LAMOTHE LE VAYER

Citations

Il [Épicure] s'imaginait une infinité de mondes, non pas seulement par succession des uns aux autres, comme les a crus Origène, mais qui subsistaient tous à la fois dans un espace infini et avec de certains intervalles appelés intermondes, Vertu des païens, II, Épicure. dans INTERMONDE
Un même homme sera avare et prodigue, sans jamais être libéral, Vertu des païens, II, avant-propos. dans LIBÉRAL, ALE
Les païens qui ont vécu vertueusement.... soumettant leur libéral arbitre à la raison, Vertu des païens, I, état de la loi. dans LIBÉRAL, ALE
Selon que saint Isidore de Pelusie appelle si souvent logiciens et chrétiens la plupart de ces vieux philosophes qui ont cheminé dans les voies de la droite raison, Vertu des païens, I, État de la loi. dans LOGICIEN
L'un [paradoxe stoïcien relatif au suicide] des plus contraires à la lumière naturelle et à notre religion, Vertu des païens, II, Zénon. dans LUMIÈRE
On lui impute [à Constantin].... d'avoir mis le premier l'impôt du chrysargyre ou de l'or lustral, qu'on exigeait tous les cinq ans, Vertu des païens, II, Julien. dans LUSTRAL, ALE
Ce qui le mit dans la malveillance d'une infinité de personnes, Vertu des païens, II, Épicure. dans MALVEILLANCE
Falconille idolâtre, qu'on veut avoir été rachetée des peines éternelles par l'intercession de sainte Thècle, première martyre du christianisme, Vertu des païens, I, État de la grâce. dans MARTYR, YRE
Ce n'est pas l'ordinaire de parler si précisément des vertus soit de l'entendement, soit de la volonté, ni de faire de la morale une mathématique, Vertu des païens, II, Julien. dans MATHÉMATIQUE
Parce que de mêmes causes doivent raisonnablement produire de mêmes effets, Vertu des païens, 1, État de la grâce. dans MÊME
Ses disciples [de Pythagore] et Philolaüs entre autres eurent un système astronomique qui leur était particulier, et dans lequel ils supposaient la mobilité de la terre, Vertu des païens, II, Pythagore. dans MOBILITÉ
Quelques monstres d'hommes tels qu'ont été un Diagore mélien, un Évhemère tégéate, et un Théodore cyrénien, qui ne voulaient pas même reconnaître une cause première, Vertu des païens, 1, Observ. sur les trois états. dans MONSTRE
Jamais personne éclairée des seules lumières de la nature n'a parlé plus hautement et, j'ose dire, plus orthodoxement que lui [Sénèque] de la divinité, de l'immortalité de l'âme...., Vertu des païens, II, Sénèque. dans ORTHODOXEMENT
Je pense qu'il se trouverait assez de mes paperasses, dont le public n'a eu que trop de communication, la Promenade, Dialogue 1 dans PAPERASSE
C'est ainsi que les lois de l'histoire obligent ceux qui l'écrivent à donner connaissance de ce qu'il y a de bon et de mauvais en chaque chose, sans faire difficulté de vespériser les mêmes personnes qu'ils ont déjà paranymphées, Vertu des païens, II, Julien. dans PARANYMPHER
Il [Pythagore] proteste qu'il [le nom de sage] n'appartient qu'à Dieu seul, et, se contentant de celui de philosophe ou d'ami de la sagesse, il fut comme le parrain de la philosophie, et baptisa du beau nom de philosophe tous ceux qui l'ont porté depuis, Vertu des païens, II, Pythagore. dans PARRAIN
Il s'en faut tant que nous devions nous partialiser en nos sentiments...., Dial. orat. t. II, p. 195, dans POUGENS dans PARTIALISER (SE)
Se moquer philosophiquement à part soi de tant de choses qui lui passent journellement devant le nez, Dial. d'Orat. Tubero, t. I, p. 288, dans POUGENS dans PASSER
C'est alors que nous nous agitons davantage, nous battant à la perche, et que, faute de donner emploi à notre esprit, il se fait peine à lui-même, Dialogue d'Orat. Tub. t. I, p. 212, dans POUGENS dans PERCHE
Prendre des anciens et faire son profit de ce qu'ils ont écrit, c'est comme pirater au delà de la ligne, Lett. 139, cité par BAYLE, Dictionnaire, article Éphore. dans PIRATER
Métrodore se persuadait tellement la pluralité des mondes, qu'il ne trouvait pas moins d'absurdité à vouloir que toute une campagne ne fût faite que pour produire un seul épi de blé, qu'à soutenir l'unité de ce monde dans l'étendue infinie d'un si grand univers, Vertu des païens, II, Épicure. dans PLURALITÉ
Ce qui est présent ne se possède jamais sans crainte, pouvant être à tous moments altéré, Vertu des païens, II, Épicure. dans POSSÉDER
Coelius Rhodiginus.... ajoute que plusieurs ont cru qu'Aristote avait eu quelque prénotion ou avant connaissance de l'incarnation de Jésus-Christ...., Vertu des païens, II, Aristote. dans PRÉNOTION
Ce n'est pas notre opinion qu'on doive donner ici [en philosophie] la priorité du mérite selon celle du temps, comme parmi les jurisconsultes, Vertu des païens, II, Avant-propos. dans PRIORITÉ
Qu'il [Socrate] était averti par une vertu prohibitive seulement [de son démon], Vertu des païens, II, Socrate dans PROHIBITIF, IVE
Quel plus doux sommeil, plus libre et plus tranquille, se peut-on imaginer, que celui qui se prend après s'être recueilli de la sorte [avoir fait son examen de conscience chaque soir], avoir rendu de tels comptes devant le tribunal intérieur et s'être endormi sur de semblables méditations ?, Vertu des païens, II, Sénèque. dans TRIBUNAL