HUET

Citations

Théophraste, qui avait été disciple d'Aristote, et Aristote lui-même avaient écrit des érotiques comme Cléarque, De l'orig. des romans, p. 44, dans POUGENS dans ÉROTIQUE
Vous avez purgé notre langue de la grossièreté et de la rudesse des siècles passés, Compliment à l'Académie. dans GROSSIÈRETÉ
Il [Achille Tatius] fait une grande levée de rhétorique dans tout ce procès de Thersandre, Origine des romans. dans LEVÉE
Les poëmes ont plus du merveilleux, quoique toujours invraisemblables ; les romans ont plus du vraisemblable, quoiqu'ils aient quelquefois du merveilleux, Origine des romans, p. 5 dans MERVEILLEUX, EUSE
Pour entrer dans le détail et dans les minuties de l'art, De l'origine des romans, p. 81, dans POUGENS dans MINUTIE
Ses affectations et ses antithèses sentent la poussière de l'école, De l'orig. des romans, p. 58, dans POUGENS dans POUSSIÈRE
Cette injuste préoccupation qui nous empêche de goûter ce qui s'éloigne tant soit peu de nos moeurs, De l'orig. des romans, p. 37, dans POUGENS dans PRÉOCCUPATION
C'est des Arabes, à mon avis, que nous tenons l'art de rimer ; et je vois assez d'apparence que les vers léonins ont été faits à l'exemple des leurs, De l'origine des romans, p. 19, dans POUGENS dans RIMER
Ce que l'on appelle proprement roman sont des histoires feintes d'aventures amoureuses, écrites en prose avec art pour le plaisir et l'amusement des lecteurs, De l'origine des romans, p. 3 dans ROMAN
La fable représente des choses qui n'ont point été, et n'ont pu être ; et le roman représente des choses qui ont pu être, mais qui n'ont point été, ib. p. 119 dans ROMAN
Le divertissement du lecteur, que le romancier habile semble se proposer pour but, n'est qu'une fin subordonnée à la principale, qui est l'instruction de l'esprit et la correction des moeurs, De l'origine des romans, p. 4 dans ROMANCIER
Les sentences sont un grand ornement de l'histoire, pourvu qu'elles n'y soient pas proposées sentencieusement, Orig. des romans, p. 59, dans POUGENS dans SENTENCIEUSEMENT
Le Talmud contient un million de fables, toutes plus impertinentes les unes que les autres, Orig. des romans, p. 37, dans POUGENS dans TALMUD
Toutes les provinces de la France eurent leurs trouvères, Orig. des Rom. p. 158, dans POUGENS dans TROUVÈRE
On vit plusieurs autres histoires supposées de la vie de Charlemagne, pleines de fables à perte de vue, De l'origine des romans, p. 122, dans POUGENS dans VUE