demander à chascun fust [arbre] qu'il pot trover, Dou quel il peüst menche prendre, Fable 23 dans MANCHE
À une mare sunt venu, Gardent de loin, si unt veü Raines [grenouilles] qui furent ensamblées, Fable 30 dans MARE
Puiz lur fait à tuz demander, Se nus [aucun] l'en seit mediciner, Fable 7 dans MÉDECINER
Kar ele ert [était] feinte e orguilluse, E medisante e enviuse, Frêne. dans MÉDISANT, ANTE
Li diable les rostisseient, Divers metaus sur eus fundeient, Purgatoire, 1099 dans MÉTAL
Par iceste signifiance Poons entendre quel creance Doivent avoir li mort es vis [aux vivants], Fable 33 dans MORT, MORTE
Tel se fait noble par tençon, Et veult menacier et parler, Qui moult petit est à douter [craindre], Fable 23 dans NOBLE
Marie ai num, si sui de France, t. II, p. 401 dans NOM
E teus [tels] i out [enfoncés] de ci qu'as piz [aux poitrines], E teus i a desk'as numbriz, Teus as quisses, teus as genuz, Purgat. V. 1135 dans NOMBRIL
Mut en ert [était] l'iave blanche et bele ; Fui, Graelent, n'i entre pas ; Se tu t'i mes, tu noieras, Graelent. dans NOYER
Sur les ortilz des pisz [ils] esteient, Purgatoire, 1157 dans ORTEIL
[Il] Vit une bisse [couleuvre] od sun foün [petit] ; Tute esteit blaunce cele beste, Perches de cerf out sur la teste, Gugemer. dans PERCHE
Si ces peines esteient mises Contre les autres e assises, N'i aureit il comparisun Plus que de l'egle e del pinçun, Purgatoire, 1407 dans PINSON
Li bues [le boeuf] de ses cornes le boute [le lion malade] ; Et sor li pissa li goupiz [le renard], Fable 15 dans PISSER
Vostre cemise me livrez, El pan desus ferai un ploit, Gugemer. dans PLI
Le poçon li port plein de let [qu'il lui porte le poçon plein de lait], t. II, p. 269 dans POISSON
Od [avec] lur langues, qui mult sunt fuines, [ils] Percent lur cors e lur petrines, Purgatoire, 1003 dans POITRINE
Tant s'entr'amerent ambedui [tous deux], Qu'en un ni ensemble pouneient, Fable 80 dans PONDRE
Il veient [voient] eve e punz levez, Feu et maisuns e bois et prez, Purgatoire, 79 dans PONT-LEVIS
Patriz.... Alad en predicaciun En Yrlande od [avec] devociun, Purgatoire, 193 dans PRÉDICATION
Il lur respunt : n'en dutez mie, Que cointe beste avez choisie, Preste et isnele et emprenanz, Fable 37 dans PRESTE
La prode fame l'esgarda, Grant joie en fist, si l'otria [l'octroya], Fable 33 dans PREUX
Amur n'est pruz se n'est egals, Equitan. dans PREUX
... la dameisele Qui tant est pruz et sage e bele, Frêne dans PREUX
En remembrance e en memoire Des grans peines del purgatoire, K'à saint Patriz [Dieu] volt [voulut] desmutrer Le liu où l'om i deit entrer, Purgatoire, 5 dans PURGATOIRE
U il aura hastif securs, U li esteut [il lui faut] vivre à reburs, Gugemer. dans REBOURS
E mult sovent lur recitat Des granz joies k'il lur mustrat, Où tuz cil deivent parvenir...., Purgatoire, 209 dans RÉCITER
[Breuvages] Qui tut vus recunforterunt, E bone vertu vus dunrunt [donneront], Deux amants. dans RÉCONFORTER
Cel jur meïsme, ainz [avant] relevée, Fu la dame el vergié alée, Gugemer. dans RELEVÉE
Dou leon conte li escriz, Ki deffais ert [était] et enveilliz ; Malades jut mult longuement, Del relever n'i ot noient, Fable 15 dans RELEVER
Il tent son arc, si traist à li.... La sajete ressort ariere, Gugemer. dans RESSORTIR
Ke plusurs almes [âmes] veirement Veient ke lur ert à venir.... Plusurs par revelaciun, E d'autres par avisiun, Purgatoire, 62 dans RÉVÉLATION
[Je] Puis chascun jur runger les os, Dunt je me fas e cras e gros, Fable 34 dans RONGER
Auquans en vit [il en vit quelques uns] mis en espeiz [épieux], E rostis od soufre e od peiz [poix] ; Li diable les rostisseient, Purgatoire, V. 1098 dans RÔTIR
Ce dist dou leu [loup] e dou aignel, Qui beveient à un rossel, Fable 2 dans RUISSEAU
Qu'il [les oisillons] alassent les lins mengier, Qu'il ne puissent fructefier ; Mais li plusur nel volrent [voulurent] faire ; Au semeour i vunt retraire, Fables, 18 dans SEMEUR
La serpent au vilain proia...., Fabl. t. II, p. 267 dans SERPENT
L'aventure des dameiseles qui esteient serur gemeles, Frêne. dans SOEUR
Le signe sommatoire, Acad. des sc. Comptes rend. t. LXXV, p. 524 dans SOMMATOIRE
Li lox [le loup] à la sorse beveit, E li aigniaus à vaul esteit, Fabl. 2 dans SOURCE
E prestre, diacne e chanuigne, E subdiacne, e acolite, Purgatoire, v. 1549 dans SOUS-DIACRE
D'autre part vers le su, à destre, Lui mustrerent perillus estre, Purgatoire, 933 dans SUD
Plus tost qu'il pot, vint cele part, Taste, si ad l'enfant trové, Frêne. dans TÂTER
En un bos [il] truva un mutun Cras e refet sous la toison, Fabl. 73 dans TOISON
À sun bon veisin il manda Que sa femme ad deus fiz eüz ; De tanz enfanz esteit creüz ; L'un li transmettra à lever [être parrain], De sun nunle face nomer, Frêne. dans TRANSMETTRE
Si cum variout la colurs, [ils] Aveient diverses luurs, Purgat. 1625 dans VARIER
En une waste [déserte] regiun Le meinent hors de la maisun, Dunt la terre ert [était] neire e obscure, Purgatoire, 915 dans VASTE
Icest paleis aveit en sei Entur une entiere parei Faite à piliers e à arches, à vousures e à wandiches, Purgatoire, 687 dans VOUSSURE