Jean, PRINCE DE JOINVILLE (1224 - 1317)

Citations

Va, si li di qu'il vigne [vienne] à mei ; M'amor li metrai à bandun, I, 488 dans ABANDON
Au roy [ils] aporterent divers joiaus à present, 279 dans À
Je te donrai victoire de desconfire l'empereur de Perse, qui se combatra à toi à tout [avec] trois cent mille hommes, 264 dans À
Nos mariniers veoient la Montagne par-dessus la bruïne, et pour ce firent nager habandonnéement, 283 dans ABANDONNEMENT
Et le Soudan leur abandonna que il s'alassent venger de...., 271 dans ABANDONNER
Et dit l'en que ces choses viennent du paradis terrestre, que le vent abat des arbres qui sont en paradis, 220 dans ABATTRE
Iceulx Blancs [Manteaux, ordre religieux] furent abatus au concile de Lyon, que Gregoire le Xe tint, 299 dans ABATTRE
Ces malades estoient si despis que les privés sergeants du benoit roi en estoient abominables [en avaient de l'abomination, du dégoût], 352 dans ABOMINABLE
Et il si firent ; et d'abondant lui envoierent tous les os le [du] Comte Gautier de Brienne pour mettre en terre benoite, 261 dans ABONDANT, ANTE
Il me demanda si je lavoie les piés aux poures le jeudi absolu [saint], et je lui respondi que nenil, 293 dans ABSOLU, UE
Les evesques de Bretaingne ont tenu le comte de Bretaingne bien sept ans en escommeniement, et puis a eu absolucion par la court de Rome, 290 dans ABSOLUTION
Quand le comte vit ce, il vint au patriarche et lui requist absolucion, 270 dans ABSOLUTION
Et il dit que si feroit il volentiers, mais que le patriarche l'absousist jusques à leurs revenir, 270 dans ABSOUDRE
Et je li dis : je vous assolz de tel pooir comme Dieu m'a donné, 246 dans ABSOUDRE
Se le legat ne me absoloit de mon serrement, 276 dans ABSOUDRE
Et illecque l'abbé de St-Urbain, que Diex absoille, 210 dans ABSOUDRE
Le Temple et l'Ospital lui respondirent d'un acort, que il estoit bon que l'en essayast à prenre la cité, 275 dans ACCORD
Il prisrent un commun acort qui fu tel...., 203 dans ACCORD
Au conseil que nous lui donames s'acorda li rois, dont la royne fu moult lie, 288 dans ACCORDER
Je lui demandai au quel avis il s'acordoit, et il me dit : Je m'acorde que nous nous laissons tous tuer ; si nous en irons tous en paradis. Mais nous ne le creumes pas, 240 dans ACCORDER
Le traité de l'acorder fu tel que l'en devoit rendre au soudanc Damiete..., 237 dans ACCORDER
Ainsi li rois acorda le comte de Champaigne à la royne de Chypre, 204 dans ACCORDER
À tant qu'il sceust se li amiraus de Egypte lui acorderoient la treve que il avoient rompue, 161 dans ACCORDER
Acordé fu que le roy descendroit à terre le vendredi devant la Trinité, 214 dans ACCORDER
Maintes fois avint que en esté il aloit seoir au bois de Vincennes, après sa messe, et se acostoioit à un chesne, 199 dans ACCOSTER
Et pour les dites maladies [j'] acouchai au lit malade en la mi careme, 237 dans ACCOUCHER
Car trois jours devant ce que elle acouchast, lui vinrent les nouvelles que li rois estoit pris, 252 dans ACCOUCHER
Leurs engins avoient si acouplez aus chauciées que l'ost avoit fait pour boucher le flum, que nulz n'osoit aler aus chas chastiaus, 223 dans ACCOUPLER
Dieu a pooir d'alongier nos vies et d'acourcir, 260 dans ACCOURCIR
Si vous prie je pour l'amour de Dieu premier et pour l'amour de moi, que vous les acoustumez à laver [les pieds aux pauvres le jeudi saint], 195 dans ACCOUTUMER
Quant il ot aqueillie sa praie [proie]...., 272 dans ACCUEILLIR
Et je, pour mon serrement aquiter...., 212 dans ACQUITTER
Je promis à ma dame la royne vostre mere, que je feroye cest livre ; et, pour moy aquitier de ma promesse, l'ai je fait, 192 dans ACQUITTER
Et se aucuns a action encontre toi, ne le croi pas, jeusques à tant que tu en saches la verité, 301 dans ACTION
Lors je plorai et rendis graces à Dieu, et li dis ainsi : Sire, aouré soies tu de ceste soufraite que tu me faiz, 254 dans ADORER
Fai premier ce qu'il afiert à Dieu, et il te adrescera toutes ces autres besoignes, 191 dans ADRESSER
Li rois de France, qui sot [sut] que il estoient là, s'adreça tout droit là pour combattre à eulx, 104 dans ADRESSER
Et se il ne vouloient adrecier la treve que il li avoient rompue...., 261 dans ADRESSER
Et se il i a aucune chose à amender, si l'amende et adresce [redresse], et les [tes sujets] tien en faveur et en amour, 301 dans ADRESSER
Nostre mort fu presque acordée, dont il avint ainsi que un amirant qui estoit nostre adversaire, cuida que en [on] nous deust touz occire, 248 dans ADVERSAIRE
Se Dieu t'envoie adversité, si le reçoif en patience, 300 dans ADVERSITÉ
Grant grace nous fist nostre Seigneur que il nous delivra, laquelle [ville] nous ne deussions pas avoir prise sans affamer, 216 dans AFFAMER
Et ce poons nous voir tout cler, pource que par affamer la prist le roy Jehan au tens de nos peres, ib. dans AFFAMER
Quant la royne le vit entrer en la chambre où elle estoit, si s'agenoilla contre li, et le chevalier se ragenoilla contre li [devant la reine] aussi, 280 dans AGENOUILLER (S')
Je cuide estre mescreant, pource que je ne puis mon cuer ahurter à ce que je croie ou sacrement de l'autel, 197 dans AHEURTER (S')
L'aide que Dieu li fist fu tele, 202 dans AIDE
Et disait li rois que le conte de la Marche l'avoit envoyé querre ; car il disoit que il trouverait grant aide en France, 206 dans AIDE
Et moult de gent dient que le conte eust foulé la royne et le roy, se Dieu n'eust aidié au roy à cel besoing, 202 dans AIDER
Entre les autres, li manda que il estoit prest de li aidier à conquerre la terre sainte, et de delivrer Jherusalem de la main aus Sarrazins, 211 dans AIDER
Aides au droit, et soutien la querelle du poure jeusques à tant que la verité soit desclairiée, 301 dans AIDER
L'aiole le conte de Brienne fu fille à la royne de Cypre, et femme le grant conte Gautier de Brienne, 204 dans AÏEULE
Le comte de Flandres et ses gens y coururent sus moult aigrement et viguereusement et à pié et à cheval, 233 dans AIGREMENT
Biau filz, fist il, je te prie que tu te faces amer au peuple de ton royaume, 193 dans AIMER
Or vous demande je, fistil, lequel vous ameriez miex, ou que vous feussiez mesiaus [lépreux], ou que vous eussiez fait un peché mortel, 194 dans AIMER
Nous entendons de certein que tous les es de vostre nef sont tous eslochez, 283 dans AIS
Je vous di que soiés tout aese, que vostre estat plet miex à nostre seigneur en ce cas que ne fait le mien, 198 dans AISE
De quoi je sui certein que se il eussent esté en leur cloistre, il ne fussent pas si aisié comme il sont avec le roy, 288 dans AISÉ, ÉE
L'un des poins de la loy Haali est que quant un homme se fait tuer pour faire le commandement son seigneur, que l'ame de li en va en plus aisié cors qu'elle n'estoit devant, 260 dans AISÉ, ÉE
Le roy sailli en la mer, dont il fu en yaue jusques aus esseles, 215 dans AISSELLE
Et il mist le glaive dessous s'essele et l'escu devant li, et eust couru sus aus Sarrazins, se ses preudeshomes li eussent souffert, ib. dans AISSELLE
Et le roi l'ajourna au parlement à Paris, et le roy Thibaut de Navarre le secont, qui là estoit pour oyr et pour droit fere aus parties, 289 dans AJOURNER
L'alée i estoit si perilleuse, car le lieu là où nous devions aler estoit le perilleus, 276 dans ALLÉE
Et lors demanda le roy à ses freres et aus autres barons et au conte de Flandres, quel conseil il li donroient de s'alée ou de sa demourée, 255 dans ALLÉE
Seigneur, fist-il, je vous merci moult à tous ceulz qui m'ont loé [conseillé] m'alée en France, 256 dans ALLÉE
Nous sommes alé contre le commandement Mahommet, qui nous commande que nous gardons le nostre Seigneur aussi comme la prunelle de nostre oeil, 248 dans ALLER
Le grant roy des Commains li bailla unes lettres qui aloient à leur premier roy, 266 dans ALLER
Seigneurs, madame la royne ma mere m'a mandé et prié tout comme elle peut, que je m'en voise en France, 254 dans ALLER
Le roy feust moult volentiers alé avant, sans arester, en Egypte, 210 dans ALLER
Mon cheval s'agenoilla pour le fez [faix] que il senti, et je en alé outre parmi les oreilles du cheval, 225 dans ALLER
Seigneurs, vous ne fetes pas bien ; car nous sommes là où en [on] nous a commandé, et vous alez outre commandement, 277 dans ALLER
Mestre Geffroy, alez dire à la royne que le roy est esveillé, et qu'elle voise vers li pour li apaisier, 287 dans ALLER
Je li requis que je et ma gent alissiens jusques hors de l'ost, 217 dans ALLER
À l'aller que nous feismes outre mer, 192 dans ALLER
Quant le soudanc de Damas sot que nous estions aliez à ceulz d'Egypte, 268 dans ALLIER
Lors escria le roy : alume, alume, et si fist l'en, 250 dans ALLUMER
Les messagers le roi ariverent au port d'Antioche et dès Antioche jusques à leur grant roy trouverent bien un an d'aleüre à chevaucher dix lieues le jor, 262 dans ALLURE
Et sur ces cercles getent piaus de mouton conrées [corroyées] en alun, 230 dans ALUN
Et toutes ces choses estoient fleuretées de ambre ; et estoit l'ambre lié sur le cristal à beles vignetes de bon or fin, 260 dans AMBRE
Et une autre dame qui estoit à l'autre part du lit, ne li souffri mie ; ainçois [mais] disoit que il avoit encore l'ame ou cors, 207 dans ÂME
Et, ainsi, biaus sire Diex, je leverai m'amme à toy, et je me fie en toy, 201 dans ÂME
Nous establissons que nulz de nos baillifs ne lieve amande pour debte que nos subjez doivent, ne pour malefaçon, se ce n'est en plein plet où elle soit jugée et estimée, 295 dans AMENDE
La quarte amende fu telle, que frere Hugue de Joy, qui estoit marechal du Temple, fut envoié au soudanc de Damas de par le mestre du Temple, 268 dans AMENDE
En leur galies monterent et en amenerent avec eux le bon conte Perron de Bretaingne, 249 dans AMENER
Nous l'amenames à la meson, là où le roy et la royne et touz les barons la reçurent moult honorablement, 212 dans AMENER
Ne ne soufferront nos droiz que il soient soustrait, ne osté, ne amenuisié, 294 dans AMENUISER
Mès onques si bel [homme] armé ne vi ; car il paroit [paraissait] desur toute sa gent dès les espaules en amont [en haut], 226 dans AMONT
Sire, nous n'avons pooir d'aler au roy parmi ceste gent ; maiz alons amont, et metons cest fossé que vous veez devant vous, entre nous et eulz, 227 dans AMONT
Et disoient qu'il avoient trouvé merveilles de bestes sauvages, lyons, serpens, oliphans, qui les venoient regarder desus la riviere, aussi comme il aloient amont, 220 dans AMONT
Ci vous pri, que vous metés votre cuer à ce pour l'amour de Dieu et de moi, 194 dans AMOUR
Le roy encra au bout d'une terre que l'en appelle la pointe de Limeson, et touz les autres vessiaus entour li, 213 dans ANCRER
Ou il me menroient à terre, ou il me ancreroient enmi le flum, jusques à tant que le vent feust choit, 140 dans ANCRER
Je en aurai une corone es ciex plus que les angres qui le voient face à face, 198 dans ANGE
Toutes les festes années, je semonnoie touz les riches homes de l'ost ; dont il convenoit que le roy empruntast aucune foiz de ceulz que j'avoie semons, 267 dans ANNUEL, ELLE
Or disons ainsi, que à l'anuitier revenimes de la perilleuse bataille desus dite, 230 dans ANUITER (S')
De ces gens estranges que le roy avoit apaisié [reconcilié], li disoient aucuns de son conseil que il ne fesoit pas bien, quant il ne les laissoit guerroier, 292 dans APAISER
Dont mainte gent se tindrent mal apayé [mal satisfaits] de ce que le roy deffit les bones coustumes anciennes, 217 dans APAISER
Alez, dit le roy, si vous apaisiés au conte de Bretaingne, et puis si ferons nostre mariage, 289 dans APAISER
Sitost comme le soudanc de Damas fu apaisiés à ceulz d'Egypte, il manda sa gent qui estoient à Gadres, 272 dans APAISER
Je ne sais pas comment le serement fu atiré [fait], mez li amiral se tindrent bien apaié du serement le roy et des autres riches homes qui là estoient, 247 dans APAISER
Benoit soient tuit li apaiseur, 292 dans APAISEUR
Dès le commencement que il vint à son royaume tenir et il se sot aparcevoir [se reconnaître], il commença à edefier moustiers et pluseurs mesons de religion, 298 dans APERCEVOIR
Mal apertement se partirent les Turs de Damiete, quant il ne firent coper le pont, qui grant destourbier nous eust fait, 215 dans APERTEMENT
Honneure et aime toutes les persones de sainte Esglise, et garde que en ne leur soustraie ne apetise leur dons et leur aumosnes que tes devanciers leur auront donné, 301 dans APETISSER
Je envoiai querre ma gent, et leur di que je estoie mort, que j'avoie l'apostume en la gorge, 240 dans APOSTUME
En ce point que je appareilloie pour mouvoir, 208 dans APPAREILLER
Ainçois manjoit ce que ses queus li appareilloient devant li, 193 dans APPAREILLER
Et ces deux freres tindrent du conte Henri touz leur heritages et leur apartenances, 205 dans APPARTENANCE
Se il les lessast bien apovrir, il ne li courroient pas sus sitost, comme se il estoient bien riche, 292 dans APPAUVRIR
Et le roy li demanda où il avoit apris françois, et il dit que il avoit esté crestian, 251 dans APPRENDRE
Et c'est grant faute de language, quant l'en approprie au dyable l'omme ou la femme qui est donné à Dieu dès que il fu baptiziés, 293 dans APPROPRIER
Il m'apoia, au passer que je fis de son glaive entre les deus espaules, 225 dans APPUYER
En ce point que je estoie illec, le roy se vint apuier à mes espaules, et me tint ses deus mains sur la teste, 256 dans APPUYER
Se il dient que en cesti cloistre l'en peut mener aspre vie pour l'ame sauver, 288 dans ÂPRE
Après ce que le roy fut couronné, 201 dans APRÈS
Le roy descendi après mangier ou prael [au pré] desouz la chapelle, 195 dans APRÈS
Le clerc s'en ala en pure sa chemise en son hostel, et prist s'arbalestre, 209 dans ARBALÈTE
Entre les autres [présents] li apporterent ars de cor, 279 dans ARC
Sus un bas cheval bien fourni seoit ; ses renes avoit getées sur l'arçon de sa selle et les tenoit à ses deus mains, 227 dans ARÇON
Avec les autres villes que le conte de Champaingne ardoit, ardi il Espargnay et Vertus et Sezenne, 204 dans ARDER ou ARDRE ou ARDOIR
La chandelle ardi tant que le feu se prist en la touaille, 203 dans ARDER ou ARDRE ou ARDOIR
Elle li respondi qu'elle vouloit du feu ardoir paradis, et de l'yaue esteindre enfer, 258 dans ARDER ou ARDRE ou ARDOIR
Le roi Richart fist tant d'armes outremer à celle foys que il y fu, que quant les chevaus aus Sarrazins avoient paour d'aucun bisson...., 274 dans ARME
Et me conta le saint roy que il ne sa mere qui estoient à Montleri, ne oserent revenir à Paris jusques à tant que ceulz de Paris les vindrent querre à armes, 202 dans ARME
Nous nous armasmes à l'anuitier, 276 dans ARMER
Le chevalier lessa son cheval au roy et s'armeüre, et s'en ala de l'ost, 267 dans ARMURE
Et il et ses chevaliers saillirent de la galie moult bien armez et moult bien atirez, et se vindrent arranger de coste nous, 215 dans ARRANGER
L'autre bataille des amiraus desconfist l'arriere bataille du soudanc de Damas, 271 dans ARRIÈRE
Et quant e roy vint à Poytiers, il vousist [eût voulu] bien estre arieres à Paris, 206 dans ARRIÈRE
Le roy ot conseil que il ne partiroit de Damiette jusques à tant que son frere le conte de Poitiers seroit venu, qui amenoit l'ariere ban de France, 218 dans ARRIÈRE-BAN
Les Templiers, qui estoient venus au cri, firent l'arriere garde bien et hardiement, 221 dans ARRIÈRE-GARDE
Il vint au roy, et li dit : Sire, mons. de Chasteillon vous prie que vous li donnez l'arriere garde, 228 dans ARRIÈRE-GARDE
Au passer que le Sarrazin fist, Mons. Jehan li dona ariere main d'une espée parmi les bras, 277 dans ARRIÈRE-MAIN
Le premier fait là où il mist son cors en avanture de mort, ce fu à l'ariver que nous feismes devant Damiette, 192 dans ARRIVER
Grant grace nous fist Dieu le tout puissant, quant il nous deffendi de mort et de peril à l'arriver là où nous arrivames à pié, 216 dans ARRIVER
Cil qui nous conduisoient en galie, nous arriverent devant une heberge que le soudanc avoit fet tendre sur le flum, 244 dans ARRIVER
Et si tost comme il enforçoient, il getoient leur ars en l'artillerie [arsenal] au soudanc, et le mestre artillier leur bailloit ars si fors comme il le pooit teser [tendre], 234 dans ARTILLERIE
Le Vieil de la montaigne savoit bien que, si il en feist un tuer [grand-maître des Templiers], l'en y remeist tantost un autre aussi bon ; et pour ce ne vouloit il pas perdre les assacis en lieu là où il ne peut riens gaainger, p. 137, édition de MICHEL, 1858 dans ASSASSIN
Et pour ce ne font force li assacis d'eulx faire tuer, quand leur seigneur leur commande, pour ce que il croient que il seront assez plus aise quant il seront mors que il n'estoient devant, ib. p. 139 dans ASSASSIN
Pour ce que il croient que il seront assez plus aise quant il seront mors, que il n'estoient devant, 260 dans ASSEZ
Et assigna rentes suffisantes aus moines qui estoient illec, 298 dans ASSIGNER
Et pour ce que nous voulons que ces seremens soient fermement establiz, nous voulons que il soient pris en pleinne assise, devant touz, et clers et lais, 295 dans ASSISE
Quant le roy ot assouvie la forteresse du bourc de Jaffe, 275 dans ASSOUVIR
Et à l'aide de Dieu le livre est assouvi [achevé] en deux parties, 191 dans ASSOUVIR
Et lors dit que si feroit-il, mès que il l'asseürassent [donner des sûretés], 245 dans ASSURER
Un amiral bien vestu et bien atourné, 259 dans ATOURNER
Les femmes atornent la viande à ceulz qui vont en la bataille, 264 dans ATOURNER
Monseigneur Baudoin de Reins, un preudomme qui estoit descendu à terre, me manda par son escuier que je l'atendisse, 215 dans ATTENDRE
Je ne voz [voulus] onques retourner les yex vers Joinville, pource que le cuer ne me attendrisist du biau chastel que je lessoie, 209 dans ATTENDRIR
Le soudanc avoit ainsi atiré [convenu], que le samedi devant l'Ascension en li rendroit Damiete, et il rendroit le roy, 244 dans ATTIRER
Le jour de la saint Nicholas commenda le roy que il s'atirassent pour chevaucher, 219 dans ATTIRER
Et il et ses chevaliers saillirent de la galie moult bien armez et bien atirez, 215 dans ATTIRER
Le roy qui sot ces choses, atira [disposa] son host [armée] en tel maniere que le conte d'Artois son frere garderoit les chaz et les engins, 222 dans ATTIRER
Sa mere l'enseigna à Dieu croire et à amer, et li atraït entour li toutes gens de religion, 201 dans ATTRAIRE
Pour veoir se il les pourroit atraire à nostre creance, 211 dans ATTRAIRE
Nulz ne soit si hardi devant toy, que il die parole qui atraie et esmeuve peché, 301 dans ATTRAIRE
En ses paroles fu il attrempez, 193 dans ATTREMPER
Aussi comme l'aube du jour aparoit, nous nous atirames [préparâmes] de touz poins, 224 dans AUBE
Le roy fu si large aumosnier, que partout là où il aloit en son royaume, il fesoit donner aus poures esglises, à maladreries, à mesons Dieu, à hospitaulz...., 293 dans AUMÔNIER, IÈRE
Autant peut dire nostre seigneur de nous, comme il dit des filz Israel...., 216 dans AUTANT
Chacun aime autretant sa vie comme je faiz la moie, 193 dans AUTANT
Pourceque il peussent la viande mascher et avaler aval, 237 dans AVALER
Sitost comme je fu avalé là où le tresor estoit, 250 dans AVALER
Ces menaces que Dieu nous fet ne sont pas pour le preu [profit] avancier, ne pour le doumage destourbier, 285 dans AVANCER
Avant son terme, 252 dans AVANT
En [on] prise si pou [peu] les excommuniemens hui [aujourd'hui] et tous les jours, que avant se lessent les gens mourir excommeniés, que il se facent absodre, 200 dans AVANT
L'en avoit ordenné que le Temple feroit l'avant garde, et le conte d'Artois auroit la seconde bataille après le Temple, 224 dans AVANT-GARDE
Se il arivoit avec eulx, et sa gent estoient occis et il avec, la besoigne seroit perdue, 192 dans AVEC
Si tost comme il parti du roy, il s'en ala en Antioche là, où il fist moult son avenant [ses affaires], 269 dans AVENANT, ANTE
