LA PLACE

Citations

Accommoder une brouillerie, IV, 7 dans ACCOMMODER
Le rapport de la vitesse acquise au temps, est constant pour une même force accélératrice ; il augmente ou diminue, suivant que ces forces sont plus ou moins grandes ; il peut donc servir à les exprimer, Exp. III, 2 dans ACCÉLÉRATEUR, TRICE
On a besoin, pour l'agriculture, de distinguer les saisons et d'en connaître le retour, Expos. V, 1 dans AGRICULTURE
On a observé qu'une lame d'acier, après avoir été fortement aimantée, conserve le même poids qu'auparavant, Exp. IV, 16 dans AIMANTÉ, ÉE
Ce système [de Ptolémée] a subsisté pendant quatorze siècles ; aujourd'hui même qu'il est entièrement détruit, l'Almageste, considéré comme le dépôt des anciennes observations, est un des plus précieux monuments de l'antiquité, Expos. V, 2 dans ALMAGESTE
La plupart des cités les plus célèbres de l'antiquité ont péri avec leurs annales et la langue même que parloient leurs habitants, Expos. V. 1 dans ANNALES
L'anneau de Saturne est formé de deux anneaux concentriques d'une très mince épaisseur, Expos. IV, 9 dans ANNEAU
L'astronomie, qui est maintenant un grand problème de mécanique dont les éléments du mouvement des astres, leurs figures et leurs masses sont les arbitraires, seules données indispensables que cette science doive tirer des observations, Expos. IV, Préface dans ARBITRAIRE
La carrière des sciences lui parut d'abord peu propre à satisfaire l'ambition qu'il avait de s'illustrer ; mais l'ascendant de son génie et les exhortations de Moestlin le rappelèrent à l'astronomie, et il y porta toute l'activité d'une âme passionnée pour la gloire, Exp. V, 4 dans ASCENDANT
Les Arabes donnaient une attention particulière à la mesure du temps par des clepsydres, par d'immenses cadrans solaires et même par les vibrations du pendule, Exp. V, 3 dans CADRAN
Une nouvelle étoile qui parut de son temps [Hipparque] lui fit entreprendre un catalogue de ces astres pour mettre la postérité en état de reconnaître les changements que le spectacle du ciel pourrait éprouver, Exp. V, 2 dans CATALOGUE
Non-seulement les comètes ne troublent point sensiblement par leurs attractions les mouvements des planètes et des satellites ; mais si, dans l'immensité des siècles écoulés, quelques-unes d'elles ont rencontré ces corps, comme cela est très vraisemblable, il ne paraît pas que leur choc ait eu sur ces mouvements une grande influence, Mécanique cél. t. IV, p. 256 dans CHOC
La terre est une des planètes qui circulent autour du soleil, Expos. II, préface. dans CIRCULER
Le croissant de la lune, constamment dirigé vers le soleil, indique évidemment qu'elle en emprunte sa lumière, Expos. I, 3 dans CROISSANT
La loi de la dégradation de la lumière dans le passage de la partie obscure [de la lune] à sa partie éclairée, Expos. I, 5 dans DÉGRADATION
Conservons avec soin, augmentons le dépôt de ces nobles connaissances, les délices des êtres pensants, Expos. V, 6 dans DÉLICE
N'est-il pas infiniment plus simple de supposer au globe que nous habitons un mouvement de rotation sur lui-même, que d'imaginer, dans une masse aussi considérable et aussi distante que le soleil, le mouvement extrêmement rapide qui lui serait nécessaire pour tourner en un jour autour de la terre ?, Expos. II, 1 dans DISTANT, ANTE
Tous les astres participent au mouvement diurne de la sphère céleste, Expos. 1, 2 dans DIURNE
Les effervescences, le développement des gaz, l'électricité, la chaleur et les combinaisons produites par le mélange de plusieurs substances contenues dans un vaisseau fermé, n'en altèrent le poids ni pendant ni après le mélange, Expos. IV, 16 dans EFFERVESCENCE
L'empirisme a été banni entièrement de l'astronomie, qui maintenant est un grand problème de mécanique, dont les éléments du mouvement des astres, leurs figures et leurs masses sont les arbitraires, seules données indispensables que cette science doive tirer des observations, Exp. IV, préface dans EMPIRISME
Cet accord [sur un même méridien] introduirait dans leur géographie [des peuples de l'Europe] la même uniformité que représentent déjà leur calendrier et leur arithmétique, uniformité qui, étendue aux nombreux objets de leurs relations mutuelles, formera de ces peuples divers une immense famille, Expos. I, 14 dans FAMILLE
