Jean Chopinel, dit Jean DE MEUNG (1240 - 1305)

Citations

Li cuens [comte] de Champaigne Et li rois d'Espaigne Fussent vil et abattu, Et France fust en vertu, Romanc. 191 dans ABATTRE
Sire, car faites mander Vos barons et acorder, Romanc. p. 191 dans ACCORDER
Tres dout [je crains fort] qu'il faillit d'aïe [qu'il manquât à secourir] Au roi où il fut alés, Romancero, p. 126 dans AIDE
Tes aious [ton aïeul] qui prist d'Anju L'honour, eüst cest [celui-là] vil tenu, Romancero, p. 191 dans AÏEUL
Je euz fain, vous me saoulastes, Et si euz soif, vous m'abruvastes, Tr. 1418 dans ABREUVER
Il nous promist que char [chair] prendroit, Et que de nous lui souviendroit ; Ses promesses sont acomplies, Tr. 732 dans ACCOMPLIR
Por Dieu et por sa mere ne nous decevons pas, Nous veons que la mort aqueurt plus que le pas, Test. 162 dans ACCOURIR
Luxure confond tout là où ele s'acoutre, Test. 1809 dans ACCOUTRER
Je ne di pas qu'en doingne quan qu'en a acquesté, Mais selon l'aisement que Diex t'ara presté, Test. 369 dans ACQUÊTER
Le quint est qu'il ressuscita Et quarante jours habita En terre avec ses esleüz, Et pluseurs fois les visita Et reput et administra, Tr. 785 dans ADMINISTRER
Car si affectueusement Ne si très amoreusement Riens que je saiche ne me point, Tr. 179 dans AFFECTUEUSEMENT
Sur ses piez... tu acolas [tes cheveux] En baisier les, et en mouiller De tes lermes dont feis courcier [courroucer] Dyables que lors tu affolas, Tr. 888 dans AFFOLER
Sept signaulx y a en ung livre Que Dieu qui siet ou trosne livre à l'aignel qui sept cornes a Et sept yeulx...., Tr. 123 dans AGNEAU
Toute morsure venimeuse Garist celle croix precieuse En cuer qui la scet aiguisier, Tr. 627 dans AIGUISER
Je ne dis pas qu'en doigne [donne] quan qu'en a requesté, Mais selon l'aisement que Diex t'ara presté, Test. 370 dans AISEMENT
De cuer trestuit devons aïr mortel pechié, Dont moult de gens, c'est duel [deuil], sunt sovent entechié ; Par droite accoustumance i sunt si alechié, Que Dieu veoir ne pueent..., Test. 1540 dans ALLÉCHER
Luxure est uns pechiés que glotonie aluche, Test. 1749 dans ALLUCHON
Vierge qui du haut fil de Dieu t'enceinturas, Qui le dous fruit de vie en tes flans meüras, Dont toute l'amertume du monde assavoras, Ne nos oblie mie...., Test. 2123 dans AMERTUME
Pourquoi ne doubtent cilz ces avoirs desloiaus, Où n'a de bon acquest qui vaille deus noiaus ? Nuls ne puet bonne endoille faire de tels boiaus, Test. 1160 dans ANDOUILLE
Lors le convient seingner ou prendre medicine ; Ainsi s'anientist et degaste et define, Test. 172 dans ANÉANTIR
[Jésus] Qui tant par grace s'apressa De nous, qu'en lui nous ennexa Sanz jamais faire departie, Tr. 1253 dans ANNEXER
Diex, com leur avient bien à faire anniversaires, Et à porter tuertiz et autres luminaires, Test. 1229 dans ANNIVERSAIRE
Pou en est qui de court vuelent estre apostate ; Je ne m'en merveil pas, car chascuns les y flate, Test. 341 dans APOSTAT
Car cil qui d'autri bien se duelent et mal paient, De mortel apostume navrent leurs cuers et plaient, Test. 1067 dans APOSTUME
Qui termine arbitraige et mise, Qui paie la painne commise Du trespassé commandement ?, Tr. 310 dans ARBITRAGE
Chetifs pecheours que feront, Quant tous les angels trembleront, Et les archangels precieux, Et les buisines [trompettes] corneront Qui la venue annonceront Du très doulx filz Dieu glorieux, Tr. 1384 dans ARCHANGE
C'est nostre divine armeüre, Qui devers Dieu nous asseüre, Tr. 165 dans ARMURE
Car l'atour oultrageux où elles leur temps usent, Donnent de foloier cause à ceulx qui y musent, Test. 1235 dans ATOUR
Ains y est le monde et le dyable, Et char ensemble guerroiable, Que ta grace vainc et aterre, Tr. 35 dans ATTERRER
Por ce est grant folie de soi aventurer Es biens où l'en ne puet son cuer asseürer, Test. 320 dans AVENTURER
Lors se font avocas, qu'il n'ont d'autre recors, Et s'en vont en enfer tout droit plus que le cors, Test. 629 dans AVOCAT
Car foy sans bien ouvrer avorte ; Foy sans bonnes euvres est morte, Tr. 522 dans AVORTER
Mal furent tiex avoirs acquis et gaaigné, Dont li filz et li pere sunt en enfer baigné, Test. 342 dans BAIGNER
Tu as le filz Dieu baptoié, Par qui nous sommes nectoyé D'ordure, d'escume et de beue [bave], Trés. 237 dans BAPTISER
Tu as le filz Dieu baptoié, Par qui nous sommes nectoyé D'ordure, d'escume et de beve, Tr. 238 dans BAVE
Quant dame Katherine voit l'espreuve dant Joce, Qui por l'amour sa fame ne donne une beloce...., Test. 462 dans BELOCE
Amer Dieu et loer, veoir et beneïstre, C'est l'office des anges qui sont nostre menistre, Test. 113 dans BÉNIR
Cuer ne puet qu'ung seul hoste dedens soi herbergier ; Por ce doit l'en tenir à fol et à bergier, Qui vuelt Dieu et pechié en son cueur enfergier ; Nus ne puet ces deus erbes planter en ung vergier, Test. 1530 dans BERGER, ÈRE
Pechié porte sa paine, et bienfait sa merite ; De ces deux choses sunt homme et fame à eslite, Test. 209 dans BIENFAIT
Sepultures leur pavent leur cloistre et leur eglise De mainte bele tombe polie, blanche et bise, Forte, dure et espesse por ce qu'elle ne brise, Test. 1078 dans BIS, BISE
.... Se leur langue ne bloise, Test. 751 dans BLÉSER
Doubles est qui son fait ne concorde à son dit, Et qui se met à euvre que sa langue escondit ; Tiex gens semblent la fame qui son noir chief blondit, Qui le noir souz le jaune repont et abscondit, Test. 754 dans BLONDIR
Tant que de son corps soit desvorce L'ame à qui donna si grant bonde [limite] Charité qui en lui habonde Que jusqu'au ciel monter l'efforce, Tr. 1162 dans BONDE
