LAPLACE

Citations

Quand une personne est un peu interdite, c'est ce qu'on fait passer pour des absences d'esprit ; ce terme est fort en usage, BUFFET, Observ. p. 43, en 1668 dans ABSENCE
Nous accourcirons le temps à force d'honnestes propos, Nouv. 10 dans ACCOURCIR
C'est une merveille surprenante qu'elle [une dame] ait plus d'acquis à dix-huit années que celles qui ont trois fois son âge, BUFFET, Observ. p. 285 dans ACQUIS
Ceux qui connoissoient les adresses des chemins furent ceux qui eschapperent, Préf. dans ADRESSE
Son amant la connaissant de bonne lignée et sage, au reste de la faute que lui mesme avoit commise, ne voulut point adulterer ni estre cause ailleurs d'un mauvais mariage [il l'épousa], Nouv. 44 dans ADULTÉRER
Je m'en remets à vostre jugement, vous priant sans moquerie luy en vouloir conseiller ce qu'il en doit faire, sans regarder affection particuliere, Lett. 79 dans AFFECTION
Je vous prie de prendre ceste maison en telle affection que j'ay tousjours eue et ay la vostre, ib. 83 dans AFFECTION
Il n'y a homme, s'il est aimé d'une dame, mais qu'il sache poursuivre sagement et affectionnément...., Nouv. 9 dans AFFECTIONNÉMENT
Le plus affectionné serviteur et ami qu'elle ait, Nouv. IX dans AFFECTIONNER
Si vous avez ce que vous demandez, qui vous contraint d'en parler si affectueusement ?, Nouv. X dans AFFECTUEUSEMENT
Il n'y a amour si secrete, qui ne soit sue, ni petit chien si affeté [dressé] ni fait à la main, duquel on n'entende le japper, Nouv. LXX. dans AFFÉTÉ, ÉE
Je vous prie bien affectueusement luy donner en son dict affaire le meilleur ayde que vous pourrez, Lett. 80 dans AIDE
J'ay grant peur que sans vostre bonne aide et celle de Dieu, nous aurons bien affaire à sa fille, ib. 102 dans AIDE
L'aberration des étoiles dépend de la vitesse de leur lumière, combinée avec celle de la terre dans son orbite, Exp. IV, 17 dans ABERRATION
Quel spectacle que celui d'un vénérable vieillard [Galilée] abjurant à' genoux, contre le témoignage de sa propre conscience, la vérité qu'il avait prouvée avec évidence !, Exp. v, 4 dans ABJURER
La vérité, pour s'établir sur la terre, a souvent eu à combattre des erreurs accréditées qui, plus d'une fois, ont été funestes à ceux qui l'ont fait connaître, Exp. V, 1 dans ACCRÉDITÉ, ÉE
Pour l'observateur qui se croit immobile, l'air paraît souffler dans un sens opposé à celui de la rotation de la terre, c'est-à-dire d'orient en occident, c'est en effet la direction des vents alizés, Exp. IV, 13 dans ALIZÉ
Ces passages de Mercure sont de véritables éclipses annulaires du soleil qui nous prouvent que cette planète en emprunte sa lumière, Exp. I, 5 dans ANNULAIRE
Newton prouva que le mouvement de rotation de la terre a dû l'aplatir à ses pôles, Exp. V, 5 dans APLATIR
La rotation du sphéroïde terrestre l'aplatit à ses pôles, et cet aplatissement, combiné avec l'action du soleil et de la lune, donne naissance à la précession des équinoxes, qui, avant la découverte de la pesanteur universelle, ne paraissait avoir aucun rapport au mouvement diurne de la terre, Expos. IV, 14 dans APLATISSEMENT
L'ascension la plus utile aux sciences a été celle de Gay-Lussac, qui s'est élevé à sept mille seize mètres au-dessus du niveau des mers, hauteur la plus grande à laquelle on soit encore parvenu, Exp. I, 16 dans ASCENSION
L'homme, porté par les illusions des sens à se regarder comme le centre de l'univers, se persuada facilement que les astres influent sur sa destinée, et qu'il est possible de la prévoir par l'observation de leurs aspects au moment de la naissance, Exp. V, 1 dans ASPECT
De toutes les sciences naturelles l'astronomie est celle qui présente le plus long enchaînement de découvertes, Exp. Préface dans ASTRONOMIE
Un fluide rare, transparent, compressible et élastique, qui environne un corps, en s'appuyant sur lui, est ce que l'on nomme son atmosphère, Expos. IV, 10 dans ATMOSPHÈRE
Il est presque impossible de déterminer par l'expérience l'intensité de la force attractive des molécules des corps ; nous savons seulement qu'elle est incomparablement supérieure à l'action capillaire, qui n'est qu'une modification de cette force, Exp. IV, 17 dans ATTRACTIF, IVE
Ils [les rayons de lumière] le font voir [l'air] avec une couleur bleue qui répand une teinte de même couleur sur tous les objets aperçus dans le lointain et qui forme l'azur céleste, Expos. 16 dans AZUR
On observe, dans diverses parties du ciel, de petites blancheurs qui semblent être de la même nature que la voie lactée, Exp. I, 13 dans BLANCHEUR
Aux frayeurs qu'inspirait alors l'apparition des comètes, a succédé la crainte que, dans le grand nombre de celles qui traversent dans tous les sens le système planétaire, l'une d'elles ne bouleverse la terre, Exp. 4 dans BOULEVERSER
L'attraction et la répulsion des petits corps qui nagent à la surface des liquides sont des phénomènes capillaires que l'on peut soumettre à l'analyse, Exp. IV, 17 dans CAPILLAIRE
Séduit par les illusions des sens et de l'amour-propre, l'homme s'est regardé longtemps comme le centre du mouvement des astres, Expos. V, 6 dans CENTRE
