LANFRANC

Citations

Trop grant multitude de humeurs par voye d'assemblement ou dérivation, f° 48 dans DÉRIVATION
[Les côtes] obeissent par devant à l'eslargissement et à la constriction du ventre, f° 31 dans ÉLARGISSEMENT
Morphée et albaras [sortes de lèpres] s'entredifferent et s'accordent ; car ils s'accordent pour ce que.... ilz s'entredifferent pour ce que..., f° 43, verso. dans ENTRE-DIFFÉRER
[Substances qui] ont une proprieté fumeuse qui nuist à la teste, f° 15, verso. dans FUMEUX, EUSE
Ce boire [une certaine tisane] n'enfle pas et rabat les fumositez, f° 15, verso. dans FUMOSITÉ
Furfures sont unes escailles qui viennent ou cuir [de la tête], f° 41, verso. dans FURFURES
La gilbosité qui vient par deslouement des spondilles [vertèbres] ne reçoipt point de cure, puis que elle est confermée, f° 56 dans GIBBOSITÉ
Foilles de gourde, racine de fenugrec, f° 13 dans GOURDE
Gouverne le malade o [avec] bon regime, et purge souvent melencolie, f° 58 dans GOUVERNER
Et du costé destre et senestre de la canne du polmon sont grosses voines qui sont appelées organiques ou guides, f° 28, verso. dans GUIDE
Vers le coude se monstre apertement la basilique que l'en appelle la epatique, f° 30 dans HÉPATIQUE
C'est [la lèpre] une maladie contagieuse et heritiere, car elle passe d'un à autre et en heritage, f° 44 dans HÉRITIER, IÈRE
Il [Dieu] crea en homme membres consemblables de proporcions incomprehensibles à entendement, f° 1 dans INCOMPRÉHENSIBLE
Chauveté [par vieillesse] est incurable, se les cheveux ne cheent [tombent] par cause de maladie, f° 40, verso. dans INCURABLE
Le mire [médecin], devant parfait nettoiement du panicle [périoste], consolida la plaie dehors ; dont le panicle s'endaigna, et fu cause de spasme, f° 20 dans INDIGNER
Injection de oille rosat, f° LVIII, verso. dans INJECTION
Si la sajete est en partie reposte entriquée que tu ne le puisses veoir, f° 27, verso. dans INTRIGUER
Lascheté ou foiblesse des voines et des arteres, f° 14 dans LÂCHETÉ
La fistule du lacrimel, f° LVII, verso. dans LACRYMAL, ALE
Le liseur de cest livre, f° 15 dans LISEUR, EUSE
Ung muscle longuet, f° 28 dans LONGUET, ETTE
La fistule du lacrimel [fistule lacrymale] vient des humeurs qui.... font une bocette comme ung lupin, pour quoy aucuns l'appellent lupin, f° LVII, verso. dans LUPIN
De la dislocacion de la machouere, f° CIII, verso. dans MÂCHOIRE
En chascun bras sont quatre voines manifestes, f° 30 dans MANIFESTE
Maturatif accroist l'appostume, se le corps n'est pas net, f° 50, verso. dans MATURATIF, IVE
Si comme la flambe de la meche s'estaint quand l'oille [l'huile] ou la gresse luy fault, f° 32 dans MÈCHE
La cure de ceste maladie est mescogneue à moult renommez mires [médecins], f° 59 dans MÉCONNAÎTRE
Je mis par-dessus un drappel delié moillié en mesme l'oille et vinaigre, f° 26, verso. dans MÊME
Doncques est-il [le malade] aidé [par la saignée] miraculeusement, f° 71, verso. dans MIRACULEUSEMENT
Qu'il [le blessé] ait son lit qui soit molet, affin que le membre ne sueffre point de labour, f° 5, verso dans MOLLET, ETTE
Nerf est ung instrument sensible et motif, f° 9 dans MOTIF
Oing les [cheveux] o [avec] muscilaige de semence de lin, f° 38 dans MUCILAGE