En quaresme et es auvens croissoit le nombre des poures, 297 dans AVENT
Il fu couronné le premier dymanche des advens, 201 dans AVENT
Je li vi quatre foiz mettre son cors en aventure de mort, 192 dans AVENTURE
Il sembloit que la galie volast, par les nageurs qui la contreingnoient aus avirons, 215 dans AVIRON
Je me suis avisé que, se je demeure, je n'i voy point de peril que mon royaume se perde, 257 dans AVISER
Le ferrais [tapissier] s'avisa que le soudanc venoit touz jours jouer aus eschez après relevée, sus les nates qui estoient au piez de son lit, 213 dans AVISER
Ceulx envoient sus les Sarrazins quant il veulent guerroier à eulz ; et les Sarrazins envoient sus les crestiens, quant il ont à faire à eulz, 264 dans AVOIR
Durant les quatre samedis fu si grant baquenal en la mer devant Damiette, que il y ot bien douze vins vessiaus, que grans que petiz, briziez et perdus, 219 dans BACCHANAL
Quant je reving à ma nef, je mis en ma petite barge [barque] un escuier que je fiz chevalier, et deux moult vaillans bachelers, 214 dans BACHELIER
Le roy commanda à monseigneur Jehan de Biaumont, que il feist bailler une galie [galère] à monseigneur Erart de Brienne et à moy, 214 dans BAILLER
Quant ce vint le soir que je fus ou baing, le cuer me failli et me pasmai, 253 dans BAIN
Et lors vint frere Henri de Ronnay à li, qui avoit passé la riviere, et li besa la main tout armée, 228 dans BAISER
L'en disoit que la royne Blanche le [le fils d'Élisabeth de Thuringe] besoit ou [au] front par devocion, 206 dans BAISER
On les paioit à la balance, et valoit chascune balance dix mille livres, 249 dans BALANCE
Je oy dire que il en fist cuire [brûler] le nez et la balevre à un bourgeois de Paris, 293 dans BALÈVRE
Le roy s'assit sur le ban de la nef et me fist asseoir à ses piez, 285 dans BANC
Sa baniere estoit bandée, et une des bandes estoit les armes l'empereur qui l'avoit fait chevalier, 221 dans BANDE
Nous avions bien perdu trente cinq chevaliers touz baniere portans, de la cour de Champaingne, 261 dans BANNIÈRE
En ses banieres portoit les armes l'empereur qui l'avoit fait chevalier, 221 dans BANNIÈRE
Hugue de Trichastel, seigneur de Conflans, qui estoit avec moi à baniere, 225 dans BANNIÈRE
Un mien escuier qui s'en estoit fui à tout [avec] ma baniere et estoit revenu à moy, me bailla un mien roncin [cheval], sur quoy je monté, 226 dans BANNIÈRE
Il leur fist entailler en la chapele toute nostre creance, l'annonciation de l'angre [ange], la nativité, le baptesme dont Dieu fu baptizié, et toute la passion, 262 dans BAPTÊME
Pour requerre sa gent plus sauvement [avec plus de sûreté], fist faire le roy une barbaquane devant le pont qui estoit entre nos deux os [armées], 236 dans BARBACANE
Il venoit tant de char morte es gencives à nostre gent, que il convenoit que barbiers ostassent la char morte, pource que il peussent la viande mascher et avaler aval, 237 dans BARBIER
Et lors un poure chevalier arriva en une barge, et sa femme et quatre filz que il avoient, 280 dans BARGE
Or me dites, fist-il, avez-vous barguigné nulz chevaliers ?, 257 dans BARGUIGNER
Quant le soudanc oy ce, il dit : Par ma foy, larges est le Frans, quant il n'a pas bargigné sur si grant somme de deniers, 243 dans BARGUIGNER
Maintenant que nostre gent les virent, il s'aresterent, et cil et les ennemis firent trois batailles aussi, 270 dans BATAILLE
Une grosse bataille de Turs, là où il avoit bien six mille homes à cheval, 215 dans BATAILLE
Je me assis à une fenestre, et un enfant delez moy, et avoit entour dix ans d'aage, qui avoit à non Berthelemi et estoit filz bestart à Mons. Ami de Montbeliart, 253 dans BÂTARD, ARDE
Ferant et batant de maces et d'espées, 227 dans BATTRE
Et à chascun de ses nageurs [rameurs] avoit une targe [écu] de ses armes, et à chascune targe avoit un pennoncel de ses armes batu à or, 215 dans BATTRE
Sire de Joinville, foi que doi vous, je ne bée mie si tost à partir de ci, 304 dans BAYER
Onques [homme] si bel armé ne vi [je ne vis], 226 dans BEAU ou BEL, BELLE
Nos engins getoient aus leurs ; et les leurs aus nostres ; mès onques n'oy dire que les nostres feissent biau cop, 221 dans BEAUCOUP
Le roy ot, par la paix fesant, grant coup de la terre le comte, 206 dans BEAUCOUP
St Louis disait à son fils : Biau filz, la premiere chose que je t'enseigne, c'est que tu mettes ton cuer en amer Dieu, Éd. FR. MICHEL, p. 236 dans BEAU-FILS
Quant les chevaus furent ens, nostre mestre notonnier escria à ses notonniers qui estoient ou bec de la nef [à la proue], 210 dans BEC
Nous commandons que baillifz, ne prevos ne autres ne tieignent trop grant plenté de serjans ne de bediaus, pource que le peuple ne soit grevé, 295 dans BEDEAU
Un Beduyn estait venu, qui li avoit dit que il enseigneroit un bon gué, 223 dans BÉDOUIN
Et quant les chevaus aus Sarrazins et aux Beduins avoient poour dun bysson [buisson], il disoient à leur chevaus...., 203 dans BÉDOUIN
Pour garder ceulz qui ouvroient à la chaucie, fist faire le roi deus beffrois que l'en appelle chas chastiaus, 220 dans BEFFROI
Et fist en pluseurs liex de son royaume mesons de beguines, et leur donna rentes pour elles vivre, 298 dans BÉGUINE
Une des beguines de la royne, quant elle ot la royne chaucée, 286 dans BÉGUINE
Les viandes que il nous donnerent, ce furent beignes de fourmages qui estoient rosties au solleil, 249 dans BEIGNET
Son chamberlanc nous vint à l'encontre, pource que nous alissiens belement, et pource que nous ne esveillissiens son mestre, 218 dans BELLEMENT
Biau chier filz, je te donne toutes les beneïssons que bon pere peut donner à fil, 301 dans BÉNÉDICTION
Les benefices de sainte Esglise donne à bones persones et de nete vie, 301 dans BÉNÉFICE
L'evesques Pierre de Chaalons, que Diex absoille, les chassa touz deux, et beneÿ en abbé Mons Jehan de Mymeri, et li dona la croce, 291 dans BÉNIR
Et ce firent il, pour ce que le soudanc donnoit de chascune teste des chrestiens un besant d'or, 218 dans BESANT
Sa besoigne atira [disposa] en tel maniere que toute sa gent qui estoient mal armée, il les envoia par une valée mal couverte, 271 dans BESOGNE
Je ne weil pas oublier aucunes besoignes qui avindrent en Egypte, tandis que nous y estions, 251 dans BESOGNE
Si dit au roi : Sire, je venrai demain parler à vous de mes besoignes [affaires], 288 dans BESOGNE
Aucune foiz estoit que les messages venoient à li ; par quoi il nous convenoit besoigner à la matinée, 267 dans BESOGNER
Au besoin que le roy a de chevaliers, 261 dans BESOIN
Tel preudomme comme il estoit, devoit bien estre attendu à un tel besoing, 215 dans BESOIN
Biau sire saint Jacque, que j'ai requis, aidiés moy et secourrez à ce besoing, 226 dans BESOIN
Un cordelier vint à li au chastel de Yeres [Hières], et pour enseigner le roi, dit en son sermon, que il avoit leu la Bible et les livres qui parlent des princes mescreans, 199 dans BIBLE
Pour ce que il cuidoient avoir bien [récompense], il descendirent à pié, et l'alerent saluer là où il chaçoit aus bestes sauvages, 235 dans BIEN
Dont nous poons bien dire que il fu plus bienoeureus que Titus l'empereur de Rome, 298 dans BIENHEUREUX, EUSE
Gens qui portoient une maniere de pains que l'en appelle bequis, pour ce que il sont cuis par deux foiz, 220 dans BISCUIT
Et un pou après monsieur Jehan de Waleri revint, qui blasma le roy et son conseil de ce que il estoient en demeure, 227 dans BLÂMER
Et estoit [la reine] en trop grant peril de mort, pource qu'elle estoit bleciée d'un enfant qu'elle avoit eu, 281 dans BLESSER
Et li dit que il looit [conseillait] qu'il se traïsist [retirât] à main destre sur le flum, pourceque ses serjans eussent à boire, 226 dans BOIRE
Ses chevaliers sarrazins se mistrent en la ville et comencerent à boivre des vins, et furent maintenant touz ivres, 248 dans BOIRE
Aussi comme le vent abat en la forest le bois sec, 220 dans BOIS
Et fu la plaie si large que le sanc li venoit du cors aussi comme le bondon d'un tonnel, 226 dans BONDON
Tout premier vous dirons d'un chevalier qui fu pris au bordel, 267 dans BORDEL
Le jour fu mis en escript et fu aporté au legat ; que [car] monsieur le me dit de sa bouche, 280 dans BOUCHE
Preudomme est si grand chose et si bonne chose que neis [même] au nommer emplist il la bouche, ib. dans BOUCHE
Et puis reclost l'en la porte et la boucha l'en bien, aussi comme l'en naye [noie, jette à l'eau] un tonnel, 210 dans BOUCHER
Assez près de Damiete trouvames un flum qui issoit de la grant riviere ; et fut acordé que l'ost sejourna un jour pour boucher ledit braz, 219 dans BOUCHER
Dont je vis un Coremyn [Chorasmien] qui fu des gens l'empereour de Perse, qui nous gardoit en la prison, que, quant il ouvroit son sac, nous nous bouchions, que nous ne povions durer pour la puneisie [puanteur] qui issoit du sac, 265 dans BOUCHER
Quant les bouchiers et les autres homes de l'ost et les femmes qui vendoient les danrées oïrent ce, il leverent le cri en l'ost, 233 dans BOUCHER
Dariere celi qui tenoit les trois coutiaus, avoit un autre qui tenoit bouqueran entorteillé entour de son bras, 259 dans BOUGRAN
Cel abbé de Cheminon si me dona m'escharpe et mon bourdon, 209 dans BOURDON
Maintenant se prist le roy à fermer [fortifier] un neuf bourc tout autour le viex chastiau, dès l'une mer jusques à l'autre, 269 dans BOURG
Or avint encore ainsi que un mien bourjois de Joinville m'aporta une baniere et un fer de glaive, 228 dans BOURGEOIS, OISE
Estaut de Nogent fu le bourgois du monde que le conte creoit le plus [croyait le plus], 205 dans BOURGEOIS, OISE
Ces bourgois de Troies, quant il virent que il avoient perdu le secours de leur seigneur, 204 dans BOURGEOIS, OISE
Au chief du cloistre d'autre part estoient les cuisines, les bouteilleries, les panneteries et les despenses, 206 dans BOUTEILLERIE
Quant j'oï ce, je bouté m'escuele arieres, 241 dans BOUTER
Nous voulons que les foles femmes soient boutées hors des mesons, 295 dans BOUTER
Et li drois fu tel selonc les usages du païs, que le serjant vint en ma herberje deschaus et en braies, 288 dans BRAIES
Par la menaison [diarrhée] qu'il avoit, il li convint le soir couper le fonz de ses braies, 192 dans BRAIES
Quant les enfans aus Sarrasines breoient, elles leur disoient : tai toy, tai toy, ou je irai querre le roy Richart qui te tuera, 275 dans BRAIRE
Grant pitié estoit d'oïr brere les gens parmi l'ost, auxquiex l'en copoit la char morte, 237 dans BRAIRE
Quant le flum vient en Egypte, il jete ses branches aussi comme j'ai jà dit devant, 220 dans BRANCHE
Assez près de Damiete trouvames un flum qui issoit de la grant riviere ; et fut ainsi acordé que l'ost sejourna un jour pour boucher le dit braz, par quoy en peust passer, 219 dans BRAS
Là le rescourent le connestable de France et plusieurs des serjans le roy avec li, qui le ramenerent par les bras jusques à son paveillon, 218 dans BRAS
Le meilleur bevrage que il aient et le plus fort, c'est de lait de jument confist en herbes, 264 dans BREUVAGE
Mes neveus, venés à moy aidier et vous et vostre gent ; car les Alemans brisent le moustier, 234 dans BRISER
Il y ot bien douze vins vessiaus, que grans que petiz, brisiez et perdus, 219 dans BRISER
Ils veoient la montaigne par dessus la bruine, 282 dans BRUINE
Celi samedi leva une bruine et descendi de la terre sur la mer, et pour ce cuiderent nos mariniers que nous feussions plus loing de l'ille de Cypre que nous n'estions, 283 dans BRUINE
Quant les chevaus aus Sarrazins avoient paour d'aucun bisson, leur mestre leur disoient...., 274 dans BUISSON
Il fist prendre le calife et le fist mettre en une cage de fer, et le fist jeunner tant comme l'on peust faire homme sanz mourir, 278 dans CAGE
.... Que le roy des Tartarins avoit pris la cité de Baudas [Bagdad], et l'apostole des Sarrazins qui estoit sire de la ville, lequel en appeloit le califre de Baudas, 278 dans CALIFE
Vous estes filz de vilain et de vilaine, et avez lessié l'abit votre pere et vostre mere, et estes vestu de plus riche camelin que le roy n'est, 196 dans CAMELOT
Je le vi aucune foiz en esté, que, pour delivrer sa gent, il venoit au jardin de Paris, une cote de chamelot vestue, 199 dans CAMELOT
Il fit prenre canes de quoy l'en fit ces fleutes...., 277 dans CANNE
Et diligenment virent l'apostolle et les cardonnaulx ce que en [on] leur porta, 303 dans CARDINAL
La vegile de quaresme pernant [je] vi une merveille que je vous veull raconter, 236 dans CARÊME-PRENANT
Ceste emprise fu atirée à passer le jour de quaresme prenant, 224 dans CARÊME-PRENANT
Le roy le fist volentiers, et les heberga en une rue appelée le quarrefour du Temple, qui ore est appelée la rue Sainte-Croix, 299 dans CARREFOUR
Et pour destourber la chauciée que le roy fesoit, les Sarrazins fesoient fere caves en terre par devers leur ost, 221 dans CAVE
Je jetai hors ce d'argent que j'y trouvai, 250 dans CE
Je lui di que il eust moult fait que fol, à ce que il avoient leur seigneur occis, 247 dans CE
Je voy que il a ceans huit cents personnes et plus, 192 dans CÉANS
[Il] me tint si pressé que je ne pouoie traire m'espée que j'avoie ceinte, 225 dans CEINDRE
Un mien scelerier qui estoit né de Doulevens, 240 dans CELLÉRIER, IÈRE
Nous trouvasmes grant foison de la pourveance le roy, c'est à savoir, les celiers le roy et les deniers et les garniers, 210 dans CELLIER
Se il eust fait ses atours de bon cendal enforcié de ses armes, 194 dans CENDAL
Et sur ces cercles jetent piaus de moutons que l'on appelle piaus de Damas, 230 dans CERCLE
À ce repondi li roys, que il leur commanderoit volentiers de touz ceulz dont en le feroit certein que il eussent tort, 200 dans CERTAIN, AINE
Il ne sceit pas ne n'est certeins que il ait eu tele repentance que Dieu li ait pardonné, 194 dans CERTAIN, AINE
La royne me pria si à certes comme elle pot, 171 dans CERTES
Et les chars salées, pour ce que il ne mangoient point de porc, 237 dans CHAIR
La maladie de l'ost estoit tele que la char de nos jambes sechoit toute, 236 dans CHAIR
Chars legieres sont de bonne digestion et saines, ib. 180 dans CHAIR
Un riche chevalier estoit mort, et li avoit l'en fet une grant fosse large en terre, et l'avoit l'en assis moult noblement et paré en une chaere, 266 dans CHAIRE
Et se ce n'estoit, nulz biens ne venroient ou païs pour la grand chaleur du solleil qui ardroit tout, 220 dans CHALEUR
Et lors il dit à Jehan Sarrazin son chamberlain, que il li baillast la lettre que il li avoit commandée, 200 dans CHAMBELLAN
Nous entrames en son paveillon, et son chamberlanc nous vint à l'encontre pour ce que nous alissiens belement, 218 dans CHAMBELLAN
Et sachiez que un vieil Sarrazin chevaller qui estoit en la galée, le portoit aus chambres privées à son col, 241 dans CHAMBRE
Et pour la fort menuison [dyssenterie] que il avoit, li convint coper le fons de ses braies toutes les foiz que il descendoit pour aller à la chambre [latrine], 237 dans CHAMBRE
Encore en parlerons-nous, de cette journée, es chambres des dames, 228 dans CHAMBRE
Et leur dis que vileinne chose estoit de chevaliers et de gentilzhomes qui parloient tandis que l'en chantoit la messe, 236 dans CHANTER
Lors envoia querre le roy le legat et touz les prelas de l'ost, et chanta l'en hautement : te deum laudamus, 215 dans CHANTER
Le chevalier ne fu pas esbahi, aincois le prist par la chape et li dist...., 205 dans CHAPE
Il venoit ou jardin de Paris, une cote de camelot vestue, un mantel de cendal noir entour son col, moult bien pigné et sanz coife, et un chapel de paon blan sus sa teste, 199 dans CHAPEAU
Li fis oster son hyaume et li baillé mon chapel de fer, 228 dans CHAPEAU
Et l'autre m'aporta un chaperon, que je mis en ma teste, 240 dans CHAPERON
Le peuple à ce prince crestien estoit si grant, que les messagiers le roy nous conterent que il avoient en leur ost huit cens chapelles sus chers, 264 dans CHAR
Je, qui n'avoie pas mil livrées de terre, me charjai, quant j'alé outremer, de moy dixieme de chevaliers, 211 dans CHARGER
Il estoit ainsi, que, quant le soudanc vouloit charger [donner un ordre], il envoioit querre le mestre de Haulequa [de la garde], 235 dans CHARGER
Il respondirent touz que avoient chargié [confié] à Mons Guion Malvoisin le conseil que il vouloient donner au roy, 255 dans CHARGER
Et nous chargerent les Sarrazins tous de pyles [javelots] que il traoient au travers du flum, 223 dans CHARGER
Et lors me seignai et m'agenoillai au pié de l'un d'eulz, qui tenoit une hache danoise à charpentier, 246 dans CHARPENTIER
En dementres [tandis] que je venoie, je trouvé trois homes mors sur une charrette, 209 dans CHARRETTE
Il ne pooit souffrir ne le charier ne le chevaucher [supporter ni la voiture ni le cheval], 300 dans CHARRIER
Et le roy se loja à Iles dont il les avoit chaciés, 204 dans CHASSER
Se le roy de France nous envoioit maintenant par ses messages à chascun cent mars d'argent, nous ne les chacerions pas hors, 259 dans CHASSER
Il descendirent à pié et l'alerent trouver là où il chassoit aus bestes sauvages, 235 dans CHASSER
Et commanda l'en que en y receust celles qui vourroient fere contenance à vivre chastement, 298 dans CHASTEMENT
Et m'estoit avis que pluseurs prelas revestus le vestoient d'une chesuble vermeille de sarge de Reins, 299 dans CHASUBLE
Vous savez que le roi de France guerroie au roy d'Engleterre et savez que le chastiau qui est plus en la marche de eulz deux, c'est la Rochelle en Poitou, 197 dans CHÂTEAU
Quant je oy ce, je me levai de mon lit où je gisoie, et alai ou chastel avec les mariniers, 283 dans CHÂTEAU
Chastris [moutons], 267 dans CHÂTRER
L'yaue devenoit, ou [au] chaut du jour, aussi froide comme de fonteinne, 220 dans CHAUD, CHAUDE
Il looit [conseillait] que il se traisit [retirât] sur le flum, pource que ses serjans eussent à boire ; car le chaut estoit jà grant levé, 226 dans CHAUD, CHAUDE
Le roy ot conseil que il feroit faire une chaucie parmi la riviere pour passer vers les Sarrazins, 230 dans CHAUSSÉE
Quant il se retournoit et veoit que les Turs estoient entrés par l'autre chief [bout], il leur recouroit sus l'espée au poing et les en chaçoit, 251 dans CHEF
Le roy et nous alames jusques au chief [au bout] du courtil, 285 dans CHEF
Au chief de IX jours, les cors de nos gens que il avoient tuez vindrent au desus de l'yaue, 235 dans CHEF
Babyloine [le Caire] estoit le chief [la capitale] de tout le royaume d'Egypte, 219 dans CHEF
Le mestre s'agenoilla et tendit le chief de son mantel au roy, et abandonna au roy quanque il avoient à prenre pour s'amende, tele comme il la voudroit deviser [régler], 268 dans CHEF
Il avoient fait chevetain [capitaine] d'un Sarrazin qui avoit à non Scecedin, le filz au seic, 221 dans CHEIK ou SCHEIK
Et le roy si fist moult volentiers, et puis si se mist au chemin, 228 dans CHEMIN
Le clerc s'en ala en pure sa chemise en son hostel, 209 dans CHEMISE
Comme la chemise est plus près du cors que nul autre vestement, 260 dans CHEMISE
Avient ainsi que il [le fleuve] vient tout en un chanel jusques en Egypte, 219 dans CHENAL
Et amenoient avec eulx un homme de grant vieillesce tout chanu, 242 dans CHENU, UE
Chascun se fait si chier pource que il s'en welent aler en leur païs, que nous ne leur oserions donner ce que ils demandent, 257 dans CHER, CHÈRE
Et il les achetoient moult volentiers et chierement, 234 dans CHÈREMENT
Por ce avint si grant chierté en l'ost, que, tantost que la Pasque fu venue, un beuf valoit en l'ost quatre vins livres, 236 dans CHERTÉ
Et se ne vous plet, si vous preingne pitié de ceste chietive qui ci gist, que vous attendés que je soie relevée, 252 dans CHÉTIF, IVE
Et quand les chevaus aus Sarrazins et aus Beduins avoient poour [peur] d'un bisson [buisson], 203 dans CHEVAL
