Alain René LESAGE (1668 - 1747)

Citations

L'un vers l'autre desloyaument se mene ; Aux mauvais est la terre abandonnée, Souffrance du peuple. dans ABANDONNER
Nos volontés ne s'accordaient pas avec les siennes, le Bach. I, 139 dans ACCORDER
J'oubliais la principale affaire ; je ne l'ai pas mise sur mon agenda, Turc. III, 9 dans AGENDA
Ne m'as-tu pas dit que tu connaissais un agent de change qui te donnerait de l'argent à l'heure même ?, Turc. II, 3 dans AGENT
Cela s'appelle, ce me semble, une vie assez agissante, Turc. II, 12 dans AGISSANT, ANTE
Notre fumeur ne fut pas autrement ému de cette apparition, Diable boit. ch. 7 dans AUTREMENT
Quinze chevaux normands, sous poil gris, et trois bardots d'Auvergne, Turc. IV, 8 dans BARDOT
Eh ! oui, d'une écriture que vous connaissez.... là.... d'une certaine écriture qui n'est pas légitime. - Il veut dire de la bâtarde, Turcaret, II, 6 dans BÂTARD, ARDE
Les soubrettes sont comme les bigotes, elles font des actions charitables pour se venger, Turc. I, 9 dans BIGOT, OTE
Cet enfant de famille à qui nous prêtâmes l'année passée trois mille livres, et à qui je fis faire un billet de neuf par votre ordre...., Turcaret, III, 9 dans BILLET
J'ai soupé hier avec trois des plus jolies femmes de Paris ; nous avons bu jusqu'au jour...., Turc. III, 5 dans BOIRE
J'ai bien affaire de son argent ; eh ! qu'il ne vienne pas ici piller le nôtre ; c'est voler au coin d'un bois, Turc. I, 8 dans BOIS
Vous aviez bien raison de me dire que vous alliez bon train, tout boiteux que vous êtes, Critique de Turc. dans BOITEUX, EUSE
Vous pouvez compter sur 50 pistoles, je vous en fais bon, Diable boiteux, II, 194 dans BON, BONNE
On a surpris sa bonne foi ; on lui a volé quinze mille francs ; dans le fond, il est trop bon, Turc. III, 9 dans BON, BONNE
La bonne dupe que M. Turcaret !, Turc. IV, 9 dans BON, BONNE
Payons de hardiesse.... je ne vous connais pas, ma bonne, Turcaret, V, 9 dans BON, BONNE
Bon ! bon ! il a de l'argent de reste pour se tirer d'affaire, Turc. V, 16 dans BON
Je l'aurais déjà poussé si je lui avais trouvé quelque disposition, mais il a l'esprit trop bonasse, cela ne vaut rien pour les affaires, Turc. II, 5 dans BONASSE
Quelques raisons qu'il ait de vous avoir mal reçu, tenez ici pied à boule ; il n'empêchera pas que vous ne profitiez des bontés du prince, Gil Blas, XI, 3 dans BOULE
J'eus besoin d'argent il y a quinze mois, j'avais un brillant de cinq cents louis ; on m'adressa à M. Turcaret, Turcaret, III, 5 dans BRILLANT, ANTE
La brinde est, comme le toast anglais, une proposition de boire à quelqu'un, comme on voit dans cet exemple de Lesage : Pour mieux la célébrer, on les fit asseoir à table l'un auprès de l'autre ; on leur porta des brindes ; chacun leur fit fête, Gil Blas, X, 9 dans BRINDE
Ils allaient dans les marchés avec des cabas pour s'offrir à porter les provisions que les bourgeois y achetaient, Gusman d'Alf. II, 2 dans CABAS
Vive le cabas ! il en est de lui comme des beignets, il faut y revenir quand on en a tâté une fois, ib. II, 4 dans CABAS
Je repris mon premier métier, j'endossai le cabas et recommençai à servir le bourgeois, ib. Ouvre ton cabas, ajouta-t-il. dans CABAS
Je l'ouvris, et aussitôt il y jeta trois sacs d'argent qu'il tenait enveloppés dans un coin de son manteau, ib. dans CABAS
Elles [les pies] commencèrent à caneter d'une manière si bruyante, Gil Blas, VIII, 6 dans CANETER
Un jour que je me promenais et me carrais dans les appartements, Gil Blas, VII, 13 dans CARRER
Ce caissier que vous avez cautionné et qui vient de faire banqueroute de deux cent mille écus, Turcaret, III, 9 dans CAUTIONNER
Je me mis sur nouveaux frais à presser la place, jusqu'à ce qu'enfin la señora Mencia battit la chamade, Gil Blas, VIII, 10 dans CHAMADE
Plus de subordination entre Gil Blas et son secrétaire ; plus de façons entre eux ; ils chambrèrent ensemble, et n'eurent qu'un lit et qu'une table, Gil Blas, IX, 8 dans CHAMBRER
Ils brûlaient la chandelle par les deux bouts, Gil Blas, VII, 15 dans CHANDELLE
J'entendis chape-chuter tout bas derrière une grosse cépée, dans le Dict. de BESCHERELLE. dans CHAPE-CHUTER
Au bout de huit jours je vis revenir mon homme qui m'apprit que le prince avait, non sans peine, obtenu du roi ma liberté ; ce qui me fut confirmé le même jour par le seigneur châtelain, qui vint me dire : vous êtes libre, Gil Blas, IX, 9 dans CHÂTELAIN, AINE
Ce sont des bagatelles dont les pauvres diables de commis s'embarrassent la tête, parce qu'ils ne sont pas faits pour les grandes choses, Turcaret, III, 11 dans CHOSE
Avec son ton radouci, sa face minaudière, je le crois un grand comédien, Turcar. I, 1 dans COMÉDIEN, IENNE
Qui, l'ayant prise [la lettre] comme pour s'en divertir, la lut à bon compte, Gil Blas, IX, 6 dans COMPTE
Après quoi nous nous levâmes de table, tous assez bien conditionnés, Gil Blas, VII, 13 dans CONDITIONNÉ, ÉE
Parlez-moi confidemment, Gil Blas, IX, 6 dans CONFIDEMMENT
Je crois connaître cet homme-là ; j'ai une idée confuse de l'avoir vu quelque part, Gil Blas, IV, 8 dans CONFUS, USE
Comment aurais-je pu, après cela, ne pas me croire un homme de conséquence ?, Gil Blas, VIII, 5 dans CONSÉQUENCE
Tous les gagistes, receveurs de marques et contre-marques, Gil-Blas, VII, 8 dans CONTRE-MARQUE
Par cette contre-ruse je trompai les friponnes, qui levèrent enfin le masque, Gil Blas, IV, 7 dans CONTRE-RUSE
Lorsqu'on fut au fruit, nous leur apportâmes une copieuse quantité de bouteilles des meilleurs vins d'Espagne, Gil Blas, III, 4 dans COPIEUX, EUSE
Fabrice, mon cher Fabrice, bien loin d'être la coqueluche des femmes de Valladolid, apprends, mon ami, que j'en suis la dupe, Gil Blas, I, 17 dans COQUELUCHE
Je me mis par son ordre dans une grande corbeille d'osier, couverte d'un ouvrage de soie fait de sa main ; puis les deux esclaves qui m'avaient apporté furent appelés, Gil Blas, V, 1 dans CORBEILLE
Je suis cordonnier pour femmes, Les trois commères, acte I, sc. 9 dans CORDONNIER, IÈRE
Ils seraient donc plus délicats que les courtisans et les gens de robe, qui voient tous les jours avec plaisir représenter des marquis fats et des juges ignorants et corruptibles, Critique de Turcaret. dans CORRUPTIBLE
J'aimais l'honneur, et je pensais avec plaisir que je passerais pour le coryphée des domestiques, Gil Blas, IV, 7 dans CORYPHÉE
Il passa la journée à méditer ce beau dessein, et il en remit l'exécution à la première couchée, Gil Blas, I, 3 dans COUCHÉE
Si tu t'aperçois que quelque parent de don Gonzale ait de grandes assiduités auprès de lui et couche en joue sa succession, tu m'en avertiras aussitôt, Gil Blas, IV, 7 dans COUCHER
Le vieil officier, de son côté, se piquait de savoir bien coucher par écrit, Gil Blas, VII, 12 dans COUCHER
Elle avalait, en se couchant, d'excellents coulis, Gil Blas, II, 1 dans COULIS
Il y procédait d'une vitesse toujours égale et trouvait moyen, sans perdre un coup de dent, de me donner louanges sur louanges, Gil Blas, I, 2 dans COUP
Cette affaire [une recommandation au ministre] me mit en goût, et dix pistoles, que je donnai à Scipion pour son droit de courtage, l'encouragèrent à faire de nouvelles recherches, Gil Blas, VIII, 9 dans COURTAGE
C'est une chose merveilleuse que la facilité avec laquelle il se forme une liaison entre les courtiers de galanterie et les femmes qui ont besoin d'eux, Gil Blas, VIII, 10 dans COURTIER
Des couturiers qui apportaient de belles étoffes de soie pour habiller la mariée, Gil Blas, X, 9 dans COUTURIER
On lui apporta un couvert ; il se jeta d'abord sur l'omelette avec tant d'avidité qu'il semblait n'avoir mangé de trois jours, Gil Blas, I, 2 dans COUVERT
Une crépine de faux or devenu noir par laps du temps, avec une armoire d'ébène, ornée de figures grossièrement sculptées, Gil Blas, VII, 13 dans CRÉPINE
En grossissant le son de sa voix, qui est naturellement doux, elle en corrompt la douceur et forme un creux assez désagréable, Gil Blas, III, 6 dans CREUX
Je m'attendais à tout moment à voir ces messieurs s'échauffer et se prendre aux crins, fin ordinaire de leurs dissertations, Gil Blas, XI, 14 dans CRIN
Je demeure d'accord de bonne foi que mes vers n'étaient pas bons, aussi ne furent-ils pas critiqués, Gil Blas, V, 1 dans CRITIQUÉ, ÉE
Je pendis au croc une seconde fois mon habit, pour en prendre un de mon maître et me donner l'air d'un médecin, Gil Blas, II, 3 dans CROC
Je vis au pied d'un buisson, à trente pas de moi, une espèce de soldat qui, sur deux bâtons croisés, appuyait le bout d'une escopette, Gil Blas, I, 2 dans CROISÉ, ÉE
Monsieur le nouveau secrétaire, me disais-je pendant ce temps-là, prenez, s'il vous plaît, patience, vous croquerez bien le marmot, avant que vous le fassiez croquer aux autres, Gil Blas, VIII, 3 dans CROQUER
Nous y rencontrâmes un homme de vingt-sept à vingt-huit ans, qui trempait des croûtes de pain dans une fontaine, Gil Blas, II, 8 dans CROÛTE
Il sait par coeur une infinité de bons contes qu'il a récités tant de fois comme de son cru, qu'il est parvenu à se figurer qu'ils en sont effectivement, Gil Blas, III, 11 dans CRU
Vous n'êtes qu'un manchot, et vous osez prétendre à ma fille ? Savez-vous bien que je l'ai refusée à un cul-de-jatte ?, Diable boiteux, ch. 8 dans CUL ou CU
Quelques grains de sel dans le cul d'un pot de terre cassé, Guzm. d'Alfarache, I, 5 dans CUL ou CU
Jusqu'à ce que la maudite bête, ne se ressentant plus de sa chute, se remit à faire ses ronds et ses culbutes ordinaires, Gil Blas, VII, 16 dans CULBUTE
Pour de l'esprit, elle n'en manque pas ; elle l'a même assez cultivé, Gil Blas, IV, 6 dans CULTIVÉ, ÉE
Le ministre se mit à rire en me voyant si âpre à la curée, Gil Blas, VIII, 9 dans CURÉE
Elle a été vous débiter mille impostures pour se venger, Turcar. II, 3 dans DÉBITER
Je crois que tous les diables sont déchaînés contre la dot, Crisp. rival de son maître, sc. 16 dans DÉCHAÎNÉ, ÉE
Tu vas te déchaîner contre moi, Marine, Turcaret, I, 3 dans DÉCHAÎNER
Ouvrez, ouvrez [un écrin], je réserve mon admiration pour le dedans ; le coeur me dit que nous en serons plus charmées que du dehors, Turc. I, 4 dans DEDANS
Je n'avais que trop d'envie de m'en défaire [d'une femme de chambre], mais je suis femme d'habitude et je n'aime point les nouveaux visages, Turc. I, 10 dans DÉFAIRE
Il y a pourtant longtemps qu'il est laquais ; il devrait être déniaisé, Turc. V, 4 dans DÉNIAISÉ, ÉE
Voulez-vous prendre, au denier quatorze, cinq mille francs qu'un honnête serrurier de ma connaissance a amassés par son travail et par ses épargnes ?, Turcaret, III, 9 dans DENIER
J'ai déjà ouï dire dans une maison qu'il y avait du dérangement dans ses affaires, Turcaret, IV, 12 dans DÉRANGEMENT
Savez-vous qu'ils [des vers] sont du dernier galant ? Jamais les Voiture ni les Pavillon n'en ont fait de pareils, Turc. I, 7 dans DERNIER, IÈRE
Lisette m'apprit hier une nouvelle qui me mit au désespoir. - Eh ! que vous a-t-elle dit, cette désespérante Lisette ?, Crispin riv. de son maître, sc. 1 dans DÉSESPÉRANT, ANTE
Dans un galant déshabillé, Gil Blas, VIII, 11 dans DÉSHABILLÉ
Vous n'entrerez pas, monsieur, je vous assure ; je ne souffrirai pas que vous alliez vous faire dévisager, Crispin rival, SC. 17 dans DÉVISAGER
Il était fourbe en diable et demi, Gusman d'Alfarache, IV, 1 dans DIABLE
Des difficultés ! oh ! ma comtesse n'est point difficultueuse, Turcaret, IV, 2 dans DIFFICULTUEUX, EUSE
Ah ! combien de cousins, d'oncles et de maris j'ai faits directeurs en ma vie ! j'en ai envoyé jusqu'en Canada, Turc. II, 3 dans DIRECTEUR, TRICE
Je lui donnerai une direction en province, Turcar. II, 3 dans DIRECTION
Puis m'appuyant sur Scipion et faisant le gros dos, je gagnai une salle, Gil Blas, X, 3 dans DOS
Il ne s'agit que de mille écus ; M. Turcaret a bon dos, il portera bien encore cette charge-là, Turcaret, I, 2 dans DOS
Les régents de collége y faisaient représenter par leurs écoliers des drames, des pièces de théâtre fades...., Diable boit. VII dans DRAME
Ne crains pas, mon cher enfant, que l'abondance de l'eau affaiblisse ou refroidisse ton estomac, Gil Blas, II, 3 dans EAU
Où vas-tu, insensé que tu es ? tu vas porter de l'eau à la rivière, Estev. Gonzalez, ch. VI dans EAU
Ses menaces n'ont pu ébranler ma fidélité, Diabl. boît. ch. 5 dans ÉBRANLER
Les échafauds étaient déjà dressés tout autour, et déjà les personnes les plus curieuses commençaient à s'y placer, Diable boiteux, ch. VIII dans ÉCHAFAUD
J'avais plus l'air d'un échappé de galères que d'un enfant de famille, Guzm. d'Alfar. II, 2 dans ÉCHAPPÉ, ÉE
Lions nos fortunes, et voyageons par toute l'Espagne, faisons cette petite échappée ; elle est pardonnable à deux enfants de famille, Est. Gonzalez, ch. 46 dans ÉCHAPPÉE
Elle attacha à un balcon une échelle de soie que le comte lui avait donnée, et fit entrer par là ce seigneur dans l'appartement de sa maîtresse, Diable boit. 4 dans ÉCHELLE
Il avait un carrosse qu'il quitta parce qu'il fit réflexion qu'il éclaboussait des gens qui valaient mieux que lui, Diable boit. ch. 17 dans ÉCLABOUSSER
On m'épia, on m'éclaira de si près, qu'on s'aperçut que j'avais avec Célie des entretiens nocturnes, Guzm. d'Alfar. ch. VIII dans ÉCLAIRER
Il s'aperçut bien à la surprise qu'on fit paraître, que l'on n'ignorait pas pourquoi il s'était éclipsé, Diab. boit. 20 dans ÉCLIPSER
Seigneur écolier, je viens d'apprendre que vous êtes le seigneur Gil Blas de Santillane, Gil Blas. dans ÉCOLIER, IÈRE
Il n'y a point de gîte, point d'hôtellerie où l'on soit mieux traité et moins écorché qu'on l'est à Magallon, Guzm. d'Alfar. II, 8 dans ÉCORCHÉ, ÉE
Quand elles virent que je ne mangeais plus, elles firent rouler l'entretien sur la musique, et toutes ensemble me prièrent de payer mon écot de quelque air nouveau d'Italie, Guzm. d'Alfar. VI, 1 dans ÉCOT
J'adore depuis six mois une femme charmante ; j'en suis écouté, elle seule peut faire le bonheur de ma vie, Diable boit. ch. V dans ÉCOUTER
Une table de pierre qu'elle couvrit d'une nappe qui avait tout l'air d'un écouvillon de four, Guzman d'Alf. I, 4 dans ÉCOUVILLON
Il a un grand registre sous son bras, une écritoire pendue à sa ceinture et une guitare sur le dos, Diable boiteux, ch. 17 dans ÉCRITOIRE
Criant au geôlier de fermer la porte, attendu, disait-il, que j'étais un voleur et qu'il voulait m'écrouer, Guzm. d'Alf. IV, 9 dans ÉCROUER
Il se mit en tête d'écumer les mers pour son compte, Diable boit. ch. 15 dans ÉCUMER
Tu t'imagines bien qu'un jour qu'il donnait à dîner à l'ambassadeur de France et à plusieurs autres seigneurs, il ne vit pas sans peine arriver deux écumeurs de table, Guzm. d'Alfar. III, 10 dans ÉCUMEUR
Il me fit émoucher les épaules et bannir du royaume, Guzm. d'Alf. IV, 9 dans ÉMOUCHER
Leur oeil suffisant et empesé, Gil Blas, VIII, 12 dans EMPESÉ, ÉE
Il ne m'est pas permis de m'introduire auprès des souverains ; ce serait empiéter sur les droits de Léviathan, de Belphégor et d'Astarot, Diable boit. ch. 18 dans EMPIÉTER
Qui s'empiffraient de jambon, de langues de boeuf, Gil Blas, VII, 14 dans EMPIFFRER
L'esprit prévenu contre lui, et plus disposé à empoisonner ses bonnes actions qu'à faire grâce à ses mauvaises, Estev. Gonzalez, VII dans EMPOISONNER
La fatigue et la blessure lui causèrent une fièvre avec un transport au cerveau qui pensa l'emporter, Diable boit. ch. 9 dans EMPORTER
Il avait l'esprit enjoué, un peu railleur ; mais il raillait agréablement, sans emporter la pièce, Estev. Gonzal. ch. 36 dans EMPORTER
Sa table l'emporte sur celle d'un ministre pour la délicatesse et l'abondance, Diable boit. ch. 18 dans EMPORTER
Je me tourmentais l'esprit pour deviner qui pouvait avoir pris des empreintes ou des modèles de mes clefs, Guzm. d'Alfar. IV, 3 dans EMPREINTE
Surtout, quand on la contredisait, c'était une petite énergumène, Estev. Gonzal. ch. 44 dans ÉNERGUMÈNE
Si vous ne retrouvez pas mon cordon, vous serez livré au sous-comite, qui vous traitera en enfant de bonne maison, Guzman d'Alf. VI, 10 dans ENFANT
Je ne me trouvai pas seul avec le muletier ; il y avait deux enfants de famille de Pennaflor, Gil Blas, I, 3 dans ENFANT
Tu reviens dans ta famille dans l'équipage de l'enfant prodigue, Estev. Gonzalez, ch. 30 dans ENFANT
Ah ! mon enfant, j'ai cru voir une substance céleste ; elle m'a tout à coup embrasé d'amour, Gil Blas, X, 8 dans ENFANT
Il vaut mieux, interrompit Pompée en s'enferrant de lui-même, faire transporter ici vos coffres, Guzm. d'Alfar. IV, 1 dans ENFERRER
Ce domestique me fit traverser une enfilade de sept ou huit pièces pavées d'albâtre, Guzm. d'Alfar. III, 1 dans ENFILADE