Car toutes boces [il] peut crever Et son cuer jusqu'au vif caver, Pour garir tous mors [morsures] de serpent, Tr. 622 dans BOSSE
Certes ains les devroient toutes lessier bouffir, Que leur ames por elles as deables offrir, Test. 1301 dans BOUFFIR
L'argent et la chandoile por ce que petit poise, Porte par contenance à l'autel la borgoise, Test. 1206 dans BOURGEOIS, OISE
Conscience le foule, conscience le froisse, Conscience le point plus que serant [peigne de fer] ne broisse, Testam. 1576 dans BROSSE
Tiex gens ne vont pas seuls en enfer le puant, Que leurs hoirs et leurs fames vont après eus bruant, Où il ne trouveront qui les aille chuant [choyant], Ains seront tuit ensemble tormenté li truant, Test. 1982 dans BRUIRE
Cilz deux lieux sont faiz à pugnir Tous ceulx qui faillent à venir à ces biens souverains ensemble, Qui pevent blanchir et brunir Tout homme...., Trés. 532 dans BRUNIR
Luxure est un pechiés que glotonnie aluche, Et si le fait flamber plus cler que seiche buche, Test. 1750 dans BÛCHE
Tu chez [tombes], Se tu ne tiens foy catholique, Tr. 84 dans CATHOLIQUE
[Il] la fist si très ferme et si caute, Tr. 933 dans CAUT, CAUTE
Car trop scet li traïstres d'agaiz et de cauteles Por les plus fors survaincre, Test. 1825 dans CAUTÈLE
Et son cuer jusqu'au vif caver, Tr. 623 dans CAVER
Le centurion, c'est à dire le centenier qui est seigneur de cent hommes, Végèce, I, 25 dans CENTURION
N'y ot emplastre, ne ciroine, Ne n'y ot nerfs, ne os ne voine, Tr. 334 dans CÉROÈNE ou CÉROINE
Oh com glorieux champion, Tr. 1178 dans CHAMPION
Et fichoit chascun son pel [pieu], si qu'il ne povoit chanceler ne croler, Végèce, I, 11 dans CHANCELER
Car le juge de verité Punira nostre iniquité Par la balance d'equité, Qui ou val de la chantepleure Nous boute en grand adversité, Tr. 1353 dans CHANTEPLEURE
De ce tiennent au ciel sainz et saintes chapitre, Test. 115 dans CHAPITRE
Chascuns scet que quant l'ame de sa charongne part, De cest monde n'emporte avec soi point de part, Test. 309 dans CHAROGNE
Li ver ont la charongne, et li parent la terre ; Mauvais fait pour tiex hoirs mauvaisement acquerre, ib. 340 dans CHAROGNE
Et sunt aucune fois cil qui plus tost charient Contre clers et prelas, et plus les contrarient, Test. 639 dans CHARRIER
Lors, se vous ne voulez ce croire, Quand il ara sur vous victoire, Sans retour en sa chartre noire Au feu d'enfer ardoir irez, Cod. 93 dans CHARTRE
Quant Thobie, qui Dieu nule foiz n'oblioit, Entendi d'aventure le chevrel qui crioit, Test. 1154 dans CHEVREAU
[Le chien] Qui nous trait en enfer parmi le chaaignon, Test. 1599 dans CHIGNON
Moult a cy vertueux baptesme, Qui enta sans huile et sans cresme Salut d'invocation trine, Tr. 254 dans CHRÊME
C'est la fin des sept ars pour certes, C'est la vision des prophetes, Ce sont les divines croniques, Ce sont les sept vertus parfaictes, Tr. 93 dans CHRONIQUE
Et la contrée du ciel ne aide pas sans plus à la force des corps, ainczois vault moult à la force des couraiges, Végèce, I, 2 dans CIEL
L'en doit amer les liex de sa nativité, Et les sainz cimetieres de grant antiquité, Où la char et les os de ceuls furent gité, Dont li vif sunt ou monde richemen herité, Test. 922 dans CIMETIÈRE
Car circoncis fus à la lectre, Et baptisié pour nous demectre Du pechié que tu maudeïs, Tr. 17 dans CIRCONCIRE
Trop pou fu de tiex hommes, ne de si bien doez, Puisque Dieu fu por nous en sainte croix cloez, Test. 104 dans CLOUER
Puisqu'il sunt as prelaz per et coadjutors, Des princes et du pueple pere et executors, Test. 829 dans COADJUTEUR
Car il mit en son vil coffret La pomme que cilz lui offret, Que Dieu avoit jà maleÿ [maudit], Tr. 475 dans COFFRET
Un semblant font de dire ou vespres ou complie ; Se à Dieu plaist ou non, certain je ne suis mie, Test. 1219 dans COMPLIES
Mès une remembrance m'espoente et affronte, Que qui plus tient de Dieu, plus a à rendre conte, Test. 258 dans COMPTE
Doubles est qui son fait ne concorde à son dit, Et qui se met à euvre que sa langue escondit, Test. 753 dans CONCORDER
Li filz Dieu, qui si bien les condicionna, Qui à la Magdalene ses pechiez pardonna, Leur merisse les biens que par eulz nous donna !, Test. 97 dans CONDITIONNER
Qui bien le scet conjecturer, Tr. 417 dans CONJECTURER
Luxure dampne à cop à tout le mains [moins] deux ames, Non pas tant seulement les seigneurs ne les dames, Mais tous les consentans, soient homes ou fames, Test. 1799 dans CONSENTANT, ANTE
Ainsi naist du deable ceste temptacion, Et de nostre charoingne nostre inclinacion, Et de nostre consent la consummacion, Par quoy luxure est mise à execucion, Test. 1783 dans CONSOMMATION
Qui contre ces trois veult contendre, Il lui convient, pour soi deffendre, Avoir foi et ferme esperance Et charité, Tr. 36 dans CONTENDANT, ANTE
Il [le vieillard] devient entantiz de parole et de fait, Lourt et sourt et aveugle, bossu et contrefait, Test. 178 dans CONTREFAIRE
Ces septaines que j'ai nommées, Ne sont pas fables controuvées De Blanchefleur ne d'Esglantine, Tr. 146 dans CONTROUVER
Estre humble sans clergie vaut mieux que la converse ; Car quant li uns se drece, li autres tumbe et verse, Test. 1041 dans CONVERSE
Et les coypiaulx et les chappuis Prendras en gré que j'en chappuis ; Car ce te plaist qu'on en puet faire, Tr. 1618 dans COPEAU
Je ne sai s'en [si on] apelle potences ou corbiaus, Qui soustiennent leurs cornes [de la coiffure des femmes], que tant tiennent à biaus ; Mès tant os-je bien dire que sainte Elizabiaus N'est mie en paradis pour porter tiex borriaus, Test. 1268 dans CORBEAU