Avec le conte de Brienne avoit un vaillant clerc qui estoit evesques de Rames, qui maintes beles chevaleries avoit faites en la compaingnie le conte, 271 dans CHEVALERIE
Et je dis au connestable que je seroie son chevalier, et il m'en mercia moult, 227 dans CHEVALIER
Quant je reving à ma nef, je mis en ma petite barge un escuier que je fiz chevalier, 214 dans CHEVALIER
Le roy amoit toutes gens qui se metoient à Dieu servir et qui portoient habit de religion ; ne nulz ne venoit à li qui faillist à avoir chevance de vivre, 298 dans CHEVANCE
Li messager le roi arriverent au port d'Antioche ; et dès Antioche jusqu'à leur grant roi [des Tartares], trouverent bien un an d'aleure, à chevauchier dix lieues le jour, 262 dans CHEVAUCHER
Frere Yves trouva un livre au chevès du lit au vieil, 260 dans CHEVET
De touailles [toiles] sont entorteillées leur testes [des Bédouins], qui leur vont par desous le menton, dont ledes gens et hydeuses sont à regarder ; car les cheveux des testes et des barbes sont touz noirs, 230 dans CHEVEU
Si les couchent sur leur costez et leur mettent les jambes parmi les chevilles dedans [sorte de punition], 243 dans CHEVILLE
Planches bien chevillées, 266 dans CHEVILLER
Li soudans de Hamant ne se sot comment chevir du soudanc de Babiloine [le Caire], 213 dans CHEVIR
Les chevaliers de nostre bataille chassoient une beste sauvage que l'en appelle gazel, qui est aussi comme un chevrel, 267 dans CHEVREAU
Quant il vint là, il ne pot parler : pluseurs des cyrurgiens et des phisiciens de l'ost alerent à li, 218 dans CHIRURGIEN
Et sembloit que foudre cheist des ciex, 215 dans CHOIR
Et ce qui chiet du bois sec ou [au] flum, nous vendent les marcheans en ce païs, 220 dans CHOIR
Quant il vint à terre, et il choisi [aperçut] les Sarrazins, il demanda quelle gent c'estoient, 215 dans CHOISIR
Or avint chose, que le conte Henri descendi de ses sales de Troies pour aller oïr messe à Saint Estienne, 205 dans CHOSE
Tandis que il les emmenoit, une vielz citerne sur quoi il passa, li fondi desous ; li trois cheval et il alerent au fons, 272 dans CITERNE
Si que je leur monsterrai tout cler, que je n'enporte point d'argent, 282 dans CLAIR, CLAIRE
Quand il oÿ ce, si commença à rire moult clerement, 266 dans CLAIREMENT
Je avoie fait une meson, là où je mangoie moy et mes chevaliers à la clarté de l'uis, 278 dans CLARTÉ
Et je regardé une coignée qui gisoit illec, si la levai et dis que je feroie la clef le roy, 250 dans CLEF ou CLÉ
Et les hales sont faites à la guise des cloistres de ces moinnes blans, 205 dans CLOÎTRE
Li roys fist clorre tout l'ost de grans fossés, 218 dans CLORE
Et commanda le roy que l'en clousist nostre ost de fossés, 221 dans CLORE
De ce clos où il les avoient mis, les fesoient traire l'un après l'autre, 242 dans CLOS
La reson pourquoy, que il en donroit cuer à ses ennemis, 214 dans COEUR
Et quant sa gent virent que le roy metoit deffense en li, il pristrent cuer, et laisserent le passage du flum, 227 dans COEUR
Le roy emporta dix mille livres de parisis que il avoit en ses cofres, et chascun an autant, 207 dans COFFRE
Et je regardai une coignée qui gisoit illec ; si la levai et dis que je feroie la clef le roy, 250 dans COGNÉE
Et il me dit : tenez-vous tout quoy ; car je vous weil demander...., 256 dans COI, COITE
La mer, qui estoit moult quoye, 287 dans COI, COITE
Il m'ala maintenant querre coiffes blanches et me pingna moult bien, 253 dans COIFFE
Laissons huer ceste chiennaille ; par la quoife Dieu, ainsi comme il juroit, encore en parlerons nous de ceste journée es chambres des dames, 228 dans COIFFE
Et se feri [le roy] entre les Turs si avant, que il li empristrent la coliere de son cheval de feu grejois, 230 dans COLLIER
Les Sarrazins envoierent au soudanc par coulons messagiers par trois foiz, que le roy estoit arrivé, 215 dans COLOMBE
Pour combattre à vos ennemis avez passé une riviere à noue [à la nage], 229 dans COMBATTRE
Vous savés que nous recevons les commandes en tel maniere, que par nos seremens nous ne les poons delivrer mes que à ceulz qui les nous baillent, 249 dans COMMANDE
Et pour ce ne font force li assacis [assassins], se l'en les occist, quant il font le commandement du Vieil de la Montaigne, 230 dans COMMANDEMENT
Vous me jurerez, que vous tendrés mes commandemens, 263 dans COMMANDEMENT
Sitost comme il commença à cheoir, il se commanda à Nostre Dame, et elle le soustint par les espaules dès que il cheï, jusque à tant que la galie le roy le requeilli, 287 dans COMMANDER
Nous preismes quarante livres pour nos despens, et le remenant commendasmes à garder au commandeur du palais du Temple, 254 dans COMMANDEUR
Le jour meismes que elle [la reine] fu acouchée, li dit l'en que ceulx de Pise et de Genes s'en vouloient fuir, et les autres communes, 252 dans COMMUNE
Que nulz n'eust compaingnie à autrui femme ne à autrui fille, se il ne vouloit perdre le poing ou la vie, 263 dans COMPAGNIE
Frere Hugue, compere le roy du conte d'Alençon [compère du roi, dont il avait tenu un des fils sur les fonts baptismaux], 268 dans COMPÈRE
Le soir ooit ses complies, 199 dans COMPLIES
Le roy s'en vint par la contée de Provence jusques à une cité que en apele Ays en Provence, 289 dans COMTÉ
Confesse-toy souvent, et eslis confession preudomme, 300 dans CONFESSER
Il y avoit tout plein de gens qui se confessoient à un frere de la Trinité, 246 dans CONFESSER
Le meilleur bevrage que il aient et le plus fort, c'est de lait de jument confist en herbes, 264 dans CONFIRE
Se le conte de Poitiers feust avant venu, et il et sa gent eussent esté tous confoundus, 219 dans CONFONDRE
Tant de gens mors et confondus, 262 dans CONFONDRE
Vous gardez que vous ne faites ne ne dites rien à vostre escient nulle riens, que se tout le monde le savoit, que vous ne peussiez congnoistre, 194 dans CONNAÎTRE
Lors dit le connestable monseigneur Hymbert de Biaujeu au roy que un Beduyn estoit venu, 223 dans CONNÉTABLE
Et dit au conte [l'évêque] : ne troublez pas vostre conscience quant le patriarche ne vous absout, 271 dans CONSCIENCE
Le servise de sainte Esglise escoute devotement et de cuer et de bouche, especialement en la messe, que la consecration est faite, 300 dans CONSÉCRATION
Il orent conseil de envoier querre la royne de Cypre, 203 dans CONSEIL
Le roy lessa tous les autres conseulz de ses barons, et se tint au conseil de son frere, 219 dans CONSEIL
Sire, vous estes perdu se ne metés conseil en vous, 240 dans CONSEIL
La crestienté dechiet et font entre vos mains, et decherra encore plus se vous n'i metés conseil, 290 dans CONSEIL
Je vous loe et conseille que vous deffendés à tout vostre conseil juré, que il ne preingnent [reçoivent rien] de ceulz qui auront à besoigner par devant vous, 288 dans CONSEIL
Le roy rappela tous ses preudommes chevaliers de son conseil, et touz li loerent [conseillèrent] qu'il attendist, 227 dans CONSEIL
En ce point nous envoia le soudanc son conseil pour parler à nous, 242 dans CONSEIL
Quant aucuns benefices de sainte esglise escheoit au roy, avant que il le donnast, il se conseilloit à bones persones de religion et d'autres, 293 dans CONSEILLER
Il leur requist que il li aidassent à conseiller comment l'en departiroit ce que l'en avoit gaaingné en la ville, 216 dans CONSEILLER
Et commanda l'en que en y receust celles qui vourroient faire contenance à vivre chastement, 298 dans CONTENANCE
Largement et liberalment se contenoit le roy aus parlemens et aus assemblées des barons et des chevaliers, 298 dans CONTENIR
Et avant que je vous conte de ses granz faiz et de sa chevalerie, vous conterai que je vi et oy de ses saintes paroles, 193 dans CONTER
Or avint que une contenue [fièvre continue] me prist, parquoy j'alai au lit et toute ma mesnie aussi, 254 dans CONTINU, UE
Si vous requerons, sire, que vous commandez à vos baillifs et à vos serjans que il contreingnent les escommeniez an et jour, parquoy il facent satisfaction à l'eglise, 290 dans CONTRAINDRE
Il sembloit que la galie volast par les nageurs qui la contreingnoient aus avirons, 215 dans CONTRAINDRE
De la dite pez furent moult contraire ceulz de son conseil, 292 dans CONTRAIRE
Et estoient couchez contre orient, en la maniere que l'en met les cors en terre, 285 dans CONTRE
Quant ce vint contre la saint Remy, je fesoie acheter ma porcherie de pors, 267 dans CONTRE
Nus ne nous osoit venir de Damiete pour aporter garnison [provisions] contre-mont l'yaue, 236 dans CONTRE-MONT
Neis [même] aux Sarrazins ne voult il pas mentir de ce que il leur avoit en convenant, 193 dans CONVENANT
Nouvelles, lesqueles je ne weil pas conter pour ce que il ne me convendroit de rompre ma matiere, 211 dans CONVENIR
Ne convoite pas sus ton peuple, ne charge pas de toute [maltôte] ne de taille, 300 dans CONVOITER
La convoitise qui est en vous, 291 dans CONVOITISE
Lors me dit le legat, que je le convoiasse jusques à son hostel, 282 dans CONVOYER
La noise que il menoient de leur nacaires et de leur cors sarrazinois estoit espoventable à escouter, 213 dans COR
Jehan le Ermin, qui estoit artillier le roy, ala lors à Damas pour acheter cornes et glus pour faire arbalestres, 258 dans CORNE
Quant il encommençoient à corner, vous deissiez que ce sont les voiz des cynes qui se partent de l'estanc, 269 dans CORNER
Li Sarrazins distrent que il n'en feroient riens, se en ne leur lessoit le cors [la personne] le roy en gage, 237 dans CORPS
Nous trouvames que le roy son cors [de sa personne] avoit fait enfouir les cors des crestiens que les Sarrazins avoient occis, 278 dans CORPS
À l'onneur du vrai cors saint, 192 dans CORPS
Et sur ces cercles getent piaus de moutons que l'en appelle piaus de Damas, conreées en alun, 230 dans CORROYER
Et lors m'envoya querre le roy pour manger avec li ; et je y alai à tout [avec] le corcet que l'en m'avoit fait en la prison des rongneures de mon couvertouer, 253 dans CORSET
Et en la fin de son sermon dit ainsi, que il avoit leue la Bible et les livres qui vont en coste la Bible, 288 dans COTE
Et avec ce il jureront que il ne prenront, ne ne recevront, par eulz ne par autres, ne or, ne argent, ne benefices par de costé [indirectement], ne autres choses, 294 dans CÔTÉ
Il li lancerent le feu grejois qui se prist en la tour, qui estoit faite de planches de sapin et de telle [toile] de coton, 245 dans COTON
Le roi sailli de son lit tout deschaus, une cote, sans plus, vestue, 196 dans COTTE
Quant je fus couchié en mon lit, là où je eusse bien mestier [besoin] de reposer, 230 dans COUCHER
Il m'apoia, au passer que je fis, de son glaive entre les deux espaules, et me coucha sur le col de mon cheval, 225 dans COUCHER
Si vous loe et conseille que toutes les foiz que il nous geteront le feu, que nous metons à coutes et à genoulz, et prions nostre Seigneur que il nous gete de ce peril, 222 dans COUDE
Et je vous donrai tant, que la coulpe n'iert pas moie, mès vostre, se vous ne voulez demourer, 257 dans COULPE
Et ainsi s'en revint et ramena sa gent à pié ; et ses trois biaus cops fist-il devant le seigneur d'Arsur et les riches hommes qui estoient en Acre, 277 dans COUP
Et lors il me porterent à terre et me saillirent sur le cors pour moy coper la gorge, 240 dans COUPER
Mal apertement se partirent les Turs de Damiete, quant il ne firent coper le pont qui estoit de nez [nefs], 216 dans COUPER
Sire evesque, fist le roy, entre vous avez establi que l'en ne doit oyr nul escommenié en court laie, 291 dans COUR
Entre les chevaliers que monsieur Jehan de Valenciennes ramena, je en y trouvai bien quarante de la cort de Champaingne, 261 dans COUR
Quant ce fu fait, il le mistrent en la fosse avec son seigneur et avec le cheval tout vif, et puis lancerent sus la fosse planches bien chevillées, et tout l'ost courut a pierres et à terre, 266 dans COURIR
Et pour ce la renommée couru en estranges terres, dont maint marcheant lessierent à venir en l'ost [renoncèrent à venir], 217 dans COURIR
Je en aurai une coronne es ciex, 198 dans COURONNE
Devant la table le roy, endroit le comte de Dreuez, mangoit monseigneur le roy de Navarre en cote et en mantel de samit bien paré de courroie, de fermail et de chapel d'or, 205 dans COURROIE
Quant frere Remon oÿ ce, il se desirra [déchira] jusques à la courroie et prist à arracher sa barbe, et crier : ai mi, ai mi, 283 dans COURROIE
Et ces choses fesoit il, vous ramentoi je, pource que vous vous en gardez, parquoy Dieu ne se courrousse à vous, 293 dans COURROUCER
Le roy respondi que il en pooient faire leur volenté ; car il amoit miex mourir bon crestien, que ce que il vesquit ou courrous Dieu et sa mere, 247 dans COURROUX
Et les chevaliers que le roy avoit mis en ses courciers [sorte de navire] pour nos malades deffendre, s'enfouirent, 239 dans COURSIER
Et trouvames un hermitage ancien dedans les roches, et trouvames les courtilz que les hermites qui i dormirent anciennement avoient fait, 285 dans COURTIL
Et fesoit servir si courtoisement à sa court, et largement et habandonnéement, et plus que il n'i avoit eu lonc temps passé, 298 dans COURTOISEMENT
L'en se merveilla moult quant le roy fist ce.... mez il le fist par sa courtoisie, 261 dans COURTOISIE
Ceste grant courtoisie fist Diex à moy et à mes chevaliers ; car nous eussions le soir gueté en grant peril, 223 dans COURTOISIE
Je ving au conte de Soissons, cui [duquel] cousine germaine j'avoie espousée, 227 dans COUSIN, INE
Sire, se vous ne me lessiez dire que vous soiés cousin au roy, l'en vous occirra touz et nous avec, 240 dans COUSIN, INE
Devant le roy, tranchoit du coutel le bon conte Jehan de Soissons, 205 dans COUTEAU
Il tenoit trois coutiaus en son poing, dont l'un entroit ou manche de l'autre, 259 dans COUTEAU
Et me dit la royne, que la façon avoit cousté cent livres, 285 dans COÛTER
Et là vint le mestre du Temple et tout le convent, tout deschaus parmi l'ost, pource que leur heberge estoit parmi l'ost, 268 dans COUVENT
Pour couvrir sa desloyauté, et pour geter le blasme sur le calife de la prise de la ville, 278 dans COUVRIR
Et quant ce vient après la Saint Remy, les sept rivieres s'espandent par le païs et cuevrent les terres pleinnes [les plaines], 219 dans COUVRIR
Toute sa gent qui estoient mal armées, il les envoia par une valée couverte, 271 dans COUVRIR
Quant il crachoit le sanc de sa bouche, 227 dans CRACHER
Et Haali, quant il vit ce, si traït à li du peuple ce que il pot avoir, et leur aprist une autre creance que Mahommet n'avoit enseignée, 260 dans CRÉANCE
Il disoit que foy et creance estoit une chose où nous devions bien croire fermement, 197 dans CRÉANCE
À chascun des carniaus dont il y avoit bien cinq cens, avoit une targe de ses armes et un panoncel, 268 dans CRÉNEAU
Quant les bouchiers et les autres homes de l'ost et les femmes qui vendoient les danrées oïrent ce, il leverent le cri en l'ost, et à [avec] l'aide de Dieu il secoururent le conte, 233 dans CRI
Le legat me crut et fist crier les trois processions en l'ost par trois samedis, 218 dans CRIER
Pluseurs des marcheans de Babiloinne [le Caire] crioient après le soudanc, que il leur feist droit du conte Gautier, 271 dans CRIER
Quant li viex [le Vieux de la montagne, le chef des Assassins] chevauchoit, il avoit un crieur devant lui qui portoit une hache danoise à long manche tout couvert d'argent, 261 dans CRIEUR, EUSE
Et trouva que le Vieil de la Montagne ne creoit pas en Mahommet, ainçois creoit en la loy de Haali, qui fu oncles de Mahommet, 260 dans CROIRE
Il a maint preuhomme chevalier en la terre des Crestiens et des Sarrazins, qui onques ne crurent Dieu ne sa mere, 275 dans CROIRE
Le saint roi se esforça de tout son pooir, par ses paroles, de moi faire croire en la loi crestienne, 197 dans CROIRE
Ertaut de Nogent fu le bourgois du monde que le conte creoit le plus, 205 dans CROIRE
Moult de ses gens li loerent [conseillèrent] que il attendist tant que ses gens feussent revenus, parce que il ne li estoit pas demouré que la tierce partie de ses gens ; et il ne les en voult onques croire, 214 dans CROIRE
Ce fu aussi comme une prophecie de la grant foison de gens qui moururent en ce douz [double] croisement, 201 dans CROISADE
Ce que la chasuble estoit de sarge de Reins, senefie que la croiserie sera de petit exploit aussi, comme vous verrés se Dieu vous donne vie, 299 dans CROISADE
Et quant elle sot que il fu croisié, ainsi comme il meismes le contoit, elle mena aussi grand deul comme se elle le veist mort, 208 dans CROISÉ
Et il me dit ainsi : Sire, vous verrés que le roy se croisera demain, 299 dans CROISER
Et lors frere Remon ala dire au roy, qui estoit en croiz sur le pont de la nef, tout deschaus, en pure cote...., 283 dans CROIX
Et lors il se leva, et s'apuia sur sa croce, 198 dans CROSSE
L'evesques Pierre de Chaalons beney en abbé M. Jehan de Mymeri, et li donna la croce, 291 dans CROSSE
Leur creance est tele que nul ne peut morir que à son jour, et pour ce ne se veulent il armer, 230 dans CROYANCE
Et disoit que il [le cordelier] ne trouvoit ne es creans ne es mescreans, que onques reaumes se perdist ne chanjast de seigneurie à autre, mez [mais] que par defaute de droit, 199 dans CROYANT, ANTE
Ne scet l'en [l'on] dont celle creue [du Nil] vient, mez que de la volenté de Dieu, 220 dans CRUE
Une des galies le roy le queilli et l'aporta en nostre nef, là où il nous conta comment ce li estoit avenu, 287 dans CUEILLIR
Il trouva un Turc qui estoit monté sur le cheval Monseigneur Gauchier de Chasteillon, et estoit la culiere toute sanglante du cheval, 251 dans CULIÈRE
Et furent les fossés curez dehors et dedans, 275 dans CURER
Quant il encommençoient à corner, vous deissiez que ce sont les voiz des cynes qui se partent de l'estanc, 269 dans CYGNE
Un de nos gendarmes gecta sa dague à un de ces Turcs, dans LACURNE dans DAGUE
Et il ala tout chancelant pour la flebesce de sa maladie, et prist les dez et les tables et les geta en la mer, 253 dans DE
Si leur aporterent lettres de leur grant roy au roy de France, qui disoient ainsi : bone chose est de pez [paix], 265 dans DE
Quant nous feumes là et les Turs s'en furent partis, les Sarrazins qui estoient en la cité, se desconfirent et lesserent la ville à nostre gent sans debat, 276 dans DÉBAT
Quant l'abbe s'en fu parti, je vinz au roi et li diz : je vous weil demander, se il vous plet, se vous avez oy plus debonnerement l'abbé de Clygny, pource que il vous donna hyer ces deux palefrois, 288 dans DÉBONNAIREMENT
En ce point que le roy sejournoit en Cypre, envoia le grant roy des Tartarins ses messages à li, et li manda moult débonnairement paroles, 211 dans DÉBONNAIREMENT
En ce point me fist un mien chevalier une grande debonnaireté, qui fut tele...., 283 dans DÉBONNAIRETÉ
Et il me dit que il me decevoient, 194 dans DÉCEVOIR
Je demandai au mestre combien il y avoit trop de gens ; et si li demandai se il menroit [mènerait] bien nostre gent à terre, se je le deschargoie de tant gent, 214 dans DÉCHARGER
Et il qui me vit megre et descharné de la maladie, et en l'abit que je avoie esté en prison, dit que il ne m'en bailleroit nulles, 250 dans DÉCHARNER
Le roi sailli de son lit tout deschaus, 196 dans DÉCHAUX
Et lors je me parti de Joinville sans rentrer au chastel jusques à ma revenue, à pié deschaus et en langes, 209 dans DÉCHAUX
Le roy, qui estoit en croiz sur le pont de la nef, tout dechaus, en pure cote et tout deschevelé devant le cors Nostre seigneur qui estoit en la nef, 283 dans DÉCHEVELER
Et de ce coup que nostre nef prist, furent li notonnier si desperez que il dessirolent leur robes et leur barbes, 196 dans DÉCHIRER
Ces arcevesques et ces evesques qui ci sont, m'ont chargé que je vous die que la crestienté dechiet et font entre vos mains, 290 dans DÉCHOIR
Soutien la querelle du poure jeusques à tant que la verité soit desclairiée, 301 dans DÉCLARER