Vous vous imaginez bien qu'au lieu de prendre la route du cheval noir, nous enfilâmes celle de la maison où était Ortiz, Gil Blas, IV, 6 dans ENFILER
Elle finit enfin sa narration, et je commençai la mienne, Gil Blas, X, 2 dans ENFIN
Représentez-vous un petit homme haut de trois pieds et demi, extraordinairement gros, avec une tête enfoncée entre les deux épaules ; voilà mon oncle, Gil Blas, I, 1 dans ENFONCÉ, ÉE
À ces mots il s'enfonça dans son lit, et ne tarda guère à se rendormir, Gil Blas, III, 8 dans ENFONCER
En un mot, il m'enjôla si bien par ses beaux discours que j'acceptai la proposition, Guzm. d'Alfar. II, 3 dans ENJÔLER
Elle est toute spirituelle dans ses mauvaises humeurs ; elle a des reparties brillantes, qui m'enlèvent, Turcaret, I, 9 dans ENLEVER
J'aurais besoin d'un homme qui s'enquît soigneusement de ses moeurs et m'en rendît un compte fidèle, Gil Blas, IV, 2 dans ENQUÉRIR (S')
N'en voulant favoriser aucun qu'à bonnes enseignes, Gil Blas, VII, 7 dans ENSEIGNE
J'ai payé le reliquaire à ce jeune homme, à telles enseignes qu'il doit avoir actuellement sur lui cent vingt écus d'or que je lui ai comptés, Guzm. d'Alfar. II, 10 dans ENSEIGNE
C'est la veuve d'un riche et fameux architecte, une femme entêtée de noblesse, Diable boit. ch. 10 dans ENTÊTÉ, ÉE
L'art d'entêter les hommes, Gil Blas, IX, 6 dans ENTÊTER
Si vous pouvez entêter cette fille jusqu'à l'obliger de vous épouser, vous serez à votre aise le reste de vos jours, Est. Gonzalez, ch. 4 dans ENTÊTER
La dame s'était entêtée depuis peu du comédien Octave, premier acteur de la troupe du prince, Est. Gonzalez, ch. 26 dans ENTÊTER
Grâce au ciel, je ne suis point entiché de ce vice-là, Diable boit, ch. 3 dans ENTICHÉ, ÉE
Vous laisserez-vous entraîner à l'autel sans vous plaindre ?, Diable boit. ch. 5 dans ENTRAÎNER
Je revins secrètement chez moi à l'entrée de la nuit, Diable boit. ch. 13 dans ENTRÉE
Je conclus que la marquise avait des inclinations bizarres, vu que le bossu faisait le personnage d'entremetteur, Gil Blas, IV, 8 dans ENTREMETTEUR, EUSE
C'était un jeune homme entreprenant et digne de l'attention d'une jolie femme mal mariée, Diable boit. 9 dans ENTREPRENANT, ANTE
Outre que la goutte l'avait pris violemment, un rhumatisme le tenait entrepris de tous ses membres, Gil Blas, I, 10 dans ENTREPRIS, ISE
Quand les malheurs commencent, ils s'entre-talonnent, dans le Dict. de POITEVIN dans ENTRE-TALONNER (S')
Ils étaient sur la fin du repas, et, par conséquent, en train de disputer ; mais, aussitôt qu'ils m'aperçurent, ils firent succéder un profond silence à leurs bruyants entretiens, Gil Blas, XI, 14 dans ENTRETIEN
Déjà la mort m'environne, et je ne songe pas à supplier la bonté divine de me pardonner d'avoir moi-même borné le cours d'une vie dont elle seule devait disposer, Diable boit. 15 dans ENVIRONNER
Nous envisagions le plaisir de le ruiner ; mais la justice est jalouse de ce plaisir-là, Turcaret, v, 16 dans ENVISAGER
Au lieu de vouloir vous cacher mes ennuis, je cherche à m'épancher et trouve une douceur secrète à vous découvrir mon âme, Diabl. boit. 13 dans ÉPANCHER
Après nous être égayés tous deux et bien épanoui la rate, je dis au brave : Que ferons-nous de ce riche habillement ?, Gil Blas, x, 10 dans ÉPANOUIR
J'y consens, repartit-il : je vais à mon rendez-vous, et nous nous épaulerons s'il en est besoin, Gil Blas, v. 1 dans ÉPAULER
Cinq aunes pour un habit à l'espagnole ! juste ciel !.... mais n'épiloguons pas là-dessus ; les tailleurs qui sont en réputation en prennent toujours plus que les autres, Gil Blas, VIII, 7 dans ÉPILOGUER
Il se soucie fort peu des épilogueurs, Gil Blas, VIII, 2 dans ÉPILOGUEUR
Il me siérait mal d'éplucher les défauts d'une personne dont je mange le pain, Gil Blas, VII, 2 dans ÉPLUCHER
Tu épouseras mes intérêts, Gil Blas, X, 11 dans ÉPOUSER
Tu rencontres un homme qui, pour épousseter ses habits et faire sa chambre le matin, donne six réaux par jour, avec la liberté de te promener et de te divertir comme un écolier dans les vacances, Gil Blas, III, 1 dans ÉPOUSSETER
Ce personnage est un vieux licencié qui lit une épreuve d'un livre qu'il a sous la presse, Diable boit. 10 dans ÉPREUVE
Épuise ton esprit et ton adresse pour hâter mon bonheur, Diable boit. 15 dans ÉPUISER
Mais, par exemple, n'est-ce pas une chose honteuse que vous n'ayez pas encore songé à lui faire présent d'un équipage ?, Turcaret, III, 12 dans ÉQUIPAGE
La plupart des femmes sont plus sensibles à la vanité d'avoir un équipage qu'au plaisir même de s'en servir, ib. III, 2 dans ÉQUIPAGE
Quel plaisir j'avais de me voir si bien équipé ! mes yeux ne pouvaient pour ainsi dire se rassasier de mon ajustement, Gil Blas, I, 15 dans ÉQUIPÉ, ÉE
Avouez que vous m'avez prise pour une de ces femmes de qualité qui se plaisent à faire des équipées, Gil Blas, III, 5 dans ÉQUIPÉE
Gil Blas, me dit-il, qui est ce grand escogriffe que j'ai vu tantôt avec toi ?, Gil Blas, III, 3 dans ESCOGRIFFE
Une espèce de soldat qui, sur deux bâtons croisés, appuyait le bout d'une escopette qui me parut plus longue qu'une pique, et avec laquelle il me couchait en joue, Gil Blas, I, 2 dans ESCOPETTE
Si j'eusse été bien en espèces, je me serais sans doute piqué d'honneur, je n'aurais pas souffert qu'il eût payé pour moi, Guzman, I, 6 dans ESPÈCE
On le porta au château, où l'on n'épargna rien pour lui faire reprendre ses esprits, Diable boit. 15 dans ESPRIT
Elle brûlait d'impatience d'essayer ses regards sur ces riches mortels, et de remplir ses coffres de leurs dépouilles, Guzm. d'Alf. VI, 9 dans ESSAYER
J'essuyai tranquillement ce discours, parce qu'il ne m'eût servi de rien de m'en fâcher, Gil Blas, I, 6 dans ESSUYER
Il y avait derrière elle deux suivantes et un estafier qui me confirmait dans l'opinion que j'avais qu'elle ne pouvait être qu'une dame de condition, Guzm. d'Alf. VI, 3 dans ESTAFIER
Ne crains pas, mon cher enfant, que l'abondance de l'eau affaiblisse ou refroidisse ton estomac, Gil Blas. dans ESTOMAC
Vous êtes trop bien établi dans mon coeur, Turcaret, III, 6 dans ÉTABLI, IE
Ma fille désormais ne peut plus espérer d'établissement, Crispin rival de son maître, sc. 17 dans ÉTABLISSEMENT
Je coupais les cheveux du jeune homme par étages, et tout allait le mieux du monde, Estev. Gonzales, ch. 1 dans ÉTAGE
Le château étayé en plusieurs endroits menaçait ruine, Gil Blas, v, 1 dans ÉTAYÉ, ÉE
Il m'ordonna de chanter en donnant à ma voix toute l'étendue qu'elle avait, Guzman d'Alf. IV, 5 dans ÉTENDUE
Léonore et son éternelle gouvernante, Diable boit. 4 dans ÉTERNEL, ELLE
Je donnerais donc à madame la baronne un bon grand carrosse bien étoffé, Turcaret, III, 2 dans ÉTOFFÉ, ÉE
On n'y voyait point d'ameublements magnifiques ; mais rien n'y sentait l'épargne, et tout y était bien étoffé, Estev. Gonz. ch. 45 dans ÉTOFFÉ, ÉE
La nuit m'ayant surpris dans un endroit où il n'y avait aucune habitation, il fallut me résoudre à coucher à la belle étoile, Estev. Gonz. ch. 46 dans ÉTOILE
Je sens naître malgré moi des scrupules. - Il faut les étouffer, Turcaret, IV, 9 dans ÉTOUFFER
Je la regardais quelquefois du coin de l'oeil, d'une manière qui mettait le feu aux étoupes ; car le jeu commençait à me plaire, Gil Blas, II, 2 dans ÉTOUPE
Cette fausse dévote, vrai suppôt de Satan, mit le feu aux étoupes en parlant sans cesse à la dame de l'amour et de la persévérance du Génois, Guzm. d'Alf. I, 3 dans ÉTOUPE
Il y venait tous les jours des poëtes, qui ne manquaient pas de nous étourdir les oreilles de leurs disputes et de leurs vers, Estev. Gonz. 37 dans ÉTOURDIR
Cela étant, Valère mon maître n'a plus qu'à chercher fortune ailleurs, Crisp. riv. de son maître, sc. 2 dans ÊTRE
Après m'avoir fait si bien étriller, elle me mit à la porte, en disant qu'elle ne voulait point souffrir chez elle de fripon, Gil Blas. x, 10 dans ÉTRILLER
À des paroles si consolantes, Don Garcie sentit évanouir toute sa crainte, Diab. boit. ch. 9 dans ÉVANOUIR (S')
C'est ce petit éveillé de Gil Blas qui avait plus d'esprit qu'il n'était gros, Gil Blas, X, 2 dans ÉVEILLÉ, ÉE
J'étais un éveillé, un gaillard ; ce qui me fit surnommer le garçon de bonne humeur, Est. Gonz. ch. I dans ÉVEILLÉ, ÉE
On le dépouilla de son riche bénéfice, pour le faire évêque de Zamora, petit diocèse de quatre mille écus de rente ; c'était en quelque sorte devenir d'évêque meunier, Bachel. de Salam. ch. 73 dans ÉVÊQUE
Je voyais déjà la nécessité avec son visage d'excommunié, et elle me faisait peur, Guzm. d'Alf. II, 1 dans EXCOMMUNIÉ, ÉE
Lorsque Mendose le voulut mener chez elle, il trouvait toujours quelque prétexte pour s'en excuser, Diab. boit. 13 dans EXCUSER
Nous exhibâmes aussitôt nos denrées, ce qui ne déplut point à l'inconnu, Gil Blas, II, 8 dans EXHIBER
Je tirai de ma poche la bourse où étaient mes doublons, et je lui en montrai une poignée ; l'hôte parut très surpris de cette exhibition, Estev. Gonz. ch. 2 dans EXHIBITION
Je vous conduirai à mon maître, d'abord que j'aurai expédié ce bon laboureur, Gil Blas, III, 3 dans EXPÉDIER
Après avoir expédié une partie du gibier, Gil Blas, VI, 1 dans EXPÉDIER
Les habitants d'Avila se font une grande joie de voir expédier aujourd'hui quelqu'un de ces voleurs, Estev. Gonz. ch. 8 dans EXPÉDIER
Nous eûmes recours à la fuite et nous nous mîmes à exploiter sur les grands chemins, Gil Blas, I, 5 dans EXPLOITER
Il faut hâter mon départ ; je ne veux plus m'exposer aux regards de Théodora, Diab. boit. ch. XII dans EXPOSER
Elle me dit cent extravagances qui me charmèrent, Turcaret, IV, 2 dans EXTRAVAGANCE
Il en connaissait un [tailleur] qui avait des moeurs, qui se contentait de ses façons, sans escamoter le moindre morceau de drap, Guzm. d'Alfar. VI, 1 dans FAÇON
Il me répondit qu'en intéressant sa conscience je le prenais par son faible ; ce n'était pas effectivement par son fort, Gil Blas, I, 2 dans FAIBLE
Cette dame et celui-ci convinrent de leurs faits par l'entremise de la duègne, Guzm. d'Alf. ch. 3 dans FAIT
Je me tins pour dit qu'il fallait absolument nous débarrasser d'un si fastidieux personnage, Guzm. d'Alf. III, 9 dans FASTIDIEUX, EUSE
Leur résistance avait été fatale à une partie des gens d'Alvaro Ponce, Diable boit. 15 dans FATAL, ALE
Je vous trouverai trop heureux, si l'on ne vous condamne qu'à faucher le grand pré, Gil Blas, II, 5 dans FAUCHER
Je me repentais de ne m'être pas plus tôt faufilé avec une famille si charmante, Guzm. d'Alfar. VI, 4 dans FAUFILER
Ne me répondez point, félonne ! j'ai de quoi vous confondre, Turcaret, II, 3 dans FÉLON, ONNE
Ce qui prouve bien que les femme n'ont point de si cher intérêt que celui de leur beauté, Diable boit. ch. 9 dans FEMME
Je lui dis des duretés qu'un petit-maître n'oserait dire à une femme de robe, Crisp. riv. de son maître, sc. 15 dans FEMME
Je vais te fendre en deux, comme les chevaliers du temps passé fendaient les géants qu'ils rencontraient, Diable boit. ch. 7 dans FENDRE
Asmodée n'avait pas vanté sans raison son agilité ; il fendit l'air comme une flèche décochée avec violence, Diable boit. ch. 3 dans FENDRE
Sa bouche excessivement fendue était surmontée de deux crocs de moustache rousse et bordée de deux lippes sans pareilles, Diable boit. ch. 1 dans FENDU, UE
L'on jugeait à sa mine martiale que c'était un homme qui avait battu le fer, Estev. Gonz. ch. 46 dans FER
C'est un serviteur malin, menteur et ferre-mule, dans le Dict. de BESCHERELLE. dans FERRE-MULE
Nous les aidâmes à fesser les meilleurs vins, Gil Blas, VII, 14 dans FESSER
Qu'il semblait que je fusse le voleur et son fils le volé, et qu'enfin il avait vomi feux et flammes contre moi, Guzm. d'Alfar. IV, 7 dans FEU
Dès que le fier-à-bras vit que don Antoine quittait son poste au lieu de songer à le conserver, il s'en saisit brusquement, Guzm. d'Alfar. VI, 1 dans FIER-À-BRAS
Je l'embrassai avec un transport mêlé de tendresse et d'intérêt, moitié figue, moitié raisin, Estev. Gonz. 29 dans FIGUE
Il m'apprit d'abord à piler avec grâce des drogues dans un mortier, et à mettre en place un lavement de droit fil, Estev. Gonz. 17 dans FIL
Je m'imaginais que ce petit coup de filet ne parviendrait point à sa connaissance, Estev. Gonz. ch. 16 dans FILET
Moi-même, si j'avais le malheur d'être entre les griffes de la justice, je ne pourrais m'en tirer qu'en finançant, Diable boît. chap. 7 dans FINANCER
Il faut que je le sonde finement, Crispin rival de son maître, sc. 11 dans FINEMENT
Dès que nos flûtes furent d'accord, nous repassâmes dans la chambre de Son Éminence, Guzm. d'Alfar. III, 6 dans FLUTE
Mettez du foin dans vos bottes, Gil Blas, VIII, 9 dans FOIN
Il n'était pas en fonds, il n'avait pas chez lui toute la somme, Turc. IV, 1 dans FONDS
J'éprouvai bientôt que je n'avais pas tort de faire fonds sur ce nouvel ami, Est. Gonzal. ch. 14 dans FONDS
Il branla la tête pour me marquer qu'il faisait peu de fonds sur des discours qu'un zèle indiscret m'inspirait, Guzm. d'Alf. II, 9 dans FONDS
Ce qui contribuait encore plus que toutes ces choses à lui [à dame Jacinthe] rendre le teint frais, c'était une fontaine qu'elle avait à chaque jambe, Gil Blas, II, 1 dans FONTAINE
Me voilà donc forçat dans les formes, et il y avait assurément longtemps que je méritais bien de l'être, Gusman d'Alfar. VI, 9 dans FORÇAT
Malgré la sévérité de ce professeur, j'étudiai sous lui pendant six mois, et je devins un de ses plus forts écoliers, Est. Gonzalez, chap. 4 dans FORT, ORTE
Après vous avoir montré les fous qui sont enfermés, il faut que je vous en fasse voir qui mériteraient de l'être, Diab. boit. 9 dans FOU ou FOL, FOLLE
Ils m'ont arrêté et fouillé pour voir si par hasard je ne serais point chargé de quelque papier qui pût tourner au profit des créanciers, Turcar. V, 16 dans FOUILLER
Nous plumons une coquette ; la coquette mange un homme d'affaires ; l'homme d'affaires en pille d'autres ; cela fait un ricochet de fourberies le plus plaisant du monde, Turcaret, I, 12 dans FOURBERIE
Les mêmes amis qui l'avaient abandonné dans sa misère, ne surent pas plus tôt qu'il avait de l'argent frais qu'ils revinrent à la charge, Diable boît. 30 dans FRAIS, FRAÎCHE
Je m'offre à vous mener dans toutes ces provinces, et nos guitares en feront les frais, Estev. Gonzalez, 46 dans FRAIS
Avouez que vous êtes un homme bien faible. - Oui, madame ; une franche dupe, j'en conviens, Turc. II, 3 dans FRANC, FRANCHE
Abandonnée entièrement au soin que la tendresse maternelle voulait qu'elle eût de sa fille, elle laissait, pour ainsi parler, ses charmes en friche, Estev. Gonz. ch. 18 dans FRICHE
Aussi peu eussé-je pu vivre sans ces frioleries, à quoi j'avais goût, dans LEGOARANT dans FRIOLERIE
Ils se mirent de plus belle sur la friperie de la vieille, Guzm. d'Alf. I, 6 dans FRIPERIE
Il battit froid aux autres, Gil Blas, IX, 2 dans FROID, OIDE
Ces faux amis qui entraînent un jeune homme dans la débauche et dont l'amitié se dissipe avec les fumées du vin, Diable boit. 20 dans FUMÉE
Il aurait eu besoin d'un furet plus exercé que moi à déterrer des beautés, Estev. Gonz. ch. 5 dans FURET
C'étaient des douleurs et des maux de coeur dont je croyais mourir ; j'en fus pourtant quitte pour quelques fusées, Guzm. d'Alf. I, 5 dans FUSÉE
Je sers un maître sans bien ; ce qui suppose un valet sans gages, Crisp. riv. de son maître, sc. 2 dans GAGE
Il faut que je vous rapporte un trait de cette bonne duchesse ; vous le trouverez un peu gaillard pour une dévote, Diable boit. ch. 12 dans GAILLARD, ARDE
Ce sont des poésies gaillardes qu'il a composées dans sa jeunesse, ib. ch. 10 dans GAILLARD, ARDE
Alors, m'étant réveillé, je me levai frais et gaillard, et m'habillai à la hâte pour rejoindre ma soeur, Estev. Gonzal. ch. 54 dans GAILLARD, ARDE
Terracuso victorieux nous conduisit à Barcelone avec deux galiotes enlevées au pirate et remplies d'esclaves et de butin, Estev. Gonz. ch. 12 dans GALIOTE
À ces mots, il tourna la pointe de son épée contre son estomac, la plongea jusqu'à la garde, et tomba sur le corps de don Juan, Diabl. boît. 15 dans GARDE
Il pensait que Léonor serait mise dans un couvent, ou du moins qu'elle serait gardée à vue, que selon toutes les apparences il ne la reverrait plus, Diable boit. chap. 5 dans GARDER
Ce n'est point à moi qu'on en donne à garder, Gil Blas, VIII, 10 dans GARDER
Nous autres gens d'intrigue, nous nous gardons les uns aux autres une fidélité plus exacte que les honnêtes gens, Crispin riv. de son maître, sc. 18 dans GARDER
Ce qui m'afflige, c'est que j'étais chez lui quand ses associés y sont venus mettre garnison, Turcaret, v, 14 dans GARNISON
En partageant avec moi le gâteau, Gil Blas, VII, 15 dans GÂTEAU
Vous êtes un vrai gâte-maison, Gil Blas, VII, 15 dans GÂTE-MAISON