Tu ne leur dois mie estre si tendrement coreux, Que tu en entroblies les poures langoreux, Test. 382 dans CORDIAL, ALE
Por quoi je le devroie amer trop corelment, Test. 252 dans CORDIALEMENT
Chetifs pecheours que feront, Quant tous les angels trembleront Et les archangels precieux, Et les buisines corneront Qui la venue annonceront Du très doulx fils Dieu glorieux ?, Tr. 1384 dans CORNER
Nuls ne doit affeblir sa corporel sustance Par boivre jusqu'à ivre, ne pas emplir sa panse, Test. 1747 dans CORPOREL, ELLE
En toi ne doit avoir nule corrupcion ; Car tuit sommes et toutes en ta correpcion, Test. 574 dans CORRUPTION
Se leur messe [des ordres mendiants] vaut quatre, il ont bone couleur De dire que leur messe soit de greignor valeur, Test. 996 dans COULEUR
Mort, vielz et jeunes, nous queurt seure ; Mort nous prent, nous ne gardons l'eure, Tr. 1345 dans COURIR
Des testamens ont hui ces deux ordres [les moines mendiants] le cours ; Et si s'en entremetent par commun entre-cours ; Testamens, sepultures leur font si grant secours, Que de quanque il leur fault treuvent ilec recours, Test. 906 dans COURS
Le cours de nostre vie humaine, Tr. 96 dans COURS
S'aucuns pour ses enfans endure Aucune grant male adventure, Ou les amis pour les amis, Loiauté et droit de nature Font et joingnent ceste cousture Par les poins que Dieu y a mis, Tr. 401 dans COUTURE
Là prent Diex son repast, son confort et sa joie ; Trestout le remanant ne prise ung trait de croie, Test. 1496 dans CRAIE
Luxure n'est de riens endormie ne crampe ; Partout queurt [court], partout monte, partout gravist et rampe, Test. 1753 dans CRAMPE
S'il a foy et ferme creance, Qu'on doit en sept choses comprendre, Tr. 47 dans CRÉANCE
Pouvoirs et vouloirs et bontez, Ces trois sont en ung Dieu comptez, Creerent toute creoison, Tr. 447 dans CRÉATION
Conscience ne lesse cuer pecheour durer ; Ja pechié si très pou n'i venra pasturer, Qu'elle ne crie hareu sanz soi asseürer, Test. 1567 dans CRIER
Ce voit l'en clerement miex que par ung cristal, Test. 524 dans CRISTAL
Car se li faus traïstres pooit estre veables [visible], De rien qu'il en ostast ne seroit jà creables, Test. 1779 dans CROYABLE
Laie gent aiment moult leur bon prestre curé, Test. 700 dans CURÉ
Qui partout rent l'ame benigne, Qui en trait toute riens maligne, Et d'innocence si l'acesme, Qu'il la fait plus blanche que cygne, Tr. 261 dans CYGNE
Et puis qu'un seul pechié mortel si nous encombre, Que feront cil et celles qui en ont fait sans nombre, Qui vivent en tenebres et en mort et en ombre ? Certes trop ont à faire, se Diex ne les descombre, Test. 1400 dans DÉCOMBRER
C'est l'arbre qui tost se defruite, Testament. dans DÉFRUITER
Quant il [les clercs] ont bien le pueple à leur pooir pelé, Et il ont de l'avoir assez amoncelé, Adonc sunt des prelas bel et gent apelé ; Lors reprennent estat quant il sunt desgelé, Test. 636 dans DÉGELER
Lors s'esvertue et se desgoise Le papegau et la calandre, dans le Dict. de DOCHEZ. dans DÉGOISER
Soions à li servir preuz et desgordeli, Et usons bien des graces que nous tenons de li, Test. 267 dans DÉGOURDIR
Doulz Diex qui de doulceur serondes [abondes] et desgoutes, Sur mon dur cuer desgoutes de ta doulceur deux goutes, Testam. 2092 dans DÉGOUTTER
Ne nous puet delessier ce qui nous fait pesance, Ne nous quiert deguerpir cil qui nous fait grevance ; Tost oblie pechié qui en fait la penance, Car riens ne grieve tant com male acoustumance, Test. 2046 dans DÉGUERPIR
Ô saincte ame deifiée, Qui, hors ta char crucefiée, Tantost en enfer descendis, Tr. 745 dans DÉIFIER
Roi des rois, Diex des diex, qui de ta deité Descendis en la Vierge pour prendre humanité, Si vrai com tu es Diex et rois de verité, Daigne oïr ma priere plaine d'umilité, Test. 2077 dans DÉITÉ
Car circoncis fus à la lectre, Et baptizié pour nous demectre Du pechié que tu nous maudeis, Tr. 18 dans DÉMETTRE
Chiot et chiute, sorte d'ancien vêtement, est-ce la même chose ? Car cil demi chiot ou demi peliçon, Dont elles [les femmes] sont hordées ainsinc com heriçon...., Test. 1226 dans DEMI-CEINT
Toute riens veult et aime son pareil par nature ; Pour ce di-ge que fame et homs se desnature Qui n'aime à ceste fin humaine creature, Test. 62 dans DÉNATURER
Car les bons sans departement Aront joieuse vision, Et les maulvais confusion Qui durra pardurablement, Tr. 69 dans DÉPARTEMENT
De peresce renessent negligence et oiseuse [oisiveté], Desplaisance de Dieu qui trop est perilleuse, Mauvese acoustumance, faintise l'oublieuse, Test. 1738 dans DÉPLAISANCE
Vraie foy de necessité, Non tant seulement d'equité, Nous fait de Dieu sept choses croire.... Son descens en la chartre noire, Et sa resurreccion voire, S'ascension d'auctorité...., Tr. 55 dans DESCENTE
Si la description semble trop obscure, Végèce, II, 4 dans DESCRIPTION
Orguel desobeist, orguel fiert [frappe] et desroie ; Orguel vuelt achever quan qu'il pense et enroie, Test. 1705 dans DÉSOBÉIR
Ô très glorieuse naissance, Qui humilias la puissance à qui nulle ne se compere, Qui feïz du sens Dieu enfance, Qui desordonnas ordennance Quand tu feïz de fille mere, Tr. 186 dans DÉSORDONNER
Amour d'homme envers fame n'est mie tainte en graine ; Por trop pou se destaint, por trop pou se desgraine, 437 dans DÉTEINDRE
Tu qui contre eulx ne fines de ton venin vuidier, Ne sez, espoir, leur texte jusqu'au vif desvuidier, Et pour ce te devroies d'eux blasmer refroidier, Test. 86 dans DÉVIDER