Trestous sans nul decompte, dans le Dict. de DOCHEZ. dans DÉCOMPTE
Quant les Anglois virent le roy, ils se desconfirent et mistrent dedens la cité de Saintes, 206 dans DÉCONFIRE
Et ot un Sarrasin, quant il furent arrivez, qui se vint ferir entre eulz ; mais il fu tout decopé, 215 dans DÉCOUPER
Encore firent passer un chien entre nos gens et la leur, et descoperent le chien de leur espées, et nostre gent aussi ; et distrent que ainsi feussent il decopé se il failloient l'un à l'autre, 266 dans DÉCOUPER
Vous ne devez mie avoir en desdaing ce que Dieu fist pour nostre enseignement, 194 dans DÉDAIN
Le chevalier s'en vint au roy et dit que il avoit esté dedans les mesons au soudanc et que c'estoit voir [vrai], 215 dans DEDANS
Or sus, que vez ci [voici] les Sarrazins qui sont venus à pié et à cheval, et ont desconfit les serjans le roy qui gardoient les engins, et les ont mis dedans les cordes de nos paveillons [les ont poussés jusque dans notre camp], 230 dans DEDANS
Lequel moustier estoit fait en la mahommerie des Sarrazins, et l'avoit le legat dedié en l'onneur de la mere Dieu, 208 dans DÉDIER
Et se vous prenés du nostre, nous avons bien tant du vostre en Acre, que vous nous desdomagerés bien, 250 dans DÉDOMMAGER
Ceste honeur et ceste offre que vous me faites ne prenré je pas, se Dieu plet ; car je desferoie les bones coustumes de la sainte terre, 216 dans DÉFAIRE
Tandis que je parloie à eulz, je vi que nos serjans à pié defesoient les murs, 276 dans DÉFAIRE
Les bons executeurs desfont [réparent] premierement les torz faiz au mort [faits par le défunt], 195 dans DÉFAIRE
Or venez avant ; se je vous ai de riens mesfait, je le vous defferai l'un par l'autre, 208 dans DÉFAIRE
Tous ceux que il trouverent en armes deffendables, occistrent tous, 263 dans DÉFENDABLE
Or disons donc que grant grace nous fist Dieu le tout puissant, quant il nous deffendi de mort et de peril, 216 dans DÉFENDRE
Et toute la puissance du soudan se logerent sur le fleuve de Rexi d'autre part devant nostre ost, pour nous deffendre [interdire] le passage, 220 dans DÉFENDRE
Se nous lessons nos deffenses que l'en nous a baillées à garder, nous sommes honnis, 222 dans DÉFENSE
Les Sarrazins se ferirent en la ville, là où il ne trouverent nulle deffense ; car elle n'estoit pas toute close, 277 dans DÉFENSE
Et quant sa gent virent que le roy metoit deffense en li, il pristrent cuer, 227 dans DÉFENSE
Se l'amiral eust esté refusé, il eust presenté au roy ces trois coutiaus pour le deffier, 259 dans DÉFIER
Aus piez des degrez s'agenoilla un poure [pauvre] chevalier et li dit ainsi...., 205 dans DEGRÉ
Il nous donnerent oefs durs cuis de quatre jours ou de cinq ; et pour honneur de nous en les avoit fait peindre par dehors de diverses couleurs, 249 dans DEHORS
Et que vous donrriés au soudanc pour vostre delivrance...., 242 dans DÉLIVRANCE
Et ces choses vous monstré-je, pource que il se delivra tout seul par son senz de ce que il avoit à fere, 291 dans DÉLIVRER
Je le vi aucune foiz en esté, que, pour delivrer [expédier] sa gent, il venoit ou jardin de Paris, 199 dans DÉLIVRER
J'ai veu en cest pais, puis que je revins d'outremer, aucuns desloiaus crestiens qui tenoient la loi des Beduyns, et disoient que nulz ne povoit morir qu'à son jour, 230 dans DÉLOYAL, ALE
Aussi comme nous mangions ou pavillon, une grande tourbe de poures gens nous demandoient pour Dieu et fesoient grant noise, 259 dans DEMANDER
Et celi qui ainsi se demeinne [se conduit], doit l'en appeler preudomme, pource que ceste proesse lui vient du don Dieu, 275 dans DÉMENER (SE)
Il me dit que je me gardasse que je me desmentisse, ne ne desdeisse nullui de ce que il diroit devant moi, 194 dans DÉMENTIR
Et un pou après mons. Jehan de Waleri revint, qui blasma le roy et son conseil de ce que il estoient en demeure, 227 dans DEMEURE
L'empereïs [impératrice] vint querre secours au roy pour son seigneur qui estoit en Constantinoble demourez, 212 dans DEMEURER
Moult de gens li loerent [conseillèrent] que il attendit tant que ses gens feussent revenus, pource que il ne li estoit pas demouré la tierce partie de ses gens, 214 dans DEMEURER
Le roy reçut moult debonnairement ses messages, et li renvoia les siens, qui demourerent deux ans avant que il revenissent à li, 211 dans DEMEURER
Et il demanda, se il demouroit, se je demourroie [en Palestine], et je li respondi : oïl, moult volentiers, 228 dans DEMEURER
Et sachiez que il [ce dessein] ne demoura [resta sans effet] que pource que il disoient que le roy estoit le plus ferme crestien que en [on] peust trouver, 247 dans DEMEURER
Grant honneur leur est faite, se en eulz ne demeure [s'ils n'y mettent obstacle], ainsi comme je vous ai dit devant, 304 dans DEMEURER
Ertaut de Nogent fu li bourgeois du monde que le conte creoit le plus, et fu si riche que il fist le chastel de Nogent l'Ertaut de ses deniers, 205 dans DENIER
Les gens le roy leur loerent les estaus pour vendre leur danrées chier, si comme l'en disoit, comme il porent, 217 dans DENRÉE
Sire de Waleri, dist le roy, nous avons acordé que le legat vous baillera les six mille livres, à departir là où vous cuiderés que il soit miex, 216 dans DÉPARTIR
Avant que l'empereur de Perse alast devant la chamelle, il amena le conte Gautier devant Jaffe, et le pendirent par les bras à unes fourches, et li dirent que il ne le despendroient point, jusques à tant qu'il auroient le chastel de Jaffe, 271 dans DÉPENDRE
Et elle leur dit que jà par famine ne s'en iroient ; car je ferai acheter toutes les viandes en ceste ville, et vous retieing touz desorendroit aus despens [à la solde] du roy, 252 dans DÉPENS
Au chief du cloistre d'autre part estoient les cuisines, les panneteries, les bouteilleries et les despenses, 206 dans DÉPENSE
Parquoy nous doutons que quant vostre nef venra en la haute mer, que elle ne puisse soufrir les cops des ondes, qu'elle ne se despiesce, 283 dans DÉPIÉCER
Il me demanda se je lavoie les piés aus poures le jeudy absolu ; et je li respondi que nanin, que il ne me sembloit pas bien ; et il me dit que je ne le devoie avoir en despit ; car Dieu l'avoit fait, 293 dans DÉPIT
Et quant Mahommet se fu mis en la seigneurie du peuple, si despita son oncle et l'esloigna de li, 260 dans DÉPITER
Derechief, les autres prevoz, les baillifs et les serjans jureront que il garderont loialment nos rentes et nos droiz, 294 dans DERECHEF
Le roy et nous qui estions avec li demourez, si comme Dieu voult, feismes voille derechief, 213 dans DERECHEF
En ses darrenieres paroles reclamoit il Dieu et ses sains, 201 dans DERNIER, IÈRE
Le sire du Chastel estoit criez [accusé par le cri public] de desrober les pelerins et les marchans, 210 dans DÉROBER
Et quant elle [la nef] vint en la haute mer, elle ne pot soufrir les cops des ondes, ainçois se desrompi, 284 dans DÉROMPRE
Derriere ces trois barons avoit bien trente de leurs chevaliers en cottes de drap de soie pour eulz garder, 205 dans DERRIÈRE
À tant es vous [voici que] un Turc qui vint devers la bataille le roy qui dariere nous estoit, et feri par darieres Monseigneur Pierre de Nouille d'une mace, 228 dans DERRIÈRE
Il tournerent ce devant darieres, et s'enfouirent, 215 dans DERRIÈRE
Dès là nous alames en Ausonne [Auxonne], 210 dans DÈS
Et en alames à tout nostre hernoiz que nous avions fait mettre dès Ausone jusques à Lyon, ib. dans DÈS
Dès illec en avant [dorénavant] fu mon prestre bien cogneu en l'ost, et le monstroient l'un à l'autre, ib. 231 dans DÈS
Il vouloit que dès lors en avant feussent tout un, ib. 260 dans DÈS
Et maintenant il nous desancrerent et nous remenerent bien une grant lieue ariere vers Babiloine [le Caire], 248 dans DÉSANCRER
Le roy descendi à terre le jour de la Pentecouste, 213 dans DESCENDRE
Un cordelier vint à li au chastel de Yeres [Hières], là où nous descendimes de mer, 199 dans DESCENDRE
Il se descendist de la nef, 283 dans DESCENDRE
Il estoit descendu d'une des seurs le roi Phelippe, que l'empereur meismes ot à femme, 265 dans DESCENDRE
Toute nostre gent s'enfuirent si laidement, que il en y ot pluseurs qui de desesperance se noierent en la mer, 271 dans DÉSESPÉRANCE
Et il me respondi que à nul feur il ne feroit le mariage, jusques à tant que la pez fust faite, pour ce que l'en ne deist que il mariast ses enfans ou [au] desheritement de ses barons, 289 dans DÉSHÉRITEMENT
Et le soudanc a paour qu'il ne le tuent ou que il ne le desheritent [dépossèdent], si les fait prendre et mourir en sa prison, 235 dans DÉSHÉRITER
À la quinzeinne après, les Turs, pour nous affamer, dont moult gens se merveillerent, prirent pluseurs de leurs galies desus [qui se trouvaient au-dessus de] nostre ost, et les firent treinner par terre, 236 dans DESSUS
Ou flum devant le roy avoit une galie de Genevois, là où il ne paroit que un seul homme desur, 249 dans DESSUS
Ce Henri desus dit fust conte de Champaingne et de Brie, 204 dans DESSUS
Et encoste [à côté de] les nés menoit on les grans destriers, 210 dans DESTRIER
Le conseil le roy leur offri que il detenissent un des freres le roy tant que il reussent Damiete, 237 dans DÉTENIR
Nulz ne soit si hardi devant toy, que il die parole qui atraie et esmeuve peché, ne qui mesdie d'autrui par derieres en detractions, 301 dans DÉTRACTION
Les barons vindrent ardant et destruiant d'une part, le duc de Bourgoigne d'autre, 203 dans DÉTRUIRE
Maint grant deul en furent en cest monde, et maintes grans joies en sont en paradis, 201 dans DEUIL
Sire, nous nous merveillons moult que vostre volenté est tele, que vous voulez donner au roy d'Angleterre si grant partie de vostre terre que vous et vostre devancier avez conquise sus li et par leur meffait, 292 dans DEVANCIER, IÈRE
Et ainsi comme les anciens dient, les roys de Jerusalem qui furent devant le roy Jehan, tindrent bien ceste coustume, 217 dans DEVANT
Quant le roi vit ce, il se mist ou peril avec les autres ; car pour un homme que le roy avoit, quant il fu passé devers les Anglois, les Anglois en avoient mil, 206 dans DEVERS
Là fu la desconfiture si grant, que pluseurs de nos gens recuiderent passer à noue [à la nage] par devers le duc de Bourgoingne, 227 dans DEVERS
Quant nous eumes oy la messe, un vent grief et fort qui venoit devers Egypte, leva en tel maniere que...., 213 dans DEVERS
Les seremens que les amiraus [émirs] devoient fere au roy furent devisez [rédigés] et furent tiex [tels]...., 246 dans DEVISER
Se nous le faisons ainsinc, nostre sire nous donra plus de bien en cest siecle et en l'autre, que nous ne saurions deviser, 196 dans DEVISER
De la bouche fu il si sobre, que onques jour de ma vie je ne li oy deviser [demander] nulles viandes, 193 dans DEVISER
Le servise de sainte Esglise escoute devotement et de cuer et de bouche, 300 dans DÉVOTEMENT
Parquoy cil qui venront à son autel, que il y eussent plus grant devotion, 304 dans DÉVOTION
Se Diex morut en la croiz, ainsi fist-il [S. Louis], 192 dans DIEU
Quant ce vint l'endemain, l'abbé revint, le roy l'oy moult diligenment et moult longuement, 288 dans DILIGEMMENT
Le roy, qui metoit grant diligence comment le menu peuple feust gardé, 297 dans DILIGENCE
Soies diligens d'avoir bons prevos et bons baillis, 301 dans DILIGENT, ENTE
Donc devez vous croire fermement touz les articles de la foy, lesquiex les apostres tesmoingnent aussi comme vous oez chanter au dymanche en la credo, 198 dans DIMANCHE
Le pris qui est en leur chevalerie si est tel, que quant il sont si preus et si riches que il n'i ait que dire...., 235 dans DIRE
Et li [au comte de Monfort] distrent que il venist veoir le cors nostre Seigneur qui estoit devenuz en sanc et en char entre les mains au prestre, 198 dans DIRE
Sire, se vous ne me lessiez dire que vous soiés cousin au roy, l'en vous occirra touz et nous avec, 240 dans DIRE
Et pour ce se doit on garder et en tele maniere deffendre de cest agait, que en die à l'ennemi [au démon] quant il envoie tele temptacion : va t'en, 197 dans DIRE
Il me conta que il [y] ot une grand disputoison ou moustier de Clugni, 198 dans DISPUTATION
Aussi vous di je, fist li roys, que nulz, se il n'est très bon clerc, ne doit disputer à eulz [les Juifs], 198 dans DISPUTER
Le Nil est divers de toutes autres rivieres, 219 dans DIVERS, ERSE
Seneschal, fist-elle, vraiement je le feroie volentiers ; mez le roy est si divers que, si il le savoit que je l'eusse promis sanz li, il ne me leroit jamez aler, 284 dans DIVERS, ERSE
Et passames de là à tout vint chevaliers, dont il estoit li disiesme et je disiesme, 208 dans DIXIÈME
Grant doumage nous firent au partir, de ce que ils bouterent le feu en la fonde [bazar], là où toutes les marchandises estoient et tout l'avoir de poiz [objets qui se vendent au poids], 216 dans DOMMAGE
Ce que la chasuble estoit de sarge de Reins, senefie que la croiserie sera de petit esploit, aussi comme vous verrés, se Dieu vous donne vie, 299 dans DONNER
Et de ce, fist le roy, vous en doins je un exemple du conte de Bretaigne, 200 dans DONNER
Quant il orent ce fait ou deux fois ou trois, un de nos serjans tint son glaive parmi le milieu et le lança à un des Turs à cheval, et li en donna parmi les costes, 231 dans DONNER
Il dit que il en donroit cuer à ses ennemis, 214 dans DONNER
L'en [on] se dort le soir [dans une navigation] là où en [on] ne scet se l'en se trouvera ou fons de la mer, 210 dans DORMIR
Encore sachez que j'ay oy conter à un preudhomme qui gisoit ou [au] dortouer où l'abbé dormoit...., 209 dans DORTOIR
Le roy m'apela là où je me seoie avec les riches hommes du pays, de là en un prael, et me fist le dos tourner vers eulz, 289 dans DOS
Si moultiplia tant et amenda que les ventes, les saisinnes, les achas et les autres choses valoient à double que quant li roys y prenoit devant, 297 dans DOUBLE
Et l'autre respondi que, se le roy se croise, ce iert [ce sera] une des doulloureuses journées qui onques feust en France, 299 dans DOULOUREUX, EUSE
Et se ce est chose douteuse, fai le enquerre par sages gens isnellement [promptement] et diligenment, 301 dans DOUTEUX, EUSE
Lors je ramentu le legat comment le dien de Malrut nous avoit fait trois processions en la mer par trois samedis, et le tiers samedi nous arrivames en Cypre, 218 dans DOYEN
L'une des dames qui le gardoit li vouloit traire le drap sus le visage, et disoit que il estoit mort, 207 dans DRAP
Il se dressoit sus ses estriers et estendoit les bras à tout [avec] l'espée, 251 dans DRESSER
Il avoit gens illec qui savoient le sarrazinois et le françois, que l'en appele drugemens qui enromançoient [mettaient en roman] le sarrazinois au conte Perron, 242 dans DROGMAN
Pour les copz des engins aus Sarrazins, lesquiex avoient seize engins tous drois, 220 dans DROIT, DROITE
Nous Looys, par la grace de Dieu, roy de France, establissons que touz nos baillifs.... facent serement que.... il feront droit à chascun sans excepcion de persones, 294 dans DROIT
Et je li diz : Sire, il seroit à bon droit que il vous en avenist aussi comme il fist à Madame de Bourbon, 287 dans DROIT
Seneschal, vous savés que je vous ai moult amé, et ma gent me dient que il vous treuvent dur ; comment est-ce ?, 257 dans DUR, DURE
Les durtez que la royne Blanche fist à la royne Marguerite furent tiex [telles] que la royne Blanche ne vouloit soufrir à son pooir que son fils feust en la compaingnie sa femme, 281 dans DURETÉ
Le flum est touzjours trouble, dont ceulz du païs qui boire en welent [veulent], vers le soir le prennent et esquachent quatre amandes ou quatre feves, 220 dans ÉCACHER
Et dit ainsi que qui vouloit tuer premier la serpent, il li devoit esquacher le chief, 219 dans ÉCACHER
Tandis que le roy estoit à Sayette, li apporta l'en une pierre qui se levoit par escales, la plus merveilleuse du monde, 281 dans ÉCAILLE
Une tente toute faite de bone escarlate fine, 211 dans ÉCARLATE
Par le gré du roy il esquartela ses armes, qui sont vermeilles, aus autres de France, pourceque li roys l'avoit fait chevalier, 269 dans ÉCARTELER
Je aloie en la chapelle le roy, et trouvai le roy qui estoit monté en l'eschafaut au reliques, et fesoit aporter la vraie croiz aval, 299 dans ÉCHAFAUD
Ou chafaut que l'on ot establi, 303 dans ÉCHAFAUD
Et il respondi que il entendoit que j'avoie l'apostume en la gorge, par quoi je ne pouoie eschaper, 241 dans ÉCHAPPER
Cel abbé de Cheminon si me donna m'escharpe et mon bourdon, 209 dans ÉCHARPE
Et au prendre congié que il fesoit à eulz, li mettoient en [dans son] escharpe grant foison d'or et d'argent, 266 dans ÉCHARPE
Les chevaus estoient lassez et le jour estoit eschaufé, 227 dans ÉCHAUFFER
Il fist mettre un orfevre en l'eschiele à Cezaire, en braie et en chemise, 293 dans ÉCHELLE
Quant il les vit, il les escria et leur dit que il mourroient, 209 dans ÉCRIER (S')
Et furent ses os gardés en un escrin et enfouis à Saint Denis en France, 303 dans ÉCRIN
Lesquiex enseignemens le roy escript [écrivit] de sa sainte main, 300 dans ÉCRIRE
Quant mon non fu mis en escrit, si me mena l'amirant dedans le pavillon, là où les barons estoient, 242 dans ÉCRIT
Ses arriebans est venus, Esmez [estimé] à deux cent mil escus [chevaliers], Partonop. ms. dans LACURNE. Quant nous les veismes venir, nous fichames les pointes de nos escus au sablon, 215 dans ÉCU
Le roy sailli en la mer, dont il fu en yaue jusques aus esseles ; et ala l'escu au col, et le heaume en la teste, et le glaive en la main, jusques à sa gent qui estoient sur la rive de la mer, 215 dans ÉCU
Tandis que il aloient de leur hostel à l'ostel du soudanc, frere Yves vit une femme vieille qui traversoit parmi la rue, et portoit une escuellée pleine de feu, 258 dans ÉCUELLÉE
L'ancienne langue avait aussi un autre diminutif, escussel : Galée peinte dedans mer et dehors, à escussiaus de ses armes, 215 dans ÉCUSSON
Vous conterai-je que je vi et oÿ de ses saintes paroles et de ses bons enseignemens, pour ce qu'il soient trouvez l'un après l'autre pour edefier ceulz qui les orront, 197 dans ÉDIFIER
De son tens furent edefiées plusieurs abbaies, 293 dans ÉDIFIER
Il avoit bien huit cent persones en la nef qui touz feussent sailli es galies pour leur cors garentir, et ainsi les eussent effondrées, 283 dans EFFONDRER
Le roy fut forment effraé [courroucé], et li dit que moult estoit hardi quant...., 268 dans EFFRAYER
Entre les autres joiaus qu'il envoia au roi, li envoia un oliphant de cristal moult bien fait, 260 dans ÉLÉPHANT
Confesse toi souvent et esli confesseur preudomme qui te sache enseigner que tu dois faire, 300 dans ÉLIRE
Les clous de quoy les planches de la nef estoient attachiez estoient tous eslochez, 192 dans ÉLOCHER
Un chevalier cuida descendre de la grant nef en la barge de cantiers, et la barge esloigna, et cheï en la mer et fu noyé, 214 dans ÉLOIGNER
Il seroient folz ceulz qui serviroient Dieu, se nous ne cuidien que il eust pooir de nous eslongier [allonger] nos vies et de nous garder de mal et de mescheance, 230 dans ÉLONGER
Et sachiez que, sitost comme les messages ouvrirent leur escrins là où ces choses estoient, il sembloit que toute la chambre fust embausmée, si souef fleroit [tant cela sentait bon], 260 dans EMBAUMER
Quant la royne se esveilla, elle vit la chambre toute embrasée de feu, 286 dans EMBRASER
Nous eussions hurté à tout plein de roches qui estoient couvertes, là où nostre nef eust esté toute esmiée, et nous touz peris et noiez, 283 dans ÉMIER
À l'esmouvoir l'ost le roy, r'ot [il y eut de nouveau] grant noise [bruit] de trompes et de cors sarrazinois, 227 dans ÉMOUVOIR
Garde toy de esmouvoir guerre, sanz grant conseil, contre home crestien, 301 dans ÉMOUVOIR
Je vous conteroie bien, se je ne dotoie à empeschier ma matiere, 205 dans EMPÊCHER
L'en disoit que l'emperieire Farris [Frédéric II] l'avoit fait chevalier, 221 dans EMPEREUR
Et la maniere de l'empoisonnement fut tele, 213 dans EMPOISONNEMENT