Les affaires de mon père commençaient à se gâter dans le temps qu'il vint à connaître ma mère, et elles ne firent qu'empirer par cet amour et cet attachement qu'il eut pour elle, où tout allait de grand seigneur à grande dame, Guzm. d'Alfar. 1, 2 dans GÂTER
Hé ! pourquoi les gens d'affaires s'offenseraient-ils de voir sur la scène un sot, un fripon de leur corps ? cela ne tombe point sur le général, Critique de Turcaret, 1er dialogue dans GÉNÉRAL, ALE
Je suis facile à tromper, moi ; je suis le plus pauvre génie du monde, Crisp. riv. de son maître, sc. 19 dans GÉNIE
C'est un bourgeois fort simple, un petit génie, ib. sc. 2 dans GÉNIE
Que les petits génies se tiennent dans les bornes étroites de l'imitation, sans oser les franchir, à la bonne heure, Diable boît. ch. 14 dans GÉNIE
Pour peu qu'ils fussent au fait de ce qui se passe aujourd'hui chez la gent comique, ils y trouveraient bientôt un sens clair, Diable boit. chap. 16 dans GENT
Comme le duc m'avait permis de lui parler en faveur des personnes à qui je voudrais rendre service, il me fallait un chien de chasse pour découvrir le gibier, c'est-à-dire un drôle qui eût de l'industrie et fût propre à déterrer et à m'amener des gens qui auraient des grâces à demander au premier ministre, Gil Blas, VIII, 7 dans GIBIER
Le banquier débrida son cheval, et le mit dans une étable où gîtait une vache mère nourrice de toute la maison, Diable boit. 8 dans GÎTER
Son valet vient ; faites-lui un accueil glacé, Turcaret, I, 1 dans GLACÉ, ÉE
Malgré le vilain assaisonnement de tout ce régal, je ne laissai pas de manger des deux côtés à la fois, comme les cochons mangent les glands, Guzm. d'Alfar. I, 5 dans GLAND
La nation des auteurs est un peu vaine et glorieuse, Gil Blas, XI, 14 dans GLORIEUX, EUSE
Je remarque dans une chambre deux hommes en chemise qui se tiennent à la gorge et aux cheveux, Diable boit. II, 3 (édit. de Paris, 1737). dans GORGE
Il affecte de me distinguer des compagnons de mon infortune, dont il n'avait pas trouvé le gousset si bien garni que le mien, Est. Gonz. ch. 46 dans GOUSSET
Gracieusé des grands, D. boît. dans GRACIEUSÉ, ÉE
Enfin le gracioso se présenta pour ouvrir la scène, Gil Blas, VII, 6 dans GRACIOSO
Il mangeait dans un seul repas deux fressures entières de mouton avec les pieds, une tétine de vache et dix livres de pain, sans parler des graillons dont il était rarement dépourvu, Guzm. d'Alfar. 1, 3 dans GRAILLON
Grain à grain la poule emplit son ventre, Guzm. d'Alfar. III, 5 dans GRAIN
J'ai parlé au prince, il a mordu à la grappe [il s'agit de la proposition faite d'une maîtresse], Gil Blas, VIII, 11 dans GRAPPE
Cet auteur a donné au théâtre un grand nombre de comédies pleines de gravelures et de gros sel ; mais il s'en est repenti avant sa mort, Diable boit. chap. 13, dans POUGENS dans GRAVELURE
Vous imaginez bien que, si je fis cette observation à l'âge que j'avais, ma marraine, qui était grecque sur ce chapitre-là, ne manqua pas de la faire aussi de son côté, Est. Gonz. 55 dans GREC, ECQUE
Mme la marquise, notre maîtresse, est un peu grippée de philosophie, IV, 8 dans GRIPPÉ, ÉE
Un cavalier vêtu de velours gris-blanc, Diabl. boit. 13 dans GRIS, ISE
Son adversaire choisit pour le sien un grivois de ses amis, Est. Gonz. ch. 46 dans GRIVOIS
Un gros négociant qui laissa de grandes richesses à ses enfants, Diable boit. 12 dans GROS, OSSE
Ce gros marchand, à qui vous avez fait un billet de neuf cents francs pour trente pistoles d'étoffe qu'il vous a fournie, aurait-il obtenu sentence contre vous ?, Crisp. riv. de son maître, sc. 1 dans GROS, OSSE
J'ai mon mari à la vérité, mais il ne sert qu'à grossir ma famille, sans m'aider à l'entretenir, Turcaret, IV, 12 dans GROSSIR
Quoique les auteurs, nation ingrate et impolie, se moquassent de lui en le grugeant, Diable boit. chap. 9 dans GRUGER
Les biens de l'esprit doivent être communs entre tous les frères gueusants, Guzm. d'Alfar. II, 3 dans GUEUSANT, ANTE
Quoiqu'ils demeurent tous d'accord qu'il faut demander la charité pour subsister, leur manière de gueuser étant différente, il est nécessaire que chaque société s'en tienne à ses règlements, Guzm. d'Alf. III, 3 dans GUEUSER
La gueuserie en ce pays-là est d'une grande ressource pour les gens d'esprit mal aisés qui veulent sacrifier à la paresse, Guzm. d'Alfar. III, 2 dans GUEUSERIE
Mon maître ? fi donc ! voilà un plaisant gueux pour une fille comme Angélique !, Crispin riv. de son maître, sc. 2 dans GUEUX, EUSE
Ces guichetiers sont des hommes qui ont perdu tout sentiment humain, Diable boit. 7 dans GUICHETIER
Il est plus facile de prendre l'essor et de se guinder sur de grands sentiments, que d'attraper une plaisanterie fine et délicate, Diable boit. 14 dans GUINDER
Je fus enchanté de ces paroles, qui m'inspirèrent tout à coup tant de zèle et d'inclination pour le doyen que je me serais fait hacher pour lui, Estev. Gonz. ch. 6 dans HACHER
Il s'est avisé mal à propos de rendre le vice haïssable, Critique de Turcaret. dans HAÏSSABLE
J'ai l'honneur de vendre quelquefois des dentelles et toutes sortes de pommades à Mme Dorimène ; je viens de l'avertir que j'aurai tantôt un bon hasard ; mais elle n'est point en argent, Turcaret, IV, 12 dans HASARD
Il renvoya le valet après avoir dit quelques paroles italiennes qui furent de l'hébreu pour moi, Guzm. d'Alfar. III, 1 dans HÉBREU
Son précepteur, qui était un homme hérissé de latin, citait des passages de Virgile et d'Horace, Bachel. de Salam. ch. 48 dans HÉRISSÉ, ÉE
J'approuve ce conseil, s'écria le licencié ; c'est le ciel, Gonzalez, qui vient de te l'inspirer, et je le veux suivre tout à l'heure, Est. de Gonz. I, 6 dans HEURE
Allez, fripon, allez, vous êtes plus heureux qu'un honnête homme, Est. Gonz. ch. 36 dans HEUREUX, EUSE
Hier au soir nous vînmes ici gais comme des pinsons ; nous y venons aujourd'hui plus tristes que des hiboux, Bachel. de Salamanque, ch. 78 dans HIBOU
Ils ont connu mon innocence, ils m'ont remis en liberté : oui, mais répliqua-t-il, vous ont-ils restitué vos effets ? c'est là le hic, Est. Gonz. ch. 44 dans HIC
Je l'ai vue sortir de la maison de cet histrion, où l'amour la conduit assez souvent, Estev. Gonz. ch. 26 dans HISTRION
Holà ! ho ! seigneur don Cléofas, debout, Diable boit. ch. 21 dans HOLÀ
La Branche : Et toi Crispin, travailles-tu toujours ? - Crispin : Non, je suis, comme toi, un fripon honoraire, Crisp. riv. de son maître, sc. 2 dans HONORAIRE
En remarquez-vous cinq ou six qui houspillent une espèce de manoeuvre qui a été emprisonné aujourd'hui ?, Diable boiteux, ch. 7, dans POUGENS dans HOUSPILLER
C'était un de ces humains débonnaires qui aiment tous ceux à qui le sang les lie, Est. Gonz. ch. 55 dans HUMAIN, AINE
J'allais essuyant le pavé de Rome, devenu vagabond et hume-vent, dans le Dict. de BESCHERELLE. dans HUME-VENT
Comme on apprend à hurler avec les loups, malgré la terrible vie que ces bandits menaient, je ne laissai pas de m'accoutumer à vivre avec eux, Guzm. d'Alf. IV, 9 dans HURLER
J'ai quelque idée de ce visage-là, et une idée récente, Turcaret, I, 3 dans IDÉE
Cet art [la médecine], qui, dans tous les temps, a respecté la vie des hommes, est en proie à la témérité, à la présomption et à l'impéritie, Gil Blas, X, 1 dans IMPÉRITIE
Au lieu de les rebuter par mes manières impertinentes, j'ai eu le malheur de leur plaire, Crispin riv. de son maître, sc. 23 dans IMPERTINENT, ENTE
Ils firent mille imprécations contre don Alvar, Diable boit. ch. 13, dans POUGENS dans IMPRÉCATION
Je ne veux pas vous imputer mon malheur, et je n'en accuse que moi, Diabl. boit. t. V, p. 72, dans POUGENS dans IMPUTER
Il était plus occupé de son inconnue que de la philosophie d'Aristote, Diable boit. ch. 5, dans POUGENS dans INCONNU, UE
Il m'est expressément ordonné d'arrêter ces infantes, dans INFANT, ANTE
Le galant, ravi d'entendre ces paroles, remercia la soubrette de sa bonne volonté, et l'assura que, si elle pouvait en venir à bout, elle n'aurait pas affaire à un ingrat, Guzm. d'Alf. IV, 2 dans INGRAT, ATE
Tous ses domestiques, s'imaginant qu'il était mort intestat, le pleurèrent amèrement, Estev. Gonz. ch. 52 dans INTESTAT
Vous croyez que c'est pour en jouir pendant sa vie ? vous vous trompez, c'est uniquement pour en parer son inventaire, Diabl. boit. ch. 10, dans POUGENS dans INVENTAIRE
Elle me l'a dit ; c'est un fait constant ; je n'invente rien, moi, Turc. II, 3 dans INVENTER
Dona Béatrix, fort jalouse du pouvoir de ses charmes, conçut un dépit mortel de n'avoir pas eu la préférence, Diable boit. ch. 9, dans POUGENS dans JALOUX, OUSE
Elle y vint enfin avec son jaloux, qui visita d'abord, selon sa coutume, tous les appartements, les caves et les greniers, Diabl. boit. ch. 9, dans POUGENS dans JALOUX, OUSE
Une belle jambe bien tournée, couverte d'un bas de soie couleur de rose, avec une jarretière d'argent, Diab. boit. ch. VIII, dans POUGENS dans JARRETIÈRE
Elle m'a juré que vous l'avez donné aujourd'hui au chevalier, qui est, dit-elle, votre parent, comme Jean de Vert, Turcar. II, 3 dans JEAN
Que je garderais le reste pour moi ; étant bien juste que celui qui avait le plus travaillé dans cette affaire et joué le plus gros jeu, eût la plus grosse part, Guzm. d'Alfar. v, 3 dans JEU
Marine est une jolie personne ! ne vous a-t-elle dit que cela, monsieur ?, Turcaret, II, 3 dans JOLI, IE
Il couchait en joue le gouvernement de la Sicile, lequel était sur le point de vaquer, Estev. Gonzalez, XI dans JOUE
J'étais en train de jouer de mon reste, lorsque, par le plus grand bonheur du monde, je suis tout à coup devenu sage, Estev. Gonzal. ch. 31 dans JOUER
Une grosse troupe d'archers, qui me menèrent en prison, après avoir joué de la griffe chez moi et raflé mes meilleurs effets, Guzm. d'Alfar. VI, 5 dans JOUER
Si la considération que j'ai pour la compagnie ne me retenait pas, je vous apprendrais à vous jouer à un homme de ma qualité, Estev. Gonzal. ch. 32 dans JOUER
Il craignait avec grande raison que la justice ne fût d'une part et les juges de l'autre, Diable boit. ch. V, dans POUGENS dans JUGE
Un marchand nouvellement arrivé et plus riche qu'un juif, Guzm. d'Alfar. I, 4 dans JUIF, IVE
Dès ce moment on ne jura plus dans l'hôtel de Son Excellence que par le seigneur Guzman, Guzman d'Alfar. III, 9 dans JURER
Malgré tout cela, je ne voudrais pas jurer que ma discrète mère n'eût point un troisième galant de race roturière, Guzm. d'Alfar. I, 4 dans JURER
On les trouva tous deux encore sur le même lit ; couchés ou assis, je n'en sais rien, mais c'est jus vert et vert jus, Guzm. d'Alfar. I, 2 dans JUS
On crie à la justice ; la justice vient, elle enfonce la porte, elle entre, et trouve deux de ces bretteurs étendus sur le plancher, Diable boit. ch. VI, dans POUGENS dans JUSTICE
Eh ! que cette Marine-là est une grande scélérate !, Turcaret, II, 3 dans
Gardez-vous bien de vous lâcher contre ce tribunal, Diabl. boit. ch. VII, dans POUGENS dans LÂCHER
Quel plaisir, vient de dire tout à l'heure un de ses héritiers, quel plaisir pour des neveux d'avoir de vieux ladres d'oncles qui renoncent aux douceurs de la vie pour les leur procurer !, Diable boit. XII, dans POUGENS dans LADRE
Quoique l'empreinte d'un cachet magique soit sur le bouchon, la bouteille ne laissera pas de se casser, Diable boit. ch. I dans LAISSER
Je ne laissai pas de compter avec plaisir l'argent que j'avais dans mes poches, Gil Blas, II, 6 dans LAISSER
Ayant ouï dire qu'Hippocrate, dans le traité de la phlébotomie, recommande aux chirurgiens de faire une large ouverture, j'en fis une qui paraissait plutôt un coup de lance que de lancette ; aussi le grivois en fut-il pour un bras, Estev. Gonz. ch. I dans LANCETTE
Il n'est pas un de ces chevaliers qui sont consacrés au célibat et obligés de courir au secours de Malte ; c'est un chevalier de Paris ; il fait ses caravanes dans les lansquenets, Turcaret, I, 1 dans LANSQUENET
J'eus la prudence de tenir cette affaire secrète, pour éviter la honte d'un éclat, sans parler des lardons que les railleurs m'auraient donnés, Guzm. d'Alfar. VI, 7 dans LARDON
À cette vue, les ravisseurs se hâtèrent si bien de prendre le large, que l'empressement des cavaliers fut inutile, Diable boit. ch. 13, dans POUGENS dans LARGE
Que de larmes vont couler ! Je n'en doute pas, repartit Asmodée ; mais il y en aura bien de commande, Diabl. boit. ch. 13, dans POUGENS dans LARME
Un officier qui a servi longtemps avec honneur dans les armées du roi, et qui se repose à présent dans son château à l'ombre de ses lauriers, Est. Gonz. ch. 37 dans LAURIER
Il faisait ce lazzi pour mieux m'engager à ne lui pas manquer de parole, Guz. d'Alfar. V, 1 dans LAZZI
Cette nouvelle fut un doux lénitif à mon affliction, Estev. Gonz. ch. 40 dans LÉNITIF, IVE
Faire des dixains, des létrilles, Gil Blas, VII, 13 dans LÉTRILLE ou LETTRILLE
Quelque mauvais que soit un fils, peut-il lever la main sur son père ?, Diable boit. ch. 7, dans POUGENS dans LEVER
Il peut y avoir des difficultés qui ne s'offrent point à mon esprit, mais nous les lèverons, Diable boit. ch. 15, dans POUGENS dans LEVER
Un habit d'un très beau velours bleu fut levé et fait à Salamanque, Diabl. boit. ch. 18, dans POUGENS dans LEVER
Je m'imaginai qu'il n'y avait plus rien à craindre pour moi, et que tous les lévriers de la justice s'étaient lassés de me poursuivre, Guzm. d'Alfar. II, 4 dans LÉVRIER
Le roi n'aime pas qu'on le serve par force ; allez, je vous licencie, Est. Gonz. ch. 46 dans LICENCIER
Je ne suis pas d'une famille noble de Murcie, mais je ne suis pas non plus de la lie du peuple, Est. Gonz. ch. 54 dans LIE
Tu es savant, Gil Blas, avant que d'être médecin, au lieu que les autres sont longtemps médecins, et la plupart toute leur vie, avant que d'être savants, Gil Blas, II, 3 dans LIEU
Je menai, comme on dit, une vie de lièvre pendant huit jours, Est. Gonz. 22 dans LIÈVRE
On leur a fait tenir [à des prisonniers] une lime sourde dans un pain, et ils ont déjà limé un gros barreau d'une fenêtre, Diable boit. ch. 7, dans POUGENS dans LIME
Don Côme, s'étant aperçu du larcin et de la fuite de son confident, eut recours à la justice, qui dispersa de toutes parts ses limiers pour découvrir le voleur, Diable boit. ch. 7, dans POUGENS dans LIMIER
Il y a deux ans qu'il est revenu des Indes, chargé d'une grande quantité de lingots qu'il a changés en espèces, Diable boit. ch. 3, dans POUGENS dans LINGOT
Nous ne manquions pas de nous rendre en petit nombre à l'endroit où se donnait la fête, et d'y trouver nos franches lippées, Guzm. d'Alfar. III, 5 dans LIPPÉE
Cependant, avec toute son expérience, il dissipait ce que nous avions de plus liquide, Guzm. d'Alf. VI, 3 dans LIQUIDE
Elles [des mules] avaient, dans les écuries du couvent, de la litière jusqu'au ventre, Guzm. d'Alf. VI, 1 dans LITIÈRE
Zambullo parcourut d'un air curieux toutes les loges, et, après qu'il eut observé la folie et les fous qu'elles renfermaient, le diable lui dit : vous en voyez de toutes les façons, Diable boit. ch. 9, dans POUGENS dans LOGE
J'aime Juanilla, qui est la fille unique du logis, Diable boit. chap. 7, dans POUGENS dans LOGIS
Nous remplîmes un grand sac de longes de veau, de jambons, de langues de boeuf, Guzm. d'Alf. II, 3 dans LONGE
C'était un pauvre loqueteux, dans le Dict. de BESCHERELLE. dans LOQUETEUX, EUSE
Je fis serment de ne jamais oublier la détestable nuit que ce vieux loup gris m'avait procurée en me menant loger chez lui, Guzm. d'Alfer. III, 1 dans LOUP
Alors la faim, qui chasse le loup hors du bois, me fit sortir de mon gîte pour aller acheter des vivres, Guzm. d'Alfar. II, 4 dans LOUP
Le vent étant devenu contraire, ils furent obligés de louvoyer, dans l'espérance qu'il changerait, Diable boit. ch. XV, dans POUGENS dans LOUVOYER
Pendant que son père le mariait ici, il s'est marié à Chartres, lui, Crisp. riv. de son maître, S. 2 dans LUI
La bonne dame a douze lustres accomplis ; son mari vient de mourir ; elle veut se retirer dans un couvent, afin, dit-elle, que sa réputation soit à l'abri de la médisance, Diable boit. ch. 10, dans POUGENS dans LUSTRE
Nous les attachions au râtelier [les chevaux], où nous les laissions fort bien mâcher à vide, Guzm. d'Alf. II, 1 dans MÂCHER
Le solitaire me voyant si bien jouer des mâchoires, Gil Blas, X, 10 dans MÂCHOIRE
Je surprenais l'apothicaire par les progrès que je faisais dans sa profession, qui, dans le fond, n'est pas la magie noire, Est. Gonz. 17 dans MAGIE
Si elle est entêtée de ce magot, franchement je ne puis excuser cette dépravation de goût, Gil Blas, IV, 8 dans MAGOT
Qui m'aurait fait rendre désagréablement son magot, Gil Blas, X, 10 dans MAGOT