....je leur di voir [vrai], nulle ne les desvueille, Test. 1325 dans DÉVOULOIR
Autri proprieté, n'autri possession, Ci ne puet cheoir grace, ne dispensacion, Test. 1148 dans DISPENSATION
Il y avait l'adjectif desvorce : Tant que de son corps soit desvorce L'ame...., Tr. 1161 dans DIVORCER
Vous avez en vo garde et en vostre demoine Les biens du crucefix et le saint patrimoine, Test. 651 dans DOMAINE
Trop pou [peu] fu de tiex [tels] hommes, ne de si bien doez, Puis que Diex fu por nous en sainte croix cloez, Test. 103 dans DOUER
Ces sept articles de foy vraie, Qui drescent quanque pechié plaie [tout ce que le péché blesse], Sont figurés en maintes guises, Tr. 110 dans DRESSER
....Se les escroelles ou li maus saint Eloy Y faisoient leur niz, comme en leur franc aloy...., Test. 1258 dans ÉCROUELLES
Pechié porte sa peine et bienfait son merite, De ces deux choses sunt homme et femme à eslite [ont le choix], Test. 210 dans ÉLITE
Cuer qui ce fait n'iert [ne sera] ja si embaboïnés D'amours ne d'autre vice, tant soit enracinés, Qu'en assés petit d'eure ne soit enluminés, Test. 2041 dans EMBABOUINER
Qui autrui vuet blasmer, il doit estre sans blasme, Et qui vuet [veut] embasmer, il doit avoir du basme, Test. 694 dans EMBAUMER
Luxure emboe tout et gaste, et riens ne rince, Car en tous les estaz mort ou acroiche ou pince, D'un duc fait ung vilain, et d'ung vilain ung prince, Test. 1805 dans EMBOUER
Et si ort et si embousé, Tr. 343 dans EMBOUSER
Toutes les euvres Dieu sont trop esmerveillables, Test. 1921 dans ÉMERVEILLABLE
Voiz comme elles se chaucent bien et faitiscement [avec élégance] ; Voiz du col en amont grant esmerveillement, Test. 1240 dans ÉMERVEILLEMENT
Je ne seüsse soldre très bien cest argument, S'il preïssent [s'ils prenaient] les cors sans autre emolument, Test. 938 dans ÉMOLUMENT
Qui plus haut brait et crie, qui plus est emplorez, Plus est, ce semble au monde, du mort enamorez, Test. 418 dans ÉNAMOURER
Car leur feu ne se puet estaindre, Ne leur tormenteours refraindre, Qui les tiennent enchaiennez, Tr. 4458 dans ENCHAÎNER
Et gloutonnie la vilaine, Luxure, peresce et envie, Et avarice l'endurcie, Et toute leur pourrie graine, Tr. 107 dans ENDURCIR
Leur science en partie ton grant pooir enerve, Leur povreté est dame, et ta richece est serve, Test. 677 dans ÉNERVER
Et qui vit jusqu'au viel, veez qu'il en avient ; Aussi comme en l'estat d'un enfançon revient, Test. 176 dans ENFANÇON
Science, quand elle enfle, est chose si parverse, Qu'elle envenime tout, se la boe n'est terse [essuyée], Test. 1044 dans ENFLER
Orguel desobeist, orguel fiert et desroie ; Orguel veut achever quanqu'il pense et enroie [commence], Test. 1706 dans ENRAYER
Cuer qui la fin de ce damaige [la mort] N'a tousjours devant son visaige Est presqu'enseveli en fiens [fumier], Tr. 1333 dans ENSEVELIR
Vent et fouldre et tonnoirre qui tout perce et enteste, Feu et gresle, et orage, noif [neige] et glace, et tempeste Les tormentent adès des piés jusqu'à la teste, Test. 1957 dans ENTÊTER
Si nous doit estre souvenable, Et à deux mains entreprenable, Pour la grant joie permanable Gaaigner, qui n'est pas en terre, Tr. 31 dans ENTREPRENABLE
Ceste armeure et ce pourpoint, C'est nostre garentissement Contre tout envaïssement [attaque], Tr. 176 dans ENVAHISSEMENT
.... Dieu te volt faire veiller, Et repentir et traveiller, Et les sains crins esparpiller Sur ses piez que tu acolas, Tr. 884 dans ÉPARPILLER
Elle est riche et très eüreuse, Elle est en tous biens plantureuse, Si qu'on ne la puet espuisier, Tant y puist on prendre et puisier, Tr. 630 dans ÉPUISER
Vraie fois de necessité, Non tant seulement d'equité, Nous fait de Dieu sept choses croire, Tr. 58 dans ÉQUITÉ
Sept planetes Qu'on nomme estoilles erratiques, Tr. 95 dans ERRATIQUE
Mès s'il fussent garnis de meurs et bien letrez, Jamais par symonie ne fussent enmitrez, Dont Diex et la gent laie les tiennent en viltez Por l'erreur et l'esclandre où il se sunt boutez, Test. 540 dans ESCLANDRE
Ô glorieuse Trinité, Une essence et vraie unité En trois glorieuses personnes !, Tr. 2 dans ESSENCE
Ferir de pointe, que les Franczeis appellent ferir d'estoc, Végèce, I, 12 dans ESTOC
Salomon son temple en estaie Sur sept pilliers...., Tr. 112 dans ÉTAYER
Contes, dus, roys et princes sunt si en leur dangier [sous l'empire des Franciscains], Que qui de leurs hostiex les vouldroit estrangier, Je cuit qu'il le vouldroient par raison chalengier, Et prover par usaige qu'en ne les puet [peut] changier, Test. 838 dans ÉTRANGER
Tu devroies congnoistre les clers de t'eveschié, Liquel ont bon engin, liquel l'ont empeschié, Test 597 dans ÉVÊCHÉ
L'usaige et l'exercice des armes, Végèce, I, 28 dans EXERCICE
Puis se souffri traïr et vendre, Batre, lier, cloer et pendre, Pour haster nostre expedience [libération], Son doulz costé ouvrir et fendre, Tr. 321 dans EXPÉDIENCE
Quant ta parole est blanche et ta pensée est fauve, Tu voles en tenebres comme une souris chauve, Test. 1474 dans FAUVE
Car tant estudierent pour nostre enseignement, Qu'en doit leurs moz gloser moult favorablement, Test 80 dans FAVORABLEMENT
Glorieux flum, glorieuse eve, Qui lavas ce qu'Adam et Eve Ont par leur pechié ordoié [souillé], Tu trovas au gastel la feve, Tr. 228 dans FÈVE
Por ce es tu mere Dieu que de nous pitié aies ; Dont plus fiablement te pri que tu nous oies, Test. 2138 dans FIABLE
Ces sept articles de foy vraie, Qui drescent [redressent] quanque pechié plaie [blesse], Sont figurés en maintes guises, Tr. 110 dans FIGURER
