H. MOISY

Citations

Espèce de tourte aux pommes, gâteau dont il se fait une grande consommation dans plusieurs contrées de la Normandie et particulièrement dans l'arrondissement de Caen, Noms de famille normands, p. 41 dans BOURDE ou BOURDIN ou BOURDELOT
Nom du caneton en patois normand, Noms de famille normands, p. 41 dans BOURRET et BOURROT
Le masculin bourri, âne, mâle de la bourrique, est usité dans le patois normand, Noms de famille normands, p. 42 dans BOURRIQUE
En Normandie, buhot ou buhet, qui signifie sac ou étui, a pris le sens particulier de la corne, contenant de l'eau, que les faucheurs suspendent à leur ceinture, pour y placer leur pierre à aiguiser, Noms de famille normands, p. 48 dans BUHOT
Les charités, d'origine fort ancienne, sont encore en plein exercice dans tout le Lieuvin, Noms de famille normands, p. 145 dans CHARITÉ
Un chenet se dit dans le patois normand un quenot, qui signifie aussi un petit chien, Noms de famille normands, p. 383 dans CHENET
En Normandie, petit verger entouré de haies, avec ou sans habitation, Noms de famille normands, p. 100 dans CLOSAGE
En Normandie, partie d'une porte coupée en deux, le haut pouvant s'ouvrir, tandis que le bas reste fermé ; le contre-hus se rencontre à l'entrée des boutiques, et le hec (voy. ce mot au Supplément) à celle des maisons de fermier, Noms de famille normands, p. 206 dans CONTRE-HUS
Petite porte, quelquefois à perpétuelle demeure, quelquefois susceptible d'être enlevée à volonté, qui est au devant de la porte entière, et qui atteint à moitié environ de la hauteur de celle-ci, ib. dans CONTRE-HUS
Nom donné à certaines parties du littoral des îles Normandes de la Manche et de la baie du Mont-Saint-Michel, Noms de famille normands, p. 79 dans CORBIÈRE
En Normandie, petit morceau de bois dur, taillé en pointe, destiné à aiguillonner les ânes, Noms de famille normands, p. 111 dans DIGUET
On donne dans le parler normand le nom de filoques aux fils pendants d'un tissu déchiré ou usé, Noms de famille normands, p. 354 dans EFFILOCHE ou EFFILOQUE
On donne dans le parler normand le nom de filoques aux fils pendants d'un tissu déchiré ou usé, Noms de famille normands, p. 354 dans FILOCHE
En Normandie, membre d'une frairie ou charité, c'est-à-dire d'une confrérie établie pour rendre les derniers devoirs aux morts, Noms de famille normands, p. 144 dans FRÈRE
Propriété manable, maison manable, Noms de famille normands, p. 310 dans MANABLE
Le fermier n'a pas la libre disposition des paillers ; il ne peut ni les vendre, ni en faire du glui ; à la fin de son bail, il est tenu de les laisser à celui qui le remplace, lequel est lui-même obligé de les utiliser comme engrais, Noms de famille normands, p. 338 dans PAILLER
Dans le parler normand, clôture formée de branches entrelacées, et aussi bois entouré d'une pareille clôture, Noms de famille normands, p. 364 dans PLESSIS
Nous avons vu imposer dans des baux, outre le payement des fermages en argent, des prestations annuelles en lin, desquelles l'importance était supputée par poignées, Noms de famille normands, p. 366 dans POIGNÉE
L'on fait usage du rebulet, dans les fermes normandes, pour la nourriture des veaux, des porcs, etc., en le délayant dans l'eau, Noms de famille normands dans REBULET
Turlure, qui aujourd'hui, dans le patois normand, sert à indiquer soit un flageolet, soit tout autre instrument de musique, employé par les chanteurs nomades ou par les mendiants, ib. p. 439 dans TURLURETTE