Craignant qu'il ne mît la main sur un sac de buffle où il y avait deux cent cinquante doublons, Diable boit. ch. 20, dans POUGENS dans MAIN
Il me regarda comme un garçon à deux mains, je veux dire comme un homme propre à devenir son bouffon et son Mercure, Guzm. d'Alf. III, 9 dans MAIN
Allons, monsieur, allons, bride en main, s'il vous plaît ! ne condamnons point les gens sans les entendre, Crispin rival de son maître, 26 dans MAIN
J'ai votre affaire en main, Turcaret, II, 1 dans MAIN
Un mari et une femme qui s'aiment, des gens extraordinaires, enfin c'est une maison triste, ma pupille s'y est ennuyée, Turcaret, II, 2 dans MAISON
Mon père m'a laissé un assez riche héritage pour pouvoir vivre à Madrid en enfant de bonne maison, Est. Gonz. ch. 31 dans MAISON
Je suis, dit-il au sergent, le maître garçon de ce cabaret, Diable boît. ch. 7, dans POUGENS dans MAÎTRE
Laure avait eu autant de peine à porter sa fille au mal que les autres mères en ont à porter les leurs au bien, Gil Blas, XII, 3 dans MAL, ALE
Que personne ne songe à tromper les autres, c'est s'abuser soi-même ; qui mal fait, mal trouvera, Guz. d'Alfar. I, 6 dans MAL, ALE
Je serais un grand malheureux de m'exposer à rompre avec elle à si bon marché, Turcaret, I, 2 dans MALHEUREUX, EUSE
Les Français ne sont pas manchots au jeu ; mais ils rencontrent quelquefois des personnes d'une autre nation qui les redressent, Guzm. d'Alfar. IV, 8 dans MANCHOT, OTE
Ce garçon de famille qui mange avec une femme de théâtre une maison de campagne qu'il a près de l'Escurial, Diabl. boit. ch. 20, dans POUGENS dans MANGER
On me voit une disposition plus que prochaine à manger sa succession, Turcaret, III, 5 dans MANGER
Je la rencontrai hier dans un fiacre, avec une manière de jeune seigneur dont le visage ne m'est pas tout à fait inconnu, Turcaret, III, 8 dans MANIÈRE
Il y a de la manigance en cette affaire, Crisp. riv. de son maître, sc. 21 dans MANIGANCE
Ils apportaient deux mannequins remplis de sucre, de cannelle, de poivre, de figues, d'amandes et de raisins secs, Gil Blas, I, 5 dans MANNEQUIN
S'il a fait quelque mauvaise manoeuvre, vous avez la voie de la justice, Turcaret, III, 5 dans MANOEUVRE
Ce fut [tirer un coup de feu] avec tant de trouble et de précipitation qu'il me manqua ; alors je m'avançai sur lui brusquement, et lui enfonçai mon épée dans le coeur, Diable boit. chap. XIII, dans POUGENS dans MANQUER
Il est entré dans notre hôtel une dame couverte d'une mante des plus épaisses, Gil Blas, IV, 5 dans MANTE
Non, monsieur ; il vous les vendra en conscience. - M. Turcaret : La conscience d'un maquignon !, Turcaret, III, 11 dans MAQUIGNON
Il y a de ces veuves et de ces maquignonnes dans les autres pays, Diable boit. ch. VI, dans POUGENS dans MAQUIGNON
Voyant qu'il me mettait ainsi le marché à la main, vous connaissez la vivacité biscayenne, je lui répondis fièrement, Bachel. de Salam. ch. 32 dans MARCHÉ
Je vous en ferai avoir bon marché, Turcaret, IV, 12 dans MARCHÉ
Dès que les parasites ont vu sa marmite renversée, ils ont disparu de chez lui, Diable boit. ch. 17, dans POUGENS dans MARMITE
Malgré la dureté du grabat et malgré les coutures qui m'écorchaient les jambes, je dormis comme une marmotte jusqu'à neuf heures du matin, Est. Gonzalez, ch. 3 dans MARMOTTE
Tous les gagistes, receveurs de marques et de contre-marques que je rencontrai sur mon chemin, me firent de profondes révérences, Gil Blas, VII, 8 dans MARQUE
Il est bien vrai que je me représentai aussi que ce pouvait être une matoise des plus raffinées, Gil Blas, III, 5 dans MATOIS, OISE
Elle maudit les cartes qui en sont la cause, elle maudit celui qui les a inventées, elle maudit le tripot et tous ceux qui l'habitent, Diabl. boit. ch. 3, dans POUGENS dans MAUDIRE
Maugrebleu de la question !, Crispin rival, 9 dans MAUGREBLEU
Je ne trouve point du tout mauvais que vous me disiez votre sentiment ; c'est votre sentiment seul que je trouve mauvais, Gil Blas, VII, 5 dans MAUVAIS, AISE
Nous partirons dans le moment, et nous piquerons si vigoureusement nos mazettes...., Guzm. d'Alf. V, 1 dans MAZETTE
L'on voit sur l'autre aile de jeunes médecins qui se font recevoir docteurs en présence de la Mort, qui leur donne le bonnet, après leur avoir fait jurer qu'ils n'exerceront jamais la médecine autrement qu'on la pratique aujourd'hui, Diable boit. ch. 12, dans POUGENS dans MÉDECIN
La saignée et la boisson font sa médecine universelle [celle du docteur Sangrado], Gil Blas, II, 5 dans MÉDECINE
Elle ne se contentait pas de les nommer ; la médisante en faisait de jolis portraits, Gil Blas, III, 10 dans MÉDISANT, ANTE
Le mal de cette dame ne me paraît rien autre chose qu'une mélancolie noire qui se peut dissiper en excitant tout à coup en elle une émotion qui lui cause une dilatation de coeur, Est. Gonz. ch. 46 dans MÉLANCOLIE
Pour ne point engendrer la mélancolie, Gil Blas, X, 10 dans MÉLANCOLIE
Une maison qu'il appelait son château et qui n'était, à parler proprement, qu'une masure, tant elle menaçait ruine de toutes parts !, Diable boit. ch. 19, dans POUGENS dans MENACER
Cela ne put le mener loin, et il demeura bientôt sans ressource, Diable boit. ch. 20, dans POUGENS dans MENER
Eh ! oui, merci de ma vie, je m'y suis intéressée, elle nous coûte assez pour cela, Turcaret, I, 9 dans MERCI
Depuis ma prison je m'étais accoutumé à regarder les choses dans un point de vue moral, et je ne trouvais pas l'emploi de mercure aussi honorable qu'on le disait, Gil Blas, XII, 3 dans MERCURE
Le comte, qui n'avait point parlé jusque-là, tant il était frappé du merveilleux de cette aventure...., Diable boit. ch. 5, dans POUGENS dans MERVEILLEUX, EUSE
Il est bon d'être modeste ; mais, à votre âge et fait comme vous êtes, il ne messied pas d'avoir un peu de confiance, Estev. Gonz. ch. 23 dans MESSEOIR
À ce que je vois, lui dis-je d'un air railleur, votre révérence donne dans la métoposcopie, Gil Bl. VII, 9 dans MÉTOPOSCOPIE
Je veux mettre auprès de vous Frontin, le laquais de mon cousin, Turcar. II, 5 dans METTRE
Il me mit de sa partie de chasse, Diable boit. ch. 13, dans POUGENS dans METTRE
Ce serait un meurtre de laisser vieillir dans la servitude un homme né pour faire du bruit dans le monde par son génie, Estev. Gonz. ch. VII dans MEURTRE
Quelques heures après, le commandeur et sa mignonne se mirent en chemin avec la duègne, Guzm. d'Alfar. I, 3 dans MIGNON, ONNE
En sens-tu [d'une expression] tout le brillant, toute la délicatesse, tout le mignon ?, Gil Blas, VIII, 13 dans MIGNON, ONNE
Avec ses airs passionnés, son ton radouci, sa face minaudière, je le crois un grand comédien, Turcaret, I, 1 dans MINAUDIER, IÈRE
Cette dot me parut bien mince pour la fille d'un homme que je croyais très riche, Guzm. d'Alfar. VI, 3 dans MINCE
Ce marchand avait une mine basse, avec un habillement qui ne donnait pas une idée avantageuse de sa condition, Guzm. d'Alf. VI, 5 dans MINE
Nous avons bien la mine de demeurer ici longtemps, Gil Blas, X, 3 dans MINE
Pour oser lui découvrir mes sentiments à l'usage du pays, c'est-à-dire par des mines, Guzm. d'Alf. VI, 2 dans MINE
Un maître maquignon qui est mon neveu à la mode de Bretagne, Turcaret, III, 2 dans MODE
Je l'aurai [une terre] pour vingt-cinq mille écus, et je suis assuré qu'elle en vaut bien soixante mille. - Du moins, Monsieur, du moins, Crispin rival de son maître, sc. 15 dans MOINS
Cela fait un ricochet de fourberies le plus plaisant du monde, Turcaret, I, 12 dans MONDE
Le banquier me faisait espérer des monts d'or, pour peu que la fortune secondât les projets qu'il formait, Guzm. d'Alf. VI, 3 dans MONT
Je voudrais déjà être à Burgos, où, n'étant connu de personne, je ne courrai pas le risque de rencontrer quelqu'un qui me montre au doigt, Est. Gonz. ch. 44 dans MONTRER
Remarquez qu'ils se saluent avec un ris moqueur : ils se méprisent mutuellement, et ils ont raison, Diable boit. ch. 17, dans POUGENS dans MOQUEUR, EUSE
Le poëte, qui a la réputation d'avoir eu quelquefois de tristes salaires pour ses vers mordants, Diable boit. ch. 8. dans POUGENS dans MORDANT, ANTE
Charmé de ce qu'il mordait si bien à l'hameçon, Guzm. d'Alf. V, 5 dans MORDRE
Elle s'aperçut que nous mordions à la grappe, Bachel. de Salam. ch. 19 dans MORDRE
Nous sommes si mortifiés de n'avoir pas réussi dans notre entreprise, que nous renonçons à toutes les fourberies, Crisp. riv. de son maître, sc. 23 dans MORTIFIER
Il [le docteur Sangrado] me chargea du soin de tenir ce livre [le registre de ses malades], qu'on pouvait justement appeler un registre mortuaire, puisque les gens dont je prenais les noms mouraient presque tous, Gil Blas, II, 3 dans MORTUAIRE
Léonor, qui était à la porte de sa chambre, ne perdait pas un mot de ce que l'on disait, Diable boit. ch. 5, dans POUGENS dans MOT
J'étais mouillé comme un canard lorsque...., Guzm. d'Alf. III, 11 dans MOUILLÉ, ÉE
Un nez fort épaté lui tombait sur une moustache rousse, Gil Blas, II, 5 dans MOUSTACHE
Ce qui le fâchait, c'est que je ne lui donnais aucun rôle à jouer dans cette comédie ; il s'en plaignit à moi, et me demanda s'il n'y ferait qu'un personnage muet, Guzm. d'Alf. V, 1 dans MUET, ETTE
Il ne restait que les quatre murailles, Guzm. d'Alf. I, 3 dans MURAILLE
Un appartement tapissé de drap musc, Diable boit. ch. VI, dans POUGENS dans MUSC
Si vous me promettiez de garder le secret, je vous découvrirais tout le mystère, Gil Blas, IV, 5 dans MYSTÈRE
Quand j'ai nagé en grande eau, j'ai toujours eu le malheur de m'y noyer, Guzm. d'Alfarache, VI, 8 dans NAGER
Il ne songea plus qu'à me faire tomber finement dans la nasse, Guzman d'Alfar. VI, 2 dans NASSE
Que cette dame était aimable ! le bon petit naturel ! le ciel lui fasse paix !, Gil Blas, II, 7 dans NATUREL, ELLE
Qu'as-tu mon ami ? dit ce dernier à mon maître ; je te trouve l'air nébuleux, je vois sur ton visage une impression de colère, Gil Blas, III, 3 dans NÉBULEUX, EUSE
J'ai un maître maquignon, qui est mon neveu à la mode de Bretagne, Turcar. III, 12 dans NEVEU
Il avait le visage long, avec un nez de perroquet, et, quoiqu'il n'eût pas mauvaise mine, il ne laissait pas d'avoir l'air d'un franc fripon, Gil Bl. III, 3 dans NEZ
Elle eut encore de bonnes nippes, qu'à l'aide de son bon ami elle avait détournées pendant la maladie du licencié, Gil Bl. II, 2 dans NIPPE
Je convins avec le messager de ce que je lui donnerais pour le port de mes hardes.... Bentivoglio, chef des voleurs qui me les enlevèrent, se contenta de donner à chacun d'eux trente pistoles et les plus mauvaises nippes, dans LAFAYE, Synon. dans NIPPE
À mesure que ces seigneurs passaient auprès d'eux, le diable faisait le nomenclateur : voilà, disait-il...., Diable boit. ch. 7, éd. 1737 dans NOMENCLATEUR
Il a sa nourriture et son logement chez le duc de Medina Celi ; il ne fait point de dépense ; il doit être fort bien dans ses affaires, Gil Blas, II, 7 dans NOURRITURE
J'ai appris de vos nouvelles, déloyale j'ai appris de vos nouvelles ; on vient de me rendre compte de vos perfidies, Turcaret, II, 3 dans NOUVELLE
Le diable, qui nous obsède toujours, ou plutôt nous possède dans de pareilles conjonctures, me représenta que je serais un grand sot de demeurer en si beau chemin, Gil Blas, II, 7 dans OBSÉDER
Un jeune cavalier de noble race, qui, voulant montrer son audace et sa vigueur à sa dame un jour de combat de taureaux, fut cruellement occis par un de ces animaux-là, Diable boit. ch. 12 dans OCCIRE
Notre odorat fut saisi tout à coup d'une senteur agréable, nous nous tournâmes du côté de l'orient d'où nous venait cette odeur, Gil Blas, dans LAFAYE, Synonymes dans ODEUR
Que vous vous connaissez bien en physionomie ! - J'ai le coup d'oeil infaillible, Turcaret, II, 4 dans OEIL
Marchant si pesamment, que ma chambre tremblait à chaque pas que faisait cet olibrius, Guzman d'Alf. VI, 1 dans OLIBRIUS
Dans le moment on nous servit une olla-podrida si délicieuse, que nous plaignîmes l'archevêque de Valence de n'avoir plus le cuisinier qui l'avait faite, Gil Blas, X, 3 dans OLLA-PODRIDA
Quoique environné des ombres de la mort, il avait encore quelque connaissance, Gil Blas, X, 2 dans OMBRE
Je tombai justement du côté de la poche où étaient mes oeufs, qui se cassèrent tous, et firent une omelette qu'on vit bientôt couler le long de ma jambe, Guzm. d'Alf. II, 3 dans OMELETTE
M. Oronte est un petit opiniâtre, Crispin rival de son maître, sc. 5 dans OPINIÂTRE
Êtes-vous en état de les acheter au poids de l'or ?, Estev. Gonz. ch. 31 dans OR
Je ne suis pas difficile à servir, je ne fais point d'ordinaire ; je mange en ville, Gil Bl. III, 1 dans ORDINAIRE
Le Grenadin, sur cela, se répandit en remercîments, qui ne m'auraient fait qu'entrer par une oreille et sortir par l'autre, s'il ne m'eût assuré que sa reconnaissance suivrait de près le service que je lui rendais, Gil Bas, VIII, 8 dans OREILLE
Je suis bien plus en état de vous servir, présentement que j'ai l'oreille du premier ministre, Gil Blas, XI, 13 dans OREILLE
Il avait la tête enfoncée dans un bonnet de laine brune à longues oreilles ; et sa barbe, plus blanche que la neige, lui descendait jusqu'à la ceinture, Gil Bl. IV, 9 dans OREILLE
Je faisais bien mes orges tant à Mixco qu'à Petapa, Bach. de Salam. ch. 62 dans ORGE
Le neveu de Melchior faisait là ses orges, Gil Blas, VIII, 1 dans ORGE
Crispin : Est-ce là M. Oronte, mon illustre beau-père ? - La Branche : Oui, vous le voyez en propre original, Crisp. riv. de son maître, 7 dans ORIGINAL, ALE
Seigneur don Raphaël, m'écriai-je en riant, dites-nous plutôt de vous attendre sous l'orme, Gil Bl. VI, 2 dans ORME
Il [un estropié] a déjà ôté son oeil et sa moustache postiche, avec sa perruque qui cachait une tête chauve ; il attend que son valet lui ôte son bras et sa jambe de bois pour se mettre au lit avec le reste, Diable boit. ch. III, p. 19, dans POUGENS dans ÔTER
Ouais ! que signifie tout ceci ?, Crisp. riv. de son maître, 19 dans OUAIS
Sortez, Lucinde ; quand de grands seigneurs s'attachent à de petites créatures comme vous, elles ne doivent pas pour cela s'oublier, Gil Bl. liv. V, ch. 1 dans OUBLIER
Ouf ! je ne sais par où commencer.... perfide !, Turcaret, II, 3 dans OUF
Je veux croire que c'est là tout votre crime, et que vous ne m'avez point fait le dernier outrage, Diable boit. ch. 13, p. 243, dans POUGENS dans OUTRAGE
Nous cessions souvent de manger, pour donner des accolades à l'outre, qui ne faisait que passer des bras de l'un entre les bras de l'autre, Gil Bl. IV, 11 dans OUTRE
Les deux marchands ouvrirent de grands yeux, et parurent fort surpris, Gil Blas, V, 1 dans OUVRIR
Elle s'appuya sur le Tolédan, qui la conduisit vers la petite porte du jardin qui ouvrait sur la mer, Diable boit. ch. XV, p. 315, dans POUGENS dans OUVRIR
Nous nous ouvrîmes l'un à l'autre, je lui contai mon histoire, et il ne déguisa point ses aventures, Gil Blas, V, 1 dans OUVRIR
Le petit page me demanda de quelle part je l'apportais [le billet], Gil Blas, IV, 5 dans PAGE
Vous serez heureux dans cette maison, et vous y gagnerez du pain pour le reste de vos jours, Guzm. d'Alf. VI, 7 dans PAIN
Passer de chez un petit maître au service d'une héroïne de théâtre, c'est être toujours dans le même monde ; nous allons de pair avec les gens de qualité, Gil Bl. III, 9 dans PAIR, AIRE
On pouvait dire de lui et de l'intendant que les deux faisaient la paire, Gil Blas, VII, 14 dans PAIRE
Sitôt qu'il me vit, il vint se jeter à mes pieds ; il était plus pâle que la mort, Guzm. d'Alf. IV, 3 dans PÂLE
Alors Sangrado m'envoya chercher un chirurgien qu'il me nomma, et fit tirer à mon maître six bonnes palettes de sang pour commencer à suppléer au défaut de transpiration, Gil Blas, II, 2 dans PALETTE
Elle demeura quelque temps immobile ; une pâleur mortelle se répandit sur son visage, Diable boit. ch. V, p. 71, dans POUGENS dans PÂLEUR
L'Allemande a ôté ses papillotes ; le cavalier en a pris une sans réflexion, l'a dépliée, Diable boit. ch. 17, p. 351, dans POUGENS dans PAPILLOTE
Pourvu qu'il tire des paraguantes d'une affaire, il se soucie fort peu des épilogueurs, Gil Blas, VIII, 2 dans PARAGUANTE
Si l'on doit regarder comme un homme vivant un vieillard paralytique de la moitié du corps, Estev. Gonzal. ch. 29 dans PARALYTIQUE
Pour lui obéir, on alla chercher le mendiant, que le duc, caché derrière un paravent, ouït sans en être vu, Guzm. d'Alfar. IV, 6 dans PARAVENT
Si je voulais ériger mes vices en vertus, j'appellerais ma paresse une indolence philosophique, Gil Bl. III, 1 dans PARESSE
À ces mots, Bernardine ne fut pas paresseuse à se lever, Estev. Gonz. ch. 38 dans PARESSEUX, EUSE
