J. DE MAISTRE

Citations

Je ne m'en fais pas accroire..., Cont. mor. I, 295 dans ACCROIRE
Je demande pardon de cet accouplage, De l'Eglise gall. II, 9 dans ACCOUPLAGE
Ô sagesse du ciel, je te crois très profonde ; Mais à quels plats tyrans as-tu livré le monde ? et dans une prose non moins édifiante : " Les fidèles sujets qui combattent pour ces messieurs-là [les rois], sont de terribles imbéciles ", Corresp. St-Pétersbourg, 1811 dans MONSIEUR
Je m'entretenais un jour.... avec un terrible répétiteur piémontais, sans goût, ni grâce, ni linge blanc, mais du reste profondément instruit, Corresp. à M. de Bonald, 15 nov. 1817 dans PROFONDÉMENT
Il y a dans la puissance des Français, il y a dans leur caractère, il y a dans leur langue surtout une certaine force prosélytique qui passe l'imagination ; la nation entière n'est qu'une vaste propagande, Corresp. 13 déc. 1815 dans PROPAGANDE
Cette bouche [celle de Voltaire] - je dis mal peut-être, mais ce n'est pas ma faute, - ce rictus épouvantable, courant d'une oreille à l'autre, Soirées de St-Pétersbourg, IV dans RICTUS
Il [le bourreau] s'applaudit, il dit dans son coeur : nul ne roue mieux que moi, Soirées de St-Pétersbourg, 1er entretien dans ROUER
À Voltaire, 31 juillet 1762 Je te vomirai, dit l'Écriture, en parlant à la tiédeur ; j'en dirais autant en parlant à la médiocrité je ne sais comment le mauvais choque moins que le médiocre continu, cité par SAINTE-BEUVE, Port-Royal, III, 14 dans TIÉDEUR
Il [l'homme] tue pour se nourrir, il tue pour se vêtir, il tue pour se parer, il tue pour attaquer, il tue pour se défendre, il tue pour s'instruire, il tue pour s'amuser, il tue pour tuer, Soirées de St-Pétersbourg, Entretien 7 dans TUER