[Cavité] plaine de aucuns muscelages, f° 107, verso. dans MUCILAGE
Humeur muscilagineuse, f° 46, verso. dans MUCILAGINEUX, EUSE
La tierce maniere de chauveté advient par negligence de garde des cheveux et du cuir, f° 41 dans NÉGLIGENCE
Spasme est une maladie nerveuse, ouquel spasme les nerfs sont retrais, f° 20 dans NERVEUX, EUSE
Le mire [médecin], devant parfait nettoiement du panicle [périoste], consolida la plaie dehors, f° 20 dans NETTOIEMENT
Spondille [vertèbre] est ung os percé au milieu, par lequel pertuis la nuque passe, f° 33 dans NUQUE
La nuque qui vient de la cervelle ainsi comme le ruisseau de la fontaine, ib. verso. dans NUQUE
Lesquels [ligaments de la tête et du col] se ilz fussent fors, ilz n'obeisissent pas legierement à mouvement, f° 28 dans OBÉIR
Ce sang [épanché sur la dure-mère dans les plaies de tête] n'est pas englué en la substance de la mere si comme en appostumes ; pour quoy il obeit plus à l'expulsion de nature, et mieulx obeit à l'atraction de medecine, f° 26 dans OBÉIR
Et qui me objetteroit comme le sang et l'ordure se puet oster sans lever l'os, qui est entrée par la fente du test sur la dure mere, je respons...., f° 26 dans OBJECTER
Aussi a il aultre chose plus occulte, que ainsi chascune herbe a sa propre vertu, f° 110, verso. dans OCCULTE
L'orbite c'est la concavité ossueuse de l'ueil, f° 72, verso. dans OSSEUX, EUSE
Le chief [la tête] est en trois parties : la premiere partie, charnue ; la seconde ossue ; la troisieme c'est cervelle, f° 21 dans OSSU, UE
Paralesie et trembleur, f° 46, verso. dans PARALYSIE
Passules [en latin passulae] mondées de leurs pepins, f° 39, verso. Acinus, pepion, dans le Glossaire publié par Labbe. dans PEPIN
Percussion de aucune chose non trenchant ou poignant, f° 11 dans PERCUSSION
Massacumia, c'est ce dont les pos de terre sont plombez, qui viennent d'oultre mer, f° LXV, verso. dans PLOMBER
Se la matiere est dure et la boce pendant.... encise selon le long du membre, mais garde que tu ne touches à la pouche dont la boce est envelopée, f° 58, verso dans POCHE
Je pouldroie la plaie de la teste o [avec] ceste pouldre, f° 25, verso. dans POUDROYER
L'os de l'ajutoire [humérus] vers le coude a deux eminences.... et sont toutes deux si comme la moitié d'une poulie, f° 29 verso. dans POULIE
Cestui livre n'est pas tant seulement pour les professeurs de cest art [chirurgie], mais pour...., f° 39 dans PROFESSEUR
Jà soit ce que la cure se prolongue, ne cesse pas de ceste cure, f° 12 dans PROLONGER
Es oignemens la porporcion des poudres, de l'uile et de la cire, f° 119 dans PROPORTION
Retourne le nez [à demi tranché] adroit en sa forme, en proporcionant les narrilles en leur droit point si comme elles souloient, f° 27 dans PROPORTIONNER
Science de proporcionner [les médicaments], f° 119, verso. dans PROPORTIONNER
La quelle action proprietaire [spéciale d'une herbe] est impossible à estre trouvée en aultre herbe, f° 110, verso dans PROPRIÉTAIRE
Son sang subtil et son mouvement pulsatif [d'une artère], f° 22 dans PULSATIF, IVE
Se tout l'ueil est rouge.... il y a pointure nuysible, et pulsacion, et affluence de larmes, f° 75 dans PULSATION
Autrement ne sont pas curées les plaies, se les membres ne sont ramenez en leur nature, f° 12 dans RAMENER