Parlez-moi de ces oncles et de ces pères-là, plutôt que de ceux qui dévorent leur patrimoine pour prévenir leurs héritiers, Estev. Gonz. ch. 30 dans PARLER
Il voulait parler à Mme la marquise ; je lui demandai de quelle part : De la mienne, répondit-il fièrement, Gil Bl. IV, 8 dans PART
Je le tirai à part et lui dis : Va, mon enfant, va te reposer à l'hôtellerie, et me laisse ici avec ma mère, Gil Bl. X, 2 dans PART
Un marchand qui entend son métier leur vend toujours si cher, qu'il se sauve en ne touchant même que le quart de ses parties, Gil Blas, III, 3 dans PARTIE
Je suis de la partie, m'écriai-je ; ne pensez pas que j'ai moins d'envie que vous de parler à un si rare personnage, Estev. Gonz. ch. 20 dans PARTIE
Il semble qu'il ait à sa disposition la bourse d'un partisan, Turc. II, 4 dans PARTISAN
À ces mots, il s'avance vers la lumière qui n'était pas fort éloignée ; il s'en approche à pas de loup, Gil Bl. V, 2 dans PAS
Un maître à danser qui s'habille comme un petit-maître, et qui a fait faire un mauvais pas à une de ses écolières, Diable boit. ch. 7, dans POUGENS dans PAS
La longue habitude qu'elle [la mule] avait de marcher pas à pas sous mon oncle, lui avait fait perdre l'usage du galop, Gil Blas, I, 2 dans PAS
Il apprit un jour que son débiteur avait rajusté ses affaires, et qu'il était dans une plus belle passe qu'auparavant, Guzm. d'Alf. I, 2 dans PASSE
Dès que j'entendis dire qu'il était dans une belle passe, Gil Blas, II, 7 dans PASSE
Il me semblait que, dans la passe où j'étais à la cour, il ne me convenait plus de fréquenter des maîtres d'hôtels, Gil Blas, VIII, 10 dans PASSE
Il lui prit une toux si violente, que je crus qu'il allait passer...., Gil Blas, II, 1 dans PASSER
Ainsi, lui dit-il d'un ton brusque, passez votre chemin ; les gens curieux sont ici fort mal reçus, Diable boit. ch. v, dans POUGENS dans PASSER
Si léger qu'il passerait un daim à la course, Diab. boit. dans PASSER
Il s'est passé tantôt, entre eux, une scène ici...., Turcaret, IV, 4 dans PASSER
Les passe-volants qui s'occupent à voir jouer des après-dînées, pour recevoir quelques ducats, venaient tous se placer derrière moi, Guzm. d'Alfar. V, 8 dans PASSE-VOLANT
Il alla plusieurs fois en course, et amassa quatre cents patagons ; il en employa une partie au rachat de sa nièce, Diable boît. ch. 15, p. 306, dans POUGENS dans PATAGON
Le vieux Marcos, qui était peut-être la meilleure pâte d'écuyer qu'on vit jamais, ne résista pas à un spectacle si touchant, Gil Blas, II, 2 dans PATE
C'est un gentilhomme limousin ; la bonne pâte de mari ! il se laissera mener par une femme comme un Parisien, Turcaret, IV, 12 dans PATE
On dressa une petite table, sur laquelle on servit un gros morceau de pâté de venaison, Guzm. d'Alf. VI, 1 dans PÂTÉ
Vous avez apparemment oublié que M. Briochais, votre père, était pâtissier dans la ville de Falaise, Turcaret, V, 9 dans PÂTISSIER, IÈRE
Le Génois, qui devint à son tour le patron de la case, Guzm. d'Alf. I, 4 dans PATRON, ONNE
C'est un certain Bentivoglio dont je n'ai que trop entendu parler, et qui pourra bien un jour tomber sous ma patte, Guzm. d'Alfar. IV, 3 dans PATTE
Au bout de quatre jours, je remplis de deuil le tripot : la paumière alla où j'envoyais tous mes malades, et ses parents s'emparèrent de son bien, Gil Blas, II, 5 dans PAUMIER
Il avait abandonné le pavé à trois ou quatre docteurs qui s'étaient mis en réputation...., Gil Blas, X. 1 dans PAVÉ
J'avais résolu, dis-je à Nunez, de battre un peu le pavé et de me donner du bon temps, avant que de me remettre à servir, Gil Blas, VII, 14 dans PAVÉ
J'ai dessein de te laisser tous les biens que j'ai gagnés sur le pavé de Murcie, Estev. Gonz. ch. 30 dans PAVÉ
Pacheco parut se payer de cette défaite, et lia conversation avec les dames, Gil Bl. IV, 6 dans PAYER
Par ma foi, monsieur Turcaret, je vous ferai bien voir du pays, sur ma parole, Turcaret, I, 10 dans PAYS
Que faire à cela ? et comment sauver ma peau des coups qui la menaçaient ?, Guzm. d'Alf. VI, 10 dans PEAU
Le gouverneur, pour mes péchés, s'avisa de venir entendre la messe dans cette église, Guzm. d'Alfar. III, 5 dans PÉCHÉ
Dans cette maison, où demeure une Galicienne, dont ce vieux pécheur de race more a soin et qu'il aime éperdument, Diabl. boit. ch. 17 dans PÉCHEUR, PÉCHERESSE
Je me donnai deux coups de peigne, et surtout j'eus grand soin d'essuyer mes pieds poudreux, Guzm. d'Alfar. II, 6 dans PEIGNE
C'était une fille de seize à dix-sept ans, faite à peindre, vive et coquette, Guzm. d'Alf. VI, 8 dans PEINDRE
Il m'assura de nouveau que j'étais un cavalier à peindre, Guzm. d'Alf. IV, 5 dans PEINDRE
On me laissa sur le perron, où je demeurai fort en peine de ma personne, Guzm. d'Alf. I, 5 dans PEINE
Un habit de velours cramoisi tout pelé, Diabl. boit. ch. 19 dans PELÉ, ÉE
Je connus d'abord le pèlerin, je m'aperçus qu'il voulait passer pour un saint personnage, Gil Blas, I, 17 dans PÈLERIN, INE
Comment les jeunes gens pourront-ils s'empêcher de croire qu'on les aime, puisque ce vieux pénard s'imagine qu'on l'idolâtre ?, Gil Bl. IV, 7 dans PENARD
Quand il m'arrive d'y faire réflexion, je me sens si pénétré que je ne puis me taire, Turcaret, IV, 12 dans PÉNÉTRÉ, ÉE
Vous pouvez dès ce jour le voir de ma part ; c'est mon pénitent et mon ami, Gil Blas, X, 11 dans PÉNITENT, ENTE
J'eus assez de fermeté pour le faire sortir de chez moi, sans avoir fait péricliter mon honneur, Estev. Gonz. ch. 55 dans PÉRICLITER
Je vais vous montrer la perle des manuscrits, Diable boit. ch. X dans PERLE
Vous me voyez dans une perplexité d'esprit inconcevable, Diable boit. ch. 12 dans PERPLEXITÉ
Nous nous disposions à faire nos personnages, Gil Blas, I, 5 dans PERSONNAGE
Il paraissait vain, et il avait l'esprit décisif comme l'ont la plupart des petits hommes, Gil Bl IV, 6 dans PETIT, ITE
Crispin : Apprends-moi de quel caractère est M. Oronte. - Labranche : C'est un bourgeois fort simple, un petit génie, Crispin rival de son maître, 3 dans PETIT, ITE
Il définissait la vieillesse, une phthisie naturelle qui nous dessèche et nous consume, Gil Bl. II, 3 dans PHTHISIE
Je sais bien quelle drogue c'est que les pièces de collége, Diable boit. ch. 18 dans PIÈCE
Avouez, Célie, que vous avez concerté cette pièce pour réjouir monseigneur, et vous moquer tous trois de moi, Est. Gonz. 36 dans PIÈCE
Je me déshabillai, ce qui fut bientôt fait, et je me couchai dans l'espérance de faire la nuit tout d'une pièce, Estev. Gonz. 43 dans PIÈCE
Pour faire voir que la paresse n'était pas mon vice, je fus sur pied dès la pointe du jour, Est. Gonz. ch. 6 dans PIED
Tout le monde est encore sur pied dans cette grande maison à gauche, Diable boit. ch. 3 dans PIED
Je ne me plaignais point d'être toutes les nuits sur pied ; je ne laissais pas pourtant de trouver cela désagréable, Gil Bl. II, 1 dans PIED
Il me fit habiller à ses frais depuis les pieds jusqu'à la tête, Est. Gonz. ch. 19 dans PIED
Je vais à une de nos assemblées, pour m'opposer à la réception d'un pied plat, d'un homme de rien, qu'on veut faire entrer dans notre compagnie, Turcaret, I, 7 dans PIED
Je promets de vous faire tirer pied ou aile du premier ministre, Gil Bl. VII, 12 dans PIED
Il s'acharna sur les entrées, et ne fit pas moins d'honneur aux petits pieds, Gil Blas, II, 1 dans PIED
Il me reçut dans sa maison sur le pied de cinquante pistoles d'appointements, Bach. de Salam. ch. 10 dans PIED
Je crus pieusement la petite fille, quoique sa réponse ne fût pas catégorique, Gil Bl. II, 1 dans PIEUSEMENT
Vos effets ont été pillés tant par les archers que par vos propres domestiques, Gil Blas, IX, 7 dans PILLER
Ajoutons à cela, que je comptais bien de lui parler avec adresse, et de lui faire avaler la pilule tout doucement, Gil Blas, VII, 4 dans PILULE
Une felouque envoyée par mes parents avec ordre de me faire pincer, Guzm. d'Alf. v, 6 dans PINCER
Si je venais à être pincé, je serais obligé de rendre gorge, et de perdre avec cela mes deux oreilles, ib. II, 4 dans PINCER
C'était un minois à piper les plus fins, j'y aurais moi-même été attrapé, Gil Bl. IV, 5 dans PIPER
Ce n'est pas, comme vous voyez, une beauté régulière ; mais elle est assez piquante, Turcaret, I, 2 dans PIQUANT, ANTE
Ils virent paraître du côté de Valence quatre ou cinq cavaliers qui piquaient à outrance, Diable boit ch. 13 dans PIQUER
Certains amis dont on peut faire son pis aller, Turc. I, 1 dans PIS
On m'apporta ma pitance, que je commençai à expédier avec beaucoup d'appétit, Gil Blas, VII, 9 dans PITANCE
Ce qui me fit prendre tant de goût à la profession [de médecin], que je ne demandai plus que plaie et bosse, Gil Bl. II, 3 dans PLAIE
Damis est un plaisant homme de vouloir avoir deux femmes, pendant que tant d'honnêtes gens sont fâchés d'en avoir une, Crisp. riv. de son maître, 11 dans PLAISANT, ANTE
Il promettait volontiers de faire plaisir, mais il ne tenait jamais ses promesses, Diable boit. ch. 13 dans PLAISIR
Je vous offre ma bourse, elle est un peu plate à la vérité ; mais vous savez qu'un chantre n'est pas un évêque, Gil Blas, I, 13 dans PLAT, ATE
Je vis des figures aussi plates que mal vêtues, Gil Blas, X, 5 dans PLAT, ATE
Envisagez la mine plate qui est derrière vous, Diable boit. 18 dans PLAT, ATE
Il ne faut pas que je laisse échapper ce cavalier de race plébéienne, lequel fend la presse en tranchant de l'homme de condition, Diable boit. t. II, ch. 7, éd. 1737 dans PLÉBÉIEN, IENNE
Il gagna le Prado, où, s'étant assis sous des arbres, il se plongea dans une profonde rêverie, Diabl. boit. ch. 21 dans PLONGER
Dès que je me vis aimé de ma maîtresse et considéré des domestiques comme celui qui faisait la pluie et le beau temps, Guzm. d'Alf. VI, 8 dans PLUIE
Si leur bonne intelligence eût duré, il serait tombé sur nous une pluie d'or, Guzm. d'Alf. VI, 6 dans PLUIE
Me regardant comme un oiseau de passage qu'elle allait incessamment perdre de vue, elle résolut de m'arracher quelque plume auparavant, Guzm. d'Alf. II, 7 dans PLUME
J'écris en vers et en prose ; je suis au poil et à la plume, Gil Blas, 8, 13 dans PLUME
Elles résolurent de plumer l'oiseau, et eurent l'adresse de lui tirer de bonnes plumes de l'aile, Guzm. d'Alf. VI, 2 dans PLUMER
J'admire le train de la vie humaine ! nous plumons une coquette, la coquette mange un homme d'affaires, l'homme d'affaires en pille d'autres, cela fait un ricochet de fourberies le plus plaisant du monde, Turcar. I, 13 dans PLUMER
Que savons-nous si Damis n'est point de ces petits scélérats qui ne se font point scrupule de la pluralité des dots ?, Crisp. riv. de son maître, SC., 11 dans PLURALITÉ
Il m'est venu dans l'esprit de vous mettre chez un vieil apothicaire de mes parents, et, qui plus est, de mes amis, Estev. Gonz. 17 dans PLUS
Laissez-nous ce soin de vous chercher des pratiques ; nous vous en fournirons tant et plus, Est. Gonz. 38 dans PLUS
Nos anachorètes visitèrent ensuite les poches des vaincus, Gil Bl. v, 2 dans POCHE
Nous aperçûmes le vieux podagre, enfoncé dans un fauteuil, un oreiller sous la tête, des coussins sous les bras, et les jambes appuyées sur un gros carreau plein de duvet, Gil Bl. II, 1 dans PODAGRE
Je ne fis que sauter, comme on dit, de la poêle à frire dans le feu, Guzm. d'Alf. I, 6 dans POÊLE
Je ne suis pas de ces poétereaux dont les pitoyables nouveautés ne font que passer sur la scène comme des ombres, le Diable boit. 14 dans POÉTEREAU
J'ose dire qu'il n'est point de barbier en Espagne qui sache mieux que moi raser à poil et à contre-poil, et mettre une moustache en papillotes, Gil Bl. II, 5 dans POIL
J'y allai l'autre jour, un peu chaud de vin ; j'étais en pointe, j'agaçais les jolis masques, Turcar. IV, 2 dans POINTE
L'orgueilleux plaisir de supplanter un rival aimé m'excite à pousser ma pointe, Gil Blas, IX, 6 dans POINTE
Entre la poire et le fromage, je lui témoignai que je serais bien aise de voir quelqu'une de ses productions, Gil Bl. VII, 13 dans POIRE
Le capitaine avait des bijoux qu'il gardait comme une poire pour la soif, Guzman d'Alf. II, 10 dans POIRE
Encore un peu de patience, me disait-il ; je vous placerai dans quelque maison où vous serez comme le poisson dans l'eau, Estev. Gonz. 9 dans POISSON
Quoique je fusse bien aise au fond de l'âme de devenir page d'un grand, je fus assez politique pour cacher ma joie, Estev. Gonz. X dans POLITIQUE
Il ressemblait à ce Balbinus d'Horace, qui louait jusqu'au polype de sa maîtresse, Est. Gonz. 36 dans POLYPE
Je dépensai en linge, en pommades et en essences, tout ce que j'avais d'argent, Gil Blas, IV, 1 dans POMMADE
Je descendis dans le jardin sans me pommader et me parfumer, je me corrigeai encore de cela, Gil Blas, IV, 2 dans POMMADER
Une nourriture simple, de pommes cuites, par exemple, vous ne seriez pas présentement tourmenté de la goutte, Gil Blas, II, 2 dans POMME
Je viens, madame, de vous acheter pour dix mille francs de glaces, de porcelaines et de bureaux : ils sont d'un goût exquis ; je les ai choisis moi-même, Turcaret, III, 4 dans PORCELAINE
La vue du port donne une nouvelle vigueur aux matelots lassés d'une longue navigation, Gil Blas, IV, 11 dans PORT
M. Oronte : Voulez-vous prendre pour cette somme ma maison du faubourg Saint-Germain. - Crispin : J'aimerais mieux de l'argent comptant. - Labranche : L'argent, comme vous savez, est plus portatif, Crispin rival, sc. 15 dans PORTATIF, IVE
Et que, si, aujourd'hui pour demain, je vous avais tout donné, vous me feriez fermer votre porte au nez, Turcaret, II, 3 dans PORTE
Un petit gentilhomme qui avait sa chaumière à deux portées d'escopette de Cinquello, Diabl. boit. ch. 19 dans PORTÉE
Le Tolédan ne put résister à la force du coup qui le porta par terre, Diable boit. ch. 15 dans PORTER
Quoiqu'il soit Italien et qu'il porte une face équivoque, il peut être un fort honnête homme, Estev. I, 7 dans PORTER
Il y a deux heures que le seigneur don Gaspard, votre frère, vous attend en jurant comme un possédé, Diable boit. VIII dans POSSÉDÉ, ÉE
Je m'arrachai les cheveux, je fus comme une possédée, Bach. de Salam. VI, 9 dans POSSÉDÉ, ÉE
J'ai affaire à un extravagant, à un possédé, Turcaret, II, 3 dans POSSÉDÉ, ÉE
Je ne me possède plus, je suis au désespoir, Turcaret, v, 14 dans POSSÉDER
Ils m'apprirent à contrefaire l'aveugle, à paraître estropié, à mettre sur les jambes des ulcères postiches, Gil Blas, liv. I, ch. 5 dans POSTICHE
Un plat de rôti nous fit quitter le pot pourri, Gil Blas, x, 3 dans POT
Il [un mendiant] pourra se servir de deux potences, et avoir un pied attaché au derrière, Guzm. d'Alf. III, 3 dans POTENCE
Je me contenterais même d'y tremper les quatre doigts et le pouce, Gil Blas, X, 10 dans POUCE
Tel fut le discours que me tint don Gabriel avec un air de persuasion qui me jeta de la poudre aux yeux, Estev. Gonz. 55 dans POUDRE
Vous savez que la livrée d'un premier ministre jette de la poudre aux yeux, Gil. Bl. XI, 6 dans POUDRE
Après avoir déchargé leurs pistolets sur les Espagnols avec tant de précipitation, qu'ils ne firent que tirer, comme on dit, leur poudre aux moineaux, Estev. Gonz. 22 dans POUDRE
Hé bien, mon poulet, me dit-il, lorsque nous fûmes hors de table, es-tu content de mon ordinaire ?, Gil Bl. X, 10 dans POULET
Sa princesse n'a pas sitôt su qu'il était captif en Barbarie, qu'elle s'est pourvue d'un autre amant, Diable boit. ch. 19 dans POURVOIR
En allant à l'hôpital où j'ai deux mots à dire au pourvoyeur de la part de mon maître, Gil Blas, II, 4 dans POURVOYEUR, EUSE
Quoi qu'il en soit, poussons notre pointe, faisons demander la dame en mariage..., Guzm. d'Alf. IV, 2 dans POUSSER
Te voilà devenu habile garçon ; il faut songer à te pousser, Gil Bl. I, 1 dans POUSSER
Je répondis que j'étais un jeune praticien, et que je ne travaillais encore que sous les auspices du docteur Sangrado, Gil Bl. II, 4 dans PRATICIEN
Enfin Rolando, fatigué d'une scène où il mettait inutilement beaucoup du sien, le prit sur un ton si haut, qu'il imposa silence à la compagnie, Gil Bl. I, 5 dans PRENDRE
Tout innocent que je suis, vous le prenez sur un ton qui ne laisse pas d'embarrasser mon innocence, Crispin rival, 14 dans PRENDRE
Don Gabriel forma le dessein de m'enlever, et prit si bien son temps et ses mesures, qu'il l'exécuta sans peine un soir que je m'en retournais toute seule à la ferme, Estev. Gonz. 55 dans PRENDRE
Que vous prenez mal votre temps, madame Jacob ! vous me voyez en compagnie..., Turc. V, 9 dans PRENDRE
Il lui prit un frisson, et il changea de visage, Diabl. boit. 20 dans PRENDRE
Ils étaient un peu ivrognes ; à cela près, fort honnêtes gens, Diable boit. 12 dans PRÈS
