J. DE TROYES

Citations

Elles n'évitaient pas avec moins de soin l'accointance des petits habitants, Paul et Virg. dans ACCOINTANCE
Je le tenais sans cesse en action, marchant avec lui au soleil et à la pluie, Paul et Virg. dans ACTION
Les Japonais emploient fréquemment l'adustion pour guérir un grand nombre de maladies, Harm. II, animaux. dans ADUSTION
Après avoir rampé longtemps comme un ver, il est tout à coup pourvu de quatre ailes brillantes ; plus habile que Icare, il traverse les airs en se jouant avec les vents, sans apprentissage et sans aucune connaissance de l'aérostatique, Harm. V, Harm. anim. dans AÉROSTATIQUE
Une espèce de trèfle, aux environs de Paris, porte de plus des semences agrégées en forme de fraises, Études, I dans AGRÉGÉ, ÉE
Elle agrége dans le sein de la terre les grains de sable en cristaux, Harm. liv. v. dans AGRÉGER
Ausquels fut dit pour le dict seigneur, qu'ils s'abusoient et que le dict seigneur aimeroit mieux mourir que d'estre contre le roi, 1475 dans ABUSER
En leur priant humblement excuser et supployer à mon ignorance et adresser ce que y seroit mal mis, Chron. 1460 dans ADRESSER
Et vers la nuit les Ecossois.... prindrent le roy qui moult estoit las et afflict, Chron. 1465 dans AFFLIGER
Et depuis le roi leur offrit bailler le païs de Champaigne et Brie, pour le dit ampanaige, Chron. 1465 dans APANAGE
Et au dit hostel le roy, y fist grant chiere, et y trouva trois beaulz baings honnestement et richement atintelez, Chron. 1467 dans ATINTER
Advint que aulcuns larrons bourguignons sans maistre ne adveu, se mirent sur les champs, Chron. 1474 dans AVEU
Les gens d'armes firent leurs monstres au long de la dite ville, ce qui faisoit bien bon à voir, Chron. 1465 dans BON
Le roy cuidant tousjours perseverer et avoir le bout d'iceulx Bourguignons.... se rebouta dedans les dits Bourguignons qui s'estoient fort raliez, Chron. 1465 dans BOUT
Les dits Bourguignons, Anglois, Picars et aultres s'en retournerent à leur duc sur trayne boyau et sans avoir rien fait, Chron. 1470 dans BOYAU
Et ils firent tous le mieulx qu'ils peurent ; mais ils n'en emporterent gueres de bruit, Chron. 1418 dans BRUIT
Et après, le roy fut contrainct de recompenser tous les dits princes et seigneurs de leurs armées et interets qu'ils avoient fait contre luy, qui touts le butinerent ainsi que s'ensuit, Chron. 1465 dans BUTINER
Il sembla aux dessus dits que la bombarde ne s'estoit pas bien deschargée de toute la poudre qui mise et boutée avoit esté dedens la chambre d'icelle, Chr. 1478 dans CHAMBRE
Vint iceluy tonnerre mettre le feu au clochier de madame saincte Genevieve au mont de Paris, lequel brusla toute la charpenterie du dit clochier, Chron. 1483 dans CHARPENTERIE
Et aussi faire dedans les bois grant nombre de chevretes [sorte d'engin de siége] et tauldis de bois avecques des eschelles à assaillir villes et forteresses, Chron. 1477 dans CHEVRETTE
Et incontinent s'en alla jetter dessus une couchette estant en la chambre, Chron. 1465 dans COUCHETTE
Et audit temps par la justice ordinaire de Paris furent prins larrons, crocheteurs et autres malfaicteurs, Chron. 1466 dans CROCHETEUR
Et firent de grans blasphemes au Roy, comme monstrer leur cul et autres villenies, Chron. 1476 dans CUL ou CU
Lesdits Bourguignons cuidans prendre à despourveu les habitans vindrent à grand fureur, Chron. 1465 dans DÉPOURVOIR
Duquel dictum et sentence il se trouva fort perpleux et non sans cause, Chron. 1475 dans DICTUM
La sentence estant leue, un advocat de sa compagnie disputoit de bailler sa langue [au bourreau], pour ce que le dicton n'en faisoit pas mention ; mais elle [une protestante condamnée au supplice] resolut ses compagnons, disant : il est raisonnable que la langue qui a le privilege de louer Dieu ait celui de sauter la premiere sur l'autel du sacrifice, ib. I, 80 dans DICTUM
Les marchans qui estoient alez audit pays de Bourgongne pour faire leurs amplettes, Chron. 1467 dans EMPLETTE