Bouche et yex, et oreilles, flair et mains font le pont Par où li anemis [le démon] en nos cuers se repont [cache], Test. 1773 dans FLAIR
[Clercs] Qui, quant aus biens du monde, contre raison florissent, Test. 511 dans FLEURIR
Se fortune vous a encroé [élevé] sur sa roe, Se li avoirs de Diex entour vous flote et noe [nage], Test. 654 dans FLOTTER
Ou il a mal de teste, de piz ou de poitrine, De polmon ou de foie, de costé ou d'eschine, Test. 170 dans FOIE
Les os et la formacion de tous membres, Végèce, I, 6 dans FORMATION
Espoir qu'elles le font en bonne entencion, Por garder leurs maris de fornication, Test. 1234 dans FORNICATION
.... Qui se vint guerroier Mes anemis et fouldroier, Pour leur tres grant orgueil abatre, Tr. 779 dans FOUDROYER
Nettement tient son cuer qui ainsi le forbit, Test. 1364 dans FOURBIR
Car pou s'efforce à ceuls qu'il tient entre ses esles, Qu'il trebuche en enfer, sans fourgons et sans peles, Test. 1823 dans FOURGON
Mais por ce que l'en voit que maint d'eulx [des frères mineurs] se forvoient, Les ont hui mains à cuer aucuns qu'il ne soloient, Et porroit encore estre que se fames n'estoient, Qu'il aroient soffrete, s'il ne s'umilioient, Test. 1177 dans FOURVOYER
Cilz en peregrinacion Quant il fist du pain fraccion, Tr. 824 dans FRACTION
Qui fort se cuide et sage gart soi en tous costés ; Car si tost com tiex [tel] cuers s'est à pechié frotés, S'en est aucunes fois tous li plus assotés, Et qui le plus envis en puet puis estre ostés, Test. 1834 dans FROTTER
Mestiers fu à l'umain lignaige, Que plus fort de li mist en gaige Souffisant pour li acquiter Vers Dieu qui l'ot fait à s'ymaige, Tr. 278 dans GAGE
Or ont, por leur amour, perpetuel haïne, Por leur joie, tristesce, por leur pais, ataïne [fâcherie], Et por leur faus deliz, très destraignant jaïne ; Perilleuse est amor qui tel queue traïne, Test. 1975 dans GÊNE
Diex est li frans oisiaus qui ne vuelt de sa proie Que le cuer purement, sans jusier et sans foie, Test. 1494 dans GÉSIER
Car s'il est mal acquis, tout le leur convient rendre, S'il ne vuelent leur ames au gibet d'enfer pendre, Test. 330 dans GIBET
Mais qui veult grape à droit espraindre, La bonté du vin en est graindre [plus grande], Et plus vertueuse et plus vive, Tr. 427 dans GRAPPE
Luxure n'est de riens endormie ne crampe ; Partout queurt [court], partout monte, partout gravist et rampe, Test. 753 dans GRAVIR
La vie [mondaine] C'est l'arbre qui tost se desfruite ; C'est ly espis qui point ne graine, Tr. 1234 dans GRENER
Home et fame s'estoient perduz par une pomme, N'amender ne pooient leur meffait par nul homme, Si prist Diex char humaine pour alegier la somme De leurs griés [péchés] qui estoient greigneurs que je ne nomme, Test. 132 dans GRIEF
Ame n'est mie faite pour tousjors sejorner En ce mescheant monde qu'en voit tout bestorner, Mes si bien et si bel s'i doit el atorner, Qu'en son droit heritaige puisse tost retorner, Test. 300 dans HÉRITAGE
Miex les neriteras [les enfants] se tu bien les doctrines, Que se tu leur lessoies d'or et d'argent dix mines, Test. 393 dans HÉRITER
Du Saint Esperit c'est la hie [force, volonté] Qui froisse, desrompt et esmie [brise] Orgueil et yre où Dieu n'est mie, Tr. 102 dans HIE
Dieu, qui vous meut à ce vouloir ? Pour quel cause offristes vous l'oir De paradis à mort pour homme ?, Trés. 386 dans HOIR
Mengier ne bien avoir ne doit qui ne s'aïde [s'aide], Ains tieng [je tiens] de soi meïsmes celui à homicide Qui se pert par perece, Test. 1639 dans HOMICIDE
Hoste fu [je fus étranger] ; vous me recueillistes, Tr. 1419 dans HÔTE, ESSE
Neis [même] cil qui du sien vivent le ramponent et huient ; Fols sont qui jusque lors à bien faire s'estuient, Test. 187 dans HUER
En riens, fors en bien faire, ne se vuellent acroistre, Car ne prisent le munde la montance d'une oistre, Test. 1168 dans HUÎTRE
Loons et essauçons la sainte Trinité, Par qui li doulz filz Dieu prist nostre humanité, Test. 118 dans HUMANITÉ
Idolatrie vault autant com mescreance, C'est cil qui en avoir met toute sa creance, Quí tant le croit et aime qu'ailleurs n'a sa beance [désir], Test. 1717 dans IDOLÂTRIE
Adam, par grant impatience Et par fole inobedience Mordit le mors [morceau] qui mort engendre, Tr. 314 dans IMPATIENCE
Se nous voulons à Dieu prendre similitude, Nous herons [haïrons] comme lui pechié d'ingratitude, Test. 81 dans INGRATITUDE
C'est grant ingratitude de mettre en oblience...., ib. 426 dans INGRATITUDE
Piteux diex, piteux roys, piteux hom, piteux sire, Par ta sainte pitié mon dur cuer si m'inspire, Que toute humaine cure puist haïr et despire, Test. 2103 dans INSPIRER
Toute soutil science haute et intellective Se pert hui par nos clers ; car à la lucrative Queurent [ils courent] plus tost qu'il pueent [peuvent] por leurvie chetive, Test. 625 dans INTELLECTIF, IVE
Ceste bonté fut si intense, Si communal, si extense Par le monde generalement, Testam. V. 1284 dans INTENSE
Chaut et froit sans mesure, puors [puanteur] intolerables [dans l'enfer], Test. 1938 dans INTOLÉRABLE
Tu feïz cy ton purgatoire, Car ton charbon devint yvoire Par Dieu qui si te feconda D'amer, d'esperer et de croire, Tr. 908 dans IVOIRE
Dieux morut une fois, mès jà mès ne morra, Or face desormès chascuns ce qu'il vorra [voudra], Test. 159 dans JAMAIS
Elle vous maint [mène] com chien en lesse, Codic. 35 dans LAISSE
Je ne sui mie pleiges, se trop les esgardon, Que nous ne soions pris comme ras au lardon, Test. 1288 dans LARDON