Et voit-on cler par ce seel [sceau] que l'empreinte du seel brisée est semblable au seel entier, 201 dans EMPREINTE
Ceste emprise fu atirée [arrangée] à passer le jour de quaresme prenant, 224 dans EMPRISE
Au partir que il firent d'Acre, le conte de Poitiers empronta joiaus à ceulz qui ralerent en France, 257 dans EMPRUNTER
Le roy sailli en la mer, dont il fu en yaue jusques aus esseles, 215 dans EN
Se Diex morut en la croiz, aussi fist-il [St Louis], 292 dans EN
Se le roy ou les legaz vouloient envoier troiz cens chevaliers en Constantinoble, 212 dans EN
Et je qui onques ne li menti, li respondi que je en ameroie miex avoir fait trente pechés, que estre mesiaus [lépreux], 194 dans EN
Quant il pleut le soir et fait mal tens de nuit, il s'encloent en leurs pelices, 230 dans ENCLORE
Sa maniere estoit tele, que, quand il estoit parti de ses chevaliers, il s'enclooit en sa chapelle, et estoit longuement en oraisons avant que il alast le soir gesir avec sa femme, 270 dans ENCLORE
L'en cuidoit que l'empereur eust envoié ses messages plus pour nous encombrer que pour nous delivrer, 258 dans ENCOMBRER
À ce que il craignent à encourre le vice de parjure, non pas tant seullement pour la paour de Dieu et de nous, mez pour la honte du monde, 295 dans ENCOURIR
Dont l'un d'eulz vint à nostre galie et trait s'espée toute ensanglantée, et dit que endroit de li [pour sa part] avoit tué six de nos gens, 248 dans ENDROIT
Mestre, fist le chevalier, je vous demande si vous creez que la vierge Marie, qui Dieu porta en ses flans et en ses bras, enfantast vierge, 198 dans ENFANTER
Nous trouvames que le roy son cors [de sa personne] avoit fait enfouir les cors des crestiens que les sarrazins avoient occis, 278 dans ENFOUIR
Les copz [coups] des engins aus Sarrazins, 220 dans ENGIN
Et ainsi comme l'escrivain qui a fait son livre, qui l'enlumine d'or et d'azur, enlumina le dit roy son royaume de belles abbaïes que il y fist, 303 dans ENLUMINER
Tu li diras que il te croie, à teles enseignes que tu iras combatre à l'empereur de Perse à tout trois cens homes, sanz plus, de ta gent, 264 dans ENSEIGNE
Lors appela mons Philippe son filz, et h commanda à garder aussi comme par testament touz les enseignements que il lui lessa, 300 dans ENSEIGNEMENT
Et ce prince et tout son peuple reçurent leur enseignements [des prédicateurs] si debonnairement, que il furent touz baptiziés, 264 dans ENSEIGNEMENT
Le connestable en parla au Beduyn, et il dit que il n'en enseigneroit ja gué, se l'en ne li donnoit les deniers avant, 223 dans ENSEIGNER
Un cordelier vint à li au chastel de Yeres, et, pour enseigner le roi, dit en son sermon, 199 dans ENSEIGNER
Et tele courtoisie vous fait [Dieu], que il vous a baillé enseigneurs, par quoi vous conoissez quant vous faites le bien et quant vous faites le mal, 258 dans ENSEIGNEUR
Dariere celi qui tenoit les trois coutiaus, avoit un autre qui tenoit un bouqueran entorteillé entour son bras, que il eust presenté au roy pour li ensevelir, se il eust refusée la requeste au vieil de la montagne, 259 dans ENSEVELIR
Ce saint home ama Dieu de tout son cuer et ensuivi ses oeuvres, 193 dans ENSUIVRE (S')
Et pour eulz atraire à nostre creance, il [Louis IX] leur fist entailler en la chapelle toute nostre creance, l'annonciation de l'angre [l'ange]...., 262 dans ENTAILLER
Lou conseil li loa, si comme l'en [l'on] me donna à entendre, que il s'en venist à Damiete en galies, 192 dans ENTENDRE
Et sachiez que, se il se feussent pris garde de nous, il nous eussent touz mors [tués], mes il entendoient [faisaient attention] au roy et aux autres grosses batailles, 227 dans ENTENDRE
Et me dist ainsi, que il n'entendoit mie [comprenait pas] comment li roys eut pooir de demourer, 255 dans ENTENDRE
Le vent s'entonne en la voile, p. 24, dans LACURNE dans ENTONNER
De touailles [toiles] sont entorteillées leur testes [des Bédouins], qui leur vont par desous le menton, dont ledes [laides] gens et hydeuses sont à regarder, 230 dans ENTORTILLER
Le dit comte de Champaigne donna à la royne de Cypre entour deux mille livrées de terre, 204 dans ENTOUR
Monseigneur Imbert de Beaujeu estoit au dehors de l'ost, entre li et [tant lui que] le mestre des arbalestrier, 217 dans ENTRE
Entre les autres [entre autres choses], li manda que il estoit prest de li aidier à conquerre la terre sainte, 211 dans ENTRE
Aucuns d'eulz s'entremistrent d'apaisier le conte Perron audit conte Tybaut, 203 dans ENTREMETTRE (S')
Nulz n'en pooit faire la pez [paix], car ils s'estoient entrepris par les cheveux, 214 dans ENTREPRENDRE
Laquele nate sur quoy il sot [sut] que le soudanc s'asseoit tous les jours, il l'envenima, 213 dans ENVENIMER
Et au venir que il fist vers le roy, environna [il fit le tour de] toute Espaingne, et le convint passer par les destroiz de Marroch, 265 dans ENVIRONNER
Et sitost comme je la mis à ma bouche [l'eau] pour envoier aval [avaler], elle me sailli hors par les narilles, 240 dans ENVOYER
Tant lui prierent tout cil qui là estoient que li rois rendi s'espée au soudan, 208 dans ÉPÉE
Il sorent par leur espies que li rois l'avoit defendu, 219 dans ÉPIE
La noise que il menoient de leur nacaires [timballes] et de leur cors sarrazinois estoit espoventable à escouter, 213 dans ÉPOUVANTABLE
Par l'espace de six ans que je fu en sa compaignie, 191 dans ESPACE
Fui et eschieve la compaingnie des mauvez, 300 dans ESQUIVER
Le Temple et l'Ospital li respondirent que il estoit bon que l'en essaiast à prenre la cité, 275 dans ESSAYER
Il disoient ou [au] païs que le soudanc de Babiloine [le Caire] avoit mainte foiz essaié dont [d'où] le flum venoit, 220 dans ESSAYER
Le roy et le conte d'Anjou, qui puis fu roy de Cecile, furent establiz à garder l'ost par devers Babiloine, 222 dans ÉTABLIR
Precieuse chose et digne est de plorer le trespassement de ce saint prince, qui si saintement et loialement garda son royaume, et qui tant de beles aumosnes y fist, et qui tant de biaus establissemens y mist, 303 dans ÉTABLISSEMENT
Premierement establi un general establissement sur les subjez par tout le royaume de France, 294 dans ÉTABLISSEMENT
Le premier cop [de feu grégeois] que il [les Sarrasins] jeterent vint entre nos deux chas-chastelz, et chaï en la place devant nous que l'ost avoit fait pour boucher le fleuve ; nos esteigneurs furent appareillés pour estaindre le feu, p. 136, éd. de Wailly, Paris, 1867 dans ÉTEIGNEUR, EUSE
Quant la royne se esveilla, elle vit la chambre toute embrasée de feu, et sailli sus toute nue, et prit la touaille et la jeta en la mer, et prist les touailles et les estaint [éteignit], 286 dans ÉTEINDRE
Auquel il firent si grant honneur en Acre que il li estendoient les dras d'or et de soie par où il devoit aler, 270 dans ÉTENDRE
Et il meismes son cors [lui-même, de sa personne] portoit les cors pourris et touz puans pour mettre en terre es fosses, que jà ne se estoupast, et les autres se estoupoient [se bouchaient le nez], 278 dans ÉTOUPER
Un chevalier qui estoit à monseigneur Erart de Brene, 244 dans ÊTRE
Sire, il me semble que il iert [sera] bon que vous retenez les formens et les orges et les ris, 216 dans ÊTRE
Et dit l'en que nous estions trestous perdus dès celle journée, se le cors le roy [le roi de sa personne] ne feust [ne se fût trouvé là], 227 dans ÊTRE
Mez seulement pour le grant amour que il a en nous, nous esveille [Dieu] par ses menaces, 285 dans ÉVEILLER
Le soudanc, qui estoit joene et legiers, s'enfui en la tour que il avoit fet faire, avec trois de ses evesques [imans] qui avoient mangié avec li, 245 dans ÉVÊQUE
En [on] prise si pou [peu] les excommuniemens hui et tous les jours que avant se lessent les gens mourir escommeniés que il se facent absodre, 200 dans EXCOMMUNIER
Pource que vous et vostre frere et les autres qui l'orront y puissent prendre bon exemple, 193 dans EXEMPLE
Ce que le chasuble estoit de sarge de Reins, senefie que la croiserie sera de petit esploit, aussi comme vous verrés se Dieu vous donne vie, 299 dans EXPLOIT
Et il ala tout chancelant pour la feblesce de sa maladie, et prist le dey [dé] et les tables et les geta en la mer, 253 dans FAIBLESSE
Grant peché firent cil qui lui loerent [conseillèrent] l'alée, à la grande flebesce là où son corps estoit, 300 dans FAIBLESSE
Tandis que il alloit le pertuis estouper, le pié li failli, et cheï [tomba] en l'yaue, 287 dans FAILLIR
Sire, je croi que vous feriés bien se vous demouriez à ce poncel garder, 227 dans FAIRE
Je leur fiz tailler cotes et hargaus [surcots] de vert, et les menai devant le roy, 261 dans FAIRE
Et pour ce ne font force [difficulté] li Assacis d'eulz faire tuer, quant leur seigneur leur commande, 260 dans FAIRE
Je leur fis dire à [par] mon sarrazin, que il me sembloit que ce n'estoit pas bien fait, 241 dans FAIRE
Et sachiés que ce fu un tres biau fait d'armes, 226 dans FAIT
Mon cheval s'agenoilla pour le fez que il senti, et je en alai outre parmi les oreilles du cheval, 225 dans FAIX
Aucuns de ses familiés groussient de ce que il fesoit de si larges aumosnes, 298 dans FAMILIER, IÈRE
Cist message [ces messagers] aus amirans d'Egypte prierent le roy que il leur donnast une journée, par quoy il peussent venir vers le roy, et il y envoieroient sans faute, 269 dans FAUTE
Et ce fesoie-je, pource que les danrées enchierissent en yver, pour la mer qui est plus felonnesse en yver que en esté, 267 dans FÉLON, ONNE
Car nous avon deux seurs à femmes, et sont nos enfans cousins germains, 200 dans FEMME
Par desus toutes ces choses, le roy donnoit chascun jour si grans et si larges aumosnes aus poures de religion.... à femmes decheues.... que à peine pourroit l'en raconter le nombre, 298 dans FEMME
Or avint ainsi que je trouvai un gamboison d'estoupes à un Sarrasin, je tournai le fendu [le côté ouvert] devers moy, et fis escu du gamboison, qui m'ot grant mestier, 228 dans FENDRE
Tandis que le roy oy ses graces, je alai à une fenestre ferrée qui estoit en une reculée devers le chevet du lit le roy, 256 dans FENÊTRE
.... Le vent se feri ou voille et nous ot [eut] tolu [enlevé] la veue de la terre, 210 dans FÉRIR
.... Là où le soleil feroit, qui fesoit les armes resplendir, 213 dans FÉRIR
Toute cele semaine fumes en festes et en caroles [danses], 208 dans FÊTE
En Dieu [il] ot moult grant fiance jusques à la mort, 201 dans FIANCE
Quant les gens le conte virent ce, il lessierent l'ost, et se ficherent par desus la lice, et coururent sus aux Sarrazins à pié, 233 dans FICHER
Et le conte de Champaingne vendi au roy parmi [pour] quarante mil livres les fiez ci après nommés, 204 dans FIEF
À Pasques, en l'an de grace mil deus cens quarante et huit, mandé je mes homes et mes fievés à Joinville, 208 dans FIEFFER
Car au chief [bout] de neuf jours, les cors de nos gens que il avoient tuez vindrent au desus de l'yaue, et dit l'en que c'estoit pource que les fielz en estoient pourriz, 238 dans FIEL
En la fin de sa bataille venoit le conte de Soissons et monseigneur Pierre de Nouille, 227 dans FIN
À ma table servoit l'en devant mes chevaliers, d'une grant phiole de vin et d'une grant phiole d'yaue ; si le temproient si comme il vouloient, 267 dans FIOLE
Le vent qui nous avoit flatis sur Chypre...., 284 dans FLATIR
Et toutes ces choses estoient fleuretées de ambre, 260 dans FLEURETÉ, ÉE
Une maladie le prist du flux de ventre, dont il accoucha au lit, et senti bien que il devoit par tens trespasser de cest siecle, 300 dans FLUX
L'en se dort le soir là où l'en ne scet se l'en se trouvera ou fons de la mer, 210 dans FOND
Si lui en avint ainsi, que par la menoison [diarrhée] qu'il avoit, que il li convint le soir couper le fonz de ses braies [culottes], 192 dans FOND
Il bouterent le feu en la fonde là où toutes les marchandises estoient et tout l'avoir de poiz, dans DU CANGE, funda. dans FONDE
La crestienté dechiet et font entre vos mains, et decherra encore plus, se vous n'i metés conseil, pour ce que nulz ne doute [craint] hui et le jour escommeniement [excommunication], 290 dans FONDRE
Et pour ce ne font force [résistence] li assacis [assassins], se l'en les occist, quant il font le commandement du vieil de la montaigne, 230 dans FORCE
Et me dit que c'estoit force [lui faire violence], et m'otroia ma requeste, 267 dans FORCE
Nous voulons que la forge de deiz [des dés] soit deffendue par tout nostre royaume, 295 dans FORGE
Je tout armé alai parler au roy, et le trouvai tout armé seant sus une forme...., 217 dans FORME
Allons amont, et metons cest fossé que vous veez devant vous, entre nous et eux, 227 dans FOSSÉ
Le commun peuple se prist aux folles femmes, dont il avint que le roy donna congé à tout plein de ses gens, 217 dans FOU ou FOL, FOLLE
[Le feu grégeois] faisoit tel bruit qu'il sembloit que ce fust fouldre qui cheust du ciel, p. 39, dans DU CANGE. dans FOUDRE
Les chevaus à nos gens estolen ; frez, et les chevaus aus Turs estoient jà foulez [fatigués], dans FOULER
Sus un bas cheval bien fourni seoit ; ses renes avoit getées sur l'arçon de sa selle, 227 dans FOURNIR
Et trouve l'en [dans les silos] le fourment et l'orge aussi frez comme l'en l'eust maintenant batu, 210 dans FRAIS, FRAÎCHE
Meismement les bones villes et les coustumes de ton royaume garde en l'estat et en la franchise où tes devanciers les ont gardées, 301 dans FRANCHISE
Et lors vint frere Henri de Ronnay à li, qui avoit passé la riviere, et li besa la main tout armée, 228 dans FRÈRE
Il fist mettre un orfevre en l'eschiele à Cezaire, en braie et en chemise, les boiaus et la fressure d'un porc entour le cou, et à si grant foison que elles li avenoient jusques au nez, 293 dans FRESSURE
Et il me dit : Par m'ame, sire, je aurai plus chier que nous feussions touz naiez, que ce que une maladie vous preit de froit, dont vous eussiez la mort, 283 dans FROID
Toute voiz trouva l'en par les quatre plungeurs que au froter que nostre nef avoit fait ou sablon, en avoit bien osté quatre taises du tyson sur quoy la nef estoit fondée, 283 dans FROTTER
Et s'en ala combatre à l'empereur de Perse, et le desconfit et chassa de son royaume ; lequel s'en vint fuiant jusques au royaume de Jerusalem, 264 dans FUIR
Quant il nous senti venans, il toucha en fuie [prit la fuite], 269 dans FUITE
Je dis au roy que Mons. Pierre de Courcenay me devoit quatre cens livres de mes gajes, lesquiex il ne me vouloit paier, 253 dans GAGE
Pour la renommée qui estoit grant en Cypre de la bataille qui devoit estre, passerent de nos gens serjans en Hermenie pour gaaingnier et pour estre en la bataille, 212 dans GAGNER
Lors vint mons. Phelippe de Montfort en un galion, et escria au roy...., 250 dans GALION
Toutes les foiz que la royne s'escrioit, il disoit : dame, n'aiés garde [crainte], car je suis ci, 252 dans GARDE
Et sachiez que, se il se feussent pris garde de nous, il nous eussent tous mors [tués], 227 dans GARDE
Quant il furent passez et les Turs virent que nous gardions le pont, 227 dans GARDER
Les barons, qui deussent garder le leur pour bien emploier en lieu et tens, se prisrent à donner les grans mangers et les outrageuses viandes, 217 dans GARDER
Lors s'enclost en sa garde-robe entre li et moy sanz plus, et me mist mes deux mains entre les seues [siennes], et commensa à plorer moult durement, 282 dans GARDE-ROBE
Je m'estoie garni [approvisionné] de gelines et de chapons, 278 dans GARNIR
Sire, il me semble que il ert [sera] bon que vous retenez les formens et les orges et les ris, et tout de ce quoy en peut vivre, pour la ville garnir, 216 dans GARNIR
Nus [nul] ne nous osoit venir de Damiete pour aporter garnison [provisions] contre-mont l'yaue, 236 dans GARNISON
Et ceulz à cheval vindrent ferant des esperons et n'oserent assembler [livrer bataille] à nostre gent à pié, ainçois ganchirent par devers eulz, 231 dans GAUCHIR
Une beste sauvage que l'en appelle gazel, qui est aussi comme un chevrel, 267 dans GAZELLE
Et à nous qui avions tele maladie venoit char pourrie es gencives, 236 dans GENCIVE
Et la maniere fu tele, que de LII generacions [tribus, familles] que il y avoit, chascune generacion li aportast une saiete [flèche] qui feussent seignées de leur noms, 263 dans GÉNÉRATION
Le jeu parti fut tel, ou que la ribaude le menroit [le chevalier] par l'ost en chemise, une corde liée aus genetoires, ou il perdroit son cheval et s'armeure, et le chasseroit l'en de l'ost, 267 dans GÉNITOIRES
Le roy d'Ermenie amena si grant foison de gens d'armes que il ot pooir de combattre au soudanc du Coyne [d'Iconium], 212 dans GENS
Ce sont les gens ou monde qui plus honneurent gens anciennes, 222 dans GENS
Et jouoit le comte de Poitiers si courtoisement, que, quand il avoit gaaingué, il fesoit ouvrir la sale et fesoit appeler les gentilz homes et les gentilz femmes, se nulz y en avoit...., 254 dans GENTILHOMME
Je trouvai une petite nef que madame de Baruch, qui estoit cousinne germainne le conte de Monbeliart et la nostre, m'avoit donnée, 214 dans GERMAIN, AINE
La royne, qui nouvelement estoit relevée de dame Blanche, dont elle avait geu à Jaffe, arriva à Sayete, 279 dans GÉSIR
Gingimbre, rubarbe, lignaloecy [bois d'aloès] et canele, 220 dans GINGEMBRE
Entre les autres joiaus que il envoia au roy, li envoia un oliphant de cristal moult bien fait, et une beste que l'on appelle orafle, de cristal, 260 dans GIRAFE
Et ainsi mena le roy jusques à Kasel, et le descendirent en une meson, et le coucherent ou giron d'une bourjoise de Paris aussi comme tout mort, 239 dans GIRON
Monseigneur Jehan d'Orliens, qui portoit banniere à la voivre, 224 dans GIVRE
Là fu navré [blessé] mons Hugue d'Escos de trois glaives [lances] au visage, et monseigneur Raoul et monseigneur Ferri de Loupey d'un glaive parmi les espaules, 225 dans GLAIVE
Jehan le Ernim, qui estoit artillier le roy, ala lors à Damas pour acheter cornes et glus pour faire arbalestres, 258 dans GLU
Et lors commanda le roy au gonfalon Saint Denis et à ses banieres que ils se traisissent à main destre vers le flum, 226 dans GONFALON ou GONFANON
Quant je entrai leans, es barons firent touz si grant joie que en ne pooit goute oïr, et en louoient nostre Seigneur, 242 dans GOUTTE
En ces nefz de Marseille a deux gouvernaus qui sont attachez à deux tisons [poutres] si merveilleusement, que, si tost comme l'en auroit tourné un roncin, l'en peut tourner la nef à destre et à senestre, 237 dans GOUVERNAIL
Et disoit encore que nul ne pooit estre bon gouverneur de terre, se il ne savoit aussi hardiment escondire [refuser] comme il sauroit donner, 289 dans GOUVERNEUR
Tandis que le roy oÿ ses graces, 256 dans GRÂCE
Au roy enseigna en son sermon comment il se devoit maintenir au gré de son peuple, 288 dans GRÉ
Dieu vous sceit pire gré d'un petit peché, quand vous le faites, que il ne fait à nous d'un grant qui n'en congnoissons point...., 258 dans GRÉ
Et le roy leur devoit jurer aussi à leur faire gré de deux cens mille livres, avant que il partisist du flum, et deux cens mille en Acre, 246 dans GRÉ
Il ont moult de peuple crestien, qui croient en la loy des Griex, 264 dans GREC, ECQUE
Si vous pri, fist-il, que vous y pensez ; et, pource que la besoingne est grosse, je vous donne respit de me respondre, 254 dans GROS, OSSE
Un beduyn estoit venu, qui li avoit dit que il enseigneroit un bon gué, mes que [pourvu que] l'en li donnast cinq cens besans, 223 dans GUÉ
Pour ce que je ne veuil que nulz ne fasse jamais bien pour le guerredon de paradis avoir ne pour la paour d'enfer, 158 dans GUERDON
L'en ne doit pas Dieu de ses dons guerroyer, 300 dans GUERROYER
Vous savez que le roi de France gerroie au roi d'Engleterre, 197 dans GUERROYER
La galie arriva, toute peinte dedens mer et dehors, à escussiaus de ses armes, lesqueles armes sont d'or, à une croiz de gueules patée, 215 dans GUEULES