On observe des variations périodiques dans l'intensité de la lumière de plusieurs étoiles que l'on nomme pour cela changeantes, Expos. I, 13 dans CHANGEANT, ANTE
En sorte qu'en se transportant sur ce globe, il [l'homme] connaisse par la seule dénomination de l'espace parcouru [tant de mètres] le rapport de cet espace au circuit entier de la terre, Exp. I, 14 dans CIRCUIT
Ce fut dans l'antiquité une opinion générale que le mouvement uniforme et circulaire, comme étant le plus parfait, devait être celui des astres, Expos. V, 2 dans CIRCULAIRE
Si son centre [du soleil] coïncidait avec celui de la terre, son volume embrasserait l'orbe de la lune, et s'étendrait une fois plus loin ; d'où l'on peut juger de son immense grandeur, Expos. II, 1 dans COÏNCIDER
Les comètes, que l'on a regardées pendant longtemps comme des météores, sont des astres semblables aux planètes : leurs mouvements, leurs retours sont réglés suivant les mêmes lois que les mouvements planétaires, Exp. II, 5 dans COMÈTE
L'air est compressible ; sa température étant supposée constante, sa densité est proportionnelle au poids qui le comprime, et, par conséquent, à la hauteur du baromètre, Exp. I, 16 dans COMPRESSIBLE
Il n'en existe point d'autres [que le pendule composé] dans la nature ; et les pendules simples ne sont que de purs concepts géométriques propres à simplifier les objets, Expos. III, 5 dans CONCEPT
Si l'on juge de la distance d'Uranus par la lenteur de son mouvement, il doit être aux confins du système planétaire, Expos. I, 9 dans CONFINS
Par une singularité remarquable ce maximum [de densité de l'eau] ne répond point au degré de congélation, mais au-dessus, vers quatre degrés de thermomètre, Expos. I, 14 dans CONGÉLATION
Ce que les apparences des mouvements planétaires offrent de plus remarquable, est leur changement de l'état direct à l'état rétrograde, changement qui ne peut être évidemment que le résultat de deux mouvements alternativement conspirants et contraires, Expos. I, 11 dans CONSPIRANT, ANTE
Supposons que l'on projette en l'air une pièce large et très mince dont les deux grandes faces opposées que nous nommerons croix et pile soient parfaitement semblables ; cherchons la probabilité d'amener croix une fois au moins en deux coups, Essai philos. sur les probabilités, au commencement dans CROIX
Cette erreur [l'astrologie], chère à son amour-propre [de l'homme] et nécessaire à son inquiète curiosité, est aussi ancienne que l'astronomie, Exp. V, 1 dans CURIOSITÉ
Le premier de ces astronomes [Méton] se rendit célèbre par le cycle de dix-neuf années correspondantes à 235 lunaisons qu'il introduisit dans le calendrier, Exp. V, 2 dans CYCLE
On peut croire qu'à la longue la division décimale du jour remplacera sa division actuelle qui contraste trop avec les divisions des autres mesures pour n'être pas abandonnée, Expos. I, 14 dans DÉCIMAL, ALE
De tant de monuments des arts et de l'industrie qui décoraient ces cités et qui passaient pour les merveilles du monde, il ne reste plus qu'une tradition confuse et quelques débris épars dont l'origine est le plus souvent incertaine, mais dont la grandeur atteste la puissance des peuples qui ont élevé ces monuments, Expos. V, 1 dans DÉCORER
La densité d'un corps dépend du nombre de ses points matériels renfermés sous un volume donné ; elle est donc proportionnelle au rapport de la masse au volume, Exp. III, 3 dans DENSITÉ
Au bord de la partie éclairée du disque lunaire, les montagnes se présentent sous la forme d'une dentelure qui s'étend au delà de la ligne de lumière, Exp. I, 4 dans DENTELURE
Considérons le principal de ces phénomènes, celui de l'ascension et de la dépression des liquides dans des tubes étroits, Exp. IV, 17 dans DÉPRESSION
Dans nos ports la marée emploie un peu plus de temps à descendre qu'à monter ; et, à Brest, la différence de ces deux temps est d'environ dix minutes et demie, Exposit. IV, 11 dans DESCENDRE
Quand son système [de Ptolémée] eut fait place à celui de la nature, on se vengea sur son auteur du despotisme avec lequel il avait régné trop longtemps ; on accusa Ptolémée de s'être approprié les découvertes de ses prédécesseurs, Expos. V, 2 dans DESPOTISME
Exemple remarquable des erreurs auxquelles on s'expose en cherchant à deviner les lois de la nature par les vues qu'on lui suppose, Expos. III, 5 dans DEVINER
Un milieu diaphane agit d'une manière différente sur les rayons de diverses couleurs ; c'est en vertu de cette différence qu'un rayon de lumière blanche, en traversant un prisme transparent, se décompose dans une infinité de couleurs, Expos. IV, 17 dans DIAPHANE
L'étendue des plus grandes digressions ou de ses plus grands écarts de chaque côté du soleil, varie depuis dix-huit jusqu'à trente-deux degrés, Expos. I, 5 dans DIGRESSION
Les lois générales enchaînent les uns aux autres les phénomènes qui semblent les plus disparates, Exp. IV, 14 dans DISPARATE