Lors aras bons legistes et les bons prescheours, Et bons fisiciens et bon conseilleours, Test. 617 dans LÉGISTE
Car circoncis fu à la letre [suivant la prescription de l'Écriture], Et baptizié pour nous demectre Du pechié que tu maudeïs, Tr. 18 dans LETTRE
Adès [toujours] dure la lime [le remords], adès dure li vers Qui mort la conscience du lonc et du travers, Test. 1557 dans LIME
Comment porra gesir ou feu qui art et fume [en enfer], Qui ne puet ci dormir fors que sus lit de plume ?, Test. 1950 dans LIT
Toute soutil science, haulte et intellective, Se pert hui par nos clers ; car à la lucrative Queurent [courent] plus tost qu'il pueent [peuvent] por lor vie chetive, Test. 626 dans LUCRATIF, IVE
Si ne vueil encore estre las De tes euvres magnifier, Tr. 879 dans MAGNIFIER
Mes moult est grant vertu et très haute noblesce, Quant cuer [coeur] en jone aage à meürté s'adresce, Test. 12 dans MATURITÉ
Li ver ont la charongne, et li parens la terre ; Mauvais fait por tiex [tels] hoirs mauvaisement acquerre, Test. 340 dans MAUVAISEMENT
Tiex [telles] prieres ne valent une feuille de mauve, Car du cuer doit issir ce qui te dampne ou sauve, Test. 1475 dans MAUVE
Lors le convient seingner ou prendre medecine, Test. 171 dans MÉDECINE
Li angelz par soy se deceüt ; Pour ce n'eut, ne ne receüt Ne saulveur, ne mediatour, Tr. 460 dans MÉDIATEUR, TRICE
Quant le pieur [le pire] [il] reçoit, et le meilleur hors lance [rejette], Test 1607 dans MEILLEUR, EURE
Pechié porte sa peine et bien fait sa merite, Test. 209 dans MÉRITE
Riens, quant à pardurable gloire, N'estoit, devant croix, meritoire, Tr. 674 dans MÉRITOIRE
Helas ! quant je regart mon estat premerien, Comment Diex me fist home quant je n'estoie rien, Et de si vil matere et de si vil merrien, Bien devroie amer Diex au mains au deerien [à la fin], Test. 241 dans MERRAIN
Priere est avec Diex plus tost que vent ne vole, Plus tost queurt et raqueurt que ne tourne une mole, Test. 1450 dans MEULE
Toute jour [les femmes] font et truevent novelles mignoties De guignier, de pignier, d'estre par reins fornies, Test. 1293 dans MIGNOTISE
Ne nous fions pas tant en sa misericorde [de Dieu], Que nous n'aions paour de sa juste discorde, Test. 263 dans MISÉRICORDE
Neporquant li saint pere, et li saint patriarche, Et Tobie, et Jacob, et Noé qui fist l'arche, Qui tindrent en leur temps du monde la monarche, Test. 919 dans MONARCHIE
Sa fame et si enfant vraiement s'en anuient ; Li estrange le moquent, et li sien le defuient [fuient], Test. 186 dans MOQUER (SE)
Penssons que, quant li homs est ou travail de mort, Ses biens ne ses richesces n'i valent un chat mort, Ne li pueent oster l'angoisse qui le mort, Ne ce dont conscience le reprent et remort, Test. 315 dans MORDRE
Adam par grant impacience Et par fole inobedience Mordi le mors [morceau] qui mort engendre, Trés. 315 dans MORS
Et se li siens curez est tel que Diex le vueille.... Fol sera, s'il guerpist tel molin, puis qu'il mueille, Test. 712 dans MOUDRE
À mouvoir vertueuse guerre Pour nostre adversaire conquerre, Tr. 27 dans MOUVOIR
En toutes batailles multitude ne vault pas tant comme vertuz, Vegece, I, 8 dans MULTITUDE
....Car nous sommes seür De morir ; mais du terme, moi n'autrui n'aseür ; Plus tost meurent li jone souvent que li meür, Test. 19 dans MÛR, ÛRE
Charité ne murmure point, Se je doins ma pecune toute, Tr. 1576 dans MURMURER
Qui en sa conscience voudroit souvent muser, Assez y troveroit de quoi soi accuser, Test. 269 dans MUSER
On a dit misterial ; C'est la misterial sepmaine [la semaine sainte], Tr. 97 dans MYSTÉRIEUX, EUSE
Voiz comment elles [les dames] portent leurs mantiaus gentement, Voiz comment elles nagent dessus le pavement, Voiz comme elles se chaucent bien et faitiscement [avec grâce], Test. 1242 dans NAGER
Tantost com li homs naist, il commence à morir, Test. 166 dans NAÎTRE
Li un les lessent perdre [les femmes] par droite nonchalance, Li autre par bobant, li autre par enfance, Test. 469 dans NONCHALANCE
Et puis ait en memoire sa fin et son obit [sa mort] ; Netement tient son cuer qui ainsi le forbit, Test. 1363 dans OBIT
Pechié mist à la mort Jhesu le roy celestre ; Qui peche mortelment, il ocist Dieu son mestre, Test. 152 dans OCCIRE
.... Par quoy ti ondoyé [tes baptisés] Sont en ung moment envoié En la joie qui tout achieve, Tr. 234 dans ONDOYER
Car jà tant ni ara d'esperitalité, S'en [si on] ne fuit et eschieve toute oportunité Et tout aeisement.... Que moult ne s'i embate de la charnalité, Test. 2068 dans OPPORTUNITÉ
Puisque l'ancienne ordrenance de la legion a esté dicte, Végèce, II, 7 dans ORDONNANCE
Sa vie doit paroir necte et pure et sans fronce ; Ses euvres doivent estre sans ortie et sans ronce, Test. 734 dans ORTIE
Là nous feront nos yex [yeux] aperte ostension De la divinité, de l'incarnation, Test. 1863 dans OSTENSION
N'est si mal sourt com cil qui ne vuelt oïr goute, Test. 1595 dans OUÏR
Ces dix font la crestienne loy, Ces dix font un escu palé, Tr. 1536 dans PALÉ, ÉE
Et puisque cuer [le coeur] est tiex [tel] et de si grant valour, Donnons le tout à Diex frès et en sa chalour ; Car Diex n'en aroit cure, s'il tornoit à palour, Test. 1515 dans PÂLEUR
C'est paraclist, c'est esperit, En qui garde riens ne perit, Qui a nom de consolateur, Que mon pere com moi cherist, Tr. 1045 dans PARACLET
Ainsi offrent les dames por les mors, si font bien, Car miex [mieux] vault ainsi faire que l'en n'en feïst rien ; Au mains [au moins] en est il miex au prestre parrochien, Et as mors, se Diex plaist, mès je ne sai combien, Test. 1343 dans PAROISSIEN, IENNE