Le soleil étant au foyer des orbes planétaires, il est naturel de la supposer pareillement au foyer des orbes des comètes, Exp. II, 5 dans FOYER
Ce fut dans l'antiquité une opinion générale, que le mouvement uniforme et circulaire, comme étant le plus parfait, devait être celui des astres, Expos. V, 3 dans GÉNÉRAL, ALE
Son mouvement [de la planète] apparent ou géocentrique est le résultat de son mouvement réel combiné avec celui de la terre, transporté en sens contraire, Expos. II, 3 dans GÉOCENTRIQUE
La géographie est redevable à Hipparque de la méthode de fixer la position des lieux sur la terre par leur latitude et leur longitude, pour laquelle il employa le premier les éclipses de lune, Expos. v, 2 dans GÉOGRAPHIE
Ce grand observateur [Co-cheouKing] fit construire des instruments beaucoup plus exacts que ceux dont on avait fait usage jusqu'alors ; le plus précieux de tous était un gnomon de quarante pieds chinois, terminé par une plaque de cuivre verticale et percée par un trou du diamètre d'une aiguille, Expos. V, 3 dans GNOMON
La différence des mouvements de Mars et de la terre fait correspondre la planète à divers points du ciel, dans des oppositions successives ; en comparant donc entre elles un grand nombre d'oppositions observées, on pourra découvrir la loi qui existe entre le temps et le mouvement angulaire de Mars autour du soleil, mouvement que l'on nomme héliocentrique, Expos. II, 4 dans HÉLIOCENTRIQUE
Si pendant une belle nuit et dans un lieu dont l'horizon soit à découvert, on suit avec attention le spectacle du ciel, on le voit changer à chaque instant, Expos. I, 1 dans HORIZON
L'hypothèse de Ptolémée cesse alors d'être purement idéale et propre uniquement à représenter à l'imagination les mouvements célestes, Expos. I, 11 dans IDÉAL, ALE
Il a fallu sans doute une longue suite d'observations pour reconnaître l'identité de deux astres que l'on voyait le matin et le soir s'éloigner et se rapprocher alternativement, Exp. I, 5 dans IDENTITÉ
On lui [à Anaxagore] reprocha d'anéantir l'influence des dieux sur la nature en essayant d'assujettir ces phénomènes [ceux de l'astronomie] à des lois immuables, Exp. v, 1 dans IMMUABLE
L'impénétrabilité mutuelle des corps, propriété de la matière en vertu de laquelle deux corps ne peuvent occuper le même lieu au même instant, Exp. III, 3 dans IMPÉNÉTRABILITÉ
L'enchaînement des vérités conduit à des résultats qui paraissaient inaccessibles, quand le principe dont ils dépendent était inconnu, Exp. IV, 3 dans INACCESSIBLE
On peut soupçonner avec vraisemblance que de grands incendies occasionnés par des causes extraordinaires ont eu lieu à leur surface [de certaines étoiles], Expos. V, 1 dans INCENDIE
L'incendie des livres chinois, ordonné par l'empereur Tchi-Hoanti, vers l'an 230 de notre ère, fit disparaître beaucoup d'observations intéressantes, ib. V, 1 dans INCENDIE
La terre est un globe dont le rayon n'est pas de sept millions de mètres ; le soleil est incomparablement plus gros, Exp. II, 1 dans INCOMPARABLEMENT
La propriété caractéristique des fluides soit élastiques, soit incompressibles, est l'extrême facilité avec laquelle chacune de leurs molécules obéit à la plus légère pression, Exp. III, 4 dans INCOMPRESSIBLE
Nicétas, au rapport de cicéron, faisait tourner la terre sur son axe et, par ce moyen, affranchissait la sphère céleste de l'inconcevable vitesse qu'il fallait lui supposer pour accomplir sa révolution diurne, Exp. V, 4 dans INCONCEVABLE
Nous devons en conclure que l'attraction du soleil se communique dans un instant presque indivisible aux extrémités du système solaire, Exp. IV, 16 dans INDIVISIBLE
Cette tendance de la matière à persévérer dans son état de mouvement ou de repos est ce que l'on nomme inertie ; c'est la première loi du mouvement des corps, Expos. III, 2 dans INERTIE
Il est intéressant de suivre ainsi dans les phénomènes de la nature les vérités intellectuelles de l'analyse, Exp. III, 5 dans INTELLECTUEL, ELLE
Les causes premières et la nature intime des choses nous seront éternellement inconnues, Expos. I, 2 dans INTIME