La première hypothèse que l'esprit humain a imaginée pour expliquer les apparences des mouvements planétaires n'a dû être qu'une ébauche imparfaite de cette théorie, Expos. I, 11 dans ÉBAUCHE
C'est à l'inclinaison de l'écliptique sur l'équateur qu'est due la différence des saisons, Expos. I, 2 dans ÉCLIPTIQUE
Le jour, que tout nous autorise à regarder comme l'un des éléments les plus constants du système du monde, Expos. IV, 14 dans ÉLÉMENT
La comparaison des degrés terrestres donne des différences qu'il est difficile d'attribuer aux seules erreurs des observations ; il paraît donc que la terre est sensiblement différente d'un ellipsoide, Expos. I, 14 dans ELLIPSOÏDE
La lune, par l'observation de ses mouvements, rend sensible à l'astronomie perfectionnée l'ellipticité de la terre, dont elle fit connaître la rondeur aux premiers astronomes par ses éclipses, Expos. IV, 5 dans ELLIPTICITÉ
La loi de la pesanteur rattache le flux et le reflux de la mer aux lois du mouvement elliptique des planètes, Expos. IV, 17 dans ELLIPTIQUE
Chaque inégalité nouvelle que l'art d'observer, en se perfectionnant, faisait découvrir, surchargeait le système de Ptolémée d'un nouvel épicycle, Exp. v, 2 dans ÉPICYCLE
La lune décrit un orbe presque circulaire autour de la terre ; mais vue du soleil, elle paraît décrire une suite d'épicycloïdes dont les centres sont sur la circonférence de l'orbe terrestre ; pareillement la terre décrit une suite d'épicycloïdes dont les centres sont sur la courbe que le soleil décrit autour du centre de gravité du groupe d'étoiles dont il fait partie ; enfin le soleil décrit lui-même une suite d'épicycloïdes dont les centres sont sur la courbe décrite par le centre de gravité de ce groupe autour de celui de l'univers, Exposit. v, 6 dans ÉPICYCLOÏDE
Copernic fut inhumé dans la cathédrale de Frauenberg sans pompe et sans épitaphe, Expos. v, 4 dans ÉPITAPHE
Hipparque reconnut que les deux intervalles d'un équinoxe à l'autre étaient inégaux entre eux et inégalement partagés par les solstices, de manière qu'il s'écoulait 94 jours et demi de l'équinoxe du printemps au solstice d'été, et 92 jours et demi de ce solstice à l'équinoxe d'automne, Expos. v, 2 dans ÉQUINOXE
La distance du centre à l'un des foyers est l'excentricité de l'ellipse, Expos. I, 2 dans EXCENTRICITÉ
L'orbe de Mars étant un des plus excentriques du système planétaire, et la planète approchant fort près de la terre dans ses oppositions, Expos. v, 4 dans EXCENTRIQUE
Les vapeurs répandues dans l'air influent considérablement sur l'extinction de la lumière ; la sérénité du ciel et la rareté de l'air rendent la lumière des astres plus vive sur les montagnes élevées, Expos. I, 16 dans EXTINCTION
La mer est dans un état ferme d'équilibre ; et, si, comme il est difficile d'en douter, elle a recouvert autrefois des continents aujourd'hui fort élevés au-dessus de son niveau, il faut en chercher la cause ailleurs que dans le défaut de stabilité de son équilibre, Exp. IV, 12 dans FERME
Quelques partisans des causes finales ont imaginé que la lune avait été donnée à la terre pour l'éclairer pendant les nuits, Exp. IV, 5 dans FINAL, ALE
Plusieurs puissances étrangères ont envoyé à Paris des savants distingués qui, réunis aux commissaires de l'Institut national, ont déterminé, par la discussion des observations et des expériences, les unités fondamentales de poids et de longueur ; en sorte que la fixation de ces unités doit être regardée comme un ouvrage commun aux savants qui y ont concouru et aux peuples qu'ils ont représentés, Expos. I, 14 dans FIXATION
Le ciel, en vertu de son mouvement diurne, se présentant dans un jour, à peu près de la même manière, à tous les points de son parallèle, il est difficile au navigateur de fixer le point auquel il répond, Expos. I, 14 dans FIXER
La position de cet arc [l'arc du méridien qui traverse la France] est si avantageuse, que les savants de toutes les nations, pour fixer la mesure universelle, n'eussent point fait un autre choix, ib. dans FIXER
Si l'on considère toutes les causes qui troublent l'équilibre de l'atmosphère, sa grande mobilité due à sa fluidité et à son ressort...., Expos. IV, 13 dans FLUIDITÉ
Une des plus fortes passions est l'amour de la vérité dans l'homme de génie, Expos. v, 4 dans GÉNIE
Les découvertes de Galilée sur la chute des graves, Expos. V, 15 dans GRAVE
On peut, sans craindre aucune erreur, admettre l'homogénéité des éléments de la matière, pourvu que l'on entende par masses égales des masses qui, animées de vitesses égales et directement contraires, se font équilibre, Expos. III, 3 dans HOMOGÉNÉITÉ
L'homogénéité de la terre étant exclue par les observations, il faut, pour déterminer sa figure, considérer la mer comme recouvrant un noyau dont les couches diminuent de densité, du centre à la surface, ib. IV, 8 dans HOMOGÉNÉITÉ
La révolution diurne du ciel ne fut qu'une illusion due à la rotation de la terre, Expos. V, 4 dans ILLUSION
La lune ne disparaît pas entièrement dans ses éclipses ; elle est encore éclairée d'une très faible lumière qui lui vient des rayons du soleil, infléchis par l'atmosphère terrestre, Exp. I, 4 dans INFLÉCHI, IE
