JULES SOURY

Citations

Adonc florist mes cuers et mes vouloir En bone amour...., VIII dans ADONC
Là était le grand temple de la cité sainte [Byblos], le sanctuaire de Balaath et d'Adonis, que les pèlerins apercevaient de la mer et où se passaient les cérémonies et les spectacles des adonies, la Phénicie, Rev. des Deux-Mondes, 15 déc. 1875, p. 799 dans ADONIE
C'était le temps où, selon la piquante remarque de M. Maspero, les raffinés de Thèbes et de Memphis trouvaient autant de plaisir à sémitiser que nos élégants à semer la langue française de mots anglais mal prononcés, la Phénicie, Rev. des Deux-Mondes, 15 déc. 1875, p. 785 dans SÉMITISER