JEAN DE TROYES

Citations

Synonyme de bail à convenant (voy. BAIL, au Supplément), dans Mém. de la Soc. centrale d'agric. 1873, p. 300 dans ACCONVENANCEMENT
Le dit legat se partit de Paris et s'en ala au pays de Picardie et de Flandres, cuidant avoir leur acceps d'entrer au dit pays, Chron. 1480 dans ACCÈS
Le roi d'Angleterre, accompaigné de vingt mil Anglois bien artillez, Chron. 1475 dans ARTILLÉ, ÉE
Edouard fist trousser et baguer tout son bagage, Chron. 1475 dans BAGUER
Fist durant son regne [Louis XI] beaucoup de injustices, maulx et violences ; et tellement qu'il avoit mis son peuple si au bas, que au jour de son trespas estoit presque au desespoir, Chron. 1483 dans BAS, BASSE
Les petits enfants de choeur illec disoient de beaux virelais, chançons et aultres bergerettes moult melodieusement, Chron. 1467 dans BERGERETTE
Et le roy, croyant ces choses, s'en alla audit pais de Normandie, Chron. 1475 dans CROIRE
Et si disoit-on que plusieurs femmes y alloient curieusement de nuict et de jour, Chron. 1478 dans CURIEUSEMENT
Et [les Flamands] dechasserent [de Cambrai] et mirent dehors les gens de guerre qui estoient dedens le chasteau de la dite ville de par le roy, Chr. 1479 dans DÉCHASSER
Et au degel des dites rivieres en advint plusieurs grands maulx et dommaiges, Chron. 1480 dans DÉGEL
Lesquels Flamens, quant ils ouyrent nouvelles de la venue du Roy, s'enfuyrent et desparquerent ; et, au dit desparquement [décampement] faire, frapperent nos gens sur les dessusdits Flamens, Chronique, 1477 dans DÉPARQUEMENT
Le roy vouloit que, pour bien repeupler sa ville de Paris, qu'il disoit avoir esté fort depopulée, que quelques gens, de quelque nation qu'ils fussent, peussent de là en avant venir demourer en la dicte ville, Chron. 1465 dans DÉPEUPLER
Et après le dit desemparement [action de quitter], tous les gens de guerre estans au dit siege s'en vindrent retraire et loger aux Chartreux, Chroniques, 1465 dans DÉSEMPAREMENT
Et estoit le dit monseigneur le connestable vestu d'une cappe de camelot, dedans laquelle il estoit fort embrunché, Chroniques, 1475 dans EMBRONCHER
Le dit Bourguignon bailla à iceluy archier, en entre-baillant le dit guichet, d'une dague dedans le ventre, Chron. 1465 dans ENTRE-BÂILLER
Laquelle femme le print en son amour desordonnée, et, pour l'entretenir, envendit et engaija de ses bagues et vaisselle de son dit mary, Chron. 1482 dans ENTRETENIR
Et eussent les choses esté plus triumphantes, se n'eust esté le temps, qui moult fut mal advenant, Chron. 1482 dans ÊTRE
Et en icelle rencontre, au nombre des morts, y furent trouvez des gens de façon et de bonne maison, Chron. 1465 dans FAÇON
....Et ils achetoient iceux vivres ce que on leur faisoit [mettait à prix], par especial pain et vin, Chron. 1465 dans FAIRE
J'aime mieux, dit-il [Anaxagoras], que je me soye fait [cultivé] que si j'eusse fait mes possessions, IV, 6 dans FAIRE
L'autre Jehan du Foing estoit fontenier et plombeur, Chron. 1477 dans FONTENIER ou FONTAINIER
Le dit menuisier du Bust demandoit la grosse et sceel d'une obligation, Chron. 1477 dans GROSSE
Tous lesquels quatre de guet apensé et propos deliberé vinrent assaillir ledit Petit Jehan, Chron. 1477 dans GUET-APENS
Et estoit ledit corps porté en une litiere par les henouars de Paris, Chronique, 1461 dans HANOUARD ou HANOUART
Afin que à ceste cause le roy les prinst en sa mal-veillence, et les dechassast de son service, Chroniq. 1465 dans MALVEILLANCE
En fin on trouva que ce n'estoit que tout abus [dans de prétendus miracles], et qu'elle estoit une meschante folle, Chron. 1460 dans MÉCHANT, ANTE
Calabriens et Suisses avoient telle rage de faim aux dents, qu'ils prenoient fromaiges sans peler et mordoient à mesme, Chron. 1465 dans MÊME
La dicte année feut fort moiste... et y eut de grans tempestes en divers lieux, Chron. 1466 dans MOITE
Et estoit monté sur ung petit cheval à courts crains, et en ses mains avoit unes moufles fort velues, Chron. 1475 dans MOUFLE
Et en toutes ses entreprises n'y avoit point d'effect, et ne faisoit que perdre temps, gens et pays, par ses folles obstinations, 1476 dans OBSTINATION
[Le saulcier] luy presta l'oreille et dist qu'il n'y pourroit rien faire sans le moyen de Colinet queux du roy, Chron. 1475 dans OREILLE
Nonobstant qu'ils disoient partout où ils passoient qu'ils venoient pour le bien publicq, Chron. 1465 dans PASSER
Et depuis l'ay bien gardé jusques à present que je le mets et baille en vos mains, pour luy faire son procez le plus diligemment que faire le pourrez, Chron. 1475 dans PROCÈS
[Hardy] s'addressa à ung des serviteurs du roy, ayant charge en sa cuisine de faire saulces, et auquel ledit Jehan Hardy avoir eu cognoissance, durant que ledit saulcier et Hardy avoient esté en l'hostel, Chron. 1473 dans SAUCIER