LETOURNEUR

Citations

S'ils entreprenaient de la conduire malgré elle à la crapaudière de son vieux oncle, Trad. de Clarisse Harlowe, lett. 103 dans CRAPAUDIÈRE
On m'a conduit au second par un escalier à demi rompu et si étroit qu'à peine y pouvais-je passer de front, Trad. de Clarisse Harlowe, t. VII, p. 608 dans FRONT
L'étrange implacabilité de vos parents, Trad. de Clarisse Harlowe, Lett. CDLVI, t. IX, p. 284, Genève, 1785 dans IMPLACABILITÉ
Les efforts qu'elle fait continuellement pour me défendre, et fermer la bouche à mes incharitables censeurs !, trad. de Clarisse Harlowe, lett. CCCLIX, t. VIII, p. 145, Genève, 1785 dans INCHARITABLE
Si d'avoir un coeur incharitable et qui ne pardonne jamais, est une preuve de vertu, vous êtes, monsieur James Harlowe, le plus vertueux jeune homme qui soit au monde, ib. lett. CDLIX, t. IX, p. 310, Genève, 1785 dans INCHARITABLE
L'âme inconquérable ne connaît point de maître, Trad. de Clarisse Harlowe, t. X, p. 349 dans INCONQUÉRABLE
Que, dès qu'une fois elle avait pris une résolution, elle était inébranlable, que l'inexorabilité était le péché des Harlowe, Trad. de Clarisse Harlowe, t. VII, p. 242 dans INEXORABILITÉ
Lorsqu'ils touchaient un mot de l'irréconciliabilité de ses parents, Trad. de Clarisse Harlowe, t. IX, p. 138 dans IRRÉCONCILIABILITÉ
Tu es un lourdaud d'une conception lente et sans idées ; supportable seulement au second rebond, mais horriblement stupide pour l'impromptu, Trad. de Clarisse Harlowe, Lettre CCCLXX, ou t. VIII, p. 241, Genève, 1785 dans REBOND
Dans chacune de nos cellules nous avons placé une tête de mort et un sable pour les objets de notre contemplation, Trad. de Clarisse Harlowe, lettre CCCLXI, ou t. VIII, p. 266, Genève, 1785 dans SABLE
Il avait le poing fermé, le visage en contraction, les dents serrées, Trad. de Clarisse Harlowe, lettre LXXVIII. dans SERRÉ, ÉE
Si vous me blâmerez, ou non, c'est ce que je ne puis dire, Trad. de Clarisse Harlowe, lett. 86 dans SI
Si, Nancy ! ce si comprend tout, Trad. de Clarisse Harlowe, lett. LVIII dans SI
Celui qui souffre beaucoup s'apprête à beaucoup souffrir, Trad. de C. Harlowe, Lett. 120 dans SOUFFRIR
La métamorphose de l'amant soumis en mari impérieux, Trad. de Clar. Harlowe, Lett. 68 dans SOUMIS, ISE
Mme Larkin s'est soutenue jusqu'au mardi matin, Trad. de Clar. Harlowe, Lett. 65 dans SOUTENIR
J'essayais d'ajuster sur mon clavecin les trois dernières strophes.... et après avoir relu l'ode entière, je me suis attachée à ces trois stances, Trad. de Cl. Harlowe, Lett. 54 dans STANCE
Un homme qui m'a jouée, et qui m'a en quelque sorte.... subtilisée et dérobée à moi-même, Trad. de Clarisse Harlowe, Lett. 98 dans SUBTILISER
Pourquoi cette douleur si taciturne ?, Trad. de Clar. Harlowe, lett. 83 dans TACITURNE
Marcher avec des pieds trop tendres sur des épines, Trad. de Clar Harlowe, Lett. 88 dans TENDRE
Je quitte la plume pour me tenir les côtés ; il faut que je satisfasse mon envie de rire, Cl. Harlowe, Lett. 99 dans TENIR
Il fit un tour sur ses talons, Trad. de Cl. Harl. Lett. 98 dans TOUR
Elle a de l'esprit en diable et tourné à la malice, Trad. de Cl. Harlowe, Lett. 117 dans TOURNÉ, ÉE
Tous ceux qui la connaissent ne l'accusent pas, c'est-à-dire nul de ceux qui la connaissent ne l'accuse, trad. Cl. Harlowe, t. VII, p. 309, éd. Genève dans TOUT, TOUTE
Un horrible trou de maison dans un cul-de-sac obscur, Trad. Ci. Harl. t. VII, p. 508 dans TROU
Mme Bevis, qui, n'étant point une femme fière, est, comme on dit, unie comme bonjour, Trad. de Clar. Harlowe, t. VI, p. 180 dans UNI, IE
Finissons toutes ces violences, lui ai-je dit, Trad. de Cl. Harl. lett. 53 dans VIOLENCE
Vous me donnez l'espérance d'un temps plus heureux ; je veux espérer, Trad. de Cl. Harl. Lett. LXXXII dans VOULOIR
Cette lettre voyagera toute la nuit, Trad. de Cl. Harl. t. VII, p. 157 dans VOYAGER