L'empire lent mais irrésistible de la raison l'emporte à la longue sur les jalousies nationales et sur tous les obstacles qui s'opposent au bien d'une utilité généralement sentie, Exp. I, 14 dans JALOUSIE
La longueur du pendule et celle du méridien sont les deux principaux moyens qu'offre la nature, pour fixer l'unité des mesures linéaires, Exp. I, 14 dans LINÉAIRE
La surface du soleil est recouverte d'un océan de matière lumineuse dont les vives effervescences forment des taches variables, souvent très nombreuses, et quelquefois plus larges que la terre, Exp. V, 6 dans LUMINEUX, EUSE
Aristote et Plutarque lui apprirent [à Copernic] que les pythagoriciens faisaient mouvoir la terre et les planètes autour du soleil, qu'ils plaçaient au centre du monde ; ces idées lumineuses le frappèrent, Exp. V, 4 dans LUMINEUX, EUSE
Descartes essaya le premier de ramener à la mécanique les mouvements des corps célestes, Expos. V, 5 dans MÉCANIQUE
Mercure ne s'éloigne jamais du soleil au delà de trente-deux degrés, Expos. I, 5 dans MERCURE
Le grand cercle qui passe par le zénith et par les pôles est le méridien ; il partage en deux également l'arc décrit par les étoiles sur l'horizon ; et, lorsqu'elles l'atteignent, elles sont à leur plus grande ou à leur plus petite hauteur, Système, I, 1 dans MÉRIDIEN
Le méridien céleste, que déterminent les observations astronomiques, est formé par un plan qui passe par l'axe du monde et par le zénith de l'observateur, ib. I, 12 dans MÉRIDIEN
Ptolémée avait fait passer son premier méridien par les Canaries comme étant la limite occidentale des pays alors connus, Exp. I, 14 dans MÉRIDIEN
La première mesure précise de la terre, dont nous ayons une connaissance certaine, est celle que Picard exécuta en France vers la fin du dernier siècle [le XVIIe], Exposé, I, 12 dans MESURE
Il paraît que ces astres, loin d'être disséminés dans l'espace à des distances à peu près égales, sont rassemblés en divers groupes formés chacun de plusieurs milliards d'étoiles, Expos. V, 6 dans MILLIARD
Elles [les lois de la mécanique] ont été ignorées jusqu'au commencement de l'avant-dernier siècle, époque à laquelle Galilée jeta les premiers fondements de la science du mouvement par ses belles découvertes sur la chute des corps, Expos. III, Préface dans MOUVEMENT
L'observation de l'obliquité de l'écliptique par Ératosthène est précieuse, en ce qu'elle confirme sa diminution connue à priori par la théorie de la pesanteur, Expos. V, 2 dans OBLIQUITÉ
Bradley, le modèle des observateurs et célèbre à jamais par deux des plus belles découvertes que l'on ait faites en astronomie, Expos. V, 4 dans OBSERVATEUR, TRICE
Dans ces temps d'ignorance on était loin de penser que le seul moyen de connaître la nature est de l'interroger par l'observation et le calcul, Exposé, IV, 4 dans OBSERVATION
Il [Ptolémée Philadelphe] leur donna [aux savants] pour demeure un vaste édifice qui renfermait un observatoire et cette fameuse bibliothèque que Démétrius de Phalère rassembla avec tant de soins et de dépenses, Expos. V, 2 dans OBSERVATOIRE
Holagu Ilecoukan, un de leurs souverains [des Perses], rassembla les astronomes les plus instruits à Maragha, où il fit construire un magnifique observatoire, ib. V, 3 dans OBSERVATOIRE
Les astronomes se sont répandus dans les lieux où il était le plus avantageux de les observer [passages de Vénus] ; et c'est de l'ensemble de leurs observations que l'on a conclu la parallaxe du soleil, de 27" dans sa moyenne distance à la terre, Expos. I, 5 dans PARALLAXE
La petitesse de la parallaxe du soleil nous prouve son immense grosseur, ib. I, 2 dans PARALLAXE
Les petits cercles que les étoiles décrivent parallèlement à l'équateur, en outre de leur mouvement diurne, se nomment simplement parallèles, Exp. I, 1 dans PARALLÈLE
Pour arriver à des points fixes d'où l'on puisse compter le mouvement absolu des corps, on imagine un espace sans bornes, immobile et pénétrable à la matière, Expos. III, 1 dans PÉNÉTRABLE
La mort de Tycho mit Kepler en possession de la collection précieuse de ses observations ; et il en fit l'emploi le plus utile, en fondant sur elles trois des plus importantes découvertes que l'on ait faites dans la philosophie naturelle, Exp V, 4 dans PHILOSOPHIE