Les Sarrazins ont tant trait de leurs pyles [javelots] que il a aussi comme une grant haye qui vient ardant [brûlant] vers nostre chastel, 223 dans HAIE
.... Ce estoit la femme que vous plus haiés, et vous en portez tel duel [deuil], 281 dans HAÏR
Le roy tint cele feste es hales de Saumur, 205 dans HALLE
Monseigneur Geffroi de Sergines le [le roi] deffendoit des Sarrazins, aussi comme le bon vallet deffent le hanap son seigneur des mouches, 239 dans HANAP
Et vraiement, fist le chevalier, vous le comparrez [paierez], et lors il hauça sa potence et feri le juif les l'oye [lez l'ouie, près l'oreille], 198 dans HAUSSER
De ce tertre cheoit le flum, et leur sembloit que il y eust grant foison d'arbres en la montaigne en haut, 220 dans HAUT, AUTE
Il commença à edefier moustiers et pluseurs mesons de religion ; entre lesquiex l'abbaye de Royaumont porte l'onneur et la hautesce, 298 dans HAUTESSE
Il [Louis IX] paroit [paraissait] desur toute sa gent dès les espaules en amont [en haut] un heaume doré en son chief, une espée d'Alemaingne en sa main, 226 dans HEAUME
Especialement vilains seremens et heresie fai abatre à ton pooir, 301 dans HÉRÉSIE
Le roy les fist apeler, et leur demanda que il leur sembloit de cest heur [aventure], 286 dans HEUR
Ainsi comme nous en alions à pié et à cheval, une grant route de Turs vint hurter à nous, et me porterent à terre, 225 dans HEURTER
Dont il avint ainsi que notre nef hurta à une queue de sablon qui estoit en la mer, 283 dans HEURTER
De touailles [toiles] sont entorteillées leur testes [des bédouins], qui leur vont par desous le menton, dont ledes gent et hydeuses sont à regarder, 230 dans HIDEUX. EUSE
Ce roy Richart pourchassa tant que il donna au conte Henry de Champaigne qui estoit demouré avec li, la royne de Jerusalem, qui estoit droit her [héritière] du royaume, 203 dans HOIR
Je vous weil demander comment vous feustes si hardi que vous qui estes un joenes hons, m'osastes loer [conseiller] ma demourée [de rester en Palestine], 256 dans HOMME
Le roy me dit que ce moustier estoit fait en l'onneur du miracle que Dieu fist du dyable que il geta hors du cors de la fille à la veuve femme, 279 dans HONNEUR
Messire Erart, il me semble que vous feriés vostre grand honeur, se vous aliez querre aide pour nos vies sauver, 226 dans HONNEUR
Sire, fist le preudomme, vous me faites grant honeur, la vostre merci, 216 dans HONNEUR
À ton pere et à ta mere porte honneur et reverence, et garde leur commandement, 301 dans HONNEUR
Nulz chevaliers ne poures ne riches ne peut revenir [de la terre sainte] que il ne soit honni, se il laisse en la main des Sarrazins le peuple menu nostre Seigneur en laquelle compaingnie il est alé, 255 dans HONNIR
En celle bataille ot moult de gens de grant bobant, qui s'en vinrent moult honteusement fuiant, 219 dans HONTEUSEMENT
Et y fesoit nostre dame moult grant miracles, dont entre les autres il avoit un hors du sens qui avoit le dyable ou cors, 280 dans HORS
Le roy meismes y vis-je mainte foiz porter la hotte aus fossés, pour avoir le pardon, 269 dans HOTTE
Moy et mes chevaliers nous meismes ensemble et acordames, quant il seroit anuité, que nous enporterions les pierres dont il se hourdoient, 231 dans HOURDER
De celle bataille de Turs à cheval estoient descendus à pié VIII de leur chievetains moult bien armés, qui avoient fait un hourdeis [retranchement] de pierres taillées, pource que nos arbalestriers ne les bleçassent, 231 dans HOURDIS
Et me conta le roy que il estoit monté sur un petit roncin, une houce de soye vestue, 239 dans HOUSSE
Si tost comme je fu avalé là où le tresor estoit, je demandé au tresorier du Temple, qui là estoit, que il me baillast les clefs d'une huche qui estoit devant moy, 250 dans HUCHE
Le bon conte de Soissons en ce point là où nous estions, se moquoit à moy et me disoit : seneschal, lessons huer ceste chiennaille, 223 dans HUER
Sire, fist il, c'est pour ce que en [on] prise si pou [peu] les excommuniemens hui et tous les jours, 200 dans HUI
Quand les huissiers veoient venir la royne [mère] en la chambre le roy son filz [Louis IX], il batoient les huis de leur verges, 323 dans HUISSIER
En ce point que nous sejournames en Cypre, me manda l'empereis de Constantinnoble que elle estoit arivée à Baphre [Paphos], 211 dans IMPÉRATRICE
Et pour ce meschief et pour l'enfermeté du pays, là où il ne pleut nulle foiz goute d'yaue, nous vint la maladie de l'ost, 236 dans INFIRMITÉ
Le roy fist faire XVIII engins, dont Jocelin de Connaut estoit mestre engingneur, 221 dans INGÉNIEUR
Par les grans injures et par les grans rapines qui estoient faites en la prevosté, le menu peuple n'osoit demeurer en la terre le roy, 296 dans INJURE
Et croient [les Bédouins] que quant l'homme meurt pour son seigneur, ou en aucune bone entencion, que l'ame d'eulx en va en meilleur corps et en plus aaise que devant, 229 dans INTENTION
L'autre ot [pour époux] messire Herart de Brienne, dont grant lignage est issu, 207 dans ISSU, UE
Sire, diz-je, les piez de ces vilains ne laverai-je jà, 194 dans
Tout le flum [fleuve] estoit plein de mors dès l'une rive jusques à l'autre, et de lonc bien le giet d'une pierre menue, 235 dans JET
Le roy me dist que ce moustier estoit fait en l'onneur du miracle que Dieu fist du dyable que il geta hors du cors de la fille à la veuve femme, 279 dans JETER
Et quant j'oi une piesce [quelque temps] demouré à loinville, et je oy fetes mes besoignes, je me muz vers le roy, leque ! je trouvai à Soissons, et me fist si grant joie, que touz ceulz qui là estoient s'en merveillerent, 289 dans JOIE
Et il respondirent que il leur sembloit que nous n'avions talent d'estre delivrez, et que il s'en iroient et nous enverroient ceulz qui joueroient à nous des espées, aussi comme il avoient fait aus autres, 242 dans JOUER
Après ces choses prist le conseil le roy et le conseil le soudanc journée d'eulz acorder, 237 dans JOURNÉE
L'autre point si est tel, que il [les Bédouins] croient que nulz ne peut mourir que jeusques au jour que il lui est jugé, 260 dans JUGER
Il me conta que il ot une grande desputaison [discussion] de Juis et de clers au moustier de Clygni, 198 dans JUIF, IVE
Et s'en ala le cheval couvert de ses armes à nos ennemis, pource que le plus des Sarrazins estoient montez sur jumens ; et pour ce trait le cheval aus Sarrazins, 218 dans JUMENT
Je vous loe et conseille que vous deffendez à tous vostre conseil juré, que il ne preingnent de ceulz qui auront à besoigner par devant vous, p. 440, éd. DE WAILLY. dans JURÉ, ÉE
Je fus bien XXII ans en sa compaignie [de Louis IX], que onques Dieu ne li oy jurer ne sa mere, ne ses sains, 293 dans JURER
Nous voulons et establissons que touz nos prevos et nos baillifs se tiegnent de jurer parole qui tiengne au despit de Dieu, 295 dans JURER
Et pour ce que la besoingne est grosse, je vous donne respit de moy respondre ce que bon vous semblera, jusques à d'ici en huit jours, 254 dans JUSQUE et JUSQUES
Ci après orrez les justices et les jugemens que je vis faire à Cezaire, tandis que le roy y sejournoit, 267 dans JUSTICE
Onques homme lay de nostre temps ne vesqui si saintement, 191 dans LAI, LAIE
L'omme lay, quant il ot [entend] mesdire de la loy crestienne, ne doit pas la deffendre, ne mais [si ce n'est] de l'espée, 198 dans LAI, LAIE
Car toute nostre gent s'enfuirent si laidement que il y en ot plusieurs qui de desesperance se noierent en la mer, 271 dans LAIDEMENT
Quant les Turcs virent que nous ne lerions pas [ne quitterions pas] le poncel, 228 dans LAISSER
Et je li respondi : Dieu l'en lait fere sa volenté [que Dieu lui en laisse faire], 282 dans LAISSER
Vous estes filz de vilain et de vilainne, et avez lessié l'abit vostre pere et vostre mere, 196 dans LAISSER
Aucuns de mes chevaliers me manderent que, se je ne me pourveoie de deniers, il me leroient, 211 dans LAISSER
Il vivent du let de leur bestes, 230 dans LAIT
Et puis se feri [le Turc] outre le pont, et se lansa entre sa gent, 228 dans LANCER
Et lors je me parti de Joinville sanz rentrer au chastel jusques à ma revenue, à pié, deschaus et en lange [sans chemise], 209 dans LANGE
Et alors li cheoient les lermes des yex moult grosses, 229 dans LARME
Nul malfaiteur, ne liarre ne murtrier n'osa demourer à Paris, qui tantost ne feust pendu ou destruit, 297 dans LARRON, ONNESSE
Et quant la royne oÿ ce, elle commença à mener moult grant deul, et dit : Hé lasse ! ce ai-je tout fet, 286 dans LAS
Les chevaus estoient lassez, et le jour estoit eschaufé, 227 dans LASSER
Il me demanda si je lavoie les piez aus poures le jour du grant jeudi, 194 dans LAVER
Et toute la puissance du soudan se logerent sur le fleuve de Rexi d'autre part, devant nostre ost, pour nous deffendre le passage ; laquelle chose estoit legiere, 220 dans LÉGER, ÈRE
Les messagers l'empereur Ferri [Frédéric] vindrent au roi et li apporterent lettre de creance, et dirent au roy...., 258 dans LETTRE
Les barons, qui deussent garder le leur pour bien emploier en lieu et tens, se pristrent à donner les grans mangers et les outrageuses viandes, 217 dans LEUR
Le roy donna journée l'endemain de la Saint-Barthelemy, à laquelle journée le saint cors fut levé, 303 dans LEVER
Monseigneur Erart de Syverey fu feru d'une espée parmi le visage, si que le nez li cheoit sus la levre, 226 dans LÈVRE
Et li rois respondi que il n'avoit de quoy, et que il n'avoit si bon tresor dont il ne feust à la lie, 212 dans LIE
Celi jour porte l'en croix aus processions en moult de liex, et en France les appele l'en les croiz noires, 201 dans LIEU
Et un chevalier de son conseil dit que je ne fesoie pas bien quant je aportoie tiex [telles] nouvelles au roy, là où il y avoit bien sept mil livrées d'outrage [d'exagération], 261 dans LIVRÉE
Et nous lojames ou lieu dont nous avions chacié nos ennemis, 230 dans LOGER
Et à celle branche qui va a Rexi vint le roy de France à tout son ost, et si se logea entre le fleuve de Damiette et celui de Rexi, 220 dans LOGER
Il alerent logier desous Juilly, 204 dans LOGER
Or estoit ainsi que il avoit une logete à mon chevès, par où l'on entroit ou moustier, 254 dans LOGETTE
Le roy pensa longuement et me dit : vraiement oyl, 288 dans LONGUEMENT
[Nous] passames la mer en une nef que nous louames, 208 dans LOUER
Les gens le roy leur loerent les estaus pour vendre leur danrées aussi chiers, si comme l'en disoit, comme il purent, 217 dans LOUER
Ce fu à l'ariver que nous feimes devant Damiette, là où tout son conseil li loa [conseilla], ainsi comme je l'entendi, que il demourast en sa neif, 192 dans LOUER
La leaulté du roy peut l'en [l'on] veoir ou [au] fait de monseigneur de Trie, 200 dans LOYAUTÉ
Et quiconques louera meson à fole femme, il rendra au prevost ou au baillif le loier de la meson d'un an, 295 dans LOYER
Là vint la royne Blanche, et prist son filz par la main et li dist...., 281 dans MAIN
Maintenant que il furent venu, il leur escria...., 210 dans MAINTENANT
Après ce que li roi fu revenu d'outremer, il se maintint si devotement que onques puis ne porta ne vair, ne gris, ne escarlatte, 290 dans MAINTENIR
L'omme lay [laïque], quant il ot mesdire de la lay [loi, religion] crestienne, ne doit pas deffendre la lay crestienne, ne mais [sinon] de l'espée, 198 dans MAIS
Et le mestre dit : Sire, mes m'ennuie tant comme il me peut ennuier, 197 dans MAIS
Il a tant donné que il n'a mez que donner, 205 dans MAIS
Il [saint Louis] fist edefier pluseurs mesons Dieu, la meson-Dieu de Paris, celle de Pontoise..., 298 dans MAISON
Quant les chevaus furent ens, nostre mestre notonnier escria à ses notonniers qui estoient ou bec de la nef...., 210 dans MAÎTRE
Quant il pleut le soir et fait mal tens de nuit, 230 dans MAL, ALE
Par male avanture, au tourner que je fiz ma teste...., 256 dans MAL, ALE
Taillebours, qui siet sus une male riviere que l'en appele Tarente [Charente], 206 dans MAL, ALE
Après ces choses desus dites avint, ainsi comme Dieu voult [voulut], que une grant maladie prist le roy à Paris, 207 dans MALADIE
Il fesoit donner aus poures esglises, à maladreries, à mesons Dieu, à hospitaulz, et à poures gentilz hommes et gentilz femmes, 293 dans MALADRERIE
Ceux qui estoient de l'arriere garde furent à grant malaise des Turcs [furent très maltraités], p. 58, dans LACURNE dans MALAISE
Et le roy dit que malencontre eust tele moquerie, 250 dans MALENCONTRE
Il avoit [il y avait] tant de maulfeteurs et de larrons à Paris et en dehors, que tout le païs en estoit plein, 297 dans MALFAITEUR
Lors li firent dire les deux mestre, que moult estoit hardi leur seigneur, quant il avoit osé mander au roy si dures paroles, 259 dans MANDER
À la table le roy, manjoit emprès li le conte de Poitiers...., 205 dans MANGER
Mon frere le sire de Vauquelour [Vaucouleurs] et les autres riches homes qui là estoient, donnerent à manger chascun l'un après l'autre, le lundi, le mardi, le mercredi, 208 dans MANGER
Les barons, qui deussent garder le leur pour bien emploier en lieu et tens, se pristrent à donner les grans mangers et les outrageuses viandes, 217 dans MANGER
Toutes manieres de femmes qui n'ont enfans, vont en la bataille avec eulz, 264 dans MANIÈRE
Sire conte de Champaingne, le roi a entendu que vous avez convenances au conte Perron de Bretaingne, que vous prenrez sa fille par mariage, 203 dans MARIAGE
Il l'alerent occire en la prison et martyriser, dont nous devons croire que il est es cielx ou nombre des martirs, 271 dans MARTYRISER
Il avoit fait fondre grant partie de son or en pez de terre, et fist brisier les poz ; et les masses d'or estolent demourées à descouvert en mi un sien chastel, 218 dans MASSE
Lors vint un serjant à mace...., 227 dans MASSE
Ainçois li convint gesir, tant que nous fumes en Acre, sur les materas que le soudanc li avoit baillez, 252 dans MATELAS
Mon lit estoit fait en mon paveillon en tel maniere que nul ne pooit entrer ens, que il ne me veist gesir en mon lit ; et ce fesoie-je pour oster toutes mescreances [mauvaises croyances] de femmes, 267 dans MÉCRÉANCE
Or venez avant ; se je vous ai de riens mesfait, je le vous defferai [réparerai] l'un par l'autre [l'un après l'autre], 208 dans MÉFAIRE
Et meismement que en la mer devant Damiete n'a point de port, 214 dans MÊMEMENT
Sire, fist le preudomme, vous me faites grant honneur, la vostre merci, 216 dans MERCI
Et disoient que il avoient trouvé merveilles de diverses bestes sauvages et de diverses façons, 220 dans MERVEILLE
Celle berrie [plaine] commençoit à unes tres grans roches merveilleuses qui sont en la fin du monde devers Orient, 262 dans MERVEILLEUX, EUSE
Vous savez que le sage dit que mesaise que l'homme ait ou cuer, ne li doit parer [paraître] ou visage, 281 dans MÉSAISE
Or vous demande-je, fistil [saint Louis à Joinville], lequel vous ameriés miex, ou que vous feussiés mesiaus, ou que vous eussiés fait un pechié mortel. - Et je qui oncques ne li menti, li respondi que je ameroie miex en avoir fait trente que estre mesiaus.... nulle si laide mezelerie n'est comme d'estre en pechié mortel, Hist. de saint Louis, ch. 16, éd. Michaud et Ponjoulat dans MESEL, ELLE
Et quant nous venimes en l'ost, nous trouvasmes que il nous ot nos places mesurées, il son cors [lui-même en personne], là où nous logerions, 278 dans MESURER
Qui n'aime son mestier, Ne son mestier lui, Ce dit li vilains, Prov. du comte de Bret. ms. de St-Germain, f° 114, dans LACURNE. Bien li fu mestier que il eust en sa joenesce l'aide de Dieu, 201 dans MÉTIER
Quant les Anglois virent le roy passer, il se desconfirent et mistrent dedens la cité de Saintes, 206 dans METTRE
Les grans deniers que le roy mist à fermer [fortifier] Jaffe, 275 dans METTRE
Quant nous feumes alé jusques en mi le flum, si trouvames terre, là où nos chevaus pristrent pié, 224 dans MI
Le commandeur li respondi que il n'avoit denier du mien, et que il ne me congnoissoit, 254 dans MIEN
Le roy des Tartarins.... li dit : Cognois-tu ces joiaus ? Et le caiife respondi que oyl : il furent mien, 278 dans MIEN
Nos gens se lesserent cheoir de la grant nef en la barge, qui plus plus, qui miex miex, 214 dans MIEUX
À Pasques, en l'an de grace qui le milliaire couroit par mil deux cenz quarante et huit, mandé-je mes hommes, 208 dans MILLIAIRE
Ore m'a l'en puis dit que il gist en la cité de Marseille, là où il fit moult beles miracles, 289 dans MIRACLE
La moy place [la place de moi] il prist delez la place le conte d'Eu, pource que il savoit que le conte d'Eu amoit ma compaignie, 278 dans MOI
Li rois apela celi prince, et li dit : tu es revenu de l'ost des Tartarins, et il repondit : Sire, ce sui mon, 264 dans MON
Dessus la riviere, aussi comme il aloient à mont, 220 dans MONT
Or avint ainsi que tout li meuble que l'en apporta à l'ostel du legat ne monterent que à six mille livres, 216 dans MONTER
Senechal, ore nous a monstré Dieu une partie de son pooir, 196 dans MONTRER
....Grant deshoneur à qui mal voudront fere ; car on les monterra au doi, 303 dans MONTRER
Le bon comte de Soissons, en ce point là où nous estions, se moquoit à moy [plaisantait avec moi] et me disoit : Seneschal, lessons huer ceste chiennaille, 228 dans MOQUER (SE)
Et mons Philippe dit que je disoie voir [vrai] ; car il ne le disoit que par moquerie, 250 dans MOQUERIE
Et les Sarrasins à pié leur getoient les motes de terre enmi les visages, 236 dans MOTTE
Les rives sont mouillées, et les chevaus leur cheent [tombent] sur les cors et les noient, 224 dans MOUILLER
Du prael [pré] mouvoit une alée qui aloit au flum, 244 dans MOUVOIR
Il y avoit trois paires de murs sés [secs] à passer, 273 dans MUR
Et sembloit que foudre cheist [tombât] des ciex au bruit que les nacaires, les tabours et les cors sarrazinois menoient, 215 dans NACAIRE
Il avoit bien CCC nageurs en sa galie, et à chascun de ses nageurs avoit une targe [écu] de ses armes, 215 dans NAGEUR, EUSE
Le soudanc venoit touz jours jouer aus eschez sus les nates qui estoient au piez de son lit, 213 dans NATTE
Ne nulz ne s'acorda onques puis à moy, ne mès que [si ce n'est] le sire de Chatenay, 256 dans NE
Le roy ne requist ne ne prist onques aide des siens barons, n'à ses chevaliers, n'à ses hommes, ne à ses bones villes, 207 dans NE
Les saintes escriptures nous dient que le moinne ne peut vivre hors de son cloistre sans peché mortel, ne que le poisson peut vivre sanz yaue, 288 dans NE
L'autre point si est tel, que il croient que nulz ne peut mourir que jusques au jour que il li est jugé, 260 dans NE
Faites vous bien à blasmer, quant vous estes plus noblement vestu que le roy, 195 dans NOBLEMENT
Nos mariniers perdirent le cours du flum et se mistrent en une noe dont il nous convint retourner arieres vers les Sarrazins, 239 dans NOE
Il [le feu grégeois] fesoit tele noise au venir, que il sembloit que ce feust la foudre du ciel, 222 dans NOISE
Entre vous chrestiens estes fiz de Dieu, et de son nom de Criste estes appelez chrestiens, 258 dans NOM
Il estoit home de grant non et de grant valeur, 218 dans NOM
Il sembloit que toute la mer, tant comme l'en pooit veoir à l'ueil, feust couverte de touailles des voilles des vessiaus, qui furent nombrez à dix-huit cens vessiaus que granz que petiz, 213 dans NOMBRER
Et nous li nommiens, et il les faisoit envoier querre, 199 dans NOMMER
Le gouvernement de sa terre fut tel, que touz les jours il ooit [entendait] à note [musique] ses heures, et une messe de requiem sans note, 198 dans NOTE
Et li tuerent les Tartarins tant de sa gent, que l'en n'oy puis nouvelles de li, 212 dans NOUVELLE
Et puis reclost l'en la porte et l'en boucha l'en bien, aussi comme l'en naye un tonnel, 210 dans NOYER
Les Sarrazins à pié entroient toutes les nuiz en l'ost, et occioient les gens là où ils les trouvoient dormans, 218 dans NUIT