Conscience ne lesse cuer pecheour durer : Jà pechié si très pou n'y venra pasturer, Qu'elle ne crie hareu sanz soi asseürer, Test. 1566 dans PÂTURER
Sepultures leur pavent leur cloistre et leur eglise De mainte bele tumbe polie, blanche et bise, Test. 1077 dans PAVER
Quant il [les clercs] ont bien le pueple à leur pooir pelé, Et il ont de l'avoir assez amoncelé, Test. 633 dans PELER
Prelaz, li tiens estas est de perfecion ; Venial vice en toi te sunt perdicion, Test. 586 dans PERDITION
Tu es riches et sires ; mes en seignorissant.... Vas ton ordre et les autres auques parvertissant, Test. 676 dans PERVERTIR
Car en leur couvent vivent assez petitement, Test. 1035 dans PETITEMENT
Les Machedoniens, les Grecs et les Dardeniens orent, en leu de legions, eschelles [bataillons] que il appeloient phalenges, Végèce, II, 2 dans PHALANGE
Dieu qui touz repentens piteusement [avec pitié] escoute, Test. 2089 dans PITEUSEMENT
Pensons quantes plaisances pueent [peuvent] estre trovées En ces quatre elements qui soient ordenées ; Toutes revertiront sus les ames sauvées, Test. 1933 dans PLAISANCE
Quant vrai religieux en son cloistre s'enfonce, Monde et mondaine vie par veu si de soi tronce, Que, s'il en i remaint le pois de demie once, Sa vie est perilleuse, s'il ne la ret [rase] ou ponce, Test. 732 dans PONCER
.... Sou fils [de la sainte Vierge] qui tonne et espart [lance des éclairs], Cil n'a pas grandeur de poupart, Tr. 919 dans POUPARD
Car quant homs pense qu'il n'est riens, Fors porreture et viez merriens...., Tr. 1328 dans POURRITURE
Ô glorieuse prescheresse, Glorieuse demonstreresse De ce saint ressuscitement, Tr. 844 dans PRÊCHEUR
Dame de paradis, roïne couronnée, Tresoriere de grace, avant sainte que née, De la grace de Dieu fus tu predestinée, Test. 2129 dans PRÉDESTINER
S'il porchacent leur preu, il ne font pas que nice, Por tant que ce puist estre sans autrui prejudice, Test. 802 dans PRÉJUDICE
Je cuit [pense] estre certain qu'il [frères mineurs] ont bones pastures, Et qu'il ont, en maint lieu, du leur mis en procures, Qui leur valent assez sans autres aventures, Test. 1074 dans PROCURE
Li pluseurs s'esjoïssent de briefté orendroit, Et la prolixité ennuie en tout endroit, Test. 2158 dans PROLIXITÉ
En ceste saincte quarantaine Apparut, c'est chose certaine, Li doulz filz Dieu visiblement à sa mère, à la Magdelaine, Tr. 793 dans QUARANTAINE
Qui donne benefice pour epargnier sa bourse, Je di que ceste paie est parverse et rebourse, Et si pert Dieu et s'ame qui tel avoir embourse, Test. 582 dans REBOURS, OURSE
Encor y puet on bien greigneur [plus grand] amor trover ; Car il [Jésus] se volt faire homme pour homme recovrer, Test. 128 dans RECOUVRER
Donc ne porroit nulz dire, tant fust enlangagiez [habile à parler], En com grant redevance homs estoit engagiez [par le peché], Test. 133 dans REDEVANCE
Toutes [les femmes] sunt par rains lées [larges], combien que maigres soient ; Ne sai qu'eles y boutent, ne qu'eles y emploient, Fors que viez peliçons, si com maintes gens croient, Test. 1221 dans REIN
Avarice rengendre une vil norreture, Termoiement, rapine, larrecin et usure, Test. 1713 dans RENGENDRER
Clere unde purificative, Du vieil homme renovative, Test. V. 220 dans RÉNOVATIF, TIVE
Diex, qui tous repentens piteusement escoutes, à toi donne mon cuer et mes pensées toutes, Test. 2089 dans REPENTANT, ANTE
Il nous reprouvera par ordre, Si com l'evangile recorde, Et bons et mauvais jugera, Tr. 1399 dans REPROUVER
Là nous feront nos yex [yeux] aperte ostencion De la divinité, de l'incarnation, De la nativité et de la passion, Du ressucitement et de l'ascension, Test. 1866 dans RESSUSCITEMENT
Nulz homs plus douce chose ne nous puet enditer, Que nous avec les nostres doions [devions] resusciter, Test. 931 dans RESSUSCITER
Luxure emboe tout et gaste, et riens ne rince, Test. 1805 dans RINCER
Li pieur anemi [les pires ennemis] de tous sunt li privé, Et cil trois [ennemis] sunt à nous si joint et si rivé, Et de nous decevoir si duit et abrivé...., Test. 1424 dans RIVER
Il devient froit et sec, baveux et roupieux, Roingneux et grateleux et merencolieux, Test. 182 dans ROGNEUX, EUSE
Il devient froit et sec, baveux et roupieux, Test. 181 dans ROUPIEUX, EUSE
[Les femmes] Senglent estroit leur testes d'un laz ou d'un drapel, Por leur front defroncier et estendre la pel, Test. 1273 dans SANGLER
[Femmes qui].... sunt senglées et ceintes D'unes larges ceintures, qui si pou sont estraintes, Qu'on ne cognoist sovent les vuides des enceintes, ib. 1218 dans SANGLER
Li filz Dieu glorieus, par li sien nom saintisme, Me doint, se il li plaist, par toute ceste rime, Li loer, moi sauver, edefier mon prisme [prochain], Test. 31 dans SAUVER
L'oudor des roses savourées, la Rose, 1738 L'en doit avoir le cuer à ce c'on prie et eure [orare] ; Car viande est perdue qui bien ne la saveure, Test. 1468 dans SAVOURER
Lonc temps se sunt montré simples contempleours ; Jà ne puissent il estre escandalizeours !, Test. 876 dans SCANDALISATEUR
Ire le sieut [suit] de près, qui a plusieurs cions, Rancunes et haïnes, plaiz et detraccions, Murdres et omicides et granz occisions, Test. 1709 dans SCION
Il n'a si vaillant homme de Romme jusqu'à Tours, Soit cuens, ou roys, ou dus, princes ou senatours, Por qui elles laissassent leur curieux atours, Test. 1310 dans SÉNATEUR
Conscience le foule, conscience le froisse ; Conscience le point plus que serans ne broisse [brosse], Test. 1576 dans SÉRAN