Le beau reproche ! il y a si longtemps ! cela est prescrit, Turc. III, 6 dans PRESCRIT, ITE
Quelquefois on y recevait aussi des traitants qui, bien loin d'être payés, comme dans leurs assemblées, pour leur droit de présence, payaient là pour avoir droit d'être présents, Gil Blas, III, 12 dans PRÉSENCE
Je suis bien plus en état de vous servir présentement que j'ai l'oreille du premier ministre, Gil Blas, XI, 13 dans PRÉSENTEMENT
D'accord, mais, entre nous, ils les vendent et les font passer pour des sucs et des pressis de viandes exquises, la Tontine, SC. VI dans PRESSIS
Venez me revoir, lorsque vous serez déterminé à quelque chose, et soyez persuadé que vous me trouverez disposé à vous prêter la main, Estev. Gonz. 31 dans PRÊTER
Et je puis me vanter d'être la première qui ait porté des pretintailles dans la ville de Valogne, Turcaret, V, 7 dans PRETINTAILLE
Votre physionomie m'a d'abord prévenu en votre faveur, Diable boit. 13 dans PRÉVENIR
Un amant dont, à la vérité, elle estimait le mérite, mais pour qui son coeur n'était point prévenu, Diable boit. 13 dans PRÉVENU, UE
On me donna une belle chambre où il y avait un bon lit, et l'on me servit comme un prince, Guzm. d'Alf. II, 6 dans PRINCE
Vous vous accoutumerez à vivre ici avec nos messieurs qui sont d'honnêtes gens ; vous serez mieux traitée qu'une princesse, Gil Blas, I, 10 dans PRINCESSE
Après quoi je m'approchai d'elle d'un air très familier, et je lui dis : Ma princesse, vous voyez un seigneur qui en a dans l'aile, Gil Blas, III, 5 dans PRINCESSE
Des Allemands déboutonnés, plus en désordre, plus pris de vin et plus barbouillés de tabac que des petits-maîtres français, Diable boit. 1 dans PRIS, ISE
Un prisonnier sans argent est un oiseau à qui on a coupé les ailes, Gil Bl. I, 12 dans PRISONNIER, IÈRE
Une garniture de quinze cent livres, que veut revendre une procureuse, Turc. IV, 12 dans PROCUREUR
Une pilule prolifique pour un vieil avocat qui doit se marier demain, Diable boit. ch. 3 dans PROLIFIQUE
La cour a chargé ce prélat éloquent de faire l'éloge funèbre d'une princesse, et il doit le prononcer dans deux jours, Diable boit. ch. 16 dans PRONONCER
C'est un vieux licencié galicien, qui, dès sa première jeunesse, a quitté sa patrie, où il ne serait jamais devenu prophète, Estev. Gonz. 10 dans PROPHÈTE
Crispin : Est-ce là M. Oronte, mon illustre beau-père ? - La Branche : Oui, vous le voyez en propre original, Crispin rival, 8 dans PROPRE
Pauvre ignorant ! s'écria Fabrice, tu ne sais pas que tout prosateur qui aspire aujourd'hui à la réputation d'une plume délicate, affecte cette singularité de style, ces expressions détournées qui te choquent, Gil Blas, VII, 3 dans PROSATEUR
Le protocole des huissiers et des notaires, Diable boit. I dans PROTOCOLE
Elle croit bonnement que je l'épouserai, mais prrr, les Amours de Nanterre, p. 92 dans PRR
Elle a une mère qui vous chérira comme la prunelle de ses yeux, vous et tous vos enfants, Guzm. d'Alf. v, 5 dans PRUNELLE
Je découvre enfin deux pucelles, ou, pour mieux dire, deux filles de cinquante ans, Diable boit. 10 dans PUCELLE
Valère : Ah ! te voilà, bourreau ! - Crispin : Parlons sans emportements. - Valère : Coquin ! - Crispin : Laissons-là, je vous prie, nos qualités, Crispin rival, 1 dans QUALITÉ
Je tournai la tête du côté que partait la voix, Gil Blas, I, 1 dans QUE
Lamela, chargé d'une grande besace qu'il n'avait point oublié d'acheter, alla pour la première fois quêter dans la ville de Cuença, Gil Bl. V, 1 dans QUÊTER
Nous aimons beaucoup mieux, ayant nos jambes de quinze ans, aller à pied qu'autrement, Est. Gonz. 46 dans QUINZE
Est-ce que l'on ne dit pas ordinairement : un tel a fait un quiproquo d'apothicaire ; ce qui suppose qu'il nous arrive souvent de nous tromper, Est. Gonz. 17 dans QUIPROQUO
C'est un garçon de quarante ans, qui a de quoi vivre, Diable boit. 10 dans QUOI
La très fidèle duègne, qui me reprocha malicieusement que j'avais bien rabattu de ma diligence, Gil Bl. IV, 2 dans RABATTRE
Tout compté, tout rabattu, je me trouvai court de quatre mille écus, Guzm. d'Alf. VI, 8 dans RABATTU, UE
Qu'il n'y en ait aussi de mauvaises [choses], c'est ce que je ne voudrais pas soutenir ; on aurait pourtant tort de me les imputer ; car, sans vanité, je crois qu'il y en aurait encore un plus grand nombre, si je n'y avais passé le rabot, Guzm. d'Alfar. Préface dans RABOT
Il racle de temps en temps une guitare, en chantant des romances de sa composition, Diable boit. 3 dans RACLER
Tout ce que je pouvais prendre sans qu'on s'en aperçût était autant de raflé, Guzm. d'Alf. II, 3 dans RAFLÉ, ÉE
Je suis d'avis de rafler les quatre cents pistoles, pour vous épargner la peine de revenir, Gil Bl. VII, 16 dans RAFLER
Je ne veux, me dit-il, que vous donner seulement une leçon pour vous mettre en état de rafler ce soir tout l'argent des autres joueurs, Guzm. d'Alf. IV, 8 dans RAFLER
Il vous a dit qu'il était veuf ! hé ! parbleu, sa femme m'a dit qu'elle était veuve ; ils ont la rage tous deux de vouloir être veufs, Turcaret, V, 10 dans RAGE
En même temps il versait du vin dans mon verre, et m'excitait à lui faire raison, Gil Bl. I, 2 dans RAISON
J'entrai dans les raisons de Sayavedra, et nous convînmes qu'il ne se montrerait point dans les rues de Bologne, Guzm. d'Alf. IV, 7 dans RAISON
Si nous ne sommes pas assez riches pour acheter une terre magnifique, nous pourrons en avoir du moins une raisonnable, Gil Blas, IX, 9 dans RAISONNABLE
Je vous avertis qu'il est fort vain : il aime à voir ramper devant lui les autres domestiques, Gil. Bl. III, 3 dans RAMPER
Remarquez comme par considération tout le monde se range pour lui faire place, Diable boit. 18 dans RANGER
Les plus petits hidalgos venaient tous les jours au château avec le plumet au chapeau et la longue rapière au côté, Est. Gonz. 27 dans RAPIÈRE
Ces trois personnes, charmées de se voir réunies après une si longue absence, ne peuvent se rassasier du plaisir de s'en donner des marques, Diable boit. 8 dans RASSASIER
Nous verrons si un jeune seigneur peut rater une conquête, Gil Bl. III, 5 dans RATER
Cet endroit-là est peut-être celui de ma pièce le plus propre à me fournir des vers pompeux ; je ne le raterai pas, sur ma parole, Diable boit. 14 dans RATER
Voilà le digne neveu de mon oncle Perez pris comme un rat dans une ratière, Gil Blas, I, 3 dans RATIÈRE
Je me donnai tant de peine, qu'à force de lui rebattre la même chose, je parvins insensiblement à lui rendre mes leçons utiles, Estev. Gonz. 46 dans REBATTRE
Sitôt qu'il [un malade du docteur Sangrado] m'entendit parler d'eau chaude, il se montra si récalcitrant contre ce spécifique qu'il se mit à jurer, Gil Blas, II, 4 dans RÉCALCITRANT, ANTE
J'ai quitté la recette des tailles de Madrid où j'ai été employé, Guzm. d'Alf. VI, 7 dans RECETTE
Je sais qu'elle vous estime, et, autant que j'en puis juger, son coeur ne gémira pas de votre recherche, Diable boit. 4 dans RECHERCHE
Il ne sait s'il doit la donner [sa fille] à un jeune procureur qui la recherche, ou bien à un fier hidalgo qui la demande, Diable boit. 17 dans RECHERCHER
Elles craignaient avec raison qu'après les avoir surprises la nuit dernière, il ne leur sût mauvais gré de la récidive, Diabl. boit. 5 dans RÉCIDIVE
Après cela, on nous réconcilia, nous nous embrassâmes, et depuis ce temps-là nous sommes ennemis mortels, Diabl. boit. 3 dans RÉCONCILIER
Labranche : Il l'a écrite [une lettre] d'une main si tremblante, que vous n'en reconnaîtrez pas l'écriture. - M. Orgon : En effet, elle n'est pas reconnaissable, Crispin rival, 7 dans RECONNAISSABLE
Un vieux soldat parvenu par son courage ou plutôt par sa patience à l'emploi de sergent dans sa compagnie vint faire des recrues à Madrid, Diabl. boit. ch. 7 dans RECRUE
Il y faisait ses enrôlements et enivrait la recrue, Diabl. boit. ch. 7 dans RECRUE
Ils reviennent d'Alger, où les pères de la rédemption les ont été racheter, Diable boit. 19 dans RÉDEMPTION
Toute ma douleur, tous mes remords sont inutiles, je ne regagnerai jamais votre confiance. - Je vous la redonne, madame, interrompis-je tout attendri, Diabl. boit. 13 dans REDONNER
Je me refis si bien dans cette maison...., Gil Blas, VIII, 1 dans REFAIRE
Je la régalai d'une sérénade, Gil Blas, IX, 6 dans RÉGALER
Demandez à Lisette de quelle manière je régale pour mon compte, et jugez par là de ce que je sais faire, lorsque je régale aux dépens des autres, Turcaret, III, 1 dans RÉGALER
Mme Oronte : Elle a peut-être une passion dans le coeur ? - Lisette : Oh ! madame, c'est la règle : quand une fille a de l'aversion pour un homme qu'on lui destine pour mari, cela suppose toujours qu'elle a de l'inclination pour un autre, Crispin rival de son maître, 5 dans RÈGLE
Une garniture de quinze cents livres, que veut revendre une fermière des regrats, Turcar. IV, 12 dans REGRAT
Vous avez les traits réguliers, le teint beau, l'air noble, de la bonne grâce dans les manières, Tontine, 17 dans RÉGULIER, IÈRE
Ce n'est pas, comme vous voyez, une beauté régulière, mais elle est assez piquante, ma foi !, Turc. I, 2 dans RÉGULIER, IÈRE
Et vous trouverez alors quelque gentilhomme capricieux ou malaisé, qui réhabilitera votre réputation par un bon mariage, Turcar. I, 1 dans RÉHABILITER
Elle est si fière qu'elle a rejeté les voeux des premiers seigneurs d'Espagne, Diable boit. 15 dans REJETER
C'était un gros garçon de vingt-huit à trente ans, un réjoui, dont l'humeur était si conforme à la mienne, que nous nous plûmes l'un à l'autre dès la première vue, Estev. Gonz. VI dans RÉJOUI, IE
Ce que je ne puis souffrir, c'est que vous soyez coiffée d'un petit chevalier joueur qui va mettre à la réjouissance les dépouilles du traitant, Turcaret, I, 1 dans RÉJOUISSANCE
Si, par malheur, il vous arrivait de retomber entre nos mains, vous seriez puni comme relaps, et, par conséquent, brûlé, Est. Gonz. 42 dans RELAPS, APSE
Une jeune dame couchée dans un lit de satin cramoisi, relevé d'une broderie d'or, Diabl. boit. 8 dans RELEVÉ, ÉE
Il ne m'échappait pas un mot qu'ils ne relevassent comme un trait admirable, Gil Bl. I, 16 dans RELEVER
Sa femme horriblement laide faisait l'adorable, et disait mille sottises assaisonnées d'un accent biscaïen qui leur donnait du relief, Gil Bl. III, 3 dans RELIEF
Il me remit dans le moment, quoique j'eusse changé d'habit, Gil Blas, III, 2 dans REMETTRE
Une tempête essuyée n'empêche pas un bon matelot de se remettre en mer, Crisp. riv. de son maître, 2 dans REMETTRE
Je suis d'avis que nous nous remettions en chemin sans perdre de temps, Gil Blas, V, 2 dans REMETTRE
À ces mots, il ramassa son épée, et, les laissant se remettre de la frayeur qu'il leur avait causée, il remonta dans son appartement, Diable boit. IV dans REMETTRE
C'est une fille que je donne à Mme la baronne pour remplacer Marine, Turcaret, II, 8 dans REMPLACER
Ce vieux renard m'écouta fort attentivement, Guzm. d'Alf. VI, 3 dans RENARD
Le sommeil m'accable, et je ne réponds pas que j'entende sans me rendormir tous les vers que vous avez à me dire, Diable boît. 14 dans RENDORMIR
Quoique renégat, il ne laisse pas d'être honnête homme, Diable boit. X dans RENÉGAT, ATE
Alors Stephani rengaina la dague, Diable boit. 9 dans RENGAINER
Je savais me rengorger, prendre un maintien grave et fier, Guzm. d'Alf. V, 4 dans RENGORGER (SE)
Il ne pouvait être tranquille, depuis qu'il avait eu le malheur de renier sa foi, Diable boit. 15 dans RENIER
Il en fut ému, il rentra en lui-même, Diabl. boit. V dans RENTRER
Docteur, me dit-elle, toute transportée, je vous fais réparation d'honneur, Est. Gonz. 39 dans RÉPARATION
Je dirai mon bréviaire tout comme un autre, et ferai fort bien mes quatre repas par jour, Est. Gonz. 28 dans REPAS
Il le mit si bien en oeuvre que nos dîners et nos soupers devinrent des repas de bernardins, Gil Blas, X, 7 dans REPAS
Je vois errer toutes leurs ombres ; elles se promènent, passent et repassent sans cesse les unes après les autres, sans troubler le profond repos qui règne dans ce lieu saint, Diable boit. 12 dans REPASSER
Sa Majesté, qui fait renfermer sur le champ Serena dans la maison des Repenties, exile le comte de Lemos, et condamne Gil Blas à une prison perpétuelle, Gil Blas, IX, 7 dans REPENTI, IE
Je me replongeai dans une affreuse rêverie, Gil Bl. IX, 5 dans REPLONGER
Vous aurez un trésor dans ce garçon-là ; je suis son répondant, Estev. Gonz. 6 dans RÉPONDANT
J'allais et venais pour eux, et c'était moi qui répondais leurs messes, Gil Blas, X, 10 dans RÉPONDRE
L'intérêt que je dois prendre à cette affaire ne vous répond que trop de la vérité de mon rapport, Gil Blas, X, 10 dans RÉPONDRE
Mon frère rira bien, quand il saura que vous [Mme Turcaret] avez pris ce nom burlesque [de comtesse], pour venir vous requinquer à Paris, Turcaret, V, 9 dans REQUINQUER (SE)
Madame, un homme en linge sale, crotté jusqu'à l'échine, et qui, sauf votre respect, a tout l'air d'un poëte, demande à vous parler, Gil Blas, III, 11 dans RESPECT
Ses archers, qui, faisant briller à mes yeux la pointe de leurs hallebardes, me tinrent en respect jusqu'à son retour, Guzm. d'Alf. VI, 2 dans RESPECT
Dès que j'eus la clef des champs, je ne demandai pas mon reste, Guzm. d'Alf. III, 1 dans RESTE
La fille d'un maréchal de Domfront ne doit pas demeurer en reste de sottises, Turcaret, V, 9 dans RESTE
Je lui jetai les bras au cou et l'accablai de remercîments ; de son côté, il ne demeura point en reste de politesse avec moi, Guzm. d'Alf. IV, 1 dans RESTE
Quand il se leva, je crus voir la résurrection du Lazare ; imaginez-vous un corps si sec, qu'en le voyant à nu on aurait fort bien pu apprendre l'ostéologie, Gil Blas, IV, 7 dans RÉSURRECTION
Il avait les cheveux nattés avec un chapeau retapé, et surmonté d'un vieux plumet feuille-morte, Est. Gonz. 1 dans RETAPÉ, ÉE
Ne me retenez point, monsieur le marquis, ne me retenez point, Turcaret, V, 9 dans RETENIR
On a beau y réussir [dans une traduction] et avoir fait des merveilles ; ce n'est jamais qu'un habit retourné, et l'honneur est toujours au premier ouvrier, Guzm. d'Alfar. Préface dans RETOURNÉ, ÉE
Nous continuâmes à nous divertir jusqu'à la nuit ; alors la veuve du docteur Garcia fit sonner la retraite, Guzm. d'Alf. VI, 4 dans RETRAITE
Il voyait, pour ainsi dire, une ignominie rétroactive pour ses aïeux, Gil Blas, VII, 12 dans RÉTROACTIF, IVE
Comme j'ai des choses à dire qui sont de la dernière importance pour la mémoire du défunt, je serais bien aise de ne les révéler qu'à sa discrète veuve, Diable boit. IV dans RÉVÉLER
Aurais-tu deviné que M. Turcaret eût une soeur revendeuse à la toilette ?, Turcaret, IV, 13 dans REVENDEUR, EUSE
Je revends à la toilette, et me nomme Mme Jacob, Turcaret, IV, 12 dans REVENDRE
L'emploi me reviendra ; je le donnerai à un autre pour le même prix, Turcaret, III, 8 dans REVENIR
N'y a-t-il pas moyen de revenir contre cet acte-là, monsieur Turcaret ?, Turcaret, IV, 8 dans REVENIR
Je suis revenu des femmes ; dans la prévention où je suis contre elles, aucune jamais ne deviendra la mienne, Estev. Gonz. 44 dans REVENIR
Une taille riche [de femme], un port majestueux, Gil Blas, X, 8 dans RICHE
La richesse de votre taille, Diable boit. 7 dans RICHESSE
Nous plumons une coquette ; la coquette mange un homme d'affaires ; l'homme d'affaires en pille d'autres ; cela fait un ricochet de fourberies le plus plaisant du monde, Turcar. I, 12 dans RICOCHET
Pour moi, qui suis une rieuse, je t'avouerai qu'un acteur parfaitement ridicule ne me divertit pas moins qu'un excellent, Gil Bl. VII, 7 dans RIEUR, EUSE
Les rieurs de Madrid en eurent pour longtemps à s'égayer, et les poëtes satiriques ne perdirent pas une si belle occasion de faire couler le fiel de leur plume, Gil Bl. XII, 5 dans RIEUR, EUSE
Celui-ci, qui ne demandait pas mieux que de se faire rire encore, recommença tout de nouveau son histoire, et y ajouta de plus, comme pour me désespérer, la mienne, Guzm. d'Alfar. I, 6 dans RIRE
Je dissimulais, et, riant du bout des dents, je lui dis que je trouvais cette aventure plaisante, Guzm. d'Alf. V, 4 dans RIRE
Au grand plaisir de mes sergents et du geôlier, qui étaient présents et qui riaient sous cape, ib. IV, 7 dans RIRE
Un avant-corps de logis bâti de rocailles et de coquillages, et tout couvert de gazon, Gil Blas, IV, 9 dans ROCAILLE
Les gueux de la vieille roche, ceux qui se font un point d'honneur de marcher sur les pas de leurs ancêtres, qui les ont élevés dans la gueuserie, Guzm. d'Alf. III, 3 dans ROCHE
Le cavalier qui faisait tant le rodomont se nommait don Luc de Ribera, Guzm. d'Alf. VI, 1 dans RODOMONT
Je me mis à tailler et à rogner à ma fantaisie ; et tout ce que je fis fut trouvé fort bien, Guzm. d'Alf. III, 9 dans ROGNER