En infléchissant les rayons du soleil, l'atmosphère nous fait ainsi jouir plus longtemps de sa présence, Exp. I, 16 dans INFLÉCHIR
Le diamètre apparent des satellites de Jupiter étant insensible, on ne peut pas mesurer exactement leur grosseur, Exp. I, 7 dans INSENSIBLE
L'intersection de l'équateur avec l'écliptique, c'est-à-dire les équinoxes, doivent, par l'action du soleil, avoir un mouvement rétrograde, Exp. IV, 14 dans INTERSECTION
Newton a proposé un moyen fort simple pour dépouiller les diamètres apparents de l'effet de l'irradiation, Exp. IV, 3 dans IRRADIATION
Notre soleil et les plus brillantes étoiles font probablement partie d'un de ces groupes, qui, vu du point où nous sommes, semble entourer le ciel et forme la voie lactée, Expos. V, 6 dans LACTÉ, ÉE
Bouguer a trouvé par l'expérience que la lumière du soleil est plus vive au centre que vers les bords, Exp. I, 76 dans LUMIÈRE
C'est dans cette possibilité d'augmenter suivant les besoins la masse ou la vitesse des corps à mouvoir que consiste la principale utilité des machines, Exposé, III, 3 dans MACHINE
Les attractions et les répulsions électriques et magnétiques décroissent en raison du carré des distances, Exposé, I, 15 dans MAGNÉTIQUE
Plus une mer est vaste, plus les phénomènes des marées doivent être sensibles, dans une masse fluide, les impressions que reçoit chaque molécule se communiquant à la masse entière ; c'est par là que l'action du soleil, qui est insensible sur une molécule isolée, produit sur l'océan des effets remarquables, Exp. IV, 11 dans MARÉE
L'un des plus grands avantages des théories mathématiques et le plus propre à établir leur certitude, consiste à lier ensemble des phénomènes qui semblent disparates, en déterminant leurs rapports mutuels, non par des considérations vagues et conjecturales, mais par de rigoureux calculs, Expos. IV, 17 dans MATHÉMATIQUE
Par ces mots [s'il avait assisté aux conseils de Dieu] qui furent taxés d'impiété, Alphonse faisait entendre que l'on était encore loin de connaître le mécanisme de l'univers, Expos. V, 4 dans MÉCANISME
Imaginons que la terre soit un sphéroïde homogène renflé à son équateur ; on peut alors la considérer comme étant formée d'une sphère d'un diamètre égal à l'axe des pôles, et d'un ménisque qui recouvre cette sphère et dont la plus grande épaisseur est à l'équateur du sphéroïde, Expos. IV, 14 dans MÉNISQUE
Sans regarder comme l'un des plus grands services que les gouvernements puissent rendre à la société l'adoption d'un système de mesures dont les divisions uniformes se prêtent le plus facilement au calcul et qui dérivent de la manière la moins arbitraire d'une mesure fondamentale indiquée par la nature elle-même...., Exposé, I, 14 dans MESURE
La longueur du pendule et celle du méridien sont les deux moyens principaux qu'offre la nature pour fixer l'unité des mesures linéaires, ib. I, 12 dans MESURE
On a trouvé le quart du méridien égal à 5 130 740 toises ; on a pris la dix-millionième partie de cette longueur pour le mètre ou l'unité des mesures linéaires...., Exposé, I, 12 dans MÈTRE
Le mètre dont la longueur est de 0 toise, 513074, ib. dans MÈTRE
Les phénomènes célestes comparés aux lois du mouvement nous conduisent à ce grand principe de la nature, savoir que toutes les molécules de la matière s'attirent mutuellement en raison des masses, et réciproquement au carré des distances, Expos. IV, 1 dans MOLÉCULE
Une montre bien réglée dans un port dont la position est connue, et qui, transportée sur un vaisseau, conserverait la même marche, indiquerait, à chaque instant, l'heure que l'on compte dans ce port, Expos. I, 12 dans MONTRE
La connaissance de ce centre [de tous les mouvements planétaires] est indispensable pour avancer dans la recherche des causes motrices, Expos. II, préface. dans MOTEUR, TRICE
La constance des moyens mouvements des planètes et des grands axes de leurs orbites est un des phénomènes les plus remarquables du système du monde, Exposé, IV, 3 dans MOYEN, ENNE
Entraînés par un mouvement commun à tout ce qui nous environne, nous ressemblons au navigateur que les vents emportent avec son vaisseau sur les mers, Expos. II, 1 dans NAVIGATEUR
Il est vraisemblable que les nébuleuses sont, pour la plupart, des groupes d'étoiles vus de très loin, et dont il suffirait de s'approcher pour qu'ils présentassent des apparences semblables à la voie lactée, Exp. V, 6 dans NÉBULEUX, EUSE
Les nébulosités qui les environnent [les comètes] et les longues queues qu'elles traînent après elles sont le résultat de la vaporisation des fluides à leur surface, Expos. I, 14 dans NÉBULOSITÉ
Si l'homme s'était borné à recueillir des faits, les sciences ne seraient qu'une nomenclature stérile, et jamais il n'eût connu les grandes lois de la nature, Exp. I, 11 dans NOMENCLATURE
En 1745, Bradley reconnut par l'observation la nutation de l'axe terrestre, Exp. V, 4 dans NUTATION
Ce qui suppose autour des comètes une atmosphère qui s'est étendue au delà du périhélie des comètes observables, Exposé, V, 6 dans OBSERVABLE