Serpigo est une aspreté qui rampe çà et là, f° 43 dans RAMPER
La rasquette du pié est composte de quatre os lyés ensemble avenamment, f° 37, verso. dans RAQUETTE
Ceste ointure rectefie et aide les lieux par où la doleur doit monter en la teste [dans une piqûre de nerfs], f° 9, verso. dans RECTIFIER
Le certain de la bonne reduction [d'une luxation], f° 108 dans RÉDUCTION
Souvent avient [dans les plaies de poitrine] que le sang et la boe [le pus] cheent [tombent] dessoubz sur la reflexion du dyafregme, f° 33 dans RÉFLEXION
Medicines regeneratives, f° 117 dans RÉGÉNÉRATIF, IVE
Mondefier, regenerer et cicatrizer, f° 119 dans RÉGÉNÉRER
Comme il advient au regnart que son poil chiet une fois l'an, aussi est appelé le choir des cheveux allopice, f° 38, verso. dans RENARD
[Dans une plaie compliquée] oster la douleur, mondefier la boe, après rengendrer chair, et au darrenier cicatrizier, f° 9 dans RENGENDRER
En cure de toutes plaies dont les os sont plaiés, que jamais la char ne soit consoudée par mire, se l'os n'est plainement reparé avant, f° 10, verso. dans REPARER
Le repercutif ne puet pas debouter toute la matiere, f° 50, verso. dans RÉPERCUSSIF, IVE
Les repercussis, ib. dans RÉPERCUSSIF, IVE
Se nulle de ces causes ne te deffent, repercute chault apostume en la maniere que nous dirons, f° 50, verso. dans RÉPERCUTER
La maturasion du residu [de l'apostume], f° 116, verso. dans RÉSIDU
Resolutif en ung corps non net attrait plus qu'il ne dissoult, f° 50, verso. dans RÉSOLUTIF, IVE
Resplendissant si comme pierre precieuse, f° LXVII dans RESPLENDISSANT, ANTE
Et se gise le malade, tant que la restauration [après la réduction d'une luxation] soit bien ferme, p. 108 dans RESTAURATION
La rectine, f° 73 dans RÉTINE
Froit est mordant des ulceres, et fait doleur sans boe [pus], et reddeur, et froidures fievreuses et spames, f° 10 dans ROIDEUR ou RAIDEUR
Une jointure qui va au long de la teste, de la commissure du coronal jusques darriere, et est appellée sagitelle, f° 21 verso dans SAGITTAL, ALE
Scarifier le cuir du chief, f° 40 dans SCARIFIER
La sclirotique, f° 73 dans SCLÉROTIQUE
Les nerfz de la teste sont appelez sensibles, et si ne sont ilz pas du tout sans mouvement, f° 28 dans SENSIBLE
Ulcere parfont est curé en gectant dedens jusques au fons avec la siringue des lavemens, f° 17 dans SERINGUE
Et de la baselique qui vient dessoubz l'aisselle, sont departiz deux rains [rameaux], et chascun a sa singularité [son usage spécial], f° 30, verso. dans SINGULARITÉ
Le dyafregme est ung instrument qui sert au cuer ainsy comme les soufflès des fevres qui reçoivent l'air en ouvrant et en cloant, f° 32 dans SOUFFLET
Quant il [un mélange] sera osté du feu et meu longuement de l'espatule, f° 10, verso. dans SPATULE
Se nulz de ces membres spermatiques [membres formés originairement dans la matrice] soit coppé, il ne puet estre restoré de vraye restauracion, f° 7 dans SPERMATIQUE
Le souverain des philozophes dist que embrion est engendré du sparme et du sang d'omme en la menstrue de la femme, f° 6, verso. dans SPERME
Et est appellée [la veine basilique] en la main senestre splenatique, f° 30 dans SPLÉNÉTIQUE
Nul resolutif o [avec] stipticité, f° 112 dans STYPTICITÉ