Messieurs les hidalgos étant ordinairement roides en fait d'alliance, et gens à observer les longues et les brèves, Est. Gonz. 36 dans ROIDE ou RAIDE
Elle débita un roman avec tant d'esprit que le capitaine en fut charmé, Diable boit. 9 dans ROMAN
La patience nous échappa de part et d'autre, et nous rompîmes à l'amiable, Gil Bl. VII, 7 dans ROMPRE
Nous vîmes à la porte d'un beau château des paysans de l'un et l'autre sexe qui dansaient en rond et se réjouissaient, Gil Bl. VI, 3 dans ROND
Prenez garde qu'il est surpris par la ronde qui survient ; la voilà qui le mène en prison, Diable boit. 10 dans RONDE
Ma bourse commençait à devenir rondelette, Est. Gonz. 6 dans RONDELET, ETTE
Ils avaient devant eux chacun trente pistoles, pour le moins ; et je remarquai qu'ils jouaient rondement, Guzm. d'Alf. IV, 8 dans RONDEMENT
J'entends ronfler autour de nous, dit Leandro Perez, et je crois que c'est ce gros homme que je démêle dans un petit corps de logis, Diable boit. 16 dans RONFLER
Si je connaissais sa maîtresse, j'irais lui conseiller de le piller, de le manger, de le ronger, de l'abîmer, Turcaret, IV, 12 dans RONGER
Ah ! vieux roquentin, disais-je entre mes dents, chien de lambin, veux-tu donc me faire enrager ?, Guzm. d'Alf. II, 3 dans ROQUENTIN
Un petit roquet des plus gentils qu'elle a pris en amitié, Diabl. boit. 16 dans ROQUET
J'aperçus sur la terre un chapeau renversé sur lequel il y avait un rosaire à gros grain, Gil Blas, I, 2 dans ROSAIRE
Il demeure à deux pas de chez elle un fameux rôtisseur qui nous fournira de ce que nous voudrons avoir, Guzm. d'Alf. VI, 5 dans RÔTISSEUR, EUSE
Je devrais faire dans Paris une autre figure ; je devrais rouler carrosse, ma chère dame, Turcaret, IV, 12 dans ROULER
Le coeur plein de ressentiment, et roulant dans son esprit mille projets de vengeance, Diabl. boit. 5 dans ROULER
Il ne laissa pas de rouler encore, tant par le crédit qu'on lui fit, que par quelques pistoles qu'il emprunta, Diable boit. 20 dans ROULER
Ces sortes de poëmes entraînent la multitude, entretiennent le luxe des comédiens, et font rouler tout doucement les auteurs, Gil Bl. II, 9 dans ROULER
Tout routier qu'il était, il ne se défiait nullement d'elle, Guzm. d'Alf. I, 2 dans ROUTIER
Je voulus monter sur ma mule, qui me lança une ruade dont j'aurais été peut-être estropié toute ma vie, si j'eusse reçu le coup de plus loin, Guzm. d'Alf. II, 8 dans RUADE
Le licencié qui l'accompagne, cette face rubiconde, se nomme don Chérubin Tonto, c'est un chanoine de l'Église de Tolède, Gil Bl. VII, 13 dans RUBICOND, ONDE
C'est dans cette occasion qu'il me fit voir qu'il était consommé dans toutes sortes de rubriques, Guzm. d'Alf. VI, 3 dans RUBRIQUE
Vous mettez notre amitié à une épreuve trop rude, Diab. boit. 13 dans RUDE
J'arrivai, sur le soir, au village d'Ataquinès, avec un très rude appétit, Gil Bl. II, 7 dans RUDE
Si jamais je me brouille, ce ne sera qu'après la ruine totale de M. Turcaret, Turcaret, I, 11 dans RUINE
Nous vîmes serpenter, sur un sable plus jaune que l'or, plusieurs petits ruisseaux...., Gil Bl. V, 1 dans SABLE
C'était, comme on dit, semer sur le sable, Gil Blas, VII, 12 dans SABLE
La patronne, qui se portait aussi bien que son mari, dormait auprès de lui comme un sabot, Guzm. d'Alf. II, 3 dans SABOT
Il ne manqua pas de tirer de son sac deux ou trois contes qu'il débita d'un air imposant et bien étudié, Gil. Bl. III, 11 dans SAC
Cet ingénieux expédient fut de s'approprier, par forme d'emprunt, tout ce qui m'était revenu des saignées que j'avais faites au coffre-fort, Gil Bl. X, 11 dans SAIGNÉE
Je trompai l'attente de ces dames, qui avaient compté qu'elles feraient à ma bourse une copieuse saignée, Guzm. d'Alf. VI, 2 dans SAIGNÉE
Sache, mon ami, qu'il ne faut que saigner et faire boire de l'eau chaude ; voilà le secret de guérir toutes les maladies du monde, Gil Bl. II, 3 dans SAIGNER
Le petit secrétaire, qui avait deux ou trois ans de salle, me désarma comme un enfant, Gil Bl. IV, 9 dans SALLE
Avec la robe de frère Juan, j'avais son rosaire et ses sandales, dont je ne me fis pas un scrupule de priver l'évêque de Cuença, Gil Bl. V, 1 dans SANDALE
À ce nom redoutable, mon sang se glaça dans mes veines, Gil Blas, III, 1 dans SANG
La voix du sang se fit entendre, je me rappelai tous mes devoirs envers mes parents, Gil Bl. X, 2 dans SANG
Il prit le parti de se retirer en crevant de rage et de dépit, au lieu de rendre mille grâces au ciel de l'avoir délivré d'une si dangereuse sangsue, Guzm. d'Alf. VI, 5 dans SANGSUE
Don Vincent était un vieux seigneur fort riche, qui vivait depuis plusieurs années sans procès et sans femme, Gil Blas, IV, 1 dans SANS
Un Allemand qui perdit la vie pour avoir bu, dans une débauche, trois santés avec du tabac dans son vin, Diable boit. 12 dans SANTÉ
Il faisait voir dans le verre, montrait à tourner le sas, et révélait, pour de l'argent, tous les mystères de la cabale, Gil Bl. IV, 8 dans SAS
Je dis la bonne aventure ; je fais tourner le sas pour retrouver les choses perdues, ib. X, 18 dans SAS
Nous avions si grand'peur d'arriver trop tard chez le vieux licencié, que nous ne fîmes qu'un saut du cul-de-sac à sa maison, Gil Bl. II, 1 dans SAUT
Il faudra que tu dises que c'est Nicolette qui t'y a fait entrer, et que tu as promis de l'épouser ; si l'on veut t'obliger à tenir la parole, tu sauteras le fossé, Guzm. d'Alf. III, 11 dans SAUTER
Est-il bien possible que vous soyez ce savantissime, ce bel esprit dont la réputation est si grande en ce pays-ci ?, Gil Blas, I, 2 dans SAVANTISSIME
Je ne mets dans mon sac que des munitions de bouche, avec mes rasoirs et une savonnette, Gil Blas, II, 6 dans SAVONNETTE
Il fut arrêté par ordre de la cour, et conduit à la tour de Ségovie, où il fut mis au secret, Est. Gonz. 50 dans SECRET
C'était un de ces vieux seigneurs qui, par leurs manières galantes et polies, font oublier leur âge et savent encore plaire aux femmes, Gil Bl. I, 11 dans SEIGNEUR
Je conviens qu'il y a de fort plats seigneurs qui ne méritent guère qu'on ait de la considération pour eux ; mais ils peuvent nuire, il faut les craindre, ib. VII, 5 dans SEIGNEUR
Il lui échappa je ne sais combien de traits pleins de sel castillan, qui vaut bien le sel attique, Gil Bl. II, 5 dans SEL
Faites donc, ajouta-t-il, le serment que j'exige de vous, et retirez-vous ensuite où bon vous semblera, Estév. Gonz. 42 dans SEMBLER
En parlant ainsi, ce juge sortit de la salle avec sa séquelle, c'est-à-dire avec son secrétaire et le commissaire, Est. Gonz. 40 dans SÉQUELLE
Je crus entendre la voix d'un séraphin, lors que cet homme me dit en posant le sac sur une table : Seigneur Gil Blas, voilà ce que Mme la marquise vous envoie, Gil Bl. IV, 15 dans SÉRAPHIN
À ces mots, quelque envie qu'eût l'auteur comique de garder son sérieux, il lui est échappé un éclat de rire, Diable boit. 14 dans SÉRIEUX, EUSE
Puis, reprenant son sérieux : Gonzalez, me dit-il, si tu possèdes effectivement un si beau secret, tu seras bientôt riche, Est. Gonz. 49 dans SÉRIEUX, EUSE
Il souffla, et il sortit de sa bouche une vapeur violette qui descendit en serpentant comme un feu d'artifice, et se répandit sur la table de dona Thomasa, Diabl. boit. 6 dans SERPENTER
Si bien donc que vous allez trouver M. et Mme Oronte ?, Crispin rival, 19 dans SI
Il est entouré de mille volumes, et il en compose un où il ne met rien du sien, Diable boit. 6 dans SIEN, SIENNE
Lorsque nous eûmes mangé comme deux affamés, et bu à proportion, nous nous levâmes de table pour aller au jardin faire voluptueusement la sieste en quelque endroit frais et agréable, Gil Bl. X, 3 dans SIESTE
Je ne vois.... que des siffleurs dispersés et prêts à se répondre, Critique de Turcaret. dans SIFFLEUR, EUSE
Il acheta une grande quantité de livres solides, des livres de morale et de théologie, Estev. Gonz. 6 dans SOLIDE
Il envoya chercher un solliciteur de procès qui demeurait dans son voisinage, Guzm. d'Alf. IV, 74 dans SOLLICITEUR, EUSE
Les femmes galantes finissent souvent par où elles auraient dû commencer ; il faut que les seigneurs aiment mieux le son que la farine, Est. Gonz. 28 dans SON
Dans les villages par où nous passions, nos mulets faisaient orgueilleusement entendre leurs sonnettes, Gil Blas, XII, 12 dans SONNETTE
Comme un homme sorti d'un violent accès de fièvre, Diable boit. 5 dans SORTI, IE
Il n'est pas sot, ce Valère ; il n'est parbleu pas sot !, Crisp. riv. de son maître, sc. 13 dans SOT, OTTE
Ils furent bien sots, lorsque, s'apprêtant à se saisir de mes effets, ils apprirent qu'ils étaient à couvert, Guzm. d'Alf. VI, 3 dans SOT, OTTE
Il faut, lorsque vous aurez dîné, que, pour votre récréation, je vous fasse lire mon sottisier, Guzm. d'Alf. VI, 1 dans SOTTISIER
Je me contente de la livre pour sou, je veux dire du sou pour livre ; grâces au ciel j'exerce rondement ma profession, Gil Bl. I, 15 dans SOU
Il va marchander avec eux sou à sou, Diable boit. 17 dans SOU
Les soubrettes sont comme les bigottes, elles font des actions charitables pour se venger, Turcaret, I, 10 dans SOUBRETTE
Si ton ambition veut se borner à cette petite fortune, nous allons faire souche d'honnêtes gens, Turcaret, V, 18 dans SOUCHE
Quand ils ont passé neuf ou dix années dans une si douce servitude, Monseigneur les établit et en fait des souches d'honnêtes gens, Est. Gonz. 4 dans SOUCHE
Au lieu de m'armer contre le Pâris qui m'avait soufflé mon Hélène, je lui sus bon gré de m'en avoir défait, Gil Blas, I, 17 dans SOUFFLER
La fortune, qui voulait leur faire éprouver toute sa rigueur, soumit don Fadrique au corsaire de Tunis et don Juan à celui d'Alger, Diable boit. 15 dans SOUMETTRE
Le vieux soupirant n'a pu tenir contre les prétendus remords de sa maîtresse, Diable boit. 17 dans SOUPIRANT, ANTE
Sitôt que je témoignais la moindre répugnance à faire ce qu'ils désiraient, ils mettaient la main sur leurs sabres, et par là me rendaient plus souple qu'un gant, Estev. Gonz. 8 dans SOUPLE
M'ayant revêtu d'une vieille souquenille, ils me mirent dehors par les épaules, Gil Blas, I, 13 dans SOUQUENILLE
A-t-elle quelque bon mot à débiter, elle l'assaisonne d'un souris malin et plein de charmes, qui lui donne un nouveau prix, Gil Bl. III, 6 dans SOURIS
Du moucheur et sous-moucheur de chandelles, Gil Blas, VII, 8 dans SOUS-MOUCHEUR
Ils me firent quitter mon habillement, qui consistait en une simple soutanelle fort usée, Gil Bl. I, 7 dans SOUTANELLE
La noblesse est bien peu de chose, quand elle n'est pas soutenue par de grands biens, Bach. de Salam. III, 14 dans SOUTENIR
Ils vivaient de leur chasse dans leurs chaumières, et, par une sage économie, ils soutenaient fort bien leur noblesse, Est. Gonz. 45 dans SOUTENIR
Il n'y avait que Scipion qui fût un peu spadassin, Gil Bl. x, 2 dans SPADASSIN
Nous nous empressions à occuper les meilleures places ; c'était à qui serait auprès du bénitier ou à l'entrée de la chapelle de la station, Guzm. d'Alf. III, 5 dans STATION
Vous ressemblez trop à ce frère, pour que je sois plus longtemps la dupe de votre stratagème, Diable boit. 9 dans STRATAGÈME
Elle était si stylée à plaire aux hommes, qu'elle trouva le secret de charmer encore celui-là, Gil Blas, v. 1 dans STYLÉ, ÉE
Pour de l'esprit, continua-t-il, je ne crois pas qu'une substance céleste puisse en avoir plus que votre cousine : en un mot, c'est une personne d'un mérite accompli, Gil Bl. IV, 6 dans SUBSTANCE
Les autres ne lui donnaient que des louanges pour ainsi dire à mi-sucre, Gil Blas, x, 4 dans SUCRE
Il suait à grosses gouttes, et avait l'air d'être fatigué, Guzm. d'Alf. II, 1 dans SUER
Des oncles ou des pères qui suent sang et eau toute leur vie pour leur laisser [aux héritiers] de quoi se réjouir, Est. Gonz. 30 dans SUER
Tout ce qui se fait par la suggestion d'Asmodée, Diable boit. 1 dans SUGGESTION
Cette suivante appelée Floresta, pour avoir la liberté de lui parler plus aisément, le faisait passer pour son cousin, Diable boit. 7 dans SUIVANT, ANTE
Nous avons vu des fils de marchands et des fils de commis, qui avaient un peu d'argent et qui n'étaient pas mal faits, avoir entrée dans une des éclatantes cours de l'Europe.... il est vrai que cela est sujet à caution, et qu'aussitôt que vous êtes découvert, vous passez d'une extrémité à l'autre, Guzm. d'Alf. I, 3 dans SUJET, ETTE
La baronne : Mais, Frontin, vous me parlez-là d'un fort joli sujet. - Frontin : Je vous en réponds : aussi je la destine pour l'opéra, Turcaret, II, 1 dans SUJET
Il ne vous a point oublié, monseigneur, poursuivis-je en tirant ma bourse, voilà deux sultanins d'or qu'il m'a chargé de vous remettre, Gil Blas, v, 1 dans SULTANIN
La baronne : Le laquais de M. Turcaret est un sot, un benêt dont on ne peut tirer le moindre service ; et je voudrais mettre à sa place quelque habile homme, quelqu'un de ces génies supérieurs qui sont faits pour gouverner les esprits médiocres. - Frontin : Je vous vois venir, madame, cela me regarde, Turc. I, 9 dans SUPÉRIEUR, EURE
Mme Oronte : Un galant homme doit-il supposer des lettres ? - Valère : Supposer ? moi, madame ?, Crispin riv. de son maître, sc. 21 dans SUPPOSER
M. Damis.... vient d'arriver de Chartres : il marche sur mes pas ; j'ai pris les devants pour vous avertir, Crisp. riv. de son maître, sc. 6 dans SUR
Don Joseph était si sûr de son fait...., Est. Gonz. 14 dans SÛR, ÛRE
Une coquette surannée qui se couche après avoir laissé ses cheveux, ses sourcils et ses dents sur sa toilette, Diable boit. III dans SURANNÉ, ÉE
C'est donc ainsi que vous surprenez les gens ? qui vous croyait à Paris ?, Crisp. rival de son maître, 19 dans SURPRENDRE
Tout jaloux, tout défiant qu'il est, je suis plus difficile à surprendre que lui, Diable boit. 9 dans SURPRENDRE
A telles enseignes que j'ai ordre de commander cent bouteilles de Surène pour abreuver la symphonie, Turcaret, II, 6 dans SYMPHONIE
Toujours barbouillée de tabac : on ne la prendrait pas pour une femme de province, Turcaret, IV, 2 dans TABAC
C'était une petite personne dont la garde m'aurait donné bien de la tablature, Bachel. de Salam. VI, 8 dans TABLATURE
Les hommes portaient des habits tailladés, Est. Gonz. 8 dans TAILLADÉ, ÉE
Labranche : Tu peux te servir de ceux [des habits] de mon maître.... Qui, justement, tu es à peu près de sa taille. - Crispin : Peste ! il n'est pas mal fait, Crispin rival, 3 dans TAILLE
Le magicien fit un talisman composé des plus puissants caractères de la cabale, Diable boit. 2 dans TALISMAN
Une large bande de parchemin vierge, toute marquée de caractères talismaniques, Diable boit. 1 dans TALISMANIQUE
Je ne laissais pas de voir avec une extrême douleur fondre ainsi mon argent d'Italie, et s'en aller au bruit du tambour ce qui venait au son de la flûte, Guzm. d'Alf. VI, 3 dans TAMBOUR
Laissez-nous le soin de vous chercher des pratiques ; nous vous en fournirons tant et plus, Est. Gonz. 38 dans TANT
Il cessa de me tâter, et, changeant de discours de peur de m'inspirer quelque défiance...., Guzm. d'Alf. IV, 5 dans TÂTER
Je jugeai bien qu'il avait dessein de tâter mon esprit ; je me tins sur mes gardes et me préparai à mesurer tous mes mots, Gil Bl. VII, 2 dans TÂTER
Blanche, qui est plus noire qu'une taupe, Est. Gonz. 17 dans TAUPE
Leur conversation roula d'abord sur une course de taureaux qui s'était faite depuis peu de jours, Gil Blas, IV, 7 dans TAUREAU
L'autre, qui fait le teigneux, est un bel adolescent dont la tête est couverte d'une peau qui cache une chevelure de page de cour, Diable boit. 17 dans TEIGNEUX, EUSE
Le fatal rivage que j'ai teint du sang de mon ami et du mien, Diable boit. 15 dans TEINDRE
Il se donne pour un homme universel, parce qu'il a une légère teinture de toutes les sciences, Gil Blas, liv. XI, 5 dans TEINTURE
Quand la témérité est heureuse, elle ne trouve plus de censeurs, Diable boit. 10 dans TÉMÉRITÉ
Mon ami, sur les bons témoignages qui m'ont été rendus de vous, j'ai résolu de contribuer autant qu'il me serait possible à vous remettre sur pied, Diable boit. 20 dans TÉMOIGNAGE
Selon le témoignage d'Isben Aben, historien arabe, les générations des oiseaux, des nuées, des vents et tous les escadrons des anges se réunirent pour élever cet enfant [Mahomet], et se disputèrent cet avantage, Lett. pers. 39 dans TÉMOIGNAGE
Il dit en voyant de fort belles pêches qu'on avait servies : de mon temps, les pêches étaient bien plus grosses qu'elles ne le sont à présent ; la nature s'affaiblit de jour en jour, Gil Blas, IV, 7 dans TEMPS
Ils découvrirent un vaisseau qui venait droit à eux, voiles tendues, Diable boit. 15 dans TENDU, UE