Descartes venait de substituer aux qualités occultes des péripatéticiens les idées intelligibles de mouvement, d'impulsion et de force centrifuge, Expos. V, 5 dans OCCULTE
Les guerres civiles dans lesquelles son inquiète liberté [de Rome] expira pour faire place au despotisme souvent orageux de ses empereurs, Exp. V, 3 dans ORAGEUX, EUSE
On voit autour de cette planète sept satellites se mouvoir d'occident en orient dans des orbes presque circulaires, Exp. I, 8 dans ORBE
Le mouvement du soleil dans un orbe incliné à l'équateur, ib. V, 1 dans ORBE
Après un grand nombre de tentatives continuées pendant dix-sept ans, Kepler reconnut enfin que les carrés des temps des révolutions des planètes sont entre eux comme les cubes des grands axes de leurs orbites, Exposé, II, 5 dans ORBITE
Les approximations sont d'autant plus commodes et précises, que l'on développe moins de fonctions en séries, et que les séries sont ordonnées par rapport aux puissances de quantités très petites, Instit. Mém. scienc. t. II, p. 127 dans ORDONNER
Quand un pendule, à la fin de chaque oscillation, se rencontre dans des circonstances parfaitement semblables, les durées de ces oscillations sont les mêmes, et le temps peut se mesurer par leur nombre, Exp. I, 3 dans OSCILLATION
La durée de ses oscillations [la planète Mercure] entières ou de ses retours à la même position relativement au soleil, varie depuis cent six jusqu'à cent trente jours, Expos. I, 5 dans OSCILLATION
Le principe de la coexistence des oscillations simples, que l'on doit à Daniel Bernoulli, est un de ces résultats généraux qui intéressent par la facilité qu'ils donnent à l'imagination, de se représenter les phénomènes et leurs changements successifs, ib. III, 5 dans OSCILLATION
Comme l'un de ces astres [l'étoile du matin et l'étoile du soir] ne se montrait jamais que l'autre n'eût disparu, on jugea enfin que c'était la même planète qui oscillait de chaque côté du soleil, Expos. I, 5 dans OSCILLER
On peut toujours à chaque point de sa surface [de la terre] concevoir un ellipsoïde osculateur qui se confonde sensiblement avec elle dans une petite étendue autour du point d'osculation, Exp. I, 12 dans OSCULATEUR, TRICE
L'ellipse étant une de ces courbes, sa figure allongée fit naître dans l'esprit de Kepler la pensée d'y mettre en mouvement la planète Mars, dont il avait reconnu que l'orbite était ovale, Exp. V, 4 dans OVALE
L'application du pendule aux horloges est un des plus beaux présents que l'on ait faits à l'astronomie et à la géographie, Expos. V, 4 dans PENDULE
Il existe autour du cône d'ombre terrestre une zone éclairée par une lumière qui s'affaiblit graduellement ; on lui donne le nom de pénombre, et sa largeur est égale au diamètre apparent du soleil vu du centre de la lune, Expos. I, 4 dans PÉNOMBRE
Presque toujours les taches solaires sont environnées de pénombres, renfermées elles-mêmes dans des nuages de lumière plus clairs que le reste du soleil, ib. I, 2 dans PÉNOMBRE
Le vrai système du monde, qui perçait de toutes parts dans les phénomènes, Expos. V, Préface dans PERCER
L'extrémité du grand axe de l'orbite d'une planète la plus voisine du soleil, Expos. Il, 5 dans PÉRIHÉLIE
Heureusement la jouissance de la vérité qui se dévoile et la perspective de la postérité juste et reconnaissante le consolent de l'ingratitude de ses contemporains, Exp. V, 4 dans PERSPECTIVE
La loi de la pesanteur universelle a le précieux avantage de pouvoir être réduite au calcul, et d'offrir, dans la comparaison de ses résultats aux observations, le plus sûr moyen d'en constater l'existence, Expos. IV, 1 dans PESANTEUR
La planète Uranus avait échappé par sa petitesse aux anciens observateurs, Expos. I, 9 dans PETITESSE
Tout est lié dans la nature, et ses lois générales enchaînent les uns aux autres les phénomènes qui semblent les plus disparates, Expos. IV, 13 dans PHÉNOMÈNE
Les planètes se meuvent toutes dans le même sens autour du soleil, mais avec des vitesses différentes, Exp. II, 4 dans PLANÈTE
L'homme alors s'est vu sur une planète presque imperceptible dans la vaste étendue du système solaire, qui lui-même n'est qu'un point insensible dans l'immensité de l'espace, Expos. v, 6 dans POINT
Il [d'Alembert] a fait connaître les vraies dimensions de la petite ellipse que décrit le pôle de la terre [dans la précession], Exp. IV, 13 dans PÔLE
Nous avons dans l'extrême rareté des queues des comètes un exemple frappant de la porosité presque infinie des substances vaporisées, Exp. IV, 17 dans POROSITÉ
Leurs observations [d'Aristille et de Timocharis] des principales étoiles du zodiaque firent découvrir à Hipparque la précession des équinoxes, Exp. v, 2 dans PRÉCESSION
La rotation du sphéroïde terrestre l'aplatit à ses pôles, et cet aplatissement, combiné avec l'action du soleil et de la lune, donne naissance à la précession des équinoxes, ib. IV, 13 dans PRÉCESSION
Le printemps est l'intervalle compris entre l'équinoxe du printemps et le solstice d'été, Exp. I, 2 dans PRINTEMPS