Quand le corps [humeur] meslé est sublimé par adustion, f° 47, verso. dans SUBLIMER
Et se il [le blessé] n'acelle pas [ne va pas à la selle] de sa nature, fay luy clistere ou subpositoire, f° 12, verso. dans SUPPOSITOIRE
Le test [crâne] est compost de deux tables plaines et legeres, f° 21 dans TABLE
Et est blanche [la cervelle], pour ce que elle puisse mieux recepvoir les dispositions des choses sentenciées comme une tablette blanche, f° 22, verso. dans TABLETTE
Il [un emplâtre] oste taiches et asubtille cicatrices...., f° 47 dans TACHE
Tu cognoistras male complexion en la plaie, se tu vois la pel d'environ la plaie trop rouge et chaulde à taster, f° 12, verso. dans TÂTER
Se tu les vuels avoir noirs [les cheveux], sy comme les Grecs ou les Espaigneux les desirent, fay ceste tainture...., f° 38 dans TEINTURE
Et je mis mon doy sur le bout de la voine trenchée, et la tins si fort que riens ne yssoit, f° 14, verso. dans TENIR
Une once de terebentine blanche, f° 10, verso. dans TÉRÉBENTHINE
La vessie est tissue de deux peaulx dont chascune est nerveuse, f° 35 dans TISTRE
Se tu ne pues souder la voine ou l'artere [blessées] pour aucun empeschement, donc te convient il la voine tirer ou l'artere hors de son lieu, et tortre le bout, ou ardre à ung fer chault, f° 14, verso. dans TORDRE
Soit argent vif mis en une escuelle d'estaing, et crache dessus, et puis le broie o [avec] cheveux d'omme, et soit tant debatu qu'il ne demeure point de trace d'argent vif, f° 42, verso. dans TRACE
Il enseigne ouvrer en plaies du test et de la cervelle par maniere de medecines, non pas par trepanacion, f° 24, verso. dans TRÉPANATION
La tunique dedens [l'estomac] fut faitte nerveuse...., f° 33, verso. dans TUNIQUE
Je dy que chascun de ces deux a sa diverse oppinion, pour ce qu'il vaguent seulement en leurs experimens, et n'ont cure de la juste raison, f° 15 dans VAGUER
Met [mets] plusieurs coisinés [coussinets] d'estoupes sous la plieure [du jarret, dans la luxation du genou], afin qu'elle ne puisse vaguer nulle part, f° 108 dans VAGUER
Avec eulx [testicules] sont continués deux vaisseaux qui sont plus larges par devers eulx et plus estrois par dessus vers la racine de la verge...., f° 36, verso. dans VAISSEAU
Medecine atemprée chaude o [avec] une visqueuseté qui ne leisse la vapeur exaler, f° 113, verso. dans VAPEUR
Plaies ne deseichent point en air moiste et vapoureux, f° 5 dans VAPOREUX, EUSE
Impetigo est variableté de cuir mué en sa coleur, f° 43 dans VARIABILITÉ
Le panicle dedens [l'estomac] est villeux et nerveux, f° 33, verso. dans VILLEUX, EUSE
En l'ostant violentement [l'os corrompu], f° 17, verso. dans VIOLEMMENT
Le quatrieme jour le desliay [un blessé], et estoit la medecine toute seiche, et ne la povoie avoir sans violence, f° 14, verso. dans VIOLENCE
Le premier homme viola le commandement, f° 1 dans VIOLER
Visqueuseté, f° 113, verso. dans VISCOSITÉ
Non pas seulement les vertus animelles se alterent [dans les plaies du cerveau], mais les naturelles et viteles, f° 23 dans VITAL, ALE
L'esperit vital nourrissant, f° 27 dans VITAL, ALE
Cole [bile]vitelline, f° 47 dans VITELLIN, INE
À icellui membre mesmes vient une artere pour le vivifier, f° 30, verso. dans VIVIFIER