Ce fu escript en l'an de grace MCCC et IX ou moys d'octovre, 304 dans OCTOBRE
Il fist la meson Dieu de Pontoise.... l'abbaie des cordelieres de Saint Clou, que sa seur madame Isabiau fonda par son otroi, 293 dans OCTROI
Illec trouvai le conte Jehan de Bretagne et sa femme la fille le roy Tybaut, qui offri ses mains [fit hommage] au roy de tele droiture comme elle devoit avoir en Champaingne, 289 dans OFFRIR
Il ne veoient pas comment la neif peust souffrir les copz des ondes, 192 dans ONDE
Seneschal, or me dites les raisons pourquoy preudomme vaut miex que beguin, 195 dans OR
Il appela les sains pour li aider et secourre, et meismement monseigneur Saint Jaque, en disant s'oroison qui commence : Esto domine, 303 dans ORAISON
Avoit fait tendre ung pavillon sur l'orée du fleuve, p. 69, dans LACURNE dans ORÉE
Sire, je te prie que il te preingne pitié de moy, et m'oste de ces guerres entre crestiens, 234 dans ÔTER
Je vous avoie oublié à dire que, quant le comte de Japhe fu descendu, il fist tendre ses paveillons, 215 dans OUBLIER
Il me demanda, se je voulois estre honorez en ce siecle et avoir paradis à la mort, et je li diz : oyl, 194 dans OUI
Seez vous ci bien près de moy, pour ce que en ne nous oie, 196 dans OUÏR
Je aime miex que l'outrage de grans despens que je faiz soit fait en aumosnes pour l'amour de Dieu, que en boban [luxe] ne en vainne gloire de ce monde, 298 dans OUTRAGE
Les barons, qui deussent garder le leur pour bien emploier en lieu et tens, se pristrent à donner les grans mangers et les outrageuses viandes, 217 dans OUTRAGEUX, EUSE
Pour garder ceulx qui ouvroient à la chaucie, fist faire le roy deux beffrois que l'en appelle chas chatiaux, 220 dans OUVRER
Ce que il ne peuent manger jetent en un sac de cuir, et, quant il ont fain, si oeuvrent le sac, et manguent touz jours le plus viex devant, 254 dans OUVRIR
Il y avoit trois paire de murs sès [secs] à passer ; et la coste estoit si roite que à peinne s'i pooit tenir chevaus, 276 dans PAIRE
Quant ce vint à la pez donner, je vi que le clerc qui aidoit la messe à chanter, estoit grand, noir, megre et hericiés, 279 dans PAIX
Deus moult vaillans bachelers qui estoient en grief courine [discorde] l'un vers l'autre, ne nulz n'en pooit faire la pez, 214 dans PAIX
À son bon seigneur Looys, filz du roy de France, par la grace de Dieu roy de Navarre, de Champaigne et de Brie comte palazin, au début. dans PALATIN
Et quant il fu monté sur son cheval, l'escu au col, le hyaume en la teste, il fist lever les pans de son paveillon et feri des esperons pour aler aus Turs, 217 dans PAN
Au chief du cloistre d'autre part estoient les cuisines, les bouteilleries, les panneteries et les despenses, 206 dans PANETERIE
Les chars crues ils mettent entre leur selles et leur paniaus, quant le sanc en est bien hors, si la manjuent toute crue, 254 dans PANNEAU
Il avoit bien CCC nageurs en sa galie, et à chascun de ses nageurs avoit une targe de ses armes, et à chascune targe avoit un pennoncel de ses armes battu à or, 215 dans PANONCEAU
Et il [Louis IX] demanda se il avoit nulles nouvelles du conte d'Artois son frere ; et il dit que il en savoit bien nouvelles ; car estoit certein que son frere le conte d'Artois estoit en paradis, 229 dans PARADIS
Le roy meimes y vis-je porter la hote aus fossés pour avoir le pardon, 269 dans PARDON
Car, ce dit le sage, qui volentiers jure, volentiers se parjure, 276 dans PARJURER (SE)
Et le conte de Champaingne vendi au roy, parmi [pour] les XL mille livres, les fiez ci après nommés, 204 dans PARMI
L'omme lay [le laïque], quant il ot mesdire de la loy crestienne, ne doit pas deffendre la loy crestienne, ne mais [si ce n'est] de l'espée, de quoy il doit donner parmi le ventre dedens, tant comme elle y peut entrer, 198 dans PARMI
À la paroy du cloistre où le roy mangoit, mangeoient à une table vint que evesques que arcevesques, 205 dans PAROI
Tandis que il estoient en ces paroles, un sien chevalier lui escria : sire, sire, venez jusques ici, 274 dans PAROLE
Quant l'en prent les cités des ennemis, des biens que l'en treuve dedans, le roy en doit avoir le tiers, et les pelerins en doivent avoir les deus pars, 217 dans PART
Et lors il lor demandoit de sa bouche : a yl ci nullui [y a-t-il ici quelqu'un] qui ait partie ?, 199 dans PARTIE
Et il me distrent : Sire, le jeu nous est mal parti [inégal], 277 dans PARTIR
Et pour ce vaut il miex, si comme il me semble, que nous le façons occirre, avant qu'il nous parte des mains, 244 dans PARTIR
Quant le roy oy dire que l'enseigne Saint Denis estoit à terre, il en alla grant pas parmi son vessel, 215 dans PAS
Et il estoit bien voir [vrai] que il en y ot des noiés au passer, 224 dans PASSER
Ainçois manjoit patientment ce que ses queus li appareilloient devant li, 193 dans PATIEMMENT
Tandis que nous mangions, ils vindrent ferant des esperons jusques à nostre ost, et occistrent pluseurs poures gens qui estoient alez aus chans à pié, 221 dans PAUVRE
Or avint que monseigneur Gauchier d'Autreche se fist armer en son paveillon de touz points, 217 dans PAVILLON
Quant le mestre oÿ ce, il s'agenoilla devant l'evesque, et se tint bien pour poiez, 198 dans PAYER
Or vous demande je, fist-il, lequel vous ameriez miex, ou que vous feussiez mesiaus [lépreux], ou que vous eussiez fait un pechié mortel, 194 dans PÉCHÉ
Il [Louis IX] venoit en jardin de Paris, une cote de chamelot vestue.... moult bien pigné et sanz coiffe, 199 dans PEIGNER
Sa galie ariva toute peinte dedens mer et dehors, à escussiaus de ses armes, 215 dans PEINDRE
Quant les Templiers virent ce, il se penserent que il seroient honniz se il lessoient le conte d'Artois aler devant eulz, 224 dans PENSER
Se nous ne nous croisons, nous perdrons le roy ; et se nous nous croisons, nous perdrons Dieu ; que [car] nous ne nous croiserons pas pour li, 299 dans PERDRE
Et il me vit, et estandi ses bras, et me dit : A ! seneschal, j'ai perdue ma mere, 281 dans PERDRE
Sire, ces seigneurs qui ci sont, arcevesques, evesques, m'ont dit que je vous deisse que la crestienté se perit entre vos mains, 200 dans PÉRIR
À l'aler que nous feismes outre mer, une nef en semblable fait avoit esté perie, 192 dans PÉRIR
Ses robes [de Louis IX] estoient de camelin ou de pers, 290 dans PERS, ERSE
En ceste persecucion [danger] me salva Diex par l'aide du Sarrazin, lequel me mena...., 240 dans PERSÉCUTION
Après la bataille mons. Gautier, estoit frere Guillaume de Sonnac, mestre du Temple à [avec] tout ce pou de freres qui li estoient demourez de la bataille du mardi, 232 dans PEU
Et le tertre qui monte ou chastel est peuplé de grosses roches, 271 dans PEUPLER
Et quant les Sarrazins nous virent mettre pié en estrier, ils s'enfuirent, 228 dans PIED
Quant nous feumes alé jusques en mi le flum, si trouvames terre là où nos chevaus pristrent pié, 224 dans PIED
Illec [là] les Turs nous assailloient de toutes pars ; une partie d'eulz entrerent en la meson deffete, et nous piquoient de leurs glaives par desus, 225 dans PIQUER
Vous savez que le conte de Bretaingne a pis fait au roy que nul home qui vive, 203 dans PIS
Dès le tens de l'enfance, fu le roy piteus des poures et des souffraiteus, 297 dans PITEUX, EUSE
Et fut la plaie si large que le sanc li venoit du cors aussi comme le bondon d'un tonnel, 225 dans PLAIE
Le roy ne requist ne ne prist onques aide [impôt] des siens barons, ne à ses chevaliers, n'à ses hommes, ne à ses bones villes dont en [on] se plainsist, 207 dans PLAINDRE
Dame, prometés la voie [le pèlerinage] à Monseigneur St Nicolas de Warangeville, et je vous sui plege pour li que Dieu vous remenra [ramènera] en France, 284 dans PLEIGE
Il avint que le roy donna congé à tout plein de ses gens, quant nous revenimes de prison, 217 dans PLEIN, EINE
Frere Hamon, qui estoit templier et mestre desus les mariniers, dit à un de ses vallez : gieta ta plomme [sonde] ; et si fist il, 283 dans PLOMB
L'endemain envoia le roy querre le mestre notonnier des nefs, li quiex envoie quatre plungeurs en la mer aval, 283 dans PLONGEUR
Son aage n'estoit pas de plus que XVI ans ; mès onques si sage enfant ne vi, 269 dans PLUS
Nos gens se lesserent cheoir de la grant nef en la barge de cantiers [barque], qui plus plus, qui miex miex, 214 dans PLUS
Il bouterent le feu en la fonde [bazar] là où toutes les marchandises estoient et l'avoir de poiz, 216 dans POIDS
Et donnoit à poingnées aussi bien les siens deniers, comme il faisoit ceulz que il avoit gaingnés, 254 dans POIGNÉE
Et le roy li dit : lieve sus, et me meinne cesti [celui-ci] à la herberje sauvement, et si fist-il en un point du jour [un instant], 264 dans POINT
Se il veoient leur point et leur lieu, 241 dans POINT
Quand les gens se meurent, l'ennemi [le diable] se travaille tant comme il peut, que il les puisse faire mourir en aucune doutance des poins de la foy, 197 dans POINT
Or avint que monseigneur Gauchier d'Autreche se feist armer en son paveillon de touz poins, 217 dans POINT
Quand ce vint contre la St Remy, je fesoie acheter ma porcherie de pors et ma bergerie de mes chastris [moutons], et farine et vie pour la garnison de l'ostel tout yver, 267 dans PORCHERIE
Et Dieu, à cui il s'atendoit, nous saulva en peril de mer bien cinq semaines, et venimes à bon port, 193 dans PORT
À celle journée que nous entrames en nos nez [navires], fist l'en [on] ouvrir la porte de la nef, 210 dans PORTE
Et l'un des Turs porta un chevalier du Temple à terre, 419 dans PORTER
Et vraiement, fist le chevalier, vous le comparrez [payerez] ; et lors il hauça sa potence, et feri le juif les l'oÿe [près de l'oreille], et le porta à terre, 198 dans POTENCE
Et il meismes son cors [de sa personne] portoit les cors pourris et touz puans pour mettre en terre es fosses, 278 dans POURRIR
Si que il ne lessent pas à poursuivre leur droit pour travail ne pour despens, 296 dans POURSUIVRE
Aucun de mes chevaliers me manderent que, se je ne me pourveoie de deniers, que il me leroient [laisseraient], 211 dans POURVOIR
Par le pouer que il donnerent aus trois preudes homes mestres du mestier, Liv. des mét, 365. Les grans nefz n'avoient pooir de venir jusques à terre, 214 dans POUVOIR
Quant le roi vint à Biaukaire et je le vi en sa terre et en son pooir, je pris congé de li, 289 dans POUVOIR
Et en toutes les autres eles [ailes] et en prael du milieu mangoient de chevaliers si grant foison, que je ne scé le nombre, 206 dans PRÉAU
Pour ce que un fort vent nes prist [ne les prît], et le menast en autres terres, 214 dans PRENDRE
Quant l'en prent les cités des ennemis, des biens que l'en treuve dedans, le roy doit en avoir le tiers, 217 dans PRENDRE
Les goutes et maladies de fourcelle [estomac] me prenroient, 194 dans PRENDRE
Et il sailli sus et le prist par les cheveus, 275 dans PRENDRE
Et de ce coup que nostre nef prist, furent li notonnier si desesperez...., 196 dans PRENDRE
Se il [le feu grégeois] se feust pris à riens sur li, il eust esté ars [brûlé], 228 dans PRENDRE
Le sire de Courcenay et monseigneur Jehan de Saillenay me conterent que six Turs estoient venus au frain le roy et l'emmenoient pris, 227 dans PRENDRE
Il estoient si pressé des Turs que il ne le pooient suivre, 227 dans PRESSER
Je fu moult pressé du roy de France et du roy de Navarre de moy croisier, 299 dans PRESSER
En cette berrie [plaine] estoit le peuple des Tartarins, et estoient subjet à prestre Jehan et à l'empereour de Perse, 262 dans PRÊTRE-JEAN
Et en li demanda pourquoy il n'avoit dit aussi preudhomme : pource, fist-il, que il a grant difference entre preu homme et preudomme, 275 dans PREUX
Et quant ce chat [sorte de machine de guerre] fu fait, le merrien [bois de charpente] fu prisé à dix milles livres et plus, 223 dans PRISER
Pour ce que en [on] prise si pou les excommuniements hui et tous les jours...., 200 dans PRISER
Il n'avoit nul illec qui n'eust de ses prochains amis en la prison, 255 dans PROCHAIN, AINE
Et puis est avenu que la croiserie fu de petit esploit, selonc la prophecie de mon prestre, 299 dans PROPHÉTIE
Pource que je weil que nulz face jamez bien pour le guerredon de paradis avoir, ne pour la paour d'enfer ; mez proprement pour l'amour de Dieu avoir, qui tant vaut et tout le bien peut faire, 258 dans PROPREMENT
Et toute la puissance [armée] du soudan se logerent sur le fleuve de Rexi d'autre part, 220 dans PUISSANCE
Et en li [Dieu] devons-nous croire, que il est poissant de toutes choses fere, 230 dans PUISSANT, ANTE
Quant il [un Bédouin] ouvroit son sac [où il y avait de la viande faisandée], nous nous bouchions, que nous ne pouions durer pour la puneisie qui issoit du sac, 265 dans PUNAISIE
Nous voulons que il en soient punis en leurs biens et en leurs persones, se le meffait le requiert, 294 dans PUNIR
Je me excusai vers li pour une quartaine [fièvre] que je avoie lors, et li priai que il me vousist souffrir, 299 dans QUARTAINE
De deux mille Turs que il y mena, il ne l'en demoura que quatorze vint, quant il se parti du champ, 271 dans QUATORZE
Le saint roy fut à Corbeil à une Penthecouste, là où il ot quatrevins chevaliers, 195 dans QUATRE-VINGTS
Quant le roy vit que il n'avoit pooir d'ilec demourer, que [sans que] mourir ne le convenist li et sa gent, il ordena et atira [disposa]...., 237 dans QUE
Dont il avint ainsi que notre nef hurta à une queue de sablon [banc de sable] qui estoit en la mer, 283 dans QUEUE
Et la queue du feu qui partoit de li [le feu grégeois] estoit bien aussi grant comme un grant glaive, 222 dans QUEUE
Si tost comme le paiement fu fait, le roy nous dit que des ore mais estoit son serement quites, et que nous nous partissions de là, 250 dans QUITTE
Se il ne li quitoient les deux cent mille livres que il leur devoit encore, 261 dans QUITTER
L'ocoison pour quei il sont bani, Bibl. de chartes, 2e sér. t. III, p. 423. Et le roy me respondi que il n'avoit de quoy, 212 dans QUOI
Et quant les preescheurs et les cordeliers qui là estoient li ramentevoient aucun livre qu'il oyst volentiers, il leur disoit : Vous ne me lirez point ; car il n'est si bon livre, après manger, comme quolibez ; c'est à dire que chascun die ce que il veut, 290 dans QUOLIBET
Au contraire, disoit-il, que male chose estoit de prendre de l'autrui ; car le rendre estoit si grief, que neis [même] au nommer le rendre escorchoit la gorge par les erres qui y sont, 195 dans R
Et ceulz qui voudront aler en ost en propres persones, ne soient pas contraint à racheter leur voie par argent, 296 dans RACHETER
Et que vous donrriés au soudanc pour vostre delivrance ? Ce que nous pourrions faire et souffrir par reson, fist le conte, 242 dans RAISON
Pren te garde que les despens de ton hostel soient resonnable, 301 dans RAISONNABLE
Il raloit querre de sa gent, et renforçoit ses batailles contre les nostres, 232 dans RALLER
Et jureront et promettront que se il sevent [savent] sour [sous] eulz nul official, serjant ou prevost qui soient desloiaus, rapineurs, usuriers ou plein d'autres vices...., 294 dans RAPINEUR, EUSE
Et rapportoient que il avoient cerchié le flum [le fleuve], et que il estoient venus à un grand tertre de roches taillées, 220 dans RAPPORTER
Il [les Turcs] portoient lors les touailles, quant il se vouloient combatre, pource que elles reçoivent un grant coup d'espée, 273 dans RECEVOIR
Je promis à saint Nicholas que se il nous reschapoit de ce peril là où nous avions la nuit esté, que je l'iroie querre de Joinville à pié et deschaus, 285 dans RÉCHAPPER
Hé, sire, vous en ayés bon reconfort ; car si grant honneur n'avint onques au roy de France, comme il vous est avenu, 229 dans RÉCONFORT
.... me vint dire que la royne menoit moult grant deul, et me pria que j'alasse vers li pour la reconforter, 281 dans RÉCONFORTER
Avant que il se couchast en son lit, fesoit venir ses enfans devant li, et leur recordoit des bons rois et des empereurs, 293 dans RECORDER
L'une des foiz requeilli [reçut] Guillaume de Boon le pot de feu gregeoiz à sa roelle [sur son bouclier], 228 dans RECUEILLIR
Au requeillir [retour] que nous feismes en nostre nef, il nous failli un de nos mariniers, 286 dans RECUEILLIR
Avant que Damiete fust rendue, avoit l'en recueilli la royne en nos nez [navires] et toute nostre gens qui estoient en Damiete, 248 dans RECUEILLIR
Tandis que le roy oÿ ses graces, je alai à une fenestre ferrée qui estoit en une reculée devers le chevet du lit du roy, 256 dans RECULÉE
Lors li dit le roy, que il redeist tout ce que il avoit dit au matin, 259 dans REDIRE
Sire, vos freres et les riches hommes qui ci sont, ont regardé à vostre estat, et ont veu que vous n'avez pooir de demourer en cest païs, 254 dans REGARDER
Tout ce que nous bouchions de flum devers nous, il relargissoient devers eulx pour les eaues que il fesoient, 221 dans RÉLARGIR
Le soudanc venoit touz jours jouer aus eschez après relevée sur les nates qui estoient au piez de son lit, 213 dans RELEVÉE
La royne, qui nouvelement estoit relevée de dame Blanche dont elle avoit geu à Jaffe, arriva à Sayete, 279 dans RELEVER
Et il me commencierent à rire, et me distrent en riant, que il li remarieroient sa femme, 236 dans REMARIER
Et pour la grant repentance que il veoit que le chevalier avoit de la folie que il avoit faite, me pria si acertes que je le remenasse en mon hostel...., 276 dans REMENER
Il savoit bien que, se il en feist un tuer, l'en y remeist tantost un autre aussi bien, 259 dans REMETTRE
Le jour de la Saint Marc, me dit le roy que à celi jour il avoit esté né ; et je li diz que encore pooit il bien dire que il estoit renez, quant il de celle perilleuse terre eschapoit, 283 dans RENAÎTRE
Vous ne fetes pas bon rendage [restitution] au roy d'Angleterre, se vous ne li rendez toute la conqueste que vous et vostre devancier avez faite, 292 dans RENDAGE
Et, en regardant vers le ciel, rendi à nostre createur son esperit, en celle hore meismes que li filz Dieu morut en la croix, 303 dans RENDRE
De ce clos où il les avoient mis, les fesoient traire l'un après l'autre, et leur demandoient : te veulz-tu renoier ?, 242 dans RENIER
Il me fist amener mes mariniers devant moy, et me dit que il estoient touz renoiés, 241 dans RENIER
Maistre Robert de Cerbone pour la grant renommée que il avoit d'estre preudomme, il [Louis IX] le faisoit manger à sa table, 195 dans RENOMMÉE
Il nous convint descendre en la terre de nos ennemis pour fere feu et cuire viande, pour les enfants repestre et alaitier, 282 dans REPAÎTRE
Le roy ot conseil que il feroit response au soudanc de Damas par ses messages propres, 258 dans RÉPONSE
Vraiment, fist-il, c'est bien repondu ; que [car] ceste reponse que vous avez faite, est escripte en cest livre que je tieng en ma main, 194 dans RÉPONSE
Ce sont les gens ou monde qui plus honneurent gens anciennes, puisque il est ainsi que Dieu les a gardés de vilain reproche jusques en leur vieillesse, 222 dans REPROCHE
Nous voulons que il en soient punis en leur biens et en leur persones, se le meffet le requiert, 291 dans REQUÉRIR
Et nous autres qui estions entour li, qui avions oïes nos messes, alions oïr les plez [plaids] de la porte que en appelle maintenant les requestes, 199 dans REQUÊTE
Quant ce vient l'endemain, il r'estendent leurs pelices au soleil et les conroient [corroient], 230 dans RÉTENDRE
En toutes ces choses que nous avons ordenées pour le proufit de nos subjez et de nostre royaume, nous retenons à nous pooir d'esclaircir, d'amender, d'ajouster et d'amenuisier, selonc ce que nous aurons conseil, 297 dans RETENIR
Sire clerc, fist le roy, vous avez perdu à estre prestre par vostre proesce, et pour vostre proesce je vous retieing à mes gages, 209 dans RETENIR
Et endementieres que [pendant que] je aloie à Blechicourt, je ne voz [voulus] onques retourner les yex vers Joinville, 209 dans RETOURNER