La nature de la force motrice étant inconnue, il est impossible de savoir à priori si cette force doit se conserver, Exp. III, 2 dans PRIORI (À)
La difficulté de concevoir les mouvements relatifs des projectiles au-dessus de la terre emportée par un double mouvement de rotation sur elle-même, et de révolution autour du soleil, Expos. III, 2 dans PROJECTILE
Il est infiniment peu probable que la projection primitive des planètes, des satellites et des comètes a passé exactement par leurs centres de gravité ; tous ces corps doivent donc tourner sur eux-mêmes, Expos. III, 5 dans PROJECTION
Ptolémée a rendu de grands services à la géographie en rassemblant toutes les déterminations de longitude et de latitude des lieux et en jetant les fondements de la méthode des projections pour la construction des cartes géographiques, Expos. v, 3 dans PROJECTION
On voit quelquefois les satellites passer sur le disque de Jupiter et y projeter leur ombre qui décrit alors une corde de ce disque, Expos. I, 7 dans PROJETER
La proportionnalité de la force attractive aux masses est démontrée sur la terre par les expériences du pendule, Expos. IV, 16 dans PROPORTIONNALITÉ
La direction exacte des faces de leurs pyramides [des Égyptiens] vers les quatre points cardinaux donne une idée avantageuse de leur manière d'observer, Exp. v, 1 dans PYRAMIDE
Suivant les pythagoriciens, non-seulement les planètes, mais les comètes elles-mêmes sont en mouvement autour du soleil, Exp. v, 1 dans PYTHAGORICIEN, IENNE
On nomme quantité de mouvement le produit de la masse par la vitesse ; c'est aussi ce que l'on entend par force d'un corps, Exp. III, 3 dans QUANTITÉ
On peut à une force quelconque en substituer deux autres dont elle serait la résultante, Exp. III, 1 dans QUELCONQUE
Le fluide qui nous la renvoie [la lumière zodiacale] est extrêmement rare, puisque l'on aperçoit les étoiles au travers, Exp. I, 2 dans RARE
Il est nécessaire que le ressort du fluide atmosphérique diminue dans un plus grand rapport que le poids qui le comprime, et qu'il existe un état de rareté, dans lequel ce fluide soit sans ressort, Expos. IV, 10 dans RARETÉ
C'est une loi générale de la nature, que la réaction est égale et contraire à l'action, Expos. IV, 1 dans RÉACTION
La considération de la stabilité de l'équilibre d'un système de molécules réagissantes les unes sur les autres par leurs forces attractives...., Exp. IV, 17 dans RÉAGISSANT, ANTE
Quelquefois, dans l'intervalle de sa disparition le soir à sa réapparition le matin, on voit la planète [Mercure] se projeter sur le disque du soleil sous la forme d'une tache noire qui décrit la corde de ce disque, Expos. I, 5 dans RÉAPPARITION
De là il suit que, les carrés des moyens mouvements étant réciproques aux cubes de ces axes, si le mouvement de Saturne se ralentit par l'action de Jupiter, celui de Jupiter doit s'accélérer par l'action de Saturne, Exp. IV, 3 dans RÉCIPROQUE
Le mouvement de la lune s'accélère quand celui du soleil se ralentit, et réciproquement, Expos. I, 4 dans RÉCIPROQUEMENT
On aura, à l'instant du milieu de l'éclipse, les distances rectilignes de Jupiter à la terre et au soleil, en parties de la distance du soleil à la terre, Expos. I, 7 dans RECTILIGNE
Les forces parallèles pouvant être supposées se réunir à une distance infinie, elles sont réductibles à une résultante égale à leur somme et qui leur est parallèle, Expos. III, 3 dans RÉDUCTIBLE
Le flux et le reflux sont insensibles dans les petites mers, telles que la mer Noire et la mer Caspienne, Expos. IV, 10 dans REFLUX
En passant d'un milieu dense dans un autre, la lumière s'y réfracte, de manière que les sinus d'incidence et de réfraction soient en raison constante, Exp. IV, 17 dans RÉFRACTER
Descartes, le premier qui ait publié la vraie loi de la réfraction ordinaire, que Képler et d'autres physiciens avaient inutilement cherchée, Instit. Mém. scienc. 1809, p. 309 dans RÉFRACTION
Le rayon le plus réfrangible est le violet, ensuite l'indigo, le bleu, le vert, le jaune, l'orange et le rouge, Expos. I, 16 dans RÉFRANGIBLE
Pour nous élever au principe régulateur de ces mouvements [des corps célestes], Expos. V, préface. dans RÉGULATEUR, TRICE
De toutes les figures rentrantes, la figure sphérique est la plus simple, puisqu'elle ne dépend que d'un seul élément, la grandeur de son rayon, Exp. I, 14 dans RENTRANT, ANTE
Tout porte à croire que, dans l'état gazeux, non-seulement l'influence de la figure des molécules, mais encore celle de leurs forces attractives est insensible par rapport à la force répulsive de la chaleur, Exp. IV, 17 dans RÉPULSIF, IVE
On peut, à deux forces composantes, substituer leur résultante ; et, réciproquement, on peut, à une force quelconque, en substituer deux autres dont elle serait la résultante, Exp. III, 1 dans RÉSULTANT, ANTE
La résultante de toutes les actions du fluide sur ce corps passe par le centre de gravité du volume de fluide déplacé, ib. III, 4 dans RÉSULTANT, ANTE