Tu trovas ou gastel la feve, Et meis en buche seiche seve, Test. 234 dans SÉVE
Sept signaulx [sceaux, cachets] y a en un livre, Que Dieu, qui siet ou trosne, livre à l'aignel qui sept cornes a Et sept yeulx...., Tr. 123 dans SIGNAL
Si nous voulons à Dieu prendre similitude, Nous herons [haïrons], comme lui, pechié d'ingratitude, Test. 81 dans SIMILITUDE
Simonie et lignages, prieres et servises Donnent hui dignités, provendes et yglises, Test. 513 dans SIMONIE
Nulz ne doit des acteurs [auteurs] parler senestrement, Se leur diz ne contiennent erreur apertement, Test. 77 dans SINISTREMENT
Saint Pol, qui scet si haultement, Enseigne à savoir sobrement, Et non plus savoir que convient, Tr. 434 dans SOBREMENT
Pechié soilla tous ceulx qui oncques porent nestre, Test. 150 dans SOUILLER
Je euz faim, vous me saoulastes ; Et si eus soif, vous m'abruvastes, Tr. 1417 dans SOÛLER
Car ce qui est sien propre à tort li soustraions, Test. 1668 dans SOUSTRAIRE
Nuls ne doit affoiblir sa corporel sustance Par boivre jusqu'à yvre...., Test. 1747 dans SUBSTANCE
....Quant hom ne tenoit De quoy souffisamment payer, Tr. 567 dans SUFFISAMMENT
L'une [vie du monde] fu vie positive, Et l'autre [vie des couvents] fu superlative, Tr. 995 dans SUPERLATIF, IVE
Et cil font vilenie qui le piour [le pire] y glosent, Et qui pour les acteurs [auteurs] le plus sain n'y supposent, Test. 74 dans SUPPOSER
Car s'en toi pechié habonda, Si grant grace seurhabonda, Que blanche fut qui estoit noire, Tr. 905 dans SURABONDER
Tu e il nous devez des leus [loups] d'enfer deffendre, Qui adès nous aguetent pour nos ames sousprendre, Test. 562 dans SURPRENDRE
Tenons donc pour vray fondement De Jhesu-Crist le naiscement, Le baptesme, la passion, Le descens, le suscitement [résurrection], Tr. 64 dans SUSCITEMENT
Amour d'omme envers fame n'est mie tainte en graine, Por trop pou se destaint, por trop pou se desgraine, Test. 437 dans TEINDRE
Car tout se pert souvent par dés ou par luxure, Ou il se monteplie par terme ou par usure, Test. 380 dans TERME
Mès l'en dit en mains liex, et maintes gens le croient, Que jà tant ceste gent ne testamenteroient Por le proufit des ames ne des mors...., Test. 898 dans TESTAMENTER
Et embourser tiex choses et metre en tirelire, Qui à ung grant besoin porroient bien suffire, Test. 459 dans TIRELIRE
Trop voit l'en en cest monde volentiers ce k'on aime ; Mes pou vault telz deduiz, car adès y fault traime, Test. 1893 dans TRAME
Vierge très gracieuse de toute grace plaine.... Clere estoile de mer, certaine tresmontaine, Maine nous et conduis en gloire souveraine, Test. 2117 dans TRAMONTANE
Quant vrai religieux en son cloistre s'enfonce, Monde et mondaine vie par veu si de soi tronce, Test. 730 dans TRANCHER
En ceste vie transitoire, Tr. 525 dans TRANSITOIRE
Vint à lui [Pierre] pitié souveraine, Qui souffri son tresbuchement, Pour ce qu'après plus humblement Se portast vers nature humaine, Tr. 802 dans TRÉBUCHEMENT
Plus y a [en enfer] de tormens que de feuilles en tremble : Car li dampnés y sunt tormentez, ce me semble, Autrement cil qui tue, autrement cil qui emble, Test. 1965 dans TREMBLE
Non morurent, ains trespasserent ; Car de ceste vie passerent à celle où l'en ne puet mourir, Tr. 1213 dans TRÉPASSER
Dame de paradis, roïne couronnée, Tresoriere de grace, avant sainte que née, Test. 2130 dans TRÉSORIER
Moult a cy vertueux baptesme, Qui enta sans huile et sans cresme Salut d'invocation trine, Tr. 255 dans TRIN
Ta lumiere se fit veable à ceulx qui vie langoreuse Muerent en vie joieuse, Quant tu triumphas de deable, Tr. 708 dans TRIOMPHER
Saint Jehan en fait ses devises Des sept angels, des sept eglises, Des sept chandeliers où Dieu raie, Des sept lampes ou trosne assises, Où toute charité est gaye, Tr. 119 dans TRÔNE
Leur chaperons trousser et leur cornes drecier, Ne sont avant venues fors por hommes blecier, Test. 1263 dans TROUSSER
Nulz vers ne la puet pertuisier, Ne son vernis amenuisier ; Car elle est de tous vers tueuse, Tr. 635 dans TUEUR
Mes s'uns grans usuriers ou uns grans baretierres, Combien qu'il ait esté desloiaus et pechierres, Leurvuelt estre [aux ordres mendiants], à la mort, du sien larges donnierres, Il morra cordeliers, s'il vuelt, ou preeschierres, Testam. 945 dans USURIER, IÈRE
Prelaz, li tiens estas est de perfeccion ; Venial vice en toi te sunt perdicion, Test. 586 dans VÉNIEL, ELLE
.... celle beneürée [la sainte Vierge], Qui en son très doulx ventre porta celle ventrée [Jésus] Dont toute creature est si enluminée, Test. 1879 dans VENTRÉE
Quant deables nous vient, je di que sa venue De tous maus nous revest, de tous biens nous esnue, Test. 1682 dans VENUE
Nulz vers ne la puet pertuisier, Ne son vernis amenuisier, Tr. 635 dans VERNIS
Croix fu du sanc Dieu vernicée, Dont une goutte, où qu'elle chée, Porroit mil mondes racheter, Tr. 647 dans VERNISSER
Pou en y a ou nulz, soit moines ou prieus, Ou abbés ou evesques, qui ne soit vicieus, Test 726 dans VICIEUX, EUSE
Mais s'il le sentent vuit de science et de mors [moeurs], Test. 701 dans VIDE
Tu es celz dieus qui tout feïs, Qui char en la vierge meïs, Sans sa virginité mal metre, Tr. 14 dans VIRGINITÉ
En ceste saincte quarantaine Apparut, c'est chose certaine, Li doulz filz Dieu visiblement, à sa mere, à la Magdelaine, Tr. 793 dans VISIBLEMENT
Je metrai en une petite somme ce qu'ilz ont espandu en divers volumes, Végèce, I, 8 dans VOLUME
Toutes ordres sont bonnes, bien gart chascuns la soue ; Chascuns fait grant proesce, s'il fait bien ce qu'il voue, Test. 1058 dans VOUER