Les VII rivieres s'espandent par le pais et cuevrent les terres pleinnes ; et quand elles se retraient...., 219 dans RETRAIRE
Avant que le flum entre en Egypte, les gens qui ont accoustumé à ce faire, getent leur roys desliées parmi le flum au soir, 220 dans RETS
Et revendons à nostre matiere et disons ainsi...., 205 dans REVENIR
Je leur diz le vendredi : Seigneurs, je m'en voiz [vais] outremer, et je ne scé se je revendré, 208 dans REVENIR
Lors la royne sa mere oy dire que la parole li estoit revenue [au jeune Louis IX], et elle en fist si grant joie comme elle pot plus, ib. dans REVENIR
Une grosse bataille de Turs à cheval qui estoient touz rez à rez des engins que nous avions gaaingnés, 231 dans REZ
Me prist.... un reume si grant en la teste, que le reume me filoit de la teste parmi les nariles, 237 dans RHUME
Se tu creins Dieu, si te creindront toutes les riens [choses] qui te verront, 192 dans RIEN
Et pource que elle n'en voult riens faire, 202 dans RIEN
De celle place là où les Turs estoient, descendoit une roche taillée en la cité, 276 dans ROCHE
Le corcet que l'en m'avoit fait en la prison des rongneures de mon couvertouer [couverture], 253 dans ROGNURE
La coste estoit si roite que à peinne s'i pooit tenir chevaus, 276 dans ROIDE ou RAIDE
À justices tenir et à droitures soies loiaus et roide, sans tourner à destre ne à senestre, 301 dans ROIDE ou RAIDE
Bone justice et roide, et qui n'espargnast plus le riche home que le poure, 297 dans ROIDE ou RAIDE
Je faiz savoir à touz, que j'ai ceans mis grant partie des faiz nostre saint roy devant dit, que je ai veu et oy, et grant partie de ces faiz que j'ai trouvez qui sont en un romant, lesquiex j'ai fait escrire en cest livre, 304 dans ROMAN
Quant nous venimes là, nous trouvames que un vent fort ot rompues les cordes des ancres de sa nef, 212 dans ROMPRE
Une charrue sanz rouelles [roues], 219 dans ROUELLE
Et disoit que il [un cordelier] ne trouvoit ne es creans ne es mescreans, que onques reaume se perdist, mez que par defaute de droit, 199 dans ROYAUME
Or est ainsi que, quant ces deux ruz de ces deux fonteinnes viennent ensemble, ce appele l'en le flueve de Jourdain là où Dieu fu bauptizié, 276 dans RU
Le ru de la fonteinne couroit parmi le courtil, 285 dans RU
Quant nous les veismes venir, nous fichames les pointes de nos escus au sablon, 215 dans SABLON
Et demanda les sacremens de sainte esglise, et les ot en sainne pensée et en droit entendement, 302 dans SAIN, AINE
Dieu soit saintefieur et garde de nostre peuple, 303 dans SANCTIFICATEUR
Si vous requerons, sire, que vous commandez à vos baillifs et à vos serjans, que il contreignent les escommeniez an et jour, par quoy ils facent satisfecion à l'Eglise, 290 dans SATISFACTION
Il [Les ménétriers] fesoient trois merveilleus sauts ; car en leur metoit une touaille desous les piez et tournoient tout en estant [debout], 269 dans SAUT
Le roy y envoia savoir par un messager chevalier, 215 dans SAVOIR
Les chars crues ils mettent entre leur celles et leur paniaus, quant le sanc en est bien hors, si la manjuent toute crue, 264 dans SELLE
Leur gloutonie nous fist tel domage que nous en fumes delaié [retardé] huit bones journées, pour ce que le roi fist tourner les nefs ce devant derriere, 286 dans SENS DESSUS DESSOUS et SENS DEVANT DERRIÈRE
Et furent ses os gardés en un escrin et enfouis à Saint Denis en France, là où il avoit eslue sa sepulture, ouquel lieu il fut enterré, 303 dans SÉPULTURE
Et se nous ne le faison ainsi, il [Dieu] fera aussi comme le bon seigneur doit faire à son mauvais sergant, 197 dans SERGENT
Le roy manda ses barons à Paris, et leur fist faire serement que foy et loiauté porteroient à ses enfans, 209 dans SERMENT
Le roy ama tant Dieu et sa douce mere, que touz ceulz que il pooit atteindre qui disoient de Dieu ne de sa mere chose deshoneste ne vilein serement, que il les fesoit punir griefment, 293 dans SERMENT
Le legat fist le sermon por deus samedis, 219 dans SERMON
Et dit ainsi que qui vouloit tuer premier le serpent, il li devoit esquacher [écraser] le chief, 219 dans SERPENT
Tandis que le roy fermoit [fortifiait] Sayete, je alai à la messe au point du jour, et il me dit que je l'attendisse, que il vouloit chevaucher ; et je si fis, 279 dans SI
Et si feble comme il estoit, se il feust demouré en France, peust-il encore avoir vescu assez, et fait moult de biens, 300 dans SI
Il sembla que toute la chambre feust embaumée, si souef [suave] fleroit, 260 dans SI
Et li disoient : quant je venré en l'autre siecle, si me rendras ce que je te baille, 266 dans SIÈCLE
Maintenant que il vit le voy sur le flum, il sonna un siblet, et au son du siblet..., 249 dans SIFFLET
Le signe de la mort estoit tel dans une épidémie], que là où le nez seignoit, il convenoit morir, 236 dans SIGNE
Et dist le saint roi : je vourroie estre seigné [marqué] d'un fer chaut, par tel convenant [à condition] que touz vileins seremens feussent ostez de mon royaume, 293 dans SIGNER
Madame ma mere me dit que toute foiz que je voudroie dire aucune chose, que je appelasse l'aide du saint Esprit et que je seignasse ma bouche [fisse le signe de la croix], 256 dans SIGNER
Et pour ce demoura celle emprise, que les seigneurs terrien ne s'i voudrent accorder que il y alast, 275 dans SIRE
Sitost comme Acre fu prise, le roy Phelippe s'en revint en France, 202 dans SITÔT
De la bouche fu il [saint Louis] si sobre, que onques jour de ma vie je ne li oy deviser [demander] nulles viandes, 193 dans SOBRE
Garde que tu aies en ta compaingnie preudommes et loiaus qui ne soient pas plein de convoitise, soient religieus, soient seculiers, 300 dans SOIT
Aus hautes vegiles des festes solempnielx, 298 dans SOLENNEL, ELLE
Savés-vous qui estoit s'amie ? la Rose, 835 Dieu, en qui il mist sa fiance, le gardoit touz jours dès s'enfance, 201 dans SON
En ce point que nous venimes en Cypre, le soudanc du Coyne [d'Yconium] estoit le plus riche roy de toute la paenimme, 212 dans SOUDAN
Dès le tens de s'enfance fu le roy piteux des poures et des souffraiteus, 297 dans SOUFFRETEUX, EUSE
Et lors se soufrirent [se turent] les prelaz, ne onques puis n'en oy parler, 200 dans SOUFFRIR
Je li dis : sire, vous devez moult soufrir à Poince l'escuier ; car il a servi vostre aieul et vostre pere et vous, 289 dans SOUFFRIR
Sire de Joinville, je vous aime moult ; mès soiés certein que, se vous ne vous voulez soufrir [vous désister] de ceste demande, je ne vous aimeré jamez, 254 dans SOUFFRIR
Honneure et aime toutes les personnes de sainte esglise, et garde que en ne leur soustraie ne apetise leur dons et leur aumosnes que tes devanciers leur auront donné, 301 dans SOUSTRAIRE
Seneschai, je vous commant que vous ne vous couchiez dès or en avant, tant que vous aiez tous les feus de ceans esteins, ne mes que le grant feu qui est en la soute de la nef, 287 dans SOUTE
Je veil [veux] bien que ma gent voient que je ne les soustendrai en nulles de leur mauvestiés, 209 dans SOUTENIR
Et disoit que l'ennemi [le démon] est li soutilz, 197 dans SUBTIL, ILE
Il m'apela une foiz, et me dist : je n'ose parler à vous, pour le soutilz senz dont vous estes, de chose qui touche à Dieu, 194 dans SUBTIL, ILE
De moult beles canes, de quoy l'en arrose ce dont le sucre vient, 275 dans SUCRE
Et le roy li dit : Connestable, alés devant, et je vous suivré, 227 dans SUIVRE
Ce fu l'omme du monde [St Louis] qui plus se traveilla de paiz entre ses sousgiz, 292 dans SUJET, ETTE
Il [Louis IX] venoit au jardin de Paris, une cote de chamelot vestue, un mantel de cendal noir entour son col, moult bien pigné et sans coife, et un chapel de paon blanc sur sa teste, 199 dans SUR
Mons Jehan de Waleri le preudome vint au roy, et li dit que il looit [conseillait] que il se traisist [retirât] à main destre sur le flum, 226 dans SUR
Le commencement du sermon fu sur les gens de religion, 288 dans SUR
Il demanderent au conseil le roy quel seurté il donroient par quoi il reussent Damiete, 237 dans SÛRETÉ
Et il revint tout effraé, et me dit : Sire, or sus, or sus, que vezci [voici] les Sarrazins, 230 dans SUS
Maistre Robert de Cerbone, pour la grant renommée que il avoit d'estre preudomme, il [Louis IX] le faisoit manger à sa table, 195 dans TABLE
Monsieur Gautier en fu le miex paié ; car il jeta tous les deniers qui estoient sus le tablier, dont il y avoit grant foison, 253 dans TABLIER
Seneschal, il ne nous a pas servi, mes nous l'avons soufert entour nous, aus mauveses taches que il a, 289 dans TACHE
Et maintes foiz vi que il leur tailloit leur pain et leur donnoit à boivre, 293 dans TAILLER
Lors li fist aporter le roy des Tartarins un grant taillouer d'or chargé de joiaus à pierres precieuses, 278 dans TAILLOIR
Et sembloit que foudre cheist des ciex au bruit que les nacaires, les tabours et les cors sarrazinois menoient..., 215 dans TAMBOUR
Le roy ot conseil que il ne partiroit de Damiete, jusques à tant que son frere le conte de Poitiers seroit venu, 218 dans TANT
Nulz ne peut tant pechier, que Dieu ne peut plus pardonner, 197 dans TANT
Le soir tout tart me dit monseigneur Aubert de Narcy, que nous l'alissions veoir, 218 dans TARD
Il avoit bien trois cens nageurs en sa galie, et à chascun de ses nageurs avoit une targe de ses armes, 215 dans TARGE
Le cuir de nos jambes devenoit tavelés de noir et de terre aussi comme une vielz heuse [botte], 236 dans TAVELER
Nous voulons et establissons que touz nos prevos et nos baillifs.... se gardent de geu de dez, de taverne...., 295 dans TAVERNE
L'en avoit ordenné que le Temple [les chevaliers du Temple] feroit l'avant-garde, et le comte d'Artois auroit la seconde bataille après le Temple, 224 dans TEMPLE
Je descendi et envoiai mon cheval avec les templiers, qui estoient bien une arbalestrée darieres, 277 dans TEMPLIER
Onques homme lay [laïque] de nostre temps ne vesquit si saintement, 191 dans TEMPS
Li clerc tendi s'arbalestre, et traït, et en feri lui parmi le coeur, 209 dans TENDRE
Et le Sarrazin avoit ostée sa touaille de sa teste, et osta son anel de son doy pour asseurer que il tenroit la treve, 237 dans TENIR
J'ai veu en cest païs aucuns desloiaus crestiens qui tenoient la loi des Beduyns, 230 dans TENIR
Se le roy ou les legaz vouloient envoier troiz cens chevaliers en Constantinoble, nous y estions tenu d'aler par nos seremens, 212 dans TENIR
Et sachiez que, au jour que je parti de nostre païz pour aler en la terre sainte, je ne tenoie pas mil livres de terre, 208 dans TENIR
À la paroy du cloistre où le roy mangoit, qui estoit environné de chevaliers et de serjans qui tenoient grant espace...., 205 dans TENIR
Du conte d'Anjou qui estoit en sa nef, se pleingnoit aussi à moy, qui nulle compaingnie ne li tenoit, 253 dans TENIR
Et avez si pone volenté envers li [Dieu] que pour nulle riens ter rienne, ne pour meschief que on feist du corps, ne le relinqueriés, 198 dans TERRIEN, IENNE
Philippe son filz, et li commanda à garder comme par testament touz les enseignemens que il lessa, 300 dans TESTAMENT
Seigneurs, ne regardez qu'à main senestre, pour ce que chascun i tire, 224 dans TIRER
Je le vi [Louis IX] aucune foiz en esté, que, pour delivrer sa gent, il venoit ou jardin de Paris, une cote de chamelot [camelot] vestue, un seurcot de tyreteinne sanz manches, 199 dans TIRETAINE
Toutevoiz trouva l'en par len quatre plungeurs, que, au froter que nostre nef avoit fait au sablon, en avoit bien osté quatre taises [toises] du tyson [quille] sur quoy la neî estoit fondée, 283 dans TISON
Il sembloit que toute la mer, tant comme l'en pooit veoir à l'ueil, feust couverte de touailles des voiles des vessiaus, 213 dans TOUAILLE
Quant ceulx à cheval virent que en les bleçoit par devers nous, ceulz à cheval toucherent à la fuie [fuite], 233 dans TOUCHER
Et n'osoient les hommes toucher aux femmes en nulle maniere, pour la loy que leur premier roy leur avoit donnée, 264 dans TOUCHER
Le ferrais [tapissier] s'avisa que le soudanc venoit touz jours jouer aux eschez après relevée, 213 dans TOUJOURS
Trois fois nous geterent le feu gregois celi soir, et le nous lancerent quatre foiz à l'arbalestre à tour, 222 dans TOUR
Maintenant que il s'en furent alez, se feri en nostre paveillon une grant tourbe de gent de joenes Sarrazins, 242 dans TOURBE
Il vint à nous qui l'attendions en la chambre ou palais, et nous dit en riant, le tourment que il avoit eu aus prelas, dont le premier fu tel...., 291 dans TOURMENT
Et quant en li fesoit tourner la teste devant, il se seignoit ; car il avoit paour que il ne se brisast le col au tourner, 270 dans TOURNER
Nous nous tornames, et veimes que il y en avoit bien mil et plus entre li et nous, et nous n'estions que six, 227 dans TOURNER
Et m'avint ainsi que, quant je arivai en Cypre, il ne me fu demouré de remenant que XII vins [240] livres de tournois, ma nef paiée, 214 dans TOURNOIS
Le clerc tendi s'arbalestre, et trait, et en feri l'un parmi le cuer, 209 dans TRAIRE
Devant la table le roi, manjoit mes sires li roi de Navarre, et je tranchoie devant li, 205 dans TRANCHER
Guillaume de Biaumont vint à li et li dit : vous vous traveillés pour nient : car le seneschal est mort, 277 dans TRAVAILLER
Il breoient aussi comme femmes qui traveillent d'enfant, 237 dans TRAVAILLER
Une femme vieille qui traversoit parmi la rue, et portoit par sa main destre une escuellée pleine de feu, 258 dans TRAVERSER
Toutes ses herberges estoient closes de treillis de fust [bois], et par dehors estoient les treillis couvers de toilles yndes [bleues], 244 dans TREILLIS
Son vin trempoit [Louis IX] par mesure, selonc ce qu'il veoit que le vin le pooit soufrir, 193 dans TREMPER
Et le roy respondit que il n'avoit de quoy, et que il n'avoit si bon tresor dont il ne feust à la lie [au bout], 212 dans TRÉSOR
Il fist aporter un tretel, et fist oster sa greve [bandeau], et se fist roigner [couper les cheveux] en la presence du roy, 207 dans TRÉTEAU
L'evesques me fit escommunier ; dont il ot [il y eut], à un parlement qui fu à Paris, grant tribouil de moy et de l'evesque, 291 dans TRIBOUIL
Seneschal, fist li roys, de teles tribulacions quant elles aviennent aus gens.... dient les sains que ce sont les menaces de nostre Seigneur, 285 dans TRIBULATION
À l'esmouvoir l'ost le roy, n'ot grant noise de trompes et de cors sarrazinois, 226 dans TROMPE
Ha, pour Dieu, sire, lisies souvent ce livre ; car ce sont trop [très ] bones paroles, 260 dans TROP
En [on] se doit assemer [parer] en robes et en armes en tel maniere, que les preudes hommes de cest siecle ne dient que on en face trop, ne les joenes gens de cest siecle ne dient que on en face pou, 196 dans TROP
Le flum [le Nil] est touzjours trouble, 220 dans TROUBLE
Il regarde sus sa main senestre ; si vit un tropiau de Turs, là où il y en avoit bien huit qui s'estoient arestez pour veoir la jouste, 277 dans TROUPEAU
Je trouvai [j'appris] par les chevaliers de Bourgoingne, quant il revindrent de prison, que il...., 254 dans TROUVER
Celle berrie [plaine] commensoit à unes tres grans roches merveilleuses qui sont en la fin du monde devers Orient, 262 dans UN, UNE
Et estoit la terre le roy si vague, que, quand il tenoit ses ples [plaids], il n'i venoit pas plus de dix personnes ou douze, 296 dans VAGUE
En vaine gloire de ce monde, 295 dans VAIN, AINE
Nous le trouvames gisant sus couvertouers de menu ver, et nous traïmes tout souef [doucement] vers li et le trouvames mort, 218 dans VAIR
Quant viennent les autres rivieres à val, et plus y chieent [tombent] de petites rivieres et de petiz ruissiaus, 219 dans VAL
Après ce m'envoia querre par un vallet de sa chambre, 281 dans VALET
Il estoit home de grant nom et de grant valeur, 218 dans VALEUR
Et se croisa mon seigneur Gauchier, qui moult bien se maintint outre mer, et moult eust valu se il eust vescu, 208 dans VALOIR
Le Seigneur fiert [frappe] ou de mort ou de autres greingneurs mescheances qui pis valent que la mort, 197 dans VALOIR
Et ces choses vous monstré-je, pource que cors sans chief ne vaut riens à redouter, ne gent sans roy, 231 dans VALOIR
Secedin, ce vaillant turc, se vanta que il mangeroit le jour de la feste saint Sebastien es paveillons le roy, 222 dans VANTER
Quant vint au vendredi, 214 dans VENIR
Venés vous en, vous ne faites riens ici, 281 dans VENIR
Endementieres [tandis que] nous en venions, je li fis oster son hyaume, et li baillé mon chapel de fer pour avoir le vent, 228 dans VENT
Avant que il oit ses vespres, 199 dans VÊPRES
Quant les huissiers veoient venir la royne en la chambre le roy son filz, il batoient les huis de leur verges, 281 dans VERGE
Li rois dit que il s'accordoit que en [on] lui donnast, mès qu'il [pourvu qu'il] tenist verité de ce que il promettoit, 223 dans VÉRITÉ
La maniere du feu gregois estoit tele, que il venoit bien devant aussi gros comme un tonnel de verjus, 222 dans VERJUS
Quant l'en l'enhuiloit et en disoit les sept pseaumes, il disoit les vers [versets] d'une part, 303 dans VERS
Nulle viande ne nous peut venir de la mer que les Sarrazins ne nous tollissent, qui estoient plus forts que nous n'estions, 274 dans VIANDE
Touz crioient à nostre Seigneur que il li donnast bone vie et longue, 202 dans VIE
Et ainsi il croient le Vieil de la montagne, cil qui nourrit les Assacis, 229 dans VIEIL ou VIEUX, VIEILLE
Or avint ainsi que le soudanc, qui estoit deschaus, se trouva sur une escorcheure que il avoit en la jambe ; tout maintenant le venin se feri ou vif, et li tolli tout le pooir de la moitié du cors, 213 dans VIF, VIVE
Et toutes ces choses estoient fleuretées de ambre ; et estoit l'ambre lié sur le cristal à beles vignettes de bon or fin, 260 dans VIGNETTE
Le Temple li manda que il leur feroit grant vileinnie, quant il devoit aler après eulz et il aloit devant, 224 dans VILENIE
Et m'avint ainsi que, quant je arivai en Cypre, il ne me fu demouré de remenant que XII vins [240] livres de tournois, 211 dans VINGT
Le Temple, ainsi comme l'en me dit, y perdit XIIII XX [quatorze vingt, 280] homes armez, et touz à cheval, 225 dans VINGT
Et avoient ainsi acordé leur besoigne [Louis IX et sa femme], que il tenoient leur parlement en une viz qui descendoit de l'une chambre en l'autre, 281 dans VIS
Ars [arcs] de cor, dont les coches entroient à vis dedans les ars, 279 dans VIS
Quant il furent passez et les Turs virent que nous gardions le pont, il les lesserent quant ils virent que nous avions tourné les visages vers eulz, 227 dans VISAGE
La barbacane n'estoit point haute, si que les Turs leur traioient de visée à cheval, 236 dans VISÉE
La maniere de leur vivre estoit tele ; car il ne mangoient point de pain, et vivoient de char et de let, 264 dans VIVRE
Les orges, et les ris, et tout ce de quoy en peut vivre, 216 dans VIVRE
Le comte de Bretaingne a pis fait au roy que nul homme qui vive, 203 dans VIVRE
De la voie [voyage] que il [Louis XI] fist à Thunes [Tunis], ne weil je riens conter ne dire, 300 dans VOIE
Et il escria aux notonniers : faites voilles de par Dieu, et il si firent, 210 dans VOILE
Tant getoit [le feu grégeois] grant clarté, que l'on veoit parmi l'ost comme se il feust jour, 222 dans VOIR
Il chevaucherent tant que il virent lor enemis aus yex, 270 dans VOIR
Ces huit sarrazins traioient à la volée parmi nostre ost, et blecerent plusieurs de nos gens et de nos chevaus, 231 dans VOLÉE
Endementiers que [tandis que] il venoient, il sembloit que la galie volast par les nageurs qui la contreingnoient aus avirons, 215 dans VOLER
Une grant route [troupe] de Turs vint hurter à nous, et me porterent à terre, et alerent par desus moy, et volerent [firent voler] mon escu de mon col, 225 dans VOLER
Le roy dist à l'amiral [l'émir] que il deist sa volenté, 259 dans VOLONTÉ
Le roy pensa longuement et me dit : vraiement oyl, 288 dans VRAIMENT