Et maintenant que nous connaissons la cause des petits mouvements de ces périhélies, nous devons regarder cette loi comme étant rigoureuse, Exp. IV, 16 dans RIGOUREUX, EUSE
La solution rigoureuse de ce problème surpasse les moyens actuels de l'analyse, ib. IV, 3 dans RIGOUREUX, EUSE
On a conclu de l'observation suivie des taches, que la durée de la rotation du soleil est d'environ vingt-cinq jours et demi, Exp. I, 2 dans ROTATION
La rotation de la terre ne peut être sensible à sa surface que par les effets de la force centrifuge, qui aplatit le sphéroïde terrestre aux pôles, et diminue la pesanteur à l'équateur, ib. II, 4 dans ROTATION
Après avoir honoré sa vie par des travaux utiles aux sciences et à l'humanité, par ses vertus et par un noble caractère, il [Bailly] périt victime de la plus sanguinaire tyrannie, Exp. V, 1 dans SANGUINAIRE
Les sciences, sans bornes comme la nature, s'accroissent à l'infini par les travaux des générations successives, Exp. V, 5 dans SCIENCE
Graham, fameux horloger anglais, construisit un grand secteur avec lequel Bradley reconnut en 1737 l'aberration des étoiles, Exp. V, 4 dans SECTEUR
Le spectacle du ciel dut fixer dans tous les temps l'attention des hommes, surtout dans ces heureux climats où la sérénité de l'air invitait à l'observation des astres, Exp. V, 1 dans SÉRÉNITÉ
L'homme a porté ses regards dans l'avenir ; et la série des événements que le temps doit développer s'est offerte à sa vue, Expos. I, 11 dans SÉRIE
Maintenant que l'on cherche à tout ramener aux notions et aux expressions les plus simples, on commence à ne plus considérer les signes du zodiaque, et à marquer la position des astres sur l'écliptique par leur distance à l'équinoxe, Expos. V, 1 dans SIGNE
C'est dans le premier quart de la circonférence que se forment les sinus et généralement toutes les lignes que la trigonométrie emploie, Exp. I, 12 dans SINUS
L'astronomie n'est pas moins redevable à la Société royale de Londres, dont l'origine est, de quelques années, antérieure à celle de l'Académie des sciences, Exp. V, 4 dans SOCIÉTÉ
Dans son mouvement relatif autour de la terre, la lune est sollicitée par une force égale à la somme des masses de la terre et de la lune, divisée par le carré de leur distance mutuelle, Exp. IV, 1 dans SOLLICITER
Sa solution [de Newton] du problème de la précession des équinoxes, quoique fort ingénieuse, et malgré l'accord apparent de son résultat avec les observations, est défectueuse à plusieurs égards, Exp. V, 5 dans SOLUTION
En prenant pour unité la densité d'une substance quelconque à une température constante, par exemple le maximum de densité de l'eau distillée, la densité d'un corps sera le rapport de son poids à celui d'un pareil volume d'eau réduite à ce maximum ; ce rapport est ce que l'on nomme pesanteur spécifique, Expos. III, 3 dans SPÉCIFIQUE
Si, pendant une belle nuit et dans un lieu dont l'horizon soit à découvert, on suit avec attention le spectacle du ciel, on le voit changer à chaque instant, Expos. I, 1 dans SPECTACLE
Sans les spéculations des Grecs sur les courbes que forme la section du cône par un plan, ces belles lois [de Képler] seraient peut-être encore ignorées, Expos. v, 4 dans SPÉCULATION
La surface de la terre est convexe, et sa figure est peu différente d'une sphère, Expos. I, 1 dans SPHÈRE
De toutes les figures rentrantes, la figure sphérique est la plus simple, puisqu'elle ne dépend que d'un seul élément, la grandeur de son rayon, Exp. I, 12 dans SPHÉRIQUE
Ces masses [les vapeurs séparées du soleil primitif par le refroidissement] ont dû prendre une forme sphéroïdique, avec un mouvement de rotation dirigé dans le sens de leur révolution, dans Ann. du Bur. des longit. 1867, p. 443 dans SPHÉROÏDIQUE
La pesanteur est perpendiculaire à la surface des eaux stagnantes et par conséquent horizontales, Exp. III, 4 dans STAGNANT, ANTE
On verra l'astronomie rester un grand nombre de siècles dans l'enfance ; en sortir et s'accroître dans l'école d'Alexandrie ; stationnaire ensuite jusqu'au temps des Arabes, se perfectionner par leurs travaux ; enfin, abandonner l'Afrique et l'Asie où elle avait pris naissance, se fixer en Europe et s'élever en moins de trois siècles à la hauteur où elle est maintenant parvenue, Exp. 5, Préface dans STATIONNAIRE
Ce tableau de la plus sublime des sciences naturelles [astronomie], toujours croissant au milieu même des révolutions des empires, pourra consoler des malheurs dont les récits remplissent les annales de tous les peuples, Exp. v, préface dans SUBLIME
La préférence de Newton pour la synthèse peut s'expliquer par l'élégance avec laquelle il a pu lier sa théorie des mouvements curvilignes aux recherches des anciens sur les sections coniques, et aux belles découvertes qu'Huyghens venait de publier suivant cette méthode, Exp. v, 5 dans SYNTHÈSE
La synthèse géométrique a la propriété de ne faire jamais perdre de vue son objet, et d'éclairer la route entière qui conduit des premiers axiomes à leurs dernières conséquences, ib. v, 5 dans SYNTHÈSE
Les satellites de Jupiter forment autour de lui un système semblable à celui des planètes autour du soleil, Expos. IV, 6 dans SYSTÈME