Il faut l'avouer : Tycho, quoique grand observateur, ne fut pas heureux dans la recherche des causes ; son esprit peu philosophique fut même imbu des préjugés de l'astrologie judiciaire qu'il a essayé de défendre, Exp. v, 4 dans PHILOSOPHIQUE
Chaque point matériel dans le même lieu de la terre tend à se mouvoir avec la même vitesse par l'action de la pesanteur ; la somme de ces tendances est ce qui constitue le poids d'un corps ; ainsi les poids sont proportionels aux masses, Expos. III, 3 dans POIDS
Le ciel paraît tourner sur deux points fixes, nommés par cette raison pôles du monde, Expos. I, 1 dans PÔLE
On peut accroître la probabilité d'une théorie, soit en diminuant le nombre des hypothèses sur lesquelles on l'appuie, soit en augmentant le nombre des phénomènes qu'elle explique, Expos. IV, 14 dans PROBABILITÉ
La marée composée est la plus petite, quand la pleine mer relative à l'un des astres coïncide avec la basse mer relative à l'autre ; ce qui produit les petites marées vers les quadratures, Exp. IV, 11 dans QUADRATURE
La longue queue que la comète traînait après elle répandit la terreur dans l'Europe déjà consternée par la rapidité des succès des Turcs, Expos. IV, 4 dans QUEUE
Kepler, né en 1571, à Viel, dans le duché de Virtemberg, et l'un de ces hommes rares que la nature donne de temps en temps aux sciences, pour en faire éclore les grandes théories préparées par les travaux de plusieurs siècles, Expos. V, 4 dans RARE
Dans ces mouvements divers la position respective de tous ces astres reste la même, Exp. I, 1 dans RESPECTIF, IVE
À mesure que le fluide atmosphérique s'élève au-dessus du corps, il devient plus rare, en vertu de son ressort qui le dilate d'autant plus, qu'il est moins comprimé, Exp. IV, 10 dans RESSORT
Au moyen de ces principes dont on est redevable à Newton, tous les phénomènes du mouvement de la lumière à travers un nombre quelconque de milieux transparents et dans l'atmosphère, ont été soumis à des calculs rigoureux, Exp. IV, 17 dans RIGOUREUX, EUSE
La courbure du globe terrestre est sensible à la surface des mers : le navigateur, en approchant des côtes, aperçoit d'abord leurs points les plus élevés, Expos. I, 1 dans SENSIBLE
L'année sidérale étant l'année tropique augmentée du temps nécessaire au soleil pour décrire un arc égal au mouvement des équinoxes...., Expos. V, 2 dans SIDÉRAL, ALE
Tout annonçait dans ce système [de Copernic] cette belle simplicité qui nous charme dans les moyens de la nature, quand nous sommes assez heureux pour les connaître, Expos. V, 4 dans SIMPLICITÉ
Le globe immense du soleil, foyer principal des mouvements divers de la terre, tourne en vingt-cinq jours et demi sur lui-même, Expos. V, 6 dans SOLEIL
Portons maintenant nos regards au delà du système solaire ; d'innombrables soleils, qui peuvent être les foyers d'autant de systèmes planétaires, sont répandus dans l'immensité de l'espace, à un éloignement de la terre tel que le diamètre entier de l'orbe terrestre vu de leur centre est insensible, Exp. V, 6 dans SOLEIL
La théorie des inégalités séculaires et périodiques du mouvement des planètes, fondée sur la loi de la pesanteur universelle, a donné aux tables astronomiques une précision qui prouve la justesse et l'utilité de cette théorie, Exp. IV, 3 dans TABLE
Des montagnes d'une grande hauteur s'élèvent à la surface de la lune ; leurs ombres projetées sur les plaines y forment des taches qui varient avec la position du soleil, Syst. du monde, I, 4 dans TACHE
Soit à cause de l'extrême ténuité de la lumière, soit parce que cet astre [le soleil] répare la perte qu'il éprouve, par des moyens jusqu'ici inconnus, il est certain que depuis deux mille ans sa substance n'a pas diminué d'un deux-millionième, Expos. IV, 16 dans TÉNUITÉ
Il [Descartes] imagina des tourbillons de matière subtile, au centre desquels il plaça les corps [célestes] ; les tourbillons des planètes entraînaient les satellites, et le tourbillon du soleil entraînait les planètes, les satellites et leurs tourbillons, Exp. V, 5 dans TOURBILLON
L'histoire de l'Amérique, avant sa conquête par les Espagnols, nous offre quelques vestiges d'astronomie ; car les notions les plus élémentaires de cette science ont été, chez tous les peuples, les premiers fruits de leur civilisation, Expos. v, 3 dans VESTIGE