Et peu de temps après vint et arriva à Paris Monsieur de Chastillon, grant maistre enquesteur et general reformateur des eaux et forests, Chr. 1469 dans ENQUÊTEUR
Ce fut chose moult estrange à luy de ainsi faulser sa foi et soy ainsi abaisser, Chron. 1472 dans FAUSSER
En luy faisant assavoir que le dit accord.... n'estoit fait à aultre fin que pour l'aler destruire incontinent, Chr. 1469 dans FIN
Au regart et en tant que touche le terrouer et finaige du royaume de France, il y creut competemment de blez, Chron. 1460 dans FINAGE
De laquelle sentence et jugement elle appela formellement en la cour du parlement, Chron. 1460 dans FORMELLEMENT
N'y estoient trouvez que beaulx verres et esguieres de verre et feugiere, Chron. 1478 dans FOUGÈRE
Il y crut competemment de blez qui furent bons et de garde, Chron. 1460 dans GARDE
Et entre les autres choses y fut amené de la ville de Mante deux chevaux chargez de pastez d'anguilles de gort, Chron. 1465 dans GORD
Et à ceste cause ne vint point de bois à Paris par la riviere de Seine, et fut bien chier, comme de sept à huict sols pour le moule, 1480 dans MOULE
Lequel Hardy, fol et enraigé et non ayant Dieu devant les yeulx.... s'en partit et tira tout droit où le roy. estoit, Chron. 1473 dans OEIL
Et à ceste cause fut raporté que le dit Oriole parloit mal et usoit de menasses, Chron. 1478 dans PARLER
Duquel dictum et sentence il se trouva fort perpleux ; et non sans cause, car il ne cuidoit pas que le roy ne sa justice le deussent faire mourir, Chron. 1475 dans PERPLEXE
Ils peussent joyr de toutes franchises de tous cas par eulx commis, comme de meurdre, furt, larrecins, piperies...., Chron. 1467 dans PIPERIE
En ce temps fut faicte justice de plusieurs povres et indigentes creatures, comme de larrons, sacrileges, pipeurs et crocheteurs, Chron. 1460 dans PIPEUR
Le principal malfaiteur et prononceur des dictes parolles fut condampné à faire amende honorable, Chron. 1465 dans PRONONCEUR
En l'année 1480 passerent la mer d'Angleterre pour venir en France par devers le roy.... ung prothonotaire et aultres ambassadeurs anglois, Chron. 1480 dans PROTONOTAIRE
Et près d'eulx jouoient plusieurs bas instrumens qui rendoient de grandes melodies, Chron. 1461 dans RENDRE
Et [le roi] ordonna.... que on fist faire des feux par tous les quartiers de Paris, et le guet fut renforcié, Chron. 1465 dans RENFORCER
Le roy vouloit que, pour bien repeupler sa ville de Paris, qu'il disoit avoir esté fort depopulée, que quelques gens de quelque nations qu'ils feussent, peussent de là en avant venir demourer en la diste ville, Chroniques, 1467 dans REPEUPLER
Et fist plusieurs rudesses audit hostel à dame Ambroise de Loré, Chron. 1460 dans RUDESSE
Et si y avoit encore trois bien belles filles faisans personnaiges de seraines toutes nues, Chron. 1461 dans SIRÈNE
Lesdits Bretons et Bourguignons furent ès terrouers de Montmartre.... prendre et vendengier toute la vendange qui y estoit, jaçoit-ce qu'elle n'estoit point meure, et en firent du vin tel quel pour le boire, Chron. 1465 dans TEL, ELLE
Et à cause de l'effroy qu'il fist, y eut plusieurs femmes qui en accoucherent avant terme, Chron. 1465 dans TERME
Et disoit que le diable la tourmentoit, et sailloit en l'air, crioit et escumoit, et faisoit moult d'autres merveilles, Chron. 1460 dans TOURMENTER
Et entre lesdits deux appentis y avoit une cloison de bois, dont la moitié par le haut estoit treillisée, Chron. 1475 dans TREILLISSER
Et eussent les choses dessus dites esté plus triumphantes, se n'eust esté le temps, qui moult fut plouvieux, Chron. 1482 dans TRIOMPHANT, ANTE
Laquelle jeune fille, pour ce que ledit Lechien mettoit trop [tardait trop] à l'espouser...., Chron. 1465 dans TROP
Et si leur renvoyerent grant quantité de trousses de flesches à arc, artillerie...., Chron. 1472 dans TROUSSE
Laquelle jeune fille se acointa d'un archier, et accorderent leurs vielles ensemble, Chron. 1465 dans VIELLE