Lorsque les deux marées lunaire et solaire coïncident, la marée composée est plus grande ; ce qui produit les grandes marées vers les syzygies, Expos. IV, 11 dans SYZYGIE
L'heureuse invention du télescope nous a mis à portée de vérifier cette explication [que pendant le jour les étoiles n'étant qu'effacées ne cessent pas de luire] en nous faisant voir les étoiles au moment où le soleil est le plus élevé, Exp. I, 1 dans TÉLESCOPE
Considérations fondées sur les observations télescopiques, Exp. v, 6 dans TÉLESCOPIQUE
Le temps est pour nous l'impression que laisse dans la mémoire une suite d'événements dont nous sommes certains que l'existence a été successive, Exp. I, 3 dans TEMPS
Ce qui achève de démontrer l'identité de la tendance de la lune vers la terre avec la pesanteur, c'est qu'il suffit, pour avoir cette tendance, de diminuer la pesanteur terrestre, suivant la loi générale de la variation de la force attractive des corps célestes, Exp. IV, 1 dans TENDANCE
Les théorèmes de Huyghens sur la force centrifuge suffisaient pour reconnaître la loi de la tendance des planètes vers le soleil, Exp. II, 1 dans THÉORÈME
On peut accroître la probabilité d'une théorie, soit en diminuant le nombre des hypothèses sur lesquelles on l'appuie, soit en augmentant le nombre des phénomènes qu'elle explique, Exp. IV, 15 dans THÉORIE
Quelques périodes fondées sur de très longs intervalles de temps et d'heureuses conjectures sur la constitution de l'univers mêlées à beaucoup d'erreurs, formaient toute leur astronomie théorique [des anciens, avant l'école d'Alexandrie], Expos. v, 2 dans THÉORIQUE
L'apparition des comètes suivies de ces longues traînées de lumière, a pendant longtemps effrayé les hommes, Exp. I, 12 dans TRAÎNÉE
Puisque la évolution diurne du ciel n'est qu'une illusion produite par la rotation de la terre, il est naturel de penser que la révolution annuelle du soleil emportant avec lui toutes les planètes, n'est pareillement qu'une illusion due au mouvement de translation de la terre autour du soleil, Expos. II, 1 dans TRANSLATION
Les nombreux calculs qu'exigèrent toutes ces recherches, firent naître dans ses mains [d'Hipparque] la trigonométrie sphérique, Exp. V, 2 dans TRIGONOMÉTRIE
Si l'on prend pour unité la longueur du pendule à secondes à l'équateur, Instit. Mém. Acad. sc. t. III, p. 490 dans UNITÉ
La planète Uranus avait échappé par sa petitesse aux anciens observateurs ; Flamsteed à la fin du dernier siècle, Mayer et Lemonnier dans celui-ci, l'avaient déjà observée comme une petite étoile, Exp. I, 9 dans URANUS
La découverte de la planète Uranus, faite par Herschel, en 1781, ib. v, 4 dans URANUS
Les grandes variations du système du monde ne sont pas moins intéressantes à connaître que les révolutions des empires, Expos. v, 3 dans VARIATION
Les variations séculaires de l'excentricité de l'orbe terrestre en produisent de correspondantes dans le moyen mouvement de la lune, Instit. Mém. scienc. t. II, p. 128 dans VARIATION
Si la verge du pendule est d'acier, il est à craindre que l'effet du magnétisme terrestre ne se complique avec celui de la pesanteur, Exp. I, 12 dans VERGE
Les vibrations de l'air produisent les sons, qui, suivant la promptitude ou la lenteur des vibrations, sont aigus ou graves, Exp. I, 14 dans VIBRATION
Ils [les Arabes] donnèrent une attention particulière à la mesure du temps par des clepsydres, par d'immenses cadrans solaires, et même par les vibrations du pendule, Expos. v, 3 dans VIBRATION
Dans la vie, le jour est l'intervalle de temps depuis le lever jusqu'au coucher du soleil, Exp. I, 3 dans VIE
Le principe des vitesses virtuelles, principe dont on est redevable à Jean Bernoulli, Exp. III, 3 dans VIRTUEL, ELLE
La vitesse de la terre varie dans les diverses saisons de l'année ; elle est d'un trentième environ plus grande en hiver qu'en été, Exp. III, 2 dans VITESSE
Les vitesses moyennes des planètes sont réciproques aux racines carrées de leurs moyennes distances au soleil, ib. II, 4 dans VITESSE
Une lumière blanche, de figure irrégulière et à laquelle on a donné le nom de Voie lactée, entoure le ciel en forme de ceinture, Exp. I, 13 dans VOIE
Si, pendant une belle nuit et dans un lieu dont l'horizon soit à découvert, on suit avec attention le spectacle du ciel, on le voit changer à chaque instant, Exp. I, 1 dans VOIR
L'heureuse invention du télescope... en nous faisant voir les étoiles au moment même où le soleil est le plus élevé, ib. dans VOIR
Cette voûte bleue à laquelle les astres nous semblent attachés, est fort près de nous ; elle n'est que l'atmosphère terrestre au delà de laquelle ces corps sont placés à d'immenses distances, Exp. I, 14 dans VOÛTE
À l'équateur.... le soleil s'élève, à midi, jusqu'au au zénith dans les équinoxes, Exp. I, 2 dans ZÉNITH
Les taches du soleil sont presque toujours comprises dans une zone de sa surface dont la largeur, mesurée sur un méridien solaire, ne s'étend pas au delà de 34 degrés, de chaque côté de son équateur, Exp. 1, 2 dans ZONE