J. B. SAY

Citations

Vouloir mettre en sa faveur la balance du commerce, c'est-à-dire vouloir donner des marchandises et se les faire payer en or, c'est ne vouloir point de commerce, Traité d'économie politique, 1841, p. 173 dans BALANCE
L'homme fait est un capital accumulé, Cours d'économie politique, 1843, t. I, p. 154 dans CAPITAL, ALE
Le capital d'un artiste est son talent, ib. t. II, p. 164 dans CAPITAL, ALE
Le capital d'une nation se compose de tous les capitaux des particuliers, Traité d'écon. polit. 1840, p 69 dans CAPITAL, ALE
Leur ensemble [des capitaux productifs] compose le capital d'une nation, Cours, t. I, p. 145 dans CAPITAL, ALE
On entend souvent vanter les avantages d'une active circulation, c'est-à-dire de ventes rapides et multipliées, Traité, 1841, p. 148 dans CIRCULATION
On s'imagine que le corps social a d'autant plus de vie et de santé que la circulation des valeurs est plus générale et plus rapide, Cours, 1840, t. II, p. 438 dans CIRCULATION
Toute marchandise qui est offerte pour être vendue est dans la circulation ; elle n'y est plus lorsqu'elle est entre les mains de celui qui l'acquiert pour la consommer, Traité, p. 571 dans CIRCULATION
Tout ce qui est mis pour la première fois ou remis en vente, entre ou rentre dans la circulation, Cours, t. I, p. 367 dans CIRCULATION
L'associé gérant est engagé, pour tous ses biens, envers les créanciers de l'entreprise, tandis que l'associé commanditaire n'engage que sa mise de fonds, Cours, 1840, t. II, p. 77 dans COMMANDITAIRE
L'association en commandite est une manière de prêter aux entreprises industrielles, Cours, 1840, t. II, p. 77 dans COMMANDITE
Tous ont cru que le commerce consistait essentiellement dans l'échange, tandis qu'il consiste essentiellement à placer un produit à la portée des consommateurs, Cours, 1840, t. I, p. 304 dans COMMERCE
Dans tous les pays de grande consommation, le négociant reste dans son comptoir et agit par des commissionnaires qui sont quelquefois eux-mêmes des négociants très considérables, Cours, 1840, t. p. 310 dans COMMISSIONNAIRE
Les besoins des consommateurs déterminent en tout pays les créations des producteurs, Traité, 1841, p. 439 dans CONSOMMATEUR
Dans une société quelconque tout le monde est consommateur, parce qu'il n'est personne qui puisse subsister sans satisfaire des besoins, quelques bornés qu'on les suppose, ib. dans CONSOMMATEUR
La consommation n'est pas une destruction de matière, mais une destruction d'utilité, Traité, 1841, p. 435 dans CONSOMMATION
Les peuples civilisés, riches et industrieux, consomment beaucoup plus que les autres, parce qu'ils produisent incomparablement davantage, Cours, t. II, p. 216 dans CONSOMMER
Suivant l'état de la société, suivant le nombre et la valeur des choses qu'elle vend et achète le plus communément, elle a besoin d'une plus ou moins grande quantité de coupures, de fractions des grosses pièces, Cours, 1840, t. I, p. 415 dans COUPURE
L'on sait qu'une personne qui a du crédit emprunte à meilleur marché qu'une personne qui n'en a pas, Traité, 1841, p. 388 dans CRÉDIT
Le crédit public, comme le crédit personnel, consiste dans la persuasion où est le public, que le débiteur, qui est l'État, s'acquittera fidèlement des engagements qu'il a contractés envers ses créanciers, Cours, t. II, p. 443, 1840 dans CRÉDIT
Il faut qu'ils [les producteurs] trouvent ce qu'en termes de commerce on appelle des débouchés, des moyens d'effectuer l'échange des produits qu'ils ont créés contre ceux dont ils ont besoin, Cours, 1840, t. I, p. 340 dans DÉBOUCHÉ
Elles seraient mieux nommées marchandises ou denrées équinoxiales, parce qu'elles croissent dans la zone torride et dans le voisinage des tropiques, Traité, 1841, p. 231 dans DENRÉE
Marchandise mise en vente, non pour être revendue, mais pour être consommée, soit qu'elle soit destinée à la subsistance, soit qu'il s'agisse de tout autre genre de consommation ; tant qu'elle est achetée pour être revendue, elle conserve le nom de marchandise, Épitome, au mot Denrée dans DENRÉE
Le marchand en détail est un entremetteur non-seulement utile, mais indispensable, Cours, 1840, t. II, p. 312 dans DÉTAIL
Le détailleur fait souvent venir des ports de mer ou des fabriques les marchandises qu'il vend en détail, Cours, 1840, p. 312 dans DÉTAILLEUR
Adam Smith a très ingénieusement remarqué combien ce qu'il a le premier appelé la division du travail, augmente sa puissance productive, Cours, 1840, t. I, p. 165 dans DIVISION
L'essence de la division du travail est que chaque travailleur fasse constamment la même besogne, ib. t. I, p. 178 dans DIVISION
La monnaie ne sert dans les échanges que comme instrument, Cours, 1840, t. I, p. 338 dans ÉCHANGE
Lorsqu'on vend son blé ou son vin, ce n'est pas pour consommer l'argent qu'on en tire ; c'est pour l'employer à l'achat des objets dont on aura besoin ; dans la réalité, on échange ce qu'on vend contre ce que l'on achète.... les conséquences de la théorie des échanges se résolvent en des trocs que l'on fait des produits entre eux...., ib. t. I, p. 339 dans ÉCHANGE
L'économie privée nous enseigne à régler convenablement les consommations de la famille, Traité, 1841, p. 453 dans ÉCONOMIE
L'économie politique regarde les intérêts de quelque nation que ce soit, ou de la société en général, Cours, 1840, t. II, p. 510 dans ÉCONOMIE
L'économie politique n'est pas autre chose que l'économie de la société, ib. t. I, p. 1 dans ÉCONOMIE
L'économie industrielle, qui n'est que l'application de l'économie politique aux choses qui tiennent à l'industrie, Cours, 1840, t. I, p. 34 dans ÉCONOMIE
On économise son temps, son crédit, sa santé, aussi bien que ses richesses, Cours, 1840, t. II, p. 237 dans ÉCONOMISER
C'est l'agriculteur, le manufacturier, le commerçant, ou, pour les désigner par une dénomination commune à tous les trois, c'est l'entrepreneur d'industrie, celui qui entreprend de créer pour son compte, à son profit et à ses risques, un produit quelconque, Traité, 1841, p. 79 dans ENTREPRENEUR, EUSE
Les entrepreneurs exercent toujours un monopole à l'égard des ouvriers, Cours, 1840, t. II, p. 43 dans ENTREPRENEUR, EUSE
C'est l'accumulation des épargnes qui forme les capitaux, Épitomé, épargnes. dans ÉPARGNE
Toutes les fois qu'une façon ne contribue pas à créer, ou bien à augmenter la valeur d'un produit, elle n'est pas productive, Épitomé, façons productives. dans FAÇON
Toutes ces différentes ventes, tous ces achats ont été nécessaires pour que le coton du Brésil fût porté en robes de toile peinte ; ce sont autant de façons productives données à ce produit ; et plus ces façons auront été rapides, plus cette production se sera faite avec avantage ; mais si, dans une même ville, on achetait et vendait, plusieurs fois, une même année durant, la même marchandise sans lui donner une nouvelle façon, cette circulation serait funeste au lieu d'être avantageuse, et augmenterait les frais au lieu de les épargner, Traité, 1841, p. 150 dans FAÇON
On peut et l'on doit dire non-seulement les facultés productives de l'homme, mais les facultés productives des capitaux, Épitomé, facultés productives. dans FACULTÉ
C'est le nom que prend le trésor public, lorsqu'il exerce son action contre le contribuable, Épitomé, fisc. dans FISC