Quelqu'un de ces génies supérieurs qui sont faits pour gouverner les esprits médiocres, et les tenir toujours dans la situation dont on a besoin, Turcar. I, 10 dans TENIR
Bon ! il y a dix ans qu'il est séparé de sa femme, à qui il fait tenir une pension à Valognes, afin de l'empêcher de venir à Paris, Turcaret, IV, 2 dans TENIR
Mon cher maître, dis-je à don Christoval, vous êtes bien épris de dona Anna ; la dame, de son côté, en tient aussi apparemment, Est. Gonz. 23 dans TENIR
Cette Lucrèce des Asturies, à qui la mauvaise mine de son tentateur prêtait de nouvelles forces, fit une vigoureuse résistance, Gil Blas, I, 3 dans TENTATEUR, TRICE
Il laissa échapper quelques paroles qui ne tombèrent point à terre, Gil Bl XII, 3 dans TERRE
Nous le tournâmes en ridicule depuis la tête jusqu'aux pieds, Guzm. d'Alf. VI, 8 dans TÊTE
Je vais tête levée par tout le monde, sans craindre que quelqu'un m'ose faire le moindre reproche, Guzm. d'Alf. I, 6 dans TÊTE
M. Oronte est homme d'esprit, homme de tête ; ce n'est point à lui qu'il faut se jouer, Crispin rival, sc. 14 dans TÊTE
Ami Santillane, me dit-elle, quand je l'eus achevé [mon récit], vous jouez, à ce que je vois, un assez beau rôle sur le théâtre du monde, Gil Bl. XII, 1 dans THÉÂTRE
Il y a si longtemps qu'il [un vieux comédien] paraît sur le théâtre, qu'il est, pour ainsi dire, théâtrifié, Diable boit. 16 dans THÉÂTRIFIÉ, ÉE
Hé ! comment veux-tu donc que je fasse ? suis-je femme à thésauriser ?, Turcaret, I, 1 dans THÉSAURISER
Ce que vous dites là change la thèse, Diable boit. 19 dans THÈSE
La dame n'était pas tigresse ; elle prêta volontiers l'oreille aux discours de la vieille, Guz. d'Alf. I, 3 dans TIGRE et TIGRESSE
Le duc de Lerme ne tient plus le timon de la monarchie, Est. Gonz. 34 dans TIMON
Aussi facilement que le timon faict retourner la navire, II, 195 dans TIMON
Ces pensées, quoique tirées d'Homère, n'en sont pas moins plates, Diable boit. 14 dans TIRÉ, ÉE
Cent écus que feu votre époux, mon intime ami, me prêta pour me tirer d'une affaire d'honneur que j'eus autrefois à Bruges, Diable boit. 4 dans TIRER
Elle me dit franchement que, ses intentions étant conformes aux miennes, elle n'avait pas dessein de tirer les choses en longueur, Guzm. d'Alf. IV, 16 dans TIRER
Je suis ravie qu'il n'ait tiré aucun avantage de son artifice, Diable boit. 4 dans TIRER
Nous prîmes congé d'eux le lendemain matin après avoir fait un partage égal de nos espèces, et nous tirâmes vers Valence, Gil. Bl. VI, 2 dans TIRER
Ayant dîné ce jour-là fort sobrement à mon auberge, pour mieux ménager ma pistole qui tirait à sa fin, Guzm. d'Alf. III, 1 dans TIRER
Trois neveux qui se sont assemblés chez lui, dès qu'ils ont appris qu'il tirait à sa fin, Diable boit. 12 dans TIRER
Aurais-tu deviné que M. Turcaret eût une soeur revendeuse à la toilette ?, Turcaret, IV, 13 dans TOILETTE
Je revends à la toilette, et je me nomme madame Jacob, Turcaret, IV, 12 dans TOILETTE
De quelle façon tu recevrais un gueux qui, tout à coup tombé des nues, viendrait te saluer au milieu d'une rue, Guzm d'Alf. III, 1 dans TOMBÉ, ÉE
Et je tombais dans le mépris des honnêtes gens, Turcaret, I, 9 dans TOMBER
Puisque vous le prenez sur ce ton-là, monsieur, je ne veux pas vous le montrer [un brillant], Turc. II, 3 dans TON
M. Trousse-Galant a mis dix mille francs à la tontine sur la tête de ce garçon-là.... voilà pourquoi nous nous intéressons pour lui, la Tontine, 24 dans TONTINE
J'interrompais leur entretien pour parler à tort et à travers, Gil Blas, I, 5 dans TORT
J'ai beau donner la torture à mon esprit, je ne devine point le sujet de plaintes que vous pouvez avoir contre moi, Crisp. riv. de son maître, sc. 12 dans TORTURE
J'épouserai Angélique.... je toucherai la dot, Crispin rival, 3 dans TOUCHER
La dame Jacinte aurait mieux aimé que le chanoine eût commencé par faire son testament ; elle lui en toucha même quelques mots, Gil Blas, II, 2 dans TOUCHER
Il avait par-dessus le marché les jambes fort tournées en dedans ; et il était si chauve qu'il ne lui restait qu'un toupet de cheveux par derrière, Gil Blas, VII, 2 dans TOUPET
Nous avons des cuisiniers qui ne savent faire aucun ragoût, à la vérité ; mais ils tirent les viandes si à propos, qu'un tour de broche de plus ou de moins, elles seraient gâtées, Turcaret, V, 7 dans TOUR
Quand tu seras prêt à partir, viens me revoir ; je te donnerai une pistole pour t'aider à faire le tour d'Espagne, Gil Bl. II, 7 dans TOUR
Savez-vous, lui dit don Luis, que vous êtes couché depuis hier matin ?... vous avez fait deux fois le tour du cadran, Diable boit. 21 dans TOUR
Je vais parcourir les quatre parties du monde, et faire quelque tour de mon métier, Diable boit. 16 dans TOUR
Je fis ce tour de main avec beaucoup de subtilité, quoique ce fût mon coup d'essai, Gil Bl. V, 1 dans TOUR
On m'a voulu donner de l'occupation sur mer ; j'ai pensé être du dernier détachement de la Tournelle, Crisp. riv. de son maître, sc. 2 dans TOURNELLE
Voilà la girouette qui va tourner !... est-ce là une femme ? elle ne contredit point !, Crispin rival, 6 dans TOURNER
Je hais la coquetterie, et je suis une tourterelle pour la fidélité, Gil Blas, IV, 7 dans TOURTERELLE
J'étais tout au mieux avec le prélat, qui, toutes les fois qu'il me rencontrait, s'arrêtait pour me parler, Estev. Gonz. 28 dans TOUT, TOUTE
J'aurais ri tout le premier de ces plaisanteries, s'il me les eût faites en particulier, Guzm. d'Alf. III, 12 dans TOUT, TOUTE
L'excès de mon zèle m'a fait trahir mon devoir, Diable boit. 4 dans TRAHIR
J'admire le train de la vie humaine ! nous plumons une coquette, la coquette mange un homme d'affaires, l'homme d'affaires en pille d'autres, Turcaret, I, 12 dans TRAIN
Je signai volontiers l'acte en question, et, par ce trait de plume qui fut le fondement de ma fortune, je me fis un heureux sort, Est. Gonz. 56 dans TRAIT
Quand tu débiterais cent impertinences, pourvu qu'avec cela il t'échappe seulement un bon mot, on oubliera les sottises, on retiendra le trait, Gil Bl. III, 4 dans TRAIT
D'où, continuant notre traite du même train, nous allâmes coucher à la ville de Daroca, Estev. Gonz. 23 dans TRAITE
Dites un peu à votre âme damnée, à ce M. Rafle, qu'il me traite plus humainement, la première fois que j'aurai besoin de lui, Turc. III, 5 dans TRAITER
Il me semblait qu'un homme qui voulait trancher du petit seigneur, ne devait pas se montrer fort sensible à la perte de ses hardes, Guzm. d'Alf. IV, 3 dans TRANCHER
Le partisan, quoique des plus roturiers de sa compagnie, tranchait du grand, Gil Blas, III, 3 dans TRANCHER
Il ne transpirait rien dans le public des mesures que les confédérés prenaient pour déplacer ce ministre, Gil Blas, XII, 8 dans TRANSPIRER
Ces deux hommes levèrent une grande trappe de bois, couverte de terre et de broussailles, qui cachait l'entrée d'une longue allée en pente et souterraine, Gil Blas, I, 3 dans TRAPPE
L'inquiétude qui me travaillait ne me permettant pas de demeurer dans la chapelle, j'en sortis, Guzm. d'Alf. VI, 4 dans TRAVAILLER
Labranche : Et toi, Crispin, travailles-tu toujours ? - Crispin : Non ; je suis, comme toi, un fripon honoraire, Crispin rival, 3 dans TRAVAILLER
Je viens de travailler à ma fortune, Crispin rival, 1 dans TRAVAILLER
M'offrant aux yeux de don Louis, tantôt travestie en homme, tantôt sous mes habits naturels...., Gil Blas, IV, 3 dans TRAVESTI, IE
Il nous servait de protecteur et d'avocat, quand il nous arrivait d'être pris au trébuchet, Guzm. d'Alfar. IV, 9 dans TRÉBUCHET
Voici la lettre de M. Orgon.... il l'a écrite d'une main si tremblante que vous n'en reconnaîtrez pas l'écriture, Crisp. riv. de son maître, 6 dans TREMBLANT, ANTE
Je vais, comme la triple Hécate, faire trois personnages différents, Gil Blas, III, 8 dans TRIPLE
Deux jeunes cavaliers jouaient ensemble aux cartes dans ce tripot où vous voyez tant de lampes et de chandelles allumées, Diable boit. 3 dans TRIPOT
Venait-elle de dépouiller un homme d'affaires, elle en partageait les dépouilles avec le premier chevalier de tripot qu'elle trouvait à son gré, Gil Bl. v, 1 dans TRIPOT
J'étais déjà capable d'entrer en troisième à l'université de Salamanque, Estev. Gonz. 1 dans TROISIÈME
Il vaut mieux faire du bien en cachette qu'à son de trompe, Est. Gonz. 6 dans TROMPE
Ma foi ! les trompeurs seront trompés ; M. Oronte est homme d'esprit, homme de tête ; ce n'est point à lui qu'il faut se jouer !, Crisp. riv. 14 dans TROMPÉ, ÉE
Il trompa leur poursuite à la faveur de l'obscurité, Diable boit. 1 dans TROMPER
Une belle voix soutenue d'une trompette, cela jette dans une douce rêverie, Turcaret, IV, 5 dans TROMPETTE
C'en est trop, madame, répliqua don Fadrigue ; je ne mérite pas que vous me regrettiez si longtemps, Diable boit. 15 dans TROP
Elle n'était pas fille à faire trophée d'une pareille observation, Gil Blas, IX, 6 dans TROPHÉE
Je me plais bien davantage à troubler les consciences qu'à les rendre tranquilles, Diable boit. 3 dans TROUBLER
Tu te troubles ?... je vois qu'on m'a dit vrai : tu es un fripon !, Crispin rival, 14 dans TROUBLER
On dit bien une troupe de bandits, une troupe de gueux, une troupe d'auteurs ; mais apprenez qu'on doit dire une compagnie de comédiens, Gil Blas, III, 10 dans TROUPE
Une trousse où étaient deux rasoirs qui semblaient avoir rasé dix générations, tant ils étaient usés, Gil Bl. II, 7 dans TROUSSE
Un alguazil et des archers sont à vos trousses ; ils vont vous chercher d'hôtellerie en hôtellerie, Bachelier, 30 dans TROUSSE
Une large ceinture de cuir, d'où pendait d'un côté un trousseau de clefs, et de l'autre un chapelet à gros grains, Gil Blas, II, 1 dans TROUSSEAU
Un choléra-morbus, vulgairement appelé un trousse-galant, emporta mon époux en moins de dix jours, Estev. Gonz. 55, dans TROUSSE-GALANT
Je trouverai bon tout ce que vous ferez, Crisp. riv. de son maître, sc. 6 dans TROUVER
Vous ne le connaissez pas ; tudieu ; c'est un homme fort délicat sur cette matière, Gil Blas, I, 1 dans TUDIEU
De sage et posé que j'étais auparavant, je devins vif, étourdi, turlupin, Gil Blas, III, 5 dans TURLUPIN
C'est un prêtre de cinquante-cinq à soixante ans, tout uni, affable et débonnaire, Est. Gonz. 6 dans UNI, IE
Comment donc, lui dit le diable, vous frémissez ? ces ombres [de morts] vous font-elles peur ? que leur habillement ne vous épouvante point.... c'est l'uniforme des mânes, Diable boit. II, 1 dans UNIFORME
Il mit hier la dernière main à une tragédie intitulée le Déluge universel ; on ne saurait lui reprocher qu'il n'a point observé l'unité de lieu, puisque toute l'action se passe dans l'arche de Noé, Diable boit. 3 dans UNITÉ
Vous êtes universel, monsieur, vous vous connaissez à tout, Turcar. III, 4 dans UNIVERSEL, ELLE
Je sers un jeune homme nommé Damis ; c'est un aimable garçon : il aime le jeu, le vin, les femmes ; c'est un homme universel, Crispin rival, 3 dans UNIVERSEL, ELLE
Des enfants de famille que les usuriers mettaient en état de faire de la dépense, Gil Bl. III, 12 dans USURIER, IÈRE
Nous avons voyagé ensemble et mangé de la vache enragée, Guzm. d'Alf. v, 1 dans VACHE
Un homme riche est toujours gracieusé des grands, quand il se rend leur vache à lait, Diable boit. 19 dans VACHE
Je jugeai par là que le public était une bonne vache à lait qui se laissait aisément traire, Gil Bl. VII, 13 dans VACHE
Je laissai la première [femme] à Séville, occupée à fondre la vaisselle d'un petit marchand orfèvre, Gil Blas, VII, 7 dans VAISSELLE
Je suis votre valet, seigneur capitaine ; je n'en ferai rien, je vous jure, Guzm. d'Alf. III, 10 dans VALET
À valeter, à ramper, à faire mille bassesses, Guzm. d'Alf. II, 9 dans VALETER
Je convertis même mon havresac en valise, et je commençai à faire un peu plus l'homme d'importance, Gil Bl. v, 1 dans VALISE
Cet animal, irrité, ainsi qu'un taureau furieux à qui l'on ouvre la barrière, enfila la venelle, et, me passant entre les jambes, m'enleva de terre, Guzm. d'Alf. III, 12 dans VENELLE
Je suis Espagnol, rien ne me semble si doux que la vengeance, Diable boit. 6 dans VENGEANCE
Il ne manquera pas de vouloir se justifier ; je l'écouterai, je le verrai venir, Diable boit. 4 dans VENIR
Peine perdue que ce travail-là.... laissons-les venir ; je ne prends pas facilement l'épouvante, Turcaret, III, 9 dans VENIR
M.Oronte : Cela ne se peut pas, madame. - Mme Oronte : D'où vient, monsieur ? - M. Oronte : D'où vient ? voulez-vous que nous manquions de parole à M. Orgon, notre ancien ami ?, Crisp. rival de son maître, 6 dans VENIR
Lesquels, ayant eu vent que quatre de leurs camarades avaient dessein de se battre, étaient accourus pour les séparer, Est. Gonz. 46 dans VENT
Lisette : Madame se déguise en Amour, peut-être ?... - Madame Turcaret : En Vénus, ma chère, en Vénus ! - Le marquis : En Vénus ! ah ! madame, que vous êtes bien déguisée !, Turc. v, 7 dans VÉNUS
Il s'était mis en réputation dans le public par un verbiage spécieux, soutenu d'un air imposant, Gil Bl. II, 3 dans VERBIAGE
Il faisait voir dans le verre, montrait à tourner le sas, Gil Blas, IV, 8 dans VERRE
Cette crainte ne m'empêcha pas de prendre plaisir à me voir agacer par de jolies dames de moyenne vertu, Guzm. d'Alf. II, 6 dans VERTU
J'avais fort ouï parler d'elles ; et la vérité est qu'elles ne passaient pas pour des vestales de la dernière sévérité, Guzm. d'Alf. VI, 4 dans VESTALE
Il vous a dit qu'il était veuf ; sa femme m'a dit aussi qu'elle était veuve ; ils ont la rage tous deux de vouloir être veufs, Turc. v, 10 dans VEUF, VEUVE
La fin de la querelle fut, qu'ils résolurent de vider leur différend à la pointe de l'épée, et deux contre deux, Est. Gonz. 46 dans VIDER
Ô Dorido, mon fils, dit le vieillard, ma fille est entre la vie et la mort, Guz. d'Alf. IV, 2 dans VIE
Il ne vieillira point dans la classe des officiers subalternes ; c'est de quoi je puis vous assurer, Diabl. boit. 5 dans VIEILLIR
Ces voleurs, remarquant que j'étais plus mort que vif, me protestèrent, pour me rassurer, qu'ils ne me feraient aucun mal, Est. Gonz. 8 dans VIF, VIVE
J'y voyais entrer à tout moment de nouveaux visages, dont il y en avait toujours quelques-uns qui me donnaient sujet de faire des remarques réjouissantes, Est. Gonz. 37 dans VISAGE
Les commis du ministre Bollanus, qui ne gardait de mesures avec personne, et qui rompait en visière à tous ceux dont l'abord lui était désagréable, Diable boit. 10 dans VISIÈRE
C'est un vivant qui ne se refuse point un plaisir qui se présente, Gil Blas, x, 8 dans VIVANT, ANTE
Nous nous joignîmes à ces vivants, ib. VIII, 14 dans VIVANT, ANTE
Oh ! monsieur, il sait trop bien vivre pour en user si familièrement avec vous, Crispin rival de son maître, 7 dans VIVRE
Si je les rencontre demain, vive Dieu ! ils verront ce qui leur arrivera, Gil Blas, v, 1 dans VIVRE
Pour dire la vérité, quoique je n'eusse aucun ressentiment contre ce seigneur, je ne fus pas fâché de lui rendre ce bon office ; voilà l'homme, Gil Blas, XI, 5 dans VOILÀ
Le bruit que faisaient les gens de don Alvar, était causé par la vue d'un gros vaisseau qui venait fondre sur nous à voiles déployées, Diabl. boit. 15 dans VOILE
Nous partîmes de grand matin de Salamanque par la voiture des capucins, portant tour à tour sur nos épaules un sac où était notre linge, Est. Gonz. 46 dans VOITURE
Quand on dit d'une rude voiture que c'est une voiture de diable, Diabl. boit. 3 dans VOITURE
Je ne doutai pas que ce ne fût une dame de la première volée, Guzm. d'Alf. II, 6 dans VOLÉE
Je ne laissai pas d'essayer de la mettre sur ses voltes, Guzm. d'Alf. VI, 1 dans VOLTE
Ils donnaient un divertissement composé de danses, de sauts et de voltiges, Bachel. de Salam. 41 dans VOLTIGE
Les paroles ne lui coûtaient rien ; quelle volubilité de langue !, Gil Bl. III, 10 dans VOLUBILITÉ
Chacun vomit feu et flamme contre l'audacieux, Diable boit. 19 dans VOMIR
Il l'emprisonna dans une chambre qui n'avait point de vue sur la campagne, Diable boit. 9 dans VUE
Je le regarde [l'avenir] dans un point de vue différent, La Tontine, sc. 12 dans VUE
J'avais des dispositions si heureuses que je profitais à vue d'oeil sous ces excellents maîtres, Guzm. d'Alf. II, 2 dans VUE
Il aura sans doute été occupé de quelque aventure galante, dit Zambullo. - Vous y êtes, reprit Asmodée ; je vais la détailler, Diable boit. 8 dans Y
Le logis sera magnifique ; je ne veux pas qu'il y manque un zéro : je le ferais plutôt abattre deux ou trois fois, Turcaret, III, 4 dans ZÉRO
Toutes les fois que quelqu'un se met d'humeur à faire quelque conte, il ne manque jamais d'y ajouter quelques zéros de sa façon, pour en dire toujours plus qu'il n'y en a, et jamais moins, Guzm. d'Alf. I, 1